EVENING COURSES ABENDKURSE ET AUTRES FORMATIONS CONTINUES AND OTHER TRAINING COURSES UND ANDERE WEITERBILDUNGSANGEBOTE COURS DU SOIR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EVENING COURSES ABENDKURSE ET AUTRES FORMATIONS CONTINUES AND OTHER TRAINING COURSES UND ANDERE WEITERBILDUNGSANGEBOTE COURS DU SOIR"

Transcription

1 COURS DU SOIR ET AUTRES FORMATIONS CONTINUES COMPÉTENCES SOCIALES DROIT INFORMATIQUE ET BUREAUTIQUE ACTION COMMERCIALE ÉCONOMIE ET GESTION COMPTABILITÉ ET CONTRÔLE DE GESTION ABENDKURSE UND ANDERE WEITERBILDUNGSANGEBOTE EVENING COURSES AND OTHER TRAINING COURSES

2 BROCHURE DES COURS DU SOIR ACTUALISATION CONTINUE DES PROGRAMMES DES COURS DU SOIR SUR Chambre des salariés / Lifelong Learning Center LES DIFFÉRENTS SITES DE LA CHAMBRE DES SALARIÉS : Le siège de la Chambre des salariés (CSL) 18 rue Auguste Lumière L-1950 T F Le Lifelong Learning Center (LLLC) 13 rue de Bragance L-1255 T F Le Centre de Formation et de Séminaires (CEFOS) 12 rue du Château L Remich T F Le Centre de Formation Syndicale (CFSL) 13 rue de Bragance L-1255 T F

3 Jean-Claude REDING Président de la CSL Une importante valorisation de nos cours du soir! Les cours du soir de notre Chambre ont une solide réputation, ce qui est démontré entre autres par le nombre croissant des intéressés. En 2013/14, nous avons enregistré inscriptions, contre en 2010/11. Par ailleurs, nous en comptons près de 500 de plus que l année précédente. Pour l année écoulée, nous avons émis certificats de réussite, ainsi que 268 diplômes, exactement le double qu'en 2010/11. Les participants savent que nos cours constituent une excellente valeur ajoutée pour autant qu on étudie sérieusement la matière et les employeurs reconnaissent également l utilité de nos formations : de plus en plus de patrons invitent leurs salariés à s inscrire à nos cours et financent les frais d inscription. Cependant, durant les périodes d inscription, nous recevons toujours des appels nous demandant quelle est la reconnaissance officielle de ces cours. Or, malgré la signature du ministre de l Éducation nationale pour les diplômes et de son délégué pour les certifications, nous ne pouvons pas prétendre que nos cours fassent partie d un cursus officiel d éducation ou de formation de l État. Ceci vaut par ailleurs pour toutes les institutions qui proposent des formations continues au. Il semble néanmoins que le ministère veuille bouger dans les années à venir. des cours du soir en comptabilité, droit et gestion avec deux établissements d enseignement supérieur, à savoir l Université de Lorraine et le CNAM (Conservatoire national des arts et métiers), et ce dans le cadre de trois licences (BAC+3) en comptabilité. Les modules précités feront donc partie de ces licences universitaires, et les personnes ayant réussi dans un passé récent ces formations, auront droit à des dispenses, et forcément à un droit d inscription réduit (voir à l intérieur de la présente brochure). Nous sommes convaincus que cette approche constitue une étape importante pour les formations continues au et nous restons à votre disposition pour des renseignements complémentaires. Jean-Claude REDING Président, septembre 2014 Nous avons entretemps réussi à négocier des équivalences pour certains modules 1

4 Créée par la loi du 4 avril 1924 portant création des chambres professionnelles à base élective, la Chambre des salariés défend aujourd hui les intérêts de plus de salariés et retraités au, résidents ou frontaliers! Errichtet durch das Gesetz vom 4. April 1924 zur Schaffung der Berufskammern, vertritt die Arbeitnehmerkammer derzeit die Interessen von über Arbeitnehmern und Rentnern, Einwohnern aus Luxemburg oder Grenzgängern! Created by the law of 4th April 1924 establishing the elected professional chambers, the Chambre des salariés - Chamber of employees - defends the interests of over active or retired employees, residents or cross-border commuters! LE SIÈGE DE LA CHAMBRE DES SALARIÉS (CSL) 18, rue Auguste Lumière L-1950 T F

5 LA CHAMBRE DES SALARIÉS EN UN COUP D ŒIL La CSL est associée à la procédure législative elle élabore des avis sur les projets de loi soumis par le Gouvernement. La CSL représente les salariés et retraités de droit privé elle est présente dans divers organes consultatifs au niveau national et sur le plan européen ainsi qu'au sein des Caisses nationales de santé (CNS) et d assurance pension (CNAP), elle désigne les représentants des assurés auprès du Conseil arbitral des assurances sociales, du Conseil supérieur des assurances sociales et auprès des tribunaux du travail. La CSL informe les salariés sur leurs droits et sur des sujets socioéconomiques elle édite des livres thématiques en matière de droit du travail et de la sécurité sociale, en relation avec le monde du travail ou d intérêt général, elle propose des publications qui traitent de sujets sociaux et économiques, elle rédige des prises de position alimentant les débats socioéconomiques. La CSL, avec ses trois centres de formation, participe à l organisation de la formation initiale, de la formation professionnelle continue et de formations syndicales. DIE ARBEITNEHMERKAMMER AUF EINEN BLICK Die CSL ist in das Gesetzgebungsverfahren eingebunden Sie erarbeitet Stellungnahmen zu den Gesetzesvorhaben der Regierung. Die CSL vertritt Arbeitnehmer und Rentner mit privatrechtlichem Statut Sie ist in verschiedenen Konsultationsgremien auf nationaler und europäischer Ebene vertreten, sowie in der Nationalen Gesundheitskasse, der Nationalen Rentenversicherungskasse, im Schlichtungsausschuss der Sozialversicherungen, im Hauptausschuss der Sozialversicherungen und vor den Arbeitsgerichten. Die CSL informiert die Arbeitnehmer über ihre Rechte und über soziale und wirtschaftliche Themen Sie veröffentlicht Sachbücher über das Arbeits- und Sozialversicherungsrecht sowie über weitere Themen aus der Arbeitswelt oder von allgemeinem Interesse. Sie bietet Veröffentlichungen über soziale und wirtschaftliche Themen an. Sie verfasst Stellungnahmen und trägt damit zur allgemeinen sozialen und wirtschaftlichen Debatte bei. Die CSL beteiligt sich an der Aus-und Weiterbildung durch ihre drei Bildungseinrichtungen. THE CHAMBER OF EMPLOYEES AT A GLANCE The Chamber of employees is involved in the legislative procedure It writes opinions on legislative bills submitted by the Government. The CSL represents active and retired employees with the exception of civil servants and public employees It sits on various advisory bodies at a national and European level. It has representatives in National Healthcare Funds (CNS) and National Pension Insurance Funds (CNAP), in the Social Security Tribunal, the Higher Social Security Tribunal and the labour tribunals. The CSL informs employees about their rights and socioeconomic issues It publishes theme books on labour law and social security, on the working world and of general interest. It issues publications that deal with social and economic issues. It writes up positions that feed the socio-economic debates. The CSL takes part, along with its three training centres, in organising initial vocational training and further training. 3

6 Créé en 1957, le Fonds social européen (FSE) est le principal instrument financier de l Union européenne qui investit dans le capital humain. Il soutient l emploi et aide les personnes à parfaire leur formation et leurs compétences afin d améliorer leurs perspectives professionnelles. Il aide les États membres à rendre leur main-d œuvre et leurs entreprises plus aptes à relever les nouveaux défis mondiaux. Les États membres et les régions élaborent leurs propres programmes opérationnels FSE afin de répondre aux besoins réels «de terrain». LE FONDS SOCIAL EUROPÉEN (FSE) Au, le FSE, qui est géré par le ministère du Travail, de l Emploi et de l'économie sociale et solidaire, se décline autour de trois axes prioritaires : > Améliorer l accès à l emploi et l inclusion durable dans le marché du travail ; > Augmenter l adaptabilité des travailleurs et des entreprises ; > Renforcer le capital humain. Les actions de formation proposées par le Lifelong Learning Center (LLLC) de la Chambre des salariés (CSL) et cofinancées par le FSE touchent chacun de ces trois axes. Pour les années de référence , le LLLC a obtenu un soutien financier de la part du FSE pour deux projets distincts. Le premier projet couvre l European Computer Driving Licence (ECDL) ainsi que la promotion du dispositif de la Validation des Acquis de l Expérience (VAE) et l accompagnement des candidats à travers cette démarche pour les diplômes de l enseignement secondaire technique. Et le second, comporte l offre de «Séminaires», la Licence «Gestion Comptable, parcours Contrôle de Gestion» et le Certificat de Compétence «Management de la Santé, du Bien-Être et du Développement Durable au Travail pour les TPE/PME». Grâce aux moyens financiers mis à disposition par la Commission européenne, les droits d inscription aux formations énoncées ci-dessus sont fortement réduits. La CSL met tout en œuvre afin que chaque salarié ait la possibilité d'optimiser sa formation continue au maximum.

7 LA CHAMBRE DES SALARIÉS SOMMAIRE LA CHAMBRE DES SALARIÉS SE PRÉSENTE... 2 Die Arbeitnehmerkammer auf einen Blick... 6 La Chambre des salariés en un coup d'œil... 8 Les organes de la Chambre des salariés... 9 Les membres de l'assemblée plénière Le secrétariat de la Chambre des salariés...12 Les activités de la Chambre des salariés LES AIDES À LA FORMATION CONTINUE Profitez des congés et des moyens financiers pris en charge par l État luxembourgeois dans le cadre de la formation continue Congé individuel de formation, une précieuse aide pour les salariés! L aide financière pour la formation professionnelle des demandeurs d emploi IMPRESSUM Éditeurs responsables : Chambre des salariés 18, rue Auguste Lumière L-1950 T F Jean-Claude REDING, président Norbert TREMUTH, directeur Direction de la publication : Roger MELMER directeur adjoint Coordination : Nathalie GOERGEN responsable communication Relecture : Jeannine KOHN conseillère de direction Mise en page : Renée WEBER gestionnaire de formation Réalisation cover et layout : DETE Impression : Imprimerie Centrale LES OFFRES DE FORMATIONS CONTINUES DU LLLC DAEU Diplôme d Accès aux Études Universitaires - Option «A» littéraire...30 Double diplôme : Master Logistique et Master Achat International...32 Licence Gestion Comptable, parcours Contrôle de Gestion...34 Licence Gestion Comptable et Financière des PME-PMI...34 Licence Management des Organisations, parcours Métiers de la Comptabilité : Comptabilité et Paie...35 DES International Treasury Management...36 Certificat de Compétence Management de la Santé, du Bien-Être et du Développement Durable au Travail pour les TPE/PME...37 Master Administration des Affaires, spécialité Administration des Entreprises...38 Master Gestion des Ressources Humaines et Relations du Travail...38 Master Marketing et Communication des Entreprises...39 Master Financial Analysis and Strategy...39 Master Banque, Finance, Assurance, parcours Fonds et Gestion Privée...40 Licence Sciences de Gestion...40 Licence Sciences du Travail et de la Société, parcours Psychologie du Travail...41 Diplôme d'université Techniques de Relaxation et Sophrologie...41 Diplôme d'université Gestion de l'égalité, de la Non-Discrimination et de la Diversité...42 DES Risk Management...42 DES Ingénierie Financière...43 Certificat Contrôle Interne (CICS)...43 DES Gestion du Patrimoine...44 DES Management et Développement (Coaching) des Hommes...44 DES Gestion Financière...45 Formation en Droit Appliqué pour les Salariés des Services Juridiques...45 Formation BEST - Bien-Être et Santé au Travail...46 Formations des Délégués à la Sécurité : base - industrie - bâtiment...46 Les Séminaires...48 Pearson VUE...51 Kryterion...51 European Computer Driving Licence...52 FORMATIONS PAR DOMAINE Vos personnes de contact...56 Demande de documentation sur la formation continue du LLLC Témoignages de participants des cours du soir...58 LES COURS DU SOIR Trois voies pour accéder à une certification du LLLC Formulaire d'inscription au parcours examen des cours du soir L'essentiel sur l'organisation des cours du soir Le calendrier des cours Les DEPFC LES PROFILS DES COURS DU SOIR Informatique et Bureautique Comptabilité et Contrôle de Gestion Droit Action commerciale Compétences sociales Économie et Gestion Formulaire d'inscription - Cours du soir Anmeldeformular - Abendkurse Registration form - Evening courses

8 DIE ARBEITNEHMERKAMMER Die Arbeitnehmerkammer auf einen Blick Die CSL vertritt Arbeitnehmer und Rentner mit privatrechtlichem Statut Entsprechend dem Gesetz vom 13. Mai 2008 ist die Arbeitnehmerkammer damit betraut, die beruflichen Interessen ihrer Mitglieder zu vertreten. Sie setzt sich auf vielfältige Weise für die Anerkennung und Würdigung der Arbeitnehmer und Rentner ein. Die Organisation der CSL Die Vollversammlung (Plenum) ist das höchste Organ der Arbeitnehmerkammer und besteht aus 60 gewählten Mitgliedern. Es entscheidet über wichtige Themen und arbeitet insbesondere Stellungnahmen für die Regierung aus. Die 60 gewählten Mitglieder repräsentieren 9 Berufsgruppen Gruppe 5: 14 Sitze Dienstleistungssektor Gruppe 6: 4 Sitze Verwaltung und öffentliche Unternehmen Gruppe 4: 8 Sitze Finanzdienstleistungen ALEBA : 4 Sitze Gruppe 7: 6 Sitze Gesundheit und Soziales FNCTTFEL : 2 Sitze Gruppe 8: Gruppe 9: 3 Sitze 6 Sitze CFL Rentner Gruppe 3: 6 Sitze Bauwesen Syprolux : 1 Sitz Gruppe 1 : 5 Sitze Eisen- und Stahlindustrie Gruppe 2: 8 Sitze Sonstige Industrien Alle 5 Jahre finden Sozialwahlen statt, während denen die Plenumsmitglieder auf Grundlage von Listen gewählt werden, die von den Gewerkschaften vorgelegt wurden. Aufgrund der Sozialwahlen 2013 ergibt sich folgende Sitzverteilung in der Arbeitnehmerkammer Die Vollversammlung wählt ein Komitee als Geschäftsführungs- und Exekutivorgan der Kammer, das aus 14 Mitgliedern besteht, einschließlich eines Präsidenten und der vier Vize-Präsidenten. Die Plenumsmitglieder arbeiten in 5 internen Ausschüssen Entwürfe für Stellungnahmen aus, die dem Plenum vorgelegt werden : Wirtschaftsausschuss Sozialausschuss Europaausschuss Bildungsausschuss Ausschuss für Chancengleichheit. Diese Ausschüsse werden vom Plenum für die Bearbeitung von Themen eingesetzt, zu denen es Stellungnahmen abgeben soll oder um die es sich auf eigene Initiative kümmert. Entwürfe für Gesetze oder großherzogliche Verordnungen werden dem zuständigen Ausschuss übergeben, der sie prüft, darüber berät, Stellungnahmen entwirft und diese dem Plenum vorlegt. Der Finanzausschuss kontrolliert die Ausgaben und Einnahmen der Arbeitnehmerkammer gemäß dem Budget für das laufende Jahr. Die internen Abteilungen der CSL Das Sekretariat (Personal) der Arbeitnehmerkammer ist in vier Abteilungen organisiert : Stellungnahmen und Studien, Bildung und Weiterbildung, Gewerkschaftliche Weiterbildung und Allgemeine Verwaltung. Dazu kommt noch das Bildungszentrum in Remich. Das Sekretariat unterstützt die gewählten Kammermitglieder bei ihrer Arbeit. Dafür erledigt es administrative Aufgaben und bereitet die Beschlussfassung im Plenum sowie die Umsetzung dieser Beschlüsse vor. Die zentralen Aufgaben der CSL Die CSL ist in das Gesetzgebungsverfahren eingebunden Das klassische Verfahren für die Ausarbeitung einer Stellungnahme besteht darin, dass den Plenumsmitgliedern die betreffenden Gesetzesvorhaben weitergeleitet werden und Ausschüsse einberufen werden. Dann wird der Ausschuss, der für das betroffene Ressort zuständig ist, einberufen um einen Vorentwurf für eine Stellungnahme zu erarbeiten. Dieser wird dem Plenum vorgelegt, das wiederum die endgültige Stellungnahme der Arbeitnehmerkammer ausarbeitet. Nach Verabschiedung der Stellungnahmen werden diese an die Regierung, an den Staatsrat und an die Abgeordnetenkammer weitergeleitet. LCGB : 15 Sitze OGBL : 38 Sitze Die wichtigste Aufgabe der Arbeitnehmerkammer besteht in ihrer direkten Beteiligung am Gesetzgebungsverfahren als Beratungsgremium. Sie nimmt vor allem zu den Bereichen Wirtschaft, soziale Sicherheit, Arbeitsrecht, Bildung und Berufsausbildung Stellung. 6

9 DIE ARBEITNEHMERKAMMER Im Übrigen hat die Arbeitnehmerkammer das Recht, der Regierung Gesetzesvorlagen vorzulegen. Die Regierung muss diese prüfen und anschließend der Abgeordnetenkammer unterbreiten. Die CSL vertritt Arbeitnehmer und Rentner mit privatrechtlichem Statut in Konsultationsgremien Sie vertritt die Arbeitnehmer in verschiedenen Konsultationsgremien auf nationaler und europäischer Ebene. Sie ernennt Arbeitnehmer- und Rentnervertreter unter anderem : für die Nationale Gesundheitskasse (CNS) und die Nationale Rentenversicherungskasse (CNAP) ; für den Schiedsrat der Sozialversicherungen ; für den obersten Schiedsrat der Sozialversicherungen ; für die Arbeitsgerichte ; für viele Ausschüsse in der Berufsbildung. Die CSL beschäftigt sich mit sozialen und wirtschaftlichen Themen Sie verfasst Stellungnahmen und trägt damit zur allgemeinen sozialen und wirtschaftlichen Debatte bei. Dabei formuliert sie im gesamtgesellschaftlichen Gefüge den Standpunkt der Arbeitnehmerseite. Die CSL beteiligt sich an der Aus- und Weiterbildung Gemeinsam mit der Handelskammer, der Handwerkerkammer sowie der Landwirtschaftskammer konzipiert, organisiert und überwacht sie die berufliche Ausbildung in kaufmännischen Berufen, Verwaltungsberufen, Handwerk, Industrie, Hotellerie und Landwirtschaft. Mit dem Lifelong Learning Center (LLLC), zählt die Kammer zu den wichtigsten Anbietern beruflicher Weiterbildungsmaßnahmen für Erwachsene. Im Gewerkschaftlichen Bildungszentrum CFSL (Centre de Formation Syndicale) bietet sie Schulungen für Gewerkschaften und Personalvertreter an. Mit dem Schulungs- und Seminarzentrum CEFOS (Centre de Formation et de Séminaires) verfügt die CSL über einen multifunktionalen Veranstaltungsort für Seminare und Kolloquien, der von Verbänden, Vereinen und sonstigen Organisationen genutzt werden kann. Die CSL informiert die Arbeitnehmer über ihre Rechte Sie verfasst Veröffentlichungen in den Bereichen Arbeitsrecht und Sozialversicherungsrecht sowie über weitere Themen aus der Arbeitswelt oder von allgemeinem Interesse. Sie veröffentlicht regelmäßig Artikel und Schriften zu sozialen und wirtschaftlichen Themen. Die neuesten Veröffentlichungen CSL COLLECTION Arbeitsrecht* Diskriminierung am Arbeitsplatz Die Urlaubsregelungen der Arbeitnehmer Der Elternurlaub, der Urlaub aus familiären Gründen, das Erziehungsgeld und die Geburtsbeihilfe Die praktische Anwendung des Arbeitsrechts, Vorlagen für Briefe, Verträge und gerichtliche Anfragen Eine praktische Anwendung des Arbeitsrechts in Form von Fragen und Antworten Die Vertretung der Arbeitnehmer in den Unternehmen Sozialversicherungsrecht* Das garantierte Mindesteinkommen (RMG) Die Reform der Unfallversicherung Die Koordinierung der Vorschriften zur sozialen Sicherheit in der Europäischen Union Die Rentenreform im Jahr 2013 Andere Veröffentlichungen Die Arbeitnehmer und ihre Steuererklärung 2014* Die Familienleistungen im luxemburgischen Rentensystem Die Überschuldung und das kollektive Schuldenreglungsfahren Die Berufseingliederungsverträge : CAE und CIE für junge Arbeitssuchende Die staatlichen Beihilfen im Bereich des Wohnungswesens* Meine Rechte als Reisender in Europa Meine Rechte und Pflichten als Lehrling Gewalt und Mobbing am Arbeitsplatz : Handeln um vorzubeugen Praktischer Leitfaden für Sicherheitsdelegierte Arztbesuch und Krankenhausaufenthalt im Ausland Erbschaften und Testament Wohnungspolitik ökologisch und sozial gestalten Rahmenbedingungen, Instrumente und Ansätze zur Förderung eines nachhaltigen Wohnungsbaus und einer nachhaltigen Bestandssanierung in Luxemburg * in Buchhandlungen und auf erhältlich 7

10 LA CHAMBRE DES SALARIÉS La Chambre des salariés en un coup d'œil La CSL est une chambre professionnelle Les intérêts des salariés au sont assurés à la fois par un organisme légal à affiliation obligatoire - la chambre professionnelle salariale - et par des associations à affiliation volontaire, les organisations syndicales. La Chambre des salariés (CSL) fait partie des cinq chambres professionnelles du. Elle a été créée par la loi modifiée du 4 avril 1924 instituant des chambres professionnelles à base élective. Chacune des chambres professionnelles défend les intérêts d'une catégorie professionnelle déterminée. La CSL défend les intérêts de tous les salariés, apprentis, agents CFL et retraités ayant un statut de droit privé La CSL veille à une juste reconnaissance et valorisation du statut de ses ressortissants. Ainsi, selon la loi, la CSL a pour mission principale de défendre et de sauvegarder les intérêts de tous les salariés et retraités du secteur privé au. La CSL compte quelque ressortissants Tous les salariés, apprentis et retraités travaillant ou ayant travaillé sur le territoire national, à l'exception des fonctionnaires et employés publics, sont obligatoirement affiliés à la CSL. Indépendamment de leur nationalité ou de leur lieu de résidence, ils sont automatiquement ressortissants de la Chambre. Par ce fait, la CSL constitue la plus grande chambre professionnelle au. La CSL est un organisme autonome Placée sous la tutelle du ministre du Travail, de l'emploi et de l'économie sociale et solidaire, la CSL jouit de la personnification civile et de l'autonomie financière. Par le biais des cotisations prélevées annuellement auprès de ses ressortissants, elle mène à bien ses différentes missions et activités. La composition de la CSL La CSL se compose de 60 membres élus par et parmi les ressortissants nationaux et étrangers, résidents et non résidents, âgés de 18 ans au moins lors des élections sociales. Représentation des syndicats au sein de la CSL suite aux élections sociales de 2013 LCGB : 15 sièges ALEBA : 4 sièges FNCTTFEL : 2 sièges Syprolux : 1 siège OGBL : 38 sièges Les missions et activités de la CSL : mission consultative : élaboration d'avis sur des projets de loi et de règlement grand-ducal dans le cadre de la procédure législative ; mission représentative : présence dans les organes consultatifs de l'état ; mission d'information : publications à l'intention des salariés et du monde du travail ; mission de formation initiale : contribution à la conception et à l'organisation de la formation professionnelle ; mission de formation continue : organisation de formations pour adultes. En outre, la loi du 13 mai 2008 sur le statut unique complète ses attributions par de nouvelles fonctions, notamment la désignation : de représentants des salariés auprès des organismes de sécurité sociale (CNS, CNAP) ; d'assesseurs auprès des juridictions de la Sécurité sociale. 8

11 LA CHAMBRE DES SALARIÉS Les organes de la Chambre des salariés L'Assemblée plénière Elle compte 60 membres qui ont été élus lors des dernières élections sociales en Les 60 membres sont répartis en 9 groupes socioprofessionnels. L'élection des membres se fait au suffrage universel sur la base des listes présentées essentiellement par les organisations syndicales pour une durée de 5 ans. Les ressortissants (salariés et retraités) élisent leurs représentants au sein de leur groupe socioprofessionnel respectif. De ce fait, la CSL bénéficie d'une grande représentativité professionnelle. Composition numérique et répartition sectorielle au sein de la CSL Groupe 6 : 4 sièges Administrations publiques Groupe 5 : 14 sièges Autres services Le secrétariat Groupe 7 : 6 sièges Secteur santé et action sociale Groupe 4 : 8 sièges Services et intermédiation financiers Groupe 8 : 3 sièges CFL Groupe 9 : 6 sièges Retraités Groupe 3 : 6 sièges Construction Ses membres se réunissent régulièrement pour : adopter des avis relatifs aux projets de loi et de règlement grand-ducal soumis par le Gouvernement ; Groupe 1 : 5 sièges Sidérurgie Groupe 2 : 8 sièges Autres industries arrêter le budget et les comptes annuels de la CSL ; déterminer les lignes directrices des activités de la CSL. Un secrétariat permanent (personnel de la CSL) assiste les membres élus de la CSL dans l'accomplissement de leurs tâches. Le comité Le comité constitue l'organe de gestion courante en charge de l'expédition des affaires. Il est dirigé par le président de l'assemblée plénière. Les membres actuels du comité Président : Vice-président(e)s : Assesseur(s) : Trésorier : Monsieur REDING Jean-Claude (OGB L) Monsieur DA SILVA BENTO Manuel (OGB L) Monsieur FICKINGER Alain (OGB L) Monsieur GLESENER Marc (ALEBA) Madame HAENTGES Suzette (OGB L) Monsieur GREIVELDING Guy (FNCTTFEL) Madame LEEMAN Laurence (OGB L) Monsieur PIZZAFERRI René (OGB L) Monsieur ROELTGEN André (OGB L) Monsieur SCHIMOFF Serge (OGB L) Monsieur WEYLAND Nico (OGB L) Monsieur BACK Alain (ALEBA) Président de la Commission des finances : Monsieur ZANON Angelo (OGB L) Présidente du Comité à l'égalité : Madame STEINHAUSER Denise (OGB L) Le président est le représentant légal de la CSL. Il dirige et coordonne les travaux, préside les réunions de l'assemblée plénière, du comité et des commissions internes. Les commissions internes Des commissions internes de travail participent à l'élaboration des avis relatifs aux projets de loi dont la Chambre est saisie. Les projets de loi ou de règlement grand-ducal sont affectés à la commission compétente qui les étudie et émet un projet d'avis qui sera évacué par l'assemblée plénière. Les commissions se font assister par le secrétariat (personnel de la CSL). La Chambre des salariés compte 5 commissions au sein desquelles les membres de l'assemblée plénière s'inscrivent en début de session : la commission économique ; la commission sociale ; la commission aux affaires européennes ; la commission de la formation ; le comité à l'égalité. Outre ces 5 commissions, la CSL s'est dotée d'une commission des finances qui contrôle les dépenses et les recettes de la CSL suivant le budget voté pour l'année en cours. 9

12 1> Sidérurgie 3> Construction LA CHAMBRE DES SALARIÉS Les membres de l'assemblée plénière selon leur groupe d'appartenance socioprofessionnelle en date du 1 er septembre 2014 Groupe CONTER Georges COUGOUILLE Michel FERRAI Samuel FORNIERI Robert ZANON Angelo >LCGB >OGBL >OGBL >LCGB >OGBL Groupe HAAS Pierre >OGBL LEEMAN Laurence >OGBL COLLIN Jean-Luc >OGBL DA SILVA BENTO Manuel >OGBL FERREIRA VENTURA Alfredo >OGBL HOFFMANN Emile >LCGB Groupe 5> Autres services GRULMS Micky >ALEBA RACCOGLI Danielle >OGBL SCHIMOFF Serge >OGBL STEINHÄUSER Denise >OGBL ALVES DA SILVA Maria Das Dores >OGBL CONTER Céline >LCGB Groupe 6> Administrations et entreprises publiques MUCCIANTE Virginie >OGBL OURTH Patrick >OGBL REDING Jean-Claude >OGBL ROELTGEN André >OGBL SCHNEIDER Gérard >OGBL HUTMACHER Charles >LCGB Groupe 8> Agents actifs et retraités de la CFL FICKINGER Alain >OGBL HOFFMANN Léonie >OGBL JANSA Sylvie >OGBL BROCKER Camille >SYPROLUX GREIVELDING Guy >FNCTTFEL WENNMACHER Nico >FNCTTFEL 10

13 LA CHAMBRE DES SALARIÉS Groupe 2> Autres industries AREND Roland BLUM John CHEVIGNÉ Daniel COLLIN Vincent DORMANS Catherine dite Ankie FLICK Philippe >LCGB >LCGB >OGBL >OGBL >LCGB >OGBL Groupe MENDES DA COSTA Jorge Manuel NUNES PINTO José Nicolau 4> Services et intermédiation financiers BACK Alain BIRMANN Martine DI LETIZIA Gabriele dit Gab GLESENER Marc >OGBL >OGBL >ALEBA >ALEBA >LCGB >ALEBA DURY Patrick >LCGB EMERINGER Norbert >OGBL HAENTGES Suzette >OGBL HELMINGER Liliane >LCGB KRIER Joël >OGBL LOMBARDI Sylvie >OGBL LOMEL Francis >LCGB Groupe 7> Santé et action sociale SCHOLZEN Guy >OGBL VITALI Sandy >OGBL WEYLAND Nico >OGBL BECKER Nathalie >OGBL BECKER Paul >OGBL FEIEREISEN Pierrot >LCGB Groupe 9 > Retraités ANEN Edmée >OGBL CONTER Norbert >LCGB HOFFMANN Nico >LCGB HÜBSCH Fernand >OGBL KREMER Henri >OGBL PIZZAFERRI René >OGBL 11

14 LA CHAMBRE DES SALARIÉS Le secrétariat de la Chambre des salariés Le secrétariat Le secrétariat s'occupe des travaux administratifs, des travaux préparatoires nécessaires à la prise de décisions de l'assemblée plénière et de l'exécution de ces mêmes décisions. Il est organisé autour de quatre services : Avis et Études Éducation et formation continue Formation syndicale et Bien-être au travail Administration générale. La Chambre des salariés compte actuellement 71 salariés qui sont répartis sur trois sites différents. La direction LE SIÈGE DE LA CHAMBRE DES SALARIÉS (CSL) 18, rue Auguste Lumière L DIRECTEUR Norbert TREMUTH DIRECTEUR ADJOINT Sylvain HOFFMANN COLLABORATEURS DE LA CSL Cristina BASTOS Danielle DALEIDEN Michel DI FELICE Norbert TREMUTH, directeur Nadine FISCHBACH Christine FUNCK Claudine GASPER Markus KIEFER Christian LOEFFLER Chantal LUCAS Lori LUZZI Félix MARTINS DE BRITO Sylvain HOFFMANN, directeur adjoint Alain KINN, directeur adjoint Roger MELMER, directeur adjoint Martine MIRKES Nathalie MOSCHETTI Christelle OLSOMMER Kim PELTIER Anna RUSCITTI Cédric SANGALETTI Manon SCHOLTES Bob SERRES Laurent UHODA Marco WAGENER Annette WELBES 12

15 LA CHAMBRE DES SALARIÉS Le secrétariat de la Chambre des salariés LE LUXEMBOURG LIFELONG LEARNING CENTER (LLLC) 13, rue de Bragance, L DIRECTEUR ADJOINT Roger MELMER COLLABORATEURS DU LLLC Claude CARDOSO Carole ERNSDORFF Carlo FRISING Chantal JUNK Véronique KESSLER Henriette KIRCHEN Jeannine KOHN Alexia MEIER Marina NETTI Michèle PISANI Françoise SCHMIT Renée WEBER COLLABORATEURS DE LA CSL Filomena FONSECA Nathalie GOERGEN Claude LARSEL Mario MARTIN Pascal PAULUS Renata SANTINI Carlo VANETTI Danielle WEBER LE CENTRE DE FORMATION SYNDICALE (CFSL) 13, rue de Bragance, L DIRECTEUR ADJOINT Alain KINN COLLABORATEURS DU CFSL David BÜCHEL Claude FORGET Guylaine JORDAN-MEILLE Marie-Paule LORANG Angela PEREIRA LOPES LE CENTRE DE FORMATION ET DE SÉMINAIRES (CEFOS) 12, rue du Château L Remich CHARGÉ DE DIRECTION Henri BOSSI COLLABORATEURS DU CEFOS Alain ANEN José Antonio CAVACO Elsa Maria DIAS PEREIRA Rocco FAUSTO Idalina GOMES ROSA Patricia HENGEN Maria Herminia ANTUNES DE LEMOS Roland KAYSER Brigitte LENTZ Alain MULLER Marie-Thérèse OBERWEIS Dominique PIRON Lily QUQU Rosa RODRIGUES DE OLIVEIRA Victor ROESER Frank SCHALZ Serge SCHOTT Maria Cristina SOUSA COELHO Peggy THEIS 13

La qualité, un enjeu majeur de la formation continue!

La qualité, un enjeu majeur de la formation continue! La qualité, un enjeu majeur de la formation continue! Jean-Claude REDING Président de la CSL La formation continue est aujourd hui plus que jamais en train de s émanciper par rapport à la formation initiale.

Plus en détail

LICENCE Sciences humaines et sociales (SHS)

LICENCE Sciences humaines et sociales (SHS) Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu LICENCE Sciences humaines et sociales (SHS) mention travail, orientation, formation (TOF), parcours PSYchOLOGIE du travail ET

Plus en détail

MASTER. BANQUE, FINANCE, ASSURANCE, parcours Fonds et Gestion privée DIPLÔME DÉLIVRÉ PAR L'UNVERSITÉ PARIS OUEST-NANTERRE LA DÉFENSE

MASTER. BANQUE, FINANCE, ASSURANCE, parcours Fonds et Gestion privée DIPLÔME DÉLIVRÉ PAR L'UNVERSITÉ PARIS OUEST-NANTERRE LA DÉFENSE Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu MASTER BANQUE, FINANCE, ASSURANCE, parcours Fonds et Gestion privée DIPLÔME DÉLIVRÉ PAR L'UNVERSITÉ PARIS OUEST-NANTERRE LA DÉFENSE

Plus en détail

Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu MASTER MARKETING ET COMMUNICATION DES ENTREPRISES

Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu MASTER MARKETING ET COMMUNICATION DES ENTREPRISES Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu MASTER MARKETING ET COMMUNICATION OCTOBRE 2015 L économie luxembourgeoise est dite fragile étant donné qu elle dépend surtout

Plus en détail

Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu MARKETING ET COMMUNICATION DES ENTREPRISES

Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu MARKETING ET COMMUNICATION DES ENTREPRISES Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu MAST ER MARKETING ET COMMUNICATION DES ENTREPRISES OCTOBRE 2013 L économie luxembourgeoise est dite fragile étant donné qu elle

Plus en détail

Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu CERTIFICAT

Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu CERTIFICAT Une formation continue du Luxembrg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu CERTIFICAT EN CONTRÔLE INTERNE certified internal control specialist (CICS) AVRIL 2014 Inscrivez-vs en ligne / www.lllc.lu Certificat

Plus en détail

LE STATUT UNIQUE en résumé

LE STATUT UNIQUE en résumé LE STATUT UNIQUE en résumé Le 1 er janvier 2009, la loi du 13 mai 2008 portant introduction d un statut unique pour toutes et tous les salariés tant du secteur privé que du secteur public, hormis les fonctionnaires

Plus en détail

Déclaration d accord sur un programme d activité du CES pour la période 2012-2014

Déclaration d accord sur un programme d activité du CES pour la période 2012-2014 CES/Déclaration d'accord 2012-2014 Déclaration d accord sur un programme d activité du CES pour la période 2012-2014 Actualisation des missions du CES (annexe 1) Programme de travail pluriannuel (annexe

Plus en détail

JURIDIQUES Flash sur le Droit social

JURIDIQUES Flash sur le Droit social INFOS NEWSLETTER N 6/2014 juin 2014 1. Preuve d un lien de subordination 2. Contrat de louage de services signé entre un entraîneur ou un joueur et une fédération agréée ou un club affilié p.1 p.3 INFOS

Plus en détail

Wie können meine Abschlüsse in Frankreich anerkannt werden?

Wie können meine Abschlüsse in Frankreich anerkannt werden? Wie können meine Abschlüsse in Frankreich anerkannt werden? Trotz der mittlerweile in Kraft getretenen europäischen Regelungen der beruflichen Anerkennung von Ausbildungen und Hochschuldiplomen, liegt

Plus en détail

Editorial Elus de CE, délégués du personnel, membres

Editorial Elus de CE, délégués du personnel, membres Sommaire Le droit à formation 1 - Droit à la formation 2 des représentants du personnel Des élus titulaires du CE................................ 2 Des membres du CHSCT............................... 2

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Quel est le régime d assurance maladie applicable à l artiste de spectacle vivant, mobile dans la Grande Région?

Quel est le régime d assurance maladie applicable à l artiste de spectacle vivant, mobile dans la Grande Région? www.frontalierslorraine.eu www.espaceculturelgr.eu Quel est le régime d assurance maladie applicable à l artiste de spectacle vivant, Novembre 2011 2 Introduction Le CRD EURES Lorraine est une association

Plus en détail

Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL

Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL Si vous vous posez des questions en matière de PROCESSUS DE FORMATION, voyez les rubriques

Plus en détail

SOMMAIRE. EMSP en un clin d œil 3. Qui sommes nous? Que faisons nous? Notre force 3. Nos Pôles d Expertise 4

SOMMAIRE. EMSP en un clin d œil 3. Qui sommes nous? Que faisons nous? Notre force 3. Nos Pôles d Expertise 4 SOMMAIRE EMSP en un clin d œil 3 Qui sommes nous? Que faisons nous? Notre force 3 Nos Pôles d Expertise 4 Notre Module «Sportif Professionnel» Unique en Europe 5 Nos Pôles d Expertise en détails 6 EMSP

Plus en détail

Règle du CIF. Qu'est-ce que le Congé Individuel de Formation (CIF)? Cette formation vous permet. Conditions pour en bénéficier

Règle du CIF. Qu'est-ce que le Congé Individuel de Formation (CIF)? Cette formation vous permet. Conditions pour en bénéficier Qu'est-ce que le Congé Individuel de Formation (CIF)? Règle du CIF C'est un droit d'absence de l'entreprise, financé par le Fongecif, accordé sous certaines conditions, vous permettant de suivre la formation

Plus en détail

Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions

Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions Présentation Rassemblant les syndicats et associations

Plus en détail

La conception de l orientation que nous voulons promouvoir: 2

La conception de l orientation que nous voulons promouvoir: 2 La conception de l orientation que nous voulons promouvoir: 2,,l orientation scolaire,,est un processus qui doit permettre aux jeunes de développer des compétences, des connaissances et des attitudes favorisant

Plus en détail

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul Déjeuner-débat ELSA Florence Navarro 2 juillet 2014 Le principe des 3 piliers en matière de pension 1 er pilier Sécurité sociale

Plus en détail

MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS

MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS Adresse postale: L-2975 Luxembourg Fax: 404481 www.mde.lu MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS Chapitre I : Champ d application Art. 1 er Sont affiliés obligatoirement à la Mutualité tous les employeurs occupant

Plus en détail

1 Les instruments juridiques des soins transfrontaliers... 3 Otto Kaufmann

1 Les instruments juridiques des soins transfrontaliers... 3 Otto Kaufmann Inhaltsverzeichnis Autorenverzeichnis...XXI Teil I Die Herausforderungen der Freizügigkeit im Gesundheitswesen Challenges of the Free Movement of Persons to Health Care Les enjeux de la mobilité européenne

Plus en détail

CONVENTION CADRE NATIONALE DE PARTENARIAT SUR LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE DES APPRENTIS DU BÂTIMENT

CONVENTION CADRE NATIONALE DE PARTENARIAT SUR LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE DES APPRENTIS DU BÂTIMENT PREMIER MINISTRE CONVENTION CADRE NATIONALE DE PARTENARIAT SUR LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE DES APPRENTIS DU BÂTIMENT conclue entre l'état, la Caisse Nationale d'assurance Maladie des Travailleurs Salariés

Plus en détail

Caisse nationale d assurance pension

Caisse nationale d assurance pension F Brochure Pension de vieillesse Siège : 1a boulevard Prince Henri Luxembourg-Ville Brochure d information Pension de vieillesse au Luxembourg Adresse postale : tél : 22 41 41-1 fax : 22 41 41-6443 email

Plus en détail

CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME

CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME F REGL PROF - Qualifications prof. A2 Bruxelles, 26 mai 2011 MH/JC/JP A V I S sur LA REFORME DE LA DIRECTIVE RELATIVE A LA RECONNAISSANCE DES QUALIFICATIONS

Plus en détail

Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg. Je suis malade LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG

Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg. Je suis malade LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG F I C H E S I N F O S D U F R O N T A L I E R B E L G O - L U X E M B O U R G E O I S Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg Je suis malade LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG Vous êtes salarié au Grand-Duché

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

Réserve Personnelle. Persönliche Reserve. Emprunter et épargner en fonction de vos besoins. Leihen und sparen je nach Bedarf

Réserve Personnelle. Persönliche Reserve. Emprunter et épargner en fonction de vos besoins. Leihen und sparen je nach Bedarf crédit épargne Réserve Personnelle Emprunter et épargner en fonction de vos besoins Persönliche Reserve Leihen und sparen je nach Bedarf Réserve Personnelle Vous voulez disposer à tout moment des moyens

Plus en détail

REGLEMENT DE FORMATION DU PERSONNEL COMMUNAL

REGLEMENT DE FORMATION DU PERSONNEL COMMUNAL REGLEMENT DE FORMATION DU PERSONNEL COMMUNAL La formation professionnelle a pour objet de permettre aux agents d exercer de façon efficace les fonctions qui leur sont confiées en vue de la satisfaction

Plus en détail

AIDES à l APPRENTISSAGE. 1 /Aide à l'accueil des jeunes mineurs en apprentissage pour les entreprises de moins de 11 salariés

AIDES à l APPRENTISSAGE. 1 /Aide à l'accueil des jeunes mineurs en apprentissage pour les entreprises de moins de 11 salariés AIDES à l APPRENTISSAGE 1 /Aide à l'accueil des jeunes mineurs en apprentissage pour les entreprises de moins de 11 salariés Cette aide permet de prendre en compte l'investissement de l'entreprise sur

Plus en détail

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE Département de l'éducation de la culture et du sport Service de la formation professionnelle Departement für Erziehung, Kultur und Sport Dienststelle für Berufsbildung FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT PARCOURS MANAGEMENT DES SERVICES EN HôTELLERIE INTERNATIONALE

MASTER MANAGEMENT PARCOURS MANAGEMENT DES SERVICES EN HôTELLERIE INTERNATIONALE MASTER MANAGEMENT PARCOURS MANAGEMENT DES SERVICES EN HôTELLERIE INTERNATIONALE Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation Nature de la formation : Diplôme national de l'enseignement supérieur

Plus en détail

ASSOCIATION DES PATRONS ELECTRICIENS DU GRAND-DUCHE DE Luxembourg

ASSOCIATION DES PATRONS ELECTRICIENS DU GRAND-DUCHE DE Luxembourg ASSOCIATION DES PATRONS ELECTRICIENS DU GRAND-DUCHE DE Luxembourg 2 Circuit de la Foire Internationale, L-1347 Luxembourg-Kirchberg - R.C.S.L. F 5420 Rapport succinct de l assemblée générale ordinaire

Plus en détail

STATUTS JUDO CLUB BALLENS REVISION 2006

STATUTS JUDO CLUB BALLENS REVISION 2006 STATUTS DU JUDO CLUB BALLENS REVISION 2006 - 1 - STATUTS DU JUDO CLUB BALLENS DÉNOMINATION Article 1 1.1 Nom: le Judo Club Ballens (ci-après le JCB) est régi par les présents statuts et les articles 60

Plus en détail

Il faut agir contre la montée du chômage!

Il faut agir contre la montée du chômage! Il faut agir contre la montée du chômage! En décembre 2012, le chômage au Luxembourg atteint un niveau record : 16 963 personnes inscrites comme demandeurs d emploi à l ADEM, soit un taux de chômage de

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL STAPS MANAGEMENT ET INGENIERIE DU SPORT OPTION GESTION DU SPORT ET DEVELOPPEMENT TERRITORIAL

MASTER PROFESSIONNEL STAPS MANAGEMENT ET INGENIERIE DU SPORT OPTION GESTION DU SPORT ET DEVELOPPEMENT TERRITORIAL MASTER PROFESSIONNEL STAPS MANAGEMENT ET INGENIERIE DU SPORT OPTION GESTION DU SPORT ET DEVELOPPEMENT TERRITORIAL Durée des études : 2 ans Année post-bac de sortie : BAC +5 / master Composante de rattachement

Plus en détail

Kit «Expert RH» RH Expert. Professionnels RH. Langue: Français. vs 20.02.2015

Kit «Expert RH» RH Expert. Professionnels RH. Langue: Français. vs 20.02.2015 Kit «Expert RH» 2015 RH Expert Professionnels RH Langue: Français vs 20.02.2015 Table des Matières Table des Matières... 2 Kits de formation RH... 3 Kit «RH Expert»... 4 Administration du personnel : Engagement

Plus en détail

Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg,

Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg, F I C H E S I N F O S D U F R O N T A L I E R B E L G O - L U X E M B O U R G E O I S Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg, Je perds mon emploi LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG Vous travaillez au Grand-Duché

Plus en détail

INFOS N 5. Veille Jurisprudentielle IRP :

INFOS N 5. Veille Jurisprudentielle IRP : 1 INFOS N 5 Information du CE sur la déclaration du nombre de travailleurs handicapés «L'employeur porte à la connaissance du comité d'entreprise ou, à défaut, des délégués du personnel la déclaration

Plus en détail

REVISION STATUTS SSU (Version 7 du 17.12.03)

REVISION STATUTS SSU (Version 7 du 17.12.03) REVISION STATUTS SSU (Version 7 du 17.12.03) 1 Nom et but de la Société 1.1 La Société Suisse d'urologie (SSU) (ci-après "la Société" ou "la SSU") est l'association professionnelle des médecins spécialistes

Plus en détail

ENFANCE ET FAMILLES D'ADOPTION DE L'HERAULT Association de foyers adoptifs STATUTS

ENFANCE ET FAMILLES D'ADOPTION DE L'HERAULT Association de foyers adoptifs STATUTS ENFANCE ET FAMILLES D'ADOPTION DE L'HERAULT Association de foyers adoptifs STATUTS ARTICLE 1 Il est formé entre ceux qui adhérent aux présents statuts, une association déclarée conformément à la loi du

Plus en détail

Article 1 Objet du compte épargne-temps Article 2 Principe du compte épargne-temps demande de l agent

Article 1 Objet du compte épargne-temps Article 2 Principe du compte épargne-temps demande de l agent D é p a r t e m e n t d u P u y d e D ô m e A r r o n d i s s e m e n t d e R i o m C a n t o n d e M a n z a t MANZAT COMMUNAUTE D2012-40 EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 15 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 4110 922 janvier mai 2009 2015 S o m m a i r e Règlement grand-ducal

Plus en détail

Commission de la Formation et de la Vie Universitaire

Commission de la Formation et de la Vie Universitaire Commission de la Formation et de la Vie Universitaire Séance du 11 mars 2014 Point 5 de l ordre du jour Règles générales relatives aux modalités d évaluation des étudiants en Licence et en Master pour

Plus en détail

MODE D EMPLOI DE L APPRENTISSAGE

MODE D EMPLOI DE L APPRENTISSAGE ÉTUDES INTERCULTURELLES DE LANGUES APPLIQUÉES Licence Pro Rédacteur Technique Master 2 Pro Industrie de la Langue et Traduction Spécialisée Master 2 Pro de Conception Documentation Multilingue et Multimédia

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e. S o m m a i r e EAUX DE BAIGNADE. BANQUE DE DONNéES CONCERNANT LES élèves

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e. S o m m a i r e EAUX DE BAIGNADE. BANQUE DE DONNéES CONCERNANT LES élèves MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 725 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 55 110 22 2 mai avril 2009 2013 S o m m a i r e S o m m a i r

Plus en détail

LE CONTRAT D'APPRENTISSAGE POUR LES EMPLOYEURS

LE CONTRAT D'APPRENTISSAGE POUR LES EMPLOYEURS LE CONTRAT D'APPRENTISSAGE POUR LES EMPLOYEURS Quelle peut être la durée du contrat? La durée du contrat d apprentissage est au moins égale à celle du cycle de formation qui fait l objet du contrat et

Plus en détail

RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE

RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE RECOMMANDATION DU CONSEIL Ces Bonnes Pratiques ont été approuvées

Plus en détail

with the support of EFMET cooperation partners:

with the support of EFMET cooperation partners: Recommandations à la Commission Européenne sur le rôle de l enseignement musical et de la formation musicale professionnelle dans le nouveau programme européenne pour la culture with the support of EFMET

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale 1 Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/14/010 DÉLIBÉRATION N 14/006 DU 14 JANVIER 2014 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL À L ADMINISTRATION

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION DROIT

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3257 Convention collective nationale IDCC : 1601. BOURSE (3 e édition. Juin 2004) ACCORD DU 8 JUILLET 2005

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience

La Validation des Acquis de l Expérience La Validation des Acquis de l Expérience Attention : Ces deux dispositifs s adressent uniquement aux salarié(e)s et aux bénévoles du réseau des MJC de Midi Pyrénées. L Institut de Formation à l Animation

Plus en détail

Quel est le statut de l artiste de spectacle vivant mobile dans la Grande Région?

Quel est le statut de l artiste de spectacle vivant mobile dans la Grande Région? www.frontalierslorraine.eu www.espaceculturelgr.eu Quel est le statut de l artiste de spectacle vivant mobile dans la Grande Région? Novembre 2011 2 Introduction Le CRD EURES Lorraine est une association

Plus en détail

Descriptif de postes destinés au personnel fixe

Descriptif de postes destinés au personnel fixe La CGAS a décidé de mettre sur pied une Mesure de marché du travail pour les personnes sans emploi ou au chômage qui souhaitent s orienter vers les secteurs de l industrie, de la construction, de l hôtellerie-restauration

Plus en détail

LE TITRE PROFESSIONNEL ASSISTANT(E) RESSOURCES HUMAINES

LE TITRE PROFESSIONNEL ASSISTANT(E) RESSOURCES HUMAINES LE TITRE PROFESSIONNEL ASSISTANT(E) RESSOURCES HUMAINES Dispositif innovant de formation et d acquisition de compétences RH au service de votre Entreprise! Notre organisme de formation propose depuis 2009,

Plus en détail

Techniques de l informatique 420.AC. DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques

Techniques de l informatique 420.AC. DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques Plan de cours Techniques de l informatique 420.AC DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques 420-691-MA Stage en entreprise Site du stage en entreprise : http://stages.cmaisonneuve.qc.ca/evaluation/1748/

Plus en détail

Comment accompagner le chef d entreprise dans les relations sociales?

Comment accompagner le chef d entreprise dans les relations sociales? L EXPERT-COMPTABLE PILOTE DES MISSIONS DE CONSEIL SOCIAL : QUELS OUTILS, POUR QUELLES MISSIONS? Comment accompagner le chef d entreprise dans les relations sociales? P.1 COMMENT ACCOMPAGNER LE CHEF D ENTREPRISE

Plus en détail

Vorschlag für den Studienverlauf im Doppelmaster ICBS-LEA Programme d Etudes pour le double Master LEA-ICBS

Vorschlag für den Studienverlauf im Doppelmaster ICBS-LEA Programme d Etudes pour le double Master LEA-ICBS Vorschlag für den Studienverlauf im Doppelmaster ICBS-LEA Programme d Etudes pour le double Master LEA-ICBS 1. Semester = Wintersemester in Passau Semestre 1 = Semestre d Hiver/Semestre impair à Passau

Plus en détail

SPORTIFS DE HAUT NIVEAU

SPORTIFS DE HAUT NIVEAU CERTIFICATS POUR LES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU :: CERTIFICATS 4 dispositifs pour accompagner les sportifs de haut niveau dans leurs projets de vie : sport, étude, emploi & développement des compétences En

Plus en détail

MODE D EMPLOI CONTRAT D APPRENTISSAGE

MODE D EMPLOI CONTRAT D APPRENTISSAGE MODE D EMPLOI CONTRAT D APPRENTISSAGE Mise à jour : 02/03/15 1 CONDITIONS GENERALES POUR ETRE APPRENTI p. 2 2 - ENREGISTREMENT DU CONTRAT p. 2 3 DEFINITION DU CONTRAT D APPRENTISSAGE p. 5 4 - EXECUTION

Plus en détail

Contexte. Mesures de la DOK (resp. de la future faîtière IH) I. Principe

Contexte. Mesures de la DOK (resp. de la future faîtière IH) I. Principe Convention de l'onu relative aux droits des personnes handicapées Rôle et tâches de la DOK (resp. de la future faîtière IH) dans la promotion et la surveillance de la mise en œuvre de la CDPH Contexte

Plus en détail

CONVENTION. du 21 février 2006 relative au. régime juridique du télétravail

CONVENTION. du 21 février 2006 relative au. régime juridique du télétravail CONVENTION du 21 février 2006 relative au régime juridique du télétravail CONVENTION L UNION DES ENTREPRISES LUXEMBOURGEOISES, en abrégé UEL ayant son siège à L 1615 Luxembourg, 7, rue Alcide de Gasperi,

Plus en détail

Théâtre de l'escalier des Doms en Avignon Adresse du siège social : rue de Flandre, 46 à 1000 Bruxelles N d'entreprise : 477049364.

Théâtre de l'escalier des Doms en Avignon Adresse du siège social : rue de Flandre, 46 à 1000 Bruxelles N d'entreprise : 477049364. Théâtre de l'escalier des Doms en Avignon Adresse du siège social : rue de Flandre, 46 à 1000 Bruxelles N d'entreprise : 477049364 Statuts modifiés TITRE Ier. Dénomination, siège, objet et durée Article

Plus en détail

Nomination et renouvellement de MCF et PR associé à temps plein

Nomination et renouvellement de MCF et PR associé à temps plein Enseignants associés Référence : décret n 85-733 du 17 juillet 1985 modifié décret n 2007-772 du 10 mai 2007 et arrêté du 10 mai 2007 Le régime de l association régi par le décret n 85-733 du 17 juillet

Plus en détail

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES Alternance travail-études au niveau collégial... 5 Rôles et responsabilités de chacun... 6 Avantages de l alternance travail-études... 7 Situations particulières...

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle

ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle COUVERTURE SOCIALE AU MAROC COUVERTURE SOCIALE AU MAROC - Régime de sécurité sociale; - Régime du RCAR; - Code de la couverture

Plus en détail

Avis relatif à la note approuvée par le Gouvernement flamand concernant une publicité accrue de la politique salariale au sein de l'autorité flamande.

Avis relatif à la note approuvée par le Gouvernement flamand concernant une publicité accrue de la politique salariale au sein de l'autorité flamande. ROYAUME DE BELGIQUE Bruxelles, le Adresse : Rue Haute, 139, B-1000 Bruxelles Tél.: +32(0)2/213.85.40 E-mail : commission@privacycommission.be Fax.: +32(0)2/213.85.65 http://www.privacycommission.be COMMISSION

Plus en détail

Agenda annuel des informations / consultations du CE

Agenda annuel des informations / consultations du CE La question du DRH Agenda annuel des informations / consultations du CE Un certain nombre d informations et/ou consultations annuelles ou trimestrielles obligatoires doivent être mises en œuvre par l employeur,

Plus en détail

LE TITRE FAIT LA DIFFÉRENCE L Ordre et le MICC : un partenariat profitable!

LE TITRE FAIT LA DIFFÉRENCE L Ordre et le MICC : un partenariat profitable! Volume 2, numéro 3 Mai 2012 LE TITRE FAIT LA DIFFÉRENCE L Ordre et le MICC : un partenariat profitable! Par Caroline Soulas, chef marketing, Ordre des conseillers en ressources humaines agréés. Le ministère

Plus en détail

Diplôme d Université

Diplôme d Université Formation Continue Diplôme d Université Gérer et Développer votre Association I.A.E de Lyon - Université Jean Moulin - Lyon 3 6, cours Albert Thomas - BP 8242-69355 Lyon cedex 08 Tél. : 04 78 78 71 88

Plus en détail

Le livret du délégué 2011/2012. LYCEE JEAN MOULIN 1 Rue Maréchal Foch B.P. 515 27705 LES ANDELYS. Tél. : 02 32 54 09 31 FAX : 02 32 54 53 43

Le livret du délégué 2011/2012. LYCEE JEAN MOULIN 1 Rue Maréchal Foch B.P. 515 27705 LES ANDELYS. Tél. : 02 32 54 09 31 FAX : 02 32 54 53 43 Le livret du délégué 2011/2012 LYCEE JEAN MOULIN 1 Rue Maréchal Foch B.P. 515 27705 LES ANDELYS Tél. : 02 32 54 09 31 FAX : 02 32 54 53 43 Mail : www.lycee-jeanmoulin.fr 1 Vous avez été élu(e) par vos

Plus en détail

TITRE II : DES ORGANES DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DU MALI

TITRE II : DES ORGANES DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DU MALI DECRET N 98-228/P-RM Fixant l organisation et les modalités de fonctionnement de la chambre de commerce et d industrie du Mali. Le Président de la République, Vu la Constitution ; Vu la Loi n 94-009 du

Plus en détail

Principales autorisations d absence. Référence : circulaire n 2002-168 du 02 août 2002 r elative aux autorisations d absence de droit et facultatives

Principales autorisations d absence. Référence : circulaire n 2002-168 du 02 août 2002 r elative aux autorisations d absence de droit et facultatives Principales autorisations d absence Référence : circulaire n 2002-168 du 02 août 2002 r elative aux autorisations d absence de droit et facultatives Les autorisations d'absence de droit Travaux d'une assemblée

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION MEUBLÉ

CONTRAT DE LOCATION MEUBLÉ CONTRAT DE LOCATION MEUBLÉ Rappel des dispositions légales : loi nº 2005-32 du 18 janvier 2005 art. 115 Journal Officiel du 19 janvier 2005, art. L. 632-1 du Code de le construction et de l'habitation

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE ASSURANCE BANQUE - FINANCE

LICENCE PROFESSIONNELLE ASSURANCE BANQUE - FINANCE LICENCE PROFESSIONNELLE ASSURANCE BANQUE - FINANCE Spécialité: Gestion Clientèle Particuliers Arrêté d habilitation : 20090979 REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 2013-2015 VU la loi 84-52 du 26 janvier

Plus en détail

25 AOUT 2012. - Loi modifiant le Titre XIII de la loi-programme (I) du 27 décembre 2006, en ce qui concerne la nature des relations de travail

25 AOUT 2012. - Loi modifiant le Titre XIII de la loi-programme (I) du 27 décembre 2006, en ce qui concerne la nature des relations de travail SERVICE PUBLIC FEDERAL CHANCELLERIE DU PREMIER MINISTRE 25 AOUT 2012. - Loi modifiant le Titre XIII de la loi-programme (I) du 27 décembre 2006, en ce qui concerne la nature des relations de travail ALBERT

Plus en détail

Administration de l établissement. (Ressources humaines)

Administration de l établissement. (Ressources humaines) Administration de l établissement (Ressources humaines) Chapitre 3 Administration de l établissement (Ressources humaines) Section Sujet traité Page 3000 Résumé... 3-2 3100 Qualité de la gestion. 3-3 3101

Plus en détail

I. Nom, siège, objet, durée et origine

I. Nom, siège, objet, durée et origine Statuts du CLAE Comité de Liaison des Associations d étrangers approuvés par l Assemblée Générale Extraordinaire du 10 octobre 2005 I. Nom, siège, objet, durée et origine Article 1 er Le Comité de Liaison

Plus en détail

Créer votre propre emploi? Relevez le défi!

Créer votre propre emploi? Relevez le défi! Créer votre propre emploi? Relevez le défi! chapitre 5 Créer son propre emploi. Beaucoup en rêvent mais peu en font une réalité. Pourtant, devenir indépendant peut être un moyen de créer son emploi. Les

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I OBJET DU REGLEMENT L ADHESION

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I OBJET DU REGLEMENT L ADHESION REGLEMENT INTERIEUR TITRE I OBJET DU REGLEMENT L ADHESION OBJET DU REGLEMENT INTERIEUR Article 1 Le présent règlement intérieur est établi conformément à l article 3 des statuts. Il est établi par le conseil

Plus en détail

LIGUE REGIONALE DE TIR D'ALSACE

LIGUE REGIONALE DE TIR D'ALSACE LIGUE REGIONALE DE TIR D'ALSACE Version Validé par le Comité Directeur du 22/05/2015 Applicable dès le 23/05/2015. Annule et remplace toute version antérieure. Table des matières TITRE I : PREAMBULE...

Plus en détail

CENTRE VIRTUEL DE LA CONNAISSANCE SUR L'EUROPE

CENTRE VIRTUEL DE LA CONNAISSANCE SUR L'EUROPE CENTRE VIRTUEL DE LA CONNAISSANCE SUR L'EUROPE 1 CENTRE VIRTUEL DE LA CONNAISSANCE SUR L'EUROPE Sommaire Loi du 7 août 2002 portant création du Centre Virtuel de la Connaissance sur l'europe.....................

Plus en détail

Section 1 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14

Section 1 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14 Liste des abréviations... 7 Introduction générale... 13 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14 1 Les normes universelles de l OIT... 14 2 Les normes régionales européennes...

Plus en détail

Loi n 2011-893 du 28 Juillet pour le développement de l alternance et la sécurisation des parcours professionnels

Loi n 2011-893 du 28 Juillet pour le développement de l alternance et la sécurisation des parcours professionnels Loi n 2011-893 du 28 Juillet pour le développement de l alternance et la sécurisation des parcours professionnels La loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 comporte différentes mesures visant notamment à développer

Plus en détail

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Master Management public Spécialité : GESTION DES ETABLISSEMENTS SANITAIRES ET SOCIAUX www.managementpublic.univ-cezanne.fr Aix-en-Provence : 21,

Plus en détail

MASTER GESTION DES ORGANISATIONS ACHAT A L INTERNATIONAL M1 2014/2015

MASTER GESTION DES ORGANISATIONS ACHAT A L INTERNATIONAL M1 2014/2015 MASTER GESTION DES ORGANISATIONS ACHAT A L INTERNATIONAL M1 2014/2015 Formation sur deux ans en apprentissage I - DÉROULEMENT DE LA FORMATION La formation se déroule en apprentissage selon un rythme alterné

Plus en détail

UC1 Cadre Réglementaire

UC1 Cadre Réglementaire Stage Initial MF1 Commission Technique Régionale EST Septembre 2011 UC1 Cadre Réglementaire - La Loi de 1901 - Organisation du Sport en France - Établissements d'aps Principes généraux - La vie associative

Plus en détail

Assujettissement des entrepreneurs à l assurance sociale. Allemagne

Assujettissement des entrepreneurs à l assurance sociale. Allemagne Assujettissement des entrepreneurs à l assurance sociale Allemagne La sécurité sociale, garantie par l Etat, est un des plus grands acquis d un Etat social. Il y a cent ans, l Allemagne a adopté les premières

Plus en détail

Vu la loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires.

Vu la loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires. CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE PERSONNEL POUR ASSURER LES SECRETARIATS DU COMITÉ MÉDICAL DÉPARTEMENTAL ET DE LA COMMISSION DÉPARTEMENTALE DE RÉFORME Entre : Mme ESTELLE GRELIER, Présidente du Centre

Plus en détail

Domaine 1. «Conduite de la définition et de la mise en œuvre du projet d établissement ou de service»

Domaine 1. «Conduite de la définition et de la mise en œuvre du projet d établissement ou de service» Domaine 1. «Conduite de la définition et de la mise en œuvre du projet d établissement ou de service» DANS LE RESPECT DU PROJET ET DU FONCTIONNEMENT DE LA PERSONNE MORALE, EN CONFORMITE AVEC LA LEGISLATION

Plus en détail

Mutuelle du Centre Culturel Islamique Luxembourg

Mutuelle du Centre Culturel Islamique Luxembourg Mutuelle du Centre Culturel Islamique Luxembourg (Extrait Mémorial B - Nº22 du 2 avril 2001) REMARQUE : Ce texte contient les modifications apportées en 2006 et 2007 Arrêté ministériel du 14 mars 2001

Plus en détail

DIPLÔME D ETAT DE LA JEUNESSE DE L EDUCATION POPULAIRE ET DU SPORT

DIPLÔME D ETAT DE LA JEUNESSE DE L EDUCATION POPULAIRE ET DU SPORT www.creps-montpellier.org MINISTÈRE DES SPORTS, DE LA JEUNESSE, DE L ÉDUCATION POPULAIRE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE DIPLÔME D ETAT DE LA JEUNESSE DE L EDUCATION POPULAIRE ET DU SPORT SPECIALITE : Perfectionnement

Plus en détail

CAISSE D EPARGNE Pour toutes les actions débutant le 19/02/2015

CAISSE D EPARGNE Pour toutes les actions débutant le 19/02/2015 CAISSE D EPARGNE Pour toutes les actions débutant le 19/02/2015 1 2 Période de professionnalisation 3 Tutorat 4 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIÉS

Plus en détail

L apprentissage à L IUT de Sceaux

L apprentissage à L IUT de Sceaux L apprentissage à L IUT de Sceaux Sommaire 1. Présentation de l Institut Universitaire de Technologie de Sceaux 2. Présentation de l apprentissage 3. Présentation succincte des formations en apprentissage

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE EN FRANCE INTEGRE A UN CURSUS PEDAGOGIQUE

CONVENTION DE STAGE EN FRANCE INTEGRE A UN CURSUS PEDAGOGIQUE CONVENTION DE STAGE EN FRANCE INTEGRE A UN CURSUS PEDAGOGIQUE Préliminaire : stages hors administrations et établissements publics de l Etat ne présentant pas un caractère industriel et commercial : les

Plus en détail

RAPPEL DE COURS. L embauche. I. Le placement. II. Les filières de recrutement. 1. Le service public de l emploi CHAPITRE

RAPPEL DE COURS. L embauche. I. Le placement. II. Les filières de recrutement. 1. Le service public de l emploi CHAPITRE 1 CHAPITRE I. Le placement RAPPEL DE COURS L activité de placement consiste à fournir à titre habituel des services visant à rapprocher offres et demandes d emploi sans que la personne assurant cette activité

Plus en détail

MODELE DE LETTRE DE MISSION Tenue de la paie chez le client

MODELE DE LETTRE DE MISSION Tenue de la paie chez le client MODELE DE LETTRE DE MISSION Tenue de la paie chez le client M... Vous avez souhaité nous confier le traitement comptable des données sociales de votre entreprise. La mission qui nous est confiée comprend

Plus en détail

7.2 - Le traitement administratif des accidents de service, de travail et des maladies professionnelles

7.2 - Le traitement administratif des accidents de service, de travail et des maladies professionnelles CHAPITRE 7 Les accidents et les maladies professionnelles 7.2 - Le traitement administratif des accidents de service, de travail et des maladies professionnelles 7.2.1 Méthodologie Définitions L accident

Plus en détail