Le système alimentaire de l aire métropolitaine Lyon - St-Etienne. Université populaire de Saint-Etienne - 23 mars 2017

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le système alimentaire de l aire métropolitaine Lyon - St-Etienne. Université populaire de Saint-Etienne - 23 mars 2017"

Transcription

1 Le système alimentaire de l aire métropolitaine Lyon - St-Etienne Université populaire de Saint-Etienne - 23 mars 2017

2 Qu est-ce qu une Agence d urbanisme? Une structure partenariale d aide à la décision au service de l «intérêt commun» : Mission de suivre les évolutions urbaines, de participer à la définition des politiques d'aménagement et de développement, à l'élaboration des documents d'urbanisme et de préparer les projets d'agglomération dans un souci d'harmonisation des politiques publiques.» (art L du Code de l urbanisme) Une association loi 1901 qui rassemble acteurs du territoire les les collectivités, l Etat, les acteurs institutionnels de l aménagement et du développement Un programme d activité et un financement mutualisé

3 Des agences d urbanisme en réseau A l échelle nationale : 50 agences au sein de la FNAU A l échelle régionale : un réseau de 4 agences (Clermont-Fd, Grenoble, Lyon et Saint-Etienne) regroupant près de 200 experts multidisciplinaires A l échelle de l aire métropolitaine, un partenariat spécifique entre les agences de Lyon et Saint-Etienne

4 Une étude réalisée à l échelle de l aire métropolitaine Lyon St-Etienne (inter-scot) 3,2 millions d habitants exploitations agricoles hectares de surface agricole utile emplois dans l industrie agro-alimentaire, soit 37 % des emplois de l IAA de la région Auvergne - Rhône - Alpes 3,6 milliards de repas pris chaque année par les résidents et les actifs de l aire métropolitaine lyonnaise

5 PRODUCTION Ressources environnementales Agriculture bio/raisonnée Agriculture urbaine Auto-production Rendements Saisonnalité Agriculture Agronomie Diversité Surfaces Les maillons du système alimentaire TRANSFORMATION Industrie agro-alimentaire Gastronomie Logistique Artisanat Déchets Circuits Labels Outils Flux CONSOMMATION Comportements d achats Habitudes alimentaires Besoins nutritionnels Conditions sociales Modes de vies Panier moyen Education Qualité Santé DISTRIBUTION Grandes et moyennes surfaces Groupements de producteurs Restauration hors domicile Restauration collective Grossistes spécialisés Centrales d achats Petits commerces Aide alimentaire Vente directe Plateformes

6 6 axes de travail 1. Approche culturelle et sociologique 2. Les habitudes alimentaires, les comportements d achat, l offre commerciale 3. Santé, précarité et alimentation 4. Les besoins nutritionnels et la production agricole 5. Les entreprises de l agro-alimentaire et leurs liens au territoire 6. Les flux et Les circuits

7 Baisse du budget des ménages consacrée à l alimentation et évolution de la consommation Part consacrée à l alimentation dans le budget des ménages français (en %) Boissons Produits laitiers Viande, volaille, poisson Céréales, légumes Evolution de la consommation par produit alimentaire (par an et par personne) Pain (en kg) Pommes de terre (en kg) Légumes frais (en kg) Bœuf (en kg) Volailles (en kg) Œufs (en kg) Poissons, coquillages, crustacés (en kg) Lait frais (en litres) Fromage (en kg) Yaourts (en kg) 9 22 Huile alimentaire (en kg) 11 9 Sucre (en kg) 15 7 Vins courants (en litres) Vins AOC (en litres) Bière (en litres) Eaux minérales (en litres) Source : Insee, comptes nationaux Etude PAGE 18

8 Source : 9 ème enquête consommateurs, 2011 Les grandes surfaces : entre 65% et 85 % des achats de produits alimentaires Périmètre de l enquête en 2011 Part de marché des différentes formes de ventes alimentaires par secteurs Clé de lecture : Près de 75% des dépenses alimentaires des ménages de première couronne sont réalisés dans la grande distribution. Etude PAGE 21

9 Un enjeu de santé publique : une forte corrélation entre alimentation et précarité Etude PAGE 41 Taux de diabète et niveau de revenus des ménages, par IRIS Source : Insee-DGFIP-CANF-CNAV-CCMSA-Fichier localisé et fiscal 2012

10 Source : Agence d urbanisme de l aire métropolitaine lyonnaise Calcul de la capacité nourricière du territoire Etude PAGE 54 Etape n 1 : calculer les volumes nécessaires par famille de produits alimentaires 1 2 Portion journalière (en grammes/personne) Production agricole annuelle en volume (q.) Etape n 2 : calculer les rendements nécessaires par famille de produits alimentaires Quantité annuelle nécessaire (en t./an) Rendement (t./ha) 3 4 Calculer les surfaces agricoles nécessaires par famille d aliments Surfaces nécessaires (ha) et les comparer aux surfaces agricoles cultivées dans le territoire Surfaces cultivées (ha) = SAU du recensement agricole

11 Les surfaces agricoles de l aire métropolitaine Lyon Saint-Etienne ne suffisent pas à nourrir la population du territoire Etude PAGE ha nécessaires (soit m² par habitant) ha disponibles (SAU) Légumes ha ha Fruits ha ha Plantes industrielles (pommes de terre) ha 300 ha Céréales ha ha Oléoprotéagineux ha ha Surfaces en herbe ha ha Maïs-fourrage ha ha > > > > > > >

12 Roannais ha nécessaires ha disponibles Val de Saône- Bugey-Côtière- Loire Centre ha nécessaires ha disponibles Ouest lyonnais ha nécessaires ha disponibles Beaujolais ha nécessaires ha disponibles Dombes ha nécessaires ha disponibles La Dombes ha nécessaires ha disponibles Plaine de l Ain ha nécessaires ha disponibles Une diversité de situations à l échelle de l aire métropolitaine Lyon St-Etienne : des complémentarités à jouer? Source : Agence d urbanisme de l aire métropolitaine lyonnaise Sud Loire ha nécessaires ha disponibles Monts du Lyonnais ha nécessaires ha disponibles Rives du Rhône ha nécessaires ha disponibles Nord-Isère ha nécessaires ha disponibles Agglomération lyonnaise ha nécessaires ha disponibles Boucle du Rhône en Dauphiné ha nécessaires ha disponibles Etude PAGE 60

13 Les fleurons de l agro-alimentaire dans l aire métropolitaine Lyon St-Etienne Source : Agence d urbanisme de l aire métropolitaine lyonnaise Etude PAGE 70

14 Le groupe Ninkasi : une stratégie de développement tournée vers l approvisionnement local Etude PAGE 76

15 Les grands constats dans l aire métropolitaine Lyon St-Etienne Les vulnérabilités Forte corrélation, dans les territoires urbains, entre pauvreté, alimentation et état de santé Face à la diminution des espaces agricoles, fragilité du territoire pour un approvisionnement alimentaire de proximité Des disparités territoriales dans l offre commerciale qui modifient les pratiques d achats, voire les habitudes alimentaires Une grande complexité des systèmes économiques en place et, globalement, une déconnexion entre le territoire et son système alimentaire Les forces Une grande diversité de productions agricoles La gastronomie, un patrimoine commun reconnu Des grands noms de l industrie agroalimentaire et une multitude de petites entreprises qui concourent à positionner le système alimentaire au cœur des dynamiques économiques Des mécanismes de solidarité déjà en place Des initiatives, des modes de vie, des façons de produire ou de distribuer résolument tournés vers la qualité, l équité, la durabilité et la proximité

16 Agriculture Aménagement, urbanisme Développement économique Education, formation Santé, bien-être Environnement Cohésion sociale Cultures, patrimoines L alimentation dans les politiques publiques : un enjeu de transversalité, une approche à plusieurs échelles et interterritoriale Quelques pistes d actions Amplifier l approvisionnement local, le privilégier. Structurer des filières agricoles. Poursuivre une stratégie de protection du foncier et d installation. Travailler de concert avec la grande distribution. Faire évoluer les comportements alimentaires, assurer un droit à l alimentation de qualité pour tous. Former, éduquer. Formaliser de véritables stratégies alimentaires pour les agglomérations

17 Pour en savoir plus L étude complète est disponible aux adresses suivantes : _de_l-aire_metropolitaine_lyonnaise

Approvisionnement local de la restauration collective

Approvisionnement local de la restauration collective Approvisionnement local de la restauration collective Le 4 avril 2015 Quimper Bernadette LOISEL Approvisionnement local de la restauration collective Quelques chiffres clés Rappel du contexte réglementaire

Plus en détail

De la cantine scolaire à la restauration collective. Stéphane VEYRAT 14 novembre 2015

De la cantine scolaire à la restauration collective. Stéphane VEYRAT 14 novembre 2015 De la cantine scolaire à la restauration collective Stéphane VEYRAT 14 novembre 2015 Présentation personnelle Stéphane Veyrat, formation en agriculture et parcours en tant qu animateur puis directeur d

Plus en détail

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES Délai de réponse : 1 ère tranche : 19 novembre 2009 2 ème tranche : 4 décembre 2009

Plus en détail

Réunion d information sur l agriculture l

Réunion d information sur l agriculture l Réunion d information d sur l agriculture l biologique Mercredi du Développement D Durable Limoges MétropoleM 3 mars 2010 GABLIM GABLIM (Groupement des Agrobiologistes du Limousin) est une association

Plus en détail

L agriculture familiale :

L agriculture familiale : MADAGASCAR Année Internationale de l Agriculture Familiale (AIAF) 2014 et Journée Mondiale de l Alimentation (JMA) 2014 L agriculture familiale : une chance pour la planète et pour Madagascar Sécurité

Plus en détail

Les dispositifs d accompagnement et de

Les dispositifs d accompagnement et de Organics Cluster in Rhône-Alpes, partenaire du colloque Bio Bio Transfo Les dispositifs d accompagnement et de financement des projets Bio Transfo: 7 octobre 2010- Technopole Alimentec Audrey Bouton, Chargée

Plus en détail

Observatoire du SCoT. L édito du Président. Pourquoi un observatoire? des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1

Observatoire du SCoT. L édito du Président. Pourquoi un observatoire? des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1 Observatoire du SCoT des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1 L édito du Président SOMMAIRE Edito 1 Activité de construction 2 Approche géographique 4 Construction par type de logements Rappel

Plus en détail

Forme urbaine pour une gestion économe des sols

Forme urbaine pour une gestion économe des sols Forme urbaine pour une gestion économe des sols Fiche thème B Préserver les fonctions de production alimentaire des espaces agricoles Garantir les fonctions environnementales de l espace rural Décliner

Plus en détail

LE PLAN LOCAL D URBANISME. «Ensemble, construisons notre Ville pour un véritable projet de territoire» 1 ÈRE RÉUNION PUBLIQUE 26 JANVIER 2016

LE PLAN LOCAL D URBANISME. «Ensemble, construisons notre Ville pour un véritable projet de territoire» 1 ÈRE RÉUNION PUBLIQUE 26 JANVIER 2016 PLAN LOCAL D'URBANISME VILLE DE COLMAR LE PLAN LOCAL D URBANISME 1 ÈRE RÉUNION PUBLIQUE «Ensemble, construisons notre Ville pour un véritable projet de territoire» 26 JANVIER 2016 ORDRE DU JOUR QU EST-CE

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SPONSORING BAILLEURS DE FONDS PRIVES

DOSSIER DE DEMANDE DE SPONSORING BAILLEURS DE FONDS PRIVES DOSSIER DE DEMANDE DE SPONSORING BAILLEURS DE FONDS PRIVES 1. Structure-Contexte : Ce projet est proposé par le Contrat de Développement Local du Faucigny, en Haute-Savoie. Le CLD est un organe consultatif,

Plus en détail

AUJOURD HUI ON MANGE BIO

AUJOURD HUI ON MANGE BIO AUJOURD HUI ON MANGE BIO EDITO Tout le monde connaît l adage «bien manger c est le début du bonheur». En choisissant d introduire des aliments bio dans les menus proposés aux écoliers, les villes de Stains

Plus en détail

SOMMAIRE LE MARCHE ITALIEN...9 1 LA CONSOMMATION ALIMENTAIRE EN ITALIE...11 2 LE PANORAMA DE LA RESTAURATION HORS DOMICILE...19

SOMMAIRE LE MARCHE ITALIEN...9 1 LA CONSOMMATION ALIMENTAIRE EN ITALIE...11 2 LE PANORAMA DE LA RESTAURATION HORS DOMICILE...19 Page 7 SOMMAIRE LE MARCHE ITALIEN...9 1 LA CONSOMMATION ALIMENTAIRE EN ITALIE...11 1.1 LA CONSOMMATION ALIMENTAIRE DES MENAGES... 11 1.1.1 Produits alimentaires consommés... 11 1.1.2 Organisation des repas...

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE FRUITS ET LÉGUMES

COMMERCE DE DÉTAIL DE FRUITS ET LÉGUMES COMMERCE DE DÉTAIL DE FRUITS ET LÉGUMES SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE FRUITS ET LÉGUMES... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE FRUITS ET LÉGUMES... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL

Plus en détail

Présentation de la démarche

Présentation de la démarche PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE GUENGAT Présentation de la démarche Réunion avec la Commission PLU 23 août 2012 Conception Réalisation: GEOLITT - 7 Rue Le Reun - 29480 Le Relecq Kerhuon Tél : 02 98 28

Plus en détail

Presse Jardin AVRIL 2012

Presse Jardin AVRIL 2012 Avec un chiffre d affaires de 4 milliards d euros, le marché du bio attire les acteurs majeurs de l agroalimentaire et non plus uniquement les spécialistes. Presse Jardin AVRIL 2012 Le panorama du segment

Plus en détail

Colloque 2005 Achats responsables. Séquence 19 : La restauration collective

Colloque 2005 Achats responsables. Séquence 19 : La restauration collective Séquence 19 : La restauration collective Intervenants Introduction : Patrick POUSSARD, Directeur de la restauration municipale de Vertou, Administrateur de l Association Nationale des Directeurs de Restaurants

Plus en détail

SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE

SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE Objectif général L objectif général de ce programme de développement est d atteindre une production de qualité, de 1000 tonnes de café marchand,

Plus en détail

AGENDA 21 Agglo de Brive

AGENDA 21 Agglo de Brive AGENDA 21 Agglo de Brive Axe 1 : Promouvoir un développement économique respectueux des équilibres sociaux, environnementaux et territoriaux Objectif 1 : Développer les activités économiques qui participent

Plus en détail

Plan de développement durable 2015-2020

Plan de développement durable 2015-2020 Plan de développement durable 2015-2020 SAINT-PIERRE-LES-BECQUETS Réalisé dans le cadre de la démarche de développement local. AVANT-PROPOS En février 2014, les élus de la municipalité de Saint-Pierre-les-Becquets

Plus en détail

Colloque EPL AdCF. Politique foncière : de la stratégie à l opération d aménagement Maubeuge le 15 octobre 2009

Colloque EPL AdCF. Politique foncière : de la stratégie à l opération d aménagement Maubeuge le 15 octobre 2009 Colloque EPL AdCF Politique foncière : de la stratégie à l opération d aménagement Maubeuge le 15 octobre 2009 Stratégie foncière et marché local foncier le rôle de l EPF Nord Pas de Calais Intervention

Plus en détail

PASSEPORT TERRITORIAL SUD-EST SNCF IMMOBILIER ACTEUR DU DÉVELOPPEMENT URBAIN INNOVANT

PASSEPORT TERRITORIAL SUD-EST SNCF IMMOBILIER ACTEUR DU DÉVELOPPEMENT URBAIN INNOVANT SNCF IMMOBILIER ACTEUR DU DÉVELOPPEMENT URBAIN INNOVANT QUI SOMMES-NOUS? NOTRE ORGANISATION TERRITORIALE AU SERVICE DES ACTEURS LOCAUX SNCF IMMOBILIER EN QUELQUES CHIFFRES 12 MILLIONS DE M 2 de bâtiments

Plus en détail

Concours régional REGALIME (REGional ALIMEntaire) J aime manger local. Edition 2012-2013

Concours régional REGALIME (REGional ALIMEntaire) J aime manger local. Edition 2012-2013 Fiche de synthèse du Concours REGALIME Concours régional REGALIME (REGional ALIMEntaire) J aime manger local Edition 2012-2013 REGALIME (REGional ALIMEntaire) J aime manger local Le Concours s adresse

Plus en détail

POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE DE LA VILLE DE COWANSVILLE

POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE DE LA VILLE DE COWANSVILLE POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE DE LA VILLE DE COWANSVILLE Ville de Cowansville 2012 Coordination et rédaction : Virginie Hébert Comité de suivi : Stéphanie Côté, Isabelle Gariépy, Martine Proteau Améliorer

Plus en détail

Résumé du Plan Nord du gouvernement du Québec

Résumé du Plan Nord du gouvernement du Québec À propos du Plan Nord Le Plan Nord va se déployer sur 25 ans. Résumé du Plan Nord du gouvernement du Québec Territoire concerné: 1,2 millions de km 2 soit 72% du Québec. Le territoire visé se situe au

Plus en détail

La fiche d'information sur les territoires. Communauté d'agglomération Saint-Lô Agglo. Géographie. Démographie. Économie

La fiche d'information sur les territoires. Communauté d'agglomération Saint-Lô Agglo. Géographie. Démographie. Économie La fiche d'information sur les territoires Communauté d'agglomération Saint-Lô Agglo Président de l'epci : M. Gilles QUINQUENEL, maire d'hébécrevon, conseiller général du canton de Marigny Géographie Périmètre

Plus en détail

SAINT-NAZAIRE. Pôle urbain et économique du littoral métropolitain. Contact : Grégory MARTINET : Agglomération de Saint-Nazaire 06 72 87 88 48

SAINT-NAZAIRE. Pôle urbain et économique du littoral métropolitain. Contact : Grégory MARTINET : Agglomération de Saint-Nazaire 06 72 87 88 48 SAINT-NAZAIRE Pôle urbain et économique du littoral métropolitain : Grégory MARTINET : Agglomération de Saint-Nazaire 06 72 87 88 48 LE RUBAN BLEU Un complexe commercial d un nouveau type pour le centre

Plus en détail

Livre blanc de l'étalement urbain en Saône-et-Loire

Livre blanc de l'étalement urbain en Saône-et-Loire Direction départementale des territoires de Saôneet-Loire Livre blanc de l'étalement urbain en Saône-et-Loire «Le territoire français est le patrimoine commun de la nation. Chaque collectivité publique

Plus en détail

Rapport de mission. Mission de suivi du Président du ROPPA, Représentant des OSC Africaines au sein du Comité de Pilotage du projet GAFSP

Rapport de mission. Mission de suivi du Président du ROPPA, Représentant des OSC Africaines au sein du Comité de Pilotage du projet GAFSP Rapport de mission Mission de suivi du Président du ROPPA, Représentant des OSC Africaines au sein du Comité de Pilotage du projet GAFSP Rwanda du 26 août au 02 septembre 2012 ROPPA avec l appui technique

Plus en détail

Collaboration de l industrie et du gouvernement en vue d élaborer un SNTSA au Canada

Collaboration de l industrie et du gouvernement en vue d élaborer un SNTSA au Canada Collaboration de l industrie et du gouvernement en vue d élaborer un SNTSA au Canada Susie Miller, Directrice Generale Agriculture et Agroalimentaire Canada Winnipeg (Manitoba) Le 2 juin 2009 1 Contenu

Plus en détail

mobilisation de la biomasse

mobilisation de la biomasse 6 La mobilisation de la biomasse Stockage, logistique et structuration des acteurs Diagnostic de territoire Insertion dans les exploitations Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte

Plus en détail

CONTRIBUTION L éco-construction

CONTRIBUTION L éco-construction CONTRIBUTION L éco-construction Conseil de développement Groupe développement 22-Fév-11 Sommaire 1. Introduction... 3 Qu est-ce qu un habitat?... 3 2. Enjeux... 3 3. Objectifs généraux de l éco-construction

Plus en détail

POLITIQUE D ACHAT LOCAL

POLITIQUE D ACHAT LOCAL POLITIQUE D ACHAT LOCAL 1. VISION... 2. PORTÉE... 3. PÉRIODE D'APPLICATION 4. RESPONSABILITÉS 5. PRINCIPES DIRECTEURS 5.1 VITRINE DE CHOIX POUR LES PRODUITS RÉGIONAUX 5.2 PARTENAIRE PRIVILÉGIÉ DE ALIMENTS

Plus en détail

COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=-

COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=- COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=- I BASES REGLEMENTAIRES Le plan de cohésion sociale (programmes 15 et 16) et la loi n 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation pour la cohésion

Plus en détail

L art de vivre, un état d esprit!

L art de vivre, un état d esprit! D o s s i e r de presse J a n v i e r 2016 L art de vivre, un état d esprit! L association - Le Grand Repas - Sur le terrain! Un patrimoine, un bien commun, une mission remarquable et fédératrice L association

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Zones d activitås communales - Suivi des dossiers de fonds de concours dans le cadre de l amånagement des zones d activitås communales

FICHE DE POSTE. Zones d activitås communales - Suivi des dossiers de fonds de concours dans le cadre de l amånagement des zones d activitås communales FICHE DE POSTE IntitulÄ du poste : Agent de däveloppement local. Cadre statutaire : FiliÄre : Administrative CatÅgorie : B Cadres d emploi : RÄdacteur Territorial Emploi permanent : Oui Missions : Met

Plus en détail

Rencontre inter fonctions publiques

Rencontre inter fonctions publiques La restauration collective quels enjeux Rencontre inter fonctions publiques Février 2013- Jacqueline Maréchal Programme de la rencontre La restauration collective définition Son objectif social Sa participation

Plus en détail

. Présenté par Alyne Savary. Direction des recherches et des politiques agricoles

. Présenté par Alyne Savary. Direction des recherches et des politiques agricoles Group Marketing : JACK POT!!!. Présenté par Alyne Savary Direction des recherches et des politiques agricoles Dans le cadre du Symposium WBANA Canada Le 22 octobre 2010 1 1 PLAN DE PRÉSENTATION What? Des

Plus en détail

FORMATIONS EN ALTERNANCE

FORMATIONS EN ALTERNANCE FORMATIONS EN ALTERNANCE QUELQUES PARTENAIRES DE L ISFFEL DISTRIBUTION ALIMENTAIRE & IAA DISTRIBUTION SPÉCIALISÉE LOGISTIQUE, INDUSTRIE ET SERVICES RESPONSABLE DE RAYON EN APPRENTISSAGE * * Habilitation

Plus en détail

La part consacrée aux dépenses en produits agricoles et agroalimentaires diminue en France

La part consacrée aux dépenses en produits agricoles et agroalimentaires diminue en France La part consacrée aux dépenses en produits agricoles et agroalimentaires diminue en France 198 199 2 28 % milliard d euros En produits agricoles* En produits agroalimentaires Total des dépenses de consommation

Plus en détail

Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec

Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec Plan de la rencontre 1. Portrait sectoriel de la dépendance au pétrole 2. Atelier 1: Diagnostic sectoriel

Plus en détail

L AGRICULTURE CONGOLAISE EN QUELQUES CHIFRES

L AGRICULTURE CONGOLAISE EN QUELQUES CHIFRES REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL SECRETARIAT GENERAL A L AGRICULTURE, PECHE ET ELEVAGE SERVICE NATIONAL DES STATISTIQUES AGRICOLES L AGRICULTURE CONGOLAISE

Plus en détail

Règles d utilisation du Label «Lyon, Ville équitable et durable»

Règles d utilisation du Label «Lyon, Ville équitable et durable» Règles d utilisation du Label «Lyon, Ville équitable et durable» Sommaire 1. Présentation du Label Lyon ville équitable et durable 2. Critériologie 2.1 Gouvernance 2.2 Environnement 2.3 Consommation responsable

Plus en détail

Une trame verte et bleue urbaine et participative

Une trame verte et bleue urbaine et participative --Mercredi 8 avril 2015 - Paris Une trame verte et bleue urbaine et participative Jérôme DUTRONCY Conseiller délégué au cadre de vie, écologie, Agenda 21, espaces verts, patrimoine et travaux Robin UTZMANN

Plus en détail

par l entrée produit MMRICHER A BRANGER IEA S ROUSTEL ISBA ENILBIO POLIGNY STAGE «approche du GA par le produit» 30 mars au 02 04 2010

par l entrée produit MMRICHER A BRANGER IEA S ROUSTEL ISBA ENILBIO POLIGNY STAGE «approche du GA par le produit» 30 mars au 02 04 2010 L enseignement du génie alimentaire par l entrée produit OBJECTIF du stage Produire une méthodologie d approche du GA par le produit Pour cela : Présenter les objectifs du Génie Alimentaire en lien avec

Plus en détail

Évolution du secteur pharmaceutique au MALI. Dr Douga CAMARA

Évolution du secteur pharmaceutique au MALI. Dr Douga CAMARA Évolution du secteur pharmaceutique au MALI Dr Douga CAMARA 1 Caractéristiques générales : Pays continental, le Mali avec une superficie de 1 241 238 km², partage ses frontières avec sept pays qui sont

Plus en détail

«Présentation synthétique du guide «tourisme responsable» à destination des collectivités

«Présentation synthétique du guide «tourisme responsable» à destination des collectivités Groupe Tourisme responsable 15 janvier 2009 «Présentation synthétique du guide «tourisme responsable» à destination des collectivités Anne-Claire GAUDRU, Pôle Tourisme responsable, Cités Unies France Tourisme:

Plus en détail

Animateur/Coordinateur de réseaux

Animateur/Coordinateur de réseaux CAHIER DES CHARGES Animateur/Coordinateur de réseaux Dossier suivi par : Annabelle Antal Adresses de retour de la proposition avant le vendredi 8 mars 2013 à 16 heures - Envoi par courrier : Centre INRA

Plus en détail

Le territoire des îles Wallis et Futuna

Le territoire des îles Wallis et Futuna Le territoire des îles Wallis et Futuna présente le Colloque UNE AGRICULTURE DURABLE AU SERVICE DE LA POPULATION À Wallis et Futuna Le colloque Une agriculture durable au service de la population (ADSP)

Plus en détail

LE NOUVEAU SPOT DU TEMPS LIBRE

LE NOUVEAU SPOT DU TEMPS LIBRE JUIN 2015 LE NOUVEAU SPOT DU TEMPS LIBRE UN PROJET EMBLÉMATIQUE DU GRAND PARIS INTRODUCTION EuropaCity est un projet révolutionnaire et profondément raisonnable. Révolutionnaire, car c est un projet de

Plus en détail

MODULE 2 ALIMENTATION ET SANTE

MODULE 2 ALIMENTATION ET SANTE 2.1 APPREHENDER LES PRINCIPES DE BASE D UNE ALIMENTATION EQUILIBREE Facteurs de diversité des habitudes alimentaires : Les habitudes alimentaires de chacun varient en fonction du contexte. Elles sont liées

Plus en détail

Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles

Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles Mars 2012 Dans le cadre de la mise en place de leur Plan Climat Energie Territorial (PCET), la Ville de Besançon

Plus en détail

Connaissance du cadre d intervention

Connaissance du cadre d intervention MECS du Breuil Priieuré du Breuiill 55200 COMMERCY Grille d auto-évaluation pour Educateur Spécialisé en formation dans le cadre d un stage à responsabilité à la MECS du Breuil Le cadre législatif et réglementaire

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Décret n o 2007-1282 du 28 août 2007 relatif aux aides à l investissement immobilier

Plus en détail

CTI 2016-2021. Accompagnement des Communes. et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne

CTI 2016-2021. Accompagnement des Communes. et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne CTI Accompagnement des Communes et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne 2016-2021 Dans un contexte de réduction des dotations de l État, cette nouvelle politique territoriale affiche la

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE AU BÉNIN : STRATÉGIES DE GESTION ET D ADAPTATION DES EXPLOITATIONS AGRICOLES

LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE AU BÉNIN : STRATÉGIES DE GESTION ET D ADAPTATION DES EXPLOITATIONS AGRICOLES LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE AU BÉNIN : STRATÉGIES DE GESTION ET D ADAPTATION DES EXPLOITATIONS AGRICOLES SOSSOU Comlan Hervé Dissertation originale présentée en vue de l obtention du grade de docteur

Plus en détail

Elaboration du Schéma de COhérence Territoriale de la Communauté de communes de l Oisans

Elaboration du Schéma de COhérence Territoriale de la Communauté de communes de l Oisans Réunion Publique n 1-5 février 2015 Elaboration du Schéma de COhérence Territoriale de la Communauté de communes de l Oisans Lancement de la démarche Présentation du diagnostic Aménagement des territoires

Plus en détail

Notre région, mode d emploi

Notre région, mode d emploi 01 Notre région, mode d emploi Qui fait quoi dans la Région Franco-Valdo-Genevoise? Edition : Service des affaires extérieures du canton de Genève Responsables de la publication : A-K. Kolb, C. Rivière

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE Direction territoriale SUD-EST ENTREPRISES DE salariés -150 CAHIER DES CHARGES ORGANISME DE FORMATION CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE La majeure partie

Plus en détail

Veille Médiatique 中 国 法 国 工 商 会 CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE FRANÇAISE EN CHINE. Semaine 13 (24 28 Mars 2014)

Veille Médiatique 中 国 法 国 工 商 会 CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE FRANÇAISE EN CHINE. Semaine 13 (24 28 Mars 2014) Chine - Rapport Veille Médiatique 中 国 法 国 工 商 会 CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE FRANÇAISE EN CHINE Semaine 13 (24 28 Mars 2014) Publication : China Food Newspaper People s Daily Date de publication

Plus en détail

Quelques chiffres sur l Agriculture biologique suisse

Quelques chiffres sur l Agriculture biologique suisse Quelques chiffres sur l Agriculture biologique suisse édition mai 2015 Josy Taramarcaz AGRIDEA Disponible sur : www.agridrea.ch Nombre d exploitations et surfaces Bio en Suisse (exploitations touchant

Plus en détail

Vers une «bourse aux compétences DD» Agenda 21. en Gironde. Comité Régional des Agenda 21 locaux 18 janvier 2012

Vers une «bourse aux compétences DD» Agenda 21. en Gironde. Comité Régional des Agenda 21 locaux 18 janvier 2012 Vers une «bourse aux compétences DD» Agenda 21 en Gironde Comité Régional des Agenda 21 locaux 18 janvier 2012 CDC Villandraut Conseil Départemental des Agenda 21 Locaux 64 collectivités et les partenaires

Plus en détail

Commission permanente sur le développement économique et urbain et l habitation

Commission permanente sur le développement économique et urbain et l habitation Commission permanente sur le développement économique et urbain et l habitation Recommandations sur la vente d aliments sur le domaine public (cuisine de rue) LA COMMISSION PERMANENTE SUR LE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Assainissement Non Collectif

Assainissement Non Collectif Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or La charte, une action répondant aux

Plus en détail

RÉSUMÉ DE LA THÈSE DE DOCTORAT

RÉSUMÉ DE LA THÈSE DE DOCTORAT UNIVERSITÉ DE SCIENCES AGRICOLES ET DE MÉDECINE VÉTÉRINAIRE,,ION IONESCU DE LA BRAD DE IAŞI FACULTÉ D AGRICULTURE DOMAINE DE DOCTORAT: AGRONOMIE SPÉCIALISATION: MANAGEMENT ET MERCATIQUE EN AGRICULTURE

Plus en détail

Restitution de l étude sur la

Restitution de l étude sur la Restitution de l étude sur la dynamique des AOP fromagères C o n s e i l s p é c i a l i s é f i l i è r e s l a i t i è r e s F r a n c e A g r i M e r L e 2 1 j u i n 2 0 1 6 CONTEXTE La dynamique des

Plus en détail

La modernisation de la Maison de Radio-Canada et le développement de son site

La modernisation de la Maison de Radio-Canada et le développement de son site La modernisation de la Maison de Radio-Canada et le développement de son site Intégration sociale Consultation publique Séance d information thématique Le 20 novembre 2008 Conditions de succès 1. Adapter

Plus en détail

PLAN DE DÉPLACEMENTS URBAINS À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN?

PLAN DE DÉPLACEMENTS URBAINS À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN? À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN? pour quoi faire? Le Plan de Déplacements Urbains (PDU) se définit par la diminution du trafic automobile, le développement des transports

Plus en détail

L élaboration d un PLU unique pour toutes les

L élaboration d un PLU unique pour toutes les Août 2015 Plan Local d Urbanisme Métropolitain : #prise de position placer l économie au cœur des politiques d urbanisme L élaboration du PLUM de Nantes Métropole, un enjeu stratégique pour l économie

Plus en détail

Les voies de circulation douce dans l Oise

Les voies de circulation douce dans l Oise Les voies de circulation douce dans l Oise Une voie de circulation douce est une voie, terrestre ou fluviale, réservée à tous les modes de déplacement non-motorisé. Elle est destinée aux piétons, aux cyclistes,

Plus en détail

FILIERES ANIMALES 11 Conseil de Direction du 19 au 22 novembre 2007. SAINT-PIERRE ET MIQUELON Programme sectoriel AGRICOLE (volet élevage) 2008-2010

FILIERES ANIMALES 11 Conseil de Direction du 19 au 22 novembre 2007. SAINT-PIERRE ET MIQUELON Programme sectoriel AGRICOLE (volet élevage) 2008-2010 FILIERES ANIMALES 11 Conseil de Direction du 19 au 22 novembre 2007 SAINT-PIERRE ET MIQUELON Programme sectoriel AGRICOLE (volet élevage) 2008-2010 1 I ETAT DES LIEUX A Présentation des secteurs de production

Plus en détail

J explore LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

J explore LE DÉVELOPPEMENT DURABLE J explore LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Cette année, le projet «LES EXPLORATEURS» nous fera découvrir le DÉVELOPPEMENT DURABLE (D.D.) Pourquoi parler de D.D.? Parce que ça touche TOUT LE MONDE; Parce que ça

Plus en détail

1 er réseau de magasins franchisés en France Dans la distribution de produits biologiques et naturels

1 er réseau de magasins franchisés en France Dans la distribution de produits biologiques et naturels 1 er réseau de magasins franchisés en France Dans la distribution de produits biologiques et naturels LA VIE CLAIRE appuie son activité sur un marché en pleine expansion. LA VIE CLAIRE : 60 ans d expérience

Plus en détail

GUIDE DES ACHATS PUBLICS À BASE DE BOIS

GUIDE DES ACHATS PUBLICS À BASE DE BOIS GUIDE DES ACHATS PUBLICS À BASE DE BOIS Comment sélectionner les candidatures à un appel d offre intégrant une exigence de gestion durable des forêts? Seule une entreprise certifiée selon un système international

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION DU CONSEIL

PROJET DE DELIBERATION DU CONSEIL REPUBLIQUE FRANCAISE PROJET DE DELIBERATION DU CONSEIL n 2016-1085 Conseil du 21 mars 2016 commission principale : éducation, culture, patrimoine et sport objet : Partenariat avec l'association FC Lyon

Plus en détail

DEMANDE D ENREGISTREMENT Au titre des Installations Classées pour la Protection de l Environnement

DEMANDE D ENREGISTREMENT Au titre des Installations Classées pour la Protection de l Environnement Législation des Installations Classées Rubrique n 2102-2a de la nomenclature Installation d élevage de porcs détenant plus de 450 animaux-équivalents Et effectifs < 750 emplacements de truies et < 2000

Plus en détail

Gaspillage alimentaire : faciliter le don des entreprises aux associations d aide alimentaire et ainsi réduire les déchets

Gaspillage alimentaire : faciliter le don des entreprises aux associations d aide alimentaire et ainsi réduire les déchets Gaspillage alimentaire : faciliter le don des entreprises aux associations d aide alimentaire et ainsi réduire les déchets Publication faisant suite à la rencontre du 24 mars 2013. «Constituant une forme

Plus en détail

Béziers. Zone d emploi de Béziers. Synthèse territoriale Emploi Formation. Une zone à vocation agricole, résidentielle et d échange

Béziers. Zone d emploi de Béziers. Synthèse territoriale Emploi Formation. Une zone à vocation agricole, résidentielle et d échange Synthèse territoriale Emploi Formation Méthodologie : ce portrait met en avant les traits saillants de la zone au regard de l ensemble régional et hiérarchise ainsi les zones les unes par rapport aux autres.

Plus en détail

FORMULAIRE DE RÉFÉRENCEMENT

FORMULAIRE DE RÉFÉRENCEMENT FORMULAIRE DE RÉFÉRENCEMENT EXPLOITATION AGRICOLE 1. CONDITIONS D ENGAGEMENTS (à lire attentivement) A. Objet Les Chambres d agriculture des Pays de la Loire 1 ont mis en place un site internet destiné

Plus en détail

Tout (ou presque) ce qu il faut savoir sur le bio et ses principes

Tout (ou presque) ce qu il faut savoir sur le bio et ses principes Tout (ou presque) ce qu il faut savoir sur le bio et ses principes LE BIO EN QUELQUES MOTS L agriculture biologique est un mode d agriculture alternatif qui se veut respectueux des équilibres écologiques.

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D'IDENTIFICATION DES ACTEURS DE LA COOPERATION ET DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE REGION LIMOUSIN

QUESTIONNAIRE D'IDENTIFICATION DES ACTEURS DE LA COOPERATION ET DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE REGION LIMOUSIN QUESTIONNAIRE D'IDENTIFICATION DES ACTEURS DE LA COOPERATION ET DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE REGION LIMOUSIN 1. IDENTIFICATION ET COORDONNEES DE VOTRE ORGANISME LOCAL 1.1. Sigle de votre organisme :

Plus en détail

Les rapports de genre dans l'accès à la terre et son contrôle

Les rapports de genre dans l'accès à la terre et son contrôle Les rapports de genre dans l'accès à la terre et son contrôle G.T. 1 : le Monde selon les Femmes Document issu de 3 sources : 1. Recommandations du groupe GESA de la CFD sur " l'accès et le contrôle des

Plus en détail

Index GRI (Global Reporting Initiative)

Index GRI (Global Reporting Initiative) Index GRI (Global Reporting Initiative) RBC a adopté une stratégie à plusieurs volets pour son rapport sur le développement durable et publie son bilan social, environnemental et déontologique à différents

Plus en détail

Synthèse de l étude «Approvisionnement local de la restauration collective»

Synthèse de l étude «Approvisionnement local de la restauration collective» Synthèse de l étude «Approvisionnement local de la restauration collective» Février Juin 2014 Réalisation : Ophélia Sipan, élève en formation d ingénieur agronome à l ESA d Angers et réalisant son mémoire

Plus en détail

La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise?

La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise? Le 3 avril àlyon La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise? François Fatoux Présentation de l ORSE

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Vendredi 13 mai 2016. Remise des prix aux éleveurs. Mairie de Bras-Panon

Vendredi 13 mai 2016. Remise des prix aux éleveurs. Mairie de Bras-Panon DOSSIER DE PRESSE Foire agricole DE BRAS-PANON DU 6 AU 16 MAI Vendredi 13 mai 2016 Remise des prix aux éleveurs Mairie de Bras-Panon Le mot de la Présidente NOTES La période 2015-2020 est une période charnière

Plus en détail

Plan Climat-Energie Territorial

Plan Climat-Energie Territorial Plan Climat-Energie Territorial Groupe de travail thématique : EPINAL, 16 Mai 2011 «Maîtrise de l énergie et valorisation des énergies renouvelables dans l habitat privé et social.» Plan Climat-Energie

Plus en détail

DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE»

DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE» DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE» WANG Haiyuing, directeur général adjoint du département de recherches de la China Law Society L énergie est la base matérielle importante pour

Plus en détail

Politique de développement durable

Politique de développement durable Politique de développement durable Ville de Bécancour Décembre 2013 Ville de Bécancour 1295, Nicolas-Perrot Bécancour (Québec), G9N 1A1 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 2 1. DÉVELOPPEMENT DURABLE...

Plus en détail

PRODEDURE ADAPTEE FOURNITURE DE REPAS POUR LA CANTINE DES ECOLES COMMUNALES ET DU CENTRE DE LOISIRS

PRODEDURE ADAPTEE FOURNITURE DE REPAS POUR LA CANTINE DES ECOLES COMMUNALES ET DU CENTRE DE LOISIRS Commune de BIEVILLE-BEUVILLE PRODEDURE ADAPTEE FOURNITURE DE REPAS POUR LA CANTINE DES ECOLES COMMUNALES ET DU CENTRE DE LOISIRS Cahier des Charges Techniques Particulières C.C.T.P. Page 1 sur 7 C.C.T.P.

Plus en détail

PREMIERS RESULTATS DANS LE DEPARTEMENT de la HAUTE-SAVOIE

PREMIERS RESULTATS DANS LE DEPARTEMENT de la HAUTE-SAVOIE www.draaf.rhone-alpes.agriculture.gouv.fr alpes.agriculture.gouv.fr PREMIERS RESULTATS DANS LE DEPARTEMENT de la HAUTE-SAVOIE Résultats semi-définitifs Novembre 2011 Direction Régionale de l Alimentation

Plus en détail

La création nette de 80 emplois. Des réponses concrètes au contexte de crise. Ploudaniel, le 17 juin 2014

La création nette de 80 emplois. Des réponses concrètes au contexte de crise. Ploudaniel, le 17 juin 2014 Ploudaniel, le 17 juin 2014 COMMUNIQUÉ de PRESSE Chiffres 2013 et actualités 1er semestre 2014 Des signaux positifs pour les agriculteurs adhérents et les salariés : - un chiffre d affaires à 2,1 milliards

Plus en détail

I - INTÉRÊT GÉNÉRAL CHARTE LOCALE DU SPORT

I - INTÉRÊT GÉNÉRAL CHARTE LOCALE DU SPORT CHARTE LOCALE DU SPORT La charte locale du sport fixe les enjeux du développement du sport et des activités physiques et sportives sur le territoire d Aulnay- sous- bois en partenariat avec le monde sportif

Plus en détail

RÉNOVATION DU BTSA ACSE SESSIONS D ACCOMPAGNEMENT 05/06-2014

RÉNOVATION DU BTSA ACSE SESSIONS D ACCOMPAGNEMENT 05/06-2014 RÉNOVATION DU BTSA ACSE SESSIONS D ACCOMPAGNEMENT 05/06-2014 1 LE CONTEXTE DE LA RÉNOVATION LE DERNIER BTSA RÉNOVÉ RÉFÉRENTIEL DATANT DE 1998 UNE ÉVOLUTION DES MÉTIERS DANS LE RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL:

Plus en détail

Système d'alerte précoce

Système d'alerte précoce FR FR FR COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 4.7.2007 SEC(2007) 940 final RAPPORT DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL relatif aux dépenses du FEAGA Système d'alerte précoce

Plus en détail

La Fête de la Bio 2013

La Fête de la Bio 2013 Le Groupement des Agriculteurs Biologiques de la Manche vous présente La Fête de la Bio 2013 16 ème édition GAB 50 Maison de l Agriculture Avenue de Paris 50 009 SAINT LO Cedex Contact : Jérôme VIRLOUVET

Plus en détail

Annexe 1 REGARD SYNTHETIQUE SUR L AGRICULTURE BIOLOGIQUE AUJOURD HUI EN REGION NORD PAS DE CALAIS

Annexe 1 REGARD SYNTHETIQUE SUR L AGRICULTURE BIOLOGIQUE AUJOURD HUI EN REGION NORD PAS DE CALAIS REGARD SYNTHETIQUE SUR L AGRICULTURE BIOLOGIQUE AUJOURD HUI EN REGION NORD PAS DE CALAIS Quelle est votre analyse de la dynamique de développement de l'agriculture biologique dans votre région au cours

Plus en détail

APPEL A PARTENARIATS. Règlement de l appel à partenariats

APPEL A PARTENARIATS. Règlement de l appel à partenariats APPEL A PARTENARIATS C.C.A.S. (Centre Communal d Action Sociale) d Anvin Règlement de l appel à partenariats Pouvoir responsable de l appel à partenariats : C.C.A.S. de Anvin, Mairie 258 rue d Hesdin 62134

Plus en détail

Un dispositif éducatif sur le compostage

Un dispositif éducatif sur le compostage Un dispositif éducatif sur le compostage et la transformation de la matière KIT PEDAGOGIQUE SUR LE COMPOSTAGE Pour mettre en situation de comprendre que «la matière se présente sous une multitude de formes

Plus en détail

Évolution des consommations en énergie électrique

Évolution des consommations en énergie électrique 1 Sécurisation de l alimentation l électrique en région r PACA Évolution des consommations en énergie électrique 2 Objectifs des prévisions de consommation : Identifier une cible réseau r permettant de

Plus en détail