LES RESIDENCES SECONDAIRES EN CHARENTE-MARITIME

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES RESIDENCES SECONDAIRES EN CHARENTE-MARITIME"

Transcription

1 Ca- 1 /10 1 LES RESIDENCES SECONDAIRES EN CHARENTE-MARITIME (données DGI 2009 concernant l année 2007/ Base FILOCOM) Juin 2009 sommaire Préambule page 2 Clés de lecture et note méthodologique page 3 Caractéristique du parc des résidences secondaires page 4 Origine géographique des propriétaires français page 7 Origine géographique des propriétaires étrangers page 10 Contact Observatoire - tél : / fax : charente-maritime.com / charente-maritime.com

2 2 2 /10 Les Résidences Secondaires en Charente-Maritime Préambule Cette étude a pour objectif de fournir des éléments de réponse, quantitatifs et qualitatifs, sur le parc des résidences secondaires du département de la Charente-Maritime, selon une approche centrée autour de 3 thématiques : - Caractéristiques du parc des résidences secondaires - Origine géographique des propriétaires français - Origine des propriétaires étrangers Chaque thématique est traitée sous forme de questions «essentielles». 20 questions sont ainsi abordées : Quel est le poids des résidences secondaires par rapport à l ensemble de l habitat en Charente-Maritime? Comment se répartissent les résidences secondaire sur le territoire? D où viennent les propriétaires français? Quelles sont les nationalités étrangères les plus présentes? Quelle est la taille moyenne des structures? «Pour aller plus loin» : chacun des 9 pays fait l objet d une fiche détaillée établissant un comparatif entre le département et la zone géographique concernée (littorale, intérieure, insulaire). L ensemble des fiches est téléchargeable gratuitement sur le site Internet de l Observatoire, : Zone intérieure : Zone littorale : - Pays d Aunis fiche N 1 - Pays Rochelais fiche N 5 - Pays de Haute Saintonge : fiche N 2 - Pays Rochefortais fiche N 6 - Pays de Saintonge Romane : fiche N 3 - Pays Royannais fiche N 7 - Pays des Vals de Saintonge: fiche N 4 Zone insulaire : - Pays Marennes-Oléron fiche N 8 - Pays Île de Ré fiche N 9

3 3 3 /10 Clés de Lecture C est l adresse du propriétaire, et non sa nationalité qui permet de connaître l origine géographique des résidants secondaires. Les propriétaires comptabilisés comme étrangers peuvent donc être des français expatriés. Les propriétaires étrangers résidant en France sont considérés comme français. Les logements en location à l année ou soumis à la taxe professionnelle ne sont pas considérés comme des résidences secondaires. Le propriétaire de résidences secondaires peut être soit une personne physique, soit une personne morale. Note Méthodologique Étude réalisée en partenariat avec l Insee Poitou-Charentes, le Comité Régional du Tourisme et la Direction Régionale de l Équipement (DRE Poitou-Charentes) en complément de la revue Décimale n 288-février Les données sont issues de la base de données Filocom d après la Direction Générale des Impôts (DGI). L étude porte essentiellement sur les caractéristiques du parc de résidences secondaires et les origines géographiques des propriétaires dans le département de la Charente-Maritime. La définition de la résidence secondaire est légèrement différente de celle du recensement. Selon la taxe d habitation, une résidence secondaire est un local meublé, affecté à l habitation et non occupé en permanence.

4 Caractéristiques du parc des résidences secondaires (1/3) 4 4 /10 Données de cadrage structures recensées en lits touristiques (estimation), soit le 1 mode d hébergement touristique du département (60% de la capacité totale en hébergement touristique du département); 21% de l habitat total du département (53% de l habitat total sur l Ile de Ré, 43% sur l Ile d 0léron et sur le Pays Royannais) 1 - Comment a évolué le parc de résidences secondaires en Charente- Maritime? L évolution des résidences secondaires est constante depuis les années Le parc a quasiment été multiplié par 3 entre 1968 et 2007, passant de en 1968 à en La croissance la plus rapide se situe entre 1968 et Quels sont les territoires les plus attractifs? Les résidences de vacances se concentrent principalement sur la zone littorale en particulier sur l Agglomération Royan Atlantique et le pays Marennes-Oléron avec respectivement 38,5% et 20% des résidences secondaires du département. Fiches 7 et 8 - Les résidences secondaires en Pays Royannais et Pays Marennes-Oléron. Carte 1 : Localisation des Résidences Secondaires 3 Quel est le poids des résidences secondaires sur le territoire? En Charente-Maritime, les résidences secondaires représentent plus de 21% de l habitat total (résidence principale + résidence secondaire). Avec plus de structures, le parc de résidences secondaires sur Ré est supérieur au nombre de résidences principales (8 800). fiche 9 Les résidences secondaires en Pays Île de Ré

5 Caractéristiques du parc des résidences secondaires (2/3) 5 5 /10 4 De quel type de construction se compose le parc de résidence secondaire de la Charente Maritime? Environ 80% du parc est en résidence individuelle. Sur l intérieur, cette proportion peut atteindre jusqu à 95% de l offre, même si la part du collectif tend à fortement se développer depuis Les résidences collectives (résidences secondaires de type appartement) sont davantage présentes sur le littoral (36%) et, bien évidemment, dans les agglomérations du département. Elles représentent pratiquement 55% de l offre en Pays Rochelais. Une tendance qui s accentue, le nombre de résidences secondaires en type collectif progresse de 25% depuis 2003 contre 12% pour la résidence individuelle. Fiche 5 - Les résidences secondaires en Pays Rochelais Nombre % Part par rapport à l habitat total Pays d Aunis % 7% Pays Haute Saintonge % 9% Pays Ile de Ré % 54% Pays Marennes-Oléron % 47% Pays Saintonge Romane % 7% Pays Vals de Saintonge % 12% CA La Rochelle % 8% CA du Pays Rochefortais % 12% CA Agglomération Royan Atlantique % 43% Charente-Maritime % Tableau 1 : Les Résidences Secondaires en Charente-Maritime en Quelle est la taille moyenne des résidences secondaires? Le parc de résidence secondaire est constitué principalement de T3 et T4. Du fait de l attrait pour le littoral et de la pression foncière qui en découle, la part des studios, notamment T2, est davantage marquée sur l insulaire et le littoral. Sur le Royannais ou le Rochelais, ils représentent 28% du parc (tendance à rapprocher également, sur le Rochelais, de la spécificité de la location «estivants / étudiants»). L Ile de Ré représente la seule exception à cette tendance : la part des studio T2 diminue au profit des T5 T6. La part des T3-T4, mais également des T5 et T6 est la plus forte sur l ensemble du département avec 53% et 29% de l ensemble du parc (10100 résidences secondaires). Fiche 9 - Les résidences secondaires en Pays Île de Ré

6 Caractéristiques du parc des résidences secondaires (3/3) 6 6 /10 6 Une résidence de vacances est-elle plutôt une maison neuve ou une bâtisse ancienne rénovée? Le parc des résidences secondaires est constitué quasiment à part égale de maisons datant d avant 1915 et d autres construites après L augmentation des constructions neuves déjà amorcée en 1999 se poursuit puisque entre 2003 et 2007, on constate une évolution de 5 points. Les zones insulaire et littorale se caractérisent par une plus forte proportion de constructions récentes avec respectivement 30% et 22% du parc. La rochelle se distingue du reste du littoral Charentais Maritime par une proportion de résidences secondaires construites après 1990 comparable à la zone insulaire (27%). Cette caractéristique peut notamment être rapprochée de la création de l université et le développement des locations à la fois estivales, mais également étudiantes. Les pays de l Intérieur du département sont majoritairement composés de constructions datant d avant 1915 (71%) soit d anciennes maisons de famille ou d anciennes fermes rénovées. C est en Pays Vals de Saintonge que la proportion de maisons construites avant 1915 est la plus forte (81%, la moyenne sur la zone intérieure atteignant 71%). C est en pays d Aunis qu elle est la plus faible (59%), du fait, notamment, de la proximité du littoral. Fiche 1 - Les résidences secondaires en Pays d Aunis Fiche 4 - Les résidences secondaires en Pays Vals de Saintonge Fiche 5 - Les résidences secondaires en Pays Rochelais 7 - Quel est l âge moyen d un propriétaire de résidence secondaire en Charente- Maritime? L âge des propriétaires de résidence secondaire en Charente-Maritime se situe plutôt dans la tranche d âge ans (40% ). 24% d entre eux ont entre 40 et 59 ans et 23% plus de 75 ans. Seuls 3% ont moins de 40 ans. C est sur la zone intérieure que les propriétaires sont les plus «jeunes», et plus particulièrement en Saintonge Romane et en Haute Saintonge. A l inverse, la proportion de propriétaires de + 60 ans est plus élevée en Pays Royannais que sur le reste de la Charente-Maritime. Fiche 2 - Les résidences secondaires en Pays haute Saintonge Fiche 3 - Les résidences secondaires en Saintonge Romane Fiche 7 - Les résidences secondaires en Pays Royannais

7 Origine géographique des propriétaires français (1/3) 7 7 /10 8 Combien de résidences secondaires appartiennent à des propriétaires français? En 2007, 95% du parc de résidence secondaire appartenaient à des propriétaires dont la résidence principale se situait en France. Cette tendance est identique sur l ensemble du territoire départemental. 9 D où sont originaires la majorité des propriétaires français? 34% des propriétaires de résidences secondaires sont originaires de Poitou-Charentes. Ils sont davantage présents sur l intérieur du département où leur proportion atteint 50% contre 37% pour la zone littorale. En Pays d Aunis, 55% des propriétaires sont originaires de Poitou-Charentes. Deux tendances peuvent expliquer les différences marquées entre le littoral et l intérieur : ❶ Une proportion importante de propriétaires sur l intérieur est originaire de Charente- Maritime (de par leur ascendance). Ils conservent la maison de famille au titre de résidence secondaire (maison de vacances), mais travaillent à proximité, en Charente-Maritime ou, sur un autre département. ❷ L attrait pour le balnéaire favorise la diversification des «origines clients» diminuant ainsi la part des propriétaires originaires de Poitou-Charentes ; Fiche 4 - Les résidences secondaires en Pays Vals de Saintonge Fiche 2 Les résidences secondaires en Pays Haute-Saintonge Carte 2 : origine géographique des propriétaires français

8 Origine géographique des propriétaires français (2/3) 8 8 /10 10 Quelle est la part des propriétaires originaires des régions limitrophes? La spécificité «résidence secondaire/ maison de famille» évoquée précédemment se retrouve notamment en Haute-Saintonge où près de 15% des propriétaires résident en Aquitaine. A noter toutefois que cette tendance est à la baisse puisque leur nombre recule de 8% depuis Plus globalement, les propriétaires originaires des régions limitrophes (Centre (9%), Aquitaine (6%), Limousin (5%)) sont fortement représentés. Cette caractéristique est à rapprocher de la proximité géographique, favorisée par les moyens de transport, notamment routiers. Ainsi, sur la Communauté d Agglomération du Pays Rochefortais, près de 10% des propriétaires de résidences secondaires sont originaires du Centre et leur nombre progresse de près de 8% depuis Fiche 2 - Les résidences secondaires en Pays de Haute Saintonge Fiche 6 - Les résidences secondaires en Communauté d Agglomération du Pays Rochefortais 11 Combien de résidences de vacances sont détenues par des propriétaires originaires d Île de France? Comme tous les départements littoraux, la Charente-Maritime attire des propriétaires franciliens. Ces derniers représentent prés de 28% du parc, soit plus de unités. Ils sont très implantés sur la zone insulaire (32%) avec une spécificité sur l Île de Ré ou leur taux de représentation atteint 39% de l ensemble du parc de résidences secondaires du territoire. Sur le littoral et l intérieur, la présence des clientèles originaires d Île de France est quasiment identique (25%), à l exception de la Saintonge Romane où leur taux de représentation atteint 31% malgré une baisse de 5% depuis Fiche 3 - Les résidences secondaires en Pays de Saintonge Romane» Fiche 9 - Les résidences secondaires en Pays Ile de Ré 12 -Existe t-il des clientèles «émergeantes» en résidence secondaire? La comparaison des données 2003/2007 met en lumière une nette progression des propriétaires originaires : - du Nord-Ouest (Bretagne et Basse-Normandie), +12%,, soit 918 structures en 2007; - de Midi-Pyrénées, +12%, soit 760 résidences secondaires en 2007; - du Sud-Est : PACA +9%, Rhône Alpes +13%, Languedoc Roussillon +16%, (2100 résidences secondaires en Fiche 3 - Les résidences secondaires en Pays de Saintonge Romane» Fiche 9 - Les résidences secondaires en Pays Ile de Ré

9 9 Origine géographique des propriétaires français (3/3) 9 /10 13 Les résidences secondaires, une origine géographique similaire à celle des principales clientèles touristiques de la Charente-Maritime A ce jour, le bouche à oreille demeure toujours le principal vecteur de promotion d une destination (1) même si Internet s impose comme un vecteur incontournable dans la prise de décision. L implantation géographique des propriétaires de résidences secondaires d origine française respecte globalement les contours des principaux bassins de clientèles touristiques en avant saison, comme le démontre les cartes ci-après, établies à partir de sources de données différentes. Les clientèles en résidences secondaires peuvent donc être perçues comme de véritables «prescripteurs» auprès des clientèles tou- ristiques susceptibles de venir séjourner en Charente-Maritime Maritime. Leur sensibilisation aux attraits touristiques du département pourraient donc soutenir directement les actions de promotion effectuées plus traditionnellement sur les clientèles touristiques. En parallèle, les propriétaires de résidences secondaires représentent également une partie des futurs résidents permanents. Un constat qui implique une prise en considération des attentes et besoins de ces clientèles en termes d aménagement et d équipement Carte 2 : origine géographique des proprié- taires français (1) «Pour choisir leur lieu de vacances, une majorité de Français s inspirent d abord de discussions avec les amis ou la famille. [ ]. 7/10 (68%) indiquent qu il leur est déjà arrivé de choisir une destination de vacances en fonction «d une discussion avec des amis ou de la famille».source : Étude TNS SOFRES 2009 / Ministère de l économie Origine géographique de la clientèle française en Office de Tourisme, en avant saison 2008 source : TC contact i Origine géographique de la clientèle touristique française (marchande et non marchande) en avant saison 2008 source : sdt sofres 2008

10 Origine géographique des propriétaires étrangers (1/2) /10 14 Combien de résidences secondaires appartiennent à des propriétaires étrangers? 5% du parc de résidences secondaires est détenu par des propriétaires d origine étrangère. Le nombre de résidences secondaires dont le propriétaire réside à l étranger ne cesse de progresser : depuis une dizaine d années, il a pratiquement été multiplié par 2 depuis 1999 pour atteindre en Sont-ils présents dans tout le département? La progression est la plus forte sur l intérieur de la Charente-Maritime, + 7 points entre 2003 et La part des propriétaires étrangers est en moyenne de 17% sur cette zone. Sur certains territoires, cette tendance est encore plus marquée : en Pays Vals de Saintonge, par exemple, 26% des propriétaires sont d origine étrangère.. Sur le littoral, seul 3% des résidences secondaires appartiennent à des étrangers. Carte 4 : Localisation des résidences secondaires de propriétaires étrangers Fiche 4 - Les résidences secondaires en Vals de Saintonge 16 - Quelle nationalité est la plus implantée en Charente-Maritime? Ce sont en général des Britanniques (56% de l ensemble des résidences secondaires détenues par des propriétaires résidants à l étranger). Ils possèdent plus de résidences secondaires en Charente-Maritime. Sur la zone intérieure, ils possèdent 85% des résidences appartenant à des étrangers Zoom sur la clientèle britannique Elle enregistre la plus forte progression depuis Le nombre de résidences secondaires progresse de plus 50%. C est sur la zone littorale, et de manière plus accentuée sur l Ile de Ré, que la progression est la plus importante. Pourtant, c est sur l intérieur que cette clientèle est la plus présente (53% de l ensemble des propriétaires britanniques). Elle privilégie historiquement le «coeur» de la région Poitou-Charentes, et plus particulièrement, en Charente-Maritime, le Pays des Vals de Saintonge. Fiches 4 & 9 - Les résidences secondaires en Vals de Saintonge et sur l Île de Ré

11 Origine géographique des propriétaires étrangers (2/2) / Zoom sur la clientèle Allemande La clientèle Allemande plébiscite le littoral et les îles. Elle est plus particulièrement attirée par les territoires de Marennes-Oléron (45% des propriétaires d origine étrangère sont allemands) et Royannais. Toutefois sa présence est en recul depuis 2003 (respectivement - 4% et 5%). Une tendance qui se retrouve sur l ensemble du département (-1.6%). Fiches 7 & 8 - Les résidences secondaires en Pays Royannais et en Pays Marennes-Oléron 19 Zoom sur la clientèle belge Depuis 2003, le nombre de propriétaires d origine belge progresse de 16% dans le département (330 résidences en 2007). Leur répartition est assez homogène sur l ensemble des territoires même s il privilégient davantage l Ile de Ré et le Royannais. Carte 3 : Origine des propriétaires de résidences secondai- res résidants à l étranger Fiches 7 & 9 - Les résidences secondaires en Pays Royannais et en Pays Marennes- Oléron 20 Des nationalités émergeantes ont-elles été identifiées? Entre 2003 et 2007, on constate une progression très rapide du nombre de propriétaires résidant en Irlande. Alors qu ils étaient seulement 29 en 2003 à posséder une résidence secondaire en Charente-Maritime, leur nombre atteignait 70 en Une tendance à rapprocher de l ouverture des lignes «low cost»; mais également de la croissance du pouvoir d achat de cette clientèle. Fiches 4 & 7 - Les résidences secondaires en Pays Vals de Saintonge et en Pays Royan- nais

12 12 12 /10 CHARENTE-MARITIME TOURISME Conseil Général de la Charente-Maritime, 85, Boulevard de la République, La Rochelle Cedex 9 Service Observatoire Tél : / fax : mail : Pour télécharger gratuitement l ensemble des parutions de l observatoire ou être informé, directement chez vous, sur votre boite mail, de la mise en ligne de nos éditions, Juin 2009 Toute reproduction totale ou partielle du présent document ne peut être réalisée qu avec l accord explicite de Charente-Maritime Tourisme Contact Observatoire - tél : / fax : charente-maritime.com / charente-maritime.com

Les résidences secondaires : une composante du développement et de l attractivité de la région

Les résidences secondaires : une composante du développement et de l attractivité de la région N 288 - Février 2009 TOURISME La présente étude a été réalisée dans le cadre d un partenariat en Poitou-Charentes entre l Insee, la direction régionale de l Équipement (DRE), le comité régional du Tourisme

Plus en détail

Synthèse fréquentation nationale Bilan début de saison et perspectives estivales 2015

Synthèse fréquentation nationale Bilan début de saison et perspectives estivales 2015 Synthèse fréquentation nationale Bilan début de saison et perspectives estivales 2015 30 juin 2015 Principaux enseignements - Bilan du début de saison : une bonne dynamique générale, particulièrement marquée

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

BILAN DE FREQUENTATION ETE 2009 ETABLI EN JUILLET / SEPTEMBRE 2009

BILAN DE FREQUENTATION ETE 2009 ETABLI EN JUILLET / SEPTEMBRE 2009 BILAN DE FREQUENTATION ETE 2009 ETABLI EN JUILLET / SEPTEMBRE 2009 Méthodologie : Données issues des plannings de disponibilités : -saisis par les propriétaires en gestion directe - issus des plannings

Plus en détail

Etude sur le rapport qualité/prix des prestations touristiques dans les Alpes de Haute Provence

Etude sur le rapport qualité/prix des prestations touristiques dans les Alpes de Haute Provence Etude sur le rapport qualité/prix des prestations touristiques dans les Alpes de Haute Provence Digne les Bains, le 8 décembre 2009 Service études ingénierie et développement, ADT 04 1 La démarche Au préalable

Plus en détail

Observatoire de suivi de l économie touristique. Comité Départemental du Tourisme BP40032 24002 PERIGUEUX CEDEX

Observatoire de suivi de l économie touristique. Comité Départemental du Tourisme BP40032 24002 PERIGUEUX CEDEX Observatoire de suivi de l économie touristique Comité Départemental du Tourisme BP40032 24002 PERIGUEUX CEDEX SOMMAIRE Le tourisme en Dordogne, parc et évolution Le tourisme en Dordogne, les principaux

Plus en détail

Un impact fort, mais contrasté

Un impact fort, mais contrasté 6 TOURISME Le tourisme en chiffres Un impact fort, mais contrasté 13,6 milliards de chiffre d affaires, 2,7 milliards de valeur ajoutée. Il est toujours difficile de mesurer le poids économique de l activité

Plus en détail

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009.

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009. O bservatoire R H F égional abitat oncier Ré g i o n Ce n t r e Cher - Eure-et-Loir - Indre Indre-et-Loire - Loir-et-Cher - Loiret Le tableau de bord de l observatoire régional de l habitat et du foncier

Plus en détail

lié au tourisme en Poitou-Charentes tourisme 29 000 emplois salariés liés à la fréquentation touristique

lié au tourisme en Poitou-Charentes tourisme 29 000 emplois salariés liés à la fréquentation touristique tourisme tourisme L emploi lié au en Poitou-Charentes 29 000 emplois salariés liés à la fréquentation touristique En Poitou-Charentes, le tourisme génère un peu plus de 29 000 emplois salariés au plus

Plus en détail

TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE

TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE Le Tourisme en Dordogne L hôtellerie de plein-air L hôtellerie SOMMAIRE Les sites et monuments Le Service Loisirs Accueil Les Gîtes de France

Plus en détail

Résultats clés de l enquête. Majoritairement résidents permanents en Poitou- Charentes

Résultats clés de l enquête. Majoritairement résidents permanents en Poitou- Charentes Résultats de l enquête 2014 sur l usage des résidences secondaires en Charente-Maritime Communauté d agglomération ROCHEFORT OCÉAN Enquête menée en 2014 auprès de propriétaires de résidences secondaires

Plus en détail

L hôtellerie de tourisme en 2008

L hôtellerie de tourisme en 2008 Ministère de l économie, des finances et de l emploi Direction du Tourisme N 2008 2 Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques Mars 2008 L hôtellerie de tourisme

Plus en détail

Tableau de Bord de la certification

Tableau de Bord de la certification Tableau de Bord de la certification Observatoire BBC - Effinergie 2015 Rénovation Bureau Grand Site Saint Victoire Architecte : Bolikian Architecte Mandataire Ce tableau de bord a pour objectif de présenter

Plus en détail

Les séjours en hébergement marchand et non marchand en Picardie

Les séjours en hébergement marchand et non marchand en Picardie Les séjours en hébergement marchand et non marchand en Suivi de la Demande Touristique 2007 Novembre 2008 Contact TNS Sofres Département Sésame, pôle Tourisme Béatrice Guilbert 01 40 92 44 00 beatrice.guilbert@tns-sofres.com

Plus en détail

Direction générale des entreprises ANNEE 2014

Direction générale des entreprises ANNEE 2014 Direction générale des entreprises SERVICE DE L ACTION TERRITORIALE, EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE SOUS DIRECTION DE LA RÉINDUSTIALISATION ET DES RESTRUCTURATIONS D ENTREPRISES BUREAU DE LA FORMATION ET

Plus en détail

L Observatoire LE TOURISME DES ETRANGERS. 7.1 Les données générales. Année 2014

L Observatoire LE TOURISME DES ETRANGERS. 7.1 Les données générales. Année 2014 L Observatoire LE TOURISME DES ETRANGERS Agence de Développement Touristique de la Drôme Année 2014 ÉLÉMENTS MÉTHODOLOGIQUES : Les données relatives au tourisme des étrangers dans la Drôme sont les nuitées

Plus en détail

Fictions TV françaises

Fictions TV françaises Fictions TV françaises REPARTITION GEOGRAPHIQUE DES TOURNAGES EN 2012 Note méthodologique : Productions concernées : Unitaires et séries TV français (COSIP, ou productions françaises ayant au moins une

Plus en détail

L observation au CRTA. Les travaux pérennes : Enquêtes dans les hébergements Flux touristiques

L observation au CRTA. Les travaux pérennes : Enquêtes dans les hébergements Flux touristiques L observation au CRTA Les travaux pérennes : Enquêtes dans les hébergements Flux touristiques Participation aux enquêtes nationales pérennes de l INSEE Enquête de fréquentation dans l hôtellerie Grâce

Plus en détail

Etude sur les besoins en logement des personnes âgées

Etude sur les besoins en logement des personnes âgées Etude sur les besoins en logement des personnes âgées DIRECTION REGIONALE DE L EQUIPEMENT POITOU-CHARENTES 2bis rue du Gal Chêne 86000 POITIERS Tél. : 05 49 11 90 52 - Fax : 05 49 46 45 66 Mail : ateliers-dev@club-internet.fr

Plus en détail

Les carnetspro. mode d emploi SPÉCIAL RÉSIDENCES SECONDAIRES. N 8 Septembre 2015

Les carnetspro. mode d emploi SPÉCIAL RÉSIDENCES SECONDAIRES. N 8 Septembre 2015 Les carnetspro N 8 Septembre 2015 SPÉCIAL RÉSIDENCES SECONDAIRES Charente-Maritime Tourisme et les Chambres de Commerce et d Industrie de la Charente-Maritime travaillent conjointement depuis plus de 10

Plus en détail

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES LITTORALES ET MARITIMES Revenu fiscal des Ménages dans les métropolitains Les risques A RETENIR Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement

Plus en détail

QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image. ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN. 7 avril 2009

QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image. ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN. 7 avril 2009 ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN 7 avril 2009 Objectifs de l enquête Définir les caractéristiques des clientèles touristiques du Limousin : motivations, profils et comportements Mesurer leur

Plus en détail

- Communauté d Agglomération Royan Atlantique -

- Communauté d Agglomération Royan Atlantique - 3 avenue Condorcet. 69100 Villeurbanne. Tél : 04 78 93 12 81 2 rue Crucy. 44005 Nantes Cedex 1. Tél : 02 40 12 75 83 24 rue Louis Blanc. 75010 Paris. Tél : 01 77 75 97 46 www.aidobservatoire.fr Elaboration

Plus en détail

BILAN DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE Du 1er janvier au 31décembre 2012

BILAN DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE Du 1er janvier au 31décembre 2012 BILAN DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE Du 1er janvier au 31décembre 2012 Réalisé par l Observatoire de l Office de Tourisme d Angers Loire Métropole LE TOURISME SUR LE TERRITOIRE D ANGERS LOIRE MÉTROPOLE C EST

Plus en détail

UNE PUBLICATION PARTENARIALE N 2 - MARS 2007

UNE PUBLICATION PARTENARIALE N 2 - MARS 2007 UNE PUBLICATION PARTENARIALE N 2 - MARS 2007 sommaire 02 sommaire 03 données de cadrage l origine géographique des clientèles françaises 04 l origine géographique des clientèles étrangères le profil de

Plus en détail

Finistère N 2 - OCTOBRE 2007 UNE PUBLICATION DU COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME

Finistère N 2 - OCTOBRE 2007 UNE PUBLICATION DU COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME Finistère N 2 - OCTOBRE 2007 La fréquentation touristique selon le type de foyer touristique : les familles avec UNE PUBLICATION DU COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME SOMMAIRE 02 Sommaire 03 Données de cadrage

Plus en détail

«PÉRISSOl, BESSON, ROBIEN...

«PÉRISSOl, BESSON, ROBIEN... 11 2010 R EPÈRES CONSTRUIRE «PÉRISSOl, BESSON, ROBIEN... Que sont devenus les logements locatifs neufs?» UNE EXPLOITATION CONJOINTE DE FILOCOM ET DE LA BASE DE LOYERS DE L OLAP AUTEURS GENEVIÈVE PRANDI,

Plus en détail

Schéma de développement touristique du Pays Dolois 2011-2016

Schéma de développement touristique du Pays Dolois 2011-2016 Schéma de développement touristique du Pays Dolois 2011-2016 L activité touristique du Pays Dolois, quel constat? Quel cap pour le tourisme dolois? Les champs de progrès pour le tourisme dolois 26 mai

Plus en détail

Enquête sur nos clientèles touristiques

Enquête sur nos clientèles touristiques Dossier de presse 2012 : P.Leroux Provence-Alpes-Côte d Azur Enquête sur nos clientèles touristiques Sommaire Origine géographique, comportement, dépenses des touristes 3 Enquête mode d emploi 4 1./ Quel

Plus en détail

Le tourisme : un enjeu commun aux territoires du Pôle Ouest de la Loire-Atlantique. Pornichet

Le tourisme : un enjeu commun aux territoires du Pôle Ouest de la Loire-Atlantique. Pornichet Le tourisme : un enjeu commun aux territoires du Pôle Ouest de la Loire-Atlantique Pornichet Vendredi 29 novembre 2013 Présentation des résultats de l étude Insee / Addrn sur le tourisme Pornichet Vendredi

Plus en détail

Synthèse fréquentation nationale

Synthèse fréquentation nationale Synthèse fréquentation nationale Bilan septembre et été 2014 (avril à septembre) 13 octobre 2014 Principaux enseignements Bilan du mois de septembre Les conditions météorologiques très clémentes sur une

Plus en détail

Livre blanc sur le développement durable du tourisme en Méditerranée Le cas du tourisme méditerranéen français

Livre blanc sur le développement durable du tourisme en Méditerranée Le cas du tourisme méditerranéen français Livre blanc sur le développement durable du tourisme en Méditerranée Le cas du tourisme méditerranéen français Ghislain Dubois- Tourisme et Environnement Conseil, février 2002 Plan de l exposé Le tourisme

Plus en détail

Observatoire Régional du Tourisme. Les Chiffres Clés. du Tourisme. Édition 2013. www.ort-poitou-charentes.com

Observatoire Régional du Tourisme. Les Chiffres Clés. du Tourisme. Édition 2013. www.ort-poitou-charentes.com Observatoire Régional du Tourisme Les Chiffres Clés du Tourisme Édition 2013 www.ort-poitou-charentes.com Carte d identité du Poitou-Charentes Population : 1 770 363 habitants (INSEE 2010) Superficie :

Plus en détail

BILAN DE LA SAISON TOURISTIQUE ANNEE 2008 SEPTEMBRE 2008. Page 1

BILAN DE LA SAISON TOURISTIQUE ANNEE 2008 SEPTEMBRE 2008. Page 1 BILAN DE LA SAISON TOURISTIQUE ANNEE 2008 SEPTEMBRE 2008 Page 1 I/ PRESENTATION DE L ENQUETE Rappel : En 2006, la CCI de Narbonne, Lézignan-Corbières et Port-la-Nouvelle a mis en place un observatoire

Plus en détail

GIRONDE BILAN TOURISTIQUE

GIRONDE BILAN TOURISTIQUE GIRONDE BILAN TOURISTIQUE 2012 COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME DE LA GIRONDE MAISON DU TOURISME DE LA GIRONDE 21, cours de l Intendance 33000 BORDEAUX Tél. : 05 56 52 61 40 Fax : 05 56 81 09 99 E-Mail

Plus en détail

Dossier n 24 L E S L OGEMENTS LOCAT I F S N E U FS?

Dossier n 24 L E S L OGEMENTS LOCAT I F S N E U FS? P É R I SSOL, BESSON, ROBIEN QUE SONT DEVENUS L E S L OGEMENTS LOCAT I F S N E U FS? 79 80 Dossier n 24 Introduction Cette partie résume une étude de l OLAP réalisée en 2010 pour la DRIHL (Direction Régionale

Plus en détail

Observatoire Régional du Tourisme. Les Chiffres Clés. du Tourisme. Édition 2010. www.ort-poitou-charentes.com

Observatoire Régional du Tourisme. Les Chiffres Clés. du Tourisme. Édition 2010. www.ort-poitou-charentes.com Observatoire Régional du Tourisme Les Chiffres Clés du Tourisme Édition 2010 www.ort-poitou-charentes.com Carte d identité du Poitou-Charentes Population : 1 724 123 habitants (INSEE 2006) Superficie :

Plus en détail

Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012

Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012 Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012 Conférence de Presse Jeudi 18 octobre 2012 Un PIB supérieur à 1 milliard d euros Tourisme, réel levier économique pour le département de Vaucluse

Plus en détail

Finistère N 1 - SEPTEMBRE 2007 UNE PUBLICATION DU COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME

Finistère N 1 - SEPTEMBRE 2007 UNE PUBLICATION DU COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME Finistère N 1 - SEPTEMBRE 2007 La fréquentation touristique selon le moyen de préparation du séjour : avec un office de tourisme UNE PUBLICATION DU COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME SOMMAIRE 02 Sommaire

Plus en détail

Dossier statistiques

Dossier statistiques Dossier statistiques Fréquentation touristique de l Office de Tourisme de Gardanne en Pays d Aix Sommaire I. Détail des procédures pour les questionnaires de satisfaction et pour les statistiques de fréquentation.

Plus en détail

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 29 novembre 2013 SERVICE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 1- Marché des logements neufs : nouvelle baisse des ventes et des mises en vente au 3 ème trimestre 2013 Après

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

Le parc locatif privé. Logements - Occupants - Loyers. en Loire-Atlantique en 2007. Synthèse

Le parc locatif privé. Logements - Occupants - Loyers. en Loire-Atlantique en 2007. Synthèse Le parc locatif privé en Loire-Atlantique en 2007 Logements - Occupants - Loyers Synthèse Sommaire Comparaisons nationales page 4 Les caractéristiques du parc locatif privé en Loire-Atlantique page 6 Les

Plus en détail

Les investissements touristiques 2011-2013 dans le Calvados

Les investissements touristiques 2011-2013 dans le Calvados Les investissements touristiques 2011-2013 dans le Calvados Méthodologie Avant propos et Méthodologie Les résultats présentés dans ce document proviennent de l étude sur les Investissements touristiques

Plus en détail

L offre d hébergement

L offre d hébergement L offre d hébergement 3 L offre d hébergement Définitions 52 Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le nouveau classement

Plus en détail

Les clientèles touristiques en Vaucluse Fiches Marchés

Les clientèles touristiques en Vaucluse Fiches Marchés Les clientèles touristiques en Vaucluse Fiches Marchés 1 Sommaire Chiffres et Données clés Page 3 Profil des clientèles françaises Page 5 Profil des clientèles étrangères Page 6 Les marchés :. Provence

Plus en détail

Le marché français. Fiche n 1 : Le Bassin Lyonnais. Données de cadrage. Observatoire d Aintourisme

Le marché français. Fiche n 1 : Le Bassin Lyonnais. Données de cadrage. Observatoire d Aintourisme LAin et ses principaux marchés touristiques Date : novembre 2010 Observatoire d Aintourisme Le marché français Fiche n 1 : Le Bassin Lyonnais Dans cette fiche marché, le Bassin Lyonnais correspond à la

Plus en détail

Observatoire National des Stations de Montagne Atout France ANMSM Vague 5

Observatoire National des Stations de Montagne Atout France ANMSM Vague 5 Observatoire National des Stations de Montagne Atout France ANMSM Vague 5 10 avril 2014 Méthodologie Cette enquête repose sur l interrogation de l ensemble des stations membres du réseau ANMSM. Sa dimension

Plus en détail

Les résidences secondaires en France métropolitaine Essor des propriétaires résidant à l étranger

Les résidences secondaires en France métropolitaine Essor des propriétaires résidant à l étranger Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-3 Les résidences secondaires en France métropolitaine Essor des propriétaires résidant à

Plus en détail

Suivi du marché 2012 des applications individuelles solaires thermiques

Suivi du marché 2012 des applications individuelles solaires thermiques Suivi du marché 2012 des applications individuelles solaires thermiques Avec le soutien de : Observ ER 2013 Suivi du marché des installations individuelles solaires thermiques 1 Juillet 2013 Sommaire Préambule

Plus en détail

Observatoire de l'impact économique des flux de l'aéroport

Observatoire de l'impact économique des flux de l'aéroport Observatoire de l'impact économique des flux de l'aéroport Bergerac Dordogne Périgord éro éco ÉTUDE RÉALISÉE PAR LA CHAMBRE ÉCONOMIQUE DE LA DORDOGNE ASSOCIATION DES 3 CHAMBRES CONSULAIRES DU DÉPARTEMENT

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

Résultats clés de l enquête. En majorité retraités, aisés et issus des catégories socio-professionnelles supérieures

Résultats clés de l enquête. En majorité retraités, aisés et issus des catégories socio-professionnelles supérieures Résultats de l enquête 2014 sur l usage des résidences secondaires en Charente-Maritime Communauté de Communes de L ÎLE DE RÉ Enquête menée en 2014 auprès de propriétaires de résidences secondaires en

Plus en détail

La résidence secondaire en France Fonctionnement économique, mise en marché, services d intendance.

La résidence secondaire en France Fonctionnement économique, mise en marché, services d intendance. La résidence secondaire en France Fonctionnement économique, mise en marché, services d intendance. Préface Alors que la France comptait 250 000 résidences secondaires après guerre, elle en comptabilise

Plus en détail

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 - L offre d hébergement Définitions Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE SUISSE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME Données économiques et touristiques : Population globale : 7,7 millions d habitants Densité de population : 186 habitants/km2

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION 2014-2018

PLAN DE COMMUNICATION 2014-2018 PLAN DE COMMUNICATION 2014-2018 Office de Tourisme des Combrailles OT des Combrailles Plan de communication 2014-2018 Page 1 sur 8 L Office de Tourisme des Combrailles (OTC) a été créé au 1 er janvier

Plus en détail

régionale. politique Garonne

régionale. politique Garonne Enquêtes de fréquentation : le pourquoi du comment Observer, développer, promouvoir La première mission du Comité Régional de Tourisme d Aquitaine (CRTA)) consiste à promouvoir la région en France et à

Plus en détail

Les charges de copropriété dans le parc privé

Les charges de copropriété dans le parc privé Les charges de copropriété dans le parc privé Les charges de l année 2009 L Observatoire, un échantillon d immeubles permettant de distinguer deux niveaux d analyse : L analyse du parc des immeubles en

Plus en détail

newsmarché Chiffres clés La clientèle des BRIC en Provence-Alpes-Côte d Azur Les BRIC : quelques indicateurs... Combien sont-ils?

newsmarché Chiffres clés La clientèle des BRIC en Provence-Alpes-Côte d Azur Les BRIC : quelques indicateurs... Combien sont-ils? BRIC bric newsmarché Clientèles touristiques de la région Provence-Alpes-Côte d Azur Les BRIC : quelques indicateurs... La France et les BRIC Un marché Affaire en expansion. Des dépenses shopping qui sont

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU TOURISME DE L AGGLOMÉRATION NANTAISE

OBSERVATOIRE DU TOURISME DE L AGGLOMÉRATION NANTAISE OBSERVATOIRE DU TOURISME DE L AGGLOMÉRATION NANTAISE Synthèse de l enquête de fréquentation touristique estivale 2014 Estimation de la fréquentation touristique d agrément et des retombées économiques

Plus en détail

LES CHIFFRES DE L IMMOBILIER EN FRANCE LES CHIFFRES DE 2005

LES CHIFFRES DE L IMMOBILIER EN FRANCE LES CHIFFRES DE 2005 Paris, le 17 janvier 2006 LES CHIFFRES DE L IMMOBILIER EN FRANCE Les statistiques immobilières émanant du notariat français proviennent, avec la Base BIEN pour l'ile-de-france et la base PERVAL pour la

Plus en détail

Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs en Picardie

Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs en Picardie Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs en Picardie Conseil Régional de Picardie Novembre 2000 Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs de Picardie 2 SOMMAIRE Sommaire...3

Plus en détail

Les Français et la domotique

Les Français et la domotique Titre du document Les Français et la domotique Principaux résultats de la deuxième enquête «HABITANTS, HABITATS & MODES DE VIE» réalisée avec le Credoc en juillet 2014 Conditions de réalisation de l enquête

Plus en détail

Livre blanc des territoires girondins Diagnostic Contribution de la commune de Lacanau

Livre blanc des territoires girondins Diagnostic Contribution de la commune de Lacanau Livre blanc des territoires girondins Diagnostic Contribution de la commune de Lacanau Dans le cadre du diagnostic réalisé par les services du Conseil départemental sur le territoire médocain, la commune

Plus en détail

Cévennes Pic Saint-Loup 55 000 habitants 2 Offices de Tourisme 3 communautés de communes 48 communes

Cévennes Pic Saint-Loup 55 000 habitants 2 Offices de Tourisme 3 communautés de communes 48 communes Cévennes Pic Saint-Loup 55 000 habitants 2 Offices de Tourisme 3 communautés de communes 48 communes AGONES ASSAS BRISSAC BUZIGNARGUES CAMPAGNE CAUSSE DE LA SELLE CAZEVIELLE CAZILHAC CLARET COMBAILLAUX

Plus en détail

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Février 2012

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Février 2012 Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Stabilité des prix de mise en vente «Une quasi stabilité des prix affichés à la mise en vente, qui se confirme depuis la fin de l année, avec un indice

Plus en détail

LA FREQUENTATION TOURISTIQUE VAROISE EN 2014... 5 L OFFRE D ACCUEIL EN HEBERGEMENT TOURISTIQUE DANS LE VAR...

LA FREQUENTATION TOURISTIQUE VAROISE EN 2014... 5 L OFFRE D ACCUEIL EN HEBERGEMENT TOURISTIQUE DANS LE VAR... 1 SOMMAIRE LA FREQUENTATION TOURISTIQUE VAROISE EN 2014... 5 L OFFRE D ACCUEIL EN HEBERGEMENT TOURISTIQUE DANS LE VAR... 11 L offre d accueil en hébergement marchand... 13 L offre d accueil en hébergement

Plus en détail

Instance Nationale de Concertation du 30 Mai 2013. Suivi de la production

Instance Nationale de Concertation du 30 Mai 2013. Suivi de la production Point n 3 Instance Nationale de Concertation du 30 Mai 2013 Suivi de la production 1 - L ETAT DES STOCKS DANS LES ORGANISMES... 2 2 - L EVOLUTION DES INSTANCES... 4 2.1. Evolution des instances toutes

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES

LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES JUIN 2015 LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES Enquête typologique 2014 Analyses nationale et régionale SOMMAIRE INTRODUCTION 5 1 Champ de l étude 5 2 Résumé des principaux constats relatifs à l ensemble des

Plus en détail

Mes CHIFFRES CLES. édition 2015. en-charente-maritime.com

Mes CHIFFRES CLES. édition 2015. en-charente-maritime.com édition 2015 en-charente-maritime.com Sommaire 2 La Charente-Maritime c est... Le territoire de la Charente-Maritime Les accès L essentiel Les données économiques La capacité d accueil La fréquentation

Plus en détail

Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE

Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat (FSPOEIE) constitue

Plus en détail

LE TOURISME DANS LE DEPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS CHIFFRES CLES 2014

LE TOURISME DANS LE DEPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS CHIFFRES CLES 2014 LE TOURISME DANS LE DEPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS CHIFFRES CLES 2014 Dans une région où la clientèle potentielle est conséquente Une position stratégique au cœur de l Europe du Nord-Ouest et du triangle

Plus en détail

LE PANORAMA DES VACANCES DES FRANÇAIS EN PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR

LE PANORAMA DES VACANCES DES FRANÇAIS EN PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR LE PANORAMA DES VACANCES DES FRANÇAIS EN PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR 2014 ENQUÊTE COMMANDÉE PAR LE CRT PACA À PROTOURISME PANORAMA DES VACANCES DES FRANÇAIS SOMMAIRE Méthodologie de l étude 3 Focus : Les

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES INVESTISSEMENTS TOURISTIQUES EN PACA

TABLEAU DE BORD DES INVESTISSEMENTS TOURISTIQUES EN PACA TABLEAU DE BORD DES INVESTISSEMENTS TOURISTIQUES EN PACA RESUME DE L EDITION 2013 DONNEES 2012 Le Tableau de bord des investissements touristiques en France a été mis en place en 2006 par Atout France.

Plus en détail

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique III. La demande touristique et ses évolutions 1. État actuel de la demande touristique Les statistiques internationales et européennes : Croissance du tourisme international de 5 à 6 % en 2005 Forte croissance

Plus en détail

Comportement de la clientèle touristique dans les stations de ski des Alpes Maritimes (Hiver 2006-2007)

Comportement de la clientèle touristique dans les stations de ski des Alpes Maritimes (Hiver 2006-2007) Comportement de la clientèle touristique dans les stations de ski des Alpes Maritimes (Hiver 2006-2007) Société Data Nova (groupe ENOV Research) Pour le Comité Régional du Tourisme Riviera Côte d Azur

Plus en détail

Les marchés immobiliers

Les marchés immobiliers Éditorial de Me ROBIN Laurent Les marchés immobiliers Président de la Chambre interdépartementale des notaires des, des et des Comme chaque année, la Chambre des Notaires de PAU présente une analyse du

Plus en détail

L OFFRE en HEBERGEMENT MARCHAND

L OFFRE en HEBERGEMENT MARCHAND L OFFRE en HEBERGEMENT MARCHAND Région LIMOUSIN Sources Base de Données Régionale Application CYBTOURWEB juillet 2006 Partenaires régionaux (CRT / CDT / UDOTSI / OTSI / UNAT / Relais des Gîtes / Clévacances

Plus en détail

Book Commercial // La Tremblade

Book Commercial // La Tremblade Book Commercial // La Tremblade Résidence Services Seniors Domitys Infos pratiques Nom de la résidence : La Perle de Nacre Adresse : Boulevard Roger Letelié Lieu-dit «l Atelier» 17390 La Tremblade Architecte

Plus en détail

«Les propriétaires français et le logement chez l habitant» Résultats de l enquête Ifop pour Chambrealouer.com Réalisée du 4 au 22 juillet 2014

«Les propriétaires français et le logement chez l habitant» Résultats de l enquête Ifop pour Chambrealouer.com Réalisée du 4 au 22 juillet 2014 «Les propriétaires français et le logement chez l habitant» Résultats de l enquête Ifop pour Chambrealouer.com Réalisée du 4 au 22 juillet 2014 Sommaire Introduction P. 2 Profil des personnes interrogées

Plus en détail

MEUBLES LABELLISES (CLEVACANCES ET GITES DEE FRANCE HORS CENTRALES DE RESERVATION)

MEUBLES LABELLISES (CLEVACANCES ET GITES DEE FRANCE HORS CENTRALES DE RESERVATION) BILAN DE LA SAISON MEUBLES LABELLISES (CLEVACANCES ET GITES DE FRANCE HORS CENTRALES DE RESER RVATION) Le bilan de la fréquentation touristique de la saison en Aquitaine est le fruit d un dispositif d

Plus en détail

Etude sur les clientèles touristiques 2014 en région Centre-Val de Loire. Réunion du 16 juin 2015 à Tours

Etude sur les clientèles touristiques 2014 en région Centre-Val de Loire. Réunion du 16 juin 2015 à Tours Etude sur les clientèles touristiques 2014 en région Centre- Réunion du 16 juin 2015 à Tours Etude sur les clientèles touristiques 2014 Réalisée d avril à novembre 2014 Financement et suivi technique par

Plus en détail

Comité départemental du tourisme de Haute Bretagne Ille et Vilaine

Comité départemental du tourisme de Haute Bretagne Ille et Vilaine Comité départemental du tourisme de Haute Bretagne Ille et Vilaine Newsletters : Benchmark & Recommandations RESCAN Christophe crescan@mediaveille.com 02.99.14.80.93 1. Graphisme / Ergonomie Soignez la

Plus en détail

TYPOLOGIE DES SEJOURS EN RIVIERA COTE D AZUR

TYPOLOGIE DES SEJOURS EN RIVIERA COTE D AZUR TYPOLOGIE DES SEJOURS EN RIVIERA COTE D AZUR Base enquête clientèle avion 2002-2007 Espace littoral hors montagne, séjours loisirs hors affaires et résidences secondaires Octobre 2008 Contact BVA Jean

Plus en détail

En 2008, les Pays de la Loire

En 2008, les Pays de la Loire Un hébergement en mutation pour une plus grande qualité Arnaud DU CREST et Cécile ONILLON-PATRON (Observatoire régional du tourisme Société publique régionale des Pays de la Loire) L offre d hébergements

Plus en détail

Baromètre SPANC Observatoire EPARCO-CSA

Baromètre SPANC Observatoire EPARCO-CSA Baromètre SPANC Observatoire EPARCO-CSA Avec le soutien de l Office International de l Eau Contexte et objectifs Un contexte d évolution des lois et réglementations qui impose un diagnostic global du parc

Plus en détail

DÉPÔTS DANS LES RÉGIONS FRANÇAISES de la clientèle non financière résidente et non-résidente Encours des dépôts au 30 septembre 2015*

DÉPÔTS DANS LES RÉGIONS FRANÇAISES de la clientèle non financière résidente et non-résidente Encours des dépôts au 30 septembre 2015* Le 19 novembre 2015 (1) de France Métropolitaine* 591,3 434,1 45,3 100,1 30,0 10,2 232,9 21,2 264,9 1,6 1 731,6 Ile de France 234,1 128,0 2,8 19,9 4,9 4,1 41,9 1,5 121,2 0,3 558,7 75 Paris 140,0 48,5 0,5

Plus en détail

Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 2010

Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 291 Février 212 Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 21 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION En 21, le parc social loge

Plus en détail

LA CRÉATION D ENTREPRISE

LA CRÉATION D ENTREPRISE FOCUS études septembre 2012 LA CRÉATION D ENTREPRISE en Seine-et-Marne information économique Depuis 2009, la crise économique mondiale et la création du statut d auto-entrepreneur ont profondément bouleversé

Plus en détail

FORMATION EN ANGLAIS POUR LES COMMERCANTS

FORMATION EN ANGLAIS POUR LES COMMERCANTS FORMATION EN ANGLAIS POUR LES COMMERCANTS Jamais un spécialiste des langues n a été aussi proche de vous www.inlingua17.fr Une approche dynamique de la formation depuis 45 ans inlingua a mis en place une

Plus en détail

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Novembre 2012

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Novembre 2012 Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Les prix résistent toujours «Dans un marché immobilier pourtant grippé, les prix résistent toujours en ce mois de Novembre. Avec un indice qui ne progresse

Plus en détail

Décembre 2014 Observatoire Régional du Tourisme

Décembre 2014 Observatoire Régional du Tourisme Objectifs et principes méthodologiques de l étude 3 L offre d hébergements 5 La fréquentation des hébergements 6 La consommation touristique 7 La production des entreprises touristiques 8 L emploi lié

Plus en détail

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres Cliquez Sommaire pour modifier le style du titre 1. Contexte et objectifs 2. Principaux enseignements

Plus en détail

Evolution Chiffres Tendances. L essentiel. sur. le logement. ogement Habitat. en Alsace

Evolution Chiffres Tendances. L essentiel. sur. le logement. ogement Habitat. en Alsace Evolution Chiffres Tendances L essentiel sur ogement Habitat le logement en Le parc de Logement En, la croissance du parc résidentiel est toujours forte La croissance du parc résidentiel est deux fois

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et

Plus en détail

Finistère N 8 - AVRIL 2008 UNE PUBLICATION DU COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME

Finistère N 8 - AVRIL 2008 UNE PUBLICATION DU COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME Finistère N 8 - AVRIL 2008 La fréquentation touristique selon le moyen de transport : le train UNE PUBLICATION DU COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME SOMMAIRE 02 Sommaire 03 Données de cadrage 04 L origine

Plus en détail

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX Analyse de l environnement concurrentiel français de l hôtellerie bordelaise SOMMAIRE pages CE QU IL FAUT

Plus en détail

Les Vacances Solidaires. Bilan d activité

Les Vacances Solidaires. Bilan d activité Les Vacances Solidaires Bilan d activité Septembre 28 août 29 Les objectifs : 7 inscrits Notre mission, délibérée lors de l Assemblée Générale se définissait autour de cinq grands objectifs prioritaires

Plus en détail

Avec près des deux tiers des

Avec près des deux tiers des Les Dossiers de l Observatoire Régional du Tourisme n 42 - mars 2012 Le poids économique de l hôtellerie de plein air en Pays de la Loire Plus de 600 campings Un chiffre d affaires annuel de 230 millions

Plus en détail