Transcations réparties. Concept de transaction. Exemple de transaction. Propriétés des transactions (ACIDité) Page 1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Transcations réparties. Concept de transaction. Exemple de transaction. Propriétés des transactions (ACIDité) Page 1"

Transcription

1 Transcations réparties Concept de transaction Gestion de transactions Transactions dans un système réparti Une transaction est une collection d'actions qui transforment la BD (ou des fichiers) depuis un en un autre BD cohérente (garantie par le système) transaction cohérente (garantie par le programmeur) BD dans un Begin exécution de la transaction BD dans un End Page 1 Page 2 Exemple de transaction Propriétés des transactions (ACIDité) Réduire la cde no 10 de 5 unités et les reporter à la cde 12 Transaction Report-qté begin exec sql UPDATE Cde SET qte = qté - 5 WHERE ncde = 10; exec sql UPDATE Cde SET qté = qté + 5 WHERE ncde = 12; exec sql COMMIT WORK; end. ATOMICITE tout (COMMIT) ou rien (ABORT) COHERENCE les contraintes d'intégrité sont respectées ISOLATION les mises à jour concurrentes sont invisibles DURABILITE les mises à jour validées persistent Page 3 Page 4

2 Isolation par verrouillage 2 Phases Performances verrous T temps Les verrous en lecture sont partageables; ceux en écriture sont exclusifs Règle 1 avant d'accèder un granule x, une transaction doit acquérir un verrou sur x. Si x est déjà verrouillé de façon exclusive, la transaction attend Règle 2 dès qu'une transaction relâche un verrou, elle ne peut plus acquérir de nouveau verrou L'objectif est de réduire: les blocages une transaction attend qu'une autre transaction relâche ses verrous les inter-blocages un ensemble de transactions attend que l'une d'entre elles relâche ses verrous Page 5 Page 6 Degrés d isolation Exemple de transaction distribuée Degré 0 verrou en écriture sur x relâché après écriture de x pas d écritures "sales" Degré 1 verrouillage en écriture à deux phases pas de pertes de mise à jour Degré 2 verrou en lecture sur x relâché après lecture de x pas de lectures "sales" Degré 3 verrouillage en lecture à deux phases Transaction: transfert CC-CE Vue globale de l info. client Trans. multi-base SGBDR Comptes courants (DB2/AIX) Comptes d épargne (Oracle/Linux) les lectures sont répétables Serveurs de données Page 7 Page 8

3 Gestion de transactions réparties Protocole de validation en 2 étapes (2PC) Begin Read Write application Transactions Globales résultats Objectif : Exécuter COMMIT pour une transaction répartie Phase 1 Préparer à écrire les résultats des mises à jour dans la BD Phase 2 Ecrire ces résultats dans la BD STrans. Transactions Locales STrans. Transactions Locales composant système d un site qui applique le protocole composant système d un autre site qui participe dans l'exécution de la transaction Page 9 Page 10 Protocole 2PC : messages échangés Actions du protocole Coordinator INITIAL INITIAL t.commit Initial prepare Initial NOK write begin_commit VOTE-ABORT PREPARE No Ready to? prepare* NOK OK* Wait abort* commit* OK abort Ready commit WAIT Any No? No write commit COMMIT Yes VOTE-COMMIT GLOBAL-COMMIT ACK ABORT ACK GLOBAL-ABORT Yes write ready READY Type of msg? write commit Légende: message reçu message envoyé * = de/à tous les participants write end_of_transaction ABORT COMMIT Page 11 Page 12

4 Points clé du protocole 2PC Validation normale Lorsque le participant envoie OK au coordinateur Le participant s engage à Le participant valide ssi le coordinateur le lui ordonne Le coordinateur peut demander au participant d abandonner Lorsque le participant envoie NOK au coordinateur Le participant peut abandonner unilatéralement Le coordinateur décide de ssi tous les participants sont OK Chaque site doit maintenir un journal des messages échangés reprise après panne Page 13 Page 14 Panne d'un participant avant d'être Prêt Panne d'un participant après s'être déclaré Prêt abandon timeout abandon } reprise panne fait } panne reprise Page 15 Page 16

5 Panne du coordinateur Page 17

Module BDR Master d Informatique (SAR)

Module BDR Master d Informatique (SAR) Module BDR Master d Informatique (SAR) Cours 9- Transactions réparties Anne Doucet Anne.Doucet@lip6.fr Transactions réparties Gestion de transactions Transactions dans un système réparti Protocoles de

Plus en détail

Gestion de données réparties. Cours 1

Gestion de données réparties. Cours 1 Gestion de données réparties Cours 1 SGBD distribué Rend la distribution (ou répartition) des BD locales transparente catalogue des BD traitement des requêtes distribuées gestion de transactions distribuées

Plus en détail

Rappel sur les Transactions

Rappel sur les Transactions Rappel sur les Transactions Didier DONSEZ Université Joseph Fourier (Grenoble 1) IMAG/LSR/ADELE Didier.Donsez@imag.fr Agenda Notion de Transaction Propriétés ACID Contrôle de concurrence Reprise sur Panne

Plus en détail

Transactions réparties

Transactions réparties Master d Informatique BDR - 4I803 - Cours 7 Transactions réparties 2016 1 Transactions réparties Gestion de transactions Transactions dans un système réparti Protocoles de verrouillage Concepts des moniteurs

Plus en détail

Module BDR Master d Informatique

Module BDR Master d Informatique Module BDR Master d Informatique Cours 8- Reprise sur pannes Anne Doucet Anne.Doucet@lip6.fr 1 Gestion de transactions Définition Exemples Propriétés des transactions Fiabilité et tolérance aux pannes

Plus en détail

Pierre Parrend IUT Lumière Lyon II, 2005-2006 pierre.parrend@univ-lyon2.fr. Bases de Données Avancées - Transactions

Pierre Parrend IUT Lumière Lyon II, 2005-2006 pierre.parrend@univ-lyon2.fr. Bases de Données Avancées - Transactions Pierre Parrend IUT Lumière Lyon II, 2005-2006 pierre.parrend@univ-lyon2.fr Bases de Données Avancées - Transactions Sommaire I. Introduction II. Transactions et SQL III. Contrôle de la Concurrence IV.

Plus en détail

Réplication de Données. Esther Pacitti Polytech UM IG4

Réplication de Données. Esther Pacitti Polytech UM IG4 Réplication de Données Esther Pacitti Polytech UM IG4 Objectifs de la Réplication Nancy Problème: comment partager des données entre p sites? Solution 1: sans duplication => accès réseaux Solution 2: en

Plus en détail

Définition: Transaction

Définition: Transaction Concurrence des accès Atomicité à la concurrence Concurrency atomicity Concepts 2PL Définition: Transaction Une transaction est une unité de travail Un ensemble d actions qui prend la base de données dans

Plus en détail

Programme accédant et/ou modifiant des données persistantes (fichier ou BD) avec propriétés :

Programme accédant et/ou modifiant des données persistantes (fichier ou BD) avec propriétés : Transaction réservation(date, nbplace) select reste into r from RESERVATION where dateresa=:date si (r >= nbplace) alors update RESERVATION set reste=reste-nbplace where dateresa=:date éditer-place(date,

Plus en détail

Gestion des transactions et accès concurrents dans les bases de données relationnelles

Gestion des transactions et accès concurrents dans les bases de données relationnelles Gestion des transactions et accès concurrents dans les bases de données relationnelles Bernard ESPINASSE Professeur à Aix-Marseille Université (AMU) Ecole Polytechnique Universitaire de Marseille Fev.

Plus en détail

6 Transactions (sécurité des données, gestion des accès concurrents)

6 Transactions (sécurité des données, gestion des accès concurrents) 6 Transactions (sécurité des données, gestion des accès concurrents) Transaction Définition : suite d'actions (lectures/écritures) qui manipule/modifie le contenu d une BD en maintenant la cohérence des

Plus en détail

Concurrence. Concurrence d accès. Nicolas Travers nicolas.travers@cnam.fr

Concurrence. Concurrence d accès. Nicolas Travers nicolas.travers@cnam.fr Concurrence Concurrence d accès FIP1 - Bases de Données Nicolas Travers nicolas.travers@cnam.fr Équipe Vertigo Laboratoire CEDRIC Conservatoire National des Arts & Métiers, Paris, France 1 / 36 Plan Concurrence

Plus en détail

12. Concurrence et transactions. OlivierCuré [ocure@univ-mlv.fr]

12. Concurrence et transactions. OlivierCuré [ocure@univ-mlv.fr] 12. Concurrence et transactions 354 Plan Notion de transaction Théorie de la concurrence Sérialisation Techniques pessimistes et optimistes Gestion de transactions Validation Reprise après panne 355 12.1

Plus en détail

Bases de données et sites WEB Licence d informatique LI345

Bases de données et sites WEB Licence d informatique LI345 Bases de données et sites WEB Licence d informatique LI345 Anne Doucet Anne.Doucet@lip6.fr http://www-bd.lip6.fr/ens/li345-2013/index.php/lescours 1 Contenu Transactions en pratique Modèle relationnel-objet

Plus en détail

Les transactions 1/40. I même en cas de panne logicielle ou matérielle. I Concept de transaction. I Gestion de la concurrence : les solutions

Les transactions 1/40. I même en cas de panne logicielle ou matérielle. I Concept de transaction. I Gestion de la concurrence : les solutions 1/40 2/40 Pourquoi? Anne-Cécile Caron Master MAGE - BDA 1er trimestre 2013-2014 Le concept de transaction va permettre de définir des processus garantissant que l état de la base est toujours cohérent

Plus en détail

Programme accédant et/ou modifiant des données persistantes (fichier ou BD) avec propriétés :

Programme accédant et/ou modifiant des données persistantes (fichier ou BD) avec propriétés : extension des moniteurs transactionnels «anciens» (CICS d IBM par exemple) à la gestion de transactions réparties hétérogènes implantation du modèle DTP (Distributed Transaction Processing) de X/Open TUXEDO

Plus en détail

Cours Bases de données 2ème année IUT

Cours Bases de données 2ème année IUT Cours Bases de données 2ème année IUT Cours 12 : Concurrence d accès Anne Vilnat http://www.limsi.fr/individu/anne/cours Plan 1 Accès concurrents Définitions Verrous Collisions Niveaux de cohérence Blocage

Plus en détail

Réplication des données

Réplication des données Réplication des données Christelle Pierkot FMIN 306 : Gestion de données distribuées Année 2009-2010 Echange d information distribuée Grâce à un serveur central Une seule copie cohérente Accès à distance

Plus en détail

Gestion des Journaux. Méthodes d accès aux données. Système d exploitation. Gestion de Verrous. Gestion de. Mémoire. Gestion de transactions Page 2

Gestion des Journaux. Méthodes d accès aux données. Système d exploitation. Gestion de Verrous. Gestion de. Mémoire. Gestion de transactions Page 2 Gestion de Transactions Propriétés ACID d'une transaction Protocoles de contrôle de concurrence Protocoles de résistance aux pannes Gestion de transactions Page 1 Définition d une transaction Transaction

Plus en détail

8. Protection des SGBD

8. Protection des SGBD 8. Protection des SGBD 8.1 Introduction Les SGBD courent certains dangers que nous pouvons répertorier en : - accidents logiciels - utilisation pernicieuse - pannes matérielles Les SGBD doivent faire face

Plus en détail

Transaction. Syntaxe. Exemple de transaction simple. UFR 919 Ingénierie module 3I009 cours 9 : Gestion de transactions

Transaction. Syntaxe. Exemple de transaction simple. UFR 919 Ingénierie module 3I009 cours 9 : Gestion de transactions UFR 919 Ingénierie module 3I009 cours 9 : Gestion de transactions Définition Exemples Propriétés des transactions Fiabilité et tolérance aux pannes Journaux Protocoles de journalisation Points de reprise

Plus en détail

SGBDR. Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles)

SGBDR. Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles) SGBDR Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles) Plan Approches Les tâches du SGBD Les transactions Approche 1 Systèmes traditionnels basés sur des fichiers Application 1 Gestion clients

Plus en détail

Architecture serveur de pages (2) Bilan architecture serveur de pages. Architecture multi-serveur. Pertes de mise à jour

Architecture serveur de pages (2) Bilan architecture serveur de pages. Architecture multi-serveur. Pertes de mise à jour Introduction Chapitre 5. Implémentation des SGBDO 1 architectures client/serveur 2 concurrence, pannes 3 Quelques SGBDRO 4 Quelques SGBDOO années 80 : serveur : BD client : applications et langages appel

Plus en détail

Systèmes de gestion de bases de données

Systèmes de gestion de bases de données Systèmes de gestion de bases de données Mécanismes transactionnels P. Rigaux Cnam, dépt. informatique May 20, 2015 PR (Cnam, dépt. info) Systèmes de gestion de bases de données May 20, 2015 1 / 1 Le contrôle

Plus en détail

Les transactions 1/46. I même en cas de panne logicielle ou matérielle. I Concept de transaction. I Gestion de la concurrence : les solutions

Les transactions 1/46. I même en cas de panne logicielle ou matérielle. I Concept de transaction. I Gestion de la concurrence : les solutions 1/46 2/46 Pourquoi? Anne-Cécile Caron Master MAGE - SGBD 1er trimestre 2014-2015 Le concept de transaction va permettre de définir des processus garantissant que l état de la base est toujours cohérent

Plus en détail

Implémentation des SGBD

Implémentation des SGBD Implémentation des SGBD Structure générale des applications Application utilisateur accédant à des données d'une base Les programmes sous-jacents contiennent du code SQL Exécution : pendant l'exécution

Plus en détail

10/04/2011. Serveur de données. Serveur de données. Client. Programme d'application Logiciel intermédiaire Pilote de télécommunication.

10/04/2011. Serveur de données. Serveur de données. Client. Programme d'application Logiciel intermédiaire Pilote de télécommunication. 1 BD locale BD locale Programme d'application Logiciel intermédiaire Client SGBD réparti Logiciel intermédiaire données SGBD réparti Logiciel intermédiaire données 2 Bénéfices potentiels Performance Fiabilité

Plus en détail

Transactionnel et transactionnel réparti. Source R.CHEVANCE G.Gardarin

Transactionnel et transactionnel réparti. Source R.CHEVANCE G.Gardarin 1 Transactionnel et transactionnel réparti Source R.CHEVANCE G.Gardarin Plan Concept de transaction - Propriétés ACID Transactionnel réparti Moniteur transactionnel Modèle X/Open Exemple de moniteur transactionnel:

Plus en détail

Les journées SQL Server 2013

Les journées SQL Server 2013 Les journées SQL Server 2013 Un événement organisé par GUSS Les journées SQL Server 2013 Les Verrous Arian Papillon, MVP SQL Server Frédéric Brouard, MVP SQL Server Un événement organisé par GUSS Arian

Plus en détail

Administration des bases de données

Administration des bases de données Administration des bases de données Jean-Yves Antoine http://www.info.univ-tours.fr/~antoine/ Administration des bases de données IV SGBD Transactionnels : protection et sécurité des données OBJECTIFS

Plus en détail

Cours Bases de données

Cours Bases de données Cours Bases de données Concurrence d accès 3 année (MISI) Antoine Cornuéjols www.lri.fr/~antoine antoine.cornuejols@agroparistech.fr Contrôle de la concurrence d accès 1. Introduction 1.1. Systèmes multi-utilisateurs

Plus en détail

Multi-processeurs, multi-cœurs et cohérence mémoire et cache

Multi-processeurs, multi-cœurs et cohérence mémoire et cache Multi-processeurs, multi-cœurs et cohérence mémoire et cache Intervenant : Thomas Robert Institut Mines-Télécom Rappel système d exploitation & Parallélisme L unité d exécution pour un système d exploitation

Plus en détail

Systèmes de gestion de bases de données

Systèmes de gestion de bases de données Systèmes de gestion de bases de données Introduction a la notion de transaction P. Rigaux Cnam, dépt. informatique May 20, 2015 PR (Cnam, dépt. info) Systèmes de gestion de bases de données May 20, 2015

Plus en détail

Procédures Stockées WAVESOFT... 12 ws_sp_getidtable... 12. Exemple :... 12. ws_sp_getnextsouche... 12. Exemple :... 12

Procédures Stockées WAVESOFT... 12 ws_sp_getidtable... 12. Exemple :... 12. ws_sp_getnextsouche... 12. Exemple :... 12 Table des matières Les Triggers... 2 Syntaxe... 2 Explications... 2 Les évènements déclencheurs des triggers... 3 Les modes de comportements des triggers... 4 Les pseudo tables... 5 Exemple... 6 Les procédures

Plus en détail

Introduction Contrôle de concurrence Gestion des accès concurrents et SQL

Introduction Contrôle de concurrence Gestion des accès concurrents et SQL 1 Architecture d un SGBD Transactions et Contrôle de la concurrence Marta Rukoz Introduction Contrôle de concurrence Gestion des accès concurrents et SQL introduction 1. Notion de transaction 2. Transactions

Plus en détail

UNION INTERCEPT SELECT WHERE JOINT FROM ACID

UNION INTERCEPT SELECT WHERE JOINT FROM ACID STOCKAGE TRANSACTION, SÉRIALISABILITÉ, NIVEAUX D'ISOLATION 1 BASE RELATIONNELLE Un serveur de données relationnel : Rend compte de la «réalité» sous forme de table Met en relation la perception logique

Plus en détail

Données Réparties. Thibault BERNARD. thibault.bernard@univ-reims.fr

Données Réparties. Thibault BERNARD. thibault.bernard@univ-reims.fr Données Réparties Thibault BERNARD thibault.bernard@univ-reims.fr Sommaire Introduction Gestion de la concurrence Reprise après panne Gestion des données dupliquées Sommaire Introduction Gestion de la

Plus en détail

Bases de données temps-réel www.enst.fr/~talel/cours/tram/rtdbms.pdf

Bases de données temps-réel www.enst.fr/~talel/cours/tram/rtdbms.pdf Bases de données temps-réel www.enst.fr/~talel/cours/tram/rtdbms.pdf Talel.Abdessalem@enst.fr Plan Applications temps réel et SGBD Les SGB traditionnels Modèles et approches pour le temps réel Produits

Plus en détail

Cours de Base de Données Cours n.12

Cours de Base de Données Cours n.12 Cours de Base de Données Cours n.12 Gestion des transactions : contrôle de concurrence Elisabetta De Maria - http://www.i3s.unice.fr/ edemaria/ UFR Sciences et Laboratoire I3S, CNRS 2013-2014 Université

Plus en détail

Chapitre 4 : Transactions et gestion de la concurrence d accès

Chapitre 4 : Transactions et gestion de la concurrence d accès Chapitre 4 : Transactions et gestion de la concurrence d accès Introduction aux transactions En BD 2 problèmes : De multiples utilisateurs doivent pouvoir accéder à la base de donnée en même temps à problème

Plus en détail

Les Moniteurs Transactionnels

Les Moniteurs Transactionnels Les Moniteurs Transactionnels Didier DONSEZ Université de Valenciennes Institut des Sciences et Techniques de Valenciennes donsez@univ-valenciennes.fr 1 Plan Rappel sur la notion de Transaction Rappel

Plus en détail

Cours n 8 Transactions et accès concurrents

Cours n 8 Transactions et accès concurrents Cours n 8 Transactions et accès concurrents Chantal Reynaud Université Paris X - Nanterre UFR SEGMI - IUP MIAGE Cours de Systèmes de Gestion de Données - IUP MIAGE - 2001/2002 1 Plan I. Introduction et

Plus en détail

TP8 - Gestion Transactionnelle

TP8 - Gestion Transactionnelle TP8 - Gestion Transactionnelle MIAGE #3-2006/2007 November 29, 2006 1 Transactions sous Oracle Il est nécéssaire pour ce T.P. de travailler par binômes connectés simultanement (sous SQL*PLUS) sur deux

Plus en détail

synchronisation et communication entre processus Synchronisation et communication entre processus

synchronisation et communication entre processus Synchronisation et communication entre processus 1 Synchronisation et communication entre processus Accès à des ressources communes 2 Exemple: compte bancaire dont montant en A sur disque programme pour ajouter 100: lire(n,a) N := N+100 écrire(n,a) 2

Plus en détail

IFT3030 Base de données. Chapitre 10 Modèle et bases de données à objets

IFT3030 Base de données. Chapitre 10 Modèle et bases de données à objets IFT3030 Base de données Chapitre 10 Modèle et bases de données à objets Cours tiré du livre Gardarin99 Plan du cours Introduction Architecture Modèles de données Modèle relationnel Algèbre relationnelle

Plus en détail

Gestion des Journaux. Méthodes d accès aux données. Système d exploitation. Gestion de Verrous. Gestion de. Mémoire. Gestion de transactions Page 2

Gestion des Journaux. Méthodes d accès aux données. Système d exploitation. Gestion de Verrous. Gestion de. Mémoire. Gestion de transactions Page 2 Gestion de Transactions Principes de base Propriétés ACID d'une transaction Protocoles de contrôle de concurrence Protocoles de tolérance aux pannes Gestion de transactions dans Oracle Modèles de transactions

Plus en détail

Projet gestion d'objets dupliqués

Projet gestion d'objets dupliqués Projet gestion d'objets dupliqués Daniel Hagimont Daniel.Hagimont@enseeiht.fr 1 Projet Service de gestion d'objets dupliqués Mise en cohérence lors de la prise d'un verrou sur un objet Pas de verrous imbriqués

Plus en détail

Systèmes d informations nouvelles générations. Répartition, Parallèlisation, hétérogénéité dans les SGBD. Exemple d application d un futur proche

Systèmes d informations nouvelles générations. Répartition, Parallèlisation, hétérogénéité dans les SGBD. Exemple d application d un futur proche Répartition, Parallèlisation, hétérogénéité dans les SGBD AI Mouaddib Département Informatique Université de Caen Systèmes d informations nouvelles générations! Constat :! Utilisation de nouveaux support

Plus en détail

Année Universitaire 2009/2010 Session 2 de Printemps

Année Universitaire 2009/2010 Session 2 de Printemps Année Universitaire 2009/2010 Session 2 de Printemps DISVE Licence PARCOURS : CSB4 & CSB6 UE : INF 159, Bases de données Épreuve : INF 159 EX Date : Mardi 22 juin 2010 Heure : 8 heures 30 Durée : 1 heure

Plus en détail

Transactions et concurrence

Transactions et concurrence Transactions et concurrence Le concept de transaction Les états d une transaction Exécutions concurrentes Sérialisabilité Définition des transactions dans SQL Test de sérialisabilité Le concept de transaction

Plus en détail

Quel SGBDR pour VFP?

Quel SGBDR pour VFP? D. Peralta le 4 mars 2008 Rencontres AtoutFox 2007/2008 Quel SGBDR pour VFP? Lors des précédentes rencontres, nous avons écrit des articles sur l utilisation des SGBDR avec VFP. Nous avons vu les différentes

Plus en détail

Bases de données avancées Concurrence d'accès et reprise

Bases de données avancées Concurrence d'accès et reprise Bases de données avancées Concurrence d'accès et reprise Dan VODISLAV Université de Cergy-Pontoise Master Informatique M1 Cours BDA Plan La notion de transaction Les problèmes de la concurrence Problèmes

Plus en détail

CHAP. 5 : PROTOCOLE TWO PHASE COMMIT exécution en deux phases. exemple de description en LOTOS d un protocole complexe

CHAP. 5 : PROTOCOLE TWO PHASE COMMIT exécution en deux phases. exemple de description en LOTOS d un protocole complexe M2PRO 2007 1 M. C. Gaudel CHAP. 5 : PROTOCOLE TWO PHASE COMMIT exécution en deux phases exemple de description en LOTOS d un protocole complexe 2PC = protocole pour la communication de groupe utilisé pour

Plus en détail

5. Parallélisme et distribution

5. Parallélisme et distribution École Doctorale 2008/2009 Systèmes de Bases de Données Avancés 5. Parallélisme et distribution École nationale Supérieure d'informatique 1 Plan Concepts préliminaires Traitement parallèle des requêtes

Plus en détail

Module Bases de Données et Sites Web Partiel du 1 er avril 2005

Module Bases de Données et Sites Web Partiel du 1 er avril 2005 Université Pierre et Marie Curie - Paris 6 - UFR 922 - Licence d'informatique Module Bases de Données et Sites Web Partiel du 1 er avril 2005 Documents autorisés Durée : 2h. Exercice 1 : Autorisation Question

Plus en détail

Le Network File System de Sun (NFS)

Le Network File System de Sun (NFS) 1 sur 5 Le Network File System de Sun (NFS) Le Network File System de Sun (NFS) Architecture Protocoles Mounting Automounting vs Static mounting Directory et accès aux fichiers Problèmes Implémentation

Plus en détail

EXAMEN DU 19 SEPTEMBRE 2000

EXAMEN DU 19 SEPTEMBRE 2000 SYSTÈMES ET RÉSEAUX INFORMATIQUES COURS B4 : HTO(19339) et ICPJ(21937) CYCLE PROBATOIRE INFORMATIQUE (Conception et développement informatique) EXAMEN DU 19 SEPTEMBRE 2000 partie portant sur l'enseignement

Plus en détail

Bases de données. Ecole Marocaine des Sciences de l Ingénieur. Yousra Lembachar

Bases de données. Ecole Marocaine des Sciences de l Ingénieur. Yousra Lembachar Bases de données Ecole Marocaine des Sciences de l Ingénieur Yousra Lembachar Déclencheurs dans SQL Syntaxe des déclencheurs dans SQL Evénements BEFORE AFTER INSERT, UPDATE ou DELETE Comment renforcer

Plus en détail

SURETE DE FONCTIONNEMENT ET REPRISE APRES PANNE

SURETE DE FONCTIONNEMENT ET REPRISE APRES PANNE Université des sciences et de la Technologie Houari Boumediene USTHB Alger Département d Informatique ARCHITECTURE ET ADMINISTRATION DES BASES DE DONNÉES 2013-2014 RESPONSABLES M. KAMEL BOUKHALFA (SII)

Plus en détail

Systèmes transactionnels

Systèmes transactionnels Systèmes transactionnels TP : Transaction processing IF G.Beuchot 1 La transaction Traitement correspondant à une opération élémentaire caractérisée par ses propriétés ACID Atomicité entièrement ou pas

Plus en détail

Réplication des bases de données

Réplication des bases de données Réplication des bases de données Stéphane Gançarski Hubert Naacke LIP6 Université Paris 6 1 Références Livre Articles Cours Principles of Distributed Database Systems Eager Replication [KA 2000]: Bettina

Plus en détail

Serviced Components. Serviced Components. Plan. 1. Shared assembly. 1. Shared assembly

Serviced Components. Serviced Components. Plan. 1. Shared assembly. 1. Shared assembly Serviced Components Lionel Seinturier INRIA Futurs Lille Projet JACQUARD Université Pierre & Marie Curie Serviced Components Modèle de composants.net COM+ API System.EnterpriseServices Serviced Components

Plus en détail

Niveau d isolation et anomalies transactionnelles.

Niveau d isolation et anomalies transactionnelles. Niveau d isolation et anomalies transactionnelles. Peu connu et souvent mal utilisés, les niveaux d'isolation des transactions permettent de rendre plus ou moins étanches (ou poreuses) les transactions

Plus en détail

WWW - Intérêts du Web

WWW - Intérêts du Web WWW - Intérêts du Web client universel facilité d'emploi standards ouverts intégration des autres services Internet extensibilité du système faibles coûts logiciel et réseau utilisation au sein d'une entreprise

Plus en détail

EX4C Systèmes d exploitation. Séance 6 Synchronisation

EX4C Systèmes d exploitation. Séance 6 Synchronisation EX4C Systèmes d exploitation Séance 6 Synchronisation Sébastien Combéfis vendredi 21 novembre 2014 Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution Pas d

Plus en détail

Copyright (C) 1997-2007. JM Rodriguez. Tous droits réservés. Reproduction interdite par tous moyens sauf à des fins de citation.

Copyright (C) 1997-2007. JM Rodriguez. Tous droits réservés. Reproduction interdite par tous moyens sauf à des fins de citation. 1 Les Transactions Une transaction est une séquence d opérations sur un serveur. 1.1 Le concept Le principe s'inspire des transactions tout ou rien de l'époque primitive des bandes magnétiques sans l'utilisation

Plus en détail

TP MongoDB. -d : définit le nom de la base où l'on souhaite importer les données

TP MongoDB. -d : définit le nom de la base où l'on souhaite importer les données TP MongoDB MongoDB est l une des base de données composant le mouvement NoSQL (Not Only SQL). L intérêt de ce genre de bases de données se ressent dans la manipulation de très grosses bases de données

Plus en détail

Systèmes concurrents

Systèmes concurrents Systèmes concurrents Philippe Quéinnec 14 septembre 2012 Systèmes concurrents 1 / 25 Deuxième partie L'exclusion mutuelle Systèmes concurrents 2 / 25 Isolation L'exclusion mutuelle Plan 1 Interférences

Plus en détail

Université Paris Diderot Master 1 II. Théorie et pratique de la concurrence

Université Paris Diderot Master 1 II. Théorie et pratique de la concurrence Université Paris Diderot Master 1 II Théorie et pratique de la concurrence Partiel du 30 avril 2009 Durée : 1h30. Tous les documents sont autorisés. Le barème est indicatif. Question 1 : Soit le programme

Plus en détail

TP Transactions et CC. <<<<< Transactions Oracle : comprendre le fonctionnement d'une transaction >>>>> Objectifs

TP Transactions et CC. <<<<< Transactions Oracle : comprendre le fonctionnement d'une transaction >>>>> Objectifs Dept Informatique Licence Pro 20152016 TP Transactions et CC adaptation du TP de R. Charrier et G. Simon

Plus en détail

Deuxième partie. Protocoles d exclusion mutuelle. Plan. Interférences et isolation. Isolation Protocoles d exclusion mutuelle

Deuxième partie. Protocoles d exclusion mutuelle. Plan. Interférences et isolation. Isolation Protocoles d exclusion mutuelle Plan Deuxième partie 1 2 Primitives de gestion des activités 2 / 26 4 / 26 Interférences et isolation Contenu de cette partie di cultés résultant d accès concurrents à un objet partagé mise en œuvre de

Plus en détail

SGBD : Bases de données avancées [M3106C]

SGBD : Bases de données avancées [M3106C] SGBD : Bases de données avancées [M3106C] Hocine ABIR 10 septembre 2014 IUT Villetaneuse E-mail: abir@iutv.univ-paris13.fr TABLE DES MATIÈRES 4 Gestion des Accès Concurrents sous PostgreSQL 1 4.1 Introduction...............................

Plus en détail

GESTION DE TRANSACTIONS DISTRIBUEES. Année 2010/2011 Pr. Z. Alimazighi 1

GESTION DE TRANSACTIONS DISTRIBUEES. Année 2010/2011 Pr. Z. Alimazighi 1 GESTION DE TRANSACTIONS DISTRIBUEES Année 2010/2011 Pr. Z. Alimazighi 1 INTRODUCTION Les objectifs du traitement de transactions distribuées sont les mêmes que ceux des systèmes centralisés, avec plus

Plus en détail

CESI Bases de données

CESI Bases de données CESI Bases de données Introduction septembre 2006 Bertrand LIAUDET EPF - BASE DE DONNÉES - septembre 2005 - page 1 PRÉSENTATION GÉNÉRALE 1. Objectifs généraux L objectif de ce document est de faire comprendre

Plus en détail

2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH. Tous droits réservés.

2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH. Tous droits réservés. 2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH Tous droits réservés. La distribution et/ou reproduction de ce document ou partie de ce document sous n'importe quelle forme n'est autorisée qu'avec la permission

Plus en détail

Mise en place de l intégrité référentielle sur une base de données. Utilisation des procédures stockées du SGBDR.

Mise en place de l intégrité référentielle sur une base de données. Utilisation des procédures stockées du SGBDR. Mise en place de l intégrité référentielle sur une base de données. Utilisation des procédures stockées du SGBDR. Afpa St Brieuc - 17/11/10 Page 1 ISTA.ma Un portail au service de la formation professionnelle

Plus en détail

BD réparties. Bases de Données Réparties. SGBD réparti. Paramètres à considérer

BD réparties. Bases de Données Réparties. SGBD réparti. Paramètres à considérer Bases de Données Réparties Définition Architectures Outils d interface SGBD Réplication SGBD répartis hétérogènes BD réparties Principe : BD locales, accès locaux rapides accès aux autres SGBD du réseau

Plus en détail

Dr. M.W. Youssef Systèmes d exploitation Avancées 1ING ISI - 2009

Dr. M.W. Youssef Systèmes d exploitation Avancées 1ING ISI - 2009 Institut Supérieur d Informatique Chapitre 02 Synchronisation des processus Dr. Mohamed-Wassim YOUSSEF 2009 [www.wassimyoussef.info] Systèmes d exploitation avancées 1 ING ISI 1 ére année Ingénieur en

Plus en détail

M2-GamaGora. Programmation Multi-Thread - partie 1. J.C. Iehl. November 13, 2008

M2-GamaGora. Programmation Multi-Thread - partie 1. J.C. Iehl. November 13, 2008 Programmation Multi-Thread - partie 1 November 13, 2008 pourquoi ça ne marche pas? et alors? introduction aux threads threads : pourquoi ça ne marche pas? et alors? un nouveau point d entrée (une fonction

Plus en détail

Récapitulatif Walter RUDAMETKIN

Récapitulatif Walter RUDAMETKIN Récapitulatif Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Notre dernier cours Moi :) Vous :( 2 Récapitulatif Les SGBD Relationnelles Objectifs et histoire Conception d'une base de

Plus en détail

LI345 - EXAMEN DU 30 MAI 2012

LI345 - EXAMEN DU 30 MAI 2012 N d anonymat : page 1 LI345 - EXAMEN DU 30 MAI 2012 Durée : 2h ---documents autorisés Transactions Soit la relation R(x, y) contenant 10 nuplets pour lesquels l attribut x vaut respectivement de 1 à 10.

Plus en détail

Synchroniser ses données. C est plus pas facile que c est compliqué!

Synchroniser ses données. C est plus pas facile que c est compliqué! Synchroniser ses données C est plus pas facile que c est compliqué! Merci à nos sponsors Merci à nos volontaires Arian Papillon a.papillon@datafly.fr http://www.datafly.fr http://blog.datafly.pro http://mssql.fr

Plus en détail

Architecture des SGBD Architecture centralisée

Architecture des SGBD Architecture centralisée Chapitre 1 Université du Havre MASTER MATHÉMATIQUES ET INFORMATIQUE-Option SIRES 2013/20134 COURS BASES DE DONNEES REPARTIES Nakechbandi M., LITIS, Email : nakech@free.fr 1. Introduction : Notion de Bases

Plus en détail

Cours de Systèmes d Exploitation

Cours de Systèmes d Exploitation Licence d informatique Synchronisation et Communication inter-processus Hafid Bourzoufi Université de Valenciennes - ISTV Introduction Les processus concurrents s exécutant dans le système d exploitation

Plus en détail

Bases de données. Cours 6 : Introduction à des notions avancées (Index, Déclencheurs, Transactions) Nicolas DURAND

Bases de données. Cours 6 : Introduction à des notions avancées (Index, Déclencheurs, Transactions) Nicolas DURAND Bases de données Cours 6 : Introduction à des notions avancées (Index, Déclencheurs, Transactions) Nicolas DURAND Polytech Marseille Université d Aix-Marseille 2012-2013 Nicolas DURAND Bases de données

Plus en détail

Chapitre 1. 1. Introduction : Notion de Bases de données. 2. Définition : BD Répartie. 3. Architecture des SGBD. 4. Conception des bases réparties

Chapitre 1. 1. Introduction : Notion de Bases de données. 2. Définition : BD Répartie. 3. Architecture des SGBD. 4. Conception des bases réparties Université du Havre MASTER MATHÉMATIQUES ET INFORMATIQUE-Option SIRES 2010/2011 COURS BASES DE DONNEES REPARTIES Nakechbandi M., LITIS, Email : nakech@free.fr Chapitre 1 1. Introduction : Notion de Bases

Plus en détail

Tuning des requêtes. Chapitre 7. 1. Qu'est-ce qu'une requête lente?

Tuning des requêtes. Chapitre 7. 1. Qu'est-ce qu'une requête lente? 147 Chapitre 7 Tuning des requêtes 1. Qu'est-ce qu'une requête lente? Tuning des requêtes Lorsqu'il y a des remontées d'utilisateurs ou une constatation de comportement lent au niveau de l'application,

Plus en détail

Processus. Intégration et Tests Nat. Approuvé par : Patrick Atlan Fonction : Directeur Général V isa :

Processus. Intégration et Tests Nat. Approuvé par : Patrick Atlan Fonction : Directeur Général V isa : Intégration et Tests Nat Vérifié par : Arnaud Dequeker Fonction : Responsable Qualité Approuvé par : Patrick Atlan Fonction : Directeur Général Visa : V isa : Référence Edition Date Intégration et tests

Plus en détail

UE NSY107. Gestion des données dans un contexte réparti

UE NSY107. Gestion des données dans un contexte réparti UE NSY107 Gestion des données dans un contexte réparti CNAM Aquitaine Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour UFR Sciences Pau Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Architecture

Plus en détail

Introduction aux systèmes répartis

Introduction aux systèmes répartis Introduction aux systèmes répartis Grappes de stations Applications réparties à grande échelle Systèmes multicalculateurs (1) Recherche de puissance par assemblage de calculateurs standard Liaison par

Plus en détail

Les déclencheurs (Triggers) avec Oracle

Les déclencheurs (Triggers) avec Oracle 1) Introduction 2) Événements déclenchant 3) Mécanisme général 4) Privilèges systèmes 5) Syntaxe 6) Nom du déclencheur 7) Option BEFORE ou AFTER 8) Déclencheur LMD 9) Déclencheur LDD 10) Déclencheur d'instance

Plus en détail

Développement d applications Internet et réseaux avec LabVIEW. Alexandre STANURSKI National Instruments France

Développement d applications Internet et réseaux avec LabVIEW. Alexandre STANURSKI National Instruments France Développement d applications Internet et réseaux avec LabVIEW Alexandre STANURSKI National Instruments France Quelles sont les possibilités? Publication de données Génération de rapports et de documents

Plus en détail

Introduction aux bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données

Introduction aux bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données ESIL Université de la méditerranée Odile.Papini@esil.univmed.fr http://odile.papini.perso.esil.univmed.fr/sources/bdmat.html Plan du cours 1 1 Qu est ce qu

Plus en détail

5 Moniteurs. Slide 1. Caractéristique majeure d un programme avec moniteurs = Composé de deux sortes de modules/processus: Slide 2

5 Moniteurs. Slide 1. Caractéristique majeure d un programme avec moniteurs = Composé de deux sortes de modules/processus: Slide 2 5 Moniteurs Motivation = les sémaphores peuvent être utilisés pour résoudre à peu près n importe quel problème d exclusion mutuelle ou synchronisation... mais, les sémaphores possèdent certains désavantages:

Plus en détail

GSB PLAN DE REPRISE D ACTIVITE

GSB PLAN DE REPRISE D ACTIVITE GSB PLAN DE REPRISE D ACTIVITE Guillaume Mancini Validateur : J.P. Pichon 23/11/2015 - GEP Marseille - BTS SIO SOMMAIRE Stratégie et plan de sauvegarde 2-3 Paramétrage du mode de récupération associé..3

Plus en détail

Systèmes concurrents. Philippe Quéinnec. 14 septembre 2012. Systèmes concurrents 1 / 48

Systèmes concurrents. Philippe Quéinnec. 14 septembre 2012. Systèmes concurrents 1 / 48 Systèmes concurrents Philippe Quéinnec 14 septembre 2012 Systèmes concurrents 1 / 48 Neuvième partie Transactions Systèmes concurrents 2 / 48 Interférences entre actions Dénition des transactions Type

Plus en détail

Arian Papillon a.papillon@datafly.fr

Arian Papillon a.papillon@datafly.fr Arian Papillon a.papillon@datafly.fr Eléments de monitoring Compteurs de performances DMV s et DBCC Evènements (jobs, services, ) Stratégies (policies) Traces Plans d exécution Outils de mesure Multiples,

Plus en détail

EJB avancés. Transactions Sécurité Ressources Performances

EJB avancés. Transactions Sécurité Ressources Performances EJB avancés Transactions Sécurité Ressources Performances Les transactions Concept fondamental dans les applications distribuées Indispensable pour une exécution sure des services Difficile à mettre en

Plus en détail

Bases de données. Ecole Marocaine des Sciences de l Ingénieur. Yousra Lembachar

Bases de données. Ecole Marocaine des Sciences de l Ingénieur. Yousra Lembachar Bases de données Ecole Marocaine des Sciences de l Ingénieur Yousra Lembachar Rappel Variables dans SQL Les fonctions d agrégation Les opérateurs ensemblistes Les sous-requêtes SELECT Contraintes statiques

Plus en détail

ARCHITECTURES DES SYSTÈME DE BASE DE DONNÉES. Cours Administration des Bases de données M Salhi

ARCHITECTURES DES SYSTÈME DE BASE DE DONNÉES. Cours Administration des Bases de données M Salhi ARCHITECTURES DES SYSTÈME DE BASE DE DONNÉES Cours Administration des Bases de données M Salhi Architectures des Système de base de données Systèmes centralisés et client-serveur Server System Architectures

Plus en détail