Guide sur les maladies transmissibles et l immunisation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide sur les maladies transmissibles et l immunisation"

Transcription

1 Maladies transmissibles communes chez les enfants Angine Streptococcique (infection streptococcique de la gorge) Période d incubation : de 2 à 5 jours Fièvre, mal de gorge, gonflement des ganglions et mal de tête. Sans traitement, cela pourrait développer en Scarlatine. Contact avec les sécrétions respiratoires d une personne infectée. Une personne non traitée peut infecter les autres pendant 10 à 21 jours. Si la personne est traitée aux antibiotiques, elle ne sera plus contagieuse après 24 heures. Jusqu à au moins 24 heures après le début d une antibiothérapie et jusqu à ce que l enfant n ait plus eu de fièvre pendant au moins 24 heures. 5e maladie (Parvovirus B19) : Signaler au Bureau de santé si plus de 10 % du personnel ou des enfants sont touchés. Période d incubation : de 4 à 20 jours Se manifeste d abord par des symptômes du rhume, de la fièvre et un mal de ventre. L éruption cutanée apparaît d abord sur les joues comme si elles avaient été giflées. Puis 1-4 jours plus tard, elle est remplacée par des plaques ressemblant à de la dentelle sur la poitrine et les extrémités qui disparaît mais peut réapparaître pendant 1 à 3 semaines si la personne est exposée à la lumière du soleil ou à la chaleur. Le virus se transmet d une personne à une autre par contact avec les sécrétions respiratoires d une personne infectée. Une femme enceinte peut transmettre l infection à son fétus. Plus contagieuse avant l apparition de l éruption cutanée et probablement moins après son apparition. Aucune exclusion nécessaire sauf si l enfant ne se sent pas bien. Un bon lavage des mains est important pour empêcher la propagation des infections. Les femmes enceintes qui ont été exposées devraient appeler leur professionnel de la santé. Une exposition à ce virus au premier trimestre de la grossesse est préoccupant. 3

2 Conjonctivite Période d incubation pour la conjonctivite bactérienne : de 1 à 3 jours Yeux rouges, larmoyants, sensation de démangeaison ou de brûlure : paupières gonflées. Un écoulement peut entraîner la formation d une croûte sur les paupières et les faire coller ensemble pendant la nuit. Contact avec l écoulement de l oeil ou les sécrétions respiratoires d une personne infectée. Pendant la durée d une infection active. Peut être extrêmement contagieux selon la cause. Les personnes infectées doivent être considérées comme contagieuses jusqu a ce que les écoulements des yeux disparaissent. Les parents devraient minimiser toute exposition, en gardant leur enfant à la maison durant cette période si l enfant ne peut pas éviter les contacts directs en raison de son comportement ou de l environment. Si des antibiotiques sont prescrits, l enfant peut retourner à l école ou à la garderie 24 heures après le début du traitement. Coqueluche : Signaler au Bureau de santé immédiatement. Période d incubation : de 7 à 10 jours; varie de 5 à 21 jours Signes initiaux : toux et éternuements suivis 1 ou 2 semaines plus tard par une respiration caractérisée par des quintes de toux spontanées et un son aigu. La toux est parfois suivie de vomissements. Les symptômes peuvent durer de 6 à 12 semaines. Des bactéries dans les sécrétions respiratoires. Se transmet d une personne à une autre dans l air. Très contagieux. Très contagieux aux stades précoces. Peu de risques 3 semaines après l apparition de la toux même si cette dernière persiste. Si elle est traitée à l érythromycine, l enfant n est plus contagieux après 5 jours de thérapie. Note : La coqueluche est l une des maladies les plus contagieuses. Exclure jusqu à 5 jours après le début d un traitement à l érythromycine et tant que l enfant se sent bien, sinon 3 semaines suivant l apparition des symptômes. Le personnel du Bureau de santé déterminera les enfants qui risquent d attraper la coqueluche et les retireront de l école jusqu à la fin de la période de contagion. Les contacts pourraient avoir besoin d une injection de rappel ou d antibiotiques. 4

3 Diarrhée : Signaler au Bureau de santé si plus de 10 % du personnel ou des enfants sont touchés. Période d incubation variable : Campylobacter 1-10 jours; E. coli 3-8 jours; Salmonellose 6-72 heures; Shigellose 1-3 jours; Giardiase 3-25 jours Diarrhée, vomissements, nausée, crampes, fièvre, perte d appétit et sang/mucus dans les selles. Ingestion d aliments ou d eau contaminés; se transmet également d une personne à une autre par contact avec des objets ou des mains contaminés. Elle varie selon quelle bactérie sont décelées dans les selles. Habituellement pendant que les symptômes persistent. Les porteurs peuvent encore transmettre l infection. Exclure pour un minimum de 24 heures ou tel que diriger par le Bureau de santé. Des coprocultures négatives ne sont pas requises sauf en cas d une éclosion. La shigella nécessite 2 coprocultures négatives consécutives, dans un intervalle d au moins 24 heures après la fin des symptômes. L hygiène des mains est extrêmement importante, car elle permet de réduire la propagation des bactéries, notamment après avoir été à la toilette. Gale : Signaler au Bureau de santé si plus de 10 % du personnel ou des enfants sont touchés. Période d incubation : de 2 à 6 semaines Éruption cutanée avec démangeaison intense. Apparaît habituellement sur les doigts, les coudes, les aisselles et l abdomen. Le parasite se transmet par contact direct avec une personne infectée ou des articles contaminés immédiatement auparavant. Jusqu à ce que les parasites et les œufs aient été détruits par un traitement. Un deuxième traitement une semaine plus tard est souvent nécessaire. Exclure l enfant jusqu à ce qu un traitement ait été entrepris. Laver la literie et les vêtements souillés à l eau chaude et les faire sécher à température élevée. 5

4 Grippe (infection respiratoire aïgue) : Signaler au Bureau de santé si plus de 10 % du personnel ou des enfants sont touchés. Période d incubation : de 1 à 3 jours Fièvre, mal de tête, douleurs musculaires, écoulement nasal, mal de gorge et toux. Les enfants ont souvent tendance à vomir ou à avoir la diarrhée. Le virus se transmet d une personne à une autre par les sécrétions respiratoires (toux et éternuements) ainsi que par contact indirect avec ces sécrétions (p. ex. sur les objets, les portes, les téléphones, etc.) 4 heures avant le début des symptômes et pendant 3 à 7 jours après l apparition des symptômes. Exclure en présence de fièvre. De façon générale, les exclure jusqu à ce qu elles se sentent assez bien pour participer aux activités régulières. Un vaccin est offert d octobre à avril. Hépatite A : Signaler au Bureau de santé immédiatement. Période d incubation : de 28 à 30 jours Débute par l apparition soudaine d une perte d appétit, de nausée, de fatigue, de fièvre et d un malaise abdominal, urine de couleur thé, selles de couleur pâle et jaunisse (jaunissement des yeux ou de la peau). Les symptômes sont généralement absents ou plus bénins chez l enfant que chez l adulte. Le virus est excrété dans les selles des personnes infectées. Il se transmet d une personne à une autre mais peut également se transmettre par la consommation d aliments ou d eau contaminés. Pendant 2 semaines avant la manifestation de la jaunisse jusqu à 1 semaine suivant son apparition. Note : De nombreuses personnes n ont pas de symptômes mais peuvent quand même transmettre le virus. 14 jours après l apparition des symptômes ou 7 jours après le début de la jaunisse, selon la première occurrence. Vaccin disponible. 6

5 Hépatite B : Signaler au Bureau de santé au cours de la prochaine journée ouvrable. Période d incubation : de 2 à 3 mois en moyenne Perte d appétit, fatigue, douleurs abdominales, nausée, vomissements et éruption cutanée. Jaunisse (jaunissement des yeux ou de la peau) parfois présente chez l adulte, mais souvent absente chez le jeune enfant. La sévérité de la maladie varie allant de bénigne (aucun symptôme) à grave. Le virus se trouve dans le sang, le sperme et les sécrétions vaginales. Peut être transmis par les rapports sexuels non protégés, le sang, les morsures, la mère à l enfant pendant l accouchement. Peut se transmettre par le sang pendant plusieurs semaines avant l apparition des symptômes et demeure contagieuse pendant les phases aiguë et chronique. Aucune exclusion nécessaire à moins que l enfant n affiche une tendance à mordre les autres ou a des plaies ouvertes qui ne peuvent pas être recouvertes. Le personnel du Bureau de santé déterminera si les contacts étroits devraient recevoir le vaccin contre l hépatite B ou une injection d immunoglobuline. Impétigo : Signaler au Bureau de santé si plus de 10 % du personnel ou des enfants sont touchés. Période d incubation : de 1 à 10 jours Une éruption cutanée caractérisée par des groupes de vésicules ou bosses rouges. Les vésicules peuvent présenter un écoulement ou être recouvertes d une croûte jaunâtre de couleur miel. L éruption apparaît généralement autour du nez, de la bouche et sur la peau exposée. Se transmet d une personne à une autre par contact direct avec les lésions ou avec les porteurs qui ne manifestent aucun symptôme. Il peut également se propager par le contact indirect. Dès l apparition de l éruption jusqu à 24 heures après le début du traitement avec un antibiotique oral ou topique. Très contagieux, devrait être traité immédiatement. Exclure jusqu à 24 heures après le début du traitement antibiotique. Ne pas partager de vêtements ou d articles de literie. 7

6 Maladie des mains, des pieds et de la bouche : Signaler au Bureau de santé si plus de 10 % du personnel ou des enfants sont touchés. Période d incubation : de 3 à 5 jours Comprend d une fiëvre, d une perte d appétit, un mal de gorge, une sensation de malaise, des plaies douloureuses dans la bouche, une éruption cutanée avec ou sans ampoules sur les mains, les pieds et les parties couvertes par la couche. Le virus se transmet d une personne à une autre par contact direct avec les sécrétions du nez ou de la gorge, ou les selles des personnes infectées; ou par contact avec les mains, les objets ou les surfaces contaminés. Est la plus contagieuse pendant la première semaine de l infection, par la salive et les selles. Le virus peut vivre dans les selles pendant 4 semaines après le début de la maladie. Aucune exclusion nécessaire sauf si l enfant ne se sent pas bien. Méningite (bactérienne) : Signaler au Bureau de santé immédiatement. Période d incubation : de 2 à 10 jours Un ou plusieurs des symptômes suivants : fièvre, raideur à la nuque, mal de tête, vomissements, somnolence inhabituelle, irritabilité, manque d appétit; parfois une éruption cutanée ou des convulsions. Contact avec les sécrétions respiratoires d une personne infectée. Jusqu à 24 heures après le début d une antibiothérapie efficace. Exclure jusqu à ce que l enfant ait été traité et se sente assez bien pour participer aux activités régulières. Les autres enfants (surtout les nourrissons) devraient être surveillés pour la présence de signes de la maladie, notamment la fièvre. Les parents d enfants à risque seront avertis par le Bureau de santé. Le Bureau de santé informera les personnes à risque qui ont besoin de prendre des antibiotiques ou d être vaccinées. 8

7 Méningite (virale) : Signaler au Bureau de santé immédiatement. Période d incubation : variable Pourrait éprouver certains des symptômes suivants ou tous : fièvre soudaine, mal de tête grave, nausée, vomissements, raideur à la nuque, sensibilité à la lumière, insomnie, ou changements de personnalité. Varie selon le virus en cause. Varie selon le virus en cause. Exclure l enfant jusqu à ce qu il se sente assez bien pour participer aux activités régulières. Un bon lavage des mains fréquent par les membres du personelles et les enfants. Mononucléose Période d incubation : de 4 à 6 semaines Fièvre, mal de gorge, gonflement des ganglions, fatigue. Le virus se transmet par contact avec la salive d une personne infectée ou avec les articles contaminés par la salive d une personne infectée. Les baisers favorisent la transmission chez les jeunes adultes. Indéterminée l excrétion du virus peut se faire des mois après l infection. Aucune exclusion nécessaire. Un bon lavage des mains fréquent par les membres du personelles et les enfants. 9

8 Oreillons : Signaler au Bureau de santé immédiatement Période d incubation : 16 à 18 jours en moyenne Fièvre, gonflement et sensibilité des glandes salivaires d un côté ou des deux côtés du visage. Les symptômes peuvent être si bénins qu on ne reconnaît pas la maladie. Le virus est transmis par les contacts directs ou indirects avec les gouttelettes respiratoires du nez ou de la bouche. De 7 jours avant à 5 jours suivant l apparition du gonflement des glandes. Exclure l enfant jusqu à 5 jours suivant l apparition du gonflement des glandes. Le Bureau de santé déterminera les enfants qui risquent d attraper les oreillons et les retireront de l école jusqu à ce que la période de contagion soit terminée. Les enfants non vaccinés pourraient avoir besoin d être vaccinés. Oxyures Période d incubation : de 1 à 2 mois Habituellement, les enfants ne présentent aucun symptôme. Certains enfants ont des démangeaisons intenses autour de l anus et du vagin, surtout la nuit. Ils se transmettent par contact direct avec la partie infectée ou par contact indirect avec des objets contaminés par la personne infectée (p. ex. jouets, sièges de toilette, baignoire ou vêtements). Les œufs peuvent vivre jusqu à deux ou trois semaines à l extérieur du corps, sur les vêtements, la literie et d autres objets. L exclusion n est pas nécessaire. Les membres du personnel et les enfants devraient bien se laver les mains souvent, surtout après être allés aux toilettes, après avoir changé une couche et avant de préparer ou de consommer des aliments. Laver la literie et les vêtements. Ne pas les secouer, car on pourrait ainsi répandre les œufs. Garder les ongles de tout le monde courts et éviter de se ronger les ongles. Comme les œufs sont sensibles à la lumière du soleil, ouvrir les stores et les rideaux pour laisser entrer la lumière naturelle. 10

9 Poux de tête Période d incubation pour les oeufs : de 1 à 2 semaines Démangeaison du cuir chevelu. Rechercher : 1) des poux sur les cheveux 2) les oeufs (lentes) fixés au cheveu près du cuir chevelu 3) des signes de grattage sur le cuir chevelu, derrière le cou ou à la lisière des cheveux. Se transmet d une personne à une autre par contact avec une personne infectée ou avec ses articles personnels. C est-à-dire un contact direct de cheveux à cheveux ou un contact indirect, par le partage de chapeaux, d écouteurs ou de peignes, entre autres. Tant que des poux vivants se trouvent sur la personne infestée ou sur ses vêtements. Les lignes directrices pour l exclusion varient selon le conseil scolaire. Examiner régulièrement la tête de l enfant après l application d un traitement contre les poux de tête. Après le traitement, il faut examiner la tête tous les jours pour retirer les lentes. Se reporter à la politique sur les poux de tête de votre école. Pour plus d informations sur l élaboration d une politique sur les poux de tête ou la gestion des soins, consultez le Guide sur les maladies transmissibles et l immunisation : Directives concernant les poux de tête. Rhume (infection respiratoire) Période d incubation : varie selon le virus en cause Écoulement nasal, éternuements, toux, mal de gorge, frissons, fatigue, mal de tête, perte d appétit. Contacts directs et indirects avec les secretions des voies respiratoires d une personne infectée. Varie selon le virus en cause. Exclure si l enfant a une fièvre. L enfant peut aller à l école ou la garderie pourvu qu il se sente assez bien pour participer aux activités régulières. 11

10 Roséole (Exanthem subitum) Période d incubation : de 5 à 15 jours, 10 jours en moyenne Forte fièvre soudaine qui dure de 3 à 5 jours. La fièvre disparaît pour laisser la place à une éruption cutanée principalement sur le tronc et le visage de l enfant. L éruption se manifeste par des petits boutons rouges qui disparaissent au bout d un ou de deux jours. Touche les enfants de 3 mois à 4 ans. Le virus se propage lorsqu une personne vient en contact avec la salive d une personne infectée, par exemple, toux et éternuements. L enfant est infectieux pendant que les symptoms sont présents. Aucune exclusion nécessaire. Rougeole : Signaler au Bureau de santé immédiatement. Période d incubation : de 7 à 18 jours Fièvre, yeux larmoyants, écoulement nasal et toux avant l apparition d une éruption cutanée ayant l aspect de plaques rouges entre le 3e et le 7e jour. L éruption débute sur le visage, atteint le torse et les extrémités. Elle dure de 4 à 7 jours. Le virus se trouve dans les sécrétions respiratoires. Il se transmet d une personne à une autre dans l air. Très contagieux. Peut rester dans les airs pendant deux heures après que la personne infectée est sortie de la pièce. 4 jours avant l apparition de l éruption à 4 jours après le début de celui-ci. Exclure jusqu à 4 jours après l apparition de l éruption cutanée. Le personnel du Bureau de santé déterminera les enfants qui risquent d attraper la rougeole et les retirera de l école jusqu à ce que la période de contagion soit terminée. Les enfants non vaccinés pourraient avoir besoin de recevoir le vaccin contre la rougeole ou une injection d immunoglobuline. 12

11 Varicelle: Signaler au Bureau de santé au cours de la prochaine journée ouvrable. Période d incubation : de 2 à 3 semaines Fièvre et éruption cutanée se manifestant par poussées successives. Apparaît d abord sur le torse, le dos, les aisselles, le cou et le visage : les boutons se transforment en cloques pendant 5-6 jours puis se recouvrent de croûtes. Le virus se transmet facilement dans l air ou par contact direct avec le liquide contenu dans une lésion de varicelle. Habituellement 1-2 jours avant l apparition de l éruption et dure jusqu à ce que toutes les cloques se soient recouvertes d une croûte (normalement 5 jours). Exclure si l enfant a une fièvre. L enfant peut aller à l école ou la garderie pourvu qu il se sente assez bien pour participer aux activités régulières. Les autres enfants de la famille peuvent aller à l école ou la garderie. Vaccin disponible. Les femmes enceintes qui ont été exposées et n ONT pas eu la varicelle devraient appeler leur professionnel de la santé. Rubéole : Signaler au Bureau de santé immédiatement. Période d incubation : de 2 à 3 semaines Peut avoir une légère fièvre et des symptômes du rhume, une éruption généralisée. Gonflement des ganglions lymphatiques derrière les oreilles. Le virus se transmet par contact avec les sécrétions respiratoires d une personne infectée. À partir d une semaine avant à au moins 4 jours suivant l apparition de l éruption. Exclure l élève pendant 7 jours suivant l apparition de l éruption. Les femmes enceintes qui ont été exposées devraient appeler leur professionnel de la santé. 13

12 Communicable Diseases and Immunization Manual Scarlatine Période d incubation : de 1 à 3 jours Peut comprendre une fièvre, mal de gorge, gonflement des ganglions et mal de tête auxquels s ajoute une éruption cutanée en relief. Apparaît le plus souvent sur le cou, la poitrine, dans les plis de flexion (aisselles, coude, aine, intérieur de la cuisse). Enflure et rougeur de la langue. Il peut y avoir une desquamation au niveau des doigts et des orteils. Contact avec les sécrétions respiratoires d une personne infectée. Une personne non traitée peut infecter les autres pendant 10 à 21 jours. Si la personne est traitée aux antibiotiques, elle ne sera plus contagieuse après 24 heures. Exclure jusqu à au moins 24 heures après le début d une antibiothérapie et jusqu à ce que l enfant n ait plus eu de fièvre pendant au moins 24 heures. Teigne Période d incubation : Corps - de 4 à 10 jours; Cuir chevelu - de 10 à 14 jours Corps : Une éruption cutanée qui peut avoir la forme d un anneau et un bord relevé. Le pourtour des lésions peut être sec, cause des démangeaisons et pelé ou humide et croûteux. À mesure que les plaques s étendent, leur centre s éclaircit. Cuir chevelu : Peut être difficile à déceler au stade précoce. Se manifeste sous forme d une petite plaque squameuse qui s étend et laisse des régions sans cheveux (alopéciques). Contact direct avec la personne, l animal ou l article contaminé. Tant que des lésions sont présentes et que du champignon viable persiste sur des surfaces contaminées. Exclure l enfant jusqu à ce qu un traitement ait été entrepris. Laver les vêtements, serviettes et articles de literie contaminés à l eau chaude. Nettoyer et désinfecter les surfaces. L enfant infecté ne doit pas participer aux activités qui exposeraient les autres enfants directement à ses lésions, comme la natation. Éviter le partage de vêtements, d articles de literie, de peignes et de brosses. 14 Porcupine Health Unit, November 2006 / Revision date: January 2017

gale - Brochure d information -

gale - Brochure d information - gale La - Brochure d information - Qu est-ce que la gale? La gale est une infection de la peau causée par un parasite. Celui-ci creuse un petit tunnel (sillon) dans la partie superficielle de la peau et

Plus en détail

La vaccination, une bonne protection

La vaccination, une bonne protection Vaccin contre l hépatite A et l hépatite B La personne qui reçoit ce vaccin se protège contre l hépatite A, l hépatite B et leurs complications. L hépatite A et l hépatite B sont des infections du foie

Plus en détail

BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA

BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA INSTRUCTIONS À L ATTENTION DE L ANIMATEUR La boite à images pour la prévention de la FHVE (La Fièvre Ebola est une maladie épidémique, contagieuse

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE N 1 HERPES ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès

GUIDE PRATIQUE N 1 HERPES ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès GUIDE PRATIQUE N 1 HERPES ASSOCIATION HERPES Agissons contre l herpès L Herpès : une maladie très répandue En France, on estime qu environ 10 millions de personnes sont porteuses du virus de l herpès à

Plus en détail

Rougeole, Oreillons Rubéole et Coqueluche

Rougeole, Oreillons Rubéole et Coqueluche Rougeole, Oreillons Rubéole et Coqueluche Comment protéger vos enfants? La seule protection efficace : la vaccination R.O.R COQUELUCHE ANNUAIRE Livret élaboré en partenariat avec : Conseil Général du Loir-et-Cher

Plus en détail

Les maladies ou infections sexuellement transmissibles (MST)

Les maladies ou infections sexuellement transmissibles (MST) Les maladies ou infections sexuellement transmissibles (MST) MST est le terme utilisé pour décrire toute maladie, toute infection transmise par un rapport sexuel avec une personne déjà contaminée, et qui

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE Les poux existent depuis toujours et ne sont pas près de disparaître. Heureusement, ils ne sont pas dangereux, mais ils sont dérangeants. Le saviez-vous? Les poux de tête

Plus en détail

AUTO QUESTIONNAIRE MOINS DE 15 ANS

AUTO QUESTIONNAIRE MOINS DE 15 ANS Nous vous remercions d avance de bien vouloir répondre aux questions posées dans les questionnaires qui vous sont proposés en suivant les consignes indiquées. QUESTIONNAIRE N 1 Veuillez répondre à toutes

Plus en détail

Service d ambulance. Normes. de soins aux patients. et de transport

Service d ambulance. Normes. de soins aux patients. et de transport Service d ambulance Normes de soins aux patients et de transport Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Direction des services de santé d urgence Avril 2000 (Mise à jour : octobre 2002) Soins

Plus en détail

Mettre la puce à l oreille mais pas de poux! français. Guide anti-poux

Mettre la puce à l oreille mais pas de poux! français. Guide anti-poux Mettre la puce à l oreille mais pas de poux! Zone libérée des poux français Guide anti-poux Double efficacité: Elimine les poux Endommage la membrane chitineuse des lentes empêchant ainsi l éclosion de

Plus en détail

Sarah est malade. Brochure d informations sur les maladies infantiles

Sarah est malade. Brochure d informations sur les maladies infantiles Sarah est malade Brochure d informations sur les maladies infantiles SOMMAIRE ÉDITORIAL Table des matières Fièvre, éruptions cutanées 4 Rougeole 6 Rubéole 8 Varicelle 10 Fièvre des trois jours Maux de

Plus en détail

PEDICULOSES PARASITOSES. Hélène DALMAS

PEDICULOSES PARASITOSES. Hélène DALMAS PEDICULOSES PARASITOSES Hélène DALMAS Les pédiculoses (poux), la gâle sont dues à une infestation de l homme par des parasites. Ile se transmettent par contact avec une personne atteinte. Ils sont surtout

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE

QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE Santé et pollution intérieure dans les écoles : Réseau d observation en Europe QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE A compléter par les enfants

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE Les poux existent depuis toujours et ne sont pas près de disparaître. Ils ne sont pas dangereux bien qu'ils soient dérangeants. À CONSERVER Saviez-vous que les poux de

Plus en détail

LA PERTE DE CONSCIENCE

LA PERTE DE CONSCIENCE CES QUELQUES NOTIONS PEUVENT SAUVER DES VIES. PENSEZ Y SV D URGENCES Pompiers et service médical urgent : 100 Police : 101 L'HEMORRAGIE Comment reconnaître une hémorragie? Le sang s'écoule abondamment

Plus en détail

Pandémie : pas de fermetures de classes Évaluation de la situation au 13 novembre 2009

Pandémie : pas de fermetures de classes Évaluation de la situation au 13 novembre 2009 Erziehungsdirektion des Kantons Bern Direction de l'instruction publique du canton de Berne Amt für Kindergarten, Volksschule und Beratung Office de l'enseignement préscolaire et obligatoire, du conseil

Plus en détail

Maladies transmises sexuellement (MTS)

Maladies transmises sexuellement (MTS) Maladies transmises sexuellement (MTS) La sexualité est une dimension normale et saine de la vie De nos jours, de nombreuses infections se transmettent par les relations sexuelles. On les appelle infections

Plus en détail

Gestion de la crise sanitaire grippe A

Gestion de la crise sanitaire grippe A Gestion de la crise sanitaire grippe A Sommaire de la présentation Nature du risque lié au virus A H1N1 Plan gouvernemental de pandémie grippale Mesures de protection Historique de la grippe La grippe

Plus en détail

Exemple de Projet d Accueil Individualisé ELEVE CONCERNE

Exemple de Projet d Accueil Individualisé ELEVE CONCERNE Exemple de Projet d Accueil Individualisé Circulaire projet d accueil n 2003-135 du 08/09/2003 (Bulletin Officiel n 34 du 18/9/2003) Circulaire restauration scolaire n 2001-118 du 25/06/2001(BO Spécial

Plus en détail

Comment ça va? Quand ça ne va pas. 4 comment ça va?

Comment ça va? Quand ça ne va pas. 4 comment ça va? Comment ça va? 1 Voici quatre dialogues. Dites à quelle situation de communication correspond chacun d eux. Situation a) : consultation chez un médecin. Situation b) : salutations dans la rue, par simple

Plus en détail

Traitements topiques. Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames. Soulagent les démangeaisons.

Traitements topiques. Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames. Soulagent les démangeaisons. SANS ORDONNANCE Solutions pour le bain et la douche : Huiles Farine d avoine Sels d Epsom Sels de al Mer Morte Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames.

Plus en détail

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant)

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) 3 mai 2009, 15 h HNE Sur cette page : Que dois-je faire si je contracte ce nouveau virus et que

Plus en détail

Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON

Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON 20-14 Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON Chaque personnel navigant est responsable de la mise à jour des ses vaccins. 1 - VACCINATION OBLIGATOIRE La vaccination contre la fièvre jaune (vaccination anti-amarile)

Plus en détail

Questionnaire Médical

Questionnaire Médical Nom et prénom(s) de l élève: Date de naissance: Questionnaire Médical Ce formulaire est à compléter, avant de commencer l année scolaire, pour les nouveaux élèves ainsi que pour les élèves poursuivant

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE À CONSERVER TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE Les poux existent depuis toujours et ne sont pas près de disparaître. Heureusement, ils ne sont pas dangereux, mais ils sont dérangeants... Le saviez-vous?

Plus en détail

PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement

PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement I- Les microbes dans notre environnement Qu est-ce qu un microbe? Où se trouvent-ils?

Plus en détail

DÉFICITS IMMUNITAIRE COMMUN VARIABLE

DÉFICITS IMMUNITAIRE COMMUN VARIABLE DÉFICITS IMMUNITAIRE COMMUN VARIABLE Le présent livret a été rédigé à l attention des patients et de leurs familles. Il ne doit pas remplacer les conseils d un spécialiste en immunologie. 1 Egalement Disponible

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Delphi 0,1 % crème Acétonide de triamcinolone

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Delphi 0,1 % crème Acétonide de triamcinolone NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Delphi 0,1 % crème Acétonide de triamcinolone Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes

Plus en détail

Institut WanXiang Historique de santé du patient

Institut WanXiang Historique de santé du patient Institut WanXiang Historique de santé du patient Merci de remplir ce questionnaire aussi complètement que possible et d indiquer les zones d incompréhension avec un point d'interrogation. En plus de toutes

Plus en détail

Parasites externes du chat et du chien

Parasites externes du chat et du chien Parasites externes du chat et du chien Identification, prévention et traitement Les tiques Les tiques transmettent des maladies parfois mortelles. La prévention est la meilleure arme. 1 - Où les trouve-t-on?

Plus en détail

Les Arbres décisionnels

Les Arbres décisionnels Les Arbres décisionnels Les aides à la décision plainte-traitement (ou arbres décisionnels ) sont tirés de travaux effectués dans le cadre de l Organisation Mondiale de la Santé. Ils sont destinés à soutenir

Plus en détail

C. difficile. Réponses aux questions les plus fréquemment posées sur le. à l Hôpital général juif HÔPITAL GÉNÉRAL JUIF SIR MORTIMER B.

C. difficile. Réponses aux questions les plus fréquemment posées sur le. à l Hôpital général juif HÔPITAL GÉNÉRAL JUIF SIR MORTIMER B. Réponses aux questions les plus fréquemment posées sur le C. difficile à l Hôpital général juif HÔPITAL GÉNÉRAL JUIF SIR MORTIMER B. DAVIS HÔPITAL D ENSEIGNEMENT DE L UNIVERSITÉ MCGILL www.jgh.ca 1. CLOSTRIDIUM

Plus en détail

Qu est-ce que la peste?

Qu est-ce que la peste? Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Santé publique Qu est-ce que la peste? État : 1 juin 2008 Réponses aux questions fréquemment posées concernant

Plus en détail

Leucémies de l enfant et de l adolescent

Leucémies de l enfant et de l adolescent Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Leucémies de l enfant et de l adolescent GENERALITES COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON UNE LEUCEMIE AIGUË? COMMENT TRAITE-T-ON UNE LEUCEMIE

Plus en détail

L AMYGDALECTOMIE. Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant. Pour vous, pour la vie

L AMYGDALECTOMIE. Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant. Pour vous, pour la vie 23 L AMYGDALECTOMIE Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant Pour vous, pour la vie L amygdalectomie Cette brochure vous aidera à comprendre ce qu est l amygdalectomie L

Plus en détail

Protégeons-nous ensemble!

Protégeons-nous ensemble! Grippe saisonnière. Protégeons-nous ensemble! Informations importantes pour vous et votre famille. www.sevaccinercontrelagrippe.ch www.ofsp.admin.ch B C Qu est-ce que la grippe saisonnière et quels en

Plus en détail

Rhume ou grippe? Pas d antibiotiques!

Rhume ou grippe? Pas d antibiotiques! Brochure d information En utilisant mal une ressource, elle devient inefficace! Rhume ou grippe? Pas d antibiotiques! z6creation.net Une initiative européenne en matière de santé. Rhume ou grippe? Pas

Plus en détail

Mesures préventives suggérées afin d éviter une infestation dans l établissement

Mesures préventives suggérées afin d éviter une infestation dans l établissement MESURES DE PRÉVENTION POUR LES ÉTABLISSEMENTS OFFRANT DE L HÉBERGEMENT Les travailleurs œuvrant dans les établissements de santé ou communautaire offrant de l hébergement sont susceptibles d être confrontés

Plus en détail

Psoriasis & Sport. Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives. Qui le psoriasis touche-t-il?

Psoriasis & Sport. Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives. Qui le psoriasis touche-t-il? Psoriasis, let s sport together! Psoriasis & Sport Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives Qui le psoriasis touche-t-il? On estime que 2 à 3 % de la population belge est

Plus en détail

Ensemble de documents d orientation sur la maladie à virus Ebola

Ensemble de documents d orientation sur la maladie à virus Ebola Ensemble de documents d orientation sur la maladie à virus Ebola Août 2014 l enfance aux enfants Organisation mondiale de la Santé 2014 Tous droits réservés. Les appellations employées dans la présente

Plus en détail

Tuberculose bovine. Situation actuelle

Tuberculose bovine. Situation actuelle Tuberculose bovine Situation actuelle 21 mai 2013 Dr G. Peduto Vétérinaire cantonal Service de la consommation et des affaires vétérinaires 1 Tuberculose bovine La Suisse est indemne depuis 1959 Dernier

Plus en détail

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles sommaire Qu est-ce qu une IST? p. 5 La blennorragie gonococcique p. 7 La chlamydiose p. 8 L hépatite B p. 9 L herpès génital p. 10 Les mycoplasmes et

Plus en détail

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture 148 l e x a m e n m u s c u l o s q u e l e t t i q u e I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE Faites les exercices suivants au moins 2 fois par jour, tous les jours. Faites l effort de maintenir une

Plus en détail

1 ère manche Questions fermées

1 ère manche Questions fermées Quiz VIH 2011 1 ère manche Questions fermées Crips Ile-de-France / Mise à jour : août 2015 Thème : Dépistage Un test VIH négatif indique toujours que la personne qui a fait le test n est pas contaminée

Plus en détail

313-40013-B MIS À JOUR EN MARS 2013

313-40013-B MIS À JOUR EN MARS 2013 313-40013-B MIS À JOUR EN MARS 2013 SOMMAIRE 1 - La vaccination, comment ça marche? 3, 4 et 5 2 - Les vaccins détériorent-ils LA protection naturelle contre les maladies? 6 3 - Avec autant de vaccins,

Plus en détail

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. juin 2008. Douleur. de l adulte

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. juin 2008. Douleur. de l adulte Bien vous soigner avec des médicaments disponibles sans ordonnance juin 2008 Douleur de l adulte Douleur de l adulte Ce qu il faut savoir La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable,

Plus en détail

Centre d apprentissage. Extraction de cataracte. Carnet d'enseignement à la clientèle

Centre d apprentissage. Extraction de cataracte. Carnet d'enseignement à la clientèle Centre d apprentissage Extraction de cataracte Carnet d'enseignement à la clientèle Janvier 2013 Ma chirurgie est le : Me présenter à l admission #, pour l inscription à heures. AIDE MÉMOIRE POUR VOTRE

Plus en détail

COLLABORATEURS CLINIQUES

COLLABORATEURS CLINIQUES CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE QUÉBEC CONCEPTION Véronique Roberge, Infirmière clinicienne COLLABORATEURS CLINIQUES Céline Bergeron, Infirmière clinicienne spécialisée Sylvie Côté, Assistante infirmière

Plus en détail

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE PRODUIT

MONOGRAPHIE DE PRODUIT MONOGRAPHIE DE PRODUIT Pr ESBRIET Capsules de pirfénidone 267 mg Antifibrosant et anti-inflammatoire Hoffmann-La Roche Limitée 7070 Mississauga Road Mississauga (Ontario) L5N 5M8 Canada Date de révision

Plus en détail

Sommaire de la séquence 7

Sommaire de la séquence 7 Sommaire de la séquence 7 De tout temps, l Homme a été frappé par des maladies mortelles qui décimaient des populations entières lors d épidémies connues comme la peste ou le choléra. Malgré ces fléaux,

Plus en détail

Le psoriasis est une maladie qui touche environ 2 à 3 % de la population et qui se

Le psoriasis est une maladie qui touche environ 2 à 3 % de la population et qui se Le psoriasis est une maladie fréquente Le psoriasis est une maladie qui touche environ 2 à 3 % de la population et qui se traduit le plus souvent par des plaques rouges sur la peau, légèrement surélevées

Plus en détail

PUNAISES DE LIT. prévention et intervention

PUNAISES DE LIT. prévention et intervention PUNAISES DE LIT prévention et intervention À quoi ressemble la punaise de lit? La punaise de lit, aussi appelée punaise, est un insecte brunâtre visible à l œil nu qui mesure de 4 à 7 millimètres. Elle

Plus en détail

CARDIOLOGIE LA MÉDICATION POUR L'INSUFFISANCE CARDIAQUE

CARDIOLOGIE LA MÉDICATION POUR L'INSUFFISANCE CARDIAQUE CARDIOLOGIE LA MÉDICATION POUR L'INSUFFISANCE CARDIAQUE La médication est importante, elle aidera à améliorer le travail du cœur et à éliminer le surplus d'eau. Il est important de prendre la médication

Plus en détail

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Définition et causes Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Vous arrive-t-il de ressentir une douleur à l estomac

Plus en détail

Stelara (ustekinumab)

Stelara (ustekinumab) Les autorités de santé de l Union européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament Stelara de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans)

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans) La drépanocytose Sikkelcelziekte (Frans) Qu est-ce que la drépanocytose? La drépanocytose est une maladie causée par un changement héréditaire du pigment rouge dans les globules rouges : l hémoglobine.

Plus en détail

http://www.aroma-zone.com - contacts@aroma-zone.com

http://www.aroma-zone.com - contacts@aroma-zone.com HUILE ESSENTIELLE DE BASILIC TROPICAL Revigorante et vitalisante, tonique puissante du système nerveux. Digestive, antispasmodique. Stress, fatigue, dépression, insomnie Flatulence, indigestion, nausée,

Plus en détail

La lutte contre le paludisme

La lutte contre le paludisme FICHES DE DIALOGUE Fiche n 1 La lutte contre le paludisme Montrez le premier dessin Question : Que voyez-vous sur cette image? Réponse : Un enfant qui a l air très malade. Il grelotte et transpire. Des

Plus en détail

NOTICE : INFORMATIONS DESTINÉES A L UTILISATEUR. Firazyr 30 mg solution injectable en seringue pré-remplie Icatibant

NOTICE : INFORMATIONS DESTINÉES A L UTILISATEUR. Firazyr 30 mg solution injectable en seringue pré-remplie Icatibant B. NOTICE 1 NOTICE : INFORMATIONS DESTINÉES A L UTILISATEUR Firazyr 30 mg solution injectable en seringue pré-remplie Icatibant Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice avant d utiliser

Plus en détail

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES Recommanda)ons DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SÉCURITÉ CIVILE ET DE LA GESTION DES CRISES relatives à l unité d enseignement PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES de niveau 1 L unité d enseignement «Prévention

Plus en détail

Maladie de Hodgkin ou lymphome de Hodgkin

Maladie de Hodgkin ou lymphome de Hodgkin Maladie de Hodgkin ou lymphome de Hodgkin Ce que vous devez savoir Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca MALADIE DE HODGKIN Ce que vous devez savoir Même si vous entendez parler du

Plus en détail

LES MASSAGES POUR BÉBÉ

LES MASSAGES POUR BÉBÉ LES MASSAGES POUR BÉBÉ La philosophie et les engagements du LABORATOIRE HÉVÉA Des produits 100% naturels élaborés exclusivement à partir de plantes en provenance des cinq continents et récoltées dans le

Plus en détail

Exercices pour renforcer les muscles abdominaux après l accouchement

Exercices pour renforcer les muscles abdominaux après l accouchement Exercices pour renforcer les muscles abdominaux après l accouchement Pendant la grossesse, les muscles du ventre, appelés abdominaux, s étirent beaucoup et perdent souvent de la force. Il est important

Plus en détail

SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES

SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES Dr Virginie NAEL Service de Santé au travail du personnel hospitalier CHU Nantes 44èmes journées FMC ANMTEPH / SOHF - Lausanne - Septembre

Plus en détail

Sommaire de la séquence 8

Sommaire de la séquence 8 Sommaire de la séquence 8 Nous avons découvert dans la séquence 7 que les micro-organismes sont présents partout dans notre environnement et qu à la faveur d une lésion, ils sont capables de franchir nos

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA TUBERCULOSE?

QU EST-CE QUE LA TUBERCULOSE? QU EST-CE QUE LA TUBERCULOSE? Information pour les patients TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 1 LA TUBERCULOSE GÉNÉRALITÉS 1.1 Qu est-ce que la tuberculose? 1.2 La tuberculose est-elle toujours contagieuse?

Plus en détail

et l utilisation des traitements biologiques

et l utilisation des traitements biologiques et l utilisation des traitements biologiques Choisir le meilleur traitement pour retrouver la qualité de vie que vous êtes en droit d avoir Les agents biologiques (biothérapies) Étant les plus récents

Plus en détail

Le VIH et votre foie

Le VIH et votre foie Le VIH et votre foie Le VIH et votre foie Que dois-je savoir au sujet de mon foie? Votre foie joue un rôle incroyablement important. Il filtre votre sang en éliminant les substances nocives (toxiques)

Plus en détail

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6 Des soins après avortement : Amis des Jeunes Cartes à conseils 1-6 SAA: Avant l intervention Accueillir cordialement la cliente et la mettre à l aise Garantir la confidentialité et l intimité Prendre les

Plus en détail

Infections urinaires chez l enfant

Infections urinaires chez l enfant Infections urinaires chez l enfant Questions et réponses pour diminuer vos inquiétudes Chers parents, Cette brochure a pour but de faciliter votre compréhension et de diminuer vos inquiétudes en vous

Plus en détail

Mieux informé sur la maladie de reflux

Mieux informé sur la maladie de reflux Information destinée aux patients Mieux informé sur la maladie de reflux Les médicaments à l arc-en-ciel Mise à jour de l'information: septembre 2013 «Maladie de reflux» Maladie de reflux La maladie de

Plus en détail

Le protecteur buccal : tout à fait génial!

Le protecteur buccal : tout à fait génial! Le scellement des puits et fissures : bien sûr! Les crevasses des surfaces masticatrices emprisonnent facilement les débris d aliments et les bactéries, favorisant ainsi la carie. Dès que les premières

Plus en détail

NOTICE D'UTILISATION SI-BELL

NOTICE D'UTILISATION SI-BELL BIENVENUE Nous vous remercions d avoir acheté Si-Bell, une coupelle menstruelle en silicone souple de qualité médicale réutilisable à loisir. Elle est hypoallergique et sans latex. Si-Bell a été conçue

Plus en détail

APRES VOTRE CHIRURGIE THORACIQUE OU VOTRE PNEUMOTHORAX

APRES VOTRE CHIRURGIE THORACIQUE OU VOTRE PNEUMOTHORAX Hôpital Privé d Antony APRES VOTRE CHIRURGIE THORACIQUE OU VOTRE PNEUMOTHORAX Livret d information Hôpital Privé d Antony OPC/KINE/297 Page 1 sur 6 Intervenants Rédigé par : Nom Profession Le Visa C.DUPUY

Plus en détail

+ Questions et réponses

+ Questions et réponses HÉPATITE B L hépatite B c est quoi? L hépatite B est un type de maladie du foie causée par le virus de l hépatite B, une des formes les plus courantes de l hépatite virale (les autres sont le virus de

Plus en détail

INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE

INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE Informations générales pour la convalescence Pour vous, pour la vie Ce feuillet est destiné à mieux vous renseigner sur les points à observer après une opération

Plus en détail

Chapitre 4 : cohabiter avec les micro-organismes. Contrat-élève 3 ème

Chapitre 4 : cohabiter avec les micro-organismes. Contrat-élève 3 ème Chapitre 4 : cohabiter avec les micro-organismes Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : http://colleges.acrouen.fr/courbet/spipuser/

Plus en détail

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Dénomination du médicament ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR LYSOPAÏNE MAUX DE GORGE AMBROXOL CITRON 20 mg SANS SUCRE, pastille édulcorée au sorbitol et au sucralose. Chlorhydrate d ambroxol

Plus en détail

Traiter la Fausse Couche avec des pilules: ce que vous devez savoir

Traiter la Fausse Couche avec des pilules: ce que vous devez savoir Traiter la Fausse Couche avec des pilules: ce que vous devez savoir Ce pamphlet contient des informations générales que vous devriez connaître avant de traiter une fausse couche avec du misoprostol. Quand

Plus en détail

DIAMICRON MR (Gliclazide) Monographie de produit Page 1 de 5

DIAMICRON MR (Gliclazide) Monographie de produit Page 1 de 5 PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR Pr DIAMICRON MR Gliclazide Comprimés à libération modifiée de 30 mg Comprimés sécables à libération modifiée de 60 mg Le présent dépliant constitue la troisième

Plus en détail

Les jours de la semaine

Les jours de la semaine Les jours de la semaine Les jours de la semaine S enfilent un à un Comme les billes d un grand collier Dans un ordre, ils se suivent Chaque jour se ressemble Chaque jour est différent Mais on ne peut les

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

MESURES PRÉVENTIVES Pour les travailleurs qui peuvent entrer en contact avec des punaises de lit.

MESURES PRÉVENTIVES Pour les travailleurs qui peuvent entrer en contact avec des punaises de lit. MESURES PRÉVENTIVES Pour les travailleurs qui peuvent entrer en contact avec des punaises de lit. Introduction Au cours de la dernière décennie, il y a eu une augmentation exponentielle du nombre d infestation

Plus en détail

Figure 1a Wasmannia auropunctata (Ouvrière), morphologie. 1 millimètre

Figure 1a Wasmannia auropunctata (Ouvrière), morphologie. 1 millimètre Figure 1a Wasmannia auropunctata (Ouvrière), morphologie. 1 millimètre Figure 1b Wasmannia auropunctata Taille relative et diversité morphologique (Reine et ouvrière) Figure 2 Wasmannia auropunctata (mâle

Plus en détail

Chapitre VI : Gestion des risques épidémiques

Chapitre VI : Gestion des risques épidémiques Chapitre VI : Fiche n VI.1 : Gale Fiche n VI.2 : Tubeculose pulmonaire (accessible dans la prochaine version) Fiche n VI.3 : Gastro-entérite Fiche n VI.4 : Infection respiratoire aigüe basse Sommaire Sommaire

Plus en détail

POURQUOI L HYGIENE HYGIENE = PROPRETE HYGIENE = PREVENTION DES INFECTIONS COMMUNAUTAIRES ET DES INFECTIONS ASSOCIEES AUX SOINS

POURQUOI L HYGIENE HYGIENE = PROPRETE HYGIENE = PREVENTION DES INFECTIONS COMMUNAUTAIRES ET DES INFECTIONS ASSOCIEES AUX SOINS Prise en charge d un «résident septique» en Etablissements Médico Sociaux PRÉVENTION DES RISQUES INFECTIEUX EN ETABLISSEMENTS MÉDICO SOCIAUX INFECTIONS NOSOCOMIALES ET COMMUNAUTAIRES ASSOCIÉES AUX SOINS

Plus en détail

Éviter d en attraper. Savoir si on en a S en débarrasser

Éviter d en attraper. Savoir si on en a S en débarrasser Les poux Les poux Éviter d en attraper Savoir si on en a S en débarrasser C est quoi un pou? C est un insecte, brun et très petit. On peut avoir des poux quand on est adulte? Oui Les poux, ça gratte? Oui

Plus en détail

Les parasites externes du chien

Les parasites externes du chien Les parasites externes du chien La puce La puce, doit-elle être considérée comme un parasite normal du chien? Non, elle vit à ses dépends, les femelles prélevant du sang sur le chien pour se nourrir. La

Plus en détail

Infection par le VIH/sida et travail

Infection par le VIH/sida et travail Documents publiés dans la collection VIH-sida du ministère de la Santé et de la Protection sociale : COLLECTION VIH/SIDA Sida-MST (maladies sexuellement transmissibles) Transmission - Diagnostic/dépistage

Plus en détail

Prépration cutanée de l opéré

Prépration cutanée de l opéré Prépration cutanée de l opéré Xème Journée d Hygiène Hospitalière de Bizerte. Bizerte le 3 décembre 2005 Conférence de Consensus de la Société Française d Hygiène Hospitalière 1 Définition: Ensemble de

Plus en détail

Prévenir... par la vaccination

Prévenir... par la vaccination Prévenir... par la vaccination 6 La vaccination...... Soit c est OBLIGATOIRE (2)... Les vaccinations obligatoires pour l ensemble de la population et dont les lois sont inscrites dans le Code de la Santé

Plus en détail

PIL Décembre 2009. Autres composants: acide tartrique, macrogol 4000, macrogol 1000, macrogol 400, butylhydroxyanisol.

PIL Décembre 2009. Autres composants: acide tartrique, macrogol 4000, macrogol 1000, macrogol 400, butylhydroxyanisol. Notice publique MOTILIUM Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice avant d utiliser ce médicament. Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire. Si vous avez d autres questions,

Plus en détail

Protéger. son animal. la gamme FRONTLINE. grâce à la gamme. Contre les puces et les tiques. Efficace plusieurs semaines (1) Résistant à la pluie,

Protéger. son animal. la gamme FRONTLINE. grâce à la gamme. Contre les puces et les tiques. Efficace plusieurs semaines (1) Résistant à la pluie, la gamme Frontline Contre les puces et les tiques Efficace plusieurs semaines (1) Résistant à la pluie, aux bains et aux shampooings (2) Protéger son animal grâce à la gamme FRONTLINE La gamme FRONTLINE

Plus en détail

Etes-vous vacciné? La rougeole oblige à rester à la maison. www.stoprougeole.ch

Etes-vous vacciné? La rougeole oblige à rester à la maison. www.stoprougeole.ch Etes-vous vacciné? La rougeole oblige à rester à la maison. www.stoprougeole.ch 0844 448 448 La rougeole oblige à rester à la maison. www.stoprougeole.ch Eliminer la rougeole un objectif international

Plus en détail

Notre système. Immunitaire

Notre système. Immunitaire Notre système Immunitaire Notre système Immunitaire Edito L association I.R.I.S. salue l initiative de Sara Lebien, qui en écrivant cet ouvrage et en proposant une illustration gaie et coloré a rendu l

Plus en détail

Neuf mois de changements

Neuf mois de changements Neuf mois de changements Neuf mois de changements Neuf mois de changements La grossesse commence par l union d un ovule et d un spermatozoïde. Elle se termine par la naissance d un bébé. Pendant les neuf

Plus en détail

de hanche Votre chirurgien vous a posé une prothèse de hanche...

de hanche Votre chirurgien vous a posé une prothèse de hanche... Prothèse de hanche Votre chirurgien vous a posé une prothèse de hanche... Afin de limiter les risques de luxation de prothèse, vous devez éviter certains gestes, pendant une durée minimum de trois mois.

Plus en détail

Gestion des épidémies en FAM et MAS. 2 ère réunion annuelle FAM/MAS 20 mars 2015

Gestion des épidémies en FAM et MAS. 2 ère réunion annuelle FAM/MAS 20 mars 2015 Gestion des épidémies en FAM et MAS 2 ère réunion annuelle FAM/MAS 20 mars 2015 Rappels En EMS, le risque infectieux est présent, avec cumul des différents aspects de ce risque: Infections communautaires:

Plus en détail

HUMI-BLOCK - TOUPRET

HUMI-BLOCK - TOUPRET FICHE DE DONNEES DE SECURITE Révision antérieure : (Selon l annexe II du Règlement REACH de l UE 1907/2006) Mise à jour : 19 janvier 2010 Version : 1 HUMI-BLOCK - TOUPRET 1-IDENTIFICATION DU PRODUIT ET

Plus en détail