IREPS : Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "IREPS : Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé"

Transcription

1 Qui sommes-nous? IREPS : Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Anciennement : Comités départementaux et régionaux d éducation pour la santé (CODES/CRES) Un réseau national piloté par la FNES Association loi 1901 travaillant au développement de l éducation pour la santé et de la promotion de la santé Accompagner les professionnels : documentation, appui méthodologique, formation, etc. Piloter des projets et des programmes de prévention et de promotion de la santé prioritaires Contribuer au développement de la Recherche en Promotion de la santé Les missions des IREPS Relayer les campagnes nationales de santé publique Participer à la définition des politiques locales et régionales de santé

2 La promotion de la santé? Une approche globale et positive de la santé Multi déterminée : Nombreux facteurs influençant la santé des individus : les déterminants individuels et les déterminants sociaux et environnementaux La promotion de la santé prend en compte et vise à agir sur ces multiples déterminants de la santé Principes d intervention : partenariat, intersectiorialité, participation du public, reconnaissance et renforcement des capacités à agir du public, inscription de l action dans la durée L IREPS de Bretagne et la santé au Travail depuis 2008 Des interventions en santé au travail en raison de : - l affichage politique de la nécessaire articulation entre la santé au travail et la santé publique depuis quelques années - du souhait des services de l Etat d une contribution des IREPS dans le champ de la santé au travail Domaines investis : - Promotion de la santé au travail (globale, thématique : alimentation par exemple, etc.), promotion de la qualité de vie au travail, prévention des RPS, - Modalités : pilotage, appui méthodologique, formations

3 Mise en place d un dispositif expérimental territorial sur le Pays de Vitré Promotion de la santé et de la sécurité au travail des personnes en situation de précarité professionnelle Les constats à l origine du projet L emploi précaire: un multiplicateur des inégalités sociales de santé Surexposition à différents risques professionnels Une accidentabilité plus élevée Souffrance psychosociale pouvant chez certains individus générer des conduites addictives et autres comportements à risque Majoration des situations de stress au travail La difficile application des mesures habituelles de prévention des risques professionnels et de suivi de santé au travail

4 Mise en place d un dispositif expérimental territorial sur le Pays de Vitré : Objectifs du projet Objectif général Promouvoir la santé et la sécurité au travail des personnes en situation de précarité professionnelle résidant sur un même territoire Objectifs spécifiques Mettre en réseau les acteurs du territoire en proximité avec le public en situation de précarité professionnelle Développer des mesures de prévention adaptées aux risques de ce public Développer des actions collectives d éducation pour la santé en direction de ce public Renforcer l accès au soin et à la prévention des bénéficiaires du dispositif La démarche

5 Choix du territoire et mobilisation du partenariat Territoire retenu : le Pays de Vitré Une priorité «santé au travail» affichée dans le Contrat local de santé du Pays, Le service de santé au travail de Vitré (AIMT de Vitré/AST 35) favorable à la démarche et prêt à s impliquer (2 médecins partenaires) : un partenaire clé incontournable Présence facilitatrice d une animatrice territoriale de santé (Pays) Constitution d un comité de pilotage Ciblage et mobilisation des acteurs potentiellement intéressés par la démarche (Soutien de l Animatrice territoriale de Santé du Pays et de la médecine du travail) Une légitimité du projet par la présence de la médecine du travail Le groupe de pilotage L AIMT de Vitré (2 médecins), (3) 8 agences d intérim, la MEEF du Pays de Vitré, la Mission Locale, le pôle emploi,, le chantier d insertion des 7 cantons,»(3) 5 entreprises, l animatrice territoriale de santé du pays de Vitré, le Conseil du développement du Pays (Commission Emploi), Prisme, le CDAS et le CCAS de Vitré, le service «Prévention des risques professionnels», de la CARSAT de Bretagne (ex CRAM), l ARACT de Bretagne (Agence Régionale pour l Amélioration des Conditions de Travail), le FJT «Le tremplin» de Vitré, le FASTT, (fond d action sociale du travail temporaire), Projet inscrit dans le Contrat local de santé du Pays de Vitré

6 La démarche proposée au comité de pilotage : une démarche projet 1- Une analyse de la situation locale basée sur Les constats et expériences des partenaires Les problèmes identifiés/thématiques/ précarité professionnelle Les initiatives existantes La nature des partenariats autour de ces questions Une enquête à base d entretiens permettant une meilleure appréhension du vécu des personnes en situation de précarité professionnelle/risques professionnels et santé au travail. Observations des professionnels Public visé par le dispositif Problématiques de santé et de sécurité identifiées Problématiques en matière de prévention et de suivi médical Tout public en situation de précarité avec une attention particulière portée : - aux publics jeunes, sans qualification n ayant pas choisi le statut d intérimaire - Personnes cumulant situation de précarité et problèmes de santé. Une vigilance sur les contrats courts et l intérim dans les PME et PMI -Les conduites addictives chez les jeunes. - Les problèmes de santé mentale : Du mal être à la souffrance psychique - Les comportements à risque en entreprise. -La notion de suraccidentabilité questionnée Divers : un problème d engagement de certaines personnes en contrats précaires -Difficile accueil et préparation au poste - des contrats courts. - Dans les PME et PMI Suivi médical - Sensibilisation insuffisante aux visites de pré-reprise - Imprécision des fiches de liaison entre l AIMT et l agence d intérim sur la nature des postes. -Visites d embauche tardives par rapport à la prise de poste, etc. -- Le dépistage des personnes en difficulté sur leur poste. Limites de l information et de la sensibilisation des intérimaires.

7 Les entretiens auprès des intérimaires : quelques constats L insuffisance d informations en amont de la prise de poste, disparité des pratiques des agences d intérim Le vécu à l arrivée dans l entreprise : appréhension et stress de l intérimaire L accueil et l intégration : Pas toujours réfléchies La préparation à l activité : perçue comme trop rapide Sur-accidentabilité des personnes rencontrées : pour sécurité défaillante, poste non adapté aux compétences, prise de risques... Les informations sur la sécurité : disparité des pratiques des agences et entreprises Faible connaissance des dispositifs spécifiques d aide sociale et d accès aux soins (FASTT) 2 - Définition des priorités d actions et des modalités de fonctionnement du réseau constitué A partir de la synthèse des données recueillies, définition de priorités d actions adaptées à la situation locale Mise en place de groupes de travail, selon les axes de progrès définis une plénière régulière en comité de pilotage pour le suivi par tous de l avancement des travaux respectifs de chacun des groupes

8 Définition de pistes d actions par le comité de pilotage Améliorer le partenariat «médecine du travail et agences d intérim» du territoire pour optimiser le suivi médical et la préparation à l activité de ce public Mutualiser les savoirs faire des entreprises utilisatrices en matière d accueil et d information sur la santé et sécurité au travail (réflexion sur les bonnes pratiques) Renforcer la capacité à agir du public concerné sur sa santé et sa sécurité et améliorer son accès aux soins Sensibiliser les PME-PMI à l accueil et à la sécurité de ce public des contractuels Mutualiser les savoirs faire des agences d intérim en matière de préparation à l activité et de sensibilisation à la sécurité (abandonné) Description des actions réalisées

9 Axe : Améliorer le partenariat «médecine du travail et agences d intérim» du territoire Actions réalisées Objectif opérationnel : optimiser le suivi médical et la préparation à l activité de ce public (2010/2011) Mise en place d un groupe de travail réunissant la médecine du travail et les agences d intérim du territoire Définition d une nouvelle procédure concernant l organisation des visites médicales des intérimaires, expérimentée sur 6 mois et validée Amélioration des fiches de liaison entre agences et médecine du travail Une assistante «spécialisée dans le traitement des demandes des agences : un premier filtrage Réflexion sur la notion de priorité (VM) et sur la notion de postes à risque Axe : Mutualiser les savoir-faire des entreprises utilisatrices en matière d accueil et d information sur la santé et sécurité au travail des intérimaires Actions réalisées Objectif opérationnel : Élaborer un guide de préconisations en matière d accueil des intérimaires en direction des PME et PMI Constitution d un groupe de travail : 5 entreprises dont 2 PME, État des lieux des pratiques des participants en matière d accueil Définition collective de recommandations d ordre général Confrontation de leurs préconisations avec les observations d un groupe d intérimaires animé par l IREPS et la Mission Locale Élaboration du guide : réussir l intégration des intérimaires, validation (médecine du travail, CARSAT, DIRECCTE) et diffusion en 2011 aux entreprises du Pays de Vitré, aux agences d intérim, aux structures d insertion Promotion du guide par la médecine du travail de Vitré, sur le site de l ARACT et de la MEEF du Pays de Vitré

10 Axe : Sensibiliser les PME-PMI à l accueil et à la sécurité des contractuels Les actions réalisées Diffusion et promotion du guide de bonnes pratiques auprès des PME/PMI Mise en place d un atelier d échanges de pratiques en direction des PME Mise en place d un groupe de travail : ARACT, la MEEF du Pays de Vitré, la Mission Locale, le Conseil du développement du Pays, 2 agences d Emploi, l entreprise SVA. Mise en place d une enquête auprès de 10 PME en avril 2011, en vue : Du recueil des difficultés des PME et PMI en matière d accueil des intérimaires, Du repérage des freins et des leviers d actions pour l appropriation des recommandations Du recueil de leurs attentes en matière de soutien Mise en place en septembre 2011 à la MEEF du Pays de Vitré de l atelier thématique «Réussir l intégration des intérimaires» (partage d expérience et mutualisation des outils) : 25 participants dont 13 entreprises utilisatrices et 3 agences d emploi. Animation IREPS, CARSAT et médecine du travail en appui Axe : Renforcer la capacité à agir du public sur sa santé et sa sécurité au travail et améliorer son accès aux soins Les actions réalisées (suite) Constitution d un groupe de travail : La Mission locale de Vitré, la MEEF du Pays de Vitré, la CARSAT de Bretagne (service info santé et service social), le chantier d insertion des 7 cantons et l Animation Territoriale de Santé du Pays de Vitré Objectif opérationnel 1 : Alimenter avec un groupe de personnes en situation de travail précaire le guide de préconisations en matière d accueil des travailleurs précaires en entreprise. Animation d un groupe de 4 intérimaires, (3 séances)

11 Axe : Renforcer la capacité à agir du public sur sa santé et sa sécurité au travail et améliorer son accès aux soins Les actions réalisées (suite) Objectif opérationnel 2 : Elaborer en direction du public un dispositif d information, d animation sur la santé, la sécurité au travail et sur les droits (droit du travail et accès aux soins). Groupe de travail : Le pôle Emploi de Vitré, la Mission Locale de Vitré, l Animation Territoriale de Santé du Pays, le chantier d insertion des 7 cantons, la FJT de Vitré Dispositif réfléchi pour une intégration pérenne sur le territoire en s appuyant sur des temps d informations ou d animations collectives déjà existants et en direction de ce public Elaboration d un outil «Photo expression» sur la santé au travail, support favorisant l expression du public dans le cadre d animations collectives Mise en place d une formation en direction des professionnels du territoire à l utilisation de cet outil et à la notion de santé et sécurité au travail (7 participants) Un atelier en 2012 en FJT/ promotion du bien être des jeunes : une rencontre sur le vécu du travail et une rencontre avec un inspecteur du travail Axe : Renforcer la capacité à agir du public sur sa santé et sa sécurité au travail et améliorer son accès aux soins Les actions réalisées (suite) Objectif opérationnel 3 : Renforcer les connaissances des partenaires sur les dispositifs d accès au soin Intervention du FASTT (fond d action sociale du travail temporaire en plénière) Mise en place d une information par la CPAM sur les droits et l accès aux soins en direction des professionnels du territoire

12 Bilan quantitatif du projet Une forte mobilisation du territoire Nombre conséquent de partenaires autour du dispositif Nombre important d instances de travail 12 actions concrètes Durée : 2 ans et demi

13 Public touché Personnes en situation de précarité professionnelle 30 jeunes directement au travers les actions Jeunes présents au forum du travail saisonnier : des actions de sensibilisation de santé au travail Nombre de personnes touchées de manière indirecte : difficile à évaluer Entreprises 5 entreprises partenaires (GP, élaboration du guide, préparation des ateliers) 10 entreprises sensibilisées dans le cadre de l enquête PME/ PMI 13 entreprises présentes au premier atelier d échanges de pratiques (17 inscrites) Diffusion du guide auprès de 300 entreprises. Une mise en mouvement de certaines entreprises : Elaboration par une entreprise X de son protocole d intégration au moyen du guide diffusé (inexistant jusqu alors) et des retours positifs sur le guide par des PME et son utilisation pour réajuster leur procédure Public touché (suite) Professionnels Les médecins de l AIMT de Vitré et 7 agences d intérim/ pratiques professionnelles et partenariat 7 professionnels du champ de l insertion, du sanitaire et social formés à la mise en place d animations collectives sur la santé au travail en direction du public visé Sensibilisation de l ensemble des partenaires à la promotion de la santé au travail des publics en situation de précarité

14 Bilan qualitatif Une véritable dynamique territoriale de promotion de la santé Intersectorialité des professionnels mobilisés, permettant une approche globale du phénomène Une démarche participative (professionnels et public) Des stratégies d actions diversifiées

15 Les points faibles du projet selon le comité de pilotage L absence du secteur du bâtiment Absence de représentants de syndicats, de membres de CHSCT Des objectifs partiellement atteints Temporalité différente entre les institutions et les entreprises : durée du projet perçue comme trop longue avec une progression trop lente perturbant la dynamique en cours A contrario, arrêt du projet perçu comme inopportun, la mobilisation des entreprises étant en marche depuis peu La difficile mobilisation d intérimaires Le territoire : Conclusion : La valeur ajoutée de l approche territoriale de santé Un moyen de créer ou de conforter des réseaux intersectoriels d acteurs locaux permettant d augmenter la capacité à agir sur les multiples facteurs impactant la santé des populations Une opportunité de mutualisation d expertises (et de moyens dans un contexte de réduction des budgets ) Une réponse globale et transversale aux problématiques santé, adaptée à la réalité du territoire Un appui possible par les coordinateurs territoriaux (ATS, Conseil du développement) Mobilisation des élus locaux autour des questions de santé

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE PROTOCOLE D ACCORD ETAT- REGION BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE LE 20 MARS 2007 PROTOCOLE D ACCORD ETAT-

Plus en détail

I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS?

I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS? 1 I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? II. POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS? 1. LES BESOINS SANITAIRES ET SOCIAUX IDENTIFIES 2. LA VOLONTE POLITIQUE POUR REDUIRE LES INEGALITES SOCIALES

Plus en détail

19 mai Reims 27 mai Nancy 28 mai Epinal / Troyes 4 juin Chaumont 11 juin Charleville

19 mai Reims 27 mai Nancy 28 mai Epinal / Troyes 4 juin Chaumont 11 juin Charleville Matin de la prévention Programme TMS Pros Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques 19 mai Reims 27 mai Nancy 28 mai Epinal / Troyes 4 juin Chaumont 11 juin Charleville Programme de la réunion 1 -

Plus en détail

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE ÉDITION 2014 Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique OUTILS DE LA GRH

Plus en détail

Sur les Foyers et Résidences Sociales de Seine-Maritime

Sur les Foyers et Résidences Sociales de Seine-Maritime DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA COHESION SOCIALE REFERENTIEL «ACCOMPAGNEMENT A L INTEGRATION ET A L ACCES AU DROIT COMMUN DES RESIDENTS» Sur les Foyers et Résidences Sociales de Seine-Maritime 1 Sommaire

Plus en détail

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE Les présentes orientations stratégiques ministérielles ont reçu l avis favorable du CHSCT ministériel de l éducation nationale, en sa séance du 10 octobre 2012 Direction générale des ressources humaines

Plus en détail

Souffrance et travail Prévention des RPS. Quels acteurs? Quelles ressources?

Souffrance et travail Prévention des RPS. Quels acteurs? Quelles ressources? Souffrance et travail Prévention des RPS Quels acteurs? Quelles ressources? CAPRPS FNP 19 juin 2015 1 Réglementation exigeante et orientations affirmées des politiques publiques L4121 Code du travail :

Plus en détail

Evaluateur du projet : Observatoire régional de la santé en Languedoc-Roussillon

Evaluateur du projet : Observatoire régional de la santé en Languedoc-Roussillon Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 RÉDIGÉE PAR

Plus en détail

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap»

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap» : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles 1 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE FORMATION «Accompagnement du recrutement

Plus en détail

PREVENTION DES TMS DANS LA DUREE : DES ACTEURS INSTITUTIONNELS FACILITENT UNE DEMARCHE D ENTREPRISE RESUME

PREVENTION DES TMS DANS LA DUREE : DES ACTEURS INSTITUTIONNELS FACILITENT UNE DEMARCHE D ENTREPRISE RESUME PREVENTION DES TMS DANS LA DUREE : DES ACTEURS INSTITUTIONNELS FACILITENT UNE DEMARCHE D ENTREPRISE Texte de communication 2 ème Congrès Francophone sur les TMS. Mobilisation et pratiques des organismes

Plus en détail

Le réseau régional de santé sexuelle des Pays de la Loire. Florence Rambaud-Greslier, directrice Bénédicte Bonnet, directrice médicale

Le réseau régional de santé sexuelle des Pays de la Loire. Florence Rambaud-Greslier, directrice Bénédicte Bonnet, directrice médicale Le réseau régional de santé sexuelle des Pays de la Loire Florence Rambaud-Greslier, directrice Bénédicte Bonnet, directrice médicale La préfiguration du RRSS Impulsion conjointe des acteurs des territoires,

Plus en détail

APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS. Université d Artois - SEPIA 1

APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS. Université d Artois - SEPIA 1 APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS - SEPIA 1 SOMMAIRE MODULE 1 «ENTRETIEN APPROFONDI ET CONTRACTUALISATION» MODULE 2 «INTERETS, MOTIVATIONS ET VALEURS» MODULE 3 «COMPETENCES» MODULE 4 «METHODOLOGIE

Plus en détail

Plan Local de Santé Publique

Plan Local de Santé Publique Plan Local de Santé Publique Martigues/Port-de-Bouc n 2 2010-2013 Axes et Objectifs prioritaires Atelier Santé Ville Martigues/Port-de-Bouc PLSP2 - Juin 2010 Axes prioritaires (Sont mentionnés en vert

Plus en détail

ÉVOLUTION DES PRATIQUES

ÉVOLUTION DES PRATIQUES ÉVOLUTION DES PRATIQUES EN PRÉVENTION DES RPS AU SEIN DE LA CARSAT NORD-PICARDIE Ornella LEPOUTRE, Responsable du Pôle Santé au Travail Carsat Nord-Picardie Page 1 Matinée Marcel MARCHAND 22 novembre 2014

Plus en détail

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS DEPARTEMENT DES YVELINES DIRECTION GENERALE DES SERVICES DU DEPARTMENT DIRECTION DE L ENFANCE, DE L ADOLESCENCE DE LA FAMILLE ET DE LA SANTE CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS Entre, d une part, Le département

Plus en détail

ANNEXE. Objet : Le Programme Bretagne Equilibre : Les ateliers du maintien de l équilibre

ANNEXE. Objet : Le Programme Bretagne Equilibre : Les ateliers du maintien de l équilibre ANNEXE Objet : Le Programme Bretagne Equilibre : Les ateliers du maintien de l équilibre Public cible : Personnes âgées de 65 ans et plus, primo-bénéficiaires détectées à risque modéré de chutes. Objectifs

Plus en détail

Evaluer «votre» démarche de prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS)...

Evaluer «votre» démarche de prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS)... ... En se basant sur les 6 critères de réussite Evaluer «votre» démarche de prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS)... L engagement de la direction. La mise en œuvre d un projet avec une démarche

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS

FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS Durée : Participants : Public : Pré-requis : 5 jours (effectif > 300 pers) 4 à 9 personnes Membres du CHSCT Délégués du personnel investis des

Plus en détail

La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté

La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté 1 - RELATION AU CONTRAT CADRE Afin de préciser les actions qui seront mises en place jusqu en 2003, les partenaires du contrat de ville

Plus en détail

Chambres d agriculture du Centre PRDAR 2014-2020

Chambres d agriculture du Centre PRDAR 2014-2020 N de l opération 213 Développement de l accompagnement en matière de stratégie d entreprise et de l approche globale des systèmes d exploitations au service de la multiperformance Chef de projet Joel LORILLOU

Plus en détail

Agence régionale de santé de Lorraine : Projet de PRAPS Axe d intervention 1 : Actions en direction des personnes en situation de précarité

Agence régionale de santé de Lorraine : Projet de PRAPS Axe d intervention 1 : Actions en direction des personnes en situation de précarité Agence régionale de santé de Lorraine : Projet de PRAPS Axe d intervention 1 : Actions en direction des personnes en situation de précarité Fiche action 3 Accompagnement des personnes en situation de précarité

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3125 Convention collective nationale IDCC : 1586. INDUSTRIES CHARCUTIÈRES (Salaisons, charcuteries,

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

PRST2 2 ème plan régional santé travail 2010-2014 BILAN DES ACTIONS RPS. Michelle ROCHE - 2012

PRST2 2 ème plan régional santé travail 2010-2014 BILAN DES ACTIONS RPS. Michelle ROCHE - 2012 PRST2 2 ème plan régional santé travail 2010-2014 BILAN DES ACTIONS RPS Michelle ROCHE - 2012 Sommaire Les Fiches action RPS Présentation de 2 actions multipartenariales Les enseignements de la coopération

Plus en détail

Etablissement Public de Santé Mentale Lille Métropole Prévenir les situations d agressivité et de violence BILAN. De la démarche de prévention

Etablissement Public de Santé Mentale Lille Métropole Prévenir les situations d agressivité et de violence BILAN. De la démarche de prévention tablissement Public de Santé Mentale Lille Métropole Prévenir les situations d agressivité et de violence BLAN De la démarche de prévention ngagée avec soutien du Fonds national de prévention SMMA. GNS

Plus en détail

Leviers d action et compétences en matière de santé : de la Communauté Urbaine aux quartiers : l exemple de Strasbourg

Leviers d action et compétences en matière de santé : de la Communauté Urbaine aux quartiers : l exemple de Strasbourg Pour une approche globale de la santé au sein des territoires Leviers d action et compétences en matière de santé : de la Communauté Urbaine aux quartiers : l exemple de Strasbourg SIGNORINI Elodie Chargée

Plus en détail

DU BILAN DE LA REFORME A L EVOLUTION DE LA SANTE AU TRAVAIL. Dominique Boscher Jacques Darmon

DU BILAN DE LA REFORME A L EVOLUTION DE LA SANTE AU TRAVAIL. Dominique Boscher Jacques Darmon DU BILAN DE LA REFORME A L EVOLUTION DE LA SANTE AU TRAVAIL Dominique Boscher Jacques Darmon DES RAPPORTS POUR UN BILAN Suite aux réformes de la santé au travail, trois rapports ont été demandés pour en

Plus en détail

Catalogue de formations professionnelles

Catalogue de formations professionnelles Institut Supérieur de l Environnement Catalogue de formations professionnelles Environnement Droit Santé Sécurité Système de management www.institut-superieur-environnement.com Les piliers de notre offre

Plus en détail

LA MISSION LOCALE DE L AGGLOMERATION HAVRAISE RECRUTE 1 CHARGE-E DE PROJET EN CDI

LA MISSION LOCALE DE L AGGLOMERATION HAVRAISE RECRUTE 1 CHARGE-E DE PROJET EN CDI LA MISSION LOCALE DE L AGGLOMERATION HAVRAISE RECRUTE 1 CHARGE-E DE PROJET EN CDI ENTREPRISE : Structure associative membre du Service Publique de l Emploi, la Mission Locale de l Agglomération Havraise

Plus en détail

Diagnostics RePèreS. WellScan ID RePèreS Orientation ID RePèreS Action. Présentation générale. Finalités. Livrables. Page 1

Diagnostics RePèreS. WellScan ID RePèreS Orientation ID RePèreS Action. Présentation générale. Finalités. Livrables. Page 1 Diagnostics RePèreS WellScan Présentation générale Finalités Livrables Baromètre du stress en ligne A l échelle individuelle, il est destiné à : mieux comprendre son état de stress prendre conscience de

Plus en détail

Une Gestion Prévisionnelle de l'emploi et des Compétences au sein d un réseau associatif environnementa l

Une Gestion Prévisionnelle de l'emploi et des Compétences au sein d un réseau associatif environnementa l Décembre 2011 Une Gestion Prévisionnelle de l'emploi et des Compétences au sein d un réseau associatif environnementa l L expérience du réseau des CPIE 1. Élaboration et mise en place d un programme avec

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

«Mettre en Synergie nos compétences pour faire émerger vos projets»

«Mettre en Synergie nos compétences pour faire émerger vos projets» «Mettre en Synergie nos compétences pour faire émerger vos projets» Santé et bien- être au travail Risques psychosociaux du travail- Handicap- Gestion des âges Diversité. SynergenceA propose aux entreprises

Plus en détail

MÉTHODE & OUTILS POUR UNE DÉMARCHE CONCERTÉE E DE PRÉVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

MÉTHODE & OUTILS POUR UNE DÉMARCHE CONCERTÉE E DE PRÉVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX MÉTHODE & OUTILS POUR UNE DÉMARCHE CONCERTÉE E DE PRÉVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Un CONSTAT : Une METHODE : Des OUTILS : des approches classiques mais parfois limitées une démarche en 9 étapes et

Plus en détail

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences Réunion 3 11 décembre 2013 Ivry-sur-Seine Fiche synthèse Réunion 3 Emploi, formation, compétences Groupe animé par Patrick Loire, directeur des relations

Plus en détail

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl.

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl. Renforcer les compétences psychosociales des enfants et adolescents. Repères pour démarrer un projet Pour tous renseignements concernant le programme MAGALI SEGRETAIN msegretain@irepspdl.org Pour les inscriptions

Plus en détail

CHSCT : entrep. ou étabt. de plus de 300 salariés 5 jrs module 1 : 3 jours, au choix du 24 au 26/11 à Mulhouse ou. Encore quelques places disponibles

CHSCT : entrep. ou étabt. de plus de 300 salariés 5 jrs module 1 : 3 jours, au choix du 24 au 26/11 à Mulhouse ou. Encore quelques places disponibles C FORMATIONS DP-CE-CHSCT Délégués du personnel 2 jrs les 2, 3/11 à Comité d'entreprise 5 jrs les 5, 6, 16, 17, 18/11 à Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail CHSCT : entrep. ou étabt

Plus en détail

Renforcer l action du médecin du travail

Renforcer l action du médecin du travail 1 Réforme de la médecine du travail : l avis du Conseil Économique et social mars 2008, par serge cannasse Le Conseil économique et social a rendu son avis sur la médecine du travail. Son diagnostic est

Plus en détail

BILAN DU PRITH 2012-2013 - SYNTHESE PAR AXES AXE FORMATION PROFESSIONNELLE

BILAN DU PRITH 2012-2013 - SYNTHESE PAR AXES AXE FORMATION PROFESSIONNELLE AXE FORMATION PROFESSIONNELLE PRIORITES PILOTE STATUT REALISATIONS/ LIVRABLES Mobilisation des contrats en alternance A1 : Veiller à la prise en compte du handicap dans les dispositifs d'alternance A2

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

ENTRE. sur-yon, représentée par Monsieur Pierre REGNAULT, Maire de La Roche-sur

ENTRE. sur-yon, représentée par Monsieur Pierre REGNAULT, Maire de La Roche-sur N : CONTRAT LOCAL DE SANTE ENTRE - La Ville de La Roche-sur sur-yon, représentée par Monsieur Pierre REGNAULT, Maire de La Roche-sur sur-yon, - L Agence Régionale de Santé Pays de la Loire, représentée

Plus en détail

LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX. dans le monde de l entreprise

LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX. dans le monde de l entreprise LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX dans le monde de l entreprise PREAMBULE Contexte Les évolutions du travail Nouvelles logiques commerciales ; logique de services Nouvelles organisations Des évolutions technologiques

Plus en détail

Les Rencontres Territoriales de la santé et de la sécurité au travail. 27 et 28 novembre 2014 Limoges

Les Rencontres Territoriales de la santé et de la sécurité au travail. 27 et 28 novembre 2014 Limoges Les Rencontres Territoriales de la santé et de la sécurité au travail 27 et 28 novembre 2014 Limoges IMPACTS DE LA MUTUALISATION SUR LES POLITIQUES DE LA SANTÉ SÉCURITÉ AU TRAVAIL L accompagnement des

Plus en détail

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux Des difficultés à investir le champ des conditions de travail L évolution du monde du travail montre la prégnance des conditions et de l organisation du travail dans le de nouveaux risques. Ces questions

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

TABLE RONDE MISE EN ŒUVRE DES CLAUSES SOCIALES. Mener une action de formation au cours de la réalisation d une clause sociale

TABLE RONDE MISE EN ŒUVRE DES CLAUSES SOCIALES. Mener une action de formation au cours de la réalisation d une clause sociale TABLE RONDE MISE EN ŒUVRE DES CLAUSES SOCIALES Mener une action de formation au cours de la réalisation d une clause sociale Jeudi 18 septembre 2014, 14h00, MEF du Cotentin Avec la participation financière

Plus en détail

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE Entre : Le Département de Loire-Atlantique, domicilié à l hôtel du département, 3 quai Ceineray- 44041 Nantes cedex 01, représenté

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france Rapport pour la commission permanente du conseil régional MAI 2011 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france SOUTIEN A L ASSOCIATION REGIONALE POUR L AMELIORATION

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Financée par. Avec le soutien de

CAHIER DES CHARGES. Financée par. Avec le soutien de CAHIER DES CHARGES pour l évaluation de l accord cadre régional pour développer l emploi et les compétences et sécuriser les parcours d insertion dans les structures de l insertion par l activité économique

Plus en détail

SIGNATURE DE DEUX CONTRATS LOCAUX

SIGNATURE DE DEUX CONTRATS LOCAUX DOSSIER DE PRESSE SIGNATURE DE DEUX CONTRATS LOCAUX DE SANTE EN CREUSE -Felletin Bourganeuf-Royère Aubusson-Felletin Contact presse : 23 janvier 2012 1 CONTRAT LOCAL DE SANTE Un nouvel élan dans le développement

Plus en détail

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 1 www.optigede.ademe.fr ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités

Plus en détail

Programmation de développement rural hexagonal 2007-2013 APPEL A PROJETS «ANIMATION DU RESEAU RURAL ET PERIURBAIN POUR LA REGION ÎLE-DE-FRANCE»

Programmation de développement rural hexagonal 2007-2013 APPEL A PROJETS «ANIMATION DU RESEAU RURAL ET PERIURBAIN POUR LA REGION ÎLE-DE-FRANCE» Programmation de développement rural hexagonal 2007-2013 APPEL A PROJETS «ANIMATION DU RESEAU RURAL ET PERIURBAIN POUR LA REGION ÎLE-DE-FRANCE» 1. Contexte L article 68 du Règlement (CE) n 1678/2005 du

Plus en détail

Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail Départemental. Programme annuel de prévention départemental 2015-2016

Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail Départemental. Programme annuel de prévention départemental 2015-2016 Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail Départemental Programme annuel de prévention départemental 2015-2016 Le programme annuel de prévention intègre les orientations stratégiques qui

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

STATISTIQUES 2013 >> Point d étape du programme 2014-2017

STATISTIQUES 2013 >> Point d étape du programme 2014-2017 Conférence de presse 1 er octobre 2014 STATISTIQUES 2013 >> Point d étape du programme 2014-2017 Répartition des maladies professionnelles Par secteur professionnel Evolutions mortels avec arrêt Indice

Plus en détail

Octobre 2010. Ressources. Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national

Octobre 2010. Ressources. Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national Octobre 2010 Ressources Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national Prévention des risques psychosociaux : Le plan d actions national Le diagnostic concernant les risques psychosociaux,

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry PRE-REQUIS DES BACHELIERS ST2S Pôle méthodologie : Comment les organisations sanitaires et sociales mettent en place un plan d action pour améliorer la santé ou le bien être social des populations? Notion

Plus en détail

«Prévention de la dénutrition des personnes âgées»

«Prévention de la dénutrition des personnes âgées» «Prévention de la dénutrition des personnes âgées» Séminaire d information et d échange Diplôme Universitaire «Éducation à la santé, Éducation thérapeutique» Vendredi 19 juin - Chartres Contexte (1/5)

Plus en détail

PROJET SENIOR COMPETENCE. Présentation synthétique 1. L OBJECTIF DU PROJET...2 2. LE PARTENARIAT LOCAL ET TRANSNATIONAL...3

PROJET SENIOR COMPETENCE. Présentation synthétique 1. L OBJECTIF DU PROJET...2 2. LE PARTENARIAT LOCAL ET TRANSNATIONAL...3 PROJET SENIOR COMPETENCE Présentation synthétique 1. L OBJECTIF DU PROJET...2 2. LE PARTENARIAT LOCAL ET TRANSNATIONAL...3 3. ACTIONS ET CALENDRIER DU PROJET...5 3.1. ETAT DES LIEUX ET DIAGNOSTIC (1 ER

Plus en détail

Le retour d expérience du logiciel CAPTMS

Le retour d expérience du logiciel CAPTMS Journée annuelle des adhèrents du pôle de ressources ConcepTMS 24 juin 2010 Le retour d expérience du logiciel CAPTMS Jean-Jacques ATAIN-KOUADIO, David MUTH (stagiaire) Département Homme au Travail Laboratoire

Plus en détail

Elaboration d un projet de Service : un enjeu pour les équipes et un atout pour la santé au travail

Elaboration d un projet de Service : un enjeu pour les équipes et un atout pour la santé au travail Elaboration d un projet de Service : un enjeu pour les équipes et un atout pour la santé au travail Auteurs : Nadine Barron, Blandine Boisnard, Gérard Desnoyers, Alain Jabès, Colette Jacques, Benoît Mauguy

Plus en détail

RÉALISATION D UN DIAGNOSTIC SANTÉ DANS LE CADRE D UN CONTRAT LOCAL DE SANTÉ SUR LA VILLE DE BRIANCON

RÉALISATION D UN DIAGNOSTIC SANTÉ DANS LE CADRE D UN CONTRAT LOCAL DE SANTÉ SUR LA VILLE DE BRIANCON RÉALISATION D UN DIAGNOSTIC SANTÉ DANS LE CADRE D UN CONTRAT LOCAL DE SANTÉ SUR LA VILLE DE BRIANCON Etape E : recueil du positionnement des partenaires institutionnels Vincent BAUDOT Septembre 2014 Société

Plus en détail

Diagnostic santé du Pays Charolais-Brionnais. : première étape vers une démarche territoriale de santé. Mai 2010

Diagnostic santé du Pays Charolais-Brionnais. : première étape vers une démarche territoriale de santé. Mai 2010 Diagnostic santé du Pays Charolais-Brionnais : première étape vers une démarche territoriale de santé Mai 2010 Sommaire La méthodologie Les caractéristiques des acteurs interrogés Les problématiques pointées

Plus en détail

Restitution de l enquête Seniors UT 92

Restitution de l enquête Seniors UT 92 ARACT Île-de-France DIRECCTE Ile de France UT92 Restitution de l enquête Seniors UT 92 Note de synthèse Janvier 2013 Note de synthèse - Enquête Seniors UT 92 1. Rappel du contexte et de la commande : En

Plus en détail

MISSION D APPUI AU GRAND PARIS du SPORT. Conférence régionale du sport d Ile de France Atelier Aménagement du territoire 20 mars 2012

MISSION D APPUI AU GRAND PARIS du SPORT. Conférence régionale du sport d Ile de France Atelier Aménagement du territoire 20 mars 2012 MISSION D APPUI AU GRAND PARIS du SPORT Conférence régionale du sport d Ile de France Atelier Aménagement du territoire 20 mars 2012 LA LETTRE de MISSION aux 2 CHEFS de SERVICE 3 considérations de base

Plus en détail

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration)

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Introduction : La proposition de créer un groupe de travail sur l entrepreneuriat

Plus en détail

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1 Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008 Synthèse de l atelier 1 Comment, dans le cadre du CDIAE, mobiliser les acteurs du territoire pour réaliser un diagnostic, définir les orientations et élaborer

Plus en détail

DEFINITION DE POSTE MISSIONS DU SERVICE

DEFINITION DE POSTE MISSIONS DU SERVICE DEFINITION DE POSTE DIRECTION : Direction des Ressources et des Relations Humaines MISSIONS DU SERVICE Mise en oeuvre de la politique de gestion des Ressources Humaines auprès du Conseil Général de la

Plus en détail

La mission du Carrefour de formation, de recherche et de référence de l AQRP Fusionner et diffuser les savoirs pour changer les pratiques

La mission du Carrefour de formation, de recherche et de référence de l AQRP Fusionner et diffuser les savoirs pour changer les pratiques La mission du Carrefour de formation, de recherche et de référence de l AQRP Fusionner et diffuser les savoirs pour changer les pratiques Nature du projet Mise en place d un Carrefour de formation, de

Plus en détail

AVENIR jeunes : dispositif régional d insertion professionnelle des 16-25 ans. Participation au colloque du 7 avril 2011

AVENIR jeunes : dispositif régional d insertion professionnelle des 16-25 ans. Participation au colloque du 7 avril 2011 AVENIR jeunes : dispositif régional d insertion professionnelle des 16-25 ans Participation au colloque du 7 avril 2011 Le Service Public Régional d insertion et de Formation Professionnelles Les principes

Plus en détail

Prenons également en considération certains éléments notoires de notre étude comme :

Prenons également en considération certains éléments notoires de notre étude comme : Mesdames et Messieurs, Au regard d une analyse de la situation des aidants sur le plan national, au regard des rencontres avec les principaux acteurs de l accompagnement des aidants familiaux en Maine

Plus en détail

La prévention des risques psychosociaux

La prévention des risques psychosociaux La prévention des risques psychosociaux MIEUX CONNAITRE LES RISQUES : DÉFINITIONS Les risques psychosociaux La notion de risques psychosociaux correspond, selon le Ministère du travail, aux risques professionnels,

Plus en détail

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS»

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» 1/ LE CONTEXTE 1.1 VERS UNE NOUVELLE POLITIQUE TOURISTIQUE DES TERRITOIRES Le règlement d intervention 2007-2013 proposait

Plus en détail

1. Fonctionnement des CHSCT académique et départementaux

1. Fonctionnement des CHSCT académique et départementaux Programme annuel de prévention académique pour l année civile 2013 RECTORAT Secrétariat Général Le programme annuel de prévention académique 2013 a été rédigé en s appuyant sur les orientations stratégiques

Plus en détail

Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers

Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers FORMADOC 2- Loire 2011-2012 Julie Kalecinski Vanessa Dutertre Franck Chauvin Centre

Plus en détail

CONSULTATION OUVERTE «PARTAGEONS NOS EXPERIENCES POUR AGIR SUR LES

CONSULTATION OUVERTE «PARTAGEONS NOS EXPERIENCES POUR AGIR SUR LES CONSULTATION OUVERTE «PARTAGEONS NOS EXPERIENCES POUR AGIR SUR LES INEGALITES SOCIALES DE SANTE» PRESENTATION DE LA CONSULTATION ET DES QUESTIONNAIRES La Société Française de Santé Publique lance une large

Plus en détail

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION 1 LES MAISONS REGIONALES DE LA SANTE MRS (programme 2) Enjeux et objectifs Le dispositif des «Maisons Régionales de la Santé» voté en 2010 incarne de

Plus en détail

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DEES * DOSSIER DE PRÉSENTATION *Certification Professionnelle Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale Niveau I -enregistré au RNCP

Plus en détail

Qualité et sécurité en santé Sécurisation de la prise en charge des résidents.

Qualité et sécurité en santé Sécurisation de la prise en charge des résidents. Qualité et sécurité en santé Sécurisation de la prise en charge des résidents. Journée de Prévention du risque infectieux en Rhône-Alpes en FAM MAS et IME LYON 17/10/2013 Plan de la présentation Présentation

Plus en détail

La certification V 2010 des établissements de santé : son impact constaté et son impact recherché par la Haute autorité de santé

La certification V 2010 des établissements de santé : son impact constaté et son impact recherché par la Haute autorité de santé La certification V 2010 des établissements de santé : son impact constaté et son impact recherché par la Haute autorité de santé Thomas LE LUDEC Directeur délégué, Directeur de l'amélioration de la qualité

Plus en détail

La prévention du stress et des risques psychosociaux

La prévention du stress et des risques psychosociaux Le point sur La prévention du stress et des risques psychosociaux Avec plus de 20% de salariés se déclarant stressés au travail, les entreprises doivent faire face à un enjeu majeur de santé, mais aussi

Plus en détail

BILAN DE CARRIERE. La convergence de 2 mondes : Les Ressources Humaines Le développement personnel & l engagement relationnel www.elansol.

BILAN DE CARRIERE. La convergence de 2 mondes : Les Ressources Humaines Le développement personnel & l engagement relationnel www.elansol. - 1 - Conseil RH et Formation BILAN DE CARRIERE La convergence de 2 mondes : Les Ressources Humaines Le développement personnel & l engagement relationnel www.elansol.fr L heure est au changement et, pour

Plus en détail

Prévenir les risques psychosociaux

Prévenir les risques psychosociaux Prévenir les risques psychosociaux ressources humaines Prévenir les risques psychosociaux Des outils pour agir sur la pénibilité et préserver la santé au travail Élodie MONTREUIL Maquette intérieure :

Plus en détail

PROJET DE PROGRAMME ACADEMIQUE ANNUEL DE PREVENTION

PROJET DE PROGRAMME ACADEMIQUE ANNUEL DE PREVENTION PROJET DE PROGRAMME ACADEMIQUE ANNUEL DE PREVENTION Année 2012-2013 CADRE REGLEMENTAIRE Décret 82-453 du 28 mai 1982 modifié par le décret 2011-774 du 28 juin 2011. Article 61 Chaque année, le président

Plus en détail

Guide de prévention des risques professionnels dans les métiers de la Propreté D. BEAUMONT (CRAMIF), C.CAIL (CMIE), M TRIMBACH (ACMS)

Guide de prévention des risques professionnels dans les métiers de la Propreté D. BEAUMONT (CRAMIF), C.CAIL (CMIE), M TRIMBACH (ACMS) Guide de prévention des risques professionnels dans les métiers de la Propreté D. BEAUMONT (CRAMIF), C.CAIL (CMIE), M TRIMBACH (ACMS) CISME 23 et 24 octobre 2012 Pourquoi ce guide? Des métiers en plein

Plus en détail

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France DIRECTION GÉNÉRALE DES RESSOURCES HUMAINES PARIS, LE 25 JANVIER 2010 DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France Dans le cadre de sa responsabilité

Plus en détail

Démarches de prévention des RPS : comment les évaluer?

Démarches de prévention des RPS : comment les évaluer? Colloque «De la prévention des RPS à la performance en entreprises : comment agir?» - Lyon, 6 novembre 2014 Démarches de prévention des RPS : comment les évaluer? Dominique Chouanière Direction Générale

Plus en détail

CQPP Encadrement d équipe

CQPP Encadrement d équipe CQPP Encadrement d équipe OBJECTIFS ET PROGRAMME ASSOCIES (23 jours) COMPETENCE 1 (2 jours) Spécifique Organiser la production sur son périmètre d activité PROGRAMME : Contenu à finaliser (JCA) module

Plus en détail

Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE :

Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE : Le 31 janvier 2006 Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE : 1 - Les étapes de la construction du programme à Aubervilliers. 2 - Les orientations générales du dispositif de Réussite Éducative. 3 - Les

Plus en détail

LE PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION ACADEMIQUE ORLEANS-TOURS 2013

LE PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION ACADEMIQUE ORLEANS-TOURS 2013 Le mardi 9 avril 2013 LE PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION ACADEMIQUE ORLEANS-TOURS 2013 Le programme annuel de prévention 2013 pour l académie d Orléans-Tours a été rédigé en s appuyant sur les orientations

Plus en détail

Société de Médecine de Santé au Travail Dauphiné-Savoie

Société de Médecine de Santé au Travail Dauphiné-Savoie Société de Médecine de Santé au Travail Dauphiné-Savoie Journée du 23 mars 2012 «Pénibilité» www.aravis.aract.fr 23 mars 2012 N 1 Une étude sur les accords et plans d actions «séniors» Une étude commanditée

Plus en détail

ADAPTABILITE. Les Formations En Sécurité Des Risques Professionnels.

ADAPTABILITE. Les Formations En Sécurité Des Risques Professionnels. RIGUEUR CONFIANCE EXIGENCE ECOUTE EXPERTISE RESPECT ADAPTABILITE Les Formations En Sécurité Des Risques Professionnels. Des outils pragmatiques, des Conseils sur mesures pour faire avancer la Santé & Sécurité

Plus en détail

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance Appel à projets 2011 Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire En partenariat avec le ministère de l Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative Avec

Plus en détail

Sensibilisation aux campagnes nationales (cancer du sein, VIH, diabète, maladies cardio vasculaires, nutrition santé..)

Sensibilisation aux campagnes nationales (cancer du sein, VIH, diabète, maladies cardio vasculaires, nutrition santé..) 1 Enjeu : Dans le contexte socio-économique et sanitaire du Département des Ardennes, les Centres Sociaux structures de proximité peuvent jouer un véritable rôle dans l amélioration de la santé des habitants,

Plus en détail

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON - VU la loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

Grille d autoévaluation

Grille d autoévaluation Introduction Grille d autoévaluation de la qualité des pratiques de soutien à la parentalité en hébergement social Cette grille d auto-évaluation s inscrit dans la démarche d évaluation interne préconisée

Plus en détail

LES ENJEUX DE L ÉVALUATION ET DE LA PRÉVENTION DES RISQUES

LES ENJEUX DE L ÉVALUATION ET DE LA PRÉVENTION DES RISQUES LES ENJEUX DE L ÉVALUATION ET DE LA PRÉVENTION DES RISQUES - Répondre à une obligation réglementaire : L évaluation des risques et la formalisation du document unique a fait l objet d un décret de novembre

Plus en détail