E4 - Faire l exercice d entraînement : Surveillance des infections nosocomiales en maternité : - Introduire les bases de données relationnelles.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "E4 - Faire l exercice d entraînement : Surveillance des infections nosocomiales en maternité : - Introduire les bases de données relationnelles."

Transcription

1 E4 - Faire l exercice d entraînement : Surveillance des infections nosocomiales en maternité : - Introduire les bases de données relationnelles. Temps estimé nécessaire à l entraînement 1 H 30 Objectifs à consolider visés 41. Créer un bouton de relation 42. Régler les propriétés relationnelles 43. Relier une vue 44. Déplacer et redimensionner un bouton. 45. Créer une vue reliée. 46. Entrer des données dans votre nouveau système de bases de données. 47. Comprendre les relations entre tables. Le réseau de surveillance des infections nosocomiales (IN) en Maternité, MATER Sud Est, coordonné par le C.CLIN Sud Est existe depuis le 1 janvier Il propose une méthodologie standardisée de surveillance des IN (acquises à l hôpital) dans les maternités Dans l exercice d entraînement E1, Vous avez créé l application EPI INFO 2002 conforme au dictionnaire de données et aux écrans fournis. Dans l exercice E2, vous avez saisi quelques données dans cette application. Dans l exercice E3, vous avez renforcé les règles de contrôle (contraintes d intégrité) de votre application en vous servant d une version plus complète du dictionnaire des données fourni page 71. Voici une nouvelle conception de l application : elle repose sur la constatation qu il existe une relation 0,1 entre les pages regroupées «Informations sur la mère» et soit la page «Accouchement» par voie basse, soit la page «Accouchement» par césarienne. Autrement dit que les données enregistrées dans la page «Accouchement» sont pour chaque dossier systématiquement à moitié vides (pour le type d accouchement non concerné). Voici donc le schéma conceptuel simplifié que nous vous proposons : Mère Informations sur la mère+ Infection de la mère + Bébés 0,1 0,1 Accouchement Voie Basse Accouchement par césarienne Premiers pas dans Epi Info Louis AYZAC

2 Le dictionnaire des données s en trouve bien sûr modifié. Il présente maintenant trois objet distincts : Mère, Accouchement vois basse, Accouchement par césarienne. DICTIONNAIRE DES DONNEES (version 3 «relationnelle») MERE «PATIENTE» Nom Définition Type Taille Valeurs autorisées Autres Contraintes Info NUMERO Numéro d'ordre de la patiente N 5 0 à MATER Code de la maternité T 2 Attribué par le coordonnateur ANNAIS Année de naissance de la patiente N 2 53 à 85 PARIT Parité N 2 1 à 20 DATEDACCOU Date d'accouchement DE 10 AGE Age de la patiente au moment de l accouchement ( en années). N 2 =An(DATEDACCOU) ANNAIS DATEDESORT Date de sortie du service DE 10 DATEDESORT < IUGROSS Infection urinaire pendant la grossesse TCL 1 Oui, Non, Inconnu INFURI Infection urinaire à l'entrée TCL 1 Oui, Non, Inconnu HYPERTT Hyperthermie du travail TCL 1 Oui, Non, Inconnu RPM RPM >= 12 heures avant TCL 1 Oui, Non, Inconnu l'hospitalisation PERTSANG Perte de sang > 800 ml TCL 1 Oui, Non, Inconnu CESARIENNE Césarienne CC 1 Oui, Non CESAR Accouchement par césarienne REL Relié à la vue «CESAR» Uniquement Si «CESARIENNE = OUI AVB Accouchement par voie basse REL Relié à la vue «AVB» Uniquement Si CESARIENNE Oui INFACQ Infection acquise ciblée de la mère TCL 1 Oui, Non, Inconnu BACTRIMIE Bactériémie nosocomiale de la mère TCL 1 Oui, Non, Inconnu DATEBACT Date de la bactériémie DE 10 DATEBACT > Caché si BACTRIMIE. DATEBACT < ENDOMETRITE Endométrite TCL 1 Oui, Non, Inconnu DATEENDO Date de l'endométrite DE 10 DATEENDO > Caché si ENDOMETRIE DATEENDO < INFURINAIR Bactériurie nosocomiale de la mère TCL 1 Oui, Non, Inconnu Premiers pas dans Epi Info Louis AYZAC

3 DATEINFURI Date de la bactériurie DE 10 DATEINFURI > INFSITOP Infection du site opératoire (ISO) ou infection pelvienne Caché si INFURINAIR. DATEINFURI < TCL 1 Oui, Non, Inconnu DATEISO Date de l'iso DE 10 DATEISO > TYPEISO Type de l'iso (Code) TCD 1 DATEISO < 1 Superficielle 2 Profonde 3 Organe/ espace Caché si INFSITOP Caché si INFSITOP NTYPEISO Type de l'iso (en clair) T INFCATHTER Infection locale sur voie d'abord TCL 1 Oui, Non, Inconnu vasculaire (ILVAV) DATEINFCAT Date de l'ilvav DE 10 DATEINFCAT > Caché si INFCATHTER DATEINFCAT < DATEDESORT INFSEIN Infection du sein / lymphangite TCL 1 Oui, Non, Inconnu Obligatoire. DATEINFSEI Date de l'infection du sein / lymphangite DE 10 DATEINFSEI > Caché si INFSEIN DATEINFSEI < SYNDINF Syndrome infectieux non étiqueté TCL 1 Oui, Non, Inconnu DATESYNINF Date du syndrome infectieux non étiqueté DE 10 DATESYNINF > Caché si SYNDINF. DATESYNINF < NBRVIVANTS Nombre de bébés vivants N 1 0 à 9 NBMUTS Nombre de bébés mutés N 1 0 à 9 INFBEBE Infection du bébé TCL 1 1 Oui 3-Sans objet INFCUTANE Infection cutanée du bébé TCL Oui INFOCULAIRE Infection oculaire du bébé TCL Oui Obligatoire. Premiers pas dans Epi Info Louis AYZAC

4 INFOSTEOAR Infection ostéo-articulaire du bébé TCL Oui MENINGITE Méningite du bébé TCL Oui INFURIN Infection urinaire du bébé TCL Oui SEPTICEMIE Septicémie du bébé TCL Oui INFCORDON Infection du cordon du bébé TCL Oui Accouchements Voie Basse «AVB» PRIDUR Péridurale TCL 1 Oui, Non, Inconnu DELIVRART Délivrance artificielle / révision utérine TCL 1 Oui, Non, Inconnu FORCEPS Manœuvres extractives instrumentales TCL 1 Oui, Non, Inconnu (forceps, ventouse) TV Nombre de TV > 5 après ouverture de TCL 1 Oui, Non, Inconnu l'œuf DECLANCH Déclenchement TCL 1 Oui, Non, Inconnu ABSTREPTOB Antibioprophylaxie / strepto B TCL 1 Oui, Non, Inconnu SONDEVAC Nombre de sondages évacuateurs N 2 0 à 15 ; 99 si inconnu Accouchements par césarienne «CESAR» PROPH Césarienne prophylactique TCL 1 Oui, Non, Inconnu CESAR1 Première césarienne TCL 1 Oui, Non, Inconnu ANTIBIO Antibioprophylaxie TCL 1 Oui, Non, Inconnu ANESTHG Anesthésie générale TCL 1 Oui, Non, Inconnu SAD Sonde urinaire à demeure TCL 1 Oui, Non, Inconnu BC : Boite de contrôle (bouton radio). CC : Case à cocher. DE : Date européenne (DD/MM/YYYY). N : Numérique. REL : Bouton de relation. T : Texte. TCD : Texte Codé. TCL : Texte Comment Légal. Premiers pas dans Epi Info Louis AYZAC

5 6 - ECRANS DU PROJET Page «Mère» Page «Infections Mère» Premiers pas dans Epi Info Louis AYZAC

6 Page «Bébés» Page «Accouchement Voie Basse» Page «Accouchement Voie par Césarienne» Premiers pas dans Epi Info Louis AYZAC

7 REALISATION DE L EXERCICE Objectifs visés 1 Copiez le projet «MATER» dans un nouveau projet «MATEREL». 2 Ouvrez le nouveau projet «MATEREL» Supprimez la page «Accouchement». 4 Créez le champ CESARIENNE «Césarienne» de type «Case à cocher», 21 Obligatoire dans la page «Mère». 5 Créez le champ AVB (bouton) «Accouchement Voie Basse» de type 41, 42 «Relation», dans la page «Mère». 6 Créez la vue «AVB» qui est reliée au bouton «AVB» Créez le champ PRIDUR «Péridurale» de type «Texte Comment LegalL», 18, 8, 9 dans la vue «AVB». 8 Créez le champ DELIVRART «Délivrance artificielle / révision utérine» 18, 8, 9 de type «Texte Comment LegalL», dans la vue «AVB». 9 Créez le champ FORCEPS «Manœuvres extractives instrumentales de 18, 8, 9 taille (forceps, ventouse)» de type «Texte Comment LegalL», dans la vue «AVB». 10 Créez le champ TV «Nombre de TV > 5 après ouverture de l'œuf» de type 18, 8, 9 «Texte Comment LegalL», dans la vue «AVB». 11 Créez le champ DECLANCH «Déclenchement» de type «Texte Comment 18, 8, 9 LegalL», dans la vue «AVB». 12 Créez le champ ABSTREPTOB «Antibioprophylaxie / strepto B» de type 18, 8, 9 «Texte Comment LegalL», dans la vue «AVB». 13 Créez le champ SONDEVAC «Nombre de sondages évacuateurs» de type 7, 9, 19 «Numérique», compris entre 0 et 15 ; 99 = inconnu dans la vue «AVB». 14 Créez le champ CESAR (bouton) «Accouchement par Césarienne» de 41, 42 type «Relation», dans la page «Mère». 15 Créez la vue «CESAR» qui est reliée au bouton «CESAR» Créez le champ PROPH «Césarienne prophylactique» de type «Texte 18, 8, 9 Comment LegalL», dans la vue «CESAR». 17 Créez le champ CESAR1 «Première césarienne» de type «Texte Comment 18, 8, 9 LegalL», dans la vue «CESAR». 18 Créez le champ ANTIBIO «Antibioprophylaxie» de type «Texte Comment 18, 8, 9 LegalL», dans la vue «CESAR». 19 Créez le champ ANESTHG «Anesthésie générale» de type «Texte 18, 8, 9 Comment LegalL»,. 20 Créez le champ SAD «Sonde urinaire à demeure» de type «Texte 18, 8, 9 Comment LegalL», dans la vue «CESAR». Premiers pas dans Epi Info Louis AYZAC

8 Premiers pas dans Epi Info Louis AYZAC

E3 - Faire l exercice d entraînement : Surveillance des infections nosocomiales en maternité : Travailler sur / Développer le code de contrôle.

E3 - Faire l exercice d entraînement : Surveillance des infections nosocomiales en maternité : Travailler sur / Développer le code de contrôle. E3 - Faire l exercice d entraînement : Surveillance des infections nosocomiales en maternité : Travailler sur / Développer le code de contrôle. Temps estimé nécessaire à l entraînement 1 H 30 Objectifs

Plus en détail

E8 - Faire l exercice d entraînement : Surveillance des infections nosocomiales en maternité : Produire les résultats avec des programmes

E8 - Faire l exercice d entraînement : Surveillance des infections nosocomiales en maternité : Produire les résultats avec des programmes E8 - Faire l exercice d entraînement : Surveillance des infections nosocomiales en maternité : Produire les résultats avec des programmes Temps estimé nécessaire à l entraînement 1 H 30 Objectifs à consolider

Plus en détail

Evolution des résultats des maternités de 1999 à 2012

Evolution des résultats des maternités de 1999 à 2012 Evolution des résultats des maternités de à 212 E. Caillat-Vallet, L. Ayzac PARTICIPATION DES MATERNITES 9 8 7 6 3 2 1 6 2 Nombre de maternités ayant participé 3 9 21 22 23 2 2 66 7 maternités inscrites

Plus en détail

54 maternités ont surveillé au moins un quadrimestre au sein du réseau Mater Sud-Est entre le 01/01/2001 et le 31/12/2001.

54 maternités ont surveillé au moins un quadrimestre au sein du réseau Mater Sud-Est entre le 01/01/2001 et le 31/12/2001. N 5 Novembre 2002 Résumé des résultats de 2001 54 maternités ont surveillé au moins un quadrimestre au sein du réseau Mater Sud-Est entre le 01/01/2001 et le 31/12/2001. 31460 accouchements ont été pris

Plus en détail

Résultats de la surveillance des infections nosocomiales en maternité

Résultats de la surveillance des infections nosocomiales en maternité Basse-Normandie Bretagne Centre Pays de la Loire St Pierre et Miquelon Résultats de la surveillance des infections nosocomiales en maternité Année 2006 Marion OLIVIER, Nadine GARREAU, Pascal JARNO, Benoît

Plus en détail

N 9 novembre maternités ont surveillé au moins un quadrimestre au sein du réseau Mater Sud-Est entre le 01/01/2003 et le 31/12/2003.

N 9 novembre maternités ont surveillé au moins un quadrimestre au sein du réseau Mater Sud-Est entre le 01/01/2003 et le 31/12/2003. N 9 novembre 2004 Résumé des résultats de 2003 53 maternités ont surveillé au moins un quadrimestre au sein du réseau Mater Sud-Est entre le 01/01/2003 et le 31/12/2003. 32917 accouchements ont été pris

Plus en détail

Exercices de codage pour le réseau Maternité. Journée de novembre 2009

Exercices de codage pour le réseau Maternité. Journée de novembre 2009 Exercices de codage pour le réseau Maternité Journée de novembre 2009 Exemple 1 (R. Girard) Madame MA., née en 1983. DR 20/07/2008 Consultations grossesse : 17/11/2008 : primipare, pas d ATCD StreptoB,

Plus en détail

PROBLEMATIQUES LOCALES DES TRANSMISSIONS INFECTIEUSES

PROBLEMATIQUES LOCALES DES TRANSMISSIONS INFECTIEUSES PROBLEMATIQUES LOCALES DES TRANSMISSIONS INFECTIEUSES 3 E M E S J O U R N É E S D E P É R I N ATA L I T É D E M AY O T T E 1 3es JPM A.Milllot Praticien Hygiéniste CHM LA MATERNITÉ DU CHM Un service maternité

Plus en détail

Epidémiologie et prévention des infections nosocomiales en maternité

Epidémiologie et prévention des infections nosocomiales en maternité Epidémiologie et prévention des infections nosocomiales en maternité 05 avril 2016 GHER Saint-Benoit Dr Françoise TISSOT GUERRAZ, Médecin hygiéniste spécialiste en Gynécologie médicale, Biologie Humaine

Plus en détail

Mater Rapport annuel du réseau de surveillance des infections nosocomiales en maternité. Juin 2014

Mater Rapport annuel du réseau de surveillance des infections nosocomiales en maternité. Juin 2014 Rapport annuel du réseau de surveillance des infections nosocomiales en maternité Mater 2013 Juin 2014 CClin Sud-Est Hôpital Henry Gabrielle Villa Alice 20 rte de Vourles 69230 Saint Genis Laval Tel :

Plus en détail

N 23 novembre Surveillance des accouchées. Caractéristiques de la population surveillée

N 23 novembre Surveillance des accouchées. Caractéristiques de la population surveillée Résumé des résultats de 2010 N 23 novembre 2011 73 maternités ont surveillé au moins un quadrimestre au sein du réseau Mater Sud-Est entre le 01/01/2010 et le 31/12/2010. 63182 accouchements ont été pris

Plus en détail

Audit de pratique professionnelle:

Audit de pratique professionnelle: Audit de pratique professionnelle: le sondage évacuateur stérile Réseau de Surveillance des Infections Nosocomiales en Maternité L. Ayzac, P. Battagliotti, M. Berland, M. Besson, R. Girard, C. Haond. Contexte

Plus en détail

Présentation du thème «Prévention et Prise en charge de l hémorragie du post-partum immédiat»

Présentation du thème «Prévention et Prise en charge de l hémorragie du post-partum immédiat» Présentation du thème «Prévention et Prise en charge de l hémorragie du post-partum immédiat» Importance du thème L hémorragie du post-partum (HPP) est l une des complications obstétricales les plus redoutées.

Plus en détail

Est-ce que le tabagisme de la mère augmente la fé fréquence des infections nosocomiales? Etude conduite aux HCL

Est-ce que le tabagisme de la mère augmente la fé fréquence des infections nosocomiales? Etude conduite aux HCL Est-ce que le tabagisme de la mère augmente la fé fréquence des infections nosocomiales? Etude conduite aux HCL M Berland, R Girard, L Ayzac, M Bourjault, N Rat, MH Metzger, R Rudigoz, ML Valdeyron, P

Plus en détail

L analyse des causes Retour d expérience en néonatologie

L analyse des causes Retour d expérience en néonatologie La 1 ère Université Maghrébine d hygiène et de sécurité des soins Sousse, 2-5 septembre 2012 L analyse des causes Retour d expérience en néonatologie Nouara Baghdadi Présentation Martine Erb Revue de mortalité-morbidité

Plus en détail

Enquête régionale de prévalence. des infections nosocomiales 2009

Enquête régionale de prévalence. des infections nosocomiales 2009 Enquête régionale de prévalence des infections nosocomiales 2009 Résultats Régionaux 4904 patients, provenant de 30 établissements, ont été inclus dans l enquête de prévalence réalisée en 2009 en Franche

Plus en détail

Chapitre 5 Gérer les données de base dans «Analyse». Temps estimé nécessaire à l acquisition.. 0 H 45

Chapitre 5 Gérer les données de base dans «Analyse». Temps estimé nécessaire à l acquisition.. 0 H 45 Chapitre 5 Gérer les données de base dans «Analyse». Temps estimé nécessaire à l acquisition.. 0 H 45 A la fin de ce chapitre, vous devez savoir page E5 - Faire l exercice d entraînement : Surveillance

Plus en détail

COUT ET EFFICACITE. versus

COUT ET EFFICACITE. versus PREVENTION IMF PRECOCE A SGB COUT ET EFFICACITE p g Intrapartum p par PCR p versus Dé i A Anténatal é l par C Culture l 17th Nov. 2010 2 ACNBH 41ème Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Toulouse,

Plus en détail

Chapitre 5 Gérer les données de base dans «Analyse». Temps estimé nécessaire à l acquisition.. 0 H 45

Chapitre 5 Gérer les données de base dans «Analyse». Temps estimé nécessaire à l acquisition.. 0 H 45 Chapitre 5 Gérer les données de base dans «Analyse». Temps estimé nécessaire à l acquisition.. 0 H 45 A la fin de ce chapitre, vous devez savoir page A5 - Faire l exercice Obstétrique Prénatal - Gérer...97

Plus en détail

Streptocoques bêta hémolytiques du groupe A : organisation de l alerte

Streptocoques bêta hémolytiques du groupe A : organisation de l alerte Streptocoques bêta hémolytiques du groupe A : organisation de l alerte et CAT en maternité Journée Mater du 8 octobre 2015 MA Confesson CH Mâcon ML Valdeyron HFME Bron HCL Introduction Streptocoque A (S.

Plus en détail

QUESTIONNAIRES SUR LES INFECTIONS DU POST-PARTUM À STREPTOCOCCUS PYOGENES (STREPTOCOQUE DU GROUPE A BÉTA HÉMOLYTIQUE) DANS L INTER-RÉGION OUEST

QUESTIONNAIRES SUR LES INFECTIONS DU POST-PARTUM À STREPTOCOCCUS PYOGENES (STREPTOCOQUE DU GROUPE A BÉTA HÉMOLYTIQUE) DANS L INTER-RÉGION OUEST Basse-Normandie Bretagne Centre Pays de la Loire St Pierre et Miquelon QUESTIONNAIRES SUR LES INFECTIONS DU POST-PARTUM À STREPTOCOCCUS PYOGENES (STREPTOCOQUE DU GROUPE A BÉTA HÉMOLYTIQUE) DANS L INTER-RÉGION

Plus en détail

1) CESARIENNE CODE ROUGE* : DELAI DECISION/NAISSANCE < 15 MINUTES

1) CESARIENNE CODE ROUGE* : DELAI DECISION/NAISSANCE < 15 MINUTES Rédacteur : C. BRIGITTE C. LECEFEL- LEBIL CHU MARTINIQUE MFME Service Gynécologie Obstétrique CESARIENNE EN URGENCE LES CODES COULEUR Vérificateurs : Dr R ADEGBINDIN - Dr H GUEYE Dr R RONIN Ref : Créé

Plus en détail

MATER SUD-EST 2008. Rapport annuel du réseau de surveillance des infections nosocomiales en maternité. Juin 2009

MATER SUD-EST 2008. Rapport annuel du réseau de surveillance des infections nosocomiales en maternité. Juin 2009 Rapport annuel du réseau de surveillance des infections nosocomiales en maternité MATER SUD-EST 2008 Juin 2009 CCLIN Sud-Est Hôpital Henry Gabrielle Villa Alice 20 rte de Vourles 69230 Saint Genis Laval

Plus en détail

ANTIBIOPROPHYLAXIE EN OBSTETRIQUE

ANTIBIOPROPHYLAXIE EN OBSTETRIQUE ANTIBIOPROPHYLAXIE EN OBSTETRIQUE Les accouchements par voie basse Docteur AM DUMAS Docteur C BATTIE Centre hospitalier Lyon Sud Prévalence des infections? Prescription d antibiotiques dans 17 à 41% des

Plus en détail

Signalement des infections invasives à streptocoque du groupe A en post-partum ou post-opératoire

Signalement des infections invasives à streptocoque du groupe A en post-partum ou post-opératoire Signalement des infections invasives à streptocoque du groupe A en post-partum ou post-opératoire CCLIN Paris Nord, 25 mars 2004, Journées des CLIN A. Lepoutre, L. Denoeud, B. Coignard InVS/DMI/NOA Infections

Plus en détail

Réseau de Surveillance des Infections Nosocomiales en Maternité MATER PROTOCOLE. Version 15 - Décembre 2014

Réseau de Surveillance des Infections Nosocomiales en Maternité MATER PROTOCOLE. Version 15 - Décembre 2014 Réseau de Surveillance des Infections Nosocomiales en Maternité MATER PROTOCOLE Version 15 - Décembre 2014 CClin SUD-EST Hôpital Henry Gabrielle Villa Alice, 20 route de Vourles 69230 Saint Genis Laval

Plus en détail

N 2 Mai 2001 LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES EN MATERNITE

N 2 Mai 2001 LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES EN MATERNITE 1 LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES EN MATERNITE N 2 Mai 2001 La réunion annuelle du réseau Mater Sud-Est s est déroulée le 23 novembre dernier en présence de nombreux représentants des services

Plus en détail

PRÉVENTION DES INFECTIONS MATERNO-FŒTALES À STREPTOCOQUES B ANTIBIOPROPHYLAXIE

PRÉVENTION DES INFECTIONS MATERNO-FŒTALES À STREPTOCOQUES B ANTIBIOPROPHYLAXIE RÉFÉRENTIEL : Prévention des infections materno-fœtales à streptocoques B antibioprophylaxie Page 1/5 RÉFÉRENTIELS D OBSTÉTRIQUE PRÉVENTION DES INFECTIONS MATERNO-FŒTALES À STREPTOCOQUES B ANTIBIOPROPHYLAXIE

Plus en détail

Les précautions sont toujours d actualité. Autour d un cas d endométrite sur AVB

Les précautions sont toujours d actualité. Autour d un cas d endométrite sur AVB Le Strepto A n a napas disparu! Les précautions sont toujours d actualité Autour d un cas d endométrite sur AVB Journée Mater du 29 septembre 2016 M.A. Confesson CH Mâcon Introduction Streptocoque A ou

Plus en détail

L ACCOUCHEMENT INOPINE EN PRE HOSPITALIER. Aurélie DURAND Géraldine DALL ACQUA 4 avril 2012 CESU 03

L ACCOUCHEMENT INOPINE EN PRE HOSPITALIER. Aurélie DURAND Géraldine DALL ACQUA 4 avril 2012 CESU 03 L ACCOUCHEMENT INOPINE EN PRE HOSPITALIER Aurélie DURAND Géraldine DALL ACQUA 4 avril 2012 CESU 03 CONTEXTE ACCOUCHEMENT : ensemble des phénomènes qui conduisent à l expulsion du fœtus et des annexes.

Plus en détail

Risque infectieux néonatal

Risque infectieux néonatal PCT au SANG du CORDON Risque infectieux néonatal 08/10/2014 Dr Catherine BATTIE Dr Hocine BOUAMARI HFME 1 MARQUEURS INFLAMMATOIRES APRES INJECTION D UNE TOXINE BACTERIENNE modified from Dandona & Bohuon,

Plus en détail

Plan de soins : Accouchement après une césarienne

Plan de soins : Accouchement après une césarienne Plan de soins : Accouchement après une césarienne Avertissement Ce document présente des renseignements généraux. Il ne vise pas à remplacer les conseils d un professionnel qualifié. Consultez un professionnel

Plus en détail

Prévalence des infections nosocomiales, France, 2006 (résultats définitifs)

Prévalence des infections nosocomiales, France, 2006 (résultats définitifs) Prévalence des infections nosocomiales, France, 2006 (résultats définitifs) Institut de veille sanitaire (InVS), pour le Réseau d alerte, d investigation et de surveillance des infections nosocomiales

Plus en détail

Thèse pour l obtention du Doctorat en Médecine (Diplôme d État) Francette Alta MOULANGA

Thèse pour l obtention du Doctorat en Médecine (Diplôme d État) Francette Alta MOULANGA Prévention de la Transmission Mère- Enfant (PTME) du VIH. Expérience du Centre Hospitalier de Libreville (Gabon). Thèse pour l obtention du Doctorat en Médecine (Diplôme d État) Francette Alta MOULANGA

Plus en détail

Surveillance des infections urinaires nosocomiales avec ou sans sonde à demeure

Surveillance des infections urinaires nosocomiales avec ou sans sonde à demeure Basse-Normandie Bretagne Centre Pays de la Loire St Pierre et Miquelon Surveillance des infections urinaires nosocomiales avec ou sans sonde à demeure Résultats - Année 2007 Coordination Inter-régionale

Plus en détail

La surveillance des infections nosocomiales. Que peut-on, que doit-on surveiller?

La surveillance des infections nosocomiales. Que peut-on, que doit-on surveiller? La surveillance des infections nosocomiales Que peut-on, que doit-on surveiller? Pourquoi cette question??? la surveillance des infections = suivi dans le temps de la fréquence d'une infection pour évaluer

Plus en détail

Il revient progressivement à sa taille initiale, 9 cm, entièrement pelvien

Il revient progressivement à sa taille initiale, 9 cm, entièrement pelvien L involution utérine est le phénomène essentiel. L utérus à terme avait acquis un volume considérable, atteignant 32 à 34 cm de hauteur suspubienne Il revient progressivement à sa taille initiale, 9 cm,

Plus en détail

Quel plan d échantillonnage pour les contrôles de l eau utilisée pour les soins standard?

Quel plan d échantillonnage pour les contrôles de l eau utilisée pour les soins standard? Quel plan d échantillonnage pour les contrôles de l eau utilisée pour les soins standard? Jacqueline GRANDO Unité d Hygiène et d Epidémiologie - PAM S2RV Groupement Hospitalier Est Hospices Civils de Lyon

Plus en détail

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée)

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée) Fiche Grossesse Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée) I. Généralités Dans cette fiche, certaines informations

Plus en détail

sur les infections nosocomiales en maternité du Groupement Hospitalier Sud

sur les infections nosocomiales en maternité du Groupement Hospitalier Sud Impactdes facteurs socio économico culturels sur les infections nosocomiales en maternité du Groupement Hospitalier Sud des Hospices Civils de Lyon Journée 2014 du réseau MATER Françoise Dupré, Eva Ballester,

Plus en détail

Prélèvements bactériologiques

Prélèvements bactériologiques Prélèvements bactériologiques Diagnostique direct : on recherche la bactérie responsable de l infection. Le prélèvement peut se faire soit au niveau du foyer infectieux soit à distance. Importance de :

Plus en détail

Les indicateurs de lutte contre les infections nosocomiales

Les indicateurs de lutte contre les infections nosocomiales Le CH de Saint Jean d Angély vous informe. Le Ministère de la Santé et la Haute Autorité de Santé sont engagés depuis 2008 dans la généralisation d indicateurs de qualité. Ces indicateurs répondent à l

Plus en détail

Infections associées aux soins. Année 2015

Infections associées aux soins. Année 2015 Source : BilanLin Infections associées aux soins nnée 2015 Hygiène des mains Indicateur de consommation de produits hydro alcooliques (ICSH.2) Cet indicateur est un marqueur indirect de la mise en œuvre

Plus en détail

Rapport données PMSI CHPG MONACO

Rapport données PMSI CHPG MONACO Rapport données PMSI CHPG MONACO 2012 2013 2014 Sommaire 1. Contexte... 4 1.1 Les objectifs assignés au réseau... 4 1.2 Les différents types de maternité... 5 1.2.1 Maternité de Type I... 5 1.2.2 Maternité

Plus en détail

AVAC= accouchement vaginal après césarienne TVBAC= tentative de voie basse sur utérus cicatriciel UC= utérus cicatriciel RU= rupture utérine

AVAC= accouchement vaginal après césarienne TVBAC= tentative de voie basse sur utérus cicatriciel UC= utérus cicatriciel RU= rupture utérine QCM test (DPC Utérus cicatriciel) AVAC= accouchement vaginal après césarienne TVBAC= tentative de voie basse sur utérus cicatriciel UC= utérus cicatriciel RU= rupture utérine 1) Concernant l épidémiologie

Plus en détail

Pertinence des césariennes au sein du réseau de santé périnatale d auvergne (RSPA)

Pertinence des césariennes au sein du réseau de santé périnatale d auvergne (RSPA) Pertinence des césariennes au sein du réseau de santé périnatale d auvergne (RSPA) Foulhy C, Vendittelli F et les membres du Réseau de Santé Périnatale d Auvergne Pertinence de l APP Vendittelli F et al.

Plus en détail

RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE

RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE 1 Introduction 822 000 naissances en 2012 14 124 à la Réunion (2011) Infections nosocomiales en maternité Mères bébés Fréquence variable selon le mode d accouchement et le

Plus en détail

Secteur de Naissance, secteur à risques pour la certification V2014 : Attendus du référentiel HAS

Secteur de Naissance, secteur à risques pour la certification V2014 : Attendus du référentiel HAS Secteur de Naissance, secteur à risques pour la certification V2014 : Attendus du référentiel HAS Aucun conflit d intérêt Périmètre secteur naissance Secteur à risques est le lieu de prise en charge des

Plus en détail

RETOUR D EXPERIENCE INFECTIONS DU POST-PARTUM À STREPTOCOQUE A

RETOUR D EXPERIENCE INFECTIONS DU POST-PARTUM À STREPTOCOQUE A RETOUR D EXPERIENCE INFECTIONS DU POST-PARTUM À STREPTOCOQUE A Dr Sophie Jobard Pôle de santé de Guingamp 22/04/2016 INFECTIONS DU POST-PARTUM À STREPTOCOQUE A Appelée fièvre puerpérale au 17 ème siècle

Plus en détail

Rapport données PMSI APHM Conception

Rapport données PMSI APHM Conception Rapport données PMSI APHM Conception 2012 2013 2014 Table des matières 1. Contexte... 1 1.1 Les objectifs assignés au réseau... 1 1.2 Les différents types de maternité... 2 1.2.1 Maternité de Type I...

Plus en détail

Atelier 1 Bien coder en Obstétrique. Journée du réseau Périnat Aquitaine, Pessac, 29 avril 2011

Atelier 1 Bien coder en Obstétrique. Journée du réseau Périnat Aquitaine, Pessac, 29 avril 2011 Atelier 1 Bien coder en Obstétrique 1 3 règles non contradictoires - Utiliser toutes les ressources offertes par le PMSI pour décrire l activité médicale - Respecter scrupuleusement les règles du PMSI

Plus en détail

Grossesses gémellaire Gestion de l accouchement F Goffinet

Grossesses gémellaire Gestion de l accouchement F Goffinet Grossesses gémellaire Gestion de l accouchement F Goffinet Maternité Port-Royal INSERM U953 Recherche épidémiologique en santé périnatale et en santé des mères et des enfants Journée Franco-Québecoise,

Plus en détail

Infections Nosocomiales en maternité

Infections Nosocomiales en maternité Infections Nosocomiales en maternité - Définition, Epidémiologie - Stratégies de prévention - Mesures spécifiques Pr AM Rogues Hygiène hospitalière Circulaire du 13 octobre 1988 relative à l'organisation

Plus en détail

XXVI e Congrès National de la Société Française d Hygiène Hospitalière Tours, les 3, 4 et 5 Juin 2015.

XXVI e Congrès National de la Société Française d Hygiène Hospitalière Tours, les 3, 4 et 5 Juin 2015. Dr PERRON Stéphanie Praticien en Hygiène Hospitalière CH SAUMUR (49) & Mme ABLAIN, Cadre de santé, service Gynécologie-Obstétrique Mme AMBLARD, Cadre Supérieur de Santé, service Gynécologie-Obstétrique

Plus en détail

INDICATEURS DE QUALITE ET DE SECURITE DES SOINS MCO

INDICATEURS DE QUALITE ET DE SECURITE DES SOINS MCO INDICATEURS POUR L AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS (IPAQSS) - SEJOURS 2013 Qualité du dossier patient Tenue du Dossier Patient 77/100 B Tenue du Dossier Patient : Cet indicateur

Plus en détail

RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS

RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS 1. INDICATEURS DU TABLEAU DE BORD DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES Le ministère de la santé met à disposition un tableau de bord

Plus en détail

Les nouveaux indicateurs de lutte contre les infections nosocomiales

Les nouveaux indicateurs de lutte contre les infections nosocomiales Les nouveaux indicateurs de lutte contre les infections nosocomiales Dr Karine BLANCKAERT - médecin hygiéniste coordonnateur Antenne Régionale Nord Pas de Calais de Lutte contre les Infections nosocomiales

Plus en détail

Centre Hospitalier de Cornouaille Quimper-Concarneau. RRESO S t Brieuc 13 Septembre 2007

Centre Hospitalier de Cornouaille Quimper-Concarneau. RRESO S t Brieuc 13 Septembre 2007 Signalement des IN Centre Hospitalier de Cornouaille Quimper-Concarneau RRESO S t Brieuc 13 Septembre 2007 1 Decret 671 du 26/07/2001 2 «Tout médecin, pharmacien, chirurgien-dentiste, sage-femme ou membre

Plus en détail

Prévention des infections invasives à streptocoque A en maternité

Prévention des infections invasives à streptocoque A en maternité Prévention des infections invasives à streptocoque A en maternité Peut-on améliorer les pratiques suite à la survenue d un cas? Date: 02 juin 2016 Auteurs : S Dacquay, V Oberting, M Llorens, J Sellies

Plus en détail

La lettre indique la classe de performance de l établissement. Les meilleurs résultats sont en vert et les moins bons en rouge.

La lettre indique la classe de performance de l établissement. Les meilleurs résultats sont en vert et les moins bons en rouge. INDICATEURS DE QUALITÉ EN MÉDECINE, CHIRURGIE, OBSTÉTRIQUE ET PSYCHIATRIE Hôpital Cochin Infections associées aux soins - Année 2015 A B C D E NR DI NC NA La lettre indique la classe de performance de

Plus en détail

RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS

RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS Direction des Affaires Médicales, de la Recherche, des Usagers et de la Qualité USAGERS ET QUALITÉ RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS 1. INDICATEURS DU TABLEAU DE BORD DE LUTTE

Plus en détail

O bservatoire R égional de la S anté du IMOUSIN

O bservatoire R égional de la S anté du IMOUSIN O bservatoire R égional de la S anté du IMOUSIN Conseil Général de la Corrèze Service de Protection Maternelle Infantile Certificats de santé du 8 ème jour : outil de surveillance épidémiologique Une politique

Plus en détail

29/11/2016. Réunion COH - 24 novembre

29/11/2016. Réunion COH - 24 novembre Conférence de consensus sur les infections urinaires nosocomiales SPILF AFU, novembre 2002 Définition des IN, mai 2007 Surveiller et prévenir les infections associées aux soins, SFHH, septembre 2010, références

Plus en détail

LES ENDOMETRITES EN MATERNITE

LES ENDOMETRITES EN MATERNITE LES ENDOMETRITES EN MATERNITE Dr AM DUMAS Centre Hospitalier Lyon Sud Endométrite du post-partum partum Complication la + fréquente Morbidité et même mortalité non négligeable, en France Nécessité d un

Plus en détail

Evaluation des pratiques professionnelles dans les maternités du réseau

Evaluation des pratiques professionnelles dans les maternités du réseau Evaluation des pratiques professionnelles dans les maternités du réseau Utérus uni cicatriciels : choix du mode d accouchement - Contexte Références HAS et CNGOF 2012 HAS : «Indications de la césarienne

Plus en détail

Chapitre 6 - Nettoyer une base de données.

Chapitre 6 - Nettoyer une base de données. Chapitre 6 - Nettoyer une base de données. Temps estimé nécessaire à l acquisition.. 1 H 15 A la fin de ce chapitre, vous devez savoir page A6 - Faire l exercice : Réfugiés 100 58. Recoder un champ. 101

Plus en détail

Surveillance des infections nosocomiales Réseaux du C.CLIN Paris-Nord. Résultats pour la Haute-Normandie

Surveillance des infections nosocomiales Réseaux du C.CLIN Paris-Nord. Résultats pour la Haute-Normandie Antenne régionale Haute-Normandie Surveillance des infections nosocomiales Réseaux du C.CLIN Paris-Nord Résultats pour la Haute-Normandie Surveillance des Infections du site opératoire Réseau 2006 Coordination

Plus en détail

Résultats inattendus d une investigation d Infection de Site Opératoire

Résultats inattendus d une investigation d Infection de Site Opératoire Résultats inattendus d une investigation d Infection de Site Opératoire Catherine CADINOT, IDE Hygiéniste, Bloc Opératoire Stéphanie MULLIER, Qualiticienne - Maryline LEPAGE, IDE Hygiéniste, Services d

Plus en détail

Il vous serait utile de discuter des éléments suivants avec votre prestataire de soins de santé :

Il vous serait utile de discuter des éléments suivants avec votre prestataire de soins de santé : Éducation prénatale Messages clés pour l Ontario Interventions à l accouchement Messages clés Il faut parfois effectuer des évaluations et des interventions durant le travail et l accouchement. Parlez-en

Plus en détail

C.CLIN-Ouest Bretagne

C.CLIN-Ouest Bretagne C.CLIN-Ouest Bretagne Basse-Normandie Centre Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales (Inter région Ouest) Pays de la Loire St Pierre et Miquelon Surveillance des infections

Plus en détail

RAPPORT ENQUETE NATIONALE DE PREVALENCE DES INFECTIONS NOSOCOMIALES 2009

RAPPORT ENQUETE NATIONALE DE PREVALENCE DES INFECTIONS NOSOCOMIALES 2009 RAPPORT ENQUETE NATIONALE DE PREVALENCE DES INFECTIONS NOSOCOMIALES 2009 EQUIPE OPERATIONNELLE D HYGIENE 1 Coordonnateur de l enquête : Dr Liguori Géraldine (pharmacien) Enquêteurs : Dr Soubirou Sandrine

Plus en détail

ETUDE PREMAPOL Facteurs de risque environnementaux de prématurité

ETUDE PREMAPOL Facteurs de risque environnementaux de prématurité ETUDE PREMAPOL Facteurs de risque environnementaux de prématurité Dr Laurence Bussières*#, Dr Patrick Rozenberg*, Dr Philippe Aegerter#**, Dr Mohamed Laouadi**, le conseil général des Yvelines, les équipes

Plus en détail

RUPTURE PRÉMATURÉE DES MEMBRANES (RPM) Dr Coatleven D.I.U. de gynécologie-obstétrique pour les médecins généralistes Janvier 2014

RUPTURE PRÉMATURÉE DES MEMBRANES (RPM) Dr Coatleven D.I.U. de gynécologie-obstétrique pour les médecins généralistes Janvier 2014 RUPTURE PRÉMATURÉE DES MEMBRANES (RPM) Dr Coatleven D.I.U. de gynécologie-obstétrique pour les médecins généralistes Janvier 2014 Définition et épidémiologie Rupture franche de l'amnios et du chorion avant

Plus en détail

Rapport données PMSI CHU Nice

Rapport données PMSI CHU Nice Rapport données PMSI CHU Nice 2012 2013 2014 Table des matières 1. Contexte... 1 1.1 Les objectifs assignés au réseau... 1 1.2 Les différents types de maternité... 2 1.2.1 Maternité de Type I... 2 1.2.2

Plus en détail

Catalogue des dossiers AUDIPOG

Catalogue des dossiers AUDIPOG Association des Utilisateurs de s Informatisés en Pédiatrie, Obstétrique et Gynécologie Catalogue des dossiers AUDIPOG TARIF Janvier 2009 Prix H.T. - Port en sus Chemise cartonnée avec rabat N D ACCOUCHEMENT

Plus en détail

INDICATEURS POUR L AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS

INDICATEURS POUR L AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS Direction de l efficience INDICATEURS POUR L AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS Source : www.scopesante.fr LES INDICATEURS DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES Le ministère de

Plus en détail

La salle de naissance, Un secteur à risque?

La salle de naissance, Un secteur à risque? La salle de naissance, Un secteur à risque? Martine MOUGEOT (Directeur des soins- Metz) Ghada HATEM-GANTZER (obstétricien) Journée de l AFEV Paris le 11/12/2015 En obstétrique: 2 postures «Grossesse n

Plus en détail

Les embolisations pour HPP dans le RSN en 2010

Les embolisations pour HPP dans le RSN en 2010 Les embolisations pour HPP dans le RSN en 2010 H. LE BORGNE, H-J PHILIPPE, CHU Nantes E. ROBIDAS, P. GILLARD, P. DESCAMPS, CHU Angers G. DUCARME, V. BONNENFANT, CH La Roche-sur-Yon 1 Origine des mères

Plus en détail

DISCORDANCE DES POIDS DE NAISSANCE DES JUMEAUX BICHORIAUX : Diagnostic, Pronostic Obstétrical et Néonatal.

DISCORDANCE DES POIDS DE NAISSANCE DES JUMEAUX BICHORIAUX : Diagnostic, Pronostic Obstétrical et Néonatal. DISCORDANCE DES POIDS DE NAISSANCE DES JUMEAUX BICHORIAUX : Diagnostic, Pronostic Obstétrical et Néonatal. N. Mottet, M. Guillaume, A. Martin, R. Ramanah, D. Riethmuller SMFC 27 Juin 2013 L échographie

Plus en détail

Signalement des infections nosocomiales

Signalement des infections nosocomiales Signalement des infections nosocomiales Bilan novembre 2004 Anne Carbonne, François L Hériteau, Pascal Astagneau C-CLIN Paris Nord Le signalement des IN Objectifs Détection d événements «sentinelles» objectif

Plus en détail

Surveillance des infections du site opératoire Réseaux INCISO du C.CLIN Paris-Nord. Résultats 2009 pour la Haute-Normandie

Surveillance des infections du site opératoire Réseaux INCISO du C.CLIN Paris-Nord. Résultats 2009 pour la Haute-Normandie Surveillance des infections du site opératoire Réseaux INCISO du C.CLIN Paris-Nord Résultats 2009 pour la Haute-Normandie Novembre 2010 Rédaction du rapport Pour le réseau INCISO du C.CLIN : - François

Plus en détail

MODULE 4 AUTRES PRÉSENTATIONS - ACCOUCHEMENTS PATHOLOGIQUES - INTERVENTIONS OBSTETRICALES

MODULE 4 AUTRES PRÉSENTATIONS - ACCOUCHEMENTS PATHOLOGIQUES - INTERVENTIONS OBSTETRICALES MODULE 4 AUTRES PRÉSENTATIONS - ACCOUCHEMENTS PATHOLOGIQUES - INTERVENTIONS OBSTETRICALES I. Les Présentations A. Présentation du sommet en variété postérieure (OIDP - OIGP) Décrire la conduite à tenir

Plus en détail

Questions Réponses INFECTIONS NOSOCOMIALES

Questions Réponses INFECTIONS NOSOCOMIALES INFECTIONS NOSOCOMIALES Qu est ce qu une infection nosocomiale? Les infections nosocomiales sont les infections contractées au cours d un séjour dans un établissement de santé (hôpital, clinique ). Elle

Plus en détail

Quels indicateurs issus du PMSI pour le fonctionnement d un réseau en périnatalité

Quels indicateurs issus du PMSI pour le fonctionnement d un réseau en périnatalité Quels indicateurs issus du PMSI pour le fonctionnement d un réseau en périnatalité Béatrice Trombert Paviot Service de Santé Publique et de l Information Médicale CHU Saint Etienne MERE NOUVEAU-NE Une

Plus en détail

INDICATEURS DE QUALITE ET DE SECURITE DES SOINS MEDECINE CHIRURGIE OBSTETRIQUE (MCO)

INDICATEURS DE QUALITE ET DE SECURITE DES SOINS MEDECINE CHIRURGIE OBSTETRIQUE (MCO) INDICATEURS POUR L AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS (IPAQSS) ANNEE DE REFERENCE 2013 Thèmes Tenue du dossier patient : Cet indicateur évalue la qualité du dossier du Tenue du dossier

Plus en détail

MATERNITE PRISE EN CHARGE DE LA RUPTURE PREMATUREE DES MEMBRANES <37SA

MATERNITE PRISE EN CHARGE DE LA RUPTURE PREMATUREE DES MEMBRANES <37SA Responsables : Dr RAYNAL Dr JACQUEMOT Dr HENTGEN MATERNITE Approbateur : Dr P. PANEL Fonction : Chef de Service 4 Mise à jour :09/06/2012 Date de création : 09/01/2006 Modification : 19/02/2011 Fonction

Plus en détail

Des déclarations d infections postcésariennes. une analyse systémique

Des déclarations d infections postcésariennes. une analyse systémique Des déclarations d infections postcésariennes donnent naissance à une analyse systémique Goujat Pascale 1, Lyonnet Fabienne 1, Mottet-Auselo Benoit 1, Montibert Claire 2, Souchon Valérie 2, Nord Jean-François

Plus en détail

Pourquoi l hygiène en imagerie médicale

Pourquoi l hygiène en imagerie médicale Pourquoi l hygiène en imagerie médicale Forcomed Dr Florence Lair La découverte de l asepsie au XIXème siècle Philippe Ignace Semmelweis (1818-1865) Médecin dans le service d obstétrique de l hôpital général

Plus en détail

Les taux d infection et les dénombrements finaux d ICD associés aux soins de santé par trimestre sont présentés dans le tableau 2.

Les taux d infection et les dénombrements finaux d ICD associés aux soins de santé par trimestre sont présentés dans le tableau 2. RAPPORT TRIMESTRIEL DE SURVEILLANCE DES INFECTIONS NOSOCOMIALES Infection à Clostridium difficile et bactériémie à SARM dans les hôpitaux du Nouveau-Brunswick Période de rapport Début : er janvier 26 Fin

Plus en détail

Version août Graphiques pour l analyse descriptive des variables statistiques. Diagramme en bâtons

Version août Graphiques pour l analyse descriptive des variables statistiques. Diagramme en bâtons Chapitre 9 Faire des graphiques illustrant l analyse descriptive. Temps estimé nécessaire à l acquisition.. 1 H 15 A la fin de ce chapitre, vous devez savoir page A9 - Faire l exercice : Smoke Analyse

Plus en détail

La journée de Gynécologie Obstétrique du Médecin de Famille, 20 Novembre 2003

La journée de Gynécologie Obstétrique du Médecin de Famille, 20 Novembre 2003 PROBLEMES SUITES DE COUCHES: ANATOMIE, CONTRACEPTION, COMPLICATIONS La journée de Gynécologie Obstétrique du Médecin de Famille, 20 Novembre 2003 ANATOMIE DES SUITES DE COUCHE 1 UTERUS: 1 Taille: Involution

Plus en détail

Dossier commun périnatal informatisé

Dossier commun périnatal informatisé GUIDE UTILISATEUR Dossier commun périnatal informatisé Guide utilisateur du Dossier commun périnatal informatisé Utilisation de l application DCPI pour le suivi de la grossesse Le Dossier Commun Périnatal

Plus en détail

GROSSESSE ET ACCOUCHEMENT CHEZ LA DREPANOCYTAIRE : A PROPOS DE 62 CAS COLLIGES A LA MATERNITE DU C.H.U DE BOUAKE

GROSSESSE ET ACCOUCHEMENT CHEZ LA DREPANOCYTAIRE : A PROPOS DE 62 CAS COLLIGES A LA MATERNITE DU C.H.U DE BOUAKE 1 GROSSESSE ET ACCOUCHEMENT CHEZ LA DREPANOCYTAIRE : A PROPOS DE 62 CAS COLLIGES A LA MATERNITE DU C.H.U DE BOUAKE Doumbia Y¹, Djanhan L¹, Menin M¹, Samake Y¹, Kouyate F I¹, Traoré M¹ 1:service de gynécologie

Plus en détail

CLINIQUE PIERRE DE BRANTOME. Infections associées aux soins. Année 2015

CLINIQUE PIERRE DE BRANTOME. Infections associées aux soins. Année 2015 CLINIQUE PIERRE DE Infections associées aux soins Année 2015 Source : BilanLin Hygiène des mains Indicateur de consommation de produits hydro alcooliques (ICSHA.2) Cet indicateur est un marqueur indirect

Plus en détail

Information patiente Interruption médicale de la grossesse (IMG)

Information patiente Interruption médicale de la grossesse (IMG) CHU MARTINIQUE MFME Service Gynécologie Obstétrique Information patiente Interruption médicale de la grossesse (IMG) Ref : Créé le : 10/12/ 2013 Version du : 31/03/14 Rédacteur : K. ROYBELLEPLAINE Vérificateurs

Plus en détail

Infections associées aux soins. Année 2015

Infections associées aux soins. Année 2015 H DE MONTEREAU SETEUR(S) : Médecine hirurgie Obstétrique (MO) Source : ilanlin Infections associées aux soins Année 2015 Hygiène des mains Indicateur de consommation de produits hydro alcooliques (ISHA.2)

Plus en détail

N 29 octobre 2014. Surveillance des accouchées. Caractéristiques de la population surveillée

N 29 octobre 2014. Surveillance des accouchées. Caractéristiques de la population surveillée N 29 octobre 2014 Résumé des résultats de 2013 68 maternités ont surveillé au moins un quadrimestre au sein du réseau Mater entre le 01/01/2013 et le 31/12/2013. 49 981 accouchements ont été pris en compte

Plus en détail