Le levier 1. (6 e -1) Discipline (s) ou domaine (s) de développement : Science et technologie. Date : 16 mars Cycle : 2e

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le levier 1. (6 e -1) Discipline (s) ou domaine (s) de développement : Science et technologie. Date : 16 mars Cycle : 2e"

Transcription

1 Le levier 1 (6 e -1) Discipline (s) ou domaine (s) de développement : Science et technologie Date : 16 mars 2010 Cycle : 2e Degré : 3 e et 4 e année Durée prévue : ± 120 minutes Durée réelle : Description : Cette leçon est une première d une série de plusieurs constituant une SAÉ s appelant «Allume ta flamme scientifique». Cette SAÉ prend la forme d un concours qui invite les écoles des différentes régions du Québec à participer à la construction d une catapulte. La présente activité se veut une préparation à la réalisation de la catapulte. Dans cette leçon, l élève est amené à comprendre le mécanisme et les principes des leviers, constituant important de la catapulte. Matériel requis : cahier de l élève, crayon à la mine, gomme à effacer, règle en bois, sachets de sucre, diaporama PowerPoint sur la catapulte. Domaine (s) général (aux) de formation : Orientation et entrepreneuriat Compétence (s) transversale (s) : COMPÉTENCE 1 : Exploiter l information (ordre intellectuel) Compétence (s) disciplinaire (s) : COMPÉTENCE 2: Mettre à profit les outils, objets et procédés de la science et de la technologie. : s approprier les rôles et les fonctions des outils, techniques, instruments et procédés de la science et de la technologie. : Relier divers outils, objets ou procédés technologies à leurs contextes et à leurs usages. COMPÉTENCE 3 : Communiquer à l aide des langages utilisés en science et en technologie : Utiliser les éléments du langage courant et du langage symbolique liés à la science et à la technologie; : Exploiter les langages courant et symbolique pour formuler une question, expliquer un point de vue ou donner une explication. 1 SAÉ dans le cadre du Concours science et technologie «Allume ta flamme scientifique».

2 Savoirs essentiels : Univers matériel, systèmes et interaction, machines simples, reconnaître des machines simples utilisées dans un objet; décrire l utilité de certaines machines simples, techniques et instrumentation : utiliser adéquatement des machines simples. Intention pédagogique : amener l élève à comprendre le mécanisme du levier et les concepts d équilibre et de déséquilibre. Stagiaire enseignante Élèves (ce qu ils feront) Commentaires Phase de préparation (mise en situation) Activité collective en grand groupe (± 20 minutes) Déclencheur Je lis la mise en situation (annexe A) du concours «Allume ta flamme» auxquels les élèves vont participer. Retour sur les connaissances antérieures Je questionne les élèves sur ce qu ils connaissent des catapultes : Qu est-ce qu une catapulte? D où viennent les catapultes? Comment fonctionnent les catapultes? À quoi servent les catapultes? De quoi sont faites les catapultes? Intention pédagogique J annonce aux élèves que durant les prochaines semaines ils seront amenés à construire une catapulte leur permettant de lancer des sachets de sucre à une distance raisonnable. Le but de cette activité est de comprendre les concepts de levier et de tension. L équipe qui aura la catapulte la plus performante ira en finale à la Commission scolaire et pourrait remporter le concours. Les élèves sont assis en position d écoute. Les élèves partagent leurs connaissances sur les catapultes en respectant le droit de parole. Les élèves sont assis en position d écoute.

3 Phase de réalisation (déroulement) Activité collective en grand groupe puis en dyades (± 85 minutes) Déroulement Avant de commencer nos expérimentations, nous allons nous renseigner sur la catapulte et enrichir ce que nous savons déjà. Pour ce faire, je vous présente donc un petit diaporama (annexe B) relatant l histoire de la catapulte. J annonce maintenant aux élèves qu avant d être en mesure de fabriquer une catapulte, ils doivent expérimenter deux concepts de cette dernière : le levier et la tension. Cette semaine, nous expérimenterons le levier et les notions d équilibre et de déséquilibre. Les élèves sont invités à se placer en dyades. Afin de le faire, l enseignante explique aux élèves qu ils doivent se placer avec un élève qui n est pas de la même année qu eux (chaque équipe doit comporter un élève de 3 e année et un élève de 4 e année). De plus, les élèves doivent réfléchir à un coéquipier avec lequel ils vont bien travailler. J insiste sur le fait qu ils ne doivent pas choisir la personne avec laquelle ils auront le plus de plaisir, mais la personne avec laquelle ils travailleront le mieux sans perte de temps. Je leur donne une minute pour réfléchir avec quel ami de la classe ils voudraient travailler. Par la suite, je pige les noms des élèves et leur demande quel ami ils choisissent. Une fois les équipes formées, je demande aux élèves de se déplacer dans la classe afin d être regroupés. Les élèves sont assis en position d écoute et regardent le diaporama. Ils apportent des commentaires ou des réactions. Les élèves sont en position d écoute. Les élèves réfléchissent à un ami de la classe avec lequel ils croient qu ils vont bien travailler. Lorsque leur nom est pigé, ils nomment l ami. Si cet ami n est pas d accord avec ce choix, je permets à l élève de choisir un autre ami ou faire le choix de travailler seul. Puis les élèves se regroupent avec leur coéquipier de travail.

4 Une fois les élèves regroupés en dyades, je leur distribue le cahier de l élève (annexe C) et leur demande de prendre la p. 2. Avec eux, je les invite à compléter la liste du matériel nécessaire à la réalisation du premier défi. Par la suite, je leur explique qu à l aide du matériel, ils doivent tenter d expliquer et de représenter ce qu est l équilibre et le déséquilibre. Je leur laisse une dizaine de minutes. Par la suite, je reviens en grand groupe afin de questionner les élèves sur leur expérimentation : Avez-vous réussi à faire tenir votre règle en équilibre? Comment? Que pouvez-vous dire de l équilibre? Si vous aviez à décrire cette notion, comment le feriezvous? Pourquoi? Qu est-ce que le déséquilibre? Comment avez-vous réussi à le représenter? Que pouvez-vous dire sur le déséquilibre? Seriez-vous capable de le définir? Par la suite, je donne une brève définition de l équilibre et du déséquilibre et invite les élèves à la retranscrire dans leur cahier. Par la suite, j invite les élèves à prendre leur cahier à la p.3 et leur présente leur deuxième défi. Je leur lis la question «À quel endroit faut-il placer deux masses identiques pour observer un levier en équilibre?». Avant d expérimenter, j invite les élèves à inscrire leur hypothèse dans leur cahier. Par la suite, je leur laisse une dizaine de minutes afin d expérimenter et de tracer le schéma de leurs observations. Je circule et j aide les élèves qui en Les élèves ouvrent leur cahier à la p.2 et, à l aide du matériel, expérimentent les notions d équilibre et de déséquilibre. Ils tentent de trouver une définition d équilibre et de déséquilibre. Les élèves répondent aux questions de l enseignante et partagent ce qu ils ont vécu pendant leur expérimentation. Ils tentent de définir le concept d équilibre et de déséquilibre. Les élèves écoutent la définition et la retranscrivent dans leur cahier. Les élèves ouvrent leur cahier à la page 3 et écoutent les explications de l enseignante. Les élèves inscrivent leur hypothèse dans leur cahier. Les élèves expérimentent la notion d équilibre lorsqu il y a présence de deux charges de la même masse et tracent le schéma de leurs observations.

5 ont besoin. Puis je fais un retour en grand groupe afin de permettre à tous de partager leurs découvertes et leurs stratégies. Finalement, nous inscrivons dans le cahier les résultats communs. J invite les élèves à prendre leur cahier à la p.4 et leur explique le troisième défi. Je présente la question «À quel endroit faut-il placer deux masses différentes pour observer un levier en équilibre?». Je complète la liste de matériel avec les élèves et les invite à inscrire leur hypothèse. Par la suite, je leur laisse une quinzaine de minutes afin d expérimenter et tracer leur schéma. Je circule afin d aider les élèves qui en ont besoin. Puis je fais un retour en grand groupe afin de permettre à tous de partager leurs découvertes et leurs stratégies. Finalement, nous inscrivons dans le cahier les résultats communs. Les élèves participent au retour en grand groupe et partagent leurs découvertes et leurs stratégies. Les élèves répondent à la question dans leur cahier sur l équilibre. Les élèves prennent leur cahier à la p.4 et écoutent les explications de l enseignante. Les élèves complètent la liste de matériel et inscrivent leur hypothèse. Les élèves expérimentent ce deuxième défi et tracent le schéma de leurs observations. Les élèves participent au retour en grand groupe et partagent leurs découvertes et leurs stratégies. Les répondent à la question dans leur cahier sur l équilibre. En cas de manque de temps J accorde plus de temps aux élèves et prévois un autre moment de la semaine afin de continuer les expérimentations. Je pourrais également faire les expérimentations à partir des hypothèses plutôt que de les faire vivre aux élèves, mais cette façon de faire n est pas souhaitée puisqu elle ne permet pas à l élève d expérimenter directement par luimême. S il y a du temps supplémentaire à la fin de l activité Demander aux élèves de trouver des objets de la vie courante qui font appel à la notion de levier et leur demander d expliquer leur fonctionnement. Les élèves tentent de trouver des objets de la vie quotidienne qui nécessitent l utilisation d un levier et tentent d expliquer leur fonctionnement.

6 Phase d intégration (contrôle de la progression des apprentissages) (± 15 minutes) Objectivation Je m assure de créer une ambiance qui incite les élèves à se questionner sur leurs actions et à modifier leurs comportements au besoin. Je procède en donnant un tour de parole afin de vérifier le degré de satisfaction de chaque enfant par rapport à l activité vécue. Qu avons-nous fait comme activité? Pourquoi l avons-nous fait? À quoi cela nous servira-t-il? Qu avez-vous appris dans cette activité? Comment l avez-vous appris? Avez-vous aimé cette activité? Pourquoi? Qu avez-vous aimé le plus? Pourquoi? Avez-vous éprouvé des difficultés? Lesquelles? Quelles ont été vos solutions? Autoévaluation Je distribue la feuille d autoévaluation (annexe D) aux élèves et leur explique qu ils doivent évaluer leur travail. Je circule et offre mon soutien au besoin aux élèves qui en requièrent. Les élèves sont en position d écoute et répondent aux questions que je leur pose en prenant soin de lever la main avant de parler. Les élèves participent à la discussion et partagent leurs apprentissages ainsi que les stratégies qu ils ont utilisées. Les élèves complètent la feuille d autoévaluation et demandent de l aide au besoin. Évaluation de l enseignante J ai créé une grille d évaluation pour cette activité (annexe E). Réinvestissement Les élèves devront réinvestir leurs connaissances acquises aujourd hui lors de la création de leur catapulte.

7 Consolidation Les connaissances seront consolidées et approfondies la semaine suivante lorsqu ils devront utiliser ce qu ils ont appris sur le levier afin de répondre à la question : «Comment faire pour propulser un sachet de sucre le plus haut possible à l aide d une autre masse?» Références : Déclic Science-Techno, (page consultée le 15 mars 2010), [En ligne], Adresse URL : Groupe coopératif Laval-Laurentides-Lanaudière et coll., (2009), Concours science et technologie : Allume ta flamme scientifique, Groupe coopératif Laval-Laurentides-Lanaudière Ministère de l Éducation du Québec (2001), Programme de formation de l école québécoise, version approuvée, éducation préscolaire, enseignement primaire, Québec, Gouvernement du Québec. Ministère de l Éducation du Québec (2009), Progression des apprentissages au primaire : science et technologie, Québec, Gouvernement du Québec.

Exemples d activités coopératives

Exemples d activités coopératives Exemples d activités coopératives Activités Remue-méninges Cercle de discussion Objectif pédagogique (Le pourquoi) Faire reconnaître l utilité de la mise en commun d idées pour étendre son champ de réflexion

Plus en détail

Cours. Outils de recherche d emploi ISP-3029-2 Second cycle du secondaire

Cours. Outils de recherche d emploi ISP-3029-2 Second cycle du secondaire Cours Outils de recherche d emploi ISP-3029-2 Second cycle du secondaire Situation du cours Outils de recherche d emploi Programme d études Intégration socioprofessionnelle Dimension Choix professionnel

Plus en détail

Informer et accompagner les professionnels de l éducation CYCLES 2 3 4. Sciences, technologie et société. Physique-Chimie / Éducation Musicale

Informer et accompagner les professionnels de l éducation CYCLES 2 3 4. Sciences, technologie et société. Physique-Chimie / Éducation Musicale Informer et accompagner les professionnels de l éducation CYCLES 2 3 EPI 3 e Sciences, technologie et société Physique-Chimie / Éducation Musicale À propos des sons Présentation de l EPI DESCRIPTION SYNTHÉTIQUE

Plus en détail

D autres objectifs peuvent aussi être établis en fonction des particularités du milieu.

D autres objectifs peuvent aussi être établis en fonction des particularités du milieu. Définition Cercle littéraire ou club de lecture «Il s agit d un groupe de personnes qui partagent une même expérience dans le cadre d une activité animée d une façon régulière» 1. Bref, les gens se rencontrent

Plus en détail

Difficultés relatives à la gestion de l organisation Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés

Difficultés relatives à la gestion de l organisation Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés Difficultés relatives à la gestion de l organisation Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés Les difficultés relatives à la gestion de l organisation citées par les enseignants

Plus en détail

la possibilité aux élèves de finaliser le choix de leur parcours de formation, sans pour autant effectuer un choix définitif de champ professionnel.

la possibilité aux élèves de finaliser le choix de leur parcours de formation, sans pour autant effectuer un choix définitif de champ professionnel. La classe de 3 ème préparatoire aux formations professionnelles Document d accompagnement pédagogique I- Le cadre réglementaire Il est défini par la circulaire n 2011-128 du 26 aout 2011, publiée au BO

Plus en détail

CAREP de l ACADEMIE de REIMS

CAREP de l ACADEMIE de REIMS CAREP de l ACADEMIE de REIMS Guide pour l accompagnateur à la scolarité 2010/2011 faciliter l accompagnement d un élève hors temps scolaire dans la prise en charge de son travail personnel ACCOMPAGNEMENT

Plus en détail

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION ET DE LA FORMATON DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE -------------------------- DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP

Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP Cette nouvelle édition de CAP MATHS CP reste fidèle aux choix de la première édition. Ses fondements reposent toujours : Sur les recommandations des

Plus en détail

LA VALEUR ACCORDÉE AU JUGEMENT PROFESSIONNEL DES ENSEIGNANTS

LA VALEUR ACCORDÉE AU JUGEMENT PROFESSIONNEL DES ENSEIGNANTS LA VALEUR ACCORDÉE AU JUGEMENT PROFESSIONNEL DES ENSEIGNANTS Questions et éléments de réponse Principales références dans les encadrements ministériels Question Éléments de réponse 1) En quoi consiste

Plus en détail

S. EL MENDILI. Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com

S. EL MENDILI. Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com ADAPTATION DE LA FORMATION EN COMMUNICATION AUX NOUVEAUX METIERS S. EL MENDILI Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com INTRODUCTION Un des

Plus en détail

BEAUBOIS POLITIQUE DE VALORISATION DU TRAVAIL SCOLAIRE AU SECONDAIRE

BEAUBOIS POLITIQUE DE VALORISATION DU TRAVAIL SCOLAIRE AU SECONDAIRE BEAUBOIS POLITIQUE DE VALORISATION DU TRAVAIL SCOLAIRE AU SECONDAIRE 1. Contexte - travail scolaire et projet éducatif Le travail scolaire occupe une place de choix dans le projet éducatif de Beaubois,

Plus en détail

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de procédé de fabrication», en intégrant :

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de procédé de fabrication», en intégrant : Commission Paritaire Nationale de l Emploi des Industries de Santé CQP «Conduite de procédé de fabrication» Livret de suivi de la formation en contrat de professionnalisation Nom et prénom du candidat

Plus en détail

relatif à l unité d enseignement «Pédagogie Initiale Commune de formateur» (PICF).

relatif à l unité d enseignement «Pédagogie Initiale Commune de formateur» (PICF). REFERENTIEL INTERNE DE FORMATION ET DE CERTIFICATION RELATIF A L UNITE DE PEDAGOGIE INITIALE COMMUNE DE FORMATEUR PREAMBULE Les dispositions du présent référentiel sont prises en application de l arrêté

Plus en détail

Festival Shakespeare 17ème édition Rencontres du Jeune Théâtre de divers Horizons. www.festivalshakespeare.fr

Festival Shakespeare 17ème édition Rencontres du Jeune Théâtre de divers Horizons. www.festivalshakespeare.fr Festival Shakespeare 17ème édition Rencontres du Jeune Théâtre de divers Horizons www.festivalshakespeare.fr Du 23 au 31 Juillet 2016 (Dates à confirmer) Tournon sur Rhône Tain l Hermitage Le Festival

Plus en détail

Sous-épreuve E 11 Étude d un produit de communication visuelle coef. type

Sous-épreuve E 11 Étude d un produit de communication visuelle coef. type E1 ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Sous-épreuve E 11 Étude d un produit de communication visuelle partir d un dossier ressource et de ses connaissances professionnelles, le candidat analyse À un document

Plus en détail

LIVRET D EVALUATION CYCLE II

LIVRET D EVALUATION CYCLE II LIVRET D EVALUATION CYCLE II NOM : Photo de l élève Prénom : Né(e) le :. Langue(s) parlée(s) avec la mère :. Langue(s) parlée(s) avec le père :.. Autre langue parlée à la maison : SCOLARITE ANNEES ECOLES

Plus en détail

- Courir vite sur une courte distance. - Courir lentement sur une longue distance. - Adapter son allure à la distance

- Courir vite sur une courte distance. - Courir lentement sur une longue distance. - Adapter son allure à la distance Objectifs d apprentissage : - Courir vite sur une courte distance - Courir lentement sur une longue distance - Adapter son allure à la distance - Gérer son effort Document élaboré à partir des travaux

Plus en détail

LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISAGES CONSIGNES :

LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISAGES CONSIGNES : LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISAGES Langage en situation Période n 5 MS CONSIGNES : COLLER, COLORIER, ETENDRE Comprendre le sens des consignes : coller, colorier, étendre. Pouvoir reconnaître le symbole

Plus en détail

METHODOLOGIE ET OUTILS

METHODOLOGIE ET OUTILS METHODOLOGIE ET OUTILS OUTIL POUR ORGANISER UNE FORMATION EN CHANTIER CHANTIE ECOLE Contexte Les formations courtes (2 à 5 jours) sont adaptées à un public en emploi. Elles conviennent aux indépendants

Plus en détail

Syndicalement vôtre. Mot de la présidente. Ne nous laissons pas détourner de nos objectifs

Syndicalement vôtre. Mot de la présidente. Ne nous laissons pas détourner de nos objectifs Syndicalement vôtre Vol. 16 N o 1 2009 Mot de la présidente Ne nous laissons pas détourner de nos objectifs En prévision de la négociation nationale deux objets de consultation d ici la fin septembre Chères

Plus en détail

VIVRE UNE EXPÉRIENCE COOPÉRATIVE

VIVRE UNE EXPÉRIENCE COOPÉRATIVE Activités éducatives pour les élèves de 6 à 11 ans VIVRE UNE EXPÉRIENCE COOPÉRATIVE NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 6 À 11 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Les élèves se familiarisent avec les valeurs

Plus en détail

Activité N 7 : Communiquer par le biais du courrier électronique. Orienter son écrit en fonction de la situation de communication

Activité N 7 : Communiquer par le biais du courrier électronique. Orienter son écrit en fonction de la situation de communication Orienter son écrit en fonction de la situation de communication 1 Activité 7 : Communiquer par le biais du courrier électronique ORGANISATION TACHES D ECRITURE Envoyer un courrier à l aide d un service

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE DE MISE EN ŒUVRE D UNE FORMATION A DISTANCE CENTRA

GUIDE TECHNIQUE DE MISE EN ŒUVRE D UNE FORMATION A DISTANCE CENTRA rectorat mission formation division de la formation GUIDE TECHNIQUE DE MISE EN ŒUVRE D UNE FORMATION A DISTANCE CENTRA 1 TYPES DE FORMATION (Individuelle, d équipe) L objet de ce document est de présenter

Plus en détail

Séance 2 : découvrir l autisme avec le film «Mon Petit frère de la lune»de Frédéric Philibert

Séance 2 : découvrir l autisme avec le film «Mon Petit frère de la lune»de Frédéric Philibert Mise en route PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF Intitulé : Découvrir l autisme Classe : CE-CM Niveau : cycles 2 & 3 Groupe d action national OCCE : Association départementale OCCE : Descriptif du projet coopératif

Plus en détail

FAQ Questions fréquemment posées

FAQ Questions fréquemment posées FAQ Questions fréquemment posées Questions générales sur le programme Voltaire Quel est le but du programme Voltaire? Le programme Voltaire donne la possibilité à de jeunes gens d acquérir, dès leur scolarité,

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL. Rénovation des logements: du diagnostic à l usage Créons ensemble la «carte vitale du logement»

GROUPE DE TRAVAIL. Rénovation des logements: du diagnostic à l usage Créons ensemble la «carte vitale du logement» GROUPE DE TRAVAIL Rénovation des logements: du diagnostic à l usage Créons ensemble la «carte vitale du logement» CONTACT Nom, Prénom : Maxime CLAVAL Coordonnées : maxime@qivivo.com 06 24 07 18 02 0 805

Plus en détail

LES PROGRAMMES DE PHYSIQUE-CHIMIE AU LYCEE D ENSEIGNEMENT GENERAL

LES PROGRAMMES DE PHYSIQUE-CHIMIE AU LYCEE D ENSEIGNEMENT GENERAL Fiche n 4 LES PROGRAMMES DE PHYSIQUE-CHIMIE AU LYCEE D ENSEIGNEMENT GENERAL La réforme du lycée est entrée en vigueur à la rentrée 2010 avec la nouvelle classe de Seconde. Des ressources pour faire la

Plus en détail

Le WEBMAIL Orange. Dans les explications ci-dessous nous allons parler du WEBMAIL de Orange car c est le fournisseur d accès que j utilise.

Le WEBMAIL Orange. Dans les explications ci-dessous nous allons parler du WEBMAIL de Orange car c est le fournisseur d accès que j utilise. Le WEBMAIL Orange 1 ) La consultation Il existe deux manières pour consulter ses courriels (ou ses e-mails). La première consiste à utiliser des assistants de messagerie qui sont des programmes qu on installe

Plus en détail

Comment constituer un portfolio?

Comment constituer un portfolio? Comment constituer un portfolio? Comment le présenter? Le portfolio contribue à l estime personnelle de votre enfant tout en ayant le grand avantage de pouvoir être présenté fièrement à d autres personnes

Plus en détail

Livret personnel de compétences

Livret personnel de compétences Livret personnel de compétences Grilles de références pour l évaluation et la validation des compétences du socle commun au palier 2 Janvier 2011 MENJVA/DGESCO eduscol.education.fr/soclecommun LES GRILLES

Plus en détail

Titre du projet : Ecole(s) concernée(s) :.. Circonscription(s) :..

Titre du projet : Ecole(s) concernée(s) :.. Circonscription(s) :.. Projet pédagogique EPS détaillé impliquant des intervenants extérieurs Document de référence à joindre à la fiche projet de toute demande d agrément (formulaires 2 et 3) Nom de la structure CENTRE EQUESTRE

Plus en détail

Les ateliers d Éducaloi. Guide de l enseignant SAVOIR C EST POUVOIR

Les ateliers d Éducaloi. Guide de l enseignant SAVOIR C EST POUVOIR Les ateliers d Éducaloi Guide de l enseignant SAVOIR C EST POUVOIR conflit, notre 3e secondaire Guide de l'enseignant La présentation de l atelier Ce qu il faut savoir En résumé : La voie des tribunaux

Plus en détail

Procédure «Changement d année» LES ESSENTIELS A RETENIR

Procédure «Changement d année» LES ESSENTIELS A RETENIR Mode d emploi A destination des chefs d établissements, des correspondants ENT et des gestionnaires de rubriques Procédure «Changement d année» LES ESSENTIELS A RETENIR Avant de débuter ce travail, il

Plus en détail

Coordonnées du stagiaire : Nom Diplôme préparé Coordonnées du professeur référent : Nom Lycée. Tél.

Coordonnées du stagiaire : Nom Diplôme préparé Coordonnées du professeur référent : Nom Lycée. Tél. Coordonnées du stagiaire : Diplôme préparé Coordonnées du professeur référent : Lycée Dates de stage Coordonnées du tuteur entreprise : Entreprise CHARTE REGIONALE D ACCUEIL Une procédure d organisation

Plus en détail

Démarche d investigation

Démarche d investigation SCIENCES EXPÉRIMENTALES ET TECHNOLOGIE Séance N 1/5 Durée : 1h 30 minutes Cycle II - Niveau CP CE1 Découvrir le monde du vivant Les animaux de la litière Progressivité apprentissages au cours cycles CYCLE

Plus en détail

Un site web quelques informations

Un site web quelques informations Un site web quelques informations Qu est-ce qu un site Web? Ce sont des pages faites d images et de textes. Tout le monde peut les consulter sur Internet à l aide d un logiciel appelé navigateur. Pour

Plus en détail

ACCOMPAGNER LE CHANGEMENT ET DEVELOPPER LES COMPETENCES DES COLLABORATEURS 14 H A-6A CONTEXTUALISATION

ACCOMPAGNER LE CHANGEMENT ET DEVELOPPER LES COMPETENCES DES COLLABORATEURS 14 H A-6A CONTEXTUALISATION PUBLIC Responsable(s) d agence(s) / secteur ou unité technique ACCOMPAGNER LE CONTEXTUALISATION OBJECTIFS GENERAUX Identifier les évolutions du secteur des voyages et de son entreprise et leurs impacts

Plus en détail

PROJET OPTION DECOUVERTE PROFESSIONNELLE. 3Heures

PROJET OPTION DECOUVERTE PROFESSIONNELLE. 3Heures Collège Les Ormeaux BP 60818 35008 RENNES cedex PROJET OPTION DECOUVERTE PROFESSIONNELLE 3Heures Mars 2005 OPTION DECOUVERTE PROFESSIONNELLE Ce qui existe en 2004/2005! Projet découverte de l entreprise

Plus en détail

GRILLE DESCRIPTIVE DE SCENARIO PEDAGOGIQUE Mise en place par les élèves d une veille informationnelle autour de leur Projet Personnel

GRILLE DESCRIPTIVE DE SCENARIO PEDAGOGIQUE Mise en place par les élèves d une veille informationnelle autour de leur Projet Personnel GRILLE DESCRIPTIVE DE SCENARIO PEDAGOGIQUE Mise en place par les élèves d une veille informationnelle autour de leur Projet Personnel 1/ Description de la séance Rubriques Commentaires éventuels Auteur

Plus en détail

Le dispositif «Classe d eau»

Le dispositif «Classe d eau» Le dispositif «Classe d eau» Ce dispositif a été créé en 1987 suite à plusieurs constats : Pollution de la terre et de l eau L eau, un bien précieux à protéger Besoin d éduquer les nouvelles générations

Plus en détail

Rapport de projet : Apprentissage à la programmation multi-agents

Rapport de projet : Apprentissage à la programmation multi-agents MAURIN Benjamin GINER Steve 2010/2011 Groupe 45 Q1 Rapport de projet : Apprentissage à la programmation multi-agents Tuteur de projet : MICHEL Fabien Remerciements Tout d abord, nous tenons à remercier

Plus en détail

CINÉ PASSION EN PÉRIGORD / AGENCE CULTURELLE DORDOGNE / ECLA AQUITAINE

CINÉ PASSION EN PÉRIGORD / AGENCE CULTURELLE DORDOGNE / ECLA AQUITAINE CINÉ PASSION EN PÉRIGORD / AGENCE CULTURELLE DORDOGNE / ECLA AQUITAINE SESSIONS 2- FORMATION DES COMEDIENS : JEU ET ENJEUX DE L ACTEUR PROGRAMME EN 10 JOURS - du 29 février au 11 mars 2016 - Mussidan (Dordogne)

Plus en détail

Titre de la séquence : Lancer loin. Déroulement : phases de la démarche et consignes Forme de travail Durée Matériel Bilan/différenciation.

Titre de la séquence : Lancer loin. Déroulement : phases de la démarche et consignes Forme de travail Durée Matériel Bilan/différenciation. Cycle : 2 Niveau : CP/CE1 Champ disciplinaire : Athlétisme Education Physique et Sportive Titre de la séquence : Lancer loin Compétences disciplinaires pour la séquence : lancer loin à 1 main des objets

Plus en détail

Balade géométrique Rond, carré, triangle. et puis quoi encore???

Balade géométrique Rond, carré, triangle. et puis quoi encore??? Problématiques du congrès : 4. Traces et expérience du monde 4.4 Traces et sciences de l observation Balade géométrique Rond, carré, triangle. et puis quoi encore??? Réalisé par Lisbeth Ney et Evelyne

Plus en détail

RÈGLES DE GESTION INTERNE

RÈGLES DE GESTION INTERNE RÈGLES DE GESTION INTERNE TITRE: NATURE DU DOCUMENT: Règlement Procédure Page 1 de 7 x Politique Directive x C.A. C.E. C.G. Direction générale Résolution 06-318-5.05 Direction x Nouveau document Amende

Plus en détail

Tableau de bord pour le projet de mobilier en carton.

Tableau de bord pour le projet de mobilier en carton. Tableau de bord pour le projet de mobilier en carton. Chacune des activités énoncées ci-dessous devra figurer dans un dossier appartenant à ton groupe. Le dossier devra être remis au professeur à chaque

Plus en détail

I ) Quel genre de formateur ou d accompagnant êtes-vous?

I ) Quel genre de formateur ou d accompagnant êtes-vous? MODULES DE PERFECTIONNEMENT DE FORMATEURS Chaque thématique est indépendante l une de l autre Ce programme a pour objectifs : d élargir son champ de conscience dans le domaine de la formation des adultes

Plus en détail

Accompagner un enfant présentant un Trouble Spécifique des Apprentissages

Accompagner un enfant présentant un Trouble Spécifique des Apprentissages Accompagner un enfant présentant un Trouble Spécifique des Apprentissages Voici quelques idées pour que l aide d une AVS soit plus efficace lorsqu elle doit s occuper d un enfant présentant un TSA Tout

Plus en détail

Pour un tout-petit être accueilli par quelqu un d autre que son papa et sa maman est une grande aventure.

Pour un tout-petit être accueilli par quelqu un d autre que son papa et sa maman est une grande aventure. Pour un tout-petit être accueilli par quelqu un d autre que son papa et sa maman est une grande aventure. C est faire l expérience quelques fois d une première séparation, c est faire connaissance avec

Plus en détail

Le vélo. Les conditions réglementaires ORGANISATION DE L ACTIVITE

Le vélo. Les conditions réglementaires ORGANISATION DE L ACTIVITE Le vélo Les conditions réglementaires ORGANISATION DE L ACTIVITE Préalables à l activité Pour mettre en œuvre cette activité, la demande d'autorisation de sortie (annexe 1 ou 1 bis) signée par le Directeur

Plus en détail

FEUILLES DE TRAVAIL 21B-CI (08-12)

FEUILLES DE TRAVAIL 21B-CI (08-12) FEUILLES DE TRAVAIL 21B-CI (08-12) Nom : Date : LE CRIME D IDENTITÉ : INTRODUCTION Leçon 1-1 Le crime d identité : Identifiez-le, signalez-le, enrayez-le Cyberrecherche 1 : Le crime d identité : Identifiez-le,

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE POUR DIFFUSION IMMÉDIATE. THÈME : Dans la peau d un explorateur. Description du thème. Dans la peau d un explorateur

COMMUNIQUÉ DE PRESSE POUR DIFFUSION IMMÉDIATE. THÈME : Dans la peau d un explorateur. Description du thème. Dans la peau d un explorateur COMMUNIQUÉ DE PRESSE POUR DIFFUSION IMMÉDIATE CONCOURS SCOLAIRE DES AMIS BÉNÉVOLES DE LA CITÉ DE L ÉNERGIE À L INTENTION DES ÉLÈVES DU PRIMAIRE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DE L ÉNERGIE THÈME : Dans la peau

Plus en détail

Les Galops 1 à 4 constituent le cycle de formation initiale du cavalier dans les domaines qui font l homme ou la femme de cheval accomplis.

Les Galops 1 à 4 constituent le cycle de formation initiale du cavalier dans les domaines qui font l homme ou la femme de cheval accomplis. Dossier de presse Les Galops 1 à 4 constituent le cycle de formation initiale du cavalier dans les domaines qui font l homme ou la femme de cheval accomplis. Le Galop 4 comporte en option le «Permis Cheval»

Plus en détail

DOCUMENTS et OUTILS PPRE

DOCUMENTS et OUTILS PPRE Académie de Besançon Commission académique PPRE Octobre 2008 DOCUMENTS et OUTILS PPRE TITRE : EXEMPLES DE PPRE PROPOSES EN COLLEGE OBJET- DESTINATION : EQUIPE PEDAGOGIQUE - ENSEIGNANTS GUIDE D UTILISATION:

Plus en détail

Gouvernement de 1'Inde nous ait permis de participer a un important

Gouvernement de 1'Inde nous ait permis de participer a un important DA/24/INP 7 SEFINAIRE DE DROIT D'AUTEUR DE L»ASIE ORIENTALE Vigyan Bhavan - New Delhi, 23-30 Janvier 1967 ALLOCUTION D'OUVERTURE du Professeur G.H.O. Bodenhausen, Direoteur des BIRPI Mesdames et Messieurs,

Plus en détail

assurance qualité et accréditation dans l enseignement musical supérieur

assurance qualité et accréditation dans l enseignement musical supérieur PUBLICATIONs de l aec 2010 - document cadre assurance qualité et accréditation dans l enseignement musical supérieur groupe de travail polifonia sur l accréditation ERASMUS NETWORK FOR MUSIC assurance

Plus en détail

Préparation au Bachelor- Toulouse

Préparation au Bachelor- Toulouse Cours CAPITOLE -11, rue du Sénéchal 31000-Toulouse - : 05.61.21.60.64 - www.courscapitole.com- contact@courscapitole.com Préparation au Bachelor- Toulouse SOMMAIRE : I. Concours BACHELOR, pourquoi une

Plus en détail

. Savoir utiliser le logiciel Google Earth. Savoir utiliser un logiciel de géométrie dynamique

. Savoir utiliser le logiciel Google Earth. Savoir utiliser un logiciel de géométrie dynamique Bénédicte MICHEL - Académie de Nice - TraAM 2013-2014 " THE PENTAGON " 3ème Testée avec trois classes de 3 ème sur une durée d une heure trente minutes Compétences du programme d'enseignement des Mathématiques

Plus en détail

Licences Professionnelles CCSEE et ISR

Licences Professionnelles CCSEE et ISR Licences Professionnelles CCSEE et ISR Présenter et rendre compte de son stage de fin d études Le stage de fin d'études a une place importante dans votre Licence Professionnelle. Il permet notamment l'évaluation

Plus en détail

Les épreuves portant sur les enseignements technologiques en STL- Biotechnologies

Les épreuves portant sur les enseignements technologiques en STL- Biotechnologies Les épreuves portant sur les enseignements technologiques en STL- Biotechnologies Nom de l épreuve Caractéristiques Documentation/ source CBSV Programme 1ere et T de CBSV Note de service 2012-033 du 5/3/2012

Plus en détail

Mémento pour la gestion «personnelle» du Cartable en Ligne (par un prof, un élève, un perdir)

Mémento pour la gestion «personnelle» du Cartable en Ligne (par un prof, un élève, un perdir) Mémento pour la gestion «personnelle» du Cartable en Ligne (par un prof, un élève, un perdir) Préambule : Sont exposées ici les différentes manières de s approprier son environnement de travail sous le

Plus en détail

DISPOSITIF DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DES ENSEIGNANTS DE L EDUCATION NATIONALE : DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE A L INNOVATION PEDAGOGIQUE

DISPOSITIF DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DES ENSEIGNANTS DE L EDUCATION NATIONALE : DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE A L INNOVATION PEDAGOGIQUE DISPOSITIF DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DES ENSEIGNANTS DE L EDUCATION NATIONALE : DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE A L INNOVATION PEDAGOGIQUE Zine-Eddine SEFFADJ Maître de conférence Chargé des

Plus en détail

Calcul mental. Je pense à un nombre, je lui ajoute 27, je trouve 60. Quel est ce nombre?

Calcul mental. Je pense à un nombre, je lui ajoute 27, je trouve 60. Quel est ce nombre? Calcul mental Le golf. Il s agit, à partir d un nombre donné, d atteindre un nombre cible, en respectant un certain nombre de contraintes : Nombre de départ : 12 Nombre cible : 53 Contraintes : ajouter

Plus en détail

KEEZAM EXEMPLE DE PROJET PÉDAGOGIQUE POUR UN VOYAGE DE CLASSE EN ANGLETERRE (5 EME ) Fiche Enseignants

KEEZAM EXEMPLE DE PROJET PÉDAGOGIQUE POUR UN VOYAGE DE CLASSE EN ANGLETERRE (5 EME ) Fiche Enseignants KEEZAM Simplifie l organisation des séjours enfants et ados. www.keezam.fr Fiche Enseignants Nombre de pages : 5 POUR UN VOYAGE DE CLASSE EN ANGLETERRE (5 EME ) Cette fiche s adresse aux enseignants de

Plus en détail

Pour tous les math giciens!

Pour tous les math giciens! LES MATH LEINES Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 7 Narration de séance et productions d élèves... 9 Pour tous les math giciens! 1 Fiche professeur LES MATH LEINES Niveaux et objectifs

Plus en détail

Fiche de méthode pour l épreuve HISTOIRE DES ARTS. Diplôme National du Brevet des Collèges Session juin 2016 épreuve coefficient 2

Fiche de méthode pour l épreuve HISTOIRE DES ARTS. Diplôme National du Brevet des Collèges Session juin 2016 épreuve coefficient 2 Fiche de méthode pour l épreuve HISTOIRE DES ARTS Diplôme National du Brevet des Collèges Session juin 2016 épreuve coefficient 2 L ÉPREUVE HDA Elle est constituée d une épreuve orale, présentée devant

Plus en détail

PARTENARIAT EDITORIAL*

PARTENARIAT EDITORIAL* 7 e APPEL D OFFRES 2017 2019 PARTENARIAT EDITORIAL* * Le partenariat éditorial est ouvert à des éditeurs juridiques et techniques pouvant satisfaire le besoin d information des cabinets sur la matière

Plus en détail

Les 4 stages dans la formation des enseignant-e-s DAES 1

Les 4 stages dans la formation des enseignant-e-s DAES 1 Diplôme d aptitude à l enseignement secondaire I DAES I volée 2014-2016 MASTER OF ARTS EN ENSEIGNEMENT POUR LE DEGRE SECONDAIRE I Rapport d évaluation des stages de 1ère année Les 4 stages dans la formation

Plus en détail

Les outils de vie scolaire. Mélissa MARTINEZ

Les outils de vie scolaire. Mélissa MARTINEZ Mélissa MARTINEZ Samia SENOUCI TIC Master 2 CPE Ali HAMMOUDA 17 décembre 2013 PLAN Introduction 1. Les outils non informatisés : a) Les outils d information b) Les outils de communication 2. Les outils

Plus en détail

ANNEXE II PERIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL

ANNEXE II PERIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL ANNEXE II PERIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL 1 DISPOSITIONS GENERALES 1.1 Objectifs La formation en milieu professionnel permet de découvrir les réalités du monde professionnel (activités et

Plus en détail

Défis des responsables du soutien pédagogique

Défis des responsables du soutien pédagogique Défis des responsables du soutien pédagogique Rencontre nationale des gestionnaires de centres et de services d éducation des adultes 19 et 20 avril 2012 DEAAC Alexandrie Accompagner, dès le départ, la

Plus en détail

COURSE D ORIENTATION

COURSE D ORIENTATION FICHE CYCLE 2 COURSE D ORIENTATION Compétence propre à l EPS Adapter ses déplacements à différents types d environnements Définition : La course d orientation est une course contre la montre qui se déroule

Plus en détail

Cycle III L air PREALABLES... 2 LISTE DE QUESTIONS POUVANT MENER A DES INVESTIGATIONS... 3 PRESENTATION DES SEQUENCES... 4

Cycle III L air PREALABLES... 2 LISTE DE QUESTIONS POUVANT MENER A DES INVESTIGATIONS... 3 PRESENTATION DES SEQUENCES... 4 Cycle III L air PREALABLES... 2 LISTE DE QUESTIONS POUVANT MENER A DES INVESTIGATIONS... 3 PRESENTATION DES SEQUENCES... 4 Séquence 1 : L air est partout autour de nous... 4 Séance 1... 4 Séance 1bis...

Plus en détail

Relevé des déductions ------

Relevé des déductions ------ Cahier des charges du mode EDI du téléservice SIMPL-TVA Relevé des déductions ------ Version 1.1 10 Février 2016 SUIVI DES VERSIONS Date N Version Motif de Mise à Jour 24/07/2015 1.0 Création 10/02/2016

Plus en détail

Atelier à l initiative du CNC en partenariat avec :

Atelier à l initiative du CNC en partenariat avec : Atelier à l initiative du CNC en partenariat avec : Ecole supérieure d'art de l'agglomération d'annecy, Le Musée-Château de l'agglomération d'annecy, le Conseil général de la Haute Savoie CITIA, cité de

Plus en détail

Guide d utilisation du journal de stage

Guide d utilisation du journal de stage Guide d utilisation du journal de stage À l intention des candidats à l exercice de la profession Table des matières Présentation du journal de stage 2 Aperçu des étapes à suivre 2 Étape 1 - Commencer

Plus en détail

COMMENT GÉOLOCALISER SES PHOTOS À L AIDE DU GPS GARMIN ETREX VISTA HCX ET DE CARTOEXPLOREUR

COMMENT GÉOLOCALISER SES PHOTOS À L AIDE DU GPS GARMIN ETREX VISTA HCX ET DE CARTOEXPLOREUR COMMENT GÉOLOCALISER SES PHOTOS À L AIDE DU GPS GARMIN ETREX VISTA HCX ET DE CARTOEXPLOREUR Géolocaliser signifie : situer un objet dans un système de coordonnées géographiques et donc sur une carte, par

Plus en détail

L entretien professionnel. les clés pour le réussir

L entretien professionnel. les clés pour le réussir L entretien professionnel les clés pour le réussir L essentiel à retenir. Redéfini par la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale, l entretien

Plus en détail

Synthèse des réunions interassociations «Cadre pratique et déontologique des groupes de parole»

Synthèse des réunions interassociations «Cadre pratique et déontologique des groupes de parole» Synthèse des réunions interassociations «Cadre pratique et déontologique des groupes de parole» Nombre de réunions en 2009 : 4 3 (13 février, 10 avril, 22 septembre 2009) + 1 dérivée : «mutualisation des

Plus en détail

Le quoi de neuf? Une transition entre l extérieur et l école

Le quoi de neuf? Une transition entre l extérieur et l école Le quoi de neuf? Une transition entre l extérieur et l école Le «Quoi de Neuf?» est un des outils de la vie coopérative de la classe qui permet la construction d une histoire commune au «groupe de vie».

Plus en détail

LE JEU A L ECOLE MATERNELLE. Introduction

LE JEU A L ECOLE MATERNELLE. Introduction LE JEU A L ECOLE MATERNELLE Introduction L enfant passe six heures par jour de trois à six ans à l école maternelle. On doit donc de lui proposer des activités qui, au fur et à mesure de l évolution de

Plus en détail

La formation en Master MEEF mention 1 er degré

La formation en Master MEEF mention 1 er degré ÉSPÉ de l académie de Créteil La formation en Master MEEF mention 1 er degré Sigolène Couchot-Schiex, Responsable du Master MEEF Premier degré 1 Pour devenir PE Deux conditions : Vous devez être lauréat.e

Plus en détail

RSEEG : Formes affirmatives et négatives

RSEEG : Formes affirmatives et négatives Fiche de préparation RSEEG : Formes affirmatives et négatives Objectifs principaux : Transposer à l oral une phrase affirmative en phrase négative. Comprendre qu à la forme négative, le verbe est encadré

Plus en détail

Affichage obligatoire

Affichage obligatoire Bordeaux, le 3 octobre 2014 Le Recteur de l Académie de Bordeaux Chancelier des universités d Aquitaine à Mesdames et Messieurs les Inspecteurs d Académie, Directeurs académiques des services de l Education

Plus en détail

Les métiers: femmes et hommes au travail

Les métiers: femmes et hommes au travail Mathématiques DEGRÉ 6 DURÉE: 45 minutes 66 Féminin, masculin: être humain-e Les métiers: femmes et hommes au travail Démarche Cette activité nécessite un rappel de ce que sont les pourcentages. La fiche

Plus en détail

Expérimentation Pédagogique

Expérimentation Pédagogique Expérimentation Pédagogique UTILISATION ET UTILITÉ DE TABLETTES NUMÉRIQUES EN GS DE MATERNELLE Circonscription de Toul Ecole maternelle Les Sources- Foug Expérimentation tablette menée par l Atelier Canopé,

Plus en détail

Revue internationale P.M.E. : économie et gestion de la petite et moyenne entreprise, vol. 23, n 1, 2010, p. 160-164.

Revue internationale P.M.E. : économie et gestion de la petite et moyenne entreprise, vol. 23, n 1, 2010, p. 160-164. Compte rendu Ouvrage recensé : Thierry Verstraete et Estèle Jouison-Laffitte, Business model pour entreprendre. Le modèle GRP : théorie et pratique, Paris, De Boeck, coll. «Petites entreprises et entrepreneuriat»,

Plus en détail

LA RELÈVE. ENTREPRENEURIALE DANS LES PME LAVALLOISES, ça se fait

LA RELÈVE. ENTREPRENEURIALE DANS LES PME LAVALLOISES, ça se fait LA RELÈVE ENTREPRENEURIALE DANS LES PME LAVALLOISES, ça se fait SOMMAIRE de l Étude réalisée par ROLANDE PINARD, SOCIOLOGUE Mars 2008 RÉDACTRICE Rolande Pinard Ph. D. en sociologie PARTENAIRES IMPLIQUÉS

Plus en détail

Offre d activité aux écoles Année 2016

Offre d activité aux écoles Année 2016 Offre d activité aux écoles Année 2016 Sensibilisation de la population étudiante du primaire à l importance de réduire les matières résiduelles Coop de Solidarité Éconord Élaboré par Isabelle Perrier

Plus en détail

Les symboles architecturaux des pays du monde

Les symboles architecturaux des pays du monde HISTOIRE DES ARTS 3ème 2010 2011 Les symboles architecturaux des pays du monde Yo'Art L'Opéra de Sydney Nom :... Prénom :... Classe :... Collège Georges Seurat 75, Rue des Fauvelles 92400 Courbevoie Ce

Plus en détail

«En tant que relais du champ social, comment organiser sa visite au musée de Bretagne?»

«En tant que relais du champ social, comment organiser sa visite au musée de Bretagne?» Musée de Bretagne, A. Amet «En tant que relais du champ social, comment organiser sa visite au musée de Bretagne?» Une visite au musée se prépare, se vit et s exploite : avant, pendant, après. Voici quelques

Plus en détail

Réaliser la bande annonce d un livre. Natacha DUBOIS, Marie-Hélène BERNARD, Jean-Luc Kpodar

Réaliser la bande annonce d un livre. Natacha DUBOIS, Marie-Hélène BERNARD, Jean-Luc Kpodar Réaliser la bande annonce d un livre Natacha DUBOIS, Marie-Hélène BERNARD, Jean-Luc Kpodar I. Présentation du projet Objectif général : Promouvoir la lecture d une oeuvre patrimoniale auprès des élèves

Plus en détail

LA MAIN A LA PATE L astronomie Cycle 3. L astronomie. L astronomie cycle 3 - doc Ecole des Mines de Nantes 1

LA MAIN A LA PATE L astronomie Cycle 3. L astronomie. L astronomie cycle 3 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE L astronomie Cycle 3 L astronomie. L astronomie cycle 3 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE L astronomie Cycle 3 L'astronomie. PROGRESSION GENERALE Séance n 1 : Recueil

Plus en détail

ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS

ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS L Association des Etats de la Caraïbe (AEC) invite les consultants éligibles intéressés à soumettre des propositions pour la fourniture d un

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR DE LA MESSAGERIE VOCALE

GUIDE DE L UTILISATEUR DE LA MESSAGERIE VOCALE GUIDE DE L UTILISATEUR DE LA MESSAGERIE VOCALE AVIS Les informations contenues dans ce document sont, à notre connaissance, correctes sous tous les points mais ne sont pas garanties par Mitel Networks

Plus en détail

Examen professionnel de courtière / courtier en immeubles Guide pour l établissement du travail de projet

Examen professionnel de courtière / courtier en immeubles Guide pour l établissement du travail de projet Examen professionnel de courtière / courtier en immeubles Guide pour l établissement du travail de projet Basé sur les directives concernant l examen professionnel de courtière / courtier en immeubles

Plus en détail

Rencontre avec. Yves Michaud philosophe

Rencontre avec. Yves Michaud philosophe Rencontre avec Philosophe amoureux des sciences et des arts, Yves Michaud a fondé, en 2000, l Université de tous les savoirs, qui organise pour un large public des cycles de conférences par les meilleurs

Plus en détail

XVIIe Congrès de l AISLF, Tours, France, 5-9 juillet 2004. CR 24 Petites sociétés et construction du savoir. Compte-rendu

XVIIe Congrès de l AISLF, Tours, France, 5-9 juillet 2004. CR 24 Petites sociétés et construction du savoir. Compte-rendu XVIIe Congrès de l AISLF, Tours, France, 5-9 juillet 2004 CR 24 Petites sociétés et construction du savoir Compte-rendu Dans le cadre du XVIIe Congrès de l AISLF (Tours, les 5-9 juillet 2004) le CR 24

Plus en détail

Règles départementales d évaluation des apprentissages (RDÉA) : Document explicatif 1

Règles départementales d évaluation des apprentissages (RDÉA) : Document explicatif 1 Règles départementales d évaluation des apprentissages (RDÉA) : Document explicatif 1 Novembre 2011 1 Le département est invité à faire appel au Service des études pour obtenir plus de précisions ou pour

Plus en détail