PLATES-FORMES ÉLÉVATRICES ET CHARIOTS ÉLÉVATEURS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLATES-FORMES ÉLÉVATRICES ET CHARIOTS ÉLÉVATEURS"

Transcription

1 PLATES-FORMES ÉLÉVATRICES ET CHARIOTS ÉLÉVATEURS 1. OBJET Cette procédure définit les pratiques encadrant l utilisation de nacelles élévatrices automotrices à bras articulé, de nacelles élévatrices automotrices et de chariots élévateurs sur le site de l usine. La procédure reflète les normes en vigueur et a pour objectif d assurer une utilisation sécuritaire par des opérateurs formés en plus d assurer un contrôle de l intégrité mécanique des équipements. 2. PORTÉE Cette procédure s applique à toute activité qui requiert l utilisation de ces appareils sur le site de l usine; que les appareils soient ceux de «La Compagnie» ou d autres appartenant à de tierces compagnies. Cette procédure définit les critères entourant les qualifications requises pour les opérateurs de ces appareils, les règles de conduite prudente ainsi que les exigences concernant les inspections mécaniques. Elle s applique aux véhicules similaires à ceux mentionnés ci-dessous : Type de véhicule Plates-formes de travail élévatrices automotrices Plates-formes de travail élévatrices automotrices à bras articulé Norme CSA-B CSA-B Chariots élévateurs et Transpalette CSA-B335-4 / ASME B DÉFINITIONS 3.1. Acronymes CSA : Association Canadienne de Normalisation ASME : American Society of Mechanical Engineers 3.2. Charge de travail nominale Charge maximum qui peut être manutentionnée avec un équipement selon les spécifications du constructeur Opérateur qualifié Personne formée pour l utilisation sécuritaire de véhicules traités dans la portée ci-haut mentionnée. Lors de cette formation, la personne doit démontrer son habileté à résoudre les problèmes liés à l appareil, au travail ou au projet Plate-forme de travail élévatrice automotrice (plate-forme élévatrice) Engin comprenant une plate-forme à position réglable, monté sur une structure et actionné par un moteur avec commande des fonctions principales, dont le déplacement, à partir de la plateforme. 1/7

2 Plate-forme de travail élévatrice automotrice à bras articulé (plate-forme élévatrice) type de plate-forme élévatrice munie d une plate-forme à position réglable, montée sur un bras (articulé ou un bras télescopique). 4. RESPONSABILITÉS 4.1. Responsable de projet Le Responsable de projet doit, lorsqu il emploie des ressources externes, transmettre aux contractuels liés à ces projets les exigences de «La Compagnie» encadrant les équipements définis dans la portée. Il s assure que les employés concernés possèdent une carte valide associée à une formation pertinente à l équipement utilisé. Il s assure que les entrepreneurs ayant à utiliser des véhicules motorisés sur le site rencontrent les exigences du présent document Coordonnateur à la formation Planifie la formation pour les employés de «La Compagnie» et contractuels réguliers concernés par l utilisation des véhicules définis précédemment. Il maintient les registres de ces activités et des copies des certificats de compétences (acquisition de formation) Planificateur Service de l entretien Le Planificateur - Service de l entretien gère les inspections et les activités d entretien préventif des véhicules définis précédemment. Il maintient les registres de ces activités. De plus, il doit, lorsqu il emploie des ressources externes, transmettre aux contractuels liés à ces projets les exigences de «La Compagnie» encadrant les équipements définis dans la portée. Il s assure que les employés concernés possèdent une carte valide associée à une formation pertinente à l équipement utilisé. Il s assure que les entrepreneurs ayant à utiliser des véhicules motorisés sur le site rencontrent les exigences du présent document Employé de «La Compagnie»/Contractuel régulier Complète des fiches d inspections quotidiennes avant d utiliser tout véhicule décrit dans la portée de la présente procédure. 5. PROCÉDURE 5.1. Pratiques de conduite prudente de plate-forme élévatrice Généralités La conduite prudente de la plate-forme élévatrice inclut : La sélection d une plate-forme élévatrice appropriée en ce qui concerne la capacité, la surface d utilisation compactée ou non et l environnement ; Un opérateur qualifié, formé en matière d inspection, d application et de conduite de la plate-forme élévatrice; Le contrôle et/ou la réduction des risques; Tous travaux effectués avec un véhicule couvert dans la portée du présent document doivent se faire de manière sécuritaire. De plus, l opérateur doit être formé, respecter les recommandations du constructeur et agir en conformité avec les normes applicables. 2/7

3 Inspection du lieu de travail Avant et pendant l utilisation de plate-forme élévatrice, l endroit où la plate-forme sera utilisée devra être inspecté à la recherche de risques tels : Un terrain au relief accidenté; Des conditions météorologiques dangereuses (vent violent, orage); Des obstacles en hauteur (tuyauterie, fils électriques); Tout autre risque. Règles d utilisation Une fiche d inspection quotidienne doit être remplie avant la première utilisation de chaque journée Si la plate-forme est utilisée par un travailleur seul, celui-ci doit avoir en sa possession un appareil de communication à distance qui lui permet de communiquer avec un travailleur en cas de besoin. Délimiter la zone de travail avec des cônes Le port du harnais est obligatoire pour tout occupant. Il doit être fixé aux points d ancrages recommandés par le constructeur L utilisation des dispositifs stabilisateurs doit être faite conformément aux recommandations du constructeur Les gardes corps, barrières et tout autre ouverture d accès doivent être fermés ou dans la position appropriée, tel que recommandé par le constructeur La charge et sa répartition sur la plate-forme doivent respecter les charges nominales recommandées par le constructeur tel qu indiqué sur la plaque signalétique La plate-forme élévatrice ne doit en aucun cas être conduite dans un terrain incliné qui dépasse les limites établies par le constructeur Il est interdit d utiliser une nacelle comme appareil de levage L opérateur doit s assurer qu il y a un dégagement suffisant pour éviter les obstacles en hauteur. Il doit aussi se tenir à la distance minimale sécuritaire des fils électriques tel que recommandé soit par les autorités compétentes, soit sur le tableau D.M.A.S. (Distance Minimum d Approche Sécuritaire) qui est localisé dans le panier de la nacelle Il ne faut jamais utiliser un escabeau ou tout autre moyen de fortune pour atteindre plus de hauteur Pratique de conduite prudente de chariots et transpalettes Généralités chariots et transpalettes Il est interdit d utiliser ce type d appareil pour lever une personne S assurer qu il n y a aucun risque pour un piéton qui est aux environs d un appareil de manutention en fonction. Une distance sécuritaire doit être conservée lors de manutention de charges. 3/7

4 Ne jamais permettre à un piéton de se déplacer sous la partie élevée d un appareil de levage chargé ou non S assurer qu aucune personne ne se place en situation de danger en essayant de stabiliser une charge qui est ou devient instable Les opérateurs doivent s assurer qu aucun accès d urgence, escaliers ou équipements de protection d incendie ne sont rendu inaccessibles par un chariot ou sa charge La capacité de chargement indiquée sur la plaque signalétique de chaque appareil doit être respectée. La charge doit être installée de façon stable et sécuritaire Ralentir et actionner le klaxon ou un signal visuel lors d engagement dans une intersection ou lors de circulation dans un endroit ou la visibilité est réduite L utilisation des niveleurs latéraux est obligatoire pour les appareils de levage conçus pour des terrains accidentés qui sont équipés de tels systèmes Chariots élévateurs Généralités Les opérateurs doivent : Garder les mains et les pieds ou toute autre partie du corps, à l intérieur de l espace, du compartiment désigné à l opération; Ne jamais mettre aucune partie du corps entre la structure du mat et celle du chariot ainsi que dans le mécanisme d extension; Effectuer les manipulations en conformité avec les règles applicables lors du transport de charge avec des élingues. Règles d utilisation Une inspection doit être faite à l aide de la fiche d inspection RPC-Chariot élévateur quotidienne disponible dans chaque appareil avant la première utilisation de chaque journée Le conducteur doit porter la ceinture de sécurité Le conducteur doit circuler dans la voie de droite, respecter les limites de vitesse et la signalisation en vigueur sur le site de l usine Toujours avoir en tête le parcours et observer le trajet afin de détecter tous dangers potentiels Dans une intersection, ne pas dépasser d autres véhicules qui circulent dans la même direction Traverser autant que possible les voies ferrées en angle et ne pas se stationner à moins de deux mètres d une voie ferrée Manœuvrer le chariot avec les fourches et la charge abaissés Circuler avec la charge en remorque lorsque la charge bloque la vue avant Modérer la vitesse lorsque le sol est humide ou lisse. 4/7

5 Éviter de circuler sur des objets qui jonchent le sol En négociation de courbe, réduire la vitesse à un niveau sécuritaire considérant l environnement de travail et négocier le virage en douceur. La rotation du volant doit se faire de façon modérée Ne pas incliner de charge vers l avant du chariot sauf au moment de prendre ou de déposer une charge La longueur des fourches doit être égale à au moins les deux tiers de celle de la charge. Il est recommandé d incliner la charge vers l arrière lorsqu il est possible de le faire afin d augmenter la stabilité. L inclinaison de charge de grande hauteur doit être faite avec prudence Effectuer les départs, les arrêts et les changements de direction en douceur afin d éviter un renversement de la charge ou du chariot. Les risques sont plus importants lorsque la charge est élevée. Transpalettes Opérer avec des mains exemptes de graisse Ne pas circuler comme passager sur un transpalette qui n est pas conçu pour ce type d utilisation Garder les pieds à une distance sécuritaire de la structure de l appareil Porter une attention aux mouvements du levier de contrôle particulièrement lorsque la charge précède l opérateur ainsi qu en virages serrés Toujours opérer à une vitesse équivalente à la vitesse moyenne de marche Toujours opérer avec les deux mains lorsque la charge précède l opérateur. Garder les mains dans l espace de contrôle protégé en tout temps pendant l utilisation Lorsque la charge est en remorque, toujours opérer avec une main sur le contrôle, et lorsque possible, marcher en avant au côté du levier de commande Entrer dans les espaces restreints en faisant précéder la charge Lors de circulation dans une pente inclinée, l opérateur doit se positionner dans la partie haute de la pente Inspection mécanique des chariots et des plates-formes élévatrices Véhicules de «La Compagnie» Pour tout équipement décrit dans la portée, le Planificateur Service de l entretien planifie les inspections selon les critères établis dans la norme à laquelle l équipement se réfère. Des registres de ces activités seront conservés. Véhicules de location ou des entrepreneurs Tout véhicule défini dans la portée qui est loué doit provenir des fournisseurs recommandés ou approuvés par «La Compagnie» dans le but d assurer l intégrité mécanique de ces véhicules de location. Dans le cas ou le véhicule fourni appartient à l entrepreneur, le Responsable de projets/planificateur - Service de l entretien doit 5/7

6 exiger une copie du relevé d inspections et d essais. Ce document doit faire preuve du respect des exigences de «La Compagnie» quant aux inspections mécaniques. Types d inspections Plates-formes élévatrices Inspection quotidienne visuelle de tous les composants qui influent directement la sécurité de fonctionnement de la plate-forme élévatrice et dont l état peut varier d un jour à l autre. Cette inspection doit être faite par l opérateur avant chaque utilisation sur une base journalière Inspection périodique doit être faite après 200 heures d utilisation ou après le délais recommandé par le fabricant selon la première éventualité. Cette inspection est faite par une firme externe Inspection annuelle doit être faite tous les ans ou aux 700 heures d utilisation selon la première éventualité. Cette inspection est effectuée par une firme externe. Une copie de la fiche d inspection annuelle la plus récente doit être rangée dans le compartiment scellé de la nacelle. Chariots Inspection quotidienne visuelle et fonctionnelle de toutes les composantes qui influent directement la sécurité de fonctionnement du chariot et dont l état peut varier d un jour à l autre. Cette inspection doit être faite sur une base journalière avant chaque utilisation Inspection périodique doit être faite après 200 heures d utilisation ou après le délais recommandé par le fabricant selon la première éventualité Inspection annuelle doit être faite tous les ans ou aux 2000 heures d utilisation selon la première éventualité. Cette inspection doit inclure un test de capacité de levage conformément à la charge indiquée sur la plaque signalétique. Ce test doit être fait à la réception d un appareil nouvellement acheté et par la suite, aux intervalles recommandés par le fabricant, mais jamais moins qu une fois par année Formation Généralités Tout personnel qui doit opérer un véhicule défini dans la portée doit avoir suivi une formation menant à l obtention d une carte de compétence (preuve de formation) reconnue par «La Compagnie». Cette formation doit respecter les exigences des normes citées dans la portée Une preuve de formation doit avoir le contenu suivant : Le nom de l entité qui a donné la formation ou le recyclage; Le nom des moniteurs; Une confirmation claire que la formation portait sur le type particulier de véhicule que la personne est appelée à conduire; La date à laquelle la formation a été donnée; 6/7

7 Le nom de la personne formée L opérateur de nacelle élévatrice doit être en mesure de fournir cette preuve de formation sur demande. Formation «La Compagnie» & Contractuels réguliers Le Coordonnateur à la formation s assure que les employés de «La Compagnie» qui doivent opérer les véhicules décrits dans la portée reçoivent une formation conforme aux normes en vigueur. Il s assure qu une copie de l attestation de formation est archivée selon les procédures en vigueur dans l entreprise. Le renouvellement des formations doit être fait en conformité des normes en vigueur. Suite aux formations, une carte de compétence est remise à l opérateur qualifié. Formation des contractuels occasionnels Le Responsable de projet/planificateur Service de l entretien s assure que les formations des contractuels qui doivent opérer les véhicules décrits dans la portée se conforment aux normes en vigueur. Il vérifie la validité des attestations de formation des contractuels à leur arrivée sur le site et archive une copie de ces documents. 7/7

Dispositif composé d une ceinture ou d un harnais qui empêche de

Dispositif composé d une ceinture ou d un harnais qui empêche de Préparé par : Daniel Dufresne Approuvé CÉF par : Bernard Roy Date : 28 aout 2012 Révisé par : Gilbert Hautcoeur Approuvé CSF par : Yvan Lebel Page : 1 de 7 1.0 OBJET Cette procédure a comme objectif d

Plus en détail

Politique : travail en hauteur

Politique : travail en hauteur Page 1 sur 9 1. BUT... 3 2. PORTÉE... 3 3. DÉFINITIONS... 3 4. RÔLES ET RESPONSABILITÉS... 3 a) Chef d exploitation / Agent de projets de l ASC... 3 b) Exécutant de l ASC et sous-traitant... 4 c) Agent

Plus en détail

Le travail en hauteur

Le travail en hauteur peut engendrer des risques - c est d ailleurs l un des premiers cas d accident de travail. Vous trouverez dans ce document des mesures de sécurité générales ainsi que des indications concrètes liées à

Plus en détail

ENTRAINEZ-VOUS CORRECTION VEUILLEZ TROUVER CI-APRES UN TEST DE CONNAISSANCES GENERALES.

ENTRAINEZ-VOUS CORRECTION VEUILLEZ TROUVER CI-APRES UN TEST DE CONNAISSANCES GENERALES. ENTRAINEZ-VOUS CORRECTION VEUILLEZ TROUVER CI-APRES UN TEST DE CONNAISSANCES GENERALES. IL EST PREFERABLE QUE VOUS LE FASSIEZ SANS UTILISER VOTRE MANUEL Quelques exercices d entrainement Une seule réponse

Plus en détail

Le levage d équipements roulants pour l entretien d un bâtiment avicole

Le levage d équipements roulants pour l entretien d un bâtiment avicole Fiche technique Le levage d équipements roulants pour l entretien d un bâtiment avicole Le levage d équipements roulants, du rez-de-chaussée aux étages supérieurs d un bâtiment avicole, que ce soit des

Plus en détail

ASCENSEURS ET AUTRES APPAREILS ÉLÉVATEURS NOTIONS DE BASE

ASCENSEURS ET AUTRES APPAREILS ÉLÉVATEURS NOTIONS DE BASE ASCENSEURS ET AUTRES APPAREILS ÉLÉVATEURS NOTIONS DE BASE GUIDE TECHNIQUE Pour projets résidentiels INTRODUCTION De nombreux appareils élévateurs sont installés dans les projets d habitation de condominiums,

Plus en détail

CHARIOTS ELEVATEURS A MAT RETRACTABLE

CHARIOTS ELEVATEURS A MAT RETRACTABLE Référence : 2.2.4.7. Durée : 3 jours Objectifs : Public : 6 personnes Pré-requis : Etre âgé de 18 ans Etre reconnu apte médicalement Moyens pédagogiques : Salle de cours Vidéoprojecteur Animation : Formateur

Plus en détail

CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME TRAVAIL EN HAUTEUR

CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME TRAVAIL EN HAUTEUR CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME TRAVAIL EN HAUTEUR AVRIL 2013 Page 1 sur 13 1. BUT... 3 2. PORTÉE... 3 3. DÉFINITIONS... 3 4. RÔLES ET RESPONSABILITÉS... 3 a)gestionnaire immobilier...

Plus en détail

6. CIRCULATION PARTAGE DE LA ROUTE

6. CIRCULATION PARTAGE DE LA ROUTE Par tage de la route 6 6. CIRCULATION PARTAGE DE LA ROUTE N oubliez pas que de nombreux usagers circulent dans nos rues et sur nos routes. Il incombe à chaque usager de tenir compte de la présence et des

Plus en détail

Programme de prévention Service de sécurité incendie

Programme de prévention Service de sécurité incendie Général ACCÈS AUX BÂTIMENTS diverses, chutes et glissades Prévenir le supérieur immédiat lorsque l accès au bâtiment n est pas sécuritaire. Installer un système d éclairage aux entrées et dans le stationnement

Plus en détail

Travailler avec un chariot élévateur à fourche - expert (IS-001) Version CT-Q 2011-06-09

Travailler avec un chariot élévateur à fourche - expert (IS-001) Version CT-Q 2011-06-09 Groupe cible Les collaborateurs qui doivent travailler avec un chariot élévateur à fourche sur un terrain d exploitation, dans des installations, ateliers, magasins où les travaux présentent un certain

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION Chariots Automoteurs A Conducteur Porté R389

PROGRAMME DE FORMATION Chariots Automoteurs A Conducteur Porté R389 PROGRAMME DE FORMATION Chariots Automoteurs A Conducteur Porté R389 Les différents types et catégories de Chariots automoteurs à Conducteur porté (hors chantier BTP) Cat1 Transpalette à conducteur porté

Plus en détail

Travail en hauteur Plan d action

Travail en hauteur Plan d action fide Travail en hauteur Plan d action 2015 Réalisation : APSAM Rédaction : Pascal Gagnon Version originale : 29 octobre 2015 Crédits photo : sakhorn/shutterstock.com Le générique masculin est utilisé sans

Plus en détail

LIVRE DE BORD DE PALAN AÉRIEN Registre permanent

LIVRE DE BORD DE PALAN AÉRIEN Registre permanent LIVRE DE BORD DE PALAN AÉRIEN Registre permanent Le présent guide a pour but de vous permettre de vous conformer aux dispositions du paragraphe 210(3) du Règlement général 91-191, établi en vertu de la

Plus en détail

CHAPITRE V III: LES RESSOURCES MATÉRIELLES

CHAPITRE V III: LES RESSOURCES MATÉRIELLES CHAPITRE V III: LES RESSOURCES MATÉRIELLES SECTION 8.3 : LA GESTION DES BIENS MEUBLES ET IMMEUBLES PAGE : 1 POLITIQUE SUR LES TRANSPORTS AVEC UN VÉHICULE LOURD Adoptée : CAD-8927 (14 10 08) Modifiée :

Plus en détail

Plateforme élévatrice (scissor lift)

Plateforme élévatrice (scissor lift) Pour ne rien oublier concernant la sécurité des chariots élévateurs s adresse aux inspecteurs et aux inspectrices de la CSST, aux travailleurs et aux employeurs qui participent à des opérations de manutention

Plus en détail

Liste de contrôle Plateformes élévatrices mobiles de personnel (PEMP)

Liste de contrôle Plateformes élévatrices mobiles de personnel (PEMP) La sécurité, c est réalisable. Liste de contrôle Plateformes élévatrices mobiles de personnel (PEMP) Les plateformes élévatrices mobiles de personnel (PEMP) sont-elles correctement utilisées dans votre

Plus en détail

Chariot élévateur tout-terrain à portée variable non rotatif avec ou sans possibilité d équipements interchangeables

Chariot élévateur tout-terrain à portée variable non rotatif avec ou sans possibilité d équipements interchangeables Fiche Prévention - C3 F 09 13 Chariot élévateur tout-terrain à portée variable non rotatif avec ou sans possibilité d équipements interchangeables Le chariot élévateur tout-terrain à portée variable non

Plus en détail

Travailler avec un chariot télescopique rotatif avec fonction de levage (IS-032) Version CT-Q 2012-03-27

Travailler avec un chariot télescopique rotatif avec fonction de levage (IS-032) Version CT-Q 2012-03-27 Explication : Travailler avec un élévateur à bras télescopique Il existe plusieurs types d élévateurs télescopiques, qui peuvent aussi exercer plusieurs fonctions. Pratiquement tous les élévateurs télescopiques

Plus en détail

APPAREILS D ÉLÉVATION ET DE LEVAGE

APPAREILS D ÉLÉVATION ET DE LEVAGE INSTRUCTION GÉNÉRALES D UTILISATION D ÉLÉVATEURS À NACELLE A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT LA MISE EN SERVICE!! N UTILISEZ PAS L ÉLÉVATEUR À NACELLE SANS AVOIR PRIS CONNAISSANCE DES INSTRUCTIONS DECRITES CI-APRÈS!!

Plus en détail

Guide professionnel. Les chariots de manutention

Guide professionnel. Les chariots de manutention Guide professionnel Les chariots de manutention Introduction Ce guide édité par le Cisma est destiné à définir les caractéristiques des principaux types de chariots de manutention du marché. Il a été élaboré

Plus en détail

VÉHICULES ET CONDUITE

VÉHICULES ET CONDUITE Hygiène et sécurité NORME D EXPLOITATION Réf. : Aperam Safety ST 006 Véhicules et conduite Publication : 15.05.2012 Version : v0 Rév. : AM Safety ST 006 - v4.2 - Rév. : 02-11-2010 VÉHICULES ET CONDUITE

Plus en détail

CHARIOT ELEVATEUR FICHE D INSTRUCTION. Prise de poste. Poste de conduite

CHARIOT ELEVATEUR FICHE D INSTRUCTION. Prise de poste. Poste de conduite CHARIOT ELEVATEUR Prise de poste - Munissez-vous des équipements de protection individuelle nécessaires pour le travail à effectuer : - chaussures de sécurité obligatoires - gants de protection - protections

Plus en détail

Comment choisir un chariot élévateur

Comment choisir un chariot élévateur Comment choisir un chariot élévateur CHARIOT ELEVATEUR INDUSTRIEL ELECTRIQUE / GAZ/ DIESEL Faible encombrement et grande maniabilité : convient aux travaux en intérieur Confort du poste de conduite et

Plus en détail

Notice d utilisation - Robot de vitrage R.420 1

Notice d utilisation - Robot de vitrage R.420 1 Notice d utilisation - Robot de vitrage R.420 1 CH FR LU BE Notice d utilisation Robot de vitrage R.420 Nr. de fabrication KeM.Tech Chemin Louis Hubert 2 CH - 1213 Petit Lancy www.kemtech-ksf.com Cette

Plus en détail

TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation. Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408

TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation. Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408 TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408 Décret du 01 septembre 2004 Réalisation des travaux temporaires en hauteur PRÉVENIR LES CHUTES Art.

Plus en détail

Liste de contrôle Circulation des véhicules ferroviaires dans l entreprise

Liste de contrôle Circulation des véhicules ferroviaires dans l entreprise La sécurité, c est réalisable Liste de contrôle Circulation des véhicules ferroviaires dans l entreprise La sécurité lors des manœuvres des véhicules ferroviaires dans votre entreprise est-elle garantie?

Plus en détail

principes fondamentaux en matière de sécurité

principes fondamentaux en matière de sécurité 10 principes fondamentaux en matière de sécurité Principes fondamentaux du programme Travailler ensemble en toute sécurité Nous estimons que ces principes permettront de diminuer les risques et ainsi

Plus en détail

Grues et appareils de levage

Grues et appareils de levage Grues et appareils de levage Université McGill Gestion et développement des installations Services universitaires 1010, rue Sherbrooke Ouest, 10 e étage Montréal (Québec) H3A 2R7 Mise à jour : janvier

Plus en détail

- Bateaux et autres embarcations, incluant les moteurs.

- Bateaux et autres embarcations, incluant les moteurs. POLITIQUE RELATIVE À L UTILISATION DES VÉHICULES DE L UQAT ADOPTÉE 319-CA-3366 (05-06-2012) (NOTE : Dans le présent document, le genre masculin est utilisé à titre épicène dans le but d alléger le texte.)

Plus en détail

VOUS APPORTER PLUS QUE LA FORMATION

VOUS APPORTER PLUS QUE LA FORMATION VOUS APPORTER PLUS QUE LA FORMATION NOS FORMATIONS 2015 NOS S DE FORMATIONS 2015 FORMATION DE CONDUITE D ENGINS EN SECURITE SELON LES RECOMMANDATIONS LUXEMBOURGEOISES DE L AAA PAGE ENGINS DE CHANTIER :

Plus en détail

2. Conduite d engins en sécurité

2. Conduite d engins en sécurité 2. Conduite d engins en sécurité Edition: 01/2015 Texte original en langue française 125, route d Esch L-1471 LUXEMBOURG Tél.: (+352) 26 19 15-2201 Fax: (+352) 40 12 47 Web: www.aaa.lu E-mail: prevention@secu.lu

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE L ESTUAIRE RM-P-2008-05-20 POLITIQUE SUR L'UTILISATION DES VÉHICULES AUTOMOBILES

COMMISSION SCOLAIRE DE L ESTUAIRE RM-P-2008-05-20 POLITIQUE SUR L'UTILISATION DES VÉHICULES AUTOMOBILES 1. Objet La présente politique précise les conditions nécessaires à la conduite sécuritaire des véhicules automobiles que possède ou loue la Commission scolaire de l Estuaire afin d'assurer la sécurité

Plus en détail

ILLUMINATIONS DE NOEL

ILLUMINATIONS DE NOEL En période de fin d année, de nombreux agents des services techniques des collectivités territoriales sont confrontés à la pose et la dépose des illuminations de Noël. Cette activité ponctuelle présente

Plus en détail

PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 5 12

PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 5 12 PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 1 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 4 12 Classe 5 12 Classe 6 13 Classe 7 Permis progressif (Niveau I et II) 13 Classe 8 14 Classe 9 15 1.2

Plus en détail

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Chariots élévateurs

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Chariots élévateurs Identification de l équipement: Date: Chariots élévateurs 3 Éléments du chariot 1 Mât d élévation 2 Vérin 3 Fourches 4 Tablier du porte-fourches 5 Roues motrices 6 Roues de direction 7 Châssis 8 Frein

Plus en détail

Moyens de levage et de transport dans les ateliers et les stocks. Albert Amaron - St-Ursanne - 8 mars 2012

Moyens de levage et de transport dans les ateliers et les stocks. Albert Amaron - St-Ursanne - 8 mars 2012 Moyens de levage et de transport dans les ateliers et les stocks Albert Amaron - St-Ursanne - 8 mars 2012 Ordre du jour 1) Bases légales 2) Chariot élévateur à conducteur assis 3) Chariot élévateur à timon

Plus en détail

Garde-corps. (moyens d accès permanents aux machines)

Garde-corps. (moyens d accès permanents aux machines) Garde-corps (moyens d accès permanents aux machines) Le présent feuillet d information rassemble les prescriptions (règles techniques) applicables aux garde-corps permettant d accéder à des machines. Il

Plus en détail

Correction détaillée ASSR2. Session 2011

Correction détaillée ASSR2. Session 2011 détaillée ASSR2 Epreuve principale Session 2011 Question 1 Piétons Rollers Dépasser un piéton C est bien sur le trottoir que le roller, qui est considéré comme un piéton, doit circuler. Mais, plus rapide

Plus en détail

Conseils pour les personnes âgées qui achètent un véhicule

Conseils pour les personnes âgées qui achètent un véhicule Types de véhicules La taille du véhicule relève d un choix personnel. Certains aînés se sentent plus en sécurité dans un véhicule plus lourd, alors que d autres considèrent que les petites voitures sont

Plus en détail

- Hygiène et sécurité - Le travail en hauteur

- Hygiène et sécurité - Le travail en hauteur - Hygiène et sécurité - Le travail en hauteur La présente fiche rappelle les différentes mesures concernant la prévention des risques liés au travail en hauteur. 1. De nouvelles dispositions réglementaires

Plus en détail

La sécurisation des quais de chargement. La prévention des collisions et des risques d écrasement

La sécurisation des quais de chargement. La prévention des collisions et des risques d écrasement Evaluation des risques professionnels La sécurisation des quais de chargement La prévention des collisions et des risques d écrasement La sécurisation des quais de chargement Evaluation des risques professionnels

Plus en détail

Arrêté royal du 31 août 2005 relatif à l utilisation des équipements de travail. pour des travaux temporaires en hauteur.

Arrêté royal du 31 août 2005 relatif à l utilisation des équipements de travail. pour des travaux temporaires en hauteur. Arrêté royal du 31 août 2005 relatif à l utilisation des équipements de travail pour des travaux temporaires en hauteur (M.B. 15.9.2005; errata: M.B. 22.8.2006) Sous-section I.- Champ d application et

Plus en détail

TRAVAUX EN HAUTEUR. Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard. Réunion Travaux en Hauteur 28 et 29 juin 2005

TRAVAUX EN HAUTEUR. Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard. Réunion Travaux en Hauteur 28 et 29 juin 2005 TRAVAUX EN HAUTEUR Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard SOMMAIRE Les accidents de service La nouvelle réglementation Les principes généraux de prévention Quelques situations de

Plus en détail

Les solutions sécurité chariots élévateurs

Les solutions sécurité chariots élévateurs Les solutions sécurité chariots élévateurs Daniel Mitrévitch Directeur Marketing TMHFR Président du Comité de certification Caces BV cert. Benoit Meunier Responsable Marketing Produits Frontaux TMH FR

Plus en détail

INSTRUCTION N 02 - ACM/DANA/SNA. relative au processus de conception des procédures de vols aux instruments

INSTRUCTION N 02 - ACM/DANA/SNA. relative au processus de conception des procédures de vols aux instruments INSTRUCTION N 02 - ACM/DANA/SNA relative au processus de conception des procédures de vols aux instruments 1 GÉNÉRALITÉS 1.1 La présente Instruction contient des dispositions générales pour le processus

Plus en détail

Des stratégies pour la formation des caristes. Waguih Geadah, ASFETM Denis Lincourt, Préventex Serge Simoneau, ASP Métal Électrique

Des stratégies pour la formation des caristes. Waguih Geadah, ASFETM Denis Lincourt, Préventex Serge Simoneau, ASP Métal Électrique Des stratégies pour la formation des caristes Waguih Geadah, ASFETM Denis Lincourt, Préventex Serge Simoneau, ASP Métal Électrique Qu est ce qu un chariot élévateur? Le chariot élévateur n est pas un véhicule

Plus en détail

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice D - De la signature du contrat à l intervention Extrait n 3 Référence Internet ST.82.D Saisissez la «Référence Internet» ST.82.D dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder

Plus en détail

Sécurité en matière d électricité au travail (Norme CSA Z462-12)

Sécurité en matière d électricité au travail (Norme CSA Z462-12) Sécurité en matière d électricité au travail (Norme CSA Z462-12) Colloque annuel du comité Énergie et gestion technique siemens.ca/answers Table des matières Objectifs de la norme Z462-12 Pratiques de

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES RELATIVES À LA SÉCURITÉ. fourgonnettes 15 passagers

LIGNES DIRECTRICES RELATIVES À LA SÉCURITÉ. fourgonnettes 15 passagers LIGNES DIRECTRICES RELATIVES À LA SÉCURITÉ fourgonnettes 15 passagers LIGNES DIRECTRICES RELATIVES À LA SÉCURITÉ fourgonnettes 15 passagers Utilisation personnelle des fourgonnettes 15 passagers Utilisation

Plus en détail

Normes relatives aux circuits fermés visant des fins récréatives

Normes relatives aux circuits fermés visant des fins récréatives Normes relatives aux circuits fermés visant des fins récréatives Ministère de la Sécurité publique Application des lois sur les véhicules hors route Mars 2009 A. Normes de conception et d entretien des

Plus en détail

Travail en hauteur : Dans les entreprises

Travail en hauteur : Dans les entreprises Travail en hauteur : Dans les entreprises Mauro GERETTO Inspecteur du travail 30.09.2015 - Page 1 Plan de la présentation 1. Garde-corps 2. Echelles 3. Echafaudages roulants 4. PEMP 5. Plateformes suspendues

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL LOGISTIQUE LIVRET TYPE ACADÉMIE DE NANCY-METZ SESSION...

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL LOGISTIQUE LIVRET TYPE ACADÉMIE DE NANCY-METZ SESSION... BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL LOGISTIQUE LIVRET TYPE ACADÉMIE DE NANCY-METZ SESSION... Groupe de Production et de Travail - Académie de Nancy-Metz - Octobre 2014 Page 1 sur 28 Groupe de Production et de Travail

Plus en détail

Guide pratique. d'utilisation sécuritaire des chariots élévateurs motorisés

Guide pratique. d'utilisation sécuritaire des chariots élévateurs motorisés Guide pratique d'utilisation sécuritaire des chariots élévateurs motorisés Novembre 2006 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 SECTION A : Éléments clés d'un programme de sécurité efficace pour l'utilisation

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015 PLAN DE PRÉVENTION PLAN DE PREVENTION Qu est-ce qu un plan de prévention? C est un document dans lequel sont notifiées les mesures de coordination générales prises pour prévenir les risques liés à l interférence

Plus en détail

B O S H A Bureau Occupational Safety & Health Algeria Programme de formation «Superviseur HSE»

B O S H A Bureau Occupational Safety & Health Algeria Programme de formation «Superviseur HSE» Programme de formation «Superviseur HSE» Le programme est conçu pour les diplômés universitaires (Ingénieurs ou autres) sans expérience professionnelle ou des inspecteurs, animateurs HSE, HSE officiers

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA NOUVELLE DÉFINITION DE VÉHICULE LOURD

PRÉSENTATION DE LA NOUVELLE DÉFINITION DE VÉHICULE LOURD PRÉSENTATION DE LA NOUVELLE DÉFINITION DE VÉHICULE LOURD Direction du transport routier des marchandises Sept 2009 1 Pourquoi une définition de véhicule lourd? Utilité de la définition de véhicule lourd

Plus en détail

Obligations pour. les propriétaires d ascenseurs et autres appareils élévateurs. Montez. avec nous!

Obligations pour. les propriétaires d ascenseurs et autres appareils élévateurs. Montez. avec nous! Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 afin d être accessible à toute personne handicapée ou non. Toutes les notices entre accolades

Plus en détail

7. Ponts élévateurs. 125, route d Esch L-1471 LUXEMBOURG Tél.: (+352) 26 19 15-2201 Fax: (+352) 40 12 47 Web: www.aaa.lu E-mail: prevention@secu.

7. Ponts élévateurs. 125, route d Esch L-1471 LUXEMBOURG Tél.: (+352) 26 19 15-2201 Fax: (+352) 40 12 47 Web: www.aaa.lu E-mail: prevention@secu. 7. Ponts élévateurs Version: 10/2012 Texte original en langue allemande 125, route d Esch L-1471 LUXEMBOURG Tél.: (+352) 26 19 15-2201 Fax: (+352) 40 12 47 Web: www.aaa.lu E-mail: prevention@secu.lu Association

Plus en détail

CONDITIONS PRÉALABLES

CONDITIONS PRÉALABLES PLAN DE COURS 412 Chariots élévateurs formation avancée Entreposage Via Prévention est une instance paritaire créée en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (L.R.Q., c. S-2.1). Il s agit

Plus en détail

Liste de contrôle Chargement et déchargement des conteneurs et des bennes

Liste de contrôle Chargement et déchargement des conteneurs et des bennes La sécurité, c est réalisable Liste de contrôle Chargement et déchargement des conteneurs et des bennes Connaissez-vous les dangers liés au chargement et au déchargement des bennes, conteneurs roulants

Plus en détail

SECTION A ÉPREUVES OFFICIELLES

SECTION A ÉPREUVES OFFICIELLES 1 CYCLISME Le régira toutes les compétitions Olympiques Spéciales de. En tant que programme sportif international, les Jeux Olympiques Spéciaux ont conçu ce règlement d après les Règlements de l Union

Plus en détail

Le déneigement des véhicules lourds. transport

Le déneigement des véhicules lourds. transport Le déneigement des véhicules lourds transport TABLE DES MATIÈRES L élimination du danger à la source : éviter le travail en hauteur!...p. 5 En hauteur, mais en toute sécurité! Utiliser des moyens collectifs

Plus en détail

PARTIE A ÉNONCÉ DE PRINCIPES

PARTIE A ÉNONCÉ DE PRINCIPES PARTIE A ÉNONCÉ DE PRINCIPES Partie A : Énoncé de principes A - 1 CODE CANADIEN DE SÉCURITÉ POUR LES TRANSPORTEURS ROUTIERS BUT Le Code canadien de sécurité pour les transporteurs routiers (CCS) vise

Plus en détail

Exigences de la loi 2012: Tracteurs, remorques et véhicules spéciaux

Exigences de la loi 2012: Tracteurs, remorques et véhicules spéciaux Exigences de la loi 2012: Tracteurs, remorques et s spéciaux Remarque: Les données de ces tableaux ne nous engagent pas juridiquement ; elles correspondent à nos connaissances actuelles lors de la date

Plus en détail

Plateformes de travail élévatrices et portatives

Plateformes de travail élévatrices et portatives B354.1-04 Plateformes de travail élévatrices et portatives Plate-forme élévatrice de type 1 à déplacement manuel Plate-forme élévatrice de type 2 remorquable Édition française publiée en août 2004 par

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION Engins de Chantier R372m

PROGRAMME DE FORMATION Engins de Chantier R372m PROGRAMME DE FORMATION Engins de Chantier R372m Les différents types et catégories D Engins de chantier Cat1 Tracteurs et petits engins de chantier mobiles : tracteur agricole de moins de 50 chevaux, mini-pelle

Plus en détail

VOUS DÉMÉNAGEZ? CERTAINES RÈGLES S APPLIQUENT

VOUS DÉMÉNAGEZ? CERTAINES RÈGLES S APPLIQUENT VOUS DÉMÉNAGEZ? CERTAINES RÈGLES S APPLIQUENT DOCUMENTS NÉCESSAIRES Lorsque vous conduisez un véhicule, vous devez avoir en votre possession les documents suivants : Un permis de conduire valide de la

Plus en détail

Guide de l entrepreneur

Guide de l entrepreneur Guide de l entrepreneur Par le Service des terrains et bâtiments Mise à jour le 6 avril 2010 1 Table des matières 1 Table des matières... 2 2 Liste de distribution... 3 3 Généralité... 4 3.1 Informations

Plus en détail

Les accidents de palettiers nous parlent

Les accidents de palettiers nous parlent Les accidents de palettiers nous parlent François Fontaine, ing. SÉCURACK Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Page 7 Types d accidents liés aux palettiers 1. Effondrement total ou partiel du palettier

Plus en détail

CHARIOT ÉLÉVATEUR PROGRAMME PEDAGOGIQUE. Fiche détaillée du programme d un chariot élévateur à destination des plateformes multi-engins

CHARIOT ÉLÉVATEUR PROGRAMME PEDAGOGIQUE. Fiche détaillée du programme d un chariot élévateur à destination des plateformes multi-engins CHARIOT ÉLÉVATEUR PROGRAMME PEDAGOGIQUE Fiche détaillée du programme d un chariot élévateur à destination des plateformes multi-engins Document non contractuel LA SIMULATION ACREOS OBJECTIFS CHARIOT ÉLÉVATEUR

Plus en détail

NPI 8 Installations techniques de protection incendie réceptions et contrôles

NPI 8 Installations techniques de protection incendie réceptions et contrôles NPI 8 Installations techniques de protection incendie réceptions et contrôles Notice explicative de protection incendie de l Assurance immobilière Berne (AIB) Édition 09/2012 1 Champ d application 1 Les

Plus en détail

Vu l arrêté du ministre des transport du 30 septembre 1989 relatif à la licence et aux qualifications du personnel navigant complémentaire;

Vu l arrêté du ministre des transport du 30 septembre 1989 relatif à la licence et aux qualifications du personnel navigant complémentaire; Décision du Ministre du Transport N 107 du 05 Septembre 2007 Relative aux conditions d approbation des centres de formation des compagnies de transport aérien. Le Ministre du Transport, Sur proposition

Plus en détail

EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs

EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs Norme européenne pour portes actionnées par source d énergie extérieure La norme européenne EN 16005 définit les exigences de sécurité en matière de conception

Plus en détail

Travaux interdits et travail en élévation. Aspects réglementaires applicables en EPLE. Les interdits et les dérogations

Travaux interdits et travail en élévation. Aspects réglementaires applicables en EPLE. Les interdits et les dérogations Travaux interdits et travail en élévation Aspects réglementaires applicables en EPLE Les interdits et les dérogations Adresse du site hygiène et sécurité académique: http://www.ac-creteil.fr/hygiene-securite

Plus en détail

Référence : code de la route articles R412-36 et R412-42

Référence : code de la route articles R412-36 et R412-42 1/ Lorsque nous marchons le long d une route avec un groupe d enfants, devons-nous le faire à gauche ou à droite de la chaussée? Quelles précautions particulières devons-nous prendre lors des déplacements

Plus en détail

FORMATION / CONSEIL / SECURITÉ

FORMATION / CONSEIL / SECURITÉ FORMATION / CONSEIL / SECURITÉ ENGINS DE CHANTIER / GRUE À TOUR / GRUE MOBILE / PEMP / CHARIOTS ÉLÈVATEURS / GRUE AUXILIAIRE / PONT ROULANT ÉLINGUEUR / TRAVAIL EN HAUTEUR / ÉCHAFAUDAGE / HABILITATION ÉLECTRIQUE

Plus en détail

Journée nationale de sensibilisation à la prévention des risques

Journée nationale de sensibilisation à la prévention des risques Journée nationale de sensibilisation à la prévention des risques Présentation: Expérience de la CJO en matière de gestion des risques 17 mars 2015 Présentée par Autor : Noureddine / Author Data / Date

Plus en détail

La priorité à droite À une intersection, lorsqu'il n'y a pas de panneau ou que l'on trouve le panneau priorité à droite qui s'applique.

La priorité à droite À une intersection, lorsqu'il n'y a pas de panneau ou que l'on trouve le panneau priorité à droite qui s'applique. Comment franchir une intersection avecprioritéàdroite? Une intersection (carrefour) est une zone où se rejoignent, se croisent des usagers venant de directions différentes. Dans quel ordre doivent-ils

Plus en détail

Prévention et lutte contre l incendie

Prévention et lutte contre l incendie Prévention et lutte contre l incendie Voici les principales obligations des établissements de commerce de détail de l habillement en matière de prévention et de lutte contre l incendie. Cette fiche ne

Plus en détail

Consignes d utilisation des rayonnages DUWIC

Consignes d utilisation des rayonnages DUWIC Révision A du 25/02/11 Consignes d utilisation des rayonnages DUWIC Sommaire : I) Introduction Page 1 II) La formation des opérateurs Page 1 III) Les conditions d exploitation 1) La constitution des charges

Plus en détail

d éliminer les risques d accidents pour les membres de l équipage, le navire de pêche et l environnement marin.

d éliminer les risques d accidents pour les membres de l équipage, le navire de pêche et l environnement marin. SGS - Système officiel i institué par une entreprise dans le but de diminueri et d éliminer les risques d accidents pour les membres de l équipage, le navire de pêche et l environnement marin. - Un système

Plus en détail

LA CONDUITE DE VEHICULES ET D ENGINS

LA CONDUITE DE VEHICULES ET D ENGINS Fiche outil n 2 LA CONDUITE DE VEHICULES ET D ENGINS Le Code de la route fixe les dispositions relatives à la conduite des différents véhicules automobiles ou ensemble de véhicules pour tous les conducteurs.

Plus en détail

Liste d inspection des lieux (CFMA)

Liste d inspection des lieux (CFMA) Liste d inspection des lieux (CFMA) Basée sur le Règlement sur la santé et la sécurité du travail (adopté en mai 2010) Atelier ou lieu: Inspecté par : Date de l inspection : Page 1 sur 5 Liste des lieux

Plus en détail

SIEGE D EVACUATION. Manuel d'utilisation

SIEGE D EVACUATION. Manuel d'utilisation SIEGE D EVACUATION Manuel d'utilisation REHA-TRANS Siège d évacuation Evacuation d'urgence Armoire de rangement Introduction Vous avez choisi d acheter un SIEGE D EVACUATION D'URGENCE. Veuillez lire attentivement

Plus en détail

Julie Baron, agente de communication Association Sectorielle Transport Entreposage (ASTE)

Julie Baron, agente de communication Association Sectorielle Transport Entreposage (ASTE) Responsables: Pierre Bouliane, chargé de projet Association Sectorielle Transport Entreposage (ASTE) Denis Lincourt, chargé de projet Préventex, Association paritaire du textile Julie Baron, agente de

Plus en détail

OBJET ET CHAMP D'ACTION

OBJET ET CHAMP D'ACTION TITRE Manuel des Pipelines et Distribution / Volume 3 - Entretien SECTION 05 : Matériel critique - Essais de fonctionnement SUJET 03 : Contacteurs d alarme de niveau très haut et commandes d arrêt OBJET

Plus en détail

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-f & P4-f - 185/180 - Standard P2-f & P4-f - 170/165 - Compact P2-f & P4-f - 200/195 - Confort MODELE H DH P2f-4f - 185/180 - Standard 340 171 P2f-4f - 170/165 - Compact

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES VILLE DE SEES Hôtel de Ville Place du Général de GAULLE 61000 SEES Tél: 02.33.81.79.70 ACHAT D UN VEHICULE UTILITAIRE SANS PERMIS A MOTORISATION ELECTRIQUE

Plus en détail

Ouvrez l œil autour des véhicules lourds

Ouvrez l œil autour des véhicules lourds Ouvrez l œil autour des véhicules lourds Surveillez les angles morts Pour garder la vie Sécurité : un mot prioritaire pour CAA-Québec Les automobilistes d aujourd hui doivent partager la route avec de

Plus en détail

Code du travail, Directive machine, Norme Produit

Code du travail, Directive machine, Norme Produit Fermetures industrielles et équipements de quai Code du travail, Directive machine, Norme Produit Votre responsabilité est engagée! Norsud vous informe! Fermetures industrielles Équipements de quai Systèmes

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des machines / matériel

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des machines / matériel Page 1 / 7 Rapport technique / domaine des machines / matériel Contenu : grue télescopique à bras rotatif à 360 Rédaction : Fabrice Forré / étudiant ETC 3 / 1700 Fribourg Date : 14 janvier 2011 Grue télescopique

Plus en détail

MARCHE PUBLIC N 2015/04/PA

MARCHE PUBLIC N 2015/04/PA MARCHE PUBLIC N 2015/04/PA Véhicule porte outil multiservices pour le déneigement hivernal et l entretien des espaces publics (4 roues motrices) ANNEXE AU CCP CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DES MATERIELS

Plus en détail

LE RÈGLEMENT SUR LES POINTS D INAPTITUDE EN MATIÈRE DE PERMIS DE CONDUIRE

LE RÈGLEMENT SUR LES POINTS D INAPTITUDE EN MATIÈRE DE PERMIS DE CONDUIRE CE QUE VOUS DEVRIEZ SAVOIR VOTRE COMPORTEMENT AU VOLANT COMPTE, MAINTENANT PLUS QUE JAMAIS ***LE SAVIEZ-VOUS*** Les «points d inaptitudes» sont des points déduits de votre permis. L accumulation de points

Plus en détail

MÉCANIQUE DE PLATES-FORMES ÉLÉVATRICES

MÉCANIQUE DE PLATES-FORMES ÉLÉVATRICES EMPLOI-QUÉBEC LA Q U A L I F I C A T I O N O B L I G A T O I R E MÉCANIQUE DE PLATES-FORMES ÉLÉVATRICES CONNAÎTRE LA QUALIFICATION LES FONCTIONS DU TRAVAIL Le certificat de qualification en mécanique de

Plus en détail

technologie Nom :.. Prénom :... Classe :...

technologie Nom :.. Prénom :... Classe :... technologie S4 LES ACTIVITÉS DE SERVICE S4-4 La santé et la sécurité au travail 1/8 COURS N 3 DATE :../. /.. 0 1,5 3ans Objectifs : A laide des outils de manutention et de la connaissance de ces outils,

Plus en détail

CONFÉRENCE Démystifier le plan de sécurité incendie

CONFÉRENCE Démystifier le plan de sécurité incendie CONFÉRENCE Démystifier le plan de sécurité incendie Karen Lamothe, T.P.I. Présidente www.gomesuresdurgence.com 514.799.3110 Congrès AQHSST 2011 Trois-Rivières 14 mai 2011 13h30 à 14h15 Plan de la conférence

Plus en détail

La réglementation. André Turcot, ing. Direction de la prévention-inspection. inspection CSST

La réglementation. André Turcot, ing. Direction de la prévention-inspection. inspection CSST La réglementation André Turcot, ing. Direction de la prévention-inspection inspection CSST Bref historique Septembre 1985 : 1 décès, contestation des parties jusqu en cour d appel Mars 1986 à juin 1990

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public. Consignes Générales d Exploitation

Etablissement Recevant du Public. Consignes Générales d Exploitation Ville de Perpignan Direction Générale des Services Techniques Etablissement Recevant du Public Consignes Générales d Exploitation 1- Surveillance de l établissement En présence du public, l établissement

Plus en détail