Réunion CEGECOBA ASSAPROL du 20 novembre 2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réunion CEGECOBA ASSAPROL du 20 novembre 2014"

Transcription

1 L actualité du Loueur Meublé Non Professionnel Réunion CEGECOBA ASSAPROL du 20 novembre intervenante: Karine SALVAT CONSEILLER en INVESTISSEMENT FINANCIER

2 Objectif de cette présentation Découvrir le statut confirmer ou approfondir ses connaissances Comprendre l intérêt de ce statut du point de vue du loueur investisseur / propriétaire Comprendre le régime fiscal applicable et les options possibles pour tout nouveau loueur meublé Les motivations patrimoniales et successor ales

3 Sommaire 3 I. Introduction : l investissement locatif II. Le dispositif de location en meublé classique Historique du statut LMP LMNP La réponse à des besoins Investisseurs et Biens concernés Les vertus du régime de l amortissement III. L aménagement Bouvard pour le LMNP Une réduction d impôt Les champs et conditions d application de la réduction d impôts IV. Les devoirs dans le cadre d une acquisition du dispositif LMNP V. Précisions sur le financement d une opération VI. Imposition des plus values en cas de cession VII. Les atouts du LMNP en 2014 Les motivations d un investissement en LMNP Exemples

4 L INVESTISSEMENT LOCATIF INVESTISSEMENT LOCATIF Location nue = revenus fonciers Location meublée = revenus BIC Duflot Pinel Scellier Robien Borloo - Location meublée professionnelle Location meublée non professionnelle 4

5 Le DISPOSITIF du LOUEUR MEUBLE : historique Une seule définition qui date de1949 : instituée après la guerre, la location meublée avait pour vocation initiale de permettre aux ménages français de louer une pièce de leur appartement aux soldats revenant du champ de bataille Art.2 alinéa 1 er de loi du 2 avril 1949 «est considéré comme exerçant la profession de loueur en meublé, le bailleur qui loue habituellement plusieurs logements meublés, que la location s accompagne ou non de prestations secondaires telles que location de linge, nettoyage des locaux, préparation culinaires» 5 Des meubles en suffisance : Mettre à disposition d un logement prêt à l habitation immédiate : le locataire se contente d apporter ses effets personnels Apporter la preuve de l ameublement : inventaire détaillé et signé des parties à l entrée dans les lieux C est une activité commerciale assimilable à celle des artisans et commerçants

6 Le DISPOSITIF du LOUEUR MEUBLE : LMP / LMNP Ce dispositif aujourd hui loin d être circonscrit à l habitat est désormais réservé à la location au sein de résidences de services LOUEUR MEUBLE NON PROFESSIONNEL Pas inscrit au RCS (sauf si récupération de la TVA) Ou Recettes < euros Ou Recettes < revenus professionnels LOUEUR MEUBLE PROFESSIONNEL depuis LF 2009 Inscrit au RCS et Recettes > euros et Recettes > 50% des revenus professionnelles Des critères d adhésion très sélectifs pour le LMP qui rendent désormais ce statut inaccessible à une grande majorité de particuliers Pour ceux qui réuniraient ces 3 critères, les avantages fiscaux sont de taille avec l exonération d ISF pour les locaux affectés à l activité de location meublée et la possibilité d imputer le déficit tiré de la location meublée sur leur revenu global report possible pendant 6 ans sur un bénéfice global 6

7 Le DISPOSITIF du LOUEUR MEUBLE La réponse à des besoins préoccupation des ménages et soutien à l économie 1/2 UN PARTICULIER souhaitant - Préparer sa retraite / Réduire sa facture fiscal / Obtenir des revenus supplémentaires immédiats ou différés: Meuble un logement vide Exonération de TVA Achète un bien meublé dans une résidence classée avec services Loue en direct régime BIC Confie la location à un exploitant qui sous loue et fournit des services Régime BIC Gestion en direct Gestion déléguée à un tiers Possibilité de récupérer la TVA 7 LA LOCATION SAISONNIERE : pas de définition précise d après le code du tourisme c est une location consentie sur une durée variable à une clientèle de passage qui n élit pas domicile dans l appartement

8 Le DISPOSITIF du LOUEUR MEUBLE: la récupération de la TVA Bail commercial conclu avec un exploitant de services qui fournit 3 des 4 services para hôteliers : petit déjeuner, accueil clientèle, nettoyage des locaux et linge de maison Récupération de la TVA sur 20 ans à raison d 1/20 par an des dépenses engagées Sur le montant de l acquisition Sur les meubles Sur les honoraires du comptable Restitution au prorata si vente du bien avant 20 ans sauf : bail en cours repris acquéreur poursuit l activité de location meublée 8 acquéreur assujetti à TVA

9 9 Le DISPOSITIF du LOUEUR MEUBLE La réponse à des besoins préoccupation des ménages et soutien à l économie 2/2 Développer le parc immobilier locatif meublé aujourd hui insuffisant Répondre à des besoins sociaux : prise en charge de la dépendance des personnes âgées Soutenir la construction et l emploi qui en découlent Résidences de tourisme loisir : o La France est une destination touristique de 1 er plan au niveau mondial o Plus de 80 millions de touristes en France Résidences de tourisme d affaires o Résidences souvent préférées aux hôtels : moins chères, services pour les professionnels, Résidences de personnes âgées o Allongement espérance de vie o Structures médicalisées ou non Résidences étudiants o o o 2.2 millions d étudiants en France en progression Marché avec une offre inférieure à la demande Le parc étudiant couvre moins de 10% des demandes de logement

10 Le DISPOSITIF du LOUEUR MEUBLE : investisseur et avantage recherché 10 Avantage visé = amortissement / complément s de revenus non fiscalisés ou très peu Personne physique résidant fiscal français ou non Personne morale notamment pour faciliter la transmission par la cession des titres sociaux : SNC EURL - Sarl de famille SCI (activité commerciale qui serait assujettie à l IS les associés ne pouvant ainsi plus prétendre aux avantages spécifiques du LMNP)) Avantage visé = réduction d impôt (depuis 2009) Personne physique résidant fiscalement en France Acquisition possible en indivision Pas de démembrement

11 Le DISPOSITIF du LOUEUR MEUBLE : les biens concernés 1 ou plusieurs logements par an dans 1 résidence de services Avec services étudiants Avec services pour personnes agées Avec services pour tourisme loisir ou tourisme affaires Logements neufs ou en Vefa Logements rénovés ou réhabilités Plafond global de euros pour la réduction d impot 11

12 Le DISPOSITIF du LOUEUR MEUBLE: rôle central de l exploitant Bail commercial par lequel l exploitant s engage à reverser les loyers quelle que soit l occupation du bien Des revenus garantis autour de 4% sous réserve de la santé financière de l exploitant Gestion du bien immobilier et ameublement, et fourniture des services Acquittement des charges d exploitation et d entretien : prise en charge des travaux d entretien et gros travaux Rôle de syndic souvent 12

13 Le DISPOSITIF du LOUEUR MEUBLE : les vertus de l amortissement C est la possibilité d amortir 100 % de la valeur du prix d acquisition Rappel : l amortissement c est la représentation comptable de la dépréciation du bien Déduction annuelle d une partie de la valeur du bien amorti déterminée en fonction de sa durée de vie normale En pratique l amortissement s opére à 2 niveaux : Immobilier : sur une période de 20 à 50 ans en moyenne sur 30 ans pour les logements soit 3.33% par an Mobilier : sur une période de 5 à 10 ans soit 10 à 20% par an Amortissement calculé avec les frais d acte, hors prix du foncier et H.T. si la TVA est récupérée 13

14 Le DISPOSITIF du LOUEUR MEUBLE: les vertus de l amortissement BIC non professionnels REEL Micro BIC Recettes brutes - Déduction des charges Recettes brutes - Abattement forfaitaire 50% 14 REEL : ensemble des charges déductibles des loyers Micro Bic : possible à partir de la 20ème année CA < H.T. de recettes pas d option pour la TVA

15 Le DISPOSITIF du LOUEUR MEUBLE: les vertus de l amortissement Régime Réel = pas d imposition sur les revenus perçus = LMNP seul dispositif permettant 0 impôts pendant 20 ans Déficit imputable pendant 10 ans Revenus BIC Charges déductibles : amortissement, intérêts, ADI, frais de comptabilité, assurances et CC Réserve d amortissement imputables sans limité dans le temps 15

16 Le DISPOSITIF du LOUEUR MEUBLE: les vertus de l amortissement Période 1 : les charges hors amortissement permettent d annuler les recettes ; l amortissement est mis en réserve, le déficit émanant de l amortissement est reportable sans limite dans le temps Amortissement Période 2 : les charges vont en diminuant, utilisation de la réserve Période 3 : au bout de 20 ans possibilité d opter pour le micro Bic Abattement 50% Recettes Charges Recettes Charges Recettes 16 Pas d imposition Revenus fiscalisés à 50%

17 L aménagement BOUVARD pour le LMNP La loi de finance rectificative de 2009 a offert la possibilité au LMNP de bénéficier d une réduction d impôt pour les acquisitions à compter de 2009 Réduction calculée sur la base du prix du foncier H.T.+immeuble H.T. + frais d acte pour une enveloppe globale de euros par an Rentre dans le plafonnement des «niches fiscales» soit euros Report de la réduction d impôt possible pendant 6 ans pour la fraction qui excèderait l impôt dû L investisseur a donc le CHOIX entre l amortissement et la réduction d impôt et ce jusqu'à fin 2012 Signature de l acte 2009 et % % Depuis % Taux de réduction La réduction d impôt en surplus est reportable sur l impôt dû pendant les 6 17années prochaines

18 L aménagement BOUVARD pour le LMNP Période 1 : les charges hors amortissement permettent d annuler les recettes ; le déficit non utilisé est reportable 10 ans Période 2 : les loyers ont augmenté et les intérêts diminuent Période 3 : au bout de 20 ans possibilité d opter pour le micro Bic Déficit reportable 10 ans Abattement 50% Recettes Charges TF compta Intérets ADI Recettes Charges Recettes 18 Pas d imposition Léger bénéfice imposable à la fin de la période Revenus fiscalisés à 50%

19 L aménagement BOUVARD pour le LMNP Conditions d application : Engagement de location : location du logement meublé pendant 9 ans à un exploitant par le biais d un bail commercial (durée de 9 ans calculée de date à date à compter de celle de la prise d effet du bail) Mise en location : le logement doit être mis en location dans le mois qui suit son achèvement ou son acquisition si elle est postérieure 19

20 L aménagement BOUVARD pour le LMNP Fait générateur de l application Nature de l investissement Acquisition d un logement neuf achevé Acquisition d un logement achevé depuis au moins 15 ans Acquisition d un logement en VEFA Acquisition d un logement achevé depuis au moins 15 ans et qui fait l objet d une réhabilitation Fait générateur Année d acquisition Année d achèvement du logement Année d achèvement des travaux 20

21 L aménagement BOUVARD pour le LMNP Remise en cause de la réduction d impôt: Le propriétaire n a pas mis le bien en location Mise en location hors délai Interruption de la location sauf résidence de tourisme autorisée pour maximum 8 semaines par an Cas particulier de la domiciliation fiscale hors de France La réduction est suspendue Pas d allongement de la durée d engagement de la location Modalités de reprise de la réduction d impôt L impôt de l année au cours de laquelle intervient l évènement est majorée de la réduction d impôt totale obtenue depuis l origine 21

22 22 Les devoirs dans le cadre d une acquisition en LMNP - L investisseur doit satisfaire aux obligations fiscales suivantes -Effectuer une déclaration d existence auprès de l administration fiscale -Déclarer à la fin de l activité civile le montant de la TVA collectée -Déposer liasse fiscale 2031 auprès de l administration fiscale chaque année -S acquitter de la taxe foncière -Formalités dans les 10 jours qui suivent la signature de l acte notarié - Adhésion à un Centre de gestion Agréé (CGA) -Depuis loi de finances 2006 majoration de 25% du résultat imposable pour les contribuables exerçant une activité BIC non membre d un CGA -Frais déductibles des revenus BIC -Réduction d impôt pour frais de comptabilité et de gestion - Mandater un cabinet comptable -Comptabilité déléguée à un professionnel -Frais déductibles des revenus BIC

23 Le FINANCEMENT d une OPERATION - Financement HT ou TTC? - Implication du financement HT et récupération de la TVA - Conditions d acquisition de la TVA Le financement H.T implique que l acquéreur doive donner mandat au cabinet comptable sélectionné pour procéder à la demande de remboursement de crédit de TVA et faire les déclarations nécessaires à cet effet. Il demandera à l administration que ce remboursement soit adressé au notaire avec mandat au notaire de le verser au promoteur 23

24 L imposition des plus values en cas de cession C est le régime des plus values privées qui s appliquent : impôt de plus value et prélèvements sociaux -Impôt de plus-value: plus-value nette imposable au taux forfaitaire de 19% avec abattements pour durée de détention de 6% par année à compter de la 6ème et jusqu à la 21ème, soit 96% d abattements cumulés en 21 ans détention, puis de 4% la 22ème année, soit 100% au terme de 22 années. -Prélèvements sociaux: en revanche, pour le calcul de l assiette des prélèvements sociaux imposables à 15,5%, l assiette de l impôt est réduite d un abattement de 1,65% pour chaque année de détention de la 6ème à la 21ème soit 26,40% en cumul en 21 ans de détention, puis de 1,6% pour la 22ème année et de 9% chaque année à compter de la 23ème soit 100% au terme de 30 ans de détention Modalité de calcul de la plus value : Du fait de l application du régime des plus values immobilières des particuliers, les amortissements qui sont éventuellement venues diminuer le résultat fiscal ne seront pas pris en compte pour calculer la plus value imposable 24 -

25 25 Durée de détention Table d abattement des plus-values immobilières Taux d abattement (%) de l impôt de plusvalue 1 ans 0% 0% 2 ans 0% 0% 3 ans 0% 0% 4 ans 0% 0% 5 ans 0% 0% 6 ans 6% 1,65% 7ans 12% 3,3% 8 ans 18% 4,95% 9 ans 24% 6,6% 10 ans 30% 8,25% 11 ans 36% 9,9% 12 ans 42% 11,55 13 ans 48% 13,2% 14 ans 54% 14,85% 15 ans 60% 16,5% 16 ans 66% 18,15% 17 ans 72% 19,8% 18 ans 78% 21,45% 19 ans 84% 23,1% 20 ans 90% 24,75% 21 ans 96% 26,4% 22 ans 100% 28% 23 ans 37% 24 ans 46% 25 ans 55% 26 ans 64% 27 ans 73% 28 ans 82% 29 ans 91% 30 ans 100% Taux d abattement (%) des prélèvements sociaux

26 LES ATOUTS du LOUEUR MEUBLE en 2014 : pourquoi investir? Bénéficier de revenus garantis très peu fiscalisés Réaliser des investissements sans apport personnel Baisser le coût d achat avec la récupération de la TVA Se constituer un patrimoine en partie financé par les impôts si BOUVARD Préparer la retraite Transformer un contrat assurance vie fond en euros en LMNP : rentabilité des fonds en euros qui baissent et loyers qui augmentent avec une base de départ plus élevée autour de 4% contre 2.5 à 3% pour les rendements des fonds en euros 26

27 CAS PRATIQUE : EXEMPLE d INVESTISSEMENT en LMNP Classique Investissement = HT Dont Immobilier = HT ( Foncier Construction) Meubles = HT Frais d acquisition = Amortissement : Immobilier = 3,33 % x = Mobilier = 10 % x = 350 Dotation aux amortissements = TVA en apport pour le remboursement du capital à l issue de la période de financement

28 CAS PRATIQUE : EXEMPLE d INVESTISSEMENT avec financement in fine 15 ans Revenus Charges Loyers HT Intérêts d emprunt Charges comptables Taxe foncière Charges syndicales Dotations aux amortissements TOTAL Déficit = Amortissement= Charges = 1 720

29 CAS PRATIQUE : à partir de la 16 ème année Loyers HT Intérêts d emprunt Charges comptables Taxe foncière Frais AG Dotations aux amortissements TOTAL Revenus Charges Résultat =

30 CAS PRATIQUE : à partir de la 16 ème année Réserve = 15 x x 350 immeuble meubles RESERVE D AMORTISSEMENT Chaque année, pendant une quinzaine d années, la réserve d amortissement sera ainsi diminuée de (revalorisés). A partir de la 31 ème année, la réserve sera diminuée du résultat d exploitation sans dotation aux amortissements, celle-ci étant arrivée à son terme. La réserve sera totalement utilisée au bout de la 34 ème année. Il est alors conseillé de passer en régime micro entreprise

31 CAS PRATIQUE : EXEMPLE d INVESTISSEMENT LMNP Classique avec financement cash Revenus Charges Loyers HT Charges comptables Taxe foncière Charges syndicales Dotations aux amortissements TOTAL Pas de bénéfice fiscal Amortissement= soit réservé épuisée au bout d une vingtaine d années

32 CAS PRATIQUE : EXEMPLE d INVESTISSEMENT dispositif Bouvard avec financement amortissable 20 ans Investissement Investissement : tous frais compris Foncier immobilier mobilier acte TVA frais de caution) Financement: => apport = 0 Récupération TVA Réduction d impôt Participation Mensualités : Loyers nets : Participation : 620 / mois (TVA en apport) 340 / mois 280 / mois -98 =182 les 9 premières années Participation au bout de 9 ans avec loyer revalorisé Loyers nets 375 / mois = 245 les 11 années suivantes Revente retraite : propriétaire d un bien d une valeur de euros et d une rente de 360 euros par mois En moyenne 217 euros épargné sur 20 ans soit un rendement de 5% 32

33 EN SYNTHESE UNE BONNE RENTABILITE LOCATIVE UN FINANCEMENT AVEC UNE FAIBLE PARTICIPATION UNE FISCALITE TRES AVANTAGEUSE : RARE solution permettant d avoir de revenus supplémentaires sans fiscalité UN CHOIX POUR L INVESTISSEUR DES REVENUS GARANTIS avec un EXPLOITANT a la santé financière éprouvée et multi exploitation grands groupes UN TRES BON COMPLEMENT RETRAITE 33

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de Gestion Réf.

Plus en détail

PARA HÔTELLERIE & LMP/LMNP

PARA HÔTELLERIE & LMP/LMNP BIENVENUE AU DOMAINE DU GRAND TOURTRE UN SÉJOUR DE VACANCES INOUBLIABLE 18 place de l Hôtel de Ville 16 210 CHALAIS Tel: +33(0)5 45 98 31 56 Fax: +33(0)5 45 98 31 55 Email: france@shelbournedevelopment.com

Plus en détail

Présentation du Statut LMP :

Présentation du Statut LMP : Présentation du Statut LMP : Pour tout investisseur, même non-imposable, le statut du Loueur Meublé Professionnel (LMP) est le dispositif qui encadre la location de logements meublés. Un investissement

Plus en détail

déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH).

déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH). déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH). Réhabiliter et préserver le patrimoine architectural français. Les dépenses

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Le loueur en meublé non professionnel (LMNP) François Longin 1 www.longin.fr Plan Le statut LMNP Juridique (location meublée)

Plus en détail

Chapitre 1 Introduction... 11

Chapitre 1 Introduction... 11 Sommaire Chapitre 1 Introduction................. 11 Préambule....................................... 11 1. Investir dans l immobilier pour préparer l avenir....... 12 2. Se constituer des revenus avec

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Les dispositifs fiscaux François Longin 1 www.longin.fr Les mesures de défiscalisation Raisons économiques sous jacentes aux

Plus en détail

LES LOIS DE DEFISCALISATIONS DONNANT DROIT À DES RÉDUCTIONS D IMPOTS

LES LOIS DE DEFISCALISATIONS DONNANT DROIT À DES RÉDUCTIONS D IMPOTS Les Niches Fiscales Sommaire INTRODUCTION LES LOIS DE DEFISCALISATIONS DONNANT DROIT À DES RÉDUCTIONS D IMPOTS 1. La Loi Scellier 2. La Loi Girardin 3. La Location Meublée Professionnelle (LMP) 4. Le Loueur

Plus en détail

Les statuts de loueur en meublé (LMP et LMNP)

Les statuts de loueur en meublé (LMP et LMNP) Les statuts de loueur en meublé (LMP et LMNP) Je vous propose un feuilleton 2007 sur les thèmes relatifs à l investissement immobilier ; pour ce premier volet, je vous emmène ce trimestre, à la découverte

Plus en détail

Les fiches thématiques Immobilier d Investissement Le statut LMP Loueur en Meublé Professionnel

Les fiches thématiques Immobilier d Investissement Le statut LMP Loueur en Meublé Professionnel Les fiches thématiques Immobilier d Investissement Le statut LMP Loueur en Meublé Professionnel La qualité de loueur en meublé professionnel est reconnue aux personnes louant des logements meublés, anciens

Plus en détail

DE ROBIEN RECENTRE. Loyers. Solde = EPARGNE nécessaire à l opération

DE ROBIEN RECENTRE. Loyers. Solde = EPARGNE nécessaire à l opération DE ROBIEN RECENTRE Frais de gestion, charges de copropriété, assurance loyers impayés, taxe foncière Intérêts d emprunt Amortissement de Rob sur prix de vente actes en mains (6% x 7 ans 4% x 2 ans) Frais

Plus en détail

LOCATION MEUBLÉE NON PROFESSIONNELLE

LOCATION MEUBLÉE NON PROFESSIONNELLE LOCATION MEUBLÉE NON PROFESSIONNELLE Contribuables concernés : Propriétaires bailleurs de locations meublées dont les recettes locatives annuelles sont inférieures à 23 000 (150 870,11 F). Type d avantage

Plus en détail

Une renaissance de la loi Girardin

Une renaissance de la loi Girardin AVOCATS RECHTSANWÄLTE LAWYERS 29, RUE DU FAUBOURG SAINT-HONORÉ, 75008 PARIS EMAIL bmh@ bm ha voca ts. com TÉLÉPHONE (33)(0)1 42 66 63 19 FAX (33)(0)1 42 66 64 81 Olivier Hoebanx Associé Une renaissance

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Le loueur en meublé professionnel (LMP) François Longin 1 www.longin.fr Plan (1) Le statut LMP Juridique (location meublée)

Plus en détail

LA DEFISCALISATION IMMOBILIERE

LA DEFISCALISATION IMMOBILIERE ESSEC Business School Mastère Techniques Financières - 2011 COURS : GESTION DE PATRIMOINE LA DEFISCALISATION IMMOBILIERE Samuel DRUGEON Charles MOATI Karim SOYAH Introduction La crise a incité la plupart

Plus en détail

Le vieillissement de la population: une évolution génératrice d opportunités d investissement!

Le vieillissement de la population: une évolution génératrice d opportunités d investissement! LA SILVER ECONOMY UNE OPPORTUNITE DE MARCHE Les retraités de demain seront de plus en plus nombreux à rechercher des logements adaptés au vieillissement: des résidences services séniors Le vieillissement

Plus en détail

Les nouveautés fiscales de 2012

Les nouveautés fiscales de 2012 Les nouveautés fiscales de 2012 Sommaire Les dispositifs fiscaux Le plafonnement global des niches fiscales Le barème de l IR L imposition des plusvalues L imposition des revenus mobiliers Scellier Les

Plus en détail

Présentation de la loi Malraux 30 % sur 9 ans

Présentation de la loi Malraux 30 % sur 9 ans Présentation de la loi Malraux 30 % sur 9 ans Pour les contribuables qui payent entre 15.000 et 30.000 d impôt sur le revenu par an, le dispositif Malraux 30 % sur 9 ans est la loi de défiscalisation liée

Plus en détail

Présentation de la loi Bouvard 11 % sur 9 ans

Présentation de la loi Bouvard 11 % sur 9 ans Présentation de la loi Bouvard 11 % sur 9 ans Pour les contribuables qui payent entre 1.000 et 5.000 d impôt sur le revenu par an, le dispositif Bouvard 11 % sur 9 ans est la version «avec réduction d

Plus en détail

L investissement en EHPAD

L investissement en EHPAD Guide Habiteo.com Mai 2015 L investissement en EHPAD Questions/Réponses SOMMAIRE I- Qu est-ce qu un EHPAD? p. 2 Encadré : Réglementation de l EHPAD p. 2 II- Pourquoi investir en EHPAD? p. 3 A- Pour répondre

Plus en détail

La fiscalité des meublés de tourisme. Serge THOMAS - CERFRANCE

La fiscalité des meublés de tourisme. Serge THOMAS - CERFRANCE 1 La fiscalité des meublés de tourisme Serge THOMAS - CERFRANCE 2 Définition fiscale du Loueur de Meublés TRAITEMENT FISCAL Non professionnelle Location meublée Professionnelle 3 Définition fiscale du

Plus en détail

Avant-propos... 1. Partie 1 L état du marché et la défiscalisation immobilière. 1 L immobilier en 2008/2009... 7

Avant-propos... 1. Partie 1 L état du marché et la défiscalisation immobilière. 1 L immobilier en 2008/2009... 7 Avant-propos... 1 Partie 1 L état du marché et la défiscalisation immobilière 1 L immobilier en 2008/2009... 7 Connaître les cycles... 7 Un marché sous influence... 9 Évolution des prix sur 2008/2009...

Plus en détail

LE REGIME FISCAL DES LOCATIONS MEUBLEES

LE REGIME FISCAL DES LOCATIONS MEUBLEES LA FISCALITÉ DES LOCATIONS EN MEUBLES Article juridique publié le 21/03/2013, vu 10039 fois, Auteur : ASCENCIO Jacques LE REGIME FISCAL DES LOCATIONS MEUBLEES I - L IMPOT SUR LE REVENU A la différence

Plus en détail

Espace FAQ du loueur en meublé

Espace FAQ du loueur en meublé Espace FAQ du loueur en meublé - Quels sont les avantages de l adhésion à un CGA? - Faut-il tenir une comptabilité? - Quelles sont les obligations suite à l adhésion à un CGA? - Comment bénéficier de la

Plus en détail

Le LMNP un dispositif en progression

Le LMNP un dispositif en progression Le LMNP un dispositif en progression Exercice 2009-2010 (15 mois) Le LMNP représentait 18 % des ventes 272 conseillers avaient acté au moins un lot en LMNP Exercice 2011(12 mois) Le LMNP représente désormais

Plus en détail

L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions. Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015.

L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions. Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015. L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015 intervenante: Karine SALVAT CONSEILLER en INVESTISSEMENT FINANCIER 1 Objectif

Plus en détail

Le guide de l investisseur immobilier loi Scellier*

Le guide de l investisseur immobilier loi Scellier* www.defiscalisation-diagnostic.com Le guide de l investisseur immobilier loi Scellier* * Sous réserve des décrets d application et d instruction fiscales à paraître pour la loi de finance rectificative

Plus en détail

Location nue - Location meublée Comment ça marche?

Location nue - Location meublée Comment ça marche? Location nue - Location meublée Comment? Intervenants M. Jorge AFONSO, expert-comptable Me Bruno MINEO, notaire Me Jérome CESBRON, notaire 2 - Affiches 1 SOMMAIRE AVANTAGES FISCAUX La location nue - Le

Plus en détail

Préambule...13 1. Investir dans l immobilier pour préparer l avenir...15 2. Se constituer des revenus avec l immobilier locatif...

Préambule...13 1. Investir dans l immobilier pour préparer l avenir...15 2. Se constituer des revenus avec l immobilier locatif... SOMMAIRE Chapitre 1 Introduction... 13 Préambule...13 1. Investir dans l immobilier pour préparer l avenir...15 2. Se constituer des revenus avec l immobilier locatif...16 Chapitre 2 La location en meublé...

Plus en détail

SCI. Outil de gestion patrimoniale

SCI. Outil de gestion patrimoniale SCI Outil de gestion patrimoniale Sommaire I. Définition II. Pourquoi opter pour la création d une SCI? III. Obligations IV. Fiscalité I- Définition La Société Civile Immobilière de location est une société

Plus en détail

Actualité fiscale / Novembre 2011

Actualité fiscale / Novembre 2011 Actualité fiscale / Novembre 2011 L année 2011 comporte un flot législatif important, ceci par quatre lois de finances rectificatives mais également le projet de loi de finance pour 2012 à venir. 1 e Loi

Plus en détail

CONSTITUER UNE SCI POUR MIEUX GÉRER SON PATRIMOINE IMMOBILIER

CONSTITUER UNE SCI POUR MIEUX GÉRER SON PATRIMOINE IMMOBILIER 1 CONSTITUER UNE SCI POUR MIEUX GÉRER SON PATRIMOINE IMMOBILIER 1. La SCI en bref L essentiel sur la société civile immobilière (SCI) Une SCI est une société civile qui gère un patrimoine Immobilier. La

Plus en détail

LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE

LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE La loi de finances pour 2015, qui a rebaptisé le dispositif «Duflot» en dispositif «Pinel», a apporté des améliorations au dispositif d investissement

Plus en détail

INVESTIR EN LOI DUFLOT. Optimisons ensemble votre patrimoine. Le 1 er uro à investir est celui que l on peut légalement distraire de ses impôts

INVESTIR EN LOI DUFLOT. Optimisons ensemble votre patrimoine. Le 1 er uro à investir est celui que l on peut légalement distraire de ses impôts INVESTIR EN LOI DUFLOT Le 1 er uro à investir est celui que l on peut légalement distraire de ses impôts Optimisons ensemble votre patrimoine LA LOI DUFLOT La loi de finances de 2013 définit un nouveau

Plus en détail

LA LOCATION DE LOCAUX EQUIPES

LA LOCATION DE LOCAUX EQUIPES LA LOCATION DE LOCAUX EQUIPES Un schéma d optimisation d fiscale et patrimoniale 1 place du 18 juin 1940-74940 ANNECY LE VIEUX Tél. : 04.50.23.10.40 fax : 04.50.23.39.83 Mél. : contact@agika.fr Document

Plus en détail

Le dispositif Censi-Bouvard

Le dispositif Censi-Bouvard Le dispositif Censi-Bouvard Vous pouvez bénéficier d une réduction d impôts sur le revenu en fonction des investissements réalisés en qualité de Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP). Le dispositif CENSI-BOUVARD

Plus en détail

GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIERE 2013

GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIERE 2013 GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE 2013 GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIERE 2013 La loi Duflot La LOI DUFLOT est accessible aux investisseurs depuis le 1er janvier 2013. Ce dispositif de défiscalisation consiste

Plus en détail

dossier Les changements Loi de finances pour 2009 Loi de finances rectificative pour 2008 (2 e partie)

dossier Les changements Loi de finances pour 2009 Loi de finances rectificative pour 2008 (2 e partie) dossier Publiées dans les derniers jours de décembre 2008, la loi de finances et la loi de finances rectificative comportent, de nombreuses mesures qui modifient la fiscalité du particulier et des entreprises.

Plus en détail

La LOCATION MEUBLEE en toute liberté aux portes de PARIS

La LOCATION MEUBLEE en toute liberté aux portes de PARIS La LOCATION MEUBLEE en toute liberté aux portes de PARIS [RÉCUPÉRATION DE TVA**] * Rentabilité hors taxe et hors charges sur prix hors taxe sur le lot A306 ** Remboursement de la TVA à la signature du

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS Les présentes mises à jour concernent le quatrième tirage 2000. PACS ( Pacte civil de solidarité ) - Page 6 Le régime applicable entre

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «Panorama de la gestion de patrimoine» 4 ème partie : L investissement immobilier Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Plusieurs niveaux

Plus en détail

Table des matières. Les nombres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 133 PREMIÈRE PARTIE

Table des matières. Les nombres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 133 PREMIÈRE PARTIE Table des matières Les nombres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 133 PREMIÈRE PARTIE LOCATIONS IMMOBILIÈRES SOUS-PARTIE I : RÉSENTATION DE LA FISCALITÉ IMMOBILIÈRE LOCATIVE... 135 Section

Plus en détail

Assurer un complément de revenu dans un environnement fiscal hostile à l aide de l immobilier

Assurer un complément de revenu dans un environnement fiscal hostile à l aide de l immobilier Assurer un complément de revenu dans un environnement fiscal hostile à l aide de l immobilier Animé par : Franck JOSELIN, rédacteur en chef adjoint - L AGEFI ACTIFS Intervenants : Jean-Louis LE BOULC H

Plus en détail

LOI SCELLIER. Une mesure exceptionnelle en faveur de l Investissement Locatif Réduction d impôt jusqu à 37% sur 15 ans!

LOI SCELLIER. Une mesure exceptionnelle en faveur de l Investissement Locatif Réduction d impôt jusqu à 37% sur 15 ans! LOI SCELLIER Une mesure exceptionnelle en faveur de l Investissement Locatif Réduction d impôt jusqu à 37% sur 15 ans! I) PRINCIPES DE LA LOI SCELLIER La Loi Scellier, c est une réduction d impôt pouvant

Plus en détail

LES DETENTIONS INDIRECTES

LES DETENTIONS INDIRECTES LES DETENTIONS INDIRECTES Actualisée le : 27 avril 2011 LES SCPI Concept du produit Les SCPI offrent aux épargnants la possibilité d acquérir des parts d une société qui acquière et gère elle-même des

Plus en détail

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 Micro -entreprises L option pour l année 2009 pour le versement forfaitaire libératoire des cotisations et contributions sociales des travailleurs indépendants relevant

Plus en détail

Table des matières. Les chiffres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 107 PREMIÈRE PARTIE LOCATIONS IMMOBILIÈRES

Table des matières. Les chiffres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 107 PREMIÈRE PARTIE LOCATIONS IMMOBILIÈRES Table des matières Les chiffres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 107 PREMIÈRE PARTIE LOCATIONS IMMOBILIÈRES SOUS-PARTIE I : PRÉSENTATION DE LA FISCALITÉ IMMOBILIÈRE LOCATIVE... 109 Section

Plus en détail

Dispositif "Scellier" : logements anciens réhabilités et logements neufs

Dispositif Scellier : logements anciens réhabilités et logements neufs Source : Ministère du logement Dispositif "Scellier" : logements anciens réhabilités et logements neufs A compter du 1er janvier 2009 et jusqu au 31 décembre 2012, les investissements réalisés pour l acquisition

Plus en détail

Lettre Tecnic Patrimoine n 20 (Avril 2013)

Lettre Tecnic Patrimoine n 20 (Avril 2013) Lettre Tecnic Patrimoine n 20 (Avril 2013) Loi de finance 2013 SOMMAIRE 1. Impôt sur le revenu... 2 2. ISF... 4 3. Réforme sur l immobilier... 4 4. Autres taxes.... 7 1 1. Impôt sur le revenu 1.1 Règles

Plus en détail

OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER

OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en Banques et Finances Commissaire aux Comptes et Professeur de droit fiscal OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER www.editions-organisation.com/livres/denos

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Fiscalité de l immobilier Plusieurs niveaux de fiscalité (investissement

Plus en détail

COUP DE PROJECTEUR SUR LES REFORMES RECENTES DANS L IMMOBILIER

COUP DE PROJECTEUR SUR LES REFORMES RECENTES DANS L IMMOBILIER COUP DE PROJECTEUR SUR LES REFORMES RECENTES DANS L IMMOBILIER PREAMBULE INFLATION DES REFORMES CES DERNIERES ANNEES et INSTABILITE DES STRATEGIES D INVESTISSEMENT - Loi du 9 mars 2010 portant réforme

Plus en détail

GUIDE LOI GIRARDIN I.S

GUIDE LOI GIRARDIN I.S GUIDE LOI GIRARDIN I.S PRINCIPES ET EXPLICATIONS DU MECANISME EXEMPLES D INVESTISSEMENTS CONSEILS PRATIQUES GROUPE FIGA 21, Grande Rue - 92310 SÈVRES Tél. : 01 45 34 89 66 email : assistante@groupe-figa.fr

Plus en détail

LOUER UN BIEN IMMOBILIER

LOUER UN BIEN IMMOBILIER Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN avec la collaboration de Charlie CAILLOUX LOUER UN BIEN IMMOBILIER Groupe Eyrolles, 1998, 2003, 2007, 2011 De Particulier à Particulier, 1998, 2003, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-55247-8

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L'ÉTUDE

PRÉSENTATION DE L'ÉTUDE PRÉSENTATION DE L'ÉTUDE Durée de simulation : 30 ans La durée du financement envisagé et le mécanisme des amortissements différés qui génèrent à long terme des revenus hors impôts sur l'ir nécessitent

Plus en détail

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction repose sur la dissociation de l acquisition du foncier de celle

Plus en détail

Première partie - Fiscalité de l acquisition de l immeuble. 1. Régime des droits de mutation à titre onéreux... 5

Première partie - Fiscalité de l acquisition de l immeuble. 1. Régime des droits de mutation à titre onéreux... 5 Table des matières Avant-propos.... 1 Première partie - Fiscalité de l acquisition de l immeuble 1. Régime des droits de mutation à titre onéreux... 5 1.1. Vente d un immeuble.... 5 1.1.1. Taux de droit

Plus en détail

URBAN VITALIM SCPI «PINEL»

URBAN VITALIM SCPI «PINEL» URBAN VITALIM La note d information prévue par le Code Monétaire et Financier a obtenu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-06 en date du 12/05/2015. Elle peut être obtenue gratuitement

Plus en détail

d investir ancien www.ffbatiment.fr

d investir ancien www.ffbatiment.fr Mémo 2005 19 raisons d investir dans l immobilier ancien www.ffbatiment.fr Crédit d impôt Développement durable Jusqu au 31 décembre 2009 Vous achetez des votre habitation équipements pour principale Crédit

Plus en détail

Présentation du dispositif fiscal : Article 217 undecies du CGI

Présentation du dispositif fiscal : Article 217 undecies du CGI Présentation du dispositif fiscal : Article 217 undecies du CGI Pour les entreprises soumises à l Impôt sur les Sociétés, le dispositif Girardin Société 100 % permet de déduire du résultat imposable la

Plus en détail

LOI PINEL / RÉHABILITATION

LOI PINEL / RÉHABILITATION Voir aussi : Fiscalités, Scellier, Borloo neuf, De Robien recentré, De Robien neuf, Borloo Ancien, Besson ancien, Prêt Locatif Social, Plafonds et indices, Zonage, Duflot imprimer LOI PINEL / RÉHABILITATION

Plus en détail

URBAN VITALIM SCPI «PINEL»

URBAN VITALIM SCPI «PINEL» URBAN VITALIM La note d information prévue par le Code Monétaire et Financier a obtenu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-06 en date du 12/05/2015. Elle peut être obtenue gratuitement

Plus en détail

www.odgpatrimoine.com Notre mission : créer, consolider, construire votre capital immobilier

www.odgpatrimoine.com Notre mission : créer, consolider, construire votre capital immobilier www.odgpatrimoine.com Notre mission : créer, consolider, construire votre capital immobilier Ce sont les rencontres qui nous enrichissent! Alors.rencontrons nous! Odgpatrimoine Pourquoi l immobilier? La

Plus en détail

Première partie - Fiscalité de l acquisition de l immeuble

Première partie - Fiscalité de l acquisition de l immeuble Table des matières Première partie - Fiscalité de l acquisition de l immeuble 1. Régime des droits de mutation à titre onéreux... 2 1.1. Vente d un immeuble... 2 1.2. Apport d un immeuble soumis aux droits

Plus en détail

SIMULATION FINANCIERE ET FISCALE

SIMULATION FINANCIERE ET FISCALE SIMULATION FINANCIERE ET FISCALE 25/02/2014 VOTRE CONSEILLER SVM IMMO 27 rue desportes 93400 Saint Ouen Tél. 0622012132 Ce document est une simulation qui ne saurait avoir de valeur contractuelle. ETUDE

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» La location meublée François Longin 1 www.longin.fr Plan La location de biens Le marché de la location meublée Aspects juridiques

Plus en détail

Comment intégrer les nouveautés fiscales dans la gestion de votre patrimoine?

Comment intégrer les nouveautés fiscales dans la gestion de votre patrimoine? Comment intégrer les nouveautés fiscales dans la gestion de votre patrimoine? Il peut paraître difficile de répondre à cette question. En effet, le titre de ces nouveautés est : «le Plafonnement des niches

Plus en détail

Les caractéristiques de votre projet

Les caractéristiques de votre projet Les caractéristiques de votre projet Cette simulation tient compte des dispositions légales (loi de finances 2011) et contractuelles en vigueur. Votre situation initiale REVENU, compte tenu de votre situation

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SCI Bien gérer son patrimoine Huitième édition, 1998, 2001, 2004, 2008, 2010, 2012, 2013, 2014 ISBN : 978-2-212-55995-8

Plus en détail

Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011. Loi de finances pour 2011

Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011. Loi de finances pour 2011 Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011 Loi de finances pour 2011 La loi de finances pour 2011 ne bouleverse pas notre fiscalité. Les principales dispositions sont relatives

Plus en détail

EXAMENS DE CERTIFICATION 2003. Unité de valeur 3. Investissement immobilier. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant

EXAMENS DE CERTIFICATION 2003. Unité de valeur 3. Investissement immobilier. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Affiliée au Certified Financial Planner Board of Standards et à l'international Certified Financial Planners Council Association

Plus en détail

Votre Conseiller Privé CONTACT - FINANCE. Cabinet de Conseil en Gestion de patrimoine

Votre Conseiller Privé CONTACT - FINANCE. Cabinet de Conseil en Gestion de patrimoine Votre Conseiller Privé CONTACT - FINANCE Cabinet de Conseil en Gestion de patrimoine Crée en 1990 Votre déclaration d impôt! Dates Limites : Déclaration Papier 27 Mai Déclaration Internet 7 Juin Barême

Plus en détail

Matinale Economie sociale et solidaire

Matinale Economie sociale et solidaire Matinale Economie sociale et solidaire Le 21 octobre 2014 Patrick Chavalle 06-19-65-28-81 1 Les fonds de dotation 2 Les fonds de dotation 1 847 fonds de dotation au 31 août 2014 45 % en Ile de France Action

Plus en détail

Chantal Zanga Martial JAYTENER. Allianz FinanceConseil Gestion Privée

Chantal Zanga Martial JAYTENER. Allianz FinanceConseil Gestion Privée Chantal Zanga Martial JAYTENER Allianz FinanceConseil Gestion Privée La défiscalisation Comment ne pas subir sa fiscalité? Comment choisir parmi toutes les offres de défiscalisation? Sommaire : les différentes

Plus en détail

LOI DE FINANCES 2011

LOI DE FINANCES 2011 LOI DE FINANCES 2011 LOI SCELLIER : RÉDUCTION D IMPÔT POUR INVESTISSEMENT LOCATIF NEUF Dossier de référence 2011 Téléchargement http://www.dkformation.fr/telechargement www.dkformation.fr Formation Compétence

Plus en détail

Aperçu juridique sur l acquisition et la vente d un immeuble

Aperçu juridique sur l acquisition et la vente d un immeuble Table des matières Introduction... I Chapitre I Aperçu juridique sur l acquisition et la vente d un immeuble 1. Vendre ou acheter d abord?... 3 1.1. Les avantages de vendre en premier... 3 1.2. Les avantages

Plus en détail

EXAMENS DE CERTIFICATION. Unité de valeur 3. Investissement immobilier. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant

EXAMENS DE CERTIFICATION. Unité de valeur 3. Investissement immobilier. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Affiliée au Certified Financial Planner Board of Standards et à l'international Certified Financial Planners Council Association

Plus en détail

Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) Défiscaliser avec le statut LMNP

Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) Défiscaliser avec le statut LMNP Immobilier Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) Défiscaliser avec le statut LMNP Les loueurs en meublés non professionnels Ce sont les personnes qui donnent en location des locaux comportant tous

Plus en détail

n OBJECTIF ET FONCTIONNEMENT

n OBJECTIF ET FONCTIONNEMENT SCPI Renovalys 3 AVERTISSEMENT FACTEURS DE RISQUES Vous investissez dans une SCPI de type fiscal Malraux, qui permet au souscripteur de bénéficier d une réduction d impôt sur le revenu, conformément à

Plus en détail

Présentation de la loi Girardin 26 % sur 6 ans :

Présentation de la loi Girardin 26 % sur 6 ans : Présentation de la loi Girardin 26 % sur 6 ans : Pour les contribuables qui payent entre 5.000 et 30.600 d impôt sur le revenu par an et, pour les plus fiscalisés, jusqu à 11 % du revenu imposable, le

Plus en détail

UE 4 Droit fiscal Le programme

UE 4 Droit fiscal Le programme UE 4 Droit fiscal Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. Introduction générale au

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville La note d information de la SCPI URBAN PATRIMOINE 2 a reçu le visa de l AMF n 11-37 en date du 18/10/2011 ; elle peut être obtenue gratuitement auprès de la Société de Gestion par demande adressée à :

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville SCPI «Scellier BBC Intermédiaire*» L immobilier en centre ville Mise à jour - 31 janvier 2012 *Le dispositif fiscal «Scellier BBC Intermédiaire» offre au souscripteur une réduction d impôt en contrepartie

Plus en détail

PATRIMMO HABITATION 1. Société Civile de Placement Immobilier

PATRIMMO HABITATION 1. Société Civile de Placement Immobilier PATRIMMO HABITATION 1 Société Civile de Placement Immobilier INVESTISSEZ EN PARTS DE SCPI DANS L IMMOBILIER RÉSIDENTIEL BBC EN CONTREPARTIE D UNE DURÉE DE CONSERVATION DES PARTS ÉGALE À LA DURÉE DE VIE

Plus en détail

Ils sont soumis à un régime fiscal comportant certaines règles spécifiques dont :

Ils sont soumis à un régime fiscal comportant certaines règles spécifiques dont : LOUEUR EN MEUBLES 23/07/2012 Selon les articles 632 et 633 du Code de commerce, l activité seule de loueur en meublé n est pas de nature commerciale et, hormis le cas où des prestations de service d hôtellerie

Plus en détail

CLIENT INVESTISSEUR SCPI. Achète des parts de SCPI. Les locataires payent des LOYERS à la SCPI. Distribution de revenus, valorisation du patrimoine

CLIENT INVESTISSEUR SCPI. Achète des parts de SCPI. Les locataires payent des LOYERS à la SCPI. Distribution de revenus, valorisation du patrimoine Investir en SCPI Une SCPI ou Société Civile de Placement Immobilier est un produit d investissement collectif non coté investi en immobilier. L acquisition de parts de SCPI permet à l investisseur d effectuer

Plus en détail

APM CONSEILS. MICRO-BIC : PASSAGE AU REGIME REEL Intérêts & risques. Aix en Provence, le 21 février 2013 UNPI 13 AIX EN PROVENCE

APM CONSEILS. MICRO-BIC : PASSAGE AU REGIME REEL Intérêts & risques. Aix en Provence, le 21 février 2013 UNPI 13 AIX EN PROVENCE MICRO-BIC : PASSAGE AU REGIME REEL Intérêts & risques Aix en Provence, le 21 février 2013 UNPI 13 AIX EN PROVENCE SOMMAIRE Intérêts et risques du passage au régime réel : Aide à la décision Impacts fiscaux

Plus en détail

Cas pratique de synthèse FER

Cas pratique de synthèse FER Cas pratique de synthèse FER I. L impôt sur le revenu Mme. FER Lucie est chef d entreprise. Elle détient 90% d une SARL assujettie à l impôt sur les sociétés dont le siège est à MONTPELLIER. Mariée à Monsieur

Plus en détail

LA LOCATION MEUBLEE. Les loyers issus des locations en meublé à usage d'habitation sont généralement exonérés de TVA.

LA LOCATION MEUBLEE. Les loyers issus des locations en meublé à usage d'habitation sont généralement exonérés de TVA. LA LOCATION MEUBLEE La location meublée d'appartements est une activité commerciale, qui relève au titre de l'impôt sur le revenu de la catégorie des BIC (bénéfices industriels et commerciaux) et non de

Plus en détail

Point sur la Loi Scellier BBC

Point sur la Loi Scellier BBC Point sur la Loi Scellier BBC Loi Scellier BBC : Principe général Qu'est ce que la loi Scellier BBC? La loi Scellier BBC est apparue au cours de l'année 2009, lorsque les députés ont décidé de «verdir»

Plus en détail

RARE PARIS. INVESTISSEZ à. DANS UNE RéSIDENCE AVEC SERVICES

RARE PARIS. INVESTISSEZ à. DANS UNE RéSIDENCE AVEC SERVICES RARE INVESTISSEZ à PARIS DANS UNE RéSIDENCE AVEC SERVICES Choisissez Paris pour un investissement à forte rentabilité financière 3,50 HT/HT % DE REVENUS GARANTIS, NETS DE CHARGES ET INDEXéS (1) UN COMPLéMENT

Plus en détail

PRINCIPE DE LA LOI SCELLIER

PRINCIPE DE LA LOI SCELLIER PRINCIPE DE LA LOI SCELLIER Afin de relancer le marché de l'immobilier neuf, la construction, et d'une manière plus générale le bâtiment, le gouvernement et le parlement ont voté, dans la loi de finances

Plus en détail

Guide 2013. de la nue-propriété

Guide 2013. de la nue-propriété Guide 2013 de la nue-propriété 2 Sommaire Le principe - La notion de nue-propriété - Le nu-propriétaire / L usufruitier Les bénéfices - Une acquisition à moindre coût - Exonération des charges - Zéro impôt

Plus en détail

SCPI URBAN PIERRE N 3

SCPI URBAN PIERRE N 3 SCPI URBAN PIERRE N 3 La note d information relative à la première augmentation de capital a reçu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-04 en date du 01/04/2015. Elle peut être obtenue

Plus en détail

Cas pratique de synthèse BOND

Cas pratique de synthèse BOND Cas pratique de synthèse BOND I. L impôt sur le revenu M. BOND Jean est chef d entreprise. Il détient 60% d une SA assujettie à l impôt sur les sociétés dont le siège est à MONTPELLIER. Marié, M. BOND

Plus en détail

Statut de l entrepreneurl. Loi de modernisation de l économie Loi de finances 2009

Statut de l entrepreneurl. Loi de modernisation de l économie Loi de finances 2009 Statut de l entrepreneurl Loi de modernisation de l économie Loi de finances 2009 Location de meublés Rappels Les démarches de déclaration 3 Comment déclarer d l activité? Précédemment trois possibilités

Plus en détail

SCPI URBAN PIERRE N 3

SCPI URBAN PIERRE N 3 SCPI URBAN PIERRE N 3 La note d information relative à la première augmentation de capital a reçu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-04 en date du 01/04/2015. Elle peut être obtenue

Plus en détail

DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif

DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif DOSSIER 1 - TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE Première partie : TVA déductible au titre de septembre 2008 1.1. Définir le coefficient de déduction et ses trois

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG DROIT FISCAL session 2013 CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur Dossier 1 : IMPOSITION DES BÉNÉFICES 7,5 points 1) Calculer pour l exercice 2012 le résultat

Plus en détail

Les formulaires à remplir

Les formulaires à remplir Les formulaires à remplir En plus de votre déclaration de revenus habituelle 2042, vous devrez envoyer à l administration fiscale trois formulaires cerfa supplémentaires : 1. Le Cerfa 2044-EB (statut du

Plus en détail