Rapport d Etude «Formations, emplois et employeurs dans les métiers de la Natation»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport d Etude «Formations, emplois et employeurs dans les métiers de la Natation»"

Transcription

1 Rapport d Etude «Formations, emplois et employeurs dans les métiers de la Natation» Etude réalisée par Catherine BERGER BONNEFON, Gaëlle LEBORGNE et Arnaud ROUSSEL Janvier 2012 LR SET 3, Avenue Charles Flahault Montpellier LRSET Etude Formations, emplois et employeurs dans les métiers de la natation - 1

2 Plan LE CONTEXTE ET LES ENJEUX DE L ETUDE 1. Un contexte particulier de rénovation des diplômes 2. Des enjeux opérationnels pour accompagner la professionnalisation de la filière CHAPITRE PREALABLE : METHODOLOGIE DE L ETUDE 1. Des attendus méthodologiques précis 2. Un pilotage par la cellule «observation veille étude» (OVE) du pôle MAI de la DRJSCS du Languedoc Roussillon 3. Des moyens mis en œuvre pour une concordance avec les objectifs 3.1 L enquête quantitative La rédaction de questionnaires La construction de bases de données 3.2 L enquête qualitative CHAPITRE 1 : DONNEES DE CADRAGE 1. Des infrastructures multiples pour une pratique variée 1.1 Des infrastructures nombreuses Un cadre réglementaire précis Les infrastructures en France Les équipements en Languedoc Roussillon 1.2 Une pratique variée Une des activités sportives les plus pratiquées en France Avec une multitude de pratiques, de publics et d objectifs Les différentes formes de pratiques 2. Une filière engagée dans la professionnalisation 2.1 La professionnalisation Des métiers différents dans un même secteur Une diversité d emplois Une convention collective récente Une organisation professionnelle structurée Un cadre réglementaire affirmé et précis LRSET Etude Formations, emplois et employeurs dans les métiers de la natation - 2

3 2.2 Les formations dans le secteur des activités aquatiques Le BEESAN Le BPJEPS AAN Le certificat de spécialisation (CS) Le BNSSA Le Brevet de Surveillant de Baignade Les Brevets Fédéraux délivrés par la FFN 3. Du BEESAN au BPJEPS AAN : la rénovation des diplômes dans les activités aquatiques 3.1 La nouvelle distribution des missions en fonction des niveaux de diplômes 3.2 Impact en termes de professionnalisation CHAPITRE 2 : EN LANGUEDOC ROUSSILLON, DES FORMATIONS NOMBREUSES ET ADAPTEES AU SECTEUR D ACTIVITE 1. Etat des lieux en Languedoc Roussillon 1.1 La formation BEESAN en Languedoc Roussillon Le CREPS de Montpellier et l ERFAN Languedoc Roussillon L UFR STAPS de l université Montpellier I 1.2 La formation BPJEPS AA en Languedoc Roussillon L Institut de Recherche, de Formation, d Etude aux Métiers du Sport et de l Animation (IRFEMSA) de Saint Estève Le Centre de Formation des Métiers du Sport (CFMS) de Narbonne Le CREPS de Montpellier et le Club Méditerranée 1.3 Perspectives 2011/ La formation BNSSA Dans le département de l Aude Dans le département du Gard Dans le département de l Hérault Dans le département de la Lozère Dans le département des Pyrénées Orientales 2. Les stagiaires en parcours de formation pour la période 2010/ Profil des 58 stagiaires ayant répondu à l enquête Une majorité d hommes Des stagiaires jeunes Des stagiaires issus majoritairement du Languedoc Roussillon Le BNSSA, au cœur du parcours de formation 2.2 Perspectives de professionnalisation des stagiaires Un réseau professionnel en construction Des projets professionnels inscrits dans le secteur privé LRSET Etude Formations, emplois et employeurs dans les métiers de la natation - 3

4 CHAPITRE 3 : DE FORTES POTENTIALITES D EMPLOIS ET DES BESOINS DIVERSIFIES 1. La professionnalisation des diplômés 1.1. Profil des diplômés Une majorité d hommes Une répartition par âge relativement homogène Des lieux de formation divers 1.2 Diplômes et compétences Les cursus de formation Des compétences multiples pour une meilleure employabilité Des projets de formations complémentaires 1.3 Emplois L activité professionnelle Une grande diversité d employeurs Une grande diversité de contrats de travail Une durée du travail très inégale 1.4 Activités encadrées Les types de pratique Les principales motivations Les projets professionnels 2. Les employeurs 2.1 Les activités Les activités sportives proposées La saisonnalité de l activité 2.2 Les salariés Le nombre de salariés L âge des salariés Les diplômes 2.3 Les emplois Les sources de droit du travail Les contrats de travail 2.4 Les projets de développement 3. Les témoignages d acteurs représentatifs du secteur de la natation en Languedoc Roussillon CONCLUSION ET PRECONISATIONS 1. Cadre réglementaire de la formation dans les métiers de la natation 2. Impact de la réforme des diplômes 3. Situation de l emploi dans le secteur des activités aquatiques 4. Attentes des employeurs en termes de compétences du personnel d encadrement 5. Préconisations ANNEXES GLOSSAIRE LRSET Etude Formations, emplois et employeurs dans les métiers de la natation - 4

5 La Région du Languedoc-Roussillon, en pleine croissance démographique, dispose de potentialités importantes (attractivité géographique et climatique, dynamisme associatif, nombre de pratiquants en croissance ) pour le développement de la pratique sportive sous toutes ses formes (loisirs sportifs compétitifs ou pas, tourisme sportif, sport institutionnel, pratique de maintien ou de prévention de la santé). Région attractive, le Languedoc Roussillon a connu une évolution de l emploi salarié de 28% entre 1990 et Ces emplois sont majoritairement implantés dans les bassins de Montpellier, Nîmes, Perpignan, Narbonne, Béziers et Sète. Malgré ce, le taux de chômage reste un des plus élevés en France. En région, les emplois, concentrés majoritairement dans des TPE, restent fragiles, souvent de courtes durées et à temps partiels. La filière du sport et du tourisme est un acteur à part entière du développement économique du Languedoc Roussillon. Dans cette filière, de nombreux projets émergent. Ces projets doivent être accompagnés, consolidés avec des conseils, un appui juridique et un accompagnement adapté à la taille et au volume d activité des clubs afin d être pourvoyeur de richesse et d emploi. L ambition de l association Languedoc-Roussillon Sport Emploi Tourisme est de mettre en place un outil structurant au service du développement de projets, donc d emplois dans la filière du sport, du tourisme sportif et des loisirs. Pour répondre à cet objectif l association a défini comme objet : «de structurer le secteur sport, loisirs, tourisme, de professionnaliser les acteurs, de soutenir et d accompagner les activités génératrices d emploi et de développement économique en région Languedoc Roussillon». D après ses statuts, l association se situe donc «parmi les acteurs de l économie sociale et solidaire qui concourent, aux côtés de l Etat, des collectivités territoriales et de l ensemble des partenaires économiques et sociaux, à la lutte contre le chômage, au développement économique local et au développement économique local». LRSET Etude Formations, emplois et employeurs dans les métiers de la natation - 5

6 Le contexte et les enjeux de l étude 1. Un contexte particulier de rénovation des diplômes Au niveau national, une période de rénovation des diplômes Il a été créé en 2007, dans le cadre de la rénovation des diplômes de l Etat, le BPJEPS spécialité «activités aquatiques» (BPJEPS AA). Ce diplôme doit se substituer au BEESAN d ici Toutefois, les compétences de ce nouveau diplôme ne seront pas exactement les mêmes que celles contenues dans le BEESAN : en effet, seul le BEESAN donne à son titulaire le titre de maître nageur sauveteur. Pour pallier cette difficulté, un certificat de spécialisation (CS) «sauvetage et sécurité en milieu aquatique», associé au BPJEPS AA, a été créé en mai 2010 mettant l accent sur la sécurité (sauvetage et entretien des piscines). Par ailleurs, les compétences relevant du perfectionnement et de l accès à la compétition devraient être contenues par la création prochaine des DEJEPS et DESJEPS. Au niveau régional, un objectif de cohérence dans l offre de formation En Languedoc Roussillon, on recense en 2009 : licenciés au sein de la fédération française de natation, 280 bassins sont comptabilisés dans le recensement des équipements sportifs de la DRJSCS Languedoc Roussillon. En 2009, 4 organismes régionaux (dont l UFR STAPS) formaient au BPJEPS AA (1/3 des stagiaires) et au BEESAN (2/3 des stagiaires). Dans ce contexte de rénovation des diplômes, la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS), à travers son pôle «formation métiers qualifications» (FMQ), souhaite s assurer de la cohérence du schéma régional des formations. Elle a donc commandé une étude bilan/prospective sur les métiers de la natation. Cette étude est conduite par l association Languedoc Roussillon Sport Emploi Tourisme (LR SET). LRSET Etude Formations, emplois et employeurs dans les métiers de la natation - 6

7 2. Des enjeux opérationnels pour accompagner la professionnalisation de la filière L étude bilan / prospective sur les métiers de la natation s attache à réaliser un état des lieux de l emploi et des employeurs dans ce secteur. L objectif principal de la mission est de pouvoir répondre à un certain nombre d interrogations qui se posent aujourd hui tant à la DRJSCS qu aux opérateurs de formation. En premier lieu, afin de motiver ses avis d habilitation des formations, cette étude doit permettre à la DRJSCS de bien appréhender les besoins en formation pour l ensemble du territoire régional. Ensuite, l adéquation formation/emplois étant au centre de la réflexion de la commission d habilitation, l étude devra rendre compte que les formations habilitées (niveaux et compétences) correspondent bien aux besoins des employeurs. Enfin, cette étude devra également préparer la mise en place des nouveaux diplômes de la filière. Concrètement, l association LR SET est donc chargée d effectuer : Un diagnostic sur l emploi dans les métiers de la natation, L analyse de la corrélation formation/emploi, Une enquête auprès des employeurs sur les besoins, Des préconisations viendront également compléter cette étude. LRSET Etude Formations, emplois et employeurs dans les métiers de la natation - 7

8 Chapitre préalable : méthodologie de l étude 1. Des attendus méthodologiques précis L objectif de la mission est d une part de réaliser un état des lieux précis de l emploi et des employeurs dans le secteur de la natation, d autre part de bien appréhender les besoins en formation afin de mesurer l adéquation formation/emploi. Les attendus méthodologiques de la cellule OVE étaient les suivants : Un état des lieux de l emploi (localisation et conditions d emploi) et plus particulièrement de l adéquation formation/emploi dans le secteur de la natation. Cet état des lieux devra rendre lisible le suivi d insertion des cohortes de formés et diplômés dans le secteur de la natation depuis au moins 3 ans. Dans cette partie, une typologie sera proposée. Une analyse de l évolution souhaitable de la formation en région (y compris Formation Professionnelle Continue). Pour ce faire, nous interrogerons les professionnels du secteur afin de comprendre leurs attentes à l égard des salariés nouvellement diplômés. Dans cette partie, il sera mesuré les attentes du secteur quant à la nécessité de développer les valences surveillance, pédagogie, ou entraînement des diplômes. Enfin, les représentations à l égard des diplômes pourront être également évaluées. Notre méthodologie visait donc 5 objectifs opérationnels : 1 Identifier la filière, 2 Répertorier les pratiques, les formations, la réglementation, les employeurs, les emplois, 3 Interroger les stagiaires en cours de formation, les diplômés en activité professionnelle et les employeurs du secteur, 4 Analyser les résultats et les attentes du secteur, 5 Préconiser des axes d orientations qui viendront compléter l analyse. Notre démarche méthodologique s est décomposée en 4 phases : une phase de diagnostic sur l emploi dans les métiers de la natation, une phase d enquête auprès des employeurs sur les besoins, une phase d analyse de la corrélation formation/emploi, une phase de préconisations. LRSET Etude Formations, emplois et employeurs dans les métiers de la natation - 8

9 2. Un pilotage par la cellule «observation-veille-étude» (OVE) du pôle MAI de la DRJSCS du Languedoc Roussillon L étude a été pilotée par la cellule «observation veille étude» (OVE) du pôle MAI et le pôle «formation métiers qualifications» (FMQ), de la DRJSCS, soutenus par un comité de pilotage. Ce comité de pilotage, mis en place pour orienter et valider les travaux, a été animé par Laurence Dreyfuss, chargée d études et de missions au sein de la cellule OVE de la DRJSCS du Languedoc Roussillon. Il comprenait notamment des représentants du secteur professionnel (employeurs et syndicats d employeurs) Composition du comité de pilotage : Membres du comité de pilotage de l étude DRJSCS Représentants Jean-Claude LACROIX, pôle FMQ Thierry JAMET, CTS Natation Laurence DREYFUSS, pôle MAI-OVE Comité Régional de natation du Languedoc Roussillon ERFAN du Languedoc Roussillon Communauté d agglomération de Montpellier Communauté d agglomération de Montpellier CREPS de Montpellier FFSS 34 / Club Aqualove Sauvetage FNMNS (UNSA) Jacky VAYEUR, président Albane BOSC, directrice Frédéric MICHOLET, directeur piscine Antigone Pascal CAPRON, directeur piscine Neptune Jacques RONGERE, CEPJ en charge de la formation Sébastien HERVE, directeur Gilles MICHEL Réunions du comité de pilotage : Dates des réunions du comité de pilotage Objectifs 14 décembre 2010 Présentation des enjeux de l étude, du calendrier et de la méthodologie 22 février 2011 Point d étape sur la collecte des données de cadrage et validation des questionnaires 14 avril 2011 Présentation des éléments de cadrage et premiers éléments d analyse 16 juin 2011 Présentation des résultats et des premières préconisations avant rédaction du rapport final LRSET Etude Formations, emplois et employeurs dans les métiers de la natation - 9

10 3. Des moyens mis en œuvre pour une concordance avec les objectifs Afin de répondre aux objectifs de l étude, nous avions la nécessité d interroger les employeurs de la filière, les salariés en activité et les stagiaires en cours de formation. Pour la richesse du recueil des données, nous avons combiné des données quantitatives (enquête par questionnaires auprès des diplômés et stagiaires) et qualitatives (enquête par entretiens semi directifs auprès des employeurs) L enquête quantitative La rédaction de questionnaires Trois questionnaires différents 1, adaptés aux publics visés, ont été réalisés : un questionnaire «employeurs», un questionnaire «diplômés» et un questionnaire «stagiaires en cours de formation». Le questionnaire «employeurs» s articule autour de 3 grandes thématiques : Les pratiques et les pratiquants, Le personnel encadrant, Le développement de la structure. Le questionnaire «diplômés» est construit autour de 2 axes : Profil, type de diplôme et lieu d obtention du diplôme, Relation à l emploi. Enfin, le questionnaire «stagiaires en cours de formation» est composée de 3 parties : Profil du stagiaire et type de diplôme préparé, Activité privilégiée, motivation et attrait du métier, Perspectives d emploi. 1 Les questionnaires sont joints en annexe de ce document. LRSET Etude Formations, emplois et employeurs dans les métiers de la natation - 10

11 La construction de bases de données 1396 employeurs du Languedoc Roussillon La base de données «employeurs» a été construite à partir de 4 bases de données différentes : celle du recensement des équipements sportifs (RES) de la DRJSCS (279 employeurs), celle des fédérations sportives (133 clubs), celle de l Agence Régionale de Santé (ARS) (1750 piscines et lieux de baignades aménagés accueillant du public) et enfin, celle des Chambres de Commerce (675 structures - 13 code NAF : camping, hôtels, hébergements, centre de remise en forme..). La construction de cette base de données a nécessité un important travail de recherche. En effet, le recensement des équipements sportifs de la DRJSCS, constitué sur une base déclarative des acteurs (principalement les communes) ne répertorie qu une partie des lieux de baignade et n est donc pas exhaustif. Dans un contexte de réforme générale des politiques publiques, nous avons, dans un premier temps, interrogé les directions départementales, DDCS et/ou DDCSPP, des cinq départements afin d obtenir la base de données des lieux de baignade aménagés, anciennement tenue par la DRASS. La cellule OVE nous a ensuite aidés à obtenir auprès de l ARS ce fichier, qui était scindé en deux parties : les bassins de natation d une part et les lieux de baignade aménagés d autre part. Nous avons consolidé et réorganisé cette base afin de classer les employeurs au sein d une typologie. Au final, la base «employeurs» se répartit de la façon suivante : 374 structures publiques (communes, agglomérations, communauté de communes), soit 26,7% ; 141 associations sportives, soit 10,10% ; 386 campings et hôtellerie de plein air, soit 27,65% ; 382 hôtels et centres de vacances, soit 27,36% ; 113 centres de remise en forme, parcs nautiques et divers, soit 8,1%. Dans un premier temps, le questionnaire «employeurs» a été envoyé, sur la base d adresses électroniques, auprès de 1022 employeurs. Afin d améliorer le taux de réponse, le questionnaire a ensuite été transmis par voie postale à l ensemble de l échantillon. Nous avons obtenu 246 réponses des employeurs (soit 17,62%). Ces réponses se répartissent comme suit : 65 structures publiques (communes, agglomérations, CC), soit 26,4% ; 34 associations sportives, soit 13,8% ; 83 campings et hôtellerie de plein air, soit 33,7% ; 23 hôtels et centres de vacances, soit 9,4% ; 41 centres de remise en forme, parcs nautiques et divers, soit 16,7%. LRSET Etude Formations, emplois et employeurs dans les métiers de la natation - 11

12 782 diplômés du Languedoc Roussillon La base de données des diplômés a été construite à partir des fichiers de la DRJSCS (validation CAEP MNS 2006, 2007, 2008, 2009, 2010). Afin d éviter les doublons, cette base a ensuite été mise en corrélation avec les fichiers des diplômés BEESAN (2008, 2009, 2010) et BPJEPS AA (2010). Au final, la base de données «diplômés» se répartit comme suit : 757 diplômés BEESAN (96% de l échantillon) 25 diplômés BPJEPS AA (3,2% de l échantillon). Comme pour le questionnaire «employeurs», ce questionnaire a été diffusé par voie électronique (347 envois) et par voie postale (435 envois). 112 réponses ont été obtenues (soit 14,3% de réponses) et se répartissent de la façon suivante : BEESAN : 107 réponses (95,5% des réponses) BPJEPS AA : 5 réponses (4,5% de réponses) 87 stagiaires en cours de formation La base de données a été construite à partir des listes de stagiaires en cours de formation au sein des quatre organismes de formation du BEESAN et BPJEPS du Languedoc Roussillon. Ces stagiaires en cours de formation se répartissent comme suit: 42 stagiaires en formation BEESAN au CREPS de Montpellier, soit 48% de l échantillon 45 stagiaires en formation BPJEPS AA, soit 52% de l échantillon répartis dans 3 centres : - Au CREPS de Montpellier (financée par le Club Med) : 21 stagiaires - A l IRFEMSA de Saint Estève : 9 stagiaires - Au CFMS de Narbonne : 15 stagiaires En ce qui concerne les stagiaires du CREPS de Montpellier, le questionnaire a été distribué directement par nos soins sur le site de la formation. Pour les stagiaires de l IRFEMSA de Saint Estève et du CFMS de Narbonne, nous avons diffusé le questionnaire par l intermédiaire des responsables des formations concernées. LRSET Etude Formations, emplois et employeurs dans les métiers de la natation - 12

13 Sur 87 stagiaires, 58 ont répondu (soit un taux de réponse de 66,67 %). Les réponses se répartissent de la façon suivante : 31 réponses de stagiaires en formation BEESAN, (53% de l échantillon) 27 réponses de stagiaires en formation BPJEPS AA (47% de l échantillon) : CREPS de Montpellier et Club Méditerranée : 11 réponses BPJEPSAA IRFEMSA de Saint Estève : 9 réponses BPJEPSAA CFMS Narbonne : 7 réponses 3.2. L enquête qualitative Afin d enrichir et d approfondir le premier recueil quantitatif des données, des entretiens semi directifs ont également été conduits auprès d un échantillon d employeurs. Ces entretiens nous ont permis de réunir des données qualitatives au regard des réalités professionnelles, de l évolution des métiers, des compétences nécessaires et des besoins de formation. Ces entretiens ont été réalisés à partir d une grille d entretien semi directive (cf.annexe) construite autour de 3 thématiques : Typologie de structures, activités et perspectives de développement, Formations, compétences expériences, Connaissance du schéma des formations et besoins. Ces entretiens ont fait l objet d une analyse de contenu. Le groupe de pilotage a déterminé un panel de 8 structures à rencontrer afin de conduire différents entretiens qualitatifs avec des acteurs régionaux représentatifs de la branche d activité. Les entretiens ont été réalisés auprès : - du Président du Comité Régional de Natation du Languedoc Roussillon - du Conseiller Technique Sportif Coordonnateur de Natation en Languedoc Roussillon - du Président d une association affiliée à la Fédération Française de Natation - du Directeur d une association sportive affiliée à la Fédération Française de Sauvetage et de Secourisme - du Directeur d une association affiliée à la Fédération Française de Natation - du Directeur d une piscine d une agglomération - d un chef de bassin d une association affiliée à la Fédération Française de Natation - du Directeur d un établissement privé d activité de remise en forme LRSET Etude Formations, emplois et employeurs dans les métiers de la natation - 13

14 CHAPITRE 1 : DONNEES DE CADRAGE 1. Des infrastructures multiples pour une pratique variée 1.1 Des infrastructures nombreuses En juillet 2000, 36 millions de français, de 15 à 75 ans, déclarent pratiquer une activité physique et sportive plus ou moins régulièrement. Après la marche, la natation et le vélo sont les pratiques les plus souvent citées par les français 2. L'apprentissage de la nage dès le plus jeune âge constitue un enjeu en matière de prévention des noyades. Les programmes de l éducation nationale ont permis à une majorité de français d acquérir, dès l enseignement primaire, un premier contact avec le milieu aquatique. Pratique sportive, la natation est aussi une pratique de loisir sportif et/ou de tourisme sportif. Ainsi, aujourd hui, les collectivités aménagent et organisent également des baignades estivales sur le littoral comme sur les rivières et les plans d eau intérieurs Un cadre réglementaire précis Les lieux de pratique des activités aquatiques sont multiples : piscines, lacs, rivières, plans d eau aménagés, mer Le code de la santé publique fixe les règles sanitaires applicables aux piscines autres que celles réservées à l usage personnel d une famille. L article D définit la piscine comme «un établissement ou une partie d'établissement qui comporte un ou plusieurs bassins artificiels utilisés pour les activités de bain ou de natation». Il précise que les piscines thermales et les piscines des établissements de santé autorisés à dispenser des soins de suite et de réadaptation, d'usage exclusivement médical, ne sont pas soumises aux mêmes dispositions. 2 Les pratiques sportives en France en 2000, Ministère de la Jeunesse et des Sports en collaboration avec l INSEP, 2011 LRSET Etude Formations, emplois et employeurs dans les métiers de la natation - 14

15 L installation d une piscine ou l aménagement d une baignade est soumise à une réglementation stricte. Conformément à l article L du code de la santé publique, «toute personne qui procède à l'installation d'une piscine, d'une baignade artificielle ou à l'aménagement d'une baignade, publique ou privée à usage collectif, doit en faire, avant l'ouverture, la déclaration à la mairie du lieu de son implantation». L article L de ce même code définit comme eau de baignade «toute partie des eaux de surface dans laquelle la commune s'attend à ce qu'un grand nombre de personnes se baignent et dans laquelle l'autorité compétente n'a pas interdit la baignade de façon permanente». Ne sont pas considérées comme eaux de baignade : - les bassins de natation et de cure ; - les eaux captives qui sont soumises à un traitement ou sont utilisées à des fins thérapeutiques ; - les eaux captives artificielles séparées des eaux de surface et des eaux souterraines. Par ailleurs, l article L du code de la santé publique définit les obligations du responsable d'une eau de baignade. Est considéré comme personne responsable d'une eau de baignade le déclarant de la baignade selon les dispositions de l'article L , ou, à défaut de déclarant, la commune ou le groupement de collectivités territoriales compétent sur le territoire duquel se situe l'eau de baignade. Sous le contrôle du représentant de l'etat par département, le responsable d'une eau de baignade : - définit la durée de la saison balnéaire ; - élabore, révise et actualise le profil de l'eau de baignade qui comporte, notamment, un recensement et une évaluation des sources possibles de pollution de l'eau de baignade susceptibles d'affecter la santé des baigneurs, et précise les actions visant à prévenir l'exposition des baigneurs aux risques de pollution ; - établit un programme de surveillance portant sur la qualité, pour chaque eau de baignade, avant le début de chaque saison balnéaire ; - prend les mesures réalistes et proportionnées qu'elle considère comme appropriées, en vue d'améliorer la qualité de l'eau de baignade qui ne serait pas conforme aux normes sanitaires définies à l'article L ; - analyse la qualité de l'eau de baignade ; - assure la fourniture d'informations au public, régulièrement mises à jour, sur la qualité de l'eau de baignade et sa gestion, et encourage la participation du public à la mise en œuvre des dispositions précédentes ; - informe le maire de la durée de saison balnéaire de l'eau de baignade, de son profil et des modalités de l'information et de la participation du public. Enfin, elle est tenue de se soumettre au contrôle sanitaire organisé par l'agence Régionale de Santé. LRSET Etude Formations, emplois et employeurs dans les métiers de la natation - 15

16 1.1.2 Les infrastructures en France Les premiers équipements du territoire en bassins en faveur du développement de la pratique de la natation datent de l après guerre. Quelques années plus tard, dans les années 70, le programme «1000 piscines», porté par l Etat, a permis la construction de piscines dans les petites collectivités et de faciliter ainsi l accès de la population à cette pratique. Ainsi la moitié des bassins a été construite en France avant les années 80. Aujourd'hui, le recensement des équipements sportifs, espaces et sites de pratiques (RES) permet de dresser un état des lieux des équipements de natation en France, d'autant plus précieux que les piscines représentent des dépenses lourdes en investissement et en fonctionnement pour la collectivité. Les bassins de natation en France Nombre de piscines (y compris outre-mer) Nombre de bassins (y compris outre-mer) Surface moyenne des bassins de natation (y compris outre-mer) 250,6 m² Surface moyenne disponible pour habitants 260 m² Temps de parcours moyen pour accéder à une commune équipée d une piscine (métropole) 15 minutes Source : «État des lieux de l offre des bassins de natation en France : une approche par les territoires et les usagers», Ministère de la Santé et des Sports Selon l état des lieux de l offre des bassins de natation en France (Ministère de la Santé et des Sports 2009), on recense en France 4135 piscines (publiques et privées, accessibles à titre gratuit ou payantes) et 6343 bassins dans le but de pratiquer une activité physique et sportive. L offre de piscines n est pas homogène sur le territoire. Elle est fortement corrélée à la densité de population. On observe une plus grande concentration de piscines dans les pôles urbains. Inversement, les territoires ruraux présentent une faible densité de population et de piscines. 77% des piscines recensées (RES 2008) sont des piscines publiques et 22% appartiennent au secteur privé. Par ailleurs, 6% des piscines sont en délégation de service public, administrées par des organismes privés (principalement par des établissements privés commerciaux). LRSET Etude Formations, emplois et employeurs dans les métiers de la natation - 16

17 Typologie des piscines en France 16% 46% 38% piscines découvertes piscines couvertes piscines mixtes Source : «État des lieux de l offre des bassins de natation en France : une approche par les territoires et les usagers», Ministère de la Santé et des Sports Les piscines découvertes, avec bassins extérieurs, représentent 46% des établissements. Les piscines couvertes, avec bassins intérieurs, représentent plus d un tiers de l offre (38% des piscines). Enfin, les piscines mixtes (au moins un bassin intérieur et un bassin extérieur) représentent 16% de l offre de piscines. Cet état des lieux, nous permet aussi d obtenir une typologie en fonction de l activité principale pratiquée dans les bassins : les bassins sportifs représentent 42,8% des bassins, parmi lesquels on trouve les bassins de 25 mètres (35,8%), les bassins de 50 mètres (3,7%), les bassins de 33 mètres (0,3%), les fosses à plongeon et les fosses à plongée (3%) ; les bassins d apprentissage (20,7%) ; les bassins ludiques (36,5%). Typologie des bassins 50,00% 40,00% 30,00% bassins sportifs 20,00% 10,00% 42,80% 20,70% 36,50% bassins d'apprentisage bassins ludiques 0,00% bassins sportifs bassins d'apprentisage bassins ludiques Source : «État des lieux de l offre des bassins de natation en France : une approche par les territoires et les usagers», Ministère de la Santé et des Sports 2009 LRSET Etude Formations, emplois et employeurs dans les métiers de la natation - 17

DOSSIER D INSCRIPTION A L ENTRÉE EN FORMATION pour une UCC associée au BPJEPS AN

DOSSIER D INSCRIPTION A L ENTRÉE EN FORMATION pour une UCC associée au BPJEPS AN DIRECTION RÉGIONALE DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA COHESION SOCIALE DES PAYS DE LA LOIRE Mme M. DOSSIER D INSCRIPTION A L ENTRÉE EN FORMATION pour une UCC associée au BPJEPS AN (cocher le support

Plus en détail

J EMMENE MA CLASSE A LA PISCINE

J EMMENE MA CLASSE A LA PISCINE J EMMENE MA CLASSE A LA PISCINE Textes de référence : Circulaire n 2011-090 du 7 juillet 2011-BO n 28 du 14 juillet 2011 PEAMBULE : - La natation est partie intégrante de l enseignement de l EPS à l école

Plus en détail

UC1 Cadre Réglementaire

UC1 Cadre Réglementaire Stage Initial MF1 Commission Technique Régionale EST Septembre 2011 UC1 Cadre Réglementaire - La Loi de 1901 - Organisation du Sport en France - Établissements d'aps Principes généraux - La vie associative

Plus en détail

Jeunesse Loisirs Sport - Social

Jeunesse Loisirs Sport - Social Jeunesse Loisirs Sport - Social Renforcer les dynamiques de professionnalisation et de structuration des filières de la jeunesse, des loisirs, du sport et du social sur les territoires ruraux de la Région

Plus en détail

1. ORGANISME DE FORMATION 2. PRÉROGATIVES

1. ORGANISME DE FORMATION 2. PRÉROGATIVES 1. ORGANISME DE FORMATION Les formations et examens «Pilote Initiateur Bateau» sont organisés et mis en œuvre par les Ligues régionales, dans le respect du cahier des charges élaboré par la commission

Plus en détail

BREVET PROFESSIONNEL DE LA JEUNESSE DE L EDUCATION POPULAIRE ET DU SPORT SPÉCIALITÉ Activités Aquatiques et de la Natation

BREVET PROFESSIONNEL DE LA JEUNESSE DE L EDUCATION POPULAIRE ET DU SPORT SPÉCIALITÉ Activités Aquatiques et de la Natation BREVET PROFESSIONNEL DE LA JEUNESSE DE L EDUCATION POPULAIRE ET DU SPORT SPÉCIALITÉ Activités Aquatiques et de la Natation À déposer ou renvoyer au CREPS de Montpellier avant le 15 juillet 2015 (cachet

Plus en détail

Date limite de retour des dossiers : 23 août 2013 1. ETAT CIVIL

Date limite de retour des dossiers : 23 août 2013 1. ETAT CIVIL www.creps-montpellier.org MINISTÈRE DES SPORTS, DE LA JEUNESSE, DE L ÉDUCATION POPULAIRE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE BREVET PROFESSIONNEL DE LA JEUNESSE DE L EDUCATION POPULAIRE ET DU SPORT SPECIALITE : Activités

Plus en détail

Les métiers de l Entraînement Sportif

Les métiers de l Entraînement Sportif 13/04/11 Les métiers de l Entraînement Sportif Serge VAUCELLE Les formations Les principaux diplômes d entraîneur sportif sont délivrés par : Les Fédérations sportives (FF ) Le Ministère des Sports (Ministère

Plus en détail

Appel à projets Oenotourisme. co-financé par le FEADER. Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon

Appel à projets Oenotourisme. co-financé par le FEADER. Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon Appel à projets Oenotourisme co-financé par le FEADER Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon 5 mars au 11 mai 2012 Sommaire Sommaire.... 2 1- Le contexte et les objectifs de l

Plus en détail

Les Fiches Pratiques. Les piscines. Sommaire. Objectifs. Avant-propos. Direction Départementale de la Cohésion Sociale de la Côte d Or

Les Fiches Pratiques. Les piscines. Sommaire. Objectifs. Avant-propos. Direction Départementale de la Cohésion Sociale de la Côte d Or Direction Départementale de la Cohésion Sociale de la Côte d Or www.cote-dor.gouv.fr Sommaire Avant-propos p.1 Définition d une piscine p.2 Les pouvoirs de police du maire p.2 Les déclarations p 3 Les

Plus en détail

Avec près des deux tiers des

Avec près des deux tiers des Les Dossiers de l Observatoire Régional du Tourisme n 42 - mars 2012 Le poids économique de l hôtellerie de plein air en Pays de la Loire Plus de 600 campings Un chiffre d affaires annuel de 230 millions

Plus en détail

REGLEMENT de la FORMATION

REGLEMENT de la FORMATION Association de Sauvetage et Secourisme ROYAN-Atlantique Membre du CD17FFSS 8, rue Auguste Rateau 17640 VAUX SUR MER Tél. : 06 25 95 08 82 Mail : assra@outloook.fr REGLEMENT de la FORMATION Brevet National

Plus en détail

LA LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS DANS LES CONTRATS DE VILLE DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

LA LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS DANS LES CONTRATS DE VILLE DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PREFET DE LA REGION LANGUEDOC ROUSSILLON Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale Pôle Cohésion sociale Territoriale Montpellier, le 19 juin 2015 Dossier suivi par Rodolphe

Plus en détail

Les Fiches Pratiques. La filière STAPS et les diplômes multi-disciplinaires. Sommaire. Objectifs. Avant-Propos

Les Fiches Pratiques. La filière STAPS et les diplômes multi-disciplinaires. Sommaire. Objectifs. Avant-Propos Sommaire Avant-propos p.1 La filière STAPS Les diplômes STAPS p.2 Enseignement et encadrement de l'activité p.3 Les diplômes multi-disciplinaires p.7 Coordonnées utiles p.8 Direction Départementale de

Plus en détail

CREPS VICHY AUVERGNE Département de la Formation

CREPS VICHY AUVERGNE Département de la Formation CREPS VICHY AUVERGNE Département de la Formation 2015/2017 Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l Education Populaire et du Sport Spécialité ACTIVITES NAUTIQUES mention AVIRON PRESENTATION de la FORMATION

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Un réseau de partenaires

Un réseau de partenaires Profession Sport 34 Une association départementale spécialisée dans le secteur du sport et de l animation Pour développer, structurer et consolider l emploi Profession Sport 34 Un conseil d administration

Plus en détail

Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions

Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions Présentation Rassemblant les syndicats et associations

Plus en détail

Règlementation sportive

Règlementation sportive Règlementation sportive Le code du sport crée en 2006 regroupe des textes législatifs (lois) et règlementaires (décrets et arrêtés) qui encadrent la pratique sportive. Etablissement d activités physiques

Plus en détail

DIPLÔME D ETAT DE LA JEUNESSE DE L EDUCATION POPULAIRE ET DU SPORT

DIPLÔME D ETAT DE LA JEUNESSE DE L EDUCATION POPULAIRE ET DU SPORT www.creps-montpellier.org MINISTÈRE DES SPORTS, DE LA JEUNESSE, DE L ÉDUCATION POPULAIRE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE DIPLÔME D ETAT DE LA JEUNESSE DE L EDUCATION POPULAIRE ET DU SPORT SPECIALITE : Perfectionnement

Plus en détail

OPERATION INTERMINISTERIELLE VACANCES (OIV) EN CHARENTE-MARITIME

OPERATION INTERMINISTERIELLE VACANCES (OIV) EN CHARENTE-MARITIME OPERATION INTERMINISTERIELLE VACANCES (OIV) EN CHARENTE-MARITIME Mercredi 25 juin 2014 à 9h30 à l'aquarium de La Rochelle Contact presse Préfecture de la Charente-Maritime / Service départemental de la

Plus en détail

LES INTERVENANTS EXTERIEURS GUIDE PRATIQUE ET PRECONISATIONS DEPARTEMENTALES Groupe départemental ARTS/EPS

LES INTERVENANTS EXTERIEURS GUIDE PRATIQUE ET PRECONISATIONS DEPARTEMENTALES Groupe départemental ARTS/EPS LES INTERVENANTS EXTERIEURS GUIDE PRATIQUE ET PRECONISATIONS DEPARTEMENTALES Groupe départemental ARTS/EPS Table des matières LES TEXTES DE REFERENCE... 3 POURQUOI UN GUIDE PRATIQUE?... 4 L INTERVENTION

Plus en détail

Animateur Territorial principal de 2 ème classe

Animateur Territorial principal de 2 ème classe Filière Animation Edition Novembre 2012 Animateur Territorial principal de 2 ème classe Catégorie B Services concours Centres de gestion Languedoc Roussillon www.cdg-lr.fr Sommaire Références : - Décret

Plus en détail

Typologie des séjours en Bourgogne en 2007 Suivi de la Demande Touristique 2007

Typologie des séjours en Bourgogne en 2007 Suivi de la Demande Touristique 2007 Typologie des séjours en Bourgogne en 2007 Suivi de la Demande Touristique 2007 1 Sommaire 1. Objectif et méthode p. 3 2. Données de cadrage : les séjours en Bourgogne en 2007, Suivi de la Demande Touristique

Plus en détail

NOR : DEV O 08 1 5 9 0 7 C

NOR : DEV O 08 1 5 9 0 7 C REPUBLIQUE FRANCAISE MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DIRECTION DE L'EAU Sous-Direction de l'action territoriale, De la directive cadre

Plus en détail

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Juin 2014 Édito Adopté en séance plénière de janvier 2014 suite à une large concertation avec les acteurs privés et publics de

Plus en détail

Observation de l Economie Touristique

Observation de l Economie Touristique Observation de l Economie Touristique Suivi mensuel de la fréquentation touristique - Saison 2014 Station du Grau du Roi-Port Camargue PARTIE 1 : TENDANCE GLOBALE : N 1-Mai 2014 Sur l ensemble des professionnels

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

Un impact fort, mais contrasté

Un impact fort, mais contrasté 6 TOURISME Le tourisme en chiffres Un impact fort, mais contrasté 13,6 milliards de chiffre d affaires, 2,7 milliards de valeur ajoutée. Il est toujours difficile de mesurer le poids économique de l activité

Plus en détail

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE ADDITIF EXPLICATIF 1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE Organisation de deux «secteurs» clairement identifiés dans leurs objectifs et missions. Sous la responsabilité d un pilotage unique, ces deux «secteurs»

Plus en détail

ANIMATION,TOURISME ET SPORT. Tous bacs Sauf pour STAPS: accès après un bac S, ES et STL principalement

ANIMATION,TOURISME ET SPORT. Tous bacs Sauf pour STAPS: accès après un bac S, ES et STL principalement ANIMATION,TOURISME ET SPORT Tous bacs Sauf pour STAPS: accès après un bac S, ES et STL principalement Formations courtes (bac+2) Points communs BTS et DUT Finalités Rythme de travail Formation en entreprise

Plus en détail

Les différentes structures sportives et leur relation. Patrice BURNEL CTD Handball 77

Les différentes structures sportives et leur relation. Patrice BURNEL CTD Handball 77 Les différentes structures sportives et leur relation Patrice BURNEL CTD Handball 77 1 Les français ais et le sport 34 millions de français déclarent pratiquer une APS au moins une fois/semaine - Vélo:18

Plus en détail

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Vu l article 52 de la loi n 93-1313 du 20 décembre 1993 relative au travail, à

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/

_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/_/ DOSSIER D INSCRIPTION AUX TESTS D ENTREE EN FORMATION 2015-2016 Diplôme d Etat de la Jeunesse, de l Education Populaire et du Sport Spécialité «Perfectionnement sportif» - Mention : «Rugby XV» ATTENTION

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES IDCC : 438. ÉCHELONS INTERMÉDIAIRES DES SERVICES EXTÉRIEURS DE PRODUCTION DES SOCIÉTÉS D

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION

OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION FORMATION METHODE HACCP TECHNIQUES DE BASE Uniformation Département Ressources

Plus en détail

Le guide de l apprentissage 2014-2015. Page 1

Le guide de l apprentissage 2014-2015. Page 1 Le guide de l apprentissage 2014-2015 Page 1 Bienvenue au CFA Sport et Animation Rhône-Alpes Le CFA* Sport et Animation Rhône-Alpes est, depuis 1996, l acteur régional unique de la formation par l apprentissage

Plus en détail

Adjoint technique Territorial Principal de 2ème classe des établissements d enseignement

Adjoint technique Territorial Principal de 2ème classe des établissements d enseignement Filière Technique Edition Août 2012 Adjoint technique Territorial Principal de 2ème classe des établissements d enseignement Catégorie C Services concours Centres de Gestion Languedoc- Roussillon www.cdg-lr.fr

Plus en détail

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances RAPPORT COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL GENERAL DU 26 MARS 2013 Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances Conformément aux textes en vigueur

Plus en détail

Base nautique. Hébergement : 135 lits. Base de plein air

Base nautique. Hébergement : 135 lits. Base de plein air Infrastructures hôtelières Infrastructures sportives «Des installations qui rendent vos séjours, stages et séminaires efficaces et agréables.» «Des équipements au top pour optimiser vos projets.» Un hébergement

Plus en détail

ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES

ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES

Plus en détail

Le retour des maîtres d EPS, provocation ou réalité?

Le retour des maîtres d EPS, provocation ou réalité? L éducation physique à l école : Le retour des maîtres d EPS, provocation ou réalité? Avril 2009 -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Date limite de retour du dossier : 8 mai ou 16 juillet 2013 ATTENTION! Tout dossier incomplet sera classé sans suite

Date limite de retour du dossier : 8 mai ou 16 juillet 2013 ATTENTION! Tout dossier incomplet sera classé sans suite CREPS d ile de France 1 rue du Docteur Le Savoureux 92291 Chatenay-Malabry Cedex Contact : DJAMILA HACENE Tel : 01.41.87.18.44 formation-judo@creps-idf.fr Date limite de retour du dossier : 8 mai ou 16

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI)

CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI) AIX-EN-PROVENCE LILLE LYON ORSAY POITIERS RENNES SÉLESTAT TOULOUSE TOURS CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI) la reconnaissance du musicien intervenant par

Plus en détail

Conseils aux organisateurs. pour l accueil d un stagiaire BAFD

Conseils aux organisateurs. pour l accueil d un stagiaire BAFD Conseils aux organisateurs pour l accueil d un stagiaire BAFD Octobre 2014 La Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale du Languedoc-Roussillon Les Directions départementales

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. L opération interministérielle vacances (OIV) à l étang du puits à Cerdon du Loiret

COMMUNIQUE DE PRESSE. L opération interministérielle vacances (OIV) à l étang du puits à Cerdon du Loiret COMMUNIQUE DE PRESSE Orléans le mercredi 29 juillet 2015 L opération interministérielle vacances (OIV) à l étang du puits à Cerdon du Loiret Dans le cadre de l opération interministérielle vacances 2015,

Plus en détail

Tableau synoptique des prérogatives et des conditions d'encadrement en canoë-kayak

Tableau synoptique des prérogatives et des conditions d'encadrement en canoë-kayak Qualifications actives délivrées par le Ministère chargé des Sports ouvrant droit à l'encadrement du canoë-kayak contre rémunération NIVEAU I BEES 3 Brevet d'etat d'educateur Sportif 3ème degré option

Plus en détail

Campagne CNDS 2014 Information clubs

Campagne CNDS 2014 Information clubs Campagne CNDS 2014 Information clubs La campagne CNDS 2014 «Part territoriale» 1. Quelques rappels sur le CNDS Le Centre National pour le Développement du Sport (CNDS) Etablissement public national à caractère

Plus en détail

ANNEXE 2 COMMISSIONS NATIONALES

ANNEXE 2 COMMISSIONS NATIONALES ANNEXE 2 COMMISSIONS NATIONALES 1- LA COMMISSION SPORTIVE Article 1.1 Rôle La Commission Sportive veille à la bonne mise en œuvre de la politique sportive du projet fédéral. A ce titre, elle est chargée

Plus en détail

Synthèse territoriale Emploi Formation. Zone d emploi Montpellier. Dynamiques socio-démographiques

Synthèse territoriale Emploi Formation. Zone d emploi Montpellier. Dynamiques socio-démographiques Edition juillet 2014 Synthèse territoriale Emploi Formation Méthodologie : ce portrait met en avant les traits saillants de la zone au regard de l ensemble régional et hiérarchise ainsi les zones les unes

Plus en détail

MINISTERE DE LA VILLE DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTERE DE LA VILLE DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTERE DE LA VILLE DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS BREVET PROFESSIONNEL DE LA JEUNESSE DE L EDUCATION POPULAIRE ET DU SPORT Spécialité : Activités Gymniques de la Forme et de la Force (AGFF) Mention :

Plus en détail

Ministère des sports. Le ministre des sports

Ministère des sports. Le ministre des sports Ministère des sports Direction des sports Mission sport et développement durable Personnes chargées du dossier : Arnaud JEAN Tél. : 01 40 45 96 74 Mel: arnaud.jean@jeunesse-sports.gouv.fr Fabienne COBLENCE

Plus en détail

LE DIPLOME D ETAT (D.E.)

LE DIPLOME D ETAT (D.E.) LE DIPLOME D ETAT (D.E.) Art. 1er. Il est créé une mention «pétanque» du diplôme d Etat de la jeunesse, de l éducation populaire et du sport spécialité «perfectionnement sportif». Art. 2. La possession

Plus en détail

Certification Fédérale Educateur fédéral Nagez Forme Santé

Certification Fédérale Educateur fédéral Nagez Forme Santé Certification Fédérale Educateur fédéral Nagez Forme Santé Formation Nationale organisée à PANTIN Du 05 au 08 octobre, 16 au 18 novembre et 15 au 17 décembre 2015 Lieu de formation: INFAN - FFN 14 Rue

Plus en détail

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse»

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Synthèse et Questions/Réponses de l appel à projets Version du 28 juillet 2015 Synthèse Dans la continuité du «Plan

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER)

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER) Page 1 Axe Référence Domaine Service instructeur Dates agréments CLS 2 La compétitivité de l économie : développer l économie réunionnaise dans l environnement international REGION Direction des Affaires

Plus en détail

L APPRENTISSAGE C EST UNE FORMATION, UN CONTRAT DE TRAVAIL, UNE REMUNERATION UNE INSERTION REUSSIE.

L APPRENTISSAGE C EST UNE FORMATION, UN CONTRAT DE TRAVAIL, UNE REMUNERATION UNE INSERTION REUSSIE. L APPRENTISSAGE C EST UNE FORMATION, UN CONTRAT DE TRAVAIL, UNE REMUNERATION UNE INSERTION REUSSIE. CENTRE DE FORMATION D APPRENTIS DES METIERS TERRITORIAUX Tourisme Espaces verts gestion des eaux Mécanique

Plus en détail

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE École nationale supérieure d architecture Montpellier PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

Plus en détail

Master 2 Professionnel Transports Urbains et Régionaux de Personnes

Master 2 Professionnel Transports Urbains et Régionaux de Personnes Master 2 Professionnel Transports Urbains et Régionaux de Personnes Bilan de l enquête carrière 2015 Le Master TURP, ancien DESS créé en 1992, est l une des rares formations spécialisées dans le domaine

Plus en détail

Filière. Catégorie B. Examen professionnel de Rédacteur principal territorial 2 ème classe. Avancement de grade. Administrative.

Filière. Catégorie B. Examen professionnel de Rédacteur principal territorial 2 ème classe. Avancement de grade. Administrative. Filière Administrative Edition Août 2012 Examen professionnel de Rédacteur principal territorial 2 ème classe Avancement de grade Catégorie B Services concours Centres de Gestion du Languedoc- Roussillon

Plus en détail

SOMMAIRE PREFECTURE DES PYRENEES-ORIENTALES DIRECTION DEPARTEMENTALE DES FINANCES PUBLIQUES. Cabinet

SOMMAIRE PREFECTURE DES PYRENEES-ORIENTALES DIRECTION DEPARTEMENTALE DES FINANCES PUBLIQUES. Cabinet SOMMAIRE PREFECTURE DES PYRENEES-ORIENTALES Cabinet. Arrêté PREF/CABINET/BC/2015244-0001 du 1 er septembre 2015 modifiant l'arrêté n PREF/CABINET/BC/2015238-0001 du 26 août 2015 portant désignation des

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION SCIENCES ET TECHNIQUES DES ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES STAPS 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR

OFFRE DE FORMATION SCIENCES ET TECHNIQUES DES ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES STAPS 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION SCIENCES ET TECHNIQUES DES ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES STAPS 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION / STAPS Sous réserve d accréditation PRÉSENTATION DE LA LICENCE EN

Plus en détail

Une association qui entreprend au service de l intérêt général

Une association qui entreprend au service de l intérêt général Une association qui entreprend au service de l intérêt général Des métiers au service du lien social L UFCV, UNE ASSOCIATION QUI ENTREPREND AU SERVICE DE L INTÉRÊT GÉNÉRAL 1907 Naissance de l Union Parisienne

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Les stages sportifs. L'organisateur d'un tel stage devra procéder à certaines formalités :

Les stages sportifs. L'organisateur d'un tel stage devra procéder à certaines formalités : Les stages sportifs Stages sportifs avec hébergement Les stages sportifs accueillant des mineurs hors du domicile parental relèvent de la réglementation des centres de vacances, dès l'instant où ils sont

Plus en détail

Le livret de formation d e l a F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e R u g b y

Le livret de formation d e l a F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e R u g b y Le livret de formation d e l a F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e R u g b y Création 31mille / Photo Fotolia Fiche de renseignements L e l i v r e t d e f o r m a t i o n d e l a Fé d é r a t i

Plus en détail

Dossier commun de demande de subvention 2010 au titre de la part territoriale du Centre National pour le Développement du Sport

Dossier commun de demande de subvention 2010 au titre de la part territoriale du Centre National pour le Développement du Sport Dossier commun de demande de subvention 2010 au titre de la part territoriale du Centre National pour le Développement du Sport ------------- C. N. D. S. ------------ Commission territoriale Languedoc-Roussillon

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE d'évaluation des risques professionnels

LE DOCUMENT UNIQUE d'évaluation des risques professionnels LE DOCUMENT UNIQUE d'évaluation des risques professionnels FICHE # A Le Code du Travail définit l obligation, pour tout employeur, sans seuil minimal d effectif salarié, de rassembler dans un document

Plus en détail

Quelques mots sur la méthodologie utilisée pour le suivi des diplômés de Master

Quelques mots sur la méthodologie utilisée pour le suivi des diplômés de Master Bilan de la campagne de suivi menée en 27-28 auprès des diplômés de Master 24-25 Méthodologie Présentation des résultats Définition des indicateurs Quelques mots sur la méthodologie utilisée pour le suivi

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

Les métiers du sport

Les métiers du sport 1 Les métiers du sport Vous pratiquez avec passion un ou plusieurs sports. Comme pour de nombreux jeunes, cette passion suscite chez vous une véritable vocation. Plus de 122 disciplines s exercent dans

Plus en détail

proposant des formations et enseignements professionnels

proposant des formations et enseignements professionnels proposant des formations et enseignements professionnels proposant des formations et enseignements professionnels Sommaire Introduction 5 Le contexte et les enjeux 5 La cible du guide 6 La valeur-ajoutée

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

Financement des équipements sportifs

Financement des équipements sportifs Financement des équipements sportifs Un propriétaire, des financeurs multiples. Données de cadrage Nécessité de cofinancements pour permettre aux communes, principaux propriétaires des équipements d en

Plus en détail

ORGANISER L'EPS A L'ECOLE PRIMAIRE

ORGANISER L'EPS A L'ECOLE PRIMAIRE ORGANISER L'E A L'ECOLE PRIMAIRE Cadre réglementaire et recommandations départementales Comme précisé dans les programmes scolaires de juin 2008, l'activité physique et les expériences corporelles contribuent

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés.

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés. Pôles de stages Mise en place dans les académies de pôles de stages NOR : MENE1505070C circulaire n 2015-035 du 25-2-2015 MENESR - DGESCO A2-2 Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie Que ce

Plus en détail

ENQUETE DOMICILIATION 2013

ENQUETE DOMICILIATION 2013 Etat des lieux de la domiciliation des personnes sans domicile stable ENQUETE DOMICILIATION 2013 ETAT DES LIEUX DE LA DOMICILIATION DES PERSONNES SANS DOMICILE STABLE BILAN ANNUEL 2013 DIRECTION GENERALE

Plus en détail

Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation

Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation Observatoire de l emploi, des métiers et des compétences de la fonction publique territoriale Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation Décembre 2010 Rapport sur la mise en œuvre

Plus en détail

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération L emploi d avenir 1 Le 03 mars 2013, la loi sur le contrat de génération est entrée en vigueur. Des entreprises de la Région Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

1. Qualifications et taux d encadrement Accueil de loisirs Séjour de vacances

1. Qualifications et taux d encadrement Accueil de loisirs Séjour de vacances Encadrement 1. Qualifications et taux Accueil de loisirs Séjour de vacances Accueil de loisirs Séjour de vacances Diplômes permettant d exercer les fonctions de direction en ACM Possibilité de dérogation

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce en banque-assurance

Licence professionnelle Commerce en banque-assurance Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce en banque-assurance Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

BPJEPS Activités nautiques mention monovalente SURF Session 2014 à l ENVSN

BPJEPS Activités nautiques mention monovalente SURF Session 2014 à l ENVSN BPJEPS Activités nautiques mention monovalente SURF Session 2014 à l ENVSN DOSSIER de CANDIDATURE aux épreuves de sélection (5 et 6 novembre 2013 à l ENVSN) DOSSIER BRETAGNE Identification du candidat

Plus en détail

LA PARTICIPATION AUX TESTS DE SELECTION N AURA LIEU QUE SI TOUS LES DOSSIERS SONT COMPLETS PROCEDURE D INSCRIPTION

LA PARTICIPATION AUX TESTS DE SELECTION N AURA LIEU QUE SI TOUS LES DOSSIERS SONT COMPLETS PROCEDURE D INSCRIPTION FORMATION EN PARTENARIAT AVEC LE www.creps-montpellier.org MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS BREVET PROFESSIONNEL DE LA JEUNESSE DE L EDUCATION POPULAIRE ET DU SPORT EN PARTENARIAT AVEC

Plus en détail

BTS Management des unités commerciales. Eléments principaux de la modification du référentiel

BTS Management des unités commerciales. Eléments principaux de la modification du référentiel BTS Management des unités commerciales Eléments principaux de la modification du référentiel Mai 2013 ANNEXE I UNITÉS CONSTITUTIVES DU RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION DU DOMAINE PROFESSIONNEL Unités Compétences

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015 PREFET DE LA REGION MIDI-PYRENEES DOCUMENT D ORIENTATION Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des formations professionnelles 2011-2015 Direction régionale des entreprises,

Plus en détail

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective Un appui au recrutement de vos futurs salariés intérimaires La Préparation L essentiel de la POEC A la différence de la POE Individuelle, la POE n est pas conditionnée au dépôt préalable d une offre d

Plus en détail

CHARTE DU SPORT DE HAUT NIVEAU

CHARTE DU SPORT DE HAUT NIVEAU CHARTE DU SPORT DE HAUT NIVEAU Préambule Le sport de haut niveau joue un rôle social et culturel de première importance. Conformément aux valeurs de l Olympisme énoncées dans la Charte olympique et aux

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

La fonction publique en France

La fonction publique en France MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE édition 2013 La fonction en France Des métiers au service des citoyens les essentiels Dans la fonction, tous les agents

Plus en détail

Le livret. de formation. de la Fédération Française de Rugby. Photos I. Picarel - P. Rouzières - P. Capelle

Le livret. de formation. de la Fédération Française de Rugby. Photos I. Picarel - P. Rouzières - P. Capelle Le livret de formation de la Fédération Française de Rugby Photos I. Picarel - P. Rouzières - P. Capelle Fiche de renseignements Photo Numéro d affiliation éducateur :... Date d entrée en formation :...

Plus en détail

PROJET D ECOLE 2012 2015

PROJET D ECOLE 2012 2015 PROJET D ECOLE 2012 2015 Former les futurs professionnels à l excellence des pratiques de soins Rédaction : P. Lombardo, Directeur des Soins en charge de l IFSI d Annecy IFSI Annecy Projet d Ecole 2012-2015

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CESER

CONTRIBUTION DU CESER CONTRIBUTION DU CESER à l élaboration du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Cette contribution a été élaborée par la Commission «Éducation Formation» qui a tenu quatre

Plus en détail

NOTE D INFORMATION L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES

NOTE D INFORMATION L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES M AT E RNE L L E S Note d information réalisée par le rectorat de l académie de Montpellier, le centre national de la fonction publique territoriale, le centre

Plus en détail

ETUDE BAPAAT 2011 Brevet d Aptitude Professionnelle d Assistant Animateur Technicien

ETUDE BAPAAT 2011 Brevet d Aptitude Professionnelle d Assistant Animateur Technicien Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Picardie ETUDE BAPAAT 2011 Brevet d Aptitude Professionnelle d Assistant Animateur Technicien Enquêtes auprès des stagiaires

Plus en détail

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 observatoire régional #41 Synthèse régionale août 2014 à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 2 899 diplômés de M2 professionnel

Plus en détail

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015?

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? Introduction Tour de table rapide : Établissement, discipline et thème du projet envisagée

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

FORMATIONS & DIPLOMES DIPLOMES OBTENUS (SCOLAIRES / SPORTIFS / FÉDÉRAUX) (joindre obligatoirement les copies) :

FORMATIONS & DIPLOMES DIPLOMES OBTENUS (SCOLAIRES / SPORTIFS / FÉDÉRAUX) (joindre obligatoirement les copies) : MINISTERE DE LA VILLE DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS BREVET PROFESSIONNEL DE LA JEUNESSE DE L EDUCATION POPULAIRE ET DU SPORT Spécialité : Activités Gymniques de la Forme et de la Force (AGFF) Mention :

Plus en détail