LES PREOCCUPATIONS PERSONNELLES DE STAGIAIRES EN EDUCATION PHYSIQUE AU PRIMAIRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES PREOCCUPATIONS PERSONNELLES DE STAGIAIRES EN EDUCATION PHYSIQUE AU PRIMAIRE"

Transcription

1 A. FORTIER, P. DESROSIERS, Groupe de recherche sur l'intervention en activité physique, département d'éducation physique PEPS, université Laval, Québec, G lk 7P4. LES PREOCCUPATIONS PERSONNELLES DE STAGIAIRES EN EDUCATION PHYSIQUE AU PRIMAIRE PROBLÉMATIQUE Les stages en tant qu'objet d'étude L'importance des stages dans la préparation à l'exercice du métier d'enseignant explique sans doute en partie le grand nombre de recherches sur ce sujet. Diverses thématiques se rapportant aux stages ont été abordées, entre autres: les effets du stage (Dodds 1985); l'intérêt de formules pédagogiques particulières (Barbeau et Miron 1985, Gervais 1984); les perceptions des stagiaires (Barrett, Allison et Bell, 1987; Placek et Dodds, 1988) et la qualité d'enseignement des stagiaires (Marzouk 1990). Dans l'univers des perceptions des stagiaires, leurs préoccupations est une piste de recherche qui est susceptible de permettre de mieux comprendre ce que vivent les stagiaires en milieu scolaire. Les préoccupations des enseignants en formation et en exercice Selon Graham (1990), la formation des enseignants peut reposer sur deux philosophies diamétralement opposées. La première attribue l'influence transformatrice à des sources externes telles qu'un modèle d'enseignement ou un enseignant reconnu pour son efficacité. La seconde soutient que l'influence provient directement de l'intérieur, c'est-à-dire de ce que vit l'étudiant et de ce qu'il ressent. Ces influences intrinsèques prennent la forme de bilans d'expériences d'intervention, d'événements marquants, etc. En fait, la première approche valorise l'expérience des professeurs expérimentés pour la formation des futurs enseignants (modeling development theory) tandis que la seconde approche privilégie l'expérience concrète personnelle de l'étudiant pour sa propre formation (growing development theory). Schôn (1983, 1987) est le maître à penser dans cette approche réflexive de la formation initiale et continue. Pour leur part, Grimmett et Erickson (1988) ont précisé les applications dans le secteur de l'éducation. Si l'on mise sur le vécu de l'étudiant, il apparaît nécessaire de mieux connaître ses opinions, ses représentations, ses préoccupations. En recherche, on retrouve là les deux principaux courants de la réflexion sur la formation en enseignement. Certains croient plus important de se concentrer sur la

2 recherche en enseignement (research on teaching) (par exemple: Siedentop, 1972, 1983, 1985, 1986; cités dans Bain 1990); tandis que d'autres chercheurs se concentrent sur l'enseignant lui-même (research on teachers) (par exemple : Lawson 1986; cité dans Bain 1990). Graham (1990) affirme que le modèle conceptuel qui permet de mieux comprendre les préoccupations de; enseignants en formation et en exercice est celui de Fuller (1969). Cette auteur identifie trois niveaux de préoccupations: les préoccupations d'ordre personnel, les préoccupations centrées sur la tâche et enfin les préoccupations centrées sur l'impact de l'enseignement, sur le développement et l'apprentissage des élèves. Pour Fuller, les types de préoccupations se manifestent selon une séquence en cours de vie professionnelle telle qu'illustrée dans la figure 1. FIG. l. - Evolution du type de préoccupations des enseignants en relation avec leur expérience d'enseignement. Selon ce modèle, les éducateurs inexpérimentés (incluant bien entendu les stagiaires) sont d'abord préoccupés par leur survie comme enseignant, c'est-à-dire par les éléments touchant leur propre personne tels que la peur de l'échec, la crainte d'être observé par l'autorité, le contrôle de la classe, etc. Lorsqu'ils ont passé le cap du «choc du réel» comme dit Huberman (1989), leurs préoccupations touchent alors plus particulièrement les éléments de la tâche de l'enseignant: l'organisation du groupeclasse, la gestion du temps et du matériel, etc. Enfin, lorsque les enseignants sont convaincus qu'ils peuvent survivre et que les éléments techniques de la tâche sont sous contrôle, leurs préoccupations se concentrent alors sur l'impact de leur acte professionnel en termes de développement et d'apprentissage chez les élèves. Des études empiriques confirment le modèle conceptuel de Fuller sur les types de préoccupations des enseignants : que ce soit au niveau des stagiaires durant les stages pratiques (Boggess, McBride et Griffey, 1985; Boudreau et Marzouk, 1989; McBride, 1984; Wendt, Bain et Jackson, 1981) ou des enseignants expérimentés (McBride, Boggess et Griffey, 1986). Toutefois, ces auteurs ne soutiennent pas l'évolution séquentielle des préoccupations voulant que l'enseignant doive satisfaire ses besoins personnels avant de se préoccuper de la tâche et ultérieurement de l'impact de son acte professionnel sur les élèves. Il semblerait plutôt que les trois types de préoccupations soient présents simultanément et en importance variée tout au long de la carrière des enseignants. Les études citées ont utilisé le questionnaire validé par

3 George (1978) (Teacher's Concerns Questionnaire) ou des variantes pour estimer chacun des types de préoccupations. Ainsi, chez des enseignants d'expérience, les trois catégories sont présentes mais la catégorie «impact» est dominante (McBride, Boggess et Griffey, 1986). Selon Wendt, Bain et Jackson (1981), les trois types de préoccupations, chez les stagiaires, diminuent sur une échelle d'appréciation au cours d'un programme de formation tandis que Boudreau et Marzouk (1989) démontrent que les préoccupations des stagiaires varient après un stage de formation dans le même sens que les conclusions des travaux de Fuller c'est-à-dire que les préoccupations personnelles diminuent avec l'expérience et que les préoccupations d'impact augmentent. Les variations des préoccupations de tâche n'étaient toutefois pas significatives. La place prépondérante accordée aux préoccupations d'ordre personnel par les apprentis-enseignants nous a incités à explorer plus en profondeur ce type de préoccupations. Le but et les objectifs de l'étude Le but de cette étude est de décrire ce que vivent les stagiaires en termes de préoccupations d'ordre personnel lors d'un premier stage d'intervention en milieu d'enseignement primaire. L'étude vise donc à : - identifier les catégories de préoccupations d'ordre personnel des stagiaires; - illustrer comment les stagiaires vivent les événements rattachés à leurs préoccupations personnelles; - situer l'importance relative de ce type de préoccupations par rapport à l'ensemble des préoccupations des stagiaires; - décrire le profil des préoccupations d'ordre personnel au cours de l'expérience de stage. MÉTHODOLOGIE Les participants L'étude a été conduite avec un groupe de 23 stagiaires (18 garçons et 5 filles) inscrits au programme de baccalauréat en éducation physique de l'université Laval à Québec. La majorité de ces étudiants terminait leur quatrième trimestre d'étude d'un programme comportant six trimestres. Ils en étaient à leur première expérience d'enseignement en milieu scolaire. Ce groupe a été choisi au hasard parmi trois groupes d'étudiants inscrits au stage en éducation physique au primaire au trimestre d'hiver Le stage Dans le cadre d'un programme de formation offert à l'université Laval, les étudiants doivent réaliser trois stages selon la séquence suivante : un stage de sensibilisation

4 (observation en milieu scolaire) et deux stages d'intervention en éducation physique : un au primaire et un au secondaire. Ces trois stages ont une valeur égale de trois crédits Trois crédits équivalent à une somme moyenne de 145 heures de travail. Le stage en éducation physique au primaire vise à permettre à l'étudiant : de se sensibiliser à la dynamique de l'école primaire et aux différentes fonctions susceptibles d'être assumées par l'enseignant spécialiste en éducation physique; d'acquérir des connaissances, de développer des attitudes et des habiletés relatives à l'intervention en éducation physique au primaire et de prendre conscience de son identité personnelle et professionnelle. D'une durée de trois semaines, le stage comprend les trois étapes suivantes : familiarisation avec la vie d'un ou deux groupes-classes (deux jours), co-enseignement et prise en charge de tous les groupes-classes en éducation physique (treize jours). L'étude porte sur les deux demières étapes du stage, alors que le stagiaire participe à l'enseignement des cours réguliers. L'étape de co-enseignement amène le stagiaire à s'initier graduellement à l'enseignement de l'éducation physique par un travail de collaboration avec l'enseignant-associé: participation à la planification, animation d'activités de la séance, soutien à un sous-groupe, aménagement d'un espace d'action... Au cours de la période de prise en charge, le stagiaire exerce de façon autonome son rôle d'enseignantspécialiste avec le soutien de l'enseignant-associé : planification des séances, enseignement, encadrement, etc. Notons finalement que la plupart des stagiaires reçoivent en cours de stage la visite du superviseur universitaire. Le but de la visite est d'apporter une aide à l'enseignant-associé dans son encadrement et d'échanger avec le stagiaire, non de sanctionner ses performances. Le rapport de stage Le rapport de stage constitue le document témoin du vécu des stagiaires en milieu scolaire; il est à la fois dossier et journal personnel. Il est un dossier dans la mesure où le stagiaire collige des documents produits en milieu scolaire ainsi que le matériel qu'il a élaboré (plans de séances, fiches d'observation, etc.). Il est aussi un journal personnel car le stagiaire y décrit et analyse des événements significatifs pour lui. A chaque jour de co-enseignement et de prise en charge, le stagiaire doit décrire dans son rapport de stage deux événements marquants: un positif et un négatif. Quelques questions guident l'étudiant dans son introspection quotidienne : 1) De quoi es-tu fier? 2) Qu'est-ce que tu as particulièrement apprécié? 3) Qu'est-ce qui a été le plus étonnant, le plus excitant? 4) Qu'est-ce qui a été le plus difficile? 5) Pour la suite, comment entends-tu orienter ton intervention? Une autre consigne était de «contextualiser» l'événement, c'est-à-dire de préciser le moment, les personnes en présence et ce qu'elles faisaient à ce moment-là. Cette dernière consigne n'a pas été respectée systématiquement et souvent les «événements marquants» ou incidents critiques (Brunelle, Drouin, Godbout et Tousignant, 1988) ont pris l'allure de commentaires et d'impressions.

5 Le journal joue le rôle de confident; il invite le stagiaire à relater et à prendre conscience de son vécu. Paré (1987) précise bien l'importance du journal personnel : «Le journal dirige la conscience vers certains aspects et nous permet d'évoquer et de développer une compréhension plus profonde de ce que nous sommes et de ce que les autres sont. Il nous permet de voir comment nous nous situons dans la réalité, comment nous réagissons aux événements, comment nous interagissons avec les autres.» (p. 23) Les événements marquants relatés par les stagiaires dans leur rapport de stage constituent les données de cette étude; il s'agit d'un matériel produit initialement à des lins de formation et non de recherche. Ces impressions notées «à chaud» par les stagiaires témoignent bien, croyons-nous de leurs véritables préoccupations ressenties au jour le jour durant le stage. L'identification et la catégorisation des préoccupations d'ordre personnel L'analyse des rapports des stagiaires a permis d'identifier 506 événements marquants dont 209 (40%) reflètent des préoccupations d'ordre personnel. Les événements référant au stagiaire en tant que personne ont été classés préoccupations d'ordre personnel, qu'il s'agisse de comportements, de sentiments ou de réflexions du stagiaire. Les propos référant à la tâche ou à l'impact de l'action de l'enseignant sur le développement ou l'apprentissage de l'élève ont été exclus de la présente analyse. L'identification par les deux auteurs de façon indépendante des préoccupations d'ordre personnel rapportées dans huit rapports de stage ont permis d'arriver à une vision commune du concept de préoccupation d'ordre personnel. L'ensemble des rapports a ensuite été analysé par un des auteurs pour en extraire tous les événements marquants reflétant une préoccupation d'ordre personnel. Une analyse inductive par un des auteurs a permis d'identifier sept catégories de préoccupations d'ordre personnel. Afin de s'assurer qu'elles étaient mutuellement exclusives, trois analystes externes ont eu à catégoriser quatorze événements marquants relatifs à l'une ou l'autre des catégories. Cette procédure a été reprise trois fois utilisant à chaque fois des événements différents avant d'obtenir l'unanimité sur la compréhension des définitions des catégories et sur la catégorisation des événements à l'intérieur des catégories respectives. Seul l'auteur savait qu'il y avait, à son avis, deux événements par catégorie. Une discussion sur la précision des définitions entre les analystes a eu lieu entre chacune des épreuves de validation.

6 LES RÉSULTATS La définition et l'illustration des catégories de préoccupations d'ordre personnel Sept thèmes ou catégories ont émergé de l'analyse inductive: accueil, confiance en soi, intégration, appréciation, discipline, support et confiance/responsabilité. Le tableau I décrit de façon succincte les diverses catégories émergeant des données. TABLEAU 1. - La description des catégories de préoccupations personnelles Catégories Définition abrégées Accueil Confiance en soi Intégration Appréciation Discipline Support Confiance/ Responsabilité Gestes concrets posés par les partenaires du milieu (adultes et enfants) lors des premiers contacts; sentiments ressentis par le stagiaire lors de ces premiers contacts. Réactions d'assurance ou de non-assurance du stagiaire en relation avec les personnes clés du milieu; réactions à son action pédagogique Eléments témoignant du sentiment d'appartenance au milieu d'accueil; acceptation du stagiaire de la part des élèves. Evénements en relation avec l'auto-évaluation du stagiaire, l'évaluation par les élèves ou un membre de l'équipe-école; marques d'affection témoignées au stagiaire. Actions, réactions posées face à la déviance ou au contrôle des élèves; confrontations et négociations entre le stagiaire et un ou des élèves. Aide apportée au stagiaire par une action, une parole; confirmation par le stagiaire d'aide reçue. Responsabilités confiées au stagiaire; interventions ou non de la part de l'enseignant-associé dans des situations difficiles pour le stagiaire. Accueil La catégorie accueil fait référence aux premiers contacts entre le stagiaire et les partenaires du milieu (adultes et enfants). Les stagiaires ont fait référence à des gestes concrets posés par ces partenaires ou à des sentiments qu'ils ont ressentis au moment de ces premiers contacts. Ainsi par exemple, deux stagiaires ont évoqué l'accueil que les enseignants titulaires leur ont réservé et pour les deux, cet accueil fut froid : «J'ai moins aimé l'accueil des professeurs en général. Ils ne m'ont pas adressé la parole ni même cherché à savoir qui j'étais. Je me suis senti mal à l'aise.» (S9) «S» est une forme abrégée pour désigner quel stagiaire a fait la remarque citée. ici S9 désigne le stagiaire 9.

7 Par contre l'accueil que les enfants ont réservé à certains stagiaires était particulièrement encourageant et laissait présager un séjour agréable: «J'ai beaucoup apprécié que les jeunes me saluent dans les corridors et me demandent si j'allais rester longtemps.» (S9, le premier jour de stage) Le stagiaire 3 a vécu un accueil rêvé : «Je fus très surpris et j'ai particulièrement apprécié l'enthousiasme des enfants à mon égard face au fait que j'allais leur enseigner Ils m'ont applaudi et cela fait chaud au coeur» De son côté, le stagiaire 12 a vécu une entrée particulière : «J'ai grandement apprécié l'accueil que l'école m'a fait lors de mon arrivée. Sur les tableaux était écrit: "Bienvenue à notre stagiaire". Cela m'a vraiment touché.» Confiance en soi La catégorie confiance en soi réfère à la réaction du stagiaire dans ses relations avec les élèves, les autres membres de l'équipe-école ou le superviseur universitaire ainsi qu'à la réaction que suscite une action en relation directe avec les tâches pédagogiques assumées par le stagiaire. A plusieurs reprises les stagiaires ont parlé de ce qu'ils ressentaient lorsqu'on les observait : «J'étais nerveux car le superviseur universitaire, le titulaire de la classe et une jolie stagiaire me regardaient et je devais performer, le cours s'est bien déroulé.» (S6) Le stagiaire 7 a vécu cette situation d'une façon particulière: «Le fait d'avoir le maître de stage et le superviseur universitaire dans le gymnase m'a rendu nerveux et m'a fait perdre 10 livres.» Certains stagiaires font état de l'évolution de cette confiance en soi : «Au début j'étais nerveux mais par la suite je me suis senti confortable dans mes interventions.» (S23) Certains stagiaires ont mis à l'essai des stratégies pour remédier à ce manque de confiance en soi : «Je me sens plus gêné dans mes démonstrations donc je pratique durant la récréation.» (S23) Intégration La catégorie intégration regroupe les éléments qui témoignent du sentiment d'appartenance du stagiaire à son milieu d'accueil. Les événements qui font référence à l'acceptation que témoignent les enfants vis-à-vis du stagiaire font également partie de cette catégorie. Ainsi, lorsque le stagiaire 19 affirme: «Je trouve que mon intégration parmi les étudiants se fait très bien. Déjà les étudiants m'ont adopté, plusieurs font appel à moi», il constate qu'il n'est plus un étranger dans l'école. De son côté, le stagiaire 6 témoigne très bien de ce que nous entendons par acceptation du stagiaire par les élèves : «J'ai aimé qu'une petite fille me demande de s'asseoir à côté d'elle.» Ce même stagiaire renchérit : «Un garçon est venu me dire bonjour et il m'a dit qu'il était dans mon équipe lors du dernier vendredi de la fête des neiges. J'ai été surpris et content qu'il me reconnaisse.» Finalement, quelques stagiaires ont mentionné des événements impliquant un ou des membres de l'équipe-école et le stagiaire. Ces événements comme en fait foi le stagiaire 12 illustrent sous une autre forme comment peut se vivre le processus d'intégration des stagiaires : «Le directeur général est venu m'inviter au

8 nom des professeurs à un 5 à 7 puis à un souper Cela m'a touché et surpris de voir qu'il était au courant du déroulement de mon stage.» Appréciation La catégorie appréciation fait référence à des événements en relation avec l'évaluation venant du stagiaire lui-même (autoévaluation), des élèves ou d'un membre de l'équipeécole. C'est aussi une marque d'affection témoignée au stagiaire par les élèves ou un membre de l'équipe-école. Ainsi, l'évaluation peut aussi bien venir de l'enseignant-associé : «Mon maître de stage a aimé ce qu il a vu de moi, tant mieux» (S4), que des élèves eux-mêmes : «Un enfant m'avoue qu'il a trouvé intéressant mes activités. C'est très valorisant et très touchant» (S13). Le stagiaire lui-même peut aussi apprécier ce qu'il vit : «J'ai pris la charge du groupe et tout a mal été. J'étais un peu découragé face à cela et c'est la première fois que j'avais hâte que le cours finisse.» (S18) Une très grande part des événements catégorisés appréciation relate des marques d'affection de la part des enfants. Le stagiaire 23 nous dit : «Tous les enfants m'ont salué en même temps lorsque je suis entré dans le gymnase. Cela fait chaud au coeur de se sentir apprécié.» Le stagiaire 21 exprime bien ce qui peut se passer en dehors du gymnase : «Une petite fille de deuxième année m'a amené un oeuf de chocolat pour Pâques.» Discipline La catégorie discipline fait référence aux réactions du stagiaire face à la déviance, au contrôle des élèves, aux actions qu'il a posées avec ou sans succès face aux élèves inattentifs, turbulents, agressifs ou encore, à la confrontation et la négociation pouvant survenir entre le stagiaire et un ou des élèves. Le stagiaire 18 illustre bien la perte de contrôle de la classe : «Un enfant faisait des singeries mais il était très drôle et il m'a fait vraiment rire. Le maître de stage est intervenu et lorsque l'enfant est revenu, il a recommencé. J'avais trop de déviants, c'était intolérable» (S18), tandis que l'événement rapporté par le stagiaire 21 traduit bien ce que nous entendons par confrontation stagiaire-élèves : «Un enfant m'a envoyé promener et a préféré s'asseoir plutôt que de participer» (S21). Au niveau du contrôle, certains stagiaires ont fait des constats qui évoquent bien leur apprentissage du rôle d'enseignant : «... Beaucoup moins de difficulté à me faire écouter et par le fait même beaucoup moins de perte de temps lors des explications.» (S19) Les réactions face à la déviance se traduisent sous deux formes : par une action disciplinaire posée: «le comportement d'un déviant m'a déplu, j'ai été obligé de l'asseoir» (S2); ou par un ajustement de comportement de la part du stagiaire : «J'ai dû ajuster mon tir face à la discipline car j'avais tendance à laisser aller car avec les plus vieux je n'avais pas à faire autant de discipline.» (S22)

9 Support Les événements ont été catégorisés sous le thème support lorsque quelqu'un apportait son aide au stagiaire par une action une parole ou lorsque le stagiaire lui-même affirmait ne pas se sentir seul dans ses tâches pédagogiques ou au cours de son stage. Plusieurs événements ont impliqué l'enseignant-associé. Majoritairement, les stagiaires parlaient du support reçu de façon positive comme l'illustre le stagiaire 1 : «J'ai bien apprécié qu'il (l'enseignant-associé) me donne des conseils... qu il m'encourage même si ma séance ne s'est pas déroulée comme prévu.» Quelquefois l'enseignant-associé aurait pu être plus présent comme s'en plaint le stagiaire 7 : «Mon maître de stage ne dialogue pas beaucoup avec moi et je ne peux profiter de son expérience.» Une seule fois le support du superviseur universitaire a été ressenti et apprécié pendant le processus : «J'ai reçu une lettre des «profs» du cours de stage. J'ai bien apprécié, cela démontre que l'on ne nous oublie pas même si l'on est très loin comme moi.» (S5) Confiance-responsabilité Cette catégorie illustre bien comment certains stagiaires désirent profiter pleinement de leur stage en milieu naturel d'enseignement. L'importance pour ces stagiaires d'avoir des responsabilités et qu'un membre de l'équipe-école leur fasse confiance est exprimée clairement dans quelques événements relatés par les stagiaires. Cette catégorie se définit ainsi : lorsqu'on confie (ou refuse de confier) une responsabilité au stagiaire; lorsque l'enseignant-associé laisse le stagiaire se sortir lui-même d'une impasse ou lorsqu'il intervient dans des situations où le stagiaire avait la responsabilité du groupe. Ces situations sont exprimées par les stagiaires, soit sous forme de constat: «J'apprécie qu il me fasse confiance et qu'il me donne des responsabilités» (S2), soit sous forme d'anecdote: «Le directeur est venu me rencontrer pour me demander si j'étais disponible pour effectuer de la suppléance en éducation physique.» (S7) Tous les événements mentionnés par les stagiaires sur ce thème ont été vécus de façon positive à l'exception de deux où les étudiants en cause signalent qu'ils auraient aimé avoir encore plus de responsabilité : «Lorsque je suis intervenu auprès d'un enfant qui était tombé, le maître de stage est intervenu. J'aurais aimé qu'il me laisse faire face à cette situation.» (S21)

10 L'importance relative des catégories de préoccupations d'ordre personnel Les différentes catégories de préoccupations personnelles n'ont pas fait l'objet d'une attention équivalente de la part des stagiaires; la figure 2 en situe l'importance relative. FIG Importance relative et caractère des préoccupations des stagiaires. La catégorie discipline occupe le premier rang des préoccupations personnelles des stagiaires; plus du tiers des événements porte sur ce thème; l'appréciation occupe le second rang avec le quart des événements. Les autres catégories rassemblées représentent 36% des événements rapportés: 9% vont à l'intégration, 10% à la confiance en soi, 6% à l'accueil, 7% au support, et 5% à la confiance/responsabilité. Malgré la directive précisée dans le guide du stagiaire de noter et commenter chaque jour dans le rapport de stage un événement marquant positif et un événement marquant négatif, les stagiaires ont été plus portés à retenir des faits ou commentaires positifs en ce qui a trait à la dimension personnelle. Sur 209 événements analysés, 131 événements (63%) sont de caractère positif, 69 (33%) de caractère négatif et nous retrouvons 9 (4%) événements neutres. Un événement est jugé neutre lorsqu'il n'est pas teinté de positivisme ou de négativisme, lorsqu'il n'est que le constat d'une situation comme par exemple : «Au début, c'est difficile d'avoir de l'autorité. Il faut s'imposer dès le début pour que les enfants te prennent au sérieux.» (S21) La discipline est un aspect dans l'apprentissage du métier d'enseignant-spécialiste qui est vécu surtout négativement; 65% des événements classés dans cette catégorie sont négatifs. Par contre, les stagiaires perçoivent être bien appréciés par les enfants et les membres de l'équipe-école; 98% des événements classifiés dans cette catégorie sont positifs.

11 Des profils de préoccupations d'ordre personnel Les faits rapportés et les commentaires formulés tout au cours du stage par chacun des stagiaires ont tendance à porter sur différents thèmes ou catégories de préoccupations personnelles; les stagiaires ont énoncé des préoccupations touchant en moyenne quatre catégories. En effet, certains stagiaires ont relaté des événements impliquant les sept catégories de la taxonomie tandis que d'autres n'ont fait référence qu'à une ou deux catégories. Pour illustrer les profils des préoccupations des stagiaires en cours de stage, nous avons retenu trois cas qui présentent une caractéristique commune, celle d'avoir relaté un nombre quasi équivalent d'événements traduisant des préoccupations d'ordre personnel soit : neuf pour les stagiaires 2 et 17 et huit pour le stagiaire 19. La différence entre les trois stagiaires est aussi très intéressante : le stagiaire 2 note des événements se rapportant à six des sept catégories de préoccupations; le stagiaire 17 réfère sans cesse à la même thématique soit celle de la discipline; enfin, le stagiaire 19 respecte la tendance centrale en faisant référence à des événements se rapportant à quatre catégories de préoccupations. Tous les événements marquants traduisant des préoccupations d'ordre personnel pour les stagiaires sont transcrits en indiquant le jour où l'événement a eu lieu durant le stage (ex : jour 4), la catégorie de préoccupations (ex. : accueil) ainsi que le caractère: soit positif, négatif ou neutre (+,-, +/-). Le stagiaire 2 Jour 1: J'ai eu droit à de chaleureuses salutations de la part des enfants, ça fait drôlement plaisir (accueil, +). Jour 2 : Le comportement déviant d'un des élèves m'a déplu, j'ai été obligé de l'asseoir (discipline, -). Mon maître de stage m'a appuyé dans ma démarche disciplinaire (support, +). Jour 3 : C'est mon anniversaire et les enfants me le soulignent toute la journée, c'est très agréable (appréciation, +). Jour 4 : C'est agréable, tous viennent me voir pour l'informer de ma personne (intégration, +). Jour 5: J'ai demandé aux élèves de baisser le ton mais sans succès (discipline, -). J'apprécie qu'il (l'enseignant-associé) me fasse confiance et qu'il me donne des responsabilités (confiance-responsabilité, +). Jour 6 : Mon maître de stage est demeuré en retrait et j'ai adoré la discrétion de sa part (confiance-responsabilité, +) : Jour 9 : C'est plaisant de se sentir apprécié par les enfants (appréciation, +). Ce stagiaire se montre sensible à la qualité d'accueil dont il fait l'objet. La discipline lui pose un problème mais le support et la confiance manifestés par l'enseignant-associé lui permettent de prendre des décisions, d'intervenir de façon autonome. L'appréciation des enfants marque positivement cette expérience d'implication dans une école primaire.

12 Le stagiaire 17 Jour 2 : J'ai pénalisé un élève qui s'énervait et qui énervait les autres. Je crois que j'ai été un peu sévère parce que je ne lui ai plus donné de chance (discipline, -). Jour 3 : Il me semble que j'ai un meilleur contrôle de mon groupe au point de vue disciplinaire. Lorsque je disais quelque chose, ils étaient coopératifs et participaient avec enthousiasme (discipline, +). Le plus difficile, c'est la discipline (discipline, -). Jour 4: Au début, elle s'est énervée, je lui ai dit d'écouter et ensuite au lieu de la punir j'ai fait mes démonstrations avec elle mais ce n'était pas mieux (discipline, -). Jour 5 : Cependant, je vais faire plus de balayage et surveiller plus la discipline (discipline, +/-). Jour 6 : Tout s'est bien déroulé et je n'ai pas eu de problème de discipline (discipline, +). Jour 7 : Il est mieux ou préférable de toujours garder notre groupe à la discipline; pas une discipline de l'armée mais qui respecte l'élève aussi (discipline, +/-). J'ai eu des problèmes de discipline au premier cours parce que les élèves parlaient beaucoup, mais j'ai averti les autres que s'ils parlaient ils ne joueraient pas au prochain cours et tout s'est bien déroulé (discipline, +). Jour 9 : Premièrement, les élèves sont habitués à moi et lorsque je veux de la discipline, je l'obtiens (discipline, +). La discipline est la bête noire de ce stagiaire. Il met à l'essai diverses stratégies : impliquer un enfant déviant, observer par la technique de balayage, menacer pour enfin arriver à une meilleure reconnaissance réciproque élèveslenseignant-stagiaire et un meilleur contrôle du groupe-classe. Le stagiaire J9 Jour 2 : Avec le premier cycle, il faut exercer une surveillance constante. Ça devient fatiguant de tenter d'avoir tous et chacun à l'oeil. De plus, on vient toujours te voir pour te dire qu'un tel fait ceci, l'autre fait cela, etc. Ouf! (discipline, -). Jour 3 : Je trouve que mon intégration parmi les étudiants se fait très bien. Déjà les étudiants m'ont adopté, plusieurs font appel à moi (intégration, +). Jour 6 : J'ai réussi à garder un bon contrôle du groupe et l intérêt des jeunes (discipline, +). On est souvent obligé d'élever la voix pour qu'ils arrêtent de parler. Lorsque j'attends qu'ils se taisent, cela ne fonctionne pas (discipline, -). Jour 7 : Tous les enfants m'ont salué en même temps lorsque je suis entré dans le gymnase. Ça fait chaud au coeur de se sentir apprécié (appréciation, +). Jour 9. Je suis dans une autre école où je ne viens que deux jours par semaine. Là je me sens moins à l'aise et en confiance autant avec les profs que les élèves (confiance en soi, -). Jour 10 : Une tête forte veut faire à sa guise. Difficile de réagir devant cela, ça m'a surpris (discipline, -). Jour 11 : Ça fait quelque chose de voir que les étudiants sont déçus de mon départ. On me demande si je vais revenir Etre apprécié ne laisse personne indifférent (appréciation, +). La discipline est également un véritable défi pour ce stagiaire. Le travail dans deux écoles pose des difficultés supplémentaires. Par contre, l'accueil et l'appréciation positive des élèves régularisent la démarche de ce stagiaire.

13 CONCLUSIONS Dans cet article, nous avons identifié les types de préoccupations d'ordre personnel des stagiaires et nous les avons illustrés en utilisant des témoignages extraits de leur rapport de stage. Bien sûr, cette classification de préoccupations nous est propre et c'est avec le cumul d'études semblables que nous pourrons affiner la compréhension des préoccupations d'ordre personnel des stagiaires. Pour cette première étude inductive, les catégories identifiées ont été : accueil, confiance en soi, intégration, appréciation, discipline, support et confiance/responsabilité. Les faits marquants rapportés par les stagiaires font apparaître l'importance du rôle du stagiaire en tant que responsable de sa propre formation. En effet, le quart des événements marquants d'ordre personnel ont relaté l'appréciation envers le stagiaire et ils ont tous été vécus positivement (une exception est venue confirmer la règle). Lorsque le stagiaire lait des efforts pour s'intégrer, connaître les enfants, les aider, participer aux différentes activités, on ne manquera pas de le lui faire savoir : «Dernière journée de stage; on vient me voir me saluer m'embrasser même. C'est très valorisant.» (54) Par contre, il semble que les stagiaires n'aient pas saisi le rôle joué par le superviseur universitaire lorsque ce dernier leur rend visite. Le superviseur est souvent perçu comme évaluateur tandis qu'il est là pour aider l'enseignant-associé et soutenir le stagiaire. La discipline est un aspect préoccupant de la relation enseignant-apprenant. Les stagiaires s'interrogent. «Que faire face à la déviance? Doit-on être strict ou souple? Doit-on exiger le silence complet? Peut-on permettre à un élève qui n'a pas son costume de participer au cours?» Que faire avec un élève qui nous tient tête? Le superviseur devrait, à l'intérieur des rencontres préparatoires au stage à l'université, mettre un accent particulier sur ce thème. Il en va de même pour l'encadrement du stagiaire en milieu scolaire; l'enseignant-associé devrait être à l'affût des problèmes inhérents à la discipline. Certains stagiaires affichent peu de confiance en eux. Les commentaires positifs recueillis dans cette étude et classifiés dans les catégories accueil, intégration, appréciation, support et confiance/responsabilité peuvent être utilisés par les superviseurs universitaires pour inspirer confiance aux futurs stagiaires lors des séances préparatoires en milieu universitaire. Un des objectifs de l'étude était de situer l'importance relative des préoccupations d'ordre personnel par rapport à l'ensemble des préoccupations d'enseignants en formation. Ce faisant nous pouvions ainsi appuyer ou infirmer le modèle conceptuel de Fuller voulant que les enseignants sans expérience doivent d'abord «régler» leurs préoccupations d'ordre personnel avant d'avoir des préoccupations d'un autre niveau à savoir des préoccupations concernant la tâche et l'impact de l'acte pédagogique. Cette étude démontre que malgré l'inexpérience des stagiaires en enseignement au primaire, seulement 40% de leurs préoccupations sont d'ordre personnel. Les types de préoccupations des stagiaires se côtoient, c'est-à-dire qu'en plus d'avoir des préoccupations d'ordre personnel, ils ont aussi des préoccupations de tâche et d'impact.

14 Nous avons également tenté de décrire le profil des préoccupations au cours de l'expérience de stage. Comme l'illustrent les trois cas choisis, chaque stagiaire vit son expérience différemment de ses collègues. Cette réalité implique donc attention et suivi individualisé. La personne la mieux placée pour accompagner le stagiaire dans sa démarche personnelle apparaît être l'enseignant-associé. Le rôle d'accompagnateur n'est cependant pas facile à remplir. Parfois on apprécie son support : «Mon maître de stage m'a appuyé dans ma démarche disciplinaire» (S22); parfois on préfère se débrouiller seul : «Lorsque je suis intervenu auprès d'un enfant qui était tombé, mon maître de stage est intervenu. J'aurais aimé qu'il me laisse faire face à cette situation.» (S21) Un bon dialogue entre enseignant-associé et stagiaire apparaît essentiel à un travail d'équipe satisfaisant. Les deux «complices» ont donc avantage à préciser à l'horaire un temps pour discuter, faire le point. Le volet «journal personnel» du rapport de stage donne l'occasion au stagiaire de réfléchir sur sa pratique professionnelle. Le simple fait d'écrire des événements marquants est déjà un pas vers la conscientisation. Mais le stagiaire doit donner suite à ses observations et perceptions dans la conduite de la journée suivante. Il pourrait être invité, après la réflexion, à identifier des pistes d'action- L'interaction avec le superviseur universitaire pourrait être une façon de «dynamiser» le journal personnel. En prenant connaissance du journal du stagiaire à mi-parcours, ce dernier pourrait attirer l'attention du stagiaire sur des points fréquemment relatés ou, en collaboration avec le stagiaire, identifier des pistes d'action, des objectifs pour la deuxième moitié du stage. Dans cette étude, nous avons essayé de comprendre les préoccupations d'ordre personnel des stagiaires. Les autres préoccupations attendent d'être nommées, comprises, pondérées.

15 BIBLIOGRAPHIE - Bain L-L-, «Physical education teacher education», In W. Robert Houston (Ed) Handbook of research on teacher education : A project of the association of teacher educators, New York : Macmillan, Barbeau R. et Miron S., La supervision par les pairs dans un contexte de Formation pratique à l'enseignement, Mémoire de maîtrise non publié, Université Laval, Québec, Barrett K-R-, Allison P-C- et Bell R., «What preservice physical education teachers see in an unguided field experience: A follow-up study», Journal of Teaching in Physical Education. 1987, 7, Boggess T-E-, McBride R-E- et Griffey D-C-, «The concerns of physical education student teachers : A developmental view», Journal of Teaching in Physical Education, 1985, 4, II. - Boudreau P. et Marzouk A., «Les préoccupations d'enseignants en formation en éducation physique», Annales de IACFAS, 1989, 57, Brunelle J., Drouin D., Godbout P et Tousignant M., La supervision de l'intervention en activité physique, Montréal : Gaëtan Morin Editeur, Dodds P., «Delusions of «worth-it-ness» : Field experiences in elementaly physical education teacher education program», In H-A- Hoffman & J-E- Rink (Eds.), Physical education preparation : Insights and foresights (pp ). Reston, V-A : American Alliance for Health, Physical Education, Recreation and Dance, Fuller F-F-, «Concerns of teachers : A developmental conceptualization», American Educational Research Journal, 1969, 6(2), Gervais F., L'utilisation d'un journal dans le contexte d'un stage prolongé de préparation à l'enseignement au primaire, Mémoire de maîtrise non-publié. Université Laval. Québec George A-A-, Measuring self, task, find impact concerns : A manual for use of the teacher concerns questionnaire, University of Texas at Austin Research and Development Center for Teacher Education, Graham G., «The developing physical education teacher and coach: Empirical and research insights», In M.Lirette, C-Paré, J. Dessurault et M. Piéron (Editeurs), Intervention en éducation phvsique et en entraînement. Bilan et perspectives, Actes du congrès mondial de l'aiesep 1987, Presses de l'université du Québec, Grimmett P-P-, Erickson G-L- (Eds), Reflexion in teaching ediucation, New York: Teachers College Press, Hubermanm., La vie des enseignants, Lauzanne : Delachaux et Niestlé, Lawson H.-A. «Occupational socialization and the design of teacher education programs», Journal of teaching in phvsical education, 1986, 5, Marzouk A. L'efficacité de l'enseignement des stagiaires en éducation physique telle que perçue par les maîtres de stage, les élèves et les stagiaires, Thèse de doctorat non-publiée, Université Laval, Québec, Mc Bride R.E. «Perceived teaçhing and program concerns among preservice teachers, university supervisors, and cooperating teachers», Journal of Teaching in

16 Physical Education, 1984, 3(3), McBride R-E-, Boggess T-E- et Griffey D-C-, «Concerns of inservice physical education teachers as compared with Fuller's concern model» Joarnal of Teaching Physical Education, 1986, 5, Paré A., Le journal : Instrument d intégrité personnelle et proféssionnelle, Centre d'intégratien de la personne, Québec, Placek J-H- et Dtldds P., «A critical incident study of preservice teacher's beliefs about teaching success and nonsuccess», Research Quarterly for Exercice and Sport, 1988, 59(4), Schön D-A-, The reflexive practitioner: How professionals think in fiction, New York: Basic Books Inc., Schön D-A-, Educating the reflexive practitioner, San Francisco : Jossey-Bass Publishers, Siedentop D., «Behavior analysis and teacher training», Quest, 1972, 18, Siedentop D., «Research on teaching in physical education», In T-J- Templin & J-K- Olson (Eds,l, Teaching in phvsical education (pp. 3-15), Champaign, IL, Human Kinetics, Siedentop D., «The great teacher education legend», In H-A- Hoffman & J-E- Rink (Eds.), Physical education preparation: hisights and foresights (pp ). Reston V- A- : American Alliance for Health, Physical Education, Recreation and Dance, Siedéntop D., «The modification of teacher behavior», In M.Piéron & G.Graham (Eds.), Sport pedagogy (pp. 3-18). Champaign, IL : Human Kinetics, Wendt J-C-, Bain L-L- et Jackson A-S-, «Fuller's concerns theory as tested on prospective physical educators». Journal ()J Teaching in Phvsical Education, 1981, Introductory Issue,

LES FONDEMENTS METHODOLOGIQUES

LES FONDEMENTS METHODOLOGIQUES Partie 1 LE TEST «LE STAGIAIRE EN CLASSE : PERCEPTION DES ÉLÈVES» LES FONDEMENTS METHODOLOGIQUES La position du problème Jean D. Bélanger, professeur Mario Labbé, assistant de recherche Outre l'enseignant

Plus en détail

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Référence : Circulaire n 2010-037 du 25 février 2010 relative au dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation des enseignants

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION

PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION Titre de notre projet : L'estime de soi la clé de la réussite de nos jeunes (adultes en devenir). L'école Assomption se familiarise avec le concept de l'estime de soi.

Plus en détail

Une stratégie d enseignement de la pensée critique

Une stratégie d enseignement de la pensée critique Une stratégie d enseignement de la pensée critique Jacques Boisvert Professeur de psychologie Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu La pensée critique fait partie des capacités à développer dans la formation

Plus en détail

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE RELATIVE À L'INTERNATIONALISATION ET À L'ÉDUCATION INTERCULTURELLE ET CITOYENNE 1055, 116 e rue Ville Saint-Georges (Québec)

Plus en détail

Traduction Claire Mouhot

Traduction Claire Mouhot L'ENSEIGNEMENT DES MATHEMATIQUES AUX ELEVES AYANT DES TROUBLES DE L'APPRENTISSAGE OU DES DIFFICULTES EN MATHEMATIQUES INTRODUCTION Un Guide pour les Maîtres Madhavi Jayanthi Russell Gersten Scott Baker

Plus en détail

Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire. Rapport présenté à la

Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire. Rapport présenté à la Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire Rapport présenté à la Mars 2008 Tables des matières Contexte et objectifs.... 2 Page Méthodologie.3 Profil des répondants...6 Faits saillants..10

Plus en détail

Types de REA produites dans le cadre de la séquence pédagogique

Types de REA produites dans le cadre de la séquence pédagogique Scénario pédagogique APPRENDRE À ENSEIGNER AUTREMENT Description générale du scénario Titre Les bases de données relationnelles Résumé Dans le cadre d'un cours à distance, la visioconférence est une REA

Plus en détail

Formation des formateurs en entreprise

Formation des formateurs en entreprise en entreprise Le (CQFA) du Cégep de Chicoutimi et le Service de formation continue de l'université du Québec à Chicoutimi (UQAC) unissent leurs efforts et leur expertise respective pour offrir aux organisations

Plus en détail

3-La théorie de Vygotsky Lev S. VYGOTSKY (1896-1934)

3-La théorie de Vygotsky Lev S. VYGOTSKY (1896-1934) 3-La théorie de Vygotsky Lev S. VYGOTSKY (1896-1934) Psychologue russe contemporain de Piaget, a également élaboré une théorie interactionniste de l'apprentissage, sage, mais qui insiste sur tout sur la

Plus en détail

CONVENTION POUR L'ACTIVITE HANDISPORT A L'ECOLE

CONVENTION POUR L'ACTIVITE HANDISPORT A L'ECOLE CONVENTION POUR L'ACTIVITE HANDISPORT A L'ECOLE ENTRE : L'Inspecteur d'académie, Directeur des services départementaux de l'education Nationale, Le Président du Comité Départemental U.S.E.P. de l'ain,

Plus en détail

Note de Service spéciale "Les modalités d'inspection des enseignants" Année 2014-2015. Classes Nom et émargement Classes Nom et émargement

Note de Service spéciale Les modalités d'inspection des enseignants Année 2014-2015. Classes Nom et émargement Classes Nom et émargement Note de Service spéciale "Les modalités d'inspection des enseignants" Année 2014-2015 Tableau d'émargement Classes Nom et émargement Classes Nom et émargement 1 8 2 9 3 10 4 11 5 12 6 13 7 14 Je demande

Plus en détail

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Guide d enseignement et Feuilles d activité de l élève DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Qu est-ce que l intimidation (bullying)? L intimidation est le fait de tourmenter de façon

Plus en détail

Enseignement des habiletés sociales au secondaire

Enseignement des habiletés sociales au secondaire 1 Enseignement des habiletés sociales au secondaire Groupe 1 : Habiletés sociales de base Habileté 1 : Se présenter Par Sandra Beaulac Fiche de planification Habileté sociale : SE PRÉSENTER Type d atelier

Plus en détail

Jusqu à trois prix seront décernés annuellement et ce dans les deux catégories suivantes.

Jusqu à trois prix seront décernés annuellement et ce dans les deux catégories suivantes. Directives de mise en candidature Association des universités de l Atlantique Prix d enseignement distingué et de leadership en éducation, 2015 Objectif Le but de ce programme de prix est d encourager

Plus en détail

SERVICE D ACCOMPAGNEMENT PEDAGOGIQUE DE L UNIVERSITE SORBONNE PARIS CITE

SERVICE D ACCOMPAGNEMENT PEDAGOGIQUE DE L UNIVERSITE SORBONNE PARIS CITE SERVICE D ACCOMPAGNEMENT PEDAGOGIQUE DE L UNIVERSITE SORBONNE PARIS CITE CATALOGUE DE FORMATION POUR LES ENSEIGNANTS DE USPC 2014-2015 Le service SAPIENS créé en janvier 2014 propose durant l année 2014-2015

Plus en détail

COMMENT AIDER UN ÉLÈVE QUI BÉGAIE?

COMMENT AIDER UN ÉLÈVE QUI BÉGAIE? 10 504, boulevard Saint-Laurent, local 1 Montréal, (Qc), H3L 2P4; 514.332.9593 www.cliniquebeausoleil.com COMMENT AIDER UN ÉLÈVE QUI BÉGAIE? QU'EST-CE QUE LE BÉGAIEMENT? à Trouble caractérisé par une fréquence

Plus en détail

Compte-rendu des ateliers

Compte-rendu des ateliers FORUM DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL LOCAL 2010 2 E rencontre citoyenneté Compte-rendu des ateliers La 2e rencontre du Forum a abordé le thème de la citoyenneté. Cette rencontre s'est déroulé en suivant en partie

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE Le premier contact avec vos élèves est déterminant, il y a de nombreux éléments à prendre en compte pour le réussir. Un professeur doit

Plus en détail

Charte européenne pour la qualité des stages et des apprentissages

Charte européenne pour la qualité des stages et des apprentissages Charte européenne pour la qualité des stages et des apprentissages www.qualityinternships.eu Préambule Etant donné que:! la passage des jeunes des études au marché de l'emploi devient de plus en plus compliqué

Plus en détail

Rapport candidat. John Sample. 6 juillet 2012 CONFIDENTIEL

Rapport candidat. John Sample. 6 juillet 2012 CONFIDENTIEL 6 juillet 2012 CONFIDENTIEL Introduction 6 juillet 2012 Introduction Toutes les informations contenues dans ce rapport sont confidentielles et uniquement destinées à la personne ayant rempli le questionnaire.

Plus en détail

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux!

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! Christian Husson: Salut Matthieu. Matthieu Tenenbaum: Comment vas-tu? C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! M. T.: Mes meilleurs vœux! C. H.: Alors, moi, je vais te

Plus en détail

UTILISATION D'UNE PLATEFORME DE TRAVAIL COLLABORATIF AVEC DES ELEVES DE TERMINALE STG

UTILISATION D'UNE PLATEFORME DE TRAVAIL COLLABORATIF AVEC DES ELEVES DE TERMINALE STG UTILISATION D'UNE PLATEFORME DE TRAVAIL COLLABORATIF AVEC DES ELEVES DE TERMINALE STG LE CONTEXTE Les élèves de terminale STG doivent réaliser pendant leur année de terminale sur une durée de 16 heures,

Plus en détail

POLITIQUE : PASSAGE CODE : PS-17

POLITIQUE : PASSAGE CODE : PS-17 POLITIQUE : PASSAGE CODE : PS-17 Origine : Services pédagogiques Autorité : Résolution 02-06-26-12 Référence(s) : Loi sur l instruction publique, (L.R.Q., c.1-13.3); Régime pédagogique (L.R.Q. c.1-13.3,

Plus en détail

Rapport de STAGE Leclerq Espaces Verts

Rapport de STAGE Leclerq Espaces Verts HOUDEVILLE Gwendoline 3èmeA Rapport de STAGE Leclerq Espaces Verts Jeudi 5 et vendredi 6 décembre 2013 SOMMAIRE SOMMAIRE...2 INTRODUCTION...3 PRÉSENTATION ET ORGANISATION DE L'ENTREPRISE...4 1. Localisation

Plus en détail

Décret définissant la formation initiale des instituteurs et des régents D. 12-12-2000 M.B. 19-01-2001

Décret définissant la formation initiale des instituteurs et des régents D. 12-12-2000 M.B. 19-01-2001 Lois 25501 p.1 Décret définissant la formation initiale des instituteurs et des régents D. 12-12-2000 M.B. 19-01-2001 modifications : D. 20-12-01 (M.B. 31-01-02) D. 17-07-02 (M.B. 24-08-02) D. 27-02-03

Plus en détail

Exemple 360. Questionnaire Leadership Thomas. Personnel & Confidentiel

Exemple 360. Questionnaire Leadership Thomas. Personnel & Confidentiel Feed-back 360 Exemple 360 Questionnaire Leadership Thomas Personnel & Confidentiel Introduction Comment lire votre rapport Feed-back 360? Moyenne par compétence Représentation graphique des 5 meilleures

Plus en détail

N 167 - BOEY Cédric, BAIRY Emmanuel, ROBERT Frédéric, MATHYS Pierre

N 167 - BOEY Cédric, BAIRY Emmanuel, ROBERT Frédéric, MATHYS Pierre N 167 - BOEY Cédric, BAIRY Emmanuel, ROBERT Frédéric, MATHYS Pierre UN DISPOSITIF D ÉVALUATION MIXTE (FORMATIVE/SOMMATIVE) EFFICACE ET PERÇU POSITIVEMENT PAR LES ÉTUDIANTS DANS LE CADRE DE LABORATOIRES

Plus en détail

COMMUNICATION AUX ENSEIGNANTS n 2

COMMUNICATION AUX ENSEIGNANTS n 2 Périgueux, le 23 septembre 2013 L Inspecteur de l Education nationale, à Mesdames et Messieurs les Directeurs d école et Mesdames et Messieurs les enseignants de la circonscription de Périgueux II COMMUNICATION

Plus en détail

REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE

REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE FICHE MEDIAS N 1 REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE A l'attention des enseignants des cycles II et III Initiative de sensibilisation au handicap mental l'écolensemble Objectifs pédagogiques

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 2014 2015 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du 02/02/2015 au 06/02/2015 Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RÈGLEMENT SUR L ADMISSION, LA SÉLECTION, L INSCRIPTION ET LA RÉUSSITE SCOLAIRE DES ÉTUDIANTS (R 11) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RÈGLEMENT SUR L ADMISSION, LA SÉLECTION,

Plus en détail

STRATÉGIE CLIENT : PROCESSUS D AFFAIRES. Alain Dumas, MBA, ASC, CPA, CA KPMG-SECOR

STRATÉGIE CLIENT : PROCESSUS D AFFAIRES. Alain Dumas, MBA, ASC, CPA, CA KPMG-SECOR STRATÉGIE CLIENT : PROCESSUS D AFFAIRES Alain Dumas, MBA, ASC, CPA, CA KPMG-SECOR Alain Dumas, MBA, ASC, CPA, CA Associé ALAIN DUMAS Associé KPMG-SECOR 555, boul. René-Lévesque Ouest, 9 e étage Montréal,

Plus en détail

TUTORAT. U Guelma. Guide du Tuteur FMISM

TUTORAT. U Guelma. Guide du Tuteur FMISM TUTORAT Guide du Tuteur Définition. Le tutorat est une mission de suivi et d'accompagnement permanents de l'étudiant afin de faciliter son intégration dans la vie universitaire et son accès aux informations

Plus en détail

Un contrat de respect mutuel au collège

Un contrat de respect mutuel au collège Apprentissage du respect - Fiche outil 01 Un contrat de respect mutuel au collège Objectifs : Décrire une action coopérative amenant élèves et adultes à s interroger sur leurs propres comportements en

Plus en détail

2. Eléments de langage/speaking points

2. Eléments de langage/speaking points A10278 - Mme Quintin participe à la conférence "Gérer les transitions: l'orientation tout au long de la vie dans l'espace européen." Lyon, 17-18 septembre 2008 2. Eléments de langage/speaking points [Salutations

Plus en détail

DEC accéléré en Soins infirmiers

DEC accéléré en Soins infirmiers P O R T R A I T S D É T U D I A N T E S I M M I G R A N T E S P A R C O U R S I N S P I R A N T S Nous vous présentons des personnes immigrantes dont le parcours de vie, professionnel et scolaire est à

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE SOMMAIRE Paragraphes Introduction... 1-4 Personnes

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

ANNEXE 4. Réaliser un diagnostic de sécurité Principales méthodes de collecte d information. (Module 3, partie I, section 2.5)

ANNEXE 4. Réaliser un diagnostic de sécurité Principales méthodes de collecte d information. (Module 3, partie I, section 2.5) ANNEXE 4 Réaliser un diagnostic de sécurité Principales méthodes de collecte d information (Module 3, partie I, section 2.5) Dans les pages qui suivent, nous présentons neuf méthodes de collecte d information.

Plus en détail

Comprendre la motivation à réussir des étudiants universitaires pour mieux agir Rolland Viau Jacques Joly U. de Sherbrooke

Comprendre la motivation à réussir des étudiants universitaires pour mieux agir Rolland Viau Jacques Joly U. de Sherbrooke Comprendre la motivation à réussir des étudiants universitaires pour mieux agir Rolland Viau Jacques Joly U. de Sherbrooke Résumé Ce texte a pour but, dans un premier temps, de présenter un modèle de la

Plus en détail

POLITIQUE INTERCULTURELLE

POLITIQUE INTERCULTURELLE POLITIQUE INTERCULTURELLE Adoptée à la 269 e réunion du conseil d administration du 21 septembre 2009 Politique interculturelle Préambule Le Collège de Maisonneuve évolue dans un contexte interculturel

Plus en détail

Transcription Sciences et technologie 1 re à la 8 e année

Transcription Sciences et technologie 1 re à la 8 e année Transcription Sciences et technologie 1 re à la 8 e année Comment faisons nous pour alimenter la curiosité naturelle des élèves, l'émerveillement pour de nouvelles découvertes ou un grand respect pour

Plus en détail

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES Guide d étude Sous la direction de Olga Mariño Télé-université Montréal (Québec) 2011 INF 1250 Introduction aux bases de données 2 INTRODUCTION Le Guide d étude

Plus en détail

Finlande : chaque élève est important

Finlande : chaque élève est important Finlande : chaque élève est important PHOVOIR Introduction «Chaque élève est important. 1» La Finlande est un petit pays de cinq millions d'habitants fortement engagé dans l'europe. Son école mérite le

Plus en détail

Contrôle interne et organisation comptable de l'entreprise

Contrôle interne et organisation comptable de l'entreprise Source : "Comptable 2000 : Les textes de base du droit comptable", Les Éditions Raouf Yaïch. Contrôle interne et organisation comptable de l'entreprise Le nouveau système comptable consacre d'importants

Plus en détail

DIFFICULTES D'APPRENTISSAGE, ECHEC SCOLAIRE, RÉUSSITE... MAIS AU FOND, A QUOI CELA EST-IL DU?

DIFFICULTES D'APPRENTISSAGE, ECHEC SCOLAIRE, RÉUSSITE... MAIS AU FOND, A QUOI CELA EST-IL DU? DIFFICULTES D'APPRENTISSAGE, ECHEC SCOLAIRE, RÉUSSITE... MAIS AU FOND, A QUOI CELA EST-IL DU? Marie-Louise ZIMMERMANN Docteure ès Sciences de l Éducation École Jean Piaget, LDES, Université de Genève MOTS-CLEFS

Plus en détail

Pratiques Réussies Axées sur L'éducation des Élèves de la Communauté Noire

Pratiques Réussies Axées sur L'éducation des Élèves de la Communauté Noire Pratiques Réussies Axées sur L'éducation des Élèves de la Communauté Noire Guide d'écoute Vous trouverez ci-dessous, des suggestions pour faciliter votre réflexion, vos discussions et vos plans d'action

Plus en détail

MASTER 2 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Mention Psychologie. Spécialité : Recherches en psychologie

MASTER 2 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Mention Psychologie. Spécialité : Recherches en psychologie S3 Spécialité : Recherches en psychologie UE OBLIGATOIRES UE 1 : Epistémologie et méthodes de recherche en psychologie Ce séminaire aborde plusieurs aspects de la recherche en psychologie. Il présente

Plus en détail

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège...

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège... NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège......... SOMMAIRE Avant le stage Le cahier de stage. 2 Conseil au stagiaire. 3 Fiche d identité de l élève

Plus en détail

ANNEXE 2 : Liste des questions entre le directeur et l étudiant

ANNEXE 2 : Liste des questions entre le directeur et l étudiant ANNEXE 2 : Liste des questions entre le directeur et l étudiant LES QUESTIONS PROPRES À L ÉTUDIANT 4 Ai-je bien identifié mes besoins de formation et d'encadrement et les objectifs que je désire atteindre

Plus en détail

Contenus détaillés des habiletés du Profil TIC des étudiants du collégial

Contenus détaillés des habiletés du Profil TIC des étudiants du collégial Contenus détaillés des habiletés du des étudiants du collégial Auteur(s) : Équipe de travail du réseau REPTIC. Version originale REPTIC Version en date du : 5 octobre 2009 Comment citer ce document : Équipe

Plus en détail

Master 2 : Didactique des disciplines. Spécialité Mathématiques. Parcours Professionnel

Master 2 : Didactique des disciplines. Spécialité Mathématiques. Parcours Professionnel Master 2 : Didactique des disciplines Spécialité Mathématiques Parcours Professionnel Année 2010-2011 M2 : Didactique des disciplines Spécialité : Mathématiques Parcours Professionnel Année 2010-2011 PRESENTATION

Plus en détail

Climat scolaire. Marc Thiébaud. mars 2005

Climat scolaire. Marc Thiébaud. mars 2005 Climat scolaire mars 2005 Le climat d école La notion de climat scolaire renvoie à la qualité de vie et de communication perçue au sein de l école. On peut considérer que le climat d une école correspond

Plus en détail

Editorial : Le mémoire, un moyen pour penser sa pratique?

Editorial : Le mémoire, un moyen pour penser sa pratique? Formation et pratiques d enseignement en questions Editorial : Le mémoire, un moyen pour penser sa pratique? Abdel-Jalil AKKARI 1, (HEP-BEJUNE) et Sylvain RUDAZ (IFMES) Elément structurel des nouvelles

Plus en détail

À l'intention des parents

À l'intention des parents Septembre 2011 À l'intention des parents Information sur les examens en vue de l'obtention du diplôme Votre fils ou votre fille passera bientôt des examens en vue de l'obtention du diplôme? Voici de l'information

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

O b s e r v a t o i r e E V A P M. Taxonomie R. Gras - développée

O b s e r v a t o i r e E V A P M. Taxonomie R. Gras - développée O b s e r v a t o i r e E V A P M É q u i p e d e R e c h e r c h e a s s o c i é e à l ' I N R P Taxonomie R. Gras - développée Grille d'analyse des objectifs du domaine mathématique et de leurs relations

Plus en détail

Techniques de l informatique 420.AC. DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques

Techniques de l informatique 420.AC. DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques Plan de cours Techniques de l informatique 420.AC DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques 420-691-MA Stage en entreprise Site du stage en entreprise : http://stages.cmaisonneuve.qc.ca/evaluation/1748/

Plus en détail

Il y a trois types principaux d analyse des résultats : l analyse descriptive, l analyse explicative et l analyse compréhensive.

Il y a trois types principaux d analyse des résultats : l analyse descriptive, l analyse explicative et l analyse compréhensive. L ANALYSE ET L INTERPRÉTATION DES RÉSULTATS Une fois les résultats d une investigation recueillis, on doit les mettre en perspective en les reliant au problème étudié et à l hypothèse formulée au départ:

Plus en détail

La vidéoconférence : Un outil pédagogique et didactique

La vidéoconférence : Un outil pédagogique et didactique La vidéoconférence : Un outil pédagogique et didactique Guide d enseignement en vidéoconférence Version originale par Michel Gendron Mise à jour par Martin Arsenault, ing. 30 avril 2010 Table des matières

Plus en détail

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015?

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? Introduction Tour de table rapide : Établissement, discipline et thème du projet envisagée

Plus en détail

Attentes et transitions vers les études postsecondaires : sondage auprès des élèves de 12 e année des Maritimes

Attentes et transitions vers les études postsecondaires : sondage auprès des élèves de 12 e année des Maritimes : sondage auprès des élèves de 12 e année des Maritimes Introduction Collaboration CESPM N.-B. N.-É. Î.-P.-É. Description du projet Dans le cadre de son programme de sondages auprès des diplômés, la Commission

Plus en détail

L IMPACT DES N.T.I.C. DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES CADRES DE L INSTITUTION MILITAIRE

L IMPACT DES N.T.I.C. DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES CADRES DE L INSTITUTION MILITAIRE N 198 PETREIN Olivier L IMPACT DES N.T.I.C. DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES CADRES DE L INSTITUTION MILITAIRE Introduction L'emploi des Nouvelles Technologies de l'information et de la Communication

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

Ateliers du Bureau des dossiers professionnels et sociaux ***

Ateliers du Bureau des dossiers professionnels et sociaux *** Ateliers du Bureau des dossiers professionnels et sociaux *** 2015 16 Fédération des enseignant(e)s de la C.-B. 1 Introduction La FECB a pour fière tradition de soutenir les membres et les syndicats locaux

Plus en détail

GUIDE DE PREPARATION D'UN PROJET DE FORMATION UNIVERSITAIRE FRANCOPHONE Master délocalisé 2012

GUIDE DE PREPARATION D'UN PROJET DE FORMATION UNIVERSITAIRE FRANCOPHONE Master délocalisé 2012 GUIDE DE PREPARATION D'UN PROJET DE FORMATION UNIVERSITAIRE FRANCOPHONE Master délocalisé 2012 L'Agence universitaire de la Francophonie (AUF) soutient le développement de formations délocalisées de niveau

Plus en détail

QE comportemental PROFIL À PLUSIEURS ÉVALUATEURS. Préparé pour: Par: Session: 22 juil. 2014. Madeline Bertrand. Sample Organization

QE comportemental PROFIL À PLUSIEURS ÉVALUATEURS. Préparé pour: Par: Session: 22 juil. 2014. Madeline Bertrand. Sample Organization QE comportemental PROFIL À PLUSIEURS ÉVALUATEURS Préparé pour: Madeline Bertrand Par: Sample Organization Session: Improving Interpersonal Effectiveness 22 juil. 2014 Behavioral EQ (QE comportemental),

Plus en détail

Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité

Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité CATALOGUE DE FORMATION POUR LES ENSEIGNANTS DE USPC 2014-2015 Le service SAPIENS créé en janvier 2014 propose durant l année 2014-2015

Plus en détail

1) Il n'y a pas d'apprentissage sans projet

1) Il n'y a pas d'apprentissage sans projet HISTOIRE DES DOCTRINES PÉDAGOGIQUES SÉANCE N 6 : La "ruse" avec le désir de l'autre... ou... la pédagogie aux prises avec le "projet" PLAN Introduction : "comment faire aimer les mathématiques à une jeune

Plus en détail

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés.

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés. Pôles de stages Mise en place dans les académies de pôles de stages NOR : MENE1505070C circulaire n 2015-035 du 25-2-2015 MENESR - DGESCO A2-2 Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie Que ce

Plus en détail

MATHÉMATIQUES APPLIQUÉES S4 Exercices

MATHÉMATIQUES APPLIQUÉES S4 Exercices Unité D Probabilité Exercice 1 : Chemins 1. Aline habite la maison illustrée ci-dessous. Le diagramme illustre les murs et les portes. a) Combien existe-t-il de chemins possibles entre la pièce A et la

Plus en détail

Visite de l association Arc en ciel

Visite de l association Arc en ciel Extrait du Stagiaires de l'e2c Marseille - Ecole de la deuxième chance http://www.destinationchance.net Visite de l association Arc en ciel - Echanges - Regards Croisés - Date de mise en ligne : vendredi

Plus en détail

e-demos : Guide d'utilisation

e-demos : Guide d'utilisation Laboratoire de Soutien à l'enseignement Télématique (LabSET) Institut de Formation et de Recherche pour l'enseignement Supérieur (IFRES) Université de Liège (ULg) e-demos : Guide d'utilisation Novembre

Plus en détail

La FIDH remercie le Bureau du Procureur (le Bureau) de donner à la société civile la possibilité de s'exprimer sur sa politique.

La FIDH remercie le Bureau du Procureur (le Bureau) de donner à la société civile la possibilité de s'exprimer sur sa politique. DÉCLARATION DE LA FIDH SUR LA STRATÉGIE EN MATIÈRE DE POURSUITES DU BUREAU DU PROCUREUR DE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE Introduction La Haye, 26 septembre 2006 La FIDH remercie le Bureau du Procureur

Plus en détail

SOUTIEN INFORMATIQUE DEP 5229

SOUTIEN INFORMATIQUE DEP 5229 SOUTIEN INFORMATIQUE DEP 5229 Le Diplôme d études professionnelles D.E.P. en soutien informatique a une durée totale de 1800 heures à temps plein. Le programme permet de développer les compétences nécessaires

Plus en détail

PROMOTION DE LA SANTE

PROMOTION DE LA SANTE PROMOTION DE LA SANTE Charte d'ottawa La première Conférence internationale pour la promotion de la santé, réunie à Ottawa, a adopté le 21 novembre 1986 la présente "Charte" en vue de contribuer à la réalisation

Plus en détail

N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse. 1. Problématique

N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse. 1. Problématique N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse CONSTRUCTION IDENTITAIRE DES ENSEIGNANTS EN FORMATION INTIALE : ENTRE REPRESENTATIONS PARTAGEES ET ELEMENTS DE DIFFERENCIATION DANS LE RAPPORT AU METIER 1. Problématique L étude

Plus en détail

ESAT Ateliers d'apprivoisement de la tablette tactile

ESAT Ateliers d'apprivoisement de la tablette tactile ESAT Ateliers d'apprivoisement de la tablette tactile Dans un objectif d appropriation des technologies numériques par les travailleurs d ESAT, j ai choisi de réaliser des ateliers d apprivoisement de

Plus en détail

Les préoccupations des enseignants en 2014

Les préoccupations des enseignants en 2014 Les préoccupations des enseignants en 204 Une profession en quête de valorisation Date Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Cet outil offre aux conseillers en orientation professionnelle : un processus étape par étape pour réaliser une évaluation informelle

Plus en détail

Formation ABA par Caroline Peters, BCABA 2014-2015

Formation ABA par Caroline Peters, BCABA 2014-2015 Formation ABA par Caroline Peters, BCABA 2014-2015 Notre programme se compose d'une formation de base (4 journées) et six formations en profondeur (le weekend, (samedi et dimanche). Vous pouvez vous inscrire

Plus en détail

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes Les 3 objectifs sont poursuivis aussi bien à l'école maternelle, qu'à l école primaire MATERNELLE * Favoriser la construction des actions motrices

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation 1 / 8 Découvrir le code 1 5P-6P Fiche de présentation Titre de l'activité Sous-titre Degré(s) concerné(s) Durée estimée Résumé Contexte d'utilisation de la calculatrice Contenus et compétences mathématiques

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE

POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE (Adoptée par le Conseil d administration lors de son assemblée régulière du 2 juin 2004) 1. PRINCIPE DIRECTEUR LE COLLÈGE, UN MILIEU

Plus en détail

MICRO-INFORMATIQUE DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN BASE DE DONNÉES CONSULTATION INF-5060-1

MICRO-INFORMATIQUE DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN BASE DE DONNÉES CONSULTATION INF-5060-1 MICRO-INFORMATIQUE DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN BASE DE DONNÉES CONSULTATION INF-5060-1 OCTOBRE 1996 MICRO-INFORMATIQUE DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN BASE DE DONNÉES CONSULTATION INF-5060-1 OCTOBRE

Plus en détail

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS Droits de l enfant LES JOURS MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS ENFANT / JEUNE N d ordre Consultation des 6/18 ans 2014 MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS B onjour, Sais-tu que tu as des

Plus en détail

Les troubles d apprentissage au secondaire: apprendre, se comprendre, se faire comprendre!

Les troubles d apprentissage au secondaire: apprendre, se comprendre, se faire comprendre! Les troubles d apprentissage au secondaire: apprendre, se comprendre, se faire comprendre! N A D I A R O U S S E A U, P H. D. C H A I R E D E R E C H E R C H E N O R M A N D - M A U R I C E E T Q I S A

Plus en détail

UN OUTIL POUR ILLUSTRER LE COURS D'ANALYSE : GEOPLAN

UN OUTIL POUR ILLUSTRER LE COURS D'ANALYSE : GEOPLAN 8 UN OUTIL POUR ILLUSTRER LE COURS D'ANALYSE : GEOPLAN Fin 9, la Direction des Lycées et Collèges adressait à tous les lycées d'enseignement général et technique des imagiciels pour les classes de premières

Plus en détail

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin Apprendre, oui... mais à ma manière Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin La motivation scolaire prend son origine dans les perceptions qu un étudiant a de lui-même, et celui-ci doit jouer

Plus en détail

Prix de la bourse commémorative communautaire Kim Halliday. (Une division de la bourse commémorative Ron Smyth)

Prix de la bourse commémorative communautaire Kim Halliday. (Une division de la bourse commémorative Ron Smyth) Prix de la bourse commémorative communautaire Kim Halliday (Une division de la bourse commémorative Ron Smyth) Le comité du fonds de la bourse commémorative Ronald P. Smyth et Centraide de la région du

Plus en détail

Analyse des compétences selon la méthode du feedback 360

Analyse des compétences selon la méthode du feedback 360 Analyse des compétences selon la méthode du feedback 360 Comptes rendus experts des compétences et guide de développement Paul Durand 21 Boulevard Haussmann 75009 PARIS T 01 80956881 I www.groupehumanmobility.fr

Plus en détail

SERVICE PUBLIC FEDERAL DE PROGRAMMATION INTEGRATION SOCIALE, LUTTE CONTRE LA PAUVRETE ET ECONOMIE SOCIALE

SERVICE PUBLIC FEDERAL DE PROGRAMMATION INTEGRATION SOCIALE, LUTTE CONTRE LA PAUVRETE ET ECONOMIE SOCIALE Publié le : 2014-04-18 SERVICE PUBLIC FEDERAL DE PROGRAMMATION INTEGRATION SOCIALE, LUTTE CONTRE LA PAUVRETE ET ECONOMIE SOCIALE 19 DECEMBRE 2013. - Arrêté ministériel fixant le code de déontologie pour

Plus en détail

LES HABILETÉS DE SAVOIR ÊTRE

LES HABILETÉS DE SAVOIR ÊTRE LES HABILETÉS DE SAVOIR ÊTRE Clémence Gauvin et Émilienne Laforge, professeures Module travail social Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue 2004-2005, modification mai 2006 Introduction La formation

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui.

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Mesdames et Messieurs, 1 Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Le but de ce moment d échange est de mieux faire connaissance. Il est aussi

Plus en détail