5. ACTEURS OBLIGATOIRES ET LEUR RÔLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "5. ACTEURS OBLIGATOIRES ET LEUR RÔLE"

Transcription

1 5. ACTEURS OBLIGATOIRES ET LEUR RÔLE

2 5.1. ÉTUDIANT OU STAGIAIRE EN FPI Personne qui suit des cours de FPI et/ou diplômé d un établissement de FPI depuis moins d un an Profil et exigences minimales : Indépendance personnelle dans la vie quotidienne. Attitude positive. Goût pour les défis. Capacité d adaptation à l imprévu. Formation minimale permettant de tirer le maximum de l expérience. En possession des documents obligatoires : - Carte d identité nationale/passeport. - Assurance santé européenne. - Certificat médical, si nécessaire. - Assurance voyage et responsabilité. - Autorisations obligatoires dans les pays d envoi et d accueil. Connaissance suffisante de la langue véhiculaire. L âge minimum doit être l âge légal pour les stages dans les pays d envoi et d accueil. Tous ces points doivent être certifiés par l école. Recommandé : Avoir déjà fait un stage local et avoir obtenu une évaluation positive et/ou disposer d une expérience professionnelle. En cas de stage international de longue durée, il est recommandé que l étudiant suive des cours de langue en immersion au préalable.

3 Fonctions et responsabilités : Participer à l expérience de mobilité de manière active et responsable et faire tout ce qui s impose à chaque étape du projet : préparation, exécution, évaluation et diffusion. Pendant le stage, l étudiant doit répondre aux attentes suivantes : - Respecter le plan de travail convenu. - Accepter les règles générales de l entreprise et toute autre règle convenue. - Respecter les horaires de travail. - Respecter les procédures de sécurité. - Employer le jargon technique. - S intégrer dans l'équipe de travail. - Viser la qualité dans les processus exécutés et les tâches attribuées, tout en respectant les délais. - Accepter les ordres. - Soigner son hygiène et son apparence. - Évaluer son propre travail avec objectivité, en faisant preuve de sens critique. - Prendre des initiatives afin de régler les problèmes. - Respecter les règles d utilisation des infrastructures et de l équipement mis à sa disposition (logement, installations, machines, etc.). Classification des étudiants selon leur relation avec l établissement de FPI : Les étudiants peuvent être classés en deux grands groupes en fonction de leur relation avec le centre de formation : Étudiants inscrits dans l établissement de FPI : Tous les étudiants inscrits dans un établissement de FPI peuvent prendre part à une formation en milieu professionnel international, quelle que soit leur orientation. Néanmoins, le moment le plus approprié pour ce stage peut être précisé pour chaque étudiant. Stagiaires qui ont quitté l établissement de FPI : En règle générale, tous les étudiants qui ont terminé un programme de formation professionnelle l année précédente sont concernés par le programme de mobilité présenté dans ce manuel. Âge des participants aux stages internationaux : Ce qui suit s applique aux étudiants inscrits dans l école et à ceux qui ont terminé leurs études : Âge minimum : en règle générale, l âge minimum pour participer à un stage international est l âge légal pour les stages dans les pays d envoi et d accueil. Une exception est possible pour les étudiants qui n ont pas atteint l âge légal mais qui présentent une maturité personnelle et professionnelle suffisante. Ces étudiants doivent être accompagnés par un professeur/responsable.

4 Âge maximum : il n y a pas d âge maximum pour prendre part à un stage international. Types de groupes : Le type de groupe n a aucune influence sur les fonctions et responsabilités des différents acteurs impliqués dans la formation en milieu professionnel international. Le type de groupe peut être déterminé par : Des règles légales dans les pays d envoi et d accueil. Des normes ou règles en vigueur dans l établissement de FPI dans le pays d envoi. D autres normes tenant compte du groupe, du pays d accueil, etc. Groupes : Étudiants qui peuvent voyager seuls : tous les étudiants ayant atteint l âge légal, conformément à la législation en vigueur dans les deux pays, peuvent voyager seuls. Étudiants qui voyagent en groupe : - Les mineurs, en raison d obligations légales. - Les étudiants majeurs qui préfèrent voyager en groupe. - Tous les étudiants que les réglementations de leur pays obligent à voyager accompagnés. Étudiants qui doivent être accompagnés par un professeur/responsable (qu ils voyagent seuls ou en groupe) : - Les mineurs (l âge de la majorité est fixé par la législation de chaque pays). - Les étudiants dont la situation sociale, physique ou mentale nécessite des soins particuliers. - Les étudiants que la législation de leur pays oblige à voyager accompagnés.

5 5.2. ÉTABLISSEMENT DE FPI/DIRECTEUR DE STAGE Établissement de FPI : fournisseur de FPI qui est situé dans le pays d envoi, où les stagiaires suivent des cours de formation professionnelle et qui émet la demande de formation en milieu professionnel international. Directeur de stage : professeur de l établissement qui coordonne les stages des étudiants en FPI Exigences minimales : Établissement de FPI : aucune exigence minimale n est imposée car tous les établissements de FPI sont suffisamment qualifiés pour participer à des formations en milieu professionnel international. Directeur de stage : le directeur de stage doit être un professionnel en contact étroit avec l étudiant et connaissant parfaitement le programme scolaire de l étudiant et les matières qu il étudie Fonctions et responsabilités : Entretenir un contact permanent avec l organisme de coordination dans le pays d envoi tout au long du processus de mobilité. Décrire les différentes activités pouvant être exécutées par l étudiant dans une entreprise. Prendre les mesures nécessaires en ce qui concerne les assurances requises dans le cadre de l expérience de mobilité : voyage, santé, accidents, etc. Fournir à l étudiant une formation de base concernant le jargon technique dans la langue véhiculaire ou la langue du pays d accueil. Valider le plan de travail convenu. Être un lien entre l organisme de coordination dans le pays d envoi et l étudiant. Se tenir informé en permanence du déroulement du processus de mobilité. Se charger de l envoi des étudiants convenant le mieux pour les stages. Se charger de l évaluation et de la validation des résultats du stage à la fin de celui-ci. Promouvoir la mobilité, sensibiliser et informer les étudiants à ce sujet. Diffuser les résultats des expériences de mobilité dans les établissements de FPI. Le directeur de stage doit toujours être à la disposition des étudiants en cas de besoin, en fonction des problèmes rencontrés par l étudiant pendant son stage à l étranger.

6 5.3. ORGANISME DE COORDINATION DU PAYS D ENVOI : Institution qui rassemble les demandes de stages internationaux des établissements de FPI dans le pays d envoi. Cet établissement ne doit tirer aucun profit financier de la formation en milieu professionnel et gérer le stage grâce à un financement public. Il est tenu de rassembler les demandes de stages internationaux des établissements de FPI dans le pays d envoi. Il peut s agir des organismes suivants, notamment : Une chambre de commerce. Une union professionnelle. Un centre de formation. Une ONG. Une institution publique. Etc Exigences minimales : Rester en permanence en contact étroit avec les établissements de FPI/les directeurs de stage. Avoir d excellents contacts avec les établissements de FPI dans sa zone d influence. Posséder une expérience dans les formations en milieu professionnel local. Connaître la langue concernée par l expérience de mobilité. Recommandé : Posséder une expérience en matière de mobilité (système de financement européen, gestion de projets, etc.). Avoir déjà eu des contacts avec des organismes similaires à l étranger Fonctions et responsabilités : S assurer du respect des réglementations et de la législation dans le pays d envoi. Se charger de la coordination de la mobilité internationale dans le pays d envoi. Être l interlocuteur unique de l organisme de coordination dans le pays d accueil. S assurer que les étudiants disposent de tous les documents nécessaires (assurances, permis, autorisations, etc.) avant le stage. Rester en contact, assurer le suivi et rendre compte de l expérience de mobilité au directeur de stage. Organiser des campagnes de sensibilisation dans les établissements de FPI et dans la communauté.

7 5.4. ORGANISME DE COORDINATION DU PAYS D ACCUEIL : Institution qui rassemble les offres de stages des entreprises d accueil dans le pays d accueil. Il reçoit les demandes de stages internationaux de l organisme de coordination dans le pays d envoi. Cet établissement ne doit tirer aucun profit financier de la formation en milieu professionnel et gérer le stage grâce à un financement public. Il est tenu de rassembler les offres de stages des entreprises dans le pays d accueil. Il peut s agir des organismes suivants : Une chambre de commerce. Une union professionnelle. Un centre de formation. Une ONG. Une institution publique. Etc Exigences minimales : Rester en permanence en contact étroit avec les entreprises d accueil/les maîtres de stage. Avoir d excellents contacts avec les entreprises dans sa zone d influence. Posséder une expérience dans les formations en milieu professionnel local. Connaître la langue concernée par l expérience de mobilité. Connaître l environnement d accueil : ville, entreprises, possibilités d hébergement, etc. Recommandé : Posséder une expérience en matière de mobilité (système de financement européen, gestion de projets, etc.). Avoir déjà eu des contacts avec des organismes similaires à l étranger. Connaître les écoles et les groupements professionnels de la région ainsi que la façon de les contacter Fonctions et responsabilités : S assurer du respect des réglementations et de la législation dans le pays d accueil. Se charger de la coordination de la mobilité internationale dans le pays d accueil. Être interlocuteur unique de l organisme de coordination dans le pays d envoi. Organiser des campagnes de sensibilisation dans les établissements de FPI et dans la communauté. Veiller à ce que les entreprises d accueil respectent les exigences minimales. Rester en contact et assurer le suivi de l expérience de mobilité avec le maître de stage et l étudiant.

8 Être le principal interlocuteur de l étudiant pendant le stage. Organiser des campagnes de sensibilisation dans les entreprises et la communauté. Apporter une aide personnelle aux étudiants en situation de crise. Être la personne de référence permanente en cas de besoin. Accueillir l étudiant dans le pays d accueil. Fournir des informations générales sur les caractéristiques de l entreprise d accueil et sur son contexte avant le début du stage.

9 5.5. ENTREPRISE D ACCUEIL/MAITRE DE STAGE Entreprise d accueil : entreprise qui accueille l étudiant/stagiaire en FPI durant la formation en milieu professionnel. Maître de stage : personne qui a été désignée afin de guider, de former et d évaluer le stagiaire durant sa formation en milieu professionnel au sein de l entreprise d accueil Exigences minimales : Entreprise d accueil : L entreprise doit être familiarisée avec la philosophie du stage en entreprise pour les étudiants en formation professionnelle. Veille au respect des règles en matière de santé et de sécurité au travail, des conventions collectives, etc. Accessibilité : - Accessible par les transports en commun. - Mise à disposition d autres moyens de transport. Secteur correspondant aux besoins de l étudiant. A du personnel disponible et qualifié pour accueillir et aider l étudiant durant son stage. Dispose d un équipement et d infrastructures adéquates pour l exécution correcte du plan de travail. Maître de stage : Le maître de stage doit être un professionnel qualifié dans la spécialité dans laquelle l étudiant doit effectuer son stage et posséder une excellente connaissance générale du fonctionnement de l entreprise. Doit être disponible pour superviser et conseiller le stagiaire. Doit présenter des aptitudes pédagogiques. Doit bien connaître les tâches de l étudiant. Doit avoir une connaissance suffisante de la langue véhiculaire du stagiaire. Doit avoir envie d accueillir l étudiant. Recommandé : Avoir suivi une formation spéciale pour les maîtres de stage. Posséder une expérience en tant que maître de stage.

10 Fonctions et responsabilités : Souligner les différentes activités qui peuvent être réalisées par l étudiant et qui composeront son plan de travail. Respecter le plan de travail convenu. Encourager le travail d équipe et intégrer au maximum le stagiaire dans l équipe. Procéder à un suivi continu avec l organisme de coordination dans le pays d accueil durant le stage. Confirmer que le stage a été réalisé. Veiller à ce que le stage se déroule selon le plan de travail établi. Être la personne de référence et le mentor du stagiaire tout au long de son stage dans l entreprise.

11 5.6. ACTEURS FACULTATIFS : Organisme de soutien : institution qui est généralement basée dans le pays d envoi et qui fournit une assistance logistique ou financière dans le cadre de l expérience de mobilité. Profil et exigences minimales : ces fonctions peuvent être assurées ou partagées par les acteurs obligatoires ou par un réseau d acteurs clés dans chaque pays. L organisme de soutien peut être une institution publique, une agence de l Union européenne, une ONG ou une entreprise spécialisée dans le domaine de la mobilité en Europe, une union professionnelle ou un syndicat, etc. Fonctions et responsabilités : Soutien stratégique : Favoriser la création d un réseau d acteurs locaux (entreprises, syndicats, écoles, représentants des jeunes, autorités publiques) par le biais de conseils existants dans chaque pays (conseils d éducation locaux, réseaux d éducation locaux, programmes d éducation locaux ou régionaux, etc.) Favoriser la création de réseaux au niveau européen entre les acteurs de la mobilité grâce à des projets à dimension européenne (pouvant bénéficier d un financement de l Union européenne) : - Transfert d innovation. - Cours de formation, visites d étude, visites de faisabilité, etc. - Partage et diffusion de bonnes pratiques. - Recherches. Sensibiliser à la valeur ajoutée des formations en milieu professionnel international grâce à des campagnes de communication à grande échelle (niveau national et régional). Soutenir la promotion des produits/activités en faveur de la diffusion des expériences et de l exploitation des résultats gérée par les organismes de coordination pour les étudiants en FPI, les établissements de FPI et les entreprises. Au niveau local, confirmer les transferts de crédits en vue de la reconnaissance nationale officielle de la formation en milieu professionnel international. Assistance technique : fournir des informations et de l aide aux établissements de FPI dans leurs démarches en vue d une participation à des programmes de mobilité locaux, régionaux, nationaux et/ou européens. Assistance pédagogique : apporter une assistance pendant toute la durée du stage international. Assistance logistique : aider les organismes de coordination dans le pays d envoi ou d accueil à trouver un hébergement, faciliter/organiser des visites culturelles, les transports sur place, la prise en charge à l aéroport, etc. Aide financière : fournir ou favoriser l obtention de fonds en vue de stages internationaux.

12 Établissement de FPI dans le pays d accueil : établissement de FPI situé dans le pays d accueil où a lieu la formation en milieu professionnel international et susceptible d apporter une aide au cours du stage. Il peut également contribuer à améliorer l expérience de mobilité pour l étudiant, non seulement du point de vue professionnel mais aussi en tant qu expérience culturelle et personnelle enrichissante, tout en améliorant sa connaissance de l équipement technique et des technologies utilisés dans le pays d accueil et en apportant une aide à l établissement de FPI dans le pays d envoi ainsi qu à l organisme de coordination dans le pays d accueil lors de la recherche de l entreprise d accueil la plus appropriée. Profil et exigences minimales : établissements de FPI correspondant au mieux aux disciplines enseignées dans l établissement de FPI du pays d envoi. Fonctions et responsabilités : Rester en contact avec l établissement de FPI du pays d envoi en vue d une coopération future ; partager ses expériences ou son savoir, en vue également de projets à venir d échanges étudiants. Recevoir la demande de contact de l établissement de FPI du pays d envoi par l intermédiaire de l organisme de coordination dans le pays d accueil Éventuellement, organiser différentes activités telles que : - Des activités visant à promouvoir les contacts sociaux et les interactions entre le stagiaire et des étudiants en FPI locaux ayant le même âge et les mêmes centres d intérêt. - Des activités en langue par binôme d étudiants, afin d encourager les échanges et les progrès linguistiques entre étudiants des deux pays. - Des activités qui contribuent à mieux comprendre la culture et le mode de vie du pays d accueil. - Des tables rondes qui favorisent le partage d expériences liées au stage international en présence d étudiants en FPI locaux intéressés par une expérience de mobilité ou possédant une telle expérience et de stagiaires internationaux participant à des programmes de mobilité.

13 5.7. Procédures liées aux actions Nous allons à présent détailler étape par étape les procédures liées à chaque action Récapitulatif des procédures: Avant le stage Procédures : Documents associés : 1) Candidature de l étudiant - Curriculum Vitae européen - Directives relatives à la lettre de motivation 2) Sélection de l étudiant N/A 3) Désignation d un directeur de stage N/A 4) Rédaction des documents requis - Directives relatives à la description de l étudiant - Exemple 1 (ES) - Exemple 2 (ES) - Exemple 3 (ES) - Exemple 4 (PL) - Exemple 5 (PL) 5) Évaluation de l entreprise d accueil - Directives relatives à l évaluation de l entreprise d accueil 6) Proposition de plan de travail N/A 7) Sélection de l entreprise d accueil N/A 8) Désignation d un maître de stage N/A 9) Retour d informations relatif au plan de travail N/A 10)Validation du plan de travail et convention de stage - Exemple 1 (ES) - Exemple 2 (ES) - Exemple 3 (ES) - Exemple 4 (PL) - Exemple 5 (PL) - Exemple 6 (PL) - Exemple 7 (DE) 11) Informations pratiques au sujet du pays d accueil N/A 12) Formation avant le départ - Directives relatives au code de conduite de l étudiant 13) Préparation du matériel et des infrastructures de N/A l entreprise

14 Pendant le stage Procédures : Documents associés : 14) Séance d accueil de l étudiant N/A 15) Première rencontre N/A 16) Séance de mise au courant N/A 17) Supervision et suivi du stage - Journal, exemple 1 (ES) - Journal, exemple 2 (PL) 18) Réunion d évaluation finale - Évaluation de l étudiant par l entreprise d accueil. Exemple 1 (ES) - Évaluation de l étudiant par l entreprise d accueil. Exemple 2 (DE) Après le stage Procédures : Documents associés : 19) Certification du stage - Exemple 1 (ES) - Exemple 2 (ES) 20) Rapport du stagiaire - Directives relatives au rapport du stagiaire - Exemple 21) Questionnaire de satisfaction - Directives relatives au questionnaire de satisfaction destiné à l étudiant en FPI - Directives relatives au questionnaire de satisfaction destiné au maître de stage 22) Réunion de bilan N/A 23) Mise à profit de l expérience - Passeport de langues Europass 24) Évaluation finale - Exemple de formulaire d évaluation (PL) 25) Certificat de qualité de l entreprise d accueil - Exemple (ES) 26) Conclusions N/A 27) Diffusion dans le pays d envoi N/A 28) Diffusion dans le pays d accueil N/A

15 Avant le stage 1) Candidature de l étudiant ÉTUDIANT EN FPI ÉTABL. DE FPI L ÉTUDIANT EN FPI POSE SA CANDIDATURE EN VUE D UNE EXPÉRIENCE DE MOBILITÉ ET COMPLÈTE LES DOCUMENTS REQUIS. Les établissements de FPI font la promotion des programmes de mobilité disponibles auprès de leurs étudiants en FPI et mettent à disposition tous les documents de candidature. Il est recommandé que la personne responsable du programme de mobilité aide les étudiants en FPI à compléter les documents nécessaires, mais aussi qu elle les encadre et leur fournisse les informations utiles lors de cette opération. Liens utiles : Documents associés : Curriculum Vitae européen Directives relatives à la lettre de motivation

16 2) Sélection des étudiants ÉTUDIANT EN FPI ÉTABL. DE FPI SÉLECTION DES ÉTUDIANTS LES PLUS APTES À PARTICIPER À UN PROJET DE MOBILITÉ INTERNATIONALE. Après avoir évalué les candidatures soumises par les étudiants en FPI, l établissement de FPI sélectionne les étudiants en FPI aptes à participer à une formation en milieu professionnel international. L équipe chargée de l évaluation peut différer en fonction de l organisation interne de chaque établissement de FPI.

17 3) Désignation d un directeur de stage ÉTABL. DE FPI DIRECTEUR DE STAGE ORGANISME DE COORDINATION DANS LE PAYS D ENVOI L ÉTABLISSEMENT DE FPI DÉSIGNE UNE PERSONNE QUI RESTERA EN CONTACT AVEC L ORGANISME DE COORDINATION DANS LE PAYS D ENVOI. Compte tenu de son organisation interne, chaque établissement de FPI désigne un membre de son personnel qui sera chargé de coordonner le stage international en collaboration avec l organisme de coordination dans le pays d envoi. Cette personne peut être un professeur, un directeur ou un coordinateur des stages. En général, le directeur de stage est chargé de la gestion du programme de mobilité ainsi que du suivi pédagogique des étudiants. Par conséquent, ces deux types de fonctions peuvent être assumées par une seule ou par deux personnes appartenant au personnel de l établissement de FPI. Dans ce manuel, nous considérons le directeur de stage à la fois comme la personne de contact, au sein de l établissement de FPI, qui assure le lien avec l organisme de coordination et comme le professeur qui propose et valide le plan de travail (les différentes activités organisées que les stagiaires exécuteront au cours de leur formation en milieu professionnel international) et qui est chargé de la formation de l étudiant avant son départ ainsi que du suivi du stage.

18 4) Rédaction des documents requis DIRECTEUR DE STAGE ÉTUDIANT EN FPI LE DIRECTEUR DE STAGE REDIGE ET/OU COORDONNE LES DOCUMENTS REQUIS DANS LE CADRE DU PROJET DE MOBILITE : - DESCRIPTION DE L ETUDIANT. - DESCRIPTION DU PROGRAMME SCOLAIRE DE L ETUDIANT. - DESCRIPTION DU TYPE D EXPERIENCE PROFESSIONNELLE RECOMMANDE. Il est essentiel de décrire fidèlement les qualifications, les compétences et le profil personnel de l étudiant afin de trouver l entreprise la plus adéquate pour le stage. Le directeur de stage est chargé de la rédaction ou de la coordination (si ces documents ont été rédigés par un professeur) des documents requis afin de définir le profil de l étudiant. Ces documents doivent notamment comporter une description complète de l étudiant, son âge, les cours qu il a suivis, les crédits de formation et heures correspondantes, les compétences générales acquises, les langues parlées, une lettre de motivation, un rapport d évaluation de sa motivation, ses expériences professionnelles antérieures, ses centres d intérêt, etc. Un document doit également préciser quel type de travail l étudiant peut effectuer, quel type d entreprise et/ou de département lui conviendrait le mieux et quelles tâches peuvent lui être confiées. Ce document constitue la première proposition de plan de travail. Tous ces documents doivent être signés par le directeur de l établissement de FPI ou par le directeur de stage. Liens utiles : Documents associés : Directives relatives à la description de l étudiant Exemple 1 (ES) Exemple 2 (ES) Exemple 3 (ES) Exemple 4 (PL) Exemple 5 (PL)

19 5) Évaluation de l entreprise d accueil ORGANISME DE COORDINATION DANS LE PAYS D ACCUEIL ENTREPR. D ACCUEIL REUNION D EVALUATION AFIN DE S ASSURER QUE L ENTREPRISE SATISFAIT AUX EXIGENCES MINIMALES POUR PARTICIPER A L EXPERIENCE DE MOBILITE. Une réunion d évaluation doit être organisée dans les locaux de l entreprise afin de s assurer que celle-ci satisfait aux exigences minimales pour l accueil d étudiants internationaux (respect des réglementations en matière de santé et d hygiène, accessibilité, lieu de travail et équipement appropriés, disponibilité de personnel qualifié, motivation de l entreprise, etc.). Cette réunion permet à l organisme de coordination du pays d accueil de déterminer le profil des stages généralement proposés par l entreprise d accueil. Ainsi, une entreprise qui fabrique des appareils électroniques aura besoin d étudiants en FPI dont le profil présente un lien avec l électronique, une entreprise active dans l exportation aura besoin d étudiants en commerce international, etc. Lors de cette réunion d évaluation, il est aussi important de rencontrer le futur maître de stage et d évaluer sa motivation, sa disponibilité, ses qualifications, sa connaissance de la langue véhiculaire, etc. Cette première réunion d évaluation peut être organisée régulièrement par les organismes de coordination lors de la sélection d entreprises d accueil potentielles ou lors de la recherche d une entreprise particulière correspondant au profil d un étudiant donné. Documents associés : Directives relatives à l évaluation de l entreprise d accueil

20 6) Proposition de plan de travail DIRECTEUR STAGE ORG. COORDINAT. DANS PAYS D ENVOI ORG. COORDINAT. DANS PAYS D ACCUEIL MAÎTRE DE STAGE UNE DESCRIPTION DE L ETUDIANT ET DES ACTIVITES QU IL EST CAPABLE D EXÉCUTER EST ENVOYEE AUX ENTREPRISES D ACCUEIL POTENTIELLES PAR L INTERMEDIAIRE DES ORGANISMES DE COORDINATION DU PAYS D ENVOI ET DU PAYS D ACCUEIL. La description du profil de l étudiant et la proposition de plan de travail (type de travail et tâches recommandés) sont envoyées à plusieurs entreprises d accueil potentielles susceptibles d être intéressées par ce type de profil d étudiant.

21 7) Sélection de l entreprise d accueil ORGANISME DE COORDINATION DANS LE PAYS D ACCUEIL ENTREP. D ACCUEIL L ORGANISME DE COORDINATION DANS LE PAYS D ACCUEIL SELECTIONNE L ENTREPRISE QUI CORRESPOND LE MIEUX AU PROFIL DE L ETUDIANT. L organisme de coordination dans le pays d accueil sélectionne l entreprise d accueil la plus adéquate pour le stage parmi toutes les entreprises qui ont reçu la description du profil de l étudiant et la proposition de plan de travail et qui sont intéressées par l accueil de stagiaires. L organisme de coordination tient compte de certains facteurs tels que l aspect saisonnier, les préférences de l étudiant, etc. lors de la sélection de l entreprise d accueil.

22 8) Désignation d un maître de stage ENTREP. D ACCUEIL MAÎTRE DE STAGE ORGANISME DE COORDINATION DANS LE PAYS D ACCUEIL L ENTREPRISE D ACCUEIL DESIGNE UNE PERSONNE QUI SERA L INTERLOCUTEUR DE L ORGANISME DE COORDINATION DANS LE PAYS D ACCUEIL. Compte tenu de son organisation interne, chaque entreprise d accueil désigne un membre de son personnel qui sera chargé de coordonner le stage international en collaboration avec l organisme de coordination dans le pays d accueil. Dans la plupart des cas, le maître de stage est chargé de coordonner le programme de mobilité ainsi que de former, de conseiller et d évaluer l étudiant. Cependant, ces deux types de fonctions peuvent être assumées par deux membres distincts du personnel de l entreprise d accueil. Dans ce manuel, nous considérons le maître de stage à la fois comme la personne de contact assurant le lien avec l organisme de coordination et comme la personne chargée de rester en contact permanent avec le stagiaire durant le stage. Si ces deux fonctions sont assumées par deux personnes distinctes, il est très important de veiller à une bonne communication entre celles-ci. Une fois que l entreprise et le maître de stage ont été choisis, il est recommandé que le maître de stage et l étudiant en FPI aient un contact téléphonique avant le début du stage.

23 9) Retour d informations relatif au plan de travail MAÎTRE DE STAGE ORGANISME DE COORDINATION PAYS D ACCUEIL ORGANISME DE COORDINATION PAYS D ENVOI DIRECTEUR STAGE L ENTREPRISE D ACCUEIL SELECTIONNE LES ACTIVITES LES PLUS APPROPRIEES PARMI CELLES RECOMMANDEES PAR L ETABLISSEMENT DE FPI ET COMMUNIQUE SON CHOIX A L ECOLE PAR LE BIAIS DES DEUX ORGANISMES DE COORDINATION. Une fois que l entreprise d accueil a été sélectionnée, le maître de stage décide quelles tâches seront confiées à l étudiant sur son lieu de travail, sur la base du plan de travail proposé et en fonction des besoins particuliers de l entreprise. L entreprise peut également proposer d autres tâches correspondant au profil de l étudiant. Cette décision reposera sur la description de l étudiant et du type de travail et de tâches recommandés dans le plan de travail transmis par l établissement de FPI. Le plan de travail modifié sera envoyé en vue de sa validation finale à l établissement de FPI et au directeur de stage, par l intermédiaire des organismes de coordination des deux pays.

24 10) Validation du plan de travail et convention de stage ÉTABL. DE FPI ÉTUDIANT EN FPI ENTREP. D ACCUEIL LE PLAN DE TRAVAIL EST VALIDÉ PAR L ÉTABLISSEMENT DE FPI ET LA CONVENTION DE STAGE EST RÉDIGÉE ET SIGNÉE PAR LES TROIS INTERVENANTS. Les différentes parties intéressées discutent de la proposition envoyée par l entreprise d accueil. La proposition est ensuite validée par l établissement de FPI et devient alors le plan de travail final convenu. Le plan de travail est joint à la convention de stage fournie par l école, laquelle mentionne les droits et devoirs de l étudiant et de l entreprise d accueil concernés par le stage international. Cette procédure garantit que tous les participants sont parfaitement au courant du plan de travail du stage. La convention de stage doit être signée suffisamment à l avance pour permettre à toutes les parties de se préparer comme il se doit au stage. Liens utiles : The placement Contract Customizer Cet outil Internet, qui a été développé par des experts juridiques et des collaborateurs de projets de mobilité sur le terrain, permet de générer des conventions individualisées de stage à l étranger. Les utilisateurs remplissent un formulaire d information sur le stage (nature du stage, pays d envoi ou d accueil, durée, âge du participant, secteur d activités, etc.) et l outil peut ainsi générer une ébauche de convention de stage qui comprend tous les points nécessaires en relation avec les aspects juridiques nationaux ou internationaux. Pour plus d informations : Documents associés : Exemple 1 (ES) Exemple 2 (ES) Exemple 3 (ES) Exemple 4 (PL) Exemple 5 (PL) Exemple 6 (PL) Exemple 7 (DE)

25 11) Informations pratiques au sujet du pays d accueil ORGANISME DE COORDINATION DANS LE PAYS D ACCUEIL ORGANISME DE COORDINATION DANS LE PAYS D ENVOI DIRECTEUR STAGE AFIN DE FOURNIR UNE FORMATION A L ETUDIANT AVANT SON DEPART, L ETABLISSEMENT DE FPI A BESOIN DE CERTAINES INFORMATIONS, NOTAMMENT : - INFORMATIONS GENERALES AU SUJET DU PAYS/DE LA VILLE D ACCUEIL. - EXIGENCES LEGALES ET REGLEMENTATIONS DANS LE PAYS D ACCUEIL. - RECOMMANDATIONS GENERALES. - POSSIBILITES D HEBERGEMENT. - MOYENS DE TRANSPORT. - ETC. Toutes les informations pratiques relatives à la ville d accueil, aux possibilités d hébergement, aux recommandations générales, etc. sont rassemblées par l organisme de coordination dans le pays d accueil et envoyées aux établissements de FPI par l intermédiaire de l organisme de coordination dans le pays d envoi. Ces données de base seront utilisées lors de la formation de l étudiant avant son départ. Ces informations utiles faciliteront les démarches que l étudiant aura à accomplir avant son départ en ce qui concerne l organisation du voyage et de l hébergement.

26 12) Formation avant le départ ORGANISME DE COORDINATION DANS LE PAYS D ENVOI ÉTABL. DE FPI ÉTUDIANT EN FPI L ETABLISSEMENT DE FPI EST CHARGE DE PREVOIR UNE FORMATION DE L ETUDIANT AVANT SON DEPART : - FORMATION LINGUISTIQUE. - INSTRUCTIONS RELATIVES AUX PROCEDURES ADMINISTRATIVES ET DIRECTIVES LIEES AUX INFORMATIONS PRATIQUES. - FORMATION INTERCULTURELLE. - PREPARATION DE L EXPERIENCE DE MOBILITE. L établissement de FPI est chargé de planifier et d organiser la formation de l étudiant avant son départ afin que les choses soient claires et que l étudiant ait des attentes réalistes en ce qui concerne le stage. Les organismes de coordination dans le pays d envoi ainsi que d autres prestataires (écoles de langues, par exemple) peuvent aider l école en fournissant des informations ou du matériel/des activités de formation. La formation peut prendre différentes formes : Cours de langue : lorsque le niveau de maîtrise de la langue véhiculaire (la langue qui sera utilisée afin de communiquer au travail lors du stage ; il peut s agir de la langue du pays de destination ou d une autre langue commune aux interlocuteurs) par l étudiant est suffisant mais pas optimal, il est conseillé de prévoir des cours de langue intensifs. Cette formation sera dispensée ou coordonnée par l établissement de FPI.

27 Formation de base relative au jargon technique dans la langue véhiculaire ou la langue du pays d accueil : cette formation doit être dispensée par l établissement de FPI. Instructions relatives aux procédures administratives et directives liées aux informations pratiques : Carte d identité nationale/passeport. Assurance santé européenne. Certificat médical, si nécessaire. Assurance voyage/responsabilité. Autorisations obligatoires dans les pays d envoi et d accueil. Informations générales au sujet du pays/de la ville d accueil. Exigences légales et réglementations dans le pays d accueil. Recommandations générales. Possibilités d hébergement. Moyens de transport. Etc. Il est important de prévoir suffisamment de temps pour préparer les documents nécessaires. Formation interculturelle : des compétences sociales et une formation interculturelle sont des atouts qui faciliteront le travail de l étudiant dans l entreprise. Formation interculturelle. Aptitudes sociales. Aptitudes de communication. Aptitudes de résolution des conflits. Mode de vie et conditions de vie dans le pays d accueil (choses à faire et à éviter). Etc. Préparation de l expérience de mobilité : cette formation est essentielle afin d éviter l insatisfaction de l étudiant pendant le stage, car elle pose les bases des droits et des devoirs de l étudiant. Attentes de l étudiant. Directives générales relatives aux programmes de mobilité. Code de conduite. Droits et devoirs. Critères d évaluation du stage. Prévention des crises. Documents associés : Directives relatives au code de conduite de l étudiant

28 13) Préparation du matériel et des infrastructures de l entreprise ENTREP. D ACCUEIL MAÎTRE DE STAGE LE MATERIEL ET LES INFRASTRUCTURES NECESSAIRES SONT PREPARES AFIN DE PERMETTRE UNE FORMATION DE QUALITE EN MILIEU PROFESSIONNEL. S il s avère nécessaire de préparer un équipement, du matériel, du mobilier, etc., l entreprise prend les dispositions utiles afin que le lieu de travail soit prêt à accueillir l étudiant.

29 Pendant le stage: 14) Accueil de l étudiant dans le pays d accueil ORGANISME DE COORDINATION DANS LE PAYS D ACCUEIL ÉTUDIANT EN FPI SEANCE D ACCUEIL DE L ETUDIANT (PLAN DE LA VILLE, INFORMATIONS TOURISTIQUES, MOYENS DE TRANSPORT LOCAUX, ETC.) La personne chargée d accueillir l étudiant dans le pays d accueil est issue de l organisme de coordination dans ce pays. Cette personne demeure le seul contact de cet organisme durant le stage. La séance d accueil a lieu dans les locaux de l organisme de coordination et fournit des informations pratiques à l étudiant, lève ses doutes et sert de préparation à la première rencontre avec l entreprise d accueil. Il est recommandé d organiser cette séance quelques jours avant la première rencontre avec l entreprise d accueil, afin de permettre à l étudiant de se familiariser avec son nouvel environnement de vie.

30 15) Première rencontre avec l entreprise d accueil ORGANISME DE COORDINATION DANS LE PAYS D ACCUEIL MAÎTRE DE STAGE ÉTUDIANT EN FPI PREMIÈRE RENCONTRE La première rencontre a généralement lieu le premier jour du stage dans l entreprise d accueil. Lors de cette rencontre, le plan de travail et le processus de compte rendu et d évaluation durant le stage sont passés en revue. L organisme de coordination dans le pays d accueil s assure que toutes ces instructions sont claires, tant pour l entreprise que pour l étudiant.

31 16) Séance de mise au courant MAÎTRE DE STAGE ENTREP. D ACCUEIL ÉTUDIANT EN FPI SEANCE DE MISE AU COURANT AFIN D ACCUEILLIR LE STAGIAIRE DANS L ENTREPRISE : - PHILOSOPHIE, OBJECTIFS, HISTORIQUE DE L ENTREPRISE, PRODUITS, ETC. - PRESENTATION DU STAGIAIRE AU REPRESENTANT LEGAL DU PERSONNEL DE L ENTREPRISE. - INFORMATIONS SUR LE CADRE LEGAL DE LA FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL, LA CONFIDENTIALITE DES PROCESSUS, ETC. - VISITE GUIDEE DES LOCAUX ET INFRASTRUCTURES DE L ENTREPRISE. - PRESENTATION DU STAGIAIRE AUX PERSONNES AVEC LESQUELLES IL VA TRAVAILLER. - ETC. Une séance de mise au courant a lieu après la première rencontre, en général le même jour. Cette séance passe en revue toutes les informations pertinentes et pratiques au sujet de l entreprise que l étudiant doit connaître pour le bon déroulement de son stage.

32 17) Supervision et suivi du stage MAÎTRE DE STAGE ORG. COORDINATION DANS PAYS D ACCUEIL ORG. COORDINATION DANS PAYS D ENVOI DIRECTEUR STAGE ÉTUDIANT EN FPI LE MAITRE DE STAGE DOIT VEILLER A CE QUE LE PLAN DE TRAVAIL SOIT RESPECTE ET DOIT POUR CE FAIRE SUPERVISER ET CONSEILLER LE STAGIAIRE PENDANT SON STAGE. LE MAITRE DE STAGE DOIT TRANSMETTRE DES INFORMATIONS A L ORGANISME DE COORDINATION DANS LE PAYS D ACCUEIL EN VUE DE L EVALUATION CORRECTE DE LA FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL. L ORGANISME DE COORDINATION DANS LE PAYS D ENVOI PEUT SUIVRE LE DEROULEMENT DU STAGE PAR L INTERMEDIAIRE DE L ORGANISME DE COORDINATION DANS LE PAYS D ACCUEIL. L ORGANISME DE COORDINATION DANS LE PAYS D ENVOI EST LE PRINCIPAL INTERLOCUTEUR DE L ETABLISSEMENT DE FPI EN CE QUI CONCERNE LE SUIVI DU STAGE. Le maître de stage doit superviser régulièrement les prestations de l étudiant. Il peut pour cela recourir aux procédures d évaluation présentées à la rubrique 5.8. L organisme de coordination dans le pays d accueil doit être en contact permanent à la fois avec le maître de stage et avec l étudiant, afin d assurer le bon suivi du stage et de l exécution du plan de travail. Il est très important de maintenir un flux d informations continu entre les deux organismes de coordination et de tenir le directeur de stage informé du déroulement du plan de travail. Documents associés : Journal, exemple 1 (ES) Journal, exemple 2 (PL)

33 18) Réunion d évaluation finale MAÎTRE DE STAGE D ACCUEIL ÉTUDIANT EN FPI RÉUNION D ÉVALUATION FINALE. Lorsque le stage touche à sa fin, le maître de stage et l étudiant en FPI se rencontrent afin de procéder à l évaluation finale du stage. Cette évaluation finale porte sur les compétences acquises par l étudiant pendant son stage, son comportement au travail et l exécution du plan de travail, sans oublier une évaluation générale du stage. Documents associés : Évaluation de l étudiant par l entreprise d accueil. Exemple 1 (ES) Évaluation de l étudiant par l entreprise d accueil. Exemple 2 (DE)

34 Après le stage : 19) Certification du stage ENTREP. D ACCUEIL ÉTUDIANT EN FPI ENTREP. D ACCUEIL ORGANISME DE COORDINATION DANS LE PAYS D ACCUEIL ORGANISME DE COORDINATION DANS LE PAYS D ENVOI ÉTABL. DE FPI UN CERTIFICAT DE STAGE EST DÉLIVRÉ (EN 3 EXEMPLAIRES). LE CERTIFICAT DE STAGE EST ENVOYÉ À L ÉTABLISSEMENT DE FPI PAR L INTERMÉDIAIRE DES ORGANISMES DE COORDINATION DANS LE PAYS D ACCUEIL ET DANS LE PAYS D ENVOI. L entreprise délivre un certificat attestant que le stage a été mené à bien (document signé par un représentant légal de l entreprise d accueil, certifiant que le stagiaire a effectué son stage dans l entreprise conformément au plan de travail pré-établi). Ce document est signé par le représentant légal de l entreprise et délivré en trois exemplaires. L exemplaire destiné à l étudiant pourra être joint au CV de celui-ci, l entreprise conservera un exemplaire dans ses archives et le troisième exemplaire sera transmis à l établissement de FPI, par l intermédiaire des organismes de coordination, où il sera utilisé lors de l évaluation finale du stage. Documents associés : Exemple 1 (ES) Exemple 2 (ES)

35 20) Rapport du stagiaire ÉTUDIANT EN FPI DIRECTEUR DE STAGE LE STAGIAIRE RÉDIGE UN RAPPORT. À l issue du stage, l étudiant est tenu de rédiger un rapport décrivant son expérience. Il utilise pour ce faire un canevas pré-établi. Ce rapport doit contenir au moins les informations suivantes : Documents associés : - Coordonnées de l étudiant. - Coordonnées de l entreprise. - Durée du stage. - Description des tâches effectuées. - Quelques photos. - Les compétences acquises au cours du stage. - Les points positifs. - Les points négatifs. - Les conclusions générales au sujet du stage. Directives relatives au rapport du stagiaire Exemple

36 21) Questionnaire de satisfaction ÉTUDIANT EN FPI ORGANISME DE COORDINATION DANS LE PAYS D ACCUEIL MAÎTRE DE STAGE D ACCUEIL L ORGANISME DE COORDINATION DANS LE PAYS D ACCUEIL ENVOIE À L'ENTREPRISE UN QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION QUI DOIT LUI ÊTRE RETOURNÉ APRÈS AVOIR ÉTÉ COMPLÉTÉ PAR LE MAÎTRE DE STAGE ET L ÉTUDIANT. Afin d évaluer la qualité du stage et d alimenter le système d amélioration continue, des questionnaires de satisfaction sont envoyés aux deux bénéficiaires du stage. Si une insatisfaction en ressort, elle devra être analysée afin de permettre la mise au point de nouvelles procédures ou méthodes de supervision qui empêcheront sa récurrence lors des expériences de mobilité postérieures. Documents associés : Directives relatives au questionnaire adressé à l étudiant Directives relatives au questionnaire adressé au maître de stage

37 22) Réunion de bilan au retour du stagiaire DIRECTEUR DE STAGE ÉTUDIANT EN FPI AU RETOUR DE L ÉTUDIANT, UNE RÉUNION DE BILAN EST ORGANISÉE. Une fois le stagiaire de retour, le directeur de stage le rencontre afin d obtenir des informations supplémentaires et de connaître son bilan général à propos du stage. Il se peut que certaines informations pertinentes ne se reflètent pas suffisamment dans tous les documents déjà reçus par le directeur de stage.

38 23) Mise à profit de l expérience ÉTUDIANT EN FPI DIRECTEUR DE STAGE MISE À PROFIT DE L EXPÉRIENCE ET EXPLICATION, DANS DES DOCUMENTS DU DOSSIER EUROPASS, DU PROCESSUS D APPRENTISSAGE VÉCU PAR L ÉTUDIANT : - MISE À JOUR DU C.V. EUROPASS - PASSEPORT EUROPÉEN DE LANGUES - ETC. CETTE ACTIVITÉ DOIT ÊTRE SUPERVISÉE PAR LE DIRECTEUR DE STAGE. Le directeur de stage encourage l étudiant à mettre à jour son C.V. Europass, le passeport européen de langues, etc. en y indiquant les compétences acquises durant son stage. Le profil de l étudiant sera ainsi plus intéressant sur le marché de l emploi. Liens utiles : Documents associés : Passeport de langues Europass

39 24) Évaluation finale ORGANISME DE COORDINATION DANS LE PAYS D ENVOI DIRECTEUR DE STAGE ORGANISME DE COORDINATION DANS LE PAYS D ACCUEIL LE DIRECTEUR DE STAGE PROCÈDE À L ÉVALUATION FINALE DU STAGE ET TRANSMET CELLE-CI AUX DEUX ORGANISMES DE COORDINATION. CETTE ÉVALUATION DOIT REPOSER SUR : - LE RAPPORT DU STAGIAIRE. - LE CERTIFICAT DE STAGE. - L ENQUÊTE DE SATISFACTION. - LES INFORMATIONS ISSUES DE LA RÉUNION DE BILAN AVEC L ÉTUDIANT. - AUTRES. L un des objectifs principaux de cette évaluation finale est de s assurer que le plan de travail a bien été respecté, que l étudiant a rempli ses obligations et que les connaissances pratiques ont été acquises comme prévu. Afin de garantir la reconnaissance adéquate des compétences acquises par l étudiant, l évaluation finale du stage doit toujours être réalisée par le directeur de stage. Cette évaluation finale repose sur les documents associés ainsi que sur la réunion de bilan organisée avec l étudiant. Une fois complété, le document est envoyé aux deux organismes de coordination. Documents associés : Formulaire d évaluation, exemple 1 (PL)

40 25) Certificat de qualité de l entreprise d accueil ORGANISME DE COORDINATION DANS LE PAYS D ACCUEIL ENTREP. D ACCUEIL REMISE D UN LABEL/CERTIFICAT AUX ENTREPRISES QUI ONT ACCUEILLI AVEC SUCCÈS UN STAGIAIRE, AFIN DE RECONNAÎTRE LEUR PARTICIPATION. Le rôle de l entreprise d accueil durant le stage doit être reconnu et apprécié à sa juste valeur par tous les intervenants. Il est recommandé d envoyer à l entreprise d accueil un label et/ou un certificat de qualité afin de lui offrir une visibilité publique. Documents associés : Exemple (ES)

41 26) Conclusions ORGANISME DE COORDINATION DANS LE PAYS D ACCUEIL DIRECTEUR DE STAGE ORGANISME DE COORDINATION DANS LE PAYS D ENVOI TOUS LES INTERVENANTS DU PROCESSUS DOIVENT TIRER DES CONCLUSIONS EN VUE D UNE AMÉLIORATION CONTINUE. Au moins une réunion doit être organisée (face à face ou en ligne) entre les organismes de coordination et le directeur de stage, après que celui-ci aura rédigé l évaluation finale du stage. Le but de cette réunion est d améliorer et/ou de valider le système et les flux de communication. Si une insatisfaction en ressort, elle devra être analysée afin de permettre la mise au point de nouvelles procédures ou méthodes de supervision qui empêcheront sa récurrence lors des expériences de mobilité postérieures.

42 27) Diffusion dans le pays d envoi ORGANISME DE COORDINATION DANS LE PAYS D ENVOI ÉTUDIANT EN FPI ÉTABL. DE FPI DIFFUSION DES BONNES PRATIQUES, DES EXPÉRIENCES DE STAGE, ETC. CRÉATION DE PRODUITS ET/OU D ACTIVITÉS DANS LE PAYS D ENVOI AU BÉNÉFICE DE LA COMMUNAUTÉ EN GÉNÉRAL. Les bonnes pratiques doivent être diffusées au sein des publics cibles. L école et l organisme de coordination du pays d envoi sont chargés de faire part de l expérience aux étudiants en FPI afin de les encourager à entreprendre à leur tour une action de mobilité.

43 28) Diffusion dans le pays d accueil ORGANISME DE COORDINATION DANS LE PAYS D ACCUEIL ENTREP. D ACCUEIL DIFFUSION DES BONNES PRATIQUES, DES EXPÉRIENCES DE STAGE, ETC. CRÉATION DE PRODUITS ET/OU D ACTIVITÉS DANS LE PAYS D ENVOI AU BÉNÉFICE DE LA COMMUNAUTÉ EN GÉNÉRAL. L organisme de coordination du pays d accueil est chargé de faire part de l expérience aux entreprises d accueil potentielles afin de les encourager à participer à leur tour à une action de mobilité.

44 5.8. SUPERVISION, CONTROLE ET EVALUATION: Supervision et contrôle du stage à l étranger: Participer à un stage international est un défi, tant pour l étudiant que pour l entreprise d accueil et les différents médiateurs du processus : le maître de stage, les organismes de coordination et le directeur de stage. Les environnements culturels, historiques et éducatifs différents ainsi que les habitudes et coutumes différentes sont un facteur important dont les organisateurs du stage doivent également tenir compte. Enfin, la barrière de la langue peut poser certains problèmes de communication. Ce fait n est pas à négliger non plus. C est pour cette raison qu un contrôle et une supervision permanents doivent avoir lieu pendant le stage international. Rôle de l organisme de coordination du pays d accueil L organisme de coordination du pays d accueil est chargé d accueillir les étudiants dans le pays d accueil et d assurer le suivi sur place durant le stage. L étudiant en FPI et l organisme de coordination se rencontrent lors d une séance d accueil à l arrivée du stagiaire, lequel reçoit des informations pratiques sur la ville et le pays d accueil. L étudiant et le représentant de l organisme de coordination peuvent visiter l appartement du stagiaire ensemble, se promener dans le quartier et repérer les arrêts de bus, les restaurants, les endroits où l étudiant peut retirer ou changer de l argent, acheter de la nourriture ou des tickets de bus, etc. L organisme de coordination remet également à l étudiant des plans locaux. Il est important qu ils échangent leurs numéros de téléphone afin de permettre les contacts au cours du stage. L organisme de coordination doit rester en contact permanent avec l entreprise d accueil afin de s assurer que tout se passe comme prévu, régler les imprévus, observer le déroulement du stage et contribuer à l évaluation finale du stage. Lors de leur première journée dans l entreprise, les étudiants en FPI sont accompagnés par l organisme de coordination dans le pays d accueil. La première rencontre avec le maître de stage a lieu dans les locaux de l entreprise d accueil. Ensemble, ils passent en revue les conditions convenues, le plan de travail, le système de compte rendu et tout autre point pertinent. La convention de stage doit être signée à l avance par l entreprise, l étudiant et l établissement de FPI, de sorte que toutes les parties connaissent le contenu de la convention et du plan de travail dès le premier jour du stage. La convention ne peut pas être signée à un moment ultérieur puisque c est ce document qui donne le coup d envoi des activités pour l étudiant. Lors de la première rencontre avec le maître de stage, la discussion porte également sur les conditions générales telles que l horaire, les assurances, etc.. Si nécessaire, le coordinateur de l organisme de coordination dans le pays d accueil contrôle régulièrement les progrès du stagiaire dans l entreprise, face à face, par ou par téléphone. Il est conseillé d aller voir l étudiant sur son lieu de travail au moins une fois durant le stage. Si le stagiaire est mineur, il doit également être accompagné par un représentant de l organisme de coordination du pays d envoi ou de l établissement de FPI, qui l assistera sur place.

45 Rôle du maître de stage Le maître de stage est chargé de superviser la formation en milieu professionnel. Il est conseillé de tenir un journal des activités quotidiennes afin que l entreprise d accueil puisse les évaluer et les certifier. L étudiant en FPI bénéficiera d une mise au courant lors de sa première journée dans l entreprise d accueil : il recevra des informations importantes sur l entreprise ainsi que des informations pratiques et sera présenté aux membres du personnel avec lesquels il sera amené à travailler. En plus de la formation en milieu professionnel dispensée par le maître de stage, l étudiant doit bénéficier d un retour d informations immédiat lorsqu il effectue une tâche ou accomplit une nouvelle activité. Recevoir des commentaires positifs en permanence motive l étudiant et favorise l apprentissage de bonnes méthodes de travail. Il n est pas toujours facile de commenter le travail d un étudiant. Le processus peut être délicat, surtout si l étudiant a besoin de conseils particuliers pour améliorer ses prestations ou son comportement au travail. Principes de base pour un bon retour d informations : Le retour d informations doit porter sur la tâche. Le retour d informations doit être planifié. Le retour d informations doit être constructif et avoir pour but d améliorer les prestations de l étudiant. Le retour d informations doit avoir lieu en privé. Suggérer des propositions de remplacement positives, aller de l avant. Le retour d informations ne doit pas porter sur les traits de caractère personnels de l étudiant. Le retour d informations doit être compréhensible, exprimé de manière claire et au bon moment. Le stagiaire et le maître de stage se réuniront en vue d une évaluation finale qui comprendra une évaluation des activités consignées et des prestations du stagiaire. Le maître de stage sera chargé de délivrer le certificat de stage, signé par le représentant légal de l entreprise d accueil. Le maître de stage recevra un questionnaire de satisfaction de l organisme de coordination dans le pays d accueil. Il le complétera et le renverra accompagné de commentaires et de suggestions. Ces informations serviront à l évaluation du stage.

46 Rôle de l étudiant en FPI L étudiant en FPI est tenu de rédiger un rapport à propos de son séjour et des activités effectuées au cours de son stage, afin de vérifier que les objectifs fixés au début du processus ont été atteints et de savoir dans quelle mesure le stage a répondu aux attentes de l étudiant. Ce rapport sera adressé au directeur de stage, mais un exemplaire doit également être envoyé aux organismes de coordination dans le pays d accueil et le pays d envoi. L étudiant en FPI recevra un questionnaire de satisfaction de l organisme de coordination dans le pays d accueil. Il le complétera et le renverra accompagné de commentaires et de suggestions. Ces informations serviront à l évaluation du stage. À son retour, l étudiant en FPI doit également avoir une réunion de bilan avec son directeur de stage afin d évaluer toute la période de stage Évaluation du stage à l étranger : L évaluation fait partie du processus de formation et couvre toute la période de stage à l étranger. Les principaux buts de l évaluation sont les suivants : Déterminer le degré de formation professionnelle atteint. Fournir des informations sur les compétences professionnelles acquises par le stagiaire. Faire le bilan de la formation en milieu professionnel effectuée. L évaluation doit également : Étayer le processus de formation en milieu professionnel. Motiver et encourager l étudiant en FPI. Développer les aptitudes d auto-évaluation de l étudiant. Éviter à l étudiant de répéter ses erreurs. Les autres aspects à évaluer sont liés à l organisation : Si la sélection des étudiants en FPI et des entreprises d accueil était adéquate. Si les informations fournies étaient utiles. Si la communication entre les acteurs était efficace.

47 Rapport du stagiaire: Rapport quotidien/hebdomadaire: Pendant le stage, il est très important qu un rapport soit préparé, sinon chaque jour, au moins une fois par semaine, afin de rassembler des informations sur la façon dont le temps passé à l étranger a vraiment été occupé. Ces rapports seront utiles lors de la rédaction du rapport du stagiaire et du certificat de stage signé par l entreprise d accueil. Évaluation du processus de stage: La réunion de bilan au retour de l étudiant est une conversation entre celui-ci et le directeur de stage qui a pour but d évaluer les prestations de l étudiant durant son stage et de donner un avis sur les points forts et les points faibles du stagiaire, l exécution du plan de travail et les compétences acquises au cours du stage. Préparation de la réunion de bilan au retour du stagiaire: L étudiant en FPI doit être informé des détails de l entretien (forme, moment, etc.). La qualité du travail effectué et les résultats obtenus pour chaque tâche doivent être précisés. La situation de départ de l étudiant en FPI et les compétences acquises doivent être évaluées. Les problèmes, par exemple les situations problématiques ou difficiles rencontrées par l étudiant, doivent être notés. Les tâches supplémentaires que l étudiant a dû accomplir et qui n étaient pas prévues dans le plan de travail doivent être examinées. Le questionnaire de satisfaction et la satisfaction de l étudiant sont également passés en revue. Une évaluation globale est réalisée. Le directeur de stage est chargé de l évaluation finale de l expérience de formation en milieu professionnel international et des compétences acquises par l étudiant en FPI. Ces informations sont cruciales en cas de transfert de crédits. Le directeur de stage envoie aux deux organismes de coordination les résultats de l évaluation finale de chaque étudiant ayant effectué un stage à l étranger. Les résultats de l évaluation sont pris en compte en vue d une amélioration continue, notamment de la communication et de la coordination de l ensemble du processus. Points pouvant faire l objet d une évaluation: Questionnaires de satisfaction du maître de stage et de l étudiant en FPI. Ajustements nécessaires basés sur une meilleure coordination de tous les intervenants. Problèmes d organisation pratique du stage. Prestations de tous les intervenants. Moment du stage. Etc.

48 Ces différents points doivent faire l objet d une discussion par les acteurs responsables de la gestion de la formation en milieu professionnel international : le directeur de stage et les organismes de coordination dans le pays d envoi et d accueil. Les améliorations possibles seront apportées au système à l occasion des expériences de mobilité suivantes.

49 5.9. PARTICULARITES DES PAYS PARTICIPANTS Il n existe pas de réglementation européenne commune relative aux formations en milieu professionnel au niveau local dans les pays participants, car ces règles n existent qu au niveau national. Il est également difficile de fixer un seuil en ce qui concerne l âge minimum des étudiants en FPI ou stagiaires pouvant participer à des formations en milieu professionnel international. En Bulgarie, par exemple, l âge minimum légal pour participer à un stage diffère de l âge minimum légal pour travailler. Il convient d être plus attentif au respect des réglementations des pays d accueil et d envoi, à l âge de la majorité, à l âge légal permettant de travailler ou de faire un stage en entreprise et à toutes les autres exigences afin de garantir la couverture légale de la formation en milieu professionnel international. Les mêmes questions ont été posées à tous les groupes de travail locaux constitués dans chaque pays participant afin de servir de panel d opinion au sujet des formations en milieu professionnel international, ce qui a permis d obtenir les réponses suivantes : BE BG DE ES PL RO SI Âge minimum proposé pour effectuer un stage à l étranger Âge maximum proposé pour effectuer un stage à l étranger Pas de limite 26 Pas de limite Pas de limite Durée minimum du stage 1,5 mois 2 semaines 3 semaines 1 mois 1 mois 1 mois 1 mois Durée maximum du stage 6 mois 6 mois 6 mois 6 mois 6 mois 6 mois 6 mois Principales langues utilisées lors des stages internationaux, hormis les langues locales Anglais, français Anglais, français Anglais Anglais, français Anglais, allemand Anglais Anglais Autres langues Allemand, russe Allemand Italien, allemand, portugais, roumain Polonais Allemand, hongrois Italien, allemand

50 Le meilleur âge pour effectuer une formation en milieu professionnel international dans les pays d envoi et d accueil est l âge légal de la majorité. La durée minimum du stage diffère selon le pays et l acteur concernés. Par rapport aux étudiants, les entreprises préfèrent généralement des stages plus longs, car elles investissent du temps dans l accueil de l étudiant. L anglais est la langue véhiculaire privilégiée pour les formations en milieu professionnel international, en dehors de la langue locale de chaque pays. Tous les participants confirment qu il est difficile de trouver du personnel parlant anglais dans les entreprises d accueil. Le niveau de connaissance des étudiants en langues étrangères n est pas très bien coté non plus. La meilleure période de l année pour faire un stage est généralement considérée comme un point dont l entreprise d accueil et l étudiant en FPI doivent convenir. Belgique Réforme de la formation professionnelle en Flandre La formation entre la sixième année de l enseignement secondaire et le diplôme de bachelier/master va faire l objet d une réforme conformément aux troisièmes degrés proposés dans le cadre du processus de Bologne, de manière à répondre à la demande du marché du travail de travailleurs disposant de qualifications moyennes dans les nombreuses professions techniques et administratives qui sont actuellement confrontées à une pénurie. Un décret à ce sujet a été approuvé en grande partie par le gouvernement flamand et est entré en vigueur le 1 er septembre Le système de formation professionnelle supérieure (HBO) proposera des programmes liés à l enseignement secondaire, sera tourné vers le marché du travail et débouchera sur des qualifications de niveaux 4 et 5 dans le cadre européen des certifications. Les études se composeront de 60 à 120 crédits pour les qualifications de niveau 4 (qualifications professionnelles de type court) et de 90 à 120 crédits pour les qualifications de niveau 5 (qui correspondront ainsi à la définition du «cycle court» de l espace européen de l enseignement supérieur). C est le cas des programmes d enseignement professionnel supérieur existants pour les adultes, des programmes du BSO de 4 e cycle et des années de spécialisation 7 e TSO et KSO, mais pas des années de préparation à l enseignement supérieur ASO et KSO ni de la 7 e année de BSO. Les écoles secondaires et les centres d enseignement pour adultes pourront organiser un programme de cours HBO de niveau 4. Les programmes HBO de niveau 5 seront proposés par les centres d enseignement pour adultes et les universités.

51 Bulgarie La vision de la nouvelle loi bulgare sur l enseignement et la formation professionnelles, qui doit encore être approuvée, repose sur les principes suivants : Créer et améliorer les conditions nécessaires au développement des étudiants et à l élargissement de leurs qualifications professionnelles, afin de les aider à trouver un emploi et à progresser sur le plan professionnel et personnel ; Mettre en place des conditions de formation professionnelle qui permettent de maintenir la qualité de la main-d œuvre au niveau requis par le marché du travail et les connaissances économiques ; Adopter des méthodes européennes de reconnaissance et d évaluation des qualifications des étudiants ; Améliorer la culture éducative des étudiants en leur fournissant des informations, des conseils et une orientation ; Moderniser l aspect technique et matériel des centres de formation qui proposent une FPI. Les autorités locales jouent un rôle majeur Les municipalités jouent un rôle dans la politique de formation professionnelle sur leur territoire en ce qui concerne les besoins en personnel, l orientation de carrière des étudiants, chômeurs, etc., le développement des bases matérielles et techniques des écoles, les centres de formation professionnelle ainsi que l information et le conseil en matière d orientation professionnelle, auxquels elles consacrent une partie de leur budget. Les principaux problèmes rencontrés par les centres de formation qui proposent des qualifications complémentaires sont le manque de fonds pour la modernisation du matériel et de l équipement technique, le manque de livres spécialisés et de répertoires modernes, la formation insuffisante des directeurs de stage, le manque de fonds pour améliorer les qualifications des enseignants, en particulier dans des conditions de travail réelles, le manque de communication entre les établissements de FPI et les employeurs ainsi que le manque d intérêt des employeurs pour la participation à des stages. Les centres de formation rencontrent encore davantage de problèmes, en raison du manque de mécanismes de gestion financière décentralisée des revenus de cette activité. Allemagne Formation professionnelle Le système double En République fédérale d Allemagne, la formation professionnelle a lieu sur le lieu de travail et dans des écoles de formation professionnelle. Dans ce système de formation double, une formation pratique est assurée en entreprise tandis qu une formation théorique et une formation générale sont dispensées dans des établissements de formation professionnelle, généralement fréquentés un ou deux jours par semaine. La particularité de ce système est que les connaissances et qualifications s acquièrent en partie avec l expérience professionnelle. Par conséquent, la formation a lieu dans les mêmes conditions que celles que le stagiaire rencontrera lorsqu il pratiquera le métier choisi. Seule une formation «sur le tas» apprend au stagiaire à faire face aux exigences sans cesse changeantes du travail et à apprécier la diversité des relations sociales dans le cadre professionnel.

52 En outre, ce type d apprentissage apporte un sentiment d accomplissement et est une source de motivation supplémentaire pour le stagiaire. Il favorise également l indépendance et le sens des responsabilités, des qualités indispensables dans un pays industriel développé. En effet, exécuter des tâches concrètes dans des conditions de travail réelles permet au stagiaire de démontrer ses connaissances et ses qualifications et de mesurer le résultat de ses efforts. Ce système montre que la formation en entreprise est plus qu un processus d apprentissage institutionnalisé et organisé. Pologne Une formation professionnelle pratique à l étranger est proposée dans l enseignement qui suit les études secondaires, mais cette pratique n est pas encore généralisée. Actuellement, les étudiants et les diplômés, en particulier dans les secteurs de la restauration, de l hôtellerie et de l industrie agroalimentaire, peuvent participer à des formations en milieu professionnel à l étranger. Toutefois, les entreprises polonaises ne possèdent aucune expérience dans l organisation d une telle formation pour des étudiants étrangers. Des conditions permettant à des étudiants étrangers de bénéficier d une formation pratique à grande échelle méritent d être créées. Il convient également de se préoccuper de questions telles que la durée du stage professionnel à l étranger, les institutions impliquées dans son organisation, les sources de financement, les programmes de formation et la langue utilisée pour communiquer avec les étudiants dans les entreprises. L incapacité à parler une langue étrangère nécessaire à la formation est un problème qui pourrait être résolu par un enseignement plus performant des langues étrangères dans les établissements de formation professionnelle ou lors de la préparation du séjour à l étranger. Exemples de bonnes pratiques (Pologne) Étude de cas n 1. GROUPE D ECOLES SECONDAIRES SUPERIEURES n 6 à Lodz À propos de l école Profil de l école : transformation alimentaire Spécialisations : produits de boulangerie, confiserie, transformation de la viande, produits laitiers Nombre d étudiants : 377 Coopération avec des entreprises : E. Leclerc Polska (supermarchés), ZPM GROT (transformation de viande), Cukiernia Barbarella (confiserie), Spółka Braci Miś SC (confiserie), Cukiernia Dybalski (confiserie). En collaboration avec l Union des Fédéralistes Européens de Lodz, le groupe d écoles d enseignement secondaire supérieur n 6 de Lodz a organisé des stages internationaux de formation pratique en France pour ses diplômés grâce à un financement par le programme Leonardo da Vinci. Détails des stages Lieu des stages : France Durée du projet : 4 ans Source du financement : Leonardo da Vinci, LLP Programme des stages : Durant une semaine par mois, les étudiants ont suivi une formation dans une école française, essentiellement en technologie et français, tandis que le reste du temps était consacré à une formation professionnelle en entreprise (boulangeries, restaurants, cafétérias, etc.). La formation pratique a duré un an. Les étudiants ont signé les contrats avec les contreparties françaises, l école jouant le rôle d une sorte d agent.

53 Étude de cas n 2. ENGOREM Ltd. (entreprise du secteur de l énergie), Lodz, Pologne À propos de l entreprise Spécialisation : services destinés au secteur de l énergie Taille : grande entreprise employant environ 400 personnes Historique : ENGOREM Sp. z o.o. est née de la restructuration de DALKIA Łódź S.A. (anciennement Zespół Elektrociepłowni w Łodzi S.A.[Groupement des centrales de cogénération de Łódź]). L entreprise est active depuis janvier Au départ, elle employait 375 personnes dans quatre départements de réparation spécialisés dans les systèmes thermiques et mécaniques, le diagnostic, la construction et les réparations et l administration. De nouveaux départements ont rapidement vu le jour, élargissant ainsi le champ des activités (réparation d équipement). Coopération avec des établissements de formation professionnelle L entreprise collabore depuis longtemps avec des établissements de formation professionnelle afin d organiser des stages en entreprise. ENGOREM Ltd. (entreprise du secteur de l énergie) a créé des bourses et des formations pour des étudiants des groupements d écoles secondaires n 9 et 17 qui se sont engagés à travailler pour l entreprise une fois diplômés. ENGOREM a cofondé un cours spécialisé pour les «électriciens en centrale électrique» dans des écoles partenaires. Il existe un projet de création d un cours pour les «monteurs d équipements électriques» au cours du troisième cycle de la formation professionnelle de base. Roumanie En Roumanie, le gouvernement s efforce, par l intermédiaire du ministère de l Éducation et de la Culture, d harmoniser, au niveau national, les exigences du marché du travail et les qualifications et compétences acquises à l école, exactement comme au niveau de la FPI partout en Europe. Au cours des dix dernières années, le gouvernement roumain a encouragé la modernisation de la FPI, l achat de nouveaux équipements et la rénovation des écoles. Comme tous les pays d Europe, la Roumanie s efforce de mettre en place un apprentissage de qualité attrayant, de promouvoir la culture de l enseignement à travers une formation en entreprise, d offrir les mêmes opportunités à tous les étudiants et de contribuer au développement de la communauté. Espagne La formation professionnelle et éducative connaît actuellement un boom en Catalogne et en Espagne. Considérés comme extrêmement utiles, ces programmes d enseignement suscitent un intérêt grandissant. Le système de FPI est divisé en deux niveaux : intermédiaire et avancé. Les étudiants peuvent ainsi obtenir un diplôme de technicien ou de technicien avancé. Ils peuvent ensuite poursuivre leur formation à l université. Les étudiants ont accès à la FPI à partir de l âge de 16 ans. Une formation en milieu professionnel est obligatoire dans toutes les études de FPI. Pour obtenir leur diplôme, les étudiants doivent réussir leur stage en entreprise. Ces dernières années, un système double a été mis en place. Les étudiants suivent une formation professionnelle dans des entreprises, avec lesquelles un contrat est signé au préalable (ce système ressemble beaucoup au système double allemand). Il existe différentes manières de suivre des cours de FPI en Espagne : l apprentissage mixte, l enseignement à distance et les cours à temps partiel (étudier un nombre limité de branches par an). Exemple de bonne pratique : Conseil de la formation professionnelle à Terrassa

54 Sa création a été approuvée lors de la séance plénière du conseil municipal du 25 juillet Le conseil a été mis sur pied dans le but suivant : Participer à la planification cohérente de l ensemble des formations professionnelles disponibles dans la ville. Faire connaître et promouvoir le choix de formations. Faciliter la formation et l emploi des adultes. Faciliter l adaptation de la formation aux exigences des entreprises. Encourager le processus d intégration sociale et professionnelle des jeunes. Constituer une plate-forme de travail stable pour les différents agents éducatifs, sociaux et économiques. L organe le plus représentatif du Conseil de la formation professionnelle est la séance plénière, qui se compose de : Conseillers représentant toutes les parties intéressées. Représentants de divers départements du conseil municipal. Représentants d autres organes publics (gouvernement catalan, gouvernement provincial, conseil régional). Représentants d organisations et d associations professionnelles. Représentants d entreprises partenaires. Délégués syndicaux. Représentants de centres de formation professionnelle. Représentants de l université. Etc. Le système fonctionne par le biais d un comité permanent, d un secrétaire spécialisé qui encourage et soutient le conseil, de la mise sur pied de comités spécifiques et de l élaboration d un plan de travail proposé par le secrétaire spécialisé et approuvé par le comité permanent et la séance plénière. Principaux objectifs Améliorer la formation professionnelle. Planifier l offre de formation professionnelle. Assurer une diffusion large de l offre de formation professionnelle. Améliorer la relation entre le système éducatif et les entreprises. Faciliter la transition de l école à la vie professionnelle. Favoriser la formation en entreprise. Lignes directrices Performance et consolidation. Adaptation de la formation professionnelle aux besoins de l entreprise. Formation en milieu professionnel. Intégration au marché du travail. Promotion de la formation professionnelle.

55 5.10. DOCUMENTS ASSOCIÉS, EXEMPLES ET DIRECTIVES Avant le stage : Procédure Document Acteur responsable 1) Curriculum Vitae européen Étudiant en FPI 1) Directives relatives à la lettre de motivation Étudiant en FPI 4) Directives relatives à la description de Établissement de FPI l étudiant 4) Description de l étudiant. Exemple 1 (ES) Établissement de FPI 4) Description de l étudiant. Exemple 2 (ES) Établissement de FPI 4) Description de l étudiant. Exemple 3 (ES) Établissement de FPI 4) Description de l étudiant. Exemple 4 (PL) Établissement de FPI 4) Description de l étudiant. Exemple 5 (PL) Établissement de FPI, étudiant en FPI, entreprise d accueil 5) Directives relatives à l évaluation de l entreprise d accueil Organisme de coordination du pays d accueil 10) Convention de stage. Exemple 1 (ES) Établissement de FPI, étudiant en FPI, entreprise d accueil 10) Convention de stage. Exemple 2 (ES) Établissement de FPI, étudiant en FPI, entreprise d accueil 10) Convention de stage. Exemple 3 (ES) Établissement de FPI, étudiant en FPI, entreprise d accueil 10) Convention de stage. Exemple 4 (PL) Établissement de FPI, étudiant en FPI, entreprise d accueil 10) Convention de stage. Exemple 5 (PL) Établissement de FPI, étudiant en FPI, entreprise d accueil 10) Convention de stage. Exemple 6 (PL) Établissement de FPI, étudiant en FPI, entreprise d accueil 10) Convention de stage. Exemple 7 (DE) Établissement de FPI, étudiant en FPI, entreprise d accueil 12) Directives relatives au code de conduite de l étudiant Établissement de FPI Pendant le stage : Procédure Document Acteur responsable 17) Journal. Exemple 1 (ES) Étudiant en FPI 17) Journal. Exemple 2 (PL) Étudiant en FPI 18) Évaluation de l étudiant par l entreprise Maître de stage, étudiant en FPI d accueil. Exemple 1 (ES) 18) Évaluation de l étudiant par l entreprise d accueil. Exemple (DE) Maître de stage, étudiant en FPI Après le stage :

56 Procédure Document Acteur responsable 19) Certification du stage. Exemple 1 (ES) Entreprise d accueil 19) Certification du stage. Exemple 2 (ES) Entreprise d accueil 20) Directives relatives au rapport du stagiaire Étudiant en FPI 20) Rapport du stagiaire. Exemple Étudiant en FPI 21) Directives relatives au questionnaire de Étudiant en FPI satisfaction destiné à l étudiant en FPI 21) Directives relatives au questionnaire de Entreprise d accueil satisfaction destiné au maître de stage 23) Passeport de langues Europass Étudiant en FPI 24) Exemple de formulaire d évaluation (PL) Directeur de stage 25) Certificat de qualité de l entreprise d accueil. Exemple (ES) Organisme de coordination du pays d accueil Facultatif : Procédure Document Acteur responsable N/A Formulaire contenant des informations détaillées sur l établissement de FPI dans le pays d accueil Établissement de FPI dans le pays d accueil

57 Curriculum Vitae européen :

58 Directives relatives à la lettre de motivation :

59 - Présentation de l étudiant. - Description des études suivies par l étudiant, en cours ou terminées. - Motivation de l étudiant : pourquoi voulez-vous suivre un stage en entreprise? - Attentes de l étudiant : qu attendez-vous du stage en entreprise? - Attentes professionnelles et personnelles. Directives relatives à la description de l étudiant : 1) Programme de cours de l étudiant : - Crédits de formation et heures de cours pour chaque module. - Compétences générales acquises lors de ces études. - Entreprises qui accueillent généralement des étudiants en FPI dans ces domaines. - Tâches recommandées. 2) Profil personnel : - Capacité à agir de manière autonome. - Capacité à résoudre les problèmes. - Attitude face aux difficultés. - Tolérance à la frustration. - Aptitudes sociales. - Niveau de connaissance de la langue (comprendre, parler, lire et écrire). - Commentaires.

60 Description de l étudiant. Exemple 1 (ES) 26 : 26 Generalitat de Catalunya, Département Éducation :

61

62

63 Description de l étudiant. Exemple 2 (ES) :

64 Description de l étudiant. Exemple 3 (ES) :

65

66 Description de l étudiant. Exemple 4 (PL) :

67

68 Description de l étudiant. Exemple 5 (PL) : (certificat médical)

69 Directives relatives à l évaluation de l entreprise d accueil : 1) Informations sur l entreprise : - Nom de l entreprise. - Adresse. - Numéro de téléphone, adresse . - Personne de contact. - Secteur d activité. - Activités de l entreprise. 2) Évaluation de l entreprise : - Horaires de travail. - Département(s) disposé(s) à accueillir des étudiants. - Évaluation de l accessibilité de l entreprise : facilement accessible, accessible par les transports en commun, moyens de transport privés fournis par l entreprise. - Respect des réglementations locales en matière de santé et de sécurité. - Évaluation du lieu de travail : lieu de travail adapté à l exécution du plan de travail, équipement approprié, équipement de protection adéquat si nécessaire. - Maître de stage : l entreprise a désigné un maître de stage, le maître de stage est un collaborateur expérimenté, le maître de stage possède une expérience en tant que maître de stage, le maître de stage a suivi une formation spéciale pour devenir responsable des stages, le responsable des stages est suffisamment disponible pour assurer le suivi du stagiaire. - Suppléments offerts par l entreprise : hébergement, repas, compensation financière, etc.

70 Convention de stage. Exemple 1 (ES) :

71 Convention de stage. Exemple 2 (ES) 27 : 27 Generalitat de Catalunya, Département Éducation :

72

73

74

75 Convention de stage. Exemple 3 (ES) : Generalitat de Catalunya, Département Éducation :

76

77

78

79 Convention de stage. Exemple 4 (PL) :

80

81 Convention de stage. Exemple 5 (PL) :

82

83 Convention de stage. Exemple 6 (PL) :

84

85 Convention de stage. Exemple 7 (DE) :

86

87

88

89

90

91

92 Directives relatives au code de conduite de l étudiant : - Respecter les horaires de travail. - Accepter les règles générales de l entreprise ainsi que toute autre règle convenue. - Respecter les procédures de sécurité. - Employer le jargon technique. - S intégrer dans l'équipe de travail. - Être attentif à la qualité des processus. - Exécuter les tâches confiées dans les délais. - Accepter les ordres. - Soigner son hygiène et son apparence. - Évaluer son propre travail avec objectivité, en faisant preuve de sens critique. - Prendre des initiatives afin de résoudre les problèmes. - Respecter les règles d utilisation des infrastructures et de l équipement mis à disposition (logement, installations, machines, etc.).

93 Journal, exemple 1 (ES) 29 : 29 Generalitat de Catalunya, Département de l éducation :

94 Journal, exemple 2 (PL) :

95

96 Évaluation de l étudiant par l entreprise. Exemple 1 (ES) Generalitat de Catalunya, Département Éducation :

97

98 Évaluation de l étudiant par l entreprise. Exemple 2 (DE) :

99

100 Certification du stage. Exemple Leonardo da Vinci, Agence nationale espagnole

101

102 Certification du stage. Exemple Generalitat de Catalunya, Département Éducation :

103 Directives relatives au rapport du stagiaire : - Coordonnées de l étudiant. - Coordonnées de l entreprise d accueil. - Durée du stage. - Description des tâches. - Photos. - Accueil et soutien par le maître de stage et les collègues de travail. - Rapports avec l organisme de coordination dans le pays d accueil. - Hébergement. - Points forts : résultats, compétences acquises. - Points faibles : hébergement, coordination, problèmes avec l entreprise d accueil, etc. - Copie du certificat de stage délivré par l entreprise d accueil.

104 Rapport du stagiaire. Exemple 33 : 33 Internship to Industry :

105 Directives relatives au questionnaire de satisfaction destiné à l étudiant en FPI : - Satisfaction générale au sujet de l expérience. - Soutien par le maître de stage et les collègues de travail. - Ambiance de travail. - Exécution du plan de travail. - Possibilités de prendre des initiatives. - Auto-amélioration. - Compétences acquises. - Compétences linguistiques acquises. - Opportunités de pratiquer une langue étrangère. - Hébergement. - Soutien par l organisme de coordination dans le pays d envoi et dans le pays d accueil. - Soutien par le directeur de stage. - Concrétisation des attentes. - Conclusions générales et résultats de l expérience. Directives relatives au questionnaire de satisfaction destiné au maître de stage : - Intégration du stagiaire dans l entreprise et dans le groupe de travail. - Prise d initiatives par le stagiaire. - Exécution du plan de travail. - Efficacité du stagiaire dans l accomplissement des tâches attribuées. - Sens des responsabilités du stagiaire. - Implication et enthousiasme du stagiaire. - Présence et ponctualité du stagiaire. - Estime de soi du stagiaire. - Compétences techniques et professionnelles liées à la formation en milieu professionnel. - Compétences linguistiques et aptitudes à la communication. - Satisfaction globale concernant l expérience (l entreprise est-elle disposée à accueillir d autres stagiaires à l avenir?).

106 Passeport européen de langues Europass :

107

108 Exemple de formulaire d évaluation finale (PL) :

109

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Sfax le 24/05/2013 Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Objet : Formation d enseignants en coaching : Pièces jointes : Termes de références de la formation. Monsieur, 1.

Plus en détail

Bourses de formation du Fonds pour la Santé des Femmes

Bourses de formation du Fonds pour la Santé des Femmes Objectifs Bourses de formation du Fonds pour la Santé des Femmes Le Fond pour la santé des femmes (FSF) à pour objectif principal de développer et soutenir financièrement des actions de formation d information

Plus en détail

STAGE à L'ETRANGER. FAQ de la STS CI du lycée Alain Borne -Montélimar

STAGE à L'ETRANGER. FAQ de la STS CI du lycée Alain Borne -Montélimar STAGE à L'ETRANGER FAQ de la STS CI du lycée Alain Borne -Montélimar Où partir? Choisir le pays : Dans une entreprise située À L'ÉTRANGER soit dans un pays de l'union Européenne soit dans un pays Hors

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Sfax le 26/03/2014 Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Objet : Formation d administrateurs en audit qualité interne Pièces jointes : Termes de références de la formation.

Plus en détail

3. FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL INTERNATIONAL

3. FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL INTERNATIONAL 3. FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL INTERNATIONAL 3.1. CONCEPT La formation professionnelle doit être envisagée comme un moyen de fournir aux étudiants les connaissances théoriques et pratiques requises

Plus en détail

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Sfax le 24/05/2013 Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Objet : Formation d enseignants en team building : Pièces jointes : Termes de références de la formation. Monsieur,

Plus en détail

Programme de recrutement et dotation

Programme de recrutement et dotation Programme de recrutement et dotation Adopté le 13 juin 2006 par le conseil d administration (255 e assemblée résolution n o 2139) Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro

Plus en détail

GUIDE DE STAGE. AEC- Développeur-intégrateur SharePoint. Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013

GUIDE DE STAGE. AEC- Développeur-intégrateur SharePoint. Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013 GUIDE DE STAGE AEC- Développeur-intégrateur SharePoint Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013 Le présent guide a été conçu pour servir de référence aux entreprises acceptant de recevoir,

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PORRENTRUY. Description de poste

MUNICIPALITE DE PORRENTRUY. Description de poste Page 1 / 5 Description de poste 1. Indentification Intitulé de la fonction : Classification de la fonction : assistant-e administratif-ve urbanisme Fonction de référence : 02- employé-e CFC Classes : 2

Plus en détail

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels le 17/03/2012 Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Objet : Formation des formateurs en «Management de l innovation» Pièces jointes : Termes de références de la formation.

Plus en détail

ECVET GUIDE POUR LA MOBILITÉ

ECVET GUIDE POUR LA MOBILITÉ ECVET GUIDE POUR LA MOBILITÉ 2 GUIDE POUR LA MOBILITÉ ECVET «Le système européen de crédits d apprentissage pour l enseignement et la formation professionnels (ECVET) est un cadre technique pour le transfert,

Plus en détail

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Objet : Formations en Technologies de l Informatique

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

Règlement des stages Février 2015

Règlement des stages Février 2015 Règlement des stages Février 2015 Article 1.- Valorisation du stage 1.1. Les étudiants inscrits dans le bloc 2 du master en droit à la Faculté de droit et de criminologie de l ULB ont la possibilité d

Plus en détail

Ordonnance sur la maturité professionnelle fédérale

Ordonnance sur la maturité professionnelle fédérale Ordonnance sur la maturité professionnelle fédérale (OMPr) 412.103.1 du 24 juin 2009 (Etat le 1 er octobre 2013) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 25, al. 5, de la loi fédérale du 13 décembre 2002 sur

Plus en détail

Guide de l étudiant en mobilité stage

Guide de l étudiant en mobilité stage Guide de l étudiant en stage Partir en stage à l étranger est une expérience extraordinaire : vous rencontrerez de nombreuses personnes différentes, vous découvrirez des nouveaux modes de pensées, une

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION QSE_DOC_015 V4.0 RÈGLEMENT DE CERTIFICATION Systèmes de management Tél. : 01 41 98 09 49 - Fax : 01 41 98 09 48 certification@socotec.com Sommaire Introduction 1. Déroulé d une prestation de certification

Plus en détail

Règlement sur les conditions et modalités de délivrance des permis de l Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec

Règlement sur les conditions et modalités de délivrance des permis de l Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec Règlement sur les conditions et modalités de délivrance des permis de l Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec Code des professions (chapitre C-26, a. 93, par. c.1 et a. 94,

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

Arrêté royal du 29 janvier 1998 portant approbation du règlement de stage de l Institut professionnel des comptables

Arrêté royal du 29 janvier 1998 portant approbation du règlement de stage de l Institut professionnel des comptables Arrêté royal du 29 janvier 1998 portant approbation du règlement de stage de l Institut professionnel des comptables Source : Arrêté royal du 29 janvier 1998 portant approbation du règlement de stage de

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) 3. Dépôt et date de clôture des candidatures

AVIS DE RECRUTEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) 3. Dépôt et date de clôture des candidatures UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) AVIS DE RECRUTEMENT N 008/2013/DSAF/DRH La Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) ayant son siège à Ouagadougou, Burkina

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

Aucun plan ne peut être considéré comme achevé avant d avoir été mis à l essai.

Aucun plan ne peut être considéré comme achevé avant d avoir été mis à l essai. Lignes directrices sur les mises à l essai 1 Les lignes directrices sur la mise à l essai des plans de continuité d activité (PCA) présentées ci-après ont été établies par le sous-comité des plans d'urgence

Plus en détail

Programme TAEHIL. Formation contractualisée pour l emploi

Programme TAEHIL. Formation contractualisée pour l emploi Programme TAEHIL Deux Mesures concrètes pour le programme TAEHIL Formation contractualisée pour l emploi Formation qualifiante ou de reconversion Objectif FCE: Formation contractualisée pour l emploi La

Plus en détail

ROLE RESPONSABILITE TACHES COMPETENCES REQUISES

ROLE RESPONSABILITE TACHES COMPETENCES REQUISES Coordonnateur Assurer la coordination générale du STC et garantir un déroulement efficace des tâches prévues pour assister l AUG Représenter le STC dans les rapports avec l AUG, l AC, l AA, les Etats membres

Plus en détail

La Commune de Plombières recrute un ouvrier qualifié (H/F) contractuel plombier-zingueur-couvreur D2 à temps plein

La Commune de Plombières recrute un ouvrier qualifié (H/F) contractuel plombier-zingueur-couvreur D2 à temps plein La Commune de Plombières recrute un ouvrier qualifié (H/F) contractuel plombier-zingueur-couvreur D2 à temps plein Descriptif de fonction: Mission Dans le cadre d un service public, dans le respect des

Plus en détail

PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté»

PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté» PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté» Ce référentiel s adresse à toutes les actions de formation pouvant être dispensées dans

Plus en détail

Guide d utilisation du journal de stage

Guide d utilisation du journal de stage Guide d utilisation du journal de stage À l intention des candidats à l exercice de la profession Table des matières Présentation du journal de stage 2 Aperçu des étapes à suivre 2 Étape 1 - Commencer

Plus en détail

SYLLABUS DES STAGES BACCALAURÉAT EN COMMUNICATION (JOURNALISME)

SYLLABUS DES STAGES BACCALAURÉAT EN COMMUNICATION (JOURNALISME) SYLLABUS DES STAGES BACCALAURÉAT EN COMMUNICATION (JOURNALISME) EDM1201 : Presse écrite ou Internet I EDM1202 : Presse écrite ou Internet II EDM3201 : Journalisme télévisuel ou radiophonique I EDM3202

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BURUNDI Bujumbura, le / /2015 AVIS DE RECRUTEMENT

REPUBLIQUE DU BURUNDI Bujumbura, le / /2015 AVIS DE RECRUTEMENT REPUBLIQUE DU BURUNDI Bujumbura, le / /2015 MINISTERE DU DEVELOPPEMENT COMMUNAL CABINET DU MINISTRE AVIS DE RECRUTEMENT Dans le but d accomplir ses missions, le Ministère du Développement Communal lance

Plus en détail

DESCRIPTION DU POSTE. Coordinateur/coordinatrice des opérations. Grade 1A ou 1B, cadre de direction. Poste «National plus»

DESCRIPTION DU POSTE. Coordinateur/coordinatrice des opérations. Grade 1A ou 1B, cadre de direction. Poste «National plus» DESCRIPTION DU POSTE Titre du poste Sous les ordres du Responsabilités opérationnelles Site Grade et niveau Salaire mensuel Durée du contrat Coordinateur/coordinatrice des opérations Directeur pays Encadrement

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Recueil d exigences

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Recueil d exigences Recueil d exigences Version 1.1 Page 1/13 Historique des versions Date Version Évolutions du document 17/12/2010 1.01 Première version. 29/02/2012 1.1 Prise en compte de la date de la publication de l

Plus en détail

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Août 2006 Agence internationale de l énergie atomique Département de la coopération technique Rôle et responsabilités

Plus en détail

Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles. Adopté : 17 avril 2007. CATÉGORIE : Ressources humaines. Dernière révision : 25 janvier 2013

Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles. Adopté : 17 avril 2007. CATÉGORIE : Ressources humaines. Dernière révision : 25 janvier 2013 Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles CATÉGORIE : Ressources humaines SURVEILLANCE : juin 2014 Adopté : 17 avril 2007 Dernière révision : 25 janvier 2013 Révisée le : 20 septembre 2013 Le Centre de santé

Plus en détail

OFFRE POUR CONSULTANCE

OFFRE POUR CONSULTANCE 1 3, Rue du Marché, B.P.1490 Bujumbura- Burundi, Tél. (257) 22 301300 / 301302 OFFRE POUR CONSULTANCE Recrutement d un(e) Consultant(e) national pour le poste d appui au programme «Droits des Femmes, Leadership

Plus en détail

REFERENTIEL D AGREMENT DES CENTRES DE FORMATION

REFERENTIEL D AGREMENT DES CENTRES DE FORMATION REFERENTIEL D AGREMENT DES CENTRES DE FORMATION DPMC- ADM- SPO Page - 1-16/07/2009 Généralités Le DPMC est l organisme désigné par la CPNE, en charge du contrôle des compétences pour la délivrance du CQP

Plus en détail

SEJOURS LINGUISTIQUES ADULTES NOTRE ACTE D'ENGAGEMENT EN 10 ACTIONS

SEJOURS LINGUISTIQUES ADULTES NOTRE ACTE D'ENGAGEMENT EN 10 ACTIONS 1 SEJOURS LINGUISTIQUES ADULTES NOTRE ACTE D'ENGAGEMENT EN 10 ACTIONS PREAMBULE Tous les organisateurs de séjours linguistiques adultes agréés par l sont impliqués de longue date dans une démarche qualité

Plus en détail

PROCÉDURE DE DÉCLARATION DES ACCIDENTS, DES INCIDENTS ET DES SITUATIONS DANGEREUSES EN MILIEU DE TRAVAIL Novembre 2013

PROCÉDURE DE DÉCLARATION DES ACCIDENTS, DES INCIDENTS ET DES SITUATIONS DANGEREUSES EN MILIEU DE TRAVAIL Novembre 2013 1. Identification Titre : Procédure de déclaration des accidents, des incidents et des situations dangereuses en milieu de travail. Ce document s adresse : aux membres du personnel enseignant et non enseignant

Plus en détail

Examen de RECRUTEMENT AIDE-SOIGNANT(e) CPAS de HANNUT

Examen de RECRUTEMENT AIDE-SOIGNANT(e) CPAS de HANNUT Examen de RECRUTEMENT AIDE-SOIGNANT(e) CPAS de HANNUT Conditions générales - Être belge ou citoyen (ne) de l Union Européenne ; - Avoir une connaissance de la langue française jugée suffisante au regard

Plus en détail

Date de réception du dossier : Nom : Prénom : Cursus visé :

Date de réception du dossier : Nom : Prénom : Cursus visé : Date de réception du dossier : Nom : Prénom : Cursus visé : J atteste sur l honneur ne pas avoir déposé de demande de valorisation des acquis de l expérience personnelle et professionnelle relative au

Plus en détail

ERASMUS+ 2014-2020. ACTION CLE 1: Mobilité des individus à des fins d éducation et de formation. 12 février 2015 UM5 Rabat

ERASMUS+ 2014-2020. ACTION CLE 1: Mobilité des individus à des fins d éducation et de formation. 12 février 2015 UM5 Rabat ERASMUS+ 2014-2020 ACTION CLE 1: Mobilité des individus à des fins d éducation et de formation 12 février 2015 UM5 Rabat INTRODUCTION Le programme Erasmus + soutient les EES afin de réaliser des projets

Plus en détail

POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES Présentée au conseil d administration le 29 novembre 2007 PRODUCTION Monsieur Stanley Smith Service des ressources humaines AUTRES COLLABORATEURS Comité de

Plus en détail

1. Introduction. Description du programme de maîtrise en administration

1. Introduction. Description du programme de maîtrise en administration Re sume de l e valuation pe riodique de la maı trise en administration: concentrations en finance, en intervention et changement organisationnel, en gestion du commerce e lectronique et en marketing Description

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré La Société du Paysage de Grand- Pré Demande de propositions (DP) 13-1415 Services de recrutement d un ou d une cadre de direction Page 1 de 8 Page 2 de 8 Demande de propositions pour des services de recrutement

Plus en détail

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général Secrétariat général Le texte que vous consultez est une codification administrative des Politiques de l'uqam. Leur version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration

Plus en détail

Admission de stagiaires internationaux

Admission de stagiaires internationaux Admission de stagiaires internationaux Dossier de candidature à l Institut national du patrimoine Département des restaurateurs Nom Prénom Spécialité demandée Dates souhaitées du stage Université d origine

Plus en détail

GESTION DES PLACEMENTS TRANSNATIONAUX. Fonctions du stagiaire. Instructions 10/09/99

GESTION DES PLACEMENTS TRANSNATIONAUX. Fonctions du stagiaire. Instructions 10/09/99 Projet Pilote PEGASE Page 1 / 12 SOMMAIRE 1/ Objet 2/ But de l instruction 3/ Intérêts d un stage européen pour le stagiaire 4/ Documents de référence 5/ Documents opérationnels 6/ Description des fonctions

Plus en détail

PROCEDURE D ACCUEIL. 1 Introduction

PROCEDURE D ACCUEIL. 1 Introduction PROCEDURE D ACCUEIL 1 Introduction Le processus d accueil d un nouvel arrivant est un processus clé du département des ressources humaines et qui malheureusement est souvent sous-estimé par ce dernier.

Plus en détail

Guide de l employeur

Guide de l employeur L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES un partenariat entre les employeurs et le Cégep Guide de l employeur Planifiez votre relève, embauchez un stagiaire! Guide de l employeur Service de recherche et de développement

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GENÈVE, 2005 MÉMORANDUM SUR L OBLIGATION DE SOUMETTRE LES CONVENTIONS 1 ET RECOMMANDATIONS AUX AUTORITÉS COMPÉTENTES

BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GENÈVE, 2005 MÉMORANDUM SUR L OBLIGATION DE SOUMETTRE LES CONVENTIONS 1 ET RECOMMANDATIONS AUX AUTORITÉS COMPÉTENTES BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GENÈVE, 2005 MÉMORANDUM SUR L OBLIGATION DE SOUMETTRE LES CONVENTIONS 1 ET RECOMMANDATIONS AUX AUTORITÉS COMPÉTENTES Article 19 de la Constitution de l Organisation internationale

Plus en détail

Date de réception du dossier : Nom : Prénom : Cursus visé :

Date de réception du dossier : Nom : Prénom : Cursus visé : Date de réception du dossier : Nom : Prénom : Cursus visé : J atteste sur l honneur ne pas avoir déposé de demande de valorisation des acquis de l expérience personnelle et professionnelle visant un même

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTE N AFCHPR/11/2012 CHEF DE DIVISION DES FINANCES ET DE L ADMINISTRATION (P5)

AVIS DE VACANCE DE POSTE N AFCHPR/11/2012 CHEF DE DIVISION DES FINANCES ET DE L ADMINISTRATION (P5) AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA AFRICAN COURT ON HUMAN AND PEOPLES RIGHTS COUR AFRICAINE DES DROITS DE L HOMME ET DES PEUPLES P.O Box 6274 Arusha, Tanzania, Tel: +255 732 979506/9; Fax: +255

Plus en détail

RECUEIL DES POLITIQUES EED01-DA ÉDUCATION DE L ENFANCE EN DIFFICULTÉ Protocole de collaboration pour la prestation de services auprès des élèves

RECUEIL DES POLITIQUES EED01-DA ÉDUCATION DE L ENFANCE EN DIFFICULTÉ Protocole de collaboration pour la prestation de services auprès des élèves RÉSOLUTION : 245-10 Date d adoption : 23 novembre 2010 En vigueur : 23 novembre 2010 À réviser avant : Directives administratives et date d entrée en vigueur : EED-DA1 23 novembre 2010 RECUEIL DES POLITIQUES

Plus en détail

DEMANDE AU TITRE DU PROCESSUS D ENTENTE À TERME FIXE (Écrire en lettres moulées si vous remplissez le formulaire sur papier)

DEMANDE AU TITRE DU PROCESSUS D ENTENTE À TERME FIXE (Écrire en lettres moulées si vous remplissez le formulaire sur papier) DEMANDE AU TITRE DU PROCESSUS D ENTENTE À TERME FIXE (Écrire en lettres moulées si vous remplissez le formulaire sur papier) PARTIE I DEMANDE EN RÉPONSE À L AVIS DE POSSIBILITÉ D ENTENTE À TERME FIXE SUIVANT

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2007 LILS POUR DÉCISION

Conseil d administration Genève, novembre 2007 LILS POUR DÉCISION BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.300/LILS/9 300 e session Conseil d administration Genève, novembre 2007 Commission des questions juridiques et des normes internationales du travail LILS POUR DÉCISION

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU/DE LA DIRECTEUR/TRICE DE CRÈCHE Préambule :

CAHIER DES CHARGES DU/DE LA DIRECTEUR/TRICE DE CRÈCHE Préambule : CAHIER DES CHARGES DU/DE LA DIRECTEUR/TRICE DE CRÈCHE Préambule : La crèche de la Cigogne, en tant qu institution pour la petite enfance, poursuit les objectifs suivants : Participer, en partenariat avec

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») 1. Généralités CHARTE DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité la gouvernance

Plus en détail

NOM :... PRENOM :... Date de naissance : JJ/MM/AAAA :.../.../... Nationalité :..

NOM :... PRENOM :... Date de naissance : JJ/MM/AAAA :.../.../... Nationalité :.. ANNEXE 4 RAPPORT DÉTAILLÉ PRÉSENTÉ PAR L ÉTUDIANT À L ÉTABLISSEMENT 2009-2010 Stage en entreprise Erasmus Remarque à l attention de l étudiant : le présent rapport destiné à relater votre expérience fournira

Plus en détail

Termes de références pour l évaluation de la contribution des ressources naturelles à la résilience des communautés et à l économie locale de la

Termes de références pour l évaluation de la contribution des ressources naturelles à la résilience des communautés et à l économie locale de la Termes de références pour l évaluation de la contribution des ressources naturelles à la résilience des communautés et à l économie locale de la commune de Dissin, au Burkina Faso Juin 2015 I. TERMES DE

Plus en détail

1. mediarte.be, Avenue des Gloires Nationales 20, 1083 Bruxelles,

1. mediarte.be, Avenue des Gloires Nationales 20, 1083 Bruxelles, Convention de stage Entre les soussignés 1. mediarte.be, Avenue des Gloires Nationales 20, 1083 Bruxelles, représenté légalement par monsieur Jan Vermoesen, agissant en qualité de directeur, faisant élection

Plus en détail

Appel à projets. Numérique éducatif DOSSIER DE CANDIDATURE. Création d un Cours en ligne ouvert et massif (CLOM, en anglais MOOC)

Appel à projets. Numérique éducatif DOSSIER DE CANDIDATURE. Création d un Cours en ligne ouvert et massif (CLOM, en anglais MOOC) Appel à projets Numérique éducatif 2014 2015 DOSSIER DE CANDIDATURE Création d un Cours en ligne ouvert et massif (CLOM, en anglais MOOC) 1. CONTEXTE Les cours en ligne ouverts et massifs (CLOMs, en anglais

Plus en détail

Guide du tuteur en entreprise

Guide du tuteur en entreprise Baccalauréat professionnel Guide du tuteur en entreprise LYCEE LA MENNAIS 2 rue Général Dubreton (site général-technologique) 3 rue de Guibourg (site professionnel) 56801 PLOËRMEL CEDEX Site professionnel

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale du 8 décembre 2004 71100 Assistante du commerce de détail/ Assistant du commerce de détail Detailhandelsassistentin/Detailhandelsassistent Assistente

Plus en détail

GUIDE DU STAGE D EXPÉRIENCE PRATIQUE 2012

GUIDE DU STAGE D EXPÉRIENCE PRATIQUE 2012 2012 PRÉAMBULE Cette version 2012 du Guide du stage d expérience pratique vise non seulement à fournir toutes les informations dont un candidat a besoin afin de remplir avec succès les exigences relatives

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

Politique pour l apprentissage en milieu communautaire

Politique pour l apprentissage en milieu communautaire Education Éducation 1. Énoncé de politique L apprentissage en milieu communautaire permet aux élèves de faire des stages auprès d organismes d accueil ou d employeurs en milieu communautaire afin d explorer

Plus en détail

CONTRAT D ETUDES. Domaine d études, Code 3. Département Composante. Code pays 4 Personne de contact E-mail/téléphone. Département Composante

CONTRAT D ETUDES. Domaine d études, Code 3. Département Composante. Code pays 4 Personne de contact E-mail/téléphone. Département Composante CONTRAT D ETUDES L étudiant Nom (s) Prénom (s) Date de naissance Nationalité 1 Sexe [M/F] Année académique 20../20.. Cycle d études 2 Téléphone Domaine d études, Code 3 E-mail L établissement d envoi Nom

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PORRENTRUY. Description de poste

MUNICIPALITE DE PORRENTRUY. Description de poste Page 1 / 5 Description de poste 1. Indentification Intitulé de la fonction : Classification de la fonction : assistant-e administratif-ve Fonction de référence : 02- employé-e CFC Classes : 2 à 4 Titulaire

Plus en détail

GUIDE DE L ÉTUDIANTE OU DE L ÉTUDIANT ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES

GUIDE DE L ÉTUDIANTE OU DE L ÉTUDIANT ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES GUIDE DE L ÉTUDIANTE OU DE L ÉTUDIANT ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES Une stratégie éducative L alternance travail-études (ATE) est une stratégie éducative comportant des sessions où

Plus en détail

PROGRAMMES MONDIAUX ENTRAÎNEURS BOURSES OLYMPIQUES POUR ENTRAÎNEURS

PROGRAMMES MONDIAUX ENTRAÎNEURS BOURSES OLYMPIQUES POUR ENTRAÎNEURS PROGRAMMES MONDIAUX ENTRAÎNEURS BOURSES OLYMPIQUES POUR ENTRAÎNEURS Solidarité Olympique Programmes mondiaux 2013 2016 BOURSES OLYMPIQUES POUR ENTRAÎNEURS OBJECTIF L objectif de ce programme est de permettre

Plus en détail

OFFICE DE L HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR

OFFICE DE L HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR OFFICE DE L HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR (MARQUES, DESSINS ET MODÈLES) Le président DECISION N ADM-04-10 REV DU PRESIDENT DE L OFFICE du 29 mars 2012 relative au télétravail LE PRESIDENT DE L

Plus en détail

Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains par Saint-Marin

Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains par Saint-Marin Comité des Parties de la Convention du Conseil de l'europe sur la lutte contre la traite des êtres humains Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la

Plus en détail

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats Section 9 Établissement de rapports et communication des résultats 135 Établissement de rapports et communication des résultats Distribuer rapidement les résultats aux parties prenantes. Choisir le moyen

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Comité d audit 1.1 Membres et quorom Au moins quatre administrateurs, qui seront tous indépendants. Tous les membres du comité d audit doivent posséder des compétences financières

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/MP.PP/2005/2/Add.4 8 juin 2005 Original: ANGLAIS, FRANÇAIS, RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Réunion des Parties à la Convention

Plus en détail

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration 14

Plus en détail

MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES MISE EN DIFFUSION GENERALE

MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES MISE EN DIFFUSION GENERALE MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES Approuvé par le Comité des Affaires Fiscales de l OCDE le 23 janvier 2006 MISE EN DIFFUSION GENERALE

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTES

AVIS DE VACANCE DE POSTES Communauté Economique des Etats de l Afrique Centrale ECOFAC V CEEAC -------------------- Programme Ecosystèmes Fragilisés d Afrique Centrale (ECOFAC V) -------------------------- Composante FLEGT Union

Plus en détail

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS Dernière modification en vigueur le 1 er mars 2014 Ce document a valeur officielle chapitre V-1.1, r. 7.1 RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS A.M.

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Nom : Date : GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Compétence 1 : Bâtir et maintenir une image de soi positive Niveau trois : Développer des habiletés afin de maintenir une image de soi positive

Plus en détail

La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne

La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne L intitulé «formation», qui peut être affiché dans un document publicitaire, n est pas suffisant pour garantir son financement

Plus en détail

Poste à temps plein permanent Selon l échelle salariale de la CDRHPNQ en vigueur

Poste à temps plein permanent Selon l échelle salariale de la CDRHPNQ en vigueur AFFICHAGE DE POSTE 2 e affichage Titre du poste : Département : Gestionnaire : Lieu de travail : Catégorie : Salaire : Employés sous gestion : Priorité d embauche : Directeur des Services de soutien Services

Plus en détail

Il peut mettre en œuvre lui-même des mesures préventives. Art. 3 b) Etablissement de directives et recommandations

Il peut mettre en œuvre lui-même des mesures préventives. Art. 3 b) Etablissement de directives et recommandations 460. Règlement du 0 décembre 0 sur le sport (RSport) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du 6 juin 00 sur le sport (LSport) ; Sur la proposition de la Direction de l instruction publique,

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME

SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME Pour obtenir des renseignements, veuillez communiquer avec : Service de l assurance

Plus en détail

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE Le comité de gouvernance et d éthique («comité») est un comité du conseil d administration de Groupe SNC-Lavalin inc. («Société») qui aide le conseil

Plus en détail

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION AIDE

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

Politique d encadrement des voyages de groupe et des délégations organisés à l intention des étudiants du Collège

Politique d encadrement des voyages de groupe et des délégations organisés à l intention des étudiants du Collège Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1362-00-10 Nombre de pages : 6 Politique d encadrement des voyages de groupe et des délégations organisés à l intention des étudiants du Collège Adoptée par le Conseil

Plus en détail

REGLEMENT GENERAL DES STAGES DE 2 e MASTER ET DES TRAVAUX DE FIN D ETUDES

REGLEMENT GENERAL DES STAGES DE 2 e MASTER ET DES TRAVAUX DE FIN D ETUDES COMMUNAUTE FRANÇAISE DE BELGIQUE Haute Ecole Paul-Henri SPAAK INSTITUT SUPERIEUR INDUSTRIEL DE BRUXELLES Enseignement supérieur de type long et de niveau universitaire CONSEIL DE CATEGORIE ISIB-CC-DR-04,

Plus en détail

BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION : ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE FORMATION

BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION : ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE FORMATION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION BACHELIER

Plus en détail

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE Le programme de centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI), mis en place par l'ompi, permet aux innovateurs

Plus en détail

TITRE DE LA FONCTION. L Infirmier(e) en Chef peut confier à un infirmier une ou plusieurs tâches ou missions qui lui sont assignées.

TITRE DE LA FONCTION. L Infirmier(e) en Chef peut confier à un infirmier une ou plusieurs tâches ou missions qui lui sont assignées. DESCRIPTION DE FONCTION CHPLT Sect. Contr. : SOI Année : 2010 N Fonction : 018 Version : 1 TITRE DE LA FONCTION INFIRMIER EN CHEF (H/F) 1. La fonction de l infirmier en Chef L Infirmier en Chef est responsable

Plus en détail