Communication technique & Matériaux et Fabrication La représentation des produits industriels

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Communication technique & Matériaux et Fabrication La représentation des produits industriels"

Transcription

1 Communication technique & Matériaux et Fabrication La représentation des produits industriels I Généralités II Quelques outils de représentation II 1 Le schéma cinématique minimal II 2 Le dessin d ensemble III Règles de représentation du dessin technique III 1 Généralités III 2 Principe de représentation plane d un solide III 3 Vues particulières III 4 Les coupes III 5 Les sections III 6 les filetages et les taraudages

2 I Généralités 2 Les documents liés à un produit industriel sont nombreux et diffèrent par : le destinataire (client, sous traitant, vendeur ) La forme : graphique, texte, normalisé ou non La nature de l information à transmettre

3 II 1 Le schéma cinématique minimal 3 Le schéma cinématique minimal est un outil : D avant projet. Normalisé NF EN Qui met en évidence les classes d équivalence cinématiques (groupes de solides en liaison complète). Qui met en évidence les mouvements relatifs. Qui permet le paramétrage pour les calculs de mécanique générale.

4 II 2 Le dessin d ensemble 4 Le dessin d ensemble permet : La représentation normalisée des solutions constructives utilisées pour un mécanisme ou une structure De comprendre le fonctionnement détaillé De repérer les surfaces fonctionnelles des pièces D établir la cotation fonctionnelle De visualiser l encombrement, les positions extrêmes Les pièces constituant l ensemble (repères + nomenclature)

5 II 2 Le dessin d ensemble 5

6 III 1 Généralités 6 Buts : Permettre la définition d un mécanisme ( composants et agencement de ces composants ) dessin d ensemble Définir les formes, les dimensions, la matière de chaque composant afin de permettre sa réalisation et son contrôle dessin de définition Moyens : Le Dessin Technique est un «langage» constitué d un ensemble de traits, de symboles et d indications écrites et chiffrées. fin d éviter toute erreur de «lecture» ce langage a été codifié sous forme de Normes et constitue ainsi un moyen de communication technique international.

7 III 1 Généralités 7 Ces normes définissent : - les principes de représentation - les éléments graphiques utilisés ( traits, écritures, symboles ) - les formats des documents - les indications portées sur ces documents Éléments graphiques : - traits de différentes natures ( continu, interrompu court/long, mixte ) et de différentes largeurs ( fort, fin ) ( ) - écritures ( forme des caractères et hauteurs normalisées ) - symboles (,, L, ) Formats des documents : - désignation : 0, 1, 2, 3, 4 - dimensions : 1188x840, 840x594, 594x420, 420x297, 297x210 Identifications : - cartouche ( zone d identification placée en bas et à droite du format) - nomenclature ( liste des éléments constituant l ensemble mécanique faisant l objet du dessin )

8 III 2 Principe de représentation plane d un solide 8 1- Projection orthogonale : Le principe de représentation plane dite «des projections» est basée sur la notion mathématique de projection orthogonale z m1 m2 M y x m3 Tout point M de l espace peut être défini par ses trois projections ( m1, m2,m3 ) sur les plans du repère de référence.

9 III 2 Principe de représentation plane d un solide 9 Par extension on peut projeter l ensemble des points d un solide sur un plan orthogonal à la direction de projection. Observateur Solide Plan de projection Le «nuage» des points projetés est limité par une ligne appelée contour. Ce contour est représenté par un trait continu fort. Remarque : cette disposition de projection du solide sur un plan situé en arrière, par rapport à l observateur, se matérialise dans le cartouche par le symbole ci-dessous.

10 III 2 Principe de représentation plane d un solide 10 Toute ligne d intersection de surfaces, visible par l observateur se traduit sur la projection par une «arête vue» représentée par un trait continu fort. Toute ligne d intersection de surfaces, non visible par l observateur se traduit sur la projection par une «arête cachée» représentée par un trait interrompu court fin.

11 III 2 Principe de représentation plane d un solide 11

12 III 2 Principe de représentation plane d un solide 12 Cas particulier des surfaces de révolution : Par convention, un trait mixte fin «matérialisera» l axe d une surface ou portion de surface de révolution

13 III 2 Principe de représentation plane d un solide Cube de projection : La projection sur un seul plan est insuffisante pour définir complètement un volume. On généralise la méthode en projetant le solide sur les six faces d un cube.

14 III 2 Principe de représentation plane d un solide 14 Pour obtenir une représentation plane on rabat, par rotation autour des arêtes, les faces du cube sur le plan de la face BCD. E F E B E F E B H H G C E F E F H H G C E Vue de dessous B F E H G Vue de droite Vue de face Vue de gauche Vue arrière H D C G H Vue de dessus H G

15 III 2 Principe de représentation plane d un solide 15 nalyse des six projections obtenues b c a b c a

16 III 2 Principe de représentation plane d un solide 16 Bilan des propriétés géométriques des six projections : - les contours des vues «droite/gauche», «dessus/dessous», «face/arrière» sont symétriques. - hormis la nature des traits, l ensemble des projections de ces mêmes vues sont symétriques. - correspondance horizontale entre les «informations» des vues de droite, face, gauche. - correspondance verticale entre les «informations» des vues de dessous, face, dessus. - correspondance via la «droite à 45» entre les «informations» des vues de dessus/droite/dessous/gauche. En conséquence, seules trois des six projections sont nécessaires à la représentation plane d un solide. Si l on exclut la vue arrière (dont l interprétation est difficile) il subsiste quatre choix possibles : - face, droite, dessus - face, gauche, dessus - face, droite, dessous - face, gauche, dessous

17 III 2 Principe de représentation plane d un solide 17

18 III 2 Principe de représentation plane d un solide 18

19 III 2 Principe de représentation plane d un solide 19

20 III 2 Principe de représentation plane d un solide 20

21 III 3 Vues particulières 21 fin de faciliter ou de simplifier certaines représentations, on utilise des vues particulières telles que : - Vue interrompue - Vue oblique

22 - Demi-vue III 3 Vues particulières 22

23 III 4 Les coupes 23 fin de faciliter la «lecture» des formes intérieures des solides creux on utilise une vue particulière appelée coupe. 1- Principe définir la position du plan de coupe. (plan // au plan de projection et traversant le solide) supposer enlevée la partie du solide comprise entre l observateur et le plan de coupe projeter la partie restante distinguer les parties de matière coupées ( mise en place de hachures )

24 III 4 Les coupes 24 -

25 III 4 Les coupes Les hachures Elles sont constituées par un motif régulier en traits fins, inclinés à +/- 45 par rapport aux lignes principales du contour. ( les inclinaisons à +/- 30 et +/- 60 sont acceptées ) Dans un dessin d ensemble, on peut différencier les familles de matériaux en adoptant des motifs de hachures particuliers. Fer et alliages luminium et alliages Cuivre et alliages Mat. plastiques et isolants

26 III 4 Les coupes 26 Règles pratiques : L échelle du motif de hachure doit être adaptée au domaine hachuré Un contour de très faible largeur sera rempli Dans le cas d une grande surface on limite la partie hachurée à la bordure du contour. Les différentes zones d une même pièce sont hachurées du même motif. (y compris sur des vues différentes ) Dans un dessin d ensemble, chaque pièce en coupe est affectée d un motif de hachure propre. Les pièces «pleines», telles que arbre, vis, boulon, clavette, coupées selon leur plus grande dimension ne sont pas représentées en coupe. Une nervure traversée par un plan de coupe parallèle à sa grande face n est pas coupée.

27 III 4 Les coupes 27 - B B B-B

28 III 4 Les coupes Coupes particulières Demi-coupe - Coupe brisée à plans //

29 III 4 Les coupes 29 Coupe brisée à plans sécants - Coupe locale ou partielle

30 III 5 Les sections 30 La section est utilisée pour définir la forme transversale des solides cylindriques ou prismatiques. Cette coupe particulière est limitée à la représentation de la partie du solide située dans le plan de section. On distingue deux types de section : La section sortie B C B C - B-B C-C La section rabattue

31 III 6 les filetages et les taraudages 31 Filetage vu M 16 Taraudage Taraudage M 16 M 16

32 III 6 les filetages et les taraudages 32 Taraudage en coupe Filetage+taraudage en coupe

L.T.Mohammedia CHAINE D ENERGIE - DESSIN TECHNIQUE S.CHARI

L.T.Mohammedia CHAINE D ENERGIE - DESSIN TECHNIQUE S.CHARI I. Introduction Pourquoi le dessin technique? Le Dessin Technique est une façon de représenter des pièces réelles (donc en 3 dimensions) sur une feuille de papier (donc en 2 dimensions) que l on appelle

Plus en détail

Dessin industriel 1 ère année. Delphine GERBAUD Stéphanie TAILLADE Sébastien VINCENT

Dessin industriel 1 ère année. Delphine GERBAUD Stéphanie TAILLADE Sébastien VINCENT Dessin industriel 1 ère année Delphine GERBAUD Stéphanie TAILLADE Sébastien VINCENT Les techniques graphiques à l IUT DESSIN INDUSTRIEL (DI) 2 h Cours 10 h TP 1 partiel DAO : dessin assisté par ordinateur

Plus en détail

Proposé par MADAK Page 20/29

Proposé par MADAK Page 20/29 VII. LE DESSIN TECHNIQUE 1 ) DEFINITION : Le dessin technique est le moyen d epression universel de tous les techniciens. C est un LANGAGE CONVENTIONNEL soumis à de nombreuses NORMES afin d éviter toutes

Plus en détail

Classe de problèmes-cao : Concevoir, analyser, résoudre et communiquer à l aide de la CAO

Classe de problèmes-cao : Concevoir, analyser, résoudre et communiquer à l aide de la CAO Classe de problèmes-cao : Concevoir, analyser, résoudre et communiquer à l aide de la CAO Compétence ingénieur : Concevoir une pièce en 3D à partir d un plan 2D LYCÉE CARNOT (DIJON), 2015-2016 Germain

Plus en détail

Mémento du dessinateur. Nom Classe Numéro

Mémento du dessinateur. Nom Classe Numéro Normes NF E 04-502/503 ISO 5457/7200 CADRE - CARTOUCHE ET NOMENCLATURE 10 50 50 101010 Echelle : Format : TITRE Numéro - Le cadre, tracé à 10 mm du bord de la feuille permet de vérifier l'intégralité du

Plus en détail

CONCEPTION ET PROCEDES DE FABRICATION

CONCEPTION ET PROCEDES DE FABRICATION Dessin technique 1 CONCEPTION ET PROCEDES DE FABRICATION OBJECTIFS DU MODULE Dans la première partie qui traite la conception I et éléments de machines, l étudiant doit être capable à la fin du cours de

Plus en détail

DESSIN TECHNIQUE ET CROQUIS

DESSIN TECHNIQUE ET CROQUIS 1 DESSIN TECHNIQUE ET CROQUIS I.N.B.T.P. - KINSHASA RDCongo - A.A. 2014/2015 www.inbtpmanlio.altervista.org/2014-2015.html DESSIN TECHNIQUE ET CROQUIS MANLIO MICHIELETTO Prof. Arch. Manlio Michieletto

Plus en détail

Le dessin technique. Le dessin technique doit être compris par tous. Pour cela, il doit y quelques règles de présentation.

Le dessin technique. Le dessin technique doit être compris par tous. Pour cela, il doit y quelques règles de présentation. 1/5 Le dessin technique ou dessin industriel est un élément essentiel de la communication technique. Il s agit d un ensemble de conventions de représentation des objets qui assurent que l objet produit

Plus en détail

I. CONVENTIONS DU DESSIN TECHNIQUE

I. CONVENTIONS DU DESSIN TECHNIQUE I.1. Le dessin technique : Définition : I. CONVENTIONS DU DESSIN TECHNIQUE Le dessin technique est un outil d expression graphique et de communication technique. Au cours de son évolution, l homme a rapidement

Plus en détail

Hocine KEBIR Maître de Conférences à l UTC Poste : 7927 Hocine.kebir@utc.fr

Hocine KEBIR Maître de Conférences à l UTC Poste : 7927 Hocine.kebir@utc.fr Éléments de dessin technique (TN01 : Automne 2009) Sections et coupes Hocine KEBIR Maître de Conférences à l UTC Poste : 7927 Hocine.kebir@utc.fr 1 Introduction 2 Introduction Les sections et coupes permettent

Plus en détail

Le Dessin Technique.

Le Dessin Technique. Jardin-Nicolas Hervé cours 1 / 9. Modélisation et représentation d un objet technique. La modélisation et la représentation d un objet sont deux formes de langage permettant de définir complètement la

Plus en détail

Salle de technologie

Salle de technologie Prénom : Nom : Classe : Date : Salle de technologie Séquence Le dessin technique Définition du dessin technique : Le dessin technique est un ensemble de règles pour représenter des objets ; ces règles

Plus en détail

Le plombier chauffagiste a aussi besoin de cette représentation pour savoir ce qu il y a à l intérieur de la maison au niveau des hauteurs.

Le plombier chauffagiste a aussi besoin de cette représentation pour savoir ce qu il y a à l intérieur de la maison au niveau des hauteurs. Les informations du plan Vous connaissez trois types de représentation d un pavillon : 1 : La perspective 2 : Les façades (page 2 ) 3 : La vue en plan (page 3) Observer attentivement la vue de la page

Plus en détail

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N 19 SECTEUR : GENIE MECANIQUE SPECIALITE : TFM NIVEAU : TECHNICIEN

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N 19 SECTEUR : GENIE MECANIQUE SPECIALITE : TFM NIVEAU : TECHNICIEN OFPPT ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N 19 REPRESENTATION

Plus en détail

L'HORLOGE DE BUREAU. Sommaire 2. Cliquer sur une ligne de la table ci-dessous pour aller à l'article correspondant et sur. Repérer sur des vues 15

L'HORLOGE DE BUREAU. Sommaire 2. Cliquer sur une ligne de la table ci-dessous pour aller à l'article correspondant et sur. Repérer sur des vues 15 Sommaire 2 Cliquer sur une ligne de la table ci-dessous pour aller à l'article correspondant et sur pour Sommaire Sommaire 2 2 Repérer sur des vues 15 LE PLAN D'ENSEMBLE : 15 LE PLAN DE DEFINITION : 15

Plus en détail

INTRODUCTION AU DESSIN TECHNIQUE 1 / 6

INTRODUCTION AU DESSIN TECHNIQUE 1 / 6 Date : Classe 5... NOM : INTRODUCTION AU DESSIN TECHNIQUE 1 / 6 Objectifs : - Identifier les principaux types de dessins technique ; - reconnaître cartouche, nomenclature ; - reconnaître trois principaux

Plus en détail

Le dessin technique. Suivant les besoins, on utilise différentes représentations du réel, mais chacune possède ses règles et conventions.

Le dessin technique. Suivant les besoins, on utilise différentes représentations du réel, mais chacune possède ses règles et conventions. Le dessin technique Cours 1. Les différents dessins techniques : Suivant les besoins, on utilise différentes représentations du réel, mais chacune possède ses règles et conventions....... 2. Disposition

Plus en détail

PROJET Horloge carillon CONTRAT D ACTIVITE N 7 NIVEAU ème Réalisation sur projet Réalisation assistée par ordinateur Analyser le besoin Rédiger le Cahier des Charges Fonctionnel Concevoir le produit Définir

Plus en détail

Comment faire du dessin technique Principe de cette projection Soit un objet technique à projeter.

Comment faire du dessin technique Principe de cette projection Soit un objet technique à projeter. Comment faire du dessin technique Principe de cette projection Soit un objet technique à projeter. Veuillez visionner le document sur la formation en ligne. Corniche : objet technique à dessiner. Plaçons

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

Fusion GS. Montage sur toit en surimposition et en Intégré

Fusion GS. Montage sur toit en surimposition et en Intégré Fusion GS Montage sur toit en surimposition et en Intégré Avant tout montage du capteur Fusion GS veuillez consulter les chapitres suivants disponibles sur la notice du capteur Fusion GS : Mise en Garde

Plus en détail

1STE Sciences Math B 2014/2015. Liaisons des pièces mécaniques. SCIENCES DE L INGENIEUR Manuel de cours. Liaisons et Assemblages

1STE Sciences Math B 2014/2015. Liaisons des pièces mécaniques. SCIENCES DE L INGENIEUR Manuel de cours. Liaisons et Assemblages SCIENCES DE L INGENIEUR Manuel de cours Liaisons des pièces mécaniques 1STE Sciences Math B 2014/2015 glioula.mohamed@gmail.com 1 Représentation des filetages 4.I Vocabulaire 4.II Filetage 4.III Taraudage

Plus en détail

LES LIAISONS COMPLETES

LES LIAISONS COMPLETES ETUDE DES LIAISONS MECANIQUES LES LIAISONS COMPLETES Construction Référence au programme S.T.I Référence au module 2 Etude des liaisons mécaniques. module 6 : Construction des 2-2 Liaisons complètes. liaisons

Plus en détail

CI-4 : Représentation graphique du réel Relation 3D-2D. Nom de l élève : Classe : Date : Matériel ressource : Documents ressources :

CI-4 : Représentation graphique du réel Relation 3D-2D. Nom de l élève : Classe : Date : Matériel ressource : Documents ressources : Nom de l élève : Classe : Date : Matériel ressource : Documents ressources : Perforatrice électrique Pièce Guide poinçon gauche Ordinateur avec modeleur 3D Fichier «guide poincon eleve.sldprt» Compétences

Plus en détail

LES COUPES VERTICALES

LES COUPES VERTICALES LES COUPES VERTICALES 1- GENERALITES : La coupe verticale est effectuée sur la totalité de la construction. Elle peut être droite ou brisée à plans parallèles. Le repérage de la coupe doit figurer sur

Plus en détail

Guide du Dessin Industriel Fiche n 120

Guide du Dessin Industriel Fiche n 120 Guide du Dessin Industriel Fiche n 120 Le dessin industriel est un moyen d expression et un outil de communication transversal et universel aux ingénieurs et techniciens. Il s appuie sur un ensemble de

Plus en détail

OFPPT RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES LECTURE DE PLANS ET DE SCHEMAS ELECTRIQUES MODULE N :3 ROYAUME DU MAROC SECTEUR : GÉNIE ÉLECTRIQUE

OFPPT RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES LECTURE DE PLANS ET DE SCHEMAS ELECTRIQUES MODULE N :3 ROYAUME DU MAROC SECTEUR : GÉNIE ÉLECTRIQUE ROYAUME DU MAROC OFPPT Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N :3 LECTURE

Plus en détail

L ANALYSE TECHNOLOGIQUE ET LES LANGAGES GRAPHIQUES AU PRIMAIRE

L ANALYSE TECHNOLOGIQUE ET LES LANGAGES GRAPHIQUES AU PRIMAIRE L ANALYSE TECHNOLOGIQUE ET LES LANGAGES GRAPHIQUES AU PRIMAIRE Ce document s adresse à des adultes. Bien qu il mette en relief les savoirs essentiels du programme, on y dépasse les attentes de fin de cycle

Plus en détail

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES INTERPRETATION DE SCHÉMAS, DE PLANS ET DE DEVIS MODULE N :02 SECTEUR :

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES INTERPRETATION DE SCHÉMAS, DE PLANS ET DE DEVIS MODULE N :02 SECTEUR : OFPPT ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N :02 INTERPRETATION

Plus en détail

Mécanisme d essuie glace Bosch

Mécanisme d essuie glace Bosch 1- Montrer que V ( 3/ 0) 0,5 m/ s 30 mm On mesure sur le document réponses : O mes = 30 mm L échelle est de 1/ 2 donc O reelle = 30 1.4 = 42mm 2π V ( 3/ 0) = O Ω (3/ 0) = 0.042 114 = 0.5 m/ s 60 V ( 3/

Plus en détail

VOITURE DE COURSE Centre d intérêt N 4 Page 4

VOITURE DE COURSE Centre d intérêt N 4 Page 4 VOITURE DE COURSE A 4 Page 4 4 ème LA VOITURE DE COURSE TRAVAIL A FAIRE : Découpez les différentes vues de la voiture et positionnez les correctement par rapport à la vue de face (1). Remarque : pour faire

Plus en détail

T GM B2 DS N 1 : Vérin rotatif 28 Septembre 2005

T GM B2 DS N 1 : Vérin rotatif 28 Septembre 2005 L.P.T.I. Saint Joseph La Joliverie T GM B2 DS N 1 : Vérin rotatif 28 Septembre 2005 Mise en situation PRESENTATION DU MECANISME La sérigraphie est une technique pour le marquage des pièces plastiques.

Plus en détail

Nom : Groupe : Date : 1. Quels sont les deux types de dessins les plus utilisés en technologie?

Nom : Groupe : Date : 1. Quels sont les deux types de dessins les plus utilisés en technologie? Nom : Groupe : Date : Verdict Chapitre 11 1 La communication graphique Pages 336 et 337 1. Quels sont les deux types de dessins les plus utilisés en technologie? Les dessins de fabrication. Les schémas.

Plus en détail

CRABESCAL ESCALIERS DE CHANTIER ET ESCALIERS PUBLICS. www.entrepose-echafaudages.com

CRABESCAL ESCALIERS DE CHANTIER ET ESCALIERS PUBLICS. www.entrepose-echafaudages.com CRABESCAL ESCALIERS DE CHANTIER ET ESCALIERS PUBLICS www.entrepose-echafaudages.com SOMMAIRE Introduction 3 CrabEscal chantier Les avantages produit 4-5 La nomenclature des pièces 6-7 CrabEscal public

Plus en détail

CEGEP DU VIEUX-MONTRÉAL

CEGEP DU VIEUX-MONTRÉAL PLAN DE COURS C.A.O. Avancée Compétence visée : 013C (Exploiter les fonctions spécialisées d un logiciel de dessin assisté par ordinateur) PONDÉRATION: 2-2-2 PROGRAMME : TECHNIQUE DE GÉNIE MÉCANIQUE 241-06

Plus en détail

Hocine KEBIR Maître de Conférences à l UTC Poste : 7927 Hocine.kebir@utc.Fr

Hocine KEBIR Maître de Conférences à l UTC Poste : 7927 Hocine.kebir@utc.Fr Éléments de dessin technique (TN01 : Automne 2009) Modélisation des solides 3D Hocine KEBIR Maître de Conférences à l UTC Poste : 7927 Hocine.kebir@utc.Fr 1 Representation d un objet : Principe 1 2 Le

Plus en détail

Dessin Industriel: Un rappel. GPA 210, Éléments de fabrication mécanique 6. Généralités (2/4) Généralités (1/4) Généralités (4/4) Généralités (3/4)

Dessin Industriel: Un rappel. GPA 210, Éléments de fabrication mécanique 6. Généralités (2/4) Généralités (1/4) Généralités (4/4) Généralités (3/4) GPA210 Éléments de fabrication mécanique Lecture de dessins Normes ISO, ANSI (Rappels) Prof. Roland Maranzana ing., Dr. Dessin Industriel: Un rappel Plan du chapitre Généralités Conventions et normes du

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Recommandations concernant l emploi des vitrages en cloisons amovibles, démontables et mobiles

FICHE TECHNIQUE. Recommandations concernant l emploi des vitrages en cloisons amovibles, démontables et mobiles FICHE TECHNIQUE CSTB CEBTP Bureau VERITAS CETEN APAVE Int. NORISKO Construction SOCOTEC QUALICONSULT SNFA du COPREC N 42 - Indice : B Date : Juin 2011 Nombre de pages : 9 Recommandations concernant l emploi

Plus en détail

Mise en plan sur CATIA

Mise en plan sur CATIA Mise en plan sur CATIA Nous allons apprendre à créer un plan 2D à partir d un dessin 3D. La leçon qui suit est faisable si vous avez déjà dessiné une pièce et un produit. Nous commençons par le cas du

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE Version 0.1 1/8 Semestre 1 A Préparation des travaux 50 périodes selon OrFo Matériel de dessin et supports TOME 2, chap. 2.1.1 à 2.1.4 2 1.2.2 Ecriture technique TOME 2, chap. 2.1.5 C2 2 1.2.2 Cartouche

Plus en détail

Personnalisation des outils Creo et Windchill pour développer des projets

Personnalisation des outils Creo et Windchill pour développer des projets Personnalisation des outils Creo et Windchill pour développer des projets Tout utilisateur d'outils de CAO a besoin de gagner en temps, dans l'élaboration de ses modèles 3D, de ses mises en plan, dans

Plus en détail

CA-PLP Meuleuse de rails: schéma cinématique en vue longitudinale

CA-PLP Meuleuse de rails: schéma cinématique en vue longitudinale CA-PLP Meuleuse de rails: schéma cinématique en vue longitudinale DOSSIER TECHNIQUE 11 6 V2 V3 V1 9 5 8 3 4 MR2 p=3 mm 12 D=25mm 7 M3 rail Bloc d'appui et de serrage (pinces internes) Permet également

Plus en détail

TABLES DES MATIÈRES. page. Chapitre

TABLES DES MATIÈRES. page. Chapitre BUREAU D ETUDES BE1 Chapitre TABLES DES MATIÈRES 1 LES DIFFERENTES REPRESENTATIONS D UN OBJET 1 1.1 La perspective conique 1 1.2 La perspective cavalière 1 1.3 La perspective isométrique 1 1.4 La projection

Plus en détail

REFERENCE MODULE REFERENCE DOCUMENT DATE DE CREATION. TTA-DEI1 Livret dessin cotation 1 17/12/04

REFERENCE MODULE REFERENCE DOCUMENT DATE DE CREATION. TTA-DEI1 Livret dessin cotation 1 17/12/04 COTATION 1 EXECUTION GRAPHIQUE DE LA COTATION Élément d une cote : 50 Valeur de la cote Ligne de cote Extrémité Ligne d attache 20 28 2.75 Disposition des lignes d attache : Point d épure Cotation d un

Plus en détail

le bureau de design du département de génie mécanique Principales commandes sur ProEngineer Version Wildfire 4.0

le bureau de design du département de génie mécanique Principales commandes sur ProEngineer Version Wildfire 4.0 le bureau de design du département de génie mécanique Principales commandes sur ProEngineer Version Wildfire 4.0 Jean-Pierre Marier, professionnel Catherine Tremblay, étudiante de 3 e cycle Jean Ruel,

Plus en détail

ArcelorMittal Construction Benelux. Arval Bardage vertical

ArcelorMittal Construction Benelux. Arval Bardage vertical ArcelorMittal Construction Benelux Arval 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 et 25 26 et 31 33 34 et 35 caissons horizontaux caissons caissons horizontaux caissons kn/m 2 1,21 1,21 1,00

Plus en détail

TP DE DAO SOLID EDGE. I Chargement d une pièce et visualisation dans l espace de celle-ci.

TP DE DAO SOLID EDGE. I Chargement d une pièce et visualisation dans l espace de celle-ci. TP DE DAO SOLID EDGE I Chargement d une pièce et visualisation dans l espace de celle-ci. chargement de Solid Edge : Démarrer, programmes, Solid Edge Origin, Solid Edge Part Chargement d une pièce : Fichier,

Plus en détail

CH1 : Langages de la continuité Limites

CH1 : Langages de la continuité Limites CH : Langages de la continuité Limites I. Continuité- Théorème des valeurs intermédiaires. Définition : Soit f une fonction définie sur un intervalle I de R. Lorsque la courbe représentative de f ne présente

Plus en détail

Enseignement secondaire. MATHE - Mathématiques Programme

Enseignement secondaire. MATHE - Mathématiques Programme Enseignement secondaire Division supérieure MATHE - Mathématiques Programme 2CC_2CD_2MC_2MD Langue véhiculaire: Français Nombre minimal de devoirs par trimestre: 3 I. Compétences à développer au cours

Plus en détail

DN 3/8" à 4" Femelle BSP - 10 C + 110 C Pression Maxi : 16 Bars jusqu au 2 Caractéristiques : Tamis inox démontable Femelle / Femelle Filtration fine

DN 3/8 à 4 Femelle BSP - 10 C + 110 C Pression Maxi : 16 Bars jusqu au 2 Caractéristiques : Tamis inox démontable Femelle / Femelle Filtration fine Dimensions : Raccordement : Température Mini : Température Maxi : DN 3/8" à 4" Femelle BSP - 10 C + 110 C Pression Maxi : 16 Bars jusqu au 2 Caractéristiques : Tamis inox démontable Femelle / Femelle Filtration

Plus en détail

BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel

BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électronique Étude des Systèmes Techniques Industriels SYSTÈME DE DISTRIBUTION AUTOMATIQUE DE BOISSONS CHAUDES ES 7600 NECTA-WITTENBORG.

Plus en détail

Ce guide se divise en six chapitres, dont quatre sont dédiés à une catégorie de bâtiment :

Ce guide se divise en six chapitres, dont quatre sont dédiés à une catégorie de bâtiment : INTRODUCTION Constructions de pointe et d usage courant, les escaliers métalliques doivent répondre à d autres exigences, que celle de pouvoir passer d un niveau à un autre. L un des principaux points

Plus en détail

De nombreux brevets internationaux corroborent. de König & Meyer et la durabilité proverbiale

De nombreux brevets internationaux corroborent. de König & Meyer et la durabilité proverbiale Fondée il y a plus de 65 ans, la marque König & Meyer est le symbole d une grande sophistication et d un niveau de qualité élevé. Elle se distingue par des produits fonctionnels et durables, au design

Plus en détail

Manuel des bonnes pratiques avec CATIA V.5

Manuel des bonnes pratiques avec CATIA V.5 2009 Manuel des bonnes pratiques avec CATIA V.5 Pour aller plus loin dans la maîtrise de l outil CAO Ce document a pour objectif de donner des méthodologies et règles de travail qui permettent de mener

Plus en détail

Sources. la Newsletter. Activités, services et produits dʼhauraton France Juin 2012

Sources. la Newsletter. Activités, services et produits dʼhauraton France Juin 2012 Sources 8 la Newsletter Activités, services et produits dʼhauraton France Juin 2012 Edito Thierry Platz, Gérant Norme EN 1433 Conformité, sécurité des caniveaux hydrauliques et responsabilité pénale. NORME

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE MANTEAU "DOLY"

DOSSIER PEDAGOGIQUE MANTEAU DOLY DOSSIER PEDAGOGIQUE MANTEAU "DOLY" SOMMAIRE Identification du contenu : Fichiers : - Sommaire Dpédsomdoly. doc - Fiche de guidance manteau Doly Rectifdoly. doc - Fiche de guidance poche poitrine Figdoly.

Plus en détail

ACTIVITÉ PRATIQUE LA REPRESENTATION DU REEL. Modélisation d un Smartphone

ACTIVITÉ PRATIQUE LA REPRESENTATION DU REEL. Modélisation d un Smartphone NOM : Prénom : Classe : ACTIVITÉ PRATIQUE LA REPRESENTATION DU REEL ITEC Rotation des spécialités Modélisation d un Smartphone Objectif : découvrir les fonctions de base pour la création d une pièce sous

Plus en détail

Visibilité / Graphismes Gérer l affichage dans une vue et créer des plans en couleur Les filtres Zone de délimitation Créer un gabarit de vue

Visibilité / Graphismes Gérer l affichage dans une vue et créer des plans en couleur Les filtres Zone de délimitation Créer un gabarit de vue Formation : Revit STRUCTURE 2016 niveau 1 Durée : 5 jours (35h) Lieu : En nos locaux (adresse ci-dessous) Objectif : A l issue de la formation, le stagiaire est capable de produire des plans sous Revit

Plus en détail

EVOLUTION Advance Béton 8.1

EVOLUTION Advance Béton 8.1 EVOLUTION Advance Béton 8.1 MODÈLISATION DE STRUCTURES PLANS DE COFFRAGE PLANS D ARMATURES SOMMAIRE TECHNOLOGIE... 5 Techno 1 : Compatibilité avec les plateformes Autodesk... 5 Techno 2 : Compatibilité

Plus en détail

Principe. par Nablateur

Principe. par Nablateur par Nablateur Je vous présente la réalisation d une table pour défonceuse mixte, autrement dit capable de fonctionner aussi bien en position classique (défonceuse verticale sous le plan de travail) qu

Plus en détail

RAPPORT D ESSAIS DE RESISTANCE A LA TRAVERSEE VERTICALE D UN CORPS MOU DE GRANDE DIMENSION dit «1200 JOULES»

RAPPORT D ESSAIS DE RESISTANCE A LA TRAVERSEE VERTICALE D UN CORPS MOU DE GRANDE DIMENSION dit «1200 JOULES» N REIJ 11-12-5-7 inda Page 15 RAPPORT D ESSAIS DE RESISTANCE A LA TRAVERSEE VERTICALE D UN CORPS MOU DE GRANDE DIMENSION dit «1200 JOULES» OBJET : Grille 1200J en Rond d acier galvanisé de 6mm de diamètre

Plus en détail

Guide de prise en main

Guide de prise en main Guide de prise en main FS2i met son savoir-faire et les techniques de LOGIceram au service des entreprises de carrelages, négociants... Ils sont en permanence à la recherche de d outils innovants comme

Plus en détail

INTRODUCTION. A- Modélisation et paramétrage : CHAPITRE I : MODÉLISATION. I. Paramétrage de la position d un solide : (S1) O O1 X

INTRODUCTION. A- Modélisation et paramétrage : CHAPITRE I : MODÉLISATION. I. Paramétrage de la position d un solide : (S1) O O1 X INTRODUCTION La conception d'un mécanisme en vue de sa réalisation industrielle comporte plusieurs étapes. Avant d'aboutir à la maquette numérique du produit définitif, il est nécessaire d'effectuer une

Plus en détail

Guide d accueil : Initiation à la course d orientation

Guide d accueil : Initiation à la course d orientation Guide d accueil : Initiation à la course d orientation L objectif de la discipline est de parcourir un circuit matérialisé par des balises, que le participant doit découvrir par l itinéraire de son choix,

Plus en détail

Conditions d'admission : Pour être admis à ce programme, il suffit de satisfaire à l'une des conditions suivantes :

Conditions d'admission : Pour être admis à ce programme, il suffit de satisfaire à l'une des conditions suivantes : Dessin de bâtiment Secteur de formation : Bâtiment et travaux publics Sanction des études : DEP Numéro du programme : 5250 Durée de la formation : 1 800 heures Nombre d'unités : 120 unités Objectifs du

Plus en détail

Aménagement Finitions.

Aménagement Finitions. EVALUATION Aménagement Finitions. Dessin Sq.:EV. EVALUATION Exploitation de dossier de plans consignes de travail pages 3 et 4 vue en plan page 5 coupe verticale page 6 façades page 7 Temps prévu pour

Plus en détail

COURS 1 325011 COURS 2 325262

COURS 1 325011 COURS 2 325262 COURS 1 325011 MÉTIER ET FORMATION Objectif de situation Se situer au regard du métier et de la démarche de formation. Connaître la réalité du métier; comprendre le projet de formation; confirmer son orientation

Plus en détail

Le générateur d états

Le générateur d états Le générateur d états XLPos pour Windows Lancer le générateur d états Lancer le générateur d états... 119 Ouvrir un dictionnaire de données... 119 Ouvrir un état... 121 Réouvrir un état... 122 Présentation

Plus en détail

SolidWorks Assemblages

SolidWorks Assemblages SolidWorks Assemblages ou 22270 26505 2 jours (14 heures) 3 modules de 2h30 (7h30 heures) intervenants dans la réalisation de projets nécessitant la création et/ou l utilisation de gros assemblages avec

Plus en détail

NOTICE ACCESSIBILITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE ACCESSIBILITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC NOTICE ACCESSIBILITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC 1/30 Le demandeur et l établissement 1- Le demandeur Nom, Prénom : Adresse : Téléphone : E-mail : 2- L établissement Nom : Adresse : Activité

Plus en détail

Charte graphique pour la réalisation des plans d intervention du SIS

Charte graphique pour la réalisation des plans d intervention du SIS Ville de Genève Service d incendie et de secours BPO Bureau Prévisions et Opérations Bureau Prévisions Charte graphique pour la réalisation des plans d intervention du SIS Edition décembre 2007 / 19 pages

Plus en détail

Introduction sur l analyse en composantes principales (ACP)

Introduction sur l analyse en composantes principales (ACP) Introduction sur l analyse en composantes principales (CP) ) Introduction sur un exemple à 2 dimensions On veut représenter graphiquement les profils d élèves qui ont été notés sur 2 matières (Français

Plus en détail

Fonctions linéaires et affines. 1 Fonctions linéaires. 1.1 Vocabulaire. 1.2 Représentation graphique. 3eme

Fonctions linéaires et affines. 1 Fonctions linéaires. 1.1 Vocabulaire. 1.2 Représentation graphique. 3eme Fonctions linéaires et affines 3eme 1 Fonctions linéaires 1.1 Vocabulaire Définition 1 Soit a un nombre quelconque «fixe». Une fonction linéaire associe à un nombre x quelconque le nombre a x. a s appelle

Plus en détail

Dessin et lecture de plans Durée : 3 heures

Dessin et lecture de plans Durée : 3 heures Examen de mécanicien 750 KW - Session 2012 Dessin et lecture de plans Durée : 3 heures Support d étude : Vérin simple effet FESTO Barème : 1 - Lecture de plan 1.1 Normalisation des schémas / 2 1.2 Report

Plus en détail

INTRODUCTION au TABLEUR

INTRODUCTION au TABLEUR INTRODUCTION au TABLEUR La principale utilisation d un tableur est le calcul automatique de formules. Il est utilisé dans différents domaines de la gestion... Il est destiné à de multiples applications,

Plus en détail

LE DESSIN INDUSTRIEL

LE DESSIN INDUSTRIEL LE DESSIN INDUSTRIEL -I- INTRODUTION... -II- REGLES ET ONVENTIONS DU DESSIN INDUSTRIEL... 2 -II-- LE DOUMENT TEHNIQUE... 2 -II-2- LES DIFFERENTS TYPES DE TRITS... 2 -II-3- PROJETION YLINDRIQUE ORTHOGONLE...

Plus en détail

COMMENT FAIRE DES ESCALIERS?

COMMENT FAIRE DES ESCALIERS? COMMENT FAIRE DES ESCALIERS? Conception et mise en œuvre GUIDE TECHNIQUE 2012 Union des Métalliers C O L L E CT I O N R E C H E R C H E D É V E LO P P E M E N T M É T I E R 4 INTRODUCTION 13 PARTIE I GÉNÉR

Plus en détail

@ Caractéristiques Techniques Rayonnages simple et double accès. Rayonnage simple accès Rayonnage double accès

@ Caractéristiques Techniques Rayonnages simple et double accès. Rayonnage simple accès Rayonnage double accès @ Caractéristiques Techniques Rayonnages simple et double accès Rayonnage simple accès Rayonnage double accès 2 RAYONNAGES POUR STOCKAGE ACCUMULATION Contreventement horizontal croisé Lisse Entretoises

Plus en détail

Algorithme Algorigramme

Algorithme Algorigramme CONVENTIONS D ECRITURE : Définition : Un algorithme est une série d actes ou d opérations élémentaires qu il faut exécuter en séquence pour accomplir une tâche quelconque, en suivant un enchaînement strict.

Plus en détail

LA STATIQUE MODELISATION DES ACTIONS MECANIQUES

LA STATIQUE MODELISATION DES ACTIONS MECANIQUES I- Introduction L MECNIQUE C est la science mise à notre disposition afin de déterminer : les efforts, les caractéristiques d un mouvement, les dimensions, les déformations, les conditions de fonctionnement

Plus en détail

Page 2 Page 3 Page 8 Page 11 Page 14 Page 18

Page 2 Page 3 Page 8 Page 11 Page 14 Page 18 Outils généraux 23/03/2006 Page 1 / 39 Outils généraux Présentation générale Page 2 Fenêtre Page 3 Palette principale fichier 3D Page 8 Palette principale fichier MEP Page 11 Outils de navigation Page

Plus en détail

Solides et patrons. Cours

Solides et patrons. Cours Solides et patrons EXERCICE 1 : Cours 1) Représenter un cube en perspective cavalière. 2) Qu est-ce qu un polyedre? 3) Qu est-ce qu un prisme droit? Si les bases du prisme ont n côtés combien le prisme

Plus en détail

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique DOMAINE P3.C3.D1. Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

centre de développement pédagogique Pour la formation générale en science et technologie LE DESSIN TECHNIQUE

centre de développement pédagogique Pour la formation générale en science et technologie LE DESSIN TECHNIQUE centre de développement pédagogique Pour la formation générale en science et technologie LE DESSIN TECHNIQUE Octobre 2006 TABLE DES MATIÈRES Historique Techniques Échelles Perspectives Projection orthogonale

Plus en détail

Découvrir le système objet de l étude. Utiliser un logiciel de simulation

Découvrir le système objet de l étude. Utiliser un logiciel de simulation Lycée PE MARTIN TP N 6 durée : 2h CENTRE D INTERET : CI.5 : transmission de puissance, transformation de mouvement MECANISME D ESSUIE GLACE BOSCH TP de découverte. Application - mise en œuvre de savoirs/savoir-faire.

Plus en détail

Echelle 1/50 1/100. Echelles les plus. ou en réduction. Echelle graphique. la mesure sur des copies de plans en agrandissement

Echelle 1/50 1/100. Echelles les plus. ou en réduction. Echelle graphique. la mesure sur des copies de plans en agrandissement Formats de plans Echelle Echelle graphique Cotation approximative Cotation modifiée ou ne correspondant pas au dessin PRESENTATION GENERALE Multiple du format DIN A4 (210 x 297mm) - A0: 841 x 1189 - A1:

Plus en détail

Institut supérieur des études technologiques de Nabeul

Institut supérieur des études technologiques de Nabeul MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE LA TECHNOLOGIE DIRECTION DES ETUDES TECHNOLOGIQUES Institut supérieur des études technologiques de Nabeul DEPARTEMENT GENIE MECANIQUE

Plus en détail

TOURISME CULTURE ACCESSIBLES. AIDE-MÉMOIRE RESTAURANT Pour une conception sans obstacles aux personnes à capacité physique restreinte

TOURISME CULTURE ACCESSIBLES. AIDE-MÉMOIRE RESTAURANT Pour une conception sans obstacles aux personnes à capacité physique restreinte TOURISME CULTURE ACCESSIBLES AIDE-MÉMOIRE RESTAURANT Pour une conception sans obstacles aux personnes à capacité physique restreinte MISE À JOUR MARS 2014 TABLE DES MATIÈRES STATIONNEMENT 3 ENTRÉE ET INTÉRIEUR

Plus en détail

79140 CERIZAY. Page 1 sur 23

79140 CERIZAY. Page 1 sur 23 SEGPA Collège G. G. CLEMENCEAU 79140 CERIZAY Page 1 sur 23 SOMMAIRE 1. CREATION DU SOCLE... 2 2. RÉALISATION DES PERÇAGES... 5 3. USINAGE DES TÊTES DE VIS 7 4. SAUVEGARDE DU FICHIER 10 5. DÉMARRAGE DE

Plus en détail

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Pendant tout le TP vous utiliserez la Fiche méthode de l oscilloscope OX 71 Livre Bordas, Collection ESPACE, 2008, p 183 I- FONCTIONNEMENT Mettre l appareil sous tension.

Plus en détail

Introduction : INDUSTRIALISATION. L opération de filetage en Commande Numérique. Cas de la vis:

Introduction : INDUSTRIALISATION. L opération de filetage en Commande Numérique. Cas de la vis: Introduction : Comme pour l'ajustement d'un arbre dans un alésage, l'engagement d'une vis dans un trou taraudé suit aussi un principe d'ajustement tolérancé. Cas de la vis: Remarque: Un filetage est dit

Plus en détail

Programmez plus vite qu'une CN!

Programmez plus vite qu'une CN! Programmez plus vite qu'une CN! FRAISEUSES A ASSISTANCE NUMERIQUE PMER SERIE 100 Commande Numérique et motorisation d axes Siemens ET Prototrak CN SIEMENS 828 Basic de dernière génération Commande numérique

Plus en détail

1.7.6 Tableaux. 1.7.6.1 Création de tableau

1.7.6 Tableaux. 1.7.6.1 Création de tableau 1.7.6 Tableaux AutoCAD, depuis la version 2005, propose un générateur de tableau qui permet à l utilisateur de créer des tableaux composés de lignes et de colonnes et de saisir des données à l intérieur

Plus en détail

+ DE RÉSISTANCE AUX AGENTS EXTÉRIEURS ET MÉCANIQUES

+ DE RÉSISTANCE AUX AGENTS EXTÉRIEURS ET MÉCANIQUES + DE ROBUSTESSE Élimination de la soudure entre la lisse et le connecteur: elle est maintenant d une seule pièce. Élargissement de la section verticale du point de connexion entre la lisse et le montant

Plus en détail

Géométrie, fonctions et statistiques sous Geoplan. Claude Saint-Raymond

Géométrie, fonctions et statistiques sous Geoplan. Claude Saint-Raymond Géométrie, fonctions et statistiques sous Geoplan Claude Saint-Raymond Sommaire PRISE EN MAIN DE GEOPLAN PAR LA GEOMETRIE... 3 POUR CREER UN OBJET MATHEMATIQUE... 4 POUR CREER LES TROIS SOMMETS A, B ET

Plus en détail

La réglementation et les obligations qui en découlent

La réglementation et les obligations qui en découlent Accessibilité en milieu urbain La réglementation et les obligations qui en découlent Actualités : les BEV La norme Afnor NF P 98-351 relative aux caractéristiques et essais des dispositifs podotactiles

Plus en détail

la faculté de jouer sur l un ou l autre des paramètres permet la créativité et de s adapter aux conditions de prise de vue.

la faculté de jouer sur l un ou l autre des paramètres permet la créativité et de s adapter aux conditions de prise de vue. 1. L APPAREIL PHOTO la base de l appareil photo comprend un espace clos (la chambre noire) dans le fond, une surface sensible (la pellicule) à l avant, une ouverture fermée au repos et qui s ouvre pour

Plus en détail

CELLULE DE POCKELS : MESURE DU DEPHASAGE

CELLULE DE POCKELS : MESURE DU DEPHASAGE CELLULE DE POCKELS : MESURE DU DEPHASAGE Durée : 3H. Ce T.P. comporte 5 pages. 1. MATERIEL / LOGICIELS / DOCUMENTATION Laser He-Ne polarisé - Polariseurs - Lame /4 - Puissancemètre - Cellule de Pockels

Plus en détail

CHAPITRE 5 : LIMITE ET ORDRE ASYMPTOTES

CHAPITRE 5 : LIMITE ET ORDRE ASYMPTOTES CHAPITRE 5 : LIMITE ET ORDRE ASYMPTOTES La lettre grecque α désigne soit, soit, soit a un réel fini ( a R ) Le plan est muni d un repère ( O; i ; j), et on note C f la courbe représentative de la fonction

Plus en détail