Carcinome hépato-cellulaire Bilan pré-thérapeutique. Xavier Causse CHR Orléans La Source

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Carcinome hépato-cellulaire Bilan pré-thérapeutique. Xavier Causse CHR Orléans La Source"

Transcription

1 Carcinome hépato-cellulaire Bilan pré-thérapeutique Xavier Causse CHR Orléans La Source

2 Mme JJ née le 29/03/1943 Transfusée en 1952 après un accès palustre grave (Algérie) Anticorps anti-vhc + en mai 1995 Génotype 1b Échographie hépatique normale (1995) Biopsie hépatique : hépatite chronique active avec présence de ponts fibreux (score de Knodell = 10)

3 Mme JJ née le 29/03/1943 Traitement par IFN, 1996, échec, tolérance médiocre (céphalées) Traitement IFN-ribavirine, 2000, échec Traitement par PEG-IFN/ribavirine, , échec Mai 2007 décompensation oedématoascitique qui répond aux diurétiques

4 Mme JJ, née le 29/03/1943 Echographie (25/04/2007) atrophie du lobe droit, ascite Tomodensitométrie (31/07/2007) foie dysmorphique, contours bosselés, signes d HTP (ascite, splénomégalie, voies veineuses de dérivation), perméabilité du système porte, multiples nodules disséminés infra-centimétriques au temps artériel avec lavage au temps porte

5

6

7

8

9 Bilan biologique JJ 31/07/2007 Albuminémie abaissée 35,1 g/l, gammaglobulines 30,1 g/l TP 65%, FV 46% Plaquettes 67000/mm3, GB 3700/mm3 Bilirubine totale 49 umol/l, bilirubine conjuguée 16 umol/l ASAT 86/50, ALAT 38/40, PA 104/80, GGT 128/65, AFP 8 ng/ml Score de Child-Pugh : B7

10 Bilan pré-transplantation hépatique Echographie cardiaque : normale FOGD : normale, pas de signe d HTP Coloscopie : dolicho-colon mou EFR : normale Motivation forte Entourage familial Evaluation psychologique satisfaisante

11 Mme JJ née le 29/03/1943 IRM hépatique (25/10/2007) Hypertrophie du foie gauche et du segment I Micronodules en hypersignal artériel, le plus gros de 14 mm du dôme du IV est en hyposignal sur les séquences tardives (nodule hépatocytaire évocateur de CHC) 3 nodules du foie gauche et plusieurs à droite disparaissent à la phase portale et tardive

12

13

14

15

16 QUESTIONS Peut-on affirmer le carcinome hépatocellulaire chez elle? Faut-il réaliser une biopsie hépatique?

17 Mme JJ, née le 29/03/1943 Transplantation hépatique orthotopique par foie droit de split cadavérique le 11/05/2008 : cirrhose constituée avec activité marquée (score METAVIR A2-3/F4) compatible avec une cirrhose virale C, macronodule dysplasique de haut grade!

18 Le diagnostic de CHC, le plus souvent après découverte échographique d 1 nodule, repose sur Le scanner hélicoïdal avec triple acquisition artérielle, parenchymateuse et portale et l IRM (l échographie de contraste bientôt) Signe le + évocateur : nodule hypervascularisé au temps artériel précoce avec lavage tardif (wash-out) au temps portal

19 Critères de Barcelone pour le diagnostic d hépatocarcinome J Bruix, J Hepatol 2001;35: Critères histologiques ou cytologiques après ponction Critères non-invasifs (réservés aux patients cirrhotiques) : Radiologiques : 2 techniques d imagerie concordantes, lésion focale > 2 cm avec hypervascularisation artérielle Combinés : 1 technique d imagerie (mêmes critères) associée à une AFP > 400 ng/ml (révisé depuis à 200)

20 Découverte d un nodule chez un cirrhotique (recommandations AASLD 2005) Nodule < 1 cm : écho tous les 3-4 mois, si absence d évolution de taille à 2 ans retour à la surveillance antérieure 1 cm < nodule < 2 cm : scanner + IRM, diagnostic de CHC si image typique (hypervascularisée + wash-out) avec les 2, sinon biopsie Nodule > 2 cm : scanner ou IRM + AFP : diagnostic de CHC si image hypervascularisée associée à un wash-out ou une AFP > 200 ug/l, sinon biopsie

21 Autres arguments en faveur du diagnostic de CHC Facteurs de risque de CHC : Âge > 55 ans Sexe masculin Cirrhose évoluée Augmentation de taille du nodule ou de l AFP (sauf élévation importante des transaminases) à court terme Obstruction portale évoquant une thrombose tumorale : Hypervascularisation Elargissement de la veine

22 Evaluation de la gravité de la cirrhose Score de Child-Pugh : Ascite : 1 à 3 Encéphalopathie : 1 à 3 Albuminémie (28-35 g/dl) : 1 à 3 TP (40-50%) : 1 à 3 Bilirubinémie (34-51 umol/l) : 1 à 3 A (5-6), B (7-9), C (10-15)

23 Evaluation de la gravité de la cirrhose Recherche des signes d HTP : FOGD Échographie Gradient de pression sus-hépatique Score de MELD : INR Bilirubinémie Créatininémie

24 Classification du CLIP (Cancer of the Liver Italian Program Variables Classe de Child-Pugh A B C Score Morphologie tumorale AFP (ug/l) Thrombose portale Uninodulaire et extension < 50% Multinodulaire et extension < 50% Diffuse ou extension > 50% < 400 > 400 Non Oui

25 Conclusion 1 Discussion thérapeutique basée sur : Caractéristiques tumorales (nombre, taille, extension vasculaire) Sévérité de la cirrhose (symptomatique ou pas, signes biologiques d insuffisance hépatocellulaire, signes d HTP) État général du patient (traitements actuels limités aux malades OMS 0 à 2)

26 Conclusion 2 4 situations schématiques Cirrhose symptomatique (B ou C) Petit CHC (1 nodule < 5 cm ou 2 à 3 nodules < 3 cm) Gros CHC (critères de Milan) Cirrhose asymptomatique (A) Petit CHC Gros CHC CHC métastatique CHC sur foie non cirrhotique

Carcinome hépatocellulaire prise en charge en 2013

Carcinome hépatocellulaire prise en charge en 2013 Carcinome hépatocellulaire prise en charge en 2013 Isabelle Morard Service d hépato-gastroentérologie Service de transplantation Juin 2013 J hepatol 2012 Hepatology 2011 CHC: épidémiologie Cibler les populations

Plus en détail

RÉSECTIONS HÉPATIQUES MAJEURES D HEPATOCARCINOME SUR FOIE NON CIRRHOTIQUE A PROPOS DE 6 CAS EN 14 MOIS B. GENELLE, L. AZIERE, T.

RÉSECTIONS HÉPATIQUES MAJEURES D HEPATOCARCINOME SUR FOIE NON CIRRHOTIQUE A PROPOS DE 6 CAS EN 14 MOIS B. GENELLE, L. AZIERE, T. RÉSECTIONS HÉPATIQUES MAJEURES D HEPATOCARCINOME SUR FOIE NON CIRRHOTIQUE A PROPOS DE 6 CAS EN 14 MOIS B. GENELLE, L. AZIERE, T. DERYCKE CHC : UNE VINGTAINE DE CAS PAR AN AU CHT DECOUVERTE LE PLUS SOUVENT

Plus en détail

Bilan diagnostique et préthérapeutique du carcinome hépatocellulaire en scanner multidétecteur

Bilan diagnostique et préthérapeutique du carcinome hépatocellulaire en scanner multidétecteur Bilan diagnostique et préthérapeutique du carcinome hépatocellulaire en scanner multidétecteur SA. Faraoun, N. Debzi, N. Benidir, R. Ouldgougam, SE. Bendib Centre Pierre et Marie Curie, Alger Introduction

Plus en détail

ARLIX Audrey CHU TOULOUSE

ARLIX Audrey CHU TOULOUSE Mme A ARLIX Audrey CHU TOULOUSE Mme A 40 ans Découverte d une cirrhose en 03/2004 devant une 1 ère DOA Clinique : CVC, ascite, ictère, angiomes stellaires, érythrose palmaire Biologie : Hb :10,2 g/dl TP

Plus en détail

Tumeurs du foie. Item 151. GRANDVALLET Céline DCEM3

Tumeurs du foie. Item 151. GRANDVALLET Céline DCEM3 Tumeurs du foie Item 151 GRANDVALLET Céline DCEM3 - Le foie peut être le siège de différentes tumeurs : bénignes ou malignes. - Les différents examens d imagerie sont des outils performants qui nous permettent

Plus en détail

Dépistage, diagnostic et traitement du carcinome hépatocellulaire

Dépistage, diagnostic et traitement du carcinome hépatocellulaire Dépistage, diagnostic et traitement du carcinome hépatocellulaire Jean-Marie Péron Service d Hépato-Gastro-Entérologie Fédération Digestive Hôpital Purpan et INSERM U531 Toulouse 38 Japon 30 Incidence

Plus en détail

Christian TREPO, MD, PhD

Christian TREPO, MD, PhD PEG INTERFERON MONOTHERAPI E Christian TREPO, MD, PhD Unmet medical needs in chronic HBV infection Inhibition of viral replication Normalisation of ALT Improvement in liver necroinflammation Improvement

Plus en détail

Les tumeurs du foie (151) Professeur Jean-Pierre ZARSKI Avril 2003 (Mise à jour Mars 2005)

Les tumeurs du foie (151) Professeur Jean-Pierre ZARSKI Avril 2003 (Mise à jour Mars 2005) Les tumeurs du foie (151) Professeur Jean-Pierre ZARSKI Avril 2003 (Mise à jour Mars 2005) Pré-Requis : Clinique : diagnostic des hépatomégalies PCEM2 Résumé : La principale tumeur maligne du foie est

Plus en détail

Place de la radiothérapie dans l hépatocarcinome

Place de la radiothérapie dans l hépatocarcinome 1/34 Place de la radiothérapie dans l hépatocarcinome Dr Xavier Mirabel Département universitaire de radiothérapie Centre Oscar Lambret - Lille - France x-mirabel@o-lambret.fr 2/34 Radiothérapie Traditionnellement

Plus en détail

CORRELATION RADIO-ANATOMIQUE DANS LE CARCINOME HEPATOCELLULAIRE TRAITE PAR TRANSPLANTATION HEPATIQUE : IMPACT SUR LA RECIDIVE

CORRELATION RADIO-ANATOMIQUE DANS LE CARCINOME HEPATOCELLULAIRE TRAITE PAR TRANSPLANTATION HEPATIQUE : IMPACT SUR LA RECIDIVE CORRELATION RADIO-ANATOMIQUE DANS LE CARCINOME HEPATOCELLULAIRE TRAITE PAR TRANSPLANTATION HEPATIQUE : IMPACT SUR LA RECIDIVE L. Lecoq, J. Gendre, N. Sturm, C. Letoublon, MN. Hilleret, JP. Zarski, V. Leroy

Plus en détail

Cholangite Sclérosante Primitive

Cholangite Sclérosante Primitive Cholangite Sclérosante Primitive C. Corpechot Centre de Référence des Maladies Inflammatoires des Voies Biliaires Hôpital Saint- Antoine, APHP, Paris Evaluer la progression de l hépatopathie Dépister les

Plus en détail

Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique C

Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique C Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Hépatite chronique C Juillet 2015 ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE N 6 HÉPATITE CHRONIQUE C Ce document est

Plus en détail

Nodule hépatique : quelle attitude adoptée?

Nodule hépatique : quelle attitude adoptée? Rev. méd. Madag. 2013 ; 3(1):219-224 F M C Nodule hépatique : quelle attitude adoptée? Hepatic nodule: what attitude? H.D. Ranoharison*, N.L.H. Rajaonarison Ny Ony, A. Ahmad Service Imagerie Médicale,

Plus en détail

TRAITEMENT DES TUMEURS HEPATIQUES. Paul Legmann Radiologie A Pôle Imagerie

TRAITEMENT DES TUMEURS HEPATIQUES. Paul Legmann Radiologie A Pôle Imagerie TRAITEMENT DES TUMEURS HEPATIQUES Paul Legmann Radiologie A Pôle Imagerie TRAITEMENT DES TUMEURS HEPATIQUES Carcinome hépato-cellulaire : Sans traitement : survie à 5 ans < à 5 % (CHC sur cirrhose) Traitement

Plus en détail

Services de radiologie, Anatomie Pathologique, Chirurgie et Hépatologie- CHU BORDEAUX GREF,Inserm, U889,Université Bordeaux 2 et * Inserm U674, PARIS

Services de radiologie, Anatomie Pathologique, Chirurgie et Hépatologie- CHU BORDEAUX GREF,Inserm, U889,Université Bordeaux 2 et * Inserm U674, PARIS H Laumonier, P Bioulac-Sage, Christophe Laurent, Antonio Sa Cunha, J Zucman-Rossi*, C Balabaud, H Trillaud Services de radiologie, Anatomie Pathologique, Chirurgie et Hépatologie- CHU BORDEAUX GREF,Inserm,

Plus en détail

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE DIAGNOSTIC DES RECIDIVES LOCOREGIONALES GENERALITES VIVIANE FEILLEL INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE Evaluation des séquelles post-thérapeutiques Diagnostic précoce des récidives

Plus en détail

Diagnostic et traitement du carcinome hépatocellulaire chez les malades atteints de cirrhose. Première partie : Diagnostic

Diagnostic et traitement du carcinome hépatocellulaire chez les malades atteints de cirrhose. Première partie : Diagnostic Diagnostic et traitement du carcinome hépatocellulaire chez les malades atteints de cirrhose. Première partie : Diagnostic Diagnostic et traitement du carcinome hépatocellulaire chez les malades atteints

Plus en détail

COMMENT PRENDRE EN CHARGE LES PATIENTS

COMMENT PRENDRE EN CHARGE LES PATIENTS COMMENT PRENDRE EN CHARGE LES PATIENTS ATTEINTS D HÉPATITE DHÉPATITE C Mr Figo a 45 ans ;il est marié et a deux enfants de 18 et 14ans. Il travaille comme cadre dans une entreprise pétrolière et effectue

Plus en détail

Résultats Localisation : incidence sagittale T2 Sus ou sous péritonéale ++ Distance séparant le pôle inférieur de la tumeur du pôle supérieur du sphincter interne =(marge distale ( incidences coronales)

Plus en détail

ABCES HEPATIQUES A PYOGENES. Présentation DES gastro-entérologie.

ABCES HEPATIQUES A PYOGENES. Présentation DES gastro-entérologie. ABCES HEPATIQUES A PYOGENES Présentation DES gastro-entérologie. Samedi 13 avril 2013 Sophie Ribiere. Epidémiologie Rare : 1 cas pour 10000 hospitalisations. Incidence en augmentation. Terrain prédisposant

Plus en détail

Dr Jean Frédéric BLANC

Dr Jean Frédéric BLANC Dr Jean Frédéric BLANC Traitement palliatif du carcinome hépato-cellulaire Connaître les indications, les moyens thérapeutiques, leurs résultats et leurs complications Conflits d intérêts Le Dr Jean Frédéric

Plus en détail

3 entités pathologiques CAS CLINIQUE N 1

3 entités pathologiques CAS CLINIQUE N 1 DIAGNOSTIC d UNE ou PLUSIEURS LESION(s) CIRCONSCRITE(s) INTRA-HÉPATIQUE(s) UFR Médecine Montpellier Tumeurs Hépatiques 3 situations cliniques * Lésion hépatique de découverte fortuite * Contexte de Cirrhose

Plus en détail

L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015

L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015 L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015 Objectifs de la présentation Décrire l évolution clinique et la prise en charge d

Plus en détail

Sémiologie du Foie hors cirrhose et hépatite virale. Pr Eric NGUYEN-KHAC UFR médecine Amiens 2011

Sémiologie du Foie hors cirrhose et hépatite virale. Pr Eric NGUYEN-KHAC UFR médecine Amiens 2011 Sémiologie du Foie hors cirrhose et hépatite virale Pr Eric NGUYEN-KHAC UFR médecine Amiens 2011 Sommaire Examen du foie Les douleurs hépatiques La biologie du foie Les examens morphologiques L histologie

Plus en détail

Journée AFEF-SAHGE Alger 14 décembre 2011. Cas Cliniques. Dr A. NANI

Journée AFEF-SAHGE Alger 14 décembre 2011. Cas Cliniques. Dr A. NANI Journée AFEF-SAHGE Alger 14 décembre 2011 Cas Cliniques Dr A. NANI Cas Clinique 1 Patiente 45 ans découverte fortuite sérologie VHC(+), bilan préopératoire pour lithiase vésiculaire symptomatique. Antécédents:

Plus en détail

HEPATITES VIRALES. Dr charaoui Service maladies infectieuses Chu cne

HEPATITES VIRALES. Dr charaoui Service maladies infectieuses Chu cne HEPATITES VIRALES Dr charaoui Service maladies infectieuses Chu cne INTRODUCTION Infections systemiques atteignant preferentiellement le foie Lesions inflammatoires et alterations hepatocytaires 5 virus

Plus en détail

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE B

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE B LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE B Actualisation février 2009 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication

Plus en détail

Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes

Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes Introduction Maladie alcoolique du foie Alcool = molécule soluble, absorbée au niveau du tractus gastrointestinal Passe dans sang et rapidement cerveau, foie, poumons (organes très vascularisés) Passe

Plus en détail

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite Chronique C

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite Chronique C GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Hépatite Chronique C Mai 2006 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication 2 avenue du Stade de France F 93218

Plus en détail

ACTUALITES EN HEPATO-GASTRO- ENTEROLOGIE

ACTUALITES EN HEPATO-GASTRO- ENTEROLOGIE ACTUALITES EN HEPATO-GASTRO- ENTEROLOGIE Dr Bernard WILLEMIN Hépato-Gastro-Entérologue CHG Haguenau Dr Pierre OSWALD Radiologie CHG Haguenau MESSAGE SONORE DU DR BERNARD WILLEMIN NOUS EXPLIQUANT QUELS

Plus en détail

Cirrhoses et étiologie des cirrhoses (228) Professeur Jean-Pierre ZARSKI Avril 2003 (Mise à jour Mars 2005)

Cirrhoses et étiologie des cirrhoses (228) Professeur Jean-Pierre ZARSKI Avril 2003 (Mise à jour Mars 2005) Pré-Requis : Cirrhoses et étiologie des cirrhoses (228) Professeur Jean-Pierre ZARSKI Avril 2003 (Mise à jour Mars 2005) Clinique : o Diagnostic d'une ascite PCEM2 o Insuffisance hépatocellulaire PCEM2

Plus en détail

Prof. Olivier CHAZOUILLERES

Prof. Olivier CHAZOUILLERES Prof. Olivier CHAZOUILLERES Cholangite sclérosante Savoir évoquer une cholangite sclérosante Savoir évoquer le diagnostic Connaître les différents traitements et les modalités de surveillance Conflits

Plus en détail

Lava avant injection. Lava C2 Lava tardives

Lava avant injection. Lava C2 Lava tardives Homme de 48 ans. Cirrhose secondaire à une hépatite B. Augmentation de l αfp et nodule à l échographie. Que pensez vous des images nodulaires spléniques observées chez ce patient T2 Lava avant injection

Plus en détail

Les examens de laboratoire : comment les interpreter? Exemple : les marqueurs tumoraux. Michèle BERTHIER : SCOR GLOBAL LIFE

Les examens de laboratoire : comment les interpreter? Exemple : les marqueurs tumoraux. Michèle BERTHIER : SCOR GLOBAL LIFE Les examens de laboratoire : comment les interpreter? Exemple : les marqueurs tumoraux Michèle BERTHIER : SCOR GLOBAL LIFE Présentation faite en collaboration avec le Dr Gabriela BUFFET, Médecin-Conseil

Plus en détail

HEPATITES VIRALES 22/09/09. Infectieux. Mme Daumas

HEPATITES VIRALES 22/09/09. Infectieux. Mme Daumas HEPATITES VIRALES 22/09/09 Mme Daumas Infectieux Introduction I. Hépatite aigu II. Hépatite chronique III. Les différents types d hépatites A. Hépatite A 1. Prévention de la transmission 2. Vaccination

Plus en détail

Importance de l'approche multidisciplinaire de recours dans la prise en charge du CHC complexe

Importance de l'approche multidisciplinaire de recours dans la prise en charge du CHC complexe Importance de l'approche multidisciplinaire de recours dans la prise en charge du CHC complexe Philippe Merle Service d Hépatologie et de Gastroentérologie, Groupement Hospitalier Lyon Nord Centre de Recherche

Plus en détail

GASTRO-ENTEROLOGIE. Variabilité. A des entrées. B des sites anatomiques. C inter-individuelle. D intra-individuelle

GASTRO-ENTEROLOGIE. Variabilité. A des entrées. B des sites anatomiques. C inter-individuelle. D intra-individuelle GASTRO-ENTEROLOGIE Variabilité A des entrées B des sites anatomiques 2 l externe + 2 l interne 15 litres sécrétion-absorption entrée 2 l duodénum 4 l grêle 3 l côlon 0,3 l anus 0,3 l œsophage 10" estomac

Plus en détail

Journée SMHP 2010 Dr Jean-Baptiste TRABUT. Hôpital Cochin

Journée SMHP 2010 Dr Jean-Baptiste TRABUT. Hôpital Cochin L hépatite alcoolique aiguë Journée SMHP 2010 Dr Jean-Baptiste TRABUT Unités d Hépatologie et d Addictologie i Hôpital Cochin Histoire naturelle Maladie symptomatique Foie normal Maladie alcoolique du

Plus en détail

Généralités. Imagerie du cancer de l endomètre. Diagnostic. Echographie pelvienne. Métrorragies : étiologie? Echographie pelvienne

Généralités. Imagerie du cancer de l endomètre. Diagnostic. Echographie pelvienne. Métrorragies : étiologie? Echographie pelvienne Généralités Imagerie du cancer de DES de gynécologie 09 février 2007 Edouard Poncelet, Pr D Vinatier Service d Imagerie médicale, JDF Service de Chirurgie gynécologique, JDF 3 cancer chez la femme (sein,

Plus en détail

CIRRHOSE. La cirrhose traduit l'évolution prolongée d'un processus de destruction et de reconstruction hépatocytaire.

CIRRHOSE. La cirrhose traduit l'évolution prolongée d'un processus de destruction et de reconstruction hépatocytaire. CIRRHOSE Définition La fibrose est une prolifération de la matrice extra-cellulaire dont le principal constituant est le collagène. La fibrose est un processus cicatriciel où la formation de matrice est

Plus en détail

Avis 5 mars 2014. PEGASYS 90 microgrammes, solution injectable 1 seringue pré-remplie en verre de 0,5 ml avec aiguille (CIP : 34009 269 805 1 1)

Avis 5 mars 2014. PEGASYS 90 microgrammes, solution injectable 1 seringue pré-remplie en verre de 0,5 ml avec aiguille (CIP : 34009 269 805 1 1) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 5 mars 2014 PEGASYS 180 microgrammes, solution injectable 1 seringue pré-remplie en verre de 0,5 ml avec aiguille (CIP : 34009 359 960 6 0) 1 stylo pré-rempli de 0,5

Plus en détail

Transplantation hépatique à donneur vivant apparenté. Olivier Scatton, Olivier Soubrane, Service de chirurgie Cochin

Transplantation hépatique à donneur vivant apparenté. Olivier Scatton, Olivier Soubrane, Service de chirurgie Cochin Transplantation hépatique à donneur vivant apparenté Olivier Scatton, Olivier Soubrane, Service de chirurgie Cochin Introduction Le prélèvement d une partie du foie chez une personne «vivante» et apparentée

Plus en détail

LES CLES DU COMPTE RENDU SCANOGRAPHIQUE DE L ADENOCARCINOME PANCREATIQUE C. ROUSSEAU-CULLET, P-O. DUBOE, T. ROCHER, R.VIALLE, T.

LES CLES DU COMPTE RENDU SCANOGRAPHIQUE DE L ADENOCARCINOME PANCREATIQUE C. ROUSSEAU-CULLET, P-O. DUBOE, T. ROCHER, R.VIALLE, T. LES CLES DU COMPTE RENDU SCANOGRAPHIQUE DE L ADENOCARCINOME PANCREATIQUE C. ROUSSEAU-CULLET, P-O. DUBOE, T. ROCHER, R.VIALLE, T. CASSAN, J-P TASU PLAN GENERALITES ANATOMIE DU PANCREAS CHIRURGIE PLACE DE

Plus en détail

Carcinome hépatocellulaire (CHC): une approche globale Novembre 2009

Carcinome hépatocellulaire (CHC): une approche globale Novembre 2009 WGO Global Guideline HCC 1 World Gastroenterology Organisation Global Guideline Carcinome hépatocellulaire (CHC): une approche globale Novembre 2009 Reviewers: Peter Ferenci (chair) (Autriche) Michael

Plus en détail

CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN

CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN FORMATION IDE ONCOLOGIE-HÉMATOLOGIE «Connaissance de la maladie cancéreuse» T. de Lapparent, unité de pathologie mammaire, CHBM PLAN Définitions Place de la chirurgie

Plus en détail

Hémorragie digestive haute chez un alcoolique de 46 ans

Hémorragie digestive haute chez un alcoolique de 46 ans Enoncé Hémorragie digestive haute chez un alcoolique de 46 ans M. R, 46 ans, consulte aux urgences à 21h accompagné de sa femme pour vomissements de sang rouge évoluant depuis 1 heure. Dans le box des

Plus en détail

Insuffisance hépatique et chaîne respiratoire

Insuffisance hépatique et chaîne respiratoire Insuffisance hépatique et chaîne respiratoire Emmanuel Gonzalès Abdel Slama Hépatologie et Transplantation Hépatique Pédiatriques Biochimie Centre de Référence associé pour les Maladies Mitochondriales

Plus en détail

Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique B

Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique B Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Hépatite chronique B Février 2015 Ce document est téléchargeable sur : www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé Service des

Plus en détail

Observation. Pr Badre. Service d Hépato-Gastro-Entérologie CHU Ibn Rochd - Casablanca

Observation. Pr Badre. Service d Hépato-Gastro-Entérologie CHU Ibn Rochd - Casablanca Observation Pr Badre Service d Hépato-Gastro-Entérologie CHU Ibn Rochd - Casablanca Observation Mr T.A. 64 ans (DDN : 01/01/1949) Opéré pour fistule anale en 1994 Diabète type 2 sous ADO En 2009 lors d

Plus en détail

Carcinome hépatocellulaire (cancer primitif du foie) 9/5/2014

Carcinome hépatocellulaire (cancer primitif du foie) 9/5/2014 " Le Thésaurus est un travail collaboratif sous égide de la Société Nationale Française de Gastroentérologie (SNFGE), la Fédération Francophone de Cancérologie Digestive (FFCD), de la Fédération Nationale

Plus en détail

14/ Tumeurs de la prostate

14/ Tumeurs de la prostate SEMESTRE 5 UE 2.9.S5 Processus tumoraux 14/ Tumeurs de la prostate Carcinogénèse Conversion d'une cellule normale vers une cellule tumorale Cellule normale: division cellulaire, apoptose Cellule tumorale:

Plus en détail

: (1) ; PE. (1) ; G. (2) ; S. (3) ; H. (4) ; D. (5) ; P. (6) ; MH. (7) ; H. (8) ; D. (2) ; D. (2) ; D.

: (1) ; PE. (1) ; G. (2) ; S. (3) ; H. (4) ; D. (5) ; P. (6) ; MH. (7) ; H. (8) ; D. (2) ; D. (2) ; D. Evolution maternelle et fœtale des grossesses survenant chez des malades atteintes de thrombose chronique de la veine porte (TVP) : résultats d une étude européenne multicentrique A. Plessier (1) ; PE.

Plus en détail

PRISE EN CHARGE D UN ICTERE. F Banon, Unité d endoscopie digestive, Synergia

PRISE EN CHARGE D UN ICTERE. F Banon, Unité d endoscopie digestive, Synergia PRISE EN CHARGE D UN ICTERE A Brams, Viscéralis, Synergia F Banon, Unité d endoscopie digestive, Synergia CAS CLINIQUE Monsieur X, âgé de 69 ans, vous consulte pour un ictère associé à une altération de

Plus en détail

Cancer du sein métastatique triple négatif

Cancer du sein métastatique triple négatif Cancer du sein métastatique triple négatif Cancer du sein métastatique triplenégatif Mme I., 32 ans, mariée, 1 enfant de 6 mois Nationalité italienne ATCD personnels: aucun ATCD familiaux: aucun Facteur

Plus en détail

Traitements de l hépatite B

Traitements de l hépatite B Traitements de l hépatite B S Matheron Service des maladies infectieuses et tropicales A Hôpital Bichat-Claude Bernard Virus de l hépatite B: histoire naturelle Contage Hépatite aigüe 70% asymptomatique

Plus en détail

Les pancréatites chroniques alcooliques (269) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Les pancréatites chroniques alcooliques (269) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Les pancréatites chroniques alcooliques (269) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Physiologie de la sécrétion pancréatique Métabolisme de l'alcool Sémiologie des douleurs pancréatiques Résumé

Plus en détail

- Effets secondaires des traitements - Métastases - Second cancer après cancer du sein - Qualité de vie BENEFICES ET MODALITES DE SURVEILLANCE

- Effets secondaires des traitements - Métastases - Second cancer après cancer du sein - Qualité de vie BENEFICES ET MODALITES DE SURVEILLANCE SURVEILLANCE DU CANCER DU SEIN TRAITE ( VIVIANE FEILLEL) SURVEILLANCE LOCOREGIONALE - Séquelles post-thérapeutiques - Récidive homolatérale - Cancer du sein controlatéral SURVEILLANCE GENERALE - Effets

Plus en détail

Aspects radiologiques des cancers du sein de phénotype triple négatif

Aspects radiologiques des cancers du sein de phénotype triple négatif Aspects radiologiques des cancers du sein de phénotype triple négatif M Boisserie-Lacroix, G Hurtevent-Labrot, M Asad-Syed, S Ferron Institut Bergonié Bordeaux Assez abondante littérature en biologie moléculaire

Plus en détail

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique B

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique B GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Hépatite chronique B Octobre 2006 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication 2 avenue du Stade de France F 93218

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS SESSION DE JANVIER 2015. DCEM 2 CERTIFICAT DE GASTROENTEROLOGIE Durée de l'épreuve: 75 min. Nombre de pages: 17

FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS SESSION DE JANVIER 2015. DCEM 2 CERTIFICAT DE GASTROENTEROLOGIE Durée de l'épreuve: 75 min. Nombre de pages: 17 FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS SESSION DE JANVIER 205 DCEM 2 CERTIFICAT DE GASTROENTEROLOGIE Durée de l'épreuve: 75 min Nombre de pages: 7 Vous avez entre les mains l'épreuve de Gastroentérologie qui est

Plus en détail

Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier

Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier Les problématiques rencontrées Détection de reliquat tumoral Detection récidive Patiente asymptomatique Patiente

Plus en détail

Cas clinique cancer du poumon

Cas clinique cancer du poumon 10 e Forum National de l Omnipraticien El Hamma, Alger 21 & 22 Mai 2014 Cas clinique cancer du poumon Dr F.Ait Daoud Pr.H.Mahfouf SOMUR.EPH ROUIBA Homme 59 ans, sans antécédents pathologiques particuliers,

Plus en détail

Compte rendu d hospitalisation hépatite C. À partir de la IIème année MG, IIIème années MD et Pharmacie

Compte rendu d hospitalisation hépatite C. À partir de la IIème année MG, IIIème années MD et Pharmacie Compte rendu d hospitalisation hépatite C À partir de la IIème année MG, IIIème années MD et Pharmacie ASSISTANCE PUBLIQUE HOPITAUX DE PARIS HOPITAL DU BON SECOURS Service d HEPATHOLOGIE du Professeur

Plus en détail

Les critères diagnostiques de SEP: POLMAN 2010. Dr Laurence GIGNOUX

Les critères diagnostiques de SEP: POLMAN 2010. Dr Laurence GIGNOUX Les critères diagnostiques de SEP: POLMAN 2010 Dr Laurence GIGNOUX Hôpital Saint Joseph Saint Luc, Lyon - Mardi 18 juin 2013 DIAGNOSTIC DE SEP Diagnostic de probabilité Pas de test diagnostique Quatre

Plus en détail

Y a-t-il du bénin dans le tube?

Y a-t-il du bénin dans le tube? Les tumeurs bénignes de l abdomen Journée de printemps de la SIAD 28.03.14 Y a-t-il du bénin dans le tube? C. Ridereau-Zins CHU ANGERS Y a-t-il des tumeurs bénignes dans le tube digestif? OUI Lésions rares

Plus en détail

Surveillance des patients VHC non traités. Julia ATTALI 15/12/2012

Surveillance des patients VHC non traités. Julia ATTALI 15/12/2012 Surveillance des patients VHC non traités Julia ATTALI 15/12/2012 Patients non traités Absence d indication au traitement: patients F0/F1 Echec traitement Contre-indication au traitement Refus du patient

Plus en détail

Goitre. Définition : 1 femme sur 7 et 1 homme sur 9 de 45 à 60 ans ont un goitre clinique (étude SU.VI.MAX)* Echographique : Volume > 18 ml/f, 20 ml/h

Goitre. Définition : 1 femme sur 7 et 1 homme sur 9 de 45 à 60 ans ont un goitre clinique (étude SU.VI.MAX)* Echographique : Volume > 18 ml/f, 20 ml/h Goitre Définition : Clinique Echographique : Volume > 18 ml/f, 20 ml/h Peut être diffus, micronodulaire ou macronodulaire 1 femme sur 7 et 1 homme sur 9 de 45 à 60 ans ont un goitre clinique (étude SU.VI.MAX)*

Plus en détail

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Maladie de Rendu-Osler

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Maladie de Rendu-Osler LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Maladie de Rendu-Osler Octobre 2009 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé 2 avenue du Stade de France - F

Plus en détail

PAC GETUG PROTOCOLE GETUG 15/0403

PAC GETUG PROTOCOLE GETUG 15/0403 PAC GETUG PROTOCOLE GETUG 15/0403 N EudraCT 2004-001984-22 Essai randomisé de phase III comparant l association traitement hormonal + docétaxel au traitement hormonal seul dans les cancers de la prostate

Plus en détail

Table des matières I. LA PONCTION BIOPSIE HÉPATIQUE (PBH) 15

Table des matières I. LA PONCTION BIOPSIE HÉPATIQUE (PBH) 15 Table des matières CHAPITRE 1 EXPLORATIONS EN HÉPATOLOGIE 15 I. LA PONCTION BIOPSIE HÉPATIQUE (PBH) 15 II. TIPS (TRANSJUGULAR INTRAHEPATIC PORTOSYSTEMIC SHUNT 17 OU SHUNT INTRA-HÉPATIQUE PORTO-SYSTÉMIQUE)

Plus en détail

LESIONS ACR3 EN MAMMOGRAPHIE ET ECHOGRAPHIE: définition, conduite àtenir. Dr M GAYET, Dr M FONSECA, Dr V CALMELS CHU Bicêtre

LESIONS ACR3 EN MAMMOGRAPHIE ET ECHOGRAPHIE: définition, conduite àtenir. Dr M GAYET, Dr M FONSECA, Dr V CALMELS CHU Bicêtre LESIONS ACR3 EN MAMMOGRAPHIE ET ECHOGRAPHIE: définition, conduite àtenir Dr M GAYET, Dr M FONSECA, Dr V CALMELS CHU Bicêtre Définition ACR 3: Anomalie probablement bénigne Risque de malignité inférieur

Plus en détail

Peut-on reconnaître une tumeur de bas-grade en imagerie conventionnelle? S. Foscolo, L. Taillandier, E. Schmitt, A.S. Rivierre, S. Bracard, CHU NANCY

Peut-on reconnaître une tumeur de bas-grade en imagerie conventionnelle? S. Foscolo, L. Taillandier, E. Schmitt, A.S. Rivierre, S. Bracard, CHU NANCY Peut-on reconnaître une tumeur de bas-grade en imagerie conventionnelle? S. Foscolo, L. Taillandier, E. Schmitt, A.S. Rivierre, S. Bracard, CHU NANCY A quoi sert l imagerie conventionnelle dans le diagnostic

Plus en détail

Bonne lecture!! et si vous souhaitez consulter le document de l AFEF dans son intégralité, c est ici

Bonne lecture!! et si vous souhaitez consulter le document de l AFEF dans son intégralité, c est ici Un résumé des recommandations éditées par l AFEF le 1 er juin 2015 Les recommandations de l AFEF vont plus loin que celles de l EASL. Le Pr Victor De Lédinghen, du CHU de Bordeaux, et secrétaire général

Plus en détail

Sémiologie hépatique

Sémiologie hépatique Sémiologie hépatique Sémiologie Médicale PCEM2 Docteur Pascal Sève Professeur Christiane Broussolle Faculté de Médecine Lyon-Sud 2007 30/05/2007 sémiologie PCEM2-HGE 1 Examen clinique: hépatomégalie Foie

Plus en détail

Sophie Sigrist. Thèse sous la direction de Pascale Pisano (Directeur de thèse)

Sophie Sigrist. Thèse sous la direction de Pascale Pisano (Directeur de thèse) Prise en charge des patients atteints d'hépatocarcinome par injection in situ d'une solution de lipiodol radiomarqué à l'iode 131 (Lipiocis ) au sein du service central de biophysique et de médecine nucléaire

Plus en détail

Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation. Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie,

Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation. Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie, Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie, Introduction La maladie de castleman ou hyperplasie angio folliculaire

Plus en détail

DIAGNOSTIC D UNE MALADIE DE WILSON

DIAGNOSTIC D UNE MALADIE DE WILSON DIAGNOSTIC D UNE MALADIE DE WILSON ATP7B S. BARGE 11/12/2009 INTRODUCTION Syndrome «hépato-lenticulaire» Maladie génétique RARE Accumulation toxique tissulaire de cuivre libre Transmission autosomique

Plus en détail

Cancer de la Prostate Quoi de neuf?

Cancer de la Prostate Quoi de neuf? Cancer de la Prostate Quoi de neuf? CAFCIM -10 décembre 2011 Y. LE BRAS Imagerie Diagnostique et Thérapeutique de L adulte CHU Bordeaux Généralités 350 000 nouveaux cas/an en Europe 25% des cancers chez

Plus en détail

Best of Hépatologie 2010. Dr Anais VALLET-PICHARD Hépatologie Hôpital Cochin

Best of Hépatologie 2010. Dr Anais VALLET-PICHARD Hépatologie Hôpital Cochin Best of Hépatologie 2010 Dr Anais VALLET-PICHARD Hépatologie Hôpital Cochin Evaluation de la fibrose Analyse des échecs de l élastométrie impulsionnelle Castera L et al. Hepatology 2010;51 (3): 828-35

Plus en détail

Chimioembolisation du carcinome hépatocellulaire : le retour?

Chimioembolisation du carcinome hépatocellulaire : le retour? du carcinome hépatocellulaire : le retour? Introduction Un traitement curatif (résection chirurgicale, transplantation hépatique, alcoolisation ou radiofréquence par voie percutanée) ne peut être proposé

Plus en détail

Stéphane Cattan Maladies de l Appareil Digestif

Stéphane Cattan Maladies de l Appareil Digestif Stéphane Cattan Maladies de l Appareil Digestif Introduction Les localisations digestives sont les plus fréquentes des tumeurs carcinoïdes Il s agit de tumeurs d évolution lente Elles sont souvent asymptomatiques

Plus en détail

TRAITEMENT DE L HÉPATITE B

TRAITEMENT DE L HÉPATITE B TRAITEMENT DE L HÉPATITE B P Mathurin Service d Hépatogastroentérologie Pr Paris Hôpital Claude Hurriez CHRU Lille CRITERES VIROLOGIQUES ET HISTOIRE NATURELLE 1 OBJECTIF THERAPEUTIQUE: Séroconversion HBe

Plus en détail

Ariane MALLAT. Tabac, cannabis et foie

Ariane MALLAT. Tabac, cannabis et foie Ariane MALLAT Tabac, cannabis et foie Connaître le rôle du tabac et du cannabis dans le développement de la fibrose Savoir l évaluer Connaître les conséquences pratiques chez un malade porteur d une hépatopathie

Plus en détail

Docteur Antoine MONET Centre d Imagerie Fonctionnelle Clinique Saint Augustin - Bordeaux. Jeudi 25 Septembre 2008

Docteur Antoine MONET Centre d Imagerie Fonctionnelle Clinique Saint Augustin - Bordeaux. Jeudi 25 Septembre 2008 Docteur Antoine MONET Centre d Imagerie Fonctionnelle Clinique Saint Augustin - Bordeaux Jeudi 25 Septembre 2008 Indications oncologiques Indications issues des SOR (standards, options et recommandations).

Plus en détail

Qu est-ce que le cancer du foie?

Qu est-ce que le cancer du foie? Cancer du foie Qu est-ce que le cancer du foie? Laissez-nous vous expliquer. www.fondsanticancer.org www.esmo.org ESMO/FAC Patient Guide Series basés sur les recommandations de pratique clinique de ESMO

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 10 octobre 2001 VIRAFERONPEG 50 µg 80 µg 100 µg 120 µg 150 µg, poudre et solvant pour solution injectable B/1 B/4 Laboratoires SCHERING PLOUGH Peginterféron

Plus en détail

Prise en charge chirurgicale et chimiothérapie néoadjuvante des cancers de l ovaire stade III-IV

Prise en charge chirurgicale et chimiothérapie néoadjuvante des cancers de l ovaire stade III-IV Prise en charge chirurgicale et chimiothérapie néoadjuvante des cancers de l ovaire stade III-IV JM. Classe, R. Rouzier, O.Glehen, P.Meeus, L.Gladieff, JM. Bereder, F Lécuru Population concernée par la

Plus en détail

APPROCHE BIOLOGIQUE DES PATHOLOGIES HEPATO- BILIAIRES EN MEDECINE GENERALE

APPROCHE BIOLOGIQUE DES PATHOLOGIES HEPATO- BILIAIRES EN MEDECINE GENERALE Page 1 de 4 APPROCHE BIOLOGIQUE DES PATHOLOGIES HEPATO- BILIAIRES EN MEDECINE GENERALE Une anamnèse personnelle et familiale détaillée ainsi qu un examen clinique approfondi sont indispensables avant toute

Plus en détail

Place de l IRM dans le diagnostic du cancer du sein

Place de l IRM dans le diagnostic du cancer du sein Place de l IRM dans le diagnostic du cancer du sein Docteur Maryannick Bryselbout, Hôpital d Aix en Provence Docteur Olivier Marpeau, Clinique de l Étoile Cancer le plus fréquent de la femme En France,

Plus en détail

DR A AZZEDINE SERVICE ONCO-HEMATOLOGIE CH MONTELIMAR

DR A AZZEDINE SERVICE ONCO-HEMATOLOGIE CH MONTELIMAR DR A AZZEDINE SERVICE ONCO-HEMATOLOGIE CH MONTELIMAR Groupe de cancers du tissu lymphoïde Le plus grand groupe des hémopathies 5% des cancers de l adulte On distingue les LNH et MDH Grand bénéfice des

Plus en détail

ABREGE D HEPATO-GASTRO-ETROLOGIE- 2ème édition - Partie «Connaissances» - Octobre 2012 par la CDU-HGE - Editions Elsevier-Masson

ABREGE D HEPATO-GASTRO-ETROLOGIE- 2ème édition - Partie «Connaissances» - Octobre 2012 par la CDU-HGE - Editions Elsevier-Masson Chapitre 4 : Item 83 Hépatites virales. Anomalies biologiques hépatiques chez un sujet asymptomatique I. Généralités II. Virus de l hépatite A III. Virus de l hépatite B IV. Virus de l hépatite C V. Virus

Plus en détail

Les hépatites virales chroniques B et C

Les hépatites virales chroniques B et C Les hépatites virales chroniques B et C www.aqodad.ma Service d hépato-gastroentérologie CHU HASSAN II; Fès 6èmes journées médicales d Al Hoceima; Le 28 09 2013 1 Introduction Problème majeur de santé

Plus en détail

Mésusage de l alcool. Nouveaux concepts Nouveaux traitements

Mésusage de l alcool. Nouveaux concepts Nouveaux traitements Mésusage de l alcool Nouveaux concepts Nouveaux traitements L observation (1) Homme 58 ans, adressé en 05/14 pour bilan et prise en charge d une cirrhose hépatique BH perturbé: GGT 14 N, ASAT 2,5N - ALAT

Plus en détail

Que faire pour mieux préciser la nature et la répartition des anomalies

Que faire pour mieux préciser la nature et la répartition des anomalies Homme 60 ans. Pas d ATCD. Origine française; vit au Gabon. Découverte récente d une infection VIH avec immunodépression sévère (CD4+ à 50/mm3) Pancytopénie et fièvre Scanner initial. Quels sont les éléments

Plus en détail

Us et abus des examens d imagerie médicale en pathologie digestive

Us et abus des examens d imagerie médicale en pathologie digestive Us et abus des examens d imagerie médicale en pathologie digestive M. MELANGE michel.melange@uclouvain.be Dampremy 9 janvier 2010 Prescription d imagerie par le médecin généraliste à 22% de ses patients;

Plus en détail

Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher

Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher Centre des maladies du sein Deschênes-Fabia Plan Buts de la chirurgie Chirurgie au sein: Y-a-t-il toujours un choix? Reconstruction simultanée?

Plus en détail

L Imagerie Radiologique et le Cancer. Philippe Devred Laetitia Aycard

L Imagerie Radiologique et le Cancer. Philippe Devred Laetitia Aycard L Imagerie Radiologique et le Cancer Philippe Devred Laetitia Aycard Préoccupations médicales / Techniques variées Technique instrument pour essayer de répondre à certaines questions Radiologie «conventionnelle»

Plus en détail

ELEVATION DES TESTS HEPATIQUES

ELEVATION DES TESTS HEPATIQUES Département de médecine communautaire, de premier recours et des urgences Service de médecine de premier recours ELEVATION DES TESTS HEPATIQUES C. Werner ¹, E. Giostra ² ¹Service de médecine de premier

Plus en détail

La greffe solidaire entre séropositifs

La greffe solidaire entre séropositifs La greffe solidaire entre séropositifs 1. la greffe de foie liée aux hépatites virales La greffe de foie consiste à remplacer le foie chez un malade dont le foie est en très mauvais état et ne fonctionne

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style des soustitres. Patiente 37 ans qui consulte pour un suivi de contraceptif oral

Cliquez pour modifier le style des soustitres. Patiente 37 ans qui consulte pour un suivi de contraceptif oral Cliquez pour modifier le style des soustitres du masque Patiente 37 ans qui consulte pour un suivi de contraceptif oral Antécédents PR a 13 ans 2 accouchements normaux à terme Chir=0 Med=0 Fam= 2 sœurs

Plus en détail