Disque protoplanétaire. Formation du système solaire. Formation des planétésimaux. Planétésimaux

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Disque protoplanétaire. Formation du système solaire. Formation des planétésimaux. Planétésimaux"

Transcription

1 Formation du système solaire Comme nous l avons déjà vu, c est à l intérieur des étoiles que se forment les éléments dont nous et la Terre sommes composés (à part l hydrogène et la majorité de l hélium). Il a donc fallu que plusieurs générations d étoiles existent puis éjectent leur matière dans l espace (recyclage cosmique) avant que le système solaire se forme. Disque protoplanétaire En se contractant, le nuage de gaz s aplatit et sa rotation augmente. Pensez encore une fois à un patineur qui ramène ses bras en tournant: sa vitesse de rotation augmente. La même chose se produit ici: la rotation s intensifie et devient plus définie dans un plan. La forme aplatie vient du fait que les objets qui ne sont pas dans le plan de rotation finissent pas s effondrer dans le centre, alors que les objets dans le plan peuvent continuer à orbiter le centre. Puis il y a environ 5 milliards d années, un nuage de gaz et de poussières a commencé à se contracter. Plus le nuage se contracte, plus la gravité est forte au centre et c est là que se retrouve le plus de gaz. Bientôt un étoile naîtra, notre Soleil. Mais tout le gaz ne se retrouve pas au centre. Certains endroits dans le nuage sont plus denses et commencent à attirer plus de gaz et poussières. Formation des planétésimaux Au début, les poussières s accrochent l une l autre et forment des plus gros flocons de poussière. Ce processus continue jusqu à ce qu on se retrouve avec des petites roches, puis des plus grosses. Éventuellement, lorsque les roches sont rendues assez grosses, la gravité commence à avoir un effet important et permet d attirer encore plus de poussières et d autres roches. Ce processus se fait tranquillement. Certaines roches sont complètement détruites lorsqu elles entrent en collision avec d autres. Certaines ne rencontreront pas beaucoup d autre matière et resteront assez petites. Planétésimaux Ces planétésimaux continuent à ramasser les poussières autour d eux et leur gravité font que certains entrent en collision. On se retrouve alors avec moins de planétésimaux, mais ceux-ci deviennent plus gros. Au fur et à mesure que les planétésimaux grossissent, l espace autour d eux se vide. Au départ, la matière était répartie un peu partout, maintenant, elle est concentrée à certains endroits et le reste est plus vide. Animation Mais éventuellement, on se retrouve avec des roches assez importantes, que l on nomme planétésimaux (petites planètes).

2 Formation des planètes Il est difficile de modéliser parfaitement la formation d un système planétaire mais les meilleurs modèles montrent qu on se retrouve avec des objets de quelques centaines de kilomètres de grosseur en quelques millions d années. Les planètes Nous comptons 8 planètes officielles dans le système solaire. Elles sont très différentes les unes des autres et nous les étudierons en détails plus loin. Bien que cela semble long, c est en fait un intervalle de temps assez court au niveau astronomique. De plus, il faut considérer que le système solaire est très grand et que la chance que deux objets entrent en collision est relativement faible. Mais avec assez de temps, les planètes se forment et l espace entre les planètes se vide. Une fois que le Soleil est allumé, c est-à-dire une fois que la fusion nucléaire a commencé, sa radiation fait évacuer le gaz qui reste du nuage initial. Le Soleil émet un vent solaire, qui n est pas un vent fait d air comme sur Terre, mais bien un flot de gaz ionisé et de radiation. C est ce vent solaire qui pousse le gaz vers l extérieur et aide à vider l espace interplanétaire. Mais le système solaire ne contient pas uniquement les planètes et le soleil. On y retrouve des milliers de roches de toutes les grosseurs, les plus grandes étant nommées astéroïdes. En fait, la différence entre un gros astéroïde et une petite planète peut être difficile à définir Collisions Il est facile d imaginer qu il y avait beaucoup plus de collisions au début de la formation du système solaire, quand il y avait beaucoup plus de roches et de planétésimaux. D ailleurs, quand la Terre s est formée, il y a eu au début ce qu on appelle la période de grand bombardement. Des roches entraient en collision avec la Terre tellement fréquemment que la surface de la Terre était extrêmement chaude (les roches étaient en fusion). La Terre continuait donc à accumuler de la matière et sa masse augmentait. En fait, ce processus est toujours en cours, mais à un rythme beaucoup moins rapide qu avant. L espace entre les planètes n est pas complètement vide et il reste encore des millions de petites roches, ainsi que des plus grosses (astéroïdes). Grâce à leur plus grande gravité, les planètes continuent à attirer des roches vers elles. On estime qu à chaque jour, des centaines de tonnes de matériel s ajoute à la Terre! Mouvement des planètes Cette théorie de la formation des planètes explique bien pourquoi presque tout dans le système solaire est en rotation dans le même sens. Cela vient de la rotation initiale dans le disque protoplanétaire. Les planètes tournent autour du Soleil dans le sens anti-horaire, vu du pôle nord de la Terre. Et les planètes tournent sur elles-mêmes dans le même sens, sauf deux: Vénus, qui tourne complètement à l envers et Uranus, qui «roule» sur le côté. Des collisions très violentes semblent être la cause de ces rotations inverses. Imaginez la force d impact nécessaire pour arrêter la rotation d un sens et faire tourner la planète dans le sens inverse!

3 Écliptique Le système solaire est très plat, tout comme l était le disque protoplanétaire. Imaginez le plan que fait la Terre dans son orbite autour du Soleil, c est ce qu on appelle l écliptique. Les autres planètes orbitent le Soleil presque dans le même plan, certaines planètes déviant d à peine quelques degrés. Vu de la Terre, l écliptique est le chemin que suit le Soleil dans le ciel. Par définition, le Soleil est toujours sur l écliptique dans le ciel et les planètes ne sont jamais très loin. Animation 1 Animation 2 Quand nous parlons du système solaire, nous imaginons habituellement les planètes en orbite autour du soleil. La distance de Pluton au Soleil peut s exprimer de différentes façons: - 5,9 x 10 9 km - 39,5 unités astronomiques - 5,4 heures-lumières - 0,00062 années-lumière Mais le système solaire s étend beaucoup plus loin. Nous pouvons le séparer en 5 régions principales 1) Région solaire: Cette région est en fait, constituée seulement du Soleil, la source d énergie principale de notre système solaire. Sur cette image, on peut voir une gigantesque éruption solaire ainsi que plusieurs autres plus petites éruptions. Cette image montre bien la taille de ces éruptions solaires comparativement à la taille de la Terre. Cette éruption, est beaucoup plus petite que la grosse de l image précédente. Heureusement, nous sommes assez loin du Soleil et avons un champ magnétique suffisamment puissant pour ne pas subir l effet total d une telle éruption.

4 2) Planètes terrestres: Cette région est constituée de toutes les planètes qui ont une surface solide visible. Ces planètes sont les planètes les plus proches du Soleil et sont vues en ordre de distance, avec leurs tailles à l échelle, sur l image ci-dessous. 3) Planètes gazeuses: Cette région est constituée de toutes les planètes pour lesquelles on ne voit pas de surface visible. Ces planètes sont les planètes les plus éloignées du Soleil et sont vues ici en ordre de distance, avec leurs tailles à l échelle. Ces planètes gazeuses sont toutes géantes comparativement à la Terre. 4) La ceinture de Kuiper: Cette région est en fait une seconde ceinture d astéroïde située au-delà de toutes les planètes de notre système solaire. Elle est très similaire à la ceinture d astéroïde séparant les planètes terrestres des planètes gazeuses, mais environ 20 fois plus large et de 20 à 200 fois plus massive. Toutes les planètes naines découvertes dans notre système se situent dans cette ceinture d astéroïdes, incluant pluton et possiblement Triton, la plus grosse lune de Neptune qui orbite dans le sens inverse de tous les autre objets dans le système solaire.

5 5) Le nuage d Oort: Cette région est sphérique et, jusqu à présent, encore théorique, car on n a pas de télescopes suffisamment puissants pour pouvoir observer les petits objets, comme des milliards de comètes, qui la compose. Les astronomes théorisent que cette région serait la source principale des comètes de notre système solaire. L image ci-dessus montre l apparence probable de notre système solaire vu de l extérieur du nuage d Oort. Ce nuage serait situé très loin, à environ une année-lumière du Soleil, ce qui correspond au quart de la distance du Soleil à Proxima du Centaure, l étoile la plus proche de nous. Pour vous donner une idée de cette distance, la ceinture de Kuiper est environ 40 fois plus loin du Soleil que la Terre et le nuage d Oort serait environ 1000 fois plus loin que la ceinture de Kuiper. Il délimiterait les frontières de notre système solaire. Les seules indications que nous avons qui sembleraient confirmer l existence de ce nuage, sont les comètes qui viennent nous visiter périodiquement et qui ont leur point de leur orbite le plus éloigné du Soleil situé à la distance théorique du Nuage de Oort et ne proviennent d aucune direction particulière. Selon vous, à l œil nu et à partir de la Terre, nous pouvons voir des objets provenant de combien de ces 5 régions, et quels sont ces objets? Cette image pourra peut-être vous aider à visualiser ce concept. Les planètes terrestres sont, bien sûr, visibles à l œil nu, bien que Mercure soit souvent difficile à voir à cause de sa constante proximité au Soleil. Pouvez-vous expliquer pourquoi on n aperçoit jamais Mercure ou Vénus très longtemps avant ou après le coucher du Soleil, mais que toutes les autres planètes peuvent être visible à n importe quel moment de la nuit? Ce phénomène est dû aux orbites de Mercure et Vénus qui sont plus près du Soleil que celle de la Terre, ce qui fait en sorte que, contrairement aux autres planètes situées plus loin que la Terre, elles ne peuvent jamais passer derrière la Terre dans leur orbite, donc dans notre ciel nocturne. À leur point le plus loin du Soleil par rapport à nous, Mercure et Vénus sont quand même situées entre nous et le Soleil, jamais derrière nous.

6 À l œil nu, nous pouvons aussi apercevoir 2 planètes gazeuses: Jupiter Saturne: Image prise par la sonde Cassini. On aperçoit très bien la zone d ombre créée par Saturne et qui bloque la vue d une partie des anneaux. Finalement, à certains moments très rares, nous pouvons apercevoir des objets du nuage d Oort à l œil nu: des comètes. Bien entendu, pour pouvoir voir ces petits objets à l œil nu. Leur orbite doit les amener près de l orbite de la Terre, mais comme il en existe des milliards, quelques unes d entre elles doivent avoir ce type d orbite. La plus connue des comètes est bien sûr la comète de Halley qui vient nous visiter à tous les ans. La plus spectaculaire observée récemment en est la comète Hale-Bopp qui était presque aussi brillante que Sirius, l étoile la plus brillante de notre ciel. Les comètes provenant du nuage d Oort on des orbites qui durent environ 4000 ans, beaucoup plus longues que celle de Halley. Quelques unes d entre elles ont des orbites qui croisent l orbite de la Terre. Comme ces comètes laissent des débris le long de leurs orbites, lorsque que la Terre arrive au croisement des 2 orbites, elle entre dans une portion de ces débris et on assiste à une pluie d étoile filantes lorsque ceux-ci entrent dans l atmosphère terrestre et brûlent. La plus connue des pluies d étoiles filantes s appelle «Perséides» car elle entrent l atmosphère dans la constellation de Persée vue de la Terre. La comète responsable des Perséides s appelle Swift-Tuttle et vient nous visiter tous les 130 ans. Pour ces comètes qui croisent l orbite de la Terre, ce n est qu une question de temps avant que l une d elles arrive à ce croisement en même temps que la Terre et vienne s écraser sur la Terre. Heureusement pour nous, la majorité des comètes ont plus de chances de s écraser sur le Soleil ou sur Jupiter et Saturne, car la gravité du Soleil et de ces planètes géantes attire plus fortement les comètes et donc, nous protège.

La Terre et d autres planètes gravitent autour d une étoile : le Soleil. Cet ensemble constitue ce qu on appelle le système solaire.

La Terre et d autres planètes gravitent autour d une étoile : le Soleil. Cet ensemble constitue ce qu on appelle le système solaire. LE SYSTÈME SOLAIRE La Terre et d autres planètes gravitent autour d une étoile : le Soleil. Cet ensemble constitue ce qu on appelle le système solaire. Le système solaire comporte le Soleil et neuf planètes

Plus en détail

Nom de la planète :... Diamètre de la planète :... Apparence :... Nom de la planète :... Diamètre de la planète :... Apparence :...

Nom de la planète :... Diamètre de la planète :... Apparence :... Nom de la planète :... Diamètre de la planète :... Apparence :... Diamètre de la planète : 143 000 km Distance par rapport au soleil : 780 000 000 000 km Apparence : autour de Jupiter tournent 63 satellites naturels. A sa surface circulent des vents violents qui forment

Plus en détail

Chapitre 1 : NOTION DE GRAVITATION. POIDS ET MASSE D UN CORPS

Chapitre 1 : NOTION DE GRAVITATION. POIDS ET MASSE D UN CORPS Chapitre 1 : NOTION DE GRAVITATION. POIDS ET MASSE D UN CORPS Comment peut-on expliquer que la Lune ne tombe pas sur la Terre? Pourquoi peut-on observer 2 fois par jour des marées hautes et basses? En

Plus en détail

PARTIE 2 : LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : LES OBJETS DU SYSTÈME SOLAIRE ET LEURS CARACTÉRISTIQUES

PARTIE 2 : LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : LES OBJETS DU SYSTÈME SOLAIRE ET LEURS CARACTÉRISTIQUES PARTIE 2 : LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT L'environnement de la planète Terre correspond à tous les éléments du Système Solaire dont elle fait partie. L'environnement de la Terre a pu être découvert

Plus en détail

LE SYSTEME SOLAIRE. Astro. Découverte 1

LE SYSTEME SOLAIRE. Astro. Découverte 1 LE SYSTEME SOLAIRE Astro 1 Le Système Solaire, c est quoi? H C est l ensemble formé par le Soleil et les corps qui gravitent autour de lui Œ planètes,satellites,astéroïdes,comètes... H Les planètes et

Plus en détail

SCIENCES Ombres et Lumière / La Terre et le Ciel Développement de la séquence

SCIENCES Ombres et Lumière / La Terre et le Ciel Développement de la séquence SCIENCES Objectifs : Ombres et Lumière : - Connaitre les conditions d obtention d une ombre. - Savoir qu à plusieurs sources lumineuses correspondent plusieurs ombres. La Terre et le Ciel : - Mettre en

Plus en détail

L OBSERVATION PLANETAIRE

L OBSERVATION PLANETAIRE L OBSERVATION PLANETAIRE dessin: PaulDoherty télescope 254 mm (l atlas des planètes) Astro 1 Qu est-ce que l observation planétaire? C est l observation des planètes du système solaire et de la Lune l

Plus en détail

Nom : Mercure Surnom : la planète de fer Distance du soleil (millions de kilomètres) : 58 Diamètre (km) : 4 878

Nom : Mercure Surnom : la planète de fer Distance du soleil (millions de kilomètres) : 58 Diamètre (km) : 4 878 Le système solaire Le soleil Nom : Le Soleil (N est pas une planète) Diamètre (km) : 1,4 million de kilomètres Température moyenne : 5 500 degrés Le Soleil est l étoile la plus proche de la Terre. Le

Plus en détail

Le système solaire (pour les enfants du 1 Cycle)

Le système solaire (pour les enfants du 1 Cycle) Le système solaire (pour les enfants du 1 Cycle) Alain Vézina mai 2005 C.A.A.B.M. Où sommes-nous? Notre système solaire se retrouve dans une galaxie que l'on appelle «la voie lactée». Une galaxie c'est

Plus en détail

PLANETAIRE. ?? Combien de degrés parcourt-elle par jour? Exemple : Calculez la position de la Terre le 14 février 2012 (année bissextile).

PLANETAIRE. ?? Combien de degrés parcourt-elle par jour? Exemple : Calculez la position de la Terre le 14 février 2012 (année bissextile). PLANETAIRE But : CONNAÎTRE à tout moment les positions relatives des planètes autour du Soleil et repérer les constellations du zodiaque devant lesquelles elles se trouvent. Le planétaire permet également

Plus en détail

LA PLANETE TERRE ET SES MOUVEMENTS DANS L ESPACE. Astro. Découverte

LA PLANETE TERRE ET SES MOUVEMENTS DANS L ESPACE. Astro. Découverte Astro 1 La Terre, 3ème planète du système solaire Le Soleil Saturne Mars Mercure Neptune Nous sommes ici Vénus Jupiter Uranus Pluton V 2 2 La Terre tourne... H La Terre fait un tour sur elle-même en 1

Plus en détail

La gravitation. OU La gravité. OU La force gravitationnelle.

La gravitation. OU La gravité. OU La force gravitationnelle. CHAPITRE 6 L espace : les phénomènes astronomiques 1. Réponds aux questions suivantes. Elles portent sur la force qui retient les planètes autour du Soleil. / 18 a) Quel est le nom de cette force d attraction?

Plus en détail

Optique. Chapitre 1 : Visibilité. Propagation de la lumière

Optique. Chapitre 1 : Visibilité. Propagation de la lumière 2 e B et C 1 Visibilité. Propagation de la lumière 1 Optique L optique est l étude des phénomènes lumineux, donc de tous les phénomènes qui se rapportent aux ondes électromagnétiques visibles. Nous nous

Plus en détail

Sciences Le ciel et la terre Mouvement de la terre (1) Le jour et la nuit

Sciences Le ciel et la terre Mouvement de la terre (1) Le jour et la nuit Sciences Le ciel et la terre Mouvement de la terre (1) Le jour et la nuit Grâce aux observations de grands savants comme Copernic et Newton, nous savons que la Terre tourne autour du soleil. Et la Terre

Plus en détail

Formation du Systéme Solaire

Formation du Systéme Solaire Formation du Systéme Solaire Caractéristiques principales Processus de formation Rôle de la poussière Planètes telluriques & planètes Joviennes Rôle des collisions Le problème du moment angulaire Planètes

Plus en détail

Fiches d identité des astres Élaboration des questionnaires sur les fiches d identité des planètes

Fiches d identité des astres Élaboration des questionnaires sur les fiches d identité des planètes LE CIEL ET LA TERRE: Le mouvement de la Terre et des planètes autour du Soleil (avec J.Borne) CE2-CM1 Elsa Morisi / CE2 Marie-Anne Bouju 27/01/09 03/02/09 10/02/09 03/03/09 CM1 Frédéric Blaisel / Karine

Plus en détail

Sauter sur une autre planète!

Sauter sur une autre planète! ACTIVITÉ DE CLASSE Sauter sur une autre planète! Informations générales Niveau scolaire : Troisième cycle du primaire, secondaire 1 à 5 Nombre d élèves par groupe : Trois Durée de l activité : Une périodes

Plus en détail

Le système Soleil - Terre - Lune

Le système Soleil - Terre - Lune Le système - - I Le système -- Le diamètre du est environ 100 fois plus gros que la et 400 fois plus gros que celui de la. Voir fiche activité «le système --» II L aspect de la depuis la La est un astre

Plus en détail

LES PLANETES. Alexandre SEBILLE

LES PLANETES. Alexandre SEBILLE 1 Qu est-ce qu une planète? LES PLANETES. Alexandre SEBILLE 6 ème année Les membres de l I.U.A. réunis à l assemblée générale en 2006 ont convenu qu une planète est un corps céleste qui est en orbite autour

Plus en détail

Mécanique 1. Cours. La gravitation. Troisièmes. Intro. Pourquoi la terre tourne-t-elle autour du soleil et les satellites autour de la terre?

Mécanique 1. Cours. La gravitation. Troisièmes. Intro. Pourquoi la terre tourne-t-elle autour du soleil et les satellites autour de la terre? Mécanique 1 La gravitation Mécanique 1 Pourquoi la terre tourne-t-elle autour du soleil et les satellites autour de la terre? Décrire le système solaire Objectifs Définir ce qu est un satellite Définir

Plus en détail

Synthèse du cours n 1

Synthèse du cours n 1 Synthèse du cours n 1 - Le climat? intégration temporelle du «temps qu'il fait» - Résultat de la combinaison de plusieurs facteurs : Certains sont fixes comme la forme de la terre, le relief, la répartition

Plus en détail

THEME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L EVOLUTION : UNE PLANETE HABITEE

THEME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L EVOLUTION : UNE PLANETE HABITEE THEME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L EVOLUTION : UNE PLANETE HABITEE Chapitre 1 : Les conditions de la vie : une particularité de la Terre? Intro : Photo de l environnement du lycée : De quoi

Plus en détail

1. Expérimentations. Expérience 1: A l aide d une lampe de poche, fait apparaître l ombre de l objet que tu as

1. Expérimentations. Expérience 1: A l aide d une lampe de poche, fait apparaître l ombre de l objet que tu as Sciences - CE2 Lumière et ombre Le ciel et la Terre 1. Expérimentations Expérience 1: A l aide d une lampe de poche, fait apparaître l ombre de l objet que tu as choisis. Dessine ton expérience : Expérience

Plus en détail

Évaluation / 18. 1. Réponds aux questions suivantes. Elles portent sur la force qui retient les planètes autour du Soleil.

Évaluation / 18. 1. Réponds aux questions suivantes. Elles portent sur la force qui retient les planètes autour du Soleil. CHAPITRE 6 L espace : les phénomènes astronomiques 1. Réponds aux questions suivantes. Elles portent sur la force qui retient les planètes autour du Soleil. / 18 a) Quel est le nom de cette force d attraction?

Plus en détail

Les mouvements des constellations

Les mouvements des constellations Les mouvements des constellations En observant le ciel à différentes moments (heures de la nuit, saisons ou à quelques millénaires d'intervalle), on peut constater que les constellations ne sont pas toujours

Plus en détail

Pourquoi la terre tourne-t-elle autour du soleil et les satellites autour de la terre?

Pourquoi la terre tourne-t-elle autour du soleil et les satellites autour de la terre? 3ème Mécanique 1 La gravitation Mécanique Pourquoi la terre tourne-t-elle autour du soleil et les satellites autour de la terre? Objectifs 1 Décrire le système solaire 2 Définir la gravitation et ses effets

Plus en détail

L'entropie est une mesure de la diffusion et le partage de l'énergie thermique

L'entropie est une mesure de la diffusion et le partage de l'énergie thermique L'entropie est une mesure de la diffusion et le partage de l'énergie thermique!!! L'entropie n'est pas la désorganisation!!! BCM 1502 Entropie Page 1/6 De http://www.chem1.com/acad/webtut/thermo/entropy.html

Plus en détail

Description des planètes.

Description des planètes. Description des planètes. Les planètes du système solaire ont toutes, à l'expection de la Terre, le nom d'une divinité Romaine. Le plus souvent, on peut facilement trouver un rapport entre les caractéristiques

Plus en détail

Corrigé du bac 2015 : SVT obligatoire Série S Asie

Corrigé du bac 2015 : SVT obligatoire Série S Asie Corrigé du bac 2015 : SVT obligatoire Série S Asie BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L usage

Plus en détail

Technologies du Génie Électrique

Technologies du Génie Électrique Technologies du Génie Électrique TECHNOLOGIE DE L ELECTRONIQUE INDUSTRIELLE (243.06) OPTION : ÉLECTRODINAMIQUE Principe des micro-ordinateurs 243-834-92 Recherche Le disque dur Par : Pierrot Michaud Remis

Plus en détail

Physique, chapitre 3 : La gravitation universelle

Physique, chapitre 3 : La gravitation universelle Physique, chapitre 3 : La gravitation universelle 1. Interaction gravitationnelle 1.1 Le système solaire Le système solaire est composé de l ensemble des astres autour du Soleil. Un étoile est une boule

Plus en détail

Je vais vous présenter un résumé du rapport de 300 pages que nous avons publié voilà un an, intitulé Growing unequal - traduit par Croissance et

Je vais vous présenter un résumé du rapport de 300 pages que nous avons publié voilà un an, intitulé Growing unequal - traduit par Croissance et Je vais vous présenter un résumé du rapport de 300 pages que nous avons publié voilà un an, intitulé Growing unequal - traduit par Croissance et inégalités en français. Il a fait l objet d une grande attention,

Plus en détail

Eléments de cours de Géologie : les illustrations et les commentaires seront examinés pendant les séances de cours. Chapitre 3 LE SYSTEME SOLAIRE

Eléments de cours de Géologie : les illustrations et les commentaires seront examinés pendant les séances de cours. Chapitre 3 LE SYSTEME SOLAIRE Université Mohammed V Faculté des Sciences Département des Sciences de la Terre - Rabat - Professeurs : Moad MORARECH et Driss FADLI Année universitaire 2014/2015 Eléments de cours de Géologie : les illustrations

Plus en détail

Utilisation sécuritaire

Utilisation sécuritaire Utilisation sécuritaire d un fauteuil roulant En tant que bénévole, vous aurez parfois à assister un patient qui utilise un fauteuil roulant. Bien connaître les parties d un fauteuil roulant, ses principes

Plus en détail

Chapitre 5 : Application - Forces Centrales

Chapitre 5 : Application - Forces Centrales Cours de Mécanique du Point matériel Chapitre 5: Application - Forces Centrales SMPC Chapitre 5 : Application - Forces Centrales I Force Centrale I.)- Définition Un point matériel est soumis à une force

Plus en détail

1- Pourquoi ne doit-on pas considérer le nombre de chiffres significatifs de la valeur de la vitesse de la lumière pour estimer sa précision?

1- Pourquoi ne doit-on pas considérer le nombre de chiffres significatifs de la valeur de la vitesse de la lumière pour estimer sa précision? En 2011, il est constitué d'une constellation de 30 satellites NAVSTAR7. Ces satellites évoluent sur 6 plans orbitaux ayant une inclinaison d'environ 55 sur l'équateur. Ils suivent une orbite quasicirculaire

Plus en détail

Sciences 9 Chapitre 11 L exploration spatiale et l amélioration progressive de nos connaissances sur le système solaire Notes #1

Sciences 9 Chapitre 11 L exploration spatiale et l amélioration progressive de nos connaissances sur le système solaire Notes #1 Sciences 9M1Ch11 2011-2012 NOM: 1 Sciences 9 Chapitre 11 L exploration spatiale et l amélioration progressive de nos connaissances sur le système solaire Notes #1 Section 11.1: Le Soleil et son influence

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LES CONDITIONS DE VIE SUR TERRE

CHAPITRE 1 : LES CONDITIONS DE VIE SUR TERRE CHAPITRE 1 : LES CONDITIONS DE VIE SUR TERRE OÙ SOMMES-NOUS DANS L'UNIVERS? Amas de galaxie Abell 383. Source : Nasa Groupe de galaxie Hickson 87 Source : HST OÙ SOMMES-NOUS DANS L'UNIVERS? La galaxie

Plus en détail

Belote Contrée - Le réglement officiel...

Belote Contrée - Le réglement officiel... Belote Contrée - Le réglement officiel... Des mêmes auteurs REGLES ELEMENTAIRES DU JEU DE BELOTE TRADITIONNELLE A 4 JOUEURS Le jeu est composé de 32 cartes de 4 couleurs (Pique, Trèfle, Cœur, Carreau),

Plus en détail

Chapitre 2 - Les conditions de la vie : une particularité de la Terre?

Chapitre 2 - Les conditions de la vie : une particularité de la Terre? Chapitre 2 - Les conditions de la vie : une particularité de la Terre? I- Les objets du système solaire Activité : Les objets du système solaire (Livre p12-13-14-15) Observations de photos et participation

Plus en détail

Les étoiles. Le Soleil. La Terre : Radio-Club de Rueil (92) Eclipses et Saisons

Les étoiles. Le Soleil. La Terre : Radio-Club de Rueil (92) Eclipses et Saisons Les étoiles Ce sont des soleils, si éloignés de nous qu on ne distingue que de faibles points brillants dans le ciel, pendant la nuit. Le Soleil C est une étoile, très proche de nous, qui réussit à nous

Plus en détail

Modélisation des images. Tâches et contours

Modélisation des images. Tâches et contours Modélisation des images Tâches et contours Modèles d images Images vectorielles ou matrice de points Le terme image vectorielle est impropre Une image dite vectorielle n est en fait qu une image possédant

Plus en détail

Contrôle vision et laser des produits métallurgiques J-Pierre CHAMBARD HOLO3

Contrôle vision et laser des produits métallurgiques J-Pierre CHAMBARD HOLO3 Contrôle vision et laser des produits métallurgiques J-Pierre CHAMBARD HOLO3 Nous reprenons dans cet article un des thèmes présentés lors de la journée organisée par l ATTT (Association technique du traitement

Plus en détail

1 Eléments de cour de Géologie : les illustrations et les commentaires seront examinés pendant les séances de cours

1 Eléments de cour de Géologie : les illustrations et les commentaires seront examinés pendant les séances de cours Université Mohammed V Agdal, Faculté des Sciences de Rabat Département des Sciences de la Terre et de l Univers Pr. Driss FADLI Filières SVI et STU Semestre S1 (module1) (2004/2005) 1 Eléments de cour

Plus en détail

Activité par les élèves : Comparaison des planètes selon la taille et la distance par rapport au Soleil

Activité par les élèves : Comparaison des planètes selon la taille et la distance par rapport au Soleil SNC1D/1P Étude de l Univers / Exploration spatiale Activité par les élèves : Comparaison des planètes selon la taille et la distance par rapport au Soleil Sujets tailles des planètes différences relatives

Plus en détail

Situation de structuration : Les planètes du système solaire. Attachée au projet : construire une maquette du système solaire

Situation de structuration : Les planètes du système solaire. Attachée au projet : construire une maquette du système solaire Situation de structuration : Les planètes du système solaire. Attachée au projet : construire une maquette du système solaire Discipline : sciences - astronomie Niveau : CM Compétence principale : Compétences

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Formation et Evolution. des galaxies. Françoise Combes. Observatoire de Paris. 21 Janvier 2012

Formation et Evolution. des galaxies. Françoise Combes. Observatoire de Paris. 21 Janvier 2012 Françoise Combes Formation et Evolution Observatoire de Paris des galaxies 21 Janvier 2012 De quoi sont faites les galaxies? Du gaz d hydrogène, avec un peu d hélium Des étoiles (~200 milliards) Une pincée

Plus en détail

Confédération Construction Wallonne. Le secteur de la construction wallonne Analyse des indicateurs conjoncturels régionaux et provinciaux

Confédération Construction Wallonne. Le secteur de la construction wallonne Analyse des indicateurs conjoncturels régionaux et provinciaux Confédération Construction Wallonne Le secteur de la construction wallonne Analyse des indicateurs conjoncturels régionaux et provinciaux Chiffres arrêtés au 8/6/211 Francis Carnoy Salim Chamcham Juin

Plus en détail

La Chaîne Critique. Résumé du livre 17/02/2010

La Chaîne Critique. Résumé du livre 17/02/2010 La Chaîne Critique Résumé du livre 17/02/2010 INTRODUCTION Pourquoi les projets sont-ils souvent en retard? Pourquoi certains n aboutissent-ils jamais? Comment réussir à terminer les projets en respectant

Plus en détail

Plan de continuité. Station de traitement et. de distribution de l'eau potable OPITCIWAN POUR ASSISTANCE APPELER. Éric Sioui (418) 882-8820

Plan de continuité. Station de traitement et. de distribution de l'eau potable OPITCIWAN POUR ASSISTANCE APPELER. Éric Sioui (418) 882-8820 Plan de continuité Station de traitement et de distribution de l'eau potable OPITCIWAN POUR ASSISTANCE APPELER Éric Sioui (418) 882-8820 Description des équipements et Plan de continuité En premier lieu,

Plus en détail

Origine des eaux souterraines

Origine des eaux souterraines Origine des eaux souterraines Les eaux souterraines proviennent essentiellement de l'infiltration dans un terrain des eaux de l atmosphère et de l hydrosphère : précipitations, eau des lacs, des océans

Plus en détail

Mécanique. Chapitre 1 : Qu'est ce que la gravitation?

Mécanique. Chapitre 1 : Qu'est ce que la gravitation? Mécanique Chapitre 1 : Qu'est ce que la gravitation? Livre p 188 à 201 I) Le système solaire. Fig 1. p 194 De quoi est composé le système solaire? 8 planètes tournent autour du soleil, on dit qu'elles

Plus en détail

L oeil en face du trou

L oeil en face du trou L oeil en face du trou Dossier pédagogique Une exposition jeu de piste Cette exposition jeu de piste traite de la perception visuelle et propose une réflexion sur les perceptions parfois faussées que

Plus en détail

- Révolution - Satellite - Planète tellurique, gazeuse - Anneaux - Le nom des planètes

- Révolution - Satellite - Planète tellurique, gazeuse - Anneaux - Le nom des planètes Octobre 2009 - Document réalisé par Olivier Huel en collaboration avec Mireille Chrétiennot. Le système solaire Objectifs : - Découvrir le système solaire. - Connaître la différence entre une planète et

Plus en détail

Fiche d identité de notre galaxie, la Voie Lactée

Fiche d identité de notre galaxie, la Voie Lactée Notre galaxie Fiche d identité de notre galaxie, la Voie Lactée Type: spirale barrée Contenu: 200-400 milliards d étoiles + poussières et gaz Diamètre: ~ 100 000 AL Rotation: différentielle Le Soleil:

Plus en détail

PHYSIQUE GENERALE I - Exercices 28.11.2003

PHYSIQUE GENERALE I - Exercices 28.11.2003 PHYSIQUE GENERALE I - Exercices 28.11.2003 Exercice I corrigé la semaine précédente Exercice II : Grenade Un projectile est lancé d un canon avec une vitesse de sortie de 466 m/s et un angle de 57.4 par

Plus en détail

SOMMAIRE. 1- La Terre dans le système solaire...2. 1-1- Le système solaire : localisation...2. 1-2- Le soleil, l étoile du système solaire...

SOMMAIRE. 1- La Terre dans le système solaire...2. 1-1- Le système solaire : localisation...2. 1-2- Le soleil, l étoile du système solaire... Chapitre 1 Les conditions de la vie : une particularité de la Terre? SOMMAIRE 1- La Terre dans le système solaire...2 1-1- Le système solaire : localisation...2 1-2- Le soleil, l étoile du système solaire...2

Plus en détail

UTILISATION des INSTRUMENTS ASTRONOMIQUES

UTILISATION des INSTRUMENTS ASTRONOMIQUES UTILISATION des INSTRUMENTS ASTRONOMIQUES Astro 1 Intérêt d un instrument astronomique H grossir les objets Œ rendre visibles des détails trop petits pour être vus à l œil nu: - cratères sur la Lune, bandes

Plus en détail

La Pêche à Saint-Pierre et Miquelon

La Pêche à Saint-Pierre et Miquelon Service éducatif La Pêche à Saint-Pierre et Miquelon Niveau CM2 Sommaire : Préparons la visite : Le méli-mélo de la grande pêche Les mots manquants Le mot-mystère du pêcheur Les paires de la mer Poisson

Plus en détail

APPLICATION AUX POUTRES

APPLICATION AUX POUTRES APPLICATION AU POUTRE 1 Cinématique 1.1 Géométrie Une poutre est un solide engendré par une aire plane qui est déplacée dans l espace de manière que durant son mouvement, le centre de gravité G de la section

Plus en détail

5 Chapitre 5. Pseudo-primalité

5 Chapitre 5. Pseudo-primalité Chapitre 5 Chapitre 5. Pseudo-primalité Nous poursuivons l investigation autour de la réciproque du théorème de Fermat : après avoir vu le théorème de Lehmer dans le chapitre précédent, nous nous intéressons

Plus en détail

Pour un tout-petit être accueilli par quelqu un d autre que son papa et sa maman est une grande aventure.

Pour un tout-petit être accueilli par quelqu un d autre que son papa et sa maman est une grande aventure. Pour un tout-petit être accueilli par quelqu un d autre que son papa et sa maman est une grande aventure. C est faire l expérience quelques fois d une première séparation, c est faire connaissance avec

Plus en détail

Construction d une maquette du système solaire

Construction d une maquette du système solaire Construction d une maquette du système solaire E. Di Folco & N. Robichon (Formation des Maîtres de l Observatoire de Paris) Objectif : Représenter le système solaire avec une maquette et comprendre le

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE N 2

DOSSIER TECHNIQUE N 2 DOSSIER TECHNIQUE N 2 1. UNE 4L BIEN PREPAREE EST UNE 4L A L ARRIVEE 2. LES ANNEAUX DE REMORQUAGE ACCEPTES EN 2013 3. UN CHASSIS EN PARFAIT ETAT 4. UN COMPTEUR KILOMETRIQUE D ORIGINE Important : Ce dossier

Plus en détail

Section 12.1 LES ORIGINES DE L UNIVERS

Section 12.1 LES ORIGINES DE L UNIVERS Chapitre 12: l exploration spatiale et l étude des étoiles, des nébuleuses et des galaxies hors de notre système solaire. Section 12.1 LES ORIGINES DE L UNIVERS L étude de l espace : Notre connaissance

Plus en détail

Chapitre 2 : La consommation d énergie

Chapitre 2 : La consommation d énergie Chapitre 2 : La consommation d énergie Évolution de l efficacité énergétique au Canada - de 1990 à 2005 5 Chapitre 2 : La consommation d énergie Vue d ensemble La consommation d énergie et les émissions

Plus en détail

FrontPage Express (v 2.0) Éditeur de pages Web Introduction

FrontPage Express (v 2.0) Éditeur de pages Web Introduction Éditeur de pages Web Introduction Plusieurs versions du logiciel Frontpage existent. Dont FrontPage Express, qui est gratuit et librement diffusable. Il permet de débuter dans la confection de sites Internet.

Plus en détail

Les entreprises de transport routier en Nord Pas de Calais : une exploitation de la base de données Greco du ministère chargé des Transports

Les entreprises de transport routier en Nord Pas de Calais : une exploitation de la base de données Greco du ministère chargé des Transports Octobre 2005 Les entreprises de transport routier en Nord Pas de Calais : une exploitation de la base de données Greco du ministère chargé des Transports Le fichier GRECO, ou Gestion Régionalisée des Entreprises

Plus en détail

LA MAIN A LA PATE L astronomie Cycle 3. L astronomie. L astronomie cycle 3 - doc Ecole des Mines de Nantes 1

LA MAIN A LA PATE L astronomie Cycle 3. L astronomie. L astronomie cycle 3 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE L astronomie Cycle 3 L astronomie. L astronomie cycle 3 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE L astronomie Cycle 3 L'astronomie. PROGRESSION GENERALE Séance n 1 : Recueil

Plus en détail

Dossier de Partenariat ChronoRomandie

Dossier de Partenariat ChronoRomandie Dossier de Partenariat ChronoRomandie Pourquoi un partenaire investirait de l argent dans ChronoRomandie? ChronoRomandie est un club est non pas une société à but lucratif. Ce chemin a été déterminé par

Plus en détail

LEÇON 2. 1. Pourquoi est-ce que je suis venu? -Pour vous donner le message le plus important dans le monde.

LEÇON 2. 1. Pourquoi est-ce que je suis venu? -Pour vous donner le message le plus important dans le monde. LEÇON 2 1. Pourquoi est-ce que je suis venu? -Pour vous donner le message le plus important dans le monde. 2. Quel message est le plus important message dans le monde? -Le message de Dieu. 3. Pourquoi

Plus en détail

LES ETOILES. Sources d énergie. Astro. Découverte

LES ETOILES. Sources d énergie. Astro. Découverte Sources d énergie Astro 1 Qu est-ce qu une étoile? H Une énorme boule de gaz chauds et lumineux H Une source d énergie H Un laboratoire chimique où s élaborent des éléments variés H Un astre qui évolue:

Plus en détail

ZONES AUTOUR DE FAYENCE FENETRE D ALTITUDE

ZONES AUTOUR DE FAYENCE FENETRE D ALTITUDE ZONES REGLEMENTEES 18 Depuis le 31 octobre 2002 dans la TMA de NICE, les zones aériennes ont été redistribuées autour de Fayence suite, entre autre, à la création de la fenêtre d altitude qui nous a été

Plus en détail

DYNAMIC, logiciel intégré pour l étude des mouvements

DYNAMIC, logiciel intégré pour l étude des mouvements DYNAMIC, logiciel intégré pour l étude des mouvements Résumé : Le logiciel DYNAMIC peut être utilisé à la fois pour la simulation de mouvements et pour l étude d enregistrements vidéo de mouvements. Outre

Plus en détail

Le passage de Vénus (Problème posé dans Tangente Hors-série 21)

Le passage de Vénus (Problème posé dans Tangente Hors-série 21) Le passage de Vénus (Problème posé dans Tangente Hors-série 21) par Patrick Rocher Pour simplifier le problème, on suppose que la Terre et Vénus tournent autour du Soleil dans un même plan, d un mouvement

Plus en détail

Corrigé ED 6. Exercice 1 : Comparaison des politiques de gestion du disque. On peut commencer par quelques rappels sur les disques :

Corrigé ED 6. Exercice 1 : Comparaison des politiques de gestion du disque. On peut commencer par quelques rappels sur les disques : Corrigé ED 6 Exercice 1 : Comparaison des politiques de gestion du disque Question 1 On peut commencer par quelques rappels sur les disques : Les disques tournent à 3600 tours/min Les deux faces sont utilisées

Plus en détail

Notes du Monastère. Comment faire l ascension? Que verrait-il lors de l ascension? Que ressentirait-il? Comment en revenir?

Notes du Monastère. Comment faire l ascension? Que verrait-il lors de l ascension? Que ressentirait-il? Comment en revenir? Nom : gr : Notes du Monastère L image du bas illustre très bien ce que cherchait à découvrir Frère Bennig. À cette époque, on voyait le ciel comme une voûte sur laquelle le soleil, les étoiles et les planètes

Plus en détail

HSH et relations sexuelles monnayées : un portrait des répondants ayant déclaré des partenaires sexuels occasionnels tarifés

HSH et relations sexuelles monnayées : un portrait des répondants ayant déclaré des partenaires sexuels occasionnels tarifés HSH et relations sexuelles monnayées : un portrait des répondants ayant déclaré des partenaires sexuels occasionnels tarifés Objet : L enquête en ligne «Net Gay Baromètre» dresse, tous les deux ans, un

Plus en détail

CARACTERISTIQUES DEMOGRAPHIQUES ET SOCIO-ECONOMIQUES

CARACTERISTIQUES DEMOGRAPHIQUES ET SOCIO-ECONOMIQUES ROYAUME DU MAROC HAUT COMMISSARIAT AU PLAN RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L HABITAT DE 2004 CARACTERISTIQUES DEMOGRAPHIQUES ET SOCIO-ECONOMIQUES REGION DE GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN SERIE REGIONALE

Plus en détail

LAAS-CNRS. JAUMOUILLÉ Rodolphe

LAAS-CNRS. JAUMOUILLÉ Rodolphe 2009 LAAS-CNRS JAUMOUILLÉ Rodolphe [ Tutoriel pour le logiciel de Simulation de communications distribuées et de reconnaissance de formes d une SmartSurface] Tutoriel pour un logiciel permettant de simuler

Plus en détail

Utilisation de la fonction de création de rapports dans ArtemiS SUITE (à partir de la version 5.0)

Utilisation de la fonction de création de rapports dans ArtemiS SUITE (à partir de la version 5.0) Utilisation de la fonction de création de rapports dans ArtemiS SUITE (à partir de la version 5.0) Une nouvelle fonction de création de rapport disponible dans ArtemiS SUITE a été encore améliorée dans

Plus en détail

Les équations du premier degré

Les équations du premier degré TABLE DES MATIÈRES 1 Les équations du premier degré Paul Milan LMA Seconde le 10 septembre 2010 Table des matières 1 Définition 1 2 Résolution d une équation du premier degré 2 2.1 Règles de base................................

Plus en détail

Annick Alpérovitch Directeur de recherche émérite, UPMC-Inserm-U708 Neuroépidémiologie

Annick Alpérovitch Directeur de recherche émérite, UPMC-Inserm-U708 Neuroépidémiologie Recherche épidémiologique sur la maladie d'alzheimer : quelques questions d'éthique Annick Alpérovitch Directeur de recherche émérite, UPMC-Inserm-U708 Neuroépidémiologie P. 1 Les études cas-témoin L un

Plus en détail

À la rencontre des éléments

À la rencontre des éléments Chapitre 2 À la rencontre des éléments les éléments de l expérience utilisateur 25 Ce processus de conception d expérience utilisateur consiste à vérifier qu aucun aspect de ce que vos utilisateurs expérimenteront

Plus en détail

Chapitre 1 LES SOURCES DE LUMIÈRE

Chapitre 1 LES SOURCES DE LUMIÈRE Chapitre 1 LES SOURCES DE LUMIÈRE Documents Doc. 1 : Éclairage d un arbre Doc. 2 : Feu de camp Quels sont, sur ces photos : Doc. 3 : Coulée de lave Doc. 4 : Ciel nocturne étoilé les objets qui produisent

Plus en détail

LE SYSTÈME SOLAIRE. Notre système solaire appartient à une galaxie nommée «Voie Lactée».

LE SYSTÈME SOLAIRE. Notre système solaire appartient à une galaxie nommée «Voie Lactée». LE SYSTÈME SOLAIRE Notre système solaire est constitué d une étoile : le Soleil et de huit planètes avec leurs satellites, ainsi que d astéroïdes et de comètes. Pluton n est plus considéré comme une planète

Plus en détail

I ère partie : Description du matériel nécessaire pour l assemblage d un ordinateur. Commençons par le début Pour monter un pc, il nous faut :

I ère partie : Description du matériel nécessaire pour l assemblage d un ordinateur. Commençons par le début Pour monter un pc, il nous faut : I ère partie : Description du matériel nécessaire pour l assemblage d un ordinateur Commençons par le début Pour monter un pc, il nous faut : 1)-Une carte mère sur laquelle viendront se connecter tous

Plus en détail

Statistiques de Neptune

Statistiques de Neptune Neptune Neptune fut découverte grâce aux perturbations qu'elle exerce sur l'orbite d'uranus. En effet, après la découverte d'uranus, les scientifiques remarquèrent que son orbite ne se conformait pas aux

Plus en détail

LA DÉRIVÉE SECONDE. Même si la dérivée première donne beaucoup d'information à propos d'une fonction, elle ne la caractérise pas complètement.

LA DÉRIVÉE SECONDE. Même si la dérivée première donne beaucoup d'information à propos d'une fonction, elle ne la caractérise pas complètement. LA DÉRIVÉE SECONDE Sommaire 1. Courbure Concavité et convexité... 2 2. Détermination de la nature d'un point stationnaire à l'aide de la dérivée seconde... 6 3. Optima absolus... 8 La rubrique précédente

Plus en détail

Celestia. 1. Introduction à Celestia (2/7) 1. Introduction à Celestia (1/7) Université du Temps Libre - 08 avril 2008

Celestia. 1. Introduction à Celestia (2/7) 1. Introduction à Celestia (1/7) Université du Temps Libre - 08 avril 2008 GMPI*EZVI0EFSVEXSMVIH%WXVSTL]WMUYIHI&SVHIEY\ 1. Introduction à Celestia Celestia 1.1 Généralités 1.2 Ecran d Ouverture 2. Commandes Principales du Menu 3. Exemples d Applications 3.1 Effet de l atmosphère

Plus en détail

Prix epe metronews 2016

Prix epe metronews 2016 Prix epe metronews 2016 GREGORI Anthony Ecole d Ingénieurs Léonard De Vinci REDUIRE RECYCLER REUTILISER RECREER Peut on dormir sur des mégots? Table des matières Introduction... 4 Le Mégot... 5 Compositions...

Plus en détail

Insertion de citations et construction automatique d une liste de références dans Word

Insertion de citations et construction automatique d une liste de références dans Word Insertion de citations et construction automatique d une liste de références dans Word Fabrice Dessaint 1 Résumé. Le traitement de texte proposé par Microsoft dans sa suite Office offre, depuis la version

Plus en détail

Page 1. Le catalogue

Page 1. Le catalogue Page 1 Le catalogue Le service Catalogue vous offre de nombreuses fonctionnalités. Il vous permet de faire connaître vos produits sur Internet sans forcément atteindre le processus de commande en ligne.

Plus en détail

Le système solaire. 1. Quels sont les objets présents dans le système solaire?

Le système solaire. 1. Quels sont les objets présents dans le système solaire? Le système solaire 1. Quels sont les objets présents dans le système solaire? 1 Un astéroïde : c est un objet non sphérique, généralement de petite taille ( à l échelle de l univers), qui tournent autour

Plus en détail

UNE ACTION «MATHS À MODELER» AU CIES DE GRENOBLE

UNE ACTION «MATHS À MODELER» AU CIES DE GRENOBLE N 267 DUCHENE Eric UNE ACTION «MATHS À MODELER» AU CIES DE GRENOBLE L atelier de monitorat «maths à modeler» s inscrit dans la perspective plus vaste des travaux de l Equipe Recherche Technologie éducation

Plus en détail

Critères proposés pour établir et évaluer le caractère patrimonial des noms de lieux *

Critères proposés pour établir et évaluer le caractère patrimonial des noms de lieux * Groupe d experts des Nations Unies WORKING PAPER Pour les noms géographiques NO. 56 Vingt-sixième session Vienne, 2-6 mai 2011 French Point 17 de l ordre du jour provisoire Noms géographiques et patrimoine

Plus en détail

LA GRAVITATION I- LE SYSTEME SOLAIRE. Le plan de l'écliptique. Livre (Belin, PARISI, 2008), p 180

LA GRAVITATION I- LE SYSTEME SOLAIRE. Le plan de l'écliptique. Livre (Belin, PARISI, 2008), p 180 CH 08 LA GRAVITATION I- LE SYSTEME SOLAIRE Livre (Belin, PARISI, 2008), p 180 Le plan de l'écliptique Répondre aux questions suivantes : Q1 : Quel est l astre qui est au centre du système solaire? Q2 :

Plus en détail

PROGRAMME D ENTRAINEMENT 2016

PROGRAMME D ENTRAINEMENT 2016 2016 OBJECTIF Ce programme d entrainement a comme objectif de vous préparer à réaliser un défi unique et ambitieux : courir des relais de 1 km et 2 km pendant plus de 30 heures consécutives, en reliant

Plus en détail

Situations. le temps du sablier. Activité : Course longue Niveau : Cycle 1. Compétence spécifique. Compétence en fin de cycle

Situations. le temps du sablier. Activité : Course longue Niveau : Cycle 1. Compétence spécifique. Compétence en fin de cycle le temps du sablier Activité : Course longue Niveau : Cycle 1 Compétence spécifique adapter ses déplacements à des environnements ou contraintes variés Compétence en fin de cycle Par la pratique d'activités

Plus en détail