TD 1 Rappels mathématiques et expressions rationnelles

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TD 1 Rappels mathématiques et expressions rationnelles"

Transcription

1 L Informtiqu Lyon LifLF Théori ds lnggs formls Exrcics d TD TD Rppls mthémtiqus t xprssions rtionnlls A. Notions mthémtiqus d s. Prouvz l prmièr loi d D Morgn : A (B C) = (A B) (A C). Ls nsmls suivnts sont-ils stls pour l opértion indiqué? Si l répons st négtiv, donnz lur clôtur. ) L nsml ds ntirs nturls pour l ddition. ) L nsml ds ntirs nturls pour l soustrction. c) L nsml ds ntirs rltifs pour l soustrction. d) L nsml ds ntirs impirs pour l multipliction. ) L nsml ds ntirs négtifs pour l soustrction. f) L nsml ds ntirs négtifs pour l multipliction. g) L nsml ds intrvlls d N pour. h) L nsml ds intrvlls d N pour.. Comm ls rltions sont ds nsmls, on put prlr d frmtur d un rltion (nsml) pr un utr rltion (opértion). - l frmtur réflxiv trnsitiv d un rltion R, noté R * st l frmtur d R pour ls rltions d réflxivité t d trnsitivité, - l frmtur trnsitiv d R st noté R + Donnz l frmtur réflxiv trnsitiv d l rltion R = {(, ), (, c), (, d), (d, d), (d, ), (, ), (, )}. Soit un nsml E. On définit sur P(E) l rltion inir R : X R Y X t Y ont l mêm nomr d élémnts. Montrz qu R st un rltion d équivlnc. 5. Soint R t R dux ordrs prtils sur un mêm nsml E. Montrz qu R R st églmnt un ordr prtil. 6. Montrz qu l nsml Q ds nomrs rtionnls st infini dénomrl.. Montrz pr induction l théorèm suivnt : Soit A un nsml fini. P(A) = A. 8. Montrz pr l surd l théorèm suivnt : Soit R un rltion inir défini sur un nsml fini A, t soint t dux élémnts d A. S il xist un chmin d vrs dns R, lors il xist un chmin d longuur u plus A. / 8

2 L Informtiqu Lyon LifLF Théori ds lnggs formls Exrcics d TD B. Exprssions rtionnlls Ls xprssions rtionnlls sur un lpht Σ sont tous ls mots construits sur l lpht Σ {(, ),,, *} : () t chqu élémnt d Σ st un xprssion rtionnll, () si α t β sont ds xprssions rtionnlls, lors (αβ) st ussi un xprssion rtionnll, () si α t β sont ds xprssions rtionnlls, lors (α β) st ussi un xprssion rtionnll, () si α st un xprssion rtionnll, lors α* st ussi un xprssion rtionnll, (5) rin d utr n st un xprssion rtionnll hormis ls points () à (). On dit qu dux xprssions rtionnlls sont équivlnts si lls définissnt l mêm lngg. Soint u t v dux xprssions rtionnlls. Ls églités suivnts puvnt êtr démontrés :. * =. u*u* = u*. (u v)* = u*(u v)*. u = u = u 8. (u*)* = u*. (u v)* = (u vu*)*. uu* = u*u 9. u(v w) = uv uw 5. (u v)* = (u*v*)*. uu* = u* 0. (u v)w = uw vw 6. (u v)* = u*(vu*)* 5. u v = v u. (uv)*u = u(vu)*. (u v)* = (u*vu*)* u* 6. u u = u. (u v)* = (u* v)* 8. (u v)* = (u*v)*u* 9. Ls ffirmtions suivnts sont-lls vris? Expliquz pourquoi : ) **** ) ** ** = * * c) ** c*d* = d) cd ((cd)*)* 0. Montrz ls églités suivnts n utilisnt ls idntités ci-dssus : ) ((**)*(**)*)* = ( )* ) (*)* (*)* = ( )* c) ( )*( )* = *( )*. Pour chcun ds lnggs suivnts, donnz un xprssion régulièr rprésntnt son complémnt. ) ( )* ) (( )( ))*. Soit Σ = {, }. On souhit décrir pr un xprssion rtionnll l lngg L comm suit : L = {w {, }* w contint, t l sous-chîn n figur ps dns w n dhors d l sous-chîn } En justifint vos réponss, indiquz pour chcun ds xprssions suivnts si ll décrit ffctivmnt L ou non. ) ( ) + (*)* ) ( )*( )* c) (* ()*)(* ()*). Soit Σ = {, }. Donnz un xprssion rtionnll définissnt ls lnggs sur Σ décrits pr ls définitions suivnts : ) l lngg d tous ls mots contnnt u moins (i.. occurrncs d l lttr ). ) l lngg d tous ls mots contnnt u plus. c) l lngg d tous ls mots contnnt un nomr d divisil pr. d) l lngg d tous ls mots n contnnt ps l fctur.. Donnz un xprssion rtionnll définissnt l lngg L = {w {, }* w contint mis ps } Indiction : un mot w du lngg put êtr décomposé n w = *uv où u st un chîn qui finit pr t n contint ps t v st un chîn qui commnc pr t n contint ps. 5. Soit Σ = {, }. Donnz un xprssion rtionnll définissnt l lngg complémntir du lngg défini pr **( )* / 8

3 L Informtiqu Lyon LifLF Théori ds lnggs formls Exrcics d TD TD Automts à étts finis. On considèr l lpht Σ = {, }. Donnz un xmpl d utomt M, détrminist ou non, dns ls cs suivnts : ) M n ccpt ucun mot. ) M ccpt tous ls mots sur l lpht Σ. c) M n étts t ccpt tous ls mots d Σ. d) M n étts t n ccpt qu l mot vid. ) M n ccpt qu ls mots formés vc un sul lttr d Σ. f) L xprssion rtionnll corrspondnt srit * *.. Construisz ds utomts finis détrminists ou non ccptnt ls lnggs suivnts : ) {w {, }* chqu d w st imméditmnt précédé t imméditmnt suivi pr un }. Notr qu l mot doit êtr ccpté. ) {w {, }* w n contint ni ni }. c) {w {, }* w contint ou }. d) {w {, }* w contint à l fois t }. Notz qu ls mots t doivnt êtr ccptés. ) {w {, }* w un nomr impir d t un nomr impir d }. f) {w {, }* w contint t l prmièr occurrnc d n doit ps êtr précédé d }. g) {w {, }* w contint un sul fois l sous-chîn, t l sous-chîn n figur ps dns w n dhors d }. h) {w {,, c}* w n contint ps c}.. Crctérisz pr un xprssion rtionnll l lngg ccpté pr chcun ds utomts suivnts : ) ) / 8

4 L Informtiqu Lyon LifLF Théori ds lnggs formls Exrcics d TD TD Détrministion. Détrminisz ls utomts suivnts. Quls lnggs rconnissnt-ils? ) ) 5 6 c) d) Pour chcun ds xprssions rtionnlls suivnts, construisz un utomt non détrminist simpl ccptnt l lngg corrspondnt. Détrminisz ct utomt t décrivz commnt fonctionn l utomt détrminist résultnt. ) ( )* ( )* ) ( )*( ). Construisz ls dux utomts détrminists ccptnt rspctivmnt ls dux lnggs suivnts : ) L = {w {, }* w contint } ) L = {w {, }* w contint un nomr pir d } Montrz commnt construir dirctmnt à prtir d cs dux utomts détrminists, l utomt détrminist ccptnt c) L = L L c-à-d L = {w {, }* w contint t un nomr pir d } d) L = L L c-à-d L = {w {, }* w contint ou un nomr pir d } / 8

5 L Informtiqu Lyon LifLF Théori ds lnggs formls Exrcics d TD TD Crctéristion t minimistion. Donnz un xprssion rtionnll décrivnt l lngg rconnu pr ls utomts suivnts. ) 5, ) 6 5 c) 8, 6 Soit M = (K, Σ, δ, s, F) un utomt fini détrminist. On not M(q), pour q K, l utomt (K, Σ, δ, q, F). On dit qu p t q sont dux étts équivlnts d M, t on not p q, ssi L(M(p)) = L(M(q)). Formllmnt, p q ssi w Σ* tl qu (p, w) M * (f, ) t (q, w) M * (f, ), on f F f F. En prtiqu, on clcul ls clsss d équivlnc slon puis on fit l fusion. st clculé comm l limit d ( i ) i N. p i q ssi w Σ* w i tl qu (p, w) M * (f, ) t (q, w) M * (f, ), on f F f F.. Minimisz ls utomts suivnts : ) ) c) 5 6, 5, 6, 5 / 8

6 L Informtiqu Lyon LifLF Théori ds lnggs formls Exrcics d TD Soit L Σ* un lngg t x, y Σ* dux mots. On dit qu x t y sont équivlnts suivnt L, t on not x L y, si pour tout mot z d Σ* : xz L ssi yz L Théorèm d Myhill Nrod : Soit L Σ* un lngg rtionnl. Il xist un utomt détrminist ynt Σ* / L étts ccptnt L. Pour un lngg L, l utomt stndrd M = (K, Σ, δ, s, F) st défini d l mnièr suivnt : K = { [x], x Σ* } F = { [x], x L } s = [] δ : défini pr δ([x], ) = [x]. Soit L l lngg défini pr l xprssion rtionnll ( )* ( c)* (c )*. ) Clculz ls clsss d équivlnc suivnt L, ) Détrminz l utomt stndrd corrspondnt à L.. Mêms qustions pour L = { w {, }* w st pir t w n contint ps }. 6 / 8

7 L Informtiqu Lyon LifLF Théori ds lnggs formls Exrcics d TD TD 5 Rtionlité Pour montrr qu un lngg st rtionnl, on put : - donnr un xprssion rtionnll, - construir un utomt à étts finis, détrminist ou non, - utilisr ls propriétés d stilité. Pour montrr qu un lngg st non rtionnl, on put : - utilisr ls propriétés d stilité t un risonnmnt pr l surd, - utilisr l lmm d l étoil. L clss ds lnggs rtionnls st stl pour l union, l concténtion, l étoil d Kln, l intrsction t l complémntir. Pour montrr qu un lngg L st non rtionnl, on fit l risonnmnt pr l surd suivnt : - supposr L rtionnl ; - détrminr L rtionnl tl qu L op L = L (op {,., *,, complémntir}), L connu non rtionnl ; - L op L rtionnl pr stilité, L connu non rtionnl, donc contrdiction. Crctéristion ds lnggs rtionnls (lmm d l étoil) : Soit L un lngg rtionnl. L st donc rconnu pr un utomt M à k étts. z L, z k, u, v, w Σ* tls qu z = uvw, uv k, v > 0 t i 0, uv i w L.. Est-c qu l lngg L = {w {, }* w pir t w n contint ps } st rtionnl? Pourquoi?. Complémnt t inclusion d lnggs. ) Montrz qu l complémntir d un lngg non rtionnl st non rtionnl. ) Si L st un lngg rtionnl t qu on L L, st c qu cl impliqu qu L st rtionnl? c) Si L st un lngg non rtionnl t qu on L L, st c qu cl impliqu qu L st non rtionnl?. Est-c qu l clss ds lnggs non rtionnls st stl pr ) union? ) intrsction? c) étoil d Kln?. À l id du lmm d l étoil, montrz qu ls lnggs suivnts sont non rtionnls : ) { n n prmir} ) L lngg ds plindroms sur {, }* c) { p q p N, q N, q p} 5. Ls lnggs suivnts sont-ils rtionnls? ) {c n n > } ) {w ()* w 000} c) { [ n] n N} où [r] st l prti ntièr d r d) {w {, }* v {, }*, w = vv T } où v T st l mot v dns lqul on prmuté ls t ls 6. Soit L un lngg sur Σ. On not - prf(l) = {w Σ* y Σ*, wy L} - suff(l) = {w Σ* y Σ*, yw L} - L R = {w Σ* w R L}. Montrz qu si L st rtionnl, prf(l), suff(l) t L R l sont ussi. / 8

8 L Informtiqu Lyon LifLF Théori ds lnggs formls Exrcics d TD TD 6 Lnggs lgériqus. Soit Σ = {, }. Construisz ls grmmirs corrspondnt ux lnggs : ) * ) ( ) ( )* c) ( )* d) ( )* ( )*. Soit Σ = {, }. Construisz ls grmmirs régulièrs corrspondnt ux lnggs : ) ( )* ( )*. G = (V, Σ, R, S) un grmmir régulièr vc : - V = { S, X, Y } - Σ = {, } - R = { S X Y, X S, Y S } Construisz l utomt à étts finis corrspondnt u lngg ngndré pr G.. Soit l utomt à étts finis M : Construisz l grmmir régulièr ngndrnt l lngg rconnu pr M. 5. Montrz qu ls lnggs suivnts sont lgériqus : ) L = { m n m n} ) L = { m n c p d q m + n = p + q} c) L = {w {,}* w contint dux fois plus d qu d } d) L = {uv u, v {,}*, u = v } 6. Soit l utomt à pil M = {K, Σ, Γ, Δ, s, F} vc - K = {s, f} - F = {f} - Σ = {, } - Γ = {} - Δ = {((s,,),(s,)), ((s,,),(s,)), ((s,,),(f,)), ((f,,),(f,)), ((f,,),(f,))} ) Ecrivz touts ls suits d trnsitions possils à prtir d l ntré. ) Vérifiz qu,, L(M), t qu,, L(M). c) Qul st l lngg L(M)?. Construisz l utomt à pil ccptnt ls lnggs suivnts : ) L = { n n } ) L = {w {,}* w contint dux fois plus d qu d } c) L = { m n c p m > n + p t m, n, p > 0} 8. Montrz qu l clss ds lnggs lgériqus n st ps stl pr ) intrsction, ) complémnttion. 9. Montrz qu ls lnggs suivnts n sont ps lgériqus : ) L = {w {,, c}* w = w = w c } ) L = {www w {, }*} 8 / 8

Correction feuille TD 3 : probabilités conditionnelles, indépendance

Correction feuille TD 3 : probabilités conditionnelles, indépendance Univrsité d Nic-Sophia Antipolis -L2 MASS - Probabilités Corrction fuill TD 3 : probabilités conditionnlls, indépndanc Exrcic Dans ct xrcic, nous supposons pour simplir qu ls yux d'un êtr humain sont soit

Plus en détail

1 Langages reconnaissables

1 Langages reconnaissables 8INF713 Informtique théorique Automne 2014 Exercices 1 Lngges reconnissles 1.1 Considérez les deux utomtes suivnts et répondez ux questions suivntes : q 3, q 3 q 4 () A 1 () A 2 Figure 1 () Quel est l

Plus en détail

UV Traitement du signal. Cours n 3 : Synthèse des filtres numériques

UV Traitement du signal. Cours n 3 : Synthèse des filtres numériques UV Tritement du signl Cours n 3 : Synthèse des filtres numériques Filtre IF pr l méthode de l fenêtre ou rélistion recursive Filtre II pr une trnsformée ilinéire élistion du filtrge numérique Introduction

Plus en détail

automates finis Sujet. Contenu de l article. page 277

automates finis Sujet. Contenu de l article. page 277 pg 277 utomts finis pr Aury Bou hon ( S), Cthrin Enjlrt ( S), Crolin Hostlry (2 n ) t Luil Toussrt ( S) u lyé Fustl Coulngs Mssy (9) nsignnts : MM. Mihl Enjlrt t Hrvé Hmon hrhur : M. Jn-Pirr Rssyr ompt-rnu

Plus en détail

Solution - TD Feuille 2 - Automates finis et expressions rationnelles

Solution - TD Feuille 2 - Automates finis et expressions rationnelles Solution - TD Feuille 2 - Automtes finis et expressions rtionnelles Informtique Théorique 2 - Unité JINPW Licence 3 - Université Bordeux Solution de l exercice : Pour tout l exercice, on note A = {, }.

Plus en détail

Théorie des Langages Formels Chapitre 5 : Automates minimaux

Théorie des Langages Formels Chapitre 5 : Automates minimaux 1/29 Théorie des Lngges Formels Chpitre 5 : Automtes minimux Florence Levé Florence.Leve@u-picrdie.fr Année 2014-2015 2/29 Introduction Les lgorithmes vus précédemment peuvent mener à des utomtes reltivement

Plus en détail

Théorie de langages, TD3

Théorie de langages, TD3 Théorie de lngges, TD3 Octoer 6, 25 Automtes finis. Definitions Un utomte fini déterministe (DFA deterministic finite utomton) est une mchine de clcul A qui peut être définie pr les cinq éléments suivnts.

Plus en détail

Lycée Faidherbe, Lille MP1 Cours d informatique 2013 2014. Automates

Lycée Faidherbe, Lille MP1 Cours d informatique 2013 2014. Automates Lycée Fidhere, Lille MP Cours d informtique 203 204 Automtes I Déterministes........................... 2 Définitions 2 Exemple 2 Action des mots 3 Lngge reconnu 3 II Incomplets.............................

Plus en détail

Algorithmes gloutons

Algorithmes gloutons Alorithms loutons L prinip l lorithm louton : ir toujours un hoix lolmnt optiml ns l spoir qu hoix mènr à un solution lolmnt optiml. Éypt On ppll rtion éyptinn un rtion l orm n v n N.. Soint t ux ntirs

Plus en détail

2.1 L'automate minimal

2.1 L'automate minimal CH.2 Minimistion 2.1 L'utomte miniml 2.2 L'lgorithme de minimistion Automtes ch2 1 2.1 L'utomte miniml Le lngge L définit sur Σ* l reltion d'équivlence R L : x R L y ssi ( z, xz L yz L). L'AFD M définit

Plus en détail

Raffinement de modèles comportementaux UML, vérification des relations d implantation et d extension sur les machines d états

Raffinement de modèles comportementaux UML, vérification des relations d implantation et d extension sur les machines d états Rffinmnt d modèls comportmntux UML, vérifiction ds rltions d implnttion t d xtnsion sur ls mchins d étts Thoms Lmolis Ann-Lis Couris Hong-Vit Luong févrir 2009 1 Motivtions L dévloppmnt d SLP (SIS ---

Plus en détail

a t l s un ÉTABLISSEMENT D ENSEIgNEMENT SuPÉRIEuR ARTISTIquE D ExCELLENCE une NouVELLE génération D ARTISTES ET DE DESIgNERS

a t l s un ÉTABLISSEMENT D ENSEIgNEMENT SuPÉRIEuR ARTISTIquE D ExCELLENCE une NouVELLE génération D ARTISTES ET DE DESIgNERS n É d b t x t s r o r o s n o p L c i - l s u i l u n r d é y u un ÉTABLISSEMENT D ENSEIgNEMENT SuPÉRIEuR ARTISTIquE D ExCELLENCE une NouVELLE génération D ARTISTES ET DE DESIgNERS L ENSBA LyoN, une INSTITuTIoN

Plus en détail

CALCULS DE PRIMITIVES ET D INTÉGRALES

CALCULS DE PRIMITIVES ET D INTÉGRALES Christoph Brtult Mthémtiqus n MPSI CALCULS DE PRIMITIVES ET D INTÉGRALES C chpitr vis à rnforcr votr prtiqu du clcul intégrl u moyn d révisions ciblés t grâc à du nouvutés, l intégrtion pr prtis t l chngmnt

Plus en détail

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique.

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique. C39211 Ecole Normle Supérieure de Cchn 61 venue du président Wilson 94230 CACHAN Concours d dmission en 3 ème nnée Informtique Session 2009 INFORMATIQUE 1 Durée : 5 heures «Aucun document n est utorisé»

Plus en détail

Rattrapage. 4 ] Quelle est la complexité dans le pire cas de l algorithme de tri fusion (pour trier n éléments)?

Rattrapage. 4 ] Quelle est la complexité dans le pire cas de l algorithme de tri fusion (pour trier n éléments)? IN 02 6 mrs 2009 Rttrpge NOM : Prénom : ucun document n est utorisé. ce QCM outit à une note sur 42 points. L note finle sur 20 ser otenue simplement en divisnt l note sur 42 pr 2. Il suffit donc de donner

Plus en détail

NOMBRES ENTIERS ET RATIONNELS / ARITHMETIQUE THEME 10 : Exercice n 1: 1. Exercice n 2:. + c b. Exercice n 3 : = A

NOMBRES ENTIERS ET RATIONNELS / ARITHMETIQUE THEME 10 : Exercice n 1: 1. Exercice n 2:. + c b. Exercice n 3 : = A THEME 0 : NOMRES ENTIERS ET RTIONNELS / RITHMETIQUE Exercice n :.. Exercice n :. ) ( c b ) ( bc c b b c ) ( c b Exercice n : 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 D D D D D D D 0 0 0 0 0 0 0 E E E E E E E TIVITE

Plus en détail

I- Les ensembles de nombres

I- Les ensembles de nombres I- Les ensembles de nombres 1-Ensemble des entiers nturels. Les nombres nturels sont... L ensemble des nombres nturels est noté... Il est défini pr : = {...} Remrque: Pour trduire le fit qu un élément

Plus en détail

Chapitre 2 Les automates finis

Chapitre 2 Les automates finis Chpitre 2 Les utomtes finis 28 2.1 Introduction Automtes finis : première modélistion de l notion de procédure effective.(ont ussi d utres pplictions). Dérivtion de l notion d utomte fini de celle de progrmme

Plus en détail

Calcul matriciel. I. Vecteurs-lignes et vecteurs-colonnes 1) vecteur ligne

Calcul matriciel. I. Vecteurs-lignes et vecteurs-colonnes 1) vecteur ligne Clcul mtriciel Commentires du progrmme officiel I Vecteurs-lignes et vecteurs-colonnes ) vecteur ligne )Définition : on ppelle «vecteur ligne» tout tleu à une ligne de m nomres insi représenté : (,,,,

Plus en détail

Entiers Relatifs -5, -3-15

Entiers Relatifs -5, -3-15 Entiers Nturels 1, 2, 3, 4.. Entiers Reltifs -5, -3 - Nomres Décimux -0. 1 5 Nomres Rtionnels 2 3 Nomres Réels RAPPEL : Un nomre premier est un entier nturel qui dmet exctement 2 diviseurs distincts entiers

Plus en détail

Travaux Dirigés de Langages & XML - TD 6

Travaux Dirigés de Langages & XML - TD 6 TD Lngges - XML Exercices Corrigés TD 6 1 Trvux Dirigés de Lngges & XML - TD 6 1 Grmmires non-mbiguës Exercice 1 Construire l grmmire générnt tous les plindromes sur l lphbet {0, 1}. 0 1 ε 00 11 Exercice

Plus en détail

Théorie des Langages Épisode 2 Automates finis

Théorie des Langages Épisode 2 Automates finis AFD AFN Opértions Lemme de pompge 1/ 36 Théorie des Lngges Épisode 2 Automtes finis Thoms Pietrzk Université Pul Verline Metz AFD AFN Opértions Lemme de pompge Reconnisseur Définition Configurtion Accepttion

Plus en détail

Cours de mathématiques. Chapitre 12 : Calcul Intégral

Cours de mathématiques. Chapitre 12 : Calcul Intégral Cours de mthémtiques Terminle S1 Chpitre 12 : Clcul Intégrl Année scolire 2008-2009 mise à jour 5 mi 2009 Fig. 1 Henri-Léon Leesgue et Bernhrd Riemnn n les confond prfois 1 Tle des mtières I Chpitre 12

Plus en détail

Automates à états fnis Damien Nouvel

Automates à états fnis Damien Nouvel Automtes Automtes à étts fnis Automtes à étts fnis Pln Représenttion des utomtes (FSA) Défnition formelle (DFA) Équivlence DFA / NFA / ε-nfa Licence Informtique L1 Automtes 2 / 30 Automtes à étts fnis

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

Automates temporisés

Automates temporisés Automtes temporisés introdution pr un néophyte Prtie I / II Mots et utomtes temporisés Merredi 30 otore 20002 ÉNS Lyon Jérôme DURAND-LOSE jerome.durnd-lose@ens-lyon.fr MC2 LIP - ÉNS Lyon Automtes temporisés

Plus en détail

Association d opérateurs logiques Date : (+ commentaires prof. à partir d une rédaction élève envoi n 2 ) BEP MEL 1 / 5

Association d opérateurs logiques Date : (+ commentaires prof. à partir d une rédaction élève envoi n 2 ) BEP MEL 1 / 5 Dt : (+ commntirs prof. à prtir d un rédction élèv nvoi n 2 ) BEP MEL / 5 I LOGIGRAMME : Assocition d'opérturs logiqus : L tritmnt logiqu ds informtions put nécssitr l mis n œuvr d'un nomr importnt d'opérturs

Plus en détail

3 e - programme 2012 mathématiques ch.n3 cahier élève Page 1 sur 13 Ch.N3 : Racines carrées

3 e - programme 2012 mathématiques ch.n3 cahier élève Page 1 sur 13 Ch.N3 : Racines carrées 3 e - progrmme 0 mthémtiques ch.n3 chier élève Pge sur 3 Ch.N3 : Rcines crrées DÉFINITION DE LA RACINE CARRÉE ex. à 4 DÉFINITION L rcine crrée d'un nombre positif est le nombre positif, noté, dont le crré

Plus en détail

Automates et langages: quelques algorithmes

Automates et langages: quelques algorithmes Automtes et lngges: quelques lgorithmes Eugene Asrin Sddek Benslem Avertissement Dns l étt ctuel ce document est rchi-sec et peut servir seulement d un ide-mémoire. Pour comprendre les lgorithmes ci-dessous

Plus en détail

Travaux Dirigés de Langages & XML - TD 2

Travaux Dirigés de Langages & XML - TD 2 TD Lngges - XML Exercices Corrigés TD 2 Trvux Dirigés de Lngges & XML - TD 2 Automtes deterministes Exercice Dns chcun des cs suivnts, donner un utomte déterministe reconnissnt le lngge sur l lphet {,

Plus en détail

Marc Chemillier Master M2 Atiam (Ircam), 2011-2012

Marc Chemillier Master M2 Atiam (Ircam), 2011-2012 MMIM Modèles mthémtiques en informtique musicle Mrc Chemillier Mster M2 Atim (Ircm), 2011-2012 Notions théoriques sur les lngges formels - Définitions générles o Mots, lngges o Monoïdes - Notion d utomte

Plus en détail

COURS : LES FRACTIONS

COURS : LES FRACTIONS CHAPITRE 8 COURS : LES FRACTIONS Extrit progrmme de l clsse de Sixième : CONTENU COMPÉTENCES EXIGIBLES COMMENTAIRES Interpréter comme Écriture frctionnire quotient de l entier pr l entier, c est-àdire

Plus en détail

Dynamique des systèmes et automates à états

Dynamique des systèmes et automates à états Chpitre 8 Dynmique des systèmes et utomtes à étts L modélistion sttique s intéresse à ce qu il y dns le système, à s structure, etc. L modélistion de l dynmique trite de l évolution du système dns le temps.

Plus en détail

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE L' Algère de BOOLE L'lgère de Boole est l prtie des mthémtiques, de l logique et de l'électronique qui s'intéresse ux opértions et ux fonctions sur les vriles logiques. Le nom provient de George Boole.

Plus en détail

LES REGLES DU CALCUL LITTERAL

LES REGLES DU CALCUL LITTERAL Cours de Mr Jules v1.2 Clsse de Cinquième Contrt 6 pge 1 LES REGLES DU CALCUL LITTERAL «Les Mthémtiques sont des inventions très subtiles et qui peuvent beucoup servir, tnt à contenter les curieux qu'à

Plus en détail

Fiche d exercices 1 : puissances entières et rationnelles

Fiche d exercices 1 : puissances entières et rationnelles Document disponible à http://wwwuniv-montpfr/mip/ens/aes/xa0m/indexhtml XA0M méthodologie mthémtique Année 00 00 Fiche d exercices : puissnces entières et rtionnelles SAVOIR Puissnces entières positives

Plus en détail

Exercices Mathématiques Discrètes : Relations

Exercices Mathématiques Discrètes : Relations Exeries Mthémtiques Disrètes : Reltions Reltions inires R1 Soient A = {0, 1, 2, 3, 4} et B = {0, 1, 2, 3} deux ensemles. Erire expliitement les ouples (, ) R où (, ) R si et seulement si : =, + = 4,

Plus en détail

Vision et images -12,0-15,0-18,0-20,0-25,0-30,0-40,0-50,0 61,0 30,5 22,5 20,0 16,5 15,5 13,5 12,5

Vision et images -12,0-15,0-18,0-20,0-25,0-30,0-40,0-50,0 61,0 30,5 22,5 20,0 16,5 15,5 13,5 12,5 Séanc n 2 Vision t iags Exrcic n Rlation d conjugaison Un objt AB st placé dvant un lntill convrgnt d cntr optiqu O. L point A st situé sur l ax optiqu d la lntill. L iag A B st foré sur un écran. On donn

Plus en détail

Correction de l exercice 2 du quiz du cours Management bancaire (2008 2009 T1) : «Liquidité et solvabilité» (10 points)

Correction de l exercice 2 du quiz du cours Management bancaire (2008 2009 T1) : «Liquidité et solvabilité» (10 points) Corrcion d l xrcic du quiz du cours Mngmn bncir (8 9 T) : «Liquidié solvbilié» ( poins) Qusion : rpplr l définiion ds concps d liquidié d solvbilié d un nrpris. Liquidié : on dir d'un nrpris qu'll s liquid

Plus en détail

CH.1 Automates finis

CH.1 Automates finis CH.1 Automtes finis 1.1 Les utomtes finis déterministes 1.2 Les utomtes finis non déterministes 1. Les utomtes vec -trnsitions 1.4 Les expressions régulières 1.5 L'équivlence des modèles Automtes ch1 1

Plus en détail

CHAPITRE 9 : PRIMITIVES - INTEGRALES

CHAPITRE 9 : PRIMITIVES - INTEGRALES Primitives et intégrles Cours CHAPITRE 9 : PRIMITIVES - INTEGRALES. Primitives d une fonction Définition Soit f une fonction définie sur un intervlle I. Une fonction F est une primitive de f sur I, si

Plus en détail

Chapitre 2 : Classification Périodique des Éléments

Chapitre 2 : Classification Périodique des Éléments Chapitr 2 : Classification Périodiqu ds Élémnts I. cortèg élctroniqu 1. Couchs élctroniqus A Z X : ct atom possèd Z élctrons. Cs élctrons rstnt rlativmnt près du noyau à caus d l'attraction élctrostatiqu.

Plus en détail

Définition SYNTHESE D AUTOMATES D ETATS FINIS. Représentation. Equivalence d automates Graphe d états

Définition SYNTHESE D AUTOMATES D ETATS FINIS. Représentation. Equivalence d automates Graphe d états SYNTHESE D AUTOMATES D ETATS FINIS Automat d états finis (vu dans d autr nsignmnt? ) Spécification très utilisé n Informatiqu (Circuits, Résaux, Pruv...) Réalisation matérill d un automat à l aid d circuits

Plus en détail

Décrire et analyser le comportement d un système

Décrire et analyser le comportement d un système Décrire et nlyser le comportement d un système Cours. Mise en sitution : Prolémtique : Gérer l vnce et l inclinison du tpis en fonction de touches sur son pupitre de commnde. Comment trduire ce chier des

Plus en détail

Correction du TP2 - Base Location

Correction du TP2 - Base Location MA 2 octobr 24 ass d Donnés t Systèms d informations Faculté ds Scincs Jan Prrin Corrction du TP2 - as Location Rmarqus. L réprtoir st accssibl n lctur. Il contindra ls corrctions ds tps, tc... 2. À la

Plus en détail

Outils de calcul pour la 3 ème

Outils de calcul pour la 3 ème Chpitre I Outils de clcul pour l Ce que nous connissons déjà :! Opértions sur les décimux, les reltifs et les quotients. Puissnces de dix. Nottions scientifiques. Clcul littérl simple. Objectifs de ce

Plus en détail

Analyse des Réseaux Electriques

Analyse des Réseaux Electriques héori s iruits Anlys s Résux Eltriqus Anlys t Mis n Equtions s Résux Eltriqus Anlys r l Métho s ournts nénnts Exml : Pont Msur ry-fostr Anlys r l Métho s Potntils nénnts Exml : rnsmission un Signl u trvrs

Plus en détail

Théorie des automates et langages formels

Théorie des automates et langages formels Fculté des sciences Déprtement de mthémtiques Théorie des utomtes et lngges formels 1 4 7, d c d 2 c c d 5 c d c d, 8 c d 3 6 9,c,d,c,d,,c,d Année cdémique 2009 2010 Michel Rigo Tle des mtières Chpitre

Plus en détail

LE TRANSFORMATEUR DE TENSION

LE TRANSFORMATEUR DE TENSION LE TRANSFORMATEUR DE TENSION. Dscriptio rapid L trasformatur put êtr cosidéré comm u covrtissur altratif altratif. Il st costruit afi d'adaptr ls tsios tr dux résaux ayat ds caractéristiqus différts. Ls

Plus en détail

Résumé du cours d analyse de Sup et Spé

Résumé du cours d analyse de Sup et Spé Résumé du cours d nlyse de Sup et Spé 1 Topologie 1.1 Normes, normes équivlentes Une norme sur le K-espce vectoriel E est une ppliction N de E dns R vérifint : x E, N(x) 0 (positivité) x E, (N(x) = 0 x

Plus en détail

De l atome à la molécule organique

De l atome à la molécule organique hpitr 1. D l tom à l molécul orgniqu bjctifs I Rppl : Atoms, vlnc, molécul 1) Ls élémnts concrnés 2) Ls moléculs à bs d crbon II Structur t rprésnttions ds moléculs orgniqus 1) Formuls ds composés orgniqus

Plus en détail

Théorie des langages Automates finis

Théorie des langages Automates finis Théorie des lngges Automtes finis Elise Bonzon http://we.mi.prisdescrtes.fr/ onzon/ elise.onzon@prisdescrtes.fr 1 / 51 Automtes finis Introduction Formlistion Représenttion et exemples Automtes complets

Plus en détail

FAQ sur l utilisation d Ecoline-solo

FAQ sur l utilisation d Ecoline-solo FAQ sur l utilistion d Ecoline-solo De quel mtériel i-je esoin pour compléter les informtions demndées dns Ecoline-solo? Pour remplir rpidement toutes les informtions demndées dns Ecoline-solo, vous devez,

Plus en détail

CHAPITRE 1 ALGÈBRE DE BASE

CHAPITRE 1 ALGÈBRE DE BASE CHAPITRE 1 ALGÈBRE DE BASE 1-1 ENSEMBLES, ALGÈBRE ET PROPRIÉTÉS DE BASE Un ensemble est une collection d'objets nommés éléments ou membres de l'ensemble. Un ensemble est décrit pr l liste de ses éléments

Plus en détail

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a Intégrtion Les fonctions considérées ci-dessous sont des fonctions définies sur un intervlle réel I, à vleurs réelles ou complees ou, plus générlement, à vleurs dns un espce vectoriel normé de dimension

Plus en détail

1ère partie Calcul algébrique vu au collège

1ère partie Calcul algébrique vu au collège Pour prendre un bon déprt en Seconde A Clcul lgébrique 1ère prtie Clcul lgébrique vu u collège 1. Clcul vec des frctions 1.1. Églité des frctions Règle 1 : Deux frctions sont égles lorsqu il y églité des

Plus en détail

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs Fich intrprétativ 00 Transfrt d travaillurs. Princip. A. Txt d loi. a. Décrt du 9//04 rlatif à l agrémnt t à l octroi d subvntions aux ntrpriss d insrtion. Art. 6. r. L Gouvrnmnt put dérogr à l articl

Plus en détail

Mathématiques discrètes Chapitre 4 : relations binaires

Mathématiques discrètes Chapitre 4 : relations binaires U.P.S. I.U.T. A, Déprtement Informtique Année 2009-2010 Mthémtiques isrètes Chpitre 4 : reltions inires 1. Générlités Définition Soient E 1, E 2,...E n es ensemles. Une reltion n-ire est l onnée un sous-ensemle

Plus en détail

J AUVRAY Systèmes Electroniques LES COMPOSANTS ACTIFS

J AUVRAY Systèmes Electroniques LES COMPOSANTS ACTIFS J AUVRAY Systèms lctroniqus LS OMPOSANTS ATIFS L TRANSISTOR IPOLAIR Il st constitué d 3 couchs d smi-conductur rspctivmnt N P t N (ou PNP).La couch cntral, la bas,st minc, sa largur doit êtr très infériur

Plus en détail

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC)

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Pag 1 sur 8 March à suivr rlativ à l annonc pour la rétribution à prix coûtant courant injcté (RPC) Photovoltaïqu Vous trouvrz dans ls pags suivants ls informations dont vous avz bsoin pour annoncr vos

Plus en détail

Automates et langages

Automates et langages Automtes et lngges L exmen corrigé RICM 9 jnvier 22 Grmmire Automte Expression On considère l grmmire régulière G =(Γ,Σ,S,Π) vec Γ = {S,P,R}, Σ={,} et Π={S P,P R,P S,R,R P }.. Construire un utomte A cceptnt

Plus en détail

#5 Calculs fractionnaires 1e partie

#5 Calculs fractionnaires 1e partie # Clculs frctionnires e prtie I Ecriture frctionnire Définition : Le quotient du nombre pr le nombre b est le résultt de l division de pr b. Inversement, c est le nombre qui, multiplié pr b donne. Remrque

Plus en détail

Différentes manières de proposer des situations problèmes (quelques exemples) :

Différentes manières de proposer des situations problèmes (quelques exemples) : Dfféts mès d pps ds stuts pblèms (qulqus xmpls) : 1. Pblèms: chs l qust Chss l qust qu cspd à l'écé du pblèm 1/8 1 U fmè 960 œufs qu ll g ds ds bîts d 12 œufs chcu. Ell vd chqu bt 4. Cmb d œufs -t-ll cssés?

Plus en détail

Tour de refroidissement

Tour de refroidissement TP N7 Tour d rfroidimnt ENSEEIHT 2, ru Chrl CAMICHEL B.P. 7122 31071 TOULOUSE Cdx 7 FRANCE (33) 05 61 58 82 00 (33) 05 61 62 09 76 Tour d rfroidimnt Dn l cycl d l pur, l fluid à l étt d pur n orti d l

Plus en détail

ANALYSE D UN AMPLIFICATEUR POUR ANTENNE DE TELEVISION 1 PARTIE 1 : ADAPTATION EN PUISSANCE DU SIGNAL DELIVRE PAR L ANTENNE.

ANALYSE D UN AMPLIFICATEUR POUR ANTENNE DE TELEVISION 1 PARTIE 1 : ADAPTATION EN PUISSANCE DU SIGNAL DELIVRE PAR L ANTENNE. ANALYSE D UN AMPLIFICATEUR POUR ANTENNE DE TELEVISION On s propos d analysr un monta dstiné à amplifir l sinal fourni par un antnn d télévision (fréqunc d l ordr d 500 MHz). En fft, ctt antnn st situé

Plus en détail

Unité 4: Logique combinatoire

Unité 4: Logique combinatoire Ojectifs : À l fin de cette unité, vous comprendrez le fonctionnement des principux éléments d'un ordinteur : décleur, dditionneur, unité logique et rithmétique. Pour y rriver, vous devrez voir tteint

Plus en détail

LOIS A DENSITE (Partie 1)

LOIS A DENSITE (Partie 1) LOIS A DENSITE (Prtie ) I. Loi de probbilité à densité ) Rppel Eemple : Soit l'epérience létoire : "On lnce un dé à si fces et on regrde le résultt." L'ensemble de toutes les issues possibles Ω = {; ;

Plus en détail

L ensemble? contient les rationnels, mais aussi les nombres comme 2,? appelés irrationnels. f) lien entre les ensembles de nombres

L ensemble? contient les rationnels, mais aussi les nombres comme 2,? appelés irrationnels. f) lien entre les ensembles de nombres Chpitre I : Les nombres I. Les différents ensembles de nombres ) les entiers nturels :? = {0 ; 1 ; ; 3 ; } b) les entiers reltifs :? Ce sont les entiers nturels et leurs opposés :? = { ; -3 ; - ; -1 ;

Plus en détail

La Maison du PÈRE NOËL Sara Agostini. La Maison du PÈRE NOËL Sara Agostini. a Dans la maison du père Noël il y a : a Dans la maison.

La Maison du PÈRE NOËL Sara Agostini. La Maison du PÈRE NOËL Sara Agostini. a Dans la maison du père Noël il y a : a Dans la maison. L Mison u PÈRE NOËL + L Mison u PÈRE NOËL Dns l mison Dns l mison u pèr Noël u pèr Noël il y : il y : s lutins, s lutins, s lfs, s lfs, s trolls, s trolls, s golins. s golins. L Mison u PÈRE NOËL ++ L

Plus en détail

Chapitre 9: Primitives et intégrales

Chapitre 9: Primitives et intégrales PRIMITIVES ET INTEGRALES 7 Chpitre 9: Primitives et intégrles Prérequis: Limites, dérivées Requis pour: Emen de mturité 9. «À quoi ç sert?» Un peu d histoire Isc Newton (64-77) Les clculs d ire de figures

Plus en détail

SERIE D EXERCICES 25 : THERMODYNAMIQUE : PREMIER PRINCIPE

SERIE D EXERCICES 25 : THERMODYNAMIQUE : PREMIER PRINCIPE Séri d xrcics 5 SERIE D EXERCICES 5 : HERMODYNAMIQUE : PREMIER PRINCIPE ravail mécaniqu ds forcs xtériurs d rssion. Exrcic : cas d un gaz. Soit un mol d gaz subissant un comrssion quasi statiqu t isothrm

Plus en détail

Zéros des fonctions. 1. La dichotomie. Exo7. 1.1. Principe de la dichotomie

Zéros des fonctions. 1. La dichotomie. Exo7. 1.1. Principe de la dichotomie Exo7 Zéros des fonctions Vidéo prtie 1. L dichotomie Vidéo prtie. L méthode de l sécnte Vidéo prtie 3. L méthode de Newton Dns ce chpitre nous llons ppliquer toutes les notions précédentes sur les suites

Plus en détail

Cours d informatique théorique de M. Arfi. FMdKdD fmdkdd [à] free.fr

Cours d informatique théorique de M. Arfi. FMdKdD fmdkdd [à] free.fr Cours d informtique théorique de M. Arfi FMdKdD fmdkdd [à] free.fr Université du Hvre Année 2009 2010 Tle des mtières 1 Reltions et lois de composition internes 2 1.1 Reltions.....................................

Plus en détail

2 de Accompagnement Personnalisé Mathématiques pour les Sciences Physiques. 1. Séance 1

2 de Accompagnement Personnalisé Mathématiques pour les Sciences Physiques. 1. Séance 1 1. Sénce 1. Conversions d'unités Exercice 1 Convertir en mètre (m les distnces suivntes 2 cm 5,3 mm 12,4 dm 1,12 km 1,2 dm 78 hm Exercice 2 Convertir en litre (L les volumes suivnts 25 cl 25 dl 25mL 1

Plus en détail

Corrigé de CCP 2015 Math PC

Corrigé de CCP 2015 Math PC Corrigé d CCP 5 Math PC Problèm : Aalys t probabilités Parti I : Aalys..a. Pour N, f st dérivabl sur R + t, pour t, f (t) = t t ( t).! f st doc croissat sur [; ], décroissat sur [; + [ t f () = = lim f

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry avril EXERCICE Commun à tous ls candidats Parti I points. L ax ds ordonnés st asymptot à C au voisinag d ; la fonction étant décroissant sur ] ; + [, la limit quand

Plus en détail

Projet d école. Etapes Articulations Bilan Evaluation. Circonscription de Coutances Juin 2010

Projet d école. Etapes Articulations Bilan Evaluation. Circonscription de Coutances Juin 2010 Projt éol Etps Artiultions Biln Evlution Cironsription Coutns Juin 2010 Tlux sitution initil nné 0 or Tlu initurs suivis pnnt l uré u projt, pour n évlur ls ts. L projt oit prmttr l évolution positiv s

Plus en détail

1 Balade autour de l arbre. On se balade autour de l arbre en suivant les pointillés dans l ordre des numéros indiqués : r 1. a 13. b 21.

1 Balade autour de l arbre. On se balade autour de l arbre en suivant les pointillés dans l ordre des numéros indiqués : r 1. a 13. b 21. Prours un rr inir Un rr inir st un rr v rin ns lqul tout nou u plus ux ils : un évntul ils guh t un évntul ils roit. On illustrr v l rr inir suivnt : r h i j k l 1 Bl utour l rr On s l utour l rr n suivnt

Plus en détail

- PROBLEME D ELECTRONIQUE 1 -

- PROBLEME D ELECTRONIQUE 1 - hyiqu ROBLEE - ROBLEE D ELETRONQUE - ENONE : «Etud d un ocilltur inuoïdl à qurtz». Etud d un critl iézoélctriqu n régi inuoïdl forcé Un l d qurtz tillé d fçon à utilir l roriété iézoélctriqu d c tériu

Plus en détail

Théorème de Poincaré - Formule de Green-Riemann

Théorème de Poincaré - Formule de Green-Riemann Chpitre 11 Théorème de Poincré - Formule de Green-Riemnn Ce chpitre s inscrit dns l continuité du précédent. On vu à l proposition 1.16 que les formes différentielles sont bien plus grébles à mnipuler

Plus en détail

Graphes de décision binaires

Graphes de décision binaires Chpitre 3 : Grphes de déision inires Chpitre 3 Grphes de déision inires Pour répondre u prolème posé pr l roissement de l tille des fontions logiques à triter (grnd nomre de fontions, de monômes et de

Plus en détail

Aujourd hui commence le concours de pêche.

Aujourd hui commence le concours de pêche. Livrt d règls Carts Actions Un ju d Nicolas Mlt Carts Rivièr L ju : Aujourd hui commnc l concours d pêch. Chacun tnt d réalisr la millur pêch possibl tout n évitant ls détritus qui pollunt parfois la rivièr.

Plus en détail

Notes de révision : Automates et langages

Notes de révision : Automates et langages Préprtion à l grégtion de mthémtiques 2011 2012 Notes de révision : Automtes et lngges Benjmin MONMEGE et Sylvin SCHMITZ LSV, ENS Cchn & CNRS Version du 24 octore 2011 (r66m) CC Cretive Commons y-nc-s

Plus en détail

Remarque : A tout point M de (D) on associe son abscisse x, c est le nombre qui vérifie OM=xu.

Remarque : A tout point M de (D) on associe son abscisse x, c est le nombre qui vérifie OM=xu. CHPTRE V GEOMETRE NLYTQUE REPERGE DES PONTS ET VECTEURS DU PLN ) Repère d une droite 1 Définition d un e Définition Soit (D) une droite, u un vecteur directeur de (D) et O un point de (D) : Le couple (O,u)

Plus en détail

3.1 REDUCTION D UN SYSTEME DE FORCES COPLANAIRES

3.1 REDUCTION D UN SYSTEME DE FORCES COPLANAIRES 3.1 EDUCTIN D UN SYSTEME DE FCES CPLANAIES éuire un sstème e frces nné, c est truver le sstème le plus simple qui sit, puvnt remplcer l ensemble initil sns mifier ses effets etérieurs sur le crps uquel

Plus en détail

FRACTIONS ET ECRITURES FRACTIONNAIRES. - le produit de a b

FRACTIONS ET ECRITURES FRACTIONNAIRES. - le produit de a b Compétences exigibles Quotient de deux nombres entiers. Ecriture frctionnire. Plcer le quotient de deux entiers sur une droite grduée dns des cs simples. Svoir utiliser un quotient de deux entiers dns

Plus en détail

SterlingOSB-Zero Conseils de montage

SterlingOSB-Zero Conseils de montage mk it ttr www.norord. StrlingOSB-Zro Consils d montg 1. Propriétés physiqus d construction 2 2. Propriétés mécniqus 2 3. Entrposg 2 4. Usinilité 2 5. Domin d ppliction 3 6. Sols 3 www.coti. 7. Toiturs

Plus en détail

Calcul intégral. II Intégrale d une fonction 4

Calcul intégral. II Intégrale d une fonction 4 BTS DOMOTIQUE Clcul intégrl 8- Clcul intégrl Tble des mtières I Primitives I. Définitions............................................... I. Clculs de primitives.........................................

Plus en détail

Cours de Mathématique - Statistique Calcul Matriciel

Cours de Mathématique - Statistique Calcul Matriciel L - Mth Stt Cours de Mthémtique - Sttistique Clcul Mtriciel F. SEYTE : Mître de conférences HDR en sciences économiques Université de Montpellier I M. TERRZ : Professeur de sciences économiques Université

Plus en détail

LA CHAINE D INFORMATION :La fonction ACQUERIR

LA CHAINE D INFORMATION :La fonction ACQUERIR Livret des compétences essentielles de seconde II Fiche N 3- Niveu d cquisition exigé : «je sis en prler» LA CHAINE D INFORMATION :L fonction ACQUERIR L fonction ACQUERIR est chrgée de mettre en forme

Plus en détail

Théorie des langages Damien Nouvel

Théorie des langages Damien Nouvel Automtes Théorie des lngges Dmien Nouvel Théorie des lngges Pln Alphets et lngges Expressions régulières formelles Liene Informtique L1 Dmien Nouvel Automtes 2 / 22 Théorie des lngges Pln Alphets et lngges

Plus en détail

Première L DS4 quartiles et diagrammes en boîtes 2009-2010

Première L DS4 quartiles et diagrammes en boîtes 2009-2010 Exrcic 1 : Répartition t disprsion ds salairs Soint ls salairs dans trois ntrpriss A, B t C : 1175 1400 1900 2600 2800 2100 1) Calculr dans chaqu cas l salair moyn t l salair médian 2) Qull st la part

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques ELECTRICITE Analys ds signaux t ds circuits élctriqus Michl Piou Chapitr Tnsions t courants dans ls ligns triphasés Montags étoil t triangl Edition /0/04 Tabl ds matièrs POURQUOI ET COMMENT? DENOMINATION

Plus en détail

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek Commnt utilisr un banqu n Franc c 2014 Fabian M. Suchank Créditr votr compt: Étrangr Commnt on mt d l argnt liquid sur son compt bancair à l étrangr : 1. rntrr dans la banqu, attndr son tour 2. donnr l

Plus en détail

Masterclass. Mardi 11 février 2014. Miraphone Tuba Quartett

Masterclass. Mardi 11 février 2014. Miraphone Tuba Quartett nt m n é v É k W b Tu y t r P l c M tr t r c n o C Rnignmnt 03 88 43 68 21 www.conrvtoir.trbourg.u Entré libr dn l limit d plc diponibl Du mrdi 11 févrir 2014 u vndrdi 14 févrir 2014 Cité d l muiqu t d

Plus en détail

18 e Championnat du Monde 2015 au Qatar. Sept boxeurs de l EN depuis hier, à Doha. Par Abdou Seghouani

18 e Championnat du Monde 2015 au Qatar. Sept boxeurs de l EN depuis hier, à Doha. Par Abdou Seghouani 18 Championnat du Mond 2015 au Qatar Spt boxurs d l EN dpuis hir, à Doha Par Abdou Sghouani Spt pugilists d l équip national d box sniors mssiurs s sont nvolé dans l après-midi d hir à dstination d Doha,

Plus en détail

Cours de «concepts avancés de compilation» Travaux pratiques. Auteur : F. Védrine

Cours de «concepts avancés de compilation» Travaux pratiques. Auteur : F. Védrine Cours de «onepts vnés de ompiltion» Trvux prtiques Auteur : F. Védrine Les utomtes et les expressions régulières Les utomtes sont onstitués d étts et de trnsitions. Un étt définit l vnée dns l reonnissne

Plus en détail

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Q à su su in L pr (a so (r do n fis A 7 d 1 au ch co s co Il s L p tr d 1 di 3 C pa su 1 2 < Qu st-c qu la prim pour l mploi? La prim pour l mploi st un aid au rtour

Plus en détail

Arbres CSI2510 1. Arbres. Terminologie Arbre. Arbres

Arbres CSI2510 1. Arbres. Terminologie Arbre. Arbres rrs rrs rrs nrs Proprétés s rrs nrs rvrsés rrs Struturs onnés pour rrs rrs Un rp = (V,) onsst n un sér V SOMMS t un sér lns, v = {(u,v): u,v V, u v} Un rr st un rp onnté ylqu (sns yls) un mn ntr qu pr

Plus en détail

3 LES OUTILS DE DESCRIPTION D UNE FONCTION LOGIQUE

3 LES OUTILS DE DESCRIPTION D UNE FONCTION LOGIQUE 1GEN ciences et Techniques Industrielles Pge 1 sur 7 Automtique et Informtiques Appliquées Génie Énergétique Première 1 - LA VARIABLE BINAIRE L électrotechnique, l électronique et l mécnique étudient et

Plus en détail