Sommaire. 1Préparer le stage... 2 Accueillir et accompagner Gérer et évaluer Introduction. Conclusion. L accueil des stagiaires de 3 e

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sommaire. 1Préparer le stage... 2 Accueillir et accompagner... 9. 3 Gérer et évaluer... 12. Introduction. Conclusion. L accueil des stagiaires de 3 e"

Transcription

1 C a r n e ts d e b o rd Guides pratiques destinés aux équipes des médiathèques de Plaine Commune L accueil des e stagiaires de 3 dans les médiathèques de Plaine Commune L accueil des stagiaires de 3e dans les médiathèques 1

2 2

3 Sommaire L accueil des stagiaires de 3 e SOMMAIRE Introduction. 1Préparer le stage Les demandes de stage... 6 Réception et traitement des demandes Réponses données La convention de stage et son circuit... 7 Rédaction de la convention Circuit des signatures Anticiper l arrivée du stagiaire Accueillir et accompagner L accueil du premier jour Les activités proposées... 9 «Tronc commun» d activités à proposer de manière systématique Focus sur quelques activités particulières L accompagnement Le rôle du tuteur L aide au rapport de stage Le bilan Gérer et évaluer Conclusion Annexes Annexe 1 Tableaux de suivi des stages de 3 e Annexe 2 Badge Annexe 3 Attestation d accord de principe (pour l établissement scolaire) Annexe 4 Le circuit du document en images L accueil des stagiaires de 3 e dans les médiathèques 3

4 Introduction Depuis quelques années, le nombre d élèves de troisième accueillis pour un stage d une semaine dans une des médiathèques du réseau de Plaine Commune est en légère augmentation. Ainsi, une trentaine de stagiaires a été recensée pour l année scolaire : autant d expériences à partir desquelles il est apparu qu une mutualisation des «bonnes pratiques» à l échelle du réseau pourrait être utile aux collègues amenés à prendre en charge un élève dans ce cadre. Ce travail fait aussi écho à celui mené en 2011 sur l accueil des jeunes dans les médiathèques de Plaine Commune. Pour les professionnels, ces stages sont l occasion de faire connaître les médiathèques autrement auprès de jeunes, qui vont à cette occasion parler de ce stage à leur entourage, et souvent aussi continuer à fréquenter l établissement d accueil. Inversement, ces stages représentent aussi une opportunité pour les bibliothécaires d apprendre à mieux connaître les attentes et besoins d une partie de leurs publics. C est pourquoi le réseau des médiathèques a souhaité développer une politique volontariste en direction des établissements scolaires et des élèves, en positionnant ces stages au sein d un projet plus vaste d amélioration de l accueil des publics jeunes dans les médiathèques de Plaine Commune. En outre, ce projet participe au renforcement des parcours éducatifs, axe identifié comme un levier majeur de développement humain dans l accord cadre du projet «Territoire de la Culture et de la Création». 44

5 Les différents acteurs et leurs objectifs L Éducation nationale Depuis la rentrée 2005, une «séquence d observation en milieu professionnel» est obligatoire pour tous les élèves des classes de troisième, en application des dispositions de l article 8 du décret du 24 août 2005 relatif aux dispositifs d aide et de soutien pour la réussite des élèves au collège. Elle a pour objectif de «sensibiliser les élèves à l environnement technologique, économique et professionnel en liaison avec les programmes d enseignement, notamment dans le cadre de l éducation à l orientation». La séquence d observation en milieu professionnel concourt ainsi à la réflexion et à l approche positive de l orientation, dans le cadre du parcours de découverte des métiers et des formations. L accueil des stagiaires de 3 e INTRODUCTION 1. Avant le stage Les élèves stagiaires Le stage permet aux élèves : de découvrir une entreprise et un milieu professionnel, en recevant une information générale sur l établissement d accueil ; d être confrontés aux «savoirs être» en environnement professionnel, à des rythmes, règles de travail et types relationnels différents de ceux du milieu scolaire familier. Un des objectifs fréquemment énoncé par les élèves eux-mêmes est aussi de trouver un lieu d accueil proche de leur domicile (ou du travail de leurs parents). Dans certains cas, la médiathèque correspond en plus aux aspirations personnelles des jeunes. Le réseau des médiathèques Recevoir un ou des élève(s) pendant une semaine concourt à : modifier l image des médiathèques auprès des jeunes et de leur entourage (copains, parents, etc.), mais également auprès des autres professionnels du quartier ; favoriser l intégration des adolescents au sein des médiathèques et une bonne appropriation des lieux, y compris par des jeunes ayant parfois des usages «perturbateurs», ou par des jeunes ne fréquentant pas les médiathèques ; faire découvrir aux jeunes le travail en collectivité territoriale, et plus spécifiquement le métier de bibliothécaire ; mieux connaître les jeunes de cet âge et leurs aspirations ou besoins par rapport à nos services ; nouer des liens de partenariats sous une forme nouvelle et structurée avec l Éducation nationale. Il est difficile de mesurer l impact direct des stages sur nos publics et sur la fréquentation des médiathèques. On estime néanmoins que : La qualité de l accueil conditionne l atteinte des différents objectifs énoncés. Les deux premières parties de ce carnet de bord doivent donc concourir à la réussite des accueils de stagiaires, en formalisant les procédures et en mettant en partage un certain nombre de «bonnes pratiques». Plus le nombre de stagiaires accueillis sera important, plus nos objectifs auront de chances d être atteints. C est pourquoi nous proposons de nous fixer collectivement comme résultat attendu d augmenter significativement le nombre de stagiaires de troisième accueillis durant l année scolaire Chaque établissement s engagera sur un nombre minimum de stagiaires à accueillir durant l année scolaire. La troisième partie de ce carnet de bord, ainsi que les annexes, proposent des outils afin de réunir au fil de l année scolaire les éléments nécessaires au suivi des différents stages ; ces éléments servent ensuite à établir le bilan annuel, en juin de chaque année. L accueil des stagiaires de 3 e dans les médiathèques 5

6 1. Préparer le stage 1.1 Les demandes de stage Réception et traitement des demandes Le plus souvent les demandes sont faites par les jeunes eux-mêmes, qui se déplacent directement à la médiathèque. Un temps d échange a alors lieu entre le responsable d équipement (ou quelqu un d autre par délégation) et le jeune, soit immédiatement, soit en différé. Les équipes doivent donc être sensibilisées au fait qu elles doivent relever les coordonnées d un jeune se présentant lors de l absence du responsable, afin que ce dernier puisse le rappeler. Par ailleurs, il semble préférable de ne pas exiger de lettre de motivation écrite, afin de ne pas pénaliser les élèves en difficulté avec l écrit. L entretien doit permettre de : donner à l élève des indications propres au déroulé d un stage en médiathèque ; discuter de ses motivations. À ce sujet, dans l objectif de toucher y compris des jeunes peu familiers des médiathèques, une motivation telle que «La médiathèque est à côté de chez moi» peut être recevable! * Voir détail au chapitre 3 et modèle en annexe 1. Toutes les demandes de stages doivent être consignées dans un «tableau de suivi des stages de 3e». Cet outil permet à la fois de partager à l interne de chaque ville l état des demandes de stages, et de mesurer en fin d année le taux de satisfaction des demandes*. Réponses données Si la réponse est positive, passer au chapitre 1.2. Si l établissement d accueil s est déjà engagé à recevoir un stagiaire à la même période, la réponse n est pas forcément négative pour autant. Durant le stage, il peut être intéressant pour les élèves d avoir un «pair» avec lequel partager l expérience. Pour la médiathèque, recevoir plusieurs stagiaires en même temps ne requiert pas un travail préparatoire plus long, mais il faudra prévoir dans le planning des temps communs et d autres individualisés. Une grande équipe le permettra d autant plus facilement : penser à ne pas limiter les accueils au sein d une seule section. S il n est pas possible de recevoir un stagiaire à la période demandée, une réorientation de l élève est souhaitable, soit vers d autres structures du quartier, soit vers d autres médiathèques du réseau. Dans ce dernier cas, la question qui se pose est souvent celle de la proximité du domicile : il ne faut pas négliger la question des déjeuners. Si l on arrive à trouver une solution pour ce problème, notamment par le biais des restaurants pour le personnel, il peut être intéressant pour un jeune de faire un stage hors de son quartier habituel. 6

7 1.2 La convention de stage et son circuit Une fois que les deux parties (élève et médiathèque) se sont entendues au sujet du stage, il est indispensable d établir une convention de stage, dont le modèle est délivré par l établissement scolaire La convention doit être établie en trois exemplaires originaux, selon le déroulé suivant. 1. Préparer le stage Rédaction de la convention Le formulaire modèle est rempli à la médiathèque conjointement par l élève et le responsable d équipement ou le tuteur de stage. Ne pas oublier de faire figurer dans la convention les éléments suivants, qui concernent la médiathèque : Le(s) lieu(x) du stage : si l élève est amené à se rendre dans plusieurs médiathèques du réseau durant son stage, les différentes adresses doivent figurer sur la convention. Le nom du tuteur de stage et ses coordonnées téléphoniques professionnelles (ajouter cette mention même en l absence de case spécifique dans la convention). Les horaires journaliers de l élève, avec un total hebdomadaire de 30 heures maximum pour les moins de 16 ans (35 heures maximum pour les 16 ans et plus). Les établissements scolaires sont parfois réticents à autoriser les élèves à réaliser leur stage du mardi au samedi. Il peut être nécessaire de négocier ce point avec l établissement (par exemple, le chef d établissement ou un autre interlocuteur peut éventuellement communiquer des coordonnées téléphoniques spécifiques pour la journée du samedi). S assurer que figurent sur la convention les coordonnées des parents, ainsi que celles permettant de joindre l établissement scolaire, y compris pour la journée du samedi (fax ou et éventuellement numéro de téléphone spécifique : voir ci-dessus). Si cela n a pas été fait auparavant, et surtout si la case ne figure pas sur la convention, il faut penser à demander à l élève quel est le nom de l enseignant référent du stage, et le reporter dans le «tableau de suivi des stages de 3 e». Circuit des signatures Signature des trois exemplaires de la convention par l élève et ses parents (ou responsable légal). Signature des trois exemplaires de la convention par le chef d établissement scolaire. Afin d obtenir cette signature, la médiathèque peut délivrer à l élève une attestation d accord de principe sur le stage*. * Voir modèle en annexe 2. Signature des trois exemplaires de la convention par les services de Plaine Commune. Après avoir récupéré les trois exemplaires signés par l élève, ses parents et le chef d établissement scolaire, la médiathèque garde une copie et transmet les trois originaux à la Direction mutualisée des médiathèques (cellule administrative, Françoise Tamaloust) dans un délai de trois semaines avant le début du stage. L accueil des stagiaires de 3 e dans les médiathèques 7

8 1. Préparer le stage Les trois originaux sont alors transmis à la Direction des Ressources Humaines de Plaine Commune, service Emploi et compétences (Valérie Lucas). Afin d assurer le suivi en interne, la date à laquelle la convention a été transmise est consignée par Françoise Tamaloust dans le «tableau de suivi des stages de 3 e». Après signature par la Directrice Générale Adjointe, le service Emploi et compétences renvoie un exemplaire signé au stagiaire, renvoie un exemplaire signé à l établissement scolaire, conserve un exemplaire signé, envoie une copie à la médiathèque concernée, par courrier ou par mail (scan en pièce jointe). Pour des questions d assurance, la convention de stage doit impérativement être signée par toutes les parties avant le début du stage. Si la copie de la convention signée par toutes les parties n a pas été reçue par la médiathèque dans la semaine qui précède le début du stage, il faut s adresser à la Direction mutualisée des médiathèques (Françoise Tamaloust) pour relance auprès du service Emploi et compétences. L élève est couvert par les assurances souscrites : d une part par l établissement scolaire, notamment en cas d accident sur le trajet domicile - lieu de stage ; d autre part par Plaine Commune (assurance garantissant la responsabilité civile de l organisme d accueil). En cas d accident le samedi, le service qui accueille l élève stagiaire appelle les pompiers et les parents (cas d un mineur), puis établit un rapport écrit le plus précis possible. Le rapport devra être transmis à l établissement scolaire par fax ou par mail dès le samedi, afin que les démarches puissent être entreprises dès le lundi matin auprès de l assurance. 1.3 Anticiper l arrivée du stagiaire * Voir détail sur le rôle du tuteur en 2.3 Un tuteur de stage doit être désigné au sein de l équipe qui accueille le stagiaire : il sera la personne référente pour l élève pour la durée du stage *. À ce titre, le tuteur prépare à l avance un planning de la semaine de stage, qu il partage avec l équipe et qui sera remis au stagiaire à son arrivée. L organisation de ce planning varie en fonction des activités de l équipe, mais la première matinée doit être consacrée à l accueil par le tuteur, avant un partage de la prise en charge du stagiaire avec d autres collègues. 8

9 2. Accueillir et accompagner 2.1 L accueil du premier jour L accueil de l élève stagiaire doit être un moment particulièrement privilégié lors du premier jour de stage, afin de contribuer à sa bonne intégration au sein de la médiathèque. Dans un premier temps, il semble important de privilégier en début de matinée un temps de rencontre avec les bibliothécaires, sous la forme la plus adaptée à l équipe. Dans un second temps, le tuteur de stage propose au jeune une visite de l établissement, en accordant une attention particulière à la présentation des espaces de travail collectif (bureau ou salle dans lequel le stagiaire pourra s installer en fin de journée pour prendre des notes), ainsi que des espaces de vie (cuisine, WC, vestiaires, etc.). À la suite de cette visite, le tuteur remet à l élève une clé USB contenant l ensemble des documents utiles pour son stage, notamment un «livret d accueil»* et le planning des activités de la semaine. Le tuteur présente au stagiaire l ensemble de ces documents et lui remet son badge *. * Un travail sur ce sujet sera mené à partir de l automne 2012 en lien avec le travail sur l accueil des nouveaux embauchés. * Voir annexe Les activités proposées Il est important de garder en mémoire que les diverses activités déclinées ci-dessous doivent permettre au stagiaire d appréhender les réalités suivantes : Qu est-ce qu implique de travailler dans un établissement recevant du public? Quelle est l offre culturelle et de services des médiathèques publiques d aujourd hui, du livre traditionnel aux ressources numériques et autres ateliers multimédia? Comment fonctionne un service public d une collectivité territoriale, la communauté d agglomération de Plaine Commune? Comment s organise un travail d équipe, quels sont les rythmes, règles de travail et types relationnels en environnement professionnel? La façon de présenter les diverses activités doit aussi permettre une forme d appropriation du lieu médiathèque par le jeune concerné. «Tronc-commun» d activités à proposer de manière systématique Les activités liées aux collections et transactions Donner un aperçu des collections En parcourant la médiathèque lors de la première visite, des bases peuvent être jetées pour indiquer au stagiaire les différents types de documents mis à disposition des publics. C est dans un deuxième temps que seront données quelques indications sur les principes de rangement et de cotation ; un petit exercice de classement peut être proposé à un moment donné, par exemple au moment du rangement du matin. Les ressources numériques accessibles via la font partie à part entière de nos collections. Elles sont donc présentées au stagiaire au même titre que les collections physiques. Appréhender les bases du service public Il est important de montrer le module de prêt et retour d Aloès, inscription comprise. La pratique du jeu de rôle est intéressante pour mettre le stagiaire en situation. Dans les médiathèques équipées L accueil des stagiaires de 3e dans les médiathèques 9

10 2. Accueillir et accompagner d automates RFID, une démonstration de leur fonctionnement sera bien sûr proposée. Il faut également penser à connecter cette démonstration au portail Internet des médiathèques, par exemple en montrant au stagiaire que le public peut réserver des documents par ce biais. Ensuite, le stagiaire est positionné sur certaines plages de service public, toujours en binôme avec un professionnel, soit aux banques de prêt et de renseignements, soit aux automates de prêt. On doit veiller à ce que le stagiaire soit identifié en tant que tel par le public : c est pourquoi un modèle de badge est proposé en annexe. Les activités liées à l action éducative et culturelle Observer un accueil de groupe, en y participant éventuellement L observation d un accueil de classe est en général proposée, avec diverses formes de participations possibles : le stagiaire peut par exemple passer les documents sur la carte collectivité de l enseignant, participer aux lectures avec les enfants s il le souhaite, etc. Assister à une action culturelle En fonction du programme de la semaine, le stagiaire sera invité à participer aux actions culturelles prévues, y compris en aidant à l installation de l espace, en comptant le nombre de participants, en aidant à servir une collation, etc. Les activités liées à la vie de l équipe Assister à une réunion Il est important que le stagiaire puisse assister à une réunion (d équipe ou autre, selon le calendrier de la semaine). Pour le placer en situation d observation active, dans la mesure du possible, l ordre du jour lui aura été exposé avant la réunion. * Voir fiche proposée en annexe 4 comme idée de trace à laisser au stagiaire. Focus sur quelques activités particulières Réaliser une sélection de documents Cette activité doit être fondée sur les centres d intérêt du stagiaire afin de ne pas le mettre en difficulté ; idéalement, elle peut même concourir à le placer en situation «d expert». Après avoir convenu du choix d une thématique, le tuteur (ou un autre collègue) accompagne le stagiaire, selon ses besoins, dans les rayons et /ou dans ses recherches sur le catalogue ou sur la Le travail peut s incarner ensuite dans la réalisation d une table ou vitrine thématique de documents, aussi bien que dans la réalisation d une web-radio sur la On associe ainsi la mise en valeur des connaissances du stagiaire, en particulier dans des domaines qui ne sont pas scolaires (ex : mangas, musique...), avec une initiation à la recherche documentaire. L ensemble de la démarche participe de plus au développement de l offre de service en direction des usagers de la médiathèque. Participer à des ateliers dans l espace multimédia Dans les médiathèques qui ont un espace multimédia, la participation des stagiaires à des ateliers d initiation à l informatique et Internet connaît un grand succès. Le jeune prend place auprès d un participant pour l accompagner durant le temps de l atelier : il voit ainsi ses compétences valorisées, auprès d adultes placés en position d «apprenants». Découvrir le circuit du document de manière ludique et dynamique * Il s agit de trouver différentes formes d accroche pour susciter la curiosité du stagiaire : par le document : «Comment ce livre/cd/dvd est-il arrivé en rayon?» «Quelle a été la vie de ce livre/cd/dvd avant d arriver en rayon?» «Qu est-ce qui différencie ce livre/cd/dvd [de la médiathèque, donc avec code-barres, tampons, puce RFID, cote...] de celui-ci [sorti tout frais d un carton, donc comme dans le commerce]? 10

11 par le métier : «Que font les bibliothécaires pendant les heures de fermeture de la médiathèque?» «Quelles sont les différentes tâches du métier de bibliothécaire?» Aider à créer un flyer ou une affiche Au cours du stage, il semble important de présenter à l élève l éventail des animations culturelles proposées en médiathèque, ainsi que les procédés de programmation et de promotion de telles actions. La création de flyers et affiches, en binôme avec (de préférence) le référent de l action culturelle, rencontre généralement un fort succès auprès des stagiaires. Après avoir recherché une photographie / image libre de droits (s ils n en disposent pas par ailleurs), le bibliothécaire et le stagiaire rédigent un court texte de présentation de l action et mettent en forme le document. Avant diffusion des supports de communication réalisés, le bibliothécaire transmet, en présence du stagiaire, le document au service de la Communication pour validation (respect de la charte graphique de Plaine commune). Cette activité associe création et pratique de l outil informatique. Elle permet de valoriser les savoirfaire du stagiaire, tout en offrant un exemple concret d activité pour illustrer ensuite le rapport de stage. 2. Accueillir et accompagner 2.3 L accompagnement Le rôle du tuteur Le tuteur joue un rôle essentiel dans le bon déroulé du stage. Par son accueil et sa disponibilité, par la considération qu il lui témoigne, il doit permettre au stagiaire de se sentir à l aise et de trouver sa place dans l équipe durant sa semaine de présence. Le tuteur doit donc veiller à être accessible dans ses explications et à toujours les contextualiser assez largement. Par ailleurs, il veille à ce que le stagiaire se trouve au bon endroit au bon moment et lui rappelle son planning si nécessaire. Il n hésite pas à revoir ledit planning pour s adapter aux imprévus, mais aussi au profil du stagiaire. Enfin, il remplit l onglet 2 du «tableau de suivi des stages de troisième»*. L aide au rapport de stage Les jeunes ont en général un petit rapport de stage à rédiger et / ou un questionnaire à renseigner (souvent plus adapté au monde de l entreprise qu à un service public). Il est préconisé de leur demander de consacrer une demi-heure en fin de journée pour prendre des notes sur ce qu ils ont fait depuis le matin, de préférence sur traitement de texte sur la clé USB remise en début de stage, afin de se constituer un matériau pour leur mémoire. Le tuteur propose aussi une aide à la rédaction ou une relecture. Il demande au stagiaire de lui remettre une copie du rapport final pour information. Le bilan À l issue du stage, le bilan est l occasion : d un échange sur le contenu du stage : activités, intégration dans l équipe, notion de service public ; de faire le point sur ce qu en retire le stagiaire par rapport à ses attentes (ou «non attentes») de départ ; de lui faire un retour, de notre point de vue, sur la qualité de son stage, sa participation, son esprit d initiative au cours de la semaine. On peut enfin évoquer ses souhaits d orientation professionnelle. * Voir annexe 1. L accueil des stagiaires de 3 e dans les médiathèques 11

12 3. * Voir circuit de la convention en 1.2 Gérer et évaluer Un «tableau de suivi des stages de troisième» est proposé comme outil permettant à la fois de : gérer l organisation et le suivi des stages, réunir les éléments nécessaires au bilan de fin d année. Cet outil consiste en un classeur Excel par ville, composé de deux onglets : l un consacré aux demandes de stages et l autre aux stages effectivement réalisés. Les différents classeurs Excel sont regroupés dans les Dossiers communs afin de pouvoir suivre les procédures administratives aussi bien dans les médiathèques qu au niveau de la Direction mutualisée*. Chaque ville produira en juin un bilan annuel comportant les éléments suivants : emandes de stages D Nombre total de demandes recensées. Nombre total de réponses négatives, avec le détail du nombre de réponses négatives dues à des créneaux indisponibles et celui des réponses négatives liées à des questions de délais. Nombre total de réponses positives. S tages réalisés Nombre total de stages effectués. Liste des collèges de provenance et décompte du nombre d élèves reçu par collège. Nombre de stages durant lesquels le collège n a eu aucun contact avec le tuteur. Nombre de stagiaires accueillis par médiathèque de la ville (à confronter au minimum à atteindre fixé par établissement). Nombre d élèves accueillis qui ne fréquentaient pas les médiathèques de Plaine Commune avant le stage. Synthèse des commentaires libres. tilisation du présent carnet de bord U Synthèse des commentaires libres. Une synthèse à l échelle du réseau sera réalisée à partir de ces éléments. 12

13 Conclusion Ce carnet de bord se veut un outil pour les professionnels afin de les aider à atteindre les objectifs présentés en introduction. Il ne saurait cependant se suffire à lui-même et demande à être accompagné d une mobilisation des différents acteurs. Communiquer auprès de l éducation Nationale Un texte sur le sujet sera ajouté dans le «livret enseignants» et un courrier officiel sera envoyé peu après la rentrée pour faire connaître la démarche aux différents collèges. Néanmoins ces éléments écrits ne sauraient remplacer le contact direct avec les établissements. Ainsi chaque médiathèque devra se rapprocher du ou des collège(s) dont elle est la plus proche : au sein de chaque établissement scolaire, en fonction des liens déjà existants ou non entre la médiathèque et celui-ci, il conviendra de prendre contact avec le principal, le conseiller principal d éducation ou le documentaliste. Cette prise de contact permettra aux bibliothécaires de préciser à leurs interlocuteurs les conditions d organisation de l accueil des stagiaires au sein de la médiathèque et de les sensibiliser aux délais nécessaires pour le circuit de signature de la convention. Elle permettra aussi aux équipes des médiathèques de prendre connaissance des périodes de stages prévues, et donc d anticiper la ou les période(s) de fortes sollicitations. Sensibiliser et mobiliser les équipes des médiathèques Comme on l a vu précédemment*, le rôle des tuteurs est essentiel dans la réussite des stages. Il semble donc intéressant que les directions repèrent dans chaque équipe des professionnels en capacité de jouer ce rôle, avec une disponibilité suffisante durant les périodes de présence d un ou des stagiaire(s). De la même manière, les collègues volontaires se signaleront auprès de leur responsable. Un petit «réseau de tuteurs» pourrait même se constituer, afin de poursuivre la réflexion et l échange de bonnes pratiques entre les différentes médiathèques, et réaliser les bilans annuels. L accueil d un stagiaire ne repose toutefois pas que sur son tuteur, mais sur une prise en charge globale par l équipe. C est pourquoi il est nécessaire d échanger au sein de chaque équipe sur le nombre de stagiaires de troisième minimum à accueillir, discussion qui offre aussi l occasion de partager les objectifs et le sens de ces accueils dans nos médiathèques. * Voir l accompagnement en 2.3 L accueil des stagiaires de 3 e dans les médiathèques 13

14 L accueil des stagiaires de 3 e ANNEXES Annexes Annexe 1 Tableaux de suivi des stages de 3 e Annexe 2 Badge Annexe 3 Attestation d accord de principe (pour l établissement scolaire) Annexe 4 Le circuit du document en images

15 L accueil des stagiaires de 3e dans les médiathèques 3

16 Ce guide pratique a été rédigé en 2012 par un collectif de travail réunissant les bibliothécaires de Plaine Commune suivants : Florence Auloy Régis Conche Lucie Daudin Karine Ouaknine Emilie Sevrain Conception graphique : Septembre 2012 / imprimé sur du papier recyclé 4

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

COLLEGE VAN GOGH 2014 2015

COLLEGE VAN GOGH 2014 2015 COLLEGE VAN GOGH 2014 2015 LE RAPPORT DE STAGE Un rapport de stage est un document écrit qui rend compte de votre expérience personnelle et de vos découvertes au cours de la semaine de stage passée en

Plus en détail

«Stage découverte» Une semaine en entreprise Le livret Bienvenue chez XXXX

«Stage découverte» Une semaine en entreprise Le livret Bienvenue chez XXXX «Stage découverte» Une semaine en entreprise Le livret Bienvenue chez XXXX Le stagiaire : Le maître de stage : Le correspondant Ressources Humaines : Dates du stage : Inclure ici le logo de Sommaire -

Plus en détail

Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL

Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL 2007 Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Vu le code du travail, et notamment son article L.211-1; Vu le code de l éducation, et notamment ses articles

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire.

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire. Chaque famille demandant l inscription de son ou de ses enfants en restauration scolaire s engage à respecter tous les points du présent règlement, notamment les modalités d inscription, de facturation

Plus en détail

Café urbain : mode d emploi

Café urbain : mode d emploi Document du Centre Saint-Pierre, Montréal Café urbain : mode d emploi Qu est-ce qu un Café urbain? Cette appellation désigne une série de rencontres pouvant être organisées chaque année par un ou plusieurs

Plus en détail

SEGPA EREA. académie Versailles ENTRE : Nom du stagiaire : Prénom : Éducation Nationale Enseignement Supérieur Recherche

SEGPA EREA. académie Versailles ENTRE : Nom du stagiaire : Prénom : Éducation Nationale Enseignement Supérieur Recherche Convention relative à l organisation de stages d application en milieu professionnel. Élèves de 4 ème âgés de moins 15 ans Élèves de 3 ème âgés de plus 15 ans (Convention type approuvée par la cellule

Plus en détail

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS Jean Paul BURKIC I.E.N. LE PORT I LE CADRE REGLEMENTAIRE - Note de service n 83 512 du 13 décembre

Plus en détail

Guide de formation. Modules de remédiation 2012-2013. A lire en priorité 1 1 W016 GU PA 01 13

Guide de formation. Modules de remédiation 2012-2013. A lire en priorité 1 1 W016 GU PA 01 13 Guide de formation Modules de remédiation 2012-2013 A lire en priorité 1 1 W016 GU PA 01 13 Bienvenue! Le Cned est heureux de vous accueillir pour ces formations complétant votre parcours au CFA Descartes

Plus en détail

www.bibliothequechiroux.be

www.bibliothequechiroux.be Règlement d Ordre Intérieur de la Bibliothèque Chiroux www.bibliothequechiroux.be DISPOSITIONS GénérALES Article 1 : Objet Le présent règlement s applique à la Section de Prêt pour Adultes, à la section

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 2014 2015 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du 02/02/2015 au 06/02/2015 Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom

Plus en détail

Convention de résidence

Convention de résidence Convention de résidence Entre les soussignés : «Nom de la structure» Adresse : Téléphone : E-mail : Numéro de Siret : Représentée par : «Nom prénom», Ci-après dénommée «Nom de la structure» d une part,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents

REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents de la RESTAURATION SCOLAIRE MATERNELLE/ELEMENTAIRE Direction de l Education, de l Enfance et de la Réussite Educative Approuvé au Conseil Municipal

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PREPARATOIRE AU TELETRAVAIL. Introduction. Renseignement concernant l agent

QUESTIONNAIRE PREPARATOIRE AU TELETRAVAIL. Introduction. Renseignement concernant l agent QUESTIONNAIRE PREPARATOIRE AU TELETRAVAIL Introduction Ce questionnaire a pour objectif de permettre à l agent et à son hiérarchique direct de préparer en concertation la mise en œuvre du télétravail à

Plus en détail

PETIT GUIDE PEDAGOGIQUE DE L ETUDIANT EN DROIT A DISTANCE

PETIT GUIDE PEDAGOGIQUE DE L ETUDIANT EN DROIT A DISTANCE PETIT GUIDE PEDAGOGIQUE DE L ETUDIANT EN DROIT A DISTANCE (IED - UNIVERSITE PARIS 8) 2013-2014 SOMMAIRE : I - S INFORMER VIA LE SITE DE L IED DE PARIS 8... 2 II - S ORGANISER POUR TRAVAILLER VIA INTERNET...

Plus en détail

Vous avez librement choisi cet établissement. Ce choix entraîne le respect de ses orientations et de son

Vous avez librement choisi cet établissement. Ce choix entraîne le respect de ses orientations et de son Ecole privée Saint Joseph La butte 85700 Les Châtelliers Châteaumur ecolepriveelabutte@wanadoo.fr Chers Parents, Vous avez librement choisi cet établissement. Ce choix entraîne le respect de ses orientations

Plus en détail

L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR

L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR «Rien ne sert de bien sélectionner, il faut aussi savoir intégrer à point!» Si un recrutement réussi dépend avant toute chose d une solide procédure de sélection,

Plus en détail

Synthèse Assurance, responsabilité civile

Synthèse Assurance, responsabilité civile Synthèse Assurance, responsabilité civile SJE/mai 2013 REMARQUES PRELIMINAIRES : 1) Dans le cadre de sa mission d aide sociale à l enfance le Conseil général se voit confier des enfants. Le Département

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE Les clés pour réussir votre mission 2 L APPRENTISSAGE, UN PARCOURS «GAGNANT - GAGNANT» Côté entreprise : C est

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR OBJET Le restaurant scolaire est un service municipal dont le fonctionnement est assuré par des agents municipaux, sous la responsabilité du Maire. ACCES AU RESTAURANT

Plus en détail

Les grandes fonctions du tuteur

Les grandes fonctions du tuteur Agence Erasmus+ Jeunesse & Sport Les grandes fonctions du tuteur Ce document rend compte de travaux effectués en ateliers par les participants lors des sessions de formation de tuteurs SVE organisées depuis

Plus en détail

Plan d assurance qualité

Plan d assurance qualité Plan d assurance qualité Exemple de PAQ C3rb Informatique PLAN D ASSURANCE QUALITE (PAQ) C3RB - XXX 2014 Date 22 mai 2014 Version 1 Rédacteur C3rb Informatique SOMMAIRE 1. Suivi des modifications de ce

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 20 20 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du././20.. au././20.. Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom et adresse

Plus en détail

Vu la circulaire n 2033-134 du 8 septembre 2003 relative aux modalités d accueil en milieu professionnel des élèves mineurs de moins de seize ans :

Vu la circulaire n 2033-134 du 8 septembre 2003 relative aux modalités d accueil en milieu professionnel des élèves mineurs de moins de seize ans : CONVENTION RELATIVE A L ORGANISATION DE SEQUENCE D OBSERVATION EN MILIEU PROFESSIONNEL DANS LE CADRE DE L OPERATION «BRAVO LES ARTISANS de Charente-Maritime» Vu la circulaire n 2033-134 du 8 septembre

Plus en détail

Manuel d utilisation de Form@Greta

Manuel d utilisation de Form@Greta Manuel d utilisation de Form@Greta Février 2014 Version apprenant Auriane Busson Greta-numerique@ac-caen.fr Sommaire 1. Qu est-ce que Form@Greta?... 2 2. S identifier sur la plateforme... 3 3. Espace d

Plus en détail

5. ACTEURS OBLIGATOIRES ET LEUR RÔLE

5. ACTEURS OBLIGATOIRES ET LEUR RÔLE 5. ACTEURS OBLIGATOIRES ET LEUR RÔLE 5.1. ÉTUDIANT OU STAGIAIRE EN FPI Personne qui suit des cours de FPI et/ou diplômé d un établissement de FPI depuis moins d un an. 5.1.1. Profil et exigences minimales

Plus en détail

Livret d accompagnement à destination des enseignants encadrant des élèves collèges/lycées

Livret d accompagnement à destination des enseignants encadrant des élèves collèges/lycées VISITE D ENTREPRISE INTERVENTION DE PROFESSIONNELS EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE TABLE RONDE Livret d accompagnement à destination des enseignants encadrant des élèves collèges/lycées Edition 2013 SOMMAIRE

Plus en détail

Guide pour aider à l évaluation des actions de formation

Guide pour aider à l évaluation des actions de formation Guide pour aider à l évaluation des actions de formation Pourquoi évaluer? L évaluation constitue la dernière étape du service d ingénierie que le conseiller de l AGEFOS PME Bretagne peut apporter à l

Plus en détail

INFORMATIONS ET REGLEMENT DU C.I.G.A.L.E. 2015/2016

INFORMATIONS ET REGLEMENT DU C.I.G.A.L.E. 2015/2016 Associations Familiales Laïques - Conseil Départemental 27, rue Lavoisier - 67200 Strasbourg - tél. : 03.88.29.06.49 Permanence téléphonique du lundi au vendredi de 9h à 12h courriel : info@afl67.com -

Plus en détail

Préparation au concours d assistant des bibliothèques GUIDE DU STAGIAIRE

Préparation au concours d assistant des bibliothèques GUIDE DU STAGIAIRE GUIDE DU STAGIAIRE Préparation à distance à l épreuve écrite du concours d assistant des bibliothèques 1/12 SOMMAIRE I - Présentation générale... 3 1. Comment utiliser ce guide :... 3 2. Date de la préparation

Plus en détail

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014 LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE Réunion du 28 mars 2014 SOMMAIRE PARTIE 1 : Le Cadre de travail Pourquoi réaliser un Projet d Etablissement? Qu est-ce qu un Projet d Etablissement? Un

Plus en détail

LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE

LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE La question posée s inscrit dans une démarche d amélioration de la circulation de l information. questionnaire d

Plus en détail

1 Comment organiser son année civile du point de vue social/rh?

1 Comment organiser son année civile du point de vue social/rh? 1 Comment organiser son année civile du point de vue social/rh? «Le social et la RH, vont encore me compliquer la vie» «On ne sait jamais ce qui va nous tomber dessus, il y a toujours quelque chose que

Plus en détail

Créteil, le 30 octobre 2014. L inspectrice d académie, directrice académique des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne

Créteil, le 30 octobre 2014. L inspectrice d académie, directrice académique des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne Créteil, le 30 octobre 2014 L inspectrice d académie, directrice académique des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne à Mesdames et Messieurs les chefs d établissements du second

Plus en détail

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES Alternance travail-études au niveau collégial... 5 Rôles et responsabilités de chacun... 6 Avantages de l alternance travail-études... 7 Situations particulières...

Plus en détail

Appel d offre - Année 2015 - FORCO OPCA du Commerce et de la Distribution Partenaires des Formations & Inscriptions en Ligne FORCO - FIL

Appel d offre - Année 2015 - FORCO OPCA du Commerce et de la Distribution Partenaires des Formations & Inscriptions en Ligne FORCO - FIL Appel d offre - Année 2015 - FORCO OPCA du Commerce et de la Distribution Partenaires des Formations & Inscriptions en Ligne FORCO - FIL SOMMAIRE OBJET DE L APPEL D OFFRE P. 3 LE CONTEXTE DE L APPEL D

Plus en détail

1- Présentation de la structure

1- Présentation de la structure 1- Présentation de la structure Cadre L école Paul Langevin se situe sur la commune de Pontivy, les locaux des classes de maternelle et d élémentaire se rejoignent par la cantine. L école maternelle compte

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

Tour de France Agir Ensemble. Notice de l atelier gestes professionnels. Villes, Universités, Écoles, Étudiants, tous éco-responsables!

Tour de France Agir Ensemble. Notice de l atelier gestes professionnels. Villes, Universités, Écoles, Étudiants, tous éco-responsables! Tour de France Agir Ensemble Villes, Universités, Écoles, Étudiants, tous éco-responsables! Notice de l atelier gestes professionnels Olivier Herrmann Directeur Associé 06.74.29.99.71 olivier.herrmann@cabinet-latitude.fr

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES I - RÈGLES GÉNÉRALES Article 1 - Le restaurant scolaire n a pas un caractère obligatoire, il a pour objet d assurer, dans les meilleures conditions

Plus en détail

ACCORD SUR LE TELE TRAVAIL. Préambule : Page 2. Article 1 : Principes généraux Page 3. Article 2 : Critères d éligilibilité Page 3

ACCORD SUR LE TELE TRAVAIL. Préambule : Page 2. Article 1 : Principes généraux Page 3. Article 2 : Critères d éligilibilité Page 3 ACCORD SUR LE TELE TRAVAIL Préambule : Page 2 Article 1 : Principes généraux Page 3 Article 2 : Critères d éligilibilité Page 3 Article 3 : Mise en œuvre du télétravail Page 4 - Article 3.1 : formulation

Plus en détail

A.Gt 21-05-1999 M.B. 28-10-1999. Le Gouvernement de la Communauté française,

A.Gt 21-05-1999 M.B. 28-10-1999. Le Gouvernement de la Communauté française, Lois 23480 p.1 Arrêté du Gouvernement de la Communauté française fixant les modèles de convention de stage en entreprise, en application de l article 53, 3e alinéa du décret du 24 juillet 1997 définissant

Plus en détail

CONTRAT DE PREVOYANCE MAINTIEN DE SALAIRE GUIDE DEMANDES DE PRESTATIONS

CONTRAT DE PREVOYANCE MAINTIEN DE SALAIRE GUIDE DEMANDES DE PRESTATIONS CONTRAT DE PREVOYANCE MAINTIEN DE SALAIRE GUIDE DEMANDES DE PRESTATIONS 1. L ouverture de droits : le départ de demi traitement... 1 2. Le complément de dossier : la prolongation de l arrêt... 4 3. La

Plus en détail

P.F.M.P. LIVRET ELEVE

P.F.M.P. LIVRET ELEVE Baccalauréat Professionnel Gestion-Administration BEP Métiers des Services Administratifs P.F.M.P. LIVRET ELEVE Nom : Prénom : Classe : 2 GA Année Scolaire : 2013 2014 Mail : Lycée Professionnel Jean-Baptiste

Plus en détail

Organiser et réaliser la formation en interne

Organiser et réaliser la formation en interne Vous voulez favoriser le transfert de savoir-faire maison au sein de vos équipes. Certaines compétences sont spécifiques à votre entreprise et détenues par des salariés experts. Vous ne trouvez par sur

Plus en détail

Dossier d inscription

Dossier d inscription Partie réservée au service : N d arrivée : Ville de Digne-les-Bains Service éducation education@dignelesbains.fr Ecole : Classe : Année scolaire 2015/2016 Services d accueil pour les enfants des écoles

Plus en détail

Formation Août 2013 Michèle Garello, IEN économie gestion Caroline Natta, professeur

Formation Août 2013 Michèle Garello, IEN économie gestion Caroline Natta, professeur Formation Août 2013 Michèle Garello, IEN économie gestion Caroline Natta, professeur Déroulement des deux journées Mardi 26 Matin : Intervention des IEN Jeudi 29 Matin : Production en binôme. Après-midi

Plus en détail

LE STAGE EN ENTREPRISE

LE STAGE EN ENTREPRISE LE STAGE EN ENTREPRISE 1. Le stage : un projet à part entière Le stage est un projet qui s étale sur une longue période d environ dix mois (de la recherche de l entreprise à la soutenance) avec des objectifs,

Plus en détail

FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014

FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014 FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014 1 SOMMAIRE 1) Textes de référence 2) Cadrage départemental 3) Charte du tuteur : rôle et missions 4) Les outils des professeurs des écoles

Plus en détail

APPEL A PROJET ARS DE CORSE GROUPE D ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES CEREBRO LESEES CAHIER DES CHARGES

APPEL A PROJET ARS DE CORSE GROUPE D ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES CEREBRO LESEES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJET ARS DE CORSE GROUPE D ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES CEREBRO LESEES CAHIER DES CHARGES Les Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) ont pour objet d offrir aux personnes adultes handicapées un

Plus en détail

EN LIGNE. EMPLOYEUR Pôle emploi

EN LIGNE. EMPLOYEUR Pôle emploi Août 2012 GUIDE PRATIQUE Guide de SAISIE EN LIGNE de l ATTESTATION EMPLOYEUR Pôle emploi Depuis le 1 er janvier 2012 les entreprises de plus de 10 salariés doivent transmettre leur attestation employeur

Plus en détail

Procédure de suspension des transports départementaux routiers de personnes non urbains en cas d intempéries

Procédure de suspension des transports départementaux routiers de personnes non urbains en cas d intempéries Procédure de suspension des transports départementaux routiers de personnes non urbains en cas d intempéries La procédure suivante précise les dispositions à prendre lorsque les conditions climatiques

Plus en détail

SOMMAIRE. Avant propos :

SOMMAIRE. Avant propos : Années 2013-2016 SOMMAIRE 1. Contexte Etat des lieux Le collège Henri HIRO son environnement, ses élèves, ses enseignants Son CDI Les objectifs prioritaires du collège Henri HIRO Fonds documentaire et

Plus en détail

Les conventions de stage : mode d emploi

Les conventions de stage : mode d emploi Les conventions de stage : mode d emploi Pass Pro décembre 2014 Que le stage soit intégré dans la formation ou libre, il doit toujours donner lieu à l élaboration d une convention de stage. Outre le fait

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE Emploi et développement des Hommes

DOSSIER DE CANDIDATURE Emploi et développement des Hommes DOSSIER DE CANDIDATURE Emploi et développement des Hommes Date limite de renvoi des dossiers complétés : 6 novembre 2013, par mail à l adresse contact@grandprix-distributionresponsable.com Nom de l initiative:

Plus en détail

Service Civique. Service civique. Esprit

Service Civique. Service civique. Esprit Service civique Esprit Contact : Nathalie Chaverot servicecivique@la-guilde.org Tel : 01 43 26 97 52 www.la-guilde.org www.service-civique.gouv.fr La loi du 10 mars 2010 a créé l engagement de Service

Plus en détail

Organiser ses ressources pour mieux apprendre : gérer son temps, son espace et ses outils de travail

Organiser ses ressources pour mieux apprendre : gérer son temps, son espace et ses outils de travail Introduction Auteur : François Ruph (Équipe de production) Organiser ses ressources pour mieux apprendre : gérer son temps, son espace et ses outils de travail Objectif : Comprendre le rôle de l organisation,

Plus en détail

Livret d accueil MISSIONS TEMPORAIRES. Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France

Livret d accueil MISSIONS TEMPORAIRES. Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France MISSIONS TEMPORAIRES Livret d accueil 15 rue Boileau 78008 Versailles cedex Téléphone : 01 39 49 63 00 Fax : 01 39

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE. REGLEMENT DES SERVICES PERISCOLAIRES 2013/2014 (RESTAURANT SCOLAIRE et GARDERIE et CENTRE D ANIMATION)

REPUBLIQUE FRANÇAISE. REGLEMENT DES SERVICES PERISCOLAIRES 2013/2014 (RESTAURANT SCOLAIRE et GARDERIE et CENTRE D ANIMATION) REPUBLIQUE FRANÇAISE M A I R I E DE P O N T H E V R A R D 5, PLACE DE LA MAIRIE 78730 PONTHEVRARD TELEPHONE : 01.30.41.22.13 - TELECOPIE : 01.30.88.20.26 EMAIL : PONTHEVRARD@ORANGE.FR REGLEMENT DES SERVICES

Plus en détail

Formule mixte sur toute la France Anglais / Espagnol / Français

Formule mixte sur toute la France Anglais / Espagnol / Français Formule mixte sur toute la France Anglais / Espagnol / Français en Une formule individuelle qui associe des cours en face à face, des cours par téléphone et du travail personnel interactif en ligne. Elle

Plus en détail

REGLEMENTATION PEDAGOGIQUE DES STAGES A L UNIVERSITE PARIS DESCARTES

REGLEMENTATION PEDAGOGIQUE DES STAGES A L UNIVERSITE PARIS DESCARTES REGLEMENTATION PEDAGOGIQUE DES STAGES A L UNIVERSITE PARIS DESCARTES Le présent règlement s appuie sur les lois, décrets et circulaires sur les stages publiés depuis 2006 et «La charte des stages» rédigée

Plus en détail

Charte de qualité. pour l accueil des boursiers du gouvernement français

Charte de qualité. pour l accueil des boursiers du gouvernement français Charte de qualité pour l accueil des boursiers du gouvernement français Bien accueillir les étudiants étrangers correspond pour la France à une quadruple nécessité : culturelle, universitaire, économique

Plus en détail

Baccalauréat professionnel Gestion-Administration. Passeport professionnel. Documentation téléchargeable depuis :

Baccalauréat professionnel Gestion-Administration. Passeport professionnel. Documentation téléchargeable depuis : Groupe de travail Académie de Rouen. Production complétée par Mme Janvier ert professeur Rouen de comptabilité/ga au lycée des Métiers Elsa Triolet (Académie Orléans-Tours) Baccalauréat professionnel Gestion-Administration

Plus en détail

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective Un appui au recrutement de vos futurs salariés intérimaires La Préparation L essentiel de la POEC A la différence de la POE Individuelle, la POE n est pas conditionnée au dépôt préalable d une offre d

Plus en détail

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés CONTRAT D ADHÉSION CONTRAT ENTRE FAC FOR PRO PARIS ET L ÉTUDIANT Article 1. Dispositions générales Le présent contrat, ci-après dénommé «le contrat» constitue l accord régissant pendant sa durée, les relations

Plus en détail

CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE

CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE 12 rue aux raisins - 62600 BERCK SUR MER 03.21.89.44.01 - Fax : 03.21.89.44.82 Le mot d

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE

RESTAURATION SCOLAIRE RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR L admission à la cantine ne constitue pas une obligation pour la commune, mais un service rendu aux familles dans le cadre de l organisation arrêtée par la collectivité

Plus en détail

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant :

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant : La municipalité d Amboise a mené une réflexion afin d améliorer la qualité de l accueil périscolaire du matin et du soir, au sein des écoles maternelles et élémentaires de la commune. A partir de cette

Plus en détail

Portefeuille. Bénévolat. de compétences. Modes d emploi pour. Tout bénévole Les jeunes Les actifs Les responsables d associations

Portefeuille. Bénévolat. de compétences. Modes d emploi pour. Tout bénévole Les jeunes Les actifs Les responsables d associations Bénévolat Portefeuille de compétences Modes d emploi pour Tout bénévole Les jeunes Les actifs Les responsables d associations Tout bénévole Votre mode d emploi Le Portefeuille de compétences vous aide

Plus en détail

«PLACE DES PARENTS DANS l ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL» BROUIL

«PLACE DES PARENTS DANS l ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL» BROUIL «PLACE DES PARENTS DANS l ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL» Juin 2013 Introduction : Les parents sont parmi les principaux bénéficiaires de Paris classe numérique. Grâce à ce nouvel outil, la communication

Plus en détail

Livret de Stage en entreprise

Livret de Stage en entreprise Livret de Stage en entreprise Votre dossier est composé - de la présente notice explicative - d une convention de stage - d une fiche d évaluation NOTICE EXPLICATIVE POUR UN STAGE A- LA CONVENTION DE STAGE

Plus en détail

Le travail de maturité (TM) au Gymnase français

Le travail de maturité (TM) au Gymnase français Plan d'études Gymnase français de Bienne 9 Le (TM) au Gymnase français 2. Objectifs 3. Dispositif 3. Cadre du 3.. Choix du domaine et du sujet du 3..2 Organisation du 3..3 Déroulement du 3..4 Forme du

Plus en détail

PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL

PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL Actualisation 07/2009 PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL Partie 1 : LE CADRE GENERAL I. OBJECTIFS DE L INSTITUTION DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE Participer à l effort

Plus en détail

CHARTE POUR L ACCUEIL DES INTERNES

CHARTE POUR L ACCUEIL DES INTERNES CHARTE POUR L ACCUEIL DES INTERNES Formalisation des engagements réciproques entre l EPS Ville-Evrard et les internes Ressources humaines médicales Delphine LEBIGRE AAH NOVEMBRE 2012 Objectifs L établissement

Plus en détail

OPTIMISER L AMENAGEMENT DE SON POINT DE VENTE (7 H)

OPTIMISER L AMENAGEMENT DE SON POINT DE VENTE (7 H) OPTIMISER L AMENAGEMENT DE SON POINT DE VENTE (7 H) Sur REIMS Public : Artisans et conjoints collaborateurs, salarié(e)s. Objectifs : 1. Vendre Quoi?, A qui?, Où? Incidence sur l aménagement du point de

Plus en détail

L organisation d un séminaire Une démarche de management de projet

L organisation d un séminaire Une démarche de management de projet Les fiches En Lignes de La lettre du CEDIP* Fiche n 65 décembre 2014 L organisation d un séminaire Une démarche de management de projet Sommaire : Qu est-ce qu un séminaire?...p. 1 Le séminaire est-il

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

LES ENVELOPPES NE DOIVENT PAS ÊTRE AFFRANCHIES

LES ENVELOPPES NE DOIVENT PAS ÊTRE AFFRANCHIES Année scolaire 2013 / 2014 Madame, Monsieur, Vous êtes en possession des documents de rentrée scolaire 2013/2014. Nous vous demandons de renseigner le plus rapidement possible les documents suivants, afin

Plus en détail

Appel a candidatures

Appel a candidatures Appel a candidatures «Nouveau Grand Paris Travaux Publics» 1 - CONTEXTE Entre 2012 et 2013, l Etat (DIRECCTE Ile-de-France), associé à la Fédération Régionale des Travaux Publics (FRTP IDF) Ile-de-France

Plus en détail

Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans)

Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans) Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans) 16, rue des Ecoles 38090 Vaulx-Milieu 07.88.54.25.95 espacejeunes.vaulx-milieu@orange.fr Mairie de Vaulx-Milieu 7 place de l Eglise- BP1-38090 VAULX-MILIEU

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Dispositif de professionnalisation des acteurs de l accueil, l information, l orientation, l emploi, la formation professionnelle initiale (par la voie de l apprentissage) et la formation

Plus en détail

Restaurant scolaire : règlement intérieur

Restaurant scolaire : règlement intérieur Mairie Restaurant scolaire : règlement intérieur d Artigueloutan 4, rue de la mairie 64420 Artigueloutan Le 24 mars 2014, Préambule Durant l année scolaire, un restaurant scolaire fonctionne dans le bâtiment

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Établissement pénitentiaire OMAP Organisation de service Circulaire de la DAP n 054/SD2 du 2 avril 2008 relative aux chartes nationales de construction et de gestion du service des personnels du corps

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

COORDONNATEUR RESTAURATION COLLECTIVE

COORDONNATEUR RESTAURATION COLLECTIVE Direction des Ressources humaines COORDONNATEUR TECHNIQUE H COORDONNATEUR RESTAURATION COLLECTIVE POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : DGA Développement - Direction de l Enseignement Poste

Plus en détail

Céline Nicolas Cantagrel CPC EPS Grande Section /CP Gérer et faciliter la continuité des apprentissages

Céline Nicolas Cantagrel CPC EPS Grande Section /CP Gérer et faciliter la continuité des apprentissages Céline Nicolas Cantagrel C EPS Grande Section / Gérer et faciliter la continuité des apprentissages GS Quelques pistes par rapport à l équipe pédagogique : renforcer les liens, clarifier les paramètres

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI DE STAGE

LIVRET DE SUIVI DE STAGE Lycée Professionnel Pierre MENDES FRANCE BRUAY BARLIN 3ième Préparatoire aux Formations Professionnelles PÉRIODES DE DECOUVERTE EN MILIEU PROFESSIONNEL LYCÉE PIERRE MENDES FRANCE Rue de Saint-OMER 62700

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE NUMERIQUE : Aide-mémoire PREPARATION DU RAPPORT AU COURS DU STAGE

RAPPORT DE STAGE NUMERIQUE : Aide-mémoire PREPARATION DU RAPPORT AU COURS DU STAGE Collège Denecourt de Bois Le Roi 3 ème STAGE DE DÉCOUVERTE D UN MILIEU PROFESSIONNEL (SÉQUENCES D OBSERVATION) RAPPORT DE STAGE NUMERIQUE : Aide-mémoire PREPARATION DU RAPPORT AU COURS DU STAGE La règle

Plus en détail

APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL

APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL ET PRATIQUES DE TUTORAT Démarche d accompagnement des entreprises 1 2 Un outil de diagnostic flash Un guide d accompagnement au montage de projet 1 Tutorat et apprentissage

Plus en détail

Cahier des charges. Décembre 2012 MAPA 2013-001. Parc naturel régional du Haut-Jura. Maison du Parc du Haut-Jura. 29, le village 39 310 LAJOUX

Cahier des charges. Décembre 2012 MAPA 2013-001. Parc naturel régional du Haut-Jura. Maison du Parc du Haut-Jura. 29, le village 39 310 LAJOUX Accompagnement dans l élaboration de la stratégie de communication du Parc naturel régional du Haut-Jura Marché de Prestation de Service Marché A Procédure Adaptée MAPA 2013-001 Cahier des charges Décembre

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION Octobre 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Cet outil offre aux conseillers en orientation professionnelle : un processus étape par étape pour réaliser une évaluation informelle

Plus en détail

E Learning Campus. Introduction et offre de formation

E Learning Campus. Introduction et offre de formation E Learning Campus Offre faite par : Private International Institute of Management & Technology (PIIMT) Introduction et offre de formation Qu'est ce que le e learning? Principe Le E Learning est le terme

Plus en détail

Saisie en ligne des dossiers de demande de subvention Extranet

Saisie en ligne des dossiers de demande de subvention Extranet Saisie en ligne des dossiers de demande de subvention Extranet Guide de l utilisateur V 3.0 - décembre 2013 Sommaire / Référencement de votre organisme par l Acsé p. 3 / Ecran de connexion p. 4 / Rubrique

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI EN ENTREPRISE

LIVRET DE SUIVI EN ENTREPRISE LIVRET DE SUIVI EN ENTREPRISE Nom du tuteur Nom du stagiaire Formation préparée POUR LES EMPLOYEURS, À PARTAGER AVEC LEURS COLLABORATEURS! Le rôle du tuteur dans l entreprise est primordial Le tuteur est

Plus en détail

Règlement intérieur du service de restauration scolaire 2015 / 2016

Règlement intérieur du service de restauration scolaire 2015 / 2016 Règlement intérieur du service de restauration scolaire 2015 / 2016 Le règlement intérieur peut être consulté en ligne Coupon à compléter et à remettre obligatoirement en page 5 ARTICLE 1 : FONCTIONNEMENT

Plus en détail

PROGRAMME DE LA FORMATION DE FORMATEURS SPECIALISTES EN MICROCREDIT PERSONNEL

PROGRAMME DE LA FORMATION DE FORMATEURS SPECIALISTES EN MICROCREDIT PERSONNEL PROGRAMME DE LA FORMATION DE FORMATEURS SPECIALISTES EN MICROCREDIT PERSONNEL Introduction (ANDML) : rappel de la convention CDCANDML encadrant la recherche-action de trois ans sur le développement du

Plus en détail