Sommaire. 1Préparer le stage... 2 Accueillir et accompagner Gérer et évaluer Introduction. Conclusion. L accueil des stagiaires de 3 e

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sommaire. 1Préparer le stage... 2 Accueillir et accompagner... 9. 3 Gérer et évaluer... 12. Introduction. Conclusion. L accueil des stagiaires de 3 e"

Transcription

1 C a r n e ts d e b o rd Guides pratiques destinés aux équipes des médiathèques de Plaine Commune L accueil des e stagiaires de 3 dans les médiathèques de Plaine Commune L accueil des stagiaires de 3e dans les médiathèques 1

2 2

3 Sommaire L accueil des stagiaires de 3 e SOMMAIRE Introduction. 1Préparer le stage Les demandes de stage... 6 Réception et traitement des demandes Réponses données La convention de stage et son circuit... 7 Rédaction de la convention Circuit des signatures Anticiper l arrivée du stagiaire Accueillir et accompagner L accueil du premier jour Les activités proposées... 9 «Tronc commun» d activités à proposer de manière systématique Focus sur quelques activités particulières L accompagnement Le rôle du tuteur L aide au rapport de stage Le bilan Gérer et évaluer Conclusion Annexes Annexe 1 Tableaux de suivi des stages de 3 e Annexe 2 Badge Annexe 3 Attestation d accord de principe (pour l établissement scolaire) Annexe 4 Le circuit du document en images L accueil des stagiaires de 3 e dans les médiathèques 3

4 Introduction Depuis quelques années, le nombre d élèves de troisième accueillis pour un stage d une semaine dans une des médiathèques du réseau de Plaine Commune est en légère augmentation. Ainsi, une trentaine de stagiaires a été recensée pour l année scolaire : autant d expériences à partir desquelles il est apparu qu une mutualisation des «bonnes pratiques» à l échelle du réseau pourrait être utile aux collègues amenés à prendre en charge un élève dans ce cadre. Ce travail fait aussi écho à celui mené en 2011 sur l accueil des jeunes dans les médiathèques de Plaine Commune. Pour les professionnels, ces stages sont l occasion de faire connaître les médiathèques autrement auprès de jeunes, qui vont à cette occasion parler de ce stage à leur entourage, et souvent aussi continuer à fréquenter l établissement d accueil. Inversement, ces stages représentent aussi une opportunité pour les bibliothécaires d apprendre à mieux connaître les attentes et besoins d une partie de leurs publics. C est pourquoi le réseau des médiathèques a souhaité développer une politique volontariste en direction des établissements scolaires et des élèves, en positionnant ces stages au sein d un projet plus vaste d amélioration de l accueil des publics jeunes dans les médiathèques de Plaine Commune. En outre, ce projet participe au renforcement des parcours éducatifs, axe identifié comme un levier majeur de développement humain dans l accord cadre du projet «Territoire de la Culture et de la Création». 44

5 Les différents acteurs et leurs objectifs L Éducation nationale Depuis la rentrée 2005, une «séquence d observation en milieu professionnel» est obligatoire pour tous les élèves des classes de troisième, en application des dispositions de l article 8 du décret du 24 août 2005 relatif aux dispositifs d aide et de soutien pour la réussite des élèves au collège. Elle a pour objectif de «sensibiliser les élèves à l environnement technologique, économique et professionnel en liaison avec les programmes d enseignement, notamment dans le cadre de l éducation à l orientation». La séquence d observation en milieu professionnel concourt ainsi à la réflexion et à l approche positive de l orientation, dans le cadre du parcours de découverte des métiers et des formations. L accueil des stagiaires de 3 e INTRODUCTION 1. Avant le stage Les élèves stagiaires Le stage permet aux élèves : de découvrir une entreprise et un milieu professionnel, en recevant une information générale sur l établissement d accueil ; d être confrontés aux «savoirs être» en environnement professionnel, à des rythmes, règles de travail et types relationnels différents de ceux du milieu scolaire familier. Un des objectifs fréquemment énoncé par les élèves eux-mêmes est aussi de trouver un lieu d accueil proche de leur domicile (ou du travail de leurs parents). Dans certains cas, la médiathèque correspond en plus aux aspirations personnelles des jeunes. Le réseau des médiathèques Recevoir un ou des élève(s) pendant une semaine concourt à : modifier l image des médiathèques auprès des jeunes et de leur entourage (copains, parents, etc.), mais également auprès des autres professionnels du quartier ; favoriser l intégration des adolescents au sein des médiathèques et une bonne appropriation des lieux, y compris par des jeunes ayant parfois des usages «perturbateurs», ou par des jeunes ne fréquentant pas les médiathèques ; faire découvrir aux jeunes le travail en collectivité territoriale, et plus spécifiquement le métier de bibliothécaire ; mieux connaître les jeunes de cet âge et leurs aspirations ou besoins par rapport à nos services ; nouer des liens de partenariats sous une forme nouvelle et structurée avec l Éducation nationale. Il est difficile de mesurer l impact direct des stages sur nos publics et sur la fréquentation des médiathèques. On estime néanmoins que : La qualité de l accueil conditionne l atteinte des différents objectifs énoncés. Les deux premières parties de ce carnet de bord doivent donc concourir à la réussite des accueils de stagiaires, en formalisant les procédures et en mettant en partage un certain nombre de «bonnes pratiques». Plus le nombre de stagiaires accueillis sera important, plus nos objectifs auront de chances d être atteints. C est pourquoi nous proposons de nous fixer collectivement comme résultat attendu d augmenter significativement le nombre de stagiaires de troisième accueillis durant l année scolaire Chaque établissement s engagera sur un nombre minimum de stagiaires à accueillir durant l année scolaire. La troisième partie de ce carnet de bord, ainsi que les annexes, proposent des outils afin de réunir au fil de l année scolaire les éléments nécessaires au suivi des différents stages ; ces éléments servent ensuite à établir le bilan annuel, en juin de chaque année. L accueil des stagiaires de 3 e dans les médiathèques 5

6 1. Préparer le stage 1.1 Les demandes de stage Réception et traitement des demandes Le plus souvent les demandes sont faites par les jeunes eux-mêmes, qui se déplacent directement à la médiathèque. Un temps d échange a alors lieu entre le responsable d équipement (ou quelqu un d autre par délégation) et le jeune, soit immédiatement, soit en différé. Les équipes doivent donc être sensibilisées au fait qu elles doivent relever les coordonnées d un jeune se présentant lors de l absence du responsable, afin que ce dernier puisse le rappeler. Par ailleurs, il semble préférable de ne pas exiger de lettre de motivation écrite, afin de ne pas pénaliser les élèves en difficulté avec l écrit. L entretien doit permettre de : donner à l élève des indications propres au déroulé d un stage en médiathèque ; discuter de ses motivations. À ce sujet, dans l objectif de toucher y compris des jeunes peu familiers des médiathèques, une motivation telle que «La médiathèque est à côté de chez moi» peut être recevable! * Voir détail au chapitre 3 et modèle en annexe 1. Toutes les demandes de stages doivent être consignées dans un «tableau de suivi des stages de 3e». Cet outil permet à la fois de partager à l interne de chaque ville l état des demandes de stages, et de mesurer en fin d année le taux de satisfaction des demandes*. Réponses données Si la réponse est positive, passer au chapitre 1.2. Si l établissement d accueil s est déjà engagé à recevoir un stagiaire à la même période, la réponse n est pas forcément négative pour autant. Durant le stage, il peut être intéressant pour les élèves d avoir un «pair» avec lequel partager l expérience. Pour la médiathèque, recevoir plusieurs stagiaires en même temps ne requiert pas un travail préparatoire plus long, mais il faudra prévoir dans le planning des temps communs et d autres individualisés. Une grande équipe le permettra d autant plus facilement : penser à ne pas limiter les accueils au sein d une seule section. S il n est pas possible de recevoir un stagiaire à la période demandée, une réorientation de l élève est souhaitable, soit vers d autres structures du quartier, soit vers d autres médiathèques du réseau. Dans ce dernier cas, la question qui se pose est souvent celle de la proximité du domicile : il ne faut pas négliger la question des déjeuners. Si l on arrive à trouver une solution pour ce problème, notamment par le biais des restaurants pour le personnel, il peut être intéressant pour un jeune de faire un stage hors de son quartier habituel. 6

7 1.2 La convention de stage et son circuit Une fois que les deux parties (élève et médiathèque) se sont entendues au sujet du stage, il est indispensable d établir une convention de stage, dont le modèle est délivré par l établissement scolaire La convention doit être établie en trois exemplaires originaux, selon le déroulé suivant. 1. Préparer le stage Rédaction de la convention Le formulaire modèle est rempli à la médiathèque conjointement par l élève et le responsable d équipement ou le tuteur de stage. Ne pas oublier de faire figurer dans la convention les éléments suivants, qui concernent la médiathèque : Le(s) lieu(x) du stage : si l élève est amené à se rendre dans plusieurs médiathèques du réseau durant son stage, les différentes adresses doivent figurer sur la convention. Le nom du tuteur de stage et ses coordonnées téléphoniques professionnelles (ajouter cette mention même en l absence de case spécifique dans la convention). Les horaires journaliers de l élève, avec un total hebdomadaire de 30 heures maximum pour les moins de 16 ans (35 heures maximum pour les 16 ans et plus). Les établissements scolaires sont parfois réticents à autoriser les élèves à réaliser leur stage du mardi au samedi. Il peut être nécessaire de négocier ce point avec l établissement (par exemple, le chef d établissement ou un autre interlocuteur peut éventuellement communiquer des coordonnées téléphoniques spécifiques pour la journée du samedi). S assurer que figurent sur la convention les coordonnées des parents, ainsi que celles permettant de joindre l établissement scolaire, y compris pour la journée du samedi (fax ou et éventuellement numéro de téléphone spécifique : voir ci-dessus). Si cela n a pas été fait auparavant, et surtout si la case ne figure pas sur la convention, il faut penser à demander à l élève quel est le nom de l enseignant référent du stage, et le reporter dans le «tableau de suivi des stages de 3 e». Circuit des signatures Signature des trois exemplaires de la convention par l élève et ses parents (ou responsable légal). Signature des trois exemplaires de la convention par le chef d établissement scolaire. Afin d obtenir cette signature, la médiathèque peut délivrer à l élève une attestation d accord de principe sur le stage*. * Voir modèle en annexe 2. Signature des trois exemplaires de la convention par les services de Plaine Commune. Après avoir récupéré les trois exemplaires signés par l élève, ses parents et le chef d établissement scolaire, la médiathèque garde une copie et transmet les trois originaux à la Direction mutualisée des médiathèques (cellule administrative, Françoise Tamaloust) dans un délai de trois semaines avant le début du stage. L accueil des stagiaires de 3 e dans les médiathèques 7

8 1. Préparer le stage Les trois originaux sont alors transmis à la Direction des Ressources Humaines de Plaine Commune, service Emploi et compétences (Valérie Lucas). Afin d assurer le suivi en interne, la date à laquelle la convention a été transmise est consignée par Françoise Tamaloust dans le «tableau de suivi des stages de 3 e». Après signature par la Directrice Générale Adjointe, le service Emploi et compétences renvoie un exemplaire signé au stagiaire, renvoie un exemplaire signé à l établissement scolaire, conserve un exemplaire signé, envoie une copie à la médiathèque concernée, par courrier ou par mail (scan en pièce jointe). Pour des questions d assurance, la convention de stage doit impérativement être signée par toutes les parties avant le début du stage. Si la copie de la convention signée par toutes les parties n a pas été reçue par la médiathèque dans la semaine qui précède le début du stage, il faut s adresser à la Direction mutualisée des médiathèques (Françoise Tamaloust) pour relance auprès du service Emploi et compétences. L élève est couvert par les assurances souscrites : d une part par l établissement scolaire, notamment en cas d accident sur le trajet domicile - lieu de stage ; d autre part par Plaine Commune (assurance garantissant la responsabilité civile de l organisme d accueil). En cas d accident le samedi, le service qui accueille l élève stagiaire appelle les pompiers et les parents (cas d un mineur), puis établit un rapport écrit le plus précis possible. Le rapport devra être transmis à l établissement scolaire par fax ou par mail dès le samedi, afin que les démarches puissent être entreprises dès le lundi matin auprès de l assurance. 1.3 Anticiper l arrivée du stagiaire * Voir détail sur le rôle du tuteur en 2.3 Un tuteur de stage doit être désigné au sein de l équipe qui accueille le stagiaire : il sera la personne référente pour l élève pour la durée du stage *. À ce titre, le tuteur prépare à l avance un planning de la semaine de stage, qu il partage avec l équipe et qui sera remis au stagiaire à son arrivée. L organisation de ce planning varie en fonction des activités de l équipe, mais la première matinée doit être consacrée à l accueil par le tuteur, avant un partage de la prise en charge du stagiaire avec d autres collègues. 8

9 2. Accueillir et accompagner 2.1 L accueil du premier jour L accueil de l élève stagiaire doit être un moment particulièrement privilégié lors du premier jour de stage, afin de contribuer à sa bonne intégration au sein de la médiathèque. Dans un premier temps, il semble important de privilégier en début de matinée un temps de rencontre avec les bibliothécaires, sous la forme la plus adaptée à l équipe. Dans un second temps, le tuteur de stage propose au jeune une visite de l établissement, en accordant une attention particulière à la présentation des espaces de travail collectif (bureau ou salle dans lequel le stagiaire pourra s installer en fin de journée pour prendre des notes), ainsi que des espaces de vie (cuisine, WC, vestiaires, etc.). À la suite de cette visite, le tuteur remet à l élève une clé USB contenant l ensemble des documents utiles pour son stage, notamment un «livret d accueil»* et le planning des activités de la semaine. Le tuteur présente au stagiaire l ensemble de ces documents et lui remet son badge *. * Un travail sur ce sujet sera mené à partir de l automne 2012 en lien avec le travail sur l accueil des nouveaux embauchés. * Voir annexe Les activités proposées Il est important de garder en mémoire que les diverses activités déclinées ci-dessous doivent permettre au stagiaire d appréhender les réalités suivantes : Qu est-ce qu implique de travailler dans un établissement recevant du public? Quelle est l offre culturelle et de services des médiathèques publiques d aujourd hui, du livre traditionnel aux ressources numériques et autres ateliers multimédia? Comment fonctionne un service public d une collectivité territoriale, la communauté d agglomération de Plaine Commune? Comment s organise un travail d équipe, quels sont les rythmes, règles de travail et types relationnels en environnement professionnel? La façon de présenter les diverses activités doit aussi permettre une forme d appropriation du lieu médiathèque par le jeune concerné. «Tronc-commun» d activités à proposer de manière systématique Les activités liées aux collections et transactions Donner un aperçu des collections En parcourant la médiathèque lors de la première visite, des bases peuvent être jetées pour indiquer au stagiaire les différents types de documents mis à disposition des publics. C est dans un deuxième temps que seront données quelques indications sur les principes de rangement et de cotation ; un petit exercice de classement peut être proposé à un moment donné, par exemple au moment du rangement du matin. Les ressources numériques accessibles via la font partie à part entière de nos collections. Elles sont donc présentées au stagiaire au même titre que les collections physiques. Appréhender les bases du service public Il est important de montrer le module de prêt et retour d Aloès, inscription comprise. La pratique du jeu de rôle est intéressante pour mettre le stagiaire en situation. Dans les médiathèques équipées L accueil des stagiaires de 3e dans les médiathèques 9

10 2. Accueillir et accompagner d automates RFID, une démonstration de leur fonctionnement sera bien sûr proposée. Il faut également penser à connecter cette démonstration au portail Internet des médiathèques, par exemple en montrant au stagiaire que le public peut réserver des documents par ce biais. Ensuite, le stagiaire est positionné sur certaines plages de service public, toujours en binôme avec un professionnel, soit aux banques de prêt et de renseignements, soit aux automates de prêt. On doit veiller à ce que le stagiaire soit identifié en tant que tel par le public : c est pourquoi un modèle de badge est proposé en annexe. Les activités liées à l action éducative et culturelle Observer un accueil de groupe, en y participant éventuellement L observation d un accueil de classe est en général proposée, avec diverses formes de participations possibles : le stagiaire peut par exemple passer les documents sur la carte collectivité de l enseignant, participer aux lectures avec les enfants s il le souhaite, etc. Assister à une action culturelle En fonction du programme de la semaine, le stagiaire sera invité à participer aux actions culturelles prévues, y compris en aidant à l installation de l espace, en comptant le nombre de participants, en aidant à servir une collation, etc. Les activités liées à la vie de l équipe Assister à une réunion Il est important que le stagiaire puisse assister à une réunion (d équipe ou autre, selon le calendrier de la semaine). Pour le placer en situation d observation active, dans la mesure du possible, l ordre du jour lui aura été exposé avant la réunion. * Voir fiche proposée en annexe 4 comme idée de trace à laisser au stagiaire. Focus sur quelques activités particulières Réaliser une sélection de documents Cette activité doit être fondée sur les centres d intérêt du stagiaire afin de ne pas le mettre en difficulté ; idéalement, elle peut même concourir à le placer en situation «d expert». Après avoir convenu du choix d une thématique, le tuteur (ou un autre collègue) accompagne le stagiaire, selon ses besoins, dans les rayons et /ou dans ses recherches sur le catalogue ou sur la Le travail peut s incarner ensuite dans la réalisation d une table ou vitrine thématique de documents, aussi bien que dans la réalisation d une web-radio sur la On associe ainsi la mise en valeur des connaissances du stagiaire, en particulier dans des domaines qui ne sont pas scolaires (ex : mangas, musique...), avec une initiation à la recherche documentaire. L ensemble de la démarche participe de plus au développement de l offre de service en direction des usagers de la médiathèque. Participer à des ateliers dans l espace multimédia Dans les médiathèques qui ont un espace multimédia, la participation des stagiaires à des ateliers d initiation à l informatique et Internet connaît un grand succès. Le jeune prend place auprès d un participant pour l accompagner durant le temps de l atelier : il voit ainsi ses compétences valorisées, auprès d adultes placés en position d «apprenants». Découvrir le circuit du document de manière ludique et dynamique * Il s agit de trouver différentes formes d accroche pour susciter la curiosité du stagiaire : par le document : «Comment ce livre/cd/dvd est-il arrivé en rayon?» «Quelle a été la vie de ce livre/cd/dvd avant d arriver en rayon?» «Qu est-ce qui différencie ce livre/cd/dvd [de la médiathèque, donc avec code-barres, tampons, puce RFID, cote...] de celui-ci [sorti tout frais d un carton, donc comme dans le commerce]? 10

11 par le métier : «Que font les bibliothécaires pendant les heures de fermeture de la médiathèque?» «Quelles sont les différentes tâches du métier de bibliothécaire?» Aider à créer un flyer ou une affiche Au cours du stage, il semble important de présenter à l élève l éventail des animations culturelles proposées en médiathèque, ainsi que les procédés de programmation et de promotion de telles actions. La création de flyers et affiches, en binôme avec (de préférence) le référent de l action culturelle, rencontre généralement un fort succès auprès des stagiaires. Après avoir recherché une photographie / image libre de droits (s ils n en disposent pas par ailleurs), le bibliothécaire et le stagiaire rédigent un court texte de présentation de l action et mettent en forme le document. Avant diffusion des supports de communication réalisés, le bibliothécaire transmet, en présence du stagiaire, le document au service de la Communication pour validation (respect de la charte graphique de Plaine commune). Cette activité associe création et pratique de l outil informatique. Elle permet de valoriser les savoirfaire du stagiaire, tout en offrant un exemple concret d activité pour illustrer ensuite le rapport de stage. 2. Accueillir et accompagner 2.3 L accompagnement Le rôle du tuteur Le tuteur joue un rôle essentiel dans le bon déroulé du stage. Par son accueil et sa disponibilité, par la considération qu il lui témoigne, il doit permettre au stagiaire de se sentir à l aise et de trouver sa place dans l équipe durant sa semaine de présence. Le tuteur doit donc veiller à être accessible dans ses explications et à toujours les contextualiser assez largement. Par ailleurs, il veille à ce que le stagiaire se trouve au bon endroit au bon moment et lui rappelle son planning si nécessaire. Il n hésite pas à revoir ledit planning pour s adapter aux imprévus, mais aussi au profil du stagiaire. Enfin, il remplit l onglet 2 du «tableau de suivi des stages de troisième»*. L aide au rapport de stage Les jeunes ont en général un petit rapport de stage à rédiger et / ou un questionnaire à renseigner (souvent plus adapté au monde de l entreprise qu à un service public). Il est préconisé de leur demander de consacrer une demi-heure en fin de journée pour prendre des notes sur ce qu ils ont fait depuis le matin, de préférence sur traitement de texte sur la clé USB remise en début de stage, afin de se constituer un matériau pour leur mémoire. Le tuteur propose aussi une aide à la rédaction ou une relecture. Il demande au stagiaire de lui remettre une copie du rapport final pour information. Le bilan À l issue du stage, le bilan est l occasion : d un échange sur le contenu du stage : activités, intégration dans l équipe, notion de service public ; de faire le point sur ce qu en retire le stagiaire par rapport à ses attentes (ou «non attentes») de départ ; de lui faire un retour, de notre point de vue, sur la qualité de son stage, sa participation, son esprit d initiative au cours de la semaine. On peut enfin évoquer ses souhaits d orientation professionnelle. * Voir annexe 1. L accueil des stagiaires de 3 e dans les médiathèques 11

12 3. * Voir circuit de la convention en 1.2 Gérer et évaluer Un «tableau de suivi des stages de troisième» est proposé comme outil permettant à la fois de : gérer l organisation et le suivi des stages, réunir les éléments nécessaires au bilan de fin d année. Cet outil consiste en un classeur Excel par ville, composé de deux onglets : l un consacré aux demandes de stages et l autre aux stages effectivement réalisés. Les différents classeurs Excel sont regroupés dans les Dossiers communs afin de pouvoir suivre les procédures administratives aussi bien dans les médiathèques qu au niveau de la Direction mutualisée*. Chaque ville produira en juin un bilan annuel comportant les éléments suivants : emandes de stages D Nombre total de demandes recensées. Nombre total de réponses négatives, avec le détail du nombre de réponses négatives dues à des créneaux indisponibles et celui des réponses négatives liées à des questions de délais. Nombre total de réponses positives. S tages réalisés Nombre total de stages effectués. Liste des collèges de provenance et décompte du nombre d élèves reçu par collège. Nombre de stages durant lesquels le collège n a eu aucun contact avec le tuteur. Nombre de stagiaires accueillis par médiathèque de la ville (à confronter au minimum à atteindre fixé par établissement). Nombre d élèves accueillis qui ne fréquentaient pas les médiathèques de Plaine Commune avant le stage. Synthèse des commentaires libres. tilisation du présent carnet de bord U Synthèse des commentaires libres. Une synthèse à l échelle du réseau sera réalisée à partir de ces éléments. 12

13 Conclusion Ce carnet de bord se veut un outil pour les professionnels afin de les aider à atteindre les objectifs présentés en introduction. Il ne saurait cependant se suffire à lui-même et demande à être accompagné d une mobilisation des différents acteurs. Communiquer auprès de l éducation Nationale Un texte sur le sujet sera ajouté dans le «livret enseignants» et un courrier officiel sera envoyé peu après la rentrée pour faire connaître la démarche aux différents collèges. Néanmoins ces éléments écrits ne sauraient remplacer le contact direct avec les établissements. Ainsi chaque médiathèque devra se rapprocher du ou des collège(s) dont elle est la plus proche : au sein de chaque établissement scolaire, en fonction des liens déjà existants ou non entre la médiathèque et celui-ci, il conviendra de prendre contact avec le principal, le conseiller principal d éducation ou le documentaliste. Cette prise de contact permettra aux bibliothécaires de préciser à leurs interlocuteurs les conditions d organisation de l accueil des stagiaires au sein de la médiathèque et de les sensibiliser aux délais nécessaires pour le circuit de signature de la convention. Elle permettra aussi aux équipes des médiathèques de prendre connaissance des périodes de stages prévues, et donc d anticiper la ou les période(s) de fortes sollicitations. Sensibiliser et mobiliser les équipes des médiathèques Comme on l a vu précédemment*, le rôle des tuteurs est essentiel dans la réussite des stages. Il semble donc intéressant que les directions repèrent dans chaque équipe des professionnels en capacité de jouer ce rôle, avec une disponibilité suffisante durant les périodes de présence d un ou des stagiaire(s). De la même manière, les collègues volontaires se signaleront auprès de leur responsable. Un petit «réseau de tuteurs» pourrait même se constituer, afin de poursuivre la réflexion et l échange de bonnes pratiques entre les différentes médiathèques, et réaliser les bilans annuels. L accueil d un stagiaire ne repose toutefois pas que sur son tuteur, mais sur une prise en charge globale par l équipe. C est pourquoi il est nécessaire d échanger au sein de chaque équipe sur le nombre de stagiaires de troisième minimum à accueillir, discussion qui offre aussi l occasion de partager les objectifs et le sens de ces accueils dans nos médiathèques. * Voir l accompagnement en 2.3 L accueil des stagiaires de 3 e dans les médiathèques 13

14 L accueil des stagiaires de 3 e ANNEXES Annexes Annexe 1 Tableaux de suivi des stages de 3 e Annexe 2 Badge Annexe 3 Attestation d accord de principe (pour l établissement scolaire) Annexe 4 Le circuit du document en images

15 L accueil des stagiaires de 3e dans les médiathèques 3

16 Ce guide pratique a été rédigé en 2012 par un collectif de travail réunissant les bibliothécaires de Plaine Commune suivants : Florence Auloy Régis Conche Lucie Daudin Karine Ouaknine Emilie Sevrain Conception graphique : Septembre 2012 / imprimé sur du papier recyclé 4

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

ANNEXE II Fonction publique territoriale

ANNEXE II Fonction publique territoriale ANNEXE II Fonction publique territoriale Support d entretien annuel d évaluation du personnel départemental pour l année 2011 ENTRETIEN PROFESSIONNEL Bilan de l année 2010 Objectifs de l année 2011 INFORMATIONS

Plus en détail

Action tutorale. Validation des Acquis de l Expérience & Compétences Clés. Livret de. suivi

Action tutorale. Validation des Acquis de l Expérience & Compétences Clés. Livret de. suivi Action tutorale Validation des Acquis de l Expérience & Compétences Clés Livret de suivi Candidat : Préambule Ce livret a été élaboré par des tuteurs d organismes de formation dans le cadre d un projet

Plus en détail

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT DU TUTEUR

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT DU TUTEUR LIVRET D ACCOMPAGNEMENT DU TUTEUR Nom de l étudiant(e) : Structure d accueil : Nom du tuteur : STAGE BTS AM Lycée Marie Curie 70 avenue de Paris 78000 VERSAILLES 01 39 24 69 24 www.lyc-curie-versailles.ac-versailles.fr

Plus en détail

L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR

L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR «Rien ne sert de bien sélectionner, il faut aussi savoir intégrer à point!» Si un recrutement réussi dépend avant toute chose d une solide procédure de sélection,

Plus en détail

Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 26 juin 2015. À votre écoute pour progresser!

Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 26 juin 2015. À votre écoute pour progresser! Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 26 juin 2015 PREFECTURE DES DEUX-SEVRES 116 questionnaires collectés / 20 questions Résultats en % des exprimés 1. Le contexte de l étude À votre écoute pour

Plus en détail

PROCEDURE D ACCUEIL. 1 Introduction

PROCEDURE D ACCUEIL. 1 Introduction PROCEDURE D ACCUEIL 1 Introduction Le processus d accueil d un nouvel arrivant est un processus clé du département des ressources humaines et qui malheureusement est souvent sous-estimé par ce dernier.

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés CONTRAT D ADHÉSION CONTRAT ENTRE FAC FOR PRO PARIS ET L ÉTUDIANT Article 1. Dispositions générales Le présent contrat, ci-après dénommé «le contrat» constitue l accord régissant pendant sa durée, les relations

Plus en détail

Livret de suivi du candidat(outil B)

Livret de suivi du candidat(outil B) A chaque étape du parcours CQP, son outil : Branche de la Miroiterie, Transformation et Négoce du Verre CQP Animateur d équipe de 1 er niveau Livret de suivi du candidat(outil B) Document à remplir par

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience Notice concernant le Livret 2

Validation des Acquis de l Expérience Notice concernant le Livret 2 Validation des Acquis de l Expérience Notice concernant le Livret 2 Après le dépôt d un Livret 1, votre demande de validation a été déclarée recevable par un courrier du Rectorat. À partir de la date du

Plus en détail

GESTION DU PLAN D INTERVENTION

GESTION DU PLAN D INTERVENTION GESTION DU PLAN D INTERVENTION 1. ENCADREMENTS LÉGAUX ET CADRES DE RÉFÉRENCE - Loi sur l instruction publique (LIP) - Une école adaptée à tous ses élèves : Politique de l adaptation scolaire (MELS) - Organisation

Plus en détail

Règlement des stages Février 2015

Règlement des stages Février 2015 Règlement des stages Février 2015 Article 1.- Valorisation du stage 1.1. Les étudiants inscrits dans le bloc 2 du master en droit à la Faculté de droit et de criminologie de l ULB ont la possibilité d

Plus en détail

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES.

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. I. Stages de M1. A. Calendrier et description. Le stage se décompose en deux parties,

Plus en détail

Prestation de formation sur l ENT école

Prestation de formation sur l ENT école Objet de la demande Accompagner et former les utilisateurs de l environnement numérique de travail ouvert pour les écoles de l académie de Montpellier (ENT école). Cette formation ne concerne que les publics

Plus en détail

S.E.G.P.A. CONVENTION DE STAGE D APPLICATION

S.E.G.P.A. CONVENTION DE STAGE D APPLICATION S.E.G.P.A. CONVENTION DE STAGE D APPLICATION PRÉNOM, NOM DE L ÉLÈVE DATE DE NAISSANCE ADRESSE RESPONSABLE LÉGAL Il a été convenu ce qui suit, en application des dispositions du Décret N 2003-812 du 26-8-2003,

Plus en détail

MARCHÉ DES CRÉATEURS. VI éme. ÉDITION 19 & 20 Décembre2015 APPEL À CANDIDATURES

MARCHÉ DES CRÉATEURS. VI éme. ÉDITION 19 & 20 Décembre2015 APPEL À CANDIDATURES MARCHÉ DES CRÉATEURS ÉDITION 19 & 20 Décembre2015 VI éme APPEL À CANDIDATURES MARCHÉ DES CRÉATEURS 2015 VI ÉME ÉDITION 1 Fort de ses cinq éditions précédentes, le Marché des Créateurs de Maison du Design

Plus en détail

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant :

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant : Grille d évaluation du stage d immersion en entreprise de 3 ème bachelier 2014-2015 Etudiant : Entreprise :. Date : Superviseur :. Maitre de stage : Signature :. 1. Evaluation continue [60 pts] Entourez

Plus en détail

Institut de Formation d Aides-Soignants Tél. : 03 88 71 62 92 Fax : 03 88 71 62 66 ifas@neuenberg.fr N SIRET : 778 950 550 000 54 N de déclaration d

Institut de Formation d Aides-Soignants Tél. : 03 88 71 62 92 Fax : 03 88 71 62 66 ifas@neuenberg.fr N SIRET : 778 950 550 000 54 N de déclaration d Institut de Formation d Aides-Soignants Tél. : 03 88 71 62 92 Fax : 03 88 71 62 66 ifas@neuenberg.fr N SIRET : 778 950 550 000 54 N de déclaration d activité en tant qu organisme formateur : 42670364267

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

COLLEGE VAN GOGH 2014 2015

COLLEGE VAN GOGH 2014 2015 COLLEGE VAN GOGH 2014 2015 LE RAPPORT DE STAGE Un rapport de stage est un document écrit qui rend compte de votre expérience personnelle et de vos découvertes au cours de la semaine de stage passée en

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

Livret du Stagiaire en Informatique

Livret du Stagiaire en Informatique Université François-Rabelais de Tours Campus de Blois UFR Sciences et Techniques Département Informatique Livret du Stagiaire en Informatique Licence 3ème année Master 2ème année Année 2006-2007 Responsable

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE A L ORGANISATION DE STAGE D INITIATION EN MILIEU PROFESSIONNEL

CONVENTION RELATIVE A L ORGANISATION DE STAGE D INITIATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Nom et prénom de l élève : CONVENTION RELATIVE A L ORGANISATION DE STAGE D INITIATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Vu le code du travail, et notamment son article L.211-1 ; Vu le code de l éducation, et notamment

Plus en détail

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en Le guide des bonnes pratiques à l intégration en entreprise La réussite d intégration dans une entreprise dépend essentiellement de deux acteurs : le nouvel embauché et son attitude pour réussir son intégration,

Plus en détail

Gagner en assurance et en confiance en soi

Gagner en assurance et en confiance en soi D après le site CIDJ.com Durant vos 3 ans de formation de BAC PRO, vous allez devoir effectuer au total 22 semaines de stage, généralement réparties en 6 + 16, c est-à-dire 6 semaines en classe de seconde

Plus en détail

Baccalauréat professionnel Gestion-Administration. Passeport professionnel. Documentation téléchargeable depuis :

Baccalauréat professionnel Gestion-Administration. Passeport professionnel. Documentation téléchargeable depuis : Groupe de travail Académie de Rouen. Production complétée par Mme Janvier ert professeur Rouen de comptabilité/ga au lycée des Métiers Elsa Triolet (Académie Orléans-Tours) Baccalauréat professionnel Gestion-Administration

Plus en détail

CONTRAT entre FAC FOR PRO PARIS et l étudiant

CONTRAT entre FAC FOR PRO PARIS et l étudiant Contrat d adhésion CONTRAT entre FAC FOR PRO PARIS et l étudiant ARTICLE 1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Le présent contrat, ci-après dénommé «le contrat» constitue l accord régissant pendant sa durée, les relations

Plus en détail

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions Entretien Professionnel Nord Pas de Calais 2015 1

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions Entretien Professionnel Nord Pas de Calais 2015 1 APPEL A PROPOSITIONS ACTION COLLECTIVE ENTRETIEN PROFESSIONNEL Loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle NORD PAS DE CALAIS Le présent cahier des charges s adresse aux organismes de formation

Plus en détail

CONTRAT entre FAC FOR PRO PARIS et l étudiant

CONTRAT entre FAC FOR PRO PARIS et l étudiant Contrat d adhésion un rapport de stage qui doivent être envoyés à FAC FOR PRO PARIS pour correction et soutenance. Les formations de FAC FOR PRO PARIS sont organisées selon les programmes suivants : CONTRAT

Plus en détail

ALAIN DUNBERRY Avec la collaboration de Frédéric Legault Professeurs DEFS, UQAM Septembre 2013 2 1. Introduction 5 6 7 8 11 12 2. La méthodologie 14 15 16 3. Les résultats des opérations d évaluation

Plus en détail

PARCOURS FORMATION 2014

PARCOURS FORMATION 2014 Branche des commerces de détail de papeterie, fournitures de bureau, bureautique et informatique APPEL A PROPOSITIONS A L ATTENTION DES ORGANISMES DE FORMATION PARCOURS FORMATION 2014 Maxime MARION Fédération

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE Pour les employeurs, à partager avec leurs collaborateurs! Le rôle du tuteur dans l entreprise est primordial. Le tuteur est chargé d accueillir, d aider, d informer et de

Plus en détail

Plan d action annuel

Plan d action annuel Plan d action annuel Mise en contexte La Coordination ATL a pour objectif de développer l offre d accueil Temps libre sur le territoire de la Commune afin de répondre aux besoins des familles, de développer

Plus en détail

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap»

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap» : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles 1 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE FORMATION «Accompagnement du recrutement

Plus en détail

MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée

MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE - REGLEMENT DE CONSULTATION MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée 1- Identification de l organisme qui passe le marché :

Plus en détail

CONVENTION DE PERIODE DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL BAC Pro Cuisine BAC Pro Commercialisation et Services en Restauration

CONVENTION DE PERIODE DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL BAC Pro Cuisine BAC Pro Commercialisation et Services en Restauration NOM et Prénom de l élève : Date de naissance : Adresse personnelle : Téléphone : L élève sera mineur majeur au 1 er jour de la PFMP Diplôme préparé : BAC Pro Cuisine / Commercialisation et Services en

Plus en détail

Valoriser son parcours professionnel

Valoriser son parcours professionnel Module - 1 Valoriser son parcours professionnel Vous devez vous préparez à intégrer le marché du travail. Pour cela, vous allez devoir apprendre à parler de vos études en termes professionnels et non disciplinaires.

Plus en détail

PROCEDURE DE REALISATION DE LA VAE «Manager du déploiement opérationnel du Développement Durable»

PROCEDURE DE REALISATION DE LA VAE «Manager du déploiement opérationnel du Développement Durable» PROCEDURE DE REALISATION DE LA VAE «Manager du déploiement opérationnel du Développement Durable» Objet : Ce document a pour objectif de fournir au candidat les informations nécessaires pour réaliser une

Plus en détail

A l attention des Organismes de Formation

A l attention des Organismes de Formation ACTIONS COLLECTIVES PLAN ANTI-CRISE ACTIONS COLLECTIVES A l attention des Organismes de Formation Actions collectives au profit des entreprises dans le cadre du plan anti-crise 2009/2010 Les actions de

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

Master en Sciences de l éducation Règlement du stage

Master en Sciences de l éducation Règlement du stage Master en Sciences de l éducation Règlement du stage adopté par le Conseil de Département des Sciences de l éducation, dans sa séance du 26.03.2015 1. Contexte Le module «Développement professionnel» du

Plus en détail

Télésurveillance des établissements de la Ville de Tourlaville REGLEMENT DE CONSULTATION

Télésurveillance des établissements de la Ville de Tourlaville REGLEMENT DE CONSULTATION Ville de TOURLAVILLE Direction Urbanisme et Services Techniques TELESURVEILLANCE DES ETABLISSEMENTS DE LA VILLE DE TOURLAVILLE REGLEMENT DE CONSULTATION DATE LIMITE DE REMISE DES OFFRES Vendredi 5 décembre

Plus en détail

FORMATION DES ACTEURS ASSOCIATIFS 2015

FORMATION DES ACTEURS ASSOCIATIFS 2015 FORMATION DES ACTEURS ASSOCIATIFS Mieux connaître le monde associatif Développer votre association Diversifier vos pratiques Valoriser votre engagement 1 Point d appui et espace ressources, la Chambre

Plus en détail

Un dispositif de formation à distance DIPROBIB Diplôme professionnel de bibliothèque

Un dispositif de formation à distance DIPROBIB Diplôme professionnel de bibliothèque Un dispositif de formation à distance DIPROBIB Diplôme professionnel de bibliothèque Institut Universitaire de Formation Continue en partenariat avec le Service Commun de la Documentation Université des

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DE NATATION LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE

FEDERATION FRANCAISE DE NATATION LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE La validation des acquis de l expérience 1 - LE CADRE REGLEMENTAIRE C est la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002 qui institue et définit la notion de la validation des acquis de l expérience

Plus en détail

APPEL A PROJETS ARRET CARDIAQUE ET PREMIERS SECOURS

APPEL A PROJETS ARRET CARDIAQUE ET PREMIERS SECOURS APPEL A PROJETS ARRET CARDIAQUE ET PREMIERS SECOURS Note d information La Fondation CNP Assurances lance un nouvel appel à projets dédié aux collectivités territoriales qui s engagent pour implanter des

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT DES SALARIES EN CAE LIVRET D ACCUEIL

ACCOMPAGNEMENT DES SALARIES EN CAE LIVRET D ACCUEIL Direccte Pays de la Loire UT72 ACCOMPAGNEMENT DES SALARIES EN CAE Fiche pratique n 07 LIVRET D ACCUEIL Le livret d accueil est un document de référence pour le salarié en CAE. C est un bon vecteur de communication

Plus en détail

Consultation 2016 Programme Formations Tourisme «Mener les entretiens professionnels et annuels»

Consultation 2016 Programme Formations Tourisme «Mener les entretiens professionnels et annuels» Consultation 2016 Programme Formations Tourisme «Mener les entretiens professionnels et annuels» Contact : Karel CHAUCHEPRAT Plan de Formation régional CRDT Auvergne Parc Technologique la Pardieu 7 allée

Plus en détail

Livret d accompagnement à destination des enseignants encadrant des élèves collèges/lycées

Livret d accompagnement à destination des enseignants encadrant des élèves collèges/lycées VISITE D ENTREPRISE INTERVENTION DE PROFESSIONNELS EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE TABLE RONDE Livret d accompagnement à destination des enseignants encadrant des élèves collèges/lycées Edition 2013 SOMMAIRE

Plus en détail

www.cg71.fr GUIDE DU TUTEUR

www.cg71.fr GUIDE DU TUTEUR www.cg71.fr GUIDE DU TUTEUR AVANT-PROPOS Ce guide s adresse particulièrement au tuteur d un agent recruté en contrat unique d insertion - contrat d accompagnement dans l emploi (CUI-CAE) mais chacun peut

Plus en détail

Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel

Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel Démarche de valorisation du stage dans l élaboration du projet de l étudiant Définition : C est une démarche complémentaire du suivi de stage existant

Plus en détail

Une participation volontaire des organismes de formation

Une participation volontaire des organismes de formation LES PRINCIPES CLES DE LA DEMARCHE QUALITATIVE D ACCUEIL EN FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE Une participation volontaire des organismes de formation Sur la base du volontariat et dans le cadre d un engagement

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PREPARATOIRE AU TELETRAVAIL. Introduction. Renseignement concernant l agent

QUESTIONNAIRE PREPARATOIRE AU TELETRAVAIL. Introduction. Renseignement concernant l agent QUESTIONNAIRE PREPARATOIRE AU TELETRAVAIL Introduction Ce questionnaire a pour objectif de permettre à l agent et à son hiérarchique direct de préparer en concertation la mise en œuvre du télétravail à

Plus en détail

ATELIER CV 1 H. www.mie-roubaix.fr. 150 rue de Fontenoy 59100 ROUBAIX. Objectif. Période / durée. Public. Atelier collectif. Modalités d inscription

ATELIER CV 1 H. www.mie-roubaix.fr. 150 rue de Fontenoy 59100 ROUBAIX. Objectif. Période / durée. Public. Atelier collectif. Modalités d inscription ATELIER CV Cet atelier vous aide à travailler ou retravailler votre CV : - repérage des compétences - mise en forme du CV - possibilité d insérer une photo - enregistrement de votre CV sur différents supports

Plus en détail

Contexte de SI : Journées du Patrimoine Économique niveau III

Contexte de SI : Journées du Patrimoine Économique niveau III Contexte de SI : Journées du Patrimoine Économique niveau III Introduction : Le contexte est basé sur l étude d une partie du système d information de la Chambre de commerce et d Industrie (CCI) de Dordogne

Plus en détail

Accord partiel élargi sur le sport (EPAS) Séminaire sur le bénévolat pour les grandes manifestations sportives

Accord partiel élargi sur le sport (EPAS) Séminaire sur le bénévolat pour les grandes manifestations sportives Strasbourg, 15 mars 2011 Accord partiel élargi sur le sport (EPAS) Séminaire sur le bénévolat pour les grandes manifestations sportives organisé conjointement par le Conseil de l Europe et le Ministère

Plus en détail

ACTION COLLECTIVE. Formation de tuteurs FORMATION. «Devenir tuteur d entreprise, les clefs de la réussite» Référence de l action : 44375 ORGANISME

ACTION COLLECTIVE. Formation de tuteurs FORMATION. «Devenir tuteur d entreprise, les clefs de la réussite» Référence de l action : 44375 ORGANISME ACTION COLLECTIVE Formation de tuteurs FORMATION «Devenir tuteur d entreprise, les clefs de la réussite» Référence de l action : 44375 ORGANISME FORSANE Contact : Anne Gomond contact-niort@forsane.com

Plus en détail

1.2.a ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE - REGIME 1. DOCUMENT 8 bis DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION

1.2.a ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE - REGIME 1. DOCUMENT 8 bis DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION 1.2.a ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE - REGIME 1 DOCUMENT 8 bis DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION 1. La présente demande émane du réseau : X (1) Communauté française O (1) Provincial et communal

Plus en détail

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation Table des matières 1. PRESENTATION DE LA PLATE-FORME D APPRENTISSAGE ANAXAGORA... 3 2. ARCHITECTURE FONCTIONNELLE... 4 3. L APPRENTISSAGE... 5 3.1. L ESPACE DE TRAVAIL... 5 3.1.1. Le calendrier... 5 4.

Plus en détail

Acheter des actions de formation

Acheter des actions de formation L achat, quel enjeu? Acheter une action, c est acheter une prestation de services intellectuels qui nécessite un certain formalisme pour optimiser l achat au regard des enjeux. C est pourquoi, en complément

Plus en détail

AMELIORER L ACCUEIL ET L INTEGRATION DES SALARIES

AMELIORER L ACCUEIL ET L INTEGRATION DES SALARIES 1 AMELIORER L ACCUEIL ET L INTEGRATION DES SALARIES L intégration d un nouveau salarié fait référence à deux étapes : Dans les premiers jours : l accueil du salarié dans la structure Accueil physique,

Plus en détail

Règlement des départs en semestre d études à l étranger. avec validation d expériences

Règlement des départs en semestre d études à l étranger. avec validation d expériences Règlement des départs en semestre d études à l étranger avec validation d expériences Qui peut partir et à quel niveau? En TC4, si l étudiant a validé au minimum 18 UV à l issue du TC03. En GX1, si l étudiant

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL DE MINEURS «LA FARANDOLE» & ACCUEIL PERISCOLAIRE VILLE DE FEUCHEROLLES

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL DE MINEURS «LA FARANDOLE» & ACCUEIL PERISCOLAIRE VILLE DE FEUCHEROLLES - REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL DE MINEURS «LA FARANDOLE» & ACCUEIL PERISCOLAIRE VILLE DE FEUCHEROLLES Article 1 : Généralités La commune de Feucherolles met en place un accueil de mineurs sur son territoire,

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE -

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - 9 ème WEEK-END DE FORMATION Des animateurs du réseau 11 13 mars 2011 Paris Le Parlement Européen des Jeunes France est une association apolitique et à but non lucratif,

Plus en détail

LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES

LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES TOUT AU LONG DU PROJET : SOUTIEN DES ACTEURS DE L ENTREPRISE, PRÉPARATION ET SOUTIEN DES ÉLÈVES 42 Pour mettre en application des programmes d études

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES LOISIRS SENIORS

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES LOISIRS SENIORS REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES LOISIRS SENIORS SOMMAIRE ARTICLE 1 : LES SORTIES ET LES ATELIERS... 3 1. Les conditions d accès... 3 2. Les modalités d inscription... 3 3. La confirmation des sorties et

Plus en détail

Résultats de l'enquête de satisfaction menée auprès des entreprises

Résultats de l'enquête de satisfaction menée auprès des entreprises Résultats de l'enquête de satisfaction menée auprès des entreprises Année 2013-2014 2014 Page 2 Résultats enquêtes de satisfaction entreprises 2013-2014 L enquête présentée sous la forme d un formulaire

Plus en détail

Guide du Professionnel

Guide du Professionnel Guide du Professionnel Forum des Métiers et de la Formation du Pays du Centre Ouest Bretagne 29 et 30 janvier 2010 à Gourin Madame, Monsieur, Vous avez accepté de participer au Forum des Métiers et de

Plus en détail

RENCONTRES MAÎTRES DE STAGE Compte rendu

RENCONTRES MAÎTRES DE STAGE Compte rendu RENCONTRES MAÎTRES DE STAGE Compte rendu La M.F.R a organisé des réunions décentralisées afin d instaurer un partage d expériences entre maîtres de stage et de rappeler les fondamentaux de la pédagogie

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS

CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS PLAINE COMMUNE LE PLIE Service bénéficiaire : le PLIE, représenté par son directeur. 87, Avenue Aristide

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES FORMATION ANGLAIS PROFESSIONNEL. Lot 1 : cours individuels. Lot 2 : cours collectifs

CAHIER DES CHARGES FORMATION ANGLAIS PROFESSIONNEL. Lot 1 : cours individuels. Lot 2 : cours collectifs Centre de Paris Formation Permanente du Centre INRA de Paris CAHIER DES CHARGES FORMATION ANGLAIS PROFESSIONNEL Lot 1 : cours individuels Lot 2 : cours collectifs Contacts : Viviane BOCK Sdar/FPL Tél.

Plus en détail

Délégué/e/s à la formation. Rôle et missions. (version 2012) INAP rôle et missions du délégué à la formation Page 1

Délégué/e/s à la formation. Rôle et missions. (version 2012) INAP rôle et missions du délégué à la formation Page 1 Délégué/e/s à la formation Rôle et missions (version 2012) INAP rôle et missions du délégué à la formation Page 1 Sommaire: 1. Considérations générales sur le rôle et les missions du délégué/e à la formation...

Plus en détail

Consultation 2016 Programme Formations Tourisme «Préparer et obtenir le permis d exploitation»

Consultation 2016 Programme Formations Tourisme «Préparer et obtenir le permis d exploitation» Consultation 2016 Programme Formations Tourisme «Préparer et obtenir le permis d exploitation» Contact : Karel CHAUCHEPRAT Plan de Formation régional CRDT Auvergne Parc Technologique la Pardieu 7 allée

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant de gestion import-export

Licence professionnelle Assistant de gestion import-export Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Assistant de gestion import-export Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

SEQUENCE D'OBSERVATION DE L'ENTREPRISE *****************

SEQUENCE D'OBSERVATION DE L'ENTREPRISE ***************** Villeneuve les Avignon, le 01/09/2015 SEQUENCE D'OBSERVATION DE L'ENTREPRISE ***************** Première étape : semaine du 07 septembre 2015 : transmission des dossiers élèves aux PP pour diffusion. La

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2005-2064 SG/SRH/GESPER/N2005-1248 Date: 20 septembre 2005

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2005-2064 SG/SRH/GESPER/N2005-1248 Date: 20 septembre 2005 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l'enseignement et de la Recherche 1 ter, av. de Lowendal, 75700 Paris 07 SP Sous-direction des établissements et de la politique contractuelle

Plus en détail

Guide pour les porteurs de projets du Circuit Scientifique Bordelais 2015 Présentation

Guide pour les porteurs de projets du Circuit Scientifique Bordelais 2015 Présentation Guide pour les porteurs de projets du Circuit Scientifique Bordelais 2015 Présentation Vous travaillez dans une structure d Enseignement Supérieur et de Recherche ou autres et vous souhaitez proposez une

Plus en détail

Service Formation Permanente 36 avenue Jean Jaurès CS 20001 63407 CHAMALIERES CEDEX

Service Formation Permanente 36 avenue Jean Jaurès CS 20001 63407 CHAMALIERES CEDEX Service Formation Permanente 36 avenue Jean Jaurès CS 20001 63407 CHAMALIERES CEDEX Tél. : 04 73 31 87 51 / 04 73 31 87 54 Mail : vae.vap.sfp@univ-bpclermont.fr SFP-EN70 Date de révision : 01/09/2015 Qu

Plus en détail

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours 2014 Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours Passation Fév-juillet 2014 Dépouillement Août 2014 Une démarche d amélioration En 2012, la SATE 86 s est engagée dans une démarche qualité

Plus en détail

METHODOLOGIE ET OUTILS POUR ORGANISER UNE FORMATION EN CHANTIER-

METHODOLOGIE ET OUTILS POUR ORGANISER UNE FORMATION EN CHANTIER- METHODOLOGIE ET OUTILS POUR ORGANISER UNE FORMATION EN CHANTIER- ECOLE Contexte Les formations courtes (2 à 5 jours) sont adaptées à un public en emploi. Elles conviennent aux indépendants comme aux employeurs

Plus en détail

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Principes généraux L académie de Caen accueille cette année 142 professeurs et CPE stagiaires dont

Plus en détail

Elaborer un projet d action

Elaborer un projet d action FICHE PRATI QUE Elaborer un projet d action Un projet n est pas le fruit du hasard mais le résultat d une situation que l on juge insatisfaisante et que l on souhaite changer. On pourrait dans ce sens

Plus en détail

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016 Projet LA DESCRIPTION DU PROJET Jeunes sur la piste du patrimoine mondial consiste à jumeler des écoles situées dans les

Plus en détail

Dossier de Reconnaissance des Acquis de l Expérience Professionnelle. (RAEP) Direction de la Formation CAFA de Bordeaux 2011

Dossier de Reconnaissance des Acquis de l Expérience Professionnelle. (RAEP) Direction de la Formation CAFA de Bordeaux 2011 Dossier de Reconnaissance des Acquis de l Expérience Professionnelle. (RAEP) Composition du dossier Première partie : L identité du candidat et sa situation administrative. Deuxième partie : Le parcours

Plus en détail

Coordonnateur centre relation client niveau 4

Coordonnateur centre relation client niveau 4 LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL Coordonnateur centre relation client niveau 4 EVALUATION GDI DU SALARIE Coordonnateur centre relation client niveau 4 NOM : PRENOM : Période d'activité : Matricule

Plus en détail

LIVRET DE PRÉSENTATION DE LA PROCÉDURE DE VALIDATION D ACQUIS DE L EXPÉRIENCE POUR L ACCÈS AUX QUALIFICATIONS FÉDÉRALES

LIVRET DE PRÉSENTATION DE LA PROCÉDURE DE VALIDATION D ACQUIS DE L EXPÉRIENCE POUR L ACCÈS AUX QUALIFICATIONS FÉDÉRALES Livret de présentation de la procédure de Validation d Acquis de l Expérience pour l accès aux qualifications fédérales. PARTIE 1 du dossier : RECEVABILITE PARTIE 2 du dossier : ANALYSE DE L EXPERIENCE

Plus en détail

SECRETARIAT : ATELIER DE PROJET PROFESSIONNEL

SECRETARIAT : ATELIER DE PROJET PROFESSIONNEL MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION SECRETARIAT

Plus en détail

KIT FORMATION FACTURATION RAPIDE

KIT FORMATION FACTURATION RAPIDE M O D E D E M P L O I KIT FORMATION FACTURATION RAPIDE Communaute des experts en gestion Par RCA sommaire ASPECTS CONTRACTUELS : EXPLOITATION DU... page 1 INTRODUCTION : L EDITION DE FACTURES N EST PAS

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

COMMUNE DE PONT A MARCQ MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE DE TRAVAUX CREATION D UN PARKING D ENVIRON 32 PLACES RUE NATIONALE A PONT A MARCQ

COMMUNE DE PONT A MARCQ MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE DE TRAVAUX CREATION D UN PARKING D ENVIRON 32 PLACES RUE NATIONALE A PONT A MARCQ COMMUNE DE PONT A MARCQ MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE DE TRAVAUX CREATION D UN PARKING D ENVIRON 32 PLACES RUE NATIONALE A PONT A MARCQ REGLEMENT DE LA CONSULTATION Maître d ouvrage et maître d oeuvre : Commune

Plus en détail

FORMATIONS 2013. Guide des formations... page 2. Processus d inscription...page 3. Programme des formations... page 4

FORMATIONS 2013. Guide des formations... page 2. Processus d inscription...page 3. Programme des formations... page 4 FORMATIONS 2013 Sommaire Guide des formations....... page 2 Processus d inscription.....page 3 Programme des formations... page 4 Descriptifs des formations.... page 5 Fiche d inscription. page 10 Lieux

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition Le titulaire de la mention complémentaire Organisateur de réceptions

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

ACTION COLLECTIVE. GPEC EN PME Module 1 FORMATION. «GPEC, une démarche indispensable pour votre entreprise» Référence de l action : TR0674 SAN001

ACTION COLLECTIVE. GPEC EN PME Module 1 FORMATION. «GPEC, une démarche indispensable pour votre entreprise» Référence de l action : TR0674 SAN001 ACTION COLLECTIVE GPEC EN PME Module 1 FORMATION «GPEC, une démarche indispensable pour votre entreprise» Référence de l action : TR0674 SAN001 ORGANISME FORSANE Contact : Anne GOMOND ou Patricia BERTEAU

Plus en détail

Ministère de l Education Nationale

Ministère de l Education Nationale Ministère de l Education Nationale BREVETS D ETUDES PROFESSIONNELLES Document d accompagnement des programmes de VIE SOCIALE ET PROFESSIONNELLE - 1 - Direction des lycées et collèges Sous-direction des

Plus en détail

2.3. APRÈS LA FORMATION 2.3.1. FAVORISER LES OPPORTUNITÉS D APPLICATION

2.3. APRÈS LA FORMATION 2.3.1. FAVORISER LES OPPORTUNITÉS D APPLICATION APRÈS LA FORMATION 2.3. APRÈS LA FORMATION Lorsque la formation est terminée, l organisation doit finalement s assurer que l apprenant puisse utiliser de manière concrète les nouveaux apprentissages. Cette

Plus en détail

Les objectifs du bilan de compétences.

Les objectifs du bilan de compétences. Les objectifs du bilan de compétences. Qu est ce qu un bilan de compétences? Pourquoi faire un bilan de compétences? Comment se déroule un bilan de compétences? Quelle est la méthodologie utilisée? Le

Plus en détail

Consultation 2016 Programme Formations Tourisme «Motiver et manager son équipe»

Consultation 2016 Programme Formations Tourisme «Motiver et manager son équipe» Consultation 2016 Programme Formations Tourisme «Motiver et manager son équipe» Contact : Karel CHAUCHEPRAT Plan de Formation régional CRDT Auvergne Parc Technologique la Pardieu 7 allée Pierre de Fermat

Plus en détail