Le dispositif d évaluation dans le secteur social et médico social. ARS Haute Normandie 20 avril 2011

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le dispositif d évaluation dans le secteur social et médico social. ARS Haute Normandie 20 avril 2011"

Transcription

1 Le dispositif d évaluation dans le secteur social et médico social ARS Haute Normandie 20 avril rue Pleyel Bâtiment Euterpe Saint Denis Tél. : Fax :

2 L objet de l Anesm Evaluation interne et externe des activités et de la qualité des prestations délivrées par les catégories d établissements ou de services visés à l article L du CASF Validation (ou élaboration si carence) de : Références Procédures Recommandations de bonnes pratiques professionnelles Habilitation des organismes extérieurs qui procèdent à l évaluation externe 2

3 Missions de l Anesm Valider, élaborer ou actualiser des procédures, références et recommandations de bonnes pratiques professionnelles Valoriser et diffuser l ensemble de ces procédures, références et recommandations ainsi que les informations et innovations concourant à l amélioration de la qualité des prestations délivrées Déterminer les principes fondamentaux garantissant la qualité des procédures suivies en matière d évaluation interne et externe et assurant leur articulation et complémentarité 3

4 Missions de l Anesm (suite) Favoriser et promouvoir toute action d évaluation ou d amélioration de la qualité des prestations délivrées dans le domaine social et médico social Contribuer à l évaluation des établissements et services à caractère expérimental Réaliser ou faire réaliser toute étude qui lui paraît nécessaire 4

5 Missions de l Anesm (suite) Proposer aux pouvoirs publics les évolutions législatives ou réglementaires de nature àfavoriser le développement de la qualité dans le secteur social et médico social Concevoir et exploiter un système d information renseignant d une part la mise en œuvre et le suivi des évaluations dans les établissements et services et d autre part la publicité des habilitations des organismes d évaluation Réaliser et diffuser un bilan annuel des recommandations élaborées ou validées ainsi que des progrès de l évaluation dans le secteur social et médico social Procéder en tant que de besoin àdes échanges avec toute institution nationale ou européenne et tout organisme français ou étrangers compétents dans le même champ 5

6 Organisation Contrôleur d Etat CONSEIL D ADMINISTRATION Commissaire du du Gouvernement COMITÉ D ORIENTATION STRATÉGIQUE DIRECTEUR CONSEIL SCIENTIFIQUE Agent Comptable secrétariat des instances Etudes et et méthodes Recommandations Communication et et Relations institutionnelles Juridique Habilitation Contrôle 6

7 Le champ de compétence de l Anesm (art du CASF) Les personnes âgées Les personnes handicapées L inclusion sociale La protection de l enfance (ASE, PJJ) Les protections juridiques des majeurs L addictologie Les maladies chroniques.. (foyers de jeunes travailleurs, appartements thérapeutiques ) 7

8 Evaluation L article L du code de l Action sociale et des familles crée l obligation pour les établissements et services de «procéder à l évaluation de leurs activités et de la qualité des prestations qu ils délivrent», notamment au regard de recommandations de bonnes pratiques validées par l Anesm. Evaluation interne (références utilisées, bilans transmis) 8

9 Le système d évaluation interne Une système de pilotage en continu : Mesurer et Garantir Indicateurs (prestations) Exigences, référentiel (droits usagers, normes, procédures) 9

10 Mesurer des exemples Le taux d hospitalisation, Le taux de chutes, La situation nutritionnelle, Le taux d infections associées aux soins (IAS), Le taux de fugues, Le taux de passages àl acte Le taux de participation volontaire aux activités Ces sont des indicateurs de suivi de la qualité. Ils sont déterminés au regard des missions des ESSMS. Leur objet : déclencher des évaluations de pratiques au cours des 5 ans 10

11 Le processus d évaluation du secteur social et médico social Recommandations Références Référentiels Procédures Evaluation interne Tous les 5 ans résultats à l autorité ayant délivrées l autorisation (ARS, CG,autres services de l Etat) Planification Ajustements Système d information sur l évaluation des établissements Actions Indicateurs Habilitation des organismes indépendants Rapports d activité périodiques Evaluation externe: dans les 7 ans après autorisation et au moins deux ans avant renouvellement 11

12 Processus d élaboration d une recommandation Phase préparatoire Groupe de travail Groupe de lecture Avis Analyse de la littérature Etude qualitative sur les pratiques professionnelles Rencontre et entretiens avec experts Validation de la lettre de mission ou des éléments de cadrage Composition d un groupe : usagers, professionnels, experts 5 à 6 réunions Elaboration de la recommandation par l équipe projet de l Anesm Validation par le groupe de travail Avis sur la lisibilité du document (Variante cotation) Comité d orientation stratégique Conseil scientifique 12

13 Les résultats Mission 1: Les recommandations Programme 1 : Les fondamentaux Bientraitance (2008) La démarche éthique dans les établissements et services ( 2009) Programme 2 : L expression et la participation Participation des usagers dans le secteur de l inclusion (2008) Expression et participation des usagers dans les établissements médicosociaux relevant du secteur de l addictologie (2010) Le partage d informations à caractère secret en protection de l enfance (2011) Programme 3 : Les points de vigilance et la prévention des risques Conduites violentes dans les établissements recevant des adolescents (2008) Prévention et gestion de la maltraitance en établissement (2008) Prévention et gestion de la maltraitance à domicile (2009) Pour un accompagnement de qualité des personnes avec autisme et autres troubles envahissants du développement (2010) 13

14 Les résultats Programme 4 : Le soutien aux professionnels Mission 1: Les recommandations (suite) La mise en œuvre de l évaluation interne dans les établissements et services visés à l article du CASF (2008) Adaptation àl emploi (2008) La conduite de l évaluation interne (2009) Projet d établissement (2009) Favoriser l intégration sociale et accompagner la scolarisation d enfants en situation de handicap en Sessad (2011) Programme 5 : Les relations avec l environnement Ouverture de l établissement (2008) Programme 6 : Les relations avec la famille et les proches Exercice de l autorité parentale dans le cadre du placement (2010) Programme 7 : La qualité de vie Les attentes de la personne et le projet individualisé (2008) Concilier projet individuel et vie collective (2009) Accompagnement médico psycho social des personnes atteintes de la maladie d Alzheimer ( 2009) Qualité de vie en Ehpad (volet 1) : De l accueil de la personne àson accompagnement (2011) Qualité de vie en Ehpad (volet 2) : Organisation du cadre de vie et de la vie quotidienne (2011) 14

15 Les travaux en cours Programme 2 L expression et la participation L expression et la participation des usagers dans le secteur de la protection juridique des majeurs Programme 4 Le soutien aux professionnels L évaluation interne dans les Ehpad L évaluation interne dans les services à domicile Plan «Autisme et autres TED : programmes et interventions chez l enfant et l adolescent» mesure 9 Programme 5 : Les relations avec l environnement L accès aux droits sociaux des personnes en centres d hébergement Programme 7 La qualité de vie La qualité de vie dans les Ehpad (Volet 3: La vie sociale des résidents ; Volet 4 : les interactions entre l état de santé et la qualité de vie ) 15

16 Les réalisations Le suivi de la mise en œuvre de l évaluation interne: 66% d ESMS contre 26% avant 2007 La procédure conduite: 823 habilitations au La régulation du marché : contrôle des organismes habilités gestion des plaintes suivi de l activité 16

17 Les perspectives 2/01/2017 : renouvellement des autorisations 31/12/2014 : évaluations externes transmises D ici à cette date: avoir mis en place un système d évaluation interne, intégrer les recommandations produites, avoir transmis le compte rendu de ses résultats (date limite: 31/12/2013) 17

18 Agence nationale de l évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico sociaux 5 rue Pleyel Bâtiment Euterpe Saint Denis Tél. : Fax :

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles Synthèse Recommandations de bonnes pratiques professionnelles Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service OBJET Les propositions de cette recommandation visent à : définir

Plus en détail

Rencontres des Evaluateurs Externes Certifiés

Rencontres des Evaluateurs Externes Certifiés Rencontres des Evaluateurs Externes Certifiés DES ORGANISATIONS DE L ÉCONOMIE SOCIALE V1. 250215 Programme de la journée Le réseau des certifiés. Quelques informations chiffrées Point sur habilitation,

Plus en détail

La bientraitance est une culture inspirant les actions individuelles et

La bientraitance est une culture inspirant les actions individuelles et Synthèse Recommandations de bonnes pratiques professionnelles La bientraitance : définition et repères pour la mise en œuvre OBJET Cette recommandation a pour but de traduire la vision de la bientraitance

Plus en détail

Catherine Claveau Milanetto/Anesm «le partage d informations à caractère secret en protection de l enfance lenfance» ( 8 novembre 2013 )

Catherine Claveau Milanetto/Anesm «le partage d informations à caractère secret en protection de l enfance lenfance» ( 8 novembre 2013 ) «Faire le choix de la bientraitance» Conseil général de la Sarthe Le Mans Catherine Claveau Milanetto/Anesm «le partage d informations à caractère secret en protection de l enfance lenfance» ( 8 novembre

Plus en détail

Synthèse. Les attentes de la personne et le projet personnalisé. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles

Synthèse. Les attentes de la personne et le projet personnalisé. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles Recommandations de bonnes pratiques professionnelles Les attentes de la personne et le projet personnalisé OBJET Cette recommandation, dans le droit fil des principes de la loi n 2002-2 du 2 janvier 2002

Plus en détail

ÉVALUATION EXTERNE. Guide d aide à la contractualisation

ÉVALUATION EXTERNE. Guide d aide à la contractualisation ÉVALUATION EXTERNE Guide d aide à la contractualisation SOMMAIRE Le présent guide a pour objet d aider les établissements et services sociaux ou médicosociaux (ESSMS) à mettre en œuvre leur évaluation

Plus en détail

Rapport d activité 2010

Rapport d activité 2010 Mai 2011 Anesm Rapport d activité 2010 Anesm 5 rue Pleyel - Bâtiment Euterpe - 93200 Saint-Denis Téléphone 01 48 13 91 00 Site www.anesm.sante.gouv.fr Toutes les publications de l Anesm sont téléchargeables

Plus en détail

Les indicateurs de suivi de la qualité

Les indicateurs de suivi de la qualité Les indicateurs de suivi de la qualité Aline Métais, responsable de projet évaluation interne URIOPSS Rhône Alpes 21/11/2012 5 rue Pleyel Bâtiment Euterpe 93200 Saint Denis Tél. : 01 48 13 91 00 Fax :

Plus en détail

CATALOGUE DES OUTILS ET PUBLICATIONS. Juin 2015

CATALOGUE DES OUTILS ET PUBLICATIONS. Juin 2015 CATALOGUE DES OUTILS ET PUBLICATIONS Juin 2015 SOMMAIRE Catalogue des outils et publications de l Anesm LES RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES PROFESSIONNELLES (RBPP) 3 Les recommandations tous secteurs

Plus en détail

Qualité et sécurité en santé Sécurisation de la prise en charge des résidents.

Qualité et sécurité en santé Sécurisation de la prise en charge des résidents. Qualité et sécurité en santé Sécurisation de la prise en charge des résidents. Journée de Prévention du risque infectieux en Rhône-Alpes en FAM MAS et IME LYON 17/10/2013 Plan de la présentation Présentation

Plus en détail

POINT D AVANCEMENT ET FINALISATION DU PROGRAMME 2014 2015

POINT D AVANCEMENT ET FINALISATION DU PROGRAMME 2014 2015 PROGRAMME DE TRAVAIL 2015 2018 ET POINT SUR LA REALISATION DU PROGRAMME 2014 2015 POINT D AVANCEMENT ET FINALISATION DU PROGRAMME 2014 2015 I. LES TRAVAUX TRANSVERSAUX AUX SECTEURS DES PERSONNES AGEES

Plus en détail

L association de gestion de l Institut Michel FANDRE gère 3 Etablissements :

L association de gestion de l Institut Michel FANDRE gère 3 Etablissements : I - Contexte. Ce présent appel d offres est fixé en référence aux Textes règlementaires ci-après : La Loi 2002-2 du 2 Janvier 2002 rénovant l action sociale et médico-sociale. Le Décret n 20106975 du 15

Plus en détail

Téléphone : 0467 29 0467 Fax : 0467 29 0468 et 0467 29 0491 www.actif-online.com E-Mail : info@actif-online.com comptabilite@actif-online.

Téléphone : 0467 29 0467 Fax : 0467 29 0468 et 0467 29 0491 www.actif-online.com E-Mail : info@actif-online.com comptabilite@actif-online. BON DE COMMANDE INTERNET Tarifs 2015 à retourner à : Actif 259, Avenue de Melgueil BP 3 34280 LA-GRANDE-MOTTE Téléphone : 0467 29 0467 Fax : 0467 29 0468 et 0467 29 0491 www.actif-online.com E-Mail : info@actif-online.com

Plus en détail

tél. : 01 40 56 82.46 fax : 01 40 56 63 22 mél. : danielle.barichasse@sante.gouv.fr Le Directeur général de l action sociale

tél. : 01 40 56 82.46 fax : 01 40 56 63 22 mél. : danielle.barichasse@sante.gouv.fr Le Directeur général de l action sociale Ministère de l Écologie, de l Énergie, du Développement durable et de la Mer, en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat Ministère du Travail, des Relations sociales, de la Famille,

Plus en détail

Re c o m m a n da t i o n s d e b o n n e s. L évaluation interne : repères pour les établissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes

Re c o m m a n da t i o n s d e b o n n e s. L évaluation interne : repères pour les établissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes Re c o m m a n da t i o n s d e b o n n e s pratiques professionnelles L évaluation interne : repères pour les établissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes INTRODUCTION... 5 L évaluation

Plus en détail

L ADMISSION ET L INFORMATION DANS UN ETABLISSEMENT MEDICO-SOCIAL

L ADMISSION ET L INFORMATION DANS UN ETABLISSEMENT MEDICO-SOCIAL L ADMISSION ET L INFORMATION DANS UN ETABLISSEMENT MEDICO-SOCIAL Sommaire : Quelles sont les modalités d admission dans un établissement médico-social?...3 Quels documents doivent être remis à la personne

Plus en détail

3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social

3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social 3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social Évaluation Externe / Évaluation Interne / Aide Médico - Psychologique / Assistant de soins en gérontologie / Préparation au concours DEAMP / Accompagnement

Plus en détail

LICENCE PRO GESTION DES STRUCTURES SANITAIRES ET SOCIALES

LICENCE PRO GESTION DES STRUCTURES SANITAIRES ET SOCIALES DROIT, ÉCONOMIE & GESTION LICENCE PRO GESTION DES STRUCTURES SANITAIRES ET SOCIALES Cadres Fonctionnels des Établissements Sociaux et Médico-Sociaux www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION L objectif

Plus en détail

EVALUATIONS INTERNE ET EXTERNE DANS LE SECTEUR MEDICO-SOCIAL. 13 décembre 2011 Palais de la musique et des congrès Strasbourg

EVALUATIONS INTERNE ET EXTERNE DANS LE SECTEUR MEDICO-SOCIAL. 13 décembre 2011 Palais de la musique et des congrès Strasbourg EVALUATIONS INTERNE ET EXTERNE DANS LE SECTEUR MEDICO-SOCIAL 13 décembre 2011 Palais de la musique et des congrès Strasbourg 1 ACTES de la journée dédiée à l évaluation interne et externe des établissements

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE

EDUCATEUR SPECIALISE EDUCATEUR SPECIALISE PROTOCOLE DE DISPENSE ET D ALLEGEMENT DE FORMATION Les principes Les allègements de formation et les dispenses de domaines de formation sont définis par les articles 8, 9, 10 et 11

Plus en détail

QUESTIONS / REPONSES : SITE INTERNET HABILITATION ET EVALUATION EXTERNE

QUESTIONS / REPONSES : SITE INTERNET HABILITATION ET EVALUATION EXTERNE QUESTIONS / REPONSES : SITE INTERNET HABILITATION ET EVALUATION EXTERNE Thématiques : 1/ Délivrance de l habilitation 2/ Liste 3/ Les compétences 4/ Référentiels / Certification 5/ Le statut 6/ Le financement

Plus en détail

Comité ou groupe de réflexion éthique pour la gestion des risques de maltraitance dans les établissements et services pour personnes âgées

Comité ou groupe de réflexion éthique pour la gestion des risques de maltraitance dans les établissements et services pour personnes âgées Comité ou groupe de réflexion éthique pour la gestion des risques de maltraitance dans les établissements et services pour personnes âgées Définition de la maltraitance En 1987, le Conseil de l Europe

Plus en détail

PLACEMENT AVEC HEBERGEMENT AU DOMICILE (P.H.D.)

PLACEMENT AVEC HEBERGEMENT AU DOMICILE (P.H.D.) PLACEMENT AVEC HEBERGEMENT AU DOMICILE (P.H.D.) Les Maisons d Enfants SAINT-JOSEPH et LAMON-FOURNET ont su répondre au besoin d un dispositif éducatif innovant qui met les familles des jeunes confiés en

Plus en détail

ANNEXE DETAILLEE DU CV DANS LE CHAMP SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL

ANNEXE DETAILLEE DU CV DANS LE CHAMP SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL ANNEXE DETAILLEE DU CV DANS LE CHAMP SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL EXPERIENCES PROFESSIONNELLES Détail des expériences Responsable qualité association secteur SMS : - Conception, mise en œuvre, animation et

Plus en détail

Ensemble, échangeons nos savoirs

Ensemble, échangeons nos savoirs FORMATION La qualité, le sens en plus Signature en attente Ensemble, échangeons nos savoirs La cuisine qui vous ressemble www.formact-et-sens.fr Formact&sens, Développeur de formations à l attention des

Plus en détail

FORMATIONS 2012 Organisme habilité ANESM pour la pratique des évaluations externes sous le numéro H2012-03-956

FORMATIONS 2012 Organisme habilité ANESM pour la pratique des évaluations externes sous le numéro H2012-03-956 DAX FORMATIONS 2012 Organisme habilité ANESM pour la pratique des évaluations externes sous le numéro H2012-03-956 William TERRY CONSEIL - NAF 7022 Z - SIRET : 480.087.600.00023 Organisme de formation

Plus en détail

PROCES VERBAL CONSEIL DE LA VIE SOCIALE / EHPAD RECOUVRANCE 8 MARS 2013

PROCES VERBAL CONSEIL DE LA VIE SOCIALE / EHPAD RECOUVRANCE 8 MARS 2013 PROCES VERBAL CONSEIL DE LA VIE SOCIALE / EHPAD RECOUVRANCE 8 MARS 2013 Préparation du tiramisu!! La chorale des Colombiers au CANTOU ORDRE DU JOUR Approbation du procès verbal Présentation de la mise

Plus en détail

L évaluation interne et externe d une EHPAD - Rôle du médecin coordonnateur -

L évaluation interne et externe d une EHPAD - Rôle du médecin coordonnateur - L évaluation interne et externe d une EHPAD - Rôle du médecin coordonnateur - Dr Miranda Marie-Françoise DIU MEDECIN COORDONNATEUR EN EHPAD Année 2013-2014 Directeur mémoire : Dr KURZTEMANN Isabelle 1

Plus en détail

La présente note vise à expliciter de façon synthétique le contexte de lancement et le contenu du Projet ITEP coordonné et piloté par la CNSA.

La présente note vise à expliciter de façon synthétique le contexte de lancement et le contenu du Projet ITEP coordonné et piloté par la CNSA. Projet ITEP La présente note vise à expliciter de façon synthétique le contexte de lancement et le contenu du Projet ITEP coordonné et piloté par la CNSA. I. LE CADRE JURIDIQUE Les Instituts Thérapeutiques,

Plus en détail

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V.

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V. Siège social : 9 bis, rue Armand Chabrier 47400 TONNEINS Tél. : 05.53.64.61.57 Fax : 05.53.64.63.12 e-mail : adestonneins@yahoo.fr Site : www.adesformations.fr Antenne de Bazas 7 chemin Larriou 33430 BAZAS

Plus en détail

Document de travail «Conduite de l évaluation interne dans les établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes» Mars 2011

Document de travail «Conduite de l évaluation interne dans les établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes» Mars 2011 Document de travail «Conduite de l évaluation interne dans les établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes» Mars 2011 DOCUMENT DE TRAVAIL Anesm-MARS 2011 1 Sommaire 1. Introduction... 3 Qu

Plus en détail

L accueil en établissement

L accueil en établissement I VOLET 3 L accueil en établissement Article L 344-5-1 du CASF, Article L. 242-4 du CASF, Article L. 131-3 du CASF 1. Définition Toute personne handicapée dont l état de santé nécessite un placement en

Plus en détail

Programme de Gestion de Données en Intervention Sociale. Un logiciel unique pour le secteur. Déficience Handicap Troubles du comportement

Programme de Gestion de Données en Intervention Sociale. Un logiciel unique pour le secteur. Déficience Handicap Troubles du comportement Programme de Gestion de Données en Intervention Sociale CDPM Un logiciel unique pour le secteur Déficience Handicap Troubles du comportement Solution Web Gestion complète des Dossiers Suivi des activités

Plus en détail

État des lieux départemental de la consommation des neuroleptiques

État des lieux départemental de la consommation des neuroleptiques État des lieux départemental de la consommation des neuroleptiques CPAM de Paris * Source données : pharmacie remboursée en 2012 par la CPAM de Paris à des patients hébergés en 2012 en EHPAD ayant un forfait

Plus en détail

des normes et des recommandations applicables aux services de soins infirmiers à domicile

des normes et des recommandations applicables aux services de soins infirmiers à domicile Recueil Table des commenté matières des normes et des recommandations applicables aux services de soins infirmiers à domicile MAI 2015 EDITO SABINE FOURCADE, DIRECTRICE GENERALE DE LA COHESION SOCIALE

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

LES SCHéMAS. Schéma d organisation médico-sociale (SOMS)

LES SCHéMAS. Schéma d organisation médico-sociale (SOMS) LES SCHéMAS Schéma d organisation médico-sociale (SOMS) P 7 PREAMBULE P 9 TRANSVERSALITES «OCEAN INDIEN» 10 Un schéma ancré sur ses territoires SOMMAIRE 12 Et une volonté commune d améliorer la performance

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel

Plus en détail

CALENDRIER DU PLAN AUTISME 2013-2017

CALENDRIER DU PLAN AUTISME 2013-2017 P a g e 1 CALENDRIER DU PLAN AUTISME 2013-2017 Repérage et diagnostic 2013 1) Réseau national Elaboration du cahier charges 2) Carnet de santé : Analyse Données 3) Outils ADOS ADI : - Avis juridique -

Plus en détail

GCSMS du Pays Mellois

GCSMS du Pays Mellois Groupement de Coopération Sociale et Médico-Sociale du Pays Mellois Le Groupement de Coopération Sociale et Médico-Sociale GCSMS du Pays Mellois GCSMS du Pays Mellois -- EHPAD «Fondation Dussouil» - 1

Plus en détail

Présentation des EHPAD

Présentation des EHPAD A) 1 ère Convention Tripartite Présentation des EHPAD 1) EHPAD «La Meulière de la Marne» à La Ferté sous Jouarre L établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes Acte Certifié (EHPAD) exécutoire

Plus en détail

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien,

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien, Direction des Ressources Humaines PSYCHOLOGUE J PSYCHOLOGUE A LA CELLULE ACCUEIL FAMILIAL ET MISSION ADOPTION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction

Plus en détail

avec le chef de service, qui donne les orientations à suivre et auquel il/elle rend compte de son travail,

avec le chef de service, qui donne les orientations à suivre et auquel il/elle rend compte de son travail, Direction des Ressources humaines TRAVAILLEUR SOCIAL I ASSISTANT SOCIO-EDUCATIF A LA MAISON DES ENFANTS (pôle 2-6 ans) Direction Générale Adjointe : Solidarités Direction : Enfance Famille Santé Service

Plus en détail

LA LOI N 2002-2 DU 2 JANVIER 2002 RENOVANT L ACTION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE

LA LOI N 2002-2 DU 2 JANVIER 2002 RENOVANT L ACTION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE LA LOI N 2002-2 DU 2 JANVIER 2002 RENOVANT L ACTION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE REFORMANT LA LOI N 75-535 DU 30 JUIN 1975 RELATIVE AUX INSTITUTIONS SOCIALES ET MEDICO-SOCIALES LES DEUX LOIS DU 30 JUIN 1975

Plus en détail

Évaluation interne et externe des établissements sociaux et médico-sociaux : Une démarche indépendante, personnalisée et constructive

Évaluation interne et externe des établissements sociaux et médico-sociaux : Une démarche indépendante, personnalisée et constructive Évaluation interne et externe des établissements sociaux et médico-sociaux : Une démarche indépendante, personnalisée et constructive L évaluation des établissements et services sociaux et médico-sociaux

Plus en détail

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Société gérontologique de Normandie Société gérontologique de Normandie 1 Projet Régional de Santé Un ensemble coordonné et structuré

Plus en détail

Le coût moyen des EE

Le coût moyen des EE 1 2 1 Eléments de contexte 28,4 % des ESSMS devant rendre leur rapport au 3 janvier 2015 sont engagés dans la procédure d EE au 31 décembre 2013. Soit environ 7000 ESSMS, dont 3000 secteur PH et 1800 secteur

Plus en détail

Le droit de choisir librement le praticien, l établissement et les prestations L admission en établissement de santé ou médico-social

Le droit de choisir librement le praticien, l établissement et les prestations L admission en établissement de santé ou médico-social Le droit de choisir librement le praticien, l établissement et les prestations L admission en établissement de santé ou médico-social Sommaire : Comment s organise la délivrance des soins en prison?. Erreur!

Plus en détail

Fiche descriptive : DEAMP

Fiche descriptive : DEAMP Fiche descriptive : DEAMP FICHE METIER L'aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d'accompagnement et d'aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il intervient auprès d'enfants, d'adolescents,

Plus en détail

Sur le Chemin des Attentes des Usagers : le Projet Personnalisé

Sur le Chemin des Attentes des Usagers : le Projet Personnalisé «Pour l amélioration de la qualité, la gestion des risques et l évaluation en Loire Atlantique et Vendée» Sur le Chemin des Attentes des Usagers : le Projet Personnalisé L organisation et la planification

Plus en détail

PROGRAMME INTERDEPARTEMENTAL D ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS DE LA PERTE D AUTONOMIE

PROGRAMME INTERDEPARTEMENTAL D ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS DE LA PERTE D AUTONOMIE PROGRAMME INTERDEPARTEMENTAL D ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS ET DE LA PERTE D AUTONOMIE 2012-2016 Actualisation septembre 2012 L ACTUALISATION DU PRIAC 2012/2016 : les principes Rappel de la définition

Plus en détail

Les Sablons. Maison d Enfants à Caractère Social et Familial non traditionnelle. Protéger, éduquer, restaurer, construire, accompagner.

Les Sablons. Maison d Enfants à Caractère Social et Familial non traditionnelle. Protéger, éduquer, restaurer, construire, accompagner. Les Sablons Maison d Enfants à Caractère Social et Familial non traditionnelle Protéger, éduquer, restaurer, construire, accompagner. Depuis plus de 80 ans, l association Les Nids protège les enfants en

Plus en détail

Le Conseil d Administration Président

Le Conseil d Administration Président En Maine et Loire, chaque année 5 000 enfants, adolescents et jeunes adultes bénéficient des actions mises en place par l A.S.E.A. L Association s engage à proposer aux jeunes en difficulté et à leurs

Plus en détail

Rapport d observation réalisé lors d un stage à la MECS St François d Assise de Strasbourg Pour M. Magron Par Thomas Bunz

Rapport d observation réalisé lors d un stage à la MECS St François d Assise de Strasbourg Pour M. Magron Par Thomas Bunz MASTER «Métiers de l éducation et de la formation» Spécialité «Encadrement et Conseil en Education» Option : «Encadrement des Missions Educatives et Sociales» Rapport d observation réalisé lors d un stage

Plus en détail

2013 > 2014 FORMATION CONTINUE

2013 > 2014 FORMATION CONTINUE Plus proches, plus solidaires, plus forts 2013 > 2014 FORMATION CONTINUE CATALOGUE FORMATION 2013-2014 Parce que la formation professionnelle continue est un des enjeux majeurs dans le développement de

Plus en détail

LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE

LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE DOSSIER DE PRESSE 11 FÉVRIER 2014 Contacts Presse : Burson Marsteller I & E Courriel : tanaquil.papertian@bm.com Tanaquil PAPERTIAN Téléphone : 01

Plus en détail

EVALUATION EXTERNE 2014. RESTITUTION pour les EHPAD du Centre Gériatrique Desaint- Jean

EVALUATION EXTERNE 2014. RESTITUTION pour les EHPAD du Centre Gériatrique Desaint- Jean EVALUATION EXTERNE 2014 RESTITUTION pour les EHPAD du Centre Gériatrique Desaint- Jean 1 L évaluation externe : Rappels Le rapport d évaluation externe doit être envoyé avant le 1 er janvier 2015 aux tutelles

Plus en détail

Accompagner le changement dans le secteur médicosociale: Rôle et place de la formation

Accompagner le changement dans le secteur médicosociale: Rôle et place de la formation Accompagner le changement dans le secteur médicosociale: Rôle et place de la formation Journées allocation de ressources 3 et 4 avril 2014 La CNSA, en bref Établissement public créé par la loi du 30 juin

Plus en détail

Repères analytiques. Lois et règlements principaux faisant référence à la notion de projet de/pour la personne (secteur SMS)

Repères analytiques. Lois et règlements principaux faisant référence à la notion de projet de/pour la personne (secteur SMS) Repères analytiques Lois et règlements principaux faisant référence à la notion de projet de/pour la personne (secteur SMS) 1. Rénovation du secteur social et médicosocial... 2 2. Personnes handicapées...

Plus en détail

Le dispositif d évaluation. interne et externe. dans les établissements. et services médico-sociaux (ESMS)

Le dispositif d évaluation. interne et externe. dans les établissements. et services médico-sociaux (ESMS) Le dispositif d évaluation interne et externe dans les établissements et services médico-sociaux (ESMS) Synthèse de la rencontre régionale du 19 juin 2012 à l INSA de Rouen Synthèse de la rencontre régionale

Plus en détail

Budgets & Comptabilités INSTRUCTION M22 des établissements sociaux et des services médico-sociaux gérés par les CCAS/CIAS

Budgets & Comptabilités INSTRUCTION M22 des établissements sociaux et des services médico-sociaux gérés par les CCAS/CIAS COLLECTION LES INDISPENSABLES DE L ACTION SOCIALE LOCALE 25 Budgets & Comptabilités INSTRUCTION M des établissements sociaux et des services médico-sociaux gérés par les CCAS/CIAS ESSMS Union Nationale

Plus en détail

Bilan d activités 2012

Bilan d activités 2012 En 2012 Bilan d activités 2012 CENTRE ÉDUCATIF FERMÉ DOUDEVILLE Présentation de l établissement : - Historique : le 12 avril 2007 le CEF recevait la première jeune fille - Le CEF accueille 11 jeunes filles

Plus en détail

Etablissement S.A.S. / ARPADE. Services d Accueil et de Soins. - Livret d accueil -

Etablissement S.A.S. / ARPADE. Services d Accueil et de Soins. - Livret d accueil - Etablissement S.A.S. / ARPADE Services d Accueil et de Soins - Livret d accueil - Association Régionale de Prévention et d Aide face aux Dépendances et aux Exclusions Valeurs fondamentales de l Association

Plus en détail

En partenariat avec RH & organisation

En partenariat avec RH & organisation En partenariat avec RH & organisation FORMATION D EVALUATEUR EXTERNE EN ETABLISSEMENT SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL PROGRAMME PEDAGOGIQUE 3 e promotion 2012/2013 ESTES -3 rue Sédillot BP 44 67065 STRASBOURG

Plus en détail

ABA FORMATION ORGANISME DE FORMATION

ABA FORMATION ORGANISME DE FORMATION ABA FORMATION ORGANISME DE FORMATION Enregistré sous le n 93 06 064 65 06. Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l Etat Formations destinées aux professionnels, parents, étudiants Association AUTISME

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Déploiement des contrats de coordination des professionnels de santé libéraux intervenant en EHPAD

COMMUNIQUE DE PRESSE. Déploiement des contrats de coordination des professionnels de santé libéraux intervenant en EHPAD Direction de la Sécurité sociale Paris, le 6 avril 2011 Direction générale de la Cohésion sociale COMMUNIQUE DE PRESSE Déploiement des contrats de coordination des professionnels de santé libéraux intervenant

Plus en détail

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes.

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes. Pour un meilleur accompagnement de votre parcours à domicile Introduction Mutualité Française Puy-de-Dôme a développé un nouveau système d information santé favorisant la coordination des acteurs de santé

Plus en détail

Veilleur de nuit VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS

Veilleur de nuit VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS Direction des Ressources humaines Veilleur de nuit G VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS Direction Générale Adjointe : Solidarités Direction : Enfance Famille Santé Service : Maison des Enfants POSITIONNEMENT

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

«EHPAD et Innova/ons» Jeudi 2 juillet 2015 à Talence

«EHPAD et Innova/ons» Jeudi 2 juillet 2015 à Talence «EHPAD et Innova/ons» Jeudi 2 juillet 2015 à Talence «Des solu/ons innovantes pour les aidants» DES SOLUTIONS INNOVANTES POUR LES AIDANTS L ACTION DE LA CNSA BernadeFe MOREAU Directrice de la compensa/on

Plus en détail

Cahier des Charges. Appel d offre restreint

Cahier des Charges. Appel d offre restreint Cahier des Charges Appel d offre restreint Consultation pour une demande de prestations concernant l évaluation externe des établissements médico-sociaux Date limite de candidature : 31/03/2014 Contact

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

Sur les Foyers et Résidences Sociales de Seine-Maritime

Sur les Foyers et Résidences Sociales de Seine-Maritime DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA COHESION SOCIALE REFERENTIEL «ACCOMPAGNEMENT A L INTEGRATION ET A L ACCES AU DROIT COMMUN DES RESIDENTS» Sur les Foyers et Résidences Sociales de Seine-Maritime 1 Sommaire

Plus en détail

Adresse : Ime de la Montagne/ASFA BP 840 97476 La Montagne.

Adresse : Ime de la Montagne/ASFA BP 840 97476 La Montagne. Nom : Association Saint François d Assise. Structure du lieu de stage : Ime de la Montagne. Adresse : Ime de la Montagne/ASFA BP 840 97476 La Montagne. Téléphone : 0262 22 63 64 Site internet : http://www.asfa.re/

Plus en détail

METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES)

METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions A partir de plans ou canevas d'observation (fiches ROME, cahiers du CEREQ) et d'observations de terrain, nous avons noté

Plus en détail

Formation 2015. Gouvernance et Stratégie associative. Politiques publiques. Projets, Évaluation. Comptabilité, Gestion.

Formation 2015. Gouvernance et Stratégie associative. Politiques publiques. Projets, Évaluation. Comptabilité, Gestion. Gouvernance et Stratégie associative Politiques publiques Projets, Évaluation Comptabilité, Gestion Droit social Ressources Humaines et Management Pratiques professionnelles Formation 2015 Union Régionale

Plus en détail

«Ouvrons les possibles, créons les conditions de l émancipation»

«Ouvrons les possibles, créons les conditions de l émancipation» «Ouvrons les possibles, créons les conditions de l émancipation» Eduquer pour s insérer durablement : Un droit à l éducation-formation tout au long de la vie Accompagner l émancipation : la mise en place

Plus en détail

GUIDE DE REMPLISSAGE «BIENTRAITANCE DES PERSONNES AGEES ACCUEILLIES EN EHPAD» QUESTIONNAIRE EHPAD 2015

GUIDE DE REMPLISSAGE «BIENTRAITANCE DES PERSONNES AGEES ACCUEILLIES EN EHPAD» QUESTIONNAIRE EHPAD 2015 GUIDE DE REMPLISSAGE «BIENTRAITANCE DES PERSONNES AGEES ACCUEILLIES EN EHPAD» QUESTIONNAIRE EHPAD 2015 Structure du guide Ce guide de remplissage adopte la structure du questionnaire. Un commentaire ou

Plus en détail

IRTS Le 21/04/2001. 09/10/11 Sylvie Taccoen et Philippe Poret

IRTS Le 21/04/2001. 09/10/11 Sylvie Taccoen et Philippe Poret IRTS Le 21/04/2001 Education Spécialisée Prévention P.M.I (Protection maternelle infantile) Service d Action Préventive des quartiers (S.A.P) Circonscription Protection Judiciaire de la jeunesse M.D.P.H

Plus en détail

Les missions de Protection de l Enfance

Les missions de Protection de l Enfance Les missions de Protection de l Enfance Sous l autorité du Président du Conseil Général, l Aide Sociale à l Enfance intervient en faveur de l enfance et des familles (art. R. 221-2 du Code de l Action

Plus en détail

Prévenir les risques professionnels dans les EHPAD

Prévenir les risques professionnels dans les EHPAD Prévenir les risques professionnels dans les EHPAD GDR - ARS Lorraine - 2014 Nancy le 15 octobre Epinal le 17 octobre Bar-le-Duc le 30 octobre Thierry GROSSET : Contrôleur de sécurité Carsat Nord-Est 1

Plus en détail

De l évaluation interne à l évaluation externe RETOUR D EXPERIENCE

De l évaluation interne à l évaluation externe RETOUR D EXPERIENCE De l évaluation interne à l évaluation externe RETOUR D EXPERIENCE SENS DE L EVALUATION INTERNE DANS L ETABLISSEMENT La démarche qualité Depuis 2005, implication de la Direction, Implication du personnel

Plus en détail

Introduction :... 5. Première partie : la prise en charge de la personne... 9

Introduction :... 5. Première partie : la prise en charge de la personne... 9 1 Sommaire Introduction :... 5 Première partie : la prise en charge de la personne... 9 B. Le traitement des demandes auxquelles il ne peut pas être répondu de manière immédiate.... 10 C. Le traitement

Plus en détail

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins»

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» «Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» Hélène Fernandez Cadre Supérieur de Santé, Coordinatrice RESOP06 9 Forum SIH 06 EMSP Cannes Grasse Antibes 4 Mars 2010 Palais des Congrès

Plus en détail

Présentation de l environnement du secteur social, médico-social et de la santé

Présentation de l environnement du secteur social, médico-social et de la santé Démarche exploratoire de formation- action Représentants des usagers du secteur social et médico-social et démocratie sanitaire Présentation de l environnement du secteur social, médico-social et de la

Plus en détail

Atelier thématique : Se préparer à l évaluation externe Les grandes étapes - Les pistes de réflexion. 24 Mai 2012 Ardennes - Marne

Atelier thématique : Se préparer à l évaluation externe Les grandes étapes - Les pistes de réflexion. 24 Mai 2012 Ardennes - Marne Atelier thématique : Se préparer à l évaluation externe Les grandes étapes - Les pistes de réflexion 24 Mai 2012 Ardennes - Marne PROGRAMME 1) Identifier les grandes étapes de préparation à l évaluation

Plus en détail

AFFAIRES SCOLAIRES, PERISCOLAIRES ET EXTRA-SCOLAIRES Tableau de tri et de conservation des documents

AFFAIRES SCOLAIRES, PERISCOLAIRES ET EXTRA-SCOLAIRES Tableau de tri et de conservation des documents AFFAIRES SCOLAIRES, PERISCOLAIRES ET EXTRA-SCOLAIRES Tableau de tri et de conservation des documents Références : - Code général des collectivités territoriales, - Code de l éducation, - Instruction DGP/SIAF/2014/006

Plus en détail

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers 1 Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan Proposition commune des associations d usagers (document élaboré sur la base de la note publique rédigée par Saïd Acef)

Plus en détail

Qualité et Performance dans le secteur Médico-social Pilotage et suivi du dispositif

Qualité et Performance dans le secteur Médico-social Pilotage et suivi du dispositif Qualité et Performance dans le secteur Médico-social Pilotage et suivi du dispositif Marion ARBES - Etienne BILLOT Marie HAMON Mélissa CELLIER colloque ANESM 28 et 29 février 2012 1 Sommaire Quelques références

Plus en détail

Jean Marie SIMON. Sur un plan pratique, il est utile de se référer au site de l ANESM : www.anesm.sante.gouv.fr.

Jean Marie SIMON. Sur un plan pratique, il est utile de se référer au site de l ANESM : www.anesm.sante.gouv.fr. La Bientraitance, d une question politique à une valeur d action(*) Jean Marie SIMON Secrétaire national de l ADC EHESP membre du COS de l ANESM, président de la section Enfance Directeur de services de

Plus en détail

2016 formation. qualifiante

2016 formation. qualifiante 2016 formation qualifiante Surveillant(e)s de nuit qualifié(e)s Maître(sse)s de maison CREAI ChAmpAgnE-ARdEnnE : Cité Administrative Tirlet - Bât. 3-51036 ChAlons en ChAmpAgne Cedex tél. : 03 26 68 35

Plus en détail

I - La loi poursuit deux objectifs principaux : renforcer la prévention et améliorer le dispositif d alerte et de signalement

I - La loi poursuit deux objectifs principaux : renforcer la prévention et améliorer le dispositif d alerte et de signalement DOSSIER : LA LOI DU 5 MARS 2007 REFORMANT LA PROTECTION DE L ENFANCE Elaborée au terme d une très large concertation, la loi n 2007-293 du 5 mars 2007 réformant la protection de l enfance poursuit trois

Plus en détail

La mise en œuvre de l évaluation interne dans les ESSMS visés à l article L.312-1 du CASF

La mise en œuvre de l évaluation interne dans les ESSMS visés à l article L.312-1 du CASF La mise en œuvre de l évaluation interne dans les ESSMS visés à l article L.312-1 du CASF Le contexte du rapport Publié en février 2013, ce rapport est issu d une enquête par questionnaire, réalisée par

Plus en détail

ETAPES DE LA SOLUTION 16

ETAPES DE LA SOLUTION 16 ETAPES DE LA SOLUTION 16 Comité de suivi du plan Alzheimer 30 juin 2010 Direction générale de la cohésion sociale Dr Jean-Philippe Flouzat Solution 16 du plan Alzheimer Création ou identification, au sein

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.3. Cer5fica5ons EHPAD

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.3. Cer5fica5ons EHPAD Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels R Collomp - D Qualité II.3. Cer5fica5ons EHPAD 1 Phase 1: Planifier Les principaux référentiels Principes des certifications - accréditations

Plus en détail

Qualité de vie en Ehpad (volet 2) : Organisation du cadre de vie et de la vie quotidienne

Qualité de vie en Ehpad (volet 2) : Organisation du cadre de vie et de la vie quotidienne BIBLIOGRAPHIE Octobre 2011 Recommandation de bonnes pratiques professionnelles Il s agit de la liste des références bibliographiques complémentaires de celles de la bibliographie générale et de celle du

Plus en détail

Les maisons d assistants maternels

Les maisons d assistants maternels GUIDE Direction de l Enfance et de la Famille Les maisons d assistants maternels Édition 2014 Sommaire Sommaire 3 Préambule 4 PARTIE 1 - DÉFINITION et PRINCIPES GÉNÉRAUX I. DÉFINITION 6 1- Les codes 6

Plus en détail

Le Centre Hospitalier Charles Perrens aujourd hui

Le Centre Hospitalier Charles Perrens aujourd hui Le Centre Hospitalier Charles Perrens aujourd hui Centre Hospitalier Charles Perrens O C Mise à jour avril 2013 C HC M P Les secteurs de Charles Perrens dans le territoire Girondin Population de Charles

Plus en détail