L offre : écoresto 1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L offre : écoresto 1"

Transcription

1 L offre : écoresto 1

2 Sommaire Une offre de service dédiée à la restauration unique en France. Une offre correspondant à des obligations réglementaires nouvelles. écoresto plus qu un simple service de recyclage de déchets : - Formation des personnels - Offre de matériels spécifiques - Service de collecte et recyclage - Support de communication - Restitution organique Une offre adaptée aux exigences du développement durable. 2

3 Une offre de service dédiée à la restauration unique en France basé sur des constats : - Diversité de restaurant mais des déchets identiques. Restauration traditionnelle : 140 grammes/repas (incluant préparation + plats non consommés + reste plateaux) Restauration collective : - 11 grammes par repas préparé en cuisine centrale grammes/ repas servi pour cantines scolaires grammes/ repas servi dans autres cas Restauration rapide : 43g/ ticket de caisse. 7 à 8 % des biodéchets seulement proviennent de la salle de restaurant. - Des solutions multi déchets non adaptés, qui démarrent à la poubelle et s arrête à l outil de traitement écoresto démarre à l assiette et s arrête aux jardins!! 3

4 Une offre correspondant à des obligations réglementaires nouvelles (loi du 12/07/10 - article 204) qui fixe l obligation de tri des déchets organiques pour valorisation. Au 1 er janvier 2012, les gros producteurs qui produisent ou détiennent des grandes quantités de biodéchets sont tenus de les faire collecter séparément et valoriser pour permettre le retour au sol de la matière organique. La notion de retour au sol implique que les seuls procédés de valorisation autorisés sont : - Le compostage domestique et de proximité - Le compostage industriel - La méthanisation avec production d un digestat épandable (plan d épandage, compostage du digestat) Cela exclut: - L enfouissement, même si une récupération du biogaz est effectuée - L incinération 4

5 Qui est un gros producteur des déchets organiques? Seuils définis dans l arrêté du 12/07/ Seuils en Tonnes par an pour les biodéchets Restauration (estim kt/an) Restauration collective, fast food, self services, restaurants traditionnels,.) tonnes ramenées à la Ht Garonne!!! 5

6 écoresto Plus qu un simple service de recyclage de déchets : - Formation des personnels CLER VERTS organisme de formation agréé pour accompagner au geste de tri. L utilisateur comprend la démarche, se l approprie et donc la met en œuvre dans de bonnes conditions sans la subir. 6

7 écoresto Plus qu un simple service de recyclage de déchets : - Offre de matériels spécifique Nouveau fonctionnement = nouvelle organisation Sacs compostables Poubelles Tables de tri 7

8 écoresto plus qu un simple service de recyclage de déchets : - Service de collecte et recyclage 8

9 Une offre de service dédiée aux services de restauration unique en France. - Support de communication Permettre à l établissement d effectuer un affichage environnemental sur la façon dont il gère ses déchets 9

10 écoresto plus qu un simple service de recyclage de déchets : - restitution organique 1 de Chiffre d affaire = 1 Kg de compost pour les espaces verts de l établissement ou pour l association de jardins familiaux du territoire Les personnels de l établissement voit ce que devient le déchet qu ils trient = valorisation du travail Les associations remplacent les fertilisants chimiques par un fertilisant organique de proximité = gain environnemental 10

11 Quelques exemples Exemple: Clinique pasteur, le compost produit est donné aux jardins d insertion qui produisent les légumes de la Clinique.

12 Quelques exemples Exemple: McDonald s1 Kg de compost/euros de CA écoresto donné aux jardins familiaux de Tournefeuille.

13 Quelques exemples Exemple: le compost produit est donné aux profits du téléthon, des jardins familiaux d Auzielle ou des jardins familiaux de Nailloux

14 Une offre adaptée aux exigences du développement durable. environnemental social Moins de CO2 grâce au recyclage Plus de matière organique sol Economie de ressources (fabrication d engrais de proximité ou d énergie verte) écoresto écodistri Valorisation du travail des personnels qui trient (acteur de la chaine du recyclage) Dons associations économique écoresto Solution plus économe pour le recyclage des déchets Développement de PME (valeurs et emplois)

15 Un modèle formalisé dans la charte écoresto. Une marque déposée à l INPI propriété de CLER VERTS, avec pour objectif de déployer en France l offre écoresto sur d autre plateforme de recyclage, respectant l intégralité de la charte. Merci de votre attention

Programme local de prévention des déchets. CCSPL 22 avril 2010

Programme local de prévention des déchets. CCSPL 22 avril 2010 Programme local de prévention des CCSPL 22 avril 2010 SOMMAIRE 1- Historique de la prévention des sur l agglo 2- Le Grenelle : des moyens pour la prevention 3- Les enjeux 4- Le plan d action 2010 5- Les

Plus en détail

GASPILLAGE alimentaire

GASPILLAGE alimentaire GASPILLAGE alimentaire COMMENT RÉDUIRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE DANS LA RESTAURATION SCOLAIRE? GUIDE PRATIQUE au collège Pôle attractivité environnement SOMMAIRE Réduire le gaspillage alimentaire au collège,

Plus en détail

La collecte des papiers de bureau

La collecte des papiers de bureau Développement durable La collecte des papiers de bureau 1 La consommation de papier en chiffres Avec 70 à 85 kg consommés par an et par salarié, soit environ 3 ramettes par mois, Après leur utilisation,

Plus en détail

2008-2018 : réduire, c est agir! 2008-2018 : réduire, c est agir!

2008-2018 : réduire, c est agir! 2008-2018 : réduire, c est agir! Un plan d élimination des déchets pour l Isère Les élus du Conseil général ont approuvé le 13 juin 2008 le Plan d élimination des déchets ménagers et assimilés de l Isère. Elaboré après une très large

Plus en détail

Les déchets en général

Les déchets en général Les déchets en général Enjeux prioritaire de notre agenda 21 Les déchets sont-ils triés au lycée? - Globalement non. - Les cartons font l objet d un tri. - La caféteria a commencé à trier les canettes

Plus en détail

ÇA COMPOSTE E N C H A R E N T E

ÇA COMPOSTE E N C H A R E N T E ÇA COMPOSTE E N C H A R E N T E 1 ère opération de compostage de quartier Inauguration du 4 mai 2011 à Barbezieux Contact presse : Alexa BADIN Responsable communication Calitom - tél 05 45 65 82 50 1 Comment

Plus en détail

Loi NOTRe, LTE Les évolutions à venir pour les collectivités

Loi NOTRe, LTE Les évolutions à venir pour les collectivités Loi NOTRe, LTE Les évolutions à venir pour les collectivités Cet été 2015 a vu la publication de deux lois importantes pour l'exercice de la politique de gestion des déchets au niveau territorial : la

Plus en détail

Logo de la structure portant l opération. Prévention des déchets. Quiz de sensibilisation à destination des entreprises

Logo de la structure portant l opération. Prévention des déchets. Quiz de sensibilisation à destination des entreprises Logo de la structure portant l opération Prévention des déchets Quiz de sensibilisation à destination des entreprises Autres partenaires Autres partenaires 1 Question 1 2 Les ménages produisent 31 Millions

Plus en détail

EXPOSITIONS DE SENSIBILISATION A L ENERGIE ET AU DEVELOPPEMENT DURABLE

EXPOSITIONS DE SENSIBILISATION A L ENERGIE ET AU DEVELOPPEMENT DURABLE Agence locale de l energie et du climat 6 r u e H a r o u n T a z i e f f 78114 Magny les Hameaux Tél. 01 34 52 26 34 pedagogie@energie-sqy.com www.energie-sqy.com EXPOSITIONS DE SENSIBILISATION A L ENERGIE

Plus en détail

Présentation des terres collectives Définition Importance

Présentation des terres collectives Définition Importance Ministère de l Intérieur Secrétariat Général Direction des Affaires Rurales Division des Systèmes d Information et de la Communication Service de l Information Géographique FIG 2011 Ahmed JKAOUA Présentation

Plus en détail

Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie

Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE UN LEVIER POUR LE DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES RURAUX Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie L exemple de la Cuma Ecovaloris et de l association

Plus en détail

PROGRAMME DE SENSIBILISATION À L ENVIRONNEMENT À DESTINATION DES SCOLAIRES

PROGRAMME DE SENSIBILISATION À L ENVIRONNEMENT À DESTINATION DES SCOLAIRES PROGRAMME DE SENSIBILISATION À L ENVIRONNEMENT À DESTINATION DES SCOLAIRES 2014-2015 déchets & assainissement 5 SOMMAIRE GÉNÉRALITÉS Ateliers en classe n. 1 - Rien ne se perd, tout se transforme n. 2 -

Plus en détail

LE SECTEUR DE LA PLASTURGIE AU MAROC: POTENTIELS ET DEFIS

LE SECTEUR DE LA PLASTURGIE AU MAROC: POTENTIELS ET DEFIS LE SECTEUR DE LA PLASTURGIE AU MAROC: POTENTIELS ET DEFIS I. Présentation de la Fédération Marocaine de Plasturgie «F.M.P.». SOMMAIRE II. Analyse de la filière plasturgie au Maroc. III. Vision stratégique

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DURABLE : L EXPERIENCE DU CH St LÔ

DEVELOPPEMENT DURABLE : L EXPERIENCE DU CH St LÔ DEVELOPPEMENT DURABLE : L EXPERIENCE DU CH St LÔ Ronan Talec, Directeur des services économiques, logistiques et techniques, CH St Lô et Coutances Quelques chiffres-clés - CH Mémorial de Saint-Lô 527 lits

Plus en détail

Et si vous passiez au verre?

Et si vous passiez au verre? Attention, les sacs noirs contenant du verre ne sont plus collectés! Contact : Alexa BADIN - Responsable communication 05.45.05.22.52 / abadin@calitom.com ZE La Braconne - 16600 MORNAC / Tel 05 45 65 82

Plus en détail

Au service de l énergie dans le respect de l environnement

Au service de l énergie dans le respect de l environnement Au service de l énergie dans le respect de l environnement Services Gestion Installation La maîtrise de l énergie et des fluides Notre force Optimiser votre efficacité énergétique À travers une expertise

Plus en détail

AGENDA 21 Agglo de Brive

AGENDA 21 Agglo de Brive AGENDA 21 Agglo de Brive Axe 1 : Promouvoir un développement économique respectueux des équilibres sociaux, environnementaux et territoriaux Objectif 1 : Développer les activités économiques qui participent

Plus en détail

Hot Rot Composting Systems Valorisation sur site des déchets organiques

Hot Rot Composting Systems Valorisation sur site des déchets organiques Hot Rot Composting Systems Valorisation sur site des déchets organiques Le compostage de proximité.2 Principe de fonctionnement..2 Le savoir-faire.....3 Informations techniques......4 HOTROT 1206... 7

Plus en détail

Commission permanente sur le développement économique et urbain et l habitation

Commission permanente sur le développement économique et urbain et l habitation Commission permanente sur le développement économique et urbain et l habitation Recommandations sur la vente d aliments sur le domaine public (cuisine de rue) LA COMMISSION PERMANENTE SUR LE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Vers une «bourse aux compétences DD» Agenda 21. en Gironde. Comité Régional des Agenda 21 locaux 18 janvier 2012

Vers une «bourse aux compétences DD» Agenda 21. en Gironde. Comité Régional des Agenda 21 locaux 18 janvier 2012 Vers une «bourse aux compétences DD» Agenda 21 en Gironde Comité Régional des Agenda 21 locaux 18 janvier 2012 CDC Villandraut Conseil Départemental des Agenda 21 Locaux 64 collectivités et les partenaires

Plus en détail

Gestion des déchets. Projet Déchets ADEME Objectif -10% Georges Blanck Directeur du Développement Durable. Moët&Chandon et Gestion des déchets 10/6/08

Gestion des déchets. Projet Déchets ADEME Objectif -10% Georges Blanck Directeur du Développement Durable. Moët&Chandon et Gestion des déchets 10/6/08 Gestion des déchets Projet Déchets ADEME Objectif -10% Georges Blanck Directeur du Développement Durable Moët&Chandon et Gestion des déchets 10/6/08 2 Le développement durable : un enjeu stratégique Moët

Plus en détail

Gérer ses déchets. La réduction des déchets

Gérer ses déchets. La réduction des déchets La réduction des déchets Les ordures ménagères rassemblent tous les déchets de l activité ménagère quotidienne, destinés à la poubelle. L objectif d Annemasse Agglo est d aider ses habitants à trier et

Plus en détail

Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire?

Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire? Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire? Dr Jean-Bernard Gay Privat docent EPFL LESO Pour sa construction, son exploitation et son entretien toute construction nécessite une

Plus en détail

GUIDE DES PRATIQUES ÉCORESPONSABLES

GUIDE DES PRATIQUES ÉCORESPONSABLES GUIDE DES PRATIQUES ÉCORESPONSABLES APPLICABLE À L ENTENTE Produits de papier service sanitaire (308) TABLE DES MATIÈRES 2 Présentation 3 Concept de cycle de vie 4 Lexique commun 5 Écolabels 7 3RV-E 8

Plus en détail

BENEFICIER DE CONSEILS ET ACCOMPAGNEMENTS PERSONNALISES

BENEFICIER DE CONSEILS ET ACCOMPAGNEMENTS PERSONNALISES BENEFICIER DE CONSEILS ET ACCOMPAGNEMENTS PERSONNALISES Environnement / Sécurité 86 - Evaluation des Risques Professionnels Diagnostic de l entreprise sur la conformité à la réglementation dans le domaine

Plus en détail

La base de loisirs BL de l UCPA

La base de loisirs BL de l UCPA Étude de cas n 1 La base de loisirs BL de l UCPA 1. Présenter le schéma de gestion du pôle LSP et de la base de loisir BL. En quoi vous paraît-il cohérent avec le plan stratégique de l UCPA? La structure

Plus en détail

Journée Technique PACA

Journée Technique PACA Journée Technique PACA jeudi 18 octobre 2012 Contrôle et garantie de qualité Démarche d entreprise, démarche collective : Exemple de l ARAQC Adhérent ARAQC Mr JOLY yves Gérant email:yjoly@awtexploitation.com

Plus en détail

Cérémonie 2011 Jeunes Reporters pour l Environnement

Cérémonie 2011 Jeunes Reporters pour l Environnement Cérémonie 2011 Jeunes Reporters pour l Environnement Cérémonie de remise des Prix Projection de séquences du film «Solutions locales pour un désordre global» 8 juin 2011 à partir de 14h Durée : 2h30 Programme

Plus en détail

«LA CUISINE DE VILLERSEXEL»

«LA CUISINE DE VILLERSEXEL» 3 465 RUE DE MARTINEY 70110 VILLERSEXEL TEL : 03.84.62.49.20 FAX : 03.84.20.29.63 lacuisine@ahs-fc.fr CHEFS DE PRODUCTION : M. YANNICK BARRET M. FRANÇOIS THENAILLER ENTREPRISE ADAPTEE «LA CUISINE DE VILLERSEXEL»

Plus en détail

Gaspillage alimentaire : faciliter le don des entreprises aux associations d aide alimentaire et ainsi réduire les déchets

Gaspillage alimentaire : faciliter le don des entreprises aux associations d aide alimentaire et ainsi réduire les déchets Gaspillage alimentaire : faciliter le don des entreprises aux associations d aide alimentaire et ainsi réduire les déchets Publication faisant suite à la rencontre du 24 mars 2013. «Constituant une forme

Plus en détail

NOTRE STRATÉGIE POUR MODERNISER LA DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS (2012-2017)

NOTRE STRATÉGIE POUR MODERNISER LA DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS (2012-2017) NOTRE STRATÉGIE POUR MODERNISER LA DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS (2012-2017) VISION : UNE ADMINISTRATION FISCALE MODERNE. VALEURS FONDAMENTALES : Intégrité Honnêteté Équité Disponibilité Compétence Professionnalisme

Plus en détail

MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ

MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ «Ensemble, développons vos compétences» MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ RÉACTIVITÉ ADAPTABILITÉ QUALITÉ PROXIMITÉ Dernière version consultable sur le site : http://ouestberre.gretanet.com MMQ K Septembre

Plus en détail

Atelier établir un budget prévisionnel

Atelier établir un budget prévisionnel Atelier établir un budget prévisionnel SOMMAIRE Les documents utiles à la construction du budget Le compte de résultat Le suivi budgétaire La comptabilité analytique La méthodologie du budget prévisionnel

Plus en détail

Réunion d information sur l agriculture l

Réunion d information sur l agriculture l Réunion d information d sur l agriculture l biologique Mercredi du Développement D Durable Limoges MétropoleM 3 mars 2010 GABLIM GABLIM (Groupement des Agrobiologistes du Limousin) est une association

Plus en détail

Unité de traitement écologique des déchets biomédicaux

Unité de traitement écologique des déchets biomédicaux ASSOCIATION BENINOISE ONG GBEDOKPO «Unis pour une même cause» Opérateur africain spécialisé en gestion des déchets biomédicaux Docteur Marianne BRANCO UNE EXPÉRIENCE DE TERRAIN Unité de traitement écologique

Plus en détail

Programme Printemps du Graine Midi-Pyrénées 2011. Le Printemps du

Programme Printemps du Graine Midi-Pyrénées 2011. Le Printemps du Le Printemps du Sur l alimentation, le jardin Le Printemps du Graine est notre temps fort du réseau programmé depuis 2009 en réponse aux besoins formulés par les adhérents! L'occasion pour les adhérents

Plus en détail

Un nouveau service de la Ville pour un nouveau geste

Un nouveau service de la Ville pour un nouveau geste 3 Un nouveau service de la Ville pour un nouveau geste Grâce à la mise sur pied d une nouvelle collecte "porte-à-porte" pour les déchets organiques des ménages, il vous sera désormais possible de les trier

Plus en détail

Un engagement durable!

Un engagement durable! Congrès FEHAP 2014 - Deauville La FEHAP et la RSE Un engagement durable! La RSE en quelques mots La RSE (Responsabilité sociale et environnementale) est l application des principes du Développement Durable

Plus en détail

La Fête de la Bio 2013

La Fête de la Bio 2013 Le Groupement des Agriculteurs Biologiques de la Manche vous présente La Fête de la Bio 2013 16 ème édition GAB 50 Maison de l Agriculture Avenue de Paris 50 009 SAINT LO Cedex Contact : Jérôme VIRLOUVET

Plus en détail

Calcul des résultats des pesées DE LA SEMAINE

Calcul des résultats des pesées DE LA SEMAINE Semaine : du... au... Calcul des résultats des pesées DE LA SEMAINE Synthèse des déchets journaliers des déchets à la préparation des déchets de retour plateau des surplus non servi Total ( pain gaspillé

Plus en détail

POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE DE LA VILLE DE COWANSVILLE

POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE DE LA VILLE DE COWANSVILLE POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE DE LA VILLE DE COWANSVILLE Ville de Cowansville 2012 Coordination et rédaction : Virginie Hébert Comité de suivi : Stéphanie Côté, Isabelle Gariépy, Martine Proteau Améliorer

Plus en détail

Législation relative aux déchets en Wallonie. Application de l échelle de Lansink à la gestion de la biomasse.

Législation relative aux déchets en Wallonie. Application de l échelle de Lansink à la gestion de la biomasse. Législation relative aux déchets en Wallonie. Application de l échelle de Lansink à la gestion de la biomasse. 1 Avertissement La biomasse se situe au centre de multiples enjeux. Les différents aspects

Plus en détail

Le Responsable Q.S.E.

Le Responsable Q.S.E. Le Responsable Q.S.E. Ses secteurs d activités : Tous les secteurs d activité, de la PME au grand groupe international - Mettre en place et assurer le suivi des systèmes de management internationaux ou

Plus en détail

Les achats de l Etat et de ses établissements publics Objectifs et indicateurs

Les achats de l Etat et de ses établissements publics Objectifs et indicateurs Les achats de l Etat et de ses établissements publics Objectifs et indicateurs Guide de la mesure des résultats Le Service des Achats de l État s assure que les achats de l État et de ses établissements

Plus en détail

Plan Climat-Energie Territorial

Plan Climat-Energie Territorial Plan Climat-Energie Territorial Groupe de travail thématique : EPINAL, 16 Mai 2011 «Maîtrise de l énergie et valorisation des énergies renouvelables dans l habitat privé et social.» Plan Climat-Energie

Plus en détail

GUIDE MON PROJET SPORTIF UNE MÉTHODE ÉCO RESPONSABLE COMMENT ÉLABORER MON PROJET ASSOCIATIF ET VALORISER LE FONCTIONNEMENT DE MA STRUCTURE LIVRET

GUIDE MON PROJET SPORTIF UNE MÉTHODE ÉCO RESPONSABLE COMMENT ÉLABORER MON PROJET ASSOCIATIF ET VALORISER LE FONCTIONNEMENT DE MA STRUCTURE LIVRET GUIDE MON PROJET SPORTIF UNE MÉTHODE ÉCO RESPONSABLE LIVRET COMMENT ÉLABORER MON PROJET ASSOCIATIF ET VALORISER LE FONCTIONNEMENT DE MA STRUCTURE L objectif de ce chapitre est de vous inciter à intégrer

Plus en détail

Solutions Transport et Logistique pour la traçabilité en milieu Hospitalier

Solutions Transport et Logistique pour la traçabilité en milieu Hospitalier Solutions Transport et Logistique pour la traçabilité en milieu Hospitalier Sommaire 1. Jidelec 2. Logistique Hospitalière 3. La Traçabilité dans le SIH 4. La Solution Proposée : SITH3000 5. Modalités

Plus en détail

Etape 0 - Lancement de la démarche et identification de l'origine principale de gaspillage alimentaire dans le RU

Etape 0 - Lancement de la démarche et identification de l'origine principale de gaspillage alimentaire dans le RU Fiche-intervention «prévention du gaspillage alimentaire» Mobiliser les étudiants dans un projet de réduction du gaspillage alimentaire d un restaurant universitaire Organisme rédacteur de la fiche intervention

Plus en détail

Restitution de l étude sur la

Restitution de l étude sur la Restitution de l étude sur la dynamique des AOP fromagères C o n s e i l s p é c i a l i s é f i l i è r e s l a i t i è r e s F r a n c e A g r i M e r L e 2 1 j u i n 2 0 1 6 CONTEXTE La dynamique des

Plus en détail

La gestion des déchets : un enjeu

La gestion des déchets : un enjeu La gestion des déchets : un enjeu d avenir Plan de la présentation 1- les déchets en France : panorama et chiffres clés 2 IKOS Environnement : le pari de l innovation 3 la valorisation des déchets et

Plus en détail

Gestion intégrale des matières résiduelles et optimisation de la demande énergétique de la ville de Québec

Gestion intégrale des matières résiduelles et optimisation de la demande énergétique de la ville de Québec Gestion intégrale des matières résiduelles et optimisation de la demande énergétique de la ville de Québec Olivier Sylvestre, ing. jr, M.Eng Maxime Lemonde, ing. jr Joey Labranche, ing. jr Dany Roy, B.

Plus en détail

Communauté de Communes de l Aulne Maritime. Mise en œuvre de la redevance incitative Les professionnels

Communauté de Communes de l Aulne Maritime. Mise en œuvre de la redevance incitative Les professionnels Communauté de Communes de l Aulne Maritime Mise en œuvre de la redevance incitative Les professionnels 1 Présentation générale La Communauté de Communes de l Aulne Maritime a été créée en décembre 2001

Plus en détail

Le Groupement s allie avec l éco-organisme VALDELIA pour recycler et donner une seconde vie au mobilier

Le Groupement s allie avec l éco-organisme VALDELIA pour recycler et donner une seconde vie au mobilier Le Groupement s allie avec l éco-organisme VALDELIA pour recycler et donner une seconde vie au mobilier Qui est Valdelia? Eco-organisme agréé par le Ministère de l écologie, du développement durable et

Plus en détail

Mission d accompagnement des éco-manifestations en région Alsace

Mission d accompagnement des éco-manifestations en région Alsace Mission d accompagnement des éco-manifestations en région Alsace Partenaires Partenaires actuels, membres du comité de pilotage: Partenaires rejoignant la mission: Pourquoi une telle création? Intérêt

Plus en détail

CONTRIBUTION L éco-construction

CONTRIBUTION L éco-construction CONTRIBUTION L éco-construction Conseil de développement Groupe développement 22-Fév-11 Sommaire 1. Introduction... 3 Qu est-ce qu un habitat?... 3 2. Enjeux... 3 3. Objectifs généraux de l éco-construction

Plus en détail

Les Normesau service de la Responsabilité Sociale de l Entreprise : Le cadre normatif

Les Normesau service de la Responsabilité Sociale de l Entreprise : Le cadre normatif Les Normesau service de la Responsabilité Sociale de l Entreprise : Le cadre normatif Normes RSE dans l espace francophone Marrakech 13-14-15/12/05 1 Les normes marocaines Sommaire Bases de la norme Marocaine

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE Direction territoriale SUD-EST ENTREPRISES DE salariés -150 CAHIER DES CHARGES ORGANISME DE FORMATION CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE La majeure partie

Plus en détail

mobilisation de la biomasse

mobilisation de la biomasse 6 La mobilisation de la biomasse Stockage, logistique et structuration des acteurs Diagnostic de territoire Insertion dans les exploitations Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte

Plus en détail

Charte d utilisation de l annuaire Rhône-Alpes de l éco-consommation

Charte d utilisation de l annuaire Rhône-Alpes de l éco-consommation Charte d utilisation de l annuaire Rhône-Alpes de l éco-consommation Info Energie->Rhône-Alpes 562 avenue du Grand Ariétaz BP59423 73094 Chambéry Cedex Tél. 04 79 70 09 87 - Fax. 04 79 33 24 64 crriel

Plus en détail

JOURNÉE TECHNIQUE La Maîtrise de l Energie dans votre entreprise Rodez, 26 février 2015

JOURNÉE TECHNIQUE La Maîtrise de l Energie dans votre entreprise Rodez, 26 février 2015 JOURNÉE TECHNIQUE La Maîtrise de l Energie dans votre entreprise Rodez, 26 février 2015 Le réseau des conseillers CCI Un réseau d experts pour vous aider dans vos démarches QSEDD Accompagnement personnalisé

Plus en détail

Colloque 2005 Achats responsables. Séquence 19 : La restauration collective

Colloque 2005 Achats responsables. Séquence 19 : La restauration collective Séquence 19 : La restauration collective Intervenants Introduction : Patrick POUSSARD, Directeur de la restauration municipale de Vertou, Administrateur de l Association Nationale des Directeurs de Restaurants

Plus en détail

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE DE CERTIFICATION ISO 9001

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE DE CERTIFICATION ISO 9001 MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE DE CERTIFICATION ISO 9001 PLAN Analyser la situation initiale par rapport à l ISO 9001. Définir l objet de l organisme (finalité, clients internes et externes, attentes?) :

Plus en détail

Association Professionnelle de Cosmétique Ecologique et Biologique

Association Professionnelle de Cosmétique Ecologique et Biologique Association Professionnelle de Cosmétique Ecologique et Biologique LES COSMETIQUES BIO : Comment être belle et beau en respectant l environnement Betty Santonnat Directrice du Développement COSMEBIO Le

Plus en détail

La production éco-durable : Le cas de Produits de Marque Liberté inc.

La production éco-durable : Le cas de Produits de Marque Liberté inc. La production éco-durable : Le cas de Produits de Marque Liberté inc. Par Martin Valiquette Directeur général de Produits de Marque Liberté Laiterie Liberté Usine de production Siège social et centre de

Plus en détail

Gestion des déchets par des entreprises de travaux

Gestion des déchets par des entreprises de travaux Gestion des déchets par des entreprises de travaux SOGEA REUNION et SBTPC Entreprises du BTP implantée depuis 1956 (SOGEA REUNION) et 1964 (SBTPC) sur l île de la Réunion Filiales du groupe VINCI CONSTRUCTION

Plus en détail

Formation Reconversion

Formation Reconversion Formation Reconversion Créer un Food truck Théorie et pratique Programme de formation collective Objectifs de la formation Objectifs pédagogiques La formation reconversion «créer un food truck, théorie

Plus en détail

Gestion de production et management de l instrumentation des blocs opératoires Perspectives croisées

Gestion de production et management de l instrumentation des blocs opératoires Perspectives croisées Gestion de production et management de l instrumentation des blocs opératoires Perspectives croisées Hervé Ney 8èmes JNSS Bienne 2012 W. Edwards Deming Qualité: la révolution du management L expérience,

Plus en détail

SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE

SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE Objectif général L objectif général de ce programme de développement est d atteindre une production de qualité, de 1000 tonnes de café marchand,

Plus en détail

LA RESTAURATION DANS SES DIMENSIONS TECHNIQUE, SOCIETALE ET ECONOMIQUE

LA RESTAURATION DANS SES DIMENSIONS TECHNIQUE, SOCIETALE ET ECONOMIQUE LA RESTAURATION DANS SES DIMENSIONS TECHNIQUE, SOCIETALE ET ECONOMIQUE SA DIMENSION ECOLOGIQUE Les bénéfices de la construction d une UCPA HQE pour la restauration Intervenant : Pierre LEFEBVRE Ingénieur

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Vire, 20 ème ville de France, première en Basse Normandie récompensée pour ses efforts et ses résultats dans le domaine de l Environnement La ville de Vire a été labellisée Cit'Ergie

Plus en détail

METHODOLOGIE ET OUTILS

METHODOLOGIE ET OUTILS METHODOLOGIE ET OUTILS OUTIL POUR ORGANISER UNE FORMATION EN CHANTIER CHANTIE ECOLE Contexte Les formations courtes (2 à 5 jours) sont adaptées à un public en emploi. Elles conviennent aux indépendants

Plus en détail

Projet BeLeaf Volunteer to make a change in your life. #COY11BeLeaf. Guide des engagements des COYers

Projet BeLeaf Volunteer to make a change in your life. #COY11BeLeaf. Guide des engagements des COYers Guide des engagements des COYers Projet BeLeaf Volunteer to make a change in your life BeLeaf, c est pas moins de 400 engagements individuels pour réduire notre impacts sur l environnement. Les idées étaient

Plus en détail

Concept imaginé en 1990, ELISE est devenue une Entreprise Solidaire en 1997.

Concept imaginé en 1990, ELISE est devenue une Entreprise Solidaire en 1997. Concept imaginé en 1990, ELISE est devenue une Entreprise Solidaire en 1997. ELISE accompagne depuis lors les entreprises et établissementsdans la mise en place du tri sélectif des papiers et autres déchets

Plus en détail

des déchets la prévention en actions 2009-2012 Bonnes pratiques & 1ers résultats en poitou-charentes

des déchets la prévention en actions 2009-2012 Bonnes pratiques & 1ers résultats en poitou-charentes Les synthèses de l AREC programmes locaux de prévention Bonnes pratiques & 1ers résultats en poitou-charentes 29-212 la prévention des déchets en actions 5 2 29-212 / La prévention des déchets en actions

Plus en détail

Cafés*Terroir de Moselle Un réseau soutenu par les partenaires institutionnels mosellans

Cafés*Terroir de Moselle Un réseau soutenu par les partenaires institutionnels mosellans Cafés*Terroir de Moselle Un réseau soutenu par les partenaires institutionnels mosellans Le réseau Cafés*Terroir de Moselle est né en 2009, dans un contexte d engagement fort du département en faveur du

Plus en détail

Pour une gestion durable des Déchets Médicaux et Pharmaceutiques au CHU de Marrakech

Pour une gestion durable des Déchets Médicaux et Pharmaceutiques au CHU de Marrakech Pour une gestion durable des Déchets Médicaux et Pharmaceutiques au CHU de Marrakech Dr. M. S. BELKADI CHU Marrakech Table ronde sur la gestion durable des DMP, Rabat 21 Mai 2013 1 Plan Introduction Aspects

Plus en détail

Dossier de présentation

Dossier de présentation COLLOQUE AGRICULTURES FAMILIALES ET DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES LA-BAS ET ICI 27 novembre 2015 LEMPDES Dossier de présentation CERAPCOOP Centre de Ressources et d Appui pour la coopération internationale

Plus en détail

VILLE DE GENNEVILLIERS PROGRAMME LOCAL DE PREVENTION DES DECHETS 2011/2015 PLAN D ACTION

VILLE DE GENNEVILLIERS PROGRAMME LOCAL DE PREVENTION DES DECHETS 2011/2015 PLAN D ACTION VILLE DE GENNEVILLIERS PROGRAMME LOCAL DE PREVENTION DES DECHETS 2011/2015 PLAN D ACTION DIRECTION DE L ENVIRONNEMENT GENNEVILLIERS PROPRETE 1 THEME 1 : SENSIBILISATION DES PUBLICS A LA PREVENTION Opération

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET PRÉFET DE LA RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR DIRECCTE PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR POLE ENTREPRISES, EMPLOI ET ECONOMIE SERVICE DES ENTREPRISES DEPARTEMENT REDRESSEMENT ECONOMIQUE Marseille, le 19 avril

Plus en détail

Les Jardiniers de la Plume. Association loi 1901 46 rue de la Plume Abbeville (80)

Les Jardiniers de la Plume. Association loi 1901 46 rue de la Plume Abbeville (80) Les Jardiniers de la Plume Association loi 1901 46 rue de la Plume Abbeville (80) Sommaire Présentation des Jardiniers de la Plume Histoire de l association o Création de l association en 2010 dans le

Plus en détail

L économie du champignon en Corrèze : Réalités et perspectives

L économie du champignon en Corrèze : Réalités et perspectives Plan L économie du champignon en Corrèze : Réalités et perspectives Avant propos Introduction Chapitre I - Des réalités multiformes. A - Les types de production. 1 ) Production naturelle : Les champignons

Plus en détail

La formation et la communication au service de la rénovation énergétique en copropriété

La formation et la communication au service de la rénovation énergétique en copropriété La formation et la communication au service de la rénovation énergétique en copropriété Société d Economie Mixte Energies POSIT IF : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique

Plus en détail

Les économies d énergie dans la Plasturgie

Les économies d énergie dans la Plasturgie Les économies d énergie dans la Plasturgie Bonnes pratiques et retour d expériences 10 décembre 2010 Sommaire Contexte : pourquoi réaliser des économies d énergies Historique des actions fédérales Ratios

Plus en détail

Un dispositif éducatif sur le compostage

Un dispositif éducatif sur le compostage Un dispositif éducatif sur le compostage et la transformation de la matière KIT PEDAGOGIQUE SUR LE COMPOSTAGE Pour mettre en situation de comprendre que «la matière se présente sous une multitude de formes

Plus en détail

Centre de formation, de recherche et de développement des biomédicaments et des bioactifs cosmétiques

Centre de formation, de recherche et de développement des biomédicaments et des bioactifs cosmétiques Dossier de presse Dossier de Presse Bio3 Institute Centre de formation, de recherche et de développement des biomédicaments et des bioactifs cosmétiques Avec le soutien du Programme d Investissements d

Plus en détail

EXPANSION 2020 SYNTHÈSE PRESSE. Les assises du décolletage première édition 4 février 2011

EXPANSION 2020 SYNTHÈSE PRESSE. Les assises du décolletage première édition 4 février 2011 EXPANSION 2020 SYNTHÈSE PRESSE Les assises du décolletage première édition 4 février 2011 Une ambition à 10 ans Le décolletage est l industrie d usinage de pièces de haute précision. Celles-ci sont des

Plus en détail

Coordonnées du stagiaire : Nom Diplôme préparé Coordonnées du professeur référent : Nom Lycée. Tél.

Coordonnées du stagiaire : Nom Diplôme préparé Coordonnées du professeur référent : Nom Lycée. Tél. Coordonnées du stagiaire : Diplôme préparé Coordonnées du professeur référent : Lycée Dates de stage Coordonnées du tuteur entreprise : Entreprise CHARTE REGIONALE D ACCUEIL Une procédure d organisation

Plus en détail

SIMPLEMENT RESPONSABLE

SIMPLEMENT RESPONSABLE SIMPLEMENT RESPONSABLE POLITIQUE DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DE L ENTREPRISE S Sommaire Préambule 1 Estime portée aux collaborateurs 2 Gestion responsable de la chaîne d approvisionnement 3 Préservation

Plus en détail

2013-2015. Table de concertation Lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale Domaine-du-Roy 2013-2015. Plan d action local

2013-2015. Table de concertation Lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale Domaine-du-Roy 2013-2015. Plan d action local Table de concertation Lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale Domaine-du-Roy 2013-2015 2013-2015 Mandat : Avec la concertation des acteurs du territoire et des actions novatrices, répondre aux

Plus en détail

De la cantine scolaire à la restauration collective. Stéphane VEYRAT 14 novembre 2015

De la cantine scolaire à la restauration collective. Stéphane VEYRAT 14 novembre 2015 De la cantine scolaire à la restauration collective Stéphane VEYRAT 14 novembre 2015 Présentation personnelle Stéphane Veyrat, formation en agriculture et parcours en tant qu animateur puis directeur d

Plus en détail

AGENCE DE L ENERGIE DES LYCEENS

AGENCE DE L ENERGIE DES LYCEENS AGENCE DE L ENERGIE DES LYCEENS Créer un bureau d études au sein du lycée pour la maîtrise des énergies, de l eau et la qualité environnementale du bâtiment Appel à candidature 2015 Ouvert aux classes

Plus en détail

J explore LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

J explore LE DÉVELOPPEMENT DURABLE J explore LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Cette année, le projet «LES EXPLORATEURS» nous fera découvrir le DÉVELOPPEMENT DURABLE (D.D.) Pourquoi parler de D.D.? Parce que ça touche TOUT LE MONDE; Parce que ça

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION 2015-2016 PARCOURS METIERS - FICHE DE PRESENTATION

PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION 2015-2016 PARCOURS METIERS - FICHE DE PRESENTATION PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION 2015-2016 PARCOURS METIERS - FICHE DE PRESENTATION Intitulé du Parcours métiers SE FORMER AUX METIERS DE L'AIDE A DOMICILE n de l offre de formation 2015 4969 0948 Nom de

Plus en détail

LE LIVRET. des enseignants 2015-2016. La réduction et le tri des déchets à destination des scolaires

LE LIVRET. des enseignants 2015-2016. La réduction et le tri des déchets à destination des scolaires LE LIVRET des enseignants 2015-2016 La réduction et le tri des déchets à destination des scolaires 2 Mesdames et Messieurs les Directeurs, Directrices et professeurs des écoles, Les ambassadeurs du tri

Plus en détail

Namur / Liège / Libramont

Namur / Liège / Libramont Namur / Liège / Libramont José THOMAS Direc3on des PME > Service Public de Wallonie Les aides économiques en faveur des P.M.E. DIRECTION GENERALE DE L ECONOMIE, DE L EMPLOI ET DE LA RECHERCHE (D.G.O. 6)

Plus en détail

OFFRE DE L ASSOCIATION ECOCENE DANS LE CADRE DE L ANIMATION DES TEMPS PERISCOLAIRES 2014-2015

OFFRE DE L ASSOCIATION ECOCENE DANS LE CADRE DE L ANIMATION DES TEMPS PERISCOLAIRES 2014-2015 OFFRE DE L ASSOCIATION ECOCENE DANS LE CADRE DE L ANIMATION DES TEMPS PERISCOLAIRES 2014-2015 ECOCENE, association loi 1901 Maison Leroy, 6 place JB Bareille, 64000 PAU 05.59.32.12.36 info@ecocene.fr www.ecocene.fr

Plus en détail

Les explications théoriques ne sont pas encadrées. Les exemples sont sous cette forme.

Les explications théoriques ne sont pas encadrées. Les exemples sont sous cette forme. Comment faire un bilan matière sur une plateforme de compostage? V 2.0 mai 2013 Ce protocole de bilan matière s adresse aux opérateurs locaux de compostage dans le cadre d Africompost. Ce protocole simple

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE.

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE. COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE Octobre 2003 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE

Plus en détail

Approvisionnement local de la restauration collective

Approvisionnement local de la restauration collective Approvisionnement local de la restauration collective Le 4 avril 2015 Quimper Bernadette LOISEL Approvisionnement local de la restauration collective Quelques chiffres clés Rappel du contexte réglementaire

Plus en détail

Rencontre inter fonctions publiques

Rencontre inter fonctions publiques La restauration collective quels enjeux Rencontre inter fonctions publiques Février 2013- Jacqueline Maréchal Programme de la rencontre La restauration collective définition Son objectif social Sa participation

Plus en détail