DIAGNOSTIC DU DEVELOPPEMENT DURABLE DE LA COMMUNE DE POUSSAN (34)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DIAGNOSTIC DU DEVELOPPEMENT DURABLE DE LA COMMUNE DE POUSSAN (34)"

Transcription

1 Amanda Valencia M2 BGAE Spécialité Ingénierie en Ecologie et gestion de la Biodiversité Année DIAGNOSTIC DU DEVELOPPEMENT DURABLE DE LA COMMUNE DE POUSSAN (34) Logo de l Agenda 21 de Poussan RAPPORT DE STAGE Mars _Août 2009 Directeur du stage : Monsieur le maire de Poussan, Jacques Adgé Responsable de Formation : Olivier Thaler

2 2

3 SOMMAIRE I. INTRODUCTION LE DEVELOPPEMENT DURABLE AILLEURS ET EN FRANCE LA MISE EN PLACE D UN CADRE DE REFERENCE CONTEXTE Commune de Poussan La naissance de l agenda 21 à Poussan PROBLEMATIQUE DE L ETUDE REALISATION D UN DIAGNOSTIC PARTAGE II. METHODE ET MOYENS ORGANISATION ET MOYENS MIS EN ŒUVRE Les instances de travail LA METHODE Les éléments de base utilisés pour dresser l état du territoire Les questionnaires MODALITES DE COMMUNICATION ET SENSIBILISATION III RESULTATS PARTICIPATION ATOUTS ET FAIBLESSES Les élus et le maire Les évolutions de Poussan depuis les 10 dernières années Les associations L attractivité de Poussan LES PRIORITES DE L AGENDA Les trois questions de l environnement qui préoccupent le plus Les priorités de l Agenda LA COMMUNICATION : LA MAUVAISE ELEVE ECO-CITOYENNETE CONDITIONS DE TRAVAIL POUR LES EMPLOYES DE LA MAIRIE LA RECHERCHE DOCUMENTAIRE IV DISCUSSION DE RESULTATS LIMITES ET AVANTAGES DE LA METHODE Limites des enquêtes LA PERCEPTION DE L AGENDA V CONCLUSIONS BIBLIOGRAPHIE WEBOGRAPHIE ANNEXE 1. QUESTIONNAIRE GUIDE DU DEVELOPPEMENT DURABLE ANNEXE 2 RESULTATS ENQUETES ELUS ANNEXE 3 RESULTATS DES ENQUETES ASSOCIATIONS ANNEXE 4 RESULTATS ENQUETES AGENTS DE LA MAIRIE ANNEXE 5. AUTRES ACTIVITES

4 Figure 1. Les fondements du développement durable Source: Ministère de l aménagement du territoire et de l environnement, décembre

5 I. INTRODUCTION En 1972, la conférence des Nations Unies sur l Environnement à Stockholm, prônait un mode de développement qui intègre les contraintes environnementales ; dix ans plus tard naissait un concept qui a révolutionné la manière de concevoir le développement : le Développement Durable. Madame Gro Harlem Brundtland présidente de la Commission mondiale sur l environnement et le développement, l a défini dans son rapport «Our Common Future» comme : «un mode de développement qui répond aux besoins des générations actuelles sans priver les générations futures de la possibilité de satisfaire leurs propres besoins». Mais c est la Sommet de la terre de Rio en 1992 qui consacre pleinement le terme de développement durable. 173 états signent un programme d actions pour le XXI ème siècle : l Agenda 21 qui engage la recherche d un meilleur équilibre entre développement économique, justice sociale et préservation de l environnement. Le développement durable repose sur 6 principes : Le principe de solidarité dans le temps et dans l espace : prendre en considération la survie des générations futures et donc préserver les ressources naturelles et notre environnement ainsi que les modes de développement aussi bien à l échelle Nord-Sud et Est-Ouest qu à l échelle d un pays, d une région ou même d une ville (Coméliau et al., 2002). Une approche globale et transversale : le développement durable renvoie à une approche globale au sens systémique. Cela revient à prendre en compte toutes les relations existantes entre les systèmes ou entre les éléments d'un système. Cela implique donc une réelle transversalité des trois dimensions du Développement Durable. (Coméliau et al., 2002). Le principe de participation : Le développement durable est indissociable du développement d'une démocratie locale participative et d'une approche citoyenne. Il s'agit donc d'associer les citoyens aux projets à travers l'information, la consultation et la concertation (qui consiste à engager le débat, à tenter de trouver une position commune); puis en privilégiant une approche ascendante, dite «bottom-up», afin de permettre de leur donner une dimension concrète et d'assurer leur réussite. 5

6 Figure 2. Essai de typologie des approches du développement durable Boutaud Aurélien, le développement durable: penser le changement au changer le pansement? 6

7 Le principe de précaution : la prudence s'impose dans les décisions lorsque les conséquences d'une action ne peuvent être facilement anticipées du fait de l'incertitude scientifique qui les entoure. (Coméliau et al., 2002). Le principe de responsabilité : il dessine en fait une éthique de la responsabilité vis-à-vis de la part de l'humanité qui n'a pas accès à des conditions de vie et de culture décentes et vis-àvis des générations futures. La responsabilité est globale, universelle et intemporelle mais également individuelle et locale. (Coméliau et al., 2002). Le principe de Gouvernance, combinaison de démocratie élective, de participation des citoyens et d approches rationnelles de la décision, sur la base de l information, de la transparence, et de la lisibilité de l action publique, en appliquant toujours les principes de transversalité, subsidiarité et d évaluation permanente. Pour faire un état des lieux complet il faut signaler que la formulation retenue, (l équilibre entre les trois pôles du développement durable) fait l'objet de critiques de la part de certaines associations de protection de la nature et de consommateurs qui souhaitent en inverser les termes pour que le périmètre du développement économique et social soit «circonscrit et borné» par les exigences de défense de l'environnement. Le développement durable suppose une approche équilibrée, ne pouvant être assimilée à la croissance zéro prônée par le Club de Rome, ni à la décroissance soutenable défendue par les adeptes d'une rupture avec le système économique dominant 6. Voir figure Le développement durable ailleurs et en France Après la conférence de Rio, 6400 agendas 21 locaux ont été officiellement recensés par l association ICLEI au niveau mondial en 2001 (voir figure). Au niveau européen c est la "Campagne des villes européennes durables" à Aalborg, au Danemark, en 1994, qui sert de cadre de référence pour inciter les villes à développer des agendas 21 ; depuis lors 5000 agendas 21 locaux européens ont été comptés en début (Emelianoff, 2005). La France avec environ 400 Agendas 21 locaux s est engagée dans la voie du développement durable en le plaçant dans le préambule de la Constitution, texte fondateur de la cinquième République, en posant comme objectif de valeur constitutionnelle l'exigence de promotion de 7

8 Tableau 1. Cinq finalités et éléments de la démarche du cadre de référence 1. La lutte contre le changement climatique et la protection de l'atmosphère ; 2. La préservation de la biodiversité et la protection des milieux et des ressources ; 3. L épanouissement de tous les êtres humains ; 4. La cohésion sociale et la solidarité entre territoires et entre générations ; 5. Une dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables. Cinq éléments déterminants concernant la démarche à conduire pour de tels projets : 1. Stratégie d amélioration continue 2. Participation ; 3. Organisation du pilotage ; 4. Transversalité des approches ; 5. Evaluation partagée. Figure 3. Logo agenda 21 local. Cadre de Référence. Figure 4. Commune de Poussan (source CCNBT) 8

9 ce mode de développement par les politiques publiques (adoption en 2003 de la Stratégie nationale de développement durable). Le pays a fixé un objectif de 500 Agendas 21 à la fin de cette année, mais sa situation est particulière : D une part, le processus des agendas 21 réalisés a été peu participatif (à de rares exceptions comme Lyon) à cause d un manque de sensibilisation du public, qui a une faible culture de la démocratie participative ; en conséquence les collectivités ont choisi d élaborer leur agenda 21 en interne, au sein de la municipalité (administration et élus) avant de sensibiliser le public par des expositions, conférences, brochures, etc. D autre part, l agenda 21 a été rattaché au service de l environnement, ce qui a affaibli sa légitimité, et l a réduit à un simple programme d action environnementale. Enfin, la façon d aborder l agenda 21 en France a été davantage basée sur des critères qualitatifs, culturels et sociaux (qualité de vie, patrimoine, renouvellement urbain) que quantitatifs (calcul d émissions de CO2, bilan énergétique, HQE). Ainsi, la discussion sur la ville a été moins consensuelle. 1.3 La Mise en place d un cadre de Référence Pour faciliter la mise en place des Agendas 21 locaux, le ministère en charge de l Ecologie, le développement durable et l Aménagement du Territoire (MEDDAT) a élaboré un cadre de référence pour les projets territoriaux de développement durable ; l'agenda 21 local en tant que processus doit donc respecter certaines modalités pour être reconnu par le MEDDAT. Il valorise les expériences pionnières menées en matière de développement durable par les collectivités territoriales à travers la reconnaissance de leur Agenda 21 ; ce gage de qualité est obtenu pour trois ans. Voir tableau 1 et figure Contexte 1.4.1Commune de Poussan. Poussan, localisé dans le département de l Hérault entre les agglomérations de Sète et Montpellier, compte environ 6000 habitants dans un territoire de 3000 hectares. La moitié ouest du territoire est occupée par les garrigues qui forment les montagnes de la Moure et la plaine viticole, la moitié étant essentiellement une plaine agricole. Au sud, le territoire communal confronte les espaces humides du bassin de Thau et de la Vène, Voir figure 4. 9

10 10

11 Poussan appartient à la CCNBT la Communauté de Communes Nord du Bassin de Thau qui a été créée le 21 décembre Les autres communes membres sont : Bouzigues, Loupian, Mèze, Montbazin, et Villeveyrac. La caractéristique commune entre elles est la culture de la vigne et sa localisation au nord du Bassin de Thau La naissance de l agenda 21 à Poussan. L initiative de mettre en place un agenda 21 est née de la réflexion du Maire et de certains élus qui ont senti le besoin de construire un projet de territoire partagé durable, permettant de protéger et de bien gérer leurs richesses, mais aussi de faire face aux différentes contraintes comme l artificialisation des zones agricoles, l augmentation de la population, le risque de devenir un village dortoir, etc. La commune s est donc demandé comment intégrer le développement durable à Poussan ; pour répondre à cette problématique, le conseil municipal, en février 2008, a décidé de s engager dans une démarche Agenda 21 local et d intégrer la dynamique du territoire de la CCNBT qui compte déjà avec un Agenda 21 labellisé par le MEDET, à Villeveyrac. 1.5 Problématique de l étude Suite à l engagement de la commune concernant la phase de diagnostic, les questions à développer pendant ce stage ont été : Quelle est la situation actuelle à Poussan? Quelles sont les forces et faiblesses de la commune? Quelle référence méthodologique suivre afin d intégrer la population, les acteurs, les institutions, les agents et les décideurs politiques de la commune? Actuellement, la mairie ne compte pas beaucoup d études sur son territoire et certaines données ne sont pas très pertinentes à cause de leur ancienneté. Seuls deux projets inspirés par le développement durable sont en cours : une cycloroute est en train de se construire, et un Plan Local d Urbanisme est en révision - encore que cette révision risque de durer longtemps à cause des facteurs politiques, des différentes pressions sur le territoire et de l apparition de l Agenda 21. D ailleurs, l Agenda 21 arrive à la commune comme un processus novateur en matière de participation et d intégration des acteurs. 1.6 Réalisation d un diagnostic partagé. Le diagnostic est un préalable indispensable à toute mise en place d un Agenda 21 car il n y a pas de retour en arrière possible. La création du diagnostic partagé au sein de la commune s est articulée autour de trois étapes principales réalisées en parallèle pendant les 5 mois de stage: 11

12 12

13 D une part la réalisation de l état des lieux, la réalisation et l analyse d enquêtes et d entretiens et la préparation et l analyse de données. D autre part la mobilisation des acteurs. Toutes ces informations seront analysées en termes d atouts, de faiblesses, d opportunités et de menaces du territoire aujourd hui et demain pour que se dégagent les grandes orientations que les acteurs souhaitent donner au projet. Ensuite, dans un futur pour construire l Agenda de Poussan, différentes étapes devront être franchies : présentation du diagnostic à la population pour qu elle en discute et identifie les thématiques importantes à traiter dans les ateliers de concertation ; réalisation de ces ateliers : leurs résultats seront donc la définition des enjeux et des propositions d action ; hiérarchisation de leurs priorités ; définition des actions de l Agenda 21, le Maire, les élus et d autres représentants de l état estimeront la faisabilité technique des actions, détermineront les moyens et les programmeront à court/moyen terme. II. METHODE ET MOYENS 2.1 Organisation et moyens mis en œuvre Les instances de travail. Le porteur du projet Agenda 21 à Poussan est l élu de l «Environnement et Cadre de vie» Pierre Mariez ; le poste de chargé de mission est lié à la Direction Général des Services. Il n existe pas de service «environnement» à la mairie. Au tout début du démarrage de l Agenda 21 les élus ont été invités à composer une cellule de travail Agenda 21, qui se réunit une heure une fois toutes les semaines. La cellule compte 10 élus (deux de l opposition) qui assurent le suivi de la démarche et valident les choix méthodologiques. Le projet est mené par la stagiaire chargée de mission qui travaille en équipe avec la cellule de travail et rend un rapport hebdomadaire d activités par mail à tous les élus, la directrice général de services de la mairie et le maire. Un groupe de travail de chargés de mission d Agendas 21 a été créé ; dans ce groupe les villages de Villeveyrac, Bouzigues et Poussan font des échanges méthodologiques, partagent leurs expériences et s informent sur les avancées des projets respectifs de chacun. Les réunions se font une fois chaque trois semaines. 13

14 14

15 Tableau 2. Critères de la grille RST 02 15

16 2.1.2 Les moyens mis en œuvre. La Mairie de Poussan a fourni un bureau équipé d un ordinateur, une connexion à internet, des fournitures de bureaux, l ensemble de sa base de documentation et d équipes. Dans un premier temps la phase de diagnostic n a pas disposé de ressources économiques autre que la gratification de la stagiaire, et les actions de communications ont été intégrées à un budget déjà existant. Pendant le stage des demandes de subventions ont été faites et le village a reçu du CCNBT mi- mai et attend la réponse du Conseil Général et de la DIREN pour une subvention supplémentaire. 2.2 La méthode Le diagnostic s appuie d une part sur un «état du territoire» croisant les notions de gouvernance, patrimoines, d activités et de population, d autre part sur l analyse de cet état à partir d une grille de questionnement «développement durable» RST2, et enfin sur les caractéristiques du Cadre de référence pour les projet territoriaux de développement durable et Agendas 21 locaux. La grille RST deuxième version (RST2) est un outil de questionnement et d analyse de critères du développement durable pour l évaluation de projets, produit par le Réseau Scientifique et Technique (RST). Elle s appuie sur les 27 principes de la déclaration de Rio sur l environnement et le développement et les 4 piliers ou dimensions du développement durable. Même si la grille est construite pour apprécier des projets en fonction des critères de développement durable, son caractère généraliste permet d utiliser ses 29 critères comme base pour la construction d une série de questionnements guides ; cela pour mettre en évidence les problèmes du village et leurs causes et proposer des solutions adaptées. Voir tableau 2 Les caractéristiques du Cadre de référence pour les projets territoriaux de développement durable et Agendas 21 locaux ont été également prises en compte pour la construction du questionnaire guide: solidarité et coopération, santé, sécurité, accès à la connaissance, emploi, culture, préservation de la biodiversité et gestion des ressources, gestion responsable et services au public, sports et loisirs, habitat, logement, et urbanisme, développement économique, déplacements, transports et infrastructures, agriculture et forêt, énergie. 16

17 Tableau. 3 Documents consultés Plan Local d Urbanisme Le PDDA du Schéma de cohérence territorial du bassin de Thau Le diagnostic : construction urbaine du territoire de Thau Compte rendu : ateliers ressources en eau et alimentation en eau potable Présentation des sites Nature 2000 Thau Diagnostic Agenda 21 Hérault résumé Eléments pour un diagnostic prospectif du Languedoc Roussillon Diagnostic du SCOT : Atelier «trafic et déplacements urbains et interurbains» Diagnostic : Schéma d Aménagement et de gestion des Eaux Bassin versant de l Etang de Thau Comptes rendus : L économie du territoire et intégration et synthèses des éléments du diagnostic - SCOT de Thau Le patrimoine architectural et archéologique du SCOT de Thau Les études techniques existantes : Projet éolien Montagne de la Moure Communes de Montbazin, Poussan et Villveyrac. D autres études (schéma d assainissement, schéma de collecte des déchets, étude de développement de l habitat, audit de services etc.) Figura 5. La méthode de résolution de problème QQOQCP Quoi? Quel type d enquête? Pour Qui? Quel est le commanditaire? ENQUÊTE Où? Lieu où se déroulera l enquête? Quand? À quel moment se fera-t-elle? Comment? Comment sera-t-elle administrée? Pourquoi? Quels sont les objectifs du commanditaire? 17

18 En aucune manière cette liste de questions n est exhaustive, elle peut être nourrie par d autres questions. Cependant elle a été faite en gardant à l esprit qu un Agenda 21 efficace doit être ciblé et concentré sur les domaines prioritaires et les caractéristiques du village qui sont avant tout sa taille et sa population. La guide de questions de développement durable est présentée dans l annexe Les éléments de base utilisés pour dresser l état du territoire. Il s agit essentiellement, sur la base de la guide de questions de développement durable de confronter les trois plans d information que sont : La recherche documentaire : documents, schémas, études et rapports produits par l institution et ses partenaires, données statistiques ; les travaux d enquête et d entretiens et les services de la mairie. Ces trois plans d information distincts visent à éclairer la ville de trois façons différentes. Des documents à caractère environnemental et socio-économique existants ont été consultés comme le montre le tableau 3 Deux types d information constituent la description d un territoire : Des informations à caractères "objectifs". Ce sont l ensemble des données à caractère quantitatif (données chiffrées, études formelles, informations cartographiques, etc.) qui rendent compte de la situation de la cité, par exemple les travaux relatifs aux indicateurs de développement durable. Des informations à caractères "subjectifs". Ce sont l ensemble des perceptions et des représentations de chaque acteur du territoire. Il s agit de les connaître. Il faut donc faire en sorte qu elles s expriment. Elles contiennent une part d information précieuse : la façon dont la ville est connue, ressentie Les questionnaires La méthode de résolution de problème QQOQCP a été utilisée pour la construction des enquêtes, (voir figure 5 ), afin d obéir à une démarche cohérente et logique. Une recherche d enquêtes sur le développement durable a été faite afin de connaître comment d autres collectivités avaient abordé le sujet. 18

19 Tableau 4. Groupe d acteurs. 1. Le maire et les élus 2. Les agents de la Mairie En interne 3. Les associations et la population En externe Tableau 5. Critères évalués Elus Asso Population Agents Entrep. Les atouts et les faiblesses (env-socéco) x x x x Priorités de l Agenda 21 x x x x Personnes ressources x Attractivité du territoire x x Information, communication x x x x Participation x x x x x Eco- citoyenneté x x x x Conditions de travail x Développement économique x Gestion environnementale x Engagements avec le développement x durable Idées d action x x Information générale x x x Tableau 6. Niveau de performance et importance des atouts et faiblesses (+ ou ) de 0 à 0.49 Peu important (+ ou ) de 0.5 à 0.99 Moyennement important (+ ou ) de 1 à 1.49 Important (+ ou ) de 1.5 à 2 Très important 19

20 L objectif des questionnaires était : «rechercher de l information pour décider» ; ils ont donc été construits selon l acteur ciblé (voir tableau 4), avec des questions à réponses ouvertes, fermées, uniques, multiples et ordonnées ; tous les acteurs ont été interrogés (enquête exhaustive par questionnaire). Les questionnaires pour la population, les associations et les agents de la mairie ont été créés et mis en forme sous Microsoft Word En revanche, les enquêtes élaborées pour les élus et le maire de Poussan ont été faites comme une grille sous Microsoft Excel 2000 avec 5 critères d évaluation. Les critères de chaque questionnaire sont présentés dans le tableau 5. La grille «atout et faiblesses» qui compose l enquête pour les dirigeants de la commune cherche à construire le profil atouts et faiblesses du village et le bilan global de la commune en termes de développement durable. A partir de la question : Comment jugez-vous aujourd hui sur la commune? 99 questions sont abordées, classées en sub-aspects concernant l environnement, le social et l économie afin d être évaluées subjectivement par les Elus et le Maire. Le profil est représenté par bâtons horizontaux qui indiquent en face de chaque sub-aspect si sa moyenne est négative : une faiblesse ; au contraire si la moyenne est positive : un atout. La fourchette varie entre -2 (très problématique: très insuffisant / très mauvais), -1 (problématique: insuffisant/ mauvais), 0 (Je ne sais pas), +1 (à consolider / moyenne) et +2 (satisfaisant / bon) Les atouts et faiblesses sont hiérarchisés selon leur niveau de performance et importance comme le montre le tableau 6. Ainsi, un atout avec un moyenne : 0.7, il sera classifié comme un atout moyennement important. Le bilan global de la commune, la moyenne global, est représenté par un feu comme le montre la figure 6: Protocole des enquêtes Les enquêtes ont été distribuées par internet et par envoi postal ; pour collecter les réponses les acteurs ont été invités à déposer leurs enquêtes à la mairie ou à les envoyer par . Une gestion personnalisée a été faite : des appels téléphoniques, des et des visites ont été réalisés pour certains groupes afin de savoir si l enquête avait été reçue, éclaircir les doutes et avoir des rendez-vous pour rencontrer les acteurs et les interroger. 20

21 Figure 6. Bilan du développement durable Rouge : moyenne négative ; la commune ne concilie pas la protection et la mise en valeur de l environnement, le développement économique et le progrès social. Il n y a pas une intégration de tous ou certains principes du développement durable : solidarité, participation, gouvernance, responsabilité, précaution et transversalité. Jaune : moyenne du profil positive ou nulle ; parmi les moyennes des trois dimensions du développement durable, deux sont positives et une est négative. Il y a un développement de chaque dimension mais sans prendre en compte les impacts (positifs et négatifs) sur les autres «développements dichotomiques», donc pas de développement durable. Vert : moyenne du profil positive ou nulle. Les moyennes des trois dimensions du développement durable sont positives. Intrinsèquement, il y a un développement qui intègre plus ou moins les trois pôles. Il reste donc à définir encore ce qui peut être amélioré. Photo 1. Dessin du Logo de l Agenda 21 de Poussan. Emma Cassin gagnante du concours. 21

22 L analyse des données (statistique descriptive) Les logiciels pour analyser les données ont été : Microsoft Excel 2000 (questionnaires des élus, grille «atouts et faiblesses») et Sphinx 2000 (les autres questionnaires). Mobilisation des acteurs : sensibilisation, formation et communication La mobilisation des acteurs a comme but de les faire agir, leur donner envie de participer à la démarche. Le cycle de mobilisation comprenait 3 types d action : Savoir être : Les actions de communication et sensibilisation visent à faire prendre conscience, donner un sens face aux enjeux du développement durable. Savoir - faire : Les actions de formation ont comme objectif l acquisitions de compétences et comportements nouveaux. Les actions qui permettront de changer les comportements. 2.3 Modalités de communication et sensibilisation En interne, des réunions par groupe d acteur : les agents de la mairie d une part, les élus et le maire d autre part afin de présenter l Agenda 21 de Poussan et ses implications pour eux. Des discussions informelles et formelles avec les élus et les agents ont été organisées. Une formation pour les agents est envisagée au début 2010 sur la question : en quoi la prise en compte du développement durable va-t-elle modifier l'exercice de mon métier? Les résultats attendus sont : renforcer le diagnostic, formuler des propositions pour intégrer le développement durable à la mairie et dresser une charte de l Eco-agent. En externe, le lancement de l Agenda 21 a été fait avec la participation de la population, des associations, du Conseil Général et de la chargée de mission de l Agenda 21 de Villeveyrac. Le but était d expliquer la démarche, de sensibiliser aux enjeux du développement durable à travers un film et de montrer comment la population pouvait y participer. La population a été convoquée pour construire le logo de l Agenda 21 de Poussan ; «un appel à l imagination» a été lancé et des adultes et des enfants y ont participé. Des ateliers de sensibilisation et d information sur le développement durable et l Agenda 21 avec les enfants dans les écoles ont été réalisés. Voir photo 1. Les outils de communication : un blog Agenda 21 : et un mini-dossier (2 pages) sur l Agenda 21 de Poussan dans le Bulletin Municipal. Bientôt, 22

23 23

24 il y aura à la mairie un stand permanent d information sur l Agenda 21 et le développement durable. Un Plan de communication et de sensibilisation vient d être élaboré, il a été approuvé par la cellule de travail Agenda 21 et son application dépend de la subvention de la DIREN. III RESULTATS L analyse des résultats issus des enquêtes concernant les élus et le Maire, les associations et les agents de la mairie va permettre d identifier leur vision du territoire, les atouts et les faiblesses de la commune et les priorités de l Agenda 21 afin d être intégrés dans le diagnostic du développement durable de Poussan. Ce document en cours d élaboration incorporera également la synthèse de documents sur la commune et l analyse des réponses aux questionnaires pour la population et les entreprises. 3.1 Participation Concernant le nombre de questionnaires remplis, 41% ont été retournés par les élus et le Maire (12 retours sur 29 envoyés). Les associations sont un cas particulier du fait que la commune ne connaissant pas le nombre exact d associations sur le territoire, le travail a donc été réalisé à partir de la base de données fournie par la mairie (et non actualisée) qui compte 52 associations ; le retour obtenu dans ce cas a été de 30% (16 questionnaires remplis). Par rapport aux enquêtes des élus, les associations ont laissé sans réponse un plus grand nombre de questions. Chez les agents de la mairie le retour a été moindre : 15 %, 7 réponses sur 72 questionnaires envoyés. Le peu de retour a pu être causé par la peur que l anonymat du questionnaire ne soit pas respecté et par le fait que suite à un malentendu les enquêtes ont été envoyées pendant la période des vacances. Les agents n ont pas répondu aux questions : homme ou femme, âge, service où l agent est attaché et type de contrat afin de garder l anonymat, ce qui n a pas permis de classer les problématiques par service et faire une analyse croisée de données. 24

25 Tableau 7. Atouts et faiblesses de la commune Date : Comment jugez-vous aujourd'hui sur la commune: Moyen Faiblesses Atouts ENVIRONNEMENT 0,05 # # # # # # # # # # # # # # # # # L eau 0,2 # # # # # # # # # # # # # # # # # Le sol 0,4 # # # # # # # # # # # # # # # # # L air 0,3 # # # # # # # # # # # # # # # # # Déchets 0,6 # # # # # # # # # # # # # # # # # Biodiversité (Les espèces menacées et communes) 0,0 # # # # # # # # # # # # # # # # # Espace naturel 0,6 # # # # # # # # # # # # # # # # # Sensibilisation de la population -0,7 # # # # # # # # # # # # # # # # # La production d'énergies renouvelables -0,6 # # # # # # # # # # # # # # # # # Paysage urbaine (l'ensemble de maisons, bâtiments, arbres, panneaux, affiches, etc.) -0,3 # # # # # # # # # # # # # # # # # D'autres 0,0 # # # # # # # # # # # # # # # # # ÉCONOMIE -0,5 # # # # # # # # # # # # # # # # # Dépendance au niveau des ressources naturelles, des activités économiques et sociales -0,8 # # # # # # # # # # # # # # # # # Tourisme -0,1 # # # # # # # # # # # # # # # # # Industrie et entreprise -1,0 # # # # # # # # # # # # # # # # # Transports collectifs vers l extérieur -0,4 # # # # # # # # # # # # # # # # # Déplacements, circulation : voiture -0,2 # # # # # # # # # # # # # # # # # Déplacements, circulation: piéton -0,3 # # # # # # # # # # # # # # # # # Déplacements, circulation: vélo -1,0 # # # # # # # # # # # # # # # # # Patrimoine architectural et historique -0,1 # # # # # # # # # # # # # # # # # Produits locaux -1,2 # # # # # # # # # # # # # # # # # Produits Bio -1,3 # # # # # # # # # # # # # # # # # Ecoproduits (labellisés, certifiés, etc.) -1,1 # # # # # # # # # # # # # # # # # Les entreprises de l économie sociale et solidaire -1,0 # # # # # # # # # # # # # # # # # Le maintien de l activité commerciale 0,7 # # # # # # # # # # # # # # # # # Ecrivez les activités économiques qui sont représentatives ( jugez vous chacune) Perfectionnement professionnel ou qualification des employés -0,04 # # # # # # # # # # # # # # # # # -0,4 # # # # # # # # # # # # # # # # # D'autres 0,0 # # # # # # # # # # # # # # # # # SOCIAL 0,03 # # # # # # # # # # # # # # # # # Emploi -0,6 # # # # # # # # # # # # # # # # # Habitat et logements 0,0 # # # # # # # # # # # # # # # # # Offre de biens et services 0,5 # # # # # # # # # # # # # # # # # Santé 1,0 # # # # # # # # # # # # # # # # # Participation 0,3 # # # # # # # # # # # # # # # # # Sécurité -0,3 # # # # # # # # # # # # # # # # # Intégration dans la société -0,8 # # # # # # # # # # # # # # # # # Communication 0,5 # # # # # # # # # # # # # # # # # Rencontres intergénérationnels -0,3 # # # # # # # # # # # # # # # # # Coopération international -1,1 # # # # # # # # # # # # # # # # # Loisirs 0,6 # # # # # # # # # # # # # # # # # Loisir et Culture 0,6 # # # # # # # # # # # # # # # # # D'autres -0,1 # # # # # # # # # # # # # # # # # 25

AGENDA 21 VILLE D AURILLAC NOTE DE SYNTHESE

AGENDA 21 VILLE D AURILLAC NOTE DE SYNTHESE DIAGNOSTIC PREALABLE A LA DEMARCHE AGENDA 21 VILLE D AURILLAC NOTE DE SYNTHESE AVRIL 2007 LES BASES DE LA MISE EN PLACE DE L AGENDA 21 DE LA VILLE D AURILLAC : DEVELOPPEMENT DURABLE ET CONCERTATION POUR

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE. relative à l Education au Développement Durable 2009-2012

CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE. relative à l Education au Développement Durable 2009-2012 CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE relative à l Education au Développement Durable 2009-2012 novembre 2009 Les partenaires Rectorat de l Académie de la Guadeloupe Direction de l Agriculture et de la Forêt

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement

Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement COMPTE RENDU DE L ATELIER DE CONCERTATION: TRANSPORT ET DEPLACEMENTS 15 JUIN 2010 Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement Agenda 21 de la ville de Poussan Zammit Sarah, chargée de mission Tél.

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

Identifier les enjeux. de recul car un diagnostic sans enjeux serait un diagnostic sans conclusion!

Identifier les enjeux. de recul car un diagnostic sans enjeux serait un diagnostic sans conclusion! Liens vers d'autres fiches A quel moment de la démarche? Fiche 5 «Structurer le diagnostic» Fiche 6 «Inclure une dimension transversale» Fiche 9 «Mobiliser les acteurs» A la fin du diagnostic, en conclusion

Plus en détail

GUIDE ECO-EVENEMENT Petzl

GUIDE ECO-EVENEMENT Petzl GUIDE ECO-EVENEMENT Petzl facteurs de reussite DES ENJEUX... DES ACTIONS ACTIONS DE COMMUNICATION AUTO EVALUATION DD-GUID-005 indice 1 GUIDES POUR UNE COMMUNICATION RESPONSABLE Charte Petzl pour une communication

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux Préserver la biodiversité dans la commune La commune dispose-t-elle d'un inventaire du patrimoine écologique local? Quelle part de budget

Plus en détail

LISTE DES 11 CHANTIERS / 53 ATELIERS

LISTE DES 11 CHANTIERS / 53 ATELIERS LISTE DES 11 CHANTIERS / 53 ATELIERS Pour construire ensemble des propositions concrètes et pour faire avancer l EEDD. 11 chantiers Construits à partir des échanges avec les acteurs de l EEDD, des programmes

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS ATELIER N 1 «STRATÉGIE TERRITORIALE ET AMÉNAGEMENT» Animateur des ateliers thématiques

Plus en détail

Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE

Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE Directorate-General for Communication PUBLIC OPINION MONITORING UNIT Bruxelles, 28 avril 2014 Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE Couverture

Plus en détail

Développer sa commune

Développer sa commune N 18 juin 2008 Développer sa commune Les documents d urbanisme (1) quel document pour quel projet de territoire? Imaginer l avenir d un territoire communal ou intercommunal dans une vision durable de son

Plus en détail

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde Fiche prolongement 6 Du lien entre environnement et développement au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde 20% de la population mondiale consomme 87 % des ressources

Plus en détail

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS D 4 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Les spécificités urbanistiques du territoire vélizien soulignent l enjeu de l accessibilité de la ville aux personnes à mobilité

Plus en détail

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008 METAMORPHOSE un projet pour Lausanne Vevey / 20 mai 2008 Programme de législature: une continuité Quatre thématiques principales : 1 Les équipements sportifs à Lausanne 2 Les quartiers à haute valeur environnementale

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable Charte de la coopération décentralisée pour le développement durable Mise en œuvre des principes de l Agenda 21 dans les coopérations transfrontalières, européennes et internationales des collectivités

Plus en détail

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 1 Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 Partie 1 Le programme INTERREG V France-Suisse 2014-2020 2 3 Carte du territoire INTERREG France-Suisse 2014-2020 Gouvernance

Plus en détail

Vade-mecum pour la présentation d un projet de club

Vade-mecum pour la présentation d un projet de club Vade-mecum pour la présentation d un projet de club Ce document a pour objectif de donner quelques repères pour la présentation du projet de club : description, valorisation et priorisation des objectifs.

Plus en détail

MESURES D ACCOMPAGNEMENT

MESURES D ACCOMPAGNEMENT LIVRET VI MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT ET SUIVI DE L ANALYSE DE LA SITUATION 127 Sommaire I DES MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT page 126 HABITAT EQUIPEMENTS

Plus en détail

RENCONTRE PERFORMANCE ENERGETIQUE

RENCONTRE PERFORMANCE ENERGETIQUE RENCONTRE PERFORMANCE ENERGETIQUE Agir sur les comportements Nantes - le 1 L agenda CHU 21 Comment s est il construit? A partir d actions engagées avant 2008: PDE, intervention au conseil d administration

Plus en détail

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse Auribeau-sur-Siagne Grasse Mouans-Sartoux Pégomas La Roquette-sur-Siagne Préambule... Le besoin de retrouver ses racines, une alimentation plus sûre,

Plus en détail

Les communes et l Agglo ont mobilisé de mai à septembre les personnes susceptibles d apporter une contribution au débat.

Les communes et l Agglo ont mobilisé de mai à septembre les personnes susceptibles d apporter une contribution au débat. AGENDA 21-PLAN CLIMAT DU PAYS D AUBAGNE ET DE L ETOILE BILAN DE LA CONCERTATION DANS LES COMMUNES DU 24 SEPTEMBRE AU 1 ER OCTOBRE 2011 La Communauté d'agglomération du Pays d'aubagne et de l'etoile a décidé

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Département de la Loire-Atlantique (44) Commune de La Plaine sur Mer PLAN LOCAL D URBANISME Réunion publique de concertation 14 janvier 2013 Les étapes de l élaboration du PLU Prescription (DCM) 11/06/2009

Plus en détail

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014 LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE Réunion du 28 mars 2014 SOMMAIRE PARTIE 1 : Le Cadre de travail Pourquoi réaliser un Projet d Etablissement? Qu est-ce qu un Projet d Etablissement? Un

Plus en détail

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE 1 APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE Nous, signataires, acteurs culturels en Bretagne, individuels et associations, demandons aux élus et institutionnels de soutenir

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France. 22 & 23 novembre 2010, Paris

Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France. 22 & 23 novembre 2010, Paris Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France Coorganisées par la région Ile de France et l Agence de l eau Seine Normandie Journées des animateurs territoriaux d Ile de France Les CONTRATS avec

Plus en détail

D Ismaël RAMI à Henri- Francis DUFOUR Marie-Christine BINOUX-REMY Christine LEBOCQ-CESTAN Khalil HENNI Amélie PASCAL

D Ismaël RAMI à Henri- Francis DUFOUR Marie-Christine BINOUX-REMY Christine LEBOCQ-CESTAN Khalil HENNI Amélie PASCAL D Ismaël RAMI à Henri- Francis DUFOUR Marie-Christine BINOUX-REMY Christine LEBOCQ-CESTAN Khalil HENNI Amélie PASCAL Montbéliard, le 4 Mars 2011 Objet : Compte-rendu de la réunion en mairie de Vieux Charmont

Plus en détail

Projet de loi «Engagement national pour l environnement» Guide «simplifié» des principales mesures

Projet de loi «Engagement national pour l environnement» Guide «simplifié» des principales mesures Projet de loi «Engagement national pour l environnement» Guide «simplifié» des principales mesures Titre 1 : Bâtiments et urbanisme Chapitre 1 : amélioration de la performance énergétique des bâtiments

Plus en détail

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 COMMUNAUTE D AGGLOMERATION MARNE ET CHANTEREINE AGENDA 21 - DEVELOPPEMENT DURABLE PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Présentation et proposition d engagement Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 DE QUOI

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

Plan Climat Énergie Territorial

Plan Climat Énergie Territorial Plan Climat Énergie Territorial Présentation des actions 2012-2020 2 avril 2012 1 1 de 2011 à 2020, poursuivre la dynamique de co-construction Nov.2010-Mai 2011 Diagnostics Février-Mai 2011; publication

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale 2 GUIDE DE REDACTION D UN PLAN D AFFAIRE D UNE ENTREPRISE COLLECTIVE 1.1 À QUOI CORRESPOND UNE ENTREPRISE COLLECTIVE? Une entreprise d économie sociale est une entité

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture Plan d action de développement durable 2009-2015 Le développement durable, une question de culture Révisé en mars 2013 Note importante Le gouvernement du Québec a autorisé le 29 février 2013 par décret

Plus en détail

Un Territoire de Projets

Un Territoire de Projets Un Territoire de Projets La Vallée de la Drôme, une base préservée entre RHÔNE et ALPES, à la transition du VERCORS et de la PROVENCE, avec comme élément naturel fédérateur la rivière DRÔME. Une vallée

Plus en détail

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 SOMMAIRE Synthèse et Conclusion... 1 Introduction... 4 1. La description

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Réalisation 1. Réalisation 2. Réalisation 3. Réalisation 4. 3 formations internes. visites chez les locataires

Réalisation 1. Réalisation 2. Réalisation 3. Réalisation 4. 3 formations internes. visites chez les locataires L évaluation des actions Agenda 21 Mardi 22 mai 2012 Définition des indicateurs d évaluation «Indicateur de suivi» - «Indicateur de Réalisation» : vérifier si les actions sont réalisées, et dans quelle

Plus en détail

Le plan régional de développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale : mode d emploi

Le plan régional de développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale : mode d emploi Agence de développement et d urbanisme de Lille Métropole 29 mars 2012 Le plan régional de développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale : mode d emploi www.adt-ato.be Qui sommes-nous? Partager

Plus en détail

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012 Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques Rapport d étude Janvier 2012 Dans le cadre de sa stratégie d action sur les changements climatiques, le Regroupement national

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L ASSOCIATION DES MAIRES DE FRANCE ET RTE Entre L Association des Maires de France, sise 41 quai d Orsay, 75343 Paris cedex

Plus en détail

Guide méthodologique

Guide méthodologique Communauté d Agglomération de NIORT du GRAND NANCY PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS Plan de Déplacement Entreprise Guide méthodologique Septembre 2007 m u n i c i p a l i t é s e r v i c e 7 1, a v e n u e

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère

Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère Favoriser les déplacements alternatifs à la voiture Mettre en place un pédibus Sensibiliser les habitants sur la thématique

Plus en détail

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE SUR L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE SUR L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE SUR L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE 1055, 116 e Rue Ville Saint-Georges (Québec) G5Y 3G1 La présente politique a

Plus en détail

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF CHARTE BUDGET PARTICIPATIF PREAMBULE Depuis 2001, la Ville de Paris a associé les Parisiens de façon accrue à la politique municipale, en s appuyant notamment sur les conseils de quartier, les comptes

Plus en détail

Jeunesse Loisirs Sport - Social

Jeunesse Loisirs Sport - Social Jeunesse Loisirs Sport - Social Renforcer les dynamiques de professionnalisation et de structuration des filières de la jeunesse, des loisirs, du sport et du social sur les territoires ruraux de la Région

Plus en détail

Tout ce qui a été fait depuis le 10 décembre 2010, signature du programme d'actions «Oléron durable»

Tout ce qui a été fait depuis le 10 décembre 2010, signature du programme d'actions «Oléron durable» Tout ce qui a été fait depuis le 10 décembre 010, signature du programme d'actions «Oléron durable» Des actions de sensibilisation Des actions en interne L'avancée des actions Des attentes et des besoins

Plus en détail

Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE

Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE Nos valeurs Nos services Devenir partenaire Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE année 2015 2 SOMMAIRE Nos valeurs... Nos missions p. 3-4 L équipe associative L équipe salariée

Plus en détail

- Des pochettes de documentations sur le DNTE en PACA (fiches proposées par la Région dans le cadre du

- Des pochettes de documentations sur le DNTE en PACA (fiches proposées par la Région dans le cadre du L Espace Info Energie Sud 05 (EIE) a tenu un stand pendant 9 jours au sein de la «Maison Zéro Carbone», mis en place par l Association FIBOIS 04-05. L EIE a proposé sur son stand : - Des pochettes de documentations

Plus en détail

teddif L élaboration d un diagnostic de développement durable Cahier n 8 CYCLE DE FORMATION-ACTION SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2011

teddif L élaboration d un diagnostic de développement durable Cahier n 8 CYCLE DE FORMATION-ACTION SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2011 teddif Les cahiers du développement durable CYCLE DE FORMATION-ACTION SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2011 Cahier n 8 L élaboration d un diagnostic de développement durable Septembre 2011 teddif préambule

Plus en détail

pour une métropole solidaire et attractive

pour une métropole solidaire et attractive pour une métropole solidaire et attractive A l origine de Paris Métropole 5 décembre 2001 : premier débat à la Maison de la RATP o 400 acteurs publics du cœur de l agglomération o réunis pour envisager

Plus en détail

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement Royaume du Maroc Ministère de l Intl Intérieur Direction Générale G des Collectivités s Locales L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

Plus en détail

Lutte contre l étalement urbain

Lutte contre l étalement urbain Lutte contre l étalement urbain L étalement urbain et la consommation d espace résultent de plusieurs causes cumulatives. Ces phénomènes s expliquent notamment par l insuffisance et l inadaptation de l

Plus en détail

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REGIONAL (FEDER) AQUITAINE PROGRAMME OPERATIONNEL REGIONAL 2007-2013 Soutenir le développement durable des quartiers sensibles Cahier des charges de l appel à projet régional

Plus en détail

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Avec le soutien de Lignes directrices pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Le Comité français de l UICN (Union Internationale pour la Conservation de la

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

Pays Vallée de la Sarthe

Pays Vallée de la Sarthe PLAN D ACTIONS POUR LE CLIMAT ET LA TRANSITION ENERGÉTIQUE Contact Adeline Charré - 0 43 94 80 80 energie@vallee-de-la-sarthe.com Pourquoi se mobiliser contre le changement climatique? Une charte : pourquoi?

Plus en détail

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER +

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1 En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 2 LEADER + Qu est-ce que c est? Liaison

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DEES * DOSSIER DE PRÉSENTATION *Certification Professionnelle Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale Niveau I -enregistré au RNCP

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012

Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012 Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012 Fiche 10 ENSEIGNEMENT Faire de nos écoles des lieux d apprentissage, de métissage, d ouverture et d émancipation, en favorisant le mieux-vivre

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU LOUKKOS

ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU LOUKKOS ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU LOUKKOS Plan de Communication Opérationnel de l Agence du Bassin Hydraulique du Loukkos 1 PLAN 1. Analyse de l environnement 2. l environnement externe

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

Trame de la notice descriptive du projet (à détailler)

Trame de la notice descriptive du projet (à détailler) 1/3 Trame de la notice descriptive du projet (à détailler) 1. TITRE DU PROJET : TRICOTON LA VILLE Fiche Action CDDRA 4.4.1 2. DESCRIPTIF DU PROJET : Installation de tricot de rue lors de la Foire aux plants

Plus en détail

Le Fort d Issy Présentation à l Association des Maires des Hauts de Seine. juillet 2012

Le Fort d Issy Présentation à l Association des Maires des Hauts de Seine. juillet 2012 9876 Le Fort d Issy Présentation à l Association des Maires des Hauts de Seine juillet 2012 Sommaire 1. La méthodologie 2. Les dates clefs 3. Les chiffres clefs 4. Les principaux acteurs 5. Organisation

Plus en détail

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Les résultats de l enquête sont analysés d après le nombre de variables explicatives pouvant influencer le comportement,

Plus en détail

Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir

Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir Le contexte Le nouveau PEDMA, approuvé en avril 2011, définit plusieurs priorités aux horizons 2015 et 2020, dont la réduction de la production

Plus en détail

Développement durable et restauration collective. Opportunités et risques, Cas du restaurant universitaire de la Cité Internationale de Paris

Développement durable et restauration collective. Opportunités et risques, Cas du restaurant universitaire de la Cité Internationale de Paris Master Economie du Développement Durable, de l Environnement et de l Energie Trophée Innovation & Développement Durable Développement durable et restauration collective Opportunités et risques, Cas du

Plus en détail

Réussir ensemble l Éco-Vallée : le PROJET STRATÉGIQUE ET OPÉRATIONNEL

Réussir ensemble l Éco-Vallée : le PROJET STRATÉGIQUE ET OPÉRATIONNEL Réussir ensemble l Éco-Vallée : le PROJET STRATÉGIQUE ET OPÉRATIONNEL LIVRET DE LA CONCERTATION L EPA PLAINE DU VAR ENGAGE UNE NOUVELLE CONCERTATION SUR L AVENIR DE L ÉCO-VALLÉE, DE JUIN À DÉCEMBRE 2014.

Plus en détail

Bien vivre, dans les limites de notre planète

Bien vivre, dans les limites de notre planète isstock Bien vivre, dans les limites de notre planète 7e PAE le programme d action général de l Union pour l environnement à l horizon 2020 Depuis le milieu des années 70, la politique environnementale

Plus en détail

On s active pour un Québec sans pétrole

On s active pour un Québec sans pétrole On s active pour un Québec sans pétrole Le pétrole est une énergie non-renouvelable, polluante et de plus en plus chère. Pourtant notre mode de vie en est totalement dépendant. C est une réalité qui n

Plus en détail

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? 26000. en 10 questions

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? 26000. en 10 questions ISO 26000 Kezako che cosa è C est quoi donc Qué es Was ist das Hablas ISO 26 000 Do you speak ISO 26000 26000 L ISO en 10 questions 7 Bonnes questions centrales Environnement pratiques des affaires SOMMAIRE

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie

Plus en détail

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre?

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Note réalisée par l Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville (ORIV) septembre 2014 Eléments de contexte

Plus en détail

LE PROGRAMME ECO-ECOLE

LE PROGRAMME ECO-ECOLE LE PROGRAMME ECO-ECOLE Un programme développé par l office français de la Fondation pour l Education à l Environnement en Europe, en partenariat avec le Réseau Ecole et Nature, la société Eco-Emballages

Plus en détail

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse P R O J E T E D U C AT I F Association Espace Jeunesse I N T R O D U C T I O N Ce projet éducatif expose les orientations éducatives de l Association ESPACE JEUNESSE, chargée par la municipalité du Séquestre

Plus en détail

Agenda 21 interne du Conseil général de Lot-et-Garonne. 1 er programme d actions novembre 2010

Agenda 21 interne du Conseil général de Lot-et-Garonne. 1 er programme d actions novembre 2010 Agenda 21 interne du Conseil général de Lot-et-Garonne 1 er programme d actions novembre 2010 L e mot du président L Assemblée départementale, soucieuse d ancrer son action dans la logique d un développement

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

Commune de ROUSSET. Rapport de présentation du Règlement local de publicité

Commune de ROUSSET. Rapport de présentation du Règlement local de publicité Commune de ROUSSET Rapport de présentation du Règlement local de publicité Sommaire Introduction... 3 1. Contexte géographique et administratif... 4 1.1. Localisation... 4 1.2. Données chiffrées... 5 1.3.

Plus en détail

Préparation des contrats de ville. Réunions Chefs de projet Novembre 2014

Préparation des contrats de ville. Réunions Chefs de projet Novembre 2014 Préparation des contrats de ville Réunions Chefs de projet Novembre 2014 Contenu des contrats de ville 3 piliers Cohésion sociale Cadre de vie et renouvellement urbain (y compris hors NPNRU) Développement

Plus en détail

BREST LILLE LYON NICE ROUEN

BREST LILLE LYON NICE ROUEN BORDE BREST AUX IS D PAR GRAN BLE GRENO LILLE LYON EILLE MARS ER PELLI T N O M ES NANT NICE ES RENN ROUEN BOURG STRAS USE TOULO COMMUNIQUÉ DE PRESSE SIMI 2014 L immobilier de bureaux et l attractivité

Plus en détail

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 MAI 2011 1 Sommaire 1. Eléments de contexte... 3 1.1 L économie sociale et solidaire à Lille, Lomme et Hellemmes en quelques chiffres..4

Plus en détail

Ministère des sports. Le ministre des sports

Ministère des sports. Le ministre des sports Ministère des sports Direction des sports Mission sport et développement durable Personnes chargées du dossier : Arnaud JEAN Tél. : 01 40 45 96 74 Mel: arnaud.jean@jeunesse-sports.gouv.fr Fabienne COBLENCE

Plus en détail

Centre International de Développement et de Recherche

Centre International de Développement et de Recherche Publication UNGANA 1096 CIDR Tous droits de reproduction réservés Centre International de Développement et de Recherche PROMOTION DE DEVELOPPEMENT LOCAL ET D APPUI AU PROCESSUS DE DECENTRALISATION AU TOGO

Plus en détail

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Contribution CCI de région PACA CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Le Plan Rhône un projet de territoire intégré La CCIR PACA soutient cet outil de cohésion économique,

Plus en détail