DIAGNOSTIC DU DEVELOPPEMENT DURABLE DE LA COMMUNE DE POUSSAN (34)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DIAGNOSTIC DU DEVELOPPEMENT DURABLE DE LA COMMUNE DE POUSSAN (34)"

Transcription

1 Amanda Valencia M2 BGAE Spécialité Ingénierie en Ecologie et gestion de la Biodiversité Année DIAGNOSTIC DU DEVELOPPEMENT DURABLE DE LA COMMUNE DE POUSSAN (34) Logo de l Agenda 21 de Poussan RAPPORT DE STAGE Mars _Août 2009 Directeur du stage : Monsieur le maire de Poussan, Jacques Adgé Responsable de Formation : Olivier Thaler

2 2

3 SOMMAIRE I. INTRODUCTION LE DEVELOPPEMENT DURABLE AILLEURS ET EN FRANCE LA MISE EN PLACE D UN CADRE DE REFERENCE CONTEXTE Commune de Poussan La naissance de l agenda 21 à Poussan PROBLEMATIQUE DE L ETUDE REALISATION D UN DIAGNOSTIC PARTAGE II. METHODE ET MOYENS ORGANISATION ET MOYENS MIS EN ŒUVRE Les instances de travail LA METHODE Les éléments de base utilisés pour dresser l état du territoire Les questionnaires MODALITES DE COMMUNICATION ET SENSIBILISATION III RESULTATS PARTICIPATION ATOUTS ET FAIBLESSES Les élus et le maire Les évolutions de Poussan depuis les 10 dernières années Les associations L attractivité de Poussan LES PRIORITES DE L AGENDA Les trois questions de l environnement qui préoccupent le plus Les priorités de l Agenda LA COMMUNICATION : LA MAUVAISE ELEVE ECO-CITOYENNETE CONDITIONS DE TRAVAIL POUR LES EMPLOYES DE LA MAIRIE LA RECHERCHE DOCUMENTAIRE IV DISCUSSION DE RESULTATS LIMITES ET AVANTAGES DE LA METHODE Limites des enquêtes LA PERCEPTION DE L AGENDA V CONCLUSIONS BIBLIOGRAPHIE WEBOGRAPHIE ANNEXE 1. QUESTIONNAIRE GUIDE DU DEVELOPPEMENT DURABLE ANNEXE 2 RESULTATS ENQUETES ELUS ANNEXE 3 RESULTATS DES ENQUETES ASSOCIATIONS ANNEXE 4 RESULTATS ENQUETES AGENTS DE LA MAIRIE ANNEXE 5. AUTRES ACTIVITES

4 Figure 1. Les fondements du développement durable Source: Ministère de l aménagement du territoire et de l environnement, décembre

5 I. INTRODUCTION En 1972, la conférence des Nations Unies sur l Environnement à Stockholm, prônait un mode de développement qui intègre les contraintes environnementales ; dix ans plus tard naissait un concept qui a révolutionné la manière de concevoir le développement : le Développement Durable. Madame Gro Harlem Brundtland présidente de la Commission mondiale sur l environnement et le développement, l a défini dans son rapport «Our Common Future» comme : «un mode de développement qui répond aux besoins des générations actuelles sans priver les générations futures de la possibilité de satisfaire leurs propres besoins». Mais c est la Sommet de la terre de Rio en 1992 qui consacre pleinement le terme de développement durable. 173 états signent un programme d actions pour le XXI ème siècle : l Agenda 21 qui engage la recherche d un meilleur équilibre entre développement économique, justice sociale et préservation de l environnement. Le développement durable repose sur 6 principes : Le principe de solidarité dans le temps et dans l espace : prendre en considération la survie des générations futures et donc préserver les ressources naturelles et notre environnement ainsi que les modes de développement aussi bien à l échelle Nord-Sud et Est-Ouest qu à l échelle d un pays, d une région ou même d une ville (Coméliau et al., 2002). Une approche globale et transversale : le développement durable renvoie à une approche globale au sens systémique. Cela revient à prendre en compte toutes les relations existantes entre les systèmes ou entre les éléments d'un système. Cela implique donc une réelle transversalité des trois dimensions du Développement Durable. (Coméliau et al., 2002). Le principe de participation : Le développement durable est indissociable du développement d'une démocratie locale participative et d'une approche citoyenne. Il s'agit donc d'associer les citoyens aux projets à travers l'information, la consultation et la concertation (qui consiste à engager le débat, à tenter de trouver une position commune); puis en privilégiant une approche ascendante, dite «bottom-up», afin de permettre de leur donner une dimension concrète et d'assurer leur réussite. 5

6 Figure 2. Essai de typologie des approches du développement durable Boutaud Aurélien, le développement durable: penser le changement au changer le pansement? 6

7 Le principe de précaution : la prudence s'impose dans les décisions lorsque les conséquences d'une action ne peuvent être facilement anticipées du fait de l'incertitude scientifique qui les entoure. (Coméliau et al., 2002). Le principe de responsabilité : il dessine en fait une éthique de la responsabilité vis-à-vis de la part de l'humanité qui n'a pas accès à des conditions de vie et de culture décentes et vis-àvis des générations futures. La responsabilité est globale, universelle et intemporelle mais également individuelle et locale. (Coméliau et al., 2002). Le principe de Gouvernance, combinaison de démocratie élective, de participation des citoyens et d approches rationnelles de la décision, sur la base de l information, de la transparence, et de la lisibilité de l action publique, en appliquant toujours les principes de transversalité, subsidiarité et d évaluation permanente. Pour faire un état des lieux complet il faut signaler que la formulation retenue, (l équilibre entre les trois pôles du développement durable) fait l'objet de critiques de la part de certaines associations de protection de la nature et de consommateurs qui souhaitent en inverser les termes pour que le périmètre du développement économique et social soit «circonscrit et borné» par les exigences de défense de l'environnement. Le développement durable suppose une approche équilibrée, ne pouvant être assimilée à la croissance zéro prônée par le Club de Rome, ni à la décroissance soutenable défendue par les adeptes d'une rupture avec le système économique dominant 6. Voir figure Le développement durable ailleurs et en France Après la conférence de Rio, 6400 agendas 21 locaux ont été officiellement recensés par l association ICLEI au niveau mondial en 2001 (voir figure). Au niveau européen c est la "Campagne des villes européennes durables" à Aalborg, au Danemark, en 1994, qui sert de cadre de référence pour inciter les villes à développer des agendas 21 ; depuis lors 5000 agendas 21 locaux européens ont été comptés en début (Emelianoff, 2005). La France avec environ 400 Agendas 21 locaux s est engagée dans la voie du développement durable en le plaçant dans le préambule de la Constitution, texte fondateur de la cinquième République, en posant comme objectif de valeur constitutionnelle l'exigence de promotion de 7

8 Tableau 1. Cinq finalités et éléments de la démarche du cadre de référence 1. La lutte contre le changement climatique et la protection de l'atmosphère ; 2. La préservation de la biodiversité et la protection des milieux et des ressources ; 3. L épanouissement de tous les êtres humains ; 4. La cohésion sociale et la solidarité entre territoires et entre générations ; 5. Une dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables. Cinq éléments déterminants concernant la démarche à conduire pour de tels projets : 1. Stratégie d amélioration continue 2. Participation ; 3. Organisation du pilotage ; 4. Transversalité des approches ; 5. Evaluation partagée. Figure 3. Logo agenda 21 local. Cadre de Référence. Figure 4. Commune de Poussan (source CCNBT) 8

9 ce mode de développement par les politiques publiques (adoption en 2003 de la Stratégie nationale de développement durable). Le pays a fixé un objectif de 500 Agendas 21 à la fin de cette année, mais sa situation est particulière : D une part, le processus des agendas 21 réalisés a été peu participatif (à de rares exceptions comme Lyon) à cause d un manque de sensibilisation du public, qui a une faible culture de la démocratie participative ; en conséquence les collectivités ont choisi d élaborer leur agenda 21 en interne, au sein de la municipalité (administration et élus) avant de sensibiliser le public par des expositions, conférences, brochures, etc. D autre part, l agenda 21 a été rattaché au service de l environnement, ce qui a affaibli sa légitimité, et l a réduit à un simple programme d action environnementale. Enfin, la façon d aborder l agenda 21 en France a été davantage basée sur des critères qualitatifs, culturels et sociaux (qualité de vie, patrimoine, renouvellement urbain) que quantitatifs (calcul d émissions de CO2, bilan énergétique, HQE). Ainsi, la discussion sur la ville a été moins consensuelle. 1.3 La Mise en place d un cadre de Référence Pour faciliter la mise en place des Agendas 21 locaux, le ministère en charge de l Ecologie, le développement durable et l Aménagement du Territoire (MEDDAT) a élaboré un cadre de référence pour les projets territoriaux de développement durable ; l'agenda 21 local en tant que processus doit donc respecter certaines modalités pour être reconnu par le MEDDAT. Il valorise les expériences pionnières menées en matière de développement durable par les collectivités territoriales à travers la reconnaissance de leur Agenda 21 ; ce gage de qualité est obtenu pour trois ans. Voir tableau 1 et figure Contexte 1.4.1Commune de Poussan. Poussan, localisé dans le département de l Hérault entre les agglomérations de Sète et Montpellier, compte environ 6000 habitants dans un territoire de 3000 hectares. La moitié ouest du territoire est occupée par les garrigues qui forment les montagnes de la Moure et la plaine viticole, la moitié étant essentiellement une plaine agricole. Au sud, le territoire communal confronte les espaces humides du bassin de Thau et de la Vène, Voir figure 4. 9

10 10

11 Poussan appartient à la CCNBT la Communauté de Communes Nord du Bassin de Thau qui a été créée le 21 décembre Les autres communes membres sont : Bouzigues, Loupian, Mèze, Montbazin, et Villeveyrac. La caractéristique commune entre elles est la culture de la vigne et sa localisation au nord du Bassin de Thau La naissance de l agenda 21 à Poussan. L initiative de mettre en place un agenda 21 est née de la réflexion du Maire et de certains élus qui ont senti le besoin de construire un projet de territoire partagé durable, permettant de protéger et de bien gérer leurs richesses, mais aussi de faire face aux différentes contraintes comme l artificialisation des zones agricoles, l augmentation de la population, le risque de devenir un village dortoir, etc. La commune s est donc demandé comment intégrer le développement durable à Poussan ; pour répondre à cette problématique, le conseil municipal, en février 2008, a décidé de s engager dans une démarche Agenda 21 local et d intégrer la dynamique du territoire de la CCNBT qui compte déjà avec un Agenda 21 labellisé par le MEDET, à Villeveyrac. 1.5 Problématique de l étude Suite à l engagement de la commune concernant la phase de diagnostic, les questions à développer pendant ce stage ont été : Quelle est la situation actuelle à Poussan? Quelles sont les forces et faiblesses de la commune? Quelle référence méthodologique suivre afin d intégrer la population, les acteurs, les institutions, les agents et les décideurs politiques de la commune? Actuellement, la mairie ne compte pas beaucoup d études sur son territoire et certaines données ne sont pas très pertinentes à cause de leur ancienneté. Seuls deux projets inspirés par le développement durable sont en cours : une cycloroute est en train de se construire, et un Plan Local d Urbanisme est en révision - encore que cette révision risque de durer longtemps à cause des facteurs politiques, des différentes pressions sur le territoire et de l apparition de l Agenda 21. D ailleurs, l Agenda 21 arrive à la commune comme un processus novateur en matière de participation et d intégration des acteurs. 1.6 Réalisation d un diagnostic partagé. Le diagnostic est un préalable indispensable à toute mise en place d un Agenda 21 car il n y a pas de retour en arrière possible. La création du diagnostic partagé au sein de la commune s est articulée autour de trois étapes principales réalisées en parallèle pendant les 5 mois de stage: 11

12 12

13 D une part la réalisation de l état des lieux, la réalisation et l analyse d enquêtes et d entretiens et la préparation et l analyse de données. D autre part la mobilisation des acteurs. Toutes ces informations seront analysées en termes d atouts, de faiblesses, d opportunités et de menaces du territoire aujourd hui et demain pour que se dégagent les grandes orientations que les acteurs souhaitent donner au projet. Ensuite, dans un futur pour construire l Agenda de Poussan, différentes étapes devront être franchies : présentation du diagnostic à la population pour qu elle en discute et identifie les thématiques importantes à traiter dans les ateliers de concertation ; réalisation de ces ateliers : leurs résultats seront donc la définition des enjeux et des propositions d action ; hiérarchisation de leurs priorités ; définition des actions de l Agenda 21, le Maire, les élus et d autres représentants de l état estimeront la faisabilité technique des actions, détermineront les moyens et les programmeront à court/moyen terme. II. METHODE ET MOYENS 2.1 Organisation et moyens mis en œuvre Les instances de travail. Le porteur du projet Agenda 21 à Poussan est l élu de l «Environnement et Cadre de vie» Pierre Mariez ; le poste de chargé de mission est lié à la Direction Général des Services. Il n existe pas de service «environnement» à la mairie. Au tout début du démarrage de l Agenda 21 les élus ont été invités à composer une cellule de travail Agenda 21, qui se réunit une heure une fois toutes les semaines. La cellule compte 10 élus (deux de l opposition) qui assurent le suivi de la démarche et valident les choix méthodologiques. Le projet est mené par la stagiaire chargée de mission qui travaille en équipe avec la cellule de travail et rend un rapport hebdomadaire d activités par mail à tous les élus, la directrice général de services de la mairie et le maire. Un groupe de travail de chargés de mission d Agendas 21 a été créé ; dans ce groupe les villages de Villeveyrac, Bouzigues et Poussan font des échanges méthodologiques, partagent leurs expériences et s informent sur les avancées des projets respectifs de chacun. Les réunions se font une fois chaque trois semaines. 13

14 14

15 Tableau 2. Critères de la grille RST 02 15

16 2.1.2 Les moyens mis en œuvre. La Mairie de Poussan a fourni un bureau équipé d un ordinateur, une connexion à internet, des fournitures de bureaux, l ensemble de sa base de documentation et d équipes. Dans un premier temps la phase de diagnostic n a pas disposé de ressources économiques autre que la gratification de la stagiaire, et les actions de communications ont été intégrées à un budget déjà existant. Pendant le stage des demandes de subventions ont été faites et le village a reçu du CCNBT mi- mai et attend la réponse du Conseil Général et de la DIREN pour une subvention supplémentaire. 2.2 La méthode Le diagnostic s appuie d une part sur un «état du territoire» croisant les notions de gouvernance, patrimoines, d activités et de population, d autre part sur l analyse de cet état à partir d une grille de questionnement «développement durable» RST2, et enfin sur les caractéristiques du Cadre de référence pour les projet territoriaux de développement durable et Agendas 21 locaux. La grille RST deuxième version (RST2) est un outil de questionnement et d analyse de critères du développement durable pour l évaluation de projets, produit par le Réseau Scientifique et Technique (RST). Elle s appuie sur les 27 principes de la déclaration de Rio sur l environnement et le développement et les 4 piliers ou dimensions du développement durable. Même si la grille est construite pour apprécier des projets en fonction des critères de développement durable, son caractère généraliste permet d utiliser ses 29 critères comme base pour la construction d une série de questionnements guides ; cela pour mettre en évidence les problèmes du village et leurs causes et proposer des solutions adaptées. Voir tableau 2 Les caractéristiques du Cadre de référence pour les projets territoriaux de développement durable et Agendas 21 locaux ont été également prises en compte pour la construction du questionnaire guide: solidarité et coopération, santé, sécurité, accès à la connaissance, emploi, culture, préservation de la biodiversité et gestion des ressources, gestion responsable et services au public, sports et loisirs, habitat, logement, et urbanisme, développement économique, déplacements, transports et infrastructures, agriculture et forêt, énergie. 16

17 Tableau. 3 Documents consultés Plan Local d Urbanisme Le PDDA du Schéma de cohérence territorial du bassin de Thau Le diagnostic : construction urbaine du territoire de Thau Compte rendu : ateliers ressources en eau et alimentation en eau potable Présentation des sites Nature 2000 Thau Diagnostic Agenda 21 Hérault résumé Eléments pour un diagnostic prospectif du Languedoc Roussillon Diagnostic du SCOT : Atelier «trafic et déplacements urbains et interurbains» Diagnostic : Schéma d Aménagement et de gestion des Eaux Bassin versant de l Etang de Thau Comptes rendus : L économie du territoire et intégration et synthèses des éléments du diagnostic - SCOT de Thau Le patrimoine architectural et archéologique du SCOT de Thau Les études techniques existantes : Projet éolien Montagne de la Moure Communes de Montbazin, Poussan et Villveyrac. D autres études (schéma d assainissement, schéma de collecte des déchets, étude de développement de l habitat, audit de services etc.) Figura 5. La méthode de résolution de problème QQOQCP Quoi? Quel type d enquête? Pour Qui? Quel est le commanditaire? ENQUÊTE Où? Lieu où se déroulera l enquête? Quand? À quel moment se fera-t-elle? Comment? Comment sera-t-elle administrée? Pourquoi? Quels sont les objectifs du commanditaire? 17

18 En aucune manière cette liste de questions n est exhaustive, elle peut être nourrie par d autres questions. Cependant elle a été faite en gardant à l esprit qu un Agenda 21 efficace doit être ciblé et concentré sur les domaines prioritaires et les caractéristiques du village qui sont avant tout sa taille et sa population. La guide de questions de développement durable est présentée dans l annexe Les éléments de base utilisés pour dresser l état du territoire. Il s agit essentiellement, sur la base de la guide de questions de développement durable de confronter les trois plans d information que sont : La recherche documentaire : documents, schémas, études et rapports produits par l institution et ses partenaires, données statistiques ; les travaux d enquête et d entretiens et les services de la mairie. Ces trois plans d information distincts visent à éclairer la ville de trois façons différentes. Des documents à caractère environnemental et socio-économique existants ont été consultés comme le montre le tableau 3 Deux types d information constituent la description d un territoire : Des informations à caractères "objectifs". Ce sont l ensemble des données à caractère quantitatif (données chiffrées, études formelles, informations cartographiques, etc.) qui rendent compte de la situation de la cité, par exemple les travaux relatifs aux indicateurs de développement durable. Des informations à caractères "subjectifs". Ce sont l ensemble des perceptions et des représentations de chaque acteur du territoire. Il s agit de les connaître. Il faut donc faire en sorte qu elles s expriment. Elles contiennent une part d information précieuse : la façon dont la ville est connue, ressentie Les questionnaires La méthode de résolution de problème QQOQCP a été utilisée pour la construction des enquêtes, (voir figure 5 ), afin d obéir à une démarche cohérente et logique. Une recherche d enquêtes sur le développement durable a été faite afin de connaître comment d autres collectivités avaient abordé le sujet. 18

19 Tableau 4. Groupe d acteurs. 1. Le maire et les élus 2. Les agents de la Mairie En interne 3. Les associations et la population En externe Tableau 5. Critères évalués Elus Asso Population Agents Entrep. Les atouts et les faiblesses (env-socéco) x x x x Priorités de l Agenda 21 x x x x Personnes ressources x Attractivité du territoire x x Information, communication x x x x Participation x x x x x Eco- citoyenneté x x x x Conditions de travail x Développement économique x Gestion environnementale x Engagements avec le développement x durable Idées d action x x Information générale x x x Tableau 6. Niveau de performance et importance des atouts et faiblesses (+ ou ) de 0 à 0.49 Peu important (+ ou ) de 0.5 à 0.99 Moyennement important (+ ou ) de 1 à 1.49 Important (+ ou ) de 1.5 à 2 Très important 19

20 L objectif des questionnaires était : «rechercher de l information pour décider» ; ils ont donc été construits selon l acteur ciblé (voir tableau 4), avec des questions à réponses ouvertes, fermées, uniques, multiples et ordonnées ; tous les acteurs ont été interrogés (enquête exhaustive par questionnaire). Les questionnaires pour la population, les associations et les agents de la mairie ont été créés et mis en forme sous Microsoft Word En revanche, les enquêtes élaborées pour les élus et le maire de Poussan ont été faites comme une grille sous Microsoft Excel 2000 avec 5 critères d évaluation. Les critères de chaque questionnaire sont présentés dans le tableau 5. La grille «atout et faiblesses» qui compose l enquête pour les dirigeants de la commune cherche à construire le profil atouts et faiblesses du village et le bilan global de la commune en termes de développement durable. A partir de la question : Comment jugez-vous aujourd hui sur la commune? 99 questions sont abordées, classées en sub-aspects concernant l environnement, le social et l économie afin d être évaluées subjectivement par les Elus et le Maire. Le profil est représenté par bâtons horizontaux qui indiquent en face de chaque sub-aspect si sa moyenne est négative : une faiblesse ; au contraire si la moyenne est positive : un atout. La fourchette varie entre -2 (très problématique: très insuffisant / très mauvais), -1 (problématique: insuffisant/ mauvais), 0 (Je ne sais pas), +1 (à consolider / moyenne) et +2 (satisfaisant / bon) Les atouts et faiblesses sont hiérarchisés selon leur niveau de performance et importance comme le montre le tableau 6. Ainsi, un atout avec un moyenne : 0.7, il sera classifié comme un atout moyennement important. Le bilan global de la commune, la moyenne global, est représenté par un feu comme le montre la figure 6: Protocole des enquêtes Les enquêtes ont été distribuées par internet et par envoi postal ; pour collecter les réponses les acteurs ont été invités à déposer leurs enquêtes à la mairie ou à les envoyer par . Une gestion personnalisée a été faite : des appels téléphoniques, des et des visites ont été réalisés pour certains groupes afin de savoir si l enquête avait été reçue, éclaircir les doutes et avoir des rendez-vous pour rencontrer les acteurs et les interroger. 20

21 Figure 6. Bilan du développement durable Rouge : moyenne négative ; la commune ne concilie pas la protection et la mise en valeur de l environnement, le développement économique et le progrès social. Il n y a pas une intégration de tous ou certains principes du développement durable : solidarité, participation, gouvernance, responsabilité, précaution et transversalité. Jaune : moyenne du profil positive ou nulle ; parmi les moyennes des trois dimensions du développement durable, deux sont positives et une est négative. Il y a un développement de chaque dimension mais sans prendre en compte les impacts (positifs et négatifs) sur les autres «développements dichotomiques», donc pas de développement durable. Vert : moyenne du profil positive ou nulle. Les moyennes des trois dimensions du développement durable sont positives. Intrinsèquement, il y a un développement qui intègre plus ou moins les trois pôles. Il reste donc à définir encore ce qui peut être amélioré. Photo 1. Dessin du Logo de l Agenda 21 de Poussan. Emma Cassin gagnante du concours. 21

22 L analyse des données (statistique descriptive) Les logiciels pour analyser les données ont été : Microsoft Excel 2000 (questionnaires des élus, grille «atouts et faiblesses») et Sphinx 2000 (les autres questionnaires). Mobilisation des acteurs : sensibilisation, formation et communication La mobilisation des acteurs a comme but de les faire agir, leur donner envie de participer à la démarche. Le cycle de mobilisation comprenait 3 types d action : Savoir être : Les actions de communication et sensibilisation visent à faire prendre conscience, donner un sens face aux enjeux du développement durable. Savoir - faire : Les actions de formation ont comme objectif l acquisitions de compétences et comportements nouveaux. Les actions qui permettront de changer les comportements. 2.3 Modalités de communication et sensibilisation En interne, des réunions par groupe d acteur : les agents de la mairie d une part, les élus et le maire d autre part afin de présenter l Agenda 21 de Poussan et ses implications pour eux. Des discussions informelles et formelles avec les élus et les agents ont été organisées. Une formation pour les agents est envisagée au début 2010 sur la question : en quoi la prise en compte du développement durable va-t-elle modifier l'exercice de mon métier? Les résultats attendus sont : renforcer le diagnostic, formuler des propositions pour intégrer le développement durable à la mairie et dresser une charte de l Eco-agent. En externe, le lancement de l Agenda 21 a été fait avec la participation de la population, des associations, du Conseil Général et de la chargée de mission de l Agenda 21 de Villeveyrac. Le but était d expliquer la démarche, de sensibiliser aux enjeux du développement durable à travers un film et de montrer comment la population pouvait y participer. La population a été convoquée pour construire le logo de l Agenda 21 de Poussan ; «un appel à l imagination» a été lancé et des adultes et des enfants y ont participé. Des ateliers de sensibilisation et d information sur le développement durable et l Agenda 21 avec les enfants dans les écoles ont été réalisés. Voir photo 1. Les outils de communication : un blog Agenda 21 : et un mini-dossier (2 pages) sur l Agenda 21 de Poussan dans le Bulletin Municipal. Bientôt, 22

23 23

24 il y aura à la mairie un stand permanent d information sur l Agenda 21 et le développement durable. Un Plan de communication et de sensibilisation vient d être élaboré, il a été approuvé par la cellule de travail Agenda 21 et son application dépend de la subvention de la DIREN. III RESULTATS L analyse des résultats issus des enquêtes concernant les élus et le Maire, les associations et les agents de la mairie va permettre d identifier leur vision du territoire, les atouts et les faiblesses de la commune et les priorités de l Agenda 21 afin d être intégrés dans le diagnostic du développement durable de Poussan. Ce document en cours d élaboration incorporera également la synthèse de documents sur la commune et l analyse des réponses aux questionnaires pour la population et les entreprises. 3.1 Participation Concernant le nombre de questionnaires remplis, 41% ont été retournés par les élus et le Maire (12 retours sur 29 envoyés). Les associations sont un cas particulier du fait que la commune ne connaissant pas le nombre exact d associations sur le territoire, le travail a donc été réalisé à partir de la base de données fournie par la mairie (et non actualisée) qui compte 52 associations ; le retour obtenu dans ce cas a été de 30% (16 questionnaires remplis). Par rapport aux enquêtes des élus, les associations ont laissé sans réponse un plus grand nombre de questions. Chez les agents de la mairie le retour a été moindre : 15 %, 7 réponses sur 72 questionnaires envoyés. Le peu de retour a pu être causé par la peur que l anonymat du questionnaire ne soit pas respecté et par le fait que suite à un malentendu les enquêtes ont été envoyées pendant la période des vacances. Les agents n ont pas répondu aux questions : homme ou femme, âge, service où l agent est attaché et type de contrat afin de garder l anonymat, ce qui n a pas permis de classer les problématiques par service et faire une analyse croisée de données. 24

25 Tableau 7. Atouts et faiblesses de la commune Date : Comment jugez-vous aujourd'hui sur la commune: Moyen Faiblesses Atouts ENVIRONNEMENT 0,05 # # # # # # # # # # # # # # # # # L eau 0,2 # # # # # # # # # # # # # # # # # Le sol 0,4 # # # # # # # # # # # # # # # # # L air 0,3 # # # # # # # # # # # # # # # # # Déchets 0,6 # # # # # # # # # # # # # # # # # Biodiversité (Les espèces menacées et communes) 0,0 # # # # # # # # # # # # # # # # # Espace naturel 0,6 # # # # # # # # # # # # # # # # # Sensibilisation de la population -0,7 # # # # # # # # # # # # # # # # # La production d'énergies renouvelables -0,6 # # # # # # # # # # # # # # # # # Paysage urbaine (l'ensemble de maisons, bâtiments, arbres, panneaux, affiches, etc.) -0,3 # # # # # # # # # # # # # # # # # D'autres 0,0 # # # # # # # # # # # # # # # # # ÉCONOMIE -0,5 # # # # # # # # # # # # # # # # # Dépendance au niveau des ressources naturelles, des activités économiques et sociales -0,8 # # # # # # # # # # # # # # # # # Tourisme -0,1 # # # # # # # # # # # # # # # # # Industrie et entreprise -1,0 # # # # # # # # # # # # # # # # # Transports collectifs vers l extérieur -0,4 # # # # # # # # # # # # # # # # # Déplacements, circulation : voiture -0,2 # # # # # # # # # # # # # # # # # Déplacements, circulation: piéton -0,3 # # # # # # # # # # # # # # # # # Déplacements, circulation: vélo -1,0 # # # # # # # # # # # # # # # # # Patrimoine architectural et historique -0,1 # # # # # # # # # # # # # # # # # Produits locaux -1,2 # # # # # # # # # # # # # # # # # Produits Bio -1,3 # # # # # # # # # # # # # # # # # Ecoproduits (labellisés, certifiés, etc.) -1,1 # # # # # # # # # # # # # # # # # Les entreprises de l économie sociale et solidaire -1,0 # # # # # # # # # # # # # # # # # Le maintien de l activité commerciale 0,7 # # # # # # # # # # # # # # # # # Ecrivez les activités économiques qui sont représentatives ( jugez vous chacune) Perfectionnement professionnel ou qualification des employés -0,04 # # # # # # # # # # # # # # # # # -0,4 # # # # # # # # # # # # # # # # # D'autres 0,0 # # # # # # # # # # # # # # # # # SOCIAL 0,03 # # # # # # # # # # # # # # # # # Emploi -0,6 # # # # # # # # # # # # # # # # # Habitat et logements 0,0 # # # # # # # # # # # # # # # # # Offre de biens et services 0,5 # # # # # # # # # # # # # # # # # Santé 1,0 # # # # # # # # # # # # # # # # # Participation 0,3 # # # # # # # # # # # # # # # # # Sécurité -0,3 # # # # # # # # # # # # # # # # # Intégration dans la société -0,8 # # # # # # # # # # # # # # # # # Communication 0,5 # # # # # # # # # # # # # # # # # Rencontres intergénérationnels -0,3 # # # # # # # # # # # # # # # # # Coopération international -1,1 # # # # # # # # # # # # # # # # # Loisirs 0,6 # # # # # # # # # # # # # # # # # Loisir et Culture 0,6 # # # # # # # # # # # # # # # # # D'autres -0,1 # # # # # # # # # # # # # # # # # 25

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

Sécurité Risques Naturels Pollutions Risques Technologiques

Sécurité Risques Naturels Pollutions Risques Technologiques COMPTE RENDU DE L ATELIER DE CONCERTATION: RISQUES ET NUISANCES 2 NOVEMBRE 2010 Sécurité Risques Naturels Pollutions Risques Technologiques Agenda 21 de la ville de Poussan Zammit Sarah, chargée de mission

Plus en détail

Les politiques de développement durable dans les collectivités : Agenda 21

Les politiques de développement durable dans les collectivités : Agenda 21 Les politiques de développement durable dans les collectivités : Agenda 21 Master 1 Science du Management «Gestion des Ressources Humaines» Exposé Management des organisations publiques 23 juin 2014 Groupe

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges

Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges La Mairie souhaite intégrer la perspective d un développement durable au cœur de ses missions de service public en engageant la commune de Chorges dans la démarche

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Lundi 19 mars 2012. CONTACT PRESSE Laurence Crétaud Attachée de presse Téléphone : 04 70 02 56 63 Mail : presse.montlucon@gmail.

DOSSIER DE PRESSE Lundi 19 mars 2012. CONTACT PRESSE Laurence Crétaud Attachée de presse Téléphone : 04 70 02 56 63 Mail : presse.montlucon@gmail. DOSSIER DE PRESSE Lundi 19 mars 2012 CONTACT PRESSE Laurence Crétaud Attachée de presse Téléphone : 04 70 02 56 63 Mail : presse.montlucon@gmail.com - 2 - Agenda 21 faits et chiffres :... 5 Les défis à

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE. relative à l Education au Développement Durable 2009-2012

CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE. relative à l Education au Développement Durable 2009-2012 CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE relative à l Education au Développement Durable 2009-2012 novembre 2009 Les partenaires Rectorat de l Académie de la Guadeloupe Direction de l Agriculture et de la Forêt

Plus en détail

CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011. VARENIO Céline mardi 11 septembre 2007

CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011. VARENIO Céline mardi 11 septembre 2007 La charte pour l environnement au niveau local : enjeux et rôles des actions de communication et de sensibilisation CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011 VARENIO

Plus en détail

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011 L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme Visite de progrès du 21 mars 2011 Développement durable «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre

Plus en détail

GESTION DURABLE DE L ESPACE. Comité technique du 25 juin 2010 Réseau Rural Régional de Franche-Comté

GESTION DURABLE DE L ESPACE. Comité technique du 25 juin 2010 Réseau Rural Régional de Franche-Comté GESTION DURABLE DE L ESPACE Comité technique du 25 juin 2010 Réseau Rural Régional de Franche-Comté PLAN I. Présentation du projet II. Méthodologie III. Premiers résultats IV. Actions à venir PRÉSENTATION

Plus en détail

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement)

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Sommaire 1. Cadre de l étude...1 2. Objectif de l étude...2 3. Questionnements à étudier...2 4. Méthodologie...3

Plus en détail

Conseil de développement du Grand Dax Collège Environnement et Développement Durable 3 Avril 2007

Conseil de développement du Grand Dax Collège Environnement et Développement Durable 3 Avril 2007 Conseil de développement du Grand Dax Collège Environnement et Développement Durable 3 Avril 2007 1 Election Présentation I) Les orientations de nos partenaires - Schéma Régional d Aménagement et de Développement

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 1. L expérience analysée L animation de la concertation dans le processus d élaboration du Plan Communal de Développement (PCD) de Jean

Plus en détail

INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES. Efficacité énergétique et ville durable : leçons de l atelier d Abidjan

INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES. Efficacité énergétique et ville durable : leçons de l atelier d Abidjan Université d été : Bâtiments, Villes et Territoires durables face aux défis du changement climatique INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES Efficacité énergétique et ville durable : leçons

Plus en détail

Le certificat d économie d énergie

Le certificat d économie d énergie Le certificat d économie d énergie L un des outils proposés par la loi de programme fixant les orientations de la politique énergétique pour arriver à une maîtrise de la demande, est le certificat d économie

Plus en détail

La démarche d. développement durable à Bourg-la

La démarche d. développement durable à Bourg-la La démarche d développement d durable à Bourg-la la-reine 8 février f 2010 Ordre du jour La démarche développement durable à Bourg-la-Reine Convention des Maires Bilan carbone Agenda 21 Bilan Carbone :

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service,

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service, Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Le Projet de service, la recherche conjointe de la Qualité et de la Performance Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Décembre 2013 Mission Bassin Minier décembre 2013 Page 2 Préambule Depuis 1982, le

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables COM(2013) 913 final - Ensemble vers une mobilité urbaine compétitive et économe

Plus en détail

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 Le déroulement de la soirée 1. Qu est-ce qu un PLUi? 2. Etat des lieux du territoire 3. Temps d échanges

Plus en détail

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 DEROULE DE LA MATINEE : 9h30 : accueil et introduction par Bernard Delcros, Président du GAL Leader 1. Le programme

Plus en détail

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 1 www.optigede.ademe.fr ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités

Plus en détail

http://gpr.insa-lyon.fr

http://gpr.insa-lyon.fr 31/ 01/ 2003 DEPARTEMENT GENIE PRODUCTIQUE http://gpr.insa-lyon.fr DEVELOPPEMENT DURABLE : COUVERTURE COGNITIVE DU PRODUIT PEDAGOGIQUE Association pour les Pratiques du Développement Durable (APDD) http://www.agora21.org/apdd

Plus en détail

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE 2008-2009 SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET A L ECO-CITOYENNETE EDUQUER POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE { Le Conseil général vous soutient pour conduire } un projet de classe ou de collège sur le temps scolaire

Plus en détail

Appel à Projets Développement Durable. Dossier de demande de subvention

Appel à Projets Développement Durable. Dossier de demande de subvention Appel à Projets Développement Durable Dossier de demande de subvention IMPORTANT Ce dossier fait acte de document officiel et son usage est obligatoire. Nous vous invitons également à fournir tout document

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Rapport sur la situation en matière de développement durable

Rapport sur la situation en matière de développement durable Rapport sur la situation en matière de développement durable des collectivités territoriales et EPCI à fiscalité propre, de plus de 50 000 habitants Des pratiques différenciées & des évolutions méthodologiques

Plus en détail

ACCES AU LOGEMENT SOCIAL : GARANTIR L EGALITE

ACCES AU LOGEMENT SOCIAL : GARANTIR L EGALITE Analyse et recueil des bonnes pratiques Accès au logement social : garantir l égalité Janvier 2011 1. Nature de l action La Ville d Aubervilliers développe une politique de prévention des discriminations,

Plus en détail

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO ELABORATION D UN PLAN DE DEVELOPPEMENT COMMUNAL Par : LEGONOU François, Directeur SYDEL AFRIQUE, Consultant En guise d introduction La décentralisation

Plus en détail

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP)

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) CDCPP (2012) 9 le 20 mars 2012 lère Session Plénière Strasbourg, 14-16 mai 2012 CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE 10e Réunion du Conseil

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional 12 réunions d octobre à décembre 2013 Un PNR c est quoi? C est un label réservé aux territoires remarquables (paysages/nature/patrimoine culturel)

Plus en détail

Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?»

Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?» Nombre de réponses Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?» Erwan Le Goff Doctorant en Géographie aménagement de l espace UMR 9 CNRS Espaces

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Vers une Stratégie globale pour la Biodiversité en PACA

Vers une Stratégie globale pour la Biodiversité en PACA 20 juin 2011 Vers une Stratégie globale pour la Biodiversité en PACA Annabelle Jaeger, Conseillère régionale déléguée à la Biodiversité 24 novembre 2011 Eléments de contexte Le constat : au rythme actuel,

Plus en détail

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Julien Roissé Chargé du SCoT du Pays du Mans Référent technique Grand Ouest de la Fédération Nationale des SCoT Séminaire SCoT Energie Bordeaux 04 novembre 2014

Plus en détail

Débat sur la transition ENERGETIQUE. Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais

Débat sur la transition ENERGETIQUE. Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais Débat sur la transition ENERGETIQUE Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais Cette démarche s inscrit dans le cadre du débat national

Plus en détail

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 SOMMAIRE Synthèse et Conclusion... 1 Introduction... 4 1. La description

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

La place de l environnement urbain dans les programmes de l école primaire.

La place de l environnement urbain dans les programmes de l école primaire. Éduquer à l environnement urbain : le bruit, l air, l architecture, l énergie et la mobilité La place de l environnement urbain dans les programmes de l école primaire. Dominique Gillet, Inspectrice de

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

I. Le Forum mondial de l eau

I. Le Forum mondial de l eau Evénements soutenus par le 6 ème Forum Mondial de l Eau I. Le Forum mondial de l eau Historique Co-organisé tous les trois ans par le Conseil Mondial de l Eau d une part, un pays et une ville hôte d autre

Plus en détail

Révision générale du plan local d urbanisme

Révision générale du plan local d urbanisme Révision générale du plan local d urbanisme Qu est ce qu un plan local d urbanisme? Le PLU est un outil d'aménagement et de gestion de l'espace qui permet de planifier, maîtriser et ordonner l'organisation

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO? Projet éducatif LPO Sommaire I. Qui sommes nous?... 2 I.1. La LPO... 2 I.2. Nos Valeurs... 2 I.3. Notre mission... 2 II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?... 3 III. L éducation

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

Contexte et problématique de départ :

Contexte et problématique de départ : Défi 2 Pour une production et une consommation responsables Objectif 5 Promouvoir une gestion territoriale des emplois et des compétences à l échelle du Pays Action 10 Education permanente au Développement

Plus en détail

Projet de rénovation urbaine et sociale de la Ville de Niort GESTION URBAINE DE PROXIMITE CADRE D INTERVENTION DES PARTENAIRES 2013/2014

Projet de rénovation urbaine et sociale de la Ville de Niort GESTION URBAINE DE PROXIMITE CADRE D INTERVENTION DES PARTENAIRES 2013/2014 Projet de rénovation urbaine et sociale de la Ville de Niort GESTION URBAINE DE PROXIMITE CADRE D INTERVENTION DES PARTENAIRES 2013/2014 LES PARTENAIRES DU CADRE D INTERVENTION GUP 2013-2014 L Etat, représenté

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA RESPONSABILITE SOCIETALE

PRESENTATION GENERALE DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA RESPONSABILITE SOCIETALE PRESENTATION GENERALE DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA RESPONSABILITE SOCIETALE Décembre 2014 Michel CARRIERE michel.carriere.tsi@orange.fr Préambule Cet enseignement s inscrit dans l engagement du CFA

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

Madame, Monsieur, Lieu de dépose du questionnaire : soit au secrétariat de mairie soit dans la boite aux lettres de la mairie

Madame, Monsieur, Lieu de dépose du questionnaire : soit au secrétariat de mairie soit dans la boite aux lettres de la mairie Madame, Monsieur, Depuis plusieurs années la commune de Bierné a montré son engagement vers un développement plus durable en menant un certain nombre de démarches et actions concrètes : réalisation d un

Plus en détail

en actions au Pays des Herbiers

en actions au Pays des Herbiers Le Développement durable en actions au Pays des Herbiers Le territoire du Pays des Herbiers 8 communes 27 500 habitants dont 16 000 aux Herbiers 25 000 ha de superficie 2 Le Développement Durable au Pays

Plus en détail

Cliquez sur l image pour l agrandir

Cliquez sur l image pour l agrandir Dans le détail, le principal contributeur à l évaluation globale est la qualité de réponse aux besoins. Si les Français sont particulièrement satisfaits par l accueil en mairie (57% en ont une évaluation

Plus en détail

PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L ENQUETE «COOPERATION DECENTRALISEE & BIODIVERSITE»

PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L ENQUETE «COOPERATION DECENTRALISEE & BIODIVERSITE» PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L ENQUETE «COOPERATION DECENTRALISEE & BIODIVERSITE» L ENQUETE EN LIGNE Lien d accès : https://fr.surveymonkey.com/s/enqueteuicncoopdecbiodiv Mot de passe : enqueteuicn Réponse

Plus en détail

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +.

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +. CIRCULAIRE Agirc 2011-04- DAS Objet : Nouveau partenariat Apec - Agirc Madame, Monsieur le directeur, Depuis 2003, le partenariat Apec - Agirc avait pour objet la mise en place de sessions d accompagnement

Plus en détail

Première enquête destinée aux professionnels du développement durable dans les Collectivités Territoriales

Première enquête destinée aux professionnels du développement durable dans les Collectivités Territoriales Première enquête destinée aux professionnels du développement durable dans les Le baromètre des «professionnels du développement durable au sein des» est la première enquête nationale réalisée avec eux

Plus en détail

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 LA FRANCE, 5E CONTRIBUTEUR AU FEM La France est le 5 e contributeur financier et co-initiateur du Fonds pour l Environnement Mondial (FEM),

Plus en détail

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Nouvelles tendances de localisation de population et des activités sur le territoire I - Artisanat et territoire 1. Les artisans sont présents sur tout le

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

SYNTHESE DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL

SYNTHESE DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL COMMUNE DE SAINT-CERGUES SYNTHESE DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL Réunion publique de concertation du 4 avril 2013 E s p a c e s & M u t a t i o n s B. L E M A I R E AEspaces r c h & i tmutations e c t e B.LEMAIRE

Plus en détail

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés h fiche pratique des repères pour agir #10 Préparer un accord GPEC dans les entreprises de plus de 50 salariés Octobre 2008 Le souci de se mettre en conformité avec la loi pousse un certain nombre d entreprises

Plus en détail

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme?

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme? Cap France et le label Chouette Nature Le label, une solution au développement durable du tourisme? Historique de Cap France En 1949, naît la Fédération des Maisons Familiales regroupant des structures

Plus en détail

Un AGENDA 21 pour Allonnes. Bureau municipal du 17 mars 2010

Un AGENDA 21 pour Allonnes. Bureau municipal du 17 mars 2010 Un AGENDA 21 pour Allonnes Bureau municipal du 17 mars 2010 Sommaire Définition et schémas du développement durable Contexte international, européen et national Définition d un Agenda 21 local Les finalités

Plus en détail

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Le tableau ci-après décline : - dans la colonne «Tronc commun», le profil de base, à travers la finalité du poste, les missions,

Plus en détail

Action 30 : Renforcer la politique d'achat durable de la commune et accompagner cette démarche dans les associations

Action 30 : Renforcer la politique d'achat durable de la commune et accompagner cette démarche dans les associations Objectif 5.1 Favoriser le développement d activités économiques impliquées dans une démarche de développement durable Pilote de l'action Direction des finances Direction des Affaires Culturelles (service

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

Gaz de France et le développement durable

Gaz de France et le développement durable Gaz de France et le développement durable L engagement pour des territoires durables Groupe de pilotage «Entreprises Collectivités» Comité 21 20 juin 2006 Isabelle ARDOUIN DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION La mutualisation Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION Contexte Agglo Région : 3 249 815 Hab Département : 601 027 Hab Communauté d Agglomération de St-Brieuc :

Plus en détail

ELIGIBILITE : QUESTIONS RECURRENTES

ELIGIBILITE : QUESTIONS RECURRENTES ELIGIBILITE : QUESTIONS RECURRENTES Le financement d actions d animation sur le territoire du GAL Outre les actions d animation générales portées par le GAL, est souvent posée la question de la possibilité

Plus en détail

Lancement d une démarche de développement durable. Agenda 21 et Plan Climat Energie Territorial

Lancement d une démarche de développement durable. Agenda 21 et Plan Climat Energie Territorial Lancement d une démarche de développement durable Agenda 21 et Plan Climat Energie Territorial Le développement durable «Un développement qui répond aux besoins du présent sans comprome6re la capacité

Plus en détail

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET Composition du dossier (Arrêté Ministériel du 21 août 2009) Transmis en douze exemplaires ou par voie électronique, plus deux exemplaires supplémentaires par département limitrophe concerné par le projet

Plus en détail

La démarche «Jeunes et Métropole»

La démarche «Jeunes et Métropole» La démarche «Jeunes et Métropole» du Conseil de développement de la métropole lilloise Novembre 2003 septembre 2004 1 Une volonté d être à l écoute des jeunes Objectif fixé: 4000 questionnaires Objectifs

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan

Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan Terres Romanes en Pays Catalan est porteur, en partenariat avec le Pnr

Plus en détail

«COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé

«COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL «COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé INFORMATIONS : Territoire concerné : Département de la Drôme L ACTION Descriptif Le projet «Cohabitons

Plus en détail

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Atelier de renforcement des capacités des PFN de la CNULD sur l alignement des PAN sur la Stratégie décennale (2008-2018) Bujumbura, 14-17

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

Le réseau régional des acteurs du paysage

Le réseau régional des acteurs du paysage Le réseau régional des acteurs du paysage Adrien COUTANCEAU / Geoffrey QUIGNON Service Nature Eau et Paysage Le 4 décembre 2014 www.picardie.developpementdurable.gouv.fr Déroulement Définitions Pourquoi

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Réforme de la politique de la ville Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Restitution de l atelier n 3 : Intitulé : Les communes et agglomérations concernées par

Plus en détail

GENDA 21 Boulazac. Comité de Pilotage. Mardi 16 novembre 2010

GENDA 21 Boulazac. Comité de Pilotage. Mardi 16 novembre 2010 GENDA 21 Boulazac Comité de Pilotage Mardi 16 novembre 2010 SOMMAIRE Du pré-diagnostic au diagnostic partagé La méthodologie du diagnostic partagé Les résultats du diagnostic partagé Perspectives Le défi

Plus en détail

Les indicateurs de la SNTEDD (stratégie nationale de la transition écologique vers un développement durable)

Les indicateurs de la SNTEDD (stratégie nationale de la transition écologique vers un développement durable) Les indicateurs de la SNTEDD (stratégie nationale de la transition écologique vers un développement durable) S. Moreau CGDD/SOeS CNIS - le 26 mai 2014 Des indicateurs à définir pour le suivi de la SNTEDD

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Le développement durable en question : Sens du concept du point de vue des agriculteurs

Le développement durable en question : Sens du concept du point de vue des agriculteurs Le développement durable en question : Sens du concept du point de vue des agriculteurs Élisabeth Michel-Guillou & Lise Bihannic CRPCC EA 1285 Centre de Recherches en Psychologie, Cognition et Communication

Plus en détail

Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040»

Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040» Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040» 1 Programme de l après-midi 1. Pourquoi cette démarche? 2. Approche systémique de la Savoie 3. Les travaux en

Plus en détail

INDICATIONS DE CORRECTION

INDICATIONS DE CORRECTION SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE ET DE TROISIEME VOIE D ANIMATEUR TERRITORIAL SESSION 2013 EPREUVE Rédaction d une note à partir des éléments d un dossier

Plus en détail

Le Parc naturel régional du Gâtinais français. Déplacement Bas Saint Laurent 1

Le Parc naturel régional du Gâtinais français. Déplacement Bas Saint Laurent 1 Le Parc naturel régional du Gâtinais français Déplacement Bas Saint Laurent 1 46 Parcs naturels régionaux en France Déplacement Bas Saint Laurent 2 Les missions d'un Parc Protéger et mettre en valeur les

Plus en détail

12 EME SEMINAIRE EAU. Avec la participation de : CONTACT. Quelle gestion de l eau potable pour une ville durable et responsable? MERCREDI 20 FEVRIER

12 EME SEMINAIRE EAU. Avec la participation de : CONTACT. Quelle gestion de l eau potable pour une ville durable et responsable? MERCREDI 20 FEVRIER Avec la participation de : 12 EME SEMINAIRE EAU Les 18, 19 et 20 Février 2013 Polytech Montpellier, Amphithéâtre Serge Peytavin La gestion de l eau pour une ville durable LUNDI 18 FEVRIER MARDI 19 FEVRIER

Plus en détail