Mise en place de l intégrité référentielle sur une base de données. Utilisation des procédures stockées du SGBDR.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mise en place de l intégrité référentielle sur une base de données. Utilisation des procédures stockées du SGBDR."

Transcription

1 Mise en place de l intégrité référentielle sur une base de données. Utilisation des procédures stockées du SGBDR. Afpa St Brieuc - 17/11/10 Page 1

2 ISTA.ma Un portail au service de la formation professionnelle Le Portail Que vous soyez étudiants, stagiaires, professionnels de terrain, formateurs, ou que vous soyez tout simplement intéressé(e) par les questions relatives aux formations professionnelle, aux métiers, vous propose un contenu mis à jour en permanence et richement illustré avec un suivi quotidien de l actualité, et une variété de ressources documentaires, de supports de formation,et de documents en ligne ( supports de cours, mémoires, exposés, rapports de stage ). Le site propose aussi une multitude de conseils et des renseignements très utiles sur tout ce qui concerne la recherche d'un emploi ou d'un stage : offres d emploi, offres de stage, comment rédiger sa lettre de motivation, comment faire son CV, comment se préparer à l'entretien d embauche, etc. Les forums sont mis à votre disposition, pour faire part de vos expériences, réagir à l'actualité, poser des questionnements, susciter des réponses.n'hésitez pas à interagir avec tout ceci et à apporter r votre pierre à l'édifice. Notre Concept Le portail est basé sur un concept de gratuité intégrale du contenu & un modèle collaboratif qui favorise la culture d échange et le sens du partage entre les membres de la communauté ista. Notre Mission Diffusion du savoir & capitalisation des expériences. Notre Devise Partageons notre savoir Notre Ambition Devenir la plate-forme leader dans le domaine de la Formation Professionnelle. Notre Défi Convaincre de plus en plus de personnes pour rejoindre notre communauté et accepter de partager leur savoir avec les autres membres. Web Project Manager - Badr FERRASSI : - contactez :

3 1)-PROCEDURES STOCKEES. Une procédure stockée (Stored Procedure pour SQL Server) est une suite d instructions SQL stockées dans la base de données et pouvant être exécutée par appel de son nom. Autres termes utilisés : procédure cataloguée / procédure mémorisée Remote procedure en anglais. Particularités : Les procédures stockées diffèrent des instructions SQL : leur syntaxe est vérifiée et elles sont compilées. C est le code compilé qui est utilisé lors des appels ne sont pas appelées automatiquement, mais doivent faire l objet d un appel explicite de la part de l utilisateur. peuvent être appelées par plusieurs applications frontales Avantages : Améliorent les performances par utilisation du code compilé Renforcent l intégrité de la base : en centralisant les traitements en un endroit unique unicité du code 2)- CREATION DES PROCEDURES STOCKEES. La création de procédures mémorisées se fait dans la base courante avec l instruction SQL CREATE PROCedure Syntaxe : CREATE PROC nom_de_procédure AS ordre_sql (*) (*) voir Fiche technique programmation SQL Cette création est faisable soit - en interactif grâce à ISQL/w - au travers le gestionnaire d objets de SQL Server : SQL Entreprise Manager Remarque: Les procédures cataloguées sont des objets compilés. Ceci implique qu elles ne peuvent pas être modifiées. Une procédure stockée doit être supprimée pour être à nouveau créée. Cependant, l interface SQL Object Manager masque cette contrainte. Afpa St Brieuc - 17/11/10 Page 2

4 La suppression d une procédure mémorisée se fait par : DROP PROCedure nom_de_procédure Image de l interface SQL Object Manager Remarque : Le bouton vert compile la procédure stockée mais ne l'exécute pas Afpa St Brieuc - 17/11/10 Page 3

5 Exécution de procédures stockées. L exécution d une procédure mémorisée se fait par appel grâce à l instruction SQL EXECute Syntaxe : EXECUTE nom_de_procédure ou EXEC nom_de_procédure L appel pour exécution d une procédure stockée peut se faire en interactif (avec l'utilitaire Isql) ou être inclus dans un exécutable grâce à un langage hôte (Transact SQL pour SQL Server) ou tout langage supportant l envoi de requêtes SQL tel que Visual Basic. Codage d une procédure stockée ( cf. chapitre 1). Elle se fait par l interface SQL Object Manager. Le langage utilisé est Transact Sql pour Sql Server Exemple d'une procédure stockée sous SQL Server: "Liste des éditeurs et auteurs avec cumul annuel des ventes" if exists (select * from sysobjects where id = object_id('dbo.reptq2') and sysstat & 0xf = 4) drop procedure dbo.reptq2 GO CREATE PROCEDURE reptq2 AS SELECT type, id_éditeur, titres.id_titre, cmd_auteur, Name = substring (nom_auteur, 1,15), cumulannuel_ventes FROM titres, auteurs, titreauteur WHERE titres.id_titre = titreauteur.id_titre AND auteurs.id_auteur = titreauteur.id_auteur AND id_éditeur is NOT NULL ORDER BY id_éditeur, type COMPUTE avg(cumulannuel_ventes) BY id_éditeur, type COMPUTE avg(cumulannuel_ventes) BY id_éditeur GO Remarque : la partie haute de la procédure cataloguée,suppression de celle-ci avant recréation, est générée automatiquement par Sql Server. Afpa St Brieuc - 17/11/10 Page 4

6 3)-ENVOI D UNE PROCEDURE CATALOGUEE SQL SERVER AVEC PASSAGE DE PARAMETRES. But : Généralisation la notion de client/serveur Comme vu au chapitre 1, la faculté de créer et de conserver des traitements dans le noyau même du SGBDR sous forme de procédures cataloguées (ou procédures stockées ou de procédures mémorisées) et de les appeler dans les traitements associés au client accroît les possibilités de traitements et surtout la souplesse des applications frontales (code cohérent et unique) et leur fiabilité en maintenance (une seule source de code à maintenir en cas de besoin de modification). Cependant si l on s en tient au chapitre 1, il est possible de demander le déclenchement de procédures stockées monolithiques et figées. L intérêt serait de pouvoir définir au niveau du SGBDR des procédures génériques qui accepteraient en entrée lors de leur exécution une ou des valeurs particulières qui permettrait d affiner le traitement monolithique et de le rendre «adaptable». Exemple: A supposer que l on travaille sur une base de données d un club de vacances et que l on ait besoin de connaître les activités d un village donné dans une application frontale. Il est évident qu en fonction de la demande, il ne s agira pas toujours du même village. Dans ces conditions, l intérêt serait de pouvoir définir au niveau base de données une procédure dont la fonctionnalité serait de retrouver les activités propres à un village donné quelconque, à charge pour la personne ou le traitement appelant cette fonction de lui fournir pour quel village les informations sont demandées. La procédure pourrait alors effectuer sa recherche et renvoyer les activités correspondant au village en question sous forme tabulaire. Les traitements demandeurs en frontal prenant le relais pour présenter ces informations. Mise en oeuvre. Dans le cadre de travail (Visual Basic en tant que frontal et SQL Server en serveur de base de données), on sait effectivement déclencher une procédure stockée via ODBC. Reste à savoir: si SQL Server admet le passage de valeurs dans ses procédures. comment passer ces valeurs de Visual Basic vers SQL Server et avec quelle syntaxe. 1 er point : les procédures cataloguées de SQL Server acceptent-elles des valeurs? Afpa St Brieuc - 17/11/10 Page 5

7 Réponse : oui, c est déjà çà! Comment? En fait, dans les procédures nécessitant des valeurs particulières il va être nécessaire de définir combien de valeurs seront passées lors de l appel et sous quelle forme. On parle de paramètres et de procédures paramètrables. Celles-ci respectent certaines règles de syntaxe au moment : de la création de la procédure de son utilisation. Création d une procédure stockée paramètrable. Elle se fait par l interface SQL Object Manager. La syntaxe est celle donnée dans l exemple ci-dessous..exemple de déclaration d une procédure cataloguée dans SQL Server avec paramètres en entrée if exists (select * from sysobjects where id = object_id('dbo.reptq3') and sysstat & 0xf = 4) drop procedure dbo.reptq3 GO CREATE PROCEDURE char(12) AS SELECT id_éditeur, type, id_titre, prix FROM titres WHERE prix AND prix AND type OR type LIKE '%cui%' ORDER BY id_éditeur, type COMPUTE count(id_titre) BY id_éditeur, type GO Interprétations: La procédure stockée rpc_ reptq3 déclare avoir besoin de trois paramètres en entrée : une chaîne de 12 caractères money money Afpa St Brieuc - 17/11/10 Page 6

8 Ces Trois paramètres passés seront utilisés dans la clause de restriction where de l ordre Select de telle manière que l on ne souhaite avoir en résultat de Select (forme tabulaire) que les lignes correspondant à la demande Remarque: la syntaxe pour chaque paramètre aussi bien en déclaration qu en manipulation Afpa St Brieuc - 17/11/10 Page 7

9 .Exemple de déclaration d une procédure cataloguée dans SQL Server avec paramètres en entrée et paramètres en sortie Certaines procédures peuvent retourner une (ou plusieurs) valeurs (s). Dans ce cas, préciser OUTPUT après le nom et le type du paramètre. Exemple int OUTPUT CREATE PROCEDURE int OUTPUT AS Begin If exists(select * from employes) Begin = (select max(numemp) from employes) End Else Begin = 0 End end GO La procédure stockée reptq32 renvoie une valeur de retour qui est le plus grand numéro d employé de la table employés (ou 0) si la table est vide. Afpa St Brieuc - 17/11/10 Page 8

10 Création d une procédure stockée balayant le résultat d une requête L utilisation des curseurs est une technique permettant de traiter ligne par ligne le résultat d une requête. Le curseur doit être déclaré : Declare c1 cursor for select.. Puis ouvert : Open c1 Pour extraire une ligne, utiliser l instruction Fetch. En fin de traitement, afin de libérer la mémoire, fermer le curseur : close c1 puis le supprimer : deallocate c1 exemple : on veut stocker dans une table de travail les trois employés ayant le plus haut salaire et ce par service. CREATE PROCEDURE reptq33 AS Begin Create table #tempo_emp (numemp char(6), service char(2), salaire int) GO Declare curseur-employes cursor for select numemp, service, salaire from employes order by service, salaire DESC cpt int char(6) char(2) char(2) int Open curseur-employes Fetch @vsalaire While = 0) Begin Insert into Select cpt = 1 Fetch curseur-employes While = 0 Begin If <3) Begin Insert into End Fetch @vsalaire end Afpa St Brieuc - 17/11/10 Page 9

11 end close curseur-employes deallocate curseur-employes end GO Afpa St Brieuc - 17/11/10 Page 10

12 4)-Utilisation d une procédure stockée sous SQL Server. Afpa St Brieuc - 17/11/10 Page 11

13 Afpa St Brieuc - 17/11/10 Page 12

14 Interprétation: A titre d exemple, les valeurs ont été passées ici sous forme de littéraux. Le manque de souplesse est encore évident et le but de la manoeuvre consisterait à pouvoir acquérir les informations dont on a besoin grâce à un dialogue application/utilisateur; pour déclencher ensuite la procédure stockée avec la ou les valeurs acquises. C est ce que vont permettre Visual Basic et ODBC. Suite dans la prochaine séquence. Afpa St Brieuc - 17/11/10 Page 13

15 4)-Exercices Reprendre le cahier des charges GOELAND et traiter les demandes suivantes en procédures stockées : Procédure 1 : On souhaite obtenir par modèle la moyenne des heures de vol des avions. Procédure 2 : On souhaite obtenir pour une date donnée la liste des réservations par ligne, vol et étape, passer la date en paramètre. Distinguer la classe touriste de la 1ere classe ; préciser le nombre de personnes. Procédure 3 : On veut créer une qualification pour un pilote sur un modèle d'avion. - Vérifier que l'employé est un pilote (Type personnel = "P") - Vérifier qu'il a le diplôme requis pour ce modèle - Vérifier la date de validité du diplôme - Positionner la date de qualification à la date du jour Entrer le numéro d'employé et le numéro de modèle. Procédure 4 : On veut affecter un type de personnel à un vol - Vérifier que cette personne est bien active (code activité = 'A') - Vérifier que cette personne n'est pas affectée à un autre vol sur les mêmes dates - Vérifier que la date du vol pour cette affectation est égale à date de dernière affectation plus 2 jours. - Vérifier qu'il n'y a pas pour : - Les pilotes : plus de deux déjà affectés - Les hotesses : plus de trois déjà affectées - Les stewards : plus de 1 déjà affecté - Renvoyer la liste des personnels affecté à ce vol après cette affectation Entrer le numéro d'employé et le numéro de vol. Afpa St Brieuc - 17/11/10 Page 14

16 5)-Traitement des transactions Qu'est-ce qu'une transaction et pourquoi en ai-je besoin? C'est une unité de travail logique Modification de la base de données en groupe Assure la cohérence de la base de données Ce sont les propriétés ACID Atomicité : succès ou échec Consistance : tout est fait ou rien n'est fait Isolation : indépendant d'autres transactions ou événements Durabilité : les changements, une fois traités, ne peuvent pas être annulés C'est une tâche du programmeur de l'application ou de la base de données de définir une transaction avec SQLServer Les transactions peuvent être utilisées dans le langage graphique ainsi que dans Transac-SQL (Procédure stockée) : Dans TSQL, il n'y aura pas d'aller-retour vers le client, la transaction sera donc terminée plus rapidement. Dans le langage graphique l'utilisation des transactions dépend du developpement, écriture du code nécessaire aux transactions. Instructions Transact SQL de gestion d'une transaction Syntaxes Début de transaction BEGIN TRAN[SACTION] [nomtransaction] Validation de transaction COMMIT TRAN[SACTION] [nomtransaction] Déclaration d'un point de contrôle SAVE TRAN[SACTION] [nom du point de contrôle] Annulation de transaction ROLLBACK TRAN[SACTION] [nomtransaction/nom de point de contrôle] Afpa St Brieuc - 17/11/10 Page 15

17 Exemple de transaction Serveur Libération des personnes affectées à un projet à la fin de celui-ci. CREATE PROC ProjectCompleted NUMERIC (10)) as BEGIN TRANSACTION Augmente UPDATE Project SET CompletionDate = getdate() WHERE ProjectID If = 0 BEGIN ROLLBACK TRANSACTION RAISERROR ('Id Project incorrect ', 16, 1) RETURN END UPDATE Assignment SET ReleaseDate = getdate() WHERE ProjectID AND ReleaseDate is NULL COMMIT TRANSACTION Afpa St Brieuc - 17/11/10 Page 16

18 Transactions imbriquées Begin Tran CALL B If not ok Rollback Tran Else Commit Tran Begin Tran CALL C If not ok Rollback Tran Else Commit Tran Begin Tran If not ok Rollback Tran Else Commit Tran Le Rollback des transactions imbriquées renvoie toujours au début de la première procédure qui démarre la première transaction. Afpa St Brieuc - 17/11/10 Page 17

19 6)-Gestion des verrous Lors de transactions concurrentes, SQLServer gère automatiquement des verrous afin de garantir la cohérence des données de chaque transaction. Une transaction ne pourra pas modifier des pages accessibles par une autre transaction, et ne pourra lire des pages en cours de modifications (lecture cohérente). On peut agir sur les verrous de plusieurs façon, au niveau de la configuration et au niveau des transactions. Les opérations Select ont besoin d'un verrou partagé (share lock) Insert, update et delete nécessitent des verrous exclusifs Choix du niveau Niveau de la page (Page level) Des pages de 2K (2,048 octets), c'est beaucoup pour des tables étroites Le niveau de la page a moins de surcoût (temps machine) que le niveau ligne. Niveau de la table (Table level) Après le dépassement d'un seuil, le verrouillage passe au niveau de table Ceci réduit le surcoût dû à la gestion du verrouillage de pages individuelles Niveau de l'insertion des lignes (Insert Row level) Réduit la contention quand les insertions ajoutent des lignes à la table C'est choix sont fait au niveau général est appartiennent au responsable de la base de données, le développeur indique ce qu'il fait dans ses applications. Afpa St Brieuc - 17/11/10 Page 18

Société MAINTINFO MAINTENANCE D'EQUIPEMENTS INFORMATIQUES ETUDE DE CAS (UML) Document d'expression des Besoins. Page 1

Société MAINTINFO MAINTENANCE D'EQUIPEMENTS INFORMATIQUES ETUDE DE CAS (UML) Document d'expression des Besoins. Page 1 Société MAINTINFO MAINTENANCE D'EQUIPEMENTS INFORMATIQUES ETUDE DE CAS (UML) Document d'expression des Besoins Page 1 ISTA.ma Un portail au service de la formation professionnelle Le Portail http://www.ista.ma

Plus en détail

Programmation Transact SQL

Programmation Transact SQL Programmation Transact SQL Procédure Ecrire une procédure qui permet de rendre un film emprunté. Cette procédure admet en paramètre le numéro d'exemplaire du film emprunté et se charge de compléter la

Plus en détail

Mysql. Les requêtes préparées Prepared statements

Mysql. Les requêtes préparées Prepared statements Mysql Les requêtes préparées Prepared statements Introduction Les prepared statements côté serveur sont une des nouvelles fonctionnalités les plus intéressantes de MySQL 4.1 (récemment sorti en production

Plus en détail

SQL Server 2012 - SQL, Transact SQL Conception et réalisation d'une base de données

SQL Server 2012 - SQL, Transact SQL Conception et réalisation d'une base de données Le modèle relationnel 1. Introduction 9 2. Rappels sur le stockage des données 9 2.1 Les différentes catégories de données 10 2.1.1 Les données de base 10 2.1.2 Les données de mouvement 10 2.1.3 Les données

Plus en détail

Les procédures fonctions packages et triggers

Les procédures fonctions packages et triggers Les procédures fonctions packages et triggers Les procédures stockées: Définition: Une procédure est un code PL/SQL défini par l utilisateur et stocké dans la base de données. Ce qui permet d éliminer

Plus en détail

Procédures Stockées WAVESOFT... 12 ws_sp_getidtable... 12. Exemple :... 12. ws_sp_getnextsouche... 12. Exemple :... 12

Procédures Stockées WAVESOFT... 12 ws_sp_getidtable... 12. Exemple :... 12. ws_sp_getnextsouche... 12. Exemple :... 12 Table des matières Les Triggers... 2 Syntaxe... 2 Explications... 2 Les évènements déclencheurs des triggers... 3 Les modes de comportements des triggers... 4 Les pseudo tables... 5 Exemple... 6 Les procédures

Plus en détail

Langage propre à Oracle basé sur ADA. Offre une extension procédurale à SQL

Langage propre à Oracle basé sur ADA. Offre une extension procédurale à SQL Cours PL/SQL Langage propre à Oracle basé sur ADA Offre une extension procédurale à SQL PL/SQL permet d utiliser un sous-ensemble du langage SQL des variables, des boucles, des alternatives, des gestions

Plus en détail

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 SQL Sommaire : COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE MANIPULATION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE CONTROLE TRANSACTIONNEL... 2 COMMANDES DE REQUETE DE DONNEES... 2 COMMANDES

Plus en détail

II. EXCEL/QUERY ET SQL

II. EXCEL/QUERY ET SQL I. AU TRAVAIL, SQL! 1. Qu est-ce que SQL?... 19 2. SQL est un indépendant... 19 3. Comment est structuré le SQL?... 20 4. Base, table et champ... 21 5. Quelle est la syntaxe générale des instructions SQL?...

Plus en détail

Attaques applicatives

Attaques applicatives Attaques applicatives Attaques applicatives Exploitation d une mauvaise programmation des applications Ne touche pas le serveur lui-même mais son utilisation/ configuration Surtout populaire pour les sites

Plus en détail

Université M Hamed Bougara Boumerdès, Faculté des Sciences, Département Informatique SQL PROCEDURAL

Université M Hamed Bougara Boumerdès, Faculté des Sciences, Département Informatique SQL PROCEDURAL Université M Hamed Bougara Boumerdès, Faculté des Sciences, Département Informatique Cours (Master 1) : Bases de Données Avancées, (Responsable : A. AIT BOUZIAD) SQL PROCEDURAL Dans les différentes parties

Plus en détail

Cours PL/SQL. Cours PL/SQL. E.Coquery. emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr

Cours PL/SQL. Cours PL/SQL. E.Coquery. emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr Cours PL/SQL E.Coquery emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr Programmation au sein du SGBD Pourquoi? Les contraintes prédéfinies ne sont pas toujours suffisantes. Exemple : tout nouveau prix pour un CD doit avoir

Plus en détail

Cours Bases de données 2ème année IUT

Cours Bases de données 2ème année IUT Cours Bases de données 2ème année IUT Cours 12 : Concurrence d accès Anne Vilnat http://www.limsi.fr/individu/anne/cours Plan 1 Accès concurrents Définitions Verrous Collisions Niveaux de cohérence Blocage

Plus en détail

Oracle : Langage PL/SQL

Oracle : Langage PL/SQL 1 Introduction à PL/SQL Oracle : Langage PL/SQL PL/SQL est un langage de programmation procédural et structuré. 1.1 Langage de programmation Il contient un ensemble d'instructions permettant de mettre

Plus en détail

PL/SQL. Pourquoi PL/SQL? Introduction. Principales caractéristiques de PL/SQL. Utilisation de PL/SQL

PL/SQL. Pourquoi PL/SQL? Introduction. Principales caractéristiques de PL/SQL. Utilisation de PL/SQL PL/SQL Avertissement : cette partie du cours n est qu un survol du langage PL/SQL, utile pour écrire des procédures stockées simples Elle laisse de côté de nombreuses fonctionnalités du langage Université

Plus en détail

2011 Hakim Benameurlaine 1

2011 Hakim Benameurlaine 1 Table des matières 1 PRÉSENTATION DE TSQL... 2 1.1 Historique... 2 1.2 Les différents types d instructions... 2 1.2.1 Langage de Définition des Données... 2 1.2.2 Langage de Manipulation des Données...

Plus en détail

Initiation aux bases de données et à la programmation événementielle

Initiation aux bases de données et à la programmation événementielle Initiation aux bases de données et à la programmation événementielle Cours N 6 : VBA sous ACCESS Souheib BAARIR. Page web : http://pagesperso-systeme.lip6.fr/souheib.baarir/bdvba/support.htm E-mail : souheib.baarir@u-paris10.fr

Plus en détail

Les procédures stockées et les fonctions utilisateur

Les procédures stockées et les fonctions utilisateur Les procédures stockées et les fonctions utilisateur Z Grégory CASANOVA 2 Les procédures stockées et les fonctions utilisateur [08/07/09] Sommaire 1 Introduction... 3 2 Pré-requis... 4 3 Les procédures

Plus en détail

Bases de données et sites WEB Licence d informatique LI345

Bases de données et sites WEB Licence d informatique LI345 Bases de données et sites WEB Licence d informatique LI345 Anne Doucet Anne.Doucet@lip6.fr http://www-bd.lip6.fr/ens/li345-2013/index.php/lescours 1 Contenu Transactions en pratique Modèle relationnel-objet

Plus en détail

CREATION WEB DYNAMIQUE

CREATION WEB DYNAMIQUE CREATION WEB DYNAMIQUE IV ) MySQL IV-1 ) Introduction MYSQL dérive directement de SQL (Structured Query Language) qui est un langage de requêtes vers les bases de données relationnelles. Le serveur de

Plus en détail

Encryptions, compression et partitionnement des données

Encryptions, compression et partitionnement des données Encryptions, compression et partitionnement des données Version 1.0 Grégory CASANOVA 2 Compression, encryption et partitionnement des données Sommaire 1 Introduction... 3 2 Encryption transparente des

Plus en détail

Formation PHP/ MYSQL

Formation PHP/ MYSQL Formation PHP/ MYSQL Deuxième PARTIE 1/12 II MYSQL (PHPmyAdmin) Création d un annuaire avec une table MySQL dans phpmyadmin. Voici l écran de PHPmyAdmin lorsque vous vous y connectez. 2/12 1) Création

Plus en détail

SQL et Langages de Programmation

SQL et Langages de Programmation SQL et Langages de Programmation SQL est un langage bases de données autonome. Langage ensembliste de haut niveau Il faut un langage de programmation, pour programmer des applications de gestion o Notion

Plus en détail

OI40: bases de données, TP 2

OI40: bases de données, TP 2 OI40: bases de données, TP 2 Frédéric Lassabe October 26, 2010 Ce TP requiert d avoir bien compris le TP précédent. 1 Sujet Lors de ce TP, il sera question d améliorer la base de données du TP précédent.

Plus en détail

NFA 008. Introduction à NoSQL et MongoDB 25/05/2013

NFA 008. Introduction à NoSQL et MongoDB 25/05/2013 NFA 008 Introduction à NoSQL et MongoDB 25/05/2013 1 NoSQL, c'est à dire? Les bases de données NoSQL restent des bases de données mais on met l'accent sur L'aspect NON-relationnel L'architecture distribuée

Plus en détail

Correction TP3 SGBDR

Correction TP3 SGBDR BTS-DSI Correction TP3 SGBDR lycée lissane eddine ibn el khatib laayoune use master; CREATE DATABASE BD_Recettes ON ( NAME = 'BD_Recettes_Data', FILENAME = 'F:\Documents and Settings\Administrateur\Bureau\2014\bts2\sql\tds

Plus en détail

Oracle 12c. Programmez. Exercices et corrigés. Jérôme GABILLAUD Anne-Sophie LACROIX

Oracle 12c. Programmez. Exercices et corrigés. Jérôme GABILLAUD Anne-Sophie LACROIX Oracle 12c Programmez avecsqletpl/sql Exercices et corrigés Téléchargement www.editions-eni.fr 90 QCM 93 travaux pratiques et leurs corrigés Près de 28 H de mise en pratique Jérôme GABILLAUD Anne-Sophie

Plus en détail

Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données

Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données Objets d une base de données Dans un schéma Tables, vues Index, clusters, séquences, synonymes Packages, procédures, fonctions, déclencheurs

Plus en détail

SQL Server 2014 - SQL, Transact SQL Conception et réalisation d'une base de données (avec exercices pratiques et corrigés)

SQL Server 2014 - SQL, Transact SQL Conception et réalisation d'une base de données (avec exercices pratiques et corrigés) Le modèle relationnel 1. Introduction 9 2. Rappels sur le stockage des données 9 2.1 Les différentes catégories de données 10 2.1.1 Les données de base 10 2.1.2 Les données de mouvement 10 2.1.3 Les données

Plus en détail

IFT3030 Base de données. Chapitre 6 SQL. Plan du cours

IFT3030 Base de données. Chapitre 6 SQL. Plan du cours IFT3030 Base de données Chapitre 6 SQL Plan du cours Introduction Architecture Modèles de données Modèle relationnel Algèbre relationnelle SQL Conception Fonctions avancées Concepts avancés Modèle des

Plus en détail

PL/SQL INTRODUCTION Introduction à PL/SQ Les procédures, les fonctions et les packages Les triggers

PL/SQL INTRODUCTION Introduction à PL/SQ Les procédures, les fonctions et les packages Les triggers PL/SQL INTRODUCTION Introduction à PL/SQ Les procédures, les fonctions et les packages Les triggers Département d informatique Collège Lionel Groulx. Préparé par Saliha Yacoub Table des matières. Introduction...

Plus en détail

Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I

Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I Oracle University Appelez-nous: +33 (0) 1 57 60 20 81 Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I Durée: 3 Jours Description Ce cours offre aux étudiants une introduction à la technologie de

Plus en détail

NIMBUS TRAINING. Mise en œuvre d une SGBD dans toutes les étapes du projet. Déscription. Objectifs. Publics. Durée. Pré-requis

NIMBUS TRAINING. Mise en œuvre d une SGBD dans toutes les étapes du projet. Déscription. Objectifs. Publics. Durée. Pré-requis Mise en œuvre d une SGBD dans toutes les étapes du projet. Déscription A partir des retours d expérience, et des préconisations des éditeurs, présenter les facteurs clés de succès et les bonnes pratiques

Plus en détail

Développer en PL/SQL. Sommaire du cours

Développer en PL/SQL. Sommaire du cours Sommaire du cours Module 1 Introduction et Rappels Module 2 Eléments de langage PL/SQL Module 3 Accès à la Base de données Module 4 Traitements stockés Module 5 Gestion des exceptions Module 6 - Compléments

Plus en détail

PHP & BD. PHP & Bases de données. Logiciels & matériels utilisés. Bases de données et Web

PHP & BD. PHP & Bases de données. Logiciels & matériels utilisés. Bases de données et Web PHP & Bases de données La quantité de données utilisée par certains sites web nécessite l'utilisation d'une base de données Il faut donc disposer d'un SGBD (mysql, postgresql, oracle, ) installé sur un

Plus en détail

Il est nécessaire de connaître au moins un système d'exploitation de type graphique.

Il est nécessaire de connaître au moins un système d'exploitation de type graphique. GBD-030 Oracle Prise en main Saint-Denis à 9h30 5 jours Objectifs : Une formation Oracle complète pour découvrir tous les concepts du système et les différentes façons de les utiliser concrètement tout

Plus en détail

Les déclencheurs (Triggers) avec Oracle

Les déclencheurs (Triggers) avec Oracle 1) Introduction 2) Événements déclenchant 3) Mécanisme général 4) Privilèges systèmes 5) Syntaxe 6) Nom du déclencheur 7) Option BEFORE ou AFTER 8) Déclencheur LMD 9) Déclencheur LDD 10) Déclencheur d'instance

Plus en détail

PL/SQL Procedural Language Extensions to SQL

PL/SQL Procedural Language Extensions to SQL PL/SQL Procedural Language Extensions to SQL Il permet : - l'utilisation d'un sous-ensemble du langage SQL, - la mise en œuvre de structures procédurales, - la gestion des erreurs. L'une des plus importantes

Plus en détail

Compte rendu d activité Fiche n 1

Compte rendu d activité Fiche n 1 Compte rendu d activité Fiche n 1 Alexandre K. (http://ploufix.free.fr) Nature de l activité Création d une base de connaissances avec PostgreSQL Contexte : Le responsable technique souhaite la mise en

Plus en détail

TP8 - Gestion Transactionnelle

TP8 - Gestion Transactionnelle TP8 - Gestion Transactionnelle MIAGE #3-2006/2007 November 29, 2006 1 Transactions sous Oracle Il est nécéssaire pour ce T.P. de travailler par binômes connectés simultanement (sous SQL*PLUS) sur deux

Plus en détail

6 Transactions (sécurité des données, gestion des accès concurrents)

6 Transactions (sécurité des données, gestion des accès concurrents) 6 Transactions (sécurité des données, gestion des accès concurrents) Transaction Définition : suite d'actions (lectures/écritures) qui manipule/modifie le contenu d une BD en maintenant la cohérence des

Plus en détail

Création d'un logiciel de comptabilité générale

Création d'un logiciel de comptabilité générale Création d'un logiciel de comptabilité générale Description du thème Propriétés Intitulé long Date de publication Présentation Description Développement d'un logiciel de comptabilité générale avec Access

Plus en détail

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT Nom Prénom Promotion Date Buhl Damien Année 1 Groupe 2 21 Janvier 2007 CER Prosit n 22 Mots-Clés : - Requête/Langage SQL Le langage SQL (Structured Query Language) est un langage de requêtes, il permet

Plus en détail

TP SQL Server2005 Procédures stockées et déclencheurs

TP SQL Server2005 Procédures stockées et déclencheurs 1 TP SQL Server2005 Procédures stockées et déclencheurs Objectifs: - création et test de procédures stockées, - création et test de déclencheurs sur votre base de données Gescom. Condition de réalisation

Plus en détail

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C)

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C) Web dynamique Techniques, outils, applications (Partie C) Nadir Boussoukaia - 2006 1 SOMMAIRE 1. MySQL et PHP (20 min) 2. SQL (petits rappels) (20 min) 2 MySQL et PHP Synthèse 3 MySQL et PHP SGBD MySQL

Plus en détail

I) Bases de données et tables :

I) Bases de données et tables : I) Bases de données et tables : Un S.G.B.D. est un outil pour organiser, stocker, modifier, calculer et extraire des infos. Une B.D.R. peut être considérée comme un ensemble de tables à 2 dimensions. Exemple

Plus en détail

2011 Hakim Benameurlaine 1

2011 Hakim Benameurlaine 1 Table des matières 1 UTILISATION DES OUTILS DE REQUÊTES... 2 1.1 Bases de données SQL Server... 2 1.2 Éditions de SQL Server... 3 1.3 Les outils de SQL Server... 4 2011 Hakim Benameurlaine 1 1 UTILISATION

Plus en détail

Solutions des exercices du chapitre 6 selon la syntaxe du dialecte Oracle

Solutions des exercices du chapitre 6 selon la syntaxe du dialecte Oracle Solutions des exercices du chapitre 6 selon la syntaxe du dialecte Oracle 1. a Ajouter un CHECK sur la table LigneCommande ALTER TABLE LigneCommande ADD (CONSTRAINT XXX CHECK (noarticle

Plus en détail

SQL Historique 1982 1986 1992

SQL Historique 1982 1986 1992 SQL Historique 1950-1960: gestion par simple fichier texte 1960: COBOL (début de notion de base de données) 1968: premier produit de sgbdr structuré (IBM -> IDMS) 1970-74: élaboration de l'outil d'analyse

Plus en détail

SQL Description des données : création, insertion, mise à jour. Définition des données. BD4 A.D., S.B., F.C., N. G. de R.

SQL Description des données : création, insertion, mise à jour. Définition des données. BD4 A.D., S.B., F.C., N. G. de R. SQL Description des données : création, insertion, mise à jour BD4 AD, SB, FC, N G de R Licence MIASHS, Master ISIFAR, Paris-Diderot Mars 2015 BD4 (Licence MIASHS, Master ISIFAR, Paris-Diderot) SQL 1/21

Plus en détail

Présentation du langage et premières fonctions

Présentation du langage et premières fonctions 1 Présentation de l interface logicielle Si les langages de haut niveau sont nombreux, nous allons travaillé cette année avec le langage Python, un langage de programmation très en vue sur internet en

Plus en détail

On peut considérer les vues comme des «tables virtuelles» : leur contenu est constitué seulement au moment de la demande d exécution de cette vue.

On peut considérer les vues comme des «tables virtuelles» : leur contenu est constitué seulement au moment de la demande d exécution de cette vue. SQL Ch 9 DDL Vues, PL/SQL, procédures,... I. INTRODUCTION... 1 II. LES VUES (ANGLAIS «VIEWS»)... 1 A. CREER UNE VUE : CREATE VIEW... 1 B. SUPPRIMER UNE VUE DROP VIEW... 3 III. LANGAGE PL/SQL, PROCEDURES

Plus en détail

Cours Bases de données 2ème année IUT

Cours Bases de données 2ème année IUT Cours Bases de données 2ème année IUT Cours 1 : Vues et Index Anne Vilnat http://www.limsi.fr/individu/anne/cours Plan 1 Les Vues Généralités Syntaxe Avantages Conditions de mise à jour 2 Index Généralités

Plus en détail

UTILISER LE SERVEUR MYSQL...

UTILISER LE SERVEUR MYSQL... MySQL (pour Windows 9x) UTILISER LE SERVEUR MYSQL... 2 LANCER LE SERVEUR MYSQL... 2 ARRETER LE SERVEUR MYSQL... 3 TRAVAIL AVEC LA CONSOLE MYSQL... 3 CREATION / SUPPRESSION D'UN BASE... 3 UTILISER UN BASE...

Plus en détail

Chapitre 4 LE LANGAGE D INTERROGATION DE DONNÉES SQL

Chapitre 4 LE LANGAGE D INTERROGATION DE DONNÉES SQL Chapitre 4 LE LANGAGE D INTERROGATION DE DONNÉES SQL 1. Définitions Clause : mot-clé Requête : interrogation ou action structurée sur la BD Requête d interrogation composée de l ensemble des clauses :

Plus en détail

2.1/ Les privilèges sous oracle

2.1/ Les privilèges sous oracle LP Informatique(DA2I), UF7 : Administration Système, Réseaux et Base de données 13/12/2007, Enseignant : M. Nakechbnadi, mail : nakech@free.fr Première parie : Administration d une BD Chapitre 2 : Transaction,

Plus en détail

DUT Génie Biologique Option Bioinformatique. Les bases de données relationnelles. Travaux Pratiques n 4

DUT Génie Biologique Option Bioinformatique. Les bases de données relationnelles. Travaux Pratiques n 4 DUT Génie Biologique Option Bioinformatique Les bases de données relationnelles avec MySQL Éric Pipard Travaux Pratiques n 4 Jointures externes Requêtes internes et externes Vues et transactions Objectifs

Plus en détail

M21 : SGBD 2 Transact-SQL

M21 : SGBD 2 Transact-SQL M21 : SGBD 2 SQL(P.S & Trig) Formateur : Driouch Bouazza Etablissement : OFPPT/CFMOTI 09/11/2009 V1.0 http://www.driouchb.0fees.net/ DRIOUCH B. 1 Plan Introduction - Définition Types de données Instruction

Plus en détail

Cours Web n o 7 MySQL et PHP

Cours Web n o 7 MySQL et PHP Introduction aux bases de données Cours Web n o 7 MySQL et PHP Sandrine-Dominique Gouraud (gouraud@lri.fr) Pierre Senellart (pierre@senellart.com) Semaine du 7 novembre 2005 S.-D. Gouraud, P. Senellart

Plus en détail

SQL Server 2012 - Administration d'une base de données transactionnelle avec SQL Server Management Studio (édition enrichie de vidéos)

SQL Server 2012 - Administration d'une base de données transactionnelle avec SQL Server Management Studio (édition enrichie de vidéos) Présentation 1. Introduction 13 2. Présentation de SQL Server 14 2.1 Qu'est-ce qu'un SGBDR? 14 2.2 Mode de fonctionnement Client/Serveur 16 2.3 Les plates-formes possibles 17 2.4 Les composants de SQL

Plus en détail

Oracle Database 10g: Les fondamentaux des langages SQL et PL/SQL

Oracle Database 10g: Les fondamentaux des langages SQL et PL/SQL Oracle University Appelez-nous: +33 (0) 1 57 60 20 81 Oracle Database 10g: Les fondamentaux des langages SQL et PL/SQL Durée: 5 Jours Description Ce cours s'adresse aux utilisateurs d'oracle8i, Oracle9i

Plus en détail

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie Cours Web Lionel Seinturier Université Pierre & Marie Curie Lionel.Seinturier@lip6.fr Structured Query Language Langage de manipulation des données stockées dans une base de données interrogation/insertion/modification/suppression

Plus en détail

SQL Server 2014 Administration d'une base de données transactionnelle avec SQL Server Management Studio

SQL Server 2014 Administration d'une base de données transactionnelle avec SQL Server Management Studio Présentation 1. Introduction 13 2. Présentation de SQL Server 14 2.1 Qu'est-ce qu'un SGBDR? 15 2.2 Mode de fonctionnement client/serveur 16 2.3 Les plates-formes possibles 18 2.4 Les composants de SQL

Plus en détail

Cours Bases de données 2ème année IUT

Cours Bases de données 2ème année IUT Cours Bases de données 2ème année IUT Cours 4 : PL/SQL : ou comment faire plus avec ORACLE 2ème partie Anne Vilnat http://www.limsi.fr/individu/anne/cours Plan 1 Exceptions Rappels bloc PL/SQL Definition

Plus en détail

Informatique Initiation aux requêtes SQL. Sommaire

Informatique Initiation aux requêtes SQL. Sommaire cterrier.com 1/14 04/03/2008 Informatique Initiation aux requêtes SQL Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs

Plus en détail

Table des matières L INTEGRATION DE SAS AVEC JMP. Les échanges de données entre SAS et JMP, en mode déconnecté. Dans JMP

Table des matières L INTEGRATION DE SAS AVEC JMP. Les échanges de données entre SAS et JMP, en mode déconnecté. Dans JMP L INTEGRATION DE SAS AVEC JMP Quelles sont les techniques possibles pour intégrer SAS avec JMP? Comment échanger des données entre SAS et JMP? Comment connecter JMP à SAS? Quels sont les apports d une

Plus en détail

Transaction. 1:débiter(1000) 2:créditer(1000)

Transaction. 1:débiter(1000) 2:créditer(1000) Transaction Il n'est pas rare qu'une opération se divise en plusieurs autres opérations élémentaires sur la base de données. Dans ce cas, l''état de la base de données avant l'opération est maintenue cohérent,

Plus en détail

PL/SQL : procédures et déclencheurs. Grégory Bonnet, AI Mouaddib Département Informatique Université de Caen

PL/SQL : procédures et déclencheurs. Grégory Bonnet, AI Mouaddib Département Informatique Université de Caen PL/SQL : procédures et déclencheurs Grégory Bonnet, AI Mouaddib Département Informatique Université de Caen Introduction Introduction générale Étendre SQL pour l aide à la décision Nombreuses formes du

Plus en détail

Programmer avec PL/SQL

Programmer avec PL/SQL Programmer avec PL/SQL École Supérieure de la Statistique et de l Analyse de l Information (ESSAI) Avertissement : cette partie du cours n est qu un survol du langage PL/SQL, utile pour écrire des procédures

Plus en détail

Programmation orientée objet en langage JAVA

Programmation orientée objet en langage JAVA Connexion à une base de données avec JDBC Programmation orientée objet en langage JAVA Connexion à une base de données avec JDBC Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe

Plus en détail

Introduction aux bases de données

Introduction aux bases de données Introduction aux bases de données Cours 3. : Le langage SQL Vincent Martin email : vincent.martin@univ-tln.fr page personnelle : http://lsis.univ-tln.fr/~martin/ Master 1. LLC Université du Sud Toulon

Plus en détail

SQL SERVER 2008 Le 20/10/2010

SQL SERVER 2008 Le 20/10/2010 Définitions SQL SERVER 2008 Le 20/10/2010 Une base de données est un objet particulièrement difficile à définir puisqu il est abordé en pratique selon différents points de vue : Pour un administrateur,

Plus en détail

Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1

Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1 Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1 Plan Généralités Langage de Définition des (LDD) Langage de Manipulation

Plus en détail

Microsoft OSQL OSQL ou l'outil de base pour gérer SQL Server

Microsoft OSQL OSQL ou l'outil de base pour gérer SQL Server Microsoft OSQL OSQL ou l'outil de base pour gérer SQL Server Suite à mon précédent article concernant MSDE, je me suis rendu compte à partir des commentaires que de nombreux utilisateurs avaient des problèmes

Plus en détail

Base de donnée relationnelle. Exemple de table: Film. Exemple de table: Acteur. Exemple de table: Role. Contenu de la table Role

Base de donnée relationnelle. Exemple de table: Film. Exemple de table: Acteur. Exemple de table: Role. Contenu de la table Role IFT7 Programmation Serveur Web avec PHP Introduction à MySQL Base de donnée relationnelle Une base de données relationnelle est composée de plusieurs tables possédant des relations logiques (théorie des

Plus en détail

INSTALLATION DE L APPLICATION DU CONTEXTE ITASTE

INSTALLATION DE L APPLICATION DU CONTEXTE ITASTE INSTALLATION DE L APPLICATION DU CONTEXTE ITASTE Le responsable de la société Itaste utilise une application installée sur son poste : elle est programmée en VBA sous Microsoft Access et pourvue d une

Plus en détail

Instructions SQL. Première partie : Langage de description et de gestion des données

Instructions SQL. Première partie : Langage de description et de gestion des données Instructions SQL Première partie : Langage de description et de gestion des données Quelques instructions et leur syntaxe 1. Introduction Trois principales catégories d instructions. Instructions de création

Plus en détail

Projet MVC-CD. Comportement de VP lors du déploiement itératif et incrémental du MPD vers la base de données cible

Projet MVC-CD. Comportement de VP lors du déploiement itératif et incrémental du MPD vers la base de données cible Projet MVC-CD Comportement de VP lors du déploiement itératif et incrémental du MPD vers la base de données cible Créé par S. Berberat, le 23 octobre.2014 Modifié par S. Berberat, le 29 octobre 2014 Page

Plus en détail

Secteur Tertiaire Informatique Filière étude - développement. Accueil. Apprentissage. Période en entreprise. Evaluation.

Secteur Tertiaire Informatique Filière étude - développement. Accueil. Apprentissage. Période en entreprise. Evaluation. Secteur Tertiaire Informatique Filière étude - développement Activité «Développer la persistance des données» PL / SQL: Mise à jour des données Accueil Apprentissage Période en entreprise Evaluation Code

Plus en détail

TP Contraintes - Triggers

TP Contraintes - Triggers TP Contraintes - Triggers 1. Préambule Oracle est accessible sur le serveur Venus et vous êtes autorisés à accéder à une instance licence. Vous utiliserez l interface d accés SQL*Plus qui permet l exécution

Plus en détail

Vulnérabilités logicielles Injection SQL

Vulnérabilités logicielles Injection SQL MGR850 Hiver 2014 Vulnérabilités logicielles Injection SQL Hakima Ould-Slimane Chargée de cours École de technologie supérieure (ÉTS) Département de génie électrique 1 Plan SQL Injection SQL Injections

Plus en détail

EXTENSION de Microsoft Dynamics CRM 2013. Réf FR 80452

EXTENSION de Microsoft Dynamics CRM 2013. Réf FR 80452 EXTENSION de Microsoft Dynamics CRM 2013 Réf FR 80452 Durée : 3 jours A propos de ce cours : Ce cours offre une information interactive et détaillée sur le développement d extensions pour Microsoft Dynamics

Plus en détail

Synthèse PL SQL ORACLE. Declaration des variables, des constants, des exceptions et des curseurs.

Synthèse PL SQL ORACLE. Declaration des variables, des constants, des exceptions et des curseurs. Synthèse PL SQL ORACLE Bloc PL-SQL DECLARE Declaration des types, des variables, des constantes, des exceptions et des curseurs. BEGIN [nom du bloc] EXCEPTION Traitement des erreurs END [nom du bloc] Declaration

Plus en détail

Les Triggers SQL. Didier DONSEZ. Université de Valenciennes Institut des Sciences et Techniques de Valenciennes donsez@univ-valenciennes.

Les Triggers SQL. Didier DONSEZ. Université de Valenciennes Institut des Sciences et Techniques de Valenciennes donsez@univ-valenciennes. Les Triggers SQL Didier DONSEZ Université de Valenciennes Institut des Sciences et Techniques de Valenciennes donsez@univ-valenciennes.fr 1 Sommaire Motivations Trigger Ordre Trigger Ligne Condition Trigger

Plus en détail

Formation PHP/MySQL. Pierre PATTARD. Avril 2005

Formation PHP/MySQL. Pierre PATTARD. Avril 2005 Formation PHP/MySQL Pierre PATTARD Julien BENOIT Avril 2005 Le PHP Langage interprété, côté serveur pages interprétées par le serveur web pas de compilation, code éditable avec un bloc notes. aucune différences

Plus en détail

Travailler avec des données de type XML

Travailler avec des données de type XML Travailler avec des données de type XML Version 1.0 Z Grégory CASANOVA 2 Travailler avec des données de type XML 28/07/2009 Sommaire 1 Introduction... 3 2 Pré requis... 4 3 XML typé et non typé... 5 3.1

Plus en détail

Mostafa Hanoune. Interactions avec le Serveur Oracle

Mostafa Hanoune. Interactions avec le Serveur Oracle 3 Interactions avec le Serveur Oracle Objectifs A la fin de ce chapitre, vous saurez : Ecrire une instruction SELECT en PL/SQL Déclarer le type de données et la taille d une variable PL/SQL dynamiquement

Plus en détail

Présentation du PL/SQL

Présentation du PL/SQL I Présentation du PL/ Copyright Oracle Corporation, 1998. All rights reserved. Objectifs du Cours A la fin de ce chapitre, vous saurez : Décrire l intéret du PL/ Décrire l utilisation du PL/ pour le développeur

Plus en détail

SELECT FROM WHERE DISTINCT TOP n INSERT INTO VALUES UPDATE

SELECT FROM WHERE DISTINCT TOP n INSERT INTO VALUES UPDATE LES REQUETES SQL Sélectionner des enregistrements La requête SELECT est utilisée pour rechercher des enregistrements d'une table, elle s'emploie avec FROM qui est utilisé pour spécifier le nom de la table.

Plus en détail

Interfaçage de programmation. c Olivier Caron

Interfaçage de programmation. c Olivier Caron Interfaçage de programmation 1 Le SGBD est-il suffisant? (1/2) Les pour : La puissance du langage de requêtes. 1 Le SGBD est-il suffisant? (1/2) Les pour : La puissance du langage de requêtes. L aspect

Plus en détail

Bases de données. Jean-Yves Antoine. VALORIA - Université François Rabelais Jean-Yves.Antoine@univ-tours.fr. L3 S&T mention Informatique

Bases de données. Jean-Yves Antoine. VALORIA - Université François Rabelais Jean-Yves.Antoine@univ-tours.fr. L3 S&T mention Informatique Bases de données Jean-Yves Antoine VALORIA - Université François Rabelais Jean-Yves.Antoine@univ-tours.fr L3 S&T mention Informatique Bases de Données IUP Vannes, UBS J.Y. Antoine 1 Bases de données SGBD

Plus en détail

Bases de données cours 1

Bases de données cours 1 Bases de données cours 1 Introduction Catalin Dima Objectifs du cours Modèle relationnel et logique des bases de données. Langage SQL. Conception de bases de données. SQL et PHP. Cours essentiel pour votre

Plus en détail

2013-2014 N.EL FADDOULI 39 2013-2014 N.EL FADDOULI 40. Page 2

2013-2014 N.EL FADDOULI 39 2013-2014 N.EL FADDOULI 40. Page 2 Introduction Bloc PL/SQL Déclaration des variable Structure de contrôle Curseurs Les exceptions PL /SQL Les fonctions et procédures Les packages Les triggers 1 Les exceptions Définition Exceptions prédéfinies

Plus en détail

Systèmes de gestion de bases de données

Systèmes de gestion de bases de données Systèmes de gestion de bases de données Introduction a la notion de transaction P. Rigaux Cnam, dépt. informatique May 20, 2015 PR (Cnam, dépt. info) Systèmes de gestion de bases de données May 20, 2015

Plus en détail

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Administration bases de données

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Administration bases de données ////////////////////// Administration bases de données / INTRODUCTION Système d informations Un système d'information (SI) est un ensemble organisé de ressources (matériels, logiciels, personnel, données

Plus en détail

Pour les débutants. langage de manipulation des données

Pour les débutants. langage de manipulation des données Pour les débutants SQL : langage de manipulation des données Les bases de données sont très utilisées dans les applications Web. La création, l interrogation et la manipulation des données de la base sont

Plus en détail

BTS INFORMATIQUE DE GESTION ISE4D SESSION 2010 E4R : ÉTUDE DE CAS. Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS NOIXCOOP ÉLÉMENTS DE CORRECTION

BTS INFORMATIQUE DE GESTION ISE4D SESSION 2010 E4R : ÉTUDE DE CAS. Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS NOIXCOOP ÉLÉMENTS DE CORRECTION E4R : ÉTUDE DE CAS Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS NOIXCOOP ÉLÉMENTS DE CORRECTION Barème Dossier 1 : Distribution de noix 32 points Dossier 2 : Commercialisation de plants de noyers 16 points Dossier

Plus en détail

PHP /MySQL Interface d'accès aux BDDs PDO. Youssef CHAHIR

PHP /MySQL Interface d'accès aux BDDs PDO. Youssef CHAHIR PHP /MySQL Interface d'accès aux BDDs PDO Youssef CHAHIR 1 PLAN Architecture Créer une interface PHP/MySQL : Établir une connexion Exécuter une requête Gérer les erreurs Exploiter les résultats de la requête

Plus en détail

MySQL 5 (versions 5.1 à 5.6) Guide de référence du développeur (Nouvelle édition)

MySQL 5 (versions 5.1 à 5.6) Guide de référence du développeur (Nouvelle édition) Avant-propos 1. Les objectifs de ce livre 13 2. Les principaux sujets qu'aborde ce livre 13 3. À qui s adresse ce livre? 14 4. Les pré-requis 14 Introduction à MySQL 1. Introduction aux bases de données

Plus en détail