Conférence téléphonique et salle de conférence de la Commission de vérité et réconciliation du Canada (CVR), 360, rue Main, Winnipeg (Manitoba)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence téléphonique et salle de conférence de la Commission de vérité et réconciliation du Canada (CVR), 360, rue Main, Winnipeg (Manitoba)"

Transcription

1 Compte rendu de la conférence téléphonique : Appel de propositions pour héberger en permanence le Centre national de recherches sur les pensionnats indiens Date : Jeudi 1 er décembre 2011 Endroit : Conférence téléphonique et salle de conférence de la Commission de vérité et réconciliation du Canada (CVR), 360, rue Main, Winnipeg (Manitoba) Début : 13 h (HNC) Fin : 14 h 25 (HNC) Président : Ry Moran-Directeur de la consignation des déclarations, responsable du Centre national de recherches A. Mot d ouverture et de bienvenue Participants : Ry ouvre la réunion en souhaitant la bienvenue à tous les participants à cette première de deux conférences téléphoniques portant sur l appel de propositions pour héberger le Centre national de recherches (CNR). Les participants se présentent à tour de rôle. B. Discussion de l appel de propositions concernant le CNR On discute de l intention de la Commission. On espère que le CNR continuera dans la foulée de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens, le plus important règlement de recours collectif de l histoire du Canada. La création du CNR représente un aspect important des travaux de la Commission. Le Centre continuera de tenir à jour et de préserver la collection de récits oraux et de documents liés aux pensionnats indiens. La conférence téléphonique d aujourd hui a deux objectifs : 1) Accroître la visibilité du processus de création du CNR : comment présenter une demande d information à la CVR; de quelle façon la CVR mettra en commun l information; ce que recherche la CVR dans les propositions; l échange d information avec tous les participants; 1

2 2) Donner l occasion aux personnes intéressées de poser des questions et de mettre en commun l information pertinente. Ry débute la réunion en disant qu il expliquera les onze critères sur lesquels se fondera la Commission dans l évaluation des propositions. Les onze critères sont stricts, mais doivent être abordés. Lorsque Ry termine l examen des onze critères de l appel de propositions, les participants en discutent. La Commission insiste sur le fait qu il ne s agit PAS d une mesure d approvisionnement NI d une demande de soumissions. La Commission n affecte pas d argent au financement du CNR. La Commission aimerait que les proposants indiquent de quelle façon ils financeront les activités du CNR à long terme. La Commission a un mandat très ambitieux et le CNR est une initiative importante. Ry demande à tous les proposants d examiner attentivement l appel de propositions au complet, car le proposant retenu hébergera le CNR à long terme. Le proposant retenu hébergera en permanence le CNR. Les proposants doivent une idée de la façon d assurer la réussite du CNR et de faire en sorte qu il demeure un centre d excellence. La Commission doit rassembler tous les documents portant sur les pensionnats indiens qui ont été conservés jusqu à maintenant par les églises et le gouvernement du Canada. Elle a entrepris cet énorme projet avec l aide de Bronson Consulting. Bronson Consulting est l entrepreneur retenu dans le cadre d un appel d offres concurrentiel effectué par TPSGC pour la collecte des documents historiques liés aux pensionnats indiens.. Aux fins du présent appel de propositions, la Commission se réserve le droit de suggérer des collaborations et des ententes entre des organisations pendant le processus d examen. La Commission est d avis que le CNR bénéficiera davantage d une collaboration que d une concurrence. La Commission pose des questions dans l appel de propositions. Les proposants devraient tenir compte de ces questions lorsqu ils soumettent leurs propositions. 2

3 Conformément au mandat de la Commission, le CNR continuera d accepter des déclarations lorsque la CVR aura terminé ses travaux. Comment prévoyez-vous faire cela? Comment protégerez-vous les renseignements personnels? La Commission s attend à ce que de nombreux utilisateurs finals consultent le CNR. Actuellement, la Commission recueille les déclarations de deux façons principales : publique et privée. En général, les déclarations publiques sont faites en présence de l un ou de tous les commissaires dans un contexte public. Les séances de consignation des déclarations privées sont plus confidentielles et destinées aux personnes préférant raconter leur histoire en privé. Les proposants doivent connaître les importantes préoccupations en matière de protection des renseignements personnels. Lorsqu elle consigne des déclarations, la Commission parle avec les survivants en public et en privé. Les survivants ont des attentes différentes en ce qui a trait à la divulgation de leurs déclarations ou à la protection de leur contenu. Ry décrit deux aspects principaux de la collecte d information que le CNR sera chargé de tenir à jour : 1) Le projet de collecte de documents de la Commission comprend la numérisation des dossiers d archives, notamment les photographies, les documents, les lettres manuscrites, les livres, les phototypes sur plaque de verre, les diapositives, les microfilms et les autres éléments matériels. Ces dossiers proviennent des collections des églises et du gouvernement du Canada. Il est nécessaire d assurer la protection des renseignements personnels et de contrôler l accès à ces collections. 2) Dans le cadre des processus de consignation des déclarations de la Commission, le personnel de la CVR effectue des entrevues auprès des personnes touchées par les pensionnats indiens, c est-à-dire les survivants, les familles et les travailleurs. La Commission écoute et consigne leurs récits et le rôle des pensionnats indiens dans leurs vies. Toutes les questions doivent être acheminées à Laver Simard à l adresse Une équipe de la Commission examinera les questions et affichera les réponses en ligne à l adresse trc.ca, votre principale source d information. Consultez souvent le site Web à l adresse trc.ca pour vous tenir au courant. Sonja Matthies coordonnera la prochaine conférence qui aura lieu le 11 janvier 2012, à 13 h. Vous êtes tous invités à y participer. Vous pouvez communiquer avec Sonja à l adresse 3

4 La date limite de présentation des propositions est le 16 février La date timbrée de tous les documents ne doit pas être postérieure au 16 février. Si vous aimeriez examiner les formulaires de consentement types de la Commission, veuillez en faire la demande à l adresse Il n y a pas de gabarit normalisé pour les propositions. Si vous aimeriez recevoir un exemplaire du compte rendu, veuillez en faire la demande à l adresse Depuis la publication de l appel de propositions, la Commission a reçu six questions. Le 1 er décembre, elle a affiché les questions et les réponses sur son site Web. Ry lit les questions et passe en revue les réponses. Ry cède la parole aux participants et demande s ils ont des questions ou s ils souhaitent obtenir des précisions sur les points discutés aujourd hui ou sur le processus de présentation des propositions (les questions et réponses suivent à la section D). C. Mot de la fin Ry demande s il y a d autres questions, sinon il lèvera la séance. On demande aux participants qui ont posé des questions, de bien vouloir les envoyer par courriel à l adresse afin que l on dispose du contexte approprié pour donner la réponse la plus appropriée. On prévoit que les questions et les réponses seront affichées d ici une semaine à dix jours, car il est nécessaire de faire traduire les questions et les réponses avant de les afficher sur le site Web de la Commission. On remercie les participants. La séance est levée à 15 h 25 (HNC). 4

5 D. Questions et réponses Q1 : R1 : Q2 : R2 : Q3 : R3 : Q4 : R4 : Q5 : R5 : Est-ce que les dossiers opérationnels de la Commission, ainsi que les documents liés au processus d évaluation indépendant, au paiement d expérience commune et aux processus de règlement des litiges et des différends seront transférés au CNR? La décision relative au transfert des dossiers opérationnels de la Commission au CNR sera prise par les commissaires. Aucune décision finale n a encore été prise. La Commission discute actuellement des documents liés au paiement d expérience commune et au processus d évaluation indépendant avec le gouvernement du Canada. On prévoit que les documents liés aux litiges feront partie de la collection du CNR. La Commission a déjà recueilli un grand nombre de documents liés aux litiges. Votre mandat a-t-il été prolongé jusqu en 2014? À quelle date, la Commission cessera-t-elle ses activités? Le mandat des commissaires prend fin le 1 er juillet Des activités sont prévues en Quand prévoyez-vous recevoir la majorité des documents du gouvernement du Canada? Quel pourcentage de ces documents vous attendez vous à avoir à la fin de votre mandat? La Commission vise à rassembler tous les documents du gouvernement du Canada d ici la fin de son mandat. Elle a présenté une demande officielle relative à tous les documents gouvernementaux portant sur les pensionnats indiens, y compris les dossiers actifs et semi-actifs et les fonds d archives. À ce jour, le gouvernement du Canada n est pas très clair sur l étendue de son fonds de documentation. Même question que ci-dessus, mais pour les documents des églises. La Commission vise à rassembler tous les documents des églises d ici la fin de son mandat. Elle collecte activement les dossiers provenant des fonds d archives des églises. S attend-t-on à ce que le CNR continue de négocier avec le gouvernement fédéral et les églises pour obtenir les documents restants? Si les proposants envisagent un tel plan, ils devraient l inclure à leurs propositions. Le mandat statutaire de la Commission ne sera pas transféré directement au CNR. 5

6 Q6 : R6 : Q7 : R7 : Q8 : R8 : Q9 : R9 : Quelle est la taille en téraoctets des documents recueillis jusqu à maintenant? Du matériel que vous prévoyez rassembler d ici la fin de votre mandat? Du matériel que vous n aurez vraisemblablement pas obtenu à la fin de votre mandat? On prévoit que le fichier principal d information numérique pourrait attendre jusqu à 200 téraoctets d ici la fin du mandat de la Commission. Actuellement, la Commission possède environ 30 téraoctets d information. Elle vise à recueillir toute l information pertinente d ici la fin de son mandat. Recevez-vous actuellement des documents de sources autres que des activités de la Commission, du gouvernement fédéral et des églises, ou prévoyez-vous en obtenir? Par exemple, des documents communautaires? Des documents provenant d autres sources? La Commission conserve les documents et les dons qui lui ont été remis. Il s agit d un processus facultatif et, par conséquent, la collection définitive dépendra des dons volontaires à la Commission. La Commission possède une variété d articles matériels, p. ex. la boîte de bois cintré, qui feront partie de la collection. Les documents pourront-ils être consultés par le public lorsqu ils seront transférés par la Commission? Par exemple, sera-t-il nécessaire de respecter la réglementation fédérale en matière d accès à l information et de protection des renseignements personnels? Nous ne nous attendons pas à ce que les documents puissent être consultés par le public. Nos prévoyons transférés des documents non caviardés. À cette fin, le CNR doit avoir une expérience et une capacité manifestes de caviarder les documents visés par les lois sur l accès à l information et la protection des renseignements personnels. Nous devons aussi discuter avec l archiviste national. Actuellement, la Commission ne prévoit pas caviarder elle-même les documents. Les autorisations accordées par les survivants relatives à leurs déclarations orales comprennent-elles l autorisation d utiliser le matériel à des fins de recherche ou les chercheurs devront-ils retrouver les survivants pour obtenir leur permission? Les chercheurs peuvent consulter et utiliser le matériel recueilli, sur une base discrétionnaire. Nous nous attendons à ce que les dispositions pertinentes des lois sur l accès à l information et la protection des renseignements personnels s appliquent; p. ex. consentement, alinéa 8(2)j) de la loi fédérale sur la protection des renseignements personnels. La Commission possède les formulaires de consentement. Ceux-ci indiquent si la personne a choisi de faire une déclaration publique ou privée. 6

7 Q10 : Y aura-t-il des documents caviardés dans les archives de la Commission? R10 : Q11 : R11 : Actuellement, la Commission ne prévoit pas caviarder elle-même les documents. Quelle proportion des témoignages oraux la Commission prévoit-elle transcrire d ici la fin de son mandat? La Commission vise à transcrire tous les témoignages oraux publics d ici la fin de son mandat. Cela dépendra des besoins réels en matière d utilisation de la Commission tout au long de son mandat. Q12 : Quel est le processus d évaluation des demandes pour héberger les archives? Par exemple, quel est le rôle du comité consultatif des aînés? Pendant combien de temps le Comité des survivants exercera-t-il ses activités? R12 : Le Comité des survivants de la Commission sera consulté au sujet des propositions de CNR. Les commissaires de la CVR prendront la décision finale relative à la proposition retenue. Le mandat du Comité des survivants prendra fin en même temps que celui de la Commission. Q13 : La Commission a parlé d une déclaration d intérêt et d un appel de propositions. Dans quelle mesure la Commission s attend-t-elle à ce que les propositions soient détaillées? R13 : La Commission s attend à recevoir des propositions très détaillées. Elle n envisage PAS un processus en deux parties. Elle se réserve le droit de demander des renseignements supplémentaires, le cas échéant, après la réception des propositions. Q14 : Combien de temps la Commission prendra-t-elle pour décider quelle proposition est retenue ou quelle proposition est présélectionnée? R14 : Q15 : R15 : La Commission fera de son mieux pour tenir tout le monde au courant. Il est dans l intérêt de tous qu une décision soit prise en temps opportun. Est-ce que le CNR sera propriétaire de l information? En général, les différentes lois sur la protection des renseignements personnels ne traite pas de la propriété de l information; elles parlent, de manière plus appropriée, du contrôle des documents. Comme dans le cas de la propriété intellectuelle, la personne qui a fait la déclaration en conserve le droit absolu. Le rapport de déclarations publiques et privées s établit à 60/40. Le CNR contrôlera les documents. 7

8 Q16 : Commémoration : Envisagez-vous une marque commémorative permanente? R16 : La Commission aimerait que votre organisation aborde ce sujet dans sa proposition. Bien entendu, votre proposition doit tenir compte de votre vision et de vos ressources financières. Les propositions doivent être réalistes et exécutables. Q17 : Quelle sera la structure de gouvernance du CNR? R17 : Dans l appel de propositions, la Commission mentionne les collectivités autochtones et la gouvernance à de nombreuses reprises. Il est important pour la Commission que des Autochtones fassent partie du CNR. Vous devriez décrire minutieusement la structure de gouvernance du CNR dans vos propositions. Le CNR pourrait envisager un comité des survivants, un comité des aînés ou d autres types de comités. En fin de compte, la Commission ne pourra pas surveiller le CNR, car elle cessera ses activités à la fin de son mandat. Les propositions de CNR doivent s assurer que la structure de gouvernance est suffisamment robuste pour pouvoir gérer les besoins futurs. Q18 : Utilisez-vous un système d indexation? R18 : Nous avons mis en place un vaste système d indexation. Un numéro unique est attribué à chaque document. Des fiches de métadonnées indiquent la provenance de chaque document et comprennent des renseignements signalétiques, notamment le nom, la date et d autres informations. Les métadonnées techniques sont intégrées directement dans le ficher de base de données. Actuellement, la Commission conserve tous les documents dérivés (à lire en ligne) dans une base de données Minisis. La Commission documente soigneusement la continuité historique et l intégrité du matériel en conservant un dossier sur la présentation, la structure et la nature de l archive d origine. Q19 : Quel type de travail la Commission effectue-t-elle dans les archives? R19 : Dans le cas des documents des églises, la Commission s occupe de la consignation et de la numérisation des documents et effectue le référençage de métadonnées des documents individuels. Le gouvernement du Canada fournit des dossiers numérisés ainsi que les métadonnées à la Commission. Q20 : Les ordinateurs seront-ils donnés au CNR? R20 : La Commission ne peut répondre de façon irréfutable à cette question pour le moment. 8

9 Q21 : Au début du document d appel de propositions, vous mentionnez que la Commission se réserve le droit d appuyer une collaboration. Qu entendez-vous par cela? R21 : La Commission prévoit qu un vaste éventail d expertise sera nécessaire pour maximiser le potentiel du CNR. Elle conseille aux proposants d envisager une collaboration en vue de maximiser le potentiel du CNR. La Commission se réserve le droit de suggérer des collaborations ou des ententes entre des organisations pendant le processus d examen des propositions. Elle estime que le CNR bénéficiera davantage d une collaboration que d une concurrence. Q22 : Pouvez-vous expliquer le facteur de pondération de chaque critère? Pouvezvous fournir des précisions sur le processus d évaluation? R22 : Le mérite des propositions sera évalué en fonction de leur qualité globale. Q23 : En ce qui a trait au critère n o 3, quel est l importance du soutien des Autochtones. Veuillez développer. R23 : Les peuples autochtones et l inclusion des peuples autochtones sont incorporés à tous les aspects du document. Les propositions devraient aborder le niveau de soutien et de collaboration, le cas échéant, tel qu il est indiqué dans le document d appel de propositions. Q24 : Qui fera partie de l équipe d évaluation? R24 : Le personnel de la Commission jouera un rôle important dans l évaluation des propositions. Q25 : Prévoyez-vous élargir les critères énoncés dans l appel de propositions? R25 : Non, nous n élargirons pas les critères établis. Q26 : Quel pourcentage des documents que la Commission remettra au CNR seront sur support électronique? R26 : La grande majorité des documents que la Commission remettra au CNR seront sur support électronique. Q27 : De quelle façon les documents électroniques seront-ils remis au CNR (p. ex. disques durs ou DVD)? 9

10 R27 : La Commission fournira l accès à ses bases de données à un moment convenu par le CNR et la CVR. Le CNR devra déterminer le meilleur moyen d extraire ou de transférer l information. Il doit être prêt à gérer un large volume d information. Il ne sera pas possible d utiliser des DVD. Q28 : Pendant la conférence téléphonique, Ry a mentionné que la taille du fonds documentaire de la Commission pourrait atteindre 200 téraoctets à la fin de son mandat. Est-ce que cette estimation comprend les originaux et les copies dérivées produites à des fins de consultation? R28 : Cette estimation est pour les originaux seulement. La taille des copies dérivées atteindra probablement de 40 à 60 téraoctets. Q29 : Combien de déclarations de survivants détenez-vous actuellement (pas en termes de téraoctets, mais de nombre)? Combien de déclarations prévoyezvous avoir à la fin de votre mandat? R29 : Actuellement, la Commission détient environ déclarations. Elle entend satisfaire pleinement à la demande en matière de déclarations. FIN DES QUESTIONS ET RÉPONSES 10

11 E. La Commission a reçu les questions ci-dessous. Les réponses seront affichées lors de la prochaine mise à jour du site Web. Questions liées au fonds documentaire actuel de la Commission Q30 : Veuillez indiquer tous les supports (numériques et analogiques) sur lesquels se trouvent les documents que vous détenez actuellement. R30 : Q31 : Quel est le volume de chaque type de support analogique de votre fonds documentaire? R31 : Q32 : En particulier, combien de mètres/boîtes de documents textuels sur support analogique prévoyez-vous transférer au CNR? R32 : Q33 : Veuillez indiquer tous les supports numériques représentés dans votre fonds documentaire, par type de contenu (p. ex. vidéo, audio, images fixes, textes, données structurées, etc.). R33 : Q34 : Veuillez indiquer le volume de chaque support numérique, en termes de nombre de documents numériques et d octets. R34 : Q35: Quel système utilisez-vous pour archiver ces documents? R35 : Q36 : Quel système utilisez-vous pour gérer les documents numériques? R36 : Q37 : Quel système utilisez-vous pour gérer les métadonnées? R37 : 11

12 Q38 : Quels schémas et normes de métadonnées utilisez-vous pour les types de métadonnées indiqués ci-dessous. Si vous avez vos propres schémas, pourriezvous nous les fournir? a) Métadonnées de structure b) Métadonnées descriptives c) Métadonnées techniques/originales d) Métadonnées de droits R38 : Q39 : Les métadonnées peuvent-elles être exprimées en format XML pour le transfert? Si non, quel format auront-elles? R39 : Questions liées au transfert des documents du GC et des églises. Veuillez répondre à ces questions deux fois, une fois pour les documents du gouvernement du Canada et une fois pour les documents des églises. Q40 : Combien de documents détenez-vous actuellement? Combien de documents au total prévoyez-vous avoir? Quand prévoyez-vous effectuer le transfert de ces documents? R40 : (Canada) : R40 : (Églises) : Q41 : Quel système utilisez-vous pour numériser les documents? R41 : (Canada) : R41 : (Églises) : Q42 : Quels sont les supports utilisés. Veuillez indiquer le nombre de documents et la taille en octets pour chaque support. R42 : (Canada) : R42 : (Églises) : Q43 : Quel système utilisez-vous pour gérer les documents numérisés? R43 : (Canada) : R43 : (Églises) : 12

13 Q44 : Quel système utilisez-vous pour gérer les métadonnées? R44 : (Canada) : R44 : (Églises) : Q45 : Quels schémas et normes de métadonnées utilisez-vous pour les types de métadonnées indiqués ci-dessous. Si vous avez vos propres schémas, pourriezvous nous les fournir? a) Métadonnées de structure b) Métadonnées descriptives c) Métadonnées techniques/originales d) Métadonnées de droits e) Métadonnées d AIPRP R45 : (Canada) : R45 : (Églises) : 13

Ry Moran Directeur de la consignation des déclarations de la CVR, responsable du Centre national de recherches

Ry Moran Directeur de la consignation des déclarations de la CVR, responsable du Centre national de recherches Compte rendu de la deuxième conférence téléphonique : Appel de propositions pour héberger en permanence le Centre national de recherches sur les pensionnats indiens Date : Mercredi 11 janvier 2012 Endroit

Plus en détail

trc.ca Pour l enfant déraciné, Pour le parent oublié. Guide des événements communautaires

trc.ca Pour l enfant déraciné, Pour le parent oublié. Guide des événements communautaires trc.ca Pour l enfant déraciné, Pour le parent oublié. Guide des événements communautaires Introduction La Commission de témoignage et de réconciliation relative aux pensionnats indiens a été officiellement

Plus en détail

EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES

EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES Compte rendu des décisions de la réunion de la TNMP à Québec (les 20 et 21 novembre 2003) : Les Parties ont présenté un

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

Appel de proposition : Saison d exposition 2015

Appel de proposition : Saison d exposition 2015 INTRODUCTION Fondée en 1998, à la suite d une entente avec l Évêché de Gaspé, la Corporation de gestion et mise en valeur du Mont Saint-Joseph a pour principale mission de préserver et de mettre en valeur

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société»)

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») AUTORITÉ Le conseil d administration de la Société (le «conseil») établit les politiques générales de la Société,

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Comité d audit 1.1 Membres et quorom Au moins quatre administrateurs, qui seront tous indépendants. Tous les membres du comité d audit doivent posséder des compétences financières

Plus en détail

Pratiques sages V Formulaire de candidature

Pratiques sages V Formulaire de candidature Pratiques sages V Formulaire de candidature «La voie autochtone : Nos communautés. Notre recherche. Notre voyage holistique se poursuit» Du 17 au 18 juillet 2015 Hôtel Vancouver Marriott Pinnacle Downtown

Plus en détail

Directives. Questions? Composez le 1-866-343-1858 ou le 1-877-627-7027 (ATME)

Directives. Questions? Composez le 1-866-343-1858 ou le 1-877-627-7027 (ATME) Convention de règlement relative aux pensionnats indiens Formulaire - Échange de crédits personnels contre des services éducatifs collectifs («formulaire») Bénéficiaire du PEC : Directives Veuillez trouver

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA Le présent document a pour but de servir de guide pour ce qui est des rôles et des responsabilités du coordonnateur communautaire

Plus en détail

Date d entrée en GUIDE DE NORMALISATION DES. Section : 542. Page : 1 SERVICES NORMES

Date d entrée en GUIDE DE NORMALISATION DES. Section : 542. Page : 1 SERVICES NORMES Services à l enfant et à la famille Date d entrée en GUIDE DE NORMALISATION DES Section : 542 Page : 1 SERVICES Révision : 1 er déc. 99 Sujet : SERVICES AUX REQUÉRANTS APPROUVÉS NORMES 542.1 Inscription

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM)

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) 1 ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) CHARTE DU COMITÉ DES FINANCES, DE L AUDIT COMPTABLE ET DE LA GESTION DES RISQUES Mandat Le Comité des finances, de l audit

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE

POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE 15 MAI 2012 Document 212021 POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE A. INTRODUCTION Le présent document énonce le processus et les critères définis par le Conseil des normes

Plus en détail

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels RC4415(F) Avant-propos Le présent rapport annuel au

Plus en détail

SERVICES DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DE DOCUMENTS

SERVICES DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DE DOCUMENTS SERVICES DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DE DOCUMENTS Numéro du document : 0601-08 Adoptée par la résolution : _484 0601 En date du : 5 juin 2001 Signature du directeur général Signature

Plus en détail

DIRECTIVES DE SOUMISSION DE CANDIDATURE POUR LA

DIRECTIVES DE SOUMISSION DE CANDIDATURE POUR LA DIRECTIVES DE SOUMISSION DE CANDIDATURE POUR LA BOURSE DE RECHERCHE DE L HÉRITAGE DE LA RECHERCHE ORTHOPÉDIQUE AU CANADA (HROC) Les candidatures doivent être soumises par voie électronique, en format PDF,

Plus en détail

Demande de livres blancs en vue de l élaboration d un Plan durable pour l informatique de pointe en recherche (PDIPR)

Demande de livres blancs en vue de l élaboration d un Plan durable pour l informatique de pointe en recherche (PDIPR) Message important de Calcul Canada aux chercheurs et aux groupes de recherche du Canada Demande de livres blancs en vue de l élaboration d un Plan durable pour l informatique de pointe en recherche (PDIPR)

Plus en détail

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015 Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille Introduction Autism Speaks Canada est fière de verser une aide financière aux fournisseurs de services de différentes régions

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré La Société du Paysage de Grand- Pré Demande de propositions (DP) 13-1415 Services de recrutement d un ou d une cadre de direction Page 1 de 8 Page 2 de 8 Demande de propositions pour des services de recrutement

Plus en détail

Demande de renseignements (DR) Solution de modélisation des données

Demande de renseignements (DR) Solution de modélisation des données Revenue Demande de renseignements (DR) Solution de modélisation des données OBJET DE LA DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS : Ceci n est pas un appel d offres. La présente DR ne conduira pas nécessairement à des

Plus en détail

Étapes relatives à la préparation d une loi sur les biens immobiliers matrimoniaux

Étapes relatives à la préparation d une loi sur les biens immobiliers matrimoniaux Étapes relatives à la préparation d une loi sur les biens immobiliers matrimoniaux Mars 2014 Fourni par le Centre d excellence en matière de biens immobiliers matrimoniaux [1] Veuillez noter que le titre

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE SONDAGE. Le droit et les personnes âgées

QUESTIONNAIRE DE SONDAGE. Le droit et les personnes âgées QUESTIONNAIRE DE SONDAGE Le droit et les personnes âgées À PROPOS DU SONDAGE La Commission du droit de l Ontario (CDO) et son projet sur le droit touchant les personnes âgées La CDO, un organisme public

Plus en détail

Instructions pour le dépôt d une plainte en vertu de la Loi de 2001 sur les municipalités auprès de la Commission de révision de l évaluation foncière

Instructions pour le dépôt d une plainte en vertu de la Loi de 2001 sur les municipalités auprès de la Commission de révision de l évaluation foncière Tribunaux de l environnement et de l'amenegment du territoire Ontario Commission de révision de l'évaluation foncière 655 rue Bay, suite 1500 Toronto ON M5G 1E5 Téléphone: (416) 212-6349 Sans Frais: 1-866-448-2248

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

Demande à titre d étudiant indépendant

Demande à titre d étudiant indépendant Avant de commencer Vous devez être un «participant*» au sens de la Loi sur l assurance-emploi du gouvernement fédéral. Vous devez avoir travaillé avec un conseiller en emploi et un gestionnaire de cas

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION DE L APLNB/ABPNB

PLAN DE COMMUNICATION DE L APLNB/ABPNB Général L élaboration d un plan de communication pour l Association a été reconnue comme une action essentielle pour la réalisation du Plan stratégique de l ABPNB 2009-2012. Un groupe de travail de quatre

Plus en détail

Subventions de partenariat stratégique pour les projets. Concours de 2015. La demande, les critères d évaluation, et les rapports

Subventions de partenariat stratégique pour les projets. Concours de 2015. La demande, les critères d évaluation, et les rapports Subventions de partenariat stratégique pour les projets Concours de 2015 La demande, les critères d évaluation, et les rapports La demande, les critères d évaluation, et les rapports Partenariats de recherche

Plus en détail

1.8.1 Compétences du personnel Introduction

1.8.1 Compétences du personnel Introduction Page 1 de 7 1.8.1 Compétences du personnel Introduction La présente section vise à garantir la transparence et l équité du processus d embauche pour tous les postes. Elle s applique aux offices de services

Plus en détail

Bureau de la sécurité des transports du Canada. Présentation sur l application du paragraphe 3(2) de la Loi sur le multiculturalisme canadien au sein

Bureau de la sécurité des transports du Canada. Présentation sur l application du paragraphe 3(2) de la Loi sur le multiculturalisme canadien au sein Bureau de la sécurité des transports du Canada Présentation sur l application du paragraphe 3(2) de la Loi sur le multiculturalisme canadien au sein des institutions fédérales (2005-2006) Modèle pour la

Plus en détail

Programme de subventions catalyseur de 2015 Instructions sur la présentation d une demande

Programme de subventions catalyseur de 2015 Instructions sur la présentation d une demande Programme de subventions catalyseur de 2015 Instructions sur la présentation d une demande Les concours de financement du TVN suivent les lignes directrices des trois conseils. Il en va ainsi pour toutes

Plus en détail

Application de la stratégie d action au Québec

Application de la stratégie d action au Québec A. Résumé des grandes lignes de la stratégie d action À la suite d une réflexion réalisée en 2013, L ŒUVRE LÉGER a revu sa stratégie d action auprès de ses partenaires et du public en général (se référer

Plus en détail

Note de service. Processus officiel d adoption des normes de pratique Date limite pour commentaires : Le 30 avril 2007 Document 207024

Note de service. Processus officiel d adoption des normes de pratique Date limite pour commentaires : Le 30 avril 2007 Document 207024 Note de service À : De : Tous les Fellows, affiliés, associés et correspondants de l Institut canadien des actuaires Geoff Guy, président Conseil des normes actuarielles Date : Le 29 mars 2007 Objet :

Plus en détail

LA GESTION DOCUMENTAIRE ET DES ARCHIVES

LA GESTION DOCUMENTAIRE ET DES ARCHIVES POLITIQUE DE GESTION concernant LA GESTION DOCUMENTAIRE ET DES ARCHIVES CONSULTATION ADOPTION ET RESPONSABILITÉ Comité consultatif de gestion le : 6 février 2014 Adoptée le : 18 février 2014 Résolution

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ADMINISTRATIFS

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ADMINISTRATIFS POLITIQUE N o 11 POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ADMINISTRATIFS Adoptée le 14 juin 2005 cegepdrummond.ca Adoptée au conseil d administration : 14 juin 2005 (CA-05-06-14-19) Cégep de Drummondville 960,

Plus en détail

LISTE DE CONTRÔLE DU FONDS D AIDE AUX ENTREPRISES DE MUSIQUE

LISTE DE CONTRÔLE DU FONDS D AIDE AUX ENTREPRISES DE MUSIQUE LISTE DE CONTRÔLE DU FONDS D AIDE AUX ENTREPRISES DE MUSIQUE Veuillez joindre les documents énumérés ci-dessous au formulaire de demande. Le fait de ne pas inclure tous les renseignements demandés pourrait

Plus en détail

Étapes importantes du processus d approbation du CCPP

Étapes importantes du processus d approbation du CCPP Étapes importantes du processus d approbation du CCPP À chacune des étapes du processus, cliquez sur le notocollant jaune correspondant. (1) Avant la soumission Services facultatifs à votre disposition

Plus en détail

TJX Canada. Politiques sur les Normes d accessibilité intégrées. Plan d accessibilité pluriannuel

TJX Canada. Politiques sur les Normes d accessibilité intégrées. Plan d accessibilité pluriannuel TJX Canada Politiques sur les Normes d accessibilité intégrées et Plan d accessibilité pluriannuel 2014 Table des matières 1. Objet.. 3 2. Champ d application et responsabilités... 3 3. Énoncé de politique

Plus en détail

DANS L AFFAIRE. intéressant la législation en valeurs mobilières des territoires suivants : Québec. Île-du-Prince-Édouard. Manitoba.

DANS L AFFAIRE. intéressant la législation en valeurs mobilières des territoires suivants : Québec. Île-du-Prince-Édouard. Manitoba. ALPHA EXCHANGE INC. DÉCISION N 2012-PDG-24 DANS L AFFAIRE intéressant la législation en valeurs mobilières des territoires suivants : Québec Île-du-Prince-Édouard Manitoba Nouvelle-Écosse Nunavut Saskatchewan

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES Objet Le comité de gouvernance et de ressources humaines du conseil d administration est établi par la Société d évaluation foncière des municipalités

Plus en détail

ANNEXE G ADDENDA AU RAPPORT PRÉALABLE À L INSPECTION POUR LES ÉCOLES EN LIGNE 2015-2016

ANNEXE G ADDENDA AU RAPPORT PRÉALABLE À L INSPECTION POUR LES ÉCOLES EN LIGNE 2015-2016 ANNEXE G ADDENDA AU RAPPORT PRÉALABLE À L INSPECTION POUR LES ÉCOLES EN LIGNE 2015-2016 Une école offrant en ligne une partie ou la totalité de ses cours doit soumettre l addenda au rapport préalable à

Plus en détail

Listes de contrôle d approvisionnement pour Conseils scolaires

Listes de contrôle d approvisionnement pour Conseils scolaires Acheminement de travail Demande de qualifications de fournisseurs Utilisé pour obtenir de l information sur les habiletés et qualifications de fournisseurs afin de créer une liste de fournisseurs pré-qualifiés

Plus en détail

LOI SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO (LAPHO) - 2005. Ricoh Canada NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES Plan pluriannuel

LOI SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO (LAPHO) - 2005. Ricoh Canada NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES Plan pluriannuel LOI SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO (LAPHO) - 2005 Ricoh Canada NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES Plan pluriannuel Partie I DISPOSITIONS GÉNÉRALES Section Initiative Description

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

I. Objet du présent document

I. Objet du présent document Demande de propositions et paramètres relatifs à la traduction en mandarin personnalisé (informatisé) du contenu du module 1 du cours de formation en ligne de la CCE sur les déchets dangereux La Commission

Plus en détail

Foire aux questions Documents mentionnés dans la liste de vérification

Foire aux questions Documents mentionnés dans la liste de vérification Foire aux questions Documents mentionnés dans la liste de vérification Questions 1) Quelle longueur doit avoir la lettre d accompagnement et quel doit être son contenu? 2) Pouvez-vous m envoyer un exemple

Plus en détail

Veuillez utiliser la liste de vérification ci-dessous pour vous assurer de ne rien oublier. Les demandes incomplètes ne seront pas étudiées.

Veuillez utiliser la liste de vérification ci-dessous pour vous assurer de ne rien oublier. Les demandes incomplètes ne seront pas étudiées. Conseil des arts des TNO Demande de subvention : écriture et édition Vous devez absolument remplir cette page pour que votre demande de subvention soit prise en considération. Section A Résumé du projet

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt

Appel à manifestation d intérêt Alive & Thrive Burkina Faso, Immeuble Kanazoé, 3 ème étage, Avenue du Docteur Kwame N Krumah, 03 BP 7023 Ouagadougou 03, Burkina Faso. Tél : +226 25 33 29 77 www.aliveandthrive.org www.fhi360.org Appel

Plus en détail

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération;

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; COMITÉ D AUDIT 1. Composition et quorum minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; seuls des administrateurs indépendants,

Plus en détail

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF)

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF) RÔLE DE LA FONCTION Finance est une fonction autonome qui rend compte avec exactitude et en temps utile du rendement des unités opérationnelles (y compris les secteurs d activité) de l institution financière

Plus en détail

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Statuts du Comité d audit A. Mandat La fonction principale du Comité d audit (le «Comité») est d aider le Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund (la «Société»)

Plus en détail

Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse

Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse LIGNES DIRECTRICES et CRITERES pour l utilisation des locaux scolaires selon un modèle de site central Fonction Le

Plus en détail

Comment passer un contrat avec les agents de commercialisation du gaz naturel et les détaillants d électricité

Comment passer un contrat avec les agents de commercialisation du gaz naturel et les détaillants d électricité Ontario Energy Commission de l énergie Board de l Ontario P.O. Box 2319 C.P. 2319 2300 Yonge Street 2300, rue Yonge 26th. Floor 26 e étage Toronto ON M4P 1E4 Toronto ON M4P 1E4 Telephone: (416) 481-1967

Plus en détail

Politique de recours à l intention des étudiantes et étudiants 94.04.10.04 amendée 08.06.18.04

Politique de recours à l intention des étudiantes et étudiants 94.04.10.04 amendée 08.06.18.04 Politique de recours à l intention des étudiantes et étudiants 94.04.10.04 amendée 08.06.18.04 Introduction Conformément à sa mission qui est de se consacrer au développement de ses étudiants dans la perspective

Plus en détail

Déposer une plainte. Guide à l intention des investisseurs

Déposer une plainte. Guide à l intention des investisseurs Déposer une plainte Guide à l intention des investisseurs Le présent guide contient de l information sur ce qui suit : des conseils sur la façon de déposer des plaintes efficaces; le rôle de la Commission

Plus en détail

Travaux publics et Services gouvernementaux Canada Bureau de l'agent principal de gestion des risques

Travaux publics et Services gouvernementaux Canada Bureau de l'agent principal de gestion des risques Travaux publics et Services gouvernementaux Canada Bureau de l'agent principal de gestion des risques Système de véhicules de soutien moyen Achat de véhicules commerciaux militarisés (MilCOTS) Rapport

Plus en détail

Commission d accès à l information du Québec. Dossier : 04 05 38. Date : Le 8 août 2007. M e Jacques Saint-Laurent. Commissaire : Demanderesse

Commission d accès à l information du Québec. Dossier : 04 05 38. Date : Le 8 août 2007. M e Jacques Saint-Laurent. Commissaire : Demanderesse Commission d accès à l information du Québec Dossier : 04 05 38 Date : Le 8 août 2007 Commissaire : M e Jacques Saint-Laurent X Demanderesse c. Compagnie d assurance vie RBC Entreprise DÉCISION L OBJET

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

Valorisation du capital humain, Une façon d accroître son revenu

Valorisation du capital humain, Une façon d accroître son revenu Fiche technique 1.1 Étude de faisabilité page 1 Nous savons qu il y a une abondance de connaissances et de savoir-faire à la portée de chaque communauté agricole, agroalimentaire et rurale franco-ontarienne.

Plus en détail

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS Dernière modification en vigueur le 1 er mars 2014 Ce document a valeur officielle chapitre V-1.1, r. 7.1 RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS A.M.

Plus en détail

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016 Projet LA DESCRIPTION DU PROJET Jeunes sur la piste du patrimoine mondial consiste à jumeler des écoles situées dans les

Plus en détail

Code d éthique et de conduite des affaires - Gestion des installations et services auxiliaires

Code d éthique et de conduite des affaires - Gestion des installations et services auxiliaires Code d éthique et de conduite des affaires - Gestion des installations et services auxiliaires Énoncé de valeurs La direction Gestion des installations et services auxiliaires (GISA) s est engagée à protéger

Plus en détail

WEBINAIRE : La Loi canadienne anti-pourriel (LCAP) entre en vigueur le 1er juillet 2014. Êtes-vous prêt?

WEBINAIRE : La Loi canadienne anti-pourriel (LCAP) entre en vigueur le 1er juillet 2014. Êtes-vous prêt? WEBINAIRE : La Loi canadienne anti-pourriel (LCAP) entre en vigueur le 1er juillet 2014. Êtes-vous prêt? Écoutez le webinaire à l aide des haut-parleurs de votre ordinateur Ou composez le numéro suivant

Plus en détail

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE Le programme de centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI), mis en place par l'ompi, permet aux innovateurs

Plus en détail

Régime de réinvestissement des dividendes QUESTIONS ET RÉPONSES

Régime de réinvestissement des dividendes QUESTIONS ET RÉPONSES Régime de réinvestissement des dividendes QUESTIONS ET RÉPONSES La série de questions et de réponses qui suit sert à expliquer certaines caractéristiques clés du régime de réinvestissement des dividendes

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS : SONDAGE 2015 SUR L EFFICACITÉ MENÉ AUPRÈS DES INTERVENANTS

FOIRE AUX QUESTIONS : SONDAGE 2015 SUR L EFFICACITÉ MENÉ AUPRÈS DES INTERVENANTS FOIRE AUX QUESTIONS : SONDAGE 2015 SUR L EFFICACITÉ MENÉ AUPRÈS DES INTERVENANTS Cette FAQ est préparée à l intention des titulaires de permis et des exploitants de maisons de retraite. Objectif du sondage

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE

POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE ATTENDU : A. que le paragraphe 83(1) de la Loi sur les Indiens reconnaît le pouvoir des Premières nations de

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE AU TITRE DU DEE

FORMULAIRE DE DEMANDE AU TITRE DU DEE Agence canadienne de développement économique du Nord Canadian Northern Economic Development Agency FORMULAIRE DE DEMANDE AU TITRE DU DEE Directives 1. Le formulaire de demande au titre du DEE nous permet

Plus en détail

Modèle provisoire de classification FONCTION «GESTION DU MATÉRIEL»

Modèle provisoire de classification FONCTION «GESTION DU MATÉRIEL» Modèle provisoire de classification FONCTION «GESTION DU MATÉRIEL» La présente structure modèle de classification des documents traite de la fonction «gestion du matériel», des étapes du processus opérationnel

Plus en détail

Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels 2007-2008 Table des matières Introduction...........................................................

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE)

Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) 1 Table des matières Introduction... 3 À propos du Plan pluriannuel d accessibilité de l OQRE... 3

Plus en détail

Guide de rédaction du formulaire d information et de consentement

Guide de rédaction du formulaire d information et de consentement Guide de rédaction du formulaire d information et de consentement Titre du formulaire «Formulaire d information et de consentement concernant la participation de» Veuillez préciser à qui s adresse le formulaire

Plus en détail

(Ordonnance n 109/08) Efficace le 1 septembre, 2008 CODE DE DÉONTOLOGIE VISANT LES TRANSACTIONS D ACHAT DIRECT

(Ordonnance n 109/08) Efficace le 1 septembre, 2008 CODE DE DÉONTOLOGIE VISANT LES TRANSACTIONS D ACHAT DIRECT OBJECTIF CODE DE DÉONTOLOGIE VISANT LES TRANSACTIONS D ACHAT DIRECT Le Code de déontologie («Code») établit les normes minimales que les intermédiaires en gaz naturel doivent respecter lorsqu ils achètent,

Plus en détail

Politique en matière d accessibilité et plan d accessibilité pluriannuel

Politique en matière d accessibilité et plan d accessibilité pluriannuel Politique en matière d accessibilité et plan d accessibilité pluriannuel Conformément au Règlement de l Ontario 191/11 pris en application de la Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées

Plus en détail

CESSATION DES OPÉRATIONS D ASSURANCE AU CANADA DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES ÉTRANGÈRES

CESSATION DES OPÉRATIONS D ASSURANCE AU CANADA DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES ÉTRANGÈRES Index A n o 9 CESSATION DES OPÉRATIONS D ASSURANCE AU CANADA DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES ÉTRANGÈRES Fondement législatif Articles 650, 651 et 654 de la Loi sur les sociétés d assurances (la «Loi») Définitions

Plus en détail

Questions 1-5 (mise à jour le 28 janvier 2014)

Questions 1-5 (mise à jour le 28 janvier 2014) Questions et réponses sur le FDRPS Mise à jour Questions 1-5 (mise à jour le 28 janvier 2014) Question 1 À la section 8, «Projets admissibles», vous mentionnez que «tous les projets du Cadre du CLAO doivent

Plus en détail

Questionnaire sur l état de préparation d un établissement

Questionnaire sur l état de préparation d un établissement Questionnaire sur l état de préparation d un établissement Nous avons créé ce questionnaire pour vous aider dans votre préparation à l atelier et pour vous faire réfléchir sur divers aspects portée, priorités

Plus en détail

Évaluation du rendement du nouveau personnel enseignant. Procédure administrative : Numéro : PA 6.010.2. Catégorie : Ressources humaines Pages : 14

Évaluation du rendement du nouveau personnel enseignant. Procédure administrative : Numéro : PA 6.010.2. Catégorie : Ressources humaines Pages : 14 Procédure administrative : Évaluation du rendement du nouveau personnel enseignant Numéro : PA 6.010.2 Catégorie : Ressources humaines Pages : 14 Approuvée : le 24 octobre 2008 Modifiée : Conformément

Plus en détail

Les actuaires désignés de tous les organismes A à H doivent compléter le questionnaire.

Les actuaires désignés de tous les organismes A à H doivent compléter le questionnaire. QUESTIONNAIRE DESTINÉ À L ACTUAIRE DÉSIGNÉ AUX FINS DES RAPPORTS FINANCIERS DES ORGANISMES D ASSURANCE-VIE ET SANTÉ AU CANADA FIN D ANNÉE 2000 PARTIE II Ce questionnaire a été préparé pour traiter des

Plus en détail

Directive de gestion des documents et des archives du cégep Édouard-Montpetit

Directive de gestion des documents et des archives du cégep Édouard-Montpetit Directive de gestion des documents et des archives du cégep Édouard-Montpetit Projet Version 1.5 Adoptée au Comité de direction 1 er Septembre 2015 Direction des communications, affaires publiques et relations

Plus en détail

Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises

Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises L Association des facultés de médecine du Canada (AFMC) a obtenu des fonds de l Agence de la santé publique du Canada afin de promouvoir

Plus en détail

VIE PRIVEE CIRCUS BELGIUM

VIE PRIVEE CIRCUS BELGIUM VIE PRIVEE CIRCUS BELGIUM CIRCUS BELGIUM reconnaît l'importance de la protection des informations et données à caractère personnel. C'est pourquoi nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger

Plus en détail

Exemple : Consultant Contrat et stipulations

Exemple : Consultant Contrat et stipulations Exemple : Consultant Contrat et stipulations Note : Le présent document est fourni à des fins informatives seulement. Les associations professionnelles de la santé qui souhaitent utiliser cette ressource

Plus en détail

Plan d action de la gestion Audit des contrôles de base de Développement économique Canada pour les régions du Québec

Plan d action de la gestion Audit des contrôles de base de Développement économique Canada pour les régions du Québec Plan d action de la gestion Audit des contrôles de base de Développement économique Canada pour les régions du Québec Opinion de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Plus en détail

FAQ Licence postsecondaire AUCC, ACCC, PSAP Collèges

FAQ Licence postsecondaire AUCC, ACCC, PSAP Collèges FAQ Licence postsecondaire AUCC, ACCC, PSAP Collèges 1. Qu est ce que le répertoire d Access Copyright? Le répertoire d Access Copyright se compose d œuvres publiées qui ont un équivalent sous forme papier

Plus en détail

Programme d innovation en matière de bioproduits agricoles (PIBA) Foire aux questions (v. 1)

Programme d innovation en matière de bioproduits agricoles (PIBA) Foire aux questions (v. 1) Programme d innovation en matière de bioproduits agricoles (PIBA) Foire aux questions (v. 1) Table des matières : Comment puis-je obtenir la documentation sur le programme?... 2 Quels types de fonds sont

Plus en détail

Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base du Tribunal canadien des droits de la personne. SGDDI n 1053640 1

Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base du Tribunal canadien des droits de la personne. SGDDI n 1053640 1 Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base du Tribunal canadien des droits de la personne Opinion du Tribunal canadien des droits de la personne sur le rapport de vérification J ai

Plus en détail

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004 Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité Ébauche septembre 2004 Le présent guide a été conçu dans le but d aider les petits exploitants du domaine de l aviation

Plus en détail

Programme d aide au développement

Programme d aide au développement Programme d aide au développement Le Fonds TELUS finance le développement de contenu exceptionnel qui peut contribuer à divertir et intéresser les Canadiens et les éclairer quant à leurs choix en matière

Plus en détail

Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE)

Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE) Services à la famille et Logement Manitoba Programme de garde d enfants du Manitoba Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE)

Plus en détail

Convention de règlement relative aux pensionnats indiens : étapes finales... Crédits personnels pour services éducatifs individuels ou de groupe

Convention de règlement relative aux pensionnats indiens : étapes finales... Crédits personnels pour services éducatifs individuels ou de groupe Convention de règlement relative aux pensionnats indiens : étapes finales... 1 Crédits personnels pour services éducatifs individuels ou de groupe CRRPI Aperçu des crédits personnels 2 Contexte historique

Plus en détail

LAPHO Plan d accessibilité pluriannuel Normes d accessibilité intégrées Date de révision et n o : 11252014.000 Date : 25 novembre 2014 Page 1 de 9

LAPHO Plan d accessibilité pluriannuel Normes d accessibilité intégrées Date de révision et n o : 11252014.000 Date : 25 novembre 2014 Page 1 de 9 Hunter Douglas Canada LP Politique des ressources Date : 25 novembre 2014 Page 1 de 9 1 POLITIQUE 1.01 Hunter Douglas Canada LP («l entreprise») établira, mettra en œuvre et maintiendra un plan d accessibilité

Plus en détail

Guide d évaluation par les pairs pour les bourses de formation et d appui salarial des IRSC

Guide d évaluation par les pairs pour les bourses de formation et d appui salarial des IRSC Guide d évaluation par les pairs pour les bourses de formation et d appui salarial des IRSC Octobre 2015 Table des matières INTRODUCTION... 3 L ÉVALUATION PAR LES PAIRS AUX IRSC... 3 PRINCIPES DE L ÉVALUATION

Plus en détail

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit Proposition N o : 2015-S05f Au : Conseil d administration Pour : DÉCISION Date : 2015-04-22 1. TITRE Modifications à la charte du Comité d audit 2. BUT DE LA PROPOSITION Obtenir l approbation du conseil

Plus en détail

SAC AU SOL POLITIQUE SUR LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

SAC AU SOL POLITIQUE SUR LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SAC AU SOL POLITIQUE SUR LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS L entreprise Sac au sol inc. («Sac au sol») reconnaît l importance de la protection et de la sensibilité des renseignements personnels.

Plus en détail

PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE

PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE Le processus administratif de suivi et de traitement d une demande

Plus en détail

Réponse et plan d action de la direction Audit du Système d information sur la gestion des ressources humaines Décembre 2013

Réponse et plan d action de la direction Audit du Système d information sur la gestion des ressources humaines Décembre 2013 Décembre Réponses et mesures s par Recommandation 1 adjoint de la Direction générale des services de gestion (partenariat de services partagés) élabore une approche formelle de la gestion des risques opérationnels

Plus en détail