ONS : Commission : Nom de la commission : «Seniors et Plus» Responsable de la commission : Véronique PONS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ONS : Commission : Nom de la commission : «Seniors et Plus» Responsable de la commission : Véronique PONS"

Transcription

1 ONS : Commission : Nom de la commission : «Seniors et Plus» Responsable de la commission : Véronique PONS Membres de la commission : Caroline DESCAMPS Catherine GAUDIN Teresa MALHEIRO François PILLU André ROUSSEAU Hilde PORTENGEN Maria-Angela SALAS Dominique ATLAN Projet déjà réalisé : Proposition de partenariat de recherches adressée par courrier à plusieurs responsables de maisons de retraite fin d année Elaboration d un protocole de 6 séances Recherche et choix d un questionnaire adapté : échelle HAD Travail en cours : Mise en application du protocole dans les maisons de retraite ayant répondu à notre courrier = constat des difficultés rencontrées. Réorientation du sujet d étude vers les retraités Révision du protocole et de l échelle d évaluation Agenda : - mardi 10/12/09 : téléconférence - mardi 19/01/10 : téléconférence - mercredi 10/02/10 : téléconférence - vendredi 16/04/10 : réunion sur Paris - jeudi 29/04/10 : téléconférence - vendredi 21/05/10 : téléconférence

2 Compte-rendu de la commission à ce jour, 20/05/2010 : Nous avions au départ imaginé une étude portant sur l intervention de la sophrologie dans le cadre de maisons de retraite non médicalisées. Nous avions défini un thème : «l anxiété chez les personnes âgées ou comment la sophrologie peut aider à trouver une nouvelle confiance en soi». Nous avions donc établi un protocole de 6 séances allant dans ce sens. + 2 séances : 1 ère séance pour la présentation (de la sophrologie, de l étude, du cadre, etc) et dernière séance pour clôturer et remercier le groupe si nécessaire. Le questionnaire était à remplir avant de début des séances et après la dernière séance du protocole, avec un personnel de la maison de retraite. Les groupes devaient être constitués de 8 à 10 personnes avec un encadrant faisant partie du personnel (toujours la même personne de préférence). Nous avions trouvé un référent extérieur, maître de conférence en science de l éducation, pour encadrer cette étude. Une difficulté néanmoins dans la conception d un groupe «contrôle», groupe «témoin». Afin de donner toute la crédibilité à notre démarche, nous avions rédigé une lettre de présentation et proposition de partenariat à adresser à la direction des maisons de retraite par l ONS directement. Nous avions fait parvenir un listing (chacun de notre région) des maisons de retraite afin que l ONS puisse se charger des envois. Il y a eu des retours assez rapides, notamment en région parisienne, mais nous nous sommes alors aperçus que ces retours provenaient de maisons de retraite médicalisées principalement. Notre protocole a rapidement vu ses limites dans la pratique, inadapté aux personnes présentes dans les groupes qui se constituaient. Les premières séances ont eu lieu, le protocole avait été allégé, mais concrètement, il s est avéré difficile de mettre en place un protocole d étude en groupe dans le cadre des maisons de retraite médicalisées, des pathologie parfois trop lourdes, un manque d homogénéité dans le groupe concerné, etc. Les retours après les premières séances : Au niveau des bienfaits, il est évident que la sophrologie a tout son intérêt, des effets très bénéfiques ont été constatés, mais impossible à quantifier dans le cadre d une étude. La grille HAD laborieuse à remplir Les séances d 1 heure trop longues Le contenu des séances trop complexe et inapproprié Par contre, certains exercices comme les IRTER et les sensations de pesanteur (cf Schultz) dans l induction ont été très appréciés.

3 Nous souhaitons donc rassembler des témoignages dans ce cadre afin de pouvoir proposer un nouveau sujet d étude par la suite. Il est en effet nécessaire de s appuyer sur le plus d expériences possibles afin de pouvoir étoffer notre projet, de mieux l adapter. Le but : éprouver la méthode et comprendre la réalité de terrain pour identifier clairement les hypothèses de départ pour une étude. Lors de notre rencontre à Paris, nous avons dû faire avec cette réalité et l envie de poursuivre tout de même nos efforts dans la mise en place d une étude viable. Nous avons décidé une réorientation vers des personnes autonomes et vers une problématique plus large concernant l angoisse de vieillir, et cibler l intervention auprès de retraités actifs à trouver dans des associations ou des structures comme le CLIC, émanation du Conseil général auprès des personnes âgées. Nous avons ainsi proposé de rebaptiser notre commission «personnes âgées» en commission «Seniors et Plus» Le thème principal qui est ressorti est à peaufiner : «l angoisse de vieillir et comment la sophrologie peut aider à gagner une meilleure estime de soi en adéquation avec son âge» Dans ce cadre, la grille HAD convient toujours si nous n utilisons que la partie «anxiété» qui semble dissociable de la partie «dépression», puisque les résultats ne s additionnent pas. Nous décidons de retravailler le protocole à partir du premier protocole qui avait été proposé puisqu il redevient plus adapté (visant les maisons de retraite non médicalisées, et donc, des personnes autonomes). «Personne ne peut être jeune après 40 ans mais on peut être irrésistible à tout âge» Coco Chanel «Tout âge porte ses fruits, il faut savoir les cueillir» Raymond RADIGUET

4 ANNEXE 1 : lettre envoyée aux maisons de retraite Madame, Monsieur La sophrologie s adresse à tous les âges de la vie et aux personnes âgées en particulier. C est une discipline, basée sur la relaxation et la détente, qui permet de développer un mieux-être physique et psychique. L'ONS, l Observatoire Nationale de la Sophrologie, créée il y a deux ans, lance des études sur des thématiques ciblées pour valider les apports et les bénéfices de la discipline. L'ONS offre un cadre structuré et rigoureux pour tous ceux qui désirent faire avancer la reconnaissance de la Sophrologie. C'est également une force de pensée et d'action qui réunit des sophrologues et leurs partenaires dans les domaines médical, para-médical, social, pédagogique... Dans ce contexte, nous aimerions vous faire participer à l une de nos études en vous proposant des séances auprès des personnes âgées de votre établissement avec un sophrologue adhérant de notre association. Ces séances, au nombre de 7, seraient offertes et proposées aux personnes sur la base du volontariat. Le thème de l étude serait «l anxiété chez les personnes âgées ou comment la sophrologie peut aider à trouver une nouvelle confiance en soi». Une confiance en soi basée sur une capacité à vivre au présent. Ces séances s adapteront au plus près des personnes et de leur demande et s effectueront avec la présence souhaitée d un membre de votre établissement qui participera à l évaluation finale de l étude. Le sophrologue n étant ni psychologue, ni psychothérapeute, il ne posera pas de diagnostic médical et n influencera pas les choix thérapeutiques engagés. Il pourra être en revanche complémentaire d autres professionnels travaillant chez vous. Convaincus que la sophrologie peut aider la personne âgée à conserver le plus longtemps possible son autonomie d action et de pensée, nous serions très heureux que vous participiez à notre proposition. Si cela vous intéresse, n hésitez pas à nous répondre (mail, téléphone ou courrier). Nous vous recommanderons alors un sophrologue participant à la démarche et exerçant près de chez vous. Ce sophrologue prendra contact avec vous pour vous présenter d une manière plus approfondie la sophrologie et le contenu des séances.

5 ANNEXE 2 : compte-rendu de protocole de Valérie FLORION PROTOCOLE EN 5 SEANCES A MARPA les Charmilles, COURTISOLS INTENSION GENERALE : détente et confiance SEANCE 1 LUNDI 22 MARS 2010 INTENSION de SEANCE : ressentir la détente dans son corps. Séance assise. RD : prise de contact de la respiration Prise de conscience de la respiration haute (au niveau du thorax) Prise de conscience de la respiration basse (abdominale) Chauffage corporel Exercice du cou Prana, avec l intension d amener de la douceur dans son corps. Descendante, avec la prise de conscience de l apaisement, de la douceur qui s installe au fur et à mesure dans le corps. SOPHRONISATION : SPR (Sophro Perception Relaxative) Avec l image d un jardin, être installé dans un fauteuil confortable, aux coussins doux, moelleux, utilisation des 5 sens. Conserver toutes les sensations agréables de douceur et de bien être. Support de coton pour chacun afin d évaluer la sensation de douceur dans la main. SEANCE 2 LUNDI 29 MARS 2010 INTENSION de SEANCE : amener le calme et se sentir en harmonie. RD : chauffage corporel Pompages des épaules avec l intention se débarrasser de l agitation intérieur Prana avec l intention d amener le calme à soi et de se remplir de se calme. Descendante, en insistant sur le calme qui s installe en douceur dans le corps. SOPHRONISATION : Image positive d un bébé qui dort paisiblement dans un environnement calme, doux, feutré SRS sur la sensation de calme.

6 SEANCE 3 LUNDI 12 AVRIL 2010 INTENSION de SEANCE : libérer son corps des tensions inutiles. RD : chauffage corporel Pompages des épaules, pour déloger les tensions. Exercices des avants bras : éventails Descendante, en imaginant une plume installer la détente dans le corps. SOPHRONISATION : SDN afin de libérer le corps et pour juste retrouver les sensations d un corps alléger, pareille à une plume. Activation des 3 capacités de CAYCEDO (confiance, harmonie et espoir) SEANCE 4 LUNDI 19 AVRIL 2010 INTENSION de SEANCE : se remplir d énergie positive RD : chauffage corporel Exercice du cou Exercice des poignets pour amener à soi le positif Ascendante pour favoriser l ancrage de l énergie positive. SOPHRONISATION : Image simple de bord de mer et SPI avec l intention de remplir son corps d énergie positive. Activation des 3 capacités de CAYCEDO (confiance, harmonie et espoir) SEANCE 5 LUNDI 26 AVRIL 2010 INTENSION de SEANCE : amener des sensations agréables RD : chauffage corporel Prana Hémicorps SB rapide Allongement de respiration Respiration au carré SOPHRONISATION : SPR avec prise de conscience du toucher (avec le support d un galet)

7 COMPTE RENDU : Ces séances proposées se déroulaient dans un cadre très agréable, très calme et les résidents étaient très confortablement installés. Cette maison de retraite est non médicalisée. Deux accompagnatrices différentes ont étaient présentes. Une quinzaine de personnes en 1 ère séance, puis entre 6 et 8 les suivantes. Beaucoup d attention à chaque fois, les résidents étaient très participatifs et curieux de découvrir la SOPHROLOGIE. Les difficultés rencontrées ont été moindre, cependant il reste le souci pour certains de fermer les yeux durant les exercices, (d ailleurs, ils ne peuvent pas expliquer quand la question leur est posée.) La durée aussi, 1 heure est parfois trop long, la concentration n y est plus, notamment pour la SDN où beaucoup d informations sont donné et la pratique plus difficile à réaliser. Leurs retours ont toujours été très positifs, même si peu de ressentis corporels étaient exprimés en Phénodescription. Tous se sentaient bien, détendus, calmes, reposés, «ça fait du bien, je me sens bien, tout va bien, je ne me sentais pas bien ce midi et là tout va bien» mais il reste assez difficile pour eux de pouvoir expliquer quels sont leurs ressentis corporels. Beaucoup auraient souhaité continuer, à envisager dans le futur. De très beaux moments de partage et d échanges durant ces séances, ainsi que la rencontre de belles personnes.

8 ANNEXE 3 : Quelques références en lien avec notre commission : FILMS : «Cherry Blossom Hanami, Un rêve japonais» de Doris Dörrie Synopsis : L histoire d un amour dévoué et d un voyage poétique au plus profond de l être. Trudi est la seule à savoir que son mari Rudi est atteint d un cancer en phase finale. Lorsque le médecin lui suggère d entreprendre pour la dernière fois quelque chose ensemble, Trudi persuade son mari d aller à Berlin pour rendre visite à leurs enfants et petits-enfants. Ceux-ci sont toutefois trop pris par leur propre existence pour se soucier du vieux couple. Après avoir assisté à une représentation d un danseur de butoh, Trudi et Rudi vont dans un hôtel au bord de la Baltique. C est là que Trudi meurt subitement ; l'existence de Rudi est bouleversée. Il ne sait pas ce qu il va devenir. Puis il décide de partir pour le Japon rendre visite à Karl, son fils cadet. «Le bel âge» de Laurent Perreau Synopsis : A 17 ans, Claire se débat entre son engagement dans la natation et ses premiers émois amoureux. Tout est synonyme de conflit pour cette jeune orpheline. Maurice Reverdy, un vieil homme aussi mystérieux qu extravagant, l a recueillie dans sa grande demeure. Mais Claire évite soigneusement cette figure lointaine qui n est que son grand-père. Fiers, insoumis, solitaires, ils représentent deux générations qui se repoussent et s attirent à la fois, deux trajectoires entrelacées qui vont se confronter, l une en quête d avenir, l autre tourmentée par son passé. LIVRES : «Toute passion abolie» de Vita Sackville-West "En un éclair lady Slane sentit que le puzzle éclaté de ses souvenirs venait de se reconstituer, comme le font des notes de musique éparpillées qui prennent soudain forme et redeviennent cette mélodie familière que nous portons en nous. Elle se retrouva sur la terrasse de la villa indienne désertée [...] où seuls quelques nuages de terre poudreuse s'élevant dans les airs indiquaient la direction d'agra. Elle appuyait ses bras sur le parapet brûlant, faisant pivoter lentement son ombrelle. En fait, elle se tenait ainsi pour dissimuler son trouble car elle venait de se retrouver à l'écart de tous avec ce jeune homme à ses côtés." Le jour même de la mort de son mari Henry Holland, comte de Slane, lady Slane décide de vivre enfin sa vie. Elle a quatre-vingt-huit ans. Lady Slane surprend alors son entourage en se retirant à Hampstead, dans une petite maison aperçue une seule fois, et aimée aussitôt, trente ans auparavant. Dans sa nouvelle demeure, toute passion abolie par l'âge et le choix du détachement - elle a pris soin de prévenir ses enfants plus de visites familiales -, lady Slane se sent libre enfin de se souvenir et de rêver. Leonard Woolf (le mari de Virginia), son éditeur, considérait Toute passion abolie (1931) comme son meilleur livre. Des dizaines de milliers de lecteurs ont été touchés par cette vieille dame indigne, "adossée à la mort pour contempler la vie".

Le stage choisi est celui d un club de jeunes cadres en formation «recherche d emploi».

Le stage choisi est celui d un club de jeunes cadres en formation «recherche d emploi». Témoignages d Anne-Laure Mausner, Sophrologue Thème : Préparation pour un entretien d embauche (Les prénoms ont été modifiés pour respecter l anonymat) Le stage choisi est celui d un club de jeunes cadres

Plus en détail

NOUVELLE APPROCHE PEDAGOGIQUE ET LUDIQUE. POUR ENFANTS (6-11 ans) EN DIFFICULTES. Auteures du programme, Sandrine Lefebvre et Catherine Mathieu

NOUVELLE APPROCHE PEDAGOGIQUE ET LUDIQUE. POUR ENFANTS (6-11 ans) EN DIFFICULTES. Auteures du programme, Sandrine Lefebvre et Catherine Mathieu NOUVELLE APPROCHE PEDAGOGIQUE ET LUDIQUE POUR ENFANTS (6-11 ans) EN DIFFICULTES (Troubles du comportement, handicaps, échecs scolaires ) Auteures du programme, Sandrine Lefebvre et Catherine Mathieu 1

Plus en détail

Préparé par : ERIC GIRARDOT, -diplômé en Haptonomie. -diplômé en Sensitive Gestalt Massage (R)

Préparé par : ERIC GIRARDOT, -diplômé en Haptonomie. -diplômé en Sensitive Gestalt Massage (R) L Accompagnement des personnes âgées et des personnes atteintes de la maladie d Alzheimer par différentes approches: - l haptonomie - le Sensitive Gestalt Massage)R( - la Réflexologie plantaire Préparé

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

GESTION DU STRESS ET DE LA DOULEUR PAR LA SOPHROLOGIE DANS LES SERVICES DE SOINS A LA PERSONNE

GESTION DU STRESS ET DE LA DOULEUR PAR LA SOPHROLOGIE DANS LES SERVICES DE SOINS A LA PERSONNE En introduction à ce programme : Il apparait clairement lors de la description des différents symptômes du stress et de la douleur qu une prise en charge thérapeutique holistique de la personne est une

Plus en détail

Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête

Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête 1. Les faits L enquête sous forme de questionnaire a été menée durant le mois d octobre 2011 auprès des assistants diplômés

Plus en détail

Analyse de l Enquête Nationale d Activité des Sophrologues 2010 /2011

Analyse de l Enquête Nationale d Activité des Sophrologues 2010 /2011 Analyse de l Enquête Nationale d Activité des Sophrologues 2010 /2011 Laetitia Heslouis Membre de l ONS, Responsable de l Enquête Directrice de Czazen DU Paris V : Stress & Risques Psychosociaux Certifiée

Plus en détail

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +.

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +. CIRCULAIRE Agirc 2011-04- DAS Objet : Nouveau partenariat Apec - Agirc Madame, Monsieur le directeur, Depuis 2003, le partenariat Apec - Agirc avait pour objet la mise en place de sessions d accompagnement

Plus en détail

L I L II L III L IV L V L VI

L I L II L III L IV L V L VI LA SOPHROLOGIE SOMMAIRE L I L II Historique Découvrir la Sophrologie L III L IV Techniques Définition SOPHROLOGIE L V L VI Ses principes d action Principales indications AUTRES TECHNIQUES COMPLÉMENTAIRES

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL

DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL Jane Prudhomme, étudiante à la maîtrise en carriérologie (UQÀM) OBJECTIFS Objectif général : Travailler le sentiment

Plus en détail

Juin 2014. Rollande Thomas, 35 ans de services Infirmière auxiliaire. Gilles Levasseur, 10 ans de services Ouvrier d entretien

Juin 2014. Rollande Thomas, 35 ans de services Infirmière auxiliaire. Gilles Levasseur, 10 ans de services Ouvrier d entretien Infos de chez-nous! Juin 2014 Sommaire 1-Un bel été pour tous -Des années de fidélité 2-Des gens bien de chez nous 3-Gala reconnaissance 2014 4-Journée des préposées et des infirmières -Recrutement Un

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

Luc Teyssier d Orfeuil Jean-Pierre Magnes. La méthode Coué. Autosuggestion consciente. Groupe Eyrolles, 2011 ISBN : 978-2-212-54838-9

Luc Teyssier d Orfeuil Jean-Pierre Magnes. La méthode Coué. Autosuggestion consciente. Groupe Eyrolles, 2011 ISBN : 978-2-212-54838-9 Luc Teyssier d Orfeuil Jean-Pierre Magnes La méthode Coué Autosuggestion consciente, 2011 ISBN : 978-2-212-54838-9 Table des matières Sommaire.................................................. 5 Introduction................................................

Plus en détail

Retour d expérience d équipe innovante accompagnée par la MEIP 2009/2010

Retour d expérience d équipe innovante accompagnée par la MEIP 2009/2010 Retour d expérience d équipe innovante accompagnée par la MEIP 2009/2010 Coordonnées de l établissement Lycée Joseph Desfontaines 2 rue Guillotière 79500 MELLE Tél. : 05.49.27.00.88 - fax : 05.49.27.91.06

Plus en détail

LES ÉTAPES DE RELAXATION

LES ÉTAPES DE RELAXATION LES ÉTAPES DE RELAXATION 1. Consacrez-vous les 20 prochaines minutes en vous donnant la permission de prendre du temps pour vous-mêmes. 2. Ne pensez pas à vos soucis vous n avez pas besoin de faire quoique

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

La création artistique : outil de construction et de développement personnel des individus.

La création artistique : outil de construction et de développement personnel des individus. Association Loi 1901 Siret n 399 056 050 00046 APE n 900 1Z 13 rue Etienne Marcel 93500 PANTIN Tél : 01 49 42 10 52 Mail : association.latribu@free.fr Site : www.latribudepantin.com TEAM BUILDING Dynamisation

Plus en détail

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l opposé vers celle, coulissante, de la penderie, dans

Plus en détail

BILAN NAP : 06/11/2014 Ecole chef lieu, Les Crues

BILAN NAP : 06/11/2014 Ecole chef lieu, Les Crues BILAN NAP : 06/11/2014 Ecole chef lieu, Les Crues Mise en place des NAP : Mai juin : Création des fiches d inscription, du règlement. Réflexion sur l organisation du service, des achats, recrutement. Aout

Plus en détail

devoirs de AIDES AUX DEVOIRS

devoirs de AIDES AUX DEVOIRS Conseils et strategies pour les devoirs Lorsque Hal Gill était jeune, le hockey n était pas son unique priorité. Les devoirs ont toujours été important aussi. Hal ne pouvait rien faire avant d avoir complété

Plus en détail

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations BTS Comptabilité et Gestion des Organisations Recueil de témoignages de titulaires d un bac STG ou professionnel de comptabilité 12 rue Dessaignes 41016 BLOIS CEDEX bts-dessaignes.org Téléphone : 02 54

Plus en détail

Dossier d accompagnement pour l orientation 5R

Dossier d accompagnement pour l orientation 5R Année 2014-2015 Dossier d accompagnement pour l orientation 5R? «S orienter aujourd hui, ce n est pas choisir un métier, c est construire progressivement un itinéraire au fur et à mesure des décisions

Plus en détail

PROCES VERBAL DU CONSEIL D ECOLE Du 15 juin 2015

PROCES VERBAL DU CONSEIL D ECOLE Du 15 juin 2015 PROCES VERBAL DU CONSEIL D ECOLE Du 15 juin 2015 Etaient présents : Mme ROHARD : directrice Mme LEGAC : enseignante cycle 2 M COHEN SELMON : psychologue scolaire Mme PRIOU : conseillère municipale chargée

Plus en détail

Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel

Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel Démarche de valorisation du stage dans l élaboration du projet de l étudiant Définition : C est une démarche complémentaire du suivi de stage existant

Plus en détail

Conseil - Formation Management du changement

Conseil - Formation Management du changement KEY PARTNERS 55 avenue Marceau, 75116 Paris Tel 09 77 19 51 14 / Fax 01 53 01 35 68 email : infos@key-partners.biz www.key-partners.biz Conseil - Formation Management du changement Key Partners est un

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Mon premier mois de course Complétez votre premier mois d entraînement à la course à pied

Mon premier mois de course Complétez votre premier mois d entraînement à la course à pied Mon premier mois de course Complétez votre premier mois d entraînement à la course à pied Table des matières Quoi savoir avant de débuter?... 3 Comment utiliser le plan d entraînement?... 4 Comment éviter

Plus en détail

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Avant d entrer dans le vif du sujet, je vous présenterai rapidement la CIJOC, puis je vous donnerai quelques exemples de

Plus en détail

Identifier les besoins en formation

Identifier les besoins en formation Identifier les besoins en formation Le dossier consacré à l'élaboration des plans de formation a mis en évidence que l'étape de récolte des besoins en formation était très importante pour permettre d'identifier

Plus en détail

L estime de soi. A) La différence entre confiance et estime

L estime de soi. A) La différence entre confiance et estime L estime de soi La période des études universitaires coïncide souvent avec une période de changements et de remises en question très intenses où l estime de soi peut être particulièrement mise à l épreuve.

Plus en détail

Pourquoi un tel essor du développement personnel?

Pourquoi un tel essor du développement personnel? Pourquoi un tel essor du développement personnel? Ces dernières années, on ne peut que constater l'émergence de nouvelles méthodes dont le but principal est l'épanouissement individuel. Le développement

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

RECOMMANDATIONS GENERALES

RECOMMANDATIONS GENERALES TRAITEMENT NON PHARMACOLOGIQUE de la maladie d Alzheimer et des pathologies apparentées ANIMATIONS FLASH APPLICATION AUX TROUBLES DU COMPORTEMENT EN EHPAD RECOMMANDATIONS GENERALES Prévoir une boite à

Plus en détail

Questionnaire de fin d année scolaire 2014-2015 Art du Chi

Questionnaire de fin d année scolaire 2014-2015 Art du Chi Questionnaire de fin d année scolaire 2014-2015 Art du Chi Cher membres pratiquants, Une fois l'année et si vous le voulez bien, en quelques traits, mots ou phrases, nous avons donc besoin de connaître

Plus en détail

Candidature des participants. PEJ-France Caen

Candidature des participants. PEJ-France Caen Candidature des participants PEJ-France Caen Du 29 mai au 8 juin 2014 2 Le mot du président Malo MOFAKHAMI Président du PEJ-France Chers participants, En 2014, le Parlement Européen des Jeunes - France

Plus en détail

La Fréquentation du CDI

La Fréquentation du CDI La Fréquentation du CDI Nous n avons pas renouvelé le questionnaire d analyse de la fréquentation que nous avions réalisé l année dernière car cela représente un très lourd travail de dépouillement (rappelons

Plus en détail

Préface : Etat d Esprit

Préface : Etat d Esprit Préface : Etat d Esprit Kinésithérapeute, mon Diplôme d Etat «en poche», j ai envisagé ma pratique thérapeutique dans le souhait d une harmonie. Une curiosité spontanée m a fait rechercher et découvrir

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Evaluation de votre conférence de méthode ou cours-séminaire

Evaluation de votre conférence de méthode ou cours-séminaire Enseignement : INTRODUCTION A LA SOCIOLOGIE 2 : CONCEPTS, METHODES, ET ENJEU ACTUELS Excellent Bon Moyen Insuffisant Comment évaluez-vous la préparation et l'organisation des séances? 6 (30%) 11 (55%)

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 20 20 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du././20.. au././20.. Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom et adresse

Plus en détail

GEF. Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles. Regards croisés hommes/femmes. Grandes Écoles au Féminin

GEF. Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles. Regards croisés hommes/femmes. Grandes Écoles au Féminin Ipsos Public Affairs / GEF Février 2007 Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles Regards croisés hommes/femmes GEF Qui sommes-nous? Créé en janvier 2002, GEF regroupe 9 associations

Plus en détail

Mission de Développement économique Juillet 2013

Mission de Développement économique Juillet 2013 Mission de Développement économique Juillet 2013 Notre objectif ce mois ci était le développement de la coopérative agricole qui se compose de la coopérative de café/cacao, du groupement d avocat et du

Plus en détail

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Chantier d Emmaus International sur le DEVELOPPEMENT DURABLE Lisbonne du 10 au 18 octobre 2008 1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le thème du développement durable a été choisi étant un vecteur

Plus en détail

Les compagnons en action : un comité actif pour valoriser les élèves présentant une difficulté de comportement

Les compagnons en action : un comité actif pour valoriser les élèves présentant une difficulté de comportement 3 mai 2012 Les compagnons en action : un comité actif pour valoriser les élèves présentant une difficulté de comportement Atelier présenté lors du congrès biennal du CQJDC (Comité québécois pour les jeunes

Plus en détail

Accompagnement des personnes surendettées ou financièrement fragiles. Programme de formation 1er trimestre 2014

Accompagnement des personnes surendettées ou financièrement fragiles. Programme de formation 1er trimestre 2014 Association Crésus Île-de-France Paris Riches de notre solidarité Accompagnement des personnes surendettées ou financièrement fragiles Programme de formation 1er trimestre 2014 Personnes concernées Les

Plus en détail

Projet pilote avec M. Rudi Erz, Allemagne Durée : 4 mois

Projet pilote avec M. Rudi Erz, Allemagne Durée : 4 mois Projet pilote avec M. Rudi Erz, Allemagne Durée : 4 mois Thérapie d oxygène energétisé avec l appareil AIRNERGY+ Professional pour la maladie de Parkinson Monsieur Erz avec le chien Jacky 1 Listage des

Plus en détail

Edito. Guy LE CHARPENTIER & Nicolas ROUMAGNE Co-directeurs, ingénieurs en réadaptation, formateurs

Edito. Guy LE CHARPENTIER & Nicolas ROUMAGNE Co-directeurs, ingénieurs en réadaptation, formateurs Edito Depuis la création de notre organisme de formation en 2011, 350 personnes ont bénéficié de notre pédagogie innovante : Scènésens. Les stagiaires ont montré à la fois les besoins et les intérêts de

Plus en détail

Activité physique adaptée et Cancer CAMI 42 ROANNE

Activité physique adaptée et Cancer CAMI 42 ROANNE Activité physique adaptée et Cancer CAMI 42 ROANNE Rationnel de l activité physique en Cancérologie Diminution du risque de cancer: PREVENTION PRIMAIRE. L OMS recommande au moins 30 min d activité physique

Plus en détail

LE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE

LE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE LE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE Comment faire appel à un psychologue? Demande du patient Orientation par un professionnel A quel moment de la prise en charge peut-on le solliciter? A tout moment de la maladie

Plus en détail

Le portage «Comment me porter, me consoler et me regarder?»

Le portage «Comment me porter, me consoler et me regarder?» Le portage «Comment me porter, me consoler et me regarder?» Définition Le portage c est : - Un maintien physique et psychique - Un savoir-faire de l adulte, à la fois corporel et psychique - Une manière

Plus en détail

Bilan Stage «Programme ton ordi en python»

Bilan Stage «Programme ton ordi en python» Bilan Stage «Programme ton ordi en python» Château de Ladoucette, 22-24 décembre 2014 A l'occasion de la manifestation «Ladoucette 3.0» qui s'est déroulée au Château de Ladoucette à Drancy du 6 décembre

Plus en détail

PRESENTATION DES ANIMATIONS MASSAGES* DE BIEN-ÊTRE ET RELAXATION Camping Le Midi - Eté 2012 Françoise BOUCLY 06 500 511 45

PRESENTATION DES ANIMATIONS MASSAGES* DE BIEN-ÊTRE ET RELAXATION Camping Le Midi - Eté 2012 Françoise BOUCLY 06 500 511 45 PRESENTATION DES ANIMATIONS MASSAGES* DE BIEN-ÊTRE ET RELAXATION Camping Le Midi - Eté 2012 Françoise BOUCLY 06 500 511 45 solutionszen.nantes@gmail.com * Bien-être et relaxation corporels issus de techniques

Plus en détail

INTÉRÊT DE L HYPNOSE MÉDICALE DANS LA

INTÉRÊT DE L HYPNOSE MÉDICALE DANS LA INTÉRÊT DE L HYPNOSE MÉDICALE DANS LA PRISE EN CHARGE DES DOULEURS ET DE L ANXIÉTÉ EN CANCÉROLOGIE Etude basée sur une expérience de bénévolat à la ligue contre le cancer de Charente Docteur Evelyne Pitrou-Duterme

Plus en détail

l atelier collectif : une nouvelle approche de la sante sexuelle des PVVIH

l atelier collectif : une nouvelle approche de la sante sexuelle des PVVIH l atelier collectif : une nouvelle approche de la sante sexuelle des PVVIH Mercredi 7 Octobre 2015 NANTES JF. Souchon, M. Laprevotte, N. Edeb, A. Simon, O Benveniste Département de Médecine Interne Pôle

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

Une parenthèse de. douceur

Une parenthèse de. douceur Une parenthèse de douceur au CHU de Nantes Toutes ces activités sont gratuites et réservées aux patients atteints de cancer et à leurs proches. Pour vous inscrire ou vous informer, contactez l'eri au 02

Plus en détail

La contraception Ne laissez pas l imprévu décider à votre place.

La contraception Ne laissez pas l imprévu décider à votre place. La contraception Ne laissez pas l imprévu décider à votre place. Premiers émois, rupture, coup de foudre, arrivée de bébé, retrouvailles passionnées Tout au long de sa vie, une femme, un homme connaît

Plus en détail

Animer un atelier sur l oral

Animer un atelier sur l oral Accompagnement personnalisé Lycée Le Castel-Dijon Élaboré par Sarah Camus (comédienne) et Anne Gagnepain-Bélorgey (prof maths/sciences) contact : sara_camus@yahoo.fr Animer un atelier sur l oral Introduction

Plus en détail

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la 1 Mon stage en résumé Je dois avouer avoir de la difficulté à faire un bilan qui va au-delà du déjà dit dans mes rapports antérieurs, parce que j ai l impression d y avoir presque tout écrit. Par contre,

Plus en détail

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 Patient(e)s atteint(e)s d un cancer du sein BINOIT NATHALIE ROUSSEAU SOPHIE 17 JUIN 2014 Pourquoi ce projet? Le cancer : une maladie chronique? Les soins de support

Plus en détail

17éme Comité de suivi du plan Alzheimer et maladies apparentées 2008-2012 Vendredi 28 juin 2013

17éme Comité de suivi du plan Alzheimer et maladies apparentées 2008-2012 Vendredi 28 juin 2013 COMPTE-RENDU 17éme Comité de suivi du plan Alzheimer et maladies apparentées 2008-2012 Vendredi 28 juin 2013 Introduction par Geneviève Gueydan, conseillère politique de solidarité et du logement du président

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

Bilan du groupe de travail «Gestion de l espace» sur la période 2009-2011

Bilan du groupe de travail «Gestion de l espace» sur la période 2009-2011 Bilan du groupe de travail «Gestion de l espace» sur la période 2009-2011 2 ème partie : le fonctionnement du groupe L objectif de ce cadre est de faciliter le travail de bilan des groupes de travail.

Plus en détail

FARAH Compte-rendu de la rencontre du réseau transfrontalier France-Suisse

FARAH Compte-rendu de la rencontre du réseau transfrontalier France-Suisse FARAH Compte-rendu de la rencontre du réseau transfrontalier France-Suisse 27 septembre 2012 Pontarlier (France) Présentes : Cf. liste ci-jointe Document diffusé : B. BICHE - M. DE GOUVILLE - J. LE MONNIER

Plus en détail

Augmentez le bon. Augmentez le bon

Augmentez le bon. Augmentez le bon Le chant du souffle, première étape du programme " Augmentez le bon " Régulièrement mis à jour, ce livret " descriptions techniques " des exercices est un complément de ce qui se trouve sur le site : maxdeloor.be

Plus en détail

La Préparation Mentale

La Préparation Mentale La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant :

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant : Grille d évaluation du stage d immersion en entreprise de 3 ème bachelier 2014-2015 Etudiant : Entreprise :. Date : Superviseur :. Maitre de stage : Signature :. 1. Evaluation continue [60 pts] Entourez

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique?

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les sociétés savantes et organisations

Plus en détail

Bilan stage MathsC2+ Lyon Stage avec hébergement du 22 au 25 juin 2015 Organisé par Plaisir Maths, IREM de Lyon, MMI de Lyon

Bilan stage MathsC2+ Lyon Stage avec hébergement du 22 au 25 juin 2015 Organisé par Plaisir Maths, IREM de Lyon, MMI de Lyon Bilan stage MathsC2+ Lyon Stage avec hébergement du 22 au 25 juin 2015 Organisé par Plaisir Maths, IREM de Lyon, MMI de Lyon Rédigé par Nicolas Pelay, Plaisir Maths Table des matières I - Résumé... 2 II

Plus en détail

Juin 2012. Bravo et merci encore pour l excellent travail du comité reconnaissance et l importante présence du personnel.

Juin 2012. Bravo et merci encore pour l excellent travail du comité reconnaissance et l importante présence du personnel. Infos de chez-nous! Juin 2012 Sommaire 1-Soirée reconnaissance 2-Recrutement -Fête des Bénévoles -Page centrale: photos 3-Années de Fidélité -Milieu de formation -S. Cécile Fortier, 4-Soins infirmiers

Plus en détail

outil les niveaux logiques 32 n GO juin 2014

outil les niveaux logiques 32 n GO juin 2014 outil les niveaux logiques 32 Comment expliquer l isolement de quelqu un? Pourquoi un tel arrive souvent en retard? Et comment comprendre les motivations de celui-ci? Le chercheur américain Robert Dilts

Plus en détail

Mini-scènes mises en scène. 17 octobre 2011

Mini-scènes mises en scène. 17 octobre 2011 Mini-scènes mises en scène 17 octobre 2011 Un petit mot pour commencer Ça débute par un doux rêve sibyllin et ça se termine par une joyeuse bataille de danse. En une heure, nous avons exploré et mis en

Plus en détail

Une série d ateliers Web de 18h à 21h

Une série d ateliers Web de 18h à 21h Danielle SOLEILLANT FORMATRICE & ANIMATRICE PEAT certifiée par Z. MIHAJLOVIC SLAVINSKI propose Une série d ateliers Web de 18h à 21h De septembre 2015 à mars 2016 Le mardi soir 2 fois par mois (voir calendrier

Plus en détail

Bienvenue Corinne Dulac

Bienvenue Corinne Dulac Bienvenue Corinne Dulac Coach Certifiée ICI Paris Particuliers - Entreprises 11 rue Clos Aubert 45750 Saint-Pryvé-Saint-Mesmin 06.21.33.57.13 happy.attitude.coaching@gmail.fr @ happy-attitude-coaching.com

Plus en détail

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR Activités éducatives pour les 8 à 9 ans ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR HABILETÉS FINANCIÈRES ÉPARGNER UTILISER UN COMPTE DANS UNE INSTITUTION FINANCIÈRE FAIRE UN BUDGET SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Apprendre

Plus en détail

Programme de soutien et d accompagnement complémentaire aux soins pour les patients et leur entourage

Programme de soutien et d accompagnement complémentaire aux soins pour les patients et leur entourage Programme de soutien et d accompagnement complémentaire aux soins pour les patients et leur entourage Mieux vivre le cancer Mieux Vivre le Cancer est un programme d accompagnement et de soutien complémentaire

Plus en détail

Liste des sections du Guide

Liste des sections du Guide Introduction Liste des sections du Guide Introduction Aspects éthiques et légaux Identification des cibles Formulation de la question d intérêt Recherche de littérature Évaluation de la documentation Évaluation

Plus en détail

Enterprise Europe Network à la portée de votre entreprise

Enterprise Europe Network à la portée de votre entreprise Enterprise Europe Network à la portée de votre entreprise Sarah VALENCE à Villers-les-Luxeuil Depuis plus de 15 ans, nous parlons accessibilité pour tout ce qui se rapporte aux aménagements urbains ; une

Plus en détail

Kiosque Accueil Cancer

Kiosque Accueil Cancer Kiosque Accueil Cancer La Maison des Patients est une création du Centre René Huguenin de lutte contre le cancer de Saint-Cloud, lieu convivial et interactif, elle est ouverte à tous les patients de notre

Plus en détail

2 Quels usages peut-on faire du focus group? Encadré 1 L utilisation du focus group en évaluation. Explicitation Restitution. Usages du focus group

2 Quels usages peut-on faire du focus group? Encadré 1 L utilisation du focus group en évaluation. Explicitation Restitution. Usages du focus group LE FOCUS GROUP 1 Pourquoi utiliser cet outil en évaluation? Un focus group est un type d entretien de groupe composé de personnes concernées par une politique de développement ou une intervention. Il est

Plus en détail

Accompagnement des managers

Accompagnement des managers DIRECTEURS CHEFS DE SERVICE CADRES INTERMÉDIAIRES CADRES DE PROXIMITÉ Accompagnement des managers UN NOUVEAU CONCEPT : LE BINÔME COACH / CONSULTANT RESTONS Z E N Une circulaire du Ministère des Affaires

Plus en détail

LES TECHNIQUES DE PREPARATION MENTALE:

LES TECHNIQUES DE PREPARATION MENTALE: LES TECHNIQUES DE PREPARATION MENTALE: I) LES TECHNIQUES DE RELAXATION: le training autogène de Schultz et la relaxation progressive de Jacobson. Toutes les deux s appuient sur la régulation tonique musculaire

Plus en détail

COMPTE-RENDU UTILISATION JEU D ENTREPRISE KALYPSO ANNEE 2013/2014

COMPTE-RENDU UTILISATION JEU D ENTREPRISE KALYPSO ANNEE 2013/2014 COMPTE-RENDU UTILISATION JEU D ENTREPRISE KALYPSO ANNEE 2013/2014 Contexte Jeu choisi 34 étudiants de DCG3 Jeu KALYPSO proposé par la société ARKHE Chaque équipe gère une société qui fabrique 3 modèles

Plus en détail

Projet Addictions sans substance. Questionnaire

Projet Addictions sans substance. Questionnaire Projet Addictions sans substance Questionnaire Ce projet a pour objectif d établir un état des lieux de l accueil et de l accompagnement dans les structures du secteur médico-social, des addictions sans

Plus en détail

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer Guide du parent accompagnateur Préparation à la Confirmation Guide d animation Partie III : Annoncer 2 Partie III : Annoncer (Parents/jeunes à la maison) Semaine #9 : (à la maison) Nous faisons un retour

Plus en détail

BG Ingénieurs Conseil, Genève

BG Ingénieurs Conseil, Genève BG Ingénieurs Conseil, Genève Diego Salamon, employeur Sur mandat de l AI, Cadschool nous a demandé si nous serions prêts à accueillir un stagiaire pendant trois mois. Nous connaissions cet institut de

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour Université Pierre Mendès France - Università degli studi Bicocca Vie pratique Logement Type de logement Pour ce séjour j ai fait le choix de trouver un appartement en collocation

Plus en détail

Établir. Des Liens. Guide des services de soutien à l intention des patients du. Réseau mélanome Canada. Soyez vigilants. Soyez bien informés

Établir. Des Liens. Guide des services de soutien à l intention des patients du. Réseau mélanome Canada. Soyez vigilants. Soyez bien informés Établir Des Liens Guide des services de soutien à l intention des patients du Réseau mélanome Canada Réseau mélanome Canada Soyez vigilants. Soyez bien informés Un diagnostic de mélanome peut être bouleversant.

Plus en détail

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? Ce n est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C est une vie au complet qui ne sera pas vécue. Contrairement aux idées véhiculées dans la société, le

Plus en détail

Règlement de fonctionnement des ateliers collectifs: Relais Assistantes Maternelles d Ardentes

Règlement de fonctionnement des ateliers collectifs: Relais Assistantes Maternelles d Ardentes Lucie MALARD Animatrice du RAM Jours et horaires d ouverture -Lundi de 13h30 à 18h30 -Mercredi de 8h30 à 17h00 -Jeudi de 13h30 à 18h30 Les ateliers collectifs d Ardentes se déroulent Les mercredis, en

Plus en détail

Dispositif d'assistance Pédagogique A Domicile (DAPAD)

Dispositif d'assistance Pédagogique A Domicile (DAPAD) 1 Dispositif d'assistance Pédagogique A Domicile (DAPAD) ASSURANCE SCOLAIRE : Cachet de l établissement Elève concerné (e) : Nom - Prénom Né (e) le Adresse Classe Durée prévisible de l assistance pédagogique

Plus en détail

LA DEMARCHE PLAN D ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUALISE EN RESEAU (PARI)

LA DEMARCHE PLAN D ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUALISE EN RESEAU (PARI) LA DEMARCHE PLAN D ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUALISE EN RESEAU (PARI) Blanco Pilar Ferraro Marcellina L Historique Mandats du Conseil de Direction 2002-2003 Objectif opérationnel: «Mettre M en place une démarche

Plus en détail

Retours sur la formation Licence informatique 2014-2015

Retours sur la formation Licence informatique 2014-2015 Retours sur la formation Licence informatique 2014-2015 La formation est intéressante, j'ai apprécié surtout les retours d'expérience mais un peu moins les interventions universitaires qui ressemblaient

Plus en détail

«Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire

«Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire Service d animation spirituelle et d engagement communautaire au primaire «Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire Séquence de 5 rencontres en classe Estime de soi au préscolaire 1

Plus en détail

Numéro 1 Janvier / Février / Mars / 2011

Numéro 1 Janvier / Février / Mars / 2011 Numéro 1 Janvier / Février / Mars / 2011 Mes Chers Collègues, Durant l année 2010, les effets, hélas encore perceptibles de la crise mondiale, destructeurs d emplois et pourvoyeurs de précarité, nous ont

Plus en détail

Compte rendu de notre voyage humanitaire au Vietnam, Juillet 2012

Compte rendu de notre voyage humanitaire au Vietnam, Juillet 2012 Compte rendu de notre voyage humanitaire au Vietnam, Juillet 2012 Durant trois semaines et demi, nous avons œuvrés dans un orphelinat, situé à Bac Giang ; une province pauvre du Nord Vietnam. Nous avons

Plus en détail