Statines. Durée >= 2 ans et nbre de participants >= 400 dans chaque groupe Nbre participants Décès d origine cardiovasculaires Décès toutes causes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Statines. Durée >= 2 ans et nbre de participants >= 400 dans chaque groupe Nbre participants Décès d origine cardiovasculaires Décès toutes causes"

Transcription

1 Mise à jour : 02/02/2015 >= 2 ans et nbre de participants >= 400 dans chaque groupe % Numero Date Control Control % Control % % relatif % absolu % Control % % relatif (année) (Traitement) absolu TNT NCT ,9 Atorvastatin (80mg/jour) Atorvastatin (10mg/jour) ,02% 127 2,54% 20,47% 0,51% 0,11% ,69% 282 5,63% -0,71% -0,05% -0,01% GREACE ,0 Atorvastatin (10-80mg/jour) Placebo ,88% 40 5,00% 42,50% 2,13% 0,71% ,75% ,00% 28,91% 9,25% 3,08% 32 ASCOT ,3 Atorvastatin (10mg/jour) Placebo ,33% 82 1,60% 79,27% 1,27% 0,38% ,55% 77 1,50% -3,90% -0,05% -0,01% ASPEN ,0 Atorvastatin (10mg/jour) Placebo ,98% 19 1,58% -26,32% -0,40% -0,10% ,11% ,46% 1,56% 1,36% 0,34% 295 CARDS NCT ,9 Atorvastatin (10mg/jour) Placebo ,26% 24 1,70% 25,00% 0,44% 0,11% ,95% ,01% 12,74% 2,07% 0,53% 189 Deutsche Diabetes Dialyse Studie (4D) ,0 Atorvastatin (20mg/jour) Placebo ,55% ,43% 18,79% 3,88% 0,97% ,11% 41 6,45% -7,32% -0,66% -0,17% -605 SPARCL NCT ,9 Atorvastatin (80mg/jour) Placebo ,30% 98 4,14% 20,41% 0,84% 0,17% 581 ALERT ,1 Fluvastatin (40-80mg/jour) Placebo ,43% 54 5,13% 33,33% 1,70% 0,33% ,62% ,12% -3,62% -0,50% -0,10% LIPS ,9 Fluvastatin (80mg/jour) Placebo ,54% 24 2,88% 45,83% 1,34% 0,34% ,27% 49 5,88% 26,53% 1,62% 0,41% 241 Lovastatin ( ACAPS NCT ,8 Placebo ,00% 6 1,31% 100,00% 1,31% 0,47% mg/jour) AFCAPS / TexCAPS ,2 Lovastatin (20-40mg/jour) Placebo ,51% 25 0,76% 32,00% 0,24% 0,05% ,75% 196 5,94% 3,06% 0,19% 0,04% 2781 MEGA NCT ,3 Pravastatin (10-20mg/jour) Placebo ,28% 18 0,45% 38,89% 0,17% 0,03% ,85% 3 0,08% n/a -0,78% -0,15% -681 MEGA (women subgroup) ,3 Pravastatin (10-20mg/jour) Placebo ,73% 88 3,24% 18,18% 0,51% 0,10% 1043 ALLHAT NCT ,8 Pravastatin (40mg/jour) Placebo ,71% 300 5,79% 1,67% 0,08% 0,02% ,83% 247 4,76% 19,84% 0,93% 0,19% 514 CARE ,0 Pravastatin (40mg/jour) Placebo ,61% 116 5,58% 17,24% 0,97% 0,19% ,05% 1 0,05% 0,00% 0,00% 0,00% LIPID ,1 Pravastatin (40mg/jour) Placebo ,34% 433 9,62% 23,56% 2,28% 0,37% ,04% ,06% 21,33% 3,02% 0,50% 202 PROSPER ,2 Pravastatin (40mg/jour) Placebo ,25% 122 4,19% 22,95% 0,94% 0,29% ,17% 1 0,03% n/a -0,14% -0,04% REGRESS ,0 Pravastatin (40mg/jour) Placebo ,22% 1 0,23% 0,00% 0,01% 0,00% ,33% 37 8,51% 35,14% 3,17% 1,59% 63 WOSCOPS ,9 Pravastatin (40mg/jour) Placebo ,15% 52 1,53% 26,92% 0,38% 0,08% 1288 PREVEND IT 2004 Pravastatin (40mg/jour) & 4,0 fosinopril 20 mg Placebo ,92% 4 0,93% 0,00% 0,00% 0,00% ,92% 6 1,39% 33,33% 0,47% 0,12% 854 AURORA ,2 Rosuvastatin (10mj/jour) Placebo ,29% ,39% 0,00% 0,10% 0,03% ,07% 2 0,14% 50,00% 0,07% 0,02% 4413 CORONA NCT ,8 Rosuvastatin (10mj/jour) Placebo ,41% ,50% -0,21% 0,09% 0,03% ,12% 5 0,20% 40,00% 0,08% 0,03% 3461 GISSI-HF NCT ,9 Rosuvastatin (10mj/jour) Placebo ,66% ,06% 2,05% 0,40% 0,10% ,00% 1 0,04% 100,00% 0,04% 0,01% 9036 METEOR NCT ,0 Rosuvastatin (40mj/jour) Placebo ,00% 0 0,00% #DIV/0! 0,00% 0,00% #DIV/0! 1 0,14% 3 1,06% n/a 0,92% 0,46% 217 4S ,4 Simvastatin (20-40mg/jour) Placebo ,12% 207 9,31% 34,30% 3,19% 0,59% ,00% 0 0,00% #DIV/0! 0,00% 0,00% #DIV/0! HPS ,0 Simvastatin (40mg/jour) Placebo ,72% 707 6,89% 16,97% 1,17% 0,23% ,03% 1 0,01% -200,00% -0,02% 0,00% PROVE-IT ,0 Atorvastatin (80mg/jour) Pravastatin (40mg/jour) ,08% ,08% 0,00% 0,00% 0,00% #DIV/0! ,08% ,08% 0,00% 0,00% 0,00% #DIV/0! IDEAL NCT ,8 Atorvastatin (80mg/jour) Simvastatin (20mg/jour) ,94% 178 4,00% 1,69% 0,06% 0,01% ,34% 130 2,92% 20,00% 0,58% 0,12% 829 A to Z NCT ,0 Simvastatin (80mg/jour) Simvastatin (20mg/jour) ,66% 109 4,88% 23,85% 1,22% 0,61% ,16% ,76% 2,14% 0,60% 0,30% 335 SEARCH NCT ,7 Simvastatin (80mg/jour) Simvastatin (20mg/jour) ,24% 561 9,30% 0,71% 0,06% 0,01% ,98% ,06% 0,52% 0,08% 0,01% 8636 Efficacité globale Statines / Placebo ,44% ,40% 0,96% ,18% ,75% 0,57% Efficacité annuelle globale Statines / Placebo 0,2354% 425 0,1388% 721 Efficacité Simvastatine / Placebo 723 5,79% 914 7,32% 1,53% 3 0,02% 1 0,01% -0,02% Efficacité annuelle Simvastatine / Placebo 0,2941% 340 ### Efficacité Rosuvastatine / Placebo ,64% ,04% 1,40% 5 0,07% 11 0,17% 0,10% Efficacité annuelle Rosuvastatine / Placebo 0,4720% 212 0,0328% 3052 Efficacité Pravastatine / Placebo 870 3,83% ,57% 0,73% 835 3,79% ,57% 0,78% Efficacité annuelle Pravastatine / Placebo 0,1665% 601 0,1753% 570 Efficacité Atorvastatine / Placebo 281 2,42% 412 3,57% 1,14% ,16% ,36% 1,20% Efficacité annuelle Atorvastatine / Placebo 0,2969% 337 0,3297% 303 Efficacité Lovastatine / Placebo 17 0,45% 31 0,82% 0,37% 190 5,75% 196 5,94% 0,19% Efficacité annuelle Lovastatine / Placebo 0,0932% ,0360% 2781 Efficacité Fluvastatine / Placebo 49 2,59% 78 4,14% 1,55% 179 9,45% 187 9,92% 0,47% Statines Page 1

2 Efficacité annuelle Fluvastatine / Placebo 0,3446% 290 0,1043% 958 Statines Page 2

3 Ezetimibe Mise à jour : 02/02/2015 Numero Date Control Control % Control % % relatif % absolu % Control % % relatif % absolu (année) (Traitement) ZETELD NCT ,25 Atorvastatin (10mg) Atorvastatin (20 et 40mg) ARBITER-HALTS Niacine (2000mg) + 6 NCT ,2 Simvastatin (40mg) Simvastatin (40mg) SHARP NCT ,9 Simvastatin (20mg) Placebo ,17% 90 2,15% -1,11% -0,02% 0,00% ,24% ,60% -2,42% -0,63% -0,13% -776 SEAS NCT ,35 Simvastatin (40mg) Placebo ,98% 56 6,03% 16,07% 1,05% 0,24% ,12% ,76% -5,00% -0,36% -0,08% LANDMESSER 2005 Ézetimibe (10mg) Simvastatin (10mg) IMPROVE-IT (results after 09/2014) NCT Simvastatin (40mg) Simvastatin (40mg) ENHANCE NCT Simvastatin (80mg) Simvastatin (80mg) ,56% 1 0,28% -100,00% -0,28% -0,14% -702 SANDS NCT ,75 Ézétimibe + Statine Statine Total global ézétimibe 140 2,55% 147 2,68% 0,13% ,27% ,73% -0,54% Efficacité annuelle globale Ézétimibe 0,0354% ,1177% -850 Total ézétimibe + statine / statine 2 0,56% 1 0,28% -0,28% 0 #DIV/0! 0 #DIV/0! #DIV/0! Efficacité annuelle statine + Ézétimibe / statine -0,1424% -702 #DIV/0! #DIV/0! Total ézétimibe + statine / Placebo 138 2,69% 146 2,85% 0,17% ,27% ,73% -0,54% Efficacité annuelle ézétimibe + statine / Placebo 0,0357% ,1177% -850 Page 3

4 Fibrates Mise à jour : 02/02/2015 >= 2 ans et nbre de participants >= 200 dans chaque groupe Numero Date Control Control % Control % % relatif % absolu % Control % % relatif % absolu (année) (Traitement) WHO ,3 Clofibrate (1,6mg/jour) Olive Oil ,01% 48 0,91% -12,50% -0,11% -0,02% ,04% 127 2,40% -27,56% -0,64% -0,12% -827 BIP ,2 Bezafibrate (400mg/jour) Placebo ,94% 60 3,89% -1,67% -0,05% -0,01% ,40% 152 9,86% -5,92% -0,54% -0,09% LEADER ,6 Bezafibrate (400mg/jour) Placebo ,22% ,41% -4,96% -0,81% -0,18% ,05% ,84% -4,62% -1,21% -0,26% -379 LEADER Trial Bezafibrate (400mg/jour) Placebo ,82% 74 9,41% -4,05% -0,41% -0,08% ,02% ,81% -4,62% -1,21% -0,24% -413 NEWCASTLE ,6 Clofibrate (1,5-2g/jour) Placebo ,25% 44 17,39% 43,18% 7,15% 1,98% ,70% 51 20,16% 39,22% 7,45% 2,07% 48 SCOTTISH ,4 Clofibrate (1,6-2g/jour) Placebo ,71% 35 9,54% 2,86% -0,18% -0,05% ,00% 45 12,26% 6,67% 0,26% 0,08% 1300 HANEFELD Clofibrate (1,6g/jour) Placebo ,44% 31 8,12% -3,23% -0,33% -0,07% CDP Clofibrate ,2 Clofibrate (1,8mg/jour) Placebo ,68% ,90% n/a 3,22% 0,52% ,48% ,92% n/a 0,45% 0,07% 1386 DAIS ,3 Fenofibrate (200mg/jour) Placebo ,45% 5 2,37% 40,00% 0,92% 0,28% ,90% 9 4,27% 33,33% 1,37% 0,41% 241 FIELD ISRCTN Fenofibrate (200mg/jour) Placebo ,86% 127 2,59% -10,24% -0,27% -0,05% ,27% 323 6,59% -10,22% -0,68% -0,14% -734 HELSINKI (HSS) Gemfibrozil (1,2g/jour) Placebo ,68% 19 0,93% 26,32% 0,25% 0,05% ,15% 43 2,11% -2,33% -0,04% -0,01% VA-HIT NCT ,1 Gemfibrozil (1,2g/jour) Placebo ,36% 118 9,31% 21,19% 1,96% 0,38% ,66% ,36% 10,00% 1,70% 0,33% 300 ACCORD 2010 Fenofibrate (160mg & 4,7 40mg/jour) + Simvastatine Simvastatine ,58% 114 4,14% 13,16% 0,56% 0,12% ,34% 221 8,03% 8,14% 0,69% 0,15% 685 Total Fibrates / Placebo 801 5,89% ,95% 2,06% ,55% ,10% 1,55% Efficacité annuelle Fibrates / Placebo 0,4318% 232 0,3269% 306 Total Clofibrates / Placebo ,78% ,28% 4,50% ,86% ,02% 3,16% Efficacité annuelle 0,9898% 101 0,7192% 139 Page 4

5 CETP inhibitor Mise à jour : 02/02/2015 Numero Date Control Control % Control % % relatif % absolu % Control % % relatif % absolu (année) (Traitement) ILLUMINATE NCT ,5 Torcetrapib (60mg) + Atorvastatin Atorvastatine ,53% 33 0,44% -21,21% -0,09% -0,06% ,23% 59 0,78% -57,63% -0,45% -0,30% -337 ILLUSTRATE NCT ,0 Torcetrapib (60mg) + Atorvastatin Atorvastatine ,17% 1 0,17% 0,00% 0,00% 0,00% ,35% 6 1,01% -33,33% -0,35% -0,17% -574 RADIANCE 1 NCT ,0 Torcetrapib (60mg) + Atorvastatin Atorvastatine ,00% 1 0,22% 0,00% 0,22% 0,11% ,00% 1 0,22% 100,00% 0,22% 0,11% 908 RADIANCE 2 NCT ,0 Torcetrapib (60mg) + Atorvastatin Atorvastatine DEFINE NCT ,5 Anacetrapib 100mg Placebo ,49% 1 0,12% 200,00% -0,37% -0,25% ,36% 8 0,99% -37,50% -0,37% -0,25% -404 dal-outcomes NCT ,6 Dalcetrapib 600mg Placebo ,49% 125 1,58% 500,00% 0,09% 0,03% ,85% 229 2,89% 1,31% 0,04% 0,02% 6521 Dal-PLAQUE 2010 Dalcetrapib 600mg Placebo dal-vessel ,2 Dalcetrapib 600mg Placebo REVEAL (en cours) NCT Total CETP inhibitor 163 0,94% 161 0,93% -0,01% 338 1,95% 303 1,75% -0,20% Efficacité annuelle CETP inhibitor -0,0062% ,1056% -947 Total Torcetrapid + Atorvastatine / Atorvastatine 41 0,48% 35 0,41% -0,07% 101 1,18% 66 0,77% -0,41% Efficacité annuelle CETP inhibitor -0,0383% ,2224% -450 Total CETP inhibitor / Placebo 122 1,39% 126 1,44% 0,05% 237 2,71% 237 2,71% 0,00% Efficacité annuelle CETP inhibitor / Placebo 0,0227% ,0006% Total Anacetrapid / Placebo 4 0,49% 1 0,12% -0,37% 11 1,36% 8 0,99% -0,37% Efficacité annuelle Anacetrapid / Placebo -0,2467% ,2474% -404 Total Dalcetrapib / Placebo 118 1,49% 125 0,72% -0,77% 226 2,85% 229 2,89% 0,04% Efficacité annuelle Dalcetrapib / Placebo -0,2963% ,0153% 6521 Page 5

6 Mise à jour : 02/02/2015 >= 2 ans % Numero Date Control Control % Control % % relatif % absolu % Control % % relatif (année) (Traitement) absolu CDP niacin ,2 Niacine Placebo ,14% ,18% 5,43% 1,04% 0,17% ,40% ,42% 4,03% 1,02% VA Drugs ,2 Niacine Placebo ,88% 23 16,08% -4,97% -0,80% -0,25% ,48% 27 18,88% -3,17% -0,60% HATS ,0 Niacine + Simvastatine Placebo ,37% 1 1,37% 0,00% 0,00% 0,00% #DIV/0! 1 1,37% 1 1,37% 0,00% 0,00% CLAS ,0 Niacine (0-7,5g ) + Colestipol (15-20g) Placebo ,00% 0,00% #DIV/0! 0,00% 0 0,00% 1 1,06% 100,00% 1,06% Carlson (Stockholm) Placebo 0,00% 9,60% 1,92% study ,0 Niacine (1g*3) + Clofibrate (1g*2) ,85% 73 26,45% ,86% 82 29,71% 25,61% 7,85% HPS 2-Thrive NCT ,9 Niacine (2g) + Laropiprant (40mg) Placebo ,49% 442 3,44% -1,36% -0,05% -0,01% ,22% 732 5,70% -9,02% -0,51% AIM-HIGH NCT ,7 Niacine (2g) + Simvastatine + Ézétimibe Placebo UCSF SCOR ,2 Niacine (30g ) + Colestipol Placebo FATS ,5 Niacine (4g ) + Colestipol (30g) Placebo Total Niacine + autre / Placebo 712 4,95% ,66% 1,71% ,93% ,57% 1,65% Efficacité annuelle Niacine + autre / Placebo 0,4026% 248 Total Niacine / Placebo ,06% ,03% 0,97% ,08% ,10% 1,02% Efficacité annuelle Niacine / Placebo 0,2066% 484 Niacine Page 6

7 Niacine s toutes causes % absolu annuel (Nbre de pers. à traiter 0,17% 605-0,19% ,00% #DIV/0! 0,53% 188 1,57% 64-0,13% -761 ### 236 ### 460 Page 7

Les statines à l épreuve du temps

Les statines à l épreuve du temps Les statines à l épreuve du temps Alexandre Fredenrich CHU Pasteur, Nice Journées d actualités Thérapeutiques ACCA Mars 2013 Liens d intérêt Conférences, EPU, congrès médicaux avec participation de toutes

Plus en détail

Les deux décennies écoulées ont

Les deux décennies écoulées ont Prise en charge des dyslipidémies : le sacre des statines Au terme de 20 ans d essais cliniques importants, les statines sont devenues une classe thérapeutique majeure de la prévention du risque cardiovasculaire.

Plus en détail

Quel aura été l impact de l action de la Cnamts sur la prescription hypolipémiante?

Quel aura été l impact de l action de la Cnamts sur la prescription hypolipémiante? MEDIC AM «Quel aura été l impact de l action de la Cnamts sur la prescription hypolipémiante?» Nouvelle étude inédite : Quel aura été l impact de l action de la Cnamts sur la prescription hypolipémiante?

Plus en détail

EBM : critères de jugement

EBM : critères de jugement EBM : critères de jugement -«End point» pertinent? (biologique CT, paraclinique HTA, clinique IDM) -«End point» intermédiaire ou de substitution (TVP et EP) Essai CAST (N.Engl.J.Med.1989; 321-406) N=1727

Plus en détail

On peut estimer que l étude

On peut estimer que l étude Etude AIM HIGH : faut-il augmenter un HDL bas et diminuer des triglycérides élevés? Résumé : L étude AIM HIGH (Atherothrombosis Intervention in Metabolic Syndrome with Low HDL/High Triglycerides : Impact

Plus en détail

Agenda. The Lipoprotein Club Atherogenicity of Lipoproteins. Update de la thérapie hypolipémiante

Agenda. The Lipoprotein Club Atherogenicity of Lipoproteins. Update de la thérapie hypolipémiante Update de la thérapie hypolipémiante PD Dr. med. R. Mordasini, Herzzentrum Klinik Sonnenhof Bern Prof. Dr. Dr. h.c. W.F. Riesen, Institut für Klinische Chemie & Hämatologie Kantonsspital St. Gallen Agenda

Plus en détail

Dyslipidémies Comment respecter les objectifs en prévention secondaire

Dyslipidémies Comment respecter les objectifs en prévention secondaire Dyslipidémies Comment respecter les objectifs en prévention secondaire Dr Michel Issa-Sayegh Unité d Endocrinologie-Diabétologie et Maladies Métaboliques Clinique Médicale Plein Ciel Groupe Tzanck-Mougins

Plus en détail

GUIDE DE DISCUSSION AVEC LE MÉDECIN

GUIDE DE DISCUSSION AVEC LE MÉDECIN GUIDE DE DISCUSSION AVEC LE MÉDECIN LA PRISE EN CHARGE DU CHOLESTÉROL Apportez une copie de ce guide à votre prochain rendez-vous chez le médecin. Vous et votre médecin pourrez vous en servir pour établir

Plus en détail

Hyperlipémies Les recommandations européennes et américaines

Hyperlipémies Les recommandations européennes et américaines Hyperlipémies Les recommandations européennes et américaines Athérosclérose et dyslipidémies expression des molécules d'adhésion capture des LDLs pénétration des LDLs Structure générale des lipoprotéines

Plus en détail

Traitements hypolipémiants et rein. Dr Anne-Elisabeth Heng ANCA 10/06/09

Traitements hypolipémiants et rein. Dr Anne-Elisabeth Heng ANCA 10/06/09 Traitements hypolipémiants et rein Dr Anne-Elisabeth Heng ANCA 10/06/09 Traitements hypolipémiants et rein Traiter pourquoi? Dyslipidémie et pathologies rénales? Pathologie rénale Cholestérol total LDL-c

Plus en détail

Centre de Santé et de Services sociaux. Protocole médical. Approuvé par : le CMDP du CSSS de Québec-Nord le 8 février 2012dd

Centre de Santé et de Services sociaux. Protocole médical. Approuvé par : le CMDP du CSSS de Québec-Nord le 8 février 2012dd Centre de Santé et de Services sociaux de Québec-Nord NUMÉRO DU PROTOCOLE: En lien avec les ordonnances: OC-31 et OC-32 Protocole médical Nom de l ordonnance: Le suivi des résultats de laboratoire et l

Plus en détail

Estimation du risque Cardiovasculaire

Estimation du risque Cardiovasculaire Estimation du risque Cardiovasculaire Estimation du risque Cardiovasculaire Vignette 1: Cadre masculin de 51 ans AF CV négative Tabac + 1 pqt/j TAH systol 130 mmhg Cholestérol tot 7,34 mmol/l HDL

Plus en détail

: Médicament d alerte élevée

: Médicament d alerte élevée Adultes Enfants Ambulatoire SÉCURITÉ: Courte durée Longue durée TENEURS ET FORMES DISPONIBLES AU CSSSL: Atorvastatine: comprimés de 10 mg, 20 mg, 40 mg et 80 mg Fluvastatine: capsules de 20 mg, 40 mg Fluvastatin

Plus en détail

Guide ressource sur la prise en charge des dyslipidémies

Guide ressource sur la prise en charge des dyslipidémies Aperçu Guide ressource sur la prise en charge des dyslipidémies Préparé par le Réseau canadien des pharmaciens impliqués en soins cardiovasculaires (RCPC) 1. Identification du patient 2. Évaluation du

Plus en détail

Les statines : Mode d emploi en 2004

Les statines : Mode d emploi en 2004 , 25 Septembre 2004 nées d Actualités Thérapeutiques Les statines : Mode d emploi en 2004 Pr Bruno GUERCI CHU de Nancy - b.guerci@chu-nancy.fr STRATEGIE Quelle statine? «Statin-for-all» Lower is better

Plus en détail

Avis 8 janvier 2014. LIPUR 450 mg, comprimé pelliculé Boîte de 60 (CIP : 34009 326 063 5 1) Laboratoire PFIZER. Gemfibrozil

Avis 8 janvier 2014. LIPUR 450 mg, comprimé pelliculé Boîte de 60 (CIP : 34009 326 063 5 1) Laboratoire PFIZER. Gemfibrozil COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 8 janvier 2014 LIPUR 450 mg, comprimé pelliculé Boîte de 60 (CIP : 34009 326 063 5 1) Laboratoire PFIZER DCI Code ATC (2013) Motif de l examen Liste concernée Indication(s)

Plus en détail

Dyslipidémie en greffe d'organes Istvan Mucsi

Dyslipidémie en greffe d'organes Istvan Mucsi Dyslipidémie en greffe d'organes Istvan Mucsi Centre universitaire de santé McGill, Montréal, Québec, Canada Objectifs 1) Connaître les causes de dyslipidémie après greffe d organes 2) Décrire le traitement

Plus en détail

La présence d une dyslipidémie

La présence d une dyslipidémie Dyslipidémie et diabète RÉSUMÉ : Les anomalies lipidiques sont fréquentes et particulières chez les patients diabétiques de type 2. Elles sont définies par des taux élevés de triglycérides, des taux bas

Plus en détail

Statines en prévention primaire Quelles données et quels enjeux chez les personnes de plus de 75 ans? Jean-Philippe Joseph et Fabrice Bonnet

Statines en prévention primaire Quelles données et quels enjeux chez les personnes de plus de 75 ans? Jean-Philippe Joseph et Fabrice Bonnet Statines en prévention primaire Quelles données et quels enjeux chez les personnes de plus de 75 ans? Jean-Philippe Joseph et Fabrice Bonnet Justification L hypercholestérolémie est un facteur de risque

Plus en détail

Cholestérol : Changement de Paradigme?

Cholestérol : Changement de Paradigme? Cholestérol : Changement de Paradigme? Des Statines Fortes Doses aux Stratégies Efficaces : Parlons des Preuves Professeur Jacques Bonnet Université Victor Segalen Bordeaux 2 CHU de Bordeaux Des Statines

Plus en détail

Prise en charge thérapeutique des cofacteurs de risque dans le diabète de type 2. Dr Stéphanie Malvaux Octobre 2007

Prise en charge thérapeutique des cofacteurs de risque dans le diabète de type 2. Dr Stéphanie Malvaux Octobre 2007 Prise en charge thérapeutique des cofacteurs de risque dans le diabète de type 2 Dr Stéphanie Malvaux Octobre 2007 Introduction RCV plus important chez le DT2 DT2 par 2 à 4 le risque de maladie coronaire

Plus en détail

Traiter le cholestérol ou les patients à risque cardiovasculaire? Sur quelles preuves?

Traiter le cholestérol ou les patients à risque cardiovasculaire? Sur quelles preuves? Traiter le cholestérol ou les patients à risque cardiovasculaire? Sur quelles preuves? Rémy Boussageon Département de Médecine Générale de Poitiers Conseil scientifique du CNGE Un Exemple Un homme de 50

Plus en détail

Les hypercholestérolémies. Prise en charge et prescription raisonnée

Les hypercholestérolémies. Prise en charge et prescription raisonnée Les hypercholestérolémies Prise en charge et prescription raisonnée Etat des lieux Pratique courante en médecine générale Polémique : Publication du Pr Even et Debré (La vérité sur le Cholestérol Broché)

Plus en détail

Normolipémiants : quelles limites chez le sujet âgé?

Normolipémiants : quelles limites chez le sujet âgé? Normolipémiants : quelles limites chez le sujet âgé? René Valéro Service Nutrition-Maladies Métaboliques-Endocrinologie Hôpital de la Timone Marseille Incidence maladies cardiovasculaires du sujet âgé

Plus en détail

AMÉLIORER L ATTEINTE DES VALEURS CIBLES CHEZ LES PATIENTS SOUFFRANT DE MALADIES MÉTABOLIQUES

AMÉLIORER L ATTEINTE DES VALEURS CIBLES CHEZ LES PATIENTS SOUFFRANT DE MALADIES MÉTABOLIQUES AMÉLIORER L ATTEINTE DES VALEURS CIBLES CHEZ LES PATIENTS SOUFFRANT DE MALADIES MÉTABOLIQUES Présentation financée par Valeant Pharmaceuticals Inc. dans le cadre d une subvention de formation sans restriction

Plus en détail

LES STATINES DANS LA PREVENTION DES MALADIES CARDIOVASCULAIRES

LES STATINES DANS LA PREVENTION DES MALADIES CARDIOVASCULAIRES LES STATINES DANS LA PREVENTION DES MALADIES CARDIOVASCULAIRES ZOUBIDI MOHAMED Service de Cardiologie Unité d Hémodynamique Adulte et Soins Intensifs CHU Ibn Rochd- Casablanca STATINES Main Effects of

Plus en détail

Evidence-based. practice Les critères. res. Application aux dyslipidémies. Pierre Chevalier CAMG - UCL

Evidence-based. practice Les critères. res. Application aux dyslipidémies. Pierre Chevalier CAMG - UCL Evidence-based practice Les critères res Application aux dyslipidémies Pierre Chevalier CAMG - UCL en mai dans le jardin de l EBM EBM Evidence based medicine Evidence preuve Médecine factuelle Médecine

Plus en détail

Centre de santé et de services sociaux N o protocole : 3.19. du Nord de Lanaudière PROTOCOLE MÉDICAL

Centre de santé et de services sociaux N o protocole : 3.19. du Nord de Lanaudière PROTOCOLE MÉDICAL Centre de santé et de services sociaux N o protocole : 3.19 du Nord de Lanaudière PROTOCOLE MÉDICAL Nom du protocole : Le suivi des résultats de laboratoire et l ajustement de la posologie des hypolipémiants

Plus en détail

Observatoire des statines Octobre 2007

Observatoire des statines Octobre 2007 Observatoire des statines Octobre 2007 Le groupe CODAGE Le groupe CODAGE est un groupe national de travail sur le codage des actes et des prestations de la caisse nationale du RSI. Créé en 1999, il a pour

Plus en détail

Lipides. Jacques Blacher Unité HTA, prévention et thérapeutique cardiovasculaires Centre de diagnostic et de thérapeutique, Hôtel-Dieu, Paris

Lipides. Jacques Blacher Unité HTA, prévention et thérapeutique cardiovasculaires Centre de diagnostic et de thérapeutique, Hôtel-Dieu, Paris Lipides Jacques Blacher Unité HTA, prévention et thérapeutique cardiovasculaires Centre de diagnostic et de thérapeutique, Hôtel-Dieu, Paris Prise en charge thérapeutique du patient dyslipidémique La

Plus en détail

Le diabétique de type 2 est considéré comme ayant un

Le diabétique de type 2 est considéré comme ayant un AMERICAN HEART ASSOCIATION AHA 2005 F. DIEVART Clinique Villette, DUNKERQUE. L étude FIELD : un fibrate ou une statine pour la prise en charge de la dyslipidémie des diabétiques de type 2? Le diabétique

Plus en détail

Conflits d intérêts 2014

Conflits d intérêts 2014 Conflits d intérêts 2014 Pr Marc RUIVARD Pas de conflit d intérêt direct pour cette conférence Depuis plus d un an, plus aucun conflit d'intérêt direct avec l'industrie. Avant septembre 2013 (< 3000 /an)

Plus en détail

Interactions médicamenteuses et statines

Interactions médicamenteuses et statines Interactions médicamenteuses et statines Elisabeth Polard-Riou CRPV de Rennes FMC Dinan le 13 Février 2013 Interactions médicamenteuses Prise en compte quand impact clinique (efficacité/sécurité) Exploration

Plus en détail

Baisser le LDL Le cas du diabétique

Baisser le LDL Le cas du diabétique Baisser le LDL Le cas du diabétique DIEVART François Clinique Villette, Dunkerque Conflits d intérêts Honoraires pour conférences ou conseils pour : Abbott, Astra Zeneca, BMS, Boehringer Ingelheim, IPSEN,

Plus en détail

réalités Cardiologiques # 279_Septembre 2011_Cahier 1

réalités Cardiologiques # 279_Septembre 2011_Cahier 1 Prise en charge des dyslipidémies : recommandations conjointes de la Société Européenne de Cardiologie et de la Société Européenne d Athérosclérose Résumé : La Société Européenne de Cardiologie et la Société

Plus en détail

Le diabète de type 2 est précédé d une longue phase asymptomatique

Le diabète de type 2 est précédé d une longue phase asymptomatique Gestion des lipides dans le diabète de type 2 Jean Bergeron, M.D., FRCP Le diabète de type 2 est précédé d une longue phase asymptomatique qui passe souvent inaperçue, mais au cours de laquelle le corps

Plus en détail

41 - Les Normolipémiants

41 - Les Normolipémiants 1 Les Dyslipidémies 41 - Les Normolipémiants Elles consistent en une modification des concentration plasmatiques en lipides, TG et cholestérol suite à une augmentation des lipoprotéines porteuses. Classement

Plus en détail

Cas clinique n 1. Hopipharm. Atelier SFPC. 25 mai 2011

Cas clinique n 1. Hopipharm. Atelier SFPC. 25 mai 2011 Cas clinique n 1 Hopipharm 25 mai 2011 Atelier SFPC Madame X (85 ans, 1m65, 50 kg) est transférée en SSR suite à la pose d une PTH en chirurgie orthopédique. Il s agit d une patiente autonome qui vit seule

Plus en détail

Efficacité et efficience des hypolipémiants : Une analyse centrée sur les statines

Efficacité et efficience des hypolipémiants : Une analyse centrée sur les statines b EVALUATION DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ ANALYSE MÉDICO-ÉCONOMIQUE Efficacité et efficience des hypolipémiants : Juillet 2010 Mise à jour Septembre 2010 Service Evaluation des médicaments Service Evaluation

Plus en détail

Congrès de la SAMEV Institut Pasteur Delly Brahim 20, 21, 22 Mai 2011.

Congrès de la SAMEV Institut Pasteur Delly Brahim 20, 21, 22 Mai 2011. 4ème Congrès de la SAMEV Institut Pasteur Delly Brahim 20, 21, 22 Mai 2011. Cas clinique FMC sur les Statines Les Statines : une des armes multi-cibles précoce du Syndrome Métabolique Pr Fifi OTMANI, Service

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE : Traitement des dyslipidémies chez les usagers de la clinique de prédialyse

ORDONNANCE COLLECTIVE : Traitement des dyslipidémies chez les usagers de la clinique de prédialyse ORDONNANCE COLLECTIVE : Traitement des dyslipidémies chez les usagers de la clinique de prédialyse Série : 2000 N 2097 Sommaire : Initiation et suivi du traitement des dyslipidémies chez les usagers de

Plus en détail

Annexe III Amendements à apporter aux résumés des caractéristiques du produit et aux notices

Annexe III Amendements à apporter aux résumés des caractéristiques du produit et aux notices Annexe III Amendements à apporter aux résumés des caractéristiques du produit et aux notices Note: Les présentes modifications du résumé des caractéristiques du produit et de l étiquetage sont valides

Plus en détail

Les pathologies cardio-vasculaires (principalement

Les pathologies cardio-vasculaires (principalement Laurent Laforest Médecin épidémiologiste Eric Van Ganse Maître de conférence, praticien hospitalier Unité de pharmacoépidémiologie, EA 3091 Hôpital Lyon Sud Laure Com-Ruelle Directeur de recherche Valérie

Plus en détail

LES INHIBITEURS DE L HMG-CoA RÉDUCTASE

LES INHIBITEURS DE L HMG-CoA RÉDUCTASE Office canadien de coordination de l évaluation des technologies de la santé LES INHIBITEURS DE L HMG-CoA RÉDUCTASE Analyse des études cliniques et des évaluations pharmacoéconomiques publiées Rapport

Plus en détail

Traitements Hypolipémiants

Traitements Hypolipémiants Chapitre 14 Traitements Hypolipémiants Item 132 : Angine de poitrine et infarctus du myocarde Plan Introduction 1. les statines 2. les fibrates Introduction Traiter une dyslipidémie revient le plus souvent

Plus en détail

Les patients dyslipidémiques ont un risque accru de maladies cardiovasculaires.

Les patients dyslipidémiques ont un risque accru de maladies cardiovasculaires. REVUES GENERALES Thérapeutique E. BRUCKERT Service d Endocrinologie, Métabolisme, Prévention Maladies Cardiovasculaires, Hôpital Pitié-Salpêtrière, PARIS. Quand proposer une association d hypolipémiants

Plus en détail

1. Recommandations de l AFSSAPS

1. Recommandations de l AFSSAPS E08-1 E08 Hypolipémiants Depuis une dizaine d années de nombreux résultats se sont accumulés pour prouver l intérêt de l abaissement du LDL-cholestérol en prévention primaire et secondaire des évènements

Plus en détail

L'usagedeshypolipémiants chezlesadultesquébécois: étudedecohorte. Mars2010

L'usagedeshypolipémiants chezlesadultesquébécois: étudedecohorte. Mars2010 L'usagedeshypolipémiants chezlesadultesquébécois: étudedecohorte Mars2010 Conception de la recherche Line Guénette, Ph. D., pharmacienne Michel Gaudet, M. Sc., biostatisticien Éric Tremblay, M. Sc., pharmacien

Plus en détail

PRATIQUE BASÉE SUR LES PREUVES

PRATIQUE BASÉE SUR LES PREUVES PRATIQUE BASÉE SUR LES PREUVES Dr Bertrand Guignard Pharmacie des HUG Pharmacie des HUG: Cycle de formation en communication scientifique EVIDENCE BASED PRACTICE Evidence-based medicine Evidence-based

Plus en détail

Prévention de la sténose et de la resténose: oùen est-on? (Josette Pengloan, Nantes)

Prévention de la sténose et de la resténose: oùen est-on? (Josette Pengloan, Nantes) Prévention de la sténose et de la resténose: oùen est-on? (Josette Pengloan, Nantes) Sténose initiale Modifications hémodynamiques Resténose après angioplastie Destruction cellulaire Augmentation du débit

Plus en détail

Les maladies cardiovasculaires et la mortalité

Les maladies cardiovasculaires et la mortalité Risque résiduel ou inertie clinique? Residual risk or clinical inertia? R. Roussel* * Service de diabétologie-endocrinologie et nutrition, hôpital Bichat, Paris ; université Denis-Diderot Paris- VII, Paris

Plus en détail

NOTES : Une publication de La Fondation canadienne du rein

NOTES : Une publication de La Fondation canadienne du rein 76 77 78 79 80 NOM GÉNÉRIQUE MARQUES COURANTES TYPE/FONCTION DU MÉDICAMENT ACÉBUTOLOL Sectral MD Bêta-bloquant/antihypertenseur ACÉTAMINOPHÈNE Tylenol MD Analgésique/traitement contre la fièvre ou la douleur

Plus en détail

Repérage d une anomalie lipidique dans le cadre de l évaluation du risque cardio-vasculaire global

Repérage d une anomalie lipidique dans le cadre de l évaluation du risque cardio-vasculaire global Synthèse fiche mémo Principales dyslipidémies : stratégies de prise en charge Février 2017 Cte synthèse présente les points essentiels de la fiche mémo : «Principales dyslipidémies : stratégies de prise

Plus en détail

Dr N. MATOUGUI Journées de Formation Médicale Continue de Kouba 2010

Dr N. MATOUGUI Journées de Formation Médicale Continue de Kouba 2010 Dr N. MATOUGUI Journées de Formation Médicale Continue de Kouba 2010 Introduction Hypercholestérolémie (HC) est: - Fréquente - Pure ou mixte - Essentielle ou secondaire Facteur de risque cardiovasculaire

Plus en détail

THÉRAPEUTIQUES. Les statines : données factuelles 2005 (n o 2) Sécurité d'emploi. Quelques années après leur mise sur le marché.

THÉRAPEUTIQUES. Les statines : données factuelles 2005 (n o 2) Sécurité d'emploi. Quelques années après leur mise sur le marché. Michel Lièvre Michel Cucherat EA 3736, Service de pharmacologie clinique, Faculté de médecine Laënnec, Lyon Mots clés : statine, dyslipidémie, données factuelles, médicament, effet secondaire, bénéfice/risque

Plus en détail

Des études ont montré que l utilisation dès la phase aiguë de l infarctus

Des études ont montré que l utilisation dès la phase aiguë de l infarctus REVUES GENERALES Insuffisance coronaire P. DURIEZ Département de Pharmacologie, Université de Lille, LILLE. Objectifs de LDL à 0,7 g/l : pour quel coronarien? Des études ont démontré le bénéfice d une

Plus en détail

Réélévation des seuils? Exemples du diabète et de l hypertension. Multimorbidité et recommendations Conclusions

Réélévation des seuils? Exemples du diabète et de l hypertension. Multimorbidité et recommendations Conclusions Docteur, à mon âge, faut-il encore contrôler le cholestérol? Et dois-je vraiment continuer l aspirine? Prof. Dr. med. N. Rodondi, Médecin Chef de la Policlinique Médicale Clinique Universitaire et Policlinique

Plus en détail

5 Congres AFLC PLACE DES STATINES DANS LE TRAITEMENT DU. Dr. Elie GHARIOS. Novembre 2005

5 Congres AFLC PLACE DES STATINES DANS LE TRAITEMENT DU. Dr. Elie GHARIOS. Novembre 2005 5 Congres AFLC PLACE DES STATINES DANS LE TRAITEMENT DU DIABÈTE Dr. Elie GHARIOS Novembre 2005 DIABÈTE & STATINES Le diabète par sa fréquence et sa morbi-mortalité devient un sujet de préoccupation mondiale.

Plus en détail

LISEZ CE DOCUMENT POUR ASSURER UNE UTILISATION SÉCURITAIRE ET EFFICACE DE VOTRE MÉDICAMENT RENSEIGNEMENTS POUR LES PATIENTS

LISEZ CE DOCUMENT POUR ASSURER UNE UTILISATION SÉCURITAIRE ET EFFICACE DE VOTRE MÉDICAMENT RENSEIGNEMENTS POUR LES PATIENTS LISEZ CE DOCUMENT POUR ASSURER UNE UTILISATION SÉCURITAIRE ET EFFICACE DE VOTRE MÉDICAMENT RENSEIGNEMENTS POUR LES PATIENTS LIPIDIL SUPRA comprimés de fénofibrate, formule microenrobée Lisez attentivement

Plus en détail

Université de Monastir MEDICAMENTS DES AFFECTIONS ENDOCRINIENNES ET METABOLIQUES

Université de Monastir MEDICAMENTS DES AFFECTIONS ENDOCRINIENNES ET METABOLIQUES Université de Monastir MEDICAMENTS DES AFFECTIONS ENDOCRINIENNES ET METABOLIQUES Certificat Coordonné 4 4 ème année pharmacie Année Universitaire 2014/ 2015 Normolipémiants Cours de Chimie Thérapeutique

Plus en détail

Normolipémiants I. Dyslipidémies II. Classification des normolipémiants III. Propriétés des normolipémiants

Normolipémiants I. Dyslipidémies II. Classification des normolipémiants III. Propriétés des normolipémiants 4287_ Page 887 Mardi, 13. août 2013 12:34 12 > Apogee FrameMaker Noir Normolipémiants C. FERNANDEZ Laboratoire de pharmacie clinique, EA 4123 «Barrières et passage des médicaments», UFR de pharmacie, université

Plus en détail

Henri. Vignette. 52 ans

Henri. Vignette. 52 ans MSDUpdate HUG le 16 septembre 01 UpDates de Médecine interne générale Hypercholestérolémie: comment traiter en 01? Animateur: Pr M. Louis Simonet, SMIG Expert: Pr F. Mach, Service de Cardiologie 5 ans

Plus en détail

Actualités scientifiquesmc

Actualités scientifiquesmc Leading with Innovation Serving with Compassion ST.MICHAEL S HOSPITAL A teaching hospital affiliated with the University of Toronto Terrence Donnelly Heart Centre Cardiologie UNIVERSITY OF TORONTO U N

Plus en détail

Quelle stratégie pour la traiter? cès de morbi-mortalité cardiovasculaire

Quelle stratégie pour la traiter? cès de morbi-mortalité cardiovasculaire Thérapeutique La dyslipidémie chez le diabétique Quelle stratégie pour la traiter? Dr Michel Farnier* Introduction L augmentation du risque de maladies cardiovasculaires chez les patients diabétiques est

Plus en détail

Approche clinique d intolérance aux Statines

Approche clinique d intolérance aux Statines Approche clinique d intolérance aux Statines Christophe Beauloye, MD, PhD Service de Cardiologie Cliniques Universitaires Saint-Luc Bruxelles, Belgique Risques persistants après un syndrome coronarien

Plus en détail

Les recommandations de l American

Les recommandations de l American À quels sujets prescrire une statine et à quelles doses? doi: 10.1684/met.2009.0201 mt Tirés à part : P. Ambrosi Pierre Ambrosi Service de médecine interne et de thérapeutique, Hôpital Sainte-Marguerite,

Plus en détail

Cholestérol et prévention primaire : une révolution fondée sur les faits

Cholestérol et prévention primaire : une révolution fondée sur les faits 1 Département de médecine générale, UFR Poitiers, conseil scientifique du CNGE. 2 Département de médecine générale, UFR Paris-Diderot, conseil scientifique du CNGE. Département de médecine générale, UFR

Plus en détail

Alexis Langlois alexislanglois@gmail.com

Alexis Langlois alexislanglois@gmail.com Alexis Langlois alexislanglois@gmail.com Conflits d intérêt Merci à Astra-Zeneca pour le repas! Objecifs Réviser les dernières recommandations (2006) concernant les dyslipidémies(2009 à venir!) Réviser

Plus en détail

Les données présentées à l ACC concernant la rosuvastatine

Les données présentées à l ACC concernant la rosuvastatine CONGRES American College of Cardiology Mars 2009 F. DIEVART Clinique Villette, PARIS. Les études avec la rosuvastatine (AURORA et les analyses de JUPITER) et l étude ACTIVE A Les données présentées à l

Plus en détail

2015-01-31. Aucune. Introduction. Qian Pu, MD, PhD, FRCPC. Classification des lipoprotéines. Classifications des dyslipidémies

2015-01-31. Aucune. Introduction. Qian Pu, MD, PhD, FRCPC. Classification des lipoprotéines. Classifications des dyslipidémies CHD Incidence per 1000 2015-01-31 Qian Pu, MD, PhD, FRCPC Médecin biochimiste Hôpital de Hull du CSSSG Aucune 01/2015 Introduction Évaluer le risque CV individuel en utilisant des recommandations canadiennes;

Plus en détail

Mise a jour des médicaments cardiovasculaires. Dr. Roland Sabbagh Hôpital Montfort

Mise a jour des médicaments cardiovasculaires. Dr. Roland Sabbagh Hôpital Montfort Mise a jour des médicaments cardiovasculaires Dr. Roland Sabbagh Hôpital Montfort Objectifs Réviser les mécanismes d action des nouveaux médicaments cardiovasculaires Evolocumab et le métabolisme de cholestérol

Plus en détail

MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS La lovastatine fait partie de la classe de médicaments connus sous

MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS La lovastatine fait partie de la classe de médicaments connus sous PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR Pr PRO-LOVASTATIN Comprimés de lovastatine, USP Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie d une «monographie de produit» publiée à la

Plus en détail

No de l ordonnance : ORD-CMDP-86

No de l ordonnance : ORD-CMDP-86 No de l ordonnance : ORD-CMDP-86 Annexes : Annexe A : Adhésion à l ordonnance collective Annexe B : Feuille de suivi systématique Annexe C : Formulaire de liaison de l infirmière au pharmacien Annexe D

Plus en détail

Cholesterol Update 2011

Cholesterol Update 2011 Cholesterol Update 2011 Avons-nous tout dit des statines? Comment évaluer le risque résiduel sous statines? Quels paramètres mesurer pour évaluer le risque résiduel? De quoi disposons nous pour traiter

Plus en détail

Faut-il traiter les dyslipidémies chez les personnes âgées et très âgées?

Faut-il traiter les dyslipidémies chez les personnes âgées et très âgées? revue Faut-il traiter les dyslipidémies chez les personnes âgées et très âgées? Rev Med Suisse 2009 ; 5 : 2211-8 N. Doser Joz- Roland C. Büla N. Rodondi introduction Plusieurs études ont montré l effet

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 02 novembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 02 novembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 02 novembre 2005 CRESTOR 5 mg, comprimé pelliculé B/28 ; B/50 ; B/84 Laboratoires ASTRAZENECA rosuvastatine Liste I Date de l'amm : 06 octobre 2005 Motif de la demande

Plus en détail

Pharmacologie cardiovasculaire: 8. Hypolipémiants

Pharmacologie cardiovasculaire: 8. Hypolipémiants Pharmacologie cardiovasculaire: 8. Hypolipémiants Paul M. Tulkens, Dr Med. Lic. Sc. Biomed., Agr. Ens. Sup. Faculté de pharmacie et sciences biomédicales Faculté de médecine et de médecine dentaire Université

Plus en détail

Quel est le profil des patients nouvellement traités par statine?

Quel est le profil des patients nouvellement traités par statine? Quel est le profil des patients nouvellement traités par statine? Les patients nouvellement traités par statine : Dans 40 % des cas ce sont des patients à Source : Enquête IMS pour la Cnamts, 2007. Que

Plus en détail

Diabète de type 2 : l approche pharmacologique

Diabète de type 2 : l approche pharmacologique Diabète de type 2 : l approche pharmacologique Les statines Les statines agissent sur le foie en forçant celui-ci à extraire le mauvais cholestérol (LDL) du sang pour former des substances utiles au niveau

Plus en détail

La particule lipidique. Les Dyslipidémies. Lipoprotéine. Apolipoprotéines. La lipoprotéine = Lipides + protéines (apolipoprotéine)

La particule lipidique. Les Dyslipidémies. Lipoprotéine. Apolipoprotéines. La lipoprotéine = Lipides + protéines (apolipoprotéine) Les Dyslipidémies La particule lipidique N 129. Facteurs de risque cardio-vasculaire et prévention. Expliquer les facteurs de risques cardio-vasculaire et leur impact pathologique Expliquer les modalités

Plus en détail

EVALUATION DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ ANALYSE MÉDICO-ÉCONOMIQUE. Efficacité et efficience des hypolipémiants Une analyse centrée sur les statines

EVALUATION DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ ANALYSE MÉDICO-ÉCONOMIQUE. Efficacité et efficience des hypolipémiants Une analyse centrée sur les statines EVALUATION DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ ANALYSE MÉDICO-ÉCONOMIQUE Efficacité et efficience des hypolipémiants Une analyse centrée sur les statines Juillet 2010 Mise à jour Septembre 2010 1 Le rapport complet

Plus en détail

Les statines en prévention primaire

Les statines en prévention primaire Mini-revue Sang Thrombose Vaisseaux 2004 ; 16, n 1 : 24 35 Les statines en prévention primaire François Philippe Département de pathologie cardiaque, Institut mutualiste Montsouris, 42, boulevard Jourdan,

Plus en détail

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR ZOCOR comprimés de simvastatine Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie d une «monographie de produit» publiée à la suite de l approbation

Plus en détail

Comité d experts sur les lipides de 2006 de l Association canadienne du diabète Lawrence A. Leiter, MD, FRCPC, FACP (président) Jacques Genest, MD,

Comité d experts sur les lipides de 2006 de l Association canadienne du diabète Lawrence A. Leiter, MD, FRCPC, FACP (président) Jacques Genest, MD, Comité d experts sur les lipides de 2006 de l Association canadienne du diabète Lawrence A. Leiter, MD, FRCPC, FACP (président) Jacques Genest, MD, FRCPC Stewart B. Harris, MD, MPH, FCFP, FACPM Gary Lewis,

Plus en détail

Traitement hypolipémiant en Algérie : quelles recommandations suivre? D. Nibouche, MD, PHD,FESC

Traitement hypolipémiant en Algérie : quelles recommandations suivre? D. Nibouche, MD, PHD,FESC Traitement hypolipémiant en Algérie : quelles recommandations suivre? D. Nibouche, MD, PHD,FESC Recommandations Problématique - Pratique courante: référence, couverture nécessité de pratique. - Recommandations

Plus en détail

Nouvelles recommandations concernant l hypercholestérolémie et le rôle des stérols végétaux. PH LE METAYER Hôpital Saint André CHU Bordeaux

Nouvelles recommandations concernant l hypercholestérolémie et le rôle des stérols végétaux. PH LE METAYER Hôpital Saint André CHU Bordeaux Nouvelles recommandations concernant l hypercholestérolémie et le rôle des stérols végétaux PH LE METAYER Hôpital Saint André CHU Bordeaux Il existe une relation évidente et démontrée entre le niveau

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 27 mai 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 27 mai 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 27 mai 2009 INEGY 10 mg/20 mg, comprimé B/30, code CIP : 369 613-7 INEGY 10 mg/40 mg, comprimé B/30, code CIP : 369 616-6 Ezétimibe / simvastatine Liste I Date de l'amm

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS. Prise en charge thérapeutique du patient dyslipidémique : les trois points-clés de la recommandation de l'afssaps (2005) 1

RÉFÉRENTIELS. Prise en charge thérapeutique du patient dyslipidémique : les trois points-clés de la recommandation de l'afssaps (2005) 1 Cette recommandation, diffusée par l'afssaps en mars 2005, est une actualisation des recommandations Prise en charge des dyslipidémies (Afssaps, septembre 2000) et Modalités de dépistage et de diagnostic

Plus en détail

Version du tuteur avec réponses

Version du tuteur avec réponses Version du tuteur avec réponses B-B cardiosélectif Inhibition de l activité sympathique : FC contractilité( PA) conduction AV Anti-angineux B-B non cardiosélectif Inhibition de l activité sympathique :

Plus en détail

Dyslipidémies, prévention cardiovasculaire : quoi de neuf?

Dyslipidémies, prévention cardiovasculaire : quoi de neuf? 1 Dyslipidémies, prévention cardiovasculaire : quoi de neuf? Publié le 3 Jan 2017 Un entretien avec Éric BRUCKERT, Service d endocrinologie métabolisme et prévention cardiovasculaire, hôpital Pitié-Salpêtrière,

Plus en détail

Évaluation. Bonne chance!

Évaluation. Bonne chance! Numéro de participation - - grappe pharmacie pharmacien Groupe d étude Suivi conjoint Soins habituels Évaluation Pour appliquer le protocole de suivi pharmaceutique avec ajustements posologiques des statines,

Plus en détail

Avis 22 janvier 2014

Avis 22 janvier 2014 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 22 janvier 2014 Le projet d avis adopté par la Commission de la Transparence le 20 novembre 2013 a fait l objet d une audition le 22 janvier 2014 LIPANTHYL 67 mg micronisé,

Plus en détail

CARDIOLOGIEMD. Conférences scientifiques

CARDIOLOGIEMD. Conférences scientifiques AU FIÈREMENT DE SERVICE NOS 1 9 9 6 - DEPUIS COLLÈGUES 2 0 0 6 10 ANS www.cardiologieconferences.ca CARDIOLOGIEMD Conférences scientifiques MAI 2006 volume XI, numéro 4 COMPTE RENDU DES CONFÉRENCES SCIENTIFIQUES

Plus en détail

obtenez instantanément vos résultats sur www.monportailpharmacie.ca Février/mars 2010 Combattre la dyslipidémie Objectifs d apprentissage

obtenez instantanément vos résultats sur www.monportailpharmacie.ca Février/mars 2010 Combattre la dyslipidémie Objectifs d apprentissage F o r m a t i o n c o n t i n u e cointechnipharm fc u n p r o g r a m m e n at i o n a l d e fo r m a t i o n c o n t i n u e destiné a u x assistants techniques en phar macie 1,0 u fc obtenez instantanément

Plus en détail

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR MEVACOR. comprimés de lovastatine, USP

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR MEVACOR. comprimés de lovastatine, USP IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR MEVACOR comprimés de lovastatine, USP Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie d une «monographie

Plus en détail

Faut-il encore traiter le cholestérol en 2015? Traiter le risque élevé? Priorité ++

Faut-il encore traiter le cholestérol en 2015? Traiter le risque élevé? Priorité ++ Faut-il encore traiter le cholestérol en 2015? Dr François Paillard Centre de Prévention CV & consultation des facteurs de risque CHU Rennes Traiter les chiffres? très rarement Traiter le risque élevé?

Plus en détail

LES HYPERCHOLESTÉROLÉMIES FAMILIALES

LES HYPERCHOLESTÉROLÉMIES FAMILIALES LES HYPERCHOLESTÉROLÉMIES FAMILIALES Le plus souvent une prise en charge proche de celle proposée aux sujets de la population générale ayant une hypercholestérolémie Résumé Les hypercholestérolémies familiales

Plus en détail

HYPOCHOLESTEROLEMIANTS

HYPOCHOLESTEROLEMIANTS HYPOCHOLESTEROLEMIANTS Aux USA, chaque année: > 500 000 décès suite à des maladies cardiovasculaires > 1 000 000 infarctus! > 100 000 000: total cholestérol > 200 mg/dl > 12 000 000 candidats à des médicaments

Plus en détail

Prise en charge par Cholesfytol & Cholesfytol Plus du patient hypercholestérolémique

Prise en charge par Cholesfytol & Cholesfytol Plus du patient hypercholestérolémique Prise en charge par Cholesfytol & Cholesfytol Plus du patient hypercholestérolémique 21 mai 2016 LCB Michel P. HERMANS MD (UCL) PhD (UCL & Oxford, UK) Dip. Natural Sciences (Open University, Milton Keynes,

Plus en détail

Dyslipidémies et accidents ischémiques cérébraux. Epidémiologie

Dyslipidémies et accidents ischémiques cérébraux. Epidémiologie Dyslipidémies et accidents ischémiques cérébraux Epidémiologie Cholestérol et accidents ischémiques cérébraux: plan I Lipides et atteintes des grosses artères cérébrales: 4 Epidémiologie lipides et risque

Plus en détail