Monsieur le Directeur exécutif, Messieurs les Ministres, Mesdames, Messieurs,

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Monsieur le Directeur exécutif, Messieurs les Ministres, Mesdames, Messieurs,"

Transcription

1 Intervention de Monsieur Alain JUPPÉ Ministre d État Ministre des Affaires étrangères et européennes A l occasion du symposium du Secrétaire général des Nations Unies sur le contre terrorisme international New York 19 septembre 2011 V4 Monsieur le Directeur exécutif, Messieurs les Ministres, Mesdames, Messieurs, Permettez-moi de remercier le Secrétaire général et l équipe spéciale en charge de la Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies d avoir organisé ce symposium. C est pour nous une occasion privilégiée de confronter nos points de vue sur l avenir de cette stratégie, ainsi que nos initiatives nationales de lutte contre le terrorisme. Les tragiques attentats qui ont endeuillé la Norvège et les récentes attaques perpétrées en Iraq, en Afghanistan et en Inde nous le rappellent : aucun peuple, aucun Etat ne peut désormais se considérer comme définitivement à l abri de la menace.

2 La communauté internationale doit donc être unie et solidaire. La lutte contre le terrorisme n est pas celle d un pays contre un autre. Elle n est pas celle d une civilisation contre une autre. Elle est l affaire de tous, le combat de la démocratie contre la violence aveugle et lâche, d où qu elle vienne. Les Nations Unies sont un cadre naturel pour cet engagement collectif. Leurs organes et agences ont un rôle fondamental à jouer pour faciliter la coopération sur le terrain. Depuis le 11 septembre 2001, dans une large mesure, la menace terroriste a changé. Ben Laden est mort. Cela ne signifie évidemment pas que la menace d Al Qaida ait disparu. Elle s est régionalisée, et la nébuleuse d organisations locales qui s en réclament affecte lourdement la sécurité et le développement de régions entières, notamment au Sahel, dans la Corne de l Afrique, au Yémen ou à la frontière pakistanoafghane. Nous devons donc redoubler nos efforts. La solution ne pourra venir que d un engagement déterminé de tous Etats des régions concernées et d une meilleure coopération internationale. Pour le Sahel, je tiens 2

3 à saluer la tenue de la conférence organisée les 7 et 8 septembre à Alger par les ministres des affaires étrangères d Algérie, de Mauritanie, du Mali et du Niger avec leurs principaux partenaires internationaux. Mais nous devons aussi nous attaquer aux racines du terrorisme, en menant une action résolue en matière d aide au développement et de renforcement de la gouvernance. C est dans cet esprit que la France s engage tout particulièrement aux côtés de ses partenaires du Maghreb pour les soutenir dans leur lutte contre Al Quaeda au Maghreb islamique. C est aussi le sens de la Stratégie de l Union Européenne sur le Sahel, dans laquelle la France est bien entendu pleinement impliquée. Nous pouvons agir dans trois directions : - Lutter contre la dissémination des armements, d abord ce sera une priorité des efforts de reconstruction en Libye. - Renforcer les capacités des Etats les plus fragiles, pour les aider à contrôler l ensemble de leur territoire, à y déployer les services publics et à exercer l autorité de l Etat partout où cela est nécessaire. A cet égard, la 3

4 promotion de l Etat de droit est fondamentale. La France croit à une approche judiciaire de la lutte contre le terrorisme. Juger les terroristes est la meilleure façon de les discréditer. Le respect des droits de l Homme est, sur le long terme, la meilleure garantie et peut-être la seulede l efficacité de notre combat contre le terrorisme. - Troisième direction : accroître nos efforts dans la lutte contre les situations qui risquent d être instrumentalisées par les mouvements terroristes. Trop souvent ces mouvements élargissent leur audience en exploitant le sentiment d abandon vécu par les populations plongées dans une misère quotidienne inacceptable. Face à cette situation, l aide au développement est indispensable. Nous ne devons pas renoncer à atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement, que nous nous sommes fixés en Le combat contre le terrorisme passe enfin, et peut-être avant tout aujourd hui, par des actions en faveur du soutien à la transition démocratique. Les révolutions qui ont eu lieu dans le monde arabe au cours des derniers mois constituent un bouleversement historique. Ensemble, nous devons apporter notre soutien aux aspirations 4

5 des populations au changement et à la liberté, car des espoirs déçus se traduiraient par un retour à la tentation de la violence et de l extrémisme. Nous sommes aujourd hui à la croisée des chemins. C est maintenant ou jamais que nous devons nous tenir aux côtés de ces jeunes démocraties. Sachons rester unis autour de nos valeurs de paix et de démocratie pour assurer ensemble la sécurité de nos citoyens partout dans le monde./. 5

Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale»

Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale» 1 Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale» Actuellement, plus de 100 Conseils locaux de santé mentale (Clsm) sont opérationnels dont plus de la moitié ont une

Plus en détail

Qu est-ce que le travail décent

Qu est-ce que le travail décent Qu est-ce que le travail décent Le concept de «travail décent» apparaît pour la première fois en 1999, dans le rapport présenté par le Directeur général de l OIT à la 87 e session de la Conférence internationale

Plus en détail

LA NUTRITION et les Objectifs de Développement Durable de l après-2015

LA NUTRITION et les Objectifs de Développement Durable de l après-2015 La NUTRITION et les Objectifs de Développement Durable de l après-2015 Note d orientation LA NUTRITION et les Objectifs de Développement Durable de l après-2015 Une attention spéciale doit être portée

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS DIRECTION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Sous-Direction de l Action Sportive Service du Sport de Haut Niveau et des Concessions Sportives 2015 DJS 105 Subvention (40.000 euros) à la Ligue de Paris de Tennis

Plus en détail

Les dispositions concernant les investissements dans l accord économique et commercial global entre l UE et le Canada (AECG)

Les dispositions concernant les investissements dans l accord économique et commercial global entre l UE et le Canada (AECG) Les dispositions concernant les investissements dans l accord économique et commercial global entre l UE et le Canada (AECG) - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Plus en détail

Messieurs les Cardinaux, Excellences, Madame l Ambassadrice, Monsieur l Ambassadeur, Messeigneurs, Mesdames, Messieurs, Chers amis,

Messieurs les Cardinaux, Excellences, Madame l Ambassadrice, Monsieur l Ambassadeur, Messeigneurs, Mesdames, Messieurs, Chers amis, Messieurs les Cardinaux, Excellences, Madame l Ambassadrice, Monsieur l Ambassadeur, Messeigneurs, Mesdames, Messieurs, Chers amis, Nous voilà donc réunis à la Villa Bonaparte pour la traditionnelle cérémonie

Plus en détail

IASC evaluation de l approche cluster phase 2 Rapport Synthèse

IASC evaluation de l approche cluster phase 2 Rapport Synthèse IASC evaluation de l approche cluster phase 2 résumé exécutif, AVRIL 2010 Evaluation de l Approche Cluster 2 Rapport Synthèse Julia Steets, François Grünewald, Andrea Binder, Véronique de Geoffroy, Domitille

Plus en détail

Guide pratique pour les projets entrepreneuriaux en milieu scolaire PRIMAIRE

Guide pratique pour les projets entrepreneuriaux en milieu scolaire PRIMAIRE Guide pratique pour les projets entrepreneuriaux en milieu scolaire PRIMAIRE 2014-2015 Définitions L entrepreneuriat en général et l esprit d entreprendre en particulier sont reliés à l action. En effet,

Plus en détail

Introduction. Reconnaissance récente du rôle des hautes terres. comme contribution à l équilibre écologique général

Introduction. Reconnaissance récente du rôle des hautes terres. comme contribution à l équilibre écologique général Colloque International : L eau en montagne «Gestion intégrée des hauts bassins versants» Megève 5-6 septembre 2002 ----------------------------- Aspect sociologique des comportements humains en montagne

Plus en détail

A. Le rôle de l avocat

A. Le rôle de l avocat Le harcèlement moral vise avant tout à détruire la victime et à lui ôter toute capacité de réaction. Isolée, discréditée, elle n aura souvent plus la capacité d agir. Emprisonnée dans un mécanisme de culpabilisation,

Plus en détail

Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise

Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise PLAN D ACTION Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise 2010 2015 ENSEMBLE POUR UNE MÉTROPOLE DURABLE Le Plan de développement durable de la collectivité montréalaise 2010-2015 mobilise

Plus en détail

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA SELECTION DE CONSULTANT DOSSIER DE DEMANDE DE PROPOSITIONS MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE MISE A JOUR DU PLAN D AFFAIRE 2014-2018 COOPEC SIFA TOGO JANVIER 2015 Avec l appui financier de DDP N : SIF/01/2015/TOG/FA

Plus en détail

Modification n 1 du PLU - Approbation du Conseil Municipal en date du 12 février 2016

Modification n 1 du PLU - Approbation du Conseil Municipal en date du 12 février 2016 Modification n 1 du PLU - Approbation du Conseil Municipal en date du 12 février 2016 Projet d Aménagement et de Développement Durables (PADD) Rappel sur le Projet d Aménagement et de Développement Durables

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement 1 Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre du programme d amélioration de la performance énergétique de 800 000 logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre

Plus en détail

Forum de Paris 1 Février 2012

Forum de Paris 1 Février 2012 Forum de Paris 1 Février 2012 Bouleversements politiques défis économiques Intervention M. Adil Douiri Mesdames, Messieurs, Je suis ravi d être parmi vous et de contribuer à la réflexion en cette période

Plus en détail

En préambule, Julien Desplat résume. table ronde. Météorologie et génie climatique

En préambule, Julien Desplat résume. table ronde. Météorologie et génie climatique 13 Le 12 avril dernier, le temps était au beau fixe dans les locaux de l AICVF, qui accueillaient Francis Meunier (CNAM), Serge Haouizée (Costic), Julien Desplat (Météo-France), Amédy Doucouré (Climespace

Plus en détail

Signature officielle de convention entre l UDAF des Côtes d Armor et ses partenaires :

Signature officielle de convention entre l UDAF des Côtes d Armor et ses partenaires : Dossier de presse Signature officielle de convention entre l UDAF des Côtes d Armor et ses partenaires : la Caisse de Dépôts et Consignations la Caisse d Épargne de Bretagne, l association «Parcours Confiance

Plus en détail

RAppoRT D'ACTiviTé. Développement durable Responsabilité sociale de la CARSAT

RAppoRT D'ACTiviTé. Développement durable Responsabilité sociale de la CARSAT RAppoRT D'ACTiviTé Développement durable Responsabilité sociale de la CARSAT 2014 Édito La Carsat Normandie s est inscrite dans une démarche de Développement durable depuis 2008. Elle s appuie sur le plan

Plus en détail

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE ORIENTATIONS DE BASE Le travail reste aujourd hui le meilleur, voire le seul moyen de reconnaissance sociale. Il offre dans un certain nombre de cas des possibilités d action

Plus en détail

DONNONS UN VISAGE À L IMMOBILIER POUR LE SIÈCLE À VENIR

DONNONS UN VISAGE À L IMMOBILIER POUR LE SIÈCLE À VENIR DONNONS UN VISAGE À L IMMOBILIER POUR LE SIÈCLE À VENIR ÉDITO «Donnons un visage à l immobilier pour le siècle à venir» Né de la vision d hommes et de femmes qui, par leurs compétences et leur intuition,

Plus en détail

N 702. Votre Revue de Presse Du 20/ 06 /2016. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059

N 702. Votre Revue de Presse Du 20/ 06 /2016. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 N 702 By Votre Revue de Presse Du 20/ 06 /2016 CONECT 2016 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 1 2 3 4 La CONECT va apporter son assistance technique à l'initiative économique

Plus en détail

Programme de conseils en placement

Programme de conseils en placement Programme de conseils en placement Pour nous, il n existe pas de marchés étrangers ṂC N19 70 56 O155 08 58 GOLFER AVEC DES AMIS, À HAWAII Votre vie s inscrit dans une géographie. Votre origine, votre destination,

Plus en détail

«Panorama sur les recherches en distribution dans différents pays, Europe, EU, Chine» Point sur les recherches sur la distribution en Chine

«Panorama sur les recherches en distribution dans différents pays, Europe, EU, Chine» Point sur les recherches sur la distribution en Chine «Panorama sur les recherches en distribution dans différents pays, Europe, EU, Chine» Point sur les recherches sur la distribution en Chine Pr. Wang Gao, Professeur de Marketing, Université Qing Hua Bonjour,

Plus en détail

Introduction formation accompagnement Notre public

Introduction formation accompagnement Notre public Introduction Je vais vous présenter brièvement nos activités et notre offre d intervention auprès du milieu scolaire. Je vais vous présenter plus particulièrement une démarche qui vise associer notre travail

Plus en détail

Évaluation d implantation des services de sage-femme au CSSS Haut-Richelieu-Rouville

Évaluation d implantation des services de sage-femme au CSSS Haut-Richelieu-Rouville Évaluation d implantation des services de sage-femme au CSSS Haut-Richelieu-Rouville Rapport final Régis Blais, Ph.D., chercheur principal Université de Montréal Caroline Paquet, SF, (B.Sc.S), M.Sc., co-chercheure

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION DU CONSEIL

PROJET DE DELIBERATION DU CONSEIL REPUBLIQUE FRANCAISE PROJET DE DELIBERATION DU CONSEIL n 2016-1085 Conseil du 21 mars 2016 commission principale : éducation, culture, patrimoine et sport objet : Partenariat avec l'association FC Lyon

Plus en détail

notre responsabilité sociale & environnementale

notre responsabilité sociale & environnementale notre responsabilité sociale & environnementale 2015 Une conscience et une responsabilité sociétale La RSE est désormais au cœur de nombreuses communications. La RSE n est plus un simple phénomène de mode

Plus en détail

Avec la SMAvie BTP, construisez votre avenir

Avec la SMAvie BTP, construisez votre avenir Avec la SMAvie BTP, construisez votre avenir Un Groupe ancré dans une profession Le Groupe SMABTP est l assureur spécialiste du secteur de la construction. Parmi ses 140 000 sociétaires figurent des intervenants

Plus en détail

Esprit d équipe es-tu là?

Esprit d équipe es-tu là? économie Esprit d équipe es-tu là? Le Sofitel Tahiti a fêté cette année ses 40 ans. Lorsque cet établissement a fermé pendant plusieurs mois pour rénovation en 2005, le SEFI a pris en charge le financement

Plus en détail

Montmélian la solaire

Montmélian la solaire Dossier de presse Montmélian la solaire Ville de 4165 habitants, capitale de la Combe de Savoie, située au sein du Territoire Cœur de Savoie qui regroupe 43 communes et 34 000 habitants, à 300 m d altitude,

Plus en détail

STATUTS du CLUB ALPIN FRANÇAIS NIMES CEVENNES

STATUTS du CLUB ALPIN FRANÇAIS NIMES CEVENNES STATUTS du CLUB ALPIN FRANÇAIS NIMES CEVENNES Association affiliée à la Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne (FFCAM) Approuvés par l assemblée générale du 14 novembre 2014 PREAMBULE Dans

Plus en détail

Les droits de l enfant dans les Objectifs de développement durable

Les droits de l enfant dans les Objectifs de développement durable Les droits de l enfant dans les Objectifs de développement durable Analyse - juin 2016 «Nous, les adultes, avons malheureusement failli à notre devoir de défendre tous vos droits. Un tiers d entre vous

Plus en détail

Dépôt annuel au tribunal de commerce

Dépôt annuel au tribunal de commerce COMPTES ANNUELS DES PETITES ASBL COMPTABILITE Obligations comptables des petites ASBL et Modalités de dépôt des comptes annuels au Greffe du Tribunal de Commerce I. Obligations: Les petites ASBL ont l

Plus en détail

Démarche de développement des. transformation Lean

Démarche de développement des. transformation Lean Démarche de développement des compétences des cadres pour une transformation Lean Stéphanie Thibert, Richard Cloutier et Pierre Collerette Direction des ressources humaines Le 23 mai 2014 Contexte initial

Plus en détail

Mémoire de fin d études THEME

Mémoire de fin d études THEME Centre Africain d Etudes Supérieures en Gestion Institut Supérieur de Comptabilité, de Banque et de Finance (ISCBF) Diplôme d Etudes Supérieures Spécialisées en Audit et Contrôle de Gestion Promotion 24

Plus en détail

PORTRAIT Olivier Couteau Diagamter Angers Diagamter Le Mans

PORTRAIT Olivier Couteau Diagamter Angers Diagamter Le Mans PORTRAIT Olivier Couteau Diagamter Angers Diagamter Le Mans «J ai toujours cherché à intéresser mon équipe à l évolution de l entreprise» Videur de boîte de nuit, avant d intégrer la police, Olivier Couteau,

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION Projet de règlement no. 2 : Règlement sur le financement de la lutte à l itinérance PRÉSENTATION Présenté par Madame Maurane Cloutier, membre du comité exécutif,

Plus en détail

rechercher un rendement correspondant aux taux du marché monétaire;

rechercher un rendement correspondant aux taux du marché monétaire; Directive Directive pour les fonds du marché monétaire 6 juin 2012 (État au 4 mai 2016) I Principes, objectifs et caractère obligatoire La directive fait partie de l autoréglementation de l industrie suisse

Plus en détail

Surf Training, représenté par Philippe BEUDIN ou www.surftraining.com. 102 rue Pierre de Chevigné, 64 200 Biarritz 05 59 23 15 31

Surf Training, représenté par Philippe BEUDIN ou www.surftraining.com. 102 rue Pierre de Chevigné, 64 200 Biarritz 05 59 23 15 31 2012-2013 Biarritz Surftraining Sortie Scolaire Surf Training, représenté par Philippe BEUDIN info@surftraining.com ou www.surftraining.com 102 rue Pierre de Chevigné, 64 200 Biarritz 05 59 23 15 31 BIARRITZ

Plus en détail

L art de vivre, un état d esprit!

L art de vivre, un état d esprit! D o s s i e r de presse J a n v i e r 2016 L art de vivre, un état d esprit! L association - Le Grand Repas - Sur le terrain! Un patrimoine, un bien commun, une mission remarquable et fédératrice L association

Plus en détail

ÉNERGÉTIQUE. Vers une réduction de la facture énergétique GUIDE PRATIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE

ÉNERGÉTIQUE. Vers une réduction de la facture énergétique GUIDE PRATIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE GUIDE PRATIQUE L AUDIT ÉNERGÉTIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE Vers une réduction de la facture énergétique Réaliser un audit énergétique est devenu obligatoire pour un grand nombre de copropriétés.

Plus en détail

Authentification mobile Instauration d un commerce sécurisé sans contrainte

Authentification mobile Instauration d un commerce sécurisé sans contrainte Authentification mobile Instauration d un commerce sécurisé sans contrainte Le commerce mobile est en plein essor 58 % Plus de 1,7 milliards de clients disposeront d un smartphone d ici 2018 1 des opérations

Plus en détail

L animation des hommes

L animation des hommes L animation des hommes 1.Le management 2.Les styles de management 3.La culture d entreprise 4.La mobilisation des hommes 1 1.Le management Définition : le management est l art ou la manière de conduire

Plus en détail

HUIT CONSEILS POUR GÉRER LE CHANGEMENT

HUIT CONSEILS POUR GÉRER LE CHANGEMENT HUIT CONSEILS POUR GÉRER LE CHANGEMENT Une entreprise qui veut assumer sa responsabilité sociétale doit inévitablement modifier un certain nombre d habitudes, de règles, de processus. Pour mener à bien

Plus en détail

La République Française et ses valeurs expliquées aux enfants

La République Française et ses valeurs expliquées aux enfants LES FICHES du LES FICHES HORS-SÉRIE du De 7 à 14 ans LES FICHES du N 47H www.playbacpresse.fr La République Française et ses valeurs expliquées aux enfants Des attaques terroristes en France (7-9 janvier

Plus en détail

Agenda du développement post-2015

Agenda du développement post-2015 RAPPORT 2013 Agenda du développement post-2015 Direction générale de la mondialisation, du développement et des partenariats Papier de position française élaboré en concertation avec la société civile

Plus en détail

TABLEAU DES ENTREVUES

TABLEAU DES ENTREVUES TABLEAU DES ENTREVUES Ce tableau regroupe les descriptions de toutes les entrevues réalisées auprès des éducatrices et éducateurs spécialisés. Pour chacun des thèmes, des suggestions de questions en lien

Plus en détail

La chaleur solaire au service de l économie locale

La chaleur solaire au service de l économie locale La chaleur solaire au service de l économie locale Mise en place d'un Plan Chaleur Solaire sur le territoire de Valence Romans Sud Rhône Alpes Collectivité TEPOS : une ambition politique et des actions

Plus en détail

Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC)

Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC) Règlement n o 4 Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC) 94.12.06.09 amendé 99.04.28.09 amendé 02.02.27.08 amendé 07.06.20.10 09.06.17.09 Article 1 Conditions

Plus en détail

Groupe de travail sur les Objectifs de Développement Durable Spécifiques au Sénégal (MEDD) - points essentiels débattus

Groupe de travail sur les Objectifs de Développement Durable Spécifiques au Sénégal (MEDD) - points essentiels débattus Groupe de travail sur les Objectifs de Développement Durable Spécifiques au Sénégal (MEDD) - points essentiels débattus Le Sénégal s est inscrit, dès l origine, dans la dynamique du développement durable.

Plus en détail

Consulting NOS CONSEILS POUR DE BONNES DÉCISIONS. Published on Sophos Hotels (http://sophoshotels.com)

Consulting NOS CONSEILS POUR DE BONNES DÉCISIONS. Published on Sophos Hotels (http://sophoshotels.com) Published on Sophos Hotels (http://sophoshotels.com) Accueil > Consulting Consulting NOS CONSEILS POUR DE BONNES DÉCISIONS Nous mettons à votre disposition notre expérience pour vous permettre de prendre

Plus en détail

Fédération Régionale des Jeunes Chambres Economiques de Poitou Charentes Le Mouvement des Jeunes Citoyens Entreprenants www.jce-poitoucharentes.

Fédération Régionale des Jeunes Chambres Economiques de Poitou Charentes Le Mouvement des Jeunes Citoyens Entreprenants www.jce-poitoucharentes. FEDERATION REGIONALE DES JEUNES CHAMBRES ECONOMIQUES DE POITOU CHARENTES - DOSSIER DE PRESENTATION 2008 - QUI SOMMES-NOUS? Une association au service de la cité Depuis plus de 50 ans, les membres de la

Plus en détail

Argumentaire : Non aux idées nauséabondes du FN Les lycéens contre l'extrême droite

Argumentaire : Non aux idées nauséabondes du FN Les lycéens contre l'extrême droite Argumentaire : Non aux idées nauséabondes du FN Les lycéens contre l'extrême droite Le front national et son idéologie sont totalement incompatibles avec nos valeurs, des valeurs républicaines, démocratiques,

Plus en détail

Le sommaire. Les objectifs du livret 3. Nos quatre convictions 4. Nos recommandations 5. Les éléments de contexte 7. La quête du sens 9

Le sommaire. Les objectifs du livret 3. Nos quatre convictions 4. Nos recommandations 5. Les éléments de contexte 7. La quête du sens 9 1 Être Pilote des Processus sur le domaine des Ressources Humaines Nov 2015 Le sommaire Les objectifs du livret 3 Nos quatre convictions 4 Nos recommandations 5 Les éléments de contexte 7 La quête du sens

Plus en détail

place des Droits de l Homme et du Citoyen 91011 Evry Cedex Tél : 01 60 91 63 98 I www.evry.fr

place des Droits de l Homme et du Citoyen 91011 Evry Cedex Tél : 01 60 91 63 98 I www.evry.fr place des Droits de l Homme et du Citoyen 91011 Evry Cedex Tél : 01 60 91 63 98 I www.evry.fr ement tionn t de fonc n e m e l g è R Des éta cueil c a d s t n blisseme d Evry e l l i V a ts de l n a f n

Plus en détail

MATERNELLE ET INFANTILE ACCUEILLIR UN ENFANT GUIDE PRATIQUE POUR LES ASSISTANTS MATERNELS

MATERNELLE ET INFANTILE ACCUEILLIR UN ENFANT GUIDE PRATIQUE POUR LES ASSISTANTS MATERNELS #charentemaritime #activeattractive D partement de la Charente-Maritime PROTECTION MATERNELLE ET INFANTILE ACCUEILLIR UN ENFANT GUIDE PRATIQUE POUR LES ASSISTANTS MATERNELS POURQUOI UN GUIDE PRATIQUE?

Plus en détail

Coopérer pour créer l avenir au profit de nos membres. Argent redistribué de 2005 à 2011 4 500 000 $

Coopérer pour créer l avenir au profit de nos membres. Argent redistribué de 2005 à 2011 4 500 000 $ Coopérer pour créer l avenir au profit de nos membres Argent redistribué de 2005 à 2011 4 500 000 $ 1 L étonnant pouvoir de la coopération Ce recueil illustre avec éloquence ce que la coopération nous

Plus en détail

Monsieur le Président, Mesdames et messieurs

Monsieur le Président, Mesdames et messieurs Déclaration de la France au 13ème Congrès pour la Prévention du Crime et la Justice Pénale Doha 12-19 avril Prononcée par Madame Marion Paradas Représentante permanente de la France auprès de l Office

Plus en détail

POLITIQUE LOCALE D INCLUSION DE LOGEMENTS ABORDABLES. Dans les projets résidentiels

POLITIQUE LOCALE D INCLUSION DE LOGEMENTS ABORDABLES. Dans les projets résidentiels POLITIQUE LOCALE D INCLUSION DE LOGEMENTS ABORDABLES Dans les projets résidentiels Juin 2015 MOT DU MAIRE C est chargé d espoir que je vous présente la Politique locale d inclusion de logements abordables

Plus en détail

Circulaire n 5528 du 15/12/2015

Circulaire n 5528 du 15/12/2015 Circulaire n 5528 du 15/12/2015 Soutien aux élèves de l enseignement secondaire pour le lancement d une campagne de lutte contre le (cyber) harcèlement au sein de l école Appel à projets Réseaux et niveaux

Plus en détail

Le déclassement des jeunes sur le marché du travail

Le déclassement des jeunes sur le marché du travail Emploi 3 Le déclassement des jeunes sur le marché du travail Jean-François Giret, Emmanuelle Nauze-Fichet, Magda Tomasini * Les nouvelles générations d actifs sont beaucoup plus diplômées qu il y a trente

Plus en détail

Photographier ses objets de valeur

Photographier ses objets de valeur MINISTERE DE L'INTERIEUR ET DE L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DIRECTION GENERALE DE LA POLICE NATIONALE Photographier ses objets de valeur DIRECTION CENTRALE DE LA POLICE JUDICIAIRE Office Central de lutte

Plus en détail

Objet: Appel à candidatures «Ecoles» : Printemps de la Mobilité 2012-2013 en Wallonie

Objet: Appel à candidatures «Ecoles» : Printemps de la Mobilité 2012-2013 en Wallonie CIRCULAIRE N 3982 DU 03/05/2012 Objet: Appel à candidatures «Ecoles» : Printemps de la Mobilité 2012-2013 en Wallonie Réseaux: tous Niveaux et services: Primaire : Primaire / Secondaire Période: Année

Plus en détail

ÉTAT DES PROGRÈS RÉALISÉS VERS L ATTEINTE DES OBJECTIFS DE L EPT EN AFRIQUE CENTRALE ET CONTRIBUTION A LA REFLEXION SUR L AGENDA POST-2015

ÉTAT DES PROGRÈS RÉALISÉS VERS L ATTEINTE DES OBJECTIFS DE L EPT EN AFRIQUE CENTRALE ET CONTRIBUTION A LA REFLEXION SUR L AGENDA POST-2015 RAPPORT REGIONAL CEEAC ÉTAT DES PROGRÈS RÉALISÉS VERS L ATTEINTE DES OBJECTIFS DE L EPT EN AFRIQUE CENTRALE ET CONTRIBUTION A LA REFLEXION SUR L AGENDA POST-2015 Janvier 2015 1 AVANT PROPOS Le rapport

Plus en détail

Jeudi 2 avril 2015. Discours de Patrick LABAUNE Président du Conseil départemental Député de la Drôme

Jeudi 2 avril 2015. Discours de Patrick LABAUNE Président du Conseil départemental Député de la Drôme Jeudi 2 avril 2015 Discours de Patrick LABAUNE Président du Conseil départemental Député de la Drôme Mesdames, Messieurs les Conseillers départementaux, Chers collègues, Permettez-moi, en votre nom de

Plus en détail

INITIATION A L ERGONOMIE. PROMOTION EAS 2016 2017 29 février 2016

INITIATION A L ERGONOMIE. PROMOTION EAS 2016 2017 29 février 2016 INITIATION A L ERGONOMIE INITIATION AUX TECHNIQUES DE PREVENTION DES LOMBALGIES MANUTENTION DES MALADES ET DES HANDICAPES PROMOTION EAS 2016 2017 29 février 2016 1 A APPORTS THEORIQUES I - Les objectifs

Plus en détail

ATELIER 3 Comment entraîner une large adhésion et participation des citoyens pour accompagner la préservation et à la reconquête de la biodiversité?

ATELIER 3 Comment entraîner une large adhésion et participation des citoyens pour accompagner la préservation et à la reconquête de la biodiversité? ATELIER 3 Comment entraîner une large adhésion et participation des citoyens pour accompagner la préservation et à la reconquête de la biodiversité? Donner des moyens à l AFB grâce aux redevances Il existe

Plus en détail

VADEMECUM D INFORMATION FACULTE DE PHILOSOPHIE, LETTRES ET SCIENCES HUMAINES

VADEMECUM D INFORMATION FACULTE DE PHILOSOPHIE, LETTRES ET SCIENCES HUMAINES VADEMECUM D INFORMATION FACULTE DE PHILOSOPHIE, LETTRES ET SCIENCES HUMAINES SEJOURS ERASMUS, ERASMUS-BELGICA ET HORS EUROPE ANNEE ACADEMIQUE 2013-2014 DEPART EN 2014-2015 1. Pourquoi des programmes d

Plus en détail

International Pharmaceutical Federation Fédération internationale pharmaceutique

International Pharmaceutical Federation Fédération internationale pharmaceutique International Pharmaceutical Federation Fédération internationale pharmaceutique PO Box 84200, 2508 AE La Haye, Pays-Bas DECLARATION DE LA FIP SUR LA POLITIQUE AMELIORER L ACCES AUX MEDICAMENTS DANS LES

Plus en détail

LA MEDIATION DE L EAU : UN ACTEUR INCONTOURNABLE DANS LE SECTEUR DE L EAU

LA MEDIATION DE L EAU : UN ACTEUR INCONTOURNABLE DANS LE SECTEUR DE L EAU DOSSIER DE PRESSE LA MEDIATION DE L EAU : UN ACTEUR INCONTOURNABLE DANS LE SECTEUR DE L EAU CONFERENCE DE PRESSE du 24 mars 2011 www.mediation-eau.fr Agence Point Virgule Claire-Anne Brule Solenn Morgon

Plus en détail

Le développement de clusters et de réseaux de PME : le programme de l Onudi

Le développement de clusters et de réseaux de PME : le programme de l Onudi Outils d action Development of clusters and networks of SMEs - the UNIDO programme, Onudi, Vienne, Autriche, 2001. Brochure de l Onudi, Organisation des Nations unies pour le développement industriel.

Plus en détail

Notice explicative ENQUÊTE SUR LES BUDGETS DE RECHERCHE ET DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

Notice explicative ENQUÊTE SUR LES BUDGETS DE RECHERCHE ET DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Direction générale de la recherche et de l innovation Direction générale pour la recherche et l'innovation Direction générale

Plus en détail

TEST DE CARTES Harmonisez le couple test à sondes mobiles - test Jtag dès la conception

TEST DE CARTES Harmonisez le couple test à sondes mobiles - test Jtag dès la conception TEST DE CARTES Harmonisez le couple test à sondes mobiles - test Jtag dès la conception Par Olivier Artur et Christophe Lotz, Alcatel CIT et Aster Ingénierie La difficulté d'accès aux équipotentielles

Plus en détail

BIOCARBURANTS BIOCARBURANTS

BIOCARBURANTS BIOCARBURANTS BIOCARBURANTS BIOCARBURANTS Réponse des agriculteurs européens et de leurs coopératives aux préoccupations des citoyens Les biocarburants se divisent en deux catégories principales: le bioéthanol et le

Plus en détail

Bangladesh : vivre avec les risques naturels

Bangladesh : vivre avec les risques naturels Coopération au développement Bangladesh : vivre avec les risques naturels Bangladesh : vivre avec les risques naturels Réalisation : Patrick Bürge Production : YAK Film DDC, Suisse Bangladesh 2008 Caméra

Plus en détail

LE GOUVERNEUR CUOMO ANNONCE LES POINTS MARQUANTS SUR L ADOPTION DU BUDGET D ÉTAT 2016-17 POUR LA VALLÉE DE LA MOHAWK

LE GOUVERNEUR CUOMO ANNONCE LES POINTS MARQUANTS SUR L ADOPTION DU BUDGET D ÉTAT 2016-17 POUR LA VALLÉE DE LA MOHAWK Pour publication immédiate : 1/4/2016 État de New York Chambre Exécutive Andrew M. Cuomo Gouverneur GOUVERNEUR ANDREW M. CUOMO LE GOUVERNEUR CUOMO ANNONCE LES POINTS MARQUANTS SUR L ADOPTION DU BUDGET

Plus en détail

Article. «Le travail en projet» Suzanne Francoeur-Bellavance. Québec français, n 97, 1995, p. 42-45.

Article. «Le travail en projet» Suzanne Francoeur-Bellavance. Québec français, n 97, 1995, p. 42-45. Article «Le travail en projet» Suzanne Francoeur-Bellavance Québec français, n 97, 1995, p. 42-45. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : http://id.erudit.org/iderudit/44308ac Note :

Plus en détail

INVITATIONS PRESSE UBS

INVITATIONS PRESSE UBS Du 07 au 11 septembre 2015 n 79 INVITATIONS PRESSE UBS INVITATION PRESSE N 1 LORIENT Mardi 8 septembre, à 11h45 Présidence Rue Armand GUILLEMOT - Conférence de presse officielle de rentrée de l UNIVERSITE

Plus en détail

Attention, danger ou Comment vous devenez Antenne-relais sans le savoir!

Attention, danger ou Comment vous devenez Antenne-relais sans le savoir! Attention, danger ou Comment vous devenez Antenne-relais sans le savoir! (Nota : Les articles ci-dessous présentés en italique sont extraits de la version internet du journal Le Monde et de ses sources.)

Plus en détail

à la Session Plénière du 14 avril 2011

à la Session Plénière du 14 avril 2011 Le Président, Rapport du Président du Conseil Régional à la Session Plénière du 14 avril 2011 Titre : La Loire, un fleuve à respecter, un atout à valoriser I/ Introduction Notre région Centre est irriguée

Plus en détail

ANNEXES 2 - LETTRE DU MINISTRE DE L EQUIPEMENT À JEAN-FRANÇOIS DENIAU DU 9 DÉCEMBRE 1996

ANNEXES 2 - LETTRE DU MINISTRE DE L EQUIPEMENT À JEAN-FRANÇOIS DENIAU DU 9 DÉCEMBRE 1996 ANNEXES 1 - LETTRE DE MISSION DU MINISTRE DE LA CULTURE DU 6 FÉVRIER 1997 2 - LETTRE DU MINISTRE DE L EQUIPEMENT À JEAN-FRANÇOIS DENIAU DU 9 DÉCEMBRE 1996 3 - PHOTOS DU SITE 4 - PLAN DES MAGASINS GÉNÉRAUX

Plus en détail

Politique institutionnelle de gestion des programmes d études

Politique institutionnelle de gestion des programmes d études Politique institutionnelle de gestion des programmes d études Adoptée par le conseil d administration lors de sa 304 e assemblée, le 17 juin 2014 (résolution n o 2718) Dans cette politique, le masculin

Plus en détail

Essai en vibration sécurisé avec le logiciel VibControl de m+p international

Essai en vibration sécurisé avec le logiciel VibControl de m+p international Essai en vibration sécurisé avec le logiciel VibControl de m+p international L essai en vibration, quand il est réalisé correctement, est un outil précieux pour chaque laboratoire ou pour chaque ligne

Plus en détail

LA CONTRIBUTION DE L ERGONOME DANS UN PROJET DE CONCEPTION : UNE INTERVENTION SOUS CONDITIONS

LA CONTRIBUTION DE L ERGONOME DANS UN PROJET DE CONCEPTION : UNE INTERVENTION SOUS CONDITIONS LA CONTRIBUTION DE L ERGONOME DANS UN PROJET DE CONCEPTION : UNE INTERVENTION SOUS CONDITIONS CHRISTIAN MARTIN Laboratoire d Ergonomie des Systèmes Complexes Université Victor Segalen Bordeaux 2 16 rue

Plus en détail

PROJET INSTITUTIONNEL DE L UDAF DE PARIS 2012/2017

PROJET INSTITUTIONNEL DE L UDAF DE PARIS 2012/2017 PROJET INSTITUTIONNEL DE L UDAF DE PARIS 2012/2017 Projet validé lors de l Assemblée Générale du 12 juin 2012 1 SOMMAIRE Introduction p.2 Message du président Avant-propos L historique du mouvement familial

Plus en détail

Comprendre la jeunesse d aujourd hui

Comprendre la jeunesse d aujourd hui Comprendre la jeunesse d aujourd hui 1 Comprendre la jeunesse d aujourd hui Guy Bajoit 1 Être jeune aujourd hui, c est beaucoup plus difficile que de l avoir été il y a trente ou quarante ans. La raison

Plus en détail

Etat des lieux de l Insertion par l Activité Economique sur Ouest Provence - Année 2012 -

Etat des lieux de l Insertion par l Activité Economique sur Ouest Provence - Année 2012 - Etat des lieux de l Insertion par l Activité Economique sur Ouest Provence - Année 2012 - Observatoire Ouest Provence 1 Octobre 2013 SOMMAIRE Avant propos... 4 I Localisation des structures IAE et répartition

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LE SOUTIEN DU THEATRE PRIVE 48 rue de Laborde 75008 PARIS Tél. : 01-42-27-45-97 / Fax : 01-40-54-83-73 STATUTS

ASSOCIATION POUR LE SOUTIEN DU THEATRE PRIVE 48 rue de Laborde 75008 PARIS Tél. : 01-42-27-45-97 / Fax : 01-40-54-83-73 STATUTS ASSOCIATION POUR LE SOUTIEN DU THEATRE PRIVE 48 rue de Laborde 75008 PARIS Tél. : 01-42-27-45-97 / Fax : 01-40-54-83-73 STATUTS Adoptés par le Conseil d administration et L Assemblée générale du 23 avril

Plus en détail

Cercles des Régates de Bruxelles Kayak PROJET de STATUTS

Cercles des Régates de Bruxelles Kayak PROJET de STATUTS TITRE I : DENOMINATION SIEGE SOCIAL Art. 1 L association est dénommée : «Cercle des Régates de Bruxelles Kayak», en abrégé : «CRBK» Art. 2 Son siège social est établi à 1070 Bruxelles, rue du Gazouillis

Plus en détail

Pédagogie, politique, démocratie participative

Pédagogie, politique, démocratie participative Pédagogie, politique, démocratie participative Raymond Millot La désaffection politique mine le corps social. L idée de démocratie participative apparaît comme un antidote. Sa mise en œuvre nécessite l

Plus en détail

CONSEILS PATRIMOINE PRIVÉ MACKENZIE

CONSEILS PATRIMOINE PRIVÉ MACKENZIE CONSEILS PATRIMOINE PRIVÉ MACKENZIE SERVICE D ARCHITECTURE DE PORTEFEUILLES PHILOSOPHIE DE PLACEMENT Conseils Patrimoine privé Mackenzie Service d architecture de portefeuilles Philosophie de placement

Plus en détail

OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE CE QUE LES GOUVERNEMENTS LOCAUX DOIVENT SAVOIR

OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE CE QUE LES GOUVERNEMENTS LOCAUX DOIVENT SAVOIR OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE CE QUE LES GOUVERNEMENTS LOCAUX DOIVENT SAVOIR CE QUE LES GOUVERNEMENTS LOCAUX DOIVENT SAVOIR Préface Le 25 septembre 2015, les États membres des Nations Unies ont adopté

Plus en détail

MUSEES ET PATRIMOINE DU MINISTERE DE LA DEFENSE EN PROVENCE-ALPES- CÔTE D AZUR Jean-Louis Riccioli, conseiller pour les musées

MUSEES ET PATRIMOINE DU MINISTERE DE LA DEFENSE EN PROVENCE-ALPES- CÔTE D AZUR Jean-Louis Riccioli, conseiller pour les musées MUSEES ET PATRIMOINE DU MINISTERE DE LA DEFENSE EN PROVENCE-ALPES- CÔTE D AZUR Jean-Louis Riccioli, conseiller pour les musées 83 Fréjus - vitrine du musée des Troupes de Marine Musée des Troupes de Marine

Plus en détail

Organisation de Coopération et de Développement Économiques Organisation for Economic Co-operation and Development

Organisation de Coopération et de Développement Économiques Organisation for Economic Co-operation and Development A usage officiel C(2015)65/REV1 Organisation de Coopération et de Développement Économiques Organisation for Economic Co-operation and Development 21-May-2015 Français - Or. Anglais CONSEIL C(2015)65/REV1

Plus en détail

Cinq ans, cinq millions d'emplois

Cinq ans, cinq millions d'emplois Charles-Édouard Ranchin Cinq ans, cinq millions d'emplois Par le made in France Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions

Plus en détail

Petites entreprises Unité Énergie de Tetra Tech : les avantages des normes ISO Systèmes de management intégrés

Petites entreprises Unité Énergie de Tetra Tech : les avantages des normes ISO Systèmes de management intégrés Volume 4, N 2, février 2013, ISSN 2226-1109 Petites entreprises Unité Énergie de Tetra Tech : les avantages des normes ISO Systèmes de management intégrés Sommaire Regard ISO Focus+ paraît 10 fois par

Plus en détail

Impacts de la nouvelle Réglementation Prudentielle. Décembre 2014

Impacts de la nouvelle Réglementation Prudentielle. Décembre 2014 Impacts de la nouvelle Réglementation Prudentielle Décembre 2014 SOMMAIRE I. Evolution de la Réglementation Prudentielle III. Impacts de la nouvelle réglementation I III II. Règles algériennes VS Règles

Plus en détail

La formation au risque d incendie, un enjeu d entreprise

La formation au risque d incendie, un enjeu d entreprise La formation au risque d incendie, un enjeu d entreprise t. +33 (0) 1 47 17 63 03 39 rue Louis Blanc 92038 PARIS LA DEFENSE Cedex ffmi@ffmi.asso.fr www.ffmi.asso.fr Sommaire de l intervention La FFMI,

Plus en détail

DES OBJECTIFS DU MILLÉNAIRE AUX OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ENJEU ÉLECTORAL AU CANADA?

DES OBJECTIFS DU MILLÉNAIRE AUX OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ENJEU ÉLECTORAL AU CANADA? DES OBJECTIFS DU MILLÉNAIRE AUX OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ENJEU ÉLECTORAL AU CANADA? Du 25 au 27 septembre se tiendra à New York l'assemblée générale des Nations Unies durant laquelle les chefs

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples receveurs. L accueil. d embryons

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples receveurs. L accueil. d embryons Assistance médicale à la procréation Informations pour les couples receveurs L accueil d embryons Sommaire Du couple donneur au couple receveur 3 L accompagnement médical et l encadrement juridique de

Plus en détail