Document de référence Exercice 1998

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Document de référence Exercice 1998"

Transcription

1 Document de référence Exercice 1998 Document de référence établi en application du règlement de la COB conformément à l instruction d application du règlement précité.il a été enregistré auprès de la commission des Opérations de Bourse en date du 1 juillet 1999 sous le n R Il ne peut être utilisé pour une opération financière que s il est complété par une note d opération visée par la COB.

2 S o m m a i re 1.ACTIVITÉ RAPPORT DE GESTION ÉTATS FINANCIERS COMPTES CONSOLIDÉS DU GROUPE GENESYS AU 31 DÉCEMBRE RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES COMPTES SOCIAUX DE GENESYS SA AU 31 DÉCEMBRE RAPPORTS DES COMMISSAIRES AUX COMPTES TABLEAU DE BORD DE L ACTIONNAIRE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LA SOCIÉTÉ PRINCIPALES DISPOSITIONS LÉGALES ET STATUTAIRES CAPITAL SOCIAL DIVIDENDES PRINCIPALES DONNÉES BOURSIÈRES PROJETS DE RÉSOLUTIONS DE LA COMPÉTENCE DE L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE DE LA COMPÉTENCE DE L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE ORGANES D ADMINISTRATION ET DE DIRECTION RESPONSABLE DU DOCUMENT DE RÉFÉRENCE ET ATTESTATIONS

3 - 1 - A c t i v i t é Le symbole * désigne les termes expliqués dans le lexique en fin de chapitre PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU GROUPE GENESYS Le Groupe Genesys est un fournisseur mondial de services de télécommunications spécialisé dans les services de téléconférences*. On désigne par téléconférences trois activités distinctes : la réunion par téléphone* qui consiste à mettre en relation téléphonique plus de trois personnes (appelées participants), éloignées géographiquement, l a u d i o c o n f ence é r graphique ou dataconfére n c e *, qui complète la réunion par téléphone* en permettant aux participants de visualiser et d échanger des données informatiques (fichiers, textes, tableaux, croquis, plans, schémas ) et de travailler éventuellement ensemble sur ces données par l'intermédiaire de leurs PC, la visioconfére n c e *,qui ajoute à l échange de la vo i x et des données celui de l image animée des part i c i p a n t s. Le Groupe Genesys a, jusqu à fin 1997, concentré son activité dans le domaine de la réunion par téléphone pour laquelle il existe un marché en fort développement. La dataconférence et la visioconférence sont encore des marchés embryonnaires sur lesquels Genesys est entré en Historique du Groupe Genesys L origine La société Genesys est créée fin 1986, en vue de développer et commercialiser des services multipoints (plus de trois participants par réunion) de téléconférences. En 1988, Genesys obtient une des trois premières licences d o p é rateur télécom délivrée par le gouve rnement fra n ç a i s, p e rmettant de concurrencer le monopole national de F rance Télécom dans les services de téléconférences [les deux autres licences ayant été accordées respective m e n t à SFR (téléphonie mobile) et TDF (ra d i o - m e s s a g e ri e )]. À compter de ce moment-là, le développement de Genesys s articule en quatre phases Phase 1 : d é veloppement du premier serv i c e entièrement automatisé de réunion par téléphone : Pour palier les contraintes économiques liées à l absence de dérégulation du secteur des télécommunications en Europe, Genesys développe à partir de 1988 un service entièrement automatisé de réunion par téléphone. Cette avancée technologique importante permet à Genesys de générer des marges brutes d environ 80 % contre environ 30 % pour les services assistés par opératrices. Cette phase aboutit, fin 1989, au lancement du service Téléréunion, premier service au monde entièrement automatisé de réunion par téléphone, et à sa commercialisation en France Phase 2 : le développement commercial en France : Fin 1992, fort de la confiance, depuis constamment renouvelée, de nombreux groupes français et étrangers, Genesys réalise un chiffre d affaires de 12,2 MF et dégage ses premiers bénéfices à hauteur de 1,1 MF. Fin 1994, le cap des abonnés est franchi en France, et plus de personnes ont participé 2

4 à des téléréunions avec Genesys à travers l Europe ; le chiffre d affaires de l exercice s élève à 19 MF. Genesys a alors acquis un savo i r-faire important dans le d é f richage d un marché vierg e, s avo i r-faire qui se traduit par une part de marché estimée à environ 35 % (source G e n e s y s ) Phase 3 : la constitution du premier gro u p e pan-européen prestataire de services de réunion par téléphone : En 1994 Genesys décide, compte tenu de l état embryo n- naire du marché français en matière de réunion par téléphone et du caractère de plus en plus international de sa c l i e n t è l e, de mener une politique d expansion européenne par implantations directes et croissance extern e. G e n e s y s crée ainsi une première filiale en Suède, que le Groupe contrôle alors à hauteur de 63 % aux côtés du groupe suédois d ingénierie Gunnebo, coté à la Bourse de Stockholm. En 1996, après avoir amené sa filiale suédoise au point mort 14 mois seulement après son démarrage, le Groupe Genesys ouvre en Belgique une filiale détenue à 60 % aux côtés de la Générale de Banque (première banque belge). Fin 1996, le Groupe Genesys réalise un CA consolidé de 33 MF et un bénéfice part du Groupe de 3,30 MF. En 1997, c est en Allemagne, pays très décentralisé, où les moyens de transport sont saturés et onéreux, que le Groupe Genesys décide de s implanter via une filiale détenue à 100 %. Cette même année, le Groupe Genesys rachète les participations minoritaires dans ses filiales suédoise et belge et y porte ainsi son contrôle à 100 %. Les transactions ont été réalisées sur la base des fonds investis par les investisseurs minoritaires locaux. En septembre 1997, le Groupe Genesys achète 100 % de Darome Teleconferencing,second fournisseur de services de réunion par téléphone en Grande-Bretagne et filiale ju s q u a l o rs de MCI. Cette opération de croissance e x t e rn e permet d étendre la couverture géographique du Groupe Genesys en Europe en lui ouvrant les portes du premier marché européen de la téléconférence, le Royaume-Uni. Cette acquisition permet également au Groupe Genesys de compléter son offre avec un service de réunion par téléphone assisté par opératrices. Enfin,en 1997,le Groupe Genesys a procédé à une augmentation de capital de 100 MFF et a contracté 80 MFF de dettes. Ces fonds ont permis au Groupe de financer l acquisition de Darome (160 MFF auxquels s ajoutent 3,5 MFF de frais) et vont lui permettre de financer ses implantations futures en Asie-Pacifique. Fin 1997,le Groupe est donc désormais en mesure d offrir aux clients de toutes ses filiales une gamme complète et unique de solutions de réunion par téléphone*, et est devenu en trois ans le premier fournisseur pan-européen de services de réunion par téléphone avec une part de marché estimée à environ 30 %. Le Groupe génère cette année-là un chiffre d affaires et un résultat d exploitation respectivement d environ 98 MF et 14 MF Phase 4 :ve rs la création d un opérateur global de services de téléconfére n c e s : Fin 1997,le Groupe Genesys décide de devenir un prestataire global de services de téléconférence, en se dotant : - d une couverture géographique mondiale étendue à l Asie-Pacifique et au continent nord-américain, - de services de dataconférence et de visioconférence permettant de couvrir l ensemble des segments du marché des téléconférences. A i n s i,genesys a ouve rt à Singapour, au mois de mars , sa première filiale dans la zone A s i e - Pa c i fi q u, eet l a dotée de son service automatisé de réunion par téléphone. Cette ouverture a été complétée par l acquisition de ConferTel Pty, deuxième fournisseur de services de réunion par téléphone en Australie. Cette acquisition, permet à Genesys de disposer de la couverture la plus étendue en matière de réunion par téléphone en Asie- Pacifique, ainsi que d une offre combinant services automatisés et services par opératrices, similaire à celle dont il dispose en Europe. 3

5 D OC U M E N T D E R É F É R E N CE GE N ES YS Pour ce qui concerne le développement du portefeuille de services,genesys est devenu le premier opérateur à proposer en Europe des services de présentation de documents via-internet (M-Show). Le Groupe a également mis en place en juin1998 un accord de partenariat avec la société VideoWeb lui permettant de commercialiser des services multipoints de visioconférence. En août 1998, Genesys a procédé à l acquisition d une jeune société, basée à Atlanta, Summons Conference Calling, alors l une des trois seules à offrir des services de téléconférences via intern e t. En décembre 1998, Genesys a ra c h e t é, via Summons, l'activité téléconférence de son distributeur nord-américain USN. En matière de R&D, les équipes de Genesys ont continué à maintenir une avance technologique importante par rapport aux concurrents du Groupe. Elles ont finalisé dans le courant du premier semestre 1998 le développement d une nouvelle gamme de logiciels de pilotage de téléconférences pour les utilisateurs fi n a u x (MCM98 et MCM+) ainsi que le développement du premier service entièrement automatisé de dataconférence intégrant voix et données au sein d une même interface utilisateur. Le Groupe Genesys a donc su, au cours de 1998, faire des progrès significatifs dans la mise en place de sa stratégie de prestataire global spécialisé dans les services de téléconfér e n c e s.cette stratégie a déjà commencé à porter ces fru i t s, puisque dès le second semestre 1998, le Groupe a enregistré une fo rte accélération de la croissance de son chiffre d a f f a i r e s Phase 4 suite : évènements majeurs surve nu s depuis la clôture de l'exercice 98 Au cours du premier trimestre 1999,la couverture géographique exceptionnelle de Genesys, ainsi que sa gamme de services très étendue ont permis à la société de remporter des marchés importants : ainsi, après La Poste ( F rance) deve nue cliente de Genesys fin 1998, I B M a choisi Genesys comme fournisseur pour ses besoins en réunion par téléphone en Europe, Afrique et au M oye n - O ri e n t. La Deustche Bank et HSBC ont également choisi le Groupe pour leur besoins en Europe. Au 31 m a rs 1999, Genesys a racheté l ensemble des actifs d Aloha Conferencing, filiale de Cable & Wireless USA, spécialisée dans les services de téléconférences.aloha Conferencing se positionne comme n 7 parmi les spécialistes du marché américain, ce qui permet à Genesys (avec Summons) de devenir le 6 e fournisseur spécialisé de ce marché. Aloha est une société en fo rte croissance et à fo rte r e n t a b i l i t é. Par l intégration d Aloha et de Summons C o n ference Calling, Genesys devrait réaliser sur le marché américain en 1999 environ 9,5 millions de dollars de chiffre d'affaires (contre 0,5 million en 1998). Le montant de la transaction s est élévé à 15 MUSD, payés en cash, soit 1,5 fois le chiffre d affaires attendu pour l'ensemble de l'année1999. Le 13 av ril 1999, Genesys a pris le contrôle à 100 % de V i d e o Web Ltd, 1 e r spécialiste européen des services multipoint de visioconférence. VideoWeb permet à Genesys de renforcer signifi c a t i vement sa gamme de services par l ajout de services multipoint de visioconférence, qui devraient représenter en 1999 environ 10 % du chiffre d affaires du Groupe contre environ 1 % en Le montant de la transaction s est élevé à environ 65,2 MFF, payés en cash à hauteur de 23 MFF et en titres de Genesys à hauteur de 42,2 MFF. Enfin, le 1 er juillet 1999, Genesys a signé un protocole pour l'acquisition de Williams Conferencing, une division du Groupe Williams Communication Inc., pour un montant de 39 millions de dollars. 3 ème spécialiste des services de téléconférence audio et vidéo sur le marché américain, Williams Conferencing a réalisé en 1998 un chiffre d'affaires de 22,9 millions de dollars (non audité) Le développement technologique Le Groupe Genesys bénéficie d une longue tradition en matière de Recherche et Développement, et y a toujours consacré une part importante de ses ressources. En effe t, l absence de libéralisation des marchés européens de télécommunication lors de la création de Genesys empêchait le Groupe d exploiter alors, de façon rentabl e, des services classiques de réunion par téléphone assistés 4

6 par opéra t ri c e s.c est pourquoi, les deux premières années de la vie de la société ont été consacrées au déve l o p p e- ment et à la mise au point de sa propre technologie. C e t t e technologie dite a u t o m a t i s é e,a permis de remplacer les o p é ra t rices par des logiciels, réduisant signifi c a t i vement les coûts d exploitation des services et abaissant donc le point m o rt. Le Groupe Genesys disposait alors d une équipe technique comportant cinq pers o n n e s. Une première version du service automatisé a été mise en service et commercialisée fin 1989.Une seconde version a été développée jusqu en 1991 et est alors venue remplacer la précédente. En 1996, le Groupe Genesys étend sa gamme de produits avec le lancement de MultiConference Manager* ( M C M ), un logiciel utilisable sur PC. Ce logiciel unique en son genre permet aux clients du Groupe Genesys de visualiser et de contrôler leurs réunions par téléphone. Il leur donne également accès à des fonctionnalités av a n- cées permettant de faciliter l organisation d une réunion ou de l enrichir (appel automatique des part i c i p a n t s, visualisation de l arrivée en ligne des part i c i p a n t s,p o s i t i o n d écoute seule, a p a rtés confi d e n t i e l s, cessions de quest i o n s - r é p o n s e s,e t c. ). Le Groupe Genesys, qui dispose actuellement d une équip e technique comportant 18 salariés, renforcée par deux sous-traitants présents à plein temps, développe en permanence de nouveaux produits et services avec le soutien notamment de l ANVAR - Agence Nationale de la Valorisation de la Recherche. Ces efforts de recherche et développement se sont concrétisés par la mise sur le marché au cours du premier semestre 1998 d une nouvelle gamme de logiciels MultiConference Managers (MCM 98 et MCM +) qui apportent des avancées significatives en matière de fonctionnalité et d ergonomie. De plus, le développement d un service multipoints entièrement automatisé de dataconférence a été achevé et se trouve actuellement en phase de prétest. Enfin, Genesys a développé une plateforme unique de facturation pour l ensemble de ces filiales qui permet de faire de cette fonction un véritable outil au service des clients et du marketing du Groupe. En 1999, Genesys a démarré un programme de portage de l ensemble de ses services et logiciels sur internet, ce qui en fera une véritable "Web-company". Ainsi,viendront se rajouter aux services de diffusion We b - Conferencing de Genesys (audio et data) déjà disponibles,une version de MCM (MultiConference Manager) permettant de piloter des téléconférences via internet, puis une version du service automatisé voix-données,les données étant échangées via internet. E n fi n,genesys a mis en œuvre dans le courant du second semestre de 1998 les travaux de développement permettant à ses services automatisés de fonctionner sur une n o u velle plate-fo rme hardware provenant du premier f a b ricant de ponts nord-américain (Confe rt e c h ). Dès le second semestre 1999, le Groupe pourra ainsi déploye r m a s s i vement sa technologie automatisée aux États-Unis et rationaliser ses achats (précédemment quatre types de ponts étaient utilisés dans le Groupe), et faire jouer ainsi des économies d échelle tant en matière de maintenance qu en ce qui concerne ses inve s t i s s e m e n t s Organigrammes juridique et fonctionnel Organigramme juridique au 31/12/1998 (avant acquisition de Aloha et VideoWeb) 5

7 D O C UM E N T D E R É F É R E N CE GE N ES YS Toutes les filiales du Groupe sont détenues à 100 %. Genesys-ConferTel Ltd avait été créée en 1998 à l occasion du rachat de ConferTel Pty. Cette holding intermédiaire a depuis été fusionnée avec ConferTel Pty Ltd. En mars 1999, Genesys a acquis l ensemble des actifs d Aloha Conferencing au travers une société ad-hoc, Genesys Conferencing Inc, contrôlée à 100 % par Genesys SA. Genesys Conferencing Inc est appelée à devenir l entité nord-américaine du Groupe, et à cette fin les actions de Summons lui seront prochainement apportées. Enfin,en avril 1999,Genesys a procédé à l acquisition de 100 % des actions de VideoWeb Ltd Organigramme fonctionnel du Groupe Genesys La Direction du Groupe Genesys est constituée d un Comité de Direction du Groupe, de Directions Régionales et de Directions Opérationnelles Locales. Le Comité de Direction du Groupe A la suite des acquisitions intervenues début 1999, le Comité de Direction regroupe autour du Président- Directeur Général,les Directeurs Généraux Adjoints en charge des fonctions Finances et R&D et Technique ainsi que les Directeurs des Régions Europe et A m é rique du Nord et le Directeur Général de VideoWeb. Les autres Directeurs de Région,ainsi que les Directeurs de filiales sont appelés à rendre compte régulièrement de leur gestion et de leurs résultats devant le Comité de Direction du Groupe. * Membres du Comité de Direction du Groupe L équipe du Comité de Direction Président-Directeur Général : François Legros Il est présent dans la société depuis son origine, ayant été la première personne inscrite sur les registres du personnel de Genesys.Il exerce d abord les fonctions de Responsable Financier, puis de Directeur Administratif et Financier. En 1994, il est nommé Directeur Général de Genesys Sweden et Directeur du Développement du Groupe Genesys. Il devient Directeur Général du Groupe en 1996 et Président en juin François Legros a 33 ans et possède une Maîtrise de Sciences de Gestion de l Université de Montpellier. 6

8 Directeur Général Adjoint Finances : Pierre Schwich Il assure la Direction Financière et la Gestion du Groupe. Après avoir exercé des responsabilités opérationnelles chez Hewlett Packard et Darty, Pierre Schwich a développé l activité de capital-risque de 3i dans le sud-est de la France. Il a ensuite occupé des fonctions de Secrétaire Général au sein d une de ses participations avant de rejoindre le Groupe Genesys en août 1997.Il est âgé de 46 ans,est ingénieur Civil des Mines et possède un DEA de Gestion-Finance. Directeur de la zone Europe : Olivier Fourcade Il est entré chez Genesys en 1991 comme Directeur Commercial Fra n c e, p u i s,à partir de 1997, Olivier a occup é les fonctions de DGA Marketing du Groupe. Depuis l acquisition de VideoWeb, Olivier Fourcade est Directeur de la Zone Europe et Président de VideoWeb. Il est âgé de 44 ans et diplômé de l IPAG (Institut de Préparation à l Administration et à la Gestion des entreprises) spécialisation Mar keting. Directeur Général Adjoint R&D et Technique : David Detert Il a rejoint le Groupe Genesys en octobre D av i d D e t e rt a auparavant occupé des fonctions commerciales liées au développement international de C o n fe r Tech (premier opérateur spécialisé de téléconférence aux États-Unis). D avid supervise depuis son arri v é e dans le Groupe Genesys l ensemble des activités de R&D du Groupe. Il est de nationalité améri c a i n e, est âgé de 60 ans et est diplômé de l Unive rsité de l Illinois et du MIT. Directeur de la zone Amérique du Nord : David Rosenberg Il rejoint le Groupe Genesys en 1997 à l occasion du rachat de Darome Teleconferencing où il exerçait les fonctions de Directeur Généra l. A u p a rav a n t, D av i d Rosenberg a exercé diverses fonctions de ventes et de direction commerciale au sein du pôle téléconférence du Groupe MCI. P r é a l a blement à l acquisition des actifs d Aloha C o n fe r e n c i n g,d avid exerçait les fonctions de DGA pour les Ventes au sein du Groupe Genesys. Depuis cette a c q u i s i t i o n,d avid est Directeur de la zone A m é rique du Nord et Directeur Général de Genesys Conferencing Inc. Il est de nationalité américaine et est âgé de 32 ans. David est diplômé de l Université de Colorado Springs. Directeur Général de VideoWeb : Rob Hygate Il rejoint le Groupe Genesys en 1999 à l occasion du ra c h a t de V i d e o Web où il exerçait déjà les fonctions de Directeur G é n é ra l,société qu il avait créée avec deux associés. Il est de nationalité britannique et est âgé de 37 ans. Rob est diplômé de l Université de West of England en informatique et télécommunication L ACTIVITÉ DU GRO U P E G E N E S YS Cadre réglementaire Autrefois entièrement contrôlé par des monopoles d État, le marché des télécommunications connaît depuis le début des années 80 un profond mouvement de déréglementation et d ouverture à la concurrence. Les États-Unis ont été les pionniers en la matière, relayés en Europe par la Grande-Bretagne et la Suède. L e s Téléconférences, étant une niche des télécommunications, se conforment aux règles des services à valeur ajoutée de ce secteur États-Unis, Grande-Bretagne et Suède 1984 La loi américaine sur les télécommunications abolit le monopole d AT&T, qui est démembré : au niveau local, le réseau d AT&T est divisé en sept compagnies régionales, les baby bells qui n ont pas accès au marché des télécommunications longues distances et internationales, le marché des télécommunications longues distances, seul segment sur lequel AT&T a encore le droit d exercer son activité, est totalement ouvert à la concurrence. A noter que jusqu à la loi de 1996, la libéralisation restera très incomplète, les sept baby bells disposant d un monopole régional pour les communications locales. 7

9 D O C UM E N T D E R É F É R E N CE G E N ES YS Cette première phase de déréglementation, en autori s a n t la revente de tra fic téléphonique, p e rmet le démarra g e des prestataires spécialisés en matière de réunion par téléphone. A i n s i,une trentaine de spécialistes ve rront le jour aux côtés des opéra t e u rs longue distance (AT & T, M C I,S p rint ) également présents sur ce segment La déréglementation est lancée en Gra n d e - B r e t a g n e, ave c l octroi d une licence de téléphonie fi xe à Mercury C o m munications (aujourd hui C&WC), et une licence de téléphonie mobile à Racal telecom (aujourd hui Vo d a p h o n e ) Libéralisation totale du marché britannique. Toute entreprise peut désormais obtenir une licence d exploitation d un service de télécommunications : début 1997, on recense environ 150 opérateurs sur ce marché,la plupart n intervenant que sur des niches, avec des services spécialisés. Le marché britannique est alors le plus déréglementé du monde. C est l époque où les prestataires spécialisés dans les réunions par téléphone se créent et se développent. Ainsi,aux côtés de BT, on ne compte pas mois de quatre spécialistes, dont Darome, aujourd hui filiale du Groupe Genesys Loi sur les télécommunications en Suède. La loi définit un cadre réglementaire très souple à un secteur contrôlé auparavant par l État de manière indirecte et s o u vent info rm e l l e. Elle permet l octroi de plusieurs licences à des opéra t e u rs concurrents de Te l i a, l e n t r e p ri s e n a t i o n a l e. Pour les services à valeur ajoutée, comme la téléc o n f é r e n c e *, il n y a aucune restri c t i o n.a i n s i, en 1994, l e Groupe Genesys a pu y implanter une filiale et constituer le seul prestataire spécialiste aux cotés de T é l i a,l o p é ra t e u r n a t i o n a l La nouvelle loi américaine sur les télécommunications complète le mouvement lancé en Le secteur est désormais ouvert à la concurrence dans tous les segments : les compagnies régionales peuvent proposer des communications internationales, les opérateurs longue distance ont le droit de pénétrer le marché local, les cablo-opérateurs peuvent proposer des services de téléphonie, etc Le mouvement s étend à l Europe Le mouvement gagne l Europe continentale, dont la France, à partir de la fin des années GENESYS obtient une licence d exploitation d un service de téléconférence*, délivrée par le Ministère des P. et T. GENESYS est l une des trois premières entreprises à proposer un service concurrent de ceux de France Télécom : SFR (téléphonie mobile) et TDF (radio-messagerie) se verront également attribuer une licence La directive européenne 90/388 décide et programme l ouverture à la concurrence des services de téléconférence dans toute l Europe Libéralisation des services de télécoms à valeur ajoutée en France. La licence détenue par GENESYS n est désormais plus nécessaire pour l exploitation de son service Loi sur les télécommunications. S ui van t l e xempl e des marchés angl o-saxons, la Commission Européenne décide la libéralisation totale du secteur des télécommunications et l abolition des monopoles dans les pays de l Union Européenne pour le 1 er janvier La loi du 26 juillet 1996 met la France en conformité avec les dispositions de la directive : L i b é ralisation des infra s t ructures altern a t i ve s, a u 1 er juillet 1996, pour les services déjà en concurrence (téléphonie mobile, transmission de données, services à valeur ajoutée, etc.). Création de l Autorité de Régulation des T é l é c o m munications (ART),e f fe c t i ve le 1 e r j a nvier

10 L ART est un organisme indépendant de supervision du marché français des télécoms et de contrôle du respect de la règlementation par les différents opérateurs. L ART est notamment chargée de : accorder les licences pour les réseaux privés ; pour les réseaux publics elle participe à l instruction des demandes ; participer à l élaboration des normes techniques ; approuver les tarifs et les conditions d interconnexion entre les différents réseaux. Ouverture totale à la concurrence pour tous les services à partir du 1 er janvier En Belgique et en Allemagne, des lois comparables ont été promulguées pour ouvrir le marché au 1 er janvier Cette évolution réglementaire devrait permettre à Genesys de revendre au cours des prochaines années le trafic téléphonique généré par ses services de réunion par téléphone dans l ensemble de l Europe, tout en dégageant des marges substantielles. En effet, le cadre réglementaire qui prévalait en Europe, et l environnement de marché qui en découlait (monopoles) ne permettaient pas, à l exception de la Grande-Bretagne, au Groupe Genesys de générer une marge sur la revente du trafic téléphonique. L ouverture totale à la concurrence de la téléphonie fixe devrait donner au Groupe Genesys les marges lui permettant d accélérer encore son développement sans toutefois avoir besoin de demander une licence d opérateur, ni de procéder aux coûteux investissements qui y sont associés Une situation contrastée en Asie Le cadre réglementaire est en Asie très voisin de celui de l Europe : A Hong Kong, le secteur des télécoms est déjà libéralisé.le monopole de Hong Kong Telecom ne subsiste que pour les communications longues distances,alors que les services à valeur ajoutée sont déréglementés. MCI y dispose déjà d une filiale spécialisée en réunion par téléphone, également dénommée Darome. Genesys n aurait donc pas besoin d obtenir de licence pour y proposer son service. Dans les autres pays, le mouvement de déréglementation est généralement moins avancé : A Singapour, les autorités prévoient une libéralisation prog r e s s i ve du secteur, qui deviendra effe c t i ve à partir de l an Des licences ont cependant d ores et déjà été accordées dans certains domaines, comme la téléphonie mobile, les pagers ou les services à valeur ajoutée, en concurr e n c e avec l opérateur national Singtel. Le Groupe Genesys, qui y a établi une filiale début 1998, a obtenu une licence lui permettant de proposer des services de téléconférence. En Australie, les services de télécommunications sont déjà libéralisés, puisqu une filiale de Cable & Wireless y opère en concurrence avec Telstra, l opérateur national. En matière de réunion par téléphone, le marché est également déréglementé, et Genesys vient de procéder à l acquisition du n 2 du secteur. Le Japon, enfin, connaît un mouvement de libéralisation puisque, aux côtés de NTT et KDD (opérateurs historiques pour respectivement les appels internationaux et nationaux), quatre opérateurs sont présents sur le marché des télécommunications (respectivement deux opérateurs nationaux et deux opérateurs internationaux). Genesys devrait néanmoins, en l état actuel de la réglementation, demander l octroi d une licence pour y proposer ses services Les services proposés par le Groupe Genesys Le Groupe Genesys est un opérateur de services en télécommunication spécialisé dans les téléconférences. Le Groupe propose à ses clients une gamme complète de services de téléconférences, à savoir de réunion par téléphone, de dataconférence et de visioconférence. La réunion par téléphone Il existe traditionnellement deux types de services de réunion par téléphone : 9

11 D OC U M E N T D E R É F É R E N C E GE N ES YS - les services dits pilotés par opératrices, qui généralement fonctionnent sur réservation, et nécessitent un important personnel pour l exploitation et la mise en œuvre des services ; - les services dits automatisés, qui généralement fonctionnent sans réservation,et où les opératrices ont été remplacées par des logiciels permettant la mise en œuvre des réunions. Ces types de services sont plus complémentaires que substitutifs, en ce sens qu ils permettent de répondre aux attentes de différents utilisateurs de la réunion par téléphone, parfois au sein d une même entreprise. Aujourd hui,de par le monde, la plupart des fournisseurs de services de réunion par téléphone n offrent qu un service piloté par opératrices. L organisateur d une telle réunion doit appeler préalablement une opératrice afin de procéder à la réservation de sa réunion et communiquer les coordonnées de ses participants. L opératrice se chargera, le jour dit à l heure dite, de mettre en liaison tous les participants. Ce service manuel* n est souvent disponible que pendant les heures ouvrables et ne fonctionne pas les jours fériés. De plus, l emploi d un g rand nombre de salariés pour l organisation des réunions rend ce type de service peu ou pas du tout p r o fi t a ble pour les réunions de moins de dix part i c i p a n t s. Le Groupe Genesys est le seul opérateur dans le monde à proposer une gamme complète de services de réunion par téléphone alliant service piloté par opératrices et service automatisé (appelé Téléréunion). Téléréunion Le service Téléréunion offert par le Groupe Genesys fonctionne de façon entièrement automatisé, sans opérateur ni réservation, à toute heure, 365 jours par an. Il est d une utilisation très simple pour l abonné-client. Chaque client dispose d un numéro d appel qui lui est dédié, lui donnant accès aux équipements (appelés ponts*) du Groupe Genesys. Le client doit alors composer sur son clavier téléphonique son code secret (4 chiffres) qui lui donne accès à une salle virtuelle de Téléréunion. Ensuite, soit les autres participants à la réunion téléphonique, prévenus du rendez-vous,se joignent en composant le même numéro d appel,sans toutefois avoir à taper le code secret (appel entrant*), soit l initiateur de la réunion commande aux équipements de Genesys l appel des participants (un par un ou en groupe) (appel sortant*). Le service piloté par opératrices Les acquisitions de Darome et de ConferTel, puis celles de Summons et d Aloha Conferencing, ont permis au Groupe Genesys d inclure dans son offre des services pilotés par opératrices. Ce type de services est en effet mieux adapté pour les réunions complexes ou comportant un grand nombre de participants (au-delà de 100 personnes). Le Groupe Genesys propose ce type de service depuis la Grande-Bretagne pour l Europe et depuis l Australie pour la zone Asie-Pacifique. MultiConférence Manager (MCM98 et MCM+) Les logiciels de pilotage de Téléréunion de la gamme MultiConférence Manager sont commercialisés depuis 1996 et ont été complètement redéveloppés en Ils apportent à l abonné la possibilité d initier, de diriger et de contrôler toutes les réunions qu il organise, à partir de son PC. Les logiciels MCM, faciles à manier, permettent de piloter des réunions jusqu à 100 participants. MCM accroît les fonctionnalités offe r tes par Téléréunion et facilite leur utilisation. MCM permet de constituer différentes listes de participants et de les appeler en un instant ; l utilisateur peut visualiser sur son écran l a rri v é e de chaque part i c i p a n t, en placer un ou plusieurs en position d écoute seule ou en écoute et parole ; chacun peut signaler par une simple touche sa demande d interve n t i o n ; l i n i t i a t e u r peut organiser un vote des part i c i p a n t s, e t c. 10

12 La configuration requise pour utiliser MCM est simple puisque seul un PC, fonctionnant sous Windows 3.1, 95 ou NT et disposant de 4 Mo de mémoire centrale minimum, et un modem sont nécessaires. La dataconférence Le Groupe Genesys offre depuis 1998 des services de dataconférence, tant en mode manuel qu en mode automatisé. En complément de son service de réunion par téléphone manuel,le Groupe est le premier à commercialiser en Europe le service de télé-présentation via Internet M-Show. Ce service permet, sans limitation du nombre de participants,de diffuser une présentation numérique via internet. La visioconférence Le Groupe Genesys avait conclu, en mars 1998, une alliance stratégique avec la société VideoWeb, l un des plus importants fournisseurs de services de visioconférence en Europe, afin de proposer un ensemble de solutions complètes autour de la visioconférence. Cette alliance a été renforcée par l acquisition de VideoWeb en avril Genesys peut ainsi répondre à l ensemble des attentes de ses clients en matière de téléconférence, et se positionne comme un acteur majeur des services multipoints de visioconférence. Les services de visioconférence qui sont proposés par le Groupe seront prochainement commercialisés par l ensemble des filiales européennes du Groupe. Par ailleurs,videoweb étudie les modalités de diffusion de ce service sur la zone Asie- Pacifique, ainsi que sur la zone Amérique du Nord. Les services Internet L acquisition de Summons Conference-Calling en a o û t 1998 a permis à Genesys de compléter sa gamme de service par des services de téléconférence sur Intern e t, et de se positionner pour tirer pleinement p a rtie dans les années à venir du fo rm i d a ble potentiel que présente le We b. Ainsi, Genesys devrait disposer, dès fin 1999, d un ensemble unique de services de téléconférence et d outils de pilotage via internet L offre commerciale du Groupe Genesys Les services du Groupe Genesys sont commercialisés, selon les cas, avec ou sans abonnement, et donnent lieu au paiement d une commission de mise en réunion calculée par minute et par participant. À cette commission se rajoute éventuellement le prix des services à valeur ajoutée additionnels. Actuellement,le Groupe Genesys offre à sa clientèle des solutions sur mesure, élaborées à partir de l ensemble des services exploités par le Groupe. Dans chaque pays dans lesquel le Groupe est présent commercialement, une documentation traduite dans la ou les langues locales est à la disposition des utilisateurs potentiels et des clients. La commission de mise en réunion, dans les formules avec abonnement, est différenciée selon que les participants sont mis en réunion par appel entrant (un peu plus élevée) ou par appel sortant (un peu plus faible), afin de promouvoir l activité de revente de trafic téléphonique. En cas d appels sortants, le Groupe Genesys facture en sus le trafic téléphonique généré. Il convient également de noter que le Groupe Genesys est le seul au monde à facturer ses services automatisés à la seconde. Par ailleurs,le Groupe Genesys souhaite développer des contrats internationaux, de longue durée (deux ans) auprès de ses clients. Les cibles de ce type de contrat sont des grands groupes internationaux, ayant des filiales dans plusieurs pays, et préconisant l utilisation des services de Genesys partout où le Groupe est présent. Sa couverture Europe-Asie-Pacifique unique permet au Groupe Genesys de susciter un fort intérêt pour ce type de contrat. Des c o n t rats importants ont déjà été remp o rtés avec le groupe Electrolux, I B M,la Deutsche Bank ou HSBC entre autres. D autres sont actuellement en cours de négociation. 11

13 D O C U M E N T D E R É F É R E N CE G E N ES YS Le Groupe Genesys propose par ailleurs des prestations à valeur ajoutée complétant ses services de téléconférence* : Formation : le Service Clients du Groupe Genesys organise des formations chez les abonnés afin qu ils puissent tirer partie de la richesse fonctionnelle de Téléréunion. Transcription : le Groupe Genesys peut transcrire les réunions par téléphone sous 24 heures,et les envoyer sur le support désiré : papier, disquette, fax,internet Enregistrement/Rediffusion : Le Groupe Genesys offre la possibilité d enregistrer les conférences et de les rediffuser à la convenance de ses clients ; Traduction : le Groupe Genesys propose en outre la traduction des conversations retranscrites, qui toutefois est peu utilisée. Ce service a été abandonné en France pour cette raison. Diffusion sur le Web : le contenu d une téléconférence peut être diffusé via Internet auprès de plus de participants. Audit des sites de visioconférence : le Groupe propose à ses clients d auditer leurs sites de visioconférence, afin d en optimiser l utilisation et de renforcer la qualité des services offerts. L o f f re de services sous marques distributeurs Le Groupe Genesys a conclu des accords avec plusieurs opérateurs de télécommunication en Grande-Bretagne, aux États-Unis et en Australie, qui offrent ses services sous leurs propres marques. Ces accords fonctionnent de façon transparente pour les clients des partenaires de Genesys, qui ne connaissent pas Genesys. Toutes les factures sont éditées sous le nom du partenaire, qui collecte ensuite les paiements et les reverse au Groupe sous déduction d une commission. L e x p é ri e n c e, tant aux États-Unis qu en Gra n d e - B r e t a g n e, montre que les opéra t e u rs dits a l t e rn a t i f s de télécommunication tendent à sous-traiter leurs services de réunion par téléphone à des spécialistes. Genesys compte donc profiter des opportunités nées de la dérégulation du marché des télécoms pour étendre ce type d accords à d autres pays dans lesquels le Groupe est présent L ORGANISATION DU GROUPE GENESYS L organisation du Groupe Genesys repose sur plusieurs implantations géographiques : le siège social, basé à Montpellier regroupe la Présidence, la R&D, la Direction Financière et la Direction du Développement, l établissement parisien regroupe la Direction Europe du Groupe, la Direction Commerciale France et les moyens de production France (ponts*), chacune des autres filiales dispose de ses propres moyens de production ainsi que d une Direction commerciale locale. Au Roya u m e - U n i, aux États Unis, et en A u s t ra l i e, l e Groupe bénéficie de forces commerciales et de moye n s de production permettant de fo u rnir des services automatisés et des services assistés par opéra t ri c e s,ainsi que d une organisation spécifique liée au rôle de c o n fe r e n c e - c a l l - c e n t e r joué par ces pays pour respective m e n t l E u r o p e, l A m é rique du Nord et L A s i e - Pa c i ique f en ce qui c o n c e rne les services par opéra t ri c e s. Cette spécifi c i t é conduit donc ces filiales à disposer également : d une équipe dédiée aux réservations, d équipes d opérateurs/opératrices, d une équipe de formation, d un service de support technique La Recherche et Développement Une partie importante des services proposés jusqu à ce jour par le Groupe Genesys repose sur une technologie logicielle propre mise au point par un service Recherche et Développement performant. Le Groupe Genesys dispose d une longue tradition de R&D tant en ce qui concerne l automatisation et l ergonomie de ses services de réunion par téléphone, que pour le développement de logiciels de facturation et de statistiques adaptés à son activité. Le Groupe Genesys a, au cours des deux dern i è r e s a n n é e s, c o n s i d é ra blement renforcé ses effo rts en matière de Recherche et Déve l o p p e m e n t. A i n s i, la taille de l'équipe technique (hors filiales étrangères) a plus que 12

14 d o u blé au cours des 15 dern i e rs mois. Basée à M o n t p e l l i e r, ra p p o rtant directement au DGA en charg e de la R&D et de la Te c h n i q u e, elle était composée au 31/12/1998 de 17 pers o n n e s. L ensemble des moyens humains et matériels du service Recherche et Développement a représenté environ 6 % du chiffre d affaires consolidé du Groupe en Le Groupe Genesys prévoit de maintenir ses efforts de R&D dans des proportions similaires au cours des prochaines années Les moyens de production Matériellement, pour offrir ses services, le Groupe Genesys dispose d installations techniques dont l architecture est la suivante : pour ce qui concerne les services automatisés (audio et data) Les ponts* de téléconférence*. Ils se présentent sous fo rme d armoires métalliques comportant des alvéoles pouvant contenir chacune un ou plusieurs modules de 30 accès téléphoniques.un pont complet peut donc o f f rir jusqu à 240 accès simultanés au réseau t é l é p h o n i q u e. Chaque accès permet d accueillir un participant dans une réunion par téléphone ou une réunion data. Le numéro d appel permanent que reçoit chaque abonné lui donne toujours accès au même pont. Chaque pont est connecté à un ordinateur équipé de la technologie logicielle développée par Genesys, qui organise les liaisons téléphoniques simultanément et automatiquement. 13

15 D O C U M E N T D E R É F É R E N C E GE N ES YS pour ce qui concerne les services par opératrices : Les ponts* de téléconférence*. Ils se présentent sous forme de racks pouvant contenir jusqu à 240 accès simultanés au réseau téléphonique. Chaque accès permet d accueillir un participant dans une réunion par téléphone. Lors de la mise en œuvre du service piloté par opératrices, les numéros d appel sont attribués par les opératrices en fonction des disponibilités. Dans ces installations, les ponts sont pilotés par les opératrices grâce à un logiciel spécifique. Le Groupe Genesys doit gérer les capacités d accès à ses ponts en fonction des pointes de trafic (dont la principale se situe le lundi matin). Les serveurs (pont + ordinateur) et la répartition des clients du Groupe Genesys sur les différents serveurs sont configurés de telle façon que la demande simultanée des clients affectés à un même pont* n excède jamais le maximum de sa capacité. Dans le cas contra i r e, le serveur serait saturé et Genesys ne pourrait pas assurer son serv i c e. Afin de prévenir une telle saturation, Genesys a mis en place des procédures de gestion de la capacité de ses serveurs : lorsque la pointe maximale de trafic atteint la capacité totale du pont moins 60 accès, un module de 30 accès supplémentaires est commandé ; l o rsque la pointe atteint la capacité maximale d un pont* moins 30 accès (soit 210 pour un pont de 240 accès téléphoniques), un nouveau pont* est mis en serv i c e. Cette gestion requiert donc une bonne connaissance des besoins et utilisations de ses clients. en Suède, de 480 accès (2 x 240), en Belgique, de 150 accès, en Allemagne, de 180 accès, à Singapour de 150 accès, en Australie de 210 accès (1 x 120 plus 1 x 90), aux États-Unis de 480 accès (2 x 240). L ensemble de ces accès peut être partiellement ou totalement mis en commun pour la fourniture de grandes réunions internationales Les forces commerciales du Groupe Genesys Chaque centre d exploitation du Groupe Genesys dispose d une force de vente et de suivi de la clientèle organisée ainsi au 31 décembre 1998 : France Grande-Bretagne Suède Bénélux Allemagne Singapour Australie États-Unis Les moyens humains 14 personnes 18 personnes 9 personnes 2 personnes 4 personnes 3 personnes 2 personnes 2 personnes L e f fectif global du Groupe Genesys au 31 d é c e m b r e 1998 s élèvait à 210 personnes, réparties comme suit : Genesys France 51 Darome (GB) 113 Genesys Sweden 14 Genesys Benelux 3 Darome (All.) 6 Genesys SEA (Sing.) 5 Confer Tel (Aus.) 11 Summons (USA) 7 Genesys disposait au 31 décembre 1998 d une capacité totale de accès répartis comme suit : en Fra n c e, sur le site pari s i e n, accès (4 x 240 plus 1 x 180), en Grande-Bretagne, accès (1 x 240, plus 6 x 120 et 1 x 60), 14

16 1.4. LES CHIFFRES CLÉS AU 31 DÉCEMBRE Progression du chiffre d affaires consolidé La croissance du Groupe Genesys a été ininterr o m p u e depuis sa création. Sur les trois dernières années, la progression moyenne du chiffre d affaires a été de 69 % par an. La progression particulièrement forte en 1997 est liée à l acquisition de Darome en Grande-Bretagne. En 1997, la croissance du chiffre d affaires a été supérieure à celle des minutes, le chiffre d affaires par minutes de Darome (service assisté par opératrice plus trafic) étant sensiblement plus élevé que pour les services automatisés. En 1998,l évolution s est inversée essentiellement du fait de la baisse de la part du trafic téléphonique en A n g l e t e rr e, et du développement particulièrement rapide des services automatisés (moins chers) Répartition du chiffre d'affaires consolidé Répartition géographique 15

17 D O C UM E N T D E R É F É R E N CE GE N ES YS Répartition par produit Le chiffre d affaires consolidé au du Groupe Genesys est composé de : facturations de minutes de réunion : 68 %, revente de trafic téléphonique (appels sortants) : 19 % du CA. vente de services annexes et commissions d abonn e m e n t : 13 %. A fin décembre 1997, la répartition du chiffre d affaires du Groupe était la suivante : facturations de minutes de réunion : 62 %, r e f a c t u rations de communications téléphoniques (appels sortants) : 22 % du CA, vente de ser vices annexes et commissions d a b o n n e m e n t : 1 6 % LA CLIENTÈLE DU GROUPE GENESYS La téléconférence est aujourd hui un outil destiné aux p r o fe s s i o n n e l s.aucune offre n existe pour le grand publ i c. La clientèle du Groupe Genesys, comme celle de ses c o n c u rr e n t s,est par conséquent composée exclusive m e n t d e n t r e p ri s e s,g rands groupes ou PME/PMI import a n t e s. La conférence moyenne réunit dix participants et dure une heure. Certains clients organisent régulièrement des réunions de 70 à 80 participants. Citons parmi les clients du Groupe Genesys : Auchan, l I. N. R. I. A., GE Medical Systems, la S.N.C. F., B M G, Séphora, Electrolux, ainsi que les principales institutions financières de la place de Londres. En 1998, les dix premiers clients du Groupe Genesys ont généré un CA de 43 MF, soit 34,7 % du CA total consolidé. Malgré une concurrence provenant principalement des a n c i e n s,ou toujours en exe r c i c e, monopoles nationaux en matière de télécommu n i c a t i o n, l activité du Groupe Genesys obéit à une fo rte récurrence et la société a su fidéliser ses clients : chez les abonnés de plus de un an du s e rvice automatisé, le taux de fidélité atteint plus de 90 %. D une manière générale, chez les clients de plus d un an, l usage des services du Groupe Genesys a tendance à s intensifier avec le temps LES FOURNISSEURS DU GROUPE GENESYS Les principaux fournisseurs du Groupe Genesys sont : d une part pour le matériel,des fabricants de ponts de téléconférence. Cinq acteurs se partagent l essentiel du marché mondial (trois aux États-Unis, deux en Europe). Genesys s est approvisionné jusqu à présent exclusivement auprès de Prescom,une société francobelge pour ses services automatisés, tandis que les ponts utilisés pour les services par opératrices étaient fabriqués principalement par la société américaine MultiLink. A la suite de l acquisition de ConferTel en Australie, le Groupe se retrouve avec quatre fournisseurs de ponts. Le Groupe Genesys a donc choisi de rationaliser ses achats stratégiques de ponts auprès de deux fournisseurs de ponts seulement, et vient à cet effet de conclure une alliance avec le fabricant américain ConferTech. Pour la revente de petits matériels téléphoniques de conférence, le Groupe Genesys distribue les produits de la société américaine Polycom (matériel Polyspan). Le Groupe Genesys bénéficie de contrats de maintenance avec ses fournisseurs. d autre part, pour le trafic téléphonique, les opérateurs de télécommunications nationaux : en France, France Télécom,en Suède,Telia,en Belgique, Belgacom et en A l l e m a g n e, Deutsche Te l e ko m. Avec la déréglementation des télécoms en Europe continentale, l e Groupe Genesys va pouvoir diversifier ses fournisseurs et profiter (et faire profiter ses clients) des baisses de tarif (voir Développement sur la stratégie).en Grande- Bretagne, Darome travaille pour le moment avec un fournisseur unique, TeleWest. En Suède, Genesys tr a- vaille également avec deux des concurrents de Télia, Tele2 et Telenord. En France et en Allemagne, le Groupe procède actuellement à des tests de raccordement avec des opérateurs alternatifs. 16

18 A Singapour, le Groupe Genesys utilise le réseau du monopole local de télécommunication SingTe l, tandis qu en Australie, Optus est le fournisseur du Groupe Genesys LE MARCHÉ ET LA CONCURRENCE Le marché Le marché de la téléconférence est estimé pour 1998 à 1 milliard de dollars hors trafic téléphonique généré, (source Genesys/Frost & Sullivan). Le seul marché des U. S. A.r e p r é s e n t e rait 850 millions USD. Le reste étant partagé à égalité entre l Europe et l Asie. E n E u r o p e, le Royaume-Uni représente à lui seul 50 % du marché et le reste de l Europe 50 % (source Genesys). La faiblesse du marché en dehors des États-Unis et de la Grande-Bretagne tient principalement à la faiblesse de l offre. L apparition de nouveaux inter venants en Asie et en Europe continentale permettra un développement rapide de ces marchés comme cela s est déjà produit aux États-Unis et en Grande-Bretagne. Le marché fra n ç a i s,par exemple (hors tra fic téléphonique généré et hors utilisation interne pour France Télécom), partagé entre France Télécom (65 %) et Genesys (35 %),n atteint pas 90 MF. A titre de comparaison,pour atteindre le même ratio nombre d utilisateurs/population qu au Royaume-Uni, le marché français devrait être multiplié par 3,5. Pour rattraper le ratio américain, il devrait être multiplié par 10. Dans le même ordre d idée, si le ratio européen se développait pour atteindre le même niveau qu aux États-Unis, la réunion par téléphone représenterait alors un marché de 1,2 milliard US dollars en Europe, au lieu de 50 millions US dollars aujourd hui. Ces chiffres illustrent son potentiel de développement. En Europe continentale et en Asie, où le marché est de taille encore très réduite, la croissance est désormais plus rapide : + 30 % par an. Néanmoins,le marché de la téléconférence* étant principalement tiré par l offre, un véritable décollage est attendu avec la multiplication des prestataires proposant des services de téléconférence*. A fin 1998,la part de marché (hors trafic téléphonique) du Groupe Genesys peut être évaluée à : 35 % en France, 30 % en Grande-Bretagne, 25 % en Suède, 12 % en Belgique, 5 % en Australie. Les premiers résultats obtenus en Allemagne et à Singapour ne permettent pas encore d évaluer la part de marché de ces filiales. Elle est globalement estimée à environ 30 % en Europe. Si l on inclut le trafic téléphonique, la part de marché du Groupe Genesys en Europe s élève à environ 20 % Les principaux acteurs du marché Dans presque tous les pay s, le marché de la téléconférence est dominé par les grands opérateurs de télécommunication. Les États-Unis et la Grande-Bretagne sont les seules zones géographiques où la concurrence est vra i m e n t d é ve l o p p é e. La concurrence sur le marché de la réunion par téléphon e p r ovient aussi de l utilisation de systèmes de téléconférence pri v é s.aux États-Unis, 25 % des réunions par télép h o n e sont réalisées sur des systèmes de téléconférence exploités directement par de grands utilisateurs (ce volume de réunions par téléphone n est pas inclus dans les estimations du marché). En Fra n c e, ce chiffre est aujourd hui estimé à 2 %. La croissance du marché est forte. Dans les pays mûrs (États-Unis et Royaume-Uni), c est-à-dire les pays dans lesquels l usage de la téléconférence* est déjà largement répandu, la croissance est de l ordre de 20 % par an et devrait se maintenir à des niveaux comparables dans le futur. Amérique Le plus grand marché de la réunion par téléphone*,celui des États-Unis, est dominé par cinq grands opérateurs généralistes (ATT, MCI, Sprint, WorldCom et Frontier) qui détiennent directement ou par leurs filiales 60 % à 65 % des parts de marché. A leurs cotés, une trentaine 17

19 D O C U M E N T D E R É F É R E N CE GE N ES YS d ' o p é ra t e u rs spécialistes détiennent des parts de marché généralement comprises entre 0,5 % et 9 %. Le marché connaît actuellement des opérations de regroupement entre les opérateurs spécialisés visant à construire des unités atteignant 2 % à 5 % de parts de marchés. A la suite des acquisitions de Summons et de Aloha Conferencing,Genesys détient désormais aux États-Unis environ 1 % du marché des téléconférences et se classe en 6 ème position des spécialistes. Europe En Europe continentale (Fra n c e, S u è d e, Belgique et A l l e m a g n e ), à côté des opéra t e u rs nationaux de téléc o m mu n i c a t i o n s, l un des seuls prestataires de serv i c e s spécialisés dans la téléconférence* est le Groupe G e n e s y s.genesys est par ailleurs le seul à offrir ses services sur une v é ri t a ble échelle pan-européenne. En Italie, l e c o n t rat de distri bution conclu par le Groupe Genesys ne p e rmet pas au Groupe de se développer aussi vite que dans les autres pay s. Le Groupe Genesys envisage de s y implanter directement. Une filiale du spécialiste américain ACT est implantée au Royaume-Uni,aux Pays-Bas et depuis peu en France. Les parts de marché estimées des opérateurs nationaux (hors trafic téléphonique généré et hors usage interne) sont respectivement de : France Telecom : 65 %, Telia (Suède) : 75 %, Belgacom (Belgique) : 88 %. Au Royaume-Uni, l opérateur national B.T., qui détient environ 50 % du marché (avec trafic téléphonique généré),est en concurrence avec des opérateurs spécialistes : Darome (30 %), filiale du Groupe Genesys, ACT (10 %), Geoconferencing (5 %), InterCall (5 %). Asie-Pacifique En Asie, marché embryonnaire comme celui de l Europe, on trouve des opérateurs dans certains pays : Hong Kong (Hong Kong Telecom, MCI), Singapour, Australie fournissant des services de téléconférences. Au Japon, au contraire, le marché est inexistant : NTT vient de s équiper de ponts*,mais ne propose pas encore de service de téléconférence*. Genesys est présent dans cette zone depuis le premier semestre 1998 à travers ses filiales Genesys South East Asia (Singapour) et ConferTel (Australie) Le positionnement du Groupe Genesys sur le marché Il est utile d observer que la plupart des concurrents du Groupe Genesys n offrent que des services pilotés ou réservés par le biais d opératrices*. Genesys est aujourd hui l unique prestataire à offrir de façon internationale une combinaison de services automatisés* (avec les avantages induits en termes de disponibilité et de confidentialité) et de services pilotés par opératrices pour l ensemble de la gamme des services de téléconférences. Dans la pratique, l avantage technologique du Groupe Genesys induit par la maîtrise de la technologie automatisée représente une économie de pers o n n e l considérable. La fourniture du service automatisé requiert en effet environ la moitié du personnel qui serait nécessaire pour réaliser le même CA avec un service piloté par opératrices. La combinaison des deux types de service permet au Groupe Genesys de s adresser à tous les segments de la demande en proposant chaque fois l offre la mieux adaptée. Les services automatisés s adressent en effet plus aux réunions de taille moyenne et aux utilisateurs réguliers, tandis que les services pilotés par opératrices sont mieux adaptés aux réunions importantes (plus de 100 participants) et aux nouveaux utilisateurs. 18

20 Genesys se positionne par ailleurs comme un prestataire spécialisé offrant des services de très haute qualité sur le plan technologique et en constante évolution pour répondre de la manière la plus adaptée aux besoins des clients LA STRATÉGIE DE DÉVELOPPE- MENT DU GROUPE GENESYS ET LES MOYENS MIS EN ŒUVRE La stratégie de développement La déréglementation des télécommunications dans les principaux pays européens et la multiplication des intervenants devraient être un puissant stimulant pour le marché des téléconférences. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, un mouvement de stimulation similaire devrait se produire sur les marchés asiatiques. Enfin, le marché nord-américain devrait continuer à connaître une croissance soutenue. Dans ce contexte, le Groupe Genesys a pour ambition de devenir le premier prestataire spécialisé dans les services de téléconférence* au plan mondial : en développant les synergies entre les deux technologies (manuelle et automatisée) afin de mieux adresser tous les segments de marché dans tous les pays où le Groupe est présent, en poursuivant son implantation internationale. L intégration des services pilotés par opératrices Le Groupe Genesys, à trave rs plusieurs opérations de croissance extern e, a acquis un savo i r-faire et une expérience fo rte en matière de services pilotés par opérat ri c e s. Ces services sont complémentaires des serv i c e s a u t o m a t i s é s,car mieux adaptés aux utilisateurs nouve a u x et irr é g u l i e rs ou aux très grosses réunions (plus de 100 p e rs o n n e s ). Tandis que les services automatisés sont installés dans chaque pays, au plus proche des clients, les filiales du Groupe opérant des services par opératrices sont appelées à devenir les conference-call centres du Groupe Genesys pour toutes les réunions pilotées par opératrices, en Europe, en Asie-Pacifique, et aux États-Unis. Cette configuration permet d une part de faire des économies d échelles au niveau des coûts de structure et de personnel (par rapport à l installation de petits centres d appels un peu partout dans le monde),et d autre part, de concentrer en un même point l essentiel du trafic téléphonique généré par l activité liée aux grandes réunions. Enfin, le Groupe Genesys a mis en œuvre un programme d'intégration des sociétés acquises dans le Groupe. Ce programme s'est traduit pas la mise aux normes du Groupe des installations techniques des sociétés acquises, par la mise en place d'une comptabilité d'un système de facturation et d'un reporting conformes à ceux des autres filiales, et par l'installation des services automatisés de Genesys. A l'heure actuelle, les équipes commerciales des sociétés acquises travaillent au transfert des réunions par téléphone de taille petite et moyenne du service par opératrices vers le service automatisé. Dans le même temps, les équipes de R&D de Genesys développent les logiciels informatiques qui permettront d'automatiser la circulation d'information au sein du service par opérat ri c e, depuis la réservation jusqu'à la factura t i o n. À terme, ces développement devraient être source de gains de productivité s u b s t a n t i e l s.ils ont d ores et déjà conduit à une amélioration signifi c a t i ve de la marge bru t e générée au Roya u m e - U n i. Le développement international Le Groupe Genesys envisage de poursuivre un d é veloppement international soutenu dans les pay s qu il juge stratégiques par le potentiel ou la position qu ils présentent. En Europe le Groupe estime couvrir directement la quasi-totalité des zones à fort potentiel. Au cours des prochaines années, des efforts devraient être mis en œuvre pour pénétrer, à partir de la Suède, le reste des pays nordiques, et éventuellement entrer directement sur le marché de l Italie du Nord, servi de manière peu satisfaisante par le biais d un distributeur local. Ainsi la filiale Belge de Genesys qui a atteint son point mort mensuel en 1998 s attaque désormais à l ensemble du Bénélux. 19

La technologie de la voix sur réseau IP (VoIP) fait son chemin

La technologie de la voix sur réseau IP (VoIP) fait son chemin Shutterstock La technologie de la voix sur réseau IP (VoIP) fait son chemin Au cours des dix dernières années, poussés par la croissance des réseaux large bande et la réduction des coûts, les services

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT CHIFFRE D AFFAIRES PREMIER TRIMESTRE 2015 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT Forte croissance du chiffre d affaires Communication

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE - Bilan consolidé - Compte de résultat consolidé - Tableau de flux - Annexe simplifiée 1 SOMMAIRE DE L ANNEXE SIMPLIFIEE 1 EVENEMENTS SIGNIFICATIFS

Plus en détail

5.5.4. Evaluation du Conseil d administration, de ses Comités et de ses administrateurs individuels. 5.5.5. Autres rémunérations

5.5.4. Evaluation du Conseil d administration, de ses Comités et de ses administrateurs individuels. 5.5.5. Autres rémunérations 5.5.4. Evaluation du Conseil d administration, de ses Comités et de ses administrateurs individuels Sous la direction de son Président, le Conseil d administration évalue régulièrement sa taille, sa composition

Plus en détail

Chiffre d'affaires par ligne de services

Chiffre d'affaires par ligne de services Troisième trimestre 2010 des revenus: EUR 1.210 millions Réservez au projet de loi: 90%, même par rapport au troisième trimestre 2009, 2010 Cash Flow Opérationnel s'élève à EUR 83 millions dans les neuf

Plus en détail

Bruxelles le 31 août 2010 -

Bruxelles le 31 août 2010 - RENTABILIWEB Progression record du chiffre d affaires et des résultats au 1 er semestre 2010 Croissance organique très dynamique : CA +39% Excellente progression des performances opérationnelles : EBITDA

Plus en détail

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées COMMUNIQUE DE PRESSE 1 er septembre 2015 Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées Chiffre d affaires

Plus en détail

Sopra Steria : effet consolidation

Sopra Steria : effet consolidation 26/05/2014 Cours : 82.5 Sopra Steria : effet consolidation Des récentes opérations de croissance externe des trois grands acteurs domestiques des services et conseils informatiques, celle de Sopra, offre,

Plus en détail

Réforme des obligations de déclarations de franchissement de seuils et de déclarations d intentions

Réforme des obligations de déclarations de franchissement de seuils et de déclarations d intentions Réforme des obligations de déclarations de franchissement de seuils et de déclarations d intentions RESUME Le régime des déclarations de franchissement de seuils et des déclarations d intentions, réformé

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

1 er e-opérateur de téléphonie sur IP. F é v r i e r 2010

1 er e-opérateur de téléphonie sur IP. F é v r i e r 2010 1 er e-opérateur de téléphonie sur IP F é v r i e r 2010 1 er e-opérateur de téléphonie sur IP Une activité en fort développement Résultats financiers Stratégie du Groupe Développement de la stratégie

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA VISIOCONFERENCE?

QU EST-CE QUE LA VISIOCONFERENCE? Cet équipement combine les technologies de l audiovisuel, de l informatique et des télécommunications pour permettre à des personnes situées dans des lieux différents de dialoguer, de se voir et éventuellement

Plus en détail

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Ivry, le 27 février 2014 La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Progression du résultat opérationnel courant à 72 m (+13,3%) Résultat net positif

Plus en détail

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT LFP Europimmo SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine.

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Information réglementée* Bruxelles, Paris, 30 janvier 2009 8h55 Dexia met en œuvre son plan de transformation pour consolider son redressement et devrait enregistrer

Plus en détail

IC TELECOM en bref... 3. Une stratégie inscrite dans le temps... 4. Historique... 6. Une offre complète et modulable... 7

IC TELECOM en bref... 3. Une stratégie inscrite dans le temps... 4. Historique... 6. Une offre complète et modulable... 7 D O S S I E R D E P R E S S E 1 SOMMAIRE IC TELECOM en bref... 3 Une stratégie inscrite dans le temps... 4 Historique... 6 Une offre complète et modulable... 7 IC TELECOM : guichet unique des TPE/PME...

Plus en détail

Assemblée générale mixte. Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance

Assemblée générale mixte. Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance Assemblée générale mixte Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance 25 Juin 2014 SOMMAIRE PRESENTATION PRODWARE FAITS MARQUANTS 2013 RESULTATS ANNUELS 2013 EVENEMENTS POST CLOTURE PERSPECTIVES

Plus en détail

Chapitre 2 : Détermination de l'ensemble consolidé

Chapitre 2 : Détermination de l'ensemble consolidé Chapitre 2 : Détermination de l'ensemble consolidé Introduction I - Degrés de dépendance : Critères d'appréciation du contrôle A Droits de vote B Eléments de fait TD1 - Pourcentage de droits de vote II

Plus en détail

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012 Résumé L investissement direct étranger à Taïwan en 212 L Union Européenne est le premier investisseur étranger à Taïwan (31,9 Mds USD en 212). Dans l autre sens, Taïwan est à l origine d environ 226 Mds

Plus en détail

Communiqué de presse S1 2014-2015

Communiqué de presse S1 2014-2015 Communiqué de presse 27 novembre 2014 Huizingen, Belgique Communiqué de presse S1 2014-2015 (Résultats pour le premier semestre clôturé le 30 septembre 2014) Le chiffre d affaires semestriel a connu une

Plus en détail

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités)

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités) États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés du résultat Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre (en milliers de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

Distribution interdite aux États-Unis, au Canada, en Australie et au Japon

Distribution interdite aux États-Unis, au Canada, en Australie et au Japon Communiqué de presse Rabat, le 10 décembre 2004 MAROC TELECOM ANNONCE LE SUCCES DE SON INTRODUCTION EN BOURSE SUR LES PLACES DE CASABLANCA ET DE PARIS L introduction en bourse de Maroc Telecom a rencontré

Plus en détail

Gemalto : chiffre d affaires du 4 ème trimestre et de l exercice 2006 1

Gemalto : chiffre d affaires du 4 ème trimestre et de l exercice 2006 1 Gemalto : chiffre d affaires du 4 ème trimestre et de l exercice 2006 1 Chiffre d affaires 1 2006 : 1 698 millions d euros, comparable à celui de l exercice précédent Chiffre d affaires du 4 ème trimestre

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Communiqué de presse TORONTO, le 5 août 2010 INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Bénéfice net d exploitation par action en hausse de 34 % en raison de l amélioration

Plus en détail

S informer sur. Capital investissement:

S informer sur. Capital investissement: S informer sur Capital investissement: les fonds communs de placement à risques destinés au grand public Qu est-ce que le capital investissement? Quels sont les segments d intervention du capital investissement?

Plus en détail

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des compagnies d assurance Alliance Fujitsu-salesforce.com Pourquoi Fujitsu? - Fujitsu est une grande société qui a réussi à l échelle mondiale...

Plus en détail

p r o v i d i n g c o n f i d e n c e t h r o u g h p e r f o r m a n c e

p r o v i d i n g c o n f i d e n c e t h r o u g h p e r f o r m a n c e p r o v i d i n g c o n f i d e n c e t h r o u g h p e r f o r m a n c e Nos Services Trident Fund Services la division du groupe Trident Trust dédiée à l administration des fonds propose aux gestionnaires

Plus en détail

Résultats annuels 2014

Résultats annuels 2014 Montpellier, le 22 avril 2015 Résultats annuels 2014 Taux de marge brute en progression à 57,4% Mise en œuvre des investissements conformément au plan de développement Solide situation financière : 17,5

Plus en détail

Trois modèles de croissance

Trois modèles de croissance Trois modèles de croissance Par Jean Berg Senior Vice President, Estin & Co Il existe trois modèles de croissance : la croissance organique, la croissance par acquisition organique, la croissance par acquisition

Plus en détail

Ne pas distribuer directement ou indirectement aux Etats-Unis d Amérique, au Canada, en Australie ou au Japon

Ne pas distribuer directement ou indirectement aux Etats-Unis d Amérique, au Canada, en Australie ou au Japon Succès de l introduction en bourse Numericable Group Offre sursouscrite plus de 10 fois, à 24,80 euros par action, dans le haut de la fourchette, pour un montant global de 652,2 millions d euros environ

Plus en détail

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2.

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2. LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés 5 Notes annexes 6 Compte

Plus en détail

Chiffre d affaires du premier trimestre 2014

Chiffre d affaires du premier trimestre 2014 Chiffre d affaires du premier trimestre 2014 Evolution du chiffre d affaires en ligne Chiffre d'affaires publié: 2 064 millions d euros, à taux de change constants;-1,8% Ratio prises de commandes sur chiffre

Plus en détail

Projet de rapprochement amical de Sopra et de Steria pour créer un leader européen de la transformation numérique

Projet de rapprochement amical de Sopra et de Steria pour créer un leader européen de la transformation numérique Projet de rapprochement amical de Sopra et de Steria pour créer un leader européen de la transformation numérique Un chiffre d affaires combiné de 3,1 Mds et un groupe de plus de 35 000 collaborateurs

Plus en détail

Norme internationale d information financière 10 États financiers consolidés

Norme internationale d information financière 10 États financiers consolidés Norme internationale d information financière 10 États financiers consolidés Objectif 1 L objectif de la présente norme est d établir des principes pour la présentation et la préparation des états financiers

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

Orolia annonce ses résultats annuels 2007

Orolia annonce ses résultats annuels 2007 Orolia annonce ses résultats annuels 2007 Un chiffre d affaires consolidé en hausse de 47% par rapport au chiffre d affaires reconstitué 1 de 2006 Paris, le 30 avril 2008 - Orolia SA (NYSE Euronext Paris

Plus en détail

Solution Citi pour les comptes de paiement internationaux (IPA) Activé pour la globalisation

Solution Citi pour les comptes de paiement internationaux (IPA) Activé pour la globalisation Solution Citi pour les comptes de paiement internationaux (IPA) Activé pour la globalisation Pour les sociétés multinationales qui opèrent dans différents marchés du monde, il est essentiel de pouvoir

Plus en détail

www.rbcassurances.com

www.rbcassurances.com Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site www.rbcassurances.com CROISSANCE SOLIDITÉ INTÉGRATION APERÇU DE LA SOCIÉTÉ 2004 Marques déposées de la Banque Royale du Canada. Utilisées sous

Plus en détail

Instruction générale canadienne 46-201 Modalités d entiercement applicables aux premiers appels publics à l épargne

Instruction générale canadienne 46-201 Modalités d entiercement applicables aux premiers appels publics à l épargne Instruction générale canadienne 46-201 Modalités d entiercement applicables aux premiers appels publics à l épargne PARTIE I OBJET ET INTERPRÉTATION 1.1 Objet de l entiercement 1.2 Interprétation 1.3 Les

Plus en détail

AXA Réunion d information

AXA Réunion d information AXA Réunion d information Toulouse 8 décembre 2009 Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris 1 1 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent

Plus en détail

Communiqué de presse FY 2014-2015

Communiqué de presse FY 2014-2015 Communiqué de presse du 29 mai 2015 Huizingen, Belgique Confidentiel jusqu au 29 mai 2015 Communiqué de presse FY 2014-2015 (Résultats pour l exercice clôturé le 31 mars 2015) 1,8 de croissance du chiffre

Plus en détail

maximo IT service management Visibilité et valorisation de vos actifs informatiques

maximo IT service management Visibilité et valorisation de vos actifs informatiques maximo IT service management Visibilité et valorisation de vos actifs informatiques maximo IT service management Accroître vos actifs sans augmenter vos besoins en gestion Vous utilisez des PC, des serveurs,

Plus en détail

Galenica: 2015 augmentation du bénéfice attendue pour la 20 e fois consécutive

Galenica: 2015 augmentation du bénéfice attendue pour la 20 e fois consécutive COMMUNIQUÉ DE PRESSE Date Contact Investor Relations: Julien Vignot, Responsable des Relations avec les investisseurs, Groupe Galenica Media Relations: Christina Hertig Responsable de la Communication

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion financière du 5 mars 2014

RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion financière du 5 mars 2014 RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion financière du 5 mars 2014 Intervenants Jean Louis Bouchard Président Bruno Lemaistre Directeur Général Jean Philippe Roesch Directeur Général P. 1 Sommaire 1 2 3 4 5 6 Le

Plus en détail

Chiffre d affaires du premier trimestre 2015

Chiffre d affaires du premier trimestre 2015 Chiffre d affaires du premier trimestre 2015 Chiffre d affaires : 286,6 millions d euros, croissance organique de +4,0% Flux de trésorerie disponible : 31,9 millions d euros, en progression de +10,4% Croissance

Plus en détail

PRESENTATION DES COMPTES SEMESTRIELS. PARIS 11 septembre 2002

PRESENTATION DES COMPTES SEMESTRIELS. PARIS 11 septembre 2002 PRESENTATION DES COMPTES SEMESTRIELS PARIS 11 septembre 2002 FAITS MARQUANTS PRÉSENTATION DES MÉTIERS PRÉSENTATION DES COMPTES PERSPECTIVES ET OBJECTIFS FAITS MARQUANTS DEPUIS DÉBUT 2002 Forte progression

Plus en détail

NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS

NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS NEUF DES PLUS GRANDES INSTITUTIONS FINANCIÈRES ET CAISSES DE RETRAITE CANADIENNES PRÉSENTENT

Plus en détail

COMMUNICATION FINANCIÈRE DU 19 MAI 2014

COMMUNICATION FINANCIÈRE DU 19 MAI 2014 COMMUNICATION FINANCIÈRE DU 19 MAI 2014 Plan A. Présentation du groupe B. Les indicateurs opérationnels audités de l exercice 2013 C. Les liens entre TELNET et Syphax Airlines D. TELNET INNOVATION LABS

Plus en détail

Fonds pour la recherche en Ontario

Fonds pour la recherche en Ontario Chapitre 4 Section 4.10 Ministère de la Recherche et de l Innovation Fonds pour la recherche en Ontario Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.10 du Rapport annuel 2009 Contexte

Plus en détail

Cegedim : Un chiffre d affaires 2013 en léger recul en organique*

Cegedim : Un chiffre d affaires 2013 en léger recul en organique* SA au capital de 13 336 506,43 euros R. C. S. Nanterre B 350 422 622 www.cegedim.com COMMUNIQUE DE PRESSE Page 1 Information Financière Trimestrielle au 31 décembre 2013 IFRS - Information Réglementée

Plus en détail

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 10 mars 2015 1 er trimestre : Résultats en ligne avec les objectifs annuels Solide croissance organique de 3,3% EBITDA en hausse de 1,5% Résultat net multiplié par 3,3 Perspectives

Plus en détail

LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE DES SERVICES MOBILES A VALEUR AJOUTEE EN AFRIQUE. Par Dr.-Ing. Pierre-François KAMANOU

LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE DES SERVICES MOBILES A VALEUR AJOUTEE EN AFRIQUE. Par Dr.-Ing. Pierre-François KAMANOU Paris le 01 Novembre 2007 LES DEFIS DU DEVELOPPEMENT DU MARCHE DES SERVICES MOBILES A VALEUR AJOUTEE EN AFRIQUE Par Dr.-Ing. Pierre-François KAMANOU 1 Introduction Dans le cadre de leur politique de réformes

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 25 février 215 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES RÉSULTATS ANNUELS RÉSULTATS EN LIGNE AVEC LES ATTENTES BONNES PERFORMANCES COMMERCIALES RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT : 888 MILLIONS D EUROS RÉSULTAT

Plus en détail

Assemblée générale mixte

Assemblée générale mixte Assemblée générale mixte Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance 24 Juin 2015 SOMMAIRE PRESENTATION PRODWARE FAITS MARQUANTS 2014 RESULTATS ANNUELS 2014 EVENEMENTS POST CLOTURE PERSPECTIVES

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

Aux services secrets de sa majesté : l accompagnement personnalisé dans l implantation à l international 18 mars 2014

Aux services secrets de sa majesté : l accompagnement personnalisé dans l implantation à l international 18 mars 2014 Aux services secrets de sa majesté : l accompagnement personnalisé dans l implantation à l international 18 mars 2014 Groupe Crédit Agricole Une Banque Universelle de Proximité à votre service Métiers

Plus en détail

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Paris, le 14 février 2014 8h Information réglementée C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Indicateurs clés : Loyers IFRS à 43,3 M (+12,1%)

Plus en détail

HAVAS : ACTIVITE DES 9 PREMIERS MOIS 2002

HAVAS : ACTIVITE DES 9 PREMIERS MOIS 2002 Communiqué de presse Paris, le 7 novembre 2002, 7h30 HAVAS : ACTIVITE DES 9 PREMIERS MOIS 2002 Marge brute des 9 premiers mois en données brutes : 5,0% Croissance organique des 9 premiers mois : 5,5% Croissance

Plus en détail

Atos Origin et Siemens créent un acteur majeur des services informatiques

Atos Origin et Siemens créent un acteur majeur des services informatiques Paris, France / Munich, 14 décembre 2010 Atos Origin et Siemens créent un acteur majeur des services informatiques Acquisition par Atos Origin de Siemens IT Solutions and Services Les deux groupes forment

Plus en détail

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1 Présentation des résultats annuels 2007 4 avril 2008 Page 1 Sommaire I. Un intervenant sur le marché du marketing de fidélisation II. III. IV. Un exercice 2007 de qualité Une nette amélioration de la profitabilité

Plus en détail

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Trouvez des solutions de type cloud éprouvées qui répondent à vos priorités principales Points clés Découvrez les avantages de quatre déploiements en

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 14 octobre 2014 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Quarante-deuxième session Vienne, 25-27 novembre

Plus en détail

OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DE SES PROPRES ACTIONS

OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DE SES PROPRES ACTIONS OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DE SES PROPRES ACTIONS présentée par BNP Paribas Crédit Agricole Corporate and Investment Bank HSBC France Rothschild & Cie Banque Société Générale Termes de l Offre : 30 euros

Plus en détail

Livre Blanc Oracle Mars 2009. Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels

Livre Blanc Oracle Mars 2009. Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels Livre Blanc Oracle Mars 2009 Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels Introduction Pour relancer l économie, le gouvernement des États-Unis, l Union Européenne et la Chine ont développé

Plus en détail

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014 Rapport financier du premier trimestre de -2014 Pour la période terminée le Financement agricole Canada Financement agricole Canada (FAC), dont le siège social se trouve à Regina, en Saskatchewan, est

Plus en détail

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE Reshaping Canada s Equities Trading Landscape OCTOBER 2014 Horaire des marchés Toutes les données de marché du simulateur sont différées de 15 minutes (sauf

Plus en détail

PROFIL NICOMATIC KIT PRESSE - JOURNALISTES

PROFIL NICOMATIC KIT PRESSE - JOURNALISTES PROFIL NICOMATIC KIT PRESSE - JOURNALISTES V3. 2014 Le groupe Nicomatic est un groupe familial français créé en 1976. Son activité d origine vient du micro-décolletage, rien d étonnant en la Haute-Savoie.

Plus en détail

Malgré un environnement économique difficile, IMMOBEL continue à investir pour assurer sa croissance

Malgré un environnement économique difficile, IMMOBEL continue à investir pour assurer sa croissance Bruxelles, le 31 août 2012 8h40 Information réglementée COMMUNIQUÉ DE PRESSE Malgré un environnement économique difficile, IMMOBEL continue à investir pour assurer sa croissance Résultat opérationnel consolidé

Plus en détail

DELHAIZE GROUPE, UN DISTRIBUTEUR ALIMENTAIRE LEADER

DELHAIZE GROUPE, UN DISTRIBUTEUR ALIMENTAIRE LEADER DELHAIZE GROUPE, UN DISTRIBUTEUR ALIMENTAIRE LEADER Le Groupe Delhaize détient des positions de leader en distribution alimentaire dans des marchés clés. Nos sociétés opérationnelles ont atteint ces positions

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 14-DCC-181 du 9 décembre 2014 relative à la prise de contrôle exclusif des sociétés du Groupe Desk et de Holding Lease France par Naxicap Partners L Autorité de la concurrence,

Plus en détail

Communiqué de presse. Le 5 novembre 2014

Communiqué de presse. Le 5 novembre 2014 Communiqué de presse Le 5 novembre 2014 Alstom : niveau record de commandes et amélioration de la profitabilité au premier semestre 2014/15, Etapes clés franchies dans le projet avec General Electric Dans

Plus en détail

Norme comptable internationale 33 Résultat par action

Norme comptable internationale 33 Résultat par action Norme comptable internationale 33 Résultat par action Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire les principes de détermination et de présentation du résultat par action de manière à améliorer

Plus en détail

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Les répercussions pour le secteur des logiciels et des services infonuagiques Novembre 2014 L International Accounting Standards Board (IASB)

Plus en détail

Monnaie, banques, assurances

Monnaie, banques, assurances Monnaie, banques, assurances Panorama La politique monétaire de la Banque nationale suisse en 2013 En 2013, la croissance de l économie mondiale est demeurée faible et fragile. En Europe, les signes d

Plus en détail

Rachat par Soitec de 7 249 260 OCEANE 2014 au prix unitaire de 8,55 euros. (Code ISIN : FR0010796417)

Rachat par Soitec de 7 249 260 OCEANE 2014 au prix unitaire de 8,55 euros. (Code ISIN : FR0010796417) Bernin, le 10 septembre 2013 Communiqué de presse Rachat par Soitec de 7 249 260 OCEANE 2014 au prix unitaire de 8,55 euros (Code ISIN : FR0010796417) Concomitamment au placement des Obligations à option

Plus en détail

Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques

Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques Atos annonce le projet d acquisition de l activité d externalisation informatique de Xerox Atos et Xerox vont établir une coopération

Plus en détail

Estimations des résultats consolidés du premier semestre clos le 31 mars 2014 Évaluation de l option de vente Áreas

Estimations des résultats consolidés du premier semestre clos le 31 mars 2014 Évaluation de l option de vente Áreas C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Paris, le 9 mai 2014 Estimations des résultats consolidés du premier semestre clos le 31 mars 2014 Évaluation de l option de vente Áreas 1. Estimations des résultats

Plus en détail

Dividende au titre de l exercice 2013 Proposition de distribution d un dividende de 1,70 euros par action, en hausse de 13 %

Dividende au titre de l exercice 2013 Proposition de distribution d un dividende de 1,70 euros par action, en hausse de 13 % 14.08 En 2013, chiffre d'affaires de Valeo de 12 110 millions d'euros, en hausse de 9 % (à périmètre et taux de change constants), marge opérationnelle en hausse de 10 % à 795 millions d'euros, soit 6,6

Plus en détail

La Voix sur le Réseau IP

La Voix sur le Réseau IP Abossé AKUE-KPAKPO Gestionnaire des Télécommunications Chef Division Internet et Offres Entreprise Abosse.akue@togotel.net.tg BP : 8103 Lomé Tél : +228 221 86 54 Mob : +228 904 01 81 Fax : +228 221 88

Plus en détail

I / Un marché planétaire de la devise

I / Un marché planétaire de la devise I / Un marché planétaire de la devise Le marché des changes est le plus important des marchés. Pour beaucoup, il apparaît également comme le plus parfait des marchés, sur lequel l information circule vite

Plus en détail

Références Consultant : Eric Pradel

Références Consultant : Eric Pradel Références Consultant : Eric Pradel Stratégie 2004 Fournisseur de services internet, Maghreb 2004 Fournisseur de services internet, Maghreb 2004 Société de conseil en management Définition de la stratégie

Plus en détail

Au second semestre 2010 : Sur l année 2010 : Perspectives 2011 :

Au second semestre 2010 : Sur l année 2010 : Perspectives 2011 : 11.05 Valeo : résultat net de 365 millions d euros en 2010, soit 3,8 % du chiffre d affaires ; performance opérationnelle en avance sur le plan stratégique présenté en mars 2010 Au second semestre 2010

Plus en détail

La gamme VidyoConferencing. La visioconférence HD avec une qualité et une souplesse d utilisation incroyables pour réaliser d incroyables économies.

La gamme VidyoConferencing. La visioconférence HD avec une qualité et une souplesse d utilisation incroyables pour réaliser d incroyables économies. La gamme VidyoConferencing La visioconférence HD avec une qualité et une souplesse d utilisation incroyables pour réaliser d incroyables économies. «La vidéo HD de Vidyo me permet de voir et d entendre

Plus en détail

Rapport d activité du 1 er semestre 2013. Octobre 2013

Rapport d activité du 1 er semestre 2013. Octobre 2013 Rapport d activité du 1 er semestre 2013 Octobre 2013 Astellia PROFIL 2 Depuis plus de 13 ans Un pure player du monitoring et de l optimisation des réseaux 2G, 3G, 4G Un pionnier dans la gestion de l expérience

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Enquête triennale sur le marché des changes et le marché des produits dérivés: résultats pour la Belgique.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Enquête triennale sur le marché des changes et le marché des produits dérivés: résultats pour la Belgique. Bruxelles, le 25 septembre 2007. COMMUNIQUÉ DE PRESSE Enquête triennale sur le marché des changes et le marché des produits dérivés: résultats pour la Belgique. En avril 2007, cinquante-quatre banques

Plus en détail

Autorité de Régulation des Communications électroniques et des Postes

Autorité de Régulation des Communications électroniques et des Postes Format attendu des dossiers de demande de fréquences dans la bande 2,1 GHz dans les DOM, à Saint-Pierre et Miquelon, Saint-Martin, Saint-Barthélemy et Mayotte en date du 1 er novembre 2007 Selon l article

Plus en détail

B U L L E T I N S U R L E S F O U R N I S S E U R S D I D C. L é vo l u t i o n d u pays a g e d e s I a as publiques et p r i vé e s a u C a n a d a

B U L L E T I N S U R L E S F O U R N I S S E U R S D I D C. L é vo l u t i o n d u pays a g e d e s I a as publiques et p r i vé e s a u C a n a d a B U L L E T I N S U R L E S F O U R N I S S E U R S D I D C L é vo l u t i o n d u pays a g e d e s I a as publiques et p r i vé e s a u C a n a d a Avril 2014 Mark Schrutt, directeur des services et applications

Plus en détail

Solutions. Une expertise au service de vos besoins logiciels.

Solutions. Une expertise au service de vos besoins logiciels. Solutions Une expertise au service de vos besoins logiciels. SIX Financial Information Solutions offre une combinaison parfaite des données, des process et du logiciel pour développer des produits sur

Plus en détail

Retour à la croissance

Retour à la croissance Après une forte amélioration de ses résultats au T4 2010 et la finalisation de ses programmes d investissement et de réorganisation, Eurofins réaffirme ses objectifs à moyen terme 28 janvier 2011 A l occasion

Plus en détail

GROUPE CANACCORD GENUITY INC. ANNONCE DES RÉSULTATS ANNUELS RECORD POUR 2015

GROUPE CANACCORD GENUITY INC. ANNONCE DES RÉSULTATS ANNUELS RECORD POUR 2015 GROUPE CANACCORD GENUITY INC. ANNONCE DES RÉSULTATS ANNUELS RECORD POUR 2015 Compte non tenu des éléments importants, résultat dilué par action de 0,05 au quatrième trimestre 1 (Tous les montants sont

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Déclaration intermédiaire du conseil d administration

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Déclaration intermédiaire du conseil d administration INFORMATION REGLEMENTEE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Home Invest Belgium Housing life Déclaration intermédiaire du conseil d administration ACTUALISATION AU 31 MARS 2009 DE L ÉVALUATION DU PORTEFEUILLE Stabilisation

Plus en détail

Le 8 mai 2015. Bonjour,

Le 8 mai 2015. Bonjour, Le 8 mai 2015 Bonjour, En janvier, La Compagnie d Assurance-Vie Manufacturers (Manuvie) a annoncé la conclusion de l acquisition des activités canadiennes de la Standard Life. Je souhaite vous informer

Plus en détail

CONSEIL EN TECHNOLOGIES & MANAGEMENT. Business & Management, IT/IS, Telecom, Engineering & High Technologies, Biotech & Pharma

CONSEIL EN TECHNOLOGIES & MANAGEMENT. Business & Management, IT/IS, Telecom, Engineering & High Technologies, Biotech & Pharma Dossier de Presse CONSEIL EN TECHNOLOGIES & MANAGEMENT Business & Management, IT/IS, Telecom, Engineering & High Technologies, Biotech & Pharma 1 Carte d identité Métier : Conseil en Technologies & Management

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

Résultats annuels 2004 Stratégie et Perspectives

Résultats annuels 2004 Stratégie et Perspectives Résultats annuels 2004 Stratégie et Perspectives Emmanuel Olivier Directeur Général Paris, le 22 mars 2005 1 Sommaire Esker en bref Stratégie et Perspectives Bilan de l activité et résultats 2004 2 Esker

Plus en détail

FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS

FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS Financement d entreprise et fusions et acquisitions 27 FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS Le Canada est doté de marchés financiers bien développés et très évolués. Les principales sources

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014. Chiffre d affaires 2014. Conférence téléphonique 26 février 12015 SMART HOME TECHNOLOGIES SMART & HYBRID LIGHTING

Chiffre d affaires 2014. Chiffre d affaires 2014. Conférence téléphonique 26 février 12015 SMART HOME TECHNOLOGIES SMART & HYBRID LIGHTING Chiffre d affaires 2014 Conférence téléphonique 26 février 12015 SMART & HYBRID LIGHTING SMART HOME TECHNOLOGIES HIGH-FIDELITY AUDIO STREAMING Chiffre d affaires 2014 Conférence téléphonique 26 février

Plus en détail

4. Quels sont les investissements réalisés par les fonds de private equity?

4. Quels sont les investissements réalisés par les fonds de private equity? 1. Qu est ce que le private equity? Le private equity ou capital investissement désigne une forme spécifique d investissement institutionnel dans des entreprises privées avec comme objectif de financer

Plus en détail