OBSERVE Me. Installation {6} histoire des arts. Kathrina Frank. Lucie Vouaillat. Aurélie Bédiola. Justine Arquillière.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OBSERVE Me. Installation {6} histoire des arts. Kathrina Frank. Lucie Vouaillat. Aurélie Bédiola. Justine Arquillière."

Transcription

1 OBSERVE Me // Installation multim e d i a histoire des arts Kathrina Frank {6} Lucie Vouaillat Aurélie Bédiola Justine Arquillière Camille Gacon

2 Rendre visible L INVISIBLE Une trace peut être visible ou invisible. Dans nos actes nous laissons une trace de notre passage. Dans le contexte de notre installation, nous voulons parler de la trace laissée sur internet. Nous laissons deux types de traces sur la toile, des traces visibles et des traces invisibles. Quand on s expose sur les réseaux sociaux, les informations sont visibles. Internet enregistre toutes sortes de données sur notre identité, par exemple, une photo postée et supprimée par la suite est à tout jamais sauvegardée ce sont donc des traces invisibles.

3 Identité Notre identité est fondée sur deux aspects différents d informations : l identité civile et l identité personnelle. L identité civile englobe les données bancaires, les données médicales, les données familiales. Alors que l identité personnelle englobe toutes les informations qui relèvent de l intime. Internet permet la création d une identité en offrant un espace public où tout le monde peut accéder à des informations. Par exemple, en créant un profil Facebook, nous choisissons les informations qui vont être diffusées. Ce qui nous permet de nous créer une identité virtuelle à notre goût. LEs espaces Notre installation multimédia met en lien trois espaces différents : l espace public, l espace privé et l espace réel, via des machines. L espace privé et l espace public sont virtuels dans notre cas. Le spectateur est en interaction avec les machines pour découvrir ces trois types d espaces.

4 Le fonctionnement Nous avions prévu que notre installation se déroule dans l amphithéâtre , en bas sur la scène, où se serait trouvé un bureau sur lequel est posé un ordinateur entouré de draps noirs disposés sur des portants de vêtements. Afin de créer une sensation d isolement, seul avec l ordinateur. Trois protagonistes auraient fait faces au spectateur, devant un mur. Un vidéoprojecteur aurait projeté des informations sur le mur, et donc sur les corps. Deux techniciens auraient été derrière le spectateur. Sur l écran de l ordinateur, un site internet dévoile des données très personnelles qui sont censées rester secrètes. A l image des réseaux sociaux d aujourd hui nous ne pouvons plus démêler le vrai du faux. C est pourquoi, nous avons décidé d introduire des informations fausses sur les protagonistes. L INTERACTIVITE // L INTERACTIVITE Lorsque le spectateur s installe, il a le choix entre trois profils différents, pouvant ainsi parcourir son fil d actualité, et interagir sur les publications. Chaque interaction virtuelle sur le profil aura une conséquence sur la projection

5 Ainsi, lorsque le spectateur donne son avis (commentaire, like, tweet etc) à propos d une révélation sur une des trois personnes présentes, le vidéo projecteur renvoie l information sur le corps de la personne concernée. Du fait que cette information ne fait plus partie de son espace privé, une partie de la projection sur son corps s efface, reflétant ainsi cette perte d intimité. Par rapport au spectateur, c est aussi une façon de réduire l identité de la protagoniste à cette information. Le message Cette installation a pour but de rendre visible le voyeurisme et les conséquences du dévoilement de l intimité. De plus, elle montre au grand jour les traces que nous laissons quotidiennement sur le web, et les réseaux sociaux. L installation va encore plus loin, puisqu elle ouvre l espace privé voire secret des protagonistes au public. On retrouve, la notion de voyeurisme par le fait que le spectateur peut avoir accès à toutes les données qu il désire, c est une mise en abîme à propos de la surveillance.

6 Le spectateur se retrouve lui aussi surveillé par les deux techniciens qui travaillent sur les modifications projetées sur les protagonistes. Ainsi, le vidéo-projecteur renvoie les informations sur le corps en fonction du degré d interaction. {LA SYMBOLIQUE} Notre installation, en questionnant la trace laissée sur internet, dénonce l inconscience de l homme vis à vis de ses informations sauvegardées sur la toile. En effet, l Homme n a plus d impact sur les flux d informations qui circulent sur son identité. Le spectateur peut ainsi se remettre en question par rapport aux informations qu il divulgue sur la toile. Il peut être choqué ou indifférent face à notre installation et ne pas être certain de la véracité des données diffusées à propos des protagonistes. En effet, notre projet lie deux espaces : le virtuel et le réel via la machine et l interaction du spectateur. L espace virtuel et l espace réel sont constamment confrontés dans notre installation dans la mesure où les protagonistes ne sont pas forcément le reflet de leur identité virtuelle, et inversement.

7 // SCHEMA FaisabilitE de l installation

8 LA REALISATION Le materiel FaisabilitE de l installation Notre installation multimédia incite l interaction et l action du spectateur via un ordinateur. Notre projet est viable étant donné que nous possédons le matériel et la technique exigés. - 3 tables - 2 ordinateurs (1 à disposition du spectateur, 1 pour le technicien) - 3 chaises - 2 draps sombres - 1 rallonge - 2 portants de vêtements - 1 vidéoprojecteur - 1 souris Au moment de prévoir notre installation, nous pensions que nous devions la réaliser impérativement dans l amphi Nous avions ainsi adapté notre projet afin de le rendre réalisable. Tout d abord nous voulions un petit espace afin de créer une sensation de renfermement devant l ordinateur. Nous avons donc adapté en instaurant des portants de vêtements recouverts d un drap pour créer une situation d isolement autour de l ordinateur malgré le grand espace imposé.

9 R é f é - rences artistiques Nam June Paik - TV Bouddha, 1974 Pour la mise en relation de l image qui questionne le rapport entre le virtuel et le réel. Notre site internet révèle des éléments personnels volontairement, ils peuvent être vrais ou faux. Georges Segal - Alice listening to her, 1970 Dans cette oeuvre, le spectateur devient voyeur de la situation. Le rôle principal est joué par la figure de l oeuvre qui est observé, analysé par le voyeur.

10 Maurice Benayoun - World Skin, 1997 L information est désaffectée, car on enlève de la lumière et de la couleur à l image, cela devient une sorte de déformation. Dans notre installation on prélève l image qui se dénature par un prélèvement d information personnelle. On nous enlève un partie nous. Notre intimité est ainsi dévoilée à l espace public. Sophie Calle - Filatures Les dormeurs 1979 Sophie Calle énonce une fiction à travers des photos. Elle met en scène sa propre vie privée, ou celle d autres individus. Dans notre installation, c est les informations personnelles de chacune des protagonistes qui constituent une fiction de nos vies.

11 Eva et Franco Mattes - Easy life sharing, Ils ouvrent un site internet et exposent leurs vies privées et professionnelles pendant un an. Nous voulons utiliser le même genre de système, afin d exposer nos informations personnelles à l espace virtuel de l internet.

votre nom «BIG DATA» L2 GROUPE 1 Dans le cadre du cours Espace privé - Espace public de Marc Veyrat Département Hypermédia URF LLSH Chambery 2014

votre nom «BIG DATA» L2 GROUPE 1 Dans le cadre du cours Espace privé - Espace public de Marc Veyrat Département Hypermédia URF LLSH Chambery 2014 votre nom «BIG DATA» L2 GROUPE 1 Dans le cadre du cours Espace privé - Espace public de Marc Veyrat Département Hypermédia URF LLSH Chambery 2014 Introduction Afin de traiter les notions d Espace privé-

Plus en détail

'A, NDA MAGAZINE. AVRIL/JUIN 13 Trimestriel CÔTÉ LOUNGE. Surface approx. (cm²) : 2284 N de page : 76-80. Page 1/5

'A, NDA MAGAZINE. AVRIL/JUIN 13 Trimestriel CÔTÉ LOUNGE. Surface approx. (cm²) : 2284 N de page : 76-80. Page 1/5 Page 1/5 CÔTÉ LOUNGE 'A, Eléments de recherche : AGENCE ET RIVIERE ou ALAIN ET HENRI RIVIERE ARCHITECTES : à Paris 11ème Page 2/5 UN DINER OU UN THE A BEYROUTH AU CŒUR DE BEYROUTH, DANS LE QUARTIER DES

Plus en détail

CUBE TICE. Sommaire. le cube? installer le cube en 10 étapes lire des médias brancher un ordinateur réglages astuces

CUBE TICE. Sommaire. le cube? installer le cube en 10 étapes lire des médias brancher un ordinateur réglages astuces CUBE TICE CUBE TICE Sommaire le cube? installer le cube en 10 étapes lire des médias brancher un ordinateur réglages astuces le cube? le cube? avant, pour faire de la vidéoprojection en classe, il fallait

Plus en détail

Gildas Malassinet-Tannou www.icarart.com PEINTURE DE LUMIÈRE INSTALLATION INTERACTIVE

Gildas Malassinet-Tannou www.icarart.com PEINTURE DE LUMIÈRE INSTALLATION INTERACTIVE = PEINTURE DE LUMIÈRE INSTALLATION INTERACTIVE Pablo Picasso à l origine Pablo Picasso est l un des premiers artistes à réaliser, dans les années 1950, des œuvres de peintures de lumière, avec le photographe

Plus en détail

Par la cohérence qu elle lui apporte, la charte graphique renforce la qualité de l entreprise à travers l image qu elle donne d elle même.

Par la cohérence qu elle lui apporte, la charte graphique renforce la qualité de l entreprise à travers l image qu elle donne d elle même. L adoption en 2006 d une nouvelle identité graphique marque pour le Centre Culturel une évolution importante vers le développement de sa stratégie de communication basée désormais sur l unité graphique,

Plus en détail

Gildas Malassinet-Tannou www.icarart.com PEINTURE DE LUMIÈRE INSTALLATION INTERACTIVE

Gildas Malassinet-Tannou www.icarart.com PEINTURE DE LUMIÈRE INSTALLATION INTERACTIVE = PEINTURE DE LUMIÈRE INSTALLATION INTERACTIVE Pablo Picasso à l origine Pablo Picasso est l un des premiers artistes à réaliser, dans les années 1950, des œuvres de peintures de lumière, avec le photographe

Plus en détail

COMPTE RENDU FORMATION DE BASSIN AIX-PERTUIS 2 JOURNEE 21 janvier 2014

COMPTE RENDU FORMATION DE BASSIN AIX-PERTUIS 2 JOURNEE 21 janvier 2014 COMPTE RENDU FORMATION DE BASSIN AIX-PERTUIS 2 JOURNEE 21 janvier 2014 Prévenir le décrochage scolaire : en Arts Plastiques, quelle place de l élève dans son parcours d apprentissage? Quelle continuité

Plus en détail

Master 2 Automatique A. VERRIER. Projet d image

Master 2 Automatique A. VERRIER. Projet d image Université d Orléans Master Automatique A. VERRIER Projet d image 1 LA DISSIMULATION OU STÉGANOGRAPHIE. 1 Ce projet est découpé en parties différentes. L une permettant la dissimulation d une image couleur

Plus en détail

Guide d initiation au LACEL (Logement au Canada en ligne)

Guide d initiation au LACEL (Logement au Canada en ligne) Guide d initiation au LACEL (Logement au Canada en ligne) Table des matières Chapitre un Introduction a) Qu est-ce que le Logement au Canada en ligne (LACEL)? b) Qu est-ce que le Web Data Server (WDS)?

Plus en détail

POÉTIQUE DE LA RETENUE

POÉTIQUE DE LA RETENUE POÉTIQUE DE LA RETENUE Exposition collective Du 24 avril au 2 mai 2015 Vernissage le 23 avril à 18h Photographies, vidéos et installations de: Gilles DEWALQUE Sandra GAILLARDON Marie-Claude LACROIX Anthony

Plus en détail

Café numérique VENDREDI 10 AVRIL 2015

Café numérique VENDREDI 10 AVRIL 2015 VENDREDI 10 AVRIL 2015 TOUR DE TABLE Élodie Salah Animateurs numérique du territoire Les tendances et pratiques des touristes sur le web Les photos et vidéos La création d un site web La relation client

Plus en détail

Equivoque. Par la compagnie Equivoque Un projet d Ode Rosset et Thomas Silvert

Equivoque. Par la compagnie Equivoque Un projet d Ode Rosset et Thomas Silvert Equivoque Par la compagnie Equivoque Un projet d Ode Rosset et Thomas Silvert Tout commence par un rêve d Ode, né sur une berge Corse. Un rêve nourri d un désir d espace, de nature, d évasion et de partage.

Plus en détail

DOSSIER FLASH «ASK.FM»

DOSSIER FLASH «ASK.FM» DOSSIER FLASH «ASK.FM» Les élèves nous parlent de plus en plus de ce réseau social qui se nomme «Ask.fm», à ne pas confondre avec le moteur de recherche «Ask». Selon les dires des jeunes que nous rencontrons,

Plus en détail

1) problématique. 2) Objectif. Je devais donc réaliser un programme informatique qui au terme de 1 mois de travail résoudrait cette problématique.

1) problématique. 2) Objectif. Je devais donc réaliser un programme informatique qui au terme de 1 mois de travail résoudrait cette problématique. Etude de cas. 1) problématique. Comme on peut le voir sur le schéma du réseau si dessus France3 via Stella n utilise pas de routeur mais des switches de niveau 3 qui font office de tête de réseau. Avec

Plus en détail

L2 GROUPE 1 CHAMBERY JULIE ACCORSI, MORGANE AGUESSE, CHARIANTI CHEBANI, CHARLOTTE DALED, MORGANE POCHAT LOGICIEL PROFESSIONNEL 6

L2 GROUPE 1 CHAMBERY JULIE ACCORSI, MORGANE AGUESSE, CHARIANTI CHEBANI, CHARLOTTE DALED, MORGANE POCHAT LOGICIEL PROFESSIONNEL 6 L2 GROUPE 1 CHAMBERY JULIE ACCORSI, MORGANE AGUESSE, CHARIANTI CHEBANI, CHARLOTTE DALED, MORGANE POCHAT LOGICIEL PROFESSIONNEL 6 NOTE D INTENTION Nous avons réalisé une installation sonore en multiphonie

Plus en détail

Facebook pour les nuls

Facebook pour les nuls Facebook pour les nuls Véritable phénomène de société, le réseau social Facebook révolutionne la Toile. Aujourd hui, en Suisse, il y a plus d adolescents inscrits que non inscrits sur ce site. Décryptage

Plus en détail

Histoire de la photographie

Histoire de la photographie Histoire de la photographie Séquence 1 Qu'est ce que la photographie? L'invention de la photo fut animée par la volonté de fixer ou de garder une impression visuelle. La photographie a vu son évolution

Plus en détail

Le tableau blanc interactif (TBI)

Le tableau blanc interactif (TBI) Le tableau blanc interactif (TBI) Depuis quelques années, Les TBI apparaissent dans les écoles primaires et leur déploiement est en constante augmentation. Contrairement à beaucoup d idées reçues, ce ne

Plus en détail

CHARTE DES UTILISATEURS DE L INFORMATIQUE DU GROUPEMENT DES ETABLISSEMENTS POUR ADULTES INFIRMES MOTEURS CEREBRAUX DE L ADIMC 74.

CHARTE DES UTILISATEURS DE L INFORMATIQUE DU GROUPEMENT DES ETABLISSEMENTS POUR ADULTES INFIRMES MOTEURS CEREBRAUX DE L ADIMC 74. A.D.I.M.C. HAUTE-SAVOIE ÉTABLISSEMENTS POUR ADULTES INFIRMES MOTEURS CÉRÉBRAUX E.S.A.T. Ateliers de Novel Foyer de Vie «Le Goéland» Foyer d hébergement S.A.V.S S.P.T.S. 106, avenue de France - B.P. 847-74016

Plus en détail

TRAVAILLER AVEC PAINT au collège par Julie LACOMBE, professeur d arts plastiques

TRAVAILLER AVEC PAINT au collège par Julie LACOMBE, professeur d arts plastiques TRAVAILLER AVEC PAINT au collège par Julie LACOMBE, professeur d arts plastiques Cet outil rudimentaire peut paraître inintéressant à exploiter tant ses possibilités sont réduites. Une analyse approfondie

Plus en détail

Guide d organisation

Guide d organisation Guide d organisation Comment organiser une journée sans Viande dans mon lycée? L exemple du lycée Georges Brassens à Rive de Gier (42) Sentience est une association basée à Lyon regroupant des étudiant-e-s.

Plus en détail

Drôles de trames! Exposition du 4 mars au 8 mai 2016 Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains Livret jeune public

Drôles de trames! Exposition du 4 mars au 8 mai 2016 Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains Livret jeune public Drôles de trames! Exposition du 4 mars au 8 mai 2016 Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains Livret jeune public Drôles de trames... Drôle de titre pour une exposition! Tu découvriras ici

Plus en détail

Chapitre 1 Introduction

Chapitre 1 Introduction Chapitre 1 Introduction La réalité augmentée assistée par ordinateur est un domaine émergeant, qui progresse rapidement. Son principe est de mélanger le monde réel et le monde virtuel. De nombreuses applications

Plus en détail

Manuel d utilisation

Manuel d utilisation Manuel d utilisation Chapitre : 1- Informations préalables 2- Déballage carton et guide d installation 3- Installation du matériel 4- Logiciel d installation 5- Connexion et le chauffage des buses 6- Installation

Plus en détail

safar expeditions jeunesse ATELIERS VIDÉO 2O12-2O13

safar expeditions jeunesse ATELIERS VIDÉO 2O12-2O13 safar expeditions jeunesse ATELIERS VIDÉO 2O12-2O13 L'audiovisuel et le cinéma, des moyens d'expression et de découverte Association fondée en 2007 à Marseille, Safar Expéditions Jeunesse est spécialisée

Plus en détail

PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons

PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT

Plus en détail

4. Vivre et bouger dans l espace du dessin

4. Vivre et bouger dans l espace du dessin 4. Vivre et bouger dans l espace du dessin Thématique_ Intitulé Exercices _ Développements _ Objectifs Références artistiques Etre présent, participer, vivre dans l espace du dessin : utiliser l espace

Plus en détail

COLLECTIF D ARTISTES LA SOPHISTE. Arts Numériques & espace public Type du projet: Installation interactive et numérique

COLLECTIF D ARTISTES LA SOPHISTE. Arts Numériques & espace public Type du projet: Installation interactive et numérique COLLECTIF D ARTISTES LA SOPHISTE Arts Numériques & espace public Type du projet: Installation interactive et numérique LES PROFILS Amandine Bellebon, porteuse du projet, se trouve actuellement en service

Plus en détail

Soirée le 20 décembre à Lille Grand Palais

Soirée le 20 décembre à Lille Grand Palais Soirée le 20 décembre à Lille Grand Palais SOMMAIRE La scénographie page 3 Concept général Concept secondaire Les espaces page 4 Le parcours La signalétique L installation page 5 Les supports et matériaux

Plus en détail

Analyse comparative d un corpus de sites web : Les musées historiques 2) LE CORPUS

Analyse comparative d un corpus de sites web : Les musées historiques 2) LE CORPUS Alexandre GRIVEAU Mathieu GROLEAU IUP 2 Analyse comparative d un corpus de sites web : Les musées historiques 2) LE CORPUS 2.1) brève présentation- description des trois sites 2.1.1) musée de la révolution

Plus en détail

MODE D EMPLOI AJC PRO DU TUTEUR

MODE D EMPLOI AJC PRO DU TUTEUR MODE D EMPLOI AJC PRO DU TUTEUR Sommaire Le site internet La procédure d enregistrement sur internet de l entreprise Comment utiliser la clé usb La boîte à outils Vérification du parcours sur la clé du

Plus en détail

Étude de validation du Bluestar Forensic

Étude de validation du Bluestar Forensic Étude de validation du Bluestar Forensic I. Matériels et matières utilisés II. des tests 2.1. Détermination du seuil de sensibilité du kit Bluestar 2.2. Détermination de taches en fonction de leur volume

Plus en détail

F7n COUP DE BOURSE, NOMBRE DÉRIVÉ

F7n COUP DE BOURSE, NOMBRE DÉRIVÉ Auteur : S.& S. Etienne F7n COUP DE BOURSE, NOMBRE DÉRIVÉ TI-Nspire CAS Mots-clés : représentation graphique, fonction dérivée, nombre dérivé, pente, tableau de valeurs, maximum, minimum. Fichiers associés

Plus en détail

Comment sauvegarder, glisser et créer un raccourci de vos documents

Comment sauvegarder, glisser et créer un raccourci de vos documents Comment sauvegarder, glisser et créer un raccourci de vos documents Il est important de sauvegarder vos documents d une part pour les garder dans la mémoire de l ordinateur, d autre part pour pouvoir les

Plus en détail

L Éclairage du nu. du nu. Installation, prise de vue et secrets de professionnels. et secrets de professionnels LE FLASH STEVE LUCK STEVE LUCK

L Éclairage du nu. du nu. Installation, prise de vue et secrets de professionnels. et secrets de professionnels LE FLASH STEVE LUCK STEVE LUCK Cet ouvrage est la nouvelle présentation de l ouvrage du même titre paru aux éditions La Compagnie du Livre. 9 782100 709847 5311098 ISBN 978-2-10-070984-7 est photographe professionnel, auteur d une quinzaine

Plus en détail

CLUB DES DIRECTEURS ARTISTIQUES" Comment inscrire vos travaux en ligne?! CLUB DES DIRECTEURS ARTISTIQUES!

CLUB DES DIRECTEURS ARTISTIQUES Comment inscrire vos travaux en ligne?! CLUB DES DIRECTEURS ARTISTIQUES! CLUB DES DIRECTEURS ARTISTIQUES Comment inscrire vos travaux en ligne?! 1! Attention, pour inscrire vos travaux, vous devez : 1 - Choisir une catégorie 2 - Inscrire vos travaux 3 - Ajouter autant de travaux

Plus en détail

SIT'N'START GUIDE DE CONNEXION VIA CLOUDAXIS

SIT'N'START GUIDE DE CONNEXION VIA CLOUDAXIS SIT'N'START GUIDE DE CONNEXION VIA CLOUDAXIS HISTORIQUE Auteur Date Destinataires Vincent LECOT 06/11/2014 Utilisateurs du service Sit N Start Date Version Modifié par Motifs 14/10/2014 1.0 Vincent LECOT

Plus en détail

CHOIX MATÉRIEL. Quel ordinateur pour l EPS

CHOIX MATÉRIEL. Quel ordinateur pour l EPS Usages du numérique en EPS CHOIX MATÉRIEL Quel ordinateur pour l EPS Document actualisé le 27 Aout 2014 L ordinateur de bureau Avantages : puissant, prix accessible Inconvénients : manque de mobilité!

Plus en détail

Ensemble de repères liés à l espace et sa représentation, sa présentation, l intégration de sa matérialité et sa dématérialisation.

Ensemble de repères liés à l espace et sa représentation, sa présentation, l intégration de sa matérialité et sa dématérialisation. Ensemble de repères liés à l espace et sa représentation, sa présentation, l intégration de sa matérialité et sa dématérialisation. Qu est-ce que l espace? En arts plastiques, l espace ne peut se limiter

Plus en détail

Sorin Lucas Ricou Sander. Rapport de projet SI28

Sorin Lucas Ricou Sander. Rapport de projet SI28 Sorin Lucas Ricou Sander A14 Rapport de projet SI28 1 I. Concept Application web permettant la création d une vidéo virale type «NyanCat». L utilisateur aura à sa disposition des musiques, des fonds, des

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DU TABLEAU BLANC INTERACTIF EBEAM EDGE

GUIDE D UTILISATION DU TABLEAU BLANC INTERACTIF EBEAM EDGE GUIDE D UTILISATION DU TABLEAU BLANC INTERACTIF EBEAM EDGE Sommaire Installer ebeam : Calibrer le TBI ebeam : Fonctions Projection animée : 1ère utilisation : manipuler votre ordinateur depuis le tableau

Plus en détail

STAGE A LONDRES à partir de 4 semaines non rémunéré

STAGE A LONDRES à partir de 4 semaines non rémunéré STAGE A LONDRES à partir de 4 semaines non rémunéré Ce devis est valable jusqu'au 31 décembre 2012 Prestation Prix Forfait 465,00 Notre prix comprend : la recherche de stage ; Un placement garanti en entreprise

Plus en détail

www.formation-sketchup.fr

www.formation-sketchup.fr VRay for SketchUp 1.48.94 1 er tutoriel : RENDU EXTERIEUR En gardant le ratio d aspect de la zone d affichage SU (Get view aspect) http://forum.asgvis.com/index.php?topic=6617.0 Fichier test : «EXTERIEUR

Plus en détail

Cinéma expérimental et image en mouvement 17, rue Paul Bellamy - 44000 Nantes 02 40 89 78 07 - info@mire-exp.org www.mire-exp.org Contact : Aurélie

Cinéma expérimental et image en mouvement 17, rue Paul Bellamy - 44000 Nantes 02 40 89 78 07 - info@mire-exp.org www.mire-exp.org Contact : Aurélie Cinéma expérimental et image en mouvement 17, rue Paul Bellamy - 44000 Nantes 02 40 89 78 07 - info@mire-exp.org www.mire-exp.org Contact : Aurélie Percevault, chargée des actions pédagogiques PROPOSITIONS

Plus en détail

A T H E N E SEOUL PAR I S

A T H E N E SEOUL PAR I S A T H E N E SEOUL PAR Hélène Majera. 37 bis rue de Montreuil.75011 Paris. France. 33 (0)1 43 56 73 53. . www.helenemajera.com peintures & vidéo by Hélène Majera I S Athenes Seoul Paris2009

Plus en détail

bâtiment d Alice Blondé Tél. 01 41 74 45 29 Noémie SUBIRANA Tél. 01 41 74 41 95 location@insep.fr www.insep.fr

bâtiment d Alice Blondé Tél. 01 41 74 45 29 Noémie SUBIRANA Tél. 01 41 74 41 95 location@insep.fr www.insep.fr SAlle paris 1900 Salle Grecque Foyer-bar bâtiment d Vue 3D de la salle Paris 1900 dans une de ses configurations possibles (non contractuel) La salle Paris 1900, la salle Grecque et le foyer bar occupent

Plus en détail

Manuel d utilisation des archives pour enregistreur numérique Alarme DB

Manuel d utilisation des archives pour enregistreur numérique Alarme DB Manuel d utilisation des archives pour enregistreur numérique Alarme DB Procédure d accès aux archives 1- Cliquez une fois avec le bouton gauche de la souris sur l icône «View Log» en bas à droite de l

Plus en détail

LES MATERIELS DE TRAITEMENT DE L INFORMATION

LES MATERIELS DE TRAITEMENT DE L INFORMATION Tu dois recopier le contenu de cette fiche sur une feuille de cours (réponds aux exercices au crayon). La réalisation d une carte d adhérent Lors de l adhésion d un nouveau membre à une activité culturelle,

Plus en détail

SAUVEGARDER / RESTAURER un CERTIFICAT LOGICIEL sur FIREFOX ou INTERNET EXPLORER

SAUVEGARDER / RESTAURER un CERTIFICAT LOGICIEL sur FIREFOX ou INTERNET EXPLORER SAUVEGARDER / RESTAURER un CERTIFICAT LOGICIEL sur FIREFOX ou INTERNET EXPLORER Ce guide précise les étapes à mettre en œuvre afin de sauvegarder et de restaurer un certificat logiciel. La sauvegarde est

Plus en détail

T e s s e ll a* * Tessella, mot issu du latin décrit un petit cube en marbre, en pierre ou en quelque composition, servant à paver une mosaïque.

T e s s e ll a* * Tessella, mot issu du latin décrit un petit cube en marbre, en pierre ou en quelque composition, servant à paver une mosaïque. T e s s e ll a* * Tessella, mot issu du latin décrit un petit cube en marbre, en pierre ou en quelque composition, servant à paver une mosaïque. Sommaire : 1. Dossier du projet 1.1. Synopsis et caractère

Plus en détail

Appel à projets CréaMoocs

Appel à projets CréaMoocs Appel à projets CréaMoocs Optimisation des équipements multimédia et de l'accompagnement pour la production de ressources pédagogiques dans les établissements d'enseignement supérieur 1. Contexte et objectifs

Plus en détail

net-art, dessin de presse, affiche, vidéo, rush, collage...

net-art, dessin de presse, affiche, vidéo, rush, collage... 100jours est un projet cinématographique, artistique, documentaire, collectif et politique. 100jours c est 100 courts-métrages documentaires diffusés en ligne, au rythme d un film par jour, pendant les

Plus en détail

J'ai choisi d'isoler et d imprimer en grand format une des diapositives rapportées d'un site. La situation est à la fois idyllique et énigmatique.

J'ai choisi d'isoler et d imprimer en grand format une des diapositives rapportées d'un site. La situation est à la fois idyllique et énigmatique. J'ai choisi d'isoler et d imprimer en grand format une des diapositives rapportées d'un site. La situation est à la fois idyllique et énigmatique. La caméra enregistre le moment où nous pénétrons craintivement

Plus en détail

IFT287 Exploitation de base de données relationnelles et orientées objet. Laboratoire Mon premier programme Java en Eclipse

IFT287 Exploitation de base de données relationnelles et orientées objet. Laboratoire Mon premier programme Java en Eclipse IFT287 Exploitation de base de données relationnelles et orientées objet Laboratoire Mon premier programme Java en Eclipse Comment faire? Nous allons utiliser l environnement de travail proposé par Eclipse

Plus en détail

Radar Fluvial Explorer R4

Radar Fluvial Explorer R4 Alewijnse Radar Fluvial Explorer R4 Radar Fluvial Explorer R4 La nouvelle génération de radar fluvial Technique numérique Écran de 22 avec Multi-Menu Mini conning Affichage AIS IVP - Intelligent Video

Plus en détail

DOCUMENT TECHNIQUE POUR LE TRANSFERT ET LA MISE A JOUR DES DONNEES A TRAVERS LES LOGICIELS MAPSOURCE, EXCEL ET Mapinfo.

DOCUMENT TECHNIQUE POUR LE TRANSFERT ET LA MISE A JOUR DES DONNEES A TRAVERS LES LOGICIELS MAPSOURCE, EXCEL ET Mapinfo. UNIVERSITE DE DSCHANG La Commune d Arrondissement de Bafoussam II ème DOCUMENT TECHNIQUE POUR LE TRANSFERT ET LA MISE A JOUR DES DONNEES A TRAVERS LES LOGICIELS MAPSOURCE, EXCEL ET Mapinfo. Ce document

Plus en détail

Bien choisir votre PC Si vous envisagez d acheter un ordinateur ou de renouveler votre outil informatique existant par du matériel plus récent et

Bien choisir votre PC Si vous envisagez d acheter un ordinateur ou de renouveler votre outil informatique existant par du matériel plus récent et 1 Bien choisir votre PC Si vous envisagez d acheter un ordinateur ou de renouveler votre outil informatique existant par du matériel plus récent et équipé du dernier système d exploitation de Microsoft,

Plus en détail

Décembre, le mois du cinéma à l Atelier Numérique

Décembre, le mois du cinéma à l Atelier Numérique CONF ÉRENCES Décembre, le mois du cinéma à «Comment réaliser un court métrage», par Ari pictures Vendredi 13/12-19h30 Arthur Choupin, réalisateur, et Sébastien Baudier, producteur, proposent de partager

Plus en détail

Manuel d instructions

Manuel d instructions www.spygadgetonline.ca Multifonctionnel Horloge Caméra HD Spy Gadget Online Manuel d instructions www.spygadgetonline.ca Horloge Caméra Manuel d utilisation Adaptateur AC Disque compact Câble USB Télécommande

Plus en détail

La téléphonie via Internet..(VoIP) Une solution économique et versatile

La téléphonie via Internet..(VoIP) Une solution économique et versatile Skype-1, Atelier 116 Pour débutant La téléphonie via Internet..(VoIP) Une solution économique et versatile Par Robert Landry, révisé par Michel Bédard (revd-mai-2012) Plan du cours Skype-1 Possibilitées

Plus en détail

Tutoriel du logiciel Windows Movie Maker spécial enseignants :

Tutoriel du logiciel Windows Movie Maker spécial enseignants : Tutoriel du logiciel Windows Movie Maker spécial enseignants : Le logiciel : Windows Movie Maker (WMM) fait partie de la suite logicielle Windows et donc par conséquent doit être installé par défaut sur

Plus en détail

Vidéo interactive. Système de réalité virtuelle Interactive. Ludique, spectaculaire et surtout un fabuleux outil de communication.

Vidéo interactive. Système de réalité virtuelle Interactive. Ludique, spectaculaire et surtout un fabuleux outil de communication. Système de réalité virtuelle Interactive Ludique, spectaculaire et surtout un fabuleux outil de communication. La vidéo interactive est un système de projection réactif qui permet de rendre la communication

Plus en détail

Sécurité Mise en place d un Keylogger

Sécurité Mise en place d un Keylogger SI1 SI2 TP 14 Sécurité Mise en place d un Keylogger Présentation L objectif de ce TP est de mettre en place un Keylogger logiciel. Un keylogger (enregistreur de frappe) est un dispositif matériel ou logiciel

Plus en détail

Utilisation de la tablette tactile Wacom

Utilisation de la tablette tactile Wacom Réalisation Pôle TICE - DSI Utilisation de la tablette tactile Wacom Ce guide a pour but d expliquer la mise en marche et le fonctionnement de la tablette Wacom installée en Amphi A2. Cette tablette vous

Plus en détail

Utilisation du logiciel Epson Easy Interactive Tools

Utilisation du logiciel Epson Easy Interactive Tools Utilisation du logiciel Epson Easy Interactive Tools Ce logiciel permet d'utiliser le stylo electronique comme souris pour contrôler l'ordinateur depuis l'écran et comme feutre électronique pour écrire

Plus en détail

on à l i m a ge Famille, Centres de loisirs, Maisons de quartier...

on à l i m a ge Famille, Centres de loisirs, Maisons de quartier... Ed uc ati on à l i m a ge L e s a te l i e r s d u c i n é m a p o u r to u s Famille, Centres de loisirs, Maisons de quartier... Clair Obscur vous propose des ateliers audiovisuels tout public, des séances

Plus en détail

Comment utiliser votre espace association

Comment utiliser votre espace association PORTAIL ASSOCIATIF DE LA MAIRIE DE PESSAC http://portailasso.pessac.fr/ Comment utiliser votre espace association SOMMAIRE 1 ACCES A VOTRE COMPTE... 3 2 PAGE DE BIENVENUE... 4 3 RUBRIQUE «MES INFORMATIONS»...

Plus en détail

Philippe Pastor, Art Grandeur Nature.

Philippe Pastor, Art Grandeur Nature. PHILIPPE PASTOR 2 Philippe Pastor, Art Grandeur Nature. Philippe Pastor, c est un fait, vit dans un état de tension continue et de perpétuels questionnements. Sa révolte contre la destruction de l environnement

Plus en détail

x x² = y x -3-2 -1-0,5 0 0,5 1 2 3 y CHAPITRE 12 I. INTRODUCTION

x x² = y x -3-2 -1-0,5 0 0,5 1 2 3 y CHAPITRE 12 I. INTRODUCTION CHAPITRE 2 FONCTIONS I. INTRODUCTION Une fonction est «une machine à transformer des nombres». Par eemple, la fonction «carré» désigne la «machine» qui transforme les nombres en leurs carrés. Ainsi elle

Plus en détail

PROJET TUTEURÉ CAHIER DES CHARGES

PROJET TUTEURÉ CAHIER DES CHARGES PROJET TUTEURÉ CAHIER DES CHARGES COURT-MÉTRAGE Johan Faye Alexandre Lamblaut Consultants : Adriano Bonfiglio Alfredo Goncalves Stéphane Pérès Tuteur enseignant : M. VERDIER Promotion 2009 Licence Professionnelle

Plus en détail

Proposition d amélioration des votes électroniques au sein du Comité National

Proposition d amélioration des votes électroniques au sein du Comité National Proposition d amélioration des votes électroniques au sein du Comité National Section 7 version de Septembre 2009 à Mme Nicole Le-Gal Secrétaire Générale du Comité National Chère Madame, Les sections du

Plus en détail

Tutoriel de retouche d image avec Gimp :

Tutoriel de retouche d image avec Gimp : Tutoriel de retouche d image avec Gimp : Retouche d une photo de famille abîmée. Tutoriel réalisée avec Gimp, version 2.6.2 Présentation du tutoriel : N avez-vous jamais regardé une vieille photographie

Plus en détail

Introduction. L ouverture du diaphragme. video studio débutant. www.coursphoto.eu

Introduction. L ouverture du diaphragme. video studio débutant. www.coursphoto.eu www.coursphoto.eu video studio débutant L exposition Introduction Une image bien exposée est une image ni trop clair ni trop sombre. Trois paramètres entre en jeux : - La vitesse d obturation - L ouverture

Plus en détail

Méthode d évaluation par animation de groupe (MÉAG)

Méthode d évaluation par animation de groupe (MÉAG) Méthode d évaluation par animation de groupe (MÉAG) FICHE 1 3-4 heures 5 à 15 personnes Faible RESSOURCES NÉCESSAIRES MATÉRIELLES Version électronique : - Petits cartons pour le vote (3 par participant);

Plus en détail

Mise en route de Cobian Backup

Mise en route de Cobian Backup 1 Mise en route de Cobian Backup L installation est un peu longue mais vous n aurez à la faire qu une seule et unique fois. Après tout se déroulera sans aucune intervention de votre part. 1. Installation

Plus en détail

FICHE METIER. «Opérateur de prises de vue» Cadreur APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Opérateur de prises de vue» Cadreur APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Opérateur de prises de vue Version corrigée juin 2011 «Opérateur de prises de vue» APPELLATION(S) DU METIER Cadreur DEFINITION DU METIER L'opérateur de prises de vue assure - sous la responsabilité d'un

Plus en détail

SCIE : Site Internet

SCIE : Site Internet Page 1 / 30 SCIE : Site Internet Présentation du nouveau site Internet du de l Etat (SCIE). Dans cette présentation, vous découvrirez les points suivants : 1. Adresse du site. 2. Configuration requise.

Plus en détail

Réseaux Sociaux LE GUIDE PARENTS

Réseaux Sociaux LE GUIDE PARENTS Réseaux Sociaux LE GUIDE PARENTS Accompagnez également vos enfants sur les réseaux sociaux! Mais que font donc les jeunes sur les réseaux sociaux? Ils socialisent comme l ont toujours fait les adolescents,

Plus en détail

La Photographie Principes G.Loichot

La Photographie Principes G.Loichot La Photographie Principes G.Loichot Introduction La principale chose à laquelle il faut penser en photographie, c est à la lumière. C est elle qui traverse l objectif et qui vient «s écraser» sur le capteur

Plus en détail

L ES L E S V I R E M E N T S F O U R N I S S E U R S

L ES L E S V I R E M E N T S F O U R N I S S E U R S I] L E S P A R A M E T R A G E S Attention : il est impératif de faire une sauvegarde des Etats financiers et de la comptabilité SAGE avant de faire ce passage. Il est également impératif de faire une

Plus en détail

Gildas. Lightpainting

Gildas. Lightpainting Gildas Lightpainting Calligraphie de Lumière/Lightpainting Le travail des recettes calligraphiques a contribué à la naissance d une nouvelle forme d expression artistique. Les signes de lumières sont exécutés

Plus en détail

«Escales en Scènes Carnet d expression du jeune spectateur» Pourquoi?

«Escales en Scènes Carnet d expression du jeune spectateur» Pourquoi? «Escales en Scènes Carnet d expression du jeune spectateur» Pourquoi? Pallier l absence de documents de référence sur la pratique de spectateur, alors que la pratique théâtrale est très abondamment traitée.

Plus en détail

TARIF LOCATION 2011 PRIX TTC

TARIF LOCATION 2011 PRIX TTC TARIF LOCATION 2011 PRIX TTC MAGASIN OUVERT DU MARDI AU SAMEDI INCLUS 9H30 A 12H30 14H30 A 19H FERME DIMANCHE ET LUNDI SONORISATION / JEUX DE LUMIERE / VIDEO PROJECTION / KARAOKE PACKS SONORISATION / PACKS

Plus en détail

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION N 2009-03-0030

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION N 2009-03-0030 ANNEXE 1 A LA DELIBERATION N 2009-03-0030 Le texte ci-après a été rédigé collectivement par le groupe de réflexion «lecture publique et nouvelles technologies», constitué de bibliothécaires essonniennes

Plus en détail

CONTACTS TECHNIQUES. Ollivier Leroy 06 15 77 83 30 olli35@wanadoo.fr. LABEL CARAVAN 06 15 77 83 30 olli35@wanadoo.fr ARTICLE 1 : SCENE

CONTACTS TECHNIQUES. Ollivier Leroy 06 15 77 83 30 olli35@wanadoo.fr. LABEL CARAVAN 06 15 77 83 30 olli35@wanadoo.fr ARTICLE 1 : SCENE Ce contrat technique fait partie intégrante du contrat de vente ou de co-réalisation. Dès réception de ce contrat veuillez-nous le réexpédier signé et paraphé, accompagné des plans et de la fiche technique

Plus en détail

Mathieu Vasselle Automne 2005 Nicolas Gadenne. AV02 Réalisation Multimédia (Jeu Vidéo) ETUDE TECHNIQUE

Mathieu Vasselle Automne 2005 Nicolas Gadenne. AV02 Réalisation Multimédia (Jeu Vidéo) ETUDE TECHNIQUE Mathieu Vasselle Automne 2005 Nicolas Gadenne AV02 Réalisation Multimédia (Jeu Vidéo) ETUDE TECHNIQUE RC CAR ADVANCE Après la création d une version bêta 2.0 de RC Car Advance, nous entreprenons de faire

Plus en détail

Stéphane Coco 5894 Rue de la Roche H2S2C7 Montréal, Qc Tél 514 967-4143 CONCERT WHORE SCÉNARISATION INTERACTIVE

Stéphane Coco 5894 Rue de la Roche H2S2C7 Montréal, Qc Tél 514 967-4143 CONCERT WHORE SCÉNARISATION INTERACTIVE Stéphane Coco 5894 Rue de la Roche H2S2C7 Montréal, Qc Tél 514 967-4143 CONCERT WHORE SCÉNARISATION INTERACTIVE TABLE DES MATIÈRES 1 Mise en contexte... 3 2 Objectifs... 3 2.1 Objectif principal... 3 2.2

Plus en détail

FICHE METIER. «Directeur de production» APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Directeur de production» APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Directeur de production activité 1 APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Le directeur de production assume les responsabilités de la préparation, de la gestion budgétaire et du bon déroulement

Plus en détail

Projet. «A la découverte des musées» 2011-2012 2012- Collège Damira ASPERTI PENNE D AGENAIS

Projet. «A la découverte des musées» 2011-2012 2012- Collège Damira ASPERTI PENNE D AGENAIS Projet «A la découverte des musées» 2011-2012 2012- Collège Damira ASPERTI PENNE D AGENAIS Les participants Une classe de 3e comprenant 15 élèves de l'option ODP3 Enseignants : professeur documentaliste,

Plus en détail

Styles de Rendus. Tour d 'horizon

Styles de Rendus. Tour d 'horizon Styles de Rendus Tour d 'horizon 1 Catégorisation des méthodes de rendu «Photo-réalistes» But : obtenir des images les plus crédibles possibles Notions : Ombres dures / Ombres douces Catégorisation des

Plus en détail

MODE D EMPLOI AJC PRO DU JEUNE CONDUCTEUR

MODE D EMPLOI AJC PRO DU JEUNE CONDUCTEUR MODE D EMPLOI AJC PRO DU JEUNE CONDUCTEUR Sommaire Le site internet Le test d aptitude du jeune conducteur Comment utiliser la clé usb La boîte à outils Page 1 / 8 MODE D EMPLOI AJC PRO JEUNE CONDUCTEUR

Plus en détail

Comment recadrer une photo avec Photoshop Nous allons voir les différentes solutions qui s offrent pour recadrer une photo

Comment recadrer une photo avec Photoshop Nous allons voir les différentes solutions qui s offrent pour recadrer une photo Comment recadrer une photo avec Photoshop Nous allons voir les différentes solutions qui s offrent pour recadrer une photo 1 Dimension libre maximum de la largeur et partiel sur la hauteur 2 Dimension

Plus en détail

Créer un diaporama. La méthode :

Créer un diaporama. La méthode : Créer un diaporama Créer un diaporama nécessite des prérequis : Avoir une idée : des photos ou une bande sonore Associer la durée de la bande son à la durée de projection des images Avoir réfléchi à une

Plus en détail

Utilisation du CMS Ametys

Utilisation du CMS Ametys Utilisation du CMS Ametys jeudi 16 septembre 2010 jeudi 14 octobre 2010 J.L. Aucouturier CMS? Ametys? Ametys est un logiciel open source destiné à la production de sites Web, de type système de gestion

Plus en détail

Les bons réflexes : le bureau et la zone de notification : Les programmes qui s activent au démarrage ; Enlever / supprimer un programme ;

Les bons réflexes : le bureau et la zone de notification : Les programmes qui s activent au démarrage ; Enlever / supprimer un programme ; Table des matières : Les bons réflexes : le bureau et la zone de notification ; Les programmes qui s activent au démarrage ; Éviter les toolbars et/ou les logiciels indésirables lors de l installation

Plus en détail

Fiche technique 3. I- Normes pour les équipements destinés à accueillir des activités culturelles dans un établissement pénitentiaire

Fiche technique 3. I- Normes pour les équipements destinés à accueillir des activités culturelles dans un établissement pénitentiaire 1 Fiche technique 3 Les espaces destinés à accueillir des activités culturelles dans les services et établissements du ministère de la Justice et des Libertés I- Normes pour les équipements destinés à

Plus en détail

Procédure pour utiliser l application Tiny Tap. Créer un compte pour partager les productions. Outils

Procédure pour utiliser l application Tiny Tap. Créer un compte pour partager les productions. Outils Procédure pour utiliser l application Tiny Tap Créer un compte pour partager les productions 1. Cliquer sur Profil. 2. Appuyer sur Rejoindre et remplir le formulaire. Pour les classes au primaire, nous

Plus en détail

Otto DIX, Les joueurs de Skat 1920 - Huile et collage sur toile 117 cm x 97 cm 1/5

Otto DIX, Les joueurs de Skat 1920 - Huile et collage sur toile 117 cm x 97 cm 1/5 Otto DIX, Les joueurs de Skat 1920 - Huile et collage sur toile 117 cm x 97 cm 1/5 HISTOIRE DES ARTS - 3e LES JOUEURS DE SKAT 1 : IDENTIFICATION : Artiste : Otto DIX (Allemagne, 1891-1969) Titre : Les

Plus en détail

LA PLACE DES FEMMES EN AGRICULTURE

LA PLACE DES FEMMES EN AGRICULTURE Le statut : des situations inconfortables qui persistent Sur notre panel : 47% des personnes interrogées sont cheffes d exploitation 17% sont conjointes collaboratrices 12% sont cotisantes solidaires 12%

Plus en détail