Rapport d activite & de developpement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport d activite & de developpement"

Transcription

1 2012 Rapport d activite & de developpement durable

2 2-3 LE groupe roquette CE QUE NOUS SOMMES... LE MESSAGE DE edouard roquette CINQ questions à GUY TALBOURDET Roquette Frères fête ses 80 ans en 2013 une histoire riche pour un groupe familial depuis son origine ; nous sommes maintenant à la cinquième génération d actionnaires familiaux. Notre ambition commune est d installer durablement le Groupe Roquette dans le peloton de tête des entreprises du secteur amidonnier. Les récentes évolutions dans la gouvernance du Groupe confirment cette volonté. Roquette Frères a su s appuyer sur l évolution rapide des besoins des consommateurs pour accélérer son expansion et devenir l un des cinq leaders mondiaux de l amidonnerie. Aujourd hui, les secteurs de la nutrition santé et de la chimie du végétal présentent de réelles opportunités de croissance pour notre Groupe. Plus qu hier, nous devons les saisir avec une conscience aigüe de notre responsabilité sociale, économique et environnementale. L histoire de Roquette Frères s inscrit dans une démarche de développement raisonné. La création en 2013 d un Comité Déontologie et Développement Durable traduit plus que jamais cette démarche. Produire, investir et innover dans le domaine de la transformation des matières premières végétales place l entreprise au cœur d un enjeu exaltant : au milieu de ce siècle, il faudra nourrir neuf milliards d êtres humains et répondre à leurs attentes sans mettre en péril les grands équilibres de la planète. Dans un contexte mondial concurrentiel, stimulant, notre Groupe dispose d atouts humains et technologiques considérables. Inscrites dans les gènes de l entreprise, la qualité, la fiabilité et l innovation lui permettent de disposer d un large potentiel de compétences. L entreprise doit continuer de les traduire sur le plan des performances économiques ; pour cela, elle s appuie sur un socle industriel solide lié à une politique d investissements ambitieuse et durable. C est ainsi que chacune de nos implantations industrielles résulte d une réflexion sur le long terme. La disponibilité des ressources végétales, de l eau ou de l énergie comptent autant dans l analyse que les infrastructures de transport ou l accès aux marchés régionaux. Ces investissements industriels très importants sont toujours engagés après une étude précise du contexte local et national, de son potentiel économique et des enjeux sociétaux propres à chaque pays. Par ailleurs, Roquette noue des liens étroits avec le tissu local, privilégiant par exemple le recrutement de proximité. Cette volonté de construire dans la durée une relation de confiance entre notre Groupe, un territoire et les hommes qui le peuplent font sa particularité comme sa fierté. L acquisition des trois sites en Inde illustre la manière dont Roquette Frères s intègre progressivement à un tissu économique, humain et géographique. L Inde sera en 2030, devant la Chine, l état le plus peuplé du monde. Ses besoins vont croître, tant en volume qu en qualité des produits consommés. Le Groupe, fort de ses compétences, compte s y développer durablement en association avec son partenaire local et tenir son rang de premier amidonnier indien. Les principes du développement durable constituent fondamentalement le cadre de référence de la croissance de notre Groupe. Edouard ROQUETTE Président du Conseil d Administration Quelles sont selon vous les grandes avancées réalisées ces cinq dernières années, en termes de développement durable? En cinq ans, le Groupe Roquette a avancé sur la route du développement durable et ce cinquième rapport présente nos réalisations. Sur le plan environnemental, le Groupe Roquette a travaillé notamment sur ses consommations en énergie et en eau, sur les rejets atmosphériques ou sur les nuisances sonores de ses sites. Le Plan Energie déployé entre 2009 et 2011 est un succès. Sur le plan humain, nous nous sommes attachés à renforcer l ouverture internationale du Groupe constitué d hommes et de femmes de cultures différentes. Notre équipe de Direction élargie -Leadership Teamest ainsi composée pour moitié de Français et pour moitié d autres nationalités. Dans le domaine économique, Roquette a fortement investi en Chine, en Asie du Sud-Est et il est devenu le premier amidonnier indien en 2012 avec le rachat de trois amidonneries de maïs. Nous avons progressé dans nos deux axes de développement : en nutrition, nous avons créé des équipes dédiées qui suivent des projets complets comme les microalgues ou les protéines végétales, et en chimie du végétal, nous avons ouvert la voie à de belles perspectives, notamment avec les biopolymères et l isosorbide. Ces évolutions contribuent à faire de Roquette un acteur mieux armé dans un paysage concurrentiel en pleine transformation. Quels sont les domaines où les marges de progrès vous semblent les plus prometteuses? Je souhaite créer une école des compétences Roquette. Le transfert des compétences est en effet très oral chez Roquette et nous devons améliorer la transmission des expériences et de nos expertises. Il faut parvenir à conserver l esprit de compagnonnage tout en l adaptant à une entreprise de taille mondiale. Nous devons également conforter les liens essentiels qui nous rattachent aux acteurs des communautés où nous opérons. Nos liens avec le monde agricole, cet amont qui est au cœur de nos bioraffineries, sont essentiels et doivent être renforcés. Comment sensibilisezvous vos collaborateurs aux multiples aspects du développement durable? C est un défi semblable à celui de la sécurité ou de la qualité. Comment transformer en réflexes des méthodes et des techniques de travail? Le projet d entreprise joue un rôle majeur. Une des clés consiste à s adapter au contexte de chaque site : à Beinheim (France), les avancées dans le domaine de la géothermie ont joué un rôle évident dans la sensibilisation des collaborateurs aux questions énergétiques. Comptez-vous vous doter d indicateurs et d objectifs précis? Pourquoi? Les indicateurs sont à la fois le moyen de mesurer objectivement le résultat de nos efforts et de mobiliser le management autour d objectifs précis. Ils sont aussi utiles vis-à-vis des territoires où nous opérons pour transcrire la réalité de notre empreinte industrielle auprès des habitants et de leurs élus. C est pourquoi nous mettons en place trois indicateurs de performance environnementale en Ils permettront également l échange entre les différents sites et les bonnes pratiques repérées dans un site seront adaptées pour les autres sites. Depuis 2009, le Groupe adhère au Pacte Mondial de l ONU. Quel bilan et quelles perspectives en faites-vous? Nous avons signé cet accord pour nous engager dans une dynamique d ensemble, aux côtés du plus grand nombre possible de partenaires. Le Pacte Mondial est le plus vaste et le plus pertinent des dispositifs que nous avons pu identifier dans ce domaine. Il est, de plus, exigeant dans la mesure où le Groupe doit chaque année faire la preuve de ses engagements et de sa progression. Guy TALBOURDET Directeur Général du Groupe Roquette Roquette I Rapport d'activité et de Développement Durable 2012 Roquette Roquette I Rapport I Rapport d'activité d'activité et de Développement et de Développement Durable Durable

3 4-5 LE groupe roquette CE QUE NOUS SOMMES... CAPITAL MATERIEL CAPITAL NATUREL CAPITAL HUMAIN & INDUSTRIEL Plus de 7,7 millions de tonnes de matières premières nos CHIFFRES cles 2012 Pomme de terre Pois 1 0,1 Maïs 4,8 1,9 Blé Répartition des capacités de matières premières transformées (exprimées en millions de tonnes) Plus de tonnes de CO 2 évitées 3,1 Milliards d de chiffre d affaires global 21 Sites industriels 87% réalisés hors de France (siège social du Groupe) Amérique Inde 2 3 % 3 du CA consacrés à la Recherche et Développement Europe 10 6 Asie (hors Inde) Répartition des sites industriels par région Leader mondial des polyols Numéro 2 mondial des maltodextrines 5 ème acteur mondial de l industrie amidonnière Plus de collaborateurs (1) Amérique TF 1 : 2,4 (3) Inde er acteur de l industrie amidonnière en Inde Europe Asie (hors Inde) Répartition de l effectif Groupe par région (1) (CDI et CDD inscrits au 31 décembre 2012) CAPITAL SOCIETAL 6 audits éthiques (2) Lestrem (France), Keokuk (USA), Lianyungang (Chine), Gokak, Pantnagar et Viramgam (Inde) Leader européen des matières premières pour produits injectables Leader européen des amidons cationiques A- Stable A-2 Notations Standard & Poors au 28 mars 2013 (1) dont Roquette-Riddhi Siddhi non consolidé (2) en cumul, au fil des adhésions des différents sites à SEDEX (3) nombre d accidents avec arrêt par million d heures travaillées 2 ème acteur européen de l industrie amidonnière 4 ème année d adhésion au Pacte Mondial de l ONU Roquette I Rapport d'activité et de Développement Durable 2012 Roquette Roquette I Rapport I Rapport d'activité d'activité et de Développement et de Développement Durable Durable

4 6-7 LE groupe roquette CE QUE NOUS SOMMES... QUELQUES MOTS De notre HISTOIRE Deux frères audacieux à l origine de l aventure Il était une fois deux frères, Dominique et Germain ROQUETTE, alors courtiers en grains à Lille (France) dont l audace, l ingéniosité et la force de caractère donnèrent naissance en 1933 à la société ROQUETTE FRERES, LES GRANDES FECULERIES DU NORD. Si la pomme de terre a été la base de l activité initiale de l entreprise, d autres matières premières sont venues enrichir l activité du Groupe au fil des décennies. Le maïs fait son apparition dans les ateliers dès 1946, tandis que l extraction de l amidon à partir du blé commence en La valorisation des constituants du pois protéagineux démarre en 2005 et celle des microalgues en L expansion de l entreprise s effectue rapidement hors de France de 1958 à La conquête de l Europe passe par la reprise d implantations existantes et la construction de nouveaux sites notamment en Espagne, en Italie et en Angleterre. Le Groupe Roquette poursuit son internationalisation dans les années 80 sur le continent américain et deux décennies plus tard, franchit une étape majeure dans son développement en s implantant en Asie : en Chine, en Corée, au Japon et en Inde. Près de 80 ans plus tard, Roquette est toujours un Groupe familial indépendant dont les actionnaires poursuivent l aventure démarrée par leurs ainés, en déployant force d innovation et de dynamisme. En terme d avenir, Roquette a la volonté de relever les défis, 1933 NAISSANCE de l entreprise qui deviendra un des leaders mondiaux de l industrie amidonnière HISTOIRE En 2013, l entreprise fêtera ses 80 ans d histoire, d innovation et de développement mondial. Sur le site de Lestrem (France), un musée retrace ce parcours exceptionnel. de s appuyer sur ses atouts humains et technologiques pour assurer sa pérennité et son développement en mettant en œuvre la mission qui est sienne : Servir les femmes et les hommes en transformant les matières premières végétales dans une logique de développement durable en produits destinés à l alimentation, à la santé et aux biens de consommation et d équipement. NOTRE gouvernance L évolution de notre gouvernance en 2012 La structure de la gouvernance de la société Roquette Frères continue d évoluer pour appliquer les meilleures pratiques en matière de gouvernement d entreprise. La composition du Conseil d Administration et l organisation de ses travaux doivent être appropriées à un actionnariat en prise directe sur Roquette Frères et de plus en plus nombreux. En 2012, les actionnaires ont, pour une durée de trois ans, nommé ou renouvelé 10 administrateurs. Le Conseil d Administration se compose désormais de cinq administrateurs familiaux et de cinq administrateurs indépendants aux profils et expériences diversifiés. Les administrateurs familiaux, issus de la troisième et pour la première fois, de la quatrième génération, ne peuvent plus cumuler mandat et contrat de travail dans le Groupe. Le Conseil a élu Edouard ROQUETTE, actionnaire familial Le Conseil d Administration de la troisième génération, en qualité de nouveau Président du Conseil d Administration et a reconduit Guy TALBOURDET dans ses fonctions de Directeur Général ainsi que Jean-Bernard PLUS DE 200 Membres de la famille ROQUETTE composent l actionnariat du Groupe LELEU et Jean-Marc WILLEFERT dans leurs fonctions de Directeurs Généraux Délégués. Afin d adopter un mode d organisation qui lui permette d accomplir au mieux sa mission, le Conseil d Administration a souhaité préciser certaines règles de bon fonctionnement, de transparence et d objectivité propres à améliorer son processus de décision. Ainsi, le Comité Stratégie et le Comité Déontologie et Développement Durable sont venus compléter les deux comités existants : le Comité d Audit et le Comité des Nominations et des Rémunérations. Monique DELVILLE Mémoires de NIQUETTE Standardiste-Hôtesse d accueil à Lestrem (Roquette France) J ai travaillé deux ans dans une petite coopérative avant de rejoindre, en octobre 1973, la grande maison Roquette sur les conseils de plusieurs membres de ma famille qui y travaillaient déjà. J ai donc fait mes débuts de standardiste à une époque où il fallait passer par un standard téléphonique externe pour être mis en relation avec un correspondant. Il faut dire qu au fil des 39 ans de ma carrière chez Roquette, j ai vécu l évolution des technologies des télécommunications, pour ne pas dire leur révolution : entre l ère du télex avec ses petites bandes de papier et Pour moi, le plus important c est la relation avec les autres celle de l envoi des fax par informatique, mon métier a drôlement changé! Je me souviens de l époque où, deux fois dans l année je venais le dimanche et descendais à la cave pour changer l heure du standard lors du passage à l horaire d hiver ou d été parce que ce n était pas automatisé. Il est bien loin également le temps où la liste des numéros de téléphone internes tenait sur une seule page L entreprise s est tellement développée que ces dernières années, malgré mon ancienneté en tant que standardiste et hôtesse d accueil, je ne connaissais plus tous les noms ni tous les visages! J aurais pu changer de poste durant ma carrière car l entreprise offre de nombreuses possibilités pour cela, mais je ne l ai jamais souhaité : j aimais trop mon métier qui me permettait de voir et de dialoguer avec énormément de monde. Pour moi, le plus important c est la relation avec les autres. Me priver de cela serait comme couper les ailes d un oiseau. D ailleurs, mon plus grand choc émotionnel chez Roquette a été le jour où, rentrant de vacances d été, j ai découvert que mon standard avait disparu. J en aurais pleuré! Fort heureusement, ce n était que provisoire. Par contre, les plus grandes émotions que j ai vécues dans l entreprise concernent mon départ en retraite en novembre 2012 : la haie d honneur faite par tant de collègues de toute l entreprise et l étreinte de Monsieur Philippe Roquette pour saluer mon départ. Stéphane BASEDEN Fabienne DEGRAVE Denis DELLOYE Pierre-Emmanuel LEPERS Didier de MENONVILLE Pascal PAYET-GASPARD Jean-François RAMBICUR Christophe ROQUETTE Edouard ROQUETTE Marc ROQUETTE Roquette Roquette I Rapport I d'activité Rapport d'activité et de Développement et de Développement Durable 2012 Durable 2012 Roquette Roquette I Rapport I Rapport d'activité d'activité et de Développement et de Développement Durable Durable

5 EXEC TEAM 8-9 LE groupe roquette CE QUE NOUS SOMMES... NOTRE gouvernance ZOOM SUR Quatre comités en support du Conseil d Administration Les quatre comités sont chargés d émettre des avis, propositions et recommandations au Conseil d Administration. Ils n ont pas de pouvoir de décision. Ils sont destinés à faciliter le fonctionnement du Conseil et à concourir efficacement à la préparation de ses décisions. Le Comité d Audit Il a principalement pour mission : de s assurer de la pertinence et de la permanence des méthodes comptables adoptées pour l établissement des comptes consolidés ou sociaux ainsi que du traitement adéquat des opérations significatives au niveau du Groupe Roquette et des risques majeurs ; de vérifier que sont définies des procédures internes de collecte et de contrôle des informations garantissant la fiabilité de celles-ci ; d examiner le plan d audit interne du Groupe et le plan des interventions des Commissaires aux comptes ; d examiner le suivi des règles d indépendance et d objectivité des Commissaires aux Comptes. Ce comité est composé de Fabienne DEGRAVE, Didier de MENONVILLE et Christophe ROQUETTE qui en assure la Présidence. Le Comité des Nominations et des Rémunérations Il a pour rôle principal : d assurer la composition future des instances dirigeantes en faisant des propositions au Conseil : sélection des nouveaux administrateurs et succession des dirigeants ; de faire des recommandations au Conseil pour déterminer l ensemble des rémunérations et avantages des mandataires sociaux ainsi que la politique de rémunération des cadres dirigeants, d examiner les règles de gouvernance et de suivre leur application. Le Comité des Nominations et des Rémunérations est composé de Christophe ROQUETTE, Jean-François RAMBICUR, Edouard ROQUETTE, Marc ROQUETTE et Pascal PAYET-GASPARD qui en assure la Présidence. Le Comité Déontologie et Développement Durable Ses missions principales consistent : à examiner les politiques et les systèmes de gestion du Groupe en matière d environnement, de Ressources Humaines et de relation avec les parties prenantes, à étudier la cartographie des principaux risques non directement financiers et les plans d actions associés, à s assurer de la capacité de la société à mettre en œuvre le respect des règles de bonne conduite en matière de concurrence, d éthique, d honnêteté, d intégrité et d équité. Le Comité Déontologie et Développement Durable est composé de Stéphane BASEDEN, Denis DELLOYE, Pierre-Emmanuel LEPERS et Marc ROQUETTE qui en assure la Présidence. Le Comité Stratégie Ses missions principales consistent à : analyser les grandes orientations stratégiques envisageables pour le développement et l avenir du Groupe Roquette ; préparer les travaux du Conseil d Administration sur des sujets d intérêts majeurs, notamment les stratégies financières, les opportunités de croissance externe, les axes de développement et les éventuelles possibilités de diversification. Ce comité est composé de Stéphane BASEDEN, Denis DELLOYE, Pascal PAYET-GASPARD, Edouard ROQUETTE et Jean-François RAMBICUR qui en assure la Présidence. Le rapprochement des actionnaires avec l entreprise L attachement des actionnaires familiaux à l entreprise est une composante fondamentale de l identité du Groupe Roquette. Avec l arrivée des nouvelles générations et la volonté de renforcer l Affectio Societatis, le Conseil d Administration a voulu multiplier en 2012 les opportunités de rencontres UN TEMPS FORT POUR LES ACTIONNAIRES La visite du site industriel de Cassano Spinola (Italie) en octobre et d échanges 2012 a permis à de nombreux actionnaires de découvrir l activité entre les actionnaires et les nouveaux investissements. de la filiale et de visualiser les dirigeants opérationnels. Outre l As- convivialité avec le personnel Ce moment d échanges et de semblée Générale et les dirigeants du site a été annuelle et les deux l occasion de fêter les 50 ans de la filiale italienne. réunions semestrielles d informations, différents temps forts sont organisés afin de permettre à chaque actionnaire d être associé au développement du Groupe. A titre d exemples, les visites, les formations organisées sur différentes thématiques telles que la stratégie ou encore les matières premières permettent aux actionnaires de mieux appréhender les enjeux et l évolution du Groupe face à la mondialisation des marchés. Parallèlement, la communication a également été renforcée avec une refonte de l information périodique. En complément des résultats financiers, une revue de presse concernant l évolution de la concurrence, le marché de la nutrition santé et de la chimie du végétal est mise à disposition des actionnaires. ACtionnaires plus de 200 membres de la famille Roquette PRESIDENCE Edouard ROQUETTE Administrateurs Stéphane BASEDEN Fabienne DEGRAVE Denis DELLOYE Pierre-Emmanuel LEPERS Didier de MENONVILLE Pascal PAYET-GASPARD Jean-François RAMBICUR Christophe ROQUETTE Edouard ROQUETTE Marc ROQUETTE Direction Générale Guy TALBOURDET Directeur Général Jean-Bernard LELEU Directeur Général Délégué Jean-Marc WILLEFERT Directeur Général Délégué Au premier plan, de gauche à droite Thierry LAURENT Directeur Global Market Unit Solutions Issues du Végétal Emmanuel de GEUSER Directeur Financier Gianfranco PATRUCCO Directeur Région Europe Jean-Bernard LELEU Directeur Général Délégué Armand CHEN Directeur Région Asie (hors Inde) Ganpatraj CHOWDHARY Directeur Région Inde Réunion de l Exec Team à Lianyungang (Chine) En arrière plan, de gauche à droite : Marc DILLY Directeur Global Market Unit Nutrition Santé Dominique TARET Directeur Région Amérique Guy TALBOURDET Directeur Général Fabienne VAN ROBAEYS Directeur Ressources Humaines Jean-Marc WILLEFERT Directeur Général Délégué Roquette I Rapport d'activité et de Développement Durable 2012 Roquette Roquette I Rapport I Rapport d'activité d'activité et de Développement et de Développement Durable Durable

6 10-11 LE groupe roquette CE QUE NOUS SOMMES... notre metier, bioraffineur Le Groupe Roquette fait partie des cinq leaders mondiaux de l industrie amidonnière. Son métier est de transformer des matières premières renouvelables. Une de ses forces est d identifier en permanence de nouvelles sources de matières premières : tout d abord la pomme de terre, puis le maïs, le blé et depuis quelques années le pois et les microalgues. L un des constituants majoritaires extrait est l amidon, formidable réserve énergétique, constitué de molécules de glucose, qui est ensuite transformé en de nombreux dérivés. ZOOM SUR LA BIORAFFINERIE Une bioraffinerie est un site industriel qui transforme de la biomasse, par des procédés durables, en de multiples produits biosourcés (alimentaires, nutrition animale, chimie, matériaux) et/ou en bioénergie (biocarburants, énergie et/ou chaleur). (source : International Energy Agency) Le modèle industriel du Groupe Roquette est celui de la bioraffinerie : celle-ci intègre, sur un même site industriel, à partir de biomasse, la production de différents produits afin de répondre à de nombreux marchés. Les procédés de production utilisés dans les bioraffineries sont également conçus pour diminuer, d une part, les consommations en énergie (cogénération, géothermie), et en eau (recyclage et traitement) et, d autre part, pour limiter l impact environnemental (odeurs, bruit, déchets et effluents), tout en optimisant l utilisation des matières premières. Le savoir-faire du Groupe Roquette repose sur sa capacité à transformer et valoriser l ensemble des constituants des matières premières végétales. Ainsi, il propose à l industrie plus de 700 produits et solutions toujours plus innovants, destinés aux marchés alimentaires et non alimentaires. + de700 PRODUITS et solutions possédant différentes fonctionnalités APPLICATIONS Quelques exemples de fonctionnalités : sensorielle, organoleptique, résistance à l humidité ou au dessèchement, propriété barrière, modification de surface, processabilité... Ces produits sont présents partout dans le quotidien des consommateurs comme par exemple : dans la salle de bain, ils enrichissent de nombreux cosmétiques, les dentifrices ou les crèmes de beauté ; dans l armoire à pharmacie, ils entrent comme excipients dans la forme galénique de nombreux médicaments, comme les sirops et les comprimés ; en cas de rhume, les nouveaux biopolymères permettent d augmenter la douceur et la résistance des mouchoirs en papier ; dans les assiettes, ils se retrouvent dans les soupes, les sauces, les produits panés, les fromages, les confitures et les crèmes glacées ; dans le cartable des écoliers, ils améliorent la résistance du papier et la qualité d impression des livres ; dans la maison, ils sont présents dans les additifs pour bétons, les traitements pour métaux ou encore les colles murales, mais aussi dans les objets en plastique de la vie courante. Pharmacie et Cosmétologie Fermentation et Chimie Fine Protéines et Dérivés 5 % 9 % Fibres et Huiles Sucres et Fibres solubles Répartition des Ventes par Gamme de Produit (hors ventes Roquette-Riddhi Siddhi) Papier et Carton Ondulé 12 % Nutrition Humaine 12 % 12 % 29 % 49 % 23 % Polyols 22 % Nutrition Animale 17 % 10 % Amidons et Fécules Chimie et Bioindustrie Répartition des Ventes par Secteur d Applications (hors ventes Roquette-Riddhi Siddhi) Innovation Produits et Solutions LE CONCEPT DE BIORAFFINERIE Valorisation en engrais organique Transformation Biomasse Le concept de bioraffinerie repose sur la séparation des composants de la biomasse et leur valorisation maximale, tout d abord en produits intermédiaires qui sont ensuite transformés au sein de la bioraffinerie ou par d autres industriels utilisateurs en produits finis. Le processus de bioraffinerie s attache aussi à coproduire l énergie à partir de la biomasse sur site ou à réduire l intensité énergétique de la production, ainsi qu à la réutilisation des coproduits et la valorisation des nutriments pour un retour vers le champ. Roquette I Rapport d'activité et de Développement Durable 2012 Roquette Roquette I Rapport I Rapport d'activité d'activité et de Développement et de Développement Durable Durable

7 12-13 LE groupe roquette CE QUE NOUS SOMMES... notre PRESENCE MONDIALE Actuellement présent dans plus de 100 pays, le Groupe Roquette poursuit son déploiement dans les zones à forte croissance par une politique industrielle de grande envergure. Toutes les activités sont réparties dans quatre régions spécifiquement définies par le Groupe Roquette : Europe, Amérique, Asie (hors Inde) et Inde sur lesquelles sont implantés 21 sites de production. La politique de développement du Groupe s appuie également sur un réseau de Centres de Développement Applicatif, sur une trentaine de bureaux commerciaux et sur plus de 70 agents commerciaux de par le monde. Son renforcement dans le monde entier repose également sur les partenariats qu il établit avec des entreprises reconnues dans leur domaine. Poursuivre le développement dans les régions à forte croissance Le Groupe Roquette a franchi une étape majeure en 2012 avec l acquisition d une société amidonnière en Inde, leader sur son marché, composée de trois sites industriels. La nouvelle société indienne Roquette-Riddhi Siddhi, détenue majoritairement par le Groupe Roquette, a officiellement démarré son activité le 31 mai Cette acquisition va permettre au Groupe Roquette de conforter sa position mondiale dans la nutrition santé et la chimie du végétal. Avec cette intégration, Roquette devient le premier amidonnier international présent en Inde et a pour projet d accompagner la croissance de ce marché avec un plan d investissement ambitieux, notamment par l augmentation de la capacité de production et le développement de nouvelles spécialités. Roquette poursuit ainsi son développement stratégique sur des marchés à forte croissance. Roquette-Riddhi Siddhi compte aujourd hui près de 1100 employés répartis sur le territoire indien, sur les trois sites de production : Gokak (Karnataka), Pantnagar (Uttarakhand) et Viramgam (Gujarat), et au siège social situé à Ahmedabad (Gujarat). Viramgam Ahmedabad Pantnagar ZOOM SUR L INDE, TERRE D INVESTISSEMENT En quelques années, l Inde est devenue un marché stratégique offrant d importants débouchés économiques. Sur les 10 dernières années, l Inde a enregistré une croissance économique de 5 % à 10 % par an. L Inde compte désormais parmi les destinations les plus attractives pour les investisseurs étrangers avec une présence croissante de clients internationaux. L Inde sera le premier pays au monde en termes de population à l horizon 2030 et bénéficie d une croissance annuelle très importante, de 15 à 20 % dans la nutrition santé, secteur stratégique pour Roquette qui représente deux tiers des ventes du Groupe. Guy TALBOURDET Directeur Général du Groupe Gokak Siège Social Roquette-Riddhi Siddhi Sites industriels Roquette-Riddhi Siddhi Siège Social France ROQUETTE FRERES 1, rue de la Haute Loge LESTREM FRANCE tel : Sites de Production Allemagne Chine Corée Espagne Etats-Unis France Inde Italie Roumanie Royaume-Uni Pays où le Groupe Roquette est implanté Bureaux Commerciaux Allemagne Chine Corée Danemark Espagne Etats-Unis Finlande France Inde Italie Indonésie Japon Malaisie Mexique Philippines Russie Singapour Taiwan Thaïlande Turquie Vietnam Centres de Développement Applicatif (*) Chine Etats-Unis France Inde Italie Japon (*) Les laboratoires d applications ont été renommés Centres de Développement Applicatif (CDA) en ROQUETTE-RIDDHI SIDDHI Deux dirigeants de la nouvelle entité s expriment sur l intégration des sites indiens Quels sont les bénéfices attendus pour les clients de Roquette-Riddhi Siddhi? Nos clients pourront bénéficier d une plus large gamme de produits, provenant de différentes régions du monde. Nous apporterons l innovation à nos clients en les accompagnant dans le choix de solutions et non plus seulement de produits traditionnels. D un Apporter l innovation à nos clients en les accompagnant dans le choix de solutions point de vue logistique, le fait d être implanté à proximité de nos clients et de bénéficier d une couverture géographique étendue en Inde est d un intérêt capital. Cela représente moins de coûts logistiques, des livraisons rapides en cas de situations d urgence. La sécurité des approvisionnements de nos clients est assurée grâce à nos usines qui sont réparties sur tout le territoire indien. Siddharth CHOWDHARY, Directeur Achats et Logistique Siddharth CHOWDHARY Quels sont les principaux projets industriels de Roquette-Siddhi Siddhi? Roquette-Riddhi Siddhi envisage des développements industriels importants pour les prochaines années. Nous prévoyons d augmenter les capacités de production des sites existants (Pantnagar, Gokak) avec une augmentation significative de la capacité d écrasage de maïs. Nous améliorerons notre efficacité productive et développerons davantage de produits à haute valeur ajoutée tels que les polyols. Amitabh TIRIAR, Directeur industriel Roquette I Rapport d'activité et de Développement Durable 2012 Roquette Roquette I Rapport I Rapport d'activité d'activité et de Développement et de Développement Durable Durable Roquette I Rapport d'activité et de Développement Durable 2012

8 14-15 LE groupe roquette CE QUE NOUS SOMMES... notre demarche ethique L entreprise a formalisé son engagement en matière d éthique et de RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) en 2009 avec la rédaction et la diffusion de la Charte Ethique et du Code de Conduite à l ensemble des sites du Groupe. En Asie, le déploiement de la démarche éthique dans son ensemble fait l objet d un vaste programme de formation et de la mise en place de plans d actions spécifiques. En voici les différentes étapes qui feront de cette région un pilote sur cette thématique pour l ensemble des sites. Roquette Asie crée une nouvelle fonction dédiée à la compliance L Asie est une région en pleine expansion, aussi bien dans le monde que pour le Groupe Roquette qui doit se préparer à cette croissance. Ceci passe, pour l ensemble des collaborateurs, par une culture commune. Le Groupe Roquette a donc créé une fonction spécifique en Asie pour déployer et mettre en avant la politique d éthique et de compliance. L objectif est d optimiser les processus internes et de veiller à ce que les collaborateurs partagent les mêmes valeurs et ambitions contribuant ainsi au développement long terme de l entreprise, et ce, de manière collective. Un vaste programme de formation sur l éthique En 2009, le Groupe Roquette a officiellement publié sa Charte Ethique et son Code de Conduite qui définissent clairement les convictions, les responsabilités et l engagement du Groupe, ainsi que les pratiques et principes opérationnels auxquels il est nécessaire d adhérer pour travailler dans l entreprise. Les deux documents ont été traduits en plusieurs langues, parmi lesquelles le mandarin, le japonais ZOOM SUR La COMPLIANCE La Compliance ou Conformité en français, identifie, évalue et contrôle le risque de non-conformité (pouvant se traduire par exemple par une sanction judiciaire, administrative, une perte financière...) qui naît du non respect de dispositions propres aux activités de l entreprise, qu elles soient de nature législatives ou règlementaires, ou qu il s agisse de normes professionnelles et déontologiques ou d instructions internes. et le coréen. Aider les collaborateurs à bien les comprendre est devenu une priorité en Asie. Avec l aide du Service des Ressources Humaines Asie et soutenue par l ensemble des responsables, la fonction Compliance a proposé une formation complète relative à la Charte Ethique et au Code de Conduite sur tous les sites d Asie au cours de l année Cette initiative a permis d accroître la fiabilité, l efficacité et la crédibilité de l entreprise dans son ensemble. De plus, cette formation a été l occasion pour l entreprise de communiquer son engagement et ses attentes en matière d éthique et d écouter les préoccupations des collaborateurs. Le retour sur cette formation est très encourageant. Les salariés sont plus enclins à poser des questions et à être force de propositions, non seulement sur les processus opérationnels quotidiens, mais également sur la gestion de la qualité, les procédures administratives, les règles internes... Une feuille de route pour déployer la démarche Pour déployer un système de compliance efficace et complet, le code de conduite et la formation associée ne suffisent pas. Ainsi, certains risques clés ont été identifiés et les contrôles préventifs pour y remédier mis en place. La région Asie a rédigé et mis en oeuvre de nouveaux dispositifs et procédures de contrôle interne, couvrant notamment les fonctions Finance et Ressources Humaines. Ils sont issus d un travail collaboratif impliquant toutes les fonctions. Ces éléments reprennent les pratiques et principes de base de la Charte éthique et du Code de conduite et sont adaptés à la réalité de la région Asie. Plusieurs sessions de formation ont été organisées pour tous les acteurs concernés afin de garantir que ces différentes directives soient bien comprises. L ensemble des améliorations apportées en Asie dans le cadre de cette démarche éthique ont été présentées lors de la réunion du Comité Ethique qui s est tenue au Centre d Innovation de Roquette America à Geneva (Etats-Unis) en mai L équipe de Direction doit maintenant s assurer que les collaborateurs respectent pleinement les nombreuses nouvelles règles mises en place. Dans cette optique, une feuille de route est établie et son déploiement s effectuera sur l année Promouvoir nos bonnes pratiques éthiques Le juste équilibre et la bonne direction... cathy li Compliance Manager, Roquette Asie Avez-vous rencontré des difficultés dans le déploiement de la Charte éthique et du Code de conduite dans la région Asie en raison des différences culturelles, ces documents étant principalement préparés par des européens? La première fois que j ai lu ces deux documents, je me suis dit que leur déploiement ne poserait aucun problème. Les formulations sont très concises et les valeurs et missions sont claires et mises en relation avec les opérations pratiques. Je n ai eu aucun mal à comprendre le thème de ces deux documents. La sensibilisation et la formation sont facilitées par le fait que nos collaborateurs partagent les mêmes valeurs Leur traduction dans les différentes langues parlées dans les différents sites du Groupe les rend accessibles et compréhensibles par tous. De plus, la sensibilisation et la formation à ces deux documents se trouvent facilitées par le fait que nos collaborateurs partagent les mêmes valeurs. Après la formation, les salariés sont mieux éclairés sur les principes et pratiques de base auxquels ils doivent adhérer et s approprient les valeurs essentielles énoncées dans la Charte éthique et le Code de conduite. Le vaste programme déployé par la région Asie en matière d éthique et de conformité va faire office de pilote pour le reste du Groupe. Comment être sûr que la démarche est adaptée? Durant la réunion du Comité Ethique qui s est tenue en mai 2012 aux Etats-Unis sur le site de Geneva, nous avons présenté l ensemble de ces actions à un intervenant externe, spécialiste dans ce domaine et sollicité pour la circonstance. Cet expert a exposé au comité les meilleures pratiques internationales en termes d intégration de l éthique au sein d une entreprise et de gestion proactive des problèmes d éthique. Ainsi, lors de ces débats et exposés, nous avons eu la confirmation tant de la pertinence de notre approche que de la façon dont nous la mettions en œuvre. Dans le cadre de sa Responsabilité Sociétale des Entreprises et pour répondre aux demandes des clients, le Groupe Roquette est membre de l organisation SEDEX (Supplier Ethical Data Exchange) depuis SEDEX est une organisation à but non lucratif destinée aux entreprises, dont l objectif est de faire la promotion des bonnes pratiques sociales, sociétales et environnementales. Elle s appuie sur un référentiel de certification qui contribue à la fluidité et à la transparence des échanges clientsfournisseurs. L adhésion à cette initiative se traduit par l alimentation d une plateforme d échange d informations (questionnaire, rapports d audit, ). En 2012, quatre sites ont fait l objet d un audit éthique : Keokuk (USA), Lestrem (France), Lianyungang (Chine) et Viramgam (Inde), selon le référentiel SMETA (Sedex Members Ethical Trade Audit) élaboré par les membres du SEDEX pour coordonner les efforts des entreprises parties prenantes des chaînes d approvisionnement. Ces quatre sites rejoignent ceux de Pantnagar et Gokak (Inde) qui avaient déjà passé un tel audit avec succès. De nombreux points positifs ont été mis en avant mais aussi quelques pistes d amélioration (comme l élaboration d un code de conduite fournisseurs par exemple) qui ont nécessité la mise en oeuvre d un plan d actions. La mise en place de ce référentiel SMETA sur des thématiques inhabituelles a été l opportunité de procéder à une relecture de nos fondamentaux tant sur les plans sécurité, sûreté et environnement que sur nos dispositions en matière de gestion du personnel. L audit SEDEX a surtout permis de donner la parole à plus de 60 collaborateurs interviewés sur le site de Lestrem sur des thématiques telles que les conditions de travail, l hygiène, la sécurité, la formation, les horaires... en toute confidentialité. Philippe LIENART Responsable Qualité Lestrem (Roquette France) Roquette Roquette I Rapport I d'activité Rapport d'activité et de Développement et de Développement Durable 2012 Durable 2012 Roquette Roquette I Rapport I Rapport d'activité d'activité et de Développement et de Développement Durable Durable

9 16-17 LE groupe roquette CE QUE NOUS SOMMES... USA le zapping de l ANNEE Groupe Chine Roquette America reçoit deux trophées pour sa performance en matière de sécurité pour ses sites de Keokuk et de Gurnee (voir page 55). La fibre soluble NUTRIOSE souffle sa 10ème bougie (voir page 31). Inauguration du nouveau laboratoire de contrôle qualité à Lianyungang (voir page 38). Inde Selon la tradition hindoue, Riddhi et Siddhi sont deux épouses du dieu Ganesh Roquette fait l acquisition des trois sites de production du premier amidonnier indien et crée une nouvelle entité Roquette-Riddhi Siddhi dont il est l actionnaire majoritaire (voir page 13). Reverdia -coentreprise de DSM et de Roquette- réalise la première installation industrielle mondiale à grande échelle pour l acide succinique biosourcé, sur le site de Roquette à Cassano Spinola (voir page 40). Italie Groupe Roquette reçoit un prix Eco-conception pour le GAÏALENE lors du salon JADDE à Lille (France) (voir page 35). Groupe Roquette reçoit le 1er prix du Trophée de la performance environnementale de la région Nord-Pas-de-Calais. France Edouard ROQUETTE est nommé Président par le Conseil d Administration de Roquette le 15 juin 2012 (voir page 7). Chine Emménagement des équipes commerciales dans des bureaux plus spacieux à Singapour (photo), Istanbul et Beijing. Groupe Roquette participe en tant que principal sponsor du Congrès Européen sur l Obésité (voir page 31). Europe Inauguration du premier puits de forage pour le projet de géothermie du site de Beinheim (voir page 39). France Le site industriel de Nanning obtient la certification ISO22000 (voir page 42). Groupe Adhérent depuis 2009, Roquette renouvelle son adhésion au Pacte Mondial de l ONU (voir page 59). Les sites de Keokuk (USA - photo), Lestrem (France), Lianyungang (Chine) et Viramgam (Inde) ont fait l objet d un audit éthique (voir page 15). Groupe Roquette I Rapport d'activité et de Développement Durable 2012 Roquette Roquette I Rapport I Rapport d'activité d'activité et de Développement et de Développement Durable Durable

10 4 1 LE CAPITAL NATUREL Le capital naturel est constitué par les matières premières végétales, les écosystèmes terrestres et aquatiques, les ressources naturelles, l eau, l air Notre engagement vise à préserver ce capital naturel en minimisant l impact de nos activités sur l environnement local et global, tout au long de la chaîne (de l amont à l aval) : consommation d eau, préservation de la qualité des sols, gestion des effluents, réduction des émissions de gaz à effet de serre.

11 20-21 LE CAPITAL NATUREL des matieres premieres VEGETALES UNE PRODUCTION DE PROXIMITE Les usines du Groupe Roquette achètent localement des matières premières renouvelables, produites chaque année. Le développement de relations de long terme avec les fournisseurs grâce à des contrats cadres a permis de bâtir des plans de transport performants en provenance des nombreux points de collecte locaux. L approvisionnement local permet de limiter les transports entre points de stockage et plateformes de chargements. Les approvisionnements sont réalisés en tenant compte du meilleur équilibre entre le bilan financier et le bilan écologique. Préférentiellement, les acheminements de céréales sont donc exécutés par train et par péniche, permettant ainsi de réduire l empreinte carbone liée au transport de matières premières. En France, les transports par camion sont minoritaires et réalisés dans un faible rayon autour des usines. A l échelle du Groupe, l approvisionnement en matières premières est réalisé par le plus court chemin possible entre le point de chargement choisi et l usine. Le plan de transport vise à minimiser les circulations à vide. La pomme de terre Le pois protéagineux Les microalgues Le Groupe Roquette réalise chaque année de nombreux audits afin d homologuer de nouveaux silos au cœur des bassins céréaliers. Ces diagnostics contribuent à l amélioration des infrastructures et permettent, à terme, de conserver des points de collecte performants et harmonieusement répartis sur le territoire. Ces visites sont également l occasion de sensibiliser les fournisseurs à la réduction de l utilisation de produits phytosanitaires de stockage. Dans la relation avec les acteurs de la filière agricole, la participation à des actions de sélection variétale permet aussi de contribuer à l amélioration des pratiques agricoles et à la progression des rendements. Les matières premières végétales transformées dans les bioraffineries du Groupe Roquette LES MICROALGUES Les microalgues sont des algues unicellulaires. Découvertes il y a plusieurs siècles mais exploitées industriellement depuis peu, elles comptent plusieurs centaines de milliers d espèces. En raison de leur richesse en protéines, vitamines, minéraux et lipides, les microalgues peuvent être une source de nutriments en alimentation humaine et animale. Inspiré par leur potentiel santé le Groupe Roquette a mis en place une véritable filière dédiée depuis Le blé Le maïs la filiere pois une CULTURE durable Il y a quelques années, le pois protéagineux a permis au Groupe Roquette d élargir sa gamme de produits en transformant une nouvelle matière première venue s ajouter au blé, au maïs et à la pomme de terre. Depuis 2007, l usine de Vic-sur-Aisne (France) est dédiée au pois protéagineux avec une capacité annuelle de tonnes. L approvisionnement en pois est local et les relations entretenues avec les fournisseurs sont étroites. Les agriculteurs, par le biais des collecteurs de grains (négociants, coopératives...), sont sensibilisés de longue date aux exigences de qualité du Groupe. De nombreux audits sont réalisés chaque année pour veiller au respect du cahier des charges et garantir la sécurité alimentaire des produits. Le pois présente un intérêt environnemental et agricole dans la mesure où cette plante est capable de prélever l azote de l air. Sa culture ne demande donc pas d apport d engrais. Du fait de son cycle relativement court et précoce, le pois consomme moins d eau et nécessite moins d interventions en culture et moins de pesticides que d autres cultures. L empreinte écologique est donc faible et le Groupe Roquette, grâce à des filières courtes et tracées, s emploie à maintenir et à valoriser localement cette culture économe en énergie. De plus, la culture du pois induit des diminutions d apports sur les cultures suivantes parce qu elle restitue une partie de l azote capté, améliorant ainsi la structure du sol. Le pois permet d obtenir un meilleur rendement pour le blé et le colza cultivés à sa suite avec des apports restreints en fertilisants et une diminution des charges de fongicides et d herbicides. Ainsi, l intégration de la culture du pois dans la rotation des cultures permet d interrompre la propagation des maladies. L évolution et la structuration de la filière ont permis d augmenter les volumes transformés et d offrir un débouché stable et durable à la culture d intérêt écologique qu est le pois. FRANCK FOULON Directeur d usine Vic-sur-Aisne (Roquette France) En 2007, le site de Vic-sur-Aisne est passé de la transformation de la pomme de terre à celle du pois protéagineux. Quels changements majeurs cela a-t il engendré? En tout premier lieu, l évolution a été marquante en termes d organisation : le site est passé d une activité saisonnière (par campagne) à une activité continue. L impact a été important en matière d organisation des équipes. Il a fallu faire évoluer les compétences car c était un nouveau métier. Pomme de terre Il faut réussir à construire avec le monde agricole une filière durable en amont Sur le plan technique, le changement s est opéré par étape : nous étions devenus une protéinerie, mais pour obtenir une filière rentable durablement il fallait également trouver des débouchés pour les autres constituants du pois : l amidon et les fibres. Le rythme de croisière a été atteint à partir de En 2012, la capacité de l usine est saturée et nécessite à nouveau d importants investissements pour produire et amener 100 % des protéines et des fibres vers la nutrition santé. Comment voyez-vous l évolution de la filière pois? Nous avons en face de nous des clients en attente de produits d origine végétale. La protéine de pois est non OGM, non allergène et possède Pois 0,1 1 Maïs 4,8 1,9 Blé Répartition des capacités des matières premières végétales transformées dans les bioraffineries du Groupe Roquette (exprimées en millions de tonnes) des propriétés nutritionnelles et fonctionnelles remarquables. C est une filière d avenir. Cependant, il subsiste des enjeux à l échelon national tels que l accès à la matière première et l amélioration des rendements. Ceux-ci sont en effet plus aléatoires, de sorte que les agriculteurs privilégient d autres cultures. Il faut réussir à construire avec le monde agricole une filière durable en amont. Roquette travaille avec les semenciers et les organismes officiels afin d identifier les variétés les plus performantes en culture et les plus résistantes aux maladies. Un effort de recherche soutenu par l Etat est mené dans ce sens, notamment avec l INRA. Roquette I Rapport d'activité et de Développement Durable 2012 Roquette Roquette I Rapport I Rapport d'activité d'activité et de Développement et de Développement Durable Durable Roquette I Rapport d'activité et de Développement Durable 2012

12 22-23 LE CAPITAL NATUREL une demarche environnementale preserver L environnement L eau, une ressource essentielle à préserver L eau est une ressource essentielle qu il convient de préserver, tant en termes de qualité que de quantité. Les procédés d extraction et de fabrication des unités industrielles du Groupe Roquette sont fortement consommateurs d eau. Certaines implantations voient leur capacité de prélèvement d eau diminuée en raison d une règlementation de plus en plus exigeante. Il convient d anticiper et de mettre en œuvre une nouvelle façon de travailler. Les actions qui en découlent tournent autour de trois axes majeurs : le traitement de la pollution à la source pour réduire les circuits d épuration, le recyclage de l eau sans pour autant atténuer la qualité ou modifier les caractéristiques des produits finis, l étude de nouvelles ressources d eau. Cette démarche requiert l implication active d équipes pluridisciplinaires. Les études démarrées en 2012 se poursuivront avec la conduite de tests pilotes afin de valider les approches et qualifier les résultats obtenus. Des stations d épuration internes pour les unités industrielles Une série de mesures correctives a été mise en place sur le site américain de Keokuk (comme par exemple la mesure et le suivi de paramètres de rejets). De plus, des bonnes pratiques environnementales et des améliorations de la station d épuration ont été appliquées. Toutes ces mesures interviennent dans le cadre d un accord négocié par Roquette America avec le Ministère américain de la Justice et l Agence de Protection de l Environnement, suite au non respect de ses permis de rejets dans le Mississippi (eaux de ruissellement et rejets de station d épuration). Avant même de conclure cet accord, l entreprise a investi dans plusieurs améliorations décisives destinées à moderniser l usine actuelle, à la fiabiliser et à assurer le respect de l ensemble des normes environnementales concernées. A titre d exemple, de nouveaux bassins de décantation ont été installés et des dispositifs d aération améliorés, mettant ainsi en œuvre les meilleures technologies de régulation disponibles pour traiter l eau issue des processus de fabrication. En parallèle, en Roumanie, c est une nouvelle station d épuration qui a vu le jour en Celle-ci a une capacité de traitement quatre fois supérieure à l ancienne et dispose de toutes les technologies indispensables au En mettant en place un plan de réduction ambitieux au niveau des procédés de l usine, le site de Benifayo a réduit de 30 % la Demande Chimique en Oxygène (DCO) envoyée à la station d épuration, limitant ainsi les consommations énergétiques dues à l épuration. ESPAGNE -30 % de matières organiques envoyées en station d épuration bon traitement des rejets : bassins d homogénéisation et de préparation d eaux, bassin d oxydation muni de turbines, décanteur de séparation et concentratrice de boues Après plusieurs mois de fonctionnement, cette station d épuration est complètement opérationnelle. En sortie de station, la pollution est réduite de moitié par rapport à celle obtenue par l ancienne station d épuration. Ce résultat est supérieur aux attentes et à la réglementation en vigueur. Pour compléter ce dispositif, la mise en place d un partenariat avec l un des principaux fournisseurs du site roumain en maïs et en paille est actuellement à l étude sur la possibilité d épandage des boues de station concentrées. Station d épuration - Keokuk (USA) Maitriser les rejets aqueux jusqu au milieu naturel Tous les sites de production du Groupe Roquette ont un objectif prioritaire, celui d assurer la maitrise des rejets aqueux des ateliers jusqu au milieu naturel. A titre d exemple, en collaboration avec l Agence de l Eau Seine Normandie (AESN), le site de Vic-sur-Aisne a mis en place le suivi régulier des rejets afin d obtenir l agrément validé par cette même agence. Cette démarche, initiée en 2010, a conduit à rationaliser la collecte des rejets de chaque atelier, à consolider un réseau aérien d évacuation de ces rejets vers la station d épuration et à limiter les rejets aqueux dans le milieu naturel. De plus, un suivi qualitatif et quantitatif a été mis en place et validé par un organisme externe. Préserver la qualité de l air La préservation de la qualité de l air est suivie sur l ensemble des sites du Groupe. Pour éviter les désagréments olfactifs des riverains, certains sites ont mis en place des plans de réduction des odeurs, notamment en Italie et en Espagne. A titre d exemple, la réduction des émissions olfactives atteint jusqu à 99 % grâce à la réalisation d installations d oxydation thermique régénérative. -70 % DE PLAINTES pour odeurs Traiter les sources sonores EUROPE Sur l année 2012, les sites industriels européens du Groupe ont enregistré une baisse de 70 % du nombre de plaintes pour odeurs. Le Groupe Roquette prend en considération la proximité de ses implantations industrielles avec des riverains et met en place des campagnes de mesures régulières des niveaux sonores. Pour aller au-delà de ces constatations, un projet plus large de mesures est en cours de déploiement sur la plupart des sites. Une cartographie précise des sources sonores majeures est établie. Elle est suivie d une modélisation de la dispersion sonore permettant d identifier et de traiter les sources les plus bruyantes. La biodiversité, vitale pour les matières premières La biodiversité est essentielle à la pérennité d une entreprise transformant des matières premières végétales. Les écosystèmes servent principalement à l approvisionnement, notamment en eau, à la régulation, notamment sur les maladies, et au soutien, notamment sur le cycle de l eau. La biodiversité est aussi source de richesses et d innovations. Les biotechnologies en sont un exemple et les chercheurs du Groupe Roquette s en inspirent chaque jour pour créer de nouveaux produits. De bonnes pratiques sont également mises en œuvre pour préserver cette biodiversité. A titre d exemples, avant chaque nouveau projet européen, le Groupe Roquette mène une étude d impacts sur la biodiversité afin d assurer sa préservation. Autre exemple, lors du renouvellement du plan d épandage des boues de station ZOOM SUR d épuration du site de NATURA 2000 Lestrem (France), l impact éventuel sur le patrimoine naturel faunistique a particulièrement été pris en compte. L étude a confirmé l absence d incidence sur les équilibres biologiques, notamment aux abords des zones NATURA Le réseau Natura 2000 concerne des sites naturels ou semi naturels de l Union Européenne ayant une grande valeur patrimoniale par la faune et la flore exceptionnelles qu ils contiennent. Roquette I Rapport d'activité et de Développement Durable 2012 Roquette Roquette I Rapport I Rapport d'activité d'activité et de Développement et de Développement Durable Durable

13 24-25 LE CAPITAL NATUREL UNE demarche environnementale preserver L environnement Une gestion responsable des déchets La totalité des constituants des matières premières végétales étant valorisée, les sites du Groupe Roquette génèrent globalement peu de déchets. La politique est de valoriser au maximum les déchets en les transformant en ressources énergétiques (par exemple par la méthanisation, voir page 39), en amendement (notamment par le compostage et l épandage) ou en matières premières recyclées (par exemple le papier et le carton). Les nouveaux produits développés par l entreprise font l objet d une étude préalable à la gestion des déchets et leur recyclage, c est le cas notamment des granulés GAÏALENE (voir page 35) pour lesquels des filières de recyclage ont été développées. Le Service Environnement a mis au point une base de données informatique permettant de gérer de façon fine les déchets engendrés par l activité industrielle et de suivre les filières de valorisation et d élimination. Cette base commune aux sites français est en cours de déploiement sur d autres sites européens. De son côté, Roquette America réduit ses déchets et développe des filières de valorisation. Ces dernières présentent plusieurs avantages : celui de la réduction de l empreinte environnementale du site, en évitant que plusieurs tonnes de déchets ne soient éliminées dans les sites d enfouissement, et celui de la réduction des coûts d exploitation en valorisant financièrement ses déchets. A titre d exemples, citons le noir de charbon (auxiliaire de production) qui, une fois usagé, est utilisé comme combustible pour la chaudière, ou les métaux qui sont également valorisés dans des filières de recyclage. En Asie, c est une filière d élimination de déchets dangereux qui se met en place sur les sites de production, notamment en récupérant les piles, les batteries et les ampoules à économie d énergie. Tous ces produits contiennent des éléments qui peuvent contaminer gravement le sol, les nappes phréatiques et la santé humaine s ils se retrouvent dispersés dans la nature. Leur élimination selon des filières gérées, parfois encore peu développées, est donc indispensable. Participer aux filières de recyclage 67 tonnes de papier collectées en 2012 sur le site de Lestrem (France) pour recyclage Le papier-carton En 2011, le taux de recyclage de papier a atteint un record mondial de 70,4 % en Europe (source de l European Recovered Paper Council). Les Etats-Unis ont de leur côté atteint un taux de recyclage de 66,8 %. Une partie des papiers usagés est exportée dans les pays asiatiques, ce qui génère une pénurie en Europe et aux Etats-Unis. Pour cela, certains fabricants de papiers et de cartons mettent en place des filières de recyclage locales, limitant ainsi les transports de papiers usagés. Avec un taux de recyclage croissant et par conséquent une augmentation du nombre de fois que la fibre de papier passe dans la boucle de recyclage (3,4 fois en moyenne en Europe et 2,4 fois dans le monde), les propriétés des fibres recyclées s altèrent progressivement. Certains des produits issus des usines du Groupe Roquette aident à la recyclabilité du papier. Lorsque les fibres ne répondent plus aux critères de qualité du marché, elles peuvent être valorisées comme source d énergie. Le Groupe Roquette a mis en place diverses filières de collecte dans certaines de ses usines et contribue, par exemple, au recyclage du papier-carton. A Lestrem (France) par exemple, papiers et cartons sont collectés chaque jour dans des containers fermés, des bennes ou des compacteurs. Ainsi en 2012, 67 tonnes de papier et 71 tonnes de carton ont été récupérées par un sous-traitant spécialisé en recyclage de papier-carton. Les emballages A Lestrem (France), le reconditionnement des palettes (tri, réparation) est assuré par le personnel d un atelier protégé qui emploie une majorité de travailleurs handicapés. Ainsi, plus de 70 % des palettes sont remises dans le flux. Les big-bags sont également recyclés. En 2012, plus de 4000 big-bags des sites français ont été réutilisés. REDUIRE LES EMISSIONS DE CO2 99 % DES DECHETS non dangereux du site de Lestrem (France) sont valorisés 100 % VALORISE Tous les constituants des matières premières végétales transformées dans les bioraffineries du Groupe Roquette sont valorisés. Ci-contre, l exemple des constituants du maïs et leurs domaines de valorisation. Amidon : Tous secteurs d application, dont plus de 50 % en Alimentation Humaine Fraction cellulosique : Alimentation Animale Fraction soluble : Substrat de Fermentation ou Alimentation Animale Fraction protéique : Alimentation Animale Fraction lipidique : Alimentation Humaine 7,5 % 5,3 % 3,2 % 69,5 % 14,5 % Limiter ses émissions de Gaz à Effet de Serre est un enjeu majeur pour le Groupe Roquette. Pour cela, les équipes travaillent sur l optimisation des consommations énergétiques des usines et sur la réduction des impacts du Groupe en matière d activités logistiques. Le bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre en France En 2012, dans le cadre de la loi française Grenelle 2 portant engagement national pour l environnement, le Groupe Roquette a effectué le bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) de ses sites français à partir des données de l année Dans ce premier bilan, les émissions globales de GES ont été calculées et serviront de point de référence pour mesurer les progrès réalisés dans le temps. Les émissions évitées ont également été évaluées pour mettre en évidence les efforts de l entreprise pour réduire son impact environnemental. Ainsi, en 2011, près de 18 % des émissions globales ont pu être évitées et ceci de manière pérenne grâce à la réalisation de divers investissements : implantation d une chaudière biomasse à Beinheim (France), amélioration des installations de cogénération, installation de production de biogaz à partir d effluents... Dans le cadre de sa démarche de Développement Durable, le Groupe Roquette souhaite poursuivre les efforts dans le domaine de l optimisation de ses consommations énergétiques. Il prévoit de réduire de 9 % supplémentaires ses émissions d ici fin 2013 sur ses sites français. Une partie de cette réduction sera effective grâce notamment à la pleine capacité de production de la chaudière biomasse de Beinheim (France). objectif + 9 % de réduction supplémentaire des émissions de GES d ici fin 2013 sur les sites français du Groupe. Roquette I Rapport d'activité et de Développement Durable 2012 Roquette Roquette I Rapport I Rapport d'activité d'activité et de Développement et de Développement Durable Durable

14 26-27 LE CAPITAL NATUREL Une demarche environnementale reduire l IMPACT DES TRANSPORTS Le Groupe Roquette contribue à réduire l impact environnemental de ses activités logistiques en développant les modes de transport à faible émission de CO 2 et en recherchant l optimisation des quantités transportées. Des solutions alternatives au transport routier En 2012, la Direction Logistique a poursuivi ses efforts dans le développement des modes de transport alternatifs au routier tels que le transport fluvial, le transport ferroviaire ou encore le transport combiné. Le transport des matières premières par rail augmente d année en année. Si en France plus de 65 % des matières premières sont acheminées par train vers les bioraffineries, ce mode de transport représente un peu moins de 20 % des approvisionnements du site de Cassano Spinola en Italie, mais progresse significativement. Afin de poursuivre ce développement en Europe, le Groupe Roquette investit dans le renouvellement des wagons (voir page ci-contre). 2 fois moins de CO 2 émis par un transport par rail qu un transport par route (source ADEME) Le transport par rail est également utilisé pour la livraison des clients. En début d année, l entreprise a relevé le défi de livrer la Russie en amidon depuis la Chine par voie ferrée grâce aux efforts conjugués des équipes de Lianyungang (Chine), Lestrem (France) et Moscou (Russie). Ce fut la première livraison d un produit Roquette par voie ferrée intercontinentale. Lorsque le 100 % train n est pas possible, le recours au transport multimodal (Rail/Route) est privilégié, permettant de contribuer également à la réduction des émissions de CO 2. Ainsi, le site industriel de Benifayo en Espagne a augmenté de 50 % l utilisation de ce type de transport. L axe France-Italie bénéficie également d une nette progression de ses livraisons en vrac par transport multimodal et un projet pilote pour approvisionner l industrie papetière du Sud-Ouest depuis Lestrem (France) a été initié. Le transport fluvial connait un développement similaire. En 2012, ce sont tonnes de Produits Premiers (protéines, fibres et huile) qui ont ainsi navigué au départ du site de Lestrem (France) ou du port fluvial de Béthune situé à proximité, vers les clients de Belgique et des Pays- Bas. Le site de Beinheim (France) a été approvisionné de tonnes de maïs et de blé par voie fluviale et a livré du bioéthanol suivant le même mode. Parallèlement, l entreprise accompagne ses partenaires de transport dans leurs efforts de réduction de leurs impacts carbone, comme les compagnies maritimes. Ces dernières ont en effet largement déployé le Slow Steaming qui, par la limitation de la vitesse de navigation, réduit considérablement les rejets en CO 2. Cela implique nécessairement pour le Groupe Roquette d anticiper l allongement des délais de livraisons. Optimiser le taux de remplissage des camions Un autre enjeu majeur de l entreprise en termes de logistique consiste à réduire le nombre de camions sur la route. Ceci passe inévitablement par l amélioration du taux de remplissage des camions dans le respect des règlementations en vigueur. A titre d exemple, après avoir intégré les nouvelles réglementations dans le transport conditionné et vrac liquide, le site de Lestrem (France) a lancé en 2012 un pilote afin de maximiser les poids transportés en vrac poudre. Les premiers résultats sont très positifs et laissent entrevoir la possibilité de réduire de 7 % par an le nombre de transports nécessaires pour une même quantité de produit transporté. Optimiser le nettoyage des citernes La réduction de l impact des transports de l entreprise passe également par la diminution des rejets. Ainsi, les équipes logistiques ont réalisé une étude permettant d optimiser les nettoyages de citerne et de définir des dispenses sous certaines conditions. En France, ces dispenses s appliquent aux produits du secteur papier-carton. Aux Etats-Unis, l entreprise a mis en place depuis deux ans un accord de dispense de lavage avec un client stratégique du secteur alimentaire : nettoyages de citernes ont ainsi été évités sur l année Un projet de nouveau wagon céréalier Dans le cadre des approvisionnements en matières premières des usines françaises de Lestrem et Beinheim et du site italien de Cassano Spinola, le Groupe Roquette gère et maitrise sa propre logistique ferroviaire sous couvert de deux contrats : un contrat de traction ferroviaire et un contrat de location de wagons céréaliers auprès de CTC (Compagnie de Transports de Céréales). Pour transporter plus de deux millions de tonnes de céréales par an, pas moins de 600 wagons sont en circulation. Depuis 1970, l entreprise loue un parc de wagons en contrat longue durée et, ponctuellement, loue des wagons supplémentaires d une technologie moins performante afin de répondre aux besoins des usines. L âge moyen du parc actuel est de 30 ans. Les avaries et les immobilisations qui en résultent réduisent la disponibilité du parc et augmentent le nombre de wagons en location. GUILLAUME FICHET Directeur d Etablissement Lestrem (Roquette France) Le Groupe Roquette contribue activement au Développement Durable en choisissant des solutions alternatives au transport routier. Comment cela se traduit-il sur le site de Lestrem? Un exemple pour illustrer cette démarche : 10 ans après avoir investi dans une installation de chargement de matières premières pour alimentation animale à destination du Benelux par voie fluviale, une liaison de livraison d huile de maïs brute à destination de Dunkerque (France) a été mise en place grâce à un accord de partenariat conclu avec un de Ce type de transport éconologique démontre que le développement durable ne fait pas nécessairement appel à des équipements de dernière génération nos clients. Elle sera opérationnelle début L installation, intégralement financée par l entreprise, permet de charger une péniche de 180 tonnes en 2 heures, soit l équivalent de 6 camions chargés en 3 heures. Ce type de transport éconologique permet de réduire le nombre de camions sur les routes, d atténuer les émissions de CO2 et de réduire le coût logistique. A l avenir, les capacités techniques de l installation de chargement et la disponibilité des bateaux permettront d augmenter encore les volumes de produits expédiés sur la rivière Lys. L entreprise s est parallèlement engagée à engendrer un flux régulier sur l année vis-à-vis des Voies Navigables de France afin que la profondeur utile de la Lys Ce nouveau wagon va représenter un saut de performance. L innovation apportée dans le mécanisme d ouverture de la toiture contribuera de plus à l amélioration de la sécurité des hommes et de leurs conditions de travail. Nathalie DEBAISIEUX Responsable Logistique Ferroviaire Céréales Depuis 2008, la réflexion est engagée sur le renouvellement du parc wagon. Dans la chaîne du transport ferroviaire et dans une vision long terme, un matériel neuf s impose pour réduire l empreinte écologique et respecter la sécurité des hommes. Le projet d un nouveau wagon a mobilisé les différents acteurs intervenant dans le processus de chargement et de déchargement des wagons en interne ainsi que les fournisseurs, l animateur sécurité et le médecin du travail. Ce nouveau wagon va représenter un saut de performance. La capacité d emport augmentée de 10 % permettra de réduire le nombre de wagons en circulation. L innovation apportée dans le mécanisme d ouverture de la toiture contribuera de plus à l amélioration de la sécurité des hommes et de leurs conditions de travail. Courant 2013, le premier des 400 wagons sortira de la chaine de fabrication de TWA (Titagarh Wagons AFR) unique constructeur français, situé à proximité de Lestrem (France). canalisée puisse être garantie par l établissement public. Ce type de projet démontre pleinement que le Développement Durable ne fait pas nécessairement appel à des équipements de dernière génération, la péniche utilisée a plus d un demi-siècle et la Lys a été canalisée il y a 230 ans! Parallèlement, en discussion avec la Chambre de Commerce et d Industrie Artois et les Voies Navigables de France, nous poursuivons nos efforts pour développer le trafic fluvial sur le canal d Aire au départ du port fluvial de Béthune. Le projet permettra d effectuer nos réceptions de céréales et nos livraisons de Produits Premiers dans des barges de tonnages beaucoup plus importants pouvant atteindre tonnes! Roquette I Rapport d'activité et de Développement Durable 2012 Roquette Roquette I Rapport I Rapport d'activité d'activité et de Développement et de Développement Durable Durable Roquette I Rapport d'activité et de Développement Durable 2012

15 4 2 LE CAPITAL MATERIEL & INDUSTRIEL L atelier d acide succinique biosourcé en cours de construction sur le site de Cassano Spinola (Italie). Le capital matériel et industriel est constitué par l ensemble de notre parc industriel, nos procédés, nos activités de recherche et développement et nos capacités d investissements Notre engagement vise à valoriser et développer ce capital en optimisant la productivité et la consommation énergétique de toutes les unités, en innovant dans de nouveaux procédés, de nouveaux produits et de nouvelles solutions.

16 30-31 LE CAPITAL MATERIEL ET INDUSTRIEL l INNOVATION AU QUOTIDIEN investir en recherche POUR LE FUTUR Le Groupe Roquette innove en permanence pour créer de nouveaux produits et solutions performants, toujours plus adaptés aux besoins des consommateurs. la Recherche et Développement s appuie sur deux axes stratégiques : la Nutrition Santé et la Chimie du Végétal. Le principal Centre de Recherche et Développement, créé en 1951, est situé à Lestrem (France). Il emploie environ 300 personnes issues de disciplines scientifiques très diversifiées. Depuis 1954, année du début de l aventure du sorbitol, l entreprise poursuit sa démarche innovante autant dans les produits (amidons modifiés, polyols, fibres, intermédiaires chimiques, résines végétales, ingrédients alimentaires ) que dans les technologies (purification avec la chromatographie continue, biotechnologie avec le génie enzymatique ou les procédés fermentaires ). Depuis 2006, le Groupe s est résolument tourné vers une démarche d innovation ouverte (open innovation) afin d accélérer le développement et la mise sur le marché de ses produits et solutions. Ainsi, les partenariats avec des industriels et des laboratoires scientifiques des secteurs privés et publics ont été multipliés afin de mutualiser les compétences et expertises, de même que la connaissance des marchés. près de BREVETS constituent le portefeuille technologique du Groupe Roquette Thierry marcel Directeur Recherche et Développement Roquette Groupe Quel rôle tient la recherche dans la stratégie du Groupe Roquette? A sa fondation, Roquette se concentrait sur la seule production d amidon. La volonté de structurer la recherche et l innovation du Groupe s est rapidement manifestée : le centre de recherche de Lestrem a été créé en Au fil du temps, l apport de la chimie puis de la biochimie ont permis d étoffer sa gamme et de la différencier de celle de ses concurrents. Le travail des chercheurs et des Centres de Développement Applicatif sert aujourd hui les orientations stratégiques déterminées par le Groupe, La Nutrition Santé, créatrice de solutions pérennes La nutrition santé a pour vocation d être créatrice de solutions nutritionnelles obtenues à partir de toute la richesse des matières premières renouvelables travaillées dans les bioraffineries du Groupe : glucides, fibres, protéines, lipides et micronutriments. Ainsi, l entreprise décline pour ses clients une gamme d ingrédients visant à améliorer les propriétés nutritionnelles, fonctionnelles et technologiques des produits proposés aux consommateurs. Les challenges sont importants car les demandes des consommateurs de tous les pays sont très diverses : carences caloriques ou nutritionnelles mais aussi maladies liées à l obésité ou au vieillissement des populations. Les bénéfices des solutions proposées par la Recherche et Développement du Groupe sont démontrés et s appuient sur des résultats validés par des études cliniques et des experts reconnus, dans des domaines tels que la satiété, l insulinorésistance ou le microbiote oral et intestinal. La Chimie du Végétal, une alternative durable La chimie du végétal propose aux marchés industriels des alternatives performantes, respectueuses de l environnement. Dans ses programmes de recherche dédiés à cette thématique, le Groupe Roquette développe des intermédiaires chimiques biosourcés (comme l isosorbide) présentant des fonctionnalités et des propriétés technologiques innovantes. Réunir des experts est un atout déterminant à l heure où le partage des connaissances est essentiel qui réinjecte chaque année 3 % de son Chiffre d Affaires dans la recherche. L innovation est-elle déterminante dans une démarche globale de développement durable? Une entreprise comme la nôtre a des besoins importants, donc un impact considérable sur différentes ressources. A cet égard, l innovation est essentielle en interne pour optimiser sa consommation énergétique et son empreinte environnementale comme pour faire face aux évolutions réglementaires. A un autre niveau, les technologies développées à partir de matières premières végétales favorisent des procédés innovants moins polluants que les procédés traditionnels et permettent à nos clients de mettre sur le marché des produits avec de réels bénéfices environnementaux (recyclables, à durée de vie prolongée, à très faible empreinte carbone...). Qu est-ce que l open innovation? En termes de recherche et d innovation, aucun acteur ne peut aujourd hui dominer l ensemble d une chaîne, de la recherche fondamentale à la production industrielle. L open innovation consiste à s associer avec des partenaires en amont et en aval, dans le cadre de programmes de recherches communs. Ces fertilisations croisées sont d autant plus prometteuses que les chercheurs sont désormais habitués à ce travail en réseau. Roquette a toujours su réunir des experts venus de mondes et de disciplines très différents, un atout déterminant à l heure où le partage des connaissances est essentiel. Ces produits permettent la création de nouveaux matériaux de performance, alternatives durables à des composés traditionnels pouvant être toxiques. Les derniers développements en chimie du végétal ont également permis de mettre au point de nouvelles voies de production innovantes reposant sur les biotechnologies, beaucoup plus respectueuses de l environnement, tel que le procédé d obtention de l acide succinique par exemple (voir page 40). La recherche en chimie du végétal contribue également au développement de nouveaux matériaux biosourcés à faible empreinte environnementale comme par exemple la gamme de plastiques végétaux GAÏALENE (voir page 35). alimentation, nutrition, SANTE Equilibrer la teneur en sucres au quotidien Les produits à teneur réduite en sucres font l objet d une très forte demande de la part des consommateurs et les contrôles stricts exercés par les associations et les organismes de santé du monde entier ne font qu accentuer cette pression. Une enquête réalisée en France en 2001 par le CREDOC (Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de vie) auprès de 300 personnes a permis de connaître les habitudes de consommation et l opinion des consommateurs français en ce qui concerne les produits sucrés. Les résultats montrent que les consommateurs recherchent des produits sucrés qui ont à la fois un goût agréable et un profil nutritionnel équilibré grâce à une réduction de la teneur en sucres, principalement dans les produits laitiers, les boissons, les biscuits et les confiseries. Dans ce contexte, la fibre alimentaire NUTRIOSE permet non seulement de maintenir un goût optimal, mais également d améliorer le profil nutritionnel des produits en réduisant leur teneur en sucres, et donc en calories, grâce à ses 2 kcal/g (contre 4 kcal/g pour le sucre). Atout supplémentaire, le NUTRIOSE est un ingrédient fabriqué à Lestrem (France) à partir de blé ou de maïs non OGM. Toutes ces caractéristiques réunies permettent au NUTRIOSE de jouer un rôle majeur dans l équilibre des apports nutritionnels : moins de sucres, moins de matières grasses, moins de calories, plus de fibres, tout en respectant la saveur des aliments. -30 % DE TENEUR EN SUCRES NUTRIOSE Les bonbons gélifiés préparés avec du NUTRIOSE bénéficient d une teneur en sucres réduite de 30 % et une teneur en calories réduite de 15 %, sans altérer le goût! NUTRIOSE au Congrès Européen sur l Obésité En 2012, le Groupe Roquette a participé en tant que principal sponsor du Congrès Européen sur l Obésité (ECO), évènement mondialement réputé dans le domaine de la recherche contre l obésité. Chaque année, il rassemble de nombreux experts venant présenter les dernières avancées de leurs recherches à un public de cliniciens et de chercheurs, aussi bien du domaine académique que des industries alimentaires ou pharmaceutiques. C est dans ce contexte que le Groupe Roquette s est investi dans l organisation d un symposium pour lequel cinq experts européens de renom ont spontanément répondu présents. La conférence relative aux études cliniques récentes montrant l impact du NUTRIOSE sur la satiété et la gestion de poids a été particulièrement appréciée par l auditoire. Roquette Roquette I Rapport I d'activité Rapport d'activité et de Développement et de Développement Durable 2012 Durable 2012 Roquette I Rapport d'activité et de Développement Durable 2012

17 32-33 LE CAPITAL MATERIEL ET INDUSTRIEL l INNOVATION AU QUOTIDIEN alimentation, NUTRITION, SANTE Des maltodextrines pour la nutrition infantile Depuis de nombreuses années, le Groupe Roquette, producteur de maltodextrines (mélange de différents sucres obtenus par hydrolyse partielle de l amidon) et de sirops de glucose déshydratés, approvisionne les marchés les plus exigeants : alimentation infantile, alimentation clinique et pharmaceutique. Ainsi, une gamme de maltodextrines a été mise au point afin de répondre aux exigences de qualité de ces industries qui requièrent des niveaux de sécurité alimentaire très élevés. Pour exemple, les maltodextrines sont incorporées telles quelles dans les poudres de laits infantiles, poudres qui ne subissent aucune transformation supplémentaire avant d être ingérées par les nourrissons. Un niveau de sécurité alimentaire comparable à celui que les clients garantissent eux-mêmes sur leurs marchés est donc indispensable. L alimentation infantile est un marché en forte évolution. Pour y répondre, le Groupe Roquette dispose déjà de sites de production en France et en Inde. En 2012, un nouvel outil industriel en Chine permet d apporter aux clients une sécurité d approvisionnement et une localisation de la production proche des marchés en croissance. Une farine innovante issue de microalgues Ingrédient unique et innovant, la farine complète issue de microalgues améliore significativement le profil nutritionnel des aliments dans de multiples applications alimentaires, notamment les produits céréaliers, la boulangerie fine, les boissons ou encore les desserts glacés. Alliant lipides, protéines et fibres et exempte d acides gras trans, cette farine complète réduit calories et matières grasses dans les produits finis. Ce nouvel ingrédient permet par exemple de remplacer le beurre et les œufs dans une recette de brioche. Les qualités nutritionnelles sont nettement améliorées, sans altération du goût ni de la sensation en bouche. +11% de croissance annuelle du marché mondial de l alimentation infantile ces cinq dernières années Des brioches à partir de farine issue de microalgues MONDE Si la croissance du marché de l alimentation infantile stagne dans les régions matures comme l Europe de l Ouest et l Amérique du Nord, l Asie voit sa croissance dépasser les 15 % par an. Un programme de recherche dédié aux protéines végétales Les protéines animales représentent environ un tiers de la consommation mondiale de protéines. Pour accompagner la croissance de la demande globale en protéines, les matières premières végétales ont un rôle capital à jouer, à la fois pour fournir des protéines de haute qualité directement consommables par l homme, mais également pour nourrir les animaux d élevage et les animaux de compagnie. Fort de ce constat, le Groupe Roquette a lancé en 2011 le programme de recherche PROTEOV dédié au développement de solutions protéiques à haute valeur nutritionnelle et fonctionnelle. Celui-ci a pour objectif d offrir aux clients une gamme de protéines végétales répondant à leurs attentes en termes de bénéfices fonctionnels et nutritionnels, d alternatives aux protéines animales. Le programme bénéficie de moyens financiers, techniques et humains à la hauteur des ambitions du Groupe : équipes pluridisciplinaires, laboratoires, ateliers pilotes, Centres de Développement Applicatif et unités préindustrielles. Parmi les succès déjà rencontrés, signalons la filière pois avec la gamme de protéines NUTRALYS. D autres succès sont attendus à terme à partir des protéines de blé, de maïs, de pomme de terre et même de microalgues. Le succès des protéines végétales dans l application Pet Food La nutrition des chiens et des chats a fait des progrès très importants et accorde une place croissante à certaines protéines végétales parmi les plus digestes. Les protéines végétales les plus utilisées sont : le gluten de maïs dans le Pet Food sec (croquettes sèches), le gluten de blé dans le Pet Food humide (morceaux en sauce et pâtés). Ces protéines ont des propriétés nutritionnelles et fonctionnelles très complémentaires de celles des protéines animales. Malgré leur statut de carnivore domestique, les animaux de compagnie sont aujourd hui consommateurs de plus en plus de protéines végétales issues de bioraffineries, réputées pour leur bonne digestibilité et leur mode de production moins impactant sur l environnement. plus de 50 % du Gluten de Maïs produit à Lestrem (France) est destiné au marché du Pet Food Des scientifiques qui publient PET FOOD La proportion du gluten de maïs produit par l usine de Lestrem (France) vendue en application Pet Food est passée de 10 % dans les années 90, à plus de 50 % en Depuis 2005, une cellule dédiée à la communication scientifique valorise les études nutritionnelles réalisées par les équipes Nutrition du Groupe Roquette, en réponse aux marchés de plus en plus exigeants. En coordination avec les experts techniques de l entreprise, le premier rôle de cette cellule de communication est de rédiger des articles et des chapitres d ouvrages, mais également de présenter des conférences ou des posters scientifiques portant sur les résultats des recherches, lors de congrès scientifiques internationaux. L information ainsi dispensée auprès d organismes internationaux concentrés sur la nutrition, mêlant experts, clients et concurrents, offre au Groupe Roquette une visibilité importante et une information récente sur les sujets d intérêt dans ce domaine. De plus, la mission de la cellule de communication s étend au soutien de l activité commerciale du Groupe Roquette grâce à la synergie qui s est créée entre tous les acteurs de l entreprise autour du thème de la nutrition. Roquette I Rapport d'activité et de Développement Durable 2012 Roquette I Rapport d'activité et de Développement Durable 2012

18 34-35 LE CAPITAL MATERIEL ET INDUSTRIEL l INNOVATION AU QUOTIDIEN la chimie DU VEGETAL Un nouveau liant d origine végétale pour le marché de l isolation L isolation thermique performante du parc immobilier est un objectif majeur pour la maitrise des dépenses énergétiques et le confort des habitants. Tous les leaders de ce marché mettent en place des nouvelles technologies conformes aux exigences d émissions de composés volatils, de résistance au feu et de propriétés acoustiques améliorées. Le Groupe Roquette accompagne le déploiement mondial de ces nouvelles solutions en facilitant la substitution des résines phénol-formaldéhydes par des liants d origine végétale dérivés d amidon, non toxiques. Grâce à ces liants d origine végétale, les nouvelles générations de laines minérales contribuent à l amélioration de la qualité de l air intérieur en réduisant ou en supprimant l émission de formaldéhyde libre. Leur utilisation peut être une solution à certains critères requis par la certification LEED (voir page 38). Ces nouvelles laines minérales rencontrent un accueil très favorable sur les marchés des bâtiments neufs et anciens. De nouveaux polycarbonates à base d isosorbide L isosorbide, diol biosourcé obtenu par déshydratation du sorbitol (dérivé de glucose) peut être utilisé pour la fabrication de polymères de spécialité, de type polyester, polycarbonates ou polyuréthanes. Désormais, il existe de nouveaux polycarbonates contenant jusqu à 70 % d isosorbide. Grâce à sa structure rigide, cette Polycarbonate à base d isosorbide pour le marché de l automobile Laines minérales molécule d isosorbide permet à ces nouveaux polycarbonates d améliorer leur résistance à la chaleur, aux UV et aux produits chimiques tout en leur conférant d excellentes propriétés optiques et mécaniques. A titre d exemple, un groupe industriel japonais de renommée internationale a démarré en 2012 une nouvelle unité industrielle produisant un nouveau polycarbonate produit à partir d isosorbide POLYSORB. Ces nouveaux polycarbonates, sans bisphénol A, sont destinés principalement aux marchés de l automobile, de la construction ou de la technologie de pointe. Depuis plusieurs années, le Groupe Roquette développe et améliore la technologie des procédés d obtention des grades d isosorbide demandés par les clients. Une nouvelle solution pour le traitement des effluents Le Groupe Roquette développe une nouvelle solution à partir d amidon modifié pour le traitement des eaux et principalement celui des effluents industriels. La technologie repose sur la capacité de floculation (phénomène d agrégation des matières en suspension) des produits amylacés. En partenariat avec le site de Vecquemont (France), les équipes de recherche du Groupe ont développé une solution permettant d atteindre les objectifs de qualité de l effluent en sortie de station d épuration. Les avantages de la solution sont multiples. Sur le plan écologique, la nouvelle solution permet de réduire la production de boues inhérente au traitement, de limiter les sels métalliques et les dérivés de distillats de pétrole. En matière de sécurité, la manipulation est facilitée dans la mesure où le produit est classé non dangereux. La diminution des encrassements des filtres en aval et l amélioration du nettoyage des installations sont également des atouts sur le plan économique. Un plastique végétal à faible empreinte environnementale Lancée en 2011, la gamme de plastiques végétaux GAÏALENE a été éco-conçue par le Groupe Roquette. Elle est une alternative végétale durable en réponse à la raréfaction des ressources fossiles. La matière première renouvelable retenue pour élaborer ce plastique végétal provient de cultures traditionnelles situées à moins de 200 km de l usine de Lestrem (France). Il s agit de blé dont on utilise l un des constituants : l amidon. Les autres constituants du blé trouvent des débouchés en alimentaire. L amidon est modifié par greffage de chaînes carbonées pour le rendre à la fois thermoplastique et insensible à l eau. La matière devient directement utilisable sur les procédés et équipements existants de la plasturgie, en évitant ainsi des investissements coûteux pour les transformateurs. La gamme présente des propriétés techniques uniques et innovantes telles que bonne résistance aux chocs, bonne imprimabilité, propriétés antistatiques naturelles, toucher exceptionnellement doux et recyclabilité parfaitement EMPREINTE CARBONE REDUITE L empreinte carbone du plastique végétal GAÏALENE, est inférieure de 65 % à celle du Polypropylène issu des ressources fossiles % DE CO 2 Corbeille ElisebyStarck possible en fin de vie par voie mécanique dans les Quelques exemples d applications pour GAÏALENE ZOOM SUR L IFMAS, Institut Français des Matériaux Agro-Sourcés labellisé en 2012, contribue à la mise en place d une filière durable pour des matériaux éco-conçus à partir de ressources végétales. Il sera l institut de recherche, de valorisation et de formation sur ces thématiques pour la France. Il rassemble à ce jour onze partenaires, dont Roquette, dans un actionnariat public-privé équilibré et solide, mettant en synergie les compétences de la recherche publique et privée. filières polyoléfines. Elle présente avantageusement un bilan environnemental très positif, certifié par un organisme externe. Ce plastique végétal connaît déjà de multiples applications : sacherie de toute contenance, films d emballage, films thermo-rétractables, seaux pour peintures, corbeilles de bureau, jouets, cintres, garde-boues de vélo, semelles d espadrilles 100 % made in France Déjà élu Biomaterial of the year 2011, prix attribué par le Nova Institut lors du congrès Biowerkstoff (matériaux biosourcés) à Cologne (Allemagne), GAÏALENE s est vu décerner un Trophée Éco-conception lors des Journées Annuelles Développement Durable et Entreprises (JADDE) à Lille (France), en octobre Emballage thermorétractable CEISA PACKAGING Mousse de calage SAPRONIT Roquette I Rapport d'activité et de Développement Durable 2012 Roquette I Rapport d'activité et de Développement Durable 2012

19 36-37 LE CAPITAL MATERIEL ET INDUSTRIEL l amelioration de la performance L AMELIORATION CONTINUE Courant 2010, le Groupe Roquette a initié un programme de performance industrielle baptisé ANTARES visant à implanter une démarche d amélioration continue professionnalisée sur l ensemble de ses sites. Initialement appliqué aux sites de production européens, le programme a poursuivi en 2012 son déploiement à l international (notamment aux Etats- Unis et en Asie), et à tous types de fonctions. Quelques exemples illustrent ci-après ce déploiement. Les objectifs de la démarche consistent à développer une culture industrielle commune, axée sur l amélioration de la performance. Cette démarche est en phase avec la politique SQES (Sécurité, Qualité, Environnement, Sûreté) du Groupe et passe par : la recherche de la maitrise des coûts et son ancrage de manière durable, l engagement de l ensemble des métiers et des organisations industrielles, la mise à disposition des moyens nécessaires à tous les niveaux de l organisation pour agir dans ce sens. Pour réussir, elle doit s accompagner de la transformation de la relation au travail et des relations de travail. La démarche d amélioration continue implique tous les acteurs de l entreprise et consiste à trouver des solutions autour des quatre axes TSOE : Technique, Social, Organisationnel et Economique. Elle s appuie sur des outils tels que par exemple la méthode des 5S, l AIM (animation à intervalles courts), la méthode SMED (changement rapide d outil). La démarche ANTARES en Italie En 2012, la démarche ANTARES a commencé son déploiement sur le site de Cassano Spinola par la station d ensachage amidon en tant qu atelier pilote. Les équipes ont ainsi pu faire leurs premières armes dans la démarche. L ensemble des collaborateurs concernés y a participé FRANCK MORALY Directeur Excellence Industrielle Roquette Groupe Vous êtes responsable de la démarche ANTARES depuis son lancement. En quoi cette démarche constitue-t elle un enjeu pour le Groupe? L amélioration continue est une dynamique qui tend à se généraliser, tant au niveau de nos clients que de nos concurrents. Le Groupe Roquette s est engagé aussi dans cette dynamique il y a maintenant plus de deux ans, et la mise en place de la démarche ANTARES nous permettra de rester compétitifs. Dominique BAUMANN, Damon AZINGER, Shayne WRIGHT et Ron SCHMITT - Keokuk (USA). La meilleure idée d amélioration continue est récompensée. activement en proposant des améliorations et les mettant en œuvre, notamment en matière de conditions de travail et de sécurité. Sur le plan technique, une meilleure maitrise des équipements a conduit à une baisse du nombre de pannes. Sur le plan organisationnel, les temps d intervention pour entretien ont été réduits et les changements de produit à ensacher ont été optimisés. Toutes ces actions ont contribué à améliorer la performance économique de l atelier. La démarche ANTARES en Asie Le groupe de travail ANTARES de l usine de Lianyungang (Chine) a mis en place les plans d actions pour deux secteurs pilotes courant Cela s est traduit notamment par : la définition d indicateurs de performance, l instauration de réunions quotidiennes d échange afin de contrôler les performances, la mise en place des formations requises. Comme pour le site italien, le déploiement du programme ANTARES se poursuivra en 2013 de manière intensive sur l ensemble du site de Lianyungang et s étendra aux autres sites de la région Asie. L amélioration continue va nous permettre de développer notre performance économique Sur quoi repose principalement la démarche ANTARES et quels en sont les bénéfices? La démarche ANTARES réside principalement sur le changement de notre façon de travailler dans son ensemble, et pas seulement sur les aspects techniques. L implication des opérateurs et des managers est la clé de voute de sa réussite. La mise en place de la démarche d amélioration continue via ANTARES est une véritable opportunité pour le Groupe Roquette. Celle-ci va nous aider à maintenir et à développer notre performance économique en donnant les moyens d actions à tous les niveaux de l organisation, non pas uniquement sur l axe technique, mais aussi économique, organisationnel et social, par exemple en termes de compétences et de conditions de travail. Quelles sont les prochaines étapes d AN- TARES? Depuis fin juin 2012, la démarche s accélère et va nous demander encore plus de dynamisme, et ce, à l échelle du Groupe. Ce qui nous reste à faire est essentiel et de taille : la dimension d ancrage est à démultiplier pour que la démarche d amélioration continue devienne une Pratique Roquette, une façon de travailler commune à toutes les unités du Groupe. AMELIORER L EFFICACITE ENERGETIQUE En travaillant sur l efficacité énergétique de l ensemble de ses sites, le Groupe Roquette réduit ses émissions de CO 2 dans l atmosphère et sa consommation énergétique. L efficacité énergétique, un enjeu majeur L un des grands défis mondiaux pour les décennies à venir concerne l énergie. Il faudra en effet couvrir les besoins d une population croissante au niveau de vie de plus en plus élevé. Ceci engendrera un doublement des besoins énergétiques vers 2050, dans un contexte de raréfaction des ressources fossiles. Dans le même temps, les émissions de CO 2 devront être réduites de moitié pour limiter le réchauffement de la planète. Pour répondre à ce défi, un des moyens consiste à mettre en œuvre des solutions d efficacité énergétique qui permettent de faire mieux et plus, avec moins de ressources. En termes scientifiques, l efficacité énergétique représente le rapport de l énergie consommée sur l énergie produite. Depuis de nombreuses années, le Groupe Roquette s efforce de limiter ses consommations énergétiques en travaillant sur l efficacité énergétique de ses sites industriels. Ces travaux s appuient sur trois axes : l optimisation de la consommation énergétique, l utilisation de technologies à haute performance et la récupération de chaleurs fatales. Les acteurs de l efficacité énergétique sont nombreux : les équipes des fonctions Achats, Exploitation et Développement Industriel. Des plans énergie efficaces Le Groupe Roquette a mis en place depuis une dizaine d années des plans énergie récurrents sur ses sites majeurs. L objectif de ces plans est de réduire les consommations thermiques et électriques des installations industrielles. La recherche d économies d énergie implique une sensibilisation des tep* économisées et tonnes d émissions de CO 2 évitées chaque année grâce aux plans énergie sur les sites européens du Groupe * tep = tonnes équivalent pétrole concepteurs d ateliers, des collaborateurs en charge de l entretien des usines mais aussi des salariés en charge de la conduite des installations. Il est important que chacun connaisse les conséquences énergétiques de ses faits et gestes. L utilisation de technologies à haute performance L optimisation des outils existants est un axe majeur de l efficacité énergétique. Mais plus encore, la création d une nouvelle unité d exploitation est ZOOM SUR LES JOURNEES ENERGIE Depuis 2011, le Groupe Roquette participe à des journées autour de la thématique Chaufferie - Réseau et Économie d Énergie (C.R.É.É), organisées par le Centre d Etudes et de Recherches Economiques sur l Energie en France (CEREN). Elles donnent l opportunité à tous les acteurs de la filière Chaufferie-Réseau et aux industriels utilisateurs de partager des retours d expérience et des pratiques innovantes. une opportunité majeure à saisir en termes d efficacité énergétique : la remise en cause du process et l utilisation de nouvelles technologies induisent des gisements conséquents d économies d énergie. Ces champs d optimisation ne sont cependant pas toujours accessibles sur les process existants du fait de retours sur investissement insuffisants. Le recours aux Meilleures Technologies Disponibles (MTD) est systématique dans le domaine des utilités. La cogénération, une technologie performante Le site industriel de Benifayo (Espagne) devait remplacer une de ses installations de cogénération devenue obsolète. L étude technique a abouti au remplacement de l ancien cycle turbine à gaz/chaudière vapeur par un nouveau cycle moteur à gaz/production d eau chaude. Le recours à cette technologie permet non seulement d atteindre un rendement électrique très élevé mais également de valoriser une production thermique à basse température, garante d un rendement global abouti. L intégration de ce nouvel équipement dans les process de l usine a ainsi contribué à diminuer les pertes énergétiques du site et, par conséquent, à réduire les émissions de CO 2. Cogénération par turbine à gaz - Lestrem (France) Roquette Rapport d'activité et de Développement Durable 2012 Roquette I Rapport d'activité et de Développement Durable 2012 Roquette Roquette I Rapport I d'activité Rapport d'activité et de Développement et de Développement Durable 2012 Durable 2012

20 38-39 LE CAPITAL MATERIEL ET INDUSTRIEL l AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ameliorer l EFFICacite ENERGETIQUE Les atouts de la récupération des buées Consommation de vapeur et émissions d odeur sont les défis permanents que veulent relever les amidonneries sur les plans avantage compétitif et développement durable. Le site de Lianyungang (Chine) a ainsi mis en oeuvre des solutions utilisées en Europe depuis quelques années : la récupération des effluents gazeux humides afin d économiser de l énergie et réduire les émissions d odeurs. Jusqu à récemment, l évaporateur d eau de trempe consommait de la vapeur vive pour fonctionner. Le nouvel évaporateur installé en 2012 a été dimensionné pour valoriser les effluents gazeux issus des séchoirs des Produits Premiers (protéines, fibres et huile). Désormais, les effluents gazeux humides sont condensés sur les surfaces d échange alors qu ils étaient directement rejetés dans l air. Cet investissement a apporté des avantages en termes d économie d énergie et de réduction des émissions olfactives. Récupérer et valoriser les chaleurs fatales La chaleur fatale désigne la quantité d énergie thermique non valorisée dans le process initial et qui parfois, pour partie tout au moins, peut être récupérée et/ou valorisée. Plusieurs procédés de bioraffinerie sont sources de chaleurs fatales : c est le cas par exemple des systèmes de refroidissement rapide de produits ou de condensats vapeur (systèmes dits flashes ) qui génèrent d importantes quantités de vapeur basse pression, mais c est également le cas pour les séchoirs où la capacité d évaporation est élevée et la température de saturation des fumées supérieure à 60 C. Inauguration du laboratoire central - Lianyungang (Chine) Récupération des buées sur les séchoirs - Lianyungang (Chine) Construire des bâtiments durables Pour la seconde fois au sein du Groupe Roquette, un nouveau bâtiment a été conçu et géré selon la certification LEED. Ainsi, après le Centre d Innovation à Geneva (USA), c est le laboratoire central de l usine de Lianyungang en Chine qui a été réalisé selon cette méthodologie. Il s agit du premier bâtiment répondant à la certification LEED dans la ville de Lianyungang. Ce référentiel évalue un bâtiment selon cinq grands axes : la gestion efficace de l eau, l efficacité énergétique, la qualité des environnements intérieurs, le choix des matériaux et l impact environnemental des chantiers. A titre d exemple, pour le laboratoire central de Lianyungang, des systèmes innovants de sanitaires permettent de réduire les consommations d eau ; des matériaux d isolation performants et un système de climatisation hautement efficace ont également été mis en place. Enfin, des matériaux de construction écologiques ainsi que des matériaux de décoration en bois ont été choisis afin d assurer ZOOM SUR un environnement LA CERTIFICATION LEED intérieur sain, par exemple avec une faible teneur en Composés Organiques Volatils (COV). Inauguré en mars 2012, ce bâtiment respecte pleinement les exigences d une construction durable, tant pour l environnement intérieur qu extérieur. La certification LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) promeut les bâtiments durables, agréables à vivre et ayant une bonne performance environnementale. Elle a été développée en 1994 par l U.S. Green Building Council, une association américaine. FAVORISER LES NOUVELLES SOURCES D ENERGIE Depuis plusieurs années, le Groupe Roquette diversifie ses sources d énergie en privilégiant les énergies renouvelables telles que la géothermie, la biomasse et le biogaz. La biomasse, une nouvelle source d énergie Les ressources importantes en bois de la région Alsace ont permis la mise en place d une nouvelle chaudière à Beinheim (France), utilisant la filière bois-énergie. Cet investissement, réalisé avec l aide de l ADEME (Agence De l Environnement et de la Maîtrise de l Energie), a démarré en décembre Cette installation assure plus de 50 % des besoins vapeur du site, soit 43 mégawatts de puissance énergétique (l équivalent annuel de tep (tonnes équivalent pétrole)), et permet d éviter le déstockage de tonnes de CO 2 fossile par an. Parallèlement, toute une filière d approvisionnement en bois-énergie s est mise en place. BIOVAE (BIOmasse Valorisation Energie), société spécialisée dans l organisation et la gestion de l approvisionnement en biomasse, a permis au Groupe Roquette de sécuriser les tonnes de bois par an nécessaires à l alimentation de sa chaudière. Celles-ci proviennent des filières de sylviculture, de scieries et de recyclage (bois d emballage, palettes, ) situées dans un rayon de 100 kilomètres. Sur le site de Calafat, en Roumanie, une chaudière à paille a démarré en septembre 2012, après quelques retards dus à un hiver particulièrement rigoureux et à des ajustements de procédés indispensables à son optimisation. A ce jour, l installation permet de fournir plus de 50 % de la vapeur nécessaire au site. Là aussi, une filière locale et pérenne d approvisionnement s est mise en place : deux agriculteurs, déjà fournisseurs du site en maïs, approvisionnent la paille grâce aux hectares de terre qu ils gèrent à quelques dizaines de kilomètres du site de Calafat. La géothermie haute température, une première mondiale En 2011, le Groupe Roquette, le Groupe Electricité de Strasbourg et la Caisse des Dépôts ont lancé le projet ECOGI (Exploitation de la Chaleur d Origine Géothermale pour l Industrie) à Rittershoffen (France). Ce projet concerne la géothermie haute énergie, c est-à-dire que la température de l eau géothermale est supérieure à 150 C. Soutenu par l ADEME, la région Alsace et SAF Environnement, ce projet ambitieux constitue une première mondiale pour l industrie. La première étape du projet, la réalisation du premier forage, s est achevée en décembre Celui-ci a atteint mètres de profondeur. Les premières mesures confirment que le fluide géothermal atteindra une température de 170 C, conformément aux attentes d ECOGI. La production géothermique prévue début 2015 permettra de réduire la dépendance du site de Beinheim au gaz naturel en lui fournissant 24 mégawatts de puissance énergétique (l équivalent annuel de tep) et permettra d éviter le déstockage de tonnes de CO 2 fossile par an. ZOOM SUR LE PROJET GEOTHERMIE EN QUELQUES CHIFFRES Température attendue : 170 C Deux forages d une profondeur de à mètres Un débit d eau de 250 m 3 /h Une canalisation d eau douce de 17 km reliant le site de forage à l usine de Beinheim. Premier forage du projet géothermie Le biogaz, de plus en plus utilisé sur les sites Depuis plusieurs années, des unités de méthanisation permettent de réduire les rejets des stations d épuration et de maximiser l utilisation d énergies renouvelables sur les sites du Groupe. Suite à un travail mené sur le site de Vecquemont (France), l unité de méthanisation fonctionne de manière parfaitement maitrisée et stabilisée pendant toute la durée de la campagne féculière. Avec l aide de cette expérience acquise, des missions de soutien sur d autres sites du Groupe ont permis un partage de compétences et d expériences, accélérant la mise au point de nouvelles installations. Roquette I Rapport d'activité et de Développement Durable 2012 Roquette I Rapport d'activité et de Développement Durable 2012

CEMEX : ISO 14001. Certification

CEMEX : ISO 14001. Certification CEMEX : Certification ISO 14001 CEMEX 2 rue du Verseau - Silic 423-94583 Rungis Cedex Tél : 01 49 79 44 94 - Fax : 01 49 79 86 07 www.cemex.fr - www.cemexbetons.fr Dossier de presse CEMEX Certification

Plus en détail

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE Ensemble, agissons pour des achats responsables CONVICTIONS De l intention à l action systématique André SÉPANIAK Directeur des achats Le

Plus en détail

Rapport du groupe de travail PNNS sur les glucides. Etapes 1 et 2 du mandat. Mars 2007

Rapport du groupe de travail PNNS sur les glucides. Etapes 1 et 2 du mandat. Mars 2007 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l'alimentation Sous-Direction de la réglementation, de la recherche et de la coordination des contrôles Rapport du groupe de travail PNNS

Plus en détail

Communiqué de presse - Mars 2013. Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable

Communiqué de presse - Mars 2013. Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable Communiqué de presse - Mars 2013 Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable 2 «Par son métier, en lien direct avec le monde agricole, par ses

Plus en détail

Notre culture _ p. 38. Améliorer _ p. 39. Intégrer _ p. 40. Préserver _ p. 41. Créer _ p. 42. Développer _ p. 43. Partager _ p. 44

Notre culture _ p. 38. Améliorer _ p. 39. Intégrer _ p. 40. Préserver _ p. 41. Créer _ p. 42. Développer _ p. 43. Partager _ p. 44 solvay.com Rapport Annuel 2014 Nos façons de vivre et de consommer sont en train de bouleverser les équilibres planétaires. Nous tous acteurs politiques, économiques et sociaux devons prendre l entière

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRES

COMMUNICATION SUR LE PROGRES COMMUNICATION SUR LE PROGRES 2009/2010 Par ce document, je réaffirme l attachement de Havas aux 10 principes du Global Compact et renouvelle notre engagement à les respecter, les promouvoir et à les mettre

Plus en détail

La stratégie du Groupe BPCE

La stratégie du Groupe BPCE La stratégie du Groupe BPCE 2 edito Groupe BPCE est né en juillet 2009 de la volonté des groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne de construire ensemble le deuxième groupe bancaire en France, un groupe

Plus en détail

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche volontaire de l entreprise, d intégration des enjeux du développement durable dans son modèle et dans son offre qui va au-delà du respect de la

Plus en détail

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES L ENVIRONNEMENT EN FRANCE 2 FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES des initiatives locales et des actions de long terme VERS UN RAPPROCHEMENT DES ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES ET DE L ENVIRONNEMENT? INTRODUCTION L OBSERVATION

Plus en détail

par L intelligence environnementale au service de la croissance économique durable Plan de Progrès de Performance Economique et Environnementale

par L intelligence environnementale au service de la croissance économique durable Plan de Progrès de Performance Economique et Environnementale Perform-EE par Plan de Progrès de Performance Economique et Environnementale L intelligence environnementale au service de la croissance économique durable PERFORM-EE par Suez Environnement 1 Au XXI siècle,

Plus en détail

Portrait du Groupe Roquette

Portrait du Groupe Roquette Portrait du Groupe Roquette «Servir les femmes et les hommes en offrant le meilleur de la nature» Vision Devenir, sur des marchés identifiés, un acteur leader à l échelle mondiale en solutions et produits

Plus en détail

Huttepain Aliments et Prios Groupe : une relation de confiance dans la durée

Huttepain Aliments et Prios Groupe : une relation de confiance dans la durée Huttepain Aliments et Prios Groupe : une relation de confiance dans la durée En optant pour le progiciel Déclic de Prios Groupe, Huttepain Aliments s est doté d une solution métier taillée sur-mesure,

Plus en détail

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE est aujourd hui un enjeu de première importance pour les entreprises : il reflète la prise de conscience grandissante

Plus en détail

CONSTRUIRE UN AVENIR DURABLE ET BÉNÉFIQUE

CONSTRUIRE UN AVENIR DURABLE ET BÉNÉFIQUE RAPPORT D ACTIVITÉ ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013 CONSTRUIRE UN AVENIR DURABLE ET BÉNÉFIQUE Voilà désormais 80 ans que Roquette relève des défis scientifiques, technologiques, industriels et commerciaux.

Plus en détail

Dossier de presse. Fortement présent dans les pays émergents, Necotrans est le 2ème réseau de logistique en Afrique.

Dossier de presse. Fortement présent dans les pays émergents, Necotrans est le 2ème réseau de logistique en Afrique. Dossier de presse Présentation du Groupe Créé en 1985 le groupe Necotrans est un acteur clé de la logistique internationale avec un chiffre d affaires de plus de 950 millions d euros et 3500 collaborateurs

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE «Accompagner la CROissance des TPE-PME à travers une stratégie de Développement Durable» (ACRODD MER) La «Responsabilité Sociétale des Entreprises» n est pas une

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Faciliter l accès et la compréhension du système de retraite aux assurés : il s agit d une exigence de service public. Depuis désormais

Plus en détail

Bioénergie. L énergie au naturel

Bioénergie. L énergie au naturel Bioénergie L énergie au naturel Les références d AREVA en bioénergie Plus de 2,5 GW dans le monde : la plus grande base installée de centrales biomasse AREVA développe des solutions de production d électricité

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

Charte relative à l investissement socialement responsable de l Etablissement de Retraite additionnelle de la Fonction publique

Charte relative à l investissement socialement responsable de l Etablissement de Retraite additionnelle de la Fonction publique Charte relative à l investissement socialement responsable de l Etablissement de Retraite additionnelle de la Fonction publique 30 mars 2006 Introduction Le conseil d administration de l ERAFP a décidé,

Plus en détail

PERFORMANCE ET RESPONSABILITÉ MICHELIN

PERFORMANCE ET RESPONSABILITÉ MICHELIN LES FONDAMENTAUX PERFORMANCE ET RESPONSABILITÉ MICHELIN UNE MEILLEURE FAÇON D AVANCER UNE MEILLEURE FAÇON D AVANCER SOMMAIRE UNE MEILLEURE FAÇON D AVANCER 03 UNE FAÇON DE FAIRE 04 UNE CULTURE UNIQUE 06

Plus en détail

Bien vivre, dans les limites de notre planète

Bien vivre, dans les limites de notre planète isstock Bien vivre, dans les limites de notre planète 7e PAE le programme d action général de l Union pour l environnement à l horizon 2020 Depuis le milieu des années 70, la politique environnementale

Plus en détail

Le bioéthanol. Le bioéthanol

Le bioéthanol. Le bioéthanol Le bioéthanol Le bioéthanol À VOS PLEINS, PRÊTS, ROULEZ!!! À VOS PLEINS, PRÊTS, ROULEZ!!! www.bioethanolcarburant.com Dossier de presse FÉVRIER 2015 Le bioéthanol en quelques mots De l énergie végétale

Plus en détail

Responsabilité Sociétale de l Entreprise Quels Enjeux?

Responsabilité Sociétale de l Entreprise Quels Enjeux? Responsabilité Sociétale de l Entreprise Quels Enjeux? Hôtel de Ville Salle des conférences 60 Bd Carnot 78110 Le Vésinet 1 Responsabilité Sociétale de l Entreprise Panorama du sujet : Effet de mode? Enjeux

Plus en détail

Cartographie et grands enjeux du monde coopératif agricole à l échelle mondiale Synthèse de l étude

Cartographie et grands enjeux du monde coopératif agricole à l échelle mondiale Synthèse de l étude www.pwc.fr Cartographie et grands enjeux du monde coopératif agricole à l échelle mondiale Synthèse de l étude 3 e journée européenne des coopératives agricoles Septembre 01 édito PwC publie le premier

Plus en détail

Sommaire. Carte de visite. Evolution de l activité. Les clés du succès. Les principales contraintes. Axes stratégiques: Horizon 2020.

Sommaire. Carte de visite. Evolution de l activité. Les clés du succès. Les principales contraintes. Axes stratégiques: Horizon 2020. FEVRIER 2014 Sommaire Carte de visite Evolution de l activité Les clés du succès Les principales contraintes Axes stratégiques: Horizon 2020. Carte de visite: chiffres clés Nombre d adhérents : 13 500

Plus en détail

Forum Développement Durable 2015. Ayez le réflexe CCI!

Forum Développement Durable 2015. Ayez le réflexe CCI! Forum Développement Durable 2015 Ayez le réflexe CCI! Nouvelles normes Comment se préparer à la mise en oeuvre des nouvelles normes ISO 9001 et 14001? Nouvelles normes Des évolutions majeures, sans pour

Plus en détail

Groupe ROQUETTE. Usine de BEINHEIM. Chaufferie Biomasse

Groupe ROQUETTE. Usine de BEINHEIM. Chaufferie Biomasse Groupe ROQUETTE Usine de BEINHEIM Chaufferie Biomasse Congrès «Eco-technologies pour le futur» - Lille - 14 juin 2012 Plan de la présentation Le groupe ROQUETTE Notre site de BEINHEIM Nos motivations environnementales

Plus en détail

RENAULT (sa) REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

RENAULT (sa) REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION RENAULT (sa) REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le présent règlement a pour objet de définir les règles et modalités de fonctionnement du Conseil d administration et de ses comités, ainsi

Plus en détail

Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats.

Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. LE SRM : SOCLE D UN SI ACHATS PERFORMANT Le référentiel fournisseurs ou

Plus en détail

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com *Chaîne logistique AMÉRIQUES 45 agences 8 pays 950 collaborateurs Europe 157 agences 22 pays 5 710 collaborateurs ASIE-PACIFIQUE 136 agences 24 pays 3 950

Plus en détail

BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE. ROQUETTE FRERES (France) Conformément à l article 75 de la loi n 2210-788 du 12 juillet 2010.

BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE. ROQUETTE FRERES (France) Conformément à l article 75 de la loi n 2210-788 du 12 juillet 2010. BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE ROQUETTE FRERES (France) Conformément à l article 75 de la loi n 2210-788 du 12 juillet 2010. Bilan Année 2011 (année de référence 2011) 21/09/2012 Page 1 / 11

Plus en détail

Les normes de la durabilité

Les normes de la durabilité & Les normes de la durabilité Intervenants : Et la participation de : Sommaire Les enjeux/marchés Définitions Les référentiels La mise en place Les exigences réglementaires Les aides La position de l ICC

Plus en détail

Charte des Achats Responsables

Charte des Achats Responsables Charte des Achats Responsables Engagements attendus des fournisseurs du groupe Manitou en matière de Responsabilité Sociétale d Entreprise (RSE) 1- Solutions durables p. 5 Respect des normes et des réglementations

Plus en détail

La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011

La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011 Dossier de presse 09 mai 2011 La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011 Communiqué de Presse La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat

Plus en détail

INTERVIEW. YANN DE NANTEUIL, Directeur Général de la Société Générale de Banques Au Sénégal (SGBS)

INTERVIEW. YANN DE NANTEUIL, Directeur Général de la Société Générale de Banques Au Sénégal (SGBS) INTERVIEW YANN DE NANTEUIL, Directeur Général de la Société Générale de Banques Au Sénégal (SGBS) «Faire de la SGBS, la banque de référence dans la qualité de service clients» Arrivé fin Novembre à Dakar

Plus en détail

Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011

Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011 1 Nos performances environnementales, sociales et sociétales en 2011 Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011 Sur les données environnementales publiées dans le présent rapport, il

Plus en détail

Charte des relations

Charte des relations Charte des relations entre Élus, membres des Conseils consultatifs de quartier et agents des services de la Ville de Brest et de Brest métropole océane Bellevue, Brest-Centre 1 Europe, Lambezellec Quatre

Plus en détail

TRANSPORT, LOGISTIQUE, SUPPLY CHAIN * sdv.com. *Chaîne logistique

TRANSPORT, LOGISTIQUE, SUPPLY CHAIN * sdv.com. *Chaîne logistique TRANSPORT, LOGISTIQUE, SUPPLY CHAIN * sdv.com *Chaîne logistique AMÉRIQUES 45 agences 8 pays 980 collaborateurs EUROPE 169 agences 21 pays 5 690 collaborateurs ASIE-PACIFIQUE 136 agences 24 pays 4 300

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - avril 2010. Label Diversité. CONTACT PRESSE Julien Duperray Tel : +33 1 34 96 11 47 julien.duperray@areva.com

DOSSIER DE PRESSE - avril 2010. Label Diversité. CONTACT PRESSE Julien Duperray Tel : +33 1 34 96 11 47 julien.duperray@areva.com DOSSIER DE PRESSE - avril 2010 Label Diversité CONTACT PRESSE Julien Duperray Tel : +33 1 34 96 11 47 julien.duperray@areva.com SOMMAIRE Annonce : AREVA obtient le Label Diversité AREVA, leader en solutions

Plus en détail

Enquête «Interactions entre entreprises et biodiversité» Le vivant au cœur des activités de l entreprise Questionnaire

Enquête «Interactions entre entreprises et biodiversité» Le vivant au cœur des activités de l entreprise Questionnaire Enquête «Interactions entre entreprises et biodiversité» Le vivant au cœur des activités de l entreprise Questionnaire Mai Juin 2010 1 «Ce questionnaire porte sur la biodiversité. On la définit comme étant

Plus en détail

DIDIER LEJEUNE. Directeur de la formation professionnelle et du développement RH, UNIDIS LE 19 OCTOBRE 2012 - PARIS

DIDIER LEJEUNE. Directeur de la formation professionnelle et du développement RH, UNIDIS LE 19 OCTOBRE 2012 - PARIS DIDIER LEJEUNE Directeur de la formation professionnelle et du développement RH, UNIDIS Bac Pro procédés de la chimie, de l eau et des papiers-cartons Le 19 octobre 2012 SOMMAIRE L Inter-secteurs Papiers-cartons

Plus en détail

Colloque FIL IDF CANADA / STELA

Colloque FIL IDF CANADA / STELA Colloque FIL IDF CANADA / STELA 13-16 mai 2013 Session 2: Développement durable de l industrie laitière Initiatives de développement durable Point de vue d un transformateur Présenté par : Martin Scuccimarri,

Plus en détail

Accompagner les leaders d aujourd hui et de demain

Accompagner les leaders d aujourd hui et de demain Accompagner les leaders d aujourd hui et de demain «Filiale d Avril, groupe industriel et financier de plus de 8 000 collaborateurs, Sofiprotéol est devenue en 30 ans la société de financement et de développement

Plus en détail

La démarche environnementale de GPV France BILAN ET PERSPECTIVES ENVELOPPES PACKAGING

La démarche environnementale de GPV France BILAN ET PERSPECTIVES ENVELOPPES PACKAGING La démarche environnementale de GPV France BILAN ET PERSPECTIVES ENVELOPPES PACKAGING BILAN Les émissions globales de GPV France correspondaient à 11,2 tonnes de CO 2 par million d enveloppes produites.

Plus en détail

La stratégie développement durable de Nov@log. Alan Fustec Directeur du domaine d actions stratégiques développement durable

La stratégie développement durable de Nov@log. Alan Fustec Directeur du domaine d actions stratégiques développement durable La stratégie développement durable de Nov@log Alan Fustec Directeur du domaine d actions stratégiques développement durable Sommaire Un mot sur le partenariat Nov@log-Lucie Introduction : contexte Conséquence

Plus en détail

Développement durable et gouvernement d entreprise : un dialogue prometteur

Développement durable et gouvernement d entreprise : un dialogue prometteur Thierry WIEDEMANN-GOIRAN Frédéric PERIER François LÉPINEUX Développement durable et gouvernement d entreprise : un dialogue prometteur Préface de Frédéric Tiberghien Président de l ORSE (Observatoire sur

Plus en détail

3. Rapport du Président du conseil d administration

3. Rapport du Président du conseil d administration 3. Rapport du Président du conseil d administration Conformément aux dispositions de l article L.225-37 du code de commerce, le président du conseil d administration rend compte, au terme de ce rapport,

Plus en détail

De nouvelles chaudières sur la plateforme de Balan : conjuguer environnement et performance industrielle

De nouvelles chaudières sur la plateforme de Balan : conjuguer environnement et performance industrielle Le 29 octobre 2015 De nouvelles chaudières sur la plateforme de Balan : conjuguer environnement et performance industrielle Le site KEM ONE de Balan a installé deux nouvelles chaudières de production de

Plus en détail

Politique de développement durable

Politique de développement durable Politique de développement durable Responsabilité de gestion : Direction générale Date d approbation : 1996.06.06 C.A. C.E. Direction générale Direction Date d'entrée en vigueur : 1996.06.06 Référence

Plus en détail

Chapitre 2 Les dynamiques de la population et le développement durable

Chapitre 2 Les dynamiques de la population et le développement durable Chapitre 2 Les dynamiques de la population et le développement durable Introduction : photo Ile DE Pâques p 188, exemple d une civilisation effondrée en raison d une mauvaise gestion de ses ressources

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET D ENGAGEMENTS

CODE D ÉTHIQUE ET D ENGAGEMENTS CODE D ÉTHIQUE ET D ENGAGEMENTS SOMMAIRE 01. 02. 03. 04. NOS PRINCIPES ÉTHIQUES DANS LA CONDUITE DES AFFAIRES NOS OBJECTIFS ET ENGAGEMENTS VIS-À-VIS DE NOS PRINCIPAUX PUBLICS PROMOTION ET APPLICATION DU

Plus en détail

Recherche. & Développement ; Innovation. Vivadour RAPPORT AUX ASSOCIES 2013/2014

Recherche. & Développement ; Innovation. Vivadour RAPPORT AUX ASSOCIES 2013/2014 46 Vivadour RAPPORT AUX ASSOCIES 2013/2014 Recherche & Développement ; Innovation La Recherche et Développement dans le Groupe VIVADOUR est une démarche engagée il y a plusieurs années dans le but d apporter

Plus en détail

Charte des Partenariats - p1 -

Charte des Partenariats - p1 - Charte des partenariats de Nature & Société Depuis sa création dans le milieu des années soixante-dix Nature & Société n a cessé de favoriser, en Ile-de-France, l'information du citoyen et l'éducation

Plus en détail

Charte des investisseurs en capital

Charte des investisseurs en capital Juin 2008 Charte des investisseurs en capital Au cours des dernières années, les investisseurs en capital sont devenus des acteurs majeurs de l économie par leur présence dans l actionnariat d un nombre

Plus en détail

08.06.2009. Ordre du jour. Visuel d intro N 1 : DA Rapport annuel 2008. Profil. Les clés d une croissance durable. Vilmorin et ses actionnaires

08.06.2009. Ordre du jour. Visuel d intro N 1 : DA Rapport annuel 2008. Profil. Les clés d une croissance durable. Vilmorin et ses actionnaires Réunion Visuel d intro FFCI/CLIFF N 1 : - Rennes 08.06.2009 Ordre du jour Profil Les clés d une croissance durable Vilmorin et ses actionnaires Tendances et perspectives Visuel d intro N 1 : 1 Visuel d

Plus en détail

RAPPORT DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE &ENVIRONNEMENTALE

RAPPORT DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE &ENVIRONNEMENTALE RAPPORT DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE &ENVIRONNEMENTALE SOMMAIRE 1 SOCIAL p. 05 / Emploi p. 06 / Organisation du temps de travail Relations sociales p. 07 / Sécurité et santé au travail Formation des collaborateurs

Plus en détail

des logotypes. Rexel Energy in Motion Français

des logotypes. Rexel Energy in Motion Français rotection igoureusement. Celle-ci se définie essous. Aucun visuel ou texte ne doit des logotypes. Rexel Energy in Motion Français Rexel, Building the future together Notre mission La mission de Rexel est

Plus en détail

NOMADÉIS. Pionnier du conseil durable E N V I RONNE M ENT DÉVELOPPEMENT DURABLE COOPÉRAT I ON I N T E R N AT I ONA LE

NOMADÉIS. Pionnier du conseil durable E N V I RONNE M ENT DÉVELOPPEMENT DURABLE COOPÉRAT I ON I N T E R N AT I ONA LE E N V I RONNE M ENT DÉVELOPPEMENT DURABLE COOPÉRAT I ON I N T E R N AT I ONA LE NOMADÉIS Pionnier du conseil durable 2 1 R U E G E O R G E S A N D 7 5 0 1 6 P A R I S, F R A N C E + 3 3 ( 0 ) 1 4 5 2 4

Plus en détail

Manuel de Management de la société A.S.I

Manuel de Management de la société A.S.I SOMMAIRE 1. OBJET... 3 2. DOMAINE D APPLICATION... 3 3. RÉFÉRENCES NORMATIVES... 3 4. LA POLITIQUE DE LA SOCIÉTÉ A.S.I.... 4 5. ORGANIGRAMME DE L ENTREPRISE... 5 6. L AMÉLIORATION CONTINUE : GRAND PRINCIPE

Plus en détail

Notre nouveau programme d Entreprise

Notre nouveau programme d Entreprise > Notre nouveau programme d Entreprise Londres, 13 janvier 2005 Présentation à la communauté financière 1 Notre nouveau programme d entreprise Présentation à la communauté financière 2 > notre Vision Présentation

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 28 janvier 2009

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 28 janvier 2009 Selon le BCG, 100 entreprises issues des pays émergents sont sur le point de rejoindre les rangs de l'élite des multinationales. L édition de référence du Boston Consulting Group : «The 2009 BCG 100 New

Plus en détail

Développement Durable Approche d une Maison de Champagne. Viticulture Durable : Approche et Solutions Pratiques

Développement Durable Approche d une Maison de Champagne. Viticulture Durable : Approche et Solutions Pratiques Développement Durable Approche d une Maison de Champagne Viticulture Durable : Approche et Solutions Pratiques 2 Notre Vision Un engagement de longue date dans l environnement La volonté d aller plus loin

Plus en détail

C o m m u n i q u é d e p r e s s e

C o m m u n i q u é d e p r e s s e Conférence tél. / webcast pour médias & analystes aujourd hui à 09h00 HEC Le leader mondial des fabricants de chocolat se renforce considérablement dans la transformation du cacao Barry Callebaut s apprête

Plus en détail

LES PRINCIPES ET VALEURS ESSILOR

LES PRINCIPES ET VALEURS ESSILOR LES PRINCIPES ET VALEURS ESSILOR Essilor International 147, rue de Paris 94220 Charenton-le-Pont, France www.essilor.com Conception et réalisation : lilcreative les PrInCIPes et Valeurs essilor 2 FACILITER

Plus en détail

Charte d Engagement Ethique et de Sélection de Projets d ELTYS scrl

Charte d Engagement Ethique et de Sélection de Projets d ELTYS scrl Charte d Engagement Ethique et de Sélection de Projets d ELTYS scrl LES OBJECTIFS D ELTYS La dimension d éthique sociétale, économique et écologique est intégrée dans la coopérative d investissement ELTYS.

Plus en détail

ADHESION AU PACTE MONDIAL

ADHESION AU PACTE MONDIAL mars 2015 ADHESION AU PACTE MONDIAL COMMUNICATION SUR LE PROGRES 2014/2015 Le Groupe Burlat Création en 1985 45 collaborateurs Gestion de l information : Dématérialisation et mise en page de tous support.

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

Dossier de Presse 23 mai 2011

Dossier de Presse 23 mai 2011 Dossier de Presse 23 mai 2011 De la production à la mise en marché, de l organisation du travail au pilotage stratégique de l entreprise, des hommes et des femmes explorent des voies nouvelles et tracent

Plus en détail

d actions Le plan édition 2014 Agenda Économies d énergie et déplacements Management et mobilisation des salariés Liens avec le territoire

d actions Le plan édition 2014 Agenda Économies d énergie et déplacements Management et mobilisation des salariés Liens avec le territoire Agenda SIEDS SÉOLIS GÉRÉDIS 3D ÉNERGIES et déplacements Management et mobilisation des salariés édition 2014 Liens avec le territoire Le plan d actions Fédérateur d énergies Agenda SIEDS SÉOLIS GÉRÉDIS

Plus en détail

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040 The Outlook for Energy: A View to 24 highlights Les Perspectives Énergétiques à l horizon 24 ExxonMobil vous présente dans ses Perspectives Énergétiques sa vision à long terme de notre avenir énergétique.

Plus en détail

NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39

NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39 Comité préparatoire de la Conférence des Parties chargée d examiner le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires en 2010 NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39 15 mai 2009 Français Original : anglais Troisième

Plus en détail

Développement Durable

Développement Durable Rapport Développement Durable 2010 Le Groupe Roquette Entretien avec M. roquette et G. talbourdet P. 4 Notre métier Amidonnier / Bioraffineur P. 6 Chiffres clés 2010 P. 7 Un Groupe mondial, familial et

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

Mérylle AUBRUN. ISO 26000 Responsabilité Sociétale

Mérylle AUBRUN. ISO 26000 Responsabilité Sociétale Mérylle AUBRUN ISO 26000 Responsabilité Sociétale Le concept de RSO RSO RSE = Responsabilité Sociétale des Entreprises Préservation de l environnement Agenda 21 Progrès = le Développement social Durable

Plus en détail

L essor d un leader mondial. CEMEX 2 rue du Verseau - Silic 423-94583 Rungis Cedex Tél : 01 49 79 44 44 - Fax : 01 49 79 86 07 www.cemex.

L essor d un leader mondial. CEMEX 2 rue du Verseau - Silic 423-94583 Rungis Cedex Tél : 01 49 79 44 44 - Fax : 01 49 79 86 07 www.cemex. L essor d un leader mondial CEMEX 2 rue du Verseau - Silic 423-94583 Rungis Cedex Tél : 01 49 79 44 44 - Fax : 01 49 79 86 07 www.cemex.fr Dossier de presse CEMEX International Octobre 2014 Depuis l ouverture

Plus en détail

Responsabilité Sociétale des Entreprises : un atout pour l entreprise l. F. Douki

Responsabilité Sociétale des Entreprises : un atout pour l entreprise l. F. Douki Responsabilité Sociétale des Entreprises : un atout pour l entreprise l? La RSE associée e au management du risque, levier de performance pour la pérennité de l entreprisel Présentation Eco Avenir Conseil

Plus en détail

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse?

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? 1 Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation,

Plus en détail

RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES

RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES Elior Restauration Entreprises Responsable du suivi : Vincent Cossac Fonction : Responsable Développement Durable Adresse : 46/52 rue Albert 75013 Paris : 01

Plus en détail

Rexel Profil d un groupe en mouvement

Rexel Profil d un groupe en mouvement Rexel Profil d un groupe en mouvement 2 400 points de vente 34 pays 40 enseignes 33 000 salariés 60 % des salariés en contact avec la clientèle 13,7 Mds de chiffre d affaires* 9 % de part de marché mondiale

Plus en détail

Rapport Développement Durable 2012 En Bref

Rapport Développement Durable 2012 En Bref Rapport Développement Durable 2012 En Bref En septembre 2012, CWT est devenu signataire du Pacte Mondial des Nations Unies et s est engagé par la même à soutenir et appliquer les Dix Principes relatifs

Plus en détail

MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Développement durable et Management

MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Développement durable et Management PRINTEMPS DE L INDUSTRIE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Développement durable et Management Béatrice Gengembre Nathalie Altet Intitulé de la séquence : Hyris et la démarche de développement durable (Blanchisserie

Plus en détail

Périmètre et modalités d exercice des votes

Périmètre et modalités d exercice des votes POLITIQUE DE VOTE Périmètre et modalités d exercice des votes > PERIMETRE DE VOTE La politique de vote concerne les émetteurs présents dans les OPCVM et les mandats gérés par les différentes entités du

Plus en détail

METHODE D AUTOEVALUATION 3 PRESENTATION DE L ENTREPRISE 5

METHODE D AUTOEVALUATION 3 PRESENTATION DE L ENTREPRISE 5 Sommaire METHODE D AUTOEVALUATION 3 PRESENTATION DE L ENTREPRISE 5 I. STRATEGIE ET BUSINESS MODEL 6 I.A. Vision globale du développement durable 6 I.A.1. Vision et Mission 6 I.A.2. Objectifs et stratégie

Plus en détail

Catalogue Audit & Conseil 2015

Catalogue Audit & Conseil 2015 Catalogue Audit & Conseil 2015 Because you care about CONSUMERS HEALTH HACCP Expertise, votre partenaire en sécurité des aliments Présentation du catalogue 3 solutions pour vous accompagner Audit : Mesure

Plus en détail

qualtech groupe L union au service de la performance du secteur agroalimentaire

qualtech groupe L union au service de la performance du secteur agroalimentaire qualtech groupe AGROBIO A. BIO. C L union au service de la performance du secteur agroalimentaire Des laboratoires aux compétences complémentaires pour une expertise toujours plus qualitative Regroupant

Plus en détail

Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air

Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air Débat national sur la transition énergétique Cahier de participation Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air Objectifs Produire de l énergie verte à partir de sous-produits agricoles pour une

Plus en détail

Faire de la liberté d'investissement un vecteur de croissance verte Table ronde sur la liberté d'investissement Avril 2011

Faire de la liberté d'investissement un vecteur de croissance verte Table ronde sur la liberté d'investissement Avril 2011 Faire de la liberté d'investissement un vecteur de croissance verte Table ronde sur la liberté d'investissement Avril 2011 Organisation de coopération et de développement économiques Division de l'investissement,

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL MBE GLOBAL COMPACT 2014. Les filiales du groupe MBE :

RAPPORT ANNUEL MBE GLOBAL COMPACT 2014. Les filiales du groupe MBE : RAPPORT ANNUEL MBE GLOBAL COMPACT 2014 Les filiales du groupe MBE : 1 Engagement du Groupe MARTIN BELAYSOUD EXPANSION Le Groupe Martin Belaysoud Expansion est inscrit depuis 2003, dans une démarche durable

Plus en détail

Responsabilité sociétale des organisations : Principes et retours d expérience de l évaluation AFAQ 26000

Responsabilité sociétale des organisations : Principes et retours d expérience de l évaluation AFAQ 26000 Responsabilité sociétale des organisations : Principes et retours d expérience de l évaluation AFAQ 26000 Web-conférence 12 Mai 2011 Sommaire Les enjeux de l évaluation Le processus d évaluation Les livrables

Plus en détail

CHARTE DES PARTENARIATS DE FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT

CHARTE DES PARTENARIATS DE FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT CHARTE DES PARTENARIATS DE FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT Version actualisée au 18 janvier 2010 Depuis plusieurs années, France Nature Environnement construit des partenariats avec de nombreux acteurs socio-économiques

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DURABLE, VOIR LYONNAISE DES EAUX PROVENCE AUTREMENT

DÉVELOPPEMENT DURABLE, VOIR LYONNAISE DES EAUX PROVENCE AUTREMENT LYONNAISE DES EAUX PROVENCE SDEI SEERC EAUX DE PROVENCE SERAMM SGAD Bâtiment A le Crossroad 270 rue Pierre Duhem BP 20008 13791 AIX EN PROVENCE Cedex 3 www.lyonnaise des eaux.com/provence COMMUNIQUÉ DE

Plus en détail

PREAMBULE DE LA CHARTE DES RELATIONS INTER-ENTREPRISES ENTRE CLIENTS et ENTREPRISES DE TRAVAIL TEMPORAIRE

PREAMBULE DE LA CHARTE DES RELATIONS INTER-ENTREPRISES ENTRE CLIENTS et ENTREPRISES DE TRAVAIL TEMPORAIRE PREAMBULE DE LA CHARTE DES RELATIONS INTER-ENTREPRISES ENTRE CLIENTS et ENTREPRISES DE TRAVAIL TEMPORAIRE Contexte Dans le secteur du Travail Temporaire, l équilibre de trésorerie des entreprises est une

Plus en détail

ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET

ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET UNE INITIATIVE DE LA FILIÈRE PORCINE QUÉBÉCOISE UN CONTEXTE PROPICE À L INVESTISSEMENT L es perspectives économiques entourant l industrie

Plus en détail

Le RSE de BEDEL. Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable.

Le RSE de BEDEL. Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable. Le RSE de BEDEL Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable. Notre démarche commerciale ne découle pas seulement d une maximisation des profits, mais exige

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE LE DÉVELOPPEMENT DURABLE La mission de la direction de l information légale et administrative est de donner un large accès à une information et à un débat public de qualité et cela à un moindre coût économique,

Plus en détail

REXEL, LEADER SUR UN MARCHÉ PORTEUR. Réunion à Strasbourg le 2 juin 2014

REXEL, LEADER SUR UN MARCHÉ PORTEUR. Réunion à Strasbourg le 2 juin 2014 REXEL, LEADER SUR UN MARCHÉ PORTEUR Réunion à Strasbourg le 2 juin 2014 REXEL EN BREF Rexel, leader mondial de la distribution professionnelle de produits et services pour le monde de l énergie La mission

Plus en détail