Fiches retours d'expérience

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiches retours d'expérience"

Transcription

1 Fiches retours d'expérience 20

2 Fiche «bonnes pratiques» récupération des énergies fatales Récupération des énergies fatales en interne chez Roquette Descriptif de l'entreprise Site de Roquette Lestrem greenunivers.com/2011/09/bioraffinerie-les-grands-industriels-lorgnentcette-mutation-verte-62477/ Créée en 1933 par Germain et Dominique Roquette, Roquette Frères SA est une entreprise agroalimentaire familiale spécialisée dans la transformation de la matières premières végétales (maïs, blé, pomme de terre, pois, micro-algues). Figurant parmi les 5 premiers leaders mondiaux de l'industrie amidonnière, Roquette possède une large gamme de compétences telles que : la nutrition humaine, la pharmacie-cosmétologie, papier, carton ondulé, la nutrition animale qui font de l'entreprise une société très énergivore. Afin de compenser cette forte consommation d'énergie et de respecter l'environnement, Roquette à mis en place des procédés permettant de récupérer les énergies fatales en interne, parmi ceux-ci on compte l'installation des échangeurs thermiques sur une chaudière à cogénération. Descriptif de la technique Depuis 2000, le site de Lestrem s'est doté d'une installation de cogénération. Cependant, depuis quelques années la société est venue compléter cette installation avec des échangeurs thermiques dans le but de récupérer la chaleur perdue sous forme de vapeur. Pour cela, 50 échangeurs thermiques viennent récupérer les gaz chauds en sortie des chaudières de cogénération afin de chauffer l'eau circulant dans les échangeurs. Cette eau chauffée à 90 C est ensuite transportée jusqu'au séchoir via une boucle de tuyaux de deux fois 1km. Une fois arrivé au bout de la boucle, des échangeurs thermiques récupèrent une fois de plus les thermies de l'eau pour préchauffer l'air des séchoirs. Contact Entreprise : Jean-François Herlem Responsable Environnement Europe Direction QHSSE Europe 21

3 Fiche «bonnes pratiques» récupération des énergies fatales Réalisation du projet Coût du projet : 4 millions d'euros Durée du projett : 9 mois Temps de retour sur investissement : NC Économie d'énergie : MWh thermique récupérés chaque année et tonnes de CO 2 évitées Aides financières : Aucune aide demandée pour ce projet. Avantages : Les principaux avantages sur le site sont sa taille et le fait que Roquette soit un groupe familial, ce qui permet de travailler avec une vision long terme sur l'arc optimisation énergétique. Inconvénients : Travaux à intégrer dans une activité à feu continu. Le choix de l'entreprise Roquette a été de réaliser l'ensemble du projet en interne de l'étude de faisabilité jusque la maintenance. projet. La société a seulement fait appel à un fournisseur (GEA-Erge spirale) pour la construction du Contact Entreprise : Jean-François Herlem Responsable Environnement Europe Direction QHSSE Europe 22 Espace Freycinet 135 avenue de l'université Dunkerque Tél : c ontac ne rg ie 2020.fr

4 Fiche «bonnes pratiques» récupération des énergies fatales Synergies avec l'entreprise Arcelor Mittal Descriptif de l'entreprise ArcelorMittal est un grand groupe sidérurgique mondial. Les usines d ArcelorMittal Atlantique et Lorraine fournissent de l acier à de nombreux secteurs industriels, tels que l emballage et l électroménager. Mais cette part est minoritaire, car la moitié de son marché est assuré par l'industrie automobile. Compte tenu de son activité, ArcelorMittal est sujet à de grosse perte de chaleur. Cependant l'entreprise de Dunkerque a été l'une des premières en France à se préoccuper de ces énergies perdues avec l'installation de deux hottes de captation. Descriptif de la technique En 1986, installation d'une hotte de captation de 20 MW sur la chaîne d'agglomération n 3 et par la suite une de 8 MW sur la chaîne n 2 permettant ainsi de récupérer la chaleur de l'usine et de la redistribuer au sein du réseau de chaleur de Dunkerque. En 2005, en partenariat avec GDF, raccordement à la centrale DK6 dans le but de récupérer les gaz sidérurgiques des hauts fourneaux et de produire de l'électricité. Schématisation du projet de récupération de chaleur : Source : Cete-ouest.developpement-durable.gouv Contact Entreprise : Thierry Scherpereel Support Manager 23

5 Fiche «bonnes pratiques» récupération des énergies fatales Schématisation du projet de récupération des gaz sidérurgiques : Source : Comite21.org Réalisation du projet Aucun bureau d'études n'est intervenu pour l'étude de faisabilité ou la mise en œuvre dans les deux projets. Le réseau de chaleur est exploité par Dalkia, même au sein de l'entreprise ArcelorMittal. Pour DK6, ArcelorMittal s'occupe de la maintenance sur sa propriété. Le reste est de la responsabilité de GDF. Durée des travaux : 1 an par projet. Temps de retour sur investissement : entre 10 et 20 ans. Ceci est possible du fait des solides partenaires trouvés sur les deux projets. Économie d'énergie : Pour DK6 : 4millions de MW thermiques/an. Pour le réseau de chaleur : MW/an. Aides financières : ADEME, montant non connu. Avantages : La taille du site et les compétences multiples au sein de l'entreprise ont permis de réaliser ces projet en interne. De plus ces projets ont permis de développer l'image «verte» de l'entreprise. Réalisation de partenariats solides avec Dalkia et DK6. Inconvénients : Pas de réel inconvénient pour ce projet Contact Entreprise : Thierry Scherpereel Support Manager 24 Espace Freycinet 135 avenue de l'université Dunkerque Tél : c ontac ne rg ie 2020.fr

6 Fiche «bonnes pratiques» récupération des énergies fatales Récupération des énergies fatales en interne chez Häagen Dazs Descriptif de l'entreprise Site de Haägen Dazs Tilloy-les-Mofflaines Onlinehome.fr/tilloy/Templates/standart Ce site a lancé en avril 2013, un projet d extension de 3500m2. La marque Häagen Dasz a été créée en 1960 aux Etats-Unis par Reuben Mattus pour industrialiser et faire prospérer l entreprise de vente de glace familiale. Le site Français de Tilloy les Mofflaines a vu le jour en Il emploie plus de 300 salariés. C est une entreprise du secteur de l agroalimentaire qui produit et commercialise pour le monde entier des crèmes glacées en pot. L entreprise est une grande consommatrice de chaleur pour chauffer l eau : - A 55 C pour le lavage des installations ; - A haute température pour la pasteurisation et les besoins de chauffe (chauffer les ingrédients) nécessitant une eau à très haute température. L entreprise a souhaité récupérer la chaleur induite par différentes installations (notamment les installations de froid) pour pré-chauffer l eau et ainsi réduire la consommation de gaz naturel des deux chaudières de l usine. Descriptif de la technique L entreprise a identifié et installé des systèmes de récupération par échangeurs thermiques sur 4 types d installations : - les groupes frigorifiques par récupération des gaz chauds - les compresseurs à ammoniac par récupération des huiles - les compresseurs d air simple par récupération de l air chaud généré - les chaudières par récupération de la chaleur des fumées à très hautes températures 25

7 Fiche «bonnes pratiques» récupération des énergies fatales Schéma du projet de récupération des eaux chaudes Réalisation du projet Durée des travaux : 6 mois Temps de retour sur investissement : 4 ans Économie d'énergie : Diminution de la consommation de gaz de 51% sur la période Aides financières : NC Avantages : Meilleure autonomie énergétique. Gains économiques. Valorisation de de l entreprise au sein du groupe et la région NPDC. l image Inconvénients : Investissements conséquents en amont, avant l amortissement. L entreprise a fait appel au bureau d étude FEREST Ing pour l étude. L étude de faisabilité sur les groupes frigorifiques a été réalisé par ABN consulting. La maintenance est effectuée par la société DALKIA 26 Espace Freycinet 135 avenue de l'université Dunkerque Tél : c ontac ne rg ie 2020.fr

8 Fiche «bonnes pratiques» récupération des énergies fatales Descriptif de l'entreprise Valorisation du biogaz de la STEP de Häagen Dazs La marque Häagen Dasz a été créée en 1960 aux Etats-Unis par Reuben Mattus pour industrialiser et faire prospérer l entreprise de vente de glace familiale. Le site Français de Tilloy les Mofflaines a vu le jour en Il emploie plus de 300 salariés. C est une entreprise du secteur de l agroalimentaire qui produit et commercialise pour le monde entier des crèmes glacées Site de Haägen Dazs Tilloy-les-Mofflaines Onlinehome.fr/tilloy/Templates/standart en pot. Ce site a lancé en avril 2013, un projet d extension de 3500m2. Descriptif de la technique 1. Chauffage des méthaniseurs Les effluents de l usine, après l étape de dégrillage, arrivent dans deux méthaniseurs où la fermentation permet de réaliser un premier traitement biologique de la pollution, et où une production de biogaz (composé de CH 4 en majeure partie) est assurée. Ce gaz est brûlé par les turbines de cogénération où la chaleur des fumées est récupérée et valorisée pour maintenir les méthaniseurs à température constante de 37 C, température optimale pour la vie des bactéries anaérobies. Cela permet de baisser considérablement les consommations de gaz naturel utilisées par la chaudière de la station de traitement. 2. Production et revente d'électricité à EDF Le biogaz peut également alimenter une turbine, qui produit de l'électricité. On parle alors de valorisation électrique. La cogénération produit de l'électricité et de la chaleur. La chaleur peut être utilisée pour le chauffage des méthaniseurs. L électricité produite est revendue à EDF pour être ensuite desservie sur le réseau public. Cette solution est plus rentable pour l usine, plutôt que de la valoriser en interne. 27

9 Fiche «bonnes pratiques» récupération des énergies fatales Objectifs Schéma : Valorisation biogaz - Valoriser le Biogaz de notre Station d épuration et ne plus le brûler en torchère ; - Réduire la consommation de gaz naturel, utilisé pour le maintient de la température des méthaniseurs, de notre chaudière station. 28 Espace Freycinet 135 avenue de l'université Dunkerque Tél : c ontac ne rgie 2020.fr

10 Fiche «bonnes pratiques» récupération des énergies fatales De s c riptif de l'e ntre pris e Synergie Aquanord / CNPE de Gravelines La centrale de Gravelines est le plus important site nucléaire d'europe de l'ouest avec 6 réacteurs de 900 MW sur un site de 152 hectares en bordure de mer du Nord. Le site fournit plus de 9 % de l'énergie produite en France. CNPE de Gravelines Energie.edf.com/nucleaire/carte-des-centrales-nucléaires La centrale emploie plus de 2000 salariés EDF auxquels s'ajoutent 400 prestataires permanents. Aquanord est une ferme Aquacole créée en 1983 à Gravelines qui élève du Bar et de la Daurade Royale.C'est la seule ferme marine à terre. Aquanord produit 2500T de ces poissons par an selon les proportions suivantes (60% de Bars et 40% de Daurades Royales). Aquanord Lesechosdutouquet.fr/Actualités/pas_de_calais/Cote_d_Opale De s c riptif de la te c hnique Le CNPE de Gravelines puise sa source d eau froide dans l avant port de Dunkerque pour refroidir la vapeur de la turbine. Le CNPE comprend 6 tranches. Pour refroidir les réacteurs, il est nécessaire de puiser 40 m 3 /s par réacteur c'est-à-dire 240 m 3 /s au total. Après son circuit sur le site, l eau utilisée par chaque réacteur est évacuée à l aide de 2 déversoirs à raison de 20 m 3 /s chacun. Selon les réglementations, l eau puisée dans le milieu doit y retourner avec un apport de température de +12 C maximum. Le CNPE renvoie l eau au milieu avec une température de C par rapport à la température de prélèvement dans le milieu naturel. Aquanord quant à lui a des besoins en eau de 23 C à un débit de 18m 3 /s. L été la centrale fournit de l eau à une température de C, Aquanord doit donc réguler de la température pour atteindre 23 C (ajout d eau froide provenant de la mer). Une convention a été signée entre les 2 parties et le CNPE s est engagé à fournir gratuitement à Aquanord de l eau à partir de 2 tranches (de 2 réacteurs différents). La distribution de l eau se fait de façon gravitaire avec un amorçage sous vide (pompe à vide). Contact Entreprise : Eve Braillon Ingénieur d'affaires Environnement 29

11 Fiche «bonnes pratiques» récupération des énergies fatales Ré alis ation du proje t Durée des travaux : Pour ce projet, la durée des travaux n'a pas pu être estimée car au départ Aquanord était une ferme pilote. Puis au fur et à mesure des années l agrandissement de la ferme s'est effectué et le projet s'est monté petit à petit. Temps de retour sur investissement : Il n'y a pas de retour sur investissement, car l'eau est fournie gratuitement à Aquanord par le biais d'une convention de fourniture qui établie clairement toutes les règles du contrat entre les deux parties. EDF à investit pour les ouvrages béton, les conduites de transfert d eau. Ces matériaux doivent être classées en terme de sûreté nucléaire. Aquanord, à investit pour les pompes à vide. Et pour la maintenance, elle se fait par EDF pour les tuyaux sur le site de la centrale et elle se fait par Aquanord pour les installations sur leur site. Économie d'énergie : L'utilisation d'énergie dans ce procédé est presque nulle. Seule le fonctionnement des pompes sous vide utilise de l'électricité. Aides financières : Aucune aide. Avantages : L'association des deux parties permet de valoriser une eau chaude qui était autrefois relarguée directement dans le canal de rejet. Avant tout, ce projet représente un avantage pour les deux parties : - Pour la ferme aquacole, cette association représente un intérêt économique car sans le CNPE, l entreprise ne serait pas viable économiquement. -Pour EDF, ce projet renvoi une bonne image de l'entreprise et montre qu il est possible d implanter d autres activités autour de la centrale. Inconvénients : Ce projet est une contrainte en plus pour la centrale, lors d arrêts de tranche, EDF doit basculer sur une autre tranche pour toujours fournir de l eau à la ferme aquacole. De même pour Aquanord, ils doivent faire avec les contraintes d EDF et les températures différentes de l eau distribuée. De plus comme le CNPE est soumis à la réglementation des INB (Installation Nucléaire de Base), les procédures réglementaires sont lourdes. Comme les rejets d'aquanord sont réalisés dans le canal de rejet du CNPE, EDF intègre ces rejets dans son programme de surveillance du milieu. Contact Entreprise : Eve Braillon Ingénieur d'affaires Environnement 30 Espace Freycinet 135 avenue de l'université Dunkerque Tél : c ontac ne rg ie 2020.fr

12 Fiche «bonnes pratiques» récupération des énergies fatales Descriptif de l'entreprise Synergie Terminal Méthanier / CNPE de Gravelines La centrale de Gravelines est le plus important site nucléaire d'europe de l'ouest avec 6 réacteurs de 900 MW sur un site de 152 hectares en bordure de mer du Nord. Le site fournit plus de 9 % de l'énergie produite en France. CNPE de Gravelines Energie.edf.com/nucleaire/carte-des-centrales-nucléaires La centrale emploie plus de 2000 salariés EDF auxquels s'ajoutent 400 prestataires permanents. Le terminal méthanier est une unité portuaire destinée à l'accueil des méthaniers. Le chantier de construction à débuté en juin 2011 pour une mise en service pour fin Il aura une capacité annuelle de gazéification de 13 milliards de m 3 de gaz soit 20% de la consommation annuelle Francaise et Belge de gaz naturel. Terminal Méthanier Meret.marine.com Descriptif de la technique Le CNPE de Gravelines puise sa source d eau froide dans l avant port de Dunkerque pour refroidir la vapeur de la turbine. Le CNPE comprend 6 tranches. Pour refroidir les réacteurs, il est nécessaire de puiser 40 m 3 /s par réacteur c'est-à-dire 240 m 3 /s au total. Après son circuit sur le site, l eau utilisée par chaque réacteur est évacuée à l aide de 2 déversoirs de 20 m 3 /s chacun. Selon les réglementations, l eau puisée dans le milieu doit y retourner avec un apport de température de +12 C maximum. Le CNPE renvoie l eau au milieu avec une température de C par rapport à la température de prélèvement. Le terminal Méthanier quant à lui a des besoins en eau de 9 C à un débit de 8 à 12m 3 /s. La centrale fournit de l eau réchauffée de 10 C, L'eau est ensuite rejetée dans l'aval du port ouest de Dunkerque. L'arrêté de rejet doit donc être modifié car le CNPE ne redonne pas toute l'eau au milieu. Dans ce cas, l'énergie est vraiment absorbée. Contact Entreprise : Eve Braillon Ingénieur d'affaires Environnement 31

13 Fiche «bonnes pratiques» récupération des énergies fatales Une convention à d'ores et déjà été établie. La fourniture se fera fin 2015 avec les premiers tests au premier trimestre Réalisation du projet Durée des travaux : Ce projet à la particularité de se réaliser en même temps que la construction du terminal méthanier. Temps de retour sur investissement : Il n'y a pas de retour sur investissement, car l'eau est fournie gratuitement au terminal méthanier par le biais d'une convention de fourniture qui établie clairement toutes les règles du contrat entre les deux parties. Économie d'énergie : Ce processus permet au terminal de faire des économies de gaz naturel. Aides financières : Aucune aide Avantages : L'association permet au terminal méthanier d'éviter l'ajout d'une chaudière gaz de 250 MW. Cela diminue le risque et la consommation de ressources naturelles de gaz. Inconvénients : EDF sera obligé de faire attention à ses phases d'arrêt de manière à ce que l'arrêt d'une tranche n'empêche pas l approvisionnent en eau du terminal méthanier. Un autre inconvénient réside dans le fait d'être une installation classé, cela alourdit les procédures réglementaires. De plus, l'arrêté de rejet doit être modifié car toute l'eau n'est pas rendue au milieu par le CNPE de Gravelines. Pour la maintenance de l'installation sur le site de la centrale nucléaire, ce sont les équipes d ingénierie interne à EDF qui ont eu en charge la réalisation de travaux pour des raisons de sûreté nucléaire. Pour relier les deux installations, un tunnel de 5km de longueur et de 3m de diamètre doit être creusé dans l'argile à 50m de profondeur. Le pilotage et la maintenance de ce tunnel est réalisé par le terminal méthanier. Contact Entreprise : Eve Braillon Ingénieur d'affaires Environnement 32 Espace Freycinet 135 avenue de l'université Dunkerque Tél : c ontac ne rg ie 2020.fr

14 Actions du Siaved Descriptif de l'entreprise Siaved.fr Le SIAVED est un établissement public présidé par Monsieur TISON. Créé sous l appellation SIAVED en 2003, le syndicat rassemble aujourd hui 109 communes sur trois intercommunalités. Le SIAVED regroupe la communauté d'agglomération de la Porte du Hainaut, la Communauté de Communes du Coeur d'ostrevent et le Syndicat de Colecte et de Traitement des Ordures Ménagères de l'est Cambrésis. Les collectes demeurent de la compétence des trois collectivités adhérentes qui ont transféré le «traitement des déchets ménagers assimilés» et la gestion globale des déchèteries au SIAVED. Une mission, des objectifs : Le traitement des Déchets Ménagers Assimilés : - Valorisation énergétique - Valorisation matière - Centre d Enfouissement Technique de classe 2 La gestion totale (traitement + personnel) des déchèteries de son territoire ; Le traitement des déchets verts collectés en porte à porte ; Le traitement des déchets issus de la collecte sélective ; Le traitement des encombrants en porte à porte. Historique de la récupération d'énergie fatale 2009 : Bilan Carbonne sur l activité du SIAVED était plutôt négatif. A la suite de cela, des axes de progrès ont été définis dans la meilleures valorisation des coproduits de la combustion des déchets et particulièrement l exploitation des énergies fatales. Objectif : Devenir neutre voire positif en Bilan Carbone. Le pôle le plus négatif est l incinération, même si l électricité était revendue à EDF. Solution :Valoriser la chaleur perdue fatalement. I

15 Projets du SIAVED 1999 : Première approche pour fournir la ville en chaleur. Cependant, lors de la présentation de ce projet, les énergies fossiles n étaient pas si chères encore qu actuellement. Il existe une chaudière au Gaz à Douchy-les-mines, dont le contrat devait se renouveler en Le SIAVED a donc souhaité profiter de ce changement pour proposer un projet. L entreprise SEC, du groupe COFELY, est en charge de la maintenance et du fonctionnement de la chaudière de DOUCHY (réponse après un appel d offre, en concurrence avec DALKIA). Étude de faisabilité par AGEVALOR. Le réseau de chaleur urbain de Douchy sera donc alimenté par la combustion des déchets. Arguments : - Diminution des charges des habitants de 20% en chauffage ; logements soit environ la moitié de la population de Douchy concernée. 22/06/2013 : signature de la SEC pour une durée de 23 ans de contrat. Accord : Pas de garantie pour le Centre de valorisation énergétique de produire toujours la même quantité de déchets et de subvenir aux besoins du réseau en permanence, la SEC prend donc le relais. Pour le 1/11/2014 : Production de chaleur assurée. La cogénération Le plan départemental d'élimination des déchets du Nord prévoit "la réalisation par les maîtres d'ouvrage d'une étude de faisabilité technico-économique de la cogénération sur chaque usine avant 2015 et la mise en place de cogénération en CVE en fonction des résultats de l'étude de faisabilité pour 2020, en référence à l'amélioration de l'efficacité de la valorisation énergétique des déchets". La cogénération consiste à produire en même temps et dans la même installation de l énergie thermique (chaleur) et de l énergie mécanique. L énergie thermique peut être utilisée pour le chauffage et la production d eau chaude à l aide d un échangeur. L énergie mécanique est transformée en énergie électrique grâce à un turbo alternateur. Elle est ensuite revendue à EDF ou consommée par l installation. Ici, l énergie utilisée pour faire fonctionner des installations de cogénération est la combustion des déchets. L énergie thermique, utilisée pour le chauffage et la production d eau chaude, est produite par récupération de l énergie non exploitée dans le système de production électrique. II

16 La production électrique Les fours permettent par incinération (1100 C) d extraire l énergie contenue dans les déchets et de la transférer dans les fumées. En traversant les chaudières une partie de cette énergie est récupérée par l eau (130 C et 65 bars) qui y circule et se transforme en vapeur (357 C et 37 bars). Cette vapeur est envoyée dans la turbine qui en tournant ( t/min) entraîne l alternateur et permet de produire de l électricité (5 000 Volts ensuite -transformés en Volts) qui est envoyée sur le réseau EDF. Avec MWh, la production énergétique électrique 2012 a augmenté (+ 2 % par rapport à 2011 où il y avait eu la révision majeure). 85,3% de cette énergie ( MWh) sont exportés vers le réseau EDF et le reste consommé par le CVE et le SIAVED. Avec 2,51 tonnes, le rendement de la récupération énergétique (tonne de vapeur produite/tonne incinérée) a légèrement augmenté + 1,71 % et les rendements annuels de la valorisation énergétique sont à un bon niveau (184,7 kwh produit par 1,71 T vapeur). Au sens règlementaire, le taux de valorisation énergétique de l installation est de 66,3% et donc supérieur à la limite des 60%. III

17 Le chauffage urbain Le projet : le SIAVED s'associe à la chaufferie de Douchy-les-Mines, qui chauffe logements sur la commune, pour lui fournir de la chaleur dans son réseau. La chaufferie est exploitée par la société SEC qui utilise du gaz. Ce partenariat se fait avec la chaufferie de Douchy-les-mines pour des raisons géographiques. Le réseau existant se trouve à proximité de l'usine et il est ainsi possible de limiter la distance de tuyaux du réseau et ainsi ne pas perdre de la chaleur. Actualité : Le partenariat a été signé en juin 2013 de telle sorte que le SIAVED se positionne en vendeur d'énergie directement au CVE, ainsi GHI a en charge les travaux de tuyaux pour venir se brancher à l'usine. Cependant, le SIAVED doit revoir le process du CVE et d'importants travaux vont devoir être réalisés pour récupérer cette chaleur et la réinjecter dans le réseau de chaleur urbain. Des bénéfices environnementaux, économiques et sociaux: forte réduction des émissions de gaz à effet de serre de la SEC pour le chauffage des logements et des bâtiments municipaux raccordés. baisse des charges de chauffage pour les locataires alimentés par le réseau de chauffage de GHI branché au CVE. linéarité des prix maîtrisés du chauffage dans l'avenir. mise en place du contrat de partenariat où le SIAVED sera le fournisseur d'énergie d'une durée de 23 ans avec la société GHI. Prochaines étapes Septembre 2014 : raccordement du réseau. IV

18 Le réseau de chaleur fatale Le projet : Lien indispensable entre le CVE et les utilisateurs, le réseau sera construit et administré par la société CYCLERGIE, filiale de TIRU (groupe EDF). Sa construction pose un certain nombre de questions techniques et administratives, notamment en fonction des contraintes économiques liées aux itinéraires envisageables. Dans tous les cas le réseau se doublera d une chaudière de secours permettant de garantir aux utilisateurs (serres, pisciculture ) une énergie de substitution en cas de défaillances du CV pour des raisons techniques, par exemple comme lors des maintenances programmées de l usine. Cette chaudière au gaz dans un premier tempos pourrait se voir remplacée par une chaudière biomasse lorsque le gisement local sera organisé et sécurisé. Actualité Les options d itinéraire du réseau se confrontent aux réalités économiques et administratives. Le coût du réseau représentera l impact majeur dans le prix de l énergie distribuée sur le site des Pierres Blanches et, partant, la compétitivité de l offre aux futurs utilisateurs. Des bénéfices environnementaux, économiques et sociaux: Exportation des énergies fatales du CVE rendant possible les différents axes d utilisation sur le site des Pierres Blanches. Perspectives économiques et environnementales du déploiement du gisement biomasse sur le territoire Prochaines étapes : Contrats de fourniture de chaleur avec le SIAVED et SOPA (serres). Les contours financiers des contrats SIAVED/TIRU/SOPA sont maintenant définis. Actualité : L itinéraire côté Douchy est maintenant défini. Il s agit du plus court ce qui augure d un coût médian dans les options initiales malgré les contraintes de passage sous le canal et les zones polluées. L itinéraire côté Pierres Blanches (là où seront installées les serre ; friche industrielle USINORD) est encore en attente d études techniques organisée par la CAPH, notamment pour l utilisation de l ancien réseau ovoïde d Usinor. Les conditions d engagement de consommation et de durée sont encore à conclure. TIRU travaille à compléter l offre de fourniture de chaleur sur l ensemble de la zone des Pierres Blanches pour sécuriser le projet. V

19 Les serres Le projet : acteur majeur de la l agriculture raisonnée ( tonnes de légumes par an), le groupe SOPA souhaite implanter une production sous serre (tomates, concombre...). Le gisement de chaleur du CVE autoriserait jusqu'à 14 hectares avec un premier investissement d une dizaine d hectares pour une petite centaine d emplois directs et indirects. Actualité Les options de chauffage des serres se confrontent aux réalités économiques liées au coût du réseau de raccordement au CVE par CYCLERGIE. Les conditions techniques et économiques d accès au terrain et de déploiement de l activité sont encore à intégrer dans le business plan. Des bénéfices environnementaux, économiques et sociaux: Développement de circuits courts pour la région. Réhabilitation structurante pour la Ville de DENAIN de terrains connotés péjorativement. Créations d emplois. Prochaines étapes Contrat de mise à disposition des terrains. Contrat de fourniture de chaleur avec CYCLERGIE. Actualité (partie 2) Le terrain destiné aux serres a été nettoyé par les soins de l EPF. L investisseur est venu avec le constructeur de la serre pour procéder aux métrés nécessaires à la réalisation du plan définitif. Les discussions avec la CAPH et la Régie des eaux de Denain sont en cours pour les différents aménagements. Le business plan de SOPA est en cours de complétion. VI

20 Projets liés à la construction du projet «SERRES» de SOPA L'Aquaculture Le projet : l énergie disponible en sortie des serres est encore suffisamment importante pour satisfaire aux besoins d une aquaculture en eau chaude en circuit fermé (en moyenne 28 C). Différents types de production sont envisageables : Élevage piscicole d espèces requérant des eaux chaudes toute l année.culture de micro algues requérant des eaux chaudes toute l année. Actualité : Un fort intérêt est manifesté par des grands opérateurs de la restauration Hors Foyer sollicités, ils pourraient disposer d une production française de poissons importés comme le Tilapia ou le Panga dont la consommation ne cesse de croitre. Une étude de faisabilité de ferme piscicole est en cours. Un exploitant potentiel de raceway pour produire de la spiruline est identifié et marque son intérêt. Des bénéfices environnementaux, économiques et sociaux: Création de circuit court d alimentation pour les cantines et la distribution. Création d emplois locaux directs et indirects (transformation). Prochaines étapes Visite du terrain des Pierres blanches pour projet architectural d une ferme aquacole. Visite de fermes aquacoles par délégation SIAVED et partenaires. VII

21 La nutrition animale Le projet : l idée est née d un axe du programme Boréal qui travaille à réduire les déchets des entreprises ou en améliorer la valorisation : Un gisement de l ordre de tonnes d invendus de la distribution (source ADEME) existe sur le territoire. Une très grande partie (pain, légumes, fruits, huiles, laitages ) peut entrer dans la composition de nourriture piscicole avant d être un déchet (rapport DLC/DLUO). Les drèches et levures issues des brasseurs régionaux représentent aussi un gisement exploitable à peu de frais pour la même destination. D autres co-produits de l industrie agro alimentaire locales sont aussi d excellents candidats. La production locale de micro algues est de nature à mettre à disposition de la production d alevins la nourriture fraîche souvent importée. Actualité Une enquête de caractérisation de gisement est en cours auprès de 160 grandes surfaces. Une étude de synthèse sur les composantes alimentaires piscicole a été réalisée. Une étude réglementaire sur les réemplois de coproduits en pisciculture est en cours. Un exploitant potentiel est identifié. Des bénéfices environnementaux, économiques et sociaux: Création de circuit court d alimentation piscicole. Création d emplois locaux. Prochaines étapes Synthèse de l enquête de caractérisation de gisement auprès des grandes surfaces. Établissement d un premier business plan pour un futur exploitant local. VIII

L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel

L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel Claire BRECQ GrDF - Délégation Stratégie- Régulation 10 ème Conférence sur le biogaz et le biométhane Montréal, le 24 mai 2012 Présentation de GrDF

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS LES ENERGIES RENOUVELABLES Dr Marwan JARKAS Plan de l exposée : I - Définition de l énergie renouvelable II - Différentes types de l énergie renouvelable 1. Energie éolienne 2. Energie solaire 3. Energie

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT Dans un avenir marqué par : des incertitudes importantes de nature économique, énergétique et technologique, à l échelle mondiale, européenne

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité : Version septembre 2011 Chaufferie bois Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Direction Régionale Ile de France Page 1/8 SOMMAIRE A.- OBJECTIFS

Plus en détail

Economiser sur les groupes de froid

Economiser sur les groupes de froid Economiser sur les groupes de froid Mise à jour le 24/07/2009 La conservation de denrées alimentaires requiert une production de froid importante et constante, ce qui demande une grande quantité d énergie.

Plus en détail

C3. Produire de l électricité

C3. Produire de l électricité C3. Produire de l électricité a. Electricité : définition et génération i. Définition La matière est constituée d. Au centre de l atome, se trouve un noyau constitué de charges positives (.) et neutres

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE et le financement de la filière méthanisation

CREDIT AGRICOLE et le financement de la filière méthanisation CREDIT AGRICOLE et le financement de la filière méthanisation Page 1 EXPO BIOGAZ 2013 1 LE CREDIT AGRICOLE ET LA METHANISATION 2 RETOUR D EXPERIENCE: UN PROJET DE METHANISATION A LA FERME Page 2 EXPO BIOGAZ

Plus en détail

La Géothermie arrive à Bagneux. En 2016, un nouveau réseau de chaleur écologique et économique près de chez vous

La Géothermie arrive à Bagneux. En 2016, un nouveau réseau de chaleur écologique et économique près de chez vous La Géothermie arrive à Bagneux En 2016, un nouveau réseau de chaleur écologique et économique près de chez vous Le réseau de chaleur géothermique arrive à Bagneux La ville de Bagneux a fait le choix de

Plus en détail

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Bilan GES Entreprise Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 Juillet 2010 portant engagement national pour l environnement (ENE) Restitution pour

Plus en détail

DEVELOPPEMENT, FINANCEMENT, CONSTRUCTION ET EXPLOITATION D UNE UNITE DE METHANISATION TERRITORIALE

DEVELOPPEMENT, FINANCEMENT, CONSTRUCTION ET EXPLOITATION D UNE UNITE DE METHANISATION TERRITORIALE DEVELOPPEMENT, FINANCEMENT, CONSTRUCTION ET EXPLOITATION D UNE UNITE DE METHANISATION TERRITORIALE Présentation de l avant-projet sommaire de méthanisation Communauté d Agglomération de Limoges Métropole

Plus en détail

Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? EFFICACITÉ POUR LES MAISONS

Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? EFFICACITÉ POUR LES MAISONS Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? Découvrez la gamme Aquarea de Panasonic Pompe à chaleur Source Air CONÇUE POUR LES MAISONS Une pompe à chaleur Aquarea avec Source

Plus en détail

Cofely Services et la condensation biomasse Journée technique CIBE ATEE Lorraine Forbach-Farébersviller 1 er avril 2014

Cofely Services et la condensation biomasse Journée technique CIBE ATEE Lorraine Forbach-Farébersviller 1 er avril 2014 Journée technique CIBE ATEE Lorraine Forbach-Farébersviller 1 er avril 2014 Condensation biomasse Journée technique CIBE ATEE Lorraine Cofely Services Le choix de la condensation biomasse Fonctionnement

Plus en détail

Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC

Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC Retour d expérience : Exemples concrets de mises en oeuvre de solutions suite à des audits énergétiques dont celui d une Pompe A Chaleur Haute Température

Plus en détail

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir connaître pour agir Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement les enjeux les outils les applications locales Enjeux d une analyse environnementale et leviers d améliorations QU EST-CE

Plus en détail

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château Réseau de chaleur Cantagrelh Commune d Onet-le-Château Maître d ouvrage : Mairie d Onet-le-château 12, rue des Coquelicots BP 5-12850 Onet le Château Télécopie : 05 65 78 00 91 - www.onet-le-chateau.fr

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE -

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - Définition des enjeux - Disposer à la fin des grosses opérations de construction en cours (Tranche 1 et 2 du Plan Directeur MCO-Plateau Technique/Pôle

Plus en détail

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Direction du patrimoine Le 12/12/2014 SNI - 125 avenue de Lodève - CS 70007-34074 Montpellier Cedex 3 Tél. : 04 67 75 96 40 - www.groupesni.fr Siège social

Plus en détail

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Bilan GES Entreprise Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 Juillet 2010 portant engagement national pour l environnement (ENE) Restitution pour

Plus en détail

L énergie durable. Le climat se réchauffe, les ressources

L énergie durable. Le climat se réchauffe, les ressources L énergie Déjà près de 30 ans de géothermie et ça se renouvelle! Engagée en faveur du développement et contre la précarité énergétique, la Ville lance ce mois-ci des travaux pour améliorer et augmenter

Plus en détail

La filière bois énergie en Bretagne

La filière bois énergie en Bretagne La filière bois énergie en Bretagne 2012 En Bretagne, une ressource àla fois abondante et limitée Total : 3.8 millions de tep la ressource en bois couvre entre 5 et 10% des besoins actuels en énergie :

Plus en détail

Publication du Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre Réglementaire (BEGES-r)

Publication du Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre Réglementaire (BEGES-r) Publication du Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre Réglementaire (BEGES-r) 1. Description de la personne morale (PM) concernée Raison sociale : ZF Systèmes de directions Nacam SAS Code NAF : 2932Z

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

Un système de CAD est composé de trois éléments :

Un système de CAD est composé de trois éléments : Chauffage à distance Un système de CAD est composé de trois éléments : une (ou plusieurs) centrale de production de chaleur ; un réseau de distribution ; des consommateurs L avantage est de permettre la

Plus en détail

Jean-Michel Maron : CA 33, Service Vigne et Vin - Tél : 05 56 35 00 00 - jm.maron@gironde.chambagri.fr

Jean-Michel Maron : CA 33, Service Vigne et Vin - Tél : 05 56 35 00 00 - jm.maron@gironde.chambagri.fr Lettre actualités n 33 mars 2008 Exploitations vinicoles et énergies renouvelables Jean-Michel Maron : CA 33, Service Vigne et Vin - Tél : 05 56 35 00 00 - jm.maron@gironde.chambagri.fr L appauvrissement

Plus en détail

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer E. BRAJEUL D. LESOURD, A. GRISEY (Ctifl) T. BEAUSSE (Gaz de France) Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1

Plus en détail

Production d eau chaude sanitaire thermodynamique, que dois-je savoir?

Production d eau chaude sanitaire thermodynamique, que dois-je savoir? COURS-RESSOURCES Production d eau chaude sanitaire thermodynamique, que Objectifs : / 1 A. Les besoins en eau chaude sanitaire La production d'eau chaude est consommatrice en énergie. Dans les pays occidentaux,

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Les énergies Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain Fiche

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LA PROSPECTION 2. LA TERRE : UNE CHAUDIERE NATURELLE HISTOIRE DE LA GEOTHERMIE 3. COMMENT CELA FONCTIONNE?

SOMMAIRE 1. LA PROSPECTION 2. LA TERRE : UNE CHAUDIERE NATURELLE HISTOIRE DE LA GEOTHERMIE 3. COMMENT CELA FONCTIONNE? Fiches ressources Dossier n 2 Activités 1 à 4 SOMMAIRE 1. LA PROSPECTION 2. LA TERRE : UNE CHAUDIERE NATURELLE HISTOIRE DE LA GEOTHERMIE 3. COMMENT CELA FONCTIONNE? 4. DES ATOUTS POUR L'ENVIRONNEMENT APPLICATIONS

Plus en détail

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec :

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? UN OUTIL pour la maîtrise des charges locatives

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Christian Ngo Résumé Stocker de l'énergie (électricité ou chaleur) pour l'utiliser quand on en a besoin est une nécessité. Le stockage

Plus en détail

Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout!

Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout! Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout! «Nous n héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l empruntons à nos enfants» Antoine de Saint-Exupéry

Plus en détail

Objet: Écogeste, Programme d'enregistrement des mesures volontaires sur les changements climatiques

Objet: Écogeste, Programme d'enregistrement des mesures volontaires sur les changements climatiques Gatineau, le 8 août 2001 Monsieur Jean Pierre Lefebvre, ing. Ministère de l'environnement du Québec 675, boul. René Lévesque Est, 9 ième étage, boîte 30 Québec (Québec) G1R 5V7 Objet: Écogeste, Programme

Plus en détail

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http://

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http:// 2.0. Ballon de stockage : Capacité : L Lien vers la documentation technique : http:// Retrouver les caractéristiques techniques complètes (performances énergétiques et niveau d isolation, recommandation

Plus en détail

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube Pré-étude d un Réseau de Chaleur bois sur la commune de Luc-la-Primaube Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6 avenue de l Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 Page 1 sur 12 Table

Plus en détail

la climatisation automobile

la climatisation automobile Un équipement en question : la climatisation automobile LES TRANSPORTS la climatisation en question La climatisation automobile, grand luxe il y a encore peu de temps, devient presque banale pour tous

Plus en détail

La production de biogaz : La solution de valorisation énergétique des boues

La production de biogaz : La solution de valorisation énergétique des boues La production de biogaz : La solution de valorisation énergétique des boues Sommaire 1. Etat des lieux 2. Un contexte favorable à une optimisation énergétique 3. Maximiser la production de biogaz 4. Quelques

Plus en détail

Analyse des coûts d investissement en méthanisation agricole. Comparaison France et Allemagne

Analyse des coûts d investissement en méthanisation agricole. Comparaison France et Allemagne Analyse des coûts d investissement en méthanisation agricole Comparaison France et Allemagne Février 2013 1 Le développement de la méthanisation en Bourgogne dans le Programme Energie Climat Bourgogne

Plus en détail

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Agriculture et industrie Consommations d énergie finale et émissions de GES Industrie : ¼ des consommations d énergie Plus de 30% si l on cumule

Plus en détail

nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF

nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF information produit édition 04/2011 Une source de chaleur nouvelle Les nouvelles normes énergétiques BBC (Bâtiment Basse

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bilan des émissions de gaz à effet de serre SOMMAIRE 1 Contexte réglementaire 3 2 Description de la personne morale 4 3 Année de reporting de l exercice et l année de référence 6 4 Emissions directes de

Plus en détail

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée Dalkia, le leader européen des services énergétiques Dalkia filiale de EDF et de Veolia Environnement, place les enjeux environnementaux au cœur

Plus en détail

Les réseaux de chaleur en Île-de-France Marguerite MUHLHAUS DRIEE/SECV 13/06/2014

Les réseaux de chaleur en Île-de-France Marguerite MUHLHAUS DRIEE/SECV 13/06/2014 Les réseaux de chaleur en Île-de-France Marguerite MUHLHAUS DRIEE/SECV 13/06/2014 Direction Régionale et Interdépartementale de l'environnement et de l'énergie d'île-de-france www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs La nouvelle génération de centrales thermiques I. Quelques principes pour faire des économies La température de l air L épaisseur du grain Le refroidissement

Plus en détail

Economies d énergie en élevage de porcs

Economies d énergie en élevage de porcs Economies d énergie en élevage de porcs Michel Marcon Auteurs dont principal en couleur SPACE - 2009 1 Contexte et enjeux? Contexte Augmentation du prix des énergies Le prix du fioul a été doublé en 8

Plus en détail

Babcock Wanson. Bienvenue. L expertise thermique au service de l environnement dans l industrie

Babcock Wanson. Bienvenue. L expertise thermique au service de l environnement dans l industrie Babcock Wanson Bienvenue L expertise thermique au service de l environnement dans l industrie BABCOCK WANSON INTERNATIONAL L expertise thermique au service de l environnement dans l industrie Le Groupe

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

L expérience des Ateliers du Saupont Entreprise de Travail Adapté

L expérience des Ateliers du Saupont Entreprise de Travail Adapté L expérience des Ateliers du Saupont Entreprise de Travail Adapté Province du Luxembourg, Bertrix 2010 Projet de trigénération au bois Production simultanée de chaleur, électricité et froid UNion des entreprises

Plus en détail

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Objectifs Matériel Matériel Découvrir Connaître les la différentes signification sources du mot d énergie.. Fiche image 1

Plus en détail

SOMMAIRE SECTEURS SCHEMA DIRECTEUR PRESENTATION DU PRODUIT AVANTAGES CONCURRENTIELS. Secteurs p. 7

SOMMAIRE SECTEURS SCHEMA DIRECTEUR PRESENTATION DU PRODUIT AVANTAGES CONCURRENTIELS. Secteurs p. 7 Le livre bla nc d e la eàc mp po haleur SOMMAIRE PRESENTATION DU PRODUIT Présentation du produit...p. 1 AVANTAGES CONCURRENTIELS Tansfert d énergie p. 5 Une plage de fonctionnement tout terrain p. 5 Une

Plus en détail

Etude de faisabilité

Etude de faisabilité Etude de faisabilité Modèle de cahier des charges pour chaufferie dédiée Ce modèle de cahier des charges d étude de faisabilité a été réalisé dans le cadre de la Mission Régionale Bois-Energie Il est un

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE DÉCO Ambiance automnale pour décor original Rangements, mobilier, cloisons, peinture AMÉNAGER LES PETITS ESPACES Incendie, cambriolage ON S'ALARME! BÉTON, CUIVRE, ZINC, ALU, BOIS Rénovation durable du

Plus en détail

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 03/04/2008 Numéro de référence du permis : UCP3/2007/316 Construction : 2012 Version du protocole:

Plus en détail

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien.

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. LE CHAUFFAGE 1. LE CHAUFFAGE ELECTRIQUE Le chauffage électrique direct ne devrait être utilisé que dans les locaux dont l isolation thermique est particulièrement efficace. En effet il faut savoir que

Plus en détail

Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Edition janvier 2009

Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Edition janvier 2009 Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Contenu et but Cette aide à l application traite des exigences à respecter concernant la part maximale

Plus en détail

Rénovation du chauffage Pour préserver l environnement

Rénovation du chauffage Pour préserver l environnement Rénovation du chauffage Pour préserver l environnement Sommaire Rénovation optimale Rénovation optimale Gaz naturel/biogaz Choisir le système de chauffage approprié Chaudière à condensation Chaudière à

Plus en détail

Point d actualités du site AREVA Tricastin

Point d actualités du site AREVA Tricastin Point d actualités du site AREVA Tricastin Frédéric De Agostini Directeur d AREVA Tricastin CLIGEET du 21 juin 2012 Direction Tricastin Journée sécurité des chantiers du Tricastin Plus de 1200 participants

Plus en détail

La Géothermie D.Madet

La Géothermie D.Madet La Géothermie D.Madet La chaleur de la terre augmente avec la profondeur. Les mesures récentes de l accroissement de la température avec la profondeur, appelée gradient géothermique, ont montré que cette

Plus en détail

Besoin en puissance d une chaufferie

Besoin en puissance d une chaufferie Besoin en puissance d une chaufferie Le surdimensionnement fréquent des anciennes chaufferies trouve son origine dans le fait que les chauffagistes ou les bureaux d'étude avaient pour habitude de prendre

Plus en détail

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007 Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire 1. But et objet Une série d'aides à l'application a été créée afin de faciliter la mise en œuvre des législations cantonales en matière

Plus en détail

DETERMINATION DU BESOIN CALORIFIQUE ANNUEL

DETERMINATION DU BESOIN CALORIFIQUE ANNUEL DETERMINATION DU BESOIN CALORIFIQUE ANNUEL ) Les degrés jour unifiés : Les degrés jour unifiés ou DJU permettent de réaliser des estimations de consommation d'énergie thermique pour le chauffage d un bâtiment

Plus en détail

Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne

Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne Une réussite : Les prix de rachat garantis soutiennent les énergies renouvelables en Allemagne Ce document illustrera comment cette réussite est arrivée, il est composé des parties suivantes : 1. Qu'est

Plus en détail

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs 1. Bases 1.1. Fonctionnement du chauffe-eau à pompe à chaleur (CEPAC) Comme son nom l indique, un chauffe-eau pompe à chaleur

Plus en détail

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire Service d information sur les économies d énergie Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire 1 Préparation de l eau chaude sanitaire 2 1) Différents systèmes de production A Chaudière combinée

Plus en détail

Source des données : statistiques et cas réels. Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville.

Source des données : statistiques et cas réels. Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville. Source des données : statistiques et cas réels Découvrez les sources et les exemples ayant servi à définir les données chiffrées d Ecoville. Logements Surfaces et nombre d habitants Logements : surface

Plus en détail

LA GÉOTHERMIE EN ALSACE

LA GÉOTHERMIE EN ALSACE www.es-geothermie.fr www.es-groupe.fr LA GÉOTHERMIE EN ALSACE GÉOTHERMIE PROFONDE, L HISTOIRE 2 LA GÉOTHERMIE EN ALSACE Il y a les nuages, il y a la pluie. Et il y a cette petite goutte d eau qui tombe

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN QU EST-CE QUE LE CHAUFFAGE URBAIN? Tout simplement un chauffage central, mais à l échelle d un quartier! La chaufferie urbaine de Nemours assure la production et la

Plus en détail

Energies renouvelables

Energies renouvelables Cahier technique n 13 Energies renouvelables LES ENERGIES RENOUVELABLES DANS L INDUSTRIE : ENJEUX ET OPPORTUNITÉS DAI-fichesUREindustrie-13-renouvelable.indd3 1 9/07/2013 15:49:07 Introduction Les changements

Plus en détail

Un récupérateur de chaleur est donc un échangeur qui permet de transférer la chaleur et éventuellement l humidité entre l air rejeté et l air neuf:

Un récupérateur de chaleur est donc un échangeur qui permet de transférer la chaleur et éventuellement l humidité entre l air rejeté et l air neuf: RECUPERATION D'ENERGIE I. PRINCIPE La réglementation sanitaire impose l introduction d un minimum d air neuf dans les locaux ce qui implique le rejet d air se trouvant proche des conditions de l ambiance

Plus en détail

France Telecom SA. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) Décembre 2012

France Telecom SA. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) Décembre 2012 France Telecom SA Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) Décembre 2012 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : France Telecom SA Code NAF : 6110Z / Télécommunications filaires

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

Bilan d émissions de gaz à effet de serre réglementaire Otis France - 2011

Bilan d émissions de gaz à effet de serre réglementaire Otis France - 2011 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : OTIS S.A.S. Code NAF : 4329B Code SIREN : 521 07 800 Numéro de SIRET : 542107800 Nombre de salariés : 5 027 Adresse : 3 place de La Pyramide

Plus en détail

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH DEMANDEUR DE LA PRE-ETUDE Commune de Breitenbach 4, place de l église 67220 BREITENBACH Tél

Plus en détail

La géothermie avec Thermo Pieux

La géothermie avec Thermo Pieux La géothermie avec Thermo Pieux Mini colloque sur les électro technologies Avril 2010 La présentation Le Groupe Techno Pieux; Les Produits; La géothermie avec les capteurs géothermiques Thermo Pieux (THP);

Plus en détail

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Chaudières à basse température, individuelles ou collectives Les chaudières basse température ne sont plus éligibles au dispositif du crédit

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX ALFÉA HYBRID BAS NOX POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT FIOUL INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

ÉNERGIE-CHAUFFAGE. Référentiel. des supports de communication existants. énergie

ÉNERGIE-CHAUFFAGE. Référentiel. des supports de communication existants. énergie ÉNERGIE-CHAUFFAGE Référentiel des supports de communication existants énergie Le présent document recense l ensemble des outils de communication existants et disponibles, ainsi que les matériels disponibles

Plus en détail

Les métiers à la. Division Production Nucléaire

Les métiers à la. Division Production Nucléaire Les métiers à la Division Production Nucléaire 1 Les centres nucléaires de production d électricité en France En fonctionnement : 58 réacteurs nucléaires Construction d un EPR de 1600 MW 2 Principe de

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale GRANDS AXES DE LA POLITIQUE ENERGÉTIQUE DU MAROC Le renforcement de la sécurité d approvisionnement en energies à travers la diversification des sources et ressources,

Plus en détail

Économie d énergie dans les centrales frigorifiques : La haute pression flottante

Économie d énergie dans les centrales frigorifiques : La haute pression flottante Économie d énergie dans les centrales frigorifiques : La haute pression flottante Juillet 2011/White paper par Christophe Borlein membre de l AFF et de l IIF-IIR Make the most of your energy Sommaire Avant-propos

Plus en détail

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S»

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» La lutte contre le changement climatique Initiative concertée au niveau mondial Pour limiter à 2 à 3 C l élévation moyenne de la température, il faudrait

Plus en détail

Propriétaire Ville de Fort Saskatchewan, Alberta Année de construction 2004 Superficie totale (empreinte au sol) 10 220 m 2 (110 000 pi 2 )

Propriétaire Ville de Fort Saskatchewan, Alberta Année de construction 2004 Superficie totale (empreinte au sol) 10 220 m 2 (110 000 pi 2 ) Profil de projet d innovation technologique en réfrigération PARB PROGRAMME D ACTION EN RÉFRIGÉRATION POUR LES BÂTIMENTS Centre multiloisirs Dow Centennial Centre (Alberta) CONSTRUCTION NEUVE Sommaire

Plus en détail

Le Grenelle de l Environnement : un engagement de la France et une chance pour les collectivités

Le Grenelle de l Environnement : un engagement de la France et une chance pour les collectivités Le Grenelle de l Environnement : un engagement de la France et une chance pour les collectivités Le projet de loi relatif à la mise en œuvre du Grenelle de l Environnement entend réaffirmer de nouvelles

Plus en détail

Aide à l'application EN-VD-72 Part minimale d énergie renouvelable Edition juillet 2014

Aide à l'application EN-VD-72 Part minimale d énergie renouvelable Edition juillet 2014 Direction générale de l environnement (DGE) Direction de l énergie Chemin des Boveresses 155 1066 Epalinges Aide à l'application EN-VD-72 Part minimale d énergie renouvelable Edition juillet 2014 Champ

Plus en détail

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Introduction Introduction Sources d EnR Issues du soleil : biomasse solaire thermique et photovoltaïque éolien hydraulique Issues de la chaleur

Plus en détail

LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE

LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE Contexte et objectifs Principes de fonctionnement Exemples 1 Association Loi 1901 - à but non lucratif Indépendante Créée en 1978 1600 adhérents 14 groupes régionaux

Plus en détail

LE CHAUFFAGE CENTRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULATION

LE CHAUFFAGE CENTRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULATION LE CHAUFFAGE CENRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULAION Descriptif de la technologie L association d une chaudière turbo bois et d un ballon d hydroaccumulation est aujourd hui le meilleur système de chauffage

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole: 17/07/2013

Plus en détail

Alfa Laval échangeurs de chaleur spiralés. La solution à tous les besoins de transfert de chaleur

Alfa Laval échangeurs de chaleur spiralés. La solution à tous les besoins de transfert de chaleur Alfa Laval échangeurs de chaleur spiralés La solution à tous les besoins de transfert de chaleur L idée des échangeurs de chaleur spiralés n est pas nouvelle, mais Alfa Laval en a amélioré sa conception.

Plus en détail

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Christophe Bresson, CLCV Emilie Oddos, CNL 38 David Gonnelaz, ALE Christophe Weber, Maison de l Habitant Maison de l Habitant AU PROGRAMME

Plus en détail

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant.

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant. PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Les panneaux photovoltaïques. Plancher, plafond, et mur chauffant. Les puits canadiens: sert à la fois de chauffage

Plus en détail

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE 36% DE CRÉDIT D'IMPÔTS Loi de finance 2011 T.Flow Un système révolutionnaire 2 en 1 Seul

Plus en détail