Rencontre avec Laurence VAMVADELIS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rencontre avec Laurence VAMVADELIS"

Transcription

1 Rencontre avec Laurence VAMVADELIS Rédactrice au journal «Réflexions d Athènes» Compte rend u : Bern ar d Laga c h e Laurence Vamvadélis donne des cours de français. Elle participe aussi à la rédaction de ce journal, qui s adresse aux Grecs francophones d Athènes (parution 4 fois par an depuis 5 ans). Elle nous reçoit ce soir avec une amie, Irène, dans ème l appartement du 8 étage, 10-12, Aristeidou. Laurence Vamvadélis vit depuis 21 ans en Grèce et elle se considère aujourd hui comme grecque. Son grandpère grec, immigré, a considéré la France comme une terre d accueil («la Franc e m a tout don n é»). Son père a vécu au Maroc. La vision d un français vivant à l étranger est très différente de celle d un français. Des évènements récents comme la possible nomination de Jean Sarkozy à l EPAD ou les suicides à France Télécom sont perçus bien différemment depuis la Grèce. Le journal «Réflexions d Athènes» veut donner cette vision particulière sur les évènements du monde. Le journal ambitionne ainsi de créer un lien entre grecs francophones avec une option plutôt à gauche (humaniste/démocrate). Il est à noter qu il existe une forte communauté grecque qui a vécu à Paris comme réfugiés pendant la période de la dictature. Le journal va organiser le 7 décembre prochain une soirée- débat sur le thème de la double nationalité qui se veut une réflexion sur le sens de la nationalité aujourd hui. Laurence évoque la possibilité d une téléconférence avec la Vie nouvelle qui pourrait participer à cette discussion. On est citoyen d abord par la langue. On est aussi citoyen là où on participe à la vie sociale. La situation actuelle est qu un enfant né en Grèce de parents étrangers n est pas grec. Ce n est pas le droit du sol, mais le droit du sang, qui s applique. Le nouveau gouvernement devrait modifier cette situation. L opinion publique n est d ailleurs pas opposée à ce changement, notamment pour qu un enfant puisse acquérir la nationalité grecque s il est né en Grèce. 18

2 L impression qui prédomine est que la nationalité grecque est aujourd hui accordée «à la tête du client». Ainsi, récemment un enfant de père palestinien et de mère grecque s est vu refuser la nationalité grecque. Pour le droit de vote aux élections municipales, seuls 815 étrangers ont obtenu de pouvoir voter. Inversement, il y a 4,5 millions de grecs à l étranger qui ont le droit de vote. En ce qui concerne la position actuelle de la Grèce, Laurence parle d isolement. Selon elle, la Grèce est née comme un protectorat européen, compte tenu d une position stratégique à côté de l empire ottoman. Depuis longtemps, la Grèce a ainsi été protégée par l Occident, par exemple en 1945 pour éviter de tomber dans le camp communiste. Lors de l adhésion de la Grèce à l Union européenne, la Grèce était relativement isolée du reste de l Europe, séparée par l Albanie, la Yougoslavie. Il y avait de plus une dépréciation de ces pays qui entourent la Grèce. L histoire grecque récente est passionnante. Elle touche à la géopolitique des Balkans (par exemple les conflits anciens avec la Macédoine). Par lant de l immigration albanaise, Laurence estime qu il y a une bonne intégration des enfants grâce à l école. Le nouveau Pasok est- il un espoir? Les opinions sont très partagées. La plupart des jeunes ne croient plus en la politique. Il y a eu trop d abus et de corruption parmi les responsables politiques dans le passé. Irène partage bien ce scepticisme. En même temps, il existe un gros malaise dans la société grecque et parmi les jeunes, qui s est exprimé lors des mouvements de décembre Laurence milite chez les Verts. Mais, ils n ont pas vraiment d idéologie politique, ce mouvement reste plutôt une organisation environnementaliste. Deux phantasmes planent encore sur la société grecque d aujourd hui : ceux de la guerre civile et de la dictature. Cela explique la forte méfiance qui subsiste vis- à- vis de la police et de l armée. 19

3 LE SYSTEME EDUCATIF EN GRECE Rencontres avec : LAURENCE VAMVADELIS, ZOÏ POLYMEROPOULOU, Directrice du lycée franco- hellénique Delacroix, Enseignante de Français dans un frondisterio et journaliste. CHANTAL PICHARLES Enseignante au lycée franco- hellénique Compte rend u : Olivier Rava ult et Marie- Annick Gros Déroule m e nt d e la scolarité : L'enseignement est ob ligatoire depuis l 'âge de 6 ans jusqu'à 15 ans. Les cyc les se décomposent de l a manière suivante : - La maternel le ( 2 niveaux) - Le primaire d i m otiko ( 6 niveaux) - Le co l lège gy m n a s io ( 3 niveaux) Un examen à l a fin du co l lège. Il est spécifique à chaque co l lège, et ouvre l accès au lycée. - Le l ycée lykio ( 3 niveaux : Alpha, bêta, Gama) A l a fin du co l lège, t rois voies d orientation s ouvrent : le lycée généra l prépare à l examen équiva lent à notre bac, (option lett res technologie et sciences ), mais jouant aussi un r ô le de concours pour l accès à l enseignement supérieur. Les é lèves peuvent aussi s o rienter vers des lycées professionnels, ou technologiques. Les vacances d été débutent mi-mai et se terminent début septembre, il y a deux semaines de vacances pour Noël et pour l a Pâque orthodoxe début mai. Les examens se déroulent fin mai et en juin. 20

4 La vie d e l él èv e : «Le matin, les cours commencent à 8h20-8h30. Tous l es é lèves vont au co l lège ou au lycée (pub lics et gratuits ). Avant le premier cours, i l y a l a priè re dans l a cour de l 'éco le ( l 'immense majo rité des Grecs sont orthodoxes ). Le lundi matin, l es é lèves chantent l 'hymne national pendant que l 'un d'eux l ève le drapeau grec l e l ong de sa hampe. Puis tout l e monde rent re en cours. Les cours durent 45 min, sauf le premier et le dernier qui durent 20 min. Entre chaque cours, l es é lèves ont 10 min de r éc réation. En Grèce, l es cours de géographie sont assurés par les professeurs de sciences (maths, physique ou bio logie ). Les cours se succèdent ainsi jusqu'à 13h30-14h. Les é lèves rent rent ensuite chez eux pour manger. Puis vers 16h - 17 h, i ls vont dans des éco les privées (appelés " f rondisterio " ) pour des cours de l angues ( à parti r de 9 ans ) et de maths, physique, grec ancien... (pour les l ycéens ). Les é lèves ont parfois cours jusqu'à 22 h! Puis i ls rent rent chez eux, mangent et font leurs devoirs. Le plus souvent, l eurs l eçons doivent êt re apprises par cœur!» Public + privé! La société grecque génère un fort esprit de compétition, et les famil les grecques sont angoissées à l excès par l a peur du chômage pour l eurs enfants ; el les considè rent que l accès à «une bonne université» est l ob jectif premier de l a sco la rité de leur enfant (unique l e plus souvent ). Les lycéens, dans l eur grande majo rité, suivent en plus du cursus enseignement public, ces cours particuliers dans les frondisté rio, éco les privées présentes en proximité dans tous les quartiers, qui off rent des compléments d enseignement dans toutes l es disciplines ( dont informatique) et apportent des compétences t ransversa les te l les que savoir rédiger, souvent c ritè re discriminant aux concours. Les co l légiens suivent en moyenne six heures de cours privés par semaine, et l es l ycéens jusqu à cinq heures par jour, après l es cours au l ycée! Il s agit pour eux de r éussi r au mieux l examen de terminale dont les résu ltats déterminent l e niveau de l université obtenue! Notre intervenante, Laurence, considè re que l impasse est faite sur l éducation à l a citoyenneté. Les jeunes sont fatigués, et peu demandeurs d activités extra - sco lai res dans l es domaines culture ls ou sportifs. C est aussi un système inéga litai re, entre vi l le et campagne, et é litiste par l a rgent, peu propice à l intégration des populations immigrées ( cf. Annexe). Enfin cette pratique pèse l ourdement sur l e budget familia l : 20, 50, 70 euros par semaine, et pouvant atteindre l a somme de 1500 euros mensuels, c est une des explications du taux de nata lité t rès faib le. Nos intervenantes expriment un souhait de changement mais, malg ré une vo lonté gouvernementa le, le rapport de forces n y est pas du tout favorab le actuel lement, en particulier parce que les f rondisterio représentent un véritab le l obby dans l économie grecque. P rès de 60 % des é lèves sont inscrits au l ycée généra l. Environ 15 % des jeunes quittent l e système sco lai re avant l a fin du secondaire ( lycée ). Pa rmi ceux qui quittent le système sco lai re à l a fin du l ycée, les 3 /5 ont achevé l eur cyc le te rminal. Pa r contre, 2% des é lèves n'ont aucun diplôme ( fin de co l lège ou de lycée ). La moitié de ceux qui quittent l 'éco le précocement sont d'o rigine ét rangère. Les statistiques de l OCDE ne montrent pas une efficience remarquab le de ce système La 21

5 Grèce se situe nettement en dessous de l a moyenne européenne. Les r ésu ltats en mathématiques et en sciences sont t rès en dessous de l a moyenne de l 'O.C.D.E. Recrute m e nt et formation d e s e ns ei gn ants : Jusqu'à une période récente, l es futurs enseignants s'inscrivaient sur une liste «d'aptitude» et attendaient qu'une place se l ibè re pour êt re rec rutés. De plus i l n existait aucune éva luation des personnels. Nos intervenantes semblent s inter roger sur l a so lidité des fo rmations initia les et continues des professeurs Nous sommes dans une période de t ransformation du système. Les enseignants donnent environ 21h de cours par semaine en début de ca r riè re, a l lant en diminuant avec l ancienneté, cependant l a di rection peut demander jusqu à t rente heures de cours! Ils assurent aussi des permanences dans l étab lissement, organisent l es examens et effectuent l es taches administ ratives en appui de l a di rection que ne dispose pas de secréta riat. L'enseign e m e nt u niv ersitaire e n Grèce : En Grèce, les étab lissements d Enseignement supérieur sont publics. Il en existe deux so rtes : les universités (A.E.I. ) et l es instituts supérieurs de technologie (T.E.I.). Ils diffè rent par leur statut ( les T.E.I. n ont pas l e statut d université ) et par l a l ongueur de leur cursus : de 8 à 12 semest res suivant les fi liè res, à l exception des Facultés de médecine et d a rchitecture. Il existe aujourd hui en Grèce 2 3 universités accueil lant (étudiants rée ls a lo rs que étaient inscrits ) en Les 15 instituts supérieurs de technologie comptaient étudiants rée ls ( inscrits ) en Les étudiants doivent tous passer une sé rie d examens d entrée de haut niveau, organisés par le ministè re de l Éducation nationa le. Entre 80 et 85% des bacheliers s y présentent chaque année ( 9 0% d entre eux so rtent d un lycée d enseignement généra l ). Les universités sont t rès hiéra rchisées, el les préparent principa lement à l ent rée dans l a fonction publique! Un jeune n ayant pas obtenu l université de son choix doit se dé loca liser et préfè re assez souvent, pour un même coût, parti r à l ét ranger suivre son cursus, souvent en Europe centra le, mais aussi aux Etats - Unis, en Al lemagne, en Angleter re pour les famil les aisées. l a Grèce off re peu de débouchés hautement qua lifiés. Il est f réquent qu un jeune t rès qua lifié revienne au pays pour ouvri r un restaurant ou un commerce pour touristes Conclusion : Cette découverte du fonctionnement du système éducatif grec nous a donné une impression d immaturité, voire de gâchis La Grèce est encore une démocratie qui se cherche sur des fondamentaux, beaucoup de chemin reste à parcouri r pour donner à l a jeunesse l a fo rmation humaine et intel lectuel le qui const ruit l a citoyenneté 22

6 Performances PISA Impact d u systèm e scolaire grec sur la réussite d e s e nfants d'im mi grants (source OCDE) Les jeunes d'o rigine ét rangère ont presque deux fois plus de chances d'êt re dans l e bas du tab leau que l es é lèves d o rigine grecque. Les statistiques de l 'O.C.D.E. étayent l es critiques adressées au système sco lai re en Grèce. Cela justifierait aux yeux de certains (ex : Laurence) l 'existence des f rontisté rio. 23

7 24

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Licence Philosophie. Université Bordeaux Montaigne. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Licence Philosophie. Université Bordeaux Montaigne. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Philosophie Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Foire. questions. aux LA SELECTION POUR INTEGRER DAUPHINE. pour les étudiants ambassadeurs qui présentent Dauphine dans les lycées.

Foire. questions. aux LA SELECTION POUR INTEGRER DAUPHINE. pour les étudiants ambassadeurs qui présentent Dauphine dans les lycées. Foire aux questions R E S E A R C H UNIVERSITY pour les étudiants ambassadeurs qui présentent Dauphine dans les lycées. Ce document est, avant tout, fait pour vous aider à présenter l université dans votre

Plus en détail

Communication écrite : un adulte sur cinq en situation préoccupante

Communication écrite : un adulte sur cinq en situation préoccupante Direction du Travail, de l Emploi et de la Formation Professionnelle de article déjà publié d la série ins e e part naires Communication écrite : un adulte sur cinq en situation préoccupante compte environ

Plus en détail

LE ROSEY. Programmes scolaires

LE ROSEY. Programmes scolaires LE ROSEY Programmes scolaires Organisation des études Le programme scolaire du Rosey permet à des élèves venus de tous pays de recevoir une éducation de qualité, d acquérir des connaissances approfondies

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences sociales, économiques et politique de l Institut Catholique de Paris Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Informations sur le baccalauréat économique et social

Informations sur le baccalauréat économique et social Informations sur le baccalauréat économique et social MAHIEU - 2011 La filière sciences économiques et sociales au lycée Une démarche scientifique appliquée à des problématiques généralistes au service

Plus en détail

Poussez la porte de la réussite! Sciences Po Rennes Institut d Études Politiques de Rennes

Poussez la porte de la réussite! Sciences Po Rennes Institut d Études Politiques de Rennes Poussez la porte de la réussite! Sciences Po Rennes Institut d Études Politiques de Rennes 3 Pourquoi étudier à Sciences Po Rennes? Une formule pédagogique forte Le succès des IEP tient à une série d atouts

Plus en détail

A. Une entrée par objectif

A. Une entrée par objectif Aide à la navigation dans le site A. Une entrée par objectif Le site de la cartographie vous propose de chercher une formation selon l objectif de la personne. Vous avez le choix entre 4 possibilités :

Plus en détail

L Y C E E D A U T E T

L Y C E E D A U T E T L Y C E E 18 rue Delayant - BP 534-17022 La Rochelle Cedex 1-05 46 28 05 70-05 46 41 51 31 ce.0170028n@ac-poitiers.fr - http://hebergement.ac-poitiers.fr/l-jd-larochelle D A U T E T Grâce à l informatique,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Les métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation de l Université d'evry-val-d'essonne Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

La réforme du collège, c est:

La réforme du collège, c est: La réforme du collège, c est: Suppression des classes bilangues Sauf, dans les établissements accueillant des élèves qui ont étudié une autre langue que l anglais à l'école primaire. En gros, très peu

Plus en détail

Association d Accueil aux Médecins et Personnels de Santé Réfugiés en France (APSR)

Association d Accueil aux Médecins et Personnels de Santé Réfugiés en France (APSR) Association d Accueil aux Médecins et Personnels de Santé Réfugiés en France (APSR) POUVOIR EXERCER LA PROFESSION DE CHIRURGIEN DENTISTE EN FRANCE POUR LES CHIRURGIENS DENTISTES À DIPLOME NON COMMUNAUTAIRE

Plus en détail

Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE

Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE MASTER 2 PROFESSIONNEL «ETUDES INTERNATIONALES», SPECIALITE : «ETUDES LATINO-AMERICAINES» Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE Le mémoire de Master 2 Professionnel n'est pas un

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Commerce international de l Institut Catholique de Paris Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

Bilan stage MathsC2+ Lyon Stage avec hébergement du 22 au 25 juin 2015 Organisé par Plaisir Maths, IREM de Lyon, MMI de Lyon

Bilan stage MathsC2+ Lyon Stage avec hébergement du 22 au 25 juin 2015 Organisé par Plaisir Maths, IREM de Lyon, MMI de Lyon Bilan stage MathsC2+ Lyon Stage avec hébergement du 22 au 25 juin 2015 Organisé par Plaisir Maths, IREM de Lyon, MMI de Lyon Rédigé par Nicolas Pelay, Plaisir Maths Table des matières I - Résumé... 2 II

Plus en détail

Faire une Prépa, pourquoi pas?

Faire une Prépa, pourquoi pas? Faire une Prépa, pourquoi pas? Et pourquoi pas... à Vienne? Frédéric Gaunard Enseignant de mathématiques en CPGE ECE F. Gaunard Faire une Prépa... à Vienne? 1 / 41 De quoi parle cette présentation? 1 Introduction

Plus en détail

LA SCOLARITÉ EN FRANCE

LA SCOLARITÉ EN FRANCE P.R.I.P.I Programme Régional pour l Intégration des Populations Immigrées C.A.S.N.A.V Centre Académique pour la Scolarisation des Nouveaux Arrivants et des enfants du Voyage LA SCOLARITÉ EN FRANCE Document

Plus en détail

Quelles voies après une 2 nde Générale et Technologique?

Quelles voies après une 2 nde Générale et Technologique? Quelles voies après une 2 nde Générale et Technologique? Quelles voies après une 2 nde Générale et Technologique? Générales? Professionnelles? Technologiques? Quelle est la bonne voie ou la bonne série?...

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Droit de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et

Plus en détail

C O U R S P R I V É D E N S E I G N E M E N T S U P É R I E U R ANNÉE PRÉPARATOIRE À LA L1 SANTÉ : «ANNÉE 0»

C O U R S P R I V É D E N S E I G N E M E N T S U P É R I E U R ANNÉE PRÉPARATOIRE À LA L1 SANTÉ : «ANNÉE 0» C O U R S P R I V É D E N S E I G N E M E N T S U P É R I E U R ANNÉE PRÉPARATOIRE À LA L1 SANTÉ : «ANNÉE 0» Renseignements et inscriptions : CENTRE EPSILON 9, rue Yvon Villarceau - 75116 PARIS Tél. :

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

SOUTIEN SCOLAIRE NIVEAU LYCÉE

SOUTIEN SCOLAIRE NIVEAU LYCÉE l // Les professeurs particuliers SOUTIEN SCOLAIRE NIVEAU LYCÉE COURS EN PETITS GROUPES & STAGES DE VACANCES 1 6 R U E C H A R L E M A G N E, P A R I S 4 e 1 LES PROFESSEURS PARTICULIERS EN BREF LES PROFESSEURS

Plus en détail

Langues Étrangères Appliquées (LEA) LICENCE

Langues Étrangères Appliquées (LEA) LICENCE Langues Étrangères Appliquées (LEA) LICENCE 2 Objectifs de la formation La mondialisation des relations et des marchés implique l émergence d un nouveau profil de gestionnaires, capables de maîtriser plusieurs

Plus en détail

Tout savoir sur la série STI2D SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE L INDUSTRIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

Tout savoir sur la série STI2D SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE L INDUSTRIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Tout savoir sur la série STI2D SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE L INDUSTRIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE L ESSENTIEL SUR LA SÉRIE STI2D La série STI2D s inscrit de manière affirmée dans la voie technologique

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion technique des interventions en énergie nucléaire

Licence professionnelle Gestion technique des interventions en énergie nucléaire Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion technique des interventions en énergie nucléaire Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Rôle de CampusFrance

Rôle de CampusFrance Réunion d'information 20 novembre 2012 La vie d un étudiant en France Institut français du Rôle de CampusFrance Le suivi de la procédure CampusFrance est obligatoire pour tout projet d étude diplômant

Plus en détail

Des élèves de Terminale découvrent Strasbourg

Des élèves de Terminale découvrent Strasbourg Des élèves de Terminale découvrent Strasbourg Les élèves de Terminale STG «Communication et Gestion des Ressources Humaines» ont eu la possibilité de participer à un déplacement dans la région de Strasbourg

Plus en détail

Baromètre de l innovation

Baromètre de l innovation Baromètre de l innovation Un baromètre BVA Syntec numérique Ce sondage est réalisé par pour le Publié dans, et le 21 mai, et diffusé sur Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de

Plus en détail

Préparation Concours d infirmiers- Toulouse

Préparation Concours d infirmiers- Toulouse Cours CAPITOLE -11, rue du Sénéchal 31000-Toulouse - : 05.61.21.60.64 - www.courscapitole.com- contact@courscapitole.com Préparation Concours d infirmiers- Toulouse SOMMAIRE : I. La Prépa infirmière à

Plus en détail

Rome ITALIE. Fiche Technique 2013

Rome ITALIE. Fiche Technique 2013 Rome ITALIE Fiche Technique 2013 L'Italie est une invitation aux voyages, tant elle a de richesses pour séduire. Ses villes, son architecture et ses vestiges témoignent d'une histoire mouvementée depuis

Plus en détail

Confédération Française de l'encadrement-cgc

Confédération Française de l'encadrement-cgc Les classes moyennes www.cfecgc.org Confédération Française de l'encadrement-cgc Les problématiques d éducation On peut dresser un premier constat : «l environnement familial et le voisinage scolaire pèsent

Plus en détail

L enseignement des langues vivantes étrangères dans le système scolaire français

L enseignement des langues vivantes étrangères dans le système scolaire français L enseignement des langues vivantes étrangères dans le système scolaire français L objectif partagé de l Union européenne et de la France est de donner les moyens à chaque citoyen de s exprimer et de comprendre

Plus en détail

DROIT ECONOMIE - GESTION DROIT. 368 à 395 h 99 à 103h h h h h. cours magistraux travaux dirigés travaux pratiques cours intégrés stage ou projet total

DROIT ECONOMIE - GESTION DROIT. 368 à 395 h 99 à 103h h h h h. cours magistraux travaux dirigés travaux pratiques cours intégrés stage ou projet total Niveau : LICENCE année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE - GESTION DROIT L3 180 ES Volume horaire étudiant : 467 à 498 368 à 395 h 99 à 103h h h h h cours magistraux travaux dirigés travaux pratiques

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Gestion de l Université Paris Dauphine Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

PRÉPARATION AU CAPES DE SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES

PRÉPARATION AU CAPES DE SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES UNIVERSITÉ PARIS 8 UFR 4 DÉPARTEMENT DE SOCIOLOGIE http://www.univ-paris8.fr/sociologie/ PRÉPARATION AU CAPES DE SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES ANNÉE 2006 / 2007 Page 2 SOMMAIRE Présentation générale

Plus en détail

Les jeunes femmes face aux études et aux carrières scientifiques : une perspective belge

Les jeunes femmes face aux études et aux carrières scientifiques : une perspective belge Les jeunes femmes face aux études et aux carrières scientifiques : une perspective belge La recherche «Newtonia» M. Alaluf, N. Imatouchan, P. Marage, S. Pahaut, R. Sanvura, A. Valkeneers Université Libre

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Mathématiques - Economie de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Les nouveaux concours de recrutement de professeurs

Les nouveaux concours de recrutement de professeurs Les nouveaux concours de recrutement de professeurs Afin de mieux répondre aux besoins du ministère de l Education Nationale, le processus de recrutement des enseignants est réformé, dans le premier degré

Plus en détail

Présentation synthétique de la licence Economie Gestion de l université d Orléans à destinations des enseignants en SES de l académie Orléans-Tours

Présentation synthétique de la licence Economie Gestion de l université d Orléans à destinations des enseignants en SES de l académie Orléans-Tours Présentation synthétique de la licence Economie Gestion de l université d Orléans à destinations des enseignants en SES de l académie Orléans-Tours La présentation est un peu rapide si, vous qui me lisez,

Plus en détail

N 498 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2007-2008

N 498 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2007-2008 N 498 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2007-2008 Rattaché pour ordre au procès-verbal de la séance du 23 juillet 2008 Enregistré à la Présidence du Sénat le 21 août 2008 PROJET DE LOI autorisant l'approbation

Plus en détail

Journée Portes- Ouvertes Jeudi 5 mars 2015 Campus Moufia et Tampon

Journée Portes- Ouvertes Jeudi 5 mars 2015 Campus Moufia et Tampon Journée Portes- Ouvertes Jeudi 5 mars 2015 Campus Moufia et Tampon Contacts : Anne MARIOTTI Assistante communication 0262 93 87 07 Olivia CHAN LIAT Responsable de projets PROFIL 0262 93 81 22 Djamila SIDAT

Plus en détail

L école obligatoire dans le Canton de Zurich

L école obligatoire dans le Canton de Zurich Französisch L école obligatoire dans le Canton de Zurich Informations pour les parents Objectifs et idées directrices L école publique obligatoire du Canton de Zurich repose sur les valeurs fondamentales

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues du monde et formation appliquée en relations internationales de l Institut National des Langues et Civilisations Orientales

Plus en détail

- Année scolaire 201./201. -

- Année scolaire 201./201. - Lancées en 2008, dans le cadre de la dynamique Espoir Banlieues, les «Cordées de la réussite» visent à introduire une plus grande équité sociale dans l accès à l enseignement supérieur, notamment dans

Plus en détail

REGLEMENT DES ETUDES et contrôle des aptitudes et des connaissances

REGLEMENT DES ETUDES et contrôle des aptitudes et des connaissances Année 2015/2016 REGLEMENT DES ETUDES et contrôle des aptitudes et des connaissances Application de l'arrêté du 25 avril 2002 relatif au diplôme national de Master et de la décision du conseil d'administration

Plus en détail

Division Évaluation, Prospective et Logistique

Division Évaluation, Prospective et Logistique RECTORAT 20, boulevard d Alsace-Lorraine 80063 Amiens cedex 9 Division Évaluation, Prospective et Logistique NOTE D INFORMATION N 04/06 Mai 2004 CLASSIFICATION DES LYCEES PUBLICS D ENSEIGNEMENT GENERAL

Plus en détail

LE CALENDRIER 2011. en six étapes. POST BAC : une procédure d admission. 3 Phases d admission

LE CALENDRIER 2011. en six étapes. POST BAC : une procédure d admission. 3 Phases d admission Vous souhaitez vous inscrire en 1 ère année à l Université de Bourgogne? Pour > intégrer une première année de licence, > accéder à la première année commune des études de santé (médecine / masso-kinésithérapie,

Plus en détail

Licence professionnelle Maîtrise des énergies renouvelables et électriques

Licence professionnelle Maîtrise des énergies renouvelables et électriques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Maîtrise des énergies renouvelables et électriques Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Numéro 3 Décembre 2013

Numéro 3 Décembre 2013 La lettre de l orientation des Lycées français en Espagne Numéro 3 Décembre 2013 Terminales En France Zoom sur les Instituts d Etudes Politiques I.E.P Aux côtés de Sciences Po Paris, sans doute le plus

Plus en détail

La Région Centre accompagne les jeunes en Europe. Parcours d Europe. www.regioncentre.fr

La Région Centre accompagne les jeunes en Europe. Parcours d Europe. www.regioncentre.fr Parcours d EUROPE 2013-2014 La Région Centre accompagne les jeunes en Europe Parcours d Europe www.regioncentre.fr www.regioncentre.fr Parcours d EUROPE 2013-2014 De plus en plus de jeunes, lycéen(ne)s,

Plus en détail

DISPOSITIF «ASCENSEUR POUR LA REUSSITE» DOSSIER DE PRESSE. Lundi 6 juin 2011

DISPOSITIF «ASCENSEUR POUR LA REUSSITE» DOSSIER DE PRESSE. Lundi 6 juin 2011 DISPOSITIF «ASCENSEUR POUR LA REUSSITE» DOSSIER DE PRESSE Lundi 6 juin 2011 SOMMAIRE Communiqué de presse Le dispositif «Ascenseur pour la réussite» en détails Contexte : les grandes écoles et l ouverture

Plus en détail

MASTER MEEF SECOND DEGRE - MATHEMATIQUES ET SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES

MASTER MEEF SECOND DEGRE - MATHEMATIQUES ET SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES MASTER MEEF SECOND DEGRE - MATHEMATIQUES ET SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Mention : Métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation Spécialité

Plus en détail

CPGE Littéraire (hypokhâgne et khâgne) LSH (Lettres et Sciences Humaines ENS Lyon)

CPGE Littéraire (hypokhâgne et khâgne) LSH (Lettres et Sciences Humaines ENS Lyon) CPGE Littéraire (hypokhâgne et khâgne) LSH (Lettres et Sciences Humaines ENS Lyon) Pourquoi s inscrire en prépa littéraire? L objectif de ces classes est d offrir aux étudiants un environnement à la fois

Plus en détail

Nathalie SOUBRIER Septembre 2013

Nathalie SOUBRIER Septembre 2013 Nathalie SOUBRIER Septembre 2013 EN FÉVRIER, LES ÉLÈVES DE 2DE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE ONT À EXPRIMER DES CHOIX PROVISOIRES D ORIENTATION POUR LA RENTRÉE PROCHAINE. 1RE GÉNÉRALE (BACS ES, L ET S) OU

Plus en détail

Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire

Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire www.zupdeco.org Communiqué de presse Avril 2015 Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire Difficultés d apprentissage, décrochage, accompagnement scolaire et perception de réussite

Plus en détail

Militants Droits Devant!

Militants Droits Devant! DOSSIER DE PRESSE Militants Droits Devant! Du 18 janvier au 19 janvier 2014 Au lycée La Joliverie à Saint Sébastien/Loire SOMMAIRE «DroitS Devant!» avec la JOC... p 3 Une nouvelle campagne d année... p

Plus en détail

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS)

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

Licence Science politique

Licence Science politique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Science politique Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

NOTE D INFORMATION n 01 Janvier 2014

NOTE D INFORMATION n 01 Janvier 2014 DIRECTION DE L ÉVALUATION, DE LA PROSPECTIVE, ET DE LA PERFORMANCE DEPP NOTE D INFORMATION n 1 Janvier 214 La dépense par élève ou étudiant pour un parcours dans l enseignement scolaire ou supérieur en

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET EUROPÉENNES. PROGRAMME EIFFEL Session 2010-2011 VADE-MECUM

MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET EUROPÉENNES. PROGRAMME EIFFEL Session 2010-2011 VADE-MECUM MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET EUROPÉENNES DIRECTION GENERALE DE LA MONDIALISATION, DU DEVELOPPEMENT ET DES PARTENARIATS Direction des politiques de mobilité et d attractivité Sous-direction de l

Plus en détail

LES ECOLES DE COMMERCE. Conférence Terminale CIO de L Haÿ les Roses Année 2014-2015

LES ECOLES DE COMMERCE. Conférence Terminale CIO de L Haÿ les Roses Année 2014-2015 LES ECOLES DE COMMERCE Conférence Terminale CIO de L Haÿ les Roses Année 2014-2015 Une école de commerce : pour quels métiers? Les diplômés d écoles de commerce sont amenés à occuper des postes et fonctions

Plus en détail

Après la classe de seconde

Après la classe de seconde Compte- rendu de la réunion d orientation du 19 février 2015 M. Ritter Après la classe de seconde Pour tout renseignement complémentaire, n hésitez pas à contacter M. Ritter : pritter@lfjtokyo.org et le

Plus en détail

Le Test d évaluation de français De la Chambre de commerce et d industrie de Paris

Le Test d évaluation de français De la Chambre de commerce et d industrie de Paris Le Test d évaluation de français De la Chambre de commerce et d industrie de Paris PRÉSENTATION DU TEF Le test d évaluation de français est le premier test standardisé de français langue étrangère diffusé

Plus en détail

BILAN DES RESULTATS DES CLASSES DE SPE MP, PSI & PC LYCEE ALPHONSE DAUDET NIMES

BILAN DES RESULTATS DES CLASSES DE SPE MP, PSI & PC LYCEE ALPHONSE DAUDET NIMES BILAN DES RESULTATS DES CLASSES DE SPE MP, PSI & PC LYCEE ALPHONSE DAUDET NIMES 1. Résultats cumulés 1.1. Principes de l analyse Les écoles sont réparties en 3 groupes de niveau : Groupe 1 : les meilleures

Plus en détail

Résultats de l Enquête sur le stage en entreprise des professeurs-stagiaires CAPLP et CAPET

Résultats de l Enquête sur le stage en entreprise des professeurs-stagiaires CAPLP et CAPET Résultats de l Enquête sur le stage en entreprise des professeurs-stagiaires CAPLP et CAPET Enquête réalisée en 2005 à l Observatoire des Flux et des Formations par une stagiaire en Master Pro Ingénierie

Plus en détail

L ALBUM ECHO BOISSEAU, PHILIPPE, INTRODUCTION À LA PÉDAGOGIE DU LANGAGE MATERNELLE VERSION ABRÉGÉE CNDP HAUTE-NORMANDIE

L ALBUM ECHO BOISSEAU, PHILIPPE, INTRODUCTION À LA PÉDAGOGIE DU LANGAGE MATERNELLE VERSION ABRÉGÉE CNDP HAUTE-NORMANDIE L ALBUM ECHO 1. Philippe Boisseau : Philippe Boisseau, instituteur puis inspecteur de l Education Nationale, s est intéressé aux pratiques langagières des jeunes enfants. Il a élaboré une programmation

Plus en détail

CMI Ingénierie Financière. Réunion d information 20 mai 2015 UFR Economie et Gestion Université de Cergy-Pontoise

CMI Ingénierie Financière. Réunion d information 20 mai 2015 UFR Economie et Gestion Université de Cergy-Pontoise CMI Ingénierie Financière Réunion d information 20 mai 2015 UFR Economie et Gestion Université de Cergy-Pontoise Vos interlocuteurs François Belot Maître de Conférences en Sciences de Gestion Contact mail

Plus en détail

Concours de recrutement de professeurs des écoles dans l enseignement public Session 2010

Concours de recrutement de professeurs des écoles dans l enseignement public Session 2010 note d informationdécembre 11.25 En 1, 7 462 professeurs des écoles ont été recrutés en réussissant le concours parmi les 38 653 candidats qui s y sont présentés. Ce dernier chiffre est en baisse depuis

Plus en détail

Langue vivante 1 pour tous : l anglais. en Seconde. en Première. en Terminale

Langue vivante 1 pour tous : l anglais. en Seconde. en Première. en Terminale LYCEE JEAN MONNET 70, Avenue du Général de Gaulle 33290 BLANQUEFORT 05.56.6.35.56 ce.0332745e@ac-bordeaux.fr POUR LA RENTREE 2010 Langue vivante 1 pour tous : l anglais Les niveaux en Seconde en Première

Plus en détail

Présentation de la structure

Présentation de la structure 1 Présentation de la structure Année scolaire 2013-2014 2 Les grands chiffres > 3 grosses structures (collège, lycée, prépa) > 2000 élèves (500 au collège, 500 au lycée, 1000 en prépa) > 250 personnes

Plus en détail

Le Golf, à l école...

Le Golf, à l école... Le Golf, à l école... Limites et perspectives Orientations de la ff.golf dans le cadre de l intégration de la pratique du golf en milieu scolaire et universitaire Claude ANACKIEWICZ, CPC EPS Marvejols

Plus en détail

Révélez l actif qui est en vous

Révélez l actif qui est en vous Révélez l actif qui est en vous *Votre service régional > formation > Basse-Normandie Dans un monde du travail qui exige de plus en plus de compétences, la Région Basse-Normandie fait de la formation professionnelle

Plus en détail

Admission d étudiants français au premier cycle

Admission d étudiants français au premier cycle Atelier sur l'évaluation des titres de compétences étrangers en vue de l admission 16 décembre 2011, Université McGill Admission d étudiants français au premier cycle Présenté par Danielle Pullen Conseillère

Plus en détail

Licence professionnelle Métiers de la comptabilité et de la gestion option révision comptable

Licence professionnelle Métiers de la comptabilité et de la gestion option révision comptable Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Métiers de la comptabilité et de la gestion option révision comptable Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Plus en détail

KINE SAGE-FEMME MEDECINE PHARMACIE DENTAIRE PORTES OUVERTES AUJOURD HUI. Préparation au concours PACES LYON EST

KINE SAGE-FEMME MEDECINE PHARMACIE DENTAIRE PORTES OUVERTES AUJOURD HUI. Préparation au concours PACES LYON EST Centre de formation à LYON 8 KINE SAGE-FEMME MEDECINE PHARMACIE DENTAIRE PORTES OUVERTES AUJOURD HUI Préparation au concours PACES LYON EST Chaque semaine : 6h de Cours/Exercices + Concours blancs Professeurs

Plus en détail

Fiches Métiers Novembre 2015

Fiches Métiers Novembre 2015 LES INGENIEURS En France, comme dans de nombreux autres pays, le mot ingénieur désigne avant tout un titre professionnel réglementé qui ne sera délivré qu après une formation spécifique, normalement, de

Plus en détail

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES GUIDE DES ETUDIANTS Ce guide est destiné à vous introduire au fonctionnement du Collège et du Département d études économiques européennes, en présentant les

Plus en détail

LA FILIÈRE LITTÉRAIRE

LA FILIÈRE LITTÉRAIRE LA FILIÈRE LITTÉRAIRE Les disciplines de L Français et littérature Philosophie Langues vivantes Histoire géographie Arts Enseignements spécifiques à L 1 ère L Enseignements obligatoires Littérature 2 h

Plus en détail

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Institut Catholique de Paris Service Communication Fiche Filière / parcours Philosophie Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Collection «Orientation à l ICP : Fiches

Plus en détail

Petit guide des filières avant le Bac

Petit guide des filières avant le Bac Petit guide des filières avant le Bac Filière générale Séries Spécificités (en plus des cours communs *) Pour quelles études supérieures? Série L (Littérature) - 2h de littérature française - 2h de littérature

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE DANS LE CADRE D UN ACHAT DE PRESTATION : COMMUNICATION ET IMAGE DE SOI

APPEL A CANDIDATURE DANS LE CADRE D UN ACHAT DE PRESTATION : COMMUNICATION ET IMAGE DE SOI APPEL A CANDIDATURE DANS LE CADRE D UN ACHAT DE PRESTATION : COMMUNICATION ET IMAGE DE SOI CONTEXTE L association A.I.L.E est organisme intermédiaire de gestion de crédits européens au titre de la circulaire

Plus en détail

ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR PRÉPA MPSI PRÉPA PCSI PRÉPA MP PRÉPA PSI PRÉPA ECE STS MUC

ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR PRÉPA MPSI PRÉPA PCSI PRÉPA MP PRÉPA PSI PRÉPA ECE STS MUC ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR PRÉPA MPSI PRÉPA PCSI PRÉPA MP PRÉPA PSI PRÉPA ECE STS MUC Le choix de la réussite Stanislas Cannes Enseignement supérieur Le choix de la réussite Choisir de poursuivre ses études

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION ÉCONOMIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR

OFFRE DE FORMATION ÉCONOMIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION ÉCONOMIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION / ÉCONOMIE Sous réserve d accréditation LA LICENCE EN ÉCONOMIE Certification de niveau II (Bac+3) : 6 Semestres - 180 crédits

Plus en détail

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE 103.5 La station Radio E2C AUVERGNE Communiqué de presse 15 mai 2012 Radio E2C : 103.5 Une semaine dans la peau des animateurs radio, c est le challenge que vont relever les stagiaires de l E2C Du 21 au

Plus en détail

COURS PRIVÉ D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ANNÉE PRÉPARATOIRE À LA L1 SANTÉ : «ANNÉE PACES 0»

COURS PRIVÉ D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ANNÉE PRÉPARATOIRE À LA L1 SANTÉ : «ANNÉE PACES 0» COURS PRIVÉ D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ANNÉE PRÉPARATOIRE À LA L1 SANTÉ : «ANNÉE PACES 0» A NNÉE 2015-2016 Fondé en 1978 à Paris, par un diplômé de l École Centrale de Paris, Docteur en Physique-Mathématique,

Plus en détail

Corrigé du Brevet blanc janvier 2008. Partie histoire : La Shoah Etude de documents

Corrigé du Brevet blanc janvier 2008. Partie histoire : La Shoah Etude de documents Corrigé du Brevet blanc janvier 2008 Partie histoire : La Shoah Etude de documents Doc.1 : P.V de la conférence de Wannsee, tenue à Berlin en 1942, et réunissant secrètement la haute hiérarchie nazie.

Plus en détail

Les inégalités dans l accès aux hauts diplômes se jouent surtout avant le bac

Les inégalités dans l accès aux hauts diplômes se jouent surtout avant le bac Les inégalités dans l accès aux hauts diplômes se jouent surtout avant le bac Olivier Lefebvre* Sur 100 jeunes entrés en 6 e en 1995, 44 sont désormais titulaires d un diplôme de l enseignement supérieur.

Plus en détail

COMPTE-RENDU CONSEIL ETABLISSEMENT du 15/05/2012

COMPTE-RENDU CONSEIL ETABLISSEMENT du 15/05/2012 AMBASSADE DE FRANCE - SERVICE DE COOPÉRATION ET D ACTION CULTURELLE LYCEE FRANCAIS JOSUE HOFFET COMPTE-RENDU CONSEIL ETABLISSEMENT du 15/05/2012 Personnes présentes : M. DECLOITRE, Chef d établissement

Plus en détail

Observatoire de la Vie Étudiante de l Université de Provence (Aix-Marseille I) www.up.univ-mrs.fr/ove Numéro 13 Mai 2007

Observatoire de la Vie Étudiante de l Université de Provence (Aix-Marseille I) www.up.univ-mrs.fr/ove Numéro 13 Mai 2007 OVE résultats Observatoire de la Vie Étudiante de l Université de Provence (Aix-Marseille I) www.up.univ-mrs.fr/ove Numéro 13 Mai 27 Devenir des diplômés de DUT 24, 24 mois après l obtention du diplôme

Plus en détail

GRETA (Prépa Concours)

GRETA (Prépa Concours) Le GRETA (Groupement d ETAblissements) rassemble des établissements publics parisiens afin d assurer pour le compte de l Education nationale une mission de formation continue et d insertion professionnelle.

Plus en détail

Quelles sont les poursuites d études des élèves bacheliers du Lycée Saint-Denis à Annonay entre 2008 et 2010?

Quelles sont les poursuites d études des élèves bacheliers du Lycée Saint-Denis à Annonay entre 2008 et 2010? Série Littéraire (L) Dotés d une bonne culture générale, amateurs de Littérature, de Philosophie, d Histoire, de Langues ou d Arts.les bacheliers L s inscrivent majoritairement à l Université. D autres,

Plus en détail

Les 4ème et 5ème années d inscription dans l enseignement supérieur du Nord - Pas de Calais. Bernard CONVERT CNRS (IFRESI-CLERSE)

Les 4ème et 5ème années d inscription dans l enseignement supérieur du Nord - Pas de Calais. Bernard CONVERT CNRS (IFRESI-CLERSE) POPULATION ORES Suivi de cohorte Bacheliers 2001 Février 2008 Les 4ème et 5ème années d inscription dans l enseignement supérieur du Nord - Pas de Calais Bernard CONVERT CNRS (IFRESI-CLERSE) Pôle Universitaire

Plus en détail

SEMINAIRE DE FLOREFFE. Le troisième degré

SEMINAIRE DE FLOREFFE. Le troisième degré SEMINAIRE DE FLOREFFE rue du Séminaire 7, 5150 FLOREFFE Tél : 081/447140 Fax : 081/445759 www.semflo.be Le troisième degré Année scolaire 2012 2013 COMMENT CHOISIR? 1. Tu choisis pour deux ans. Les heures

Plus en détail

Octobre Novembre 2015

Octobre Novembre 2015 Calendrier Octobre Novembre 2015 Inscription au baccalauréat sur le site académique Pièces nécessaires Photocopie de la pièce d identité ou du passeport N d inscription figurant sur le document des résultats

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION 2016/2017 WWW.UMONTPELLIER.FR

OFFRE DE FORMATION 2016/2017 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION 2016/2017 WWW.UMONTPELLIER.FR É C O N O MI E PRÉSENTATION DE LA FACULTÉ D ÉCONOMIE La Faculté d Économie est l une des 17 composantes pédagogiques de l Université de Montpellier. Elle

Plus en détail

Généralités. Formations transversales aux sciences humaines: histoire, sociologie, littérature, langues, droit, économie, géopolitique.

Généralités. Formations transversales aux sciences humaines: histoire, sociologie, littérature, langues, droit, économie, géopolitique. Généralités Difficile de faire la différence entre des formations orientées vers la science politique et une autre vers les relations internationales dans l organisation de l enseignement supérieur français.

Plus en détail

Association d Accueil aux Médecins et Personnels de Santé Réfugiés en France (APSR)

Association d Accueil aux Médecins et Personnels de Santé Réfugiés en France (APSR) Association d Accueil aux Médecins et Personnels de Santé Réfugiés en France (APSR) POUVOIR EXERCER LA PHARMACIE EN FRANCE POUR LES PHARMACIENS À DIPLOME NON COMMUNAUTAIRE ET POUR LES PHARMACIENS À DIPLOME

Plus en détail

Qui sont les migrants? Question 1. Qui sont les migrants?

Qui sont les migrants? Question 1. Qui sont les migrants? Question 1 Qu est-ce qu un immigré? Qu est-ce qu un réfugié? Question 3 Quel est le nombre de personnes qui quittent leur pays pour des raisons climatiques? -30 millions -1 million -250 millions Question

Plus en détail

LICENCE - ARTS, LETTRES ET LANGUES, MENTION LEA ANGLAIS/ESPAGNOL

LICENCE - ARTS, LETTRES ET LANGUES, MENTION LEA ANGLAIS/ESPAGNOL LICENCE - ARTS, LETTRES ET LANGUES, MENTION LEA ANGLAIS/ESPAGNOL RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Arts, Lettres, Langues Présentation Le département de Langues

Plus en détail