Préparation à l Agrégation Sciences de la Vie, Sciences de la Terre et de l Univers (Orsay) ~ Présentation ENS, 3 décembre 2015

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Préparation à l Agrégation Sciences de la Vie, Sciences de la Terre et de l Univers (Orsay) ~ Présentation ENS, 3 décembre 2015"

Transcription

1 Préparation à l Agrégation Sciences de la Vie, Sciences de la Terre et de l Univers (Orsay) ~ Présentation ENS, 3 décembre 2015

2 Agrégation SV-STU : les secteurs d option A, B, C. Programme de biologie A : 1 - La cellule, unité structurale et fonctionnelle du vivant A : 2 - L organisme, une société de cellules B : 3 - Plans d organisation du vivant. Phylogénie B : 4 - L organisme dans son environnement B : 5 - Biodiversité, écologie, éthologie, évolution A : 6 - L utilisation du vivant et les biotechnologies AB : 7 - Éléments de biologie et de physiologie dans l espèce humaine Programme de géologie C : 1 - La Terre actuelle ; C : 2 - Le temps en sciences de la Terre ; C : 3 - L évolution de la planète Terre ; C : 4 - Gestion des ressources et de l environnement

3 Modalités du concours. Nature des épreuves durée coefficients points Epreuves Secteur A 5h 2 80 d admissibilité Secteur B 5h 2 80 Secteur C 5h 2 80 Secteur 6h 3 40 d option Travaux Pratiques 4h 2 40 Epreuves d admission Epreuve orale de spécialité Epreuve orale de connaissances générales + «agir en fonctionnaire éthique et responsable» Secteurs de contreoption Secteur d option Secteurs de contreoption 4h de préparation 50 min d exposé 30 minutes de questions 4h de préparation 40 min d exposé 30 minutes de questions

4 Programme du concours, SECTEUR A. A : 1 - La cellule, unité structurale et fonctionnelle du vivant 1.1 Éléments de physico-chimie du vivant 1.2 Organisation fonctionnelle de la cellule 1.3 Métabolisme cellulaire 1.4 Information génétique de la cellule 1.5 Le cycle cellulaire 1.6 Diversité des types cellulaires 1.7 Systèmes biologiques subcellulaires A : 2 - L organisme, une société de cellules 2.1 La notion d organisme 2.2 L origine de l oeuf 2.3 La construction des organismes (biologie du développement 2.4 La communication intercellulaire 2.5 Les principes de la défense de l organisme

5 Programme du concours, SECTEUR A. A : 6 - L utilisation du vivant et les biotechnologies 6.1 Les produits biologiques, matières premières de l industrie 6.2 Bases scientifiques des biotechnologies 6.3 Utilisation des micro-organismes dans l industrie 6.4 Biotechnologie des plantes et des animaux AB : 7 - Éléments de biologie et de physiologie dans l espèce humaine 7.1 Le corps humain 7.2 Échanges de matière et d énergie entre l organisme et le milieu et à l intérieur de l organisme 7.3 Neurobiologie et endocrinologie 7.4 Activité sexuelle et procréation 7.5 Homéostasie, régulations et réponses intégrées de l organisme 7.6 Santé et société 7.7 L homme face aux maladies

6 Exemples de sujets écrits SECTEUR A Les muscles striés. L étude sera menée à différents niveaux d organisation. Les relations structures-fonctions dégagées seront intégrées dans le fonctionnement de l organisme La perméabilité de la membrane plasmique des cellules eucaryotes 2007 Les acides ribonucléiques des eucaryotes 2008 Nature et fonctions des interactions «ADN-Protéines» chez les êtres vivants 2009 La compartimentation cellulaire Le génome des Eucaryotes 2011 La communication chimique entre les cellules eucaryotes 2012 Les mouvements et déformations des cellules 2013 Le calcium et le fonctionnement des cellules Eucaryotes 2014 La différenciation cellulaire : des mécanismes moléculaires à l organisation tissulaire 2015 Structure, dynamique et propriétés fonctionnelles de la membrane des cellules

7 Programme du concours, SECTEUR B. B : 3 - Plans d organisation du vivant. Phylogénie 3.1 Les méthodes actuelles de la systématique 3.2 La phylogénie du vivant 3.3 Plans d organisation des métazoaires 3.4 Les principaux groupes de la lignée verte et leurs adaptations aux conditions environnementales. B : 4 - L organisme dans son environnement 4.1 La nutrition des organismes 4.2 La réalisation des échanges avec le milieu 4.3 Perception du milieu, intégration et réponses. Squelette et port 4.4 Reproduction et cycles de développement 4.5 Homéostasie

8 Programme du concours, SECTEUR B. B : 5 - Biodiversité, écologie, éthologie, évolution 5.1 Histoire et concepts en évolution 5.2 Génétique 5.3 Biologie et écologie des populations - Écologie des communautés 5.4 Biologie du comportement animal 5.5 Biodiversité et biogéographie 5.6 Écologie fonctionnelle - écosystèmes AB : 7 - Éléments de biologie et de physiologie dans l espèce humaine - commun avec le secteur A

9 Exemples de sujets écrits SECTEUR B Reproduction sexuée et pérennité des espèces. Les aspects cellulaires et moléculaires de la méiose et de la fécondation ne seront pas traités 2006 Le port des Embryophytes 2007 L'évolution biologique : des faits aux théories 2008 Les réponses adaptatives aux conditions de la vie dans le milieu aérien chez les métazoaires 2009 La communication intraspécifique chez les animaux 2010 La dispersion des organismes 2011 Les animaux et la température 2012 La lumière et les êtres vivants (on n abordera pas la lumière comme source d énergie) 2013 La vie ralentie chez les êtres vivants pluricellulaires 2014 la coévolution 2015 La mise en mouvement du milieu intérieur des Métazoaires

10 Programme du concours, SECTEUR C. C : 1 - La Terre actuelle 1.1 La planète Terre dans le système solaire 1.2 Forme et structure actuelles de la Terre 1.3 Géodynamique externe 1.4 Géodynamique interne du globe C : 2 - Le temps en sciences de la Terre 2.1 Chronologie relative, continuité/discontinuité 2.2 Géochronologie absolue 2.3 Synthèse : durées et vitesses des phénomènes géologiques

11 Programme du concours, SECTEUR C. C : 3 - L évolution de la planète Terre 3.1 L évolution précoce de la planète Terre 3.2 Enregistrements des paléoclimats et des phénomènes tectoniques 3.3 Les fossiles : témoins de l évolution biologique et physico-chimique de la Terre 3.4 Formation et dislocation de la Pangée 3.5 Le cycle actuel de l eau C : 4 - Gestion des ressources et de l environnement - Ressources minérales : les processus de concentration à l origine de gisements d intérêt économique - Ressources énergétiques : matières organiques fossiles, géothermie, minerais radioactifs - Eaux continentales de surface et souterraines Exploitation et protection des ressources en eau ; exemples de pollution - Grands ouvrages et matériaux d usage courant - Prévision et prévention des risques naturels : les exemples des risques sismiques et volcaniques.

12 Exemples de sujets écrits SECTEUR C Les roches métamorphiques 2006 Le relief de la Terre 2007 Genèse et évolution des bassins sédimentaires 2008 Le temps : dates, durée et vitesse des événements géologiques 2009 Le Manteau et son rôle dans l évolution de la Terre 2010 L eau dans la dynamique de la Terre solide 2011 Les minéraux témoins de l histoire des roches 2012 L océan atlantique 2013 le volcanisme 2014 Transferts de matière des continents vers les domaines marins et la sédimentation associée 2015 Les mouvements verticaux des roches

13 Les enseignements à Orsay Une préparation intensive 30 semaines d'activités dirigées en groupes restreints 36 h de cours, leçons(= oraux blancs) et travaux dirigés par semaine un entraînement aux épreuves écrites par 9 devoirs d'agrégation de septembre à février 5 leçons d'agrégation (au minimum) faites par chaque étudiant au cours de l'année dans les conditions du concours Sorties d une demi journée à une journée (exemples) : La vie dans la mare Ecologie des champignons Vignoble et écologie microbienne Sexe et défense chez les plantes et leurs insectes et 4 stages terrain : Finistère Ardennes et Laonnois Auvergne Alpes

14 Organisation de la prépa d Orsay Direction : Fanny Rybak (Université Paris Sud) Guillaume Lecointre (MNHN) Responsables de secteur Secteur A : Hélène Vincent-Schneider Secteur B : Samuel Rebulard Secteur C : Philippe Sarda plus de 150 intervenants de toutes disciplines Pour les étudiants de la prépa : bibliothèque (avec notamment les 600 ouvrages de la liste officielle), salle informatique, petite cafeteria, collections naturalistes, salle de cours et TP... Accès 24h/24 et 7j/7 pour les étudiants

15 Les résultats à Orsay ENS-ENS Cachan- MNHN -UPS- Agrégation SV-STU - Résultats globaux EFFECTIFS ADMISSIBLES ADMIS POSTES AU CONCOURS (+11) 9 (+3) (+3) 18(+3) 12 +1(+1) (+6) 8(+6) 6(+4) Entre parenthèses : anciens de la prépa

16 Nombre de postes ouverts au concours variable chaque année Nombre de candidats 1400 à 3000 selon les années

17 Plus d informations... Contactez-nous :. Hélène Vincent Samuel Rebulard Philippe Sarda Nous pouvons vous mettre en contact avec des anciens de l école aujourd hui : - Agrégés / - Agrégés - thésards / - Agrégés - docteurs / - Agrégés - maitre de conf. ou prof des universités / - Agrégés prof de lycée et/ou collège / - Agrégés - prof de prépa BCPST / - Agrégés - prag /

I)Les différentes étapes de la division cellulaire. 1) Les chromosomes Caryotype, chromosomes, chromatine, condensation et compaction de l ADN

I)Les différentes étapes de la division cellulaire. 1) Les chromosomes Caryotype, chromosomes, chromatine, condensation et compaction de l ADN Mercredi 02/09/15 Thème 1a - TP 1 : Le déroulement de la division cellulaire (= mitose) Microscope optique, acquisition numérique d image, titres, légendes et intégration dans un autre logiciel / Racines

Plus en détail

- - - Formations Estivales 2016 - - -

- - - Formations Estivales 2016 - - - Accueil > Accueil > Actualité > Formations Estivales 2016 Actualité Formations Estivales 2016 Cours en journée - Tutorat en ligne Entre juin et septembre 2016 Pour débuter ou compléter un parcours... -

Plus en détail

LICENCE BIOLOGIE-BIOCHIMIE- TERRE-ENVIRONNEMENT

LICENCE BIOLOGIE-BIOCHIMIE- TERRE-ENVIRONNEMENT LICENCE BIOLOGIE-BIOCHIMIE- TERRE-ENVIRONNEMENT Domaine ministériel : SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTÉ Mention : BIOLOGIE-BIOCHIMIE-TERRE-ENVIRONNEMENT Présentation La première année de la licence Biologie-Biochimie-Terre-

Plus en détail

Surf Training, représenté par Philippe BEUDIN ou www.surftraining.com. 102 rue Pierre de Chevigné, 64 200 Biarritz 05 59 23 15 31

Surf Training, représenté par Philippe BEUDIN ou www.surftraining.com. 102 rue Pierre de Chevigné, 64 200 Biarritz 05 59 23 15 31 2012-2013 Biarritz Surftraining Sortie Scolaire Surf Training, représenté par Philippe BEUDIN info@surftraining.com ou www.surftraining.com 102 rue Pierre de Chevigné, 64 200 Biarritz 05 59 23 15 31 BIARRITZ

Plus en détail

LICENCE (LMD) MENTION : SCIENCES DE LA VIE

LICENCE (LMD) MENTION : SCIENCES DE LA VIE LICENCE (LMD) MENTION : SCIENCES DE LA VIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Organisation de la formation L2 Sciences de la Terre

Plus en détail

Problèmes d actualité Citoyenneté et responsabilité Métiers

Problèmes d actualité Citoyenneté et responsabilité Métiers Problèmes d actualité Citoyenneté et responsabilité Métiers L Homme a besoin de matière et d énergie. La croissance démographique place l humanité face à un enjeu majeur : trouver et exploiter des ressources

Plus en détail

RÈGLEMENT D ADMISSION. à la formation préparatoire au diplôme d état D Éducateur Spécialisé (DEES)

RÈGLEMENT D ADMISSION. à la formation préparatoire au diplôme d état D Éducateur Spécialisé (DEES) RÈGLEMENT D ADMISSION à la formation préparatoire au diplôme d état D Éducateur Spécialisé (DEES) en formation continue (dont apprentissage) en complément de formation dans le cadre de la validation des

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCE

LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCE LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCE SPECIALITE : TECHNICO-COMMERCIAL EN PRODUITS INDUSTRIELS Arrêté d habilitation : 20014020 REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 2013-2015 VU la loi 84-52 du 26 janvier

Plus en détail

Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC)

Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC) Règlement n o 4 Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC) 94.12.06.09 amendé 99.04.28.09 amendé 02.02.27.08 amendé 07.06.20.10 09.06.17.09 Article 1 Conditions

Plus en détail

Vie et survie des parasites intracellulaires Enzymes et Métabolisme Le codage de l'information sensorielle Le coeur humain L'homéostasie glucidique

Vie et survie des parasites intracellulaires Enzymes et Métabolisme Le codage de l'information sensorielle Le coeur humain L'homéostasie glucidique BIOLOGIE ET PHYSIOLOGIE CELLULAIRES, BIOLOGIE MOLECULAIRE, LEUR INTEGRATION AU NIVEAU DES ORGANISMES OPTION A SESSION 2005 Leçons portant sur le programme de spécialité A Etudes expérimentales des fermentations

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA

LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA LIGNES DIRECTRICES DE LA FEFAC POUR LES APPROVISIONNE MENTS EN SOJA 1 Principes, critères essentiels (en bleu) et critères désirés/recommandés (bleu clair). PRINCIPE 1 : Respect de la législation Critère

Plus en détail

RÉF.: EASO/2016/CA/003

RÉF.: EASO/2016/CA/003 Avis de vacance pour le poste d assistant en ressources humaines (agent contractuel, GF III) au sein du Bureau européen d appui en matière d asile (EASO) RÉF.: EASO/2016/CA/003 Publication Intitulé de

Plus en détail

Les Communautés de pratique et d apprentissage pour les PME et les groupes de codéveloppement

Les Communautés de pratique et d apprentissage pour les PME et les groupes de codéveloppement Les Communautés de pratique et d apprentissage pour les PME et les groupes de codéveloppement Jean-François DUMAIS et Benoît LEDUC Conférence rence-compétences Chaire de gestion des compétences, ÉSG, UQÀM

Plus en détail

Lycéens en Ile-de-France. Scientifiques. Julien. Marion. Amel. Pascale responsable marketing. Élena formulatrice en cosmétique. Julie astrophysicienne

Lycéens en Ile-de-France. Scientifiques. Julien. Marion. Amel. Pascale responsable marketing. Élena formulatrice en cosmétique. Julie astrophysicienne Julien Marion Amel Lycéens en Ile-de-France Scientifiques Élena formulatrice en cosmétique Pascale responsable marketing Julie astrophysicienne Marc créateur d'entreprise Nicolas ingénieur en gestion des

Plus en détail

Règlement d'admission

Règlement d'admission Règlement d'admission concernant la formation d'éducateur spécialisé 1. Définition de la profession et du contexte de l intervention des éducateurs spécialisés Selon l arrêté du 20 Juin 2007 relatif au

Plus en détail

SEMESTRE S1. Coef Crédits (1) 1 10. Intitulé et descriptif des U.E. Discipline A : Biologie Biologie Outils mathématiques.

SEMESTRE S1. Coef Crédits (1) 1 10. Intitulé et descriptif des U.E. Discipline A : Biologie Biologie Outils mathématiques. SEMESTRE S1 Intitulé et descriptif des U.E. Discipline A : Biologie Biologie Outils mathématiques Discipline B : Chimie Chimie Outils mathématiques Géologie Géologie Outils mathématiques Informatique Informatique

Plus en détail

notre responsabilité sociale & environnementale

notre responsabilité sociale & environnementale notre responsabilité sociale & environnementale 2015 Une conscience et une responsabilité sociétale La RSE est désormais au cœur de nombreuses communications. La RSE n est plus un simple phénomène de mode

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 40 du 10 septembre 2015. PARTIE TEMPORAIRE Armée de terre. Texte 12

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 40 du 10 septembre 2015. PARTIE TEMPORAIRE Armée de terre. Texte 12 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 40 du 10 septembre 2015 PARTIE TEMPORAIRE Armée de terre Texte 12 CIRCULAIRE N 510127/DEF/RH-AT/PRH/SOFF relative aux conditions générales de candidature

Plus en détail

UFR des Sciences. Objectifs. Description. Publics Débouchés. Modalités d'accès. Formation continue Responsable

UFR des Sciences. Objectifs. Description. Publics Débouchés. Modalités d'accès. Formation continue Responsable UFR des Sciences 33 rue Saint-Leu 80039 Amiens Cedex 1 www.u-picardie.fr Objectifs Description Publics Débouchés Modalités d'accès Formation continue Responsable Licence Domaine Sciences, Technologies,

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES

CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES Entre les Soussignés : LTP CARCADO-SAISSEVAL 121 Boulevard Raspail 75006 PARIS 01 45 48 43 46 Représenté par le Chef d Etablissement Monsieur

Plus en détail

F i c h e d e p o s t e

F i c h e d e p o s t e Ministère de la défense F i c h e d e p o s t e Catégorie professionnelle recherchée (1) CONSERVATEUR EN CHEF ou CONSERVATEUR GENERAL DU PATRIMOINE (toutes spécialités) Intitulé du poste (2) Chargé d'une

Plus en détail

Chef de chantier gros oeuvre

Chef de chantier gros oeuvre Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 24/06/2016. Fiche formation Chef de chantier gros oeuvre - N : 19299 - Mise à jour : 08/12/2015 Chef de chantier gros oeuvre Lycée Technique

Plus en détail

INVITATIONS PRESSE UBS

INVITATIONS PRESSE UBS Du 07 au 11 septembre 2015 n 79 INVITATIONS PRESSE UBS INVITATION PRESSE N 1 LORIENT Mardi 8 septembre, à 11h45 Présidence Rue Armand GUILLEMOT - Conférence de presse officielle de rentrée de l UNIVERSITE

Plus en détail

D.U. DE TAMOUL (Diplôme d Université)

D.U. DE TAMOUL (Diplôme d Université) UNIVERSITÉ DE LA RÉUNION MAISON DES LANGUES ANNÉE UNIVERSITAIRE 2012-2013 D.U. DE TAMOUL (Diplôme d Université) Responsable pédagogique Florence Callandre Florence.callandre@univ-reunion.fr flotipay@orange.fr

Plus en détail

ARRETE Arrêté du 17 juillet 1987 relatif au régime des études en vue du diplôme d Etat de docteur en pharmacie NOR: RESP8700449A

ARRETE Arrêté du 17 juillet 1987 relatif au régime des études en vue du diplôme d Etat de docteur en pharmacie NOR: RESP8700449A Le 23 janvier 2012 ARRETE Arrêté du 17 juillet 1987 relatif au régime des études en vue du diplôme d Etat de docteur en pharmacie NOR: RESP8700449A Le ministre de la défense, le ministre de l éducation

Plus en détail

REGLEMENT DE SELECTION POUR L ENTREE EN

REGLEMENT DE SELECTION POUR L ENTREE EN REGLEMENT DE SELECTION POUR L ENTREE EN FORMATION MENANT AU DIPLOME D'ETAT D EDUCATEUR SPECIALISE 1 - MODALITES & CONDITIONS D'INSCRIPTION 1-1 LA FORMATION PREPARATOIRE AU DEES N EST OUVERTE QU AUX CANDIDATS

Plus en détail

Documentation utilisateur Description de l'univers BO Apogée Gestionnaires

Documentation utilisateur Description de l'univers BO Apogée Gestionnaires Documentation utilisateur Description de l'univers BO Apogée Gestionnaires univbo_apo_gestbo_uti.doc - édité le 02/04/2014 - Dernière mise à jour le 02/04/2014 15:35:00 Table des matières 1. INTRODUCTION...

Plus en détail

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE ORIENTATIONS DE BASE Le travail reste aujourd hui le meilleur, voire le seul moyen de reconnaissance sociale. Il offre dans un certain nombre de cas des possibilités d action

Plus en détail

QUI SONT CEUX QUI VEULENT DEVENIR EDUCATEURS SPECIALISES?

QUI SONT CEUX QUI VEULENT DEVENIR EDUCATEURS SPECIALISES? QUI SONT CEUX QUI VEULENT DEVENIR EDUCATEURS SPECIALISES? Marie-Véronique LABASQUE FORMATRICE ET COORDINATRICE DU DEPARTEMENT D ETUDES ET DE RECHERCHES CREAI/IRFFE (AMIENS FRANCE). marie.labasque@irffe.fr

Plus en détail

Rapport du comité d'experts

Rapport du comité d'experts Section des unités de recherche Rapport du comité d'experts Unité de service : Outils et Méthodes de la Systématique Intégrative - UMS 2700 Du Muséum National d Histoire Naturelle de Paris Avril 2008 Section

Plus en détail

LICENCE SCIENCES DE LA VIE

LICENCE SCIENCES DE LA VIE COLLEGIUM SCIENCES ET TECHNOLOGIES LICENCE SCIENCES DE LA VIE LIEUX DE LA FORMATION (AU CHOIX) UFR Sciences Fondamentales et Appliquées, Campus ridoux, Metz UFR Sciences et Technologies, Campus Aiguillettes,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE Direction territoriale SUD-EST ENTREPRISES DE salariés -150 CAHIER DES CHARGES ORGANISME DE FORMATION CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE La majeure partie

Plus en détail

Démarche de développement des. transformation Lean

Démarche de développement des. transformation Lean Démarche de développement des compétences des cadres pour une transformation Lean Stéphanie Thibert, Richard Cloutier et Pierre Collerette Direction des ressources humaines Le 23 mai 2014 Contexte initial

Plus en détail

Le déclassement des jeunes sur le marché du travail

Le déclassement des jeunes sur le marché du travail Emploi 3 Le déclassement des jeunes sur le marché du travail Jean-François Giret, Emmanuelle Nauze-Fichet, Magda Tomasini * Les nouvelles générations d actifs sont beaucoup plus diplômées qu il y a trente

Plus en détail

Fès. Licences Fondamentales. Filière SMC : Sciences de la Matière Chimie Coordonnateur : Pr. Mohammed KHALDI

Fès. Licences Fondamentales. Filière SMC : Sciences de la Matière Chimie Coordonnateur : Pr. Mohammed KHALDI Université Sidi Mohammed Ben Abdellah Faculté des Sciences Dhar El Mahraz Fès LICENCES FONDAMENTALES Licences Fondamentales Filière SMC : Sciences de la Matière Chimie Coordonnateur : Pr. Mohammed KHALDI

Plus en détail

CMTC CODE : TAG 0721

CMTC CODE : TAG 0721 R é p u b l i q u e Al g é r i e n n e D é m o c r a t i q u e e t P o p u l a i r e Ministère de la Formation et de l enseignement Professionnels Institut National de la Formation المعھد الوطني للتكوين

Plus en détail

FLASH FORMATION / n 10 Mars 2016

FLASH FORMATION / n 10 Mars 2016 FLASH FORMATION / n 10 Mars 2016 LEO UTILISATION ET PROJETS EN COURS NOUVEAUTES Deux nouveaux modules sont actuellement disponibles Domaine Bâtiment : - PLANCHER DALLE PLEINE - PLANCHER PREDALLES http://www.leo-compagnon-du-savoir.net

Plus en détail

STATUTS du CLUB ALPIN FRANÇAIS NIMES CEVENNES

STATUTS du CLUB ALPIN FRANÇAIS NIMES CEVENNES STATUTS du CLUB ALPIN FRANÇAIS NIMES CEVENNES Association affiliée à la Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne (FFCAM) Approuvés par l assemblée générale du 14 novembre 2014 PREAMBULE Dans

Plus en détail

OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE CE QUE LES GOUVERNEMENTS LOCAUX DOIVENT SAVOIR

OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE CE QUE LES GOUVERNEMENTS LOCAUX DOIVENT SAVOIR OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE CE QUE LES GOUVERNEMENTS LOCAUX DOIVENT SAVOIR CE QUE LES GOUVERNEMENTS LOCAUX DOIVENT SAVOIR Préface Le 25 septembre 2015, les États membres des Nations Unies ont adopté

Plus en détail

Faculté des Sciences d ORSAY

Faculté des Sciences d ORSAY Université Paris-Sud 11 Faculté des Sciences d ORSAY Personnes ressources des disciplines représentées : Département de Biologie Vice-Président : Hervé DANIEL Secrétaire : Malika DERRAS Université Paris-Sud

Plus en détail

BO spécial n 1 du 4 février 2010 BO spécial n 9 du 30 septembre 2010. Laurence Comte Conseillère pédagogique AEFE

BO spécial n 1 du 4 février 2010 BO spécial n 9 du 30 septembre 2010. Laurence Comte Conseillère pédagogique AEFE BO spécial n 1 du 4 février 2010 BO spécial n 9 du 30 septembre 2010 Laurence Comte Conseillère pédagogique AEFE 1 1 CONTEXTE Horaires: 1 ère ES et L : 1h30 //1 ère S : 3h Permettre les réorientations

Plus en détail

Liste des matières enseignées

Liste des matières enseignées Liste des matières enseignées Domaine : Sciences de la Nature et de la Vie Filière : Biologie Parcours : Tronc Commun Semestre1 VHG Coefficient Cours TD/TP Crédits/s. unité crédits U.E fondamental : 13

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE Sciences, Technologies, Santé (STS)

LICENCE PROFESSIONNELLE Sciences, Technologies, Santé (STS) P R O G LICENCE PROFESSIONNELLE Sciences, Technologies, Santé (STS) Mention INDUSTRIES PHARMACEUTIQUES, COSMETOLOGIQUES ET DE SANTE : GESTION, PRODUCTION ET VALORISATION (IPCS) (VIGILANCES INDUSTRIELLES)

Plus en détail

Groupe de travail sur les Objectifs de Développement Durable Spécifiques au Sénégal (MEDD) - points essentiels débattus

Groupe de travail sur les Objectifs de Développement Durable Spécifiques au Sénégal (MEDD) - points essentiels débattus Groupe de travail sur les Objectifs de Développement Durable Spécifiques au Sénégal (MEDD) - points essentiels débattus Le Sénégal s est inscrit, dès l origine, dans la dynamique du développement durable.

Plus en détail

Partie 6 : La géothermie et son utilisation.

Partie 6 : La géothermie et son utilisation. Partie 6 : La géothermie et son utilisation. La production d énergie est un défi pour l avenir. En effet la démographie explose et les humains ont besoin de plus en plus d énergie. L exploitation des énergies

Plus en détail

Production de soja et Critères de Bâle: les faits

Production de soja et Critères de Bâle: les faits Production de soja et Critères de Bâle: les faits Utilisation du soja Environ 85% de la production mondiale de soja est destinée au fourrage. Le soja apporte non seulement protéines et lipides essentiels

Plus en détail

4 Analyse et contrôle ou master à cursus. 3 Chimie du médicament ou Master à cursus

4 Analyse et contrôle ou master à cursus. 3 Chimie du médicament ou Master à cursus Mathématiques Chimie Filiè re Post es coeff ic Duré e Date REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DES SCIENCES

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S ÉPREUVE DU MERCREDI 24 JUIN 2015 Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice

Plus en détail

Exercice de rappel sur les virus

Exercice de rappel sur les virus Exercice de rappel sur les virus 1- Vrai ou Faux (justifier lorsque la proposition est fausse) - Toutes les particules virales possèdent obligatoirement une capside faites de protéines et du matériel génétique

Plus en détail

ATELIER 3 Comment entraîner une large adhésion et participation des citoyens pour accompagner la préservation et à la reconquête de la biodiversité?

ATELIER 3 Comment entraîner une large adhésion et participation des citoyens pour accompagner la préservation et à la reconquête de la biodiversité? ATELIER 3 Comment entraîner une large adhésion et participation des citoyens pour accompagner la préservation et à la reconquête de la biodiversité? Donner des moyens à l AFB grâce aux redevances Il existe

Plus en détail

INITIATION A L ERGONOMIE. PROMOTION EAS 2016 2017 29 février 2016

INITIATION A L ERGONOMIE. PROMOTION EAS 2016 2017 29 février 2016 INITIATION A L ERGONOMIE INITIATION AUX TECHNIQUES DE PREVENTION DES LOMBALGIES MANUTENTION DES MALADES ET DES HANDICAPES PROMOTION EAS 2016 2017 29 février 2016 1 A APPORTS THEORIQUES I - Les objectifs

Plus en détail

LE GUIDE DE L INOCULATION BIODOZ INOCULANTS SOJA-LUZERNE

LE GUIDE DE L INOCULATION BIODOZ INOCULANTS SOJA-LUZERNE LE GUIDE DE L INOCULATION BIODOZ INOCULANTS SOJA-LUZERNE 1 Edito Réussir l inoculation de ses parcelles de soja et de luzerne est l étape clé pour optimiser la quantité et la qualité de sa récolte. C est

Plus en détail

Gestionnaire de paie - Comptable assistant

Gestionnaire de paie - Comptable assistant Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 24/06/2016. Fiche formation Gestionnaire de paie - Comptable assistant - N : 7607 - Mise à jour : 15/06/2016 Gestionnaire de paie - Comptable

Plus en détail

Notice d information

Notice d information IRD Institut de recherche pour le développement Notice d information Sur l accueil ou la prolongation d accueil en affectation au Sud De chercheurs et enseignants chercheurs Campagne 2011 IRD Direction

Plus en détail

Ressources pour la classe de terminale générale et technologique

Ressources pour la classe de terminale générale et technologique Ressources pour la classe de terminale générale et technologique Thème 1-B - Le domaine continental et sa dynamique Table des matières Quelques éléments de réflexion.. Activités envisageables.. Thème 1-B-1

Plus en détail

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE Source du Par (82 c) : la source la plus chaude d Europe continentale Premier plan : corps cellulaire d un neurone. 1,5 semaine Cours Approche

Plus en détail

CARACTERISTIQUES DEMOGRAPHIQUES ET SOCIO-ECONOMIQUES

CARACTERISTIQUES DEMOGRAPHIQUES ET SOCIO-ECONOMIQUES ROYAUME DU MAROC HAUT COMMISSARIAT AU PLAN RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L HABITAT DE 2004 CARACTERISTIQUES DEMOGRAPHIQUES ET SOCIO-ECONOMIQUES REGION DE GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN SERIE REGIONALE

Plus en détail

CONSTRUCTION D UN LYCEE NEUF EMILIE BRONTE A LOGNES (77)

CONSTRUCTION D UN LYCEE NEUF EMILIE BRONTE A LOGNES (77) Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUIN 2015 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france CONSTRUCTION D UN LYCEE NEUF EMILIE BRONTE A LOGNES (77)

Plus en détail

MUSEES ET PATRIMOINE DU MINISTERE DE LA DEFENSE EN PROVENCE-ALPES- CÔTE D AZUR Jean-Louis Riccioli, conseiller pour les musées

MUSEES ET PATRIMOINE DU MINISTERE DE LA DEFENSE EN PROVENCE-ALPES- CÔTE D AZUR Jean-Louis Riccioli, conseiller pour les musées MUSEES ET PATRIMOINE DU MINISTERE DE LA DEFENSE EN PROVENCE-ALPES- CÔTE D AZUR Jean-Louis Riccioli, conseiller pour les musées 83 Fréjus - vitrine du musée des Troupes de Marine Musée des Troupes de Marine

Plus en détail

paysage et politiques territoriales : la prise en compte du paysage dans l aménagement du territoire. le cas de la vallée de la loire

paysage et politiques territoriales : la prise en compte du paysage dans l aménagement du territoire. le cas de la vallée de la loire Plan Loire Grandeur Nature 2007-2013 10 e réunion de travail de la plateforme Recherche/Données/Information - 18/05/2010 paysage et politiques territoriales : la prise en compte du paysage dans l aménagement

Plus en détail

Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe

Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe Culture Portes de Gascogne Avril 2016 Contexte de l appel à projet Le projet street-art de la commune de Tournecoupe

Plus en détail

LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE

LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE Thèmes 4 et 5 1ère PARTIE : Mobilisation des connaissances (8 points). LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE Les zones de subduction sont le siège d'une importante activité magmatique qui aboutit à la

Plus en détail

Table des matières VOLUME I. Introduction...7. PREMIERE PARTIE - Une politique fiscale d accompagnement à la création d un marché intérieur...

Table des matières VOLUME I. Introduction...7. PREMIERE PARTIE - Une politique fiscale d accompagnement à la création d un marché intérieur... Table des matières VOLUME I Introduction....................................................................................7 PREMIERE PARTIE - Une politique fiscale d accompagnement à la création d un

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE Sciences, Technologies, Santé. Gestion de la production industrielle REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

LICENCE PROFESSIONNELLE Sciences, Technologies, Santé. Gestion de la production industrielle REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES LICENCE PROFESSIONNELLE Sciences, Technologies, Santé Gestion de la production industrielle Spécialité : Optimisation des Préparations Industrielles Arrêté d habilitation : 20080263 REGLEMENT DU CONTRÔLE

Plus en détail

2, rue Mercier, 2985 Luxembourg, Luxembourg Fax: +352 29 29 42 670

2, rue Mercier, 2985 Luxembourg, Luxembourg Fax: +352 29 29 42 670 Union européenne Publication du Supplément au Journal officiel de l Union européenne 2, rue Mercier, 2985 Luxembourg, Luxembourg Fax: +352 29 29 42 670 E-mail: ojs@publications.europa.eu Informations et

Plus en détail

Projet Pédagogique Conférence interactive HUBERT REEVES Vendredi 13 mars 2015-14 H

Projet Pédagogique Conférence interactive HUBERT REEVES Vendredi 13 mars 2015-14 H Projet Pédagogique Conférence interactive HUBERT REEVES Vendredi 13 mars 2015-14 H Page 1 DES CONFERENCES QUI ENRICHISSENT LES PROGRAMMES SCOLAIRES : Objectifs principaux : Acquérir et approfondir des

Plus en détail

Le Responsable Q.S.E.

Le Responsable Q.S.E. Le Responsable Q.S.E. Ses secteurs d activités : Tous les secteurs d activité, de la PME au grand groupe international - Mettre en place et assurer le suivi des systèmes de management internationaux ou

Plus en détail

Concours externe de l agrégation du second degré. Section sciences de la vie-sciences de la Terre et de l univers

Concours externe de l agrégation du second degré. Section sciences de la vie-sciences de la Terre et de l univers (Le programme de la session 2013 est reconduit pour la session 2015) Le programme de l agrégation des sciences de la vie-sciences de la Terre et de l univers est rédigé en considérant les trois secteurs

Plus en détail

RAppoRT D'ACTiviTé. Développement durable Responsabilité sociale de la CARSAT

RAppoRT D'ACTiviTé. Développement durable Responsabilité sociale de la CARSAT RAppoRT D'ACTiviTé Développement durable Responsabilité sociale de la CARSAT 2014 Édito La Carsat Normandie s est inscrite dans une démarche de Développement durable depuis 2008. Elle s appuie sur le plan

Plus en détail

FORMATION : L œuvre en bronze et la fonderie d Art

FORMATION : L œuvre en bronze et la fonderie d Art FORMATION : L œuvre en bronze et la fonderie d Art Public visé : Professionnels du marché de l Art, collaborateurs de maisons de vente, collaborateurs de galeries et marchands d art, experts en œuvres

Plus en détail

Sciences, Technologies, Santé. Sciences de la vie et de la santé SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTÉ. Entre 120 et 150 h

Sciences, Technologies, Santé. Sciences de la vie et de la santé SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTÉ. Entre 120 et 150 h Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Parcours : Sciences, Technologies, Santé Sciences de la vie et de la santé SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTÉ M1 60 ES Volume horaire étudiant : Entre 130 et190

Plus en détail

DEUG2 Sciences de la vie

DEUG2 Sciences de la vie UNIVERSITÉ DE TOULON ET DU VAR U.F.R. de Sciences et techniques DEUG2 Sciences de la vie ANNALES D EXAMENS 2000-2001 UNIVERSITE DE TOULON ET DU VAR 7 NOVEMBRE 2000 Faculté des Sciences et Techniques La

Plus en détail

Sciences de l Ingénieur

Sciences de l Ingénieur Sciences de l Ingénieur PROJET PANNEAU SUIVEUR COMMENT CONCEVOIR UN SUPPORT MÉCANIQUE QUI PUISSE MODIFIER EN PERMANENCE L'ANGLE D'INCLINAISON PAR RAPPORT AU SOL, COUPLÉ AVEC UN SYSTÈME ÉLECTRIQUE QUI PERMET

Plus en détail

Anatomie et physiologie du système endocrinien

Anatomie et physiologie du système endocrinien Anatomie et physiologie du système endocrinien Glandes endocrines = elles déversent directement dans le sang leur produit de sécrétion ; les hormones. Les sécrétions diffusent ensuite dans des vaisseaux

Plus en détail

Chapitre 5 : La sexualité des bactéries, transferts horizontaux de gènes

Chapitre 5 : La sexualité des bactéries, transferts horizontaux de gènes Microbiologie Chapitre 5 : La sexualité des bactéries, transferts horizontaux de gènes Partie 2 : La transduction I. Les vecteurs de la transduction : les bactériophages La transduction est un phénomène

Plus en détail

BIENVENUE. Ce guide permet une prise en main rapide.

BIENVENUE. Ce guide permet une prise en main rapide. BIENVENUE Voici votre tado Climatisation Intelligente. Au lieu d utiliser une télécommande, vous allez désormais contrôler votre climatiseur avec le boîtier tado et tado app. Ce guide permet une prise

Plus en détail

Bachelier assistant de direction option langues et gestion option médical

Bachelier assistant de direction option langues et gestion option médical Bachelier assistant de direction option langues et gestion option médical NOS ATOUTS Une Haute Ecole à taille humaine Un encadrement de proximité Un accueil et un suivi personnalisés des étudiants Des

Plus en détail

FORMULAIRE D'INSCRIPTION

FORMULAIRE D'INSCRIPTION MINISTERE DE L INTERIEUR FORMULAIRE D'INSCRIPTION AU CONCOURS INTERNE DE SECRETAIRE ADMINISTRATIF DE CLASSE NORMALE DE L INTERIEUR ET DE L OUTRE-MER au titre de l année 2013 pour la région Corse Date limite

Plus en détail

PARCOURS RECHERCHE : APPROCHE MOLECULAIRE ET CELLULAIRE

PARCOURS RECHERCHE : APPROCHE MOLECULAIRE ET CELLULAIRE FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES Avenue Escadrille Normandie Niémen 13397 Marseille Cedex 20 DOMAINE SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE MASTER 2 PARCOURS RECHERCHE ET PROFESSIONNEL MENTION : NUTRITION SECURITE

Plus en détail

TP SVT: H1 : Le scénario suivant présente la formation d un océan qui a ensuite disparu par subduction

TP SVT: H1 : Le scénario suivant présente la formation d un océan qui a ensuite disparu par subduction Chiadmi Hamid Sami Cherradi TP SVT: Intro : Les chaines de montagne sont des lieux de convergence lithosphériques. Ces zones d affrontement entre deux lithosphères renferment des informations qui permettent

Plus en détail

flydrn767 Introduction / Mise en garde. La formation des pilotes professionnels virtuels pour qui et comment. Le contenu de la formation.

flydrn767 Introduction / Mise en garde. La formation des pilotes professionnels virtuels pour qui et comment. Le contenu de la formation. flydrn767 Introduction / Mise en garde. La formation des pilotes professionnels virtuels pour qui et comment. Le contenu de la formation. Les conditions de participation à la formation. Introduction Tout

Plus en détail

Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise

Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise PLAN D ACTION Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise 2010 2015 ENSEMBLE POUR UNE MÉTROPOLE DURABLE Le Plan de développement durable de la collectivité montréalaise 2010-2015 mobilise

Plus en détail

TRAVAIL D OBSTACLES CHEZ LES JEUNES DEMI FONDEURS

TRAVAIL D OBSTACLES CHEZ LES JEUNES DEMI FONDEURS TRAVAIL D OBSTACLES CHEZ LES JEUNES DEMI FONDEURS Le jeune demi-fondeur reste avant tout un athlète complet et doit être formé en ce sens. Il doit pouvoir exprimer pleinement son potentiel en développant

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR. «Management des unités. commerciales» Préparation au diplôme. par correspondance

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR. «Management des unités. commerciales» Préparation au diplôme. par correspondance en partenariat avec BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR «Management des unités commerciales» Préparation au diplôme par correspondance - manager une unité commerciale - gérer a relation avec la clientèle -

Plus en détail

Le Recteur de l académie de Nice, Chancelier des universités. Mesdames et Messieurs les Chefs d établissement du second degré

Le Recteur de l académie de Nice, Chancelier des universités. Mesdames et Messieurs les Chefs d établissement du second degré Le Recteur de l académie de Nice, Chancelier des universités à Mesdames et Messieurs les Chefs d établissement du second degré Mesdames et Messieurs les Directeurs de CIO Rectorat Département de la Gestion

Plus en détail

DÉPARTEMENT DE L'ÉDUCATION ET DE LA FAMILLE (DEF) Règlement de la filière de culture générale et maturité spécialisée

DÉPARTEMENT DE L'ÉDUCATION ET DE LA FAMILLE (DEF) Règlement de la filière de culture générale et maturité spécialisée DÉPARTEMENT DE L'ÉDUCATION ET DE LA FAMILLE (DEF) Règlement de la filière de culture générale et maturité spécialisée La cheffe du Département de l'éducation et de la famille, vu le règlement de la Conférence

Plus en détail

Qu est-ce que le travail décent

Qu est-ce que le travail décent Qu est-ce que le travail décent Le concept de «travail décent» apparaît pour la première fois en 1999, dans le rapport présenté par le Directeur général de l OIT à la 87 e session de la Conférence internationale

Plus en détail

Réglementation des ICPE et odeurs

Réglementation des ICPE et odeurs Réglementation des ICPE et odeurs Claire Rosevègue SPRN / PRCQE Service Prévention des Risques et Nuisances Pôle Risques Chroniques et Qualité de l Environnement 8 novembre 2012 Direction Régionale et

Plus en détail

Introduction. Reconnaissance récente du rôle des hautes terres. comme contribution à l équilibre écologique général

Introduction. Reconnaissance récente du rôle des hautes terres. comme contribution à l équilibre écologique général Colloque International : L eau en montagne «Gestion intégrée des hauts bassins versants» Megève 5-6 septembre 2002 ----------------------------- Aspect sociologique des comportements humains en montagne

Plus en détail

Département de Biologie

Département de Biologie UNIVERSITE TUNIS EL MANAR Faculté des Sciences Mathématiques, Physiques et Naturelles de Tunis Département de Biologie Campus Universitaire-Tunis-1060 Tél: 71 872 600 Fax: 71 871 666 Site web: www.fst.rnu.tn

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL COMMUNAL DE BUSSIGNY-PRÈS-LAUSANNE. du 6 mai 2011. Présidence de Monsieur Dominique Blanc

PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL COMMUNAL DE BUSSIGNY-PRÈS-LAUSANNE. du 6 mai 2011. Présidence de Monsieur Dominique Blanc PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL COMMUNAL DE BUSSIGNY-PRÈS-LAUSANNE du 6 mai 2011 Présidence de Monsieur Dominique Blanc Présence de 53 conseillers Le président ouvre cette quatrième séance de la

Plus en détail

Règlement jeu concours Photo de Street Art

Règlement jeu concours Photo de Street Art Règlement jeu concours Photo de Street Art Article 1 : Organisation REGLEMENT DU JEU-CONCOURS Concours photo de Street Art - Money Time Battle Contest 4 L association MEDIANIMATION ci-après désignée sous

Plus en détail

Quels sont les parcours de biologie en L2? Amphi 6 à 12h15 le 5 avril

Quels sont les parcours de biologie en L2? Amphi 6 à 12h15 le 5 avril Quels sont les parcours de biologie en L2? Amphi 6 à 12h15 le 5 avril Parcours en Biologie en Licence Parcours de Biochimie et Chimie Biopharmaceutique (BCB) Rainer Hienerwadel Parcours Biologie cellulaire

Plus en détail

Note à l'attention des candidats CAP "PETITE ENFANCE" Session 2016

Note à l'attention des candidats CAP PETITE ENFANCE Session 2016 Note à l'attention des candidats CAP "PETITE ENFANCE" Session 2016 (Modalité : Épreuves Ponctuelles Terminales) Cette note concerne les candidats suivants : CANDIDAT RELEVANT D UN ETABLISSEMENT PRIVE HORS

Plus en détail

CCITT E.140 SERVICE TÉLÉPHONIQUE AVEC OPÉRATRICE RÉSEAU TÉLÉPHONIQUE ET RNIS EXPLOITATION, NUMÉROTAGE, ACHEMINEMENT ET SERVICE MOBILE

CCITT E.140 SERVICE TÉLÉPHONIQUE AVEC OPÉRATRICE RÉSEAU TÉLÉPHONIQUE ET RNIS EXPLOITATION, NUMÉROTAGE, ACHEMINEMENT ET SERVICE MOBILE UNION INTERNATIONALE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS CCITT E.140 COMITÉ CONSULTATIF (08/92) INTERNATIONAL TÉLÉGRAPHIQUE ET TÉLÉPHONIQUE RÉSEAU TÉLÉPHONIQUE ET RNIS EXPLOITATION, NUMÉROTAGE, ACHEMINEMENT ET SERVICE

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF À L ADMISSION AU CÉGEP DE DRUMMONDVILLE

RÈGLEMENT RELATIF À L ADMISSION AU CÉGEP DE DRUMMONDVILLE RÈGLEMENT N o 5 RÈGLEMENT RELATIF À L ADMISSION AU CÉGEP DE DRUMMONDVILLE Modifié le 10 juin 2014 cegepdrummond.ca Adopté au conseil d administration : 87-04-28-04 Modifié : 22 septembre 1987 (CA-87-09-22-09)

Plus en détail

MUSEUM NAT. D'HISTOIRE NATURELLE PARIS Référence GALAXIE : 4113

MUSEUM NAT. D'HISTOIRE NATURELLE PARIS Référence GALAXIE : 4113 MUSEUM NAT. D'HISTOIRE NATURELLE PARIS Référence GALAXIE : 4113 Numéro dans le SI local : Référence GESUP : 4113 Corps : Maître de conférences du Muséum national d'histoire naturelle Article : 32ou40 Chaire

Plus en détail

TP 8. Comment distinguer la croûte océanique de la croûte continentale?

TP 8. Comment distinguer la croûte océanique de la croûte continentale? TP 8 Comment distinguer la croûte océanique de la croûte continentale? Lycée E. Delacroix 1 ère S Programme 2011 La démarche du géologue Quelle est cette pierre? Les enveloppes abordées directement par

Plus en détail

Faculté de médecine vétérinaire

Faculté de médecine vétérinaire 1-580-1-0 Doctorat (5 ans) Le Doctorat en médecine est un programme professionnel. Le droit de pratique est toutefois conféré par l Ordre des médecins s du Québec (www.omvq.qc.ca/). Perspectives professionnelles

Plus en détail

3.1. Les objectifs de développement durable à 2030 : un agenda universel

3.1. Les objectifs de développement durable à 2030 : un agenda universel 3. OBJECTIFS À COURT ET MOYEN TERME 3.1. Les objectifs de développement durable à 2030 : un agenda universel Ce troisième chapitre est consacré aux objectifs à court et moyen terme que le Gouvernement

Plus en détail