Reconnaissance de la surdité professionnelle. Dr Nicole Wismer-Herzog Médecin spécialiste ORL FMH Médecine du travail Suva Lucerne 22.1.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Reconnaissance de la surdité professionnelle. Dr Nicole Wismer-Herzog Médecin spécialiste ORL FMH Médecine du travail Suva Lucerne 22.1."

Transcription

1 Reconnaissance de la surdité professionnelle Dr Nicole Wismer-Herzog Médecin spécialiste ORL FMH Médecine du travail Suva Lucerne

2 Loi fédérale sur l assurance-accidents (LAA) Maladie professionnelle Art.9 al. 1 LAA Sont réputées maladies professionnelles les maladies dues exclusivement ou de manière prépondérante, dans l exercice de l activité professionnelle, à certaines substances nocives ou à certains travaux. Le Conseil fédéral établit la liste de ces substances ainsi que celle de ces travaux et des affections qu ils provoquent. Page 2

3 Ordonnance sur l assurance-accidents (OLAA) Art. 14 OLAA, annexe 1 Liste des substances nocives et des maladies dues à certains travaux Affections dues à des agents physiques: lésions importantes de l ouïe dans le cadre de travaux exposants au bruit Page 3

4 Bases générales d acceptation d une maladie professionnelle La notion de maladie selon l art. 3 LPGA doit être établie Le patient doit être couvert par la LAA L entreprise, l assuré ou le médecin doivent effectuer une déclaration à l assureur LAA Les critères de causalité doivent être remplis Page 4

5 Loi fédérale sur la partie générale du droit des assurances sociales (LPGA) Art. 3 LPGA Maladie: définition Est réputée maladie toute atteinte à la santé physique, mentale ou psychique, qui n est pas due à un accident et qui exige un examen ou un traitement médical ou provoque une incapacité de travail. Page 5

6 Causalité Hypoacousie professionnelle Le lien de causalité (entre le diagnostic et l activité professionnelle ou l accident) doit être établi au degré de la vraisemblance prépondérante Pertes auditives professionnelles vs presbyacousie Avec 25 %, les hypoacousies professionnelles occupent la première place des MP Page 6

7 Lésion due au bruit et presbyacousie L hypoacousie professionnelle débutante est caractérisée par une baisse dans les sons aigus à 4000 Hz (c5 = 4224 Hz) L hypoacousie professionnelle est symétrique Les effets de la presbyacousie et de l hypoacousie professionnelle s additionnent Perte auditive à 4000 Hz / Niveau d exposition au bruit de 90dB(A): Page 7

8 Critères d acceptation Hypoacousie professionnelle Anamnèse professionnelle et niveau d exposition Activité et exposition en heures par journée de travail (Lex/8h) Niveau d exposition moyen (LEXT) / Années d exposition Données audiométriques et audiogrammes Caractéristique de l audiogramme audiogramme, symétrie et fréquence (perte en c5) Corrélation temporelle entre l anamnèse et l évolution audiométrique Facteurs non professionnels Page 8

9 Tableaux de niveaux sonores de la Suva Page 9

10 Etendue et importance Hypoacousie professionnelle Calcul de la perte auditive selon le barème CPT Page 10

11 Evaluation du degré de gravité Hypoacousie professionnelle Audition pratiquement normale: CPT pour chaque oreille < 15% Signe de lésion: CPT pour chaque oreille de 15 à 34 % Lésion déterminante de l ouïe: CPT binaural à partir de 70 % (atteinte à l intégrité d au moins 5 %) CPT pour une oreille à partir de 50 % (atteinte à l intégrité d au moins 5 %) Page 11

12 Indemnité pour atteinte à l intégrité Hypoacousie professionnelle Atteinte à l intégrité pour lésion auditive (selon table LAA 12 de la Suva) ( Page 12

13 Appareillage auditif pour hypoacousie professionnelle Binaural ou monaural? Complexe ou standard? Page 13

14 Première expertise chez le spécialiste ORL Hypoacousie professionnelle Page 14

15 Appareil auditif standard ou complexe Appareillage standard (généralement suffisant) Exigences minimales: Technologie 100 % numérique Trois canaux au minimum Atténuateur de feed-back Atténuateur du bruit Tarif: (binaural) CHF 2020 Appareillage complexe Technologie 100 % numérique Cinq canaux au minimum Atténuateur de feed-back ind. réglable Atténuateur du bruit réglable Microphone directionnel Programmes acoustiques commutables CHF 2972 Page 15

16 Critères pour un appareillage complexe Perte auditive selon CPT pour chaque oreille > 75 % ou Chute extrême dans les hautes fé fréquences: 1. Perte auditive (PA) à 500 Hz < 20 db et 2. Perte auditive (PA) à 2000 Hz > 30 db et 3. Augmentation de la perte auditive d au moins 30dB (1->2kHz ou 2->4kHz) ou < 50 % compréhension vocale à 70dB (meilleure oreille) ou Courbe avec discrimination max. <65dB Page 16

17 Critères pour un appareillage complexe Outre les critères audiologiques, l appréciation ORL prend en compte les aspects suivants: Difficultés supplémentaires Par ex. conditions anatomiques post-opératoires graves, handicaps moteurs (qui compliquent le maniement) ainsi que baisse visuelle Exigences professionnelles particulières Par ex. exigences spéciales pour la localisation directionnelle (ouvrier des voies, grutier) ou conditions de température et d humidité particulières (ouvrier de tunnel, ouvrier de canal) Page 17

18 Expertise finale par le spécialiste ORL après adaptation chez l audioprothésiste Page 18

19 Audiogrammes du patient O.C. Page 19

20 Audiomobiles de 1971 à 2015 Page 20

21 Prévention médicale de la surdité professionnelle Dr Franziska Berlinger Médecin spécialiste ORL FMH Médecine du travail Suva Lucerne

22 Audiomobiles 4 audiomobiles pour les examens ordinaires 1 audiomobile pour les autres examens, les interventions spéciales et en véhicule de réserve Page 22

23 Collectif d étude Audiomobiles Entreprises: 15'875 Personnes: ca. 195'000 Page 23

24 Prévention médicale de la surdité professionnelle - Anamnèse personnelle et professionnelle - Détermination du niveau sonore individuel au travail (tableaux de niveaux sonores en général é / poste de travail individuel) Dans la camera silens: - Audiogramme tonal - Contrôle physique (diapason selon Weber et Rinne) - Vidéo-otoscopie avec des critères spécifiques Page 24

25 Vidéo-otoscopie dans l audiomobile: une amélioration télémétrique unique

26 Vidéo-otoscopie: bruit ou maladie Page 26

27 Entendre «normalement» mais? Page 27

28 Casques ou bouchons / otoplastes? Page 28

29 Mesures Décision d aptitude conditionnelle Va à employeur et employé Examen intermédiaire Après deux ans et demi Décision d inaptitude (Après examen du poste de travail avec GAPA, service extérieur, examen spécialisé AM - ORL pour toute la Suisse à la Suva Lucerne) Prescription de protection auditive spécifique (coquilles, protecteurs individuels actifs, protecteurs moulés) Rapport de conclusion à l entreprise Page 29

30 Evaluations à partir des examens réalisés dans les audiomobiles Page 30

31 Prévention des accidents professionnels Capacité auditive minimale (voies ferrées CFF) Examens d entrée Par ex. grutiers Localisation directionnelle garantie? Protection individuelle active en cas de surdité sévère ou pour les porteurs d appareil / Police et service forestier (contact radio) Page 31

32 Bruit professionnel: prescriptions Mesures M1 (Lpeg < 85 db (A)) Saisir les possibilités de lutter contre le bruit selon la liste de contrôle Information sur la mise en danger de l audition par le bruit et ses conséquences Recommandation d un protecteur d ouïe en cas de travail bruyant et remise gratuite par l employeur Pas de femmes enceintes en cas de travail bruyant (ordonnance sur la protection de la maternité) Mesures M2 (Lpeg = > 85 db(a)) en plus de M1 Prendre des mesures pour lutter contre le bruit «Protection auditive obligatoire» (marquage sur les appareils, aux postes de travail, a dans les locaux) Imposer le port de GSM en cas de travail bruyant Page 32

33 Prévention des lésions de l ouïe Audiométristes / Evaluateurs / Suivi médical spécialisé ORL - Evaluation télémédicale / Tri - Anciens rapports ORL - Rapports ORL à la Suva Lucerne Mesures (DAC - DIN - PAP) Aptitude et conseil travailleurs et employeurs Page 33

34 Utilisation correcte de la protection auditive Page 34

35 Napo Le bruit ça suffit! Page 35

36 Cas d'exemples Médecine du travail ORL Dr Franziska Berlinger, Médecin spécialiste ORL / Médecin du travail Suva Lucerne Lausanne,

37 Presbyacousie versus perte d'audition à l'exposition aux bruits Seite 2

38 Perte d'audition en moyenne à 40 / 60 ans Seite 3

39 Patient O. C., 62 ans Seite 4

40 Audiogramme Patient O. C. Seite 5

41 Patient U. B., 62 ans Seite 6

42 Audiogramme Patient U. B. Seite 7

43 Patient A. B., 34 ans Seite 8

44 Patient G. H., 85 ans Seite 9

45 Patient U. S., 61 ans Seite 10

46 Audiogramme Patient U. S. Seite 11

47 Patient G. C., 66 ans Seite 12

48 Audiogramme Patient G. C. Seite 13

49 Catarrhe tubaire bilatérale récidivant en milieu professionel bruyant Seite 14

50 Perte dans les sons aigus et problèmes d'oreille moyenne Seite 15

51 Conséquence de la surdité Seite 16

52 Valeur limite - VME (valeur maximale d exposition) Les substances ototoxiques (monoxyde de carbone, plomb, vapeurs de mercure, styréne, toluèneétylbenzène, cyanures,certains médicaments) et tle travail bruyant réduisent le transportt de l'oxygène et l'alimentation de l'oreille interne. Abaisser Leq > 85 db (év.) / Pauses de travail Thérapie favorisant l'irrigation sanguine Commission des valeurs limites d'exposition pour VME et NOEAL (no observable advers effect level) Seite 17

Tarif des appareils auditifs, accessoires et réparations

Tarif des appareils auditifs, accessoires et réparations Tarif des appareils auditifs, accessoires et réparations Accord passé entre - l'association suisse des audioprothésistes AKUSTIKA - l'association suisse des spécialistes de l'audition ASSA d'une part (ci-après

Plus en détail

Extraits du Code du Travail

Extraits du Code du Travail Extraits du Code du Travail Bruit au travail - Santé auditive QUATRIÈME PARTIE : SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL LIVRE IV : PRÉVENTION DE CERTAINS RISQUES D EXPOSITION TITRE III : PRÉVENTION DES RISQUES D

Plus en détail

Attention : ce document est fictif et ne constitue qu un exemple de REM possible.

Attention : ce document est fictif et ne constitue qu un exemple de REM possible. Attention : ce document est fictif et ne constitue qu un exemple de REM possible. RAPPORT D ÉVALUATION MÉDICALE A. Renseignements sur le travailleur Nom à la naissance Prénom Adresse N o Rue App. N o de

Plus en détail

LE BRUIT. Le bruit est une vibration de l air qui se propage et qui produit une sensation auditive considérée comme désagréable ou gênante.

LE BRUIT. Le bruit est une vibration de l air qui se propage et qui produit une sensation auditive considérée comme désagréable ou gênante. LE BRUIT QU EST CE QUE LE BRUIT? Le bruit est une vibration de l air qui se propage et qui produit une sensation auditive considérée comme désagréable ou gênante. L oreille comprend 3 parties: - l oreille

Plus en détail

Monsieur D., 49 ans, est ouvrier de bâtiment depuis 20 ans. Il utilise en particulier des pistolets à scellement, marteaux piqueurs et perceuses à

Monsieur D., 49 ans, est ouvrier de bâtiment depuis 20 ans. Il utilise en particulier des pistolets à scellement, marteaux piqueurs et perceuses à CAS CLINIQUE 1 1 Monsieur D., 49 ans, est ouvrier de bâtiment depuis 20 ans. Il utilise en particulier des pistolets à scellement, marteaux piqueurs et perceuses à percussion notamment pour fixer les baguettes

Plus en détail

Introduction. 1. Objectifs. 2. Matériel et méthodes. 3. Résultats

Introduction. 1. Objectifs. 2. Matériel et méthodes. 3. Résultats RECONNAISSANCE ET REPARATION DE LA SURDITE PROFESSIONNELLE EN TUNISIE A PROPOS D UNE ETUDE EPIDEMIOLOGIQUE H. KAMMOUN MOATEMRI - H. HAJ SALAH - K. REJEB - N. MRIZAK - M. AKROUT - A. CHARRADA - A. GHACHEM

Plus en détail

ASSURANCE-INVALIDITE Notions de bases

ASSURANCE-INVALIDITE Notions de bases L Assurance-Invalidité (LAI) ASSURANCE-INVALIDITE Notions de bases 1. Quelques principes importants de l AI 2. La 5 ème révision de l AI (01.01.2008) service social 1 service social 2 L Assurance-Invalidité

Plus en détail

POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE

POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE Jean-Baptiste Lemasson Audioprothésiste D.E. Audiologie D.U. Vendredi 3 avril 2015 TRAVAIL AUTOUR DE LA COCHLÉE 1. Introduction 2. Notions & épidémiologie 3. Fatigue

Plus en détail

Démarche de prévention du risque bruit chez des mécaniciens de l aviation

Démarche de prévention du risque bruit chez des mécaniciens de l aviation Démarche de prévention du risque bruit chez des mécaniciens de l aviation Dr Brigitte Guidez, Dr Alain Gisquet, Dr Chantal Rogier-Ricou (Service de Santé au Travail d Air France) Mmes Annie Gros Désormeaux,

Plus en détail

Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention

Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention Réduire le bruit au travail : des solutions de prévention 29 octobre 2008 Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention Hubert FINCK Ingénieur Conseil Les enjeux Le bruit concerne

Plus en détail

Ne tirez pas comme un sourd

Ne tirez pas comme un sourd Ne tirez jamais sans protection Ne tirez pas comme un sourd Accompagnateurs, public, tireurs à air comprimé vous êtes également concernés Page 1 sur 7 Vestibule (organe de l'équilibre) Marteau Enclume

Plus en détail

Guide d achat des Protecteurs Individuels Contre le Bruit. pour les marins-pêcheurs professionnels

Guide d achat des Protecteurs Individuels Contre le Bruit. pour les marins-pêcheurs professionnels Guide d achat des Protecteurs Individuels Contre le Bruit pour les marins-pêcheurs professionnels Organisme à but non lucratif, constitué autour de l Etablissement National des Invalides de la Marine (ENIM),

Plus en détail

Audioprothésiste une profession diversifiée

Audioprothésiste une profession diversifiée Amplifon SA Sihlbruggstrasse 109 CH-6340 Baar Audioprothésiste une profession diversifiée 6 étapes vers un nouvel appareil auditif De nombreuses personnes ne s aperçoivent pas ou ne veulent pas s avouer

Plus en détail

BRUIT EVALUATION DU RISQUE BRUIT TRANSCRIPTION DANS LE DSS ET PLAN D ACTION DOSSIER DE PRESCRIPTIONS

BRUIT EVALUATION DU RISQUE BRUIT TRANSCRIPTION DANS LE DSS ET PLAN D ACTION DOSSIER DE PRESCRIPTIONS BRUIT RAPPEL EVALUATION DU RISQUE BRUIT TRANSCRIPTION DANS LE DSS ET PLAN D ACTION DOSSIER DE PRESCRIPTIONS PRINCIPES DE PREVENTION, EXEMPLES DE REALISATIONS RAPPEL Pourquoi prévenir les risques liés au

Plus en détail

AMIANTE - RISQUES POUR LA SANTÉ. Dr Martin Rüegger, Suva, Médecine du travail

AMIANTE - RISQUES POUR LA SANTÉ. Dr Martin Rüegger, Suva, Médecine du travail AMIANTE - RISQUES POUR LA SANTÉ Dr Martin Rüegger, Suva, Médecine du travail 1 FIBRE POUVANT PÉNÉTRER DANS LES ALVÉOLES PULMONAIRES: DÉFINITION DE L'OMS Longueur > 5 µm Épaisseur < 3 µm (1 µm = 1/1000

Plus en détail

BOCCRF Bulletin officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes

BOCCRF Bulletin officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes Page 1 sur 5 BOCCRF Bulletin officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes Sommaire N 03 du 07 mars 2000 Avis du Conseil national de la consommation relatif aux prothèses

Plus en détail

Version du 17 octobre 2011. Le bruit

Version du 17 octobre 2011. Le bruit Version du 17 octobre 2011 Le bruit Bruit et BTP Etat des lieux Surdité professionnelle : handicap irréversible SUMMER 2003 : 25% des salariés victimes du bruit Maladies professionnelles (tableau N 42)

Plus en détail

SE PROTEGER DU BRUIT

SE PROTEGER DU BRUIT SE PROTEGER DU BRUIT Situation : La «consommation» de musique amplifiée est aujourd hui en pleine expansion : de plus en plus de jeunes vont en concert, en discothèque et écoutent quotidiennement un baladeur.

Plus en détail

mémo santé du bâtiment Chef d entreprise artisanales Le bruit est un son désagréable et gênant.

mémo santé du bâtiment Chef d entreprise artisanales Le bruit est un son désagréable et gênant. L'alliée de votre réussite mémo santé Chef d entreprise artisanale ATTENTION! LE BRUIT REND SOURD! Entreprises artisanales du bâtiment Le bruit est un son désagréable et gênant. Le son est le résultat

Plus en détail

Ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail

Ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail Ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail 822.116 du 25 novembre 1996 (Etat le 5 décembre 2006) Le Conseil fédéral suisse, Vu l art. 83, al. 2, de la loi fédérale du

Plus en détail

Appareillage auditif: les actualités. Didier Bouccara, Isabelle Mosnier, Arach Madjlessi Service ORL GH Pitié Salpêtrière AP-HP SOFRESC

Appareillage auditif: les actualités. Didier Bouccara, Isabelle Mosnier, Arach Madjlessi Service ORL GH Pitié Salpêtrière AP-HP SOFRESC Appareillage auditif: les actualités Didier Bouccara, Isabelle Mosnier, Arach Madjlessi Service ORL GH Pitié Salpêtrière AP-HP SOFRESC Les troubles de l audition 1/1000 naît avec une surdité sévère ou

Plus en détail

CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE. Publié par: Le Directeur général Date de publication: 1993 Original: français PROTECTION CONTRE LE BRUIT

CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE. Publié par: Le Directeur général Date de publication: 1993 Original: français PROTECTION CONTRE LE BRUIT Edms 335722 CERN CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE A 8 Publié par: Le Directeur général Date de publication: 1993 Original: français PROTECTION CONTRE LE BRUIT Table des matières 1 Base juridique 2 Objet 3

Plus en détail

Wincare. Des assurances complémentaires performantes

Wincare. Des assurances complémentaires performantes Des assurances complémentaires performantes Wincare La ligne de produits Wincare vous propose des assurances complémentaires performantes. Par exemple, Diversa Confort et Natura Confort assurent les prestations

Plus en détail

A.R. 29.4.2008 En vigueur 1.7.2008 M.B. 15.5.2008

A.R. 29.4.2008 En vigueur 1.7.2008 M.B. 15.5.2008 A.R. 29.4.2008 En vigueur 1.7.2008 M.B. 15.5.2008 Article 31 DES ACOUSTICIENS Modifier Insérer Enlever 2. Les prestations visées au 1 ne sont remboursées que lorsqu'elles sont prescrites par un médecin,

Plus en détail

t Vous devez élever la voix pour parler avec un collègue situé à 1 m. t Vos oreilles bourdonnent pendant ou à la fin de votre journée de travail.

t Vous devez élever la voix pour parler avec un collègue situé à 1 m. t Vos oreilles bourdonnent pendant ou à la fin de votre journée de travail. 40 à 60 db(a) Il faut le savoir Pour une journée de travail de 8 h, votre audition est en danger à partir de 80 db(a). Au-delà de 130 db(a), toute exposition, même de très courte durée, est dangereuse.

Plus en détail

Directives à l intention des médecins-experts ORL pour l examen de la prise en charge d appareils auditifs par les assurances sociales (AI et AVS)

Directives à l intention des médecins-experts ORL pour l examen de la prise en charge d appareils auditifs par les assurances sociales (AI et AVS) Office fédéral des assurances sociales OFAS Directives à l intention des médecins-experts ORL pour l examen de la prise en charge d appareils auditifs par les assurances sociales (AI et AVS) Valables dès

Plus en détail

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure audiométriques

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure audiométriques Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure audiométriques (Ordonnance sur l audiométrie) 941.216 du 9 mars 2010 (Etat le 1 er janvier 2015) Le Département fédéral de justice et police (DFJP), vu

Plus en détail

PENIBILITE Mettre en place une démarche d identification et d évaluation des facteurs de pénibilité

PENIBILITE Mettre en place une démarche d identification et d évaluation des facteurs de pénibilité PENIBILITE Mettre en place une démarche d identification et d évaluation des facteurs de pénibilité Réseau DRH > Pôle: Prévention des Risques Professionnels > Date : le 20 mai 2015 SOMMAIRE 1. Usure professionnelle

Plus en détail

1.4 Jusqu au réappareillage, le service comprend le nettoyage et le remplacement du tygon pour une durée illimitée.

1.4 Jusqu au réappareillage, le service comprend le nettoyage et le remplacement du tygon pour une durée illimitée. Tarif des appareils auditifs, accessoires et réparations Le tarif suivant est valable en vertu de l'article 1 de la convention du 1 er janvier 2010 passée entre les associations d une part et les assureurs

Plus en détail

CUSSTR : Commission Universitaire de Sécurité et Santé au Travail Romande. Protection de la maternité

CUSSTR : Commission Universitaire de Sécurité et Santé au Travail Romande. Protection de la maternité CUSSTR : Commission Universitaire de Sécurité et Santé au Travail Romande Protection de la maternité Introduction Une attention particulière doit être apportée à la protection des femmes enceintes et allaitantes

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Votre partenaire pour la gestion et règlement des sinistres

TABLE DES MATIÈRES. Votre partenaire pour la gestion et règlement des sinistres TABLE DES MATIÈRES Votre partenaire pour la gestion et règlement des sinistres 1 2 Votre partenaire pour la gestion et règlement des sinistres ASSURANCE 1. L aide financière aux victimes d actes intentionnels

Plus en détail

Genre et reconnaissance des maladies professionnelles en Suisse: le cas des TMS (troubles musculo-squelettiques)

Genre et reconnaissance des maladies professionnelles en Suisse: le cas des TMS (troubles musculo-squelettiques) Genre et reconnaissance des maladies professionnelles en Suisse: le cas des TMS (troubles musculo-squelettiques) Isabelle Probst doctorante, université de Lausanne chargée de recherches, Haute école du

Plus en détail

Sensibilisation-information bruit AST 25 - septembre 2006

Sensibilisation-information bruit AST 25 - septembre 2006 1 SOMMAIRE 1. Qu est ce que le bruit? 2. Les effets du bruit sur la santé 3. Le bruit en milieu de travail 4. Comment mesure-t-on le bruit? 5. Prévenir les risques, protéger les salariés 2 Première partie

Plus en détail

Directives à l intention des médecins-experts ORL pour l examen de la prise en charge d appareils auditifs par les assurances sociales (AI et AVS)

Directives à l intention des médecins-experts ORL pour l examen de la prise en charge d appareils auditifs par les assurances sociales (AI et AVS) Office fédéral des assurances sociales OFAS Directives à l intention des médecins-experts ORL pour l examen de la prise en charge d appareils auditifs par les assurances sociales (AI et AVS) Valables depuis

Plus en détail

Guide. Appareillage. 45 rue de la Tour de Beurre 76000 Rouen. www.dyapason.fr

Guide. Appareillage. 45 rue de la Tour de Beurre 76000 Rouen. www.dyapason.fr 45 rue de la Tour de Beurre 76000 Rouen www.dyapason.fr Libre Cours Caen. Photos : Goodshoot, PhotoAlto - Imp. Alfa B Caen - Déc. 2009 Guide Appareillage * Bienvenue dans le réseau Dypason Le réseau Dyapason

Plus en détail

L audition représente la qualité de vie

L audition représente la qualité de vie Amplifon SA Sihlbruggstrasse 109 CH-6340 Baar L audition représente la qualité de vie Emmanuel Kant avait écrit Ne pas voir éloigne l homme des choses. Ne pas entendre éloigne l homme des hommes. L ouïe

Plus en détail

LES SURDITÉS DE PERCEPTION

LES SURDITÉS DE PERCEPTION LES SURDITÉS DE PERCEPTION Appareil de transmission Oreille externe oreille moyenne (tympan, osselets) Appareil de perception Oreille interne VII I. DIAGNOSTIC D'UNE SURDITÉ DE PERCEPTION. A. ACOUMÉTRIE

Plus en détail

MESURES de BRUIT. Chantier A63 Rechargement

MESURES de BRUIT. Chantier A63 Rechargement 1/21 MESURES de BRUIT Installations d enrobage Plate-forme LABENNE (40) RAPPORT DE MESURAGE Bruit ambiant et émergences RAPPORT DE MESURAGE Mesures réalisées le 17/10/2013 2/21 SOMMAIRE Page Conclusions

Plus en détail

CONTRIBUTION AU SUIVI MEDICAL PREVENTIF DES TRAVAILLEURS EXPOSES AU BRUIT

CONTRIBUTION AU SUIVI MEDICAL PREVENTIF DES TRAVAILLEURS EXPOSES AU BRUIT CONTRIBUTION AU SUIVI MEDICAL PREVENTIF DES TRAVAILLEURS EXPOSES AU BRUIT Association Francophone des Infirmiers de santé au travail en Belgique Octobre 2011 1. INTRODUCTION SERVICE EXTERNE DE PREVENTION

Plus en détail

Exploration d une surdité

Exploration d une surdité Exploration d une surdité Surdité Terminologie : Surdité : atteinte de l audition quelle qu en soit la sévérité Hypoacousie : baisse modérée Cophose : surdité totale Toute impression de mauvaise audition

Plus en détail

Annonce d un cas d incapacité de travail (formulaire employeur)

Annonce d un cas d incapacité de travail (formulaire employeur) Annonce d un cas d incapacité de travail (formulaire employeur) Pages 1 et 2: à remplir par l employeur de la personne assurée Employeur Entreprise Case postale N o d'affiliation Rue, n o Personne de contact

Plus en détail

Prévention de la. Pénibilité &Prévention de la Pénibilité de Pénibilité. Carsat Centre Ouest 1

Prévention de la. Pénibilité &Prévention de la Pénibilité de Pénibilité. Carsat Centre Ouest 1 Prévention de la Retraite Pénibilité pour cause de Pénibilité &Prévention & Retraite de la Pénibilité pour cause de Pénibilité 1 Organisation de l intervention : Contexte Retraite Prévention Entreprise

Plus en détail

Commission d examen AKUSTIKA et VHS. INSTRUCTIONS RELATIVES À L EXAMEN PROFESSIONNEL pour devenir audioprothésiste

Commission d examen AKUSTIKA et VHS. INSTRUCTIONS RELATIVES À L EXAMEN PROFESSIONNEL pour devenir audioprothésiste Commission d examen AKUSTIKA et VHS Zugerstrasse 25 Postfach 25 6314 Unterägeri Tel 041 750 90 00 Fax 041 750 90 03 E-Mail; info@akustika.ch INSTRUCTIONS RELATIVES À L EXAMEN PROFESSIONNEL pour devenir

Plus en détail

Âge, santé et maladie. Lorsque l ouïe diminue

Âge, santé et maladie. Lorsque l ouïe diminue Âge, santé et maladie Lorsque l ouïe diminue 122 Âge, santé et maladie Lorsque l ouïe diminue Sommaire Lorsque l ouïe diminue Dans ce chapitre : À quoi remarquet-on que son ouïe a baissé?... 123 Faire

Plus en détail

Prothèse auditive par conduction osseuse, à ancrage osseux et à peau fermée ALPHA (société Collin SA)

Prothèse auditive par conduction osseuse, à ancrage osseux et à peau fermée ALPHA (société Collin SA) Prothèse auditive par conduction osseuse, à ancrage osseux et à peau fermée ALPHA (société Collin SA) Indications ALPHA Malformations - Patients âgés de plus de 5 ans présentant une aplasie d oreille majeure

Plus en détail

PROPOSITIONS D ACTIONS POUR LES CMCAS

PROPOSITIONS D ACTIONS POUR LES CMCAS PROPOSITIONS D ACTIONS POUR LES CMCAS Journée nationale de l audition 2009 Afin de proposer des axes de prévention correspondant aux grandes problématiques de santé actuelles et d animer des initiatives

Plus en détail

Annonce d un cas d incapacité de travail Formulaire employeur

Annonce d un cas d incapacité de travail Formulaire employeur Annonce d un cas d incapacité de travail Formulaire employeur Pages 1 et 2: à remplir par l employeur de la personne incapable de travailler Affilié Employeur N d affilié Téléphone Rue NPA/Lieu Personne

Plus en détail

La pénibilité au travail : une nouvelle mission pour les CHSCT et DP

La pénibilité au travail : une nouvelle mission pour les CHSCT et DP La pénibilité au travail : une nouvelle mission pour les CHSCT et DP Loi n 2010-1330 du 9/11/2010 DIRECCTE Rhone Alpes Prévention de la pénibilité - La pénibilité au sens réglementaire - Les 3 dispositifs

Plus en détail

Contrôle de l exécution de la directive MSST conformément à la norme CFST 6508

Contrôle de l exécution de la directive MSST conformément à la norme CFST 6508 Contrôle de l exécution de la directive MSST conformément à la norme CFST 6508 Entreprise: Rue: NPA/ Localité: Brève description de l entreprise: Identification: N Suva: Classe: Effectif: Temps complet:

Plus en détail

Schweizerischer Fachverband der Hörgeräteakustik. Association suisse des audioprothésistes SEKRETARIAT:

Schweizerischer Fachverband der Hörgeräteakustik. Association suisse des audioprothésistes SEKRETARIAT: Schweizerischer Fachverband der Hörgeräteakustik Association suisse des audioprothésistes SEKRETARIAT: AKUSTIKA Zugerstrasse 25 Postfach 25 6314 Unterägeri Tel. 041 750 90 00 Fax 041 750 90 03 info@akustika.ch

Plus en détail

Attention danger! - L évaluation de la place de travail

Attention danger! - L évaluation de la place de travail Attention danger! - L évaluation de la place de travail Votre entreprise est active en Suisse : elle a l'obligation de se soucier de la pénibilité et/ou de la dangerosité des places de travail qu'elle

Plus en détail

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention :

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention : Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail Entreprise utilisatrice (client) Raison sociale : Représentée par : Coordonnées : Téléphone : Entreprise

Plus en détail

- Intervenant- Dr FAUQUEMBERGUE Médecin du Travail

- Intervenant- Dr FAUQUEMBERGUE Médecin du Travail - Intervenant- Dr FAUQUEMBERGUE Médecin du Travail PLAN Réforme au 1 er Juillet 2012 Les missions du service de santé au travail Les missions du médecin du travail Les missions de l IPRP (Intervenant en

Plus en détail

Handicaps sensoriels La surdité

Handicaps sensoriels La surdité La surdité 1 2. Classification des différents types de handicap Handicaps sensoriels La surdité La surdité est un état pathologique caractérisé par une perte partielle ou complète de l ouïe. Dans le langage

Plus en détail

TITRE III PRÉVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT. CHAPITRE Ier Dispositions générales

TITRE III PRÉVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT. CHAPITRE Ier Dispositions générales Code du travail nouveau : TITRE III - PREVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT TITRE III PRÉVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT CHAPITRE Ier Dispositions générales SECTION 1 Définitions Art.

Plus en détail

FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS

FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS Durée : Participants : Public : Pré-requis : 5 jours (effectif > 300 pers) 4 à 9 personnes Membres du CHSCT Délégués du personnel investis des

Plus en détail

Informations pour employeurs et collaborateurs Assurance accidents obligatoire selon la LAA

Informations pour employeurs et collaborateurs Assurance accidents obligatoire selon la LAA pour employeurs et collaborateurs Assurance accidents obligatoire selon la LAA Prestations pour soins et remboursement de frais Indemnité journalière Rente d invalidité Indemnité pour atteinte à l intégrité

Plus en détail

Item!49.!Evaluation!clinique!et!fonctionnelle!d un!handicap! sensoriel!:!la!surdité!! Objectifs pédagogiques

Item!49.!Evaluation!clinique!et!fonctionnelle!d un!handicap! sensoriel!:!la!surdité!! Objectifs pédagogiques Item!49.!Evaluation!clinique!et!fonctionnelle!d un!handicap! sensoriel!:!la!surdité!!! I.! Les surdités :! II.! Le handicap sensoriel chez l enfant.! III.! Le handicap sensoriel chez l adulte :! IV.! Le

Plus en détail

«J entends tout et vous ne voyez rien.»

«J entends tout et vous ne voyez rien.» www.groupeforget.com les aides auditives «J entends tout et vous ne voyez rien.» Retrouvez le plaisir d'entendre Prêts pour l appareillage! L ouïe est sans doute l un des sens les plus importants de l

Plus en détail

vous informer Le bruit n Passeport santé www.msa.fr

vous informer Le bruit n Passeport santé www.msa.fr vous informer Le bruit n Passeport santé www.msa.fr L oreille Notre oreille sert à capter, à canaliser les sons pour les transmettre à un nerf, le nerf auditif, puis au cerveau qui va interpréter et comprendre

Plus en détail

Synthèse du dispositif pénibilité applicable à compter du 1er janvier 2015.

Synthèse du dispositif pénibilité applicable à compter du 1er janvier 2015. Synthèse du dispositif pénibilité applicable à compter du 1er janvier 2015. Les décrets sur la pénibilité, ont été publiés au Journal officiel vendredi 10 octobre 2014. Ils y a 10 facteurs de pénibilité,

Plus en détail

Journée Régionale d accueil des nouveaux entrants Jeudi 8 Janvier 2015

Journée Régionale d accueil des nouveaux entrants Jeudi 8 Janvier 2015 Journée Régionale d accueil des nouveaux entrants Jeudi 8 Janvier 2015 1 La Médecine de Prévention dans la fonction publique 2 TEXTES REGLEMENTAIRES Décret 2000-610 du 28/06/2000 modifie D 86442 du 14/03/1986

Plus en détail

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) de l assurance complémentaire des soins PRIMA selon la LCA. Edition 01. 10

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) de l assurance complémentaire des soins PRIMA selon la LCA. Edition 01. 10 Conditions supplémentaires d assurance (CSA) de l assurance complémentaire des soins PRIMA selon la LCA Edition 01. 10 Conditions supplémentaires d assurance Sommaire :: I. Généralités 3 Art. 1. Bases

Plus en détail

FEAS. Fédération suisse des employés en assurances sociales. Commission centrale des examens. Examen professionnel 2008 du brevet

FEAS. Fédération suisse des employés en assurances sociales. Commission centrale des examens. Examen professionnel 2008 du brevet FEAS Fédération suisse des employés en assurances sociales Commission centrale des examens Examen professionnel 2008 du brevet Assurance-maladie (AMal) Nom / Prénom : No de candidat (e) : Durée de l'examen

Plus en détail

!" # $ #! ## % #! &'

! # $ #! ## % #! &' !"# $#!## %#!&' ! "##$ %& Accidents du travail 8,7% 1,3% Accidents du trajet Maladies professionnelles 90,0% Honoraires 1011 Hospit. 2595 Prescript. 1455 Autres 666 ITP 10246 IPP 21216 AT / MP - Dépenses

Plus en détail

CGA pour assurance-accidents selon la LAA

CGA pour assurance-accidents selon la LAA CGA pour assurance-accidents selon la LAA Version 2011-10 elipslife www.elipslife.com Sommaire 1 Principes du contrat 3 1.1 Assureur 3 1.2 Principes du contrat 3 2 Durée et résiliation du contrat 4 2.1

Plus en détail

Bienvenue à l atelier «Cas délicats dans le TARMED possibilités d action pour les délégués tarifaires»

Bienvenue à l atelier «Cas délicats dans le TARMED possibilités d action pour les délégués tarifaires» Bienvenue à l atelier «Cas délicats dans le TARMED possibilités d action pour les délégués tarifaires» 1 FMH Programme 11h20 11h35 Répartition des groupes et présentation des exercices 11h35 12h05 Travail

Plus en détail

Tarif et modifications tarifaires dans la loi sur l assurance-maladie (LAMal)

Tarif et modifications tarifaires dans la loi sur l assurance-maladie (LAMal) Tarif et modifications tarifaires dans la loi sur l assurance-maladie (LAMal) Extrait d un exposé du Dr Willy Oggier, Gesundheitsökonomische Beratungen AG, Küsnacht Structure Comment les négociations tarifaires

Plus en détail

Les critères d Equivalence de Garantie. Contrat Emprunteur Sélection Sic Patrimoine Avril 2015

Les critères d Equivalence de Garantie. Contrat Emprunteur Sélection Sic Patrimoine Avril 2015 Les critères d de Garantie Contrat Emprunteur Sélection Sic Patrimoine Avril 2015 Document non contractuel à jour au 27/03/2015 Document à titre d information commerciale 1 Les Critères d des Garanties,

Plus en détail

L ACCES POUR TOUS A LA SANTE REVENDICATION DE L APF

L ACCES POUR TOUS A LA SANTE REVENDICATION DE L APF L ACCES POUR TOUS A LA SANTE REVENDICATION DE L APF La santé est définie par l Organisation Mondiale de la santé comme un «état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement

Plus en détail

Assurance-accidents et chômage de A à Z

Assurance-accidents et chômage de A à Z Assurance-accidents et chômage de A à Z Les personnes sans emploi ayant droit à l indemnité de chômage bénéficient de la couverture accidents de la Suva. La Suva porte une attention toute particulière

Plus en détail

Parler d'alcool en entreprise Mise en place d une politique intégrant le contrôle

Parler d'alcool en entreprise Mise en place d une politique intégrant le contrôle Parler d'alcool en entreprise Mise en place d une politique intégrant le contrôle Lausanne, le 07 novembre 2012 Congrès d Addiction Suisse Dépistage alcool et drogues au travail: une bonne idée? Parler

Plus en détail

Risques communs à tous les secteurs professionnels

Risques communs à tous les secteurs professionnels 1 Nom : Prénom : Distribué le : Classe : Risques communs à tous les secteurs professionnels Plan du module : Risques liés à l activité physique Risques liés à la charge mentale Risques liés au bruit 2

Plus en détail

Chômage et accident? Informations de A à Z

Chômage et accident? Informations de A à Z Chômage et accident? Informations de A à Z Si vous avez droit à l indemnité de chômage (IC), vous êtes automatiquement assuré contre les accidents auprès de la Suva. Tout accident doit être annoncé au

Plus en détail

Factsheet Prévention en médecine du travail

Factsheet Prévention en médecine du travail Version Septembre 2012 Factsheet Prévention en médecine du travail Dr Claudia Pletscher, Dr Marcel Jost En vertu des prescriptions de l ordonnance sur la prévention des accidents et des maladies professionnelles

Plus en détail

Annexe III - Actions particulières de formation liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail

Annexe III - Actions particulières de formation liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail CHAPITRE 5 Annexe III - Actions particulières de liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail Les s Annexe III Actions particulières de liées à l exposition à un risque spécifique

Plus en détail

Méthode SOBANE: Bruit NIVEAU 3: ANALYSE

Méthode SOBANE: Bruit NIVEAU 3: ANALYSE Méthode SOBANE: Bruit NIVEAU 3: ANALYSE INTRODUCTION Objectifs Evaluer l'exposition réelle des salariés par des mesurages simples. Approfondir la recherche de mesures de prévention/amélioration, par des

Plus en détail

I. LISTE DES PRESTATIONS ENTRANT EN LIGNE DE COMPTE POUR UN REMBOURSEMENT

I. LISTE DES PRESTATIONS ENTRANT EN LIGNE DE COMPTE POUR UN REMBOURSEMENT "Remplacé par A.R. 22.10.2012 (M.B. 29.10.2012) E.V. 01.12.2012" «Art. 31. Sont considérés comme relevant de la compétence des audiciens (S) : I. LISTE DES PRESTATIONS ENTRANT EN LIGNE DE COMPTE POUR UN

Plus en détail

Présentation de la perte auditive

Présentation de la perte auditive Présentation de la perte auditive L audition, c est important La capacité d entendre est importante pour profiter d une vie active et agréable. Une audition normale nous permet de nous connecter au monde

Plus en détail

Le point de vue de la médecine du travail : l examen médical en pratique

Le point de vue de la médecine du travail : l examen médical en pratique Le point de vue de la médecine du travail : l examen médical en pratique Dr Edelhart Y. Kempeneers Directeur médical Flandre & Bruxelles SPMT-AristA Matinée d étude du 8 octobre 2015 Situation Groupe 1

Plus en détail

LE BRUIT EN MILIEU DE TRAVAIL

LE BRUIT EN MILIEU DE TRAVAIL LE BRUIT EN MILIEU DE TRAVAIL Le bruit fait partie de la vie. D ailleurs, l absence totale de bruit est unanimement reconnue comme très difficilement supportable pour l homme. Pourtant, certaines situations

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR. Environnement Nucléaire. E4 : Modélisation et choix techniques en environnement nucléaire

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR. Environnement Nucléaire. E4 : Modélisation et choix techniques en environnement nucléaire BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR Environnement Nucléaire E4 : Modélisation et choix techniques en environnement nucléaire U4.1 : Pré-étude et modélisation SESSION 2013 Durée : 4 heures Coefficient : 3 Matériel

Plus en détail

Université des maires Charente-Maritime Le Maire Employeur

Université des maires Charente-Maritime Le Maire Employeur Université des maires Charente-Maritime Le Maire Employeur titre CNP Assurances Cliquez pour modifier les styles du texte du Premier assureur en prévoyance, CNP Assurances conçoit et gère des contrats

Plus en détail

I. Evaluation des risques. Question 8 du label SGS

I. Evaluation des risques. Question 8 du label SGS I. Evaluation des risques Question 8 du label SGS I. Evaluation des risques Une évaluation des risques est une enquête systématique de tous les risques liés aux postes de travail, aux équipements de travail

Plus en détail

Ordonnance sur la protection contre le bruit

Ordonnance sur la protection contre le bruit Ordonnance sur la protection contre le bruit (OPB) Modification du 23 août 2006 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 15 décembre 1986 sur la protection contre le bruit 1 est modifiée comme

Plus en détail

EVALUATION DE L EXPOSITION AU BRUIT EN PERIODE SCOLAIRE CHEZ UN MAITRE-NAGEUR EN PISCINE COUVERTE

EVALUATION DE L EXPOSITION AU BRUIT EN PERIODE SCOLAIRE CHEZ UN MAITRE-NAGEUR EN PISCINE COUVERTE EVALUATION DE L EXPOSITION AU BRUIT EN PERIODE SCOLAIRE CHEZ UN MAITRE-NAGEUR EN PISCINE COUVERTE I - INTRODUCTION Le bruit dans les piscines est crée par les activités ludiques et les cris des usagers.

Plus en détail

Liste des prestations Laboratoire d'acoustique et vibration

Liste des prestations Laboratoire d'acoustique et vibration Institut fédéral de métrologie METAS CH-3003 Bern-Wabern, 1. janvier 2015 Liste des prestations Laboratoire d'acoustique et vibration Le laboratoire d'acoustique et vibration du METAS étalonne avec la

Plus en détail

INDEMNISATION DES SÉQUELLES EN DROIT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE

INDEMNISATION DES SÉQUELLES EN DROIT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE 5. INDEMNISATION DES SÉQUELLES EN DROIT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Dr Jacqueline Cardona L INCAPACITÉ PERMANENTE (IP) EN ACCIDENT DU TRAVAIL Principe juridique Article L 434-2 du code de la sécurité sociale

Plus en détail

L analyse de risque en pratique et la prévention de accidents du travail au CHUV. Sohf, 3 septembre 2009, Lausanne

L analyse de risque en pratique et la prévention de accidents du travail au CHUV. Sohf, 3 septembre 2009, Lausanne L analyse de risque en pratique et la prévention de accidents du travail au CHUV Sohf, 3 septembre 2009, Lausanne 1 Plan de la présentation - Introduction et chiffres du CHUV - Historique en SST - Analyse

Plus en détail

Sur le rapport de Notre Ministre de la Sécurité sociale et après délibération du Gouvernement en conseil ; Arrêtons :

Sur le rapport de Notre Ministre de la Sécurité sociale et après délibération du Gouvernement en conseil ; Arrêtons : *09012FF580E1 9135* Référence : 80dxcccc5 Objet : Avant-projet de règlement grand-ducal modifiant le règlement grand-ducal du 17 décembre 2010 déterminant la procédure de déclaration des accidents et précisant

Plus en détail

MÉMo santé. attention! Le bruit rend sourd! Salarié. EntrEprisEs artisanales du bâtiment. Le bruit est un son désagréable et gênant.

MÉMo santé. attention! Le bruit rend sourd! Salarié. EntrEprisEs artisanales du bâtiment. Le bruit est un son désagréable et gênant. MÉMo santé attention! Le bruit rend sourd! Salarié EntrEprisEs artisanales du bâtiment Le bruit est un son désagréable et gênant. Le son est le résultat d une vibration de l air qui se propage sous forme

Plus en détail

SANTE, HYGIENE, SECURITE ET CONDITIONS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

SANTE, HYGIENE, SECURITE ET CONDITIONS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE SAFPT INFO SANTE, HYGIENE, SECURITE ET CONDITIONS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Définition des organismes compétents : Les organismes compétents en matière d hygiène, de sécurité et

Plus en détail

atteint 11 %. Comment se répartissent les coûts? traitements hospitaliers stationnaires 45%

atteint 11 %. Comment se répartissent les coûts? traitements hospitaliers stationnaires 45% Économie, connaiss.de base Question 1 Économie, connaiss.de base Réponse 1 Combien de travailleurs sont employés dans le secteur de la santé? Près de 4,9 millions d actifs travaillent en Suisse, dont un

Plus en détail

Les prestations de la Suva en cas d invalidité

Les prestations de la Suva en cas d invalidité Les prestations de la Suva en cas d invalidité La présente brochure passe en revue les différentes prestations auxquelles ont droit les assurés de la Suva en cas de séquelles permanentes, consécutives

Plus en détail

SANTÉ AU TRAVAIL L ESSENTIEL DE CE QUI CHANGE

SANTÉ AU TRAVAIL L ESSENTIEL DE CE QUI CHANGE SANTÉ AU TRAVAIL L ESSENTIEL DE CE QUI CHANGE LOI DU 20 JUILLET 2011 ET SES DÉCRETS D APPLICATION Loi n 2011-867 du 20 juillet 2011 relative à l organisation de la médecine du travail, décrets 2012-134

Plus en détail

MEMOIRE DIPLOME UNIVERSITAIRE DE MEDECIN COORDONNATEUR

MEMOIRE DIPLOME UNIVERSITAIRE DE MEDECIN COORDONNATEUR UNIVERSITE RENE DESCARTES PARIS V FACULTE DE MEDECINE COCHIN PORT ROYAL MEMOIRE POUR LE DIPLOME UNIVERSITAIRE DE MEDECIN COORDONNATEUR PROTHESES AUDITIVES EN EHPAD : RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES

Plus en détail

Marche à suivre pour obtenir votre autorisation de pratiquer en qualité de masseur médical

Marche à suivre pour obtenir votre autorisation de pratiquer en qualité de masseur médical Fribourg : Sourc / Documents Fribourg Sources LS Loi, du 16 novembre 1999, sur la santé, état au 1 er janvier 2011, http://www.lexfind.ch/dta/4820/fr/. OFS Ordonnance, du 9 mars 2010, concernant les fournisseurs

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-168

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-168 PARIS, le 29/11/2005 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2005-168 OBJET : Régime social des contributions patronales finançant des prestations de prévoyance

Plus en détail

Traitement acoustique dans un atelier de tri manuel de galets

Traitement acoustique dans un atelier de tri manuel de galets Traitement acoustique dans un atelier de tri manuel de galets Thierry BECKER 1. CARSAT Nord-Picardie, Gestion des Risques Professionnels, Centre de Mesures Physiques, France, thierry.becker@carsat-nordpicardie.fr,

Plus en détail

Rester fort même en cas d accident. Assurance-accidents.

Rester fort même en cas d accident. Assurance-accidents. Rester fort même en cas d accident. Assurance-accidents. Désormais, tout devient plus simple. Avec Sympany. Sympany. L assurance qui fait la différence. Sympany est la première assurance de Suisse à ne

Plus en détail