BIOSTATISTIQUE. Cours préparé et présenté par Dr DALI-ALI. A Maître assistant en Epidémiologie et Médecine Préventive SEMEP de l EHUO

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BIOSTATISTIQUE. Cours préparé et présenté par Dr DALI-ALI. A Maître assistant en Epidémiologie et Médecine Préventive SEMEP de l EHUO"

Transcription

1 BIOSTATISTIQUE Cours préparé et présenté par Dr DALI-ALI. A Maître assistant en Epidémiologie et Médecine Préventive SEMEP de l EHUO 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 1

2 Biostatistique On s intéresse à des caractères ou grandeurs biologiques mesurées chez les êtres vivants dont la particularité principale est la variabilité. 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 2

3 Variabilité 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 3

4 Inter individuelle = Variabilité? différences entre les individus. Intra individuelle = différences chez le même individu selon les moments et la situation. 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 4

5 DEFINITIONS VARIABLE = CARACTERE: Caractéristique ou propriété susceptible d être possédée ou non par les individus de la population étudiée. MODALITES Ce sont les différentes catégories que peut présenter une variable. 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 5

6 I.- TYPES DE VARIABLES 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 6

7 Variables Modalités Sexe masculin, féminin Age 6 mois, 2 ans, 25 ans, 60 ans Notion de maladie malade, non malade Fréquence cardiaque 50,75,89,95,105 b/min. Glycémie 0.65, 1.6, 2.8 g/l Durée d incubation d une maladie 24h, 7 jours, 40 ans. 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 7

8 VARIABLE QUANTITATIVE QUALITATIVE DISCONTINUE CONTINUE 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 8

9 VARIABLE QUANTITATIVE C est un caractère dont les modalités s expriment par des valeurs numériques. Exemples: poids, taille, glycémie, tension artérielle, fréquence cardiaque, nombre d étudiants par amphi. 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 9

10 VARIABLE QUANTITATIVE QUALITATIVE DISCONTINUE CONTINUE 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 10

11 Variable discontinue EX: Appelée également discrète : les modalités s expriment par des nombres entiers. - Fréquence cardiaque - Nombre de métastases: 0,1,2,3 - Dentition:30, 31, 32 dents - Rappels de vaccin: 1, 2, 3 injections 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 11

12 VARIABLE QUANTITATIVE QUALITATIVE DISCONTINUE CONTINUE 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 12

13 Variable continue les modalités sont en nombre infini et se situent à un point quelconque d une échelle numérique. Exemple: - Taille: 1.72 m - Poids: 60 kg - Age: 24 ans - Cholestérol: 2.22 g/l 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 13

14 VARIABLE QUANTITATIVE QUALITATIVE DISCONTINUE CONTINUE 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 14

15 Variable qualitative - C est un caractère dont les modalités s expriment par des qualités. - Non mesurable. Exemple: - Sexe: masculin, féminin - Groupe sanguin: A, B, AB, O - Maladie: malade, non malade - Profession 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 15

16 VARIABLE QUANTITATIVE QUALITATIVE DISCONTINUE CONTINUE ORDINALE NOMINALE 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 16

17 Variable ordinale - Les modalités sont ordonnées selon une échelle de valeur. EX: - Satisfaction du malade (non satisfait,peu satisfait,satisfait,très satisfait) - Intensité de la douleur (légère, moyenne, forte, très forte) - Niveau d étude (primaire, secondaire, supérieur) 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 17

18 VARIABLE QUANTITATIVE QUALITATIVE DISCONTINUE CONTINUE ORDINALE NOMINALE 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 18

19 Variable nominale - L ordre des modalités n est pas important. - Elles sont nommées mais pas ordonnées. EX: - Groupe sanguin : A, O, B, AB - Maladie: malade, non malade - Accident: domestique, circulation, sportif - Etat civil: célibataire, marié, divorcé. 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 19

20 VARIABLE Type de variable QUANTITATIVE QUALITATIVE DISCONTINUE CONTINUE ORDINALE NOMINALE Echelle de classification Echelle de classification 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 20

21 Tests Parmi les variables suivantes, donnez le type de la variable ainsi que son échelle de classification : 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 21

22 1.- Nombre d enfants dans une famille Type: Variable quantitative Echelle de classification: discontinue 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 22

23 2.- Couleur des cheveux Type: Variable qualitative Echelle de classification: nominale 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 23

24 3.- Glycémie Type: Variable quantitative Echelle de classification: continue 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 24

25 4.- Notion de tabagisme Type: Variable qualitative Echelle de classification: nominale 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 25

26 5.- Taille d un individu Type: Variable quantitative Echelle de classification: continue 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 26

27 6.- Intensité de la douleur Echelle Type 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 27

28 7.- Nombre de colonies bactériennes dans un milieu de culture Type: Variable quantitative Echelle de classification: discontinue 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 28

29 8.- Réussite à l examen Type: Variable qualitative Echelle de classification: nominale 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 29

30 II.- DEFINITIONS 1.- EFFECTIF = FREQUENCE ABSOLUE C est le nombre d individus appartenant à une modalité donnée. 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 30

31 Exemple Prenons l exemple simple de la distribution de 50 malades selon le sexe. Parmi ces derniers, 15 sont de sexe masculin et 35 de sexe féminin. Les effectifs correspondant à chacune des deux modalités sont 15 et /01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 31

32 II.- DEFINITIONS 2.- FREQUENCE RELATIVE: C est le rapport entre l effectif d une modalité de la variable étudiée et l effectif total de l échantillon ou de la population étudiée. Le numérateur fait obligatoirement parti du dénominateur. La fréquence relative s exprime en pourcentage. 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 32

33 Exemple - Pour l exemple précédent de la distribution de 50 malades selon le sexe. Sexe masculin = 15 Sexe féminin = 35 - Calculez la fréquence relative pour les deux sexes: 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 33

34 Exemple Fréquence relative (sexe masculin) = 15/50 = 0.3 = 30% Fréquence relative (sexe féminin) = 35/50 = 0.7 = 70% 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 34

35 II.- DEFINITIONS 3.- RATIO C est le rapport des fréquences (effectifs ou fréquences relatives) de deux modalités d une même variable. Sex-ratio = (effectif des garçons)/(effectif des filles) 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 35

36 Exemple - Dans l exemple précédent de la distribution de 50 malades selon le sexe. Sexe masculin = 15 Sexe féminin = 35 - Calculez le sex-ratio? 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 36

37 Exemple Sexe ratio = 15 / 35 = 0.43 Effectif (sexe M) Effectif (sexe F) 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 37

38 II.- DEFINITIONS 4.- TAUX Probabilité de survenue d une maladie donnée au cours du temps. S exprime toujours en fonction d une certaine unité de temps, pour un lieu géographique donnée et pour un groupe de personnes bien défini. Numérateur : nombre d événements (décès, maladie, handicap) survenus au cours d une certaine période t1-t2. Dénominateur: population exposée au risque de survenue de cet événement. 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 38

39 Exemple Si dans les 24 heures qui suivent un repas à une cantine fréquentée par 300 personnes, 30 présentent des signes d intoxication alimentaire, le taux de la maladie est?????? Population exposée au risque de survenue de l événement Nombre d événements 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 39

40 Exemple 30 / 300 = 0.10 = 10% = pour mille 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 40

41 Si parmi les 30 malades, 10 sont de sexe masculin. - Déterminez la fréquence absolue chez les deux sexes? - Déterminez la fréquence relative chez les deux sexes?. 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 41

42 II.- DEFINITIONS 5.- SERIE STATISTIQUE C est l ensemble des valeurs prises par une variable quantitative, comme par exemple, les valeurs du poids d un groupe d étudiants ou les durées de séjours d un groupe de malade hospitalisés. 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 42

43 Bibliographie Bezzaoucha. A: Epidémiologie et Biostatistique à l usage des étudiants en sciences médicales. Office des Publications Universitaire. Alger, /01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 43

44 MERCI 20/01/2013 Méthodologie statistique "Dr DALI ALI.A " 44

Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Le recueil des données

Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Le recueil des données Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Le recueil des données Marianne Dubard-Gault, Interne de Santé Publique Dr Laetitia Huiart, USM, CHU Données générales Rappel Principes fondamentaux

Plus en détail

LES DIFFERENTS TYPES DE MESURE

LES DIFFERENTS TYPES DE MESURE LES DIFFERENTS TYPES DE MESURE Licence - Statistiques 2004/2005 REALITE ET DONNEES CHIFFREES Recherche = - mesure. - traduction d une réalité en chiffre - abouti à des tableaux, des calculs 1) Qu est-ce

Plus en détail

Chapitre 1 Mesure des phénomènes biologiques

Chapitre 1 Mesure des phénomènes biologiques Chapitre 1 Mesure des phénomènes biologiques 1. Quelle(s) proposition(s) parmi les suivantes est(sont) exacte(s)? A. Une variable nominale comporte des catégories qui peuvent être ordonnées. B. Une variable

Plus en détail

DENTISTERIE COMMUNAUTAIRE Dr LEMDAOUI.M.C Maître de conférence A Epidémiologie et Médecine Préventive

DENTISTERIE COMMUNAUTAIRE Dr LEMDAOUI.M.C Maître de conférence A Epidémiologie et Médecine Préventive DENTISTERIE COMMUNAUTAIRE Dr LEMDAOUI.M.C Maître de conférence A Epidémiologie et Médecine Préventive Depuis toujours, la pratique de la dentisterie traitement des maladies dentaires. Développement concept

Plus en détail

Statistiques Descriptives à une dimension

Statistiques Descriptives à une dimension I. Introduction et Définitions 1. Introduction La statistique est une science qui a pour objectif de recueillir et de traiter les informations, souvent en très grand nombre. Elle regroupe l ensemble des

Plus en détail

Cours de statistique descriptive

Cours de statistique descriptive Cours de statistique descriptive Séance 1 : Les caractères et la mise en forme des données Lætitia Perrier Bruslé Cours de statistique descriptive Les statistiques et la géographie La géographie est une

Plus en détail

Table des matières 1 Introduction 1.1 L idée initiatrice 1.2 Un atout primordial : remede.org 1.2.1 Historique de remede.org 1.2.1.1 Naissance et but de remede.org 1.2.1.2 De la naissance à nos jours

Plus en détail

03/02/2014. Chap1. Définitions de base STATISTIQUE DESCRIPTIVE. STATISTIQUE vs. STATISTIQUES STATISTIQUE INFERENTIELLE.

03/02/2014. Chap1. Définitions de base STATISTIQUE DESCRIPTIVE. STATISTIQUE vs. STATISTIQUES STATISTIQUE INFERENTIELLE. STATISTIQUE vs. STATISTIQUES Chap1. Définitions de base Des statistiques 1,3 milliard d habitant en chine 97 000 séropositifs en France en 2003 En France, La taille moyenne d un homme est de 1m75 et celle

Plus en détail

Loi normale ou loi de Laplace-Gauss

Loi normale ou loi de Laplace-Gauss LivreSansTitre1.book Page 44 Mardi, 22. juin 2010 10:40 10 Loi normale ou loi de Laplace-Gauss I. Définition de la loi normale II. Tables de la loi normale centrée réduite S il y avait une seule loi de

Plus en détail

T.P. 1 Exercice 1 Pourquoi les statistiques? (Corrigé)

T.P. 1 Exercice 1 Pourquoi les statistiques? (Corrigé) T.P. 1 Exercice 1 Pourquoi les statistiques? (Corrigé) Connaissances préalables : Buts spécifiques : Outils nécessaires : Consignes : Notions d hypothèse et d échantillon aléatoire Évaluer la compréhension

Plus en détail

UNE FORMATION POUR APPRENDRE À PRÉSENTER DES DONNÉES CHIFFRÉES : POUR QUI ET POURQUOI? Bénédicte Garnier & Elisabeth Morand

UNE FORMATION POUR APPRENDRE À PRÉSENTER DES DONNÉES CHIFFRÉES : POUR QUI ET POURQUOI? Bénédicte Garnier & Elisabeth Morand UNE FORMATION POUR APPRENDRE À PRÉSENTER DES DONNÉES CHIFFRÉES : POUR QUI ET POURQUOI? Bénédicte Garnier & Elisabeth Morand Service méthodes statistiques Institut National d Etudes Démographiques (Ined)

Plus en détail

CHAPITRE 2. Les variables

CHAPITRE 2. Les variables CHAPITRE 2 Les variables 1. La nature des variables Définition 2.1 (Variable). Une variable est une caractéristique étudiée pour une population donnée. Le sexe, la couleur préférée, le nombre de téléviseurs

Plus en détail

Chapitre 6 Test de comparaison de pourcentages χ². José LABARERE

Chapitre 6 Test de comparaison de pourcentages χ². José LABARERE UE4 : Biostatistiques Chapitre 6 Test de comparaison de pourcentages χ² José LABARERE Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Plan I. Nature des variables

Plus en détail

AOMI, IPS et rigidité de l aorte A.SALAHMANSOUR, L.IDIR, K.ABERKANE, M.BENSEDIK, A.HOUCHI, S.OUERDANE

AOMI, IPS et rigidité de l aorte A.SALAHMANSOUR, L.IDIR, K.ABERKANE, M.BENSEDIK, A.HOUCHI, S.OUERDANE AOMI, IPS et rigidité de l aorte A.SALAHMANSOUR, L.IDIR, K.ABERKANE, M.BENSEDIK, A.HOUCHI, S.OUERDANE Congrès SAMEV 2010 L artériopathie oblitérante des membres inférieurs Complication fréquente et redoutable

Plus en détail

GUIDE D AIDE STATISTIQUE A LA PREPARATION DE LA THESE

GUIDE D AIDE STATISTIQUE A LA PREPARATION DE LA THESE Département Universitaire de Recherche et d Enseignement en Médecine Générale GUIDE D AIDE STATISTIQUE A LA PREPARATION DE LA THESE Enseignants : Esther GUERY, Julien LE BRETON, Emilie FERRAT, Jacques

Plus en détail

SCI03 - Analyse de données expérimentales

SCI03 - Analyse de données expérimentales SCI03 - Analyse de données expérimentales Introduction à la statistique Thierry Denœux 1 1 Université de Technologie de Compiègne tél : 44 96 tdenoeux@hds.utc.fr Automne 2014 Qu est ce que la statistique?

Plus en détail

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE Commission nationale sport santé Qu est ce qu un accident cardio-vasculaire? Et quelle en est la cause? L athérosclérose

Plus en détail

Chacune des valeurs d une variable en est une modalité particulière.

Chacune des valeurs d une variable en est une modalité particulière. Psychologie générale Jean Paschoud STATISTIQUE Sommaire Rôle de la statistique Variables Échelles de mesure Résumer, décrire Comparer Rôle de la statistique La statistique est avant tout un outil permettant

Plus en détail

Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Les statistiques, comment faire?

Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Les statistiques, comment faire? Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Les statistiques, comment faire? Cyril Ferdynus, USM, CHU RECUEIL DE DONNEES Recueil hors ligne Epidata (http://www.epiconcept.fr/html/epidata.html)

Plus en détail

Module 6 : Le questionnaire

Module 6 : Le questionnaire THEME : LA COMMUNICATION ORALE ET ECRITE AU CABINET MEDICAL Sous thème : La communication écrite au cabinet médical : les écrits professionnels Module 6 : Le questionnaire LE QUESTIONNAIRE Le questionnaire

Plus en détail

Les variables indépendantes catégorielles

Les variables indépendantes catégorielles Les variables indépendantes catégorielles Jean-François Bickel Statistique II SP08 Jusqu à maintenant, nous avons considéré comme variables indépendantes uniquement des variables intervalles (âge) ou traitées

Plus en détail

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Profil démographique 1 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4 Groupe d âge 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Sexe Niveau de scolarité Homme 48,0 40,5 47,8 52,3

Plus en détail

Expertis. Étude Stress. Stress. sur le Éléments statistiques. Dr Brigitte Lanusse-Cazalé. Production : Le Laussat.

Expertis. Étude Stress. Stress. sur le Éléments statistiques. Dr Brigitte Lanusse-Cazalé. Production : Le Laussat. Expertis Étude Stress Stress sur le Éléments statistiques Dr Brigitte Lanusse-Cazalé Production : Le Laussat. Les réactions au stress Les phases de stress + le stress dure, + le capital d adaptation s

Plus en détail

EXCEL et base de données

EXCEL et base de données EXCEL et base de données 1. Variables et données 2. Saisie de données: quelques règles 3. EXCEL et saisie des données 4. Exemple de tableau EXCEL 5. Éviter d éventuels problèmes 1 1.1 Variables et données

Plus en détail

Dépistage des facteurs de risque modifiables chez les adultes atteints d hypertension (Ensemble d indicateurs : Dispensateurs de soins de santé

Dépistage des facteurs de risque modifiables chez les adultes atteints d hypertension (Ensemble d indicateurs : Dispensateurs de soins de santé (Ensemble d indicateurs : Dispensateurs de soins de santé primaires) Définition Pourcentage des patients âgés de 18 ans et plus qui sont atteints d hypertension et qui ont subi tous les tests suivants

Plus en détail

Hyperuricémie : un facteur de risque souvent négligé

Hyperuricémie : un facteur de risque souvent négligé Hyperuricémie : un facteur de risque souvent négligé MEH CHERIFI,M ARAB ; A RAMDANI, F ALIBDESSAMED, Z GUECHI 21ème Congrès National de Médecine Interne. Tlemcen 15, 16 et 17 mai Introduction I PM : 168

Plus en détail

l accord du titulaire.

l accord du titulaire. DOSSIER DE COORDINATION ET DE SANTÉ appartenant à Madame / Monsieur Ce dossier contient des informations confidentielles. Vous ne pouvez le consulter qu avec l accord du titulaire. Dossier de Coordination

Plus en détail

MON carnet accès santé

MON carnet accès santé MON carnet accès santé Direction + Diane Milliard Rédaction + Sylvie Dubois Supervision + Suzanne Pinard Révision linguistique + Chantal Gosselin Conception graphique + Agence Médiapresse inc. Ce projet

Plus en détail

DOCUMENT DE RÉVISION MAT-4104

DOCUMENT DE RÉVISION MAT-4104 CENTRE D ÉDUCATION DES ADULTES DOCUMENT DE RÉVISION MAT-4104 ÉLABORÉ PAR RICHARD ROUSSEAU, ENSEIGNANT EN MATHÉMATIQUES, CENTRE D ÉDUCATION DES ADULTES L ESCALE COMMISSION SCOLAIRE DE L AMIANTE MAI 005

Plus en détail

Statistiques descriptives (1/2)

Statistiques descriptives (1/2) Statistiques descriptives (1/2) Anita Burgun 2011-2012 http://www.med.univ-rennes1.fr Introduction! Statistique: méthode scientifique qui consiste à réunir des données chiffrées sur des ensembles d individus

Plus en détail

Analyse de survie : comment gérer les données censurées?

Analyse de survie : comment gérer les données censurées? Mémento biostatistique Analyse de survie : comment gérer les données censurées? Méthode de Kaplan-Meier C. Alberti 1, J.-F. Timsit 2, S. Chevret 3 1 Centre d Epidémiologie Clinique, Hôpital Robert Debré,

Plus en détail

CUEEP Département Mathématiques E 802 : Pourcentages en série ou en parallèle p1/5

CUEEP Département Mathématiques E 802 : Pourcentages en série ou en parallèle p1/5 Pourcentages en série ou en parallèle Série de problèmes de pourcentage à plusieurs étapes : Repérer s il s agit de pourcentages en série ou de pourcentages en parallèle. Est-ce que les 100% sont toujours

Plus en détail

Wattbike Tester sa condition physique

Wattbike Tester sa condition physique Wattbike 12/2012 Wattbike Tester sa condition physique Table des matières Introduction... 3 1 ) Test de puissance sous-maximale (10 minutes)... 5 2 ) Test progressif sous maximal... 7 3 ) Test aérobie

Plus en détail

Réalisation d une étude épidémiologique

Réalisation d une étude épidémiologique Réalisation d une étude épidémiologique Dr A.TIBICHE, Médecin Epidémiologiste, Service d Epidémiologie et de Médecine Préventive, CHU de Tizi-Ouzou. Introduction La réalisation d une étude épidémiologique

Plus en détail

BILAN DE SANTE SUR MESURE

BILAN DE SANTE SUR MESURE BILAN DE SANTE SUR MESURE I N D E X BSM 2014 Synthèse...p3 Introduction...p4 Les Bilans de santé IPC Etoile.p6 Les locaux du Centre IPC Etoile p8 Composition des bilans de santé IPC Etoile.p9 Sites & accès...p12

Plus en détail

PLACE DES STATISTIQUES DANS LA RECHERCHE MEDICALE

PLACE DES STATISTIQUES DANS LA RECHERCHE MEDICALE PLACE DES STATISTIQUES DANS LA RECHERCHE MEDICALE PLAN Définition des statistiques Échantillonnage Mise en place d une étude Interprétation des résultats Petits échantillons Analyse des bases de données

Plus en détail

Télémédecine et Soins primaires: quelques repères en 5 étapes. Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL)

Télémédecine et Soins primaires: quelques repères en 5 étapes. Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) Télémédecine et Soins primaires: quelques repères en 5 étapes Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) 1 ère étape : Identifier un besoin d améliorer la continuité des

Plus en détail

CHAPITRE 7. Économie des ménages

CHAPITRE 7. Économie des ménages CHAPITRE 7 Économie des ménages Les faits saillants Enquête sur les conditions de vie en Haïti Relations des ménages avec le marché du travail Rapport de dépendance économique des ménages Le rapport de

Plus en détail

Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie

Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie -I -Unité et diversité des diabètes Mesures de la glycémie en continu chez un patient diabétique 1 Les critères de diagnostic du diabète 2 3 Conclusion

Plus en détail

Horloge Studio Gorgy Timing

Horloge Studio Gorgy Timing Horloge Studio Gorgy Timing TABLE DES MATIÈRES Description Technique des Horloges Gorgy TIMING... 2 Horloge Gorgy Timing destinés à la vente aux enchères de Caracteristiques du code IRIG Caractéristiques

Plus en détail

Les Belges sont satisfaits de leur médecin Transparence et coûts restent cependant à améliorer

Les Belges sont satisfaits de leur médecin Transparence et coûts restent cependant à améliorer Les Belges sont satisfaits de leur médecin Transparence et coûts restent cependant à améliorer Annexe À l occasion du 50 ème anniversaire de l assurance soins de santé et indemnités, la MC a mené une enquête

Plus en détail

CROIX-ROUGE FRANÇAISE Hôpital d'enfants Margency. 18, rue Roger Salengro Tél 01 34 27 42 00 95580 - MARGENCY Fax 01 34 27 45 91

CROIX-ROUGE FRANÇAISE Hôpital d'enfants Margency. 18, rue Roger Salengro Tél 01 34 27 42 00 95580 - MARGENCY Fax 01 34 27 45 91 18, rue Roger Salengro Tél 01 34 27 42 00 95580 - MARGENCY Fax 01 34 27 45 91 DOSSIER ADMINISTRATIF DU PATIENT A renvoyer à Christine ANDRIEUX 18, rue Roger Salengro 95580 MARGENCY Tél 01.34.27.42.09 Fax

Plus en détail

Cher/chère participant(e) à la conférence,

Cher/chère participant(e) à la conférence, Cher/chère participant(e) à la conférence, Lorsqu il s agit de naviguer à travers le système de soins de santé et collaborer avec divers professionnels de la médecine, organiser ses renseignements médicaux

Plus en détail

ENQUETE DANS LES MENAGES SUR LES ORPHELINS ET LES AUTRES ENFANTS VULNERABLES (OEV) de 0 à 17 ans (SOUTIEN ET SCOLARISATION) OEV - TOGO - 2007

ENQUETE DANS LES MENAGES SUR LES ORPHELINS ET LES AUTRES ENFANTS VULNERABLES (OEV) de 0 à 17 ans (SOUTIEN ET SCOLARISATION) OEV - TOGO - 2007 1 URD Université de Lomé Unité de Recherche Démographique B.P. 12971 Tél. (228) 221-17-21 Fax : (228) 222-08-89 E-ma il : urd@tg-refer.org ; urdlome@yahoo.fr http\\ : www.urd-lome.org Lomé TOGO ENQUETE

Plus en détail

Perception et opinion des Canadiens à l égard des personnes homosexuelles

Perception et opinion des Canadiens à l égard des personnes homosexuelles Sondage d opinion auprès des Canadiens FONDATION ÉMERGENCE ÉTUDE OMNIBUS PAN CANADIENNE Perception et opinion des Canadiens à l égard des personnes homosexuelles Mai 2007 Dossier : 12717-010 507, place

Plus en détail

RELATION ENTRE LE NON HDL CAROTIDIENNE CHEZ LE DIABETIQUE DE

RELATION ENTRE LE NON HDL CAROTIDIENNE CHEZ LE DIABETIQUE DE CONGRES FRANCO-MAGHREBIN DE MEDECINE INTERNE 17 Mars Gammarth 2011 RELATION ENTRE LE NON HDL CHOLESTEROL ET ATHEROSCLEROSE CAROTIDIENNE CHEZ LE DIABETIQUE DE TYPE 2 Ben Ahmed I, Ben Dahmen F, Bouzaidi

Plus en détail

Vers un enseignement structuré de la médecine factuelle à l'ulb

Vers un enseignement structuré de la médecine factuelle à l'ulb Vers un enseignement structuré de la médecine factuelle à l'ulb Jean-Paul Sculier Service des soins intensifs et urgences oncologiques Oncologie Thoracique Institut Jules Bordet ULB Déclaration Absence

Plus en détail

TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE

TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE 14 TÉTANOS ET LA ROUGEOLE 14.1 INTRODUCTION Soumaïla MARIKO Comme on l a déjà précisé au chapitre 1, des tests de dépistage de l immunité contre le tétanos et

Plus en détail

Regroupement (clustering) Bruno Pinaud (basé sur le support de Sofian Maabout)

Regroupement (clustering) Bruno Pinaud (basé sur le support de Sofian Maabout) 1 Regroupement (clustering) Bruno Pinaud (basé sur le support de Sofian Maabout) C est quoi? Regroupement (Clustering): construire une collection d objets Similaires au sein d un même groupe Dissimilaires

Plus en détail

Epidémiologie des accidents de la route au Togo BENISSAN A. SETODJI K. ABALO A. YAWOVI K. KOUSSOUGBO K. DOSSIM A.

Epidémiologie des accidents de la route au Togo BENISSAN A. SETODJI K. ABALO A. YAWOVI K. KOUSSOUGBO K. DOSSIM A. Epidémiologie des accidents de la route au Togo BENISSAN A. SETODJI K. ABALO A. YAWOVI K. KOUSSOUGBO K. DOSSIM A. INTRODUCTION Moyens de transport = élément clé de expansion économique; Certains effets

Plus en détail

Annuaire québécois des statistiques du travail

Annuaire québécois des statistiques du travail INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION Annuaire québécois des statistiques du travail Portrait des principaux indicateurs du marché et des conditions de travail, 2003-2013 Volume

Plus en détail

EDS-MICS 2011 Note de présentation des résultats préliminaires

EDS-MICS 2011 Note de présentation des résultats préliminaires REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix- Travail- Patrie -------------- INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE -------------- REPUBLIC OF CAMEROON Peace- Work- Fatherland -------------- NATIONAL INSTITUTE OF STATISTICS

Plus en détail

Annexe I : Anamnèse de l athlète

Annexe I : Anamnèse de l athlète Annexe I : Anamnèse de l athlète 1. Renseignements nominatifs Nom et prénom de l athlète : Date de naissance : Date de l entrevue : Âge au moment de l entrevue : Sexe : Masculin Féminin Numéro de téléphone

Plus en détail

Annuaire québécois des statistiques du travail

Annuaire québécois des statistiques du travail INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION Annuaire québécois des statistiques du travail Portrait des principaux indicateurs du marché et des conditions de travail, 2002-2012 Volume

Plus en détail

MASTER «Sciences de la Vie et de la Santé» Mention «Santé Publique»

MASTER «Sciences de la Vie et de la Santé» Mention «Santé Publique» M1_presentation_generale_4juil05.doc 1/11 MASTER «Sciences de la Vie et de la Santé» Mention «Santé Publique» La mention s articule autour de 6 spécialités : Recherche en éthique : Pr Christian HERVE (herve@necker.fr)

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral Vivre avec un accident vasculaire cérébral Octobre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

DOSSIER D ADMISSION. Votre admission au sein de notre établissement est prévue le : pour une durée de 6 semaines.

DOSSIER D ADMISSION. Votre admission au sein de notre établissement est prévue le : pour une durée de 6 semaines. DOSSIER D ADMISSION Clinique Les Bruyères 53 Rue de Douai 59165 Auberchicourt Tel : 03.27.90.37.37 Fax : 03.27.91.10.62 Finess : 590791109 Catégorie : 129 Ets de soins de suites et de réadaptation Votre

Plus en détail

Evaluation des Tendances

Evaluation des Tendances Etude Clinique Bilan de fin d étude, août 2002 1 Evaluation clinique du système de télémédecine DIATELIC chez les patients traités par dialyse péritonéale à domicile Pierre-Yves Durand Evaluation des Tendances

Plus en détail

Par : Suzanne Durand, directrice Développement et soutien professionnel

Par : Suzanne Durand, directrice Développement et soutien professionnel Par : Suzanne Durand, directrice Développement et soutien professionnel AU 19 E SIÈCLE - SOINS IMPRÉGNÉS DE DÉVOTION, DE DON DE SOI ET D INSPIRATION CHRÉTIENNE L obéissance est une qualité essentielle

Plus en détail

1. Vocabulaire : Introduction au tableau élémentaire

1. Vocabulaire : Introduction au tableau élémentaire L1-S1 Lire et caractériser l'information géographique - Le traitement statistique univarié Statistique : le terme statistique désigne à la fois : 1) l'ensemble des données numériques concernant une catégorie

Plus en détail

COMPOSITION DES DOSSIERS DE CANDIDATURE POUR LES FORMATIONS A CEVANUTRI

COMPOSITION DES DOSSIERS DE CANDIDATURE POUR LES FORMATIONS A CEVANUTRI COMPOSITION DES DOSSIERS DE CANDIDATURE POUR LES FORMATIONS A CEVANUTRI Lettre de motivation +2 photos d identité Curriculum Vitae Une copie légalisée d acte de naissance Photocopie légalisée du dernier

Plus en détail

1. FAITS SAILLANTS PORTRAIT DES CONSULTATIONS À L URGENCE DE L HÔPITAL DE L ENFANT-JÉSUS DE QUÉBEC

1. FAITS SAILLANTS PORTRAIT DES CONSULTATIONS À L URGENCE DE L HÔPITAL DE L ENFANT-JÉSUS DE QUÉBEC PORTRAIT DES CONSULTATIONS À L URGENCE DE L HÔPITAL DE L ENFANT-JÉSUS DE QUÉBEC DE JUIN 2003 À DÉCEMBRE 2005 1. FAITS SAILLANTS LES VICTIMES Jean-Philippe a 15 ans. Il pratique le soccer depuis plusieurs

Plus en détail

3 - Salaires. Il va falloir compléter une succession de fenêtres pour arriver au graphique final.

3 - Salaires. Il va falloir compléter une succession de fenêtres pour arriver au graphique final. 3 - Objectif : Traiter les statistiques descriptives à l'aide du tableur Excel. Partie 1 : Représentations graphiques 1.1 Histogrammes Les données brutes sont placées dans les deux premières colonnes 1

Plus en détail

Traitement des données avec EXCEL 2007

Traitement des données avec EXCEL 2007 Traitement des données avec EXCEL 2007 Vincent Jalby Octobre 2010 1 Saisie des données Les données collectées sont saisies dans une feuille Excel. Chaque ligne correspond à une observation (questionnaire),

Plus en détail

TABLEAU 5 Nombre moyen (et écarts types) de mots produits selon le niveau scolaire et les trois conditions de révision

TABLEAU 5 Nombre moyen (et écarts types) de mots produits selon le niveau scolaire et les trois conditions de révision Dans ce tableau, si le chercheur ne s intéresse pas aux notes item par item mais simplement à la note globale, alors il conservera seulement les première et dernière colonnes et calculera des statistiques

Plus en détail

OBJECTIF. Fournir une introduction à ce logiciel statistique de manière à faciliter son utilisation.

OBJECTIF. Fournir une introduction à ce logiciel statistique de manière à faciliter son utilisation. Dr L. ZEMOUR OBJECTIF Fournir une introduction à ce logiciel statistique de manière à faciliter son utilisation. I. QU EST CE QUE SPSS? SPSS, dont le sigle anglais signifie «Statistical Package for Social

Plus en détail

Pierre-Louis GONZALEZ

Pierre-Louis GONZALEZ SEGMENTATION Pierre-Louis GONZALEZ 1 I. Les méthodes de segmentation. Introduction Les méthodes de segmentation cherchent à résoudre les problèmes de discrimination et de régression en divisant de façon

Plus en détail

Le regroupement de valeurs continues, ARRONDIR... Notion de discrétisation : groupes ou intervalles de valeurs. Exemple : Glycémie normale :

Le regroupement de valeurs continues, ARRONDIR... Notion de discrétisation : groupes ou intervalles de valeurs. Exemple : Glycémie normale : Variables : samedi 14 novembre 2009 12:54 1. Quelques Exemples : C'est une caractéristique ou un facteur susceptible de prendre des valeurs différentes selon les individus. Exemples : o Couleur des cheveux

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION DOSSIER D INSCRIPTION TRANS ATLAS MARATHON 2016 FICHE DE RENSEIGNEMENTS Adresse : Code Postal : Email : Ville : Tél. : Tél. mobile : RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES Tél travail : Fax : Poids : Hauteur :

Plus en détail

Épreuves du concours

Épreuves du concours Épreuves du concours 1. Quelle est l épreuve écrite d admissibilité? 2. Quelle est l épreuve orale d admission? 3. Quel est le programme des épreuves? Les épreuves de sélection du concours d entrée en

Plus en détail

Tests de comparaison de moyennes. Dr Sahar BAYAT MASTER 1 année 2009-2010 UE «Introduction à la biostatistique»

Tests de comparaison de moyennes. Dr Sahar BAYAT MASTER 1 année 2009-2010 UE «Introduction à la biostatistique» Tests de comparaison de moyennes Dr Sahar BAYAT MASTER 1 année 2009-2010 UE «Introduction à la biostatistique» Test de Z ou de l écart réduit Le test de Z : comparer des paramètres en testant leurs différences

Plus en détail

LE COMMENTAIRE DE DOCUMENTS GEOGRAPHIQUES

LE COMMENTAIRE DE DOCUMENTS GEOGRAPHIQUES LE COMMENTAIRE DE DOCUMENTS GEOGRAPHIQUES Le commentaire de documents géographiques est un exercice qui invite l élève à une observation attentive, à l analyse et à la réflexion critique des documents.

Plus en détail

PH SERVICES PREVOYANCE

PH SERVICES PREVOYANCE Generali Vie, Société Anonyme au capital de 299 197 104 euros Entreprise régie par le Code des assurances - 602 062 481 RCS Paris Siège social : 11 boulevard Haussmann - 75009 Paris Generali Iard, Société

Plus en détail

IFT3913 Qualité du logiciel et métriques. Chapitre 3

IFT3913 Qualité du logiciel et métriques. Chapitre 3 IFT3913 Qualité du logiciel et métriques Chapitre 3 Théorie de la mesure Plan du cours Introduction Qualité du logiciel Théorie de la mesure Mesure du produit logiciel Mesure de la qualité du logiciel

Plus en détail

Informations du Patient. Entourage (personnes référentes) Médecin traitant. Consultation demandée par. Motif de la consultation. Situation familiale

Informations du Patient. Entourage (personnes référentes) Médecin traitant. Consultation demandée par. Motif de la consultation. Situation familiale Date du jour de l inclusion : N Informations du Patient Nom Date de naissance Sexe Commune de naissance CP Prénom Age Adresse actuelle Ville Téléphone CP Portable Entourage (personnes référentes) Nom Lien

Plus en détail

PROBABILITÉS STATISTIQUES

PROBABILITÉS STATISTIQUES PROBABILITÉS ET STATISTIQUES Probabilités et Statistiques PAES 0-03 L FOUCA Sommaire Chapitre Statistique descriptive 4 La statistique et les statistiques 4 Généralités sur les distributions statistiques

Plus en détail

La femme et le sport

La femme et le sport Généralités : Filles: Restent à la maison Faibles, frêles Garçons: Athlétiques et forts Doit faire du sport pour son développement La femme et le sport Les filles avaient une éducation sportive différente

Plus en détail

RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE

RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE RAPPEL DEFINITIONS Hyperlipidémie g/l mmol/l Triglycérides < 2 < 2.2 Cholestérol Total

Plus en détail

PROGRAMME PLURIANNUEL INTER REGIME SUR LA PRISE EN CHARGE DU DIABETE DE TYPE 2 1998-1999-2000

PROGRAMME PLURIANNUEL INTER REGIME SUR LA PRISE EN CHARGE DU DIABETE DE TYPE 2 1998-1999-2000 CAISSE NATIONALE LE SUIVI DES BENEFICIAIRES DE L ASSURANCE MALADIE DES PROFESSIONS INDEPENDANTES SOUFFRANT DE DIABETE DE TYPE 2, TRAITES EXCLUSIVEMENT PAR DES HYPOGLYCEMIANTS ORAUX EN 1998 DECEMBRE 2001

Plus en détail

Enquête sur les cliniques médicales privées au Québec

Enquête sur les cliniques médicales privées au Québec Enquête sur les cliniques médicales privées au Québec Annexe technique à la Note Économique «La médecine privée au Québec» publiée par l Institut économique de Montréal le 5 décembre 2013 Dans le cadre

Plus en détail

Fonctions affines. exercices corrigés. 8 janvier 2012. Fonctions affines

Fonctions affines. exercices corrigés. 8 janvier 2012. Fonctions affines eercices corrigés 8 janvier 2012 Eercice 1 Eercice 2 Eercice Eercice 4 Eercice 5 Eercice 6 Eercice 7 Eercice 1 Enoncé Soit la fonction f : + 1 Représenter graphiquement la fonction f. 2 Donner le sens

Plus en détail

Statistiques descriptives

Statistiques descriptives République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche scientifique Cours de statistique Chapitre 1 Statistiques descriptives École Normale Supérieure

Plus en détail

Tableau 1 : Répartition des entreprises recensées par année de création. Tableau 2 : Répartition des entreprises recensées par branche d activité

Tableau 1 : Répartition des entreprises recensées par année de création. Tableau 2 : Répartition des entreprises recensées par branche d activité Tableau 1 : Répartition des entreprises recensées par année de création Année de création Effectif Pourcentage Avant 1990 813 2,6 1990-2000 4048 13,2 2001-2003 2238 7,3 2004-2014 22592 73,4 Non déclaré

Plus en détail

Devoir 3 1. Devoir 3. Soit les données suivantes représentant le nombre de prêts par jour pour le mois d'avril : 19,5-29,5 : 6 29,5-39,5 : 5

Devoir 3 1. Devoir 3. Soit les données suivantes représentant le nombre de prêts par jour pour le mois d'avril : 19,5-29,5 : 6 29,5-39,5 : 5 Devoir 3 1 Devoir 3 1) Regroupement de données et représentation graphique Soit les données suivantes représentant le nombre de prêts par jour pour le mois d'avril : Données non ordonnées 6 29 10 41 30

Plus en détail

Analyses de Variance à un ou plusieurs facteurs Régressions Analyse de Covariance Modèles Linéaires Généralisés

Analyses de Variance à un ou plusieurs facteurs Régressions Analyse de Covariance Modèles Linéaires Généralisés Analyses de Variance à un ou plusieurs facteurs Régressions Analyse de Covariance Modèles Linéaires Généralisés Professeur Patrice Francour francour@unice.fr Une grande partie des illustrations viennent

Plus en détail

LA MALADIE D ALZHEIMER 1980-2010: APPORT DE L ÉPIDÉMIOLOGIE

LA MALADIE D ALZHEIMER 1980-2010: APPORT DE L ÉPIDÉMIOLOGIE LA MALADIE D ALZHEIMER 1980-2010: APPORT DE L ÉPIDÉMIOLOGIE Annick Alpérovitch DR Emérite Inserm Université Pierre et Marie Curie - Inserm U708 «Neuroépidémiologie» LES GRANDES LIGNES DE CE TOUR D HORIZON

Plus en détail

Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose

Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose Professeur François SCHIELE Université de FRANCHE COMTE Service de Cardiologie 25000 BESANCON Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose L athérosclérose, les facteurs de risque, la prévention primaire

Plus en détail

COMITE MEDICAL. Information sur la commotion cérébrale lors de la pratique du Rugby

COMITE MEDICAL. Information sur la commotion cérébrale lors de la pratique du Rugby Information sur la commotion cérébrale lors de la pratique du Rugby 1 Part.1 DÉFINITION ET PHYSIOPATHOLOGIE 2 Définition Dysfonctionnement cérébral soudain et cliniquement transitoire, secondaire à l application

Plus en détail

Analyse de l offre de soins dans le cadre de la mise en œuvre de l Assurance Maladie Obligatoire (AMO) au Mali

Analyse de l offre de soins dans le cadre de la mise en œuvre de l Assurance Maladie Obligatoire (AMO) au Mali Analyse de l offre de soins dans le cadre de la mise en œuvre de l Assurance Maladie Obligatoire (AMO) au Mali B DAOU, M KOUAME, C ATIM Institut National de recherche en santé Publique (INRSP)- Bamako,

Plus en détail

Questionnaire cours pédiatrique

Questionnaire cours pédiatrique Plusieurs réponses sont possibles. Questionnaire cours pédiatrique 1. Quelle est la principale conséquence d une cage thoracique : - composée de plus de cartilage que d os : - dont le volume est peu important

Plus en détail

SERIE 1 Statistique descriptive - Graphiques

SERIE 1 Statistique descriptive - Graphiques Exercices de math ECG J.P. 2 ème A & B SERIE Statistique descriptive - Graphiques Collecte de l'information, dépouillement de l'information et vocabulaire La collecte de l information peut être : directe:

Plus en détail

STATISTICA Test d hypothèseshè

STATISTICA Test d hypothèseshè TEST D HYPOTHESES STATISTICA Test d hypothèseshè TEST D HYPOTHESES Les étapes : Problématique Revue de la littérature Formulation d une hypothèse théorique Construction de l expérience (méthodologie) Lister

Plus en détail

Analyse des données quantitatives I. Cours 2 Notions fondamentales: éléments constitutifs d une base de données. Plan

Analyse des données quantitatives I. Cours 2 Notions fondamentales: éléments constitutifs d une base de données. Plan Analyse des données quantitatives I Cours 2 Notions fondamentales: éléments constitutifs d une base de données Plan 1. Déroulement des cours 2. Éléments constitutifs d une base de données 1. Qu est-ce

Plus en détail

INFORMATIONS GÉNÉRALES RÉSUMÉ MÉTHODOLOGIQUE

INFORMATIONS GÉNÉRALES RÉSUMÉ MÉTHODOLOGIQUE Prêts complémentaires en vue de l achat / la construction / la réalisation de travaux visant à augmenter l efficacité énergétique d un logement / l installation d un système d épuration individuelle /

Plus en détail

Introduction à l analyse quantitative

Introduction à l analyse quantitative Introduction à l analyse quantitative Vue d ensemble du webinaire Le webinaire sera enregistré. Les diapositives et tous les autres documents seront envoyés aux participants après la séance. La séance

Plus en détail