LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI"

Transcription

1 EXIGENCES SPECIFIQUES POUR LA CERTIFICATION DES PERSONNES REALISANT DES DIAGNOSTICS TECHNIQUES IMMOBILIERS CEPE REF 26 Révision 06 Septembre 2009 Section «Certification d Entreprises et de Personnels et Environnement»

2 SOMMAIRE 1. OBJET DU DOCUMENT DOCUMENTS DE REFERENCE DOMAINE D APPLICATION MODALITES D APPLICATION MODIFICATIONS EXIGENCES A SATISFAIRE PAR L ORGANISME CERTIFICATEUR PROCESSUS D ACCREDITATION - MODALITES D EVALUATION MODALITES FINANCIERES CEPE REF 26 rev. 06 Septembre 2009 Page 2 sur 12

3 1. OBJET DU DOCUMENT Le présent document a pour objet de définir les exigences spécifiques applicables aux organismes de certification des personnes réalisant des diagnostics techniques immobiliers plomb, amiante, termites, performance énergétique, gaz et électricité. 2. DOCUMENTS DE REFERENCE 2.1. Publication de l ISO Norme NF EN ISO/CEI : «Évaluation de la conformité Exigences générales pour les organismes de certification procédant à la certification de personnes» Lignes directrices IAF-GD : «Guide IAF pour l'application de la norme ISO / CEI : 2003» Textes réglementaires Ordonnance n du 8 juin 2005 relative au logement et à la construction. Décret n du 5 septembre 2006 relatif aux diagnostics techniques immobiliers et modifiant le code de la construction et de l habitation et le code de la santé publique. Décret n du 22 avril 2008 relatif à l'état de l'installation intérieure d'électricité dans les immeubles à usage d'habitation. Secteur Type de diagnostic A B Plomb Amiante Arrêté correspondant Arrêté du 21 novembre 2006 définissant les critères de certification des compétences des personnes physiques opérateurs des constats de risque d exposition au plomb ou agréées pour réaliser des diagnostics plomb dans les immeubles d habitation et les critères d accréditation des organismes de certification Arrêté du 21 novembre 2006 définissant les critères de certification des compétences des personnes physiques opérateurs de repérage et de diagnostic amiante dans les immeubles bâtis et les critères d accréditation des organismes de certification CEPE REF 26 rev. 06 Septembre 2009 Page 3 sur 12

4 Secteur Type de diagnostic C D E F Termites Performance énergétique Gaz Electricité 3. DOMAINE D APPLICATION Arrêté correspondant Arrêté du 30 octobre 2006 définissant les critères de certification des compétences des personnes physiques réalisant l état relatif à la présence de termites dans les bâtiments et les critères d accréditation des organismes de certification Arrêté du 16 octobre 2006 définissant les critères de certification des compétences des personnes physiques réalisant le diagnostic de performance énergétique et les critères d accréditation des organismes de certification Arrêté du 6 avril 2007 définissant les critères de certification des compétences des personnes physiques réalisant l état de l installation intérieure de gaz et les critères d accréditation des organismes de certification Arrêté du 8 juillet 2008 définissant les critères de certification des compétences des personnes physiques réalisant l état de l installation intérieure d électricité et les critères d accréditation des organismes de certification Ce document s applique à toutes les demandes d accréditation pour la certification des personnes réalisant des diagnostics techniques immobiliers plomb, amiante, termites, performance énergétique, gaz et électricité. 4. MODALITES D APPLICATION Ce document est applicable à compter du 1er octobre MODIFICATIONS Les modifications consistent en la révision des modalités de surveillance ( 6.4) et la suppression de l annexe.. Elles sont identifiées par un trait vertical dans la marge gauche. 6. EXIGENCES A SATISFAIRE PAR L ORGANISME CERTIFICATEUR Dans la suite du document, seules les exigences spécifiques à ce domaine ont été précisées, étant entendu que les exigences générales des référentiels d accréditation et procédures en vigueur s appliquent. Ces exigences spécifiques sont rapportées sous le chapitre de la norme NF EN ISO/CEI qu elles spécifient et dont l intitulé est alors repris, ainsi que la référence à la clause correspondante de la norme, entre parenthèses. De ce fait, quand il n y a pas d exigence spécifique, le chapitre de la norme n est pas repris. CEPE REF 26 rev. 06 Septembre 2009 Page 4 sur 12

5 Tout organisme candidat ou accrédité doit se tenir à jour des documents de référence et prendre en compte la réglementation applicable en vigueur Structure organisationnelle (NF EN ISO/CEI ) Les parties associées au «comité du dispositif particulier», concernées par le contenu et le fonctionnement du système de certification, visées dans le référentiel en vigueur, comprennent au moins un représentant des utilisateurs (associations de consommateurs, notaires ou agents immobiliers, syndics ), un représentant des personnes certifiées ou candidates. Spécificité du diagnostic technique immobilier gaz : il y a lieu de prévoir en outre au moins un représentant des fournisseurs et des distributeurs de gaz ainsi que des opérateurs de réseaux. Spécificité du diagnostic technique immobilier électricité : La participation au comité du dispositif particulier des représentants des personnes candidates à la certification est limitée au 1 er avril Exigences relatives aux examinateurs (NF EN ISO/CEI ) Les examinateurs qualifiés par les organismes de certification doivent : - connaître le dispositif particulier de certification applicable, - connaître de façon approfondie les méthodes et documents d examens applicables, - détenir la compétence appropriée du domaine à examiner, - avoir une pratique courante aussi bien orale qu écrite de la langue française, - être libre de tout intérêt susceptible d entacher leur impartialité, respecter la confidentialité, - ne pas avoir eu de lien, de quelque nature que ce soit, susceptible d entacher leur éthique, avec les candidats. Spécificité du diagnostic technique immobilier gaz : ces exigences ne s appliquent pas pour ce diagnostic Processus de certification (NF EN ISO/CEI ) Les délais maximaux entre chaque étape du processus de certification sont précisés dans le référentiel de certification. Le processus de certification doit faire apparaître les étapes ci-après. Chaque étape permet de vérifier au moins les compétences du candidat détaillées en annexe 2 des arrêtés cités au 2.3. CEPE REF 26 rev. 06 Septembre 2009 Page 5 sur 12

6 Evaluation (NF EN ISO/CEI ) L évaluation du candidat à la certification est réalisée selon la procédure suivante : Tout candidat à la certification soumet un dossier de candidature à l organisme certificateur qui juge de sa recevabilité. L organisme certificateur vérifie que le candidat dispose des compétences requises au travers d un examen théorique et d un examen pratique. A noter qu il ne revient pas à l'organisme certificateur de vérifier la souscription d'une assurance par le diagnostiqueur. L'obligation d'assurance est une obligation réglementaire distincte des garanties de compétence. De même, la perte de cette couverture ne peut pas être considérée comme une cause de retrait du certificat. L examen théorique est réalisé en application des dispositions prévues à l annexe 2 des arrêtés cités au 2.3 ; les candidats répondant aux conditions énoncées du dernier alinéa du I de l annexe 2 des arrêtés cités au 2.3 en sont exemptés. Pour l examen théorique, le candidat ne doit pas avoir accès à sa documentation. Le QCM de l'examen théorique doit comporter des questions relatives à l'ensemble des items visés à l'annexe 2 des différents arrêtés cités au 2.3 (connaissances requises vérifiées lors de l'examen théorique). L examen pratique implique pour le candidat à la certification une mise en situation de diagnostic et permet de vérifier les compétences mentionnées en annexe 2 des arrêtés cités au 2.3. Une mise en situation réelle ne peut être exigée. Toutefois, si une mise en situation virtuelle est retenue par l organisme certificateur, l examen devra comporter des questions permettant de vérifier les connaissances du candidat sur la mise en œuvre de la méthodologie et l utilisation des outils dédiés. Il est en outre admis que les rapports établis par les candidats suite à la mise en situation de diagnostic lors de l examen pratique soient remis à l organisme certificateur au plus tard deux jours ouvrés après le passage de l examen pratique. Pour l évaluation des opérateurs de constats de risque d exposition au plomb, l examen pratique inclut l utilisation d un appareil à fluorescence X capable d analyser au moins la raie K du spectre de fluorescence émis en réponse par le plomb, tel que défini par l arrêté relatif au constat de risque d'exposition au plomb du 25 avril Les règles générales de protection des travailleurs en matière de prévention du risque d'exposition aux rayonnements ionisants sont applicables (articles L230 et suivants du code du travail et R et suivants du même code). Pour l évaluation des opérateurs de repérage et de diagnostic amiante, la réglementation prévoit une certification globale amiante et non pas par spécialité ; tout candidat postule donc pour l'ensemble des situations qu'il peut être amené à rencontrer. Toutefois il n'est pas nécessaire de faire réaliser au candidat tous les types de rapports, un seul peut être suffisant. En revanche, l organisme certificateur doit proposer tous les types de rapports, le candidat ne doit pas savoir à l'avance sur quel type de rapport il va être interrogé. L organisme certificateur doit ensuite vérifier que le candidat connaît bien les autres types d'interventions au travers de questions générales. CEPE REF 26 rev. 06 Septembre 2009 Page 6 sur 12

7 Décision en matière de certification (NF EN ISO/CEI ) Délai de notification de la décision au candidat. La décision en matière de certification est notifiée au candidat dans un délai maximum de deux mois après la fin de son évaluation. Tout refus de certification doit être argumenté. Le certificat doit faire état du diagnostic pour lequel la personne est certifiée. Les différents diagnostics correspondent aux domaines de certification, ils sont listés dans le tableau ci-après. Spécificité pour l état termite : le certificat émis doit préciser la zone d'intervention de la personne certifiée, et doit notamment distinguer clairement s il s agit de la France métropolitaine et/ou des départements et territoires d'outre mer. Validité de la certification (NF EN ISO/CEI ) La validité d une certification est de cinq ans Surveillance (NF-EN ISO/CEI ) Lors du premier cycle de certification, une opération de surveillance est réalisée durant la deuxième année. Lors des cycles de certification suivants, une opération de surveillance est menée au cours de la troisième année. Les opérations de surveillance, établies en application de l annexe 1 des arrêtés cités au 2.3, permettent à l organisme certificateur de vérifier le maintien des compétences mentionnées en annexe 2 des arrêtés cités au 2.3. Pour les diagnostics amiante, plomb, termites, performance énergétique et électricité, la surveillance consiste pour l organisme de certification à vérifier que la personne certifiée : - se tient à jour des évolutions techniques, législatives et réglementaires dans le domaine concerné ; - exerce réellement l activité pour laquelle elle a obtenu la certification. Pour cela, il y a lieu de vérifier la conformité aux dispositions réglementaires, normatives ou bonnes pratiques professionnelles en vigueur de dix constats établis par la personne certifiée ; - fournit à l organisme de certification un état des réclamations et plaintes le concernant sur la période écoulée. Spécificité du diagnostic technique immobilier gaz : la surveillance consiste pour l organisme de certification à vérifier que la personne certifiée : - se tient à jour des évolutions techniques, législatives et réglementaires dans le domaine concerné ; - exerce réellement l activité pour laquelle elle a obtenu la certification. Pour cela, il y a lieu de vérifier la conformité aux dispositions réglementaires, normatives ou bonnes pratiques professionnelles en vigueur sur plusieurs CEPE REF 26 rev. 06 Septembre 2009 Page 7 sur 12

8 constats établis par la personne certifiée depuis l obtention de sa dernière certification. Ces constats sont prélevés au hasard par l organisme de certification et la vérification précitée porte sur 1% des constats établis par la personne certifiée avec un minimum de 20. L organisme de certification établit les modalités de suspension ou de retrait du certificat si les exigences ci avant ne sont pas satisfaites. Sauf cas de force majeure, la cessation d activité dans le (ou les) secteur(s) concerné(s) est un critère de retrait de la certification dans le (ou lesdits) secteur(s) Re-certification (NF EN ISO/CEI ) A l issue de la période de validité définie au 6.3.2, il y a lieu de procéder à la recertification. L évaluation de re-certification comprend : - un examen théorique, de même nature que celui stipulé au 6.3 et applicable à toutes les personnes certifiées ; - un examen pratique de même nature que celui stipulé au Elle permet en outre de vérifier que la personne certifiée : - se tient à jour des évolutions techniques, législatives et réglementaires dans le domaine concerné ; - exerce réellement l activité pour laquelle elle a obtenu la certification. Pour cela, il y a lieu de vérifier la conformité aux dispositions réglementaires, normatives ou bonnes pratiques professionnelles, en vigueur, de dix constats établis par la personne certifiée. La personne certifiée fournit à l organisme de certification un état des réclamations et plaintes le concernant sur la période écoulée. 7. PROCESSUS D ACCREDITATION - MODALITES D EVALUATION Toute demande d accréditation pour la certification des personnes réalisant des diagnostics techniques immobiliers plomb, amiante, termites, performance énergétique, gaz et électricité sera traitée comme une demande d accréditation initiale ou d extension de la portée d accréditation à un nouveau programme (objet du présent document) selon la procédure prévue par le document CEPE REF 05. L équipe d évaluation comprend un évaluateur technique qualifié pour le (ou les) secteur(s) objet(s) de la portée d accréditation Portée d accréditation La portée d accréditation demandée est établie selon les 6 secteurs identifiés au 2.3. Toute demande pour un nouveau secteur est traitée comme une extension intermédiaire. CEPE REF 26 rev. 06 Septembre 2009 Page 8 sur 12

9 7.2. Modalités d évaluation d une demande d extension intermédiaire Recevabilité de la demande L instruction de la demande a pour objectif de vérifier la complétude du dossier de demande d extension et d évaluer si les dispositions prises relatives à l extension sont satisfaisantes. Les éléments à fournir en vue d étudier la recevabilité de la demande sont : le Questionnaire de renseignements CEPE FORM 01 accompagné impérativement des documents expressément stipulés dans le document (indiqués par une flèche ), - le manuel qualité, - la liste des examinateurs concernés par le secteur objet de la demande d extension ainsi que leurs preuves de qualification, - la preuve de la revue et de la validation par le Comité du Dispositif Particulier du dispositif particulier concerné par le secteur objet de la demande d extension, - le dispositif particulier concerné par le secteur objet de la demande d extension, - tout document permettant de compléter l information du Cofrac en vue d instruire la demande d extension accréditation Evaluation sur site de l organisme de certification Si la demande d extension est jugée comme intermédiaire, et si la recevabilité est favorable, l évaluation sur site de l organisme de certification peut être déclenchée. L évaluation sur site consiste alors en une observation d activité de certification portant sur les activités objet de la demande d extension Décision Pour les extensions intermédiaires, la décision d accréditation est prise conformément au 7.4 du CEPE REF Observations d activités de certification Des observations d activités de certification sont effectuées conformément aux procédures en vigueur. Il doit être effectué au moins une observation d activité pour chaque secteur pour lequel intervient l organisme demandeur à l évaluation initiale ou d extension et à l évaluation de renouvellement. La durée totale de ces observations, qui peuvent être réalisées conjointement, est au minimum de 0,5 jour, ajustable en fonction du nombre de secteurs à observer. Pendant les périodes intermédiaires de surveillance, il doit être observé une activité de certification sur au moins un des secteurs (A, B, C, D, E, F) de la portée à chaque évaluation, avec l objectif de couvrir si possible l ensemble de la portée au cours des trois évaluations de surveillance. Ces observations intermédiaires ont chacune une durée de 0,5 jour au minimum. CEPE REF 26 rev. 06 Septembre 2009 Page 9 sur 12

10 7.4. Attestation d accréditation L attestation d accréditation délivrée mentionne le(s) type(s) de diagnostic(s) technique(s) immobilier(s) pour le(s)quel(s) l organisme exerce une activité de certification et pour le(s)quel(s) il a obtenu l accréditation ainsi que le(s) texte(s) réglementaire(s) applicable(s) Dispositions à prendre en cas de suspension, de retrait d accréditation ou de cessation d activité de l organisme certificateur Le Cofrac informe sans délai le Ministère en charge de la construction de la mesure de suspension ou de retrait d accréditation Dispositions à prendre en cas de suspension d accréditation Si un organisme certificateur accrédité fait l objet d une mesure de suspension d accréditation, les cas suivants doivent être considérés. 1er cas : Le motif de la suspension d accréditation est lié au non respect par l organisme certificateur d une ou plusieurs exigences de l accréditation mais ne met pas en cause le respect de la réglementation par une ou des personnes certifiées. La suspension d accréditation n interrompt pas la validité des certificats en cours mais l organisme certificateur n est pas autorisé à délivrer de nouveaux certificats jusqu à la levée de la suspension. Il continue cependant d assurer hors accréditation la surveillance et le renouvellement éventuel des certificats existants arrivant à échéance dans un délai maximum de six mois après la suspension d accréditation. 2ème cas : La suspension d accréditation est motivée par un constat de non respect de la réglementation par une ou plusieurs personnes certifiées qui n a pas été détecté par l organisme certificateur lors des opérations initiale ou de surveillance des personnes certifiées ou n a pas fait l objet, de la part de l organisme certificateur, des suites appropriées. Ce non respect peut avoir été constaté par les agents de l Etat, ou démontré à la suite d une réclamation ou d une évaluation de surveillance. Un tel constat met en lumière un dysfonctionnement du système de certification de l organisme certificateur susceptible de mettre en cause l ensemble des certificats délivrés. L organisme certificateur doit donc, dans un délai défini en accord avec le Cofrac, rechercher les causes du dysfonctionnement, y remédier et s assurer que toutes les personnes certifiées respectent les critères de la certification. Selon les conclusions de cette analyse, les vérifications doivent être conduites auprès de toutes les personnes concernées ou par sondage si le dysfonctionnement est démontré comme étant purement fortuit. Le certificat sera suspendu ou retiré pour toutes les personnes trouvées en non conformité. Cette mesure ne pourra être levée qu à l issue des étapes suivantes : - remise à niveau du système de certification, CEPE REF 26 rev. 06 Septembre 2009 Page 10 sur 12

11 - constat par l organisme certificateur de la mise en place des mesures correctives par les personnes certifiées et trouvées en non conformité, - levée de suspension de l accréditation, selon les procédures du Cofrac Dispositions à prendre en cas de retrait de l accréditation d un organisme certificateur ou de cessation d activité pour certifier les personnes. L organisme certificateur n est plus autorisé à délivrer de certificats ni à maintenir les certificats existants. Les personnes certifiées concernées doivent en être informées par l organisme certificateur. Celles-ci doivent, si elles désirent maintenir leur certification, s adresser dans un délai maximum de six mois à un autre organisme certificateur accrédité pour le (ou les) même(s) secteur(s). Ce dernier, s il accepte cette sollicitation, pourra alors demander à l organisme certificateur ayant délivré le certificat en cours, de lui adresser le dossier technique de la personne, permettant, si le respect de la réglementation par la personne n est pas en cause, de poursuivre le cycle de surveillance jusqu à la fin de validité du certificat. A l expiration du certificat, le nouvel organisme certificateur pourra le renouveler selon ses propres règles. Au cas où l organisme certificateur récepteur serait dans l impossibilité de se procurer le dossier technique de la personne auprès de l organisme certificateur précédent, la demande serait traitée comme une certification initiale en appliquant les procédures habituelles. Les personnes bénéficiant d un certificat en cours de validité de la part d un organisme certificateur dont l accréditation a été retirée ne pourront continuer à faire état de leur certification au-delà d un délai de 18 mois après le retrait d accréditation de l organisme certificateur, si le certificat n a pas été pris en charge par un autre organisme certificateur accrédité Transfert d une certification accréditée Toute personne certifiée peut demander le transfert de sa certification auprès d un autre organisme certificateur accrédité. L organisme certificateur, sollicité par une personne certifiée souhaitant transférer à cet organisme certificateur sa certification délivrée par un autre organisme certificateur, doit au préalable effectuer un examen de la certification du client éventuel. Cet examen doit être mené notamment à l aide d une enquête documentaire. Pour cela, l organisme certificateur récepteur peut demander à l organisme certificateur ayant délivré le certificat en cours, de lui adresser le dossier technique de la personne, permettant, si le respect de la réglementation par la personne n est pas en cause et si aucun problème non résolu ou potentiel n est identifié par l examen avant transfert, de poursuivre le cycle de surveillance jusqu à la fin de validité du certificat. A l expiration du certificat, le nouvel organisme certificateur pourra le renouveler selon ses propres règles. Au cas où l organisme certificateur récepteur serait dans l impossibilité de se procurer le dossier technique de la personne auprès de l organisme certificateur précédent ou bien en CEPE REF 26 rev. 06 Septembre 2009 Page 11 sur 12

12 cas de doute subsistant après l examen avant transfert concernant l adéquation d une certification actuelle ou passée, l organisme certificateur récepteur doit traiter la demande du candidat comme une certification initiale. 8. MODALITES FINANCIERES Les frais d accréditation initiale ou d extension d accréditation pour ce domaine, ainsi que la redevance annuelle pour les organismes accrédités selon ce domaine, sont calculés selon le principe défini dans le document CEPE REF 06 et en appliquant le barème établi dans la version en vigueur du document CEPE REF 07. Les secteurs A à F ne sont pas considérés chacun comme un domaine dans la tarification. CEPE REF 26 rev. 06 Septembre 2009 Page 12 sur 12

REFERENTIEL DE LA CERTIFICATION DE PERSONNE GP01 DIAGNOSTIC IMMOBILIER

REFERENTIEL DE LA CERTIFICATION DE PERSONNE GP01 DIAGNOSTIC IMMOBILIER Le présent document a pour objet de définir le processus de de compétences d une personne dans les diagnostics immobiliers. 0. Introduction est une société française filiale du groupe Holding, qui est

Plus en détail

Document Diffusé : Personnel de Saint honoré Audit Demandeur de certification Examinateurs

Document Diffusé : Personnel de Saint honoré Audit Demandeur de certification Examinateurs IRCDI- SMQ- 004 12/10/2012 V6 Page 1 sur 14 INSTRUCTION Opérateurs en diagnostic immobilier Document Diffusé : Personnel de Saint honoré Audit Demandeur de certification Examinateurs IRCDI- SMQ- 004 12/10/2012

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE A LA CERTIFICATION «DIAGNOSTICS IMMOBILIERS» 1. Portée des certifications et arrêtés compétences applicables : Le candidat reconnait avoir pleinement pris connaissance : -

Plus en détail

MGT 01 Doc00d Règles spécifiques de certification des Opérateurs en Diagnostic Immobilier

MGT 01 Doc00d Règles spécifiques de certification des Opérateurs en Diagnostic Immobilier Page 1 sur 34 REGLES SPECIFIQUES DE CERTIFICATION DES OPERATEURS EN DIAGNOSTIC IMMOBILIER HISTORIQUE DES MISES A JOUR : Révision n Date Nature de la modification 1 02.03.11 Création 2 01.12.11 Changement

Plus en détail

REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE AMIANTE

REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE AMIANTE REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE AMIANTE page 1/6 GENERALITES La personne physique candidate à la certification démontre qu elle possède les connaissances requises par des

Plus en détail

REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE CREP CERTIFICATION SANS MENTION

REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE CREP CERTIFICATION SANS MENTION REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE CREP CERTIFICATION SANS MENTION page 1/6 GENERALITES La personne physique candidate à la certification CREP démontre qu elle possède les connaissances

Plus en détail

Processus de certification de compétences des personnes intervenant sur le programme de diagnostics immobiliers Version du 27 août 2014

Processus de certification de compétences des personnes intervenant sur le programme de diagnostics immobiliers Version du 27 août 2014 Processus de certification de compétences des personnes intervenant sur le programme de diagnostics immobiliers Version du 27 août 2014 Ce document comporte 23 pages SOMMAIRE 1. Contexte réglementaire...

Plus en détail

DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS

DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS Diffusion contrôlée : - Membres du comité - Examinateurs - Référents techniques page 1/15 O/Préambule Les décisions de certification,

Plus en détail

BON DE COMMANDE - CANDIDATURE

BON DE COMMANDE - CANDIDATURE BON DE COMMANDE - CANDIDATURE A LA CERTIFICATION "DIAGNOSTICS IMMOBILIERS" (certification, recertification, transfert, surveillances, etc). Organisme accrédité COFRAC sous le n 4-0084 (portée disponible

Plus en détail

onditions générales de vente

onditions générales de vente onditions générales de vente I - LA CERTIFICATION DE COMPETENCE I - LA CERTIFICATION DE COMPETENCE OBJET Les présentes conditions générales de vente précisent les conditions de délivrance et de maintien

Plus en détail

La certification des diagnostiqueurs immobiliers. Plomb Amiante Termites Gaz Performance énergétique

La certification des diagnostiqueurs immobiliers. Plomb Amiante Termites Gaz Performance énergétique La certification des diagnostiqueurs immobiliers Plomb Amiante Termites Gaz Performance énergétique Présentation Groupe AFNOR / DCL-CHCA / Mai 2006 Sommaire Contexte Ordonnance 2005-655 Décret relatif

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI CONDITIONS D ACCREDITATION D ORGANISMES MULTISITES OU ORGANISES EN RESEAU OU METTANT EN COMMUN DES MOYENS GEN PROC 10 Révision 03 CONDITIONS D ACCREDITATION D ORGANISMES MULTISITES OU ORGANISES EN RESEAU

Plus en détail

Choix des Modules et acceptation de la proposition

Choix des Modules et acceptation de la proposition Choix des Modules et acceptation de la proposition Informations relatives au candidat à certifier (1 formulaire par candidat) Nom : Prénom : Adresse personnelle du candidat à certifier : CP Ville : Tel

Plus en détail

PR04 Certification de Personnes dans les diagnostics immobiliers version AE 150615 Page 1/36

PR04 Certification de Personnes dans les diagnostics immobiliers version AE 150615 Page 1/36 PR04 Certification de Personnes dans les diagnostics immobiliers version AE 150615 Page 1/36 Traçabilité des modifications Date Version Objet 13/04/2015 AD - Regroupement de la PR04 et PR11 en une seule

Plus en détail

Re-Certification 2012 Programme complet > 8 modules

Re-Certification 2012 Programme complet > 8 modules Re-Certification 2012 Programme complet > 8 modules Amiante : Formation répondant aux critères de compétence obligatoires dans le cadre de la certification (NF EN ISO 17024) D P E : Formation répondant

Plus en détail

OPAH VINCENNES CENTRE-ANCIEN. Les diagnostics dans l habitat

OPAH VINCENNES CENTRE-ANCIEN. Les diagnostics dans l habitat OPAH VINCENNES CENTRE-ANCIEN Les diagnostics dans l habitat Tableau récapitulatif 11 Contrat de risque d exposition au plomb Diagnostic de performance énergétique Etat mentionnant la présence ou l absence

Plus en détail

Dossier de candidature Opérateurs en Diagnostic Immobilier

Dossier de candidature Opérateurs en Diagnostic Immobilier Page 1 sur 8 Dossier de candidature Opérateurs en Diagnostic Immobilier à retourner à CESI Certification 30 Rue Cambronne 75015 Paris Nom :.. Prénom :.... Domaines de certification demandés : Certificats

Plus en détail

ASIP Santé 06/02/15. Classification : Non sensible public 2 / 16

ASIP Santé 06/02/15. Classification : Non sensible public 2 / 16 Le Ministère de la Santé, via son programme «Hôpital numérique», soutient l amélioration de la qualité de service et de la performance des établissements de santé par le développement et la promotion du

Plus en détail

Lettre d information Socotec des diagnostiqueurs

Lettre d information Socotec des diagnostiqueurs Lettre d information Socotec des diagnostiqueurs Lettre d information n 1, Mars 2012 actualisée Avril 2012 Préambule Vous êtes diagnostiqueurs. Votre métier est en constante évolution avec une montée en

Plus en détail

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Procédure d habilitation

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Procédure d habilitation Procédure d habilitation Version 1.1 Page 1/12 Historique des versions Date Version Évolutions du document 17/12/2010 1.0 Première version. 29/02/2012 1.1 Prise en compte de la date de la publication de

Plus en détail

REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552

REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552 REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552 Date d application : 4 février 2013 DOC-PC 024 version 02 1/13 SOMMAIRE PAGES 1 OBJET 3 2 TERMINOLOGIE 3 et 4 3 DOCUMENTS DE REFERENCE

Plus en détail

Dossier de candidature - Certification de personnes Opérateurs en diagnostic immobilier Procédure de

Dossier de candidature - Certification de personnes Opérateurs en diagnostic immobilier Procédure de DC- SMQ- 010 03/03/2013 V3 Page 1 sur 10 Dossier de candidature à retourner signé et accompagné des pièces demandées. Merci d en parapher chaque page. Joindre votre photo LE CANDIDAT : (Veuillez renseigner

Plus en détail

Période du 07/10/2015 au 31/12/2015

Période du 07/10/2015 au 31/12/2015 Période du 07/10/2015 au 31/12/2015 NOS CYCLES Cycle Diag (41 jours) / / / 12/10-20/11 (3/12) 12/10-09/12 (8/11) 30/11-27/01 (1/12) 19/10-15/12 (8/9) 02/11-30/12 (2/12) / / Formation et préparation aux

Plus en détail

Règles de certification des systèmes de management d'entreprise ISO 14001 ISO 9001

Règles de certification des systèmes de management d'entreprise ISO 14001 ISO 9001 Règles de certification des systèmes de management d'entreprise ISO 14001 ISO 9001 Revision du 03/06/2008 Règles de certification des système de management d entreprise ISO 14001-ISO 9001 1/12 Révision

Plus en détail

PROPOSITION ET CONTRAT DE CERTIFICATION...3

PROPOSITION ET CONTRAT DE CERTIFICATION...3 Procédure générale de certification de Produits et de Services Version du 14 janvier 2015 SOMMAIRE 1. PROPOSITION ET CONTRAT DE CERTIFICATION...3 1.1. Candidature... 3 1.1.1. Schéma général... 3 1.1.2.

Plus en détail

Modalités de candidature et de certification. Niveau 1. Certification de personnes Expert méthode HACCP/SMSDA

Modalités de candidature et de certification. Niveau 1. Certification de personnes Expert méthode HACCP/SMSDA Modalités de candidature et de certification Niveau 1 Certification de personnes Expert méthode HACCP/SMSDA La certification d'expert méthode HACCP/SMSDA s adresse à des professionnels confirmés qui veulent

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT Arrêté du 26 octobre 2005 relatif aux modalités de formation de la personne compétente en radioprotection

Plus en détail

LCIE C 00-196 novembre 2014

LCIE C 00-196 novembre 2014 LCIE C 00-196 novembre 2014 CERTIFICATION de SYSTEME de MANAGEMENT de la QUALITE en conformité avec la norme ISO 9001 REGLES DE CERTIFICATION Edition n 9 Date de mise en application : 15 Janvier 2015 Approuvé

Plus en détail

LE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DPE

LE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DPE LE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DPE Mars 2008 Qu'est-ce qu'un DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE? P1 S o m m a i r e Quelles opérations nécessitent un DPE? Le contenu du DPE Validité et valeur

Plus en détail

REGLES GENERALES DE CERTIFICATION HACCP

REGLES GENERALES DE CERTIFICATION HACCP REGLES GENERALES DE CERTIFICATION HACCP Date d application 1 er Mars 2012 Angle Avenue Kamal Zebdi et rue Dadi Secteur 21, Hay Riad-Rabat Tél.: (+212) 537 57 24 49/53 Fax: (+212) 537 71 17 73 URL : www.imanor.ma

Plus en détail

«INTÉGRER NOTRE RÉSEAU, C EST DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE EN TOUTE SÉCURITÉ»

«INTÉGRER NOTRE RÉSEAU, C EST DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE EN TOUTE SÉCURITÉ» «INTÉGRER NOTRE RÉSEAU, C EST DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE EN TOUTE SÉCURITÉ» Présentation d ODE DIAGNOSTIC 3 De solides références qui nous font confiance 5 Une equipe de professionnels à votre service

Plus en détail

CERTIFICATION CERTIPHYTO

CERTIFICATION CERTIPHYTO CONDITIONS GENERALES DE CERTIFICATION MONOSITE Indice 2 Page 1/12 «Distribution de produits phytopharmaceutiques, Application en prestation de service de produits phytopharmaceutiques, Conseil à l utilisation

Plus en détail

JORF n 0103 du 4 mai 2010. Texte n 18

JORF n 0103 du 4 mai 2010. Texte n 18 Le 26 septembre 2011 JORF n 0103 du 4 mai 2010 Texte n 18 ARRETE Arrêté du 29 avril 2010 fixant les conditions de certification des installateurs de systèmes de vidéosurveillance NOR: IOCD0928681A Le ministre

Plus en détail

CERTIFICATION CERTIPHYTO

CERTIFICATION CERTIPHYTO CONDITIONS GENERALES DE CERTIFICATION MULTISITES Indice 2 Page 1/15 «Distribution de produits phytopharmaceutiques, Application en prestation de service de produits phytopharmaceutiques, Conseil à l utilisation

Plus en détail

MANUEL DES PROCEDURES D ATTRIBUTION, DE CONTRÔLE ET DE RENOUVELLEMENT DES QUALIFICATIONS ET ATTESTATIONS D IDENTIFICATION

MANUEL DES PROCEDURES D ATTRIBUTION, DE CONTRÔLE ET DE RENOUVELLEMENT DES QUALIFICATIONS ET ATTESTATIONS D IDENTIFICATION MANUEL DES PROCEDURES D ATTRIBUTION, DE CONTRÔLE ET DE RENOUVELLEMENT DES QUALIFICATIONS ET ATTESTATIONS D IDENTIFICATION Edition du 27/10/2011 Organisme de Qualification de l Ingénierie 104, rue Réaumur

Plus en détail

Cycle complet : DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER

Cycle complet : DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER Durée : 35 jours Code module : CC01 PREPARATION A LA CERTIFICATION Programme : Cycle complet : DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER Permettre aux stagiaires d acquérir les connaissances et la méthodologie nécessaire

Plus en détail

DOSSIER VENTE. ou par un technicien de la construction qualifié ayant contracté une assurance professionnelle pour ce type de mission.

DOSSIER VENTE. ou par un technicien de la construction qualifié ayant contracté une assurance professionnelle pour ce type de mission. DOSSIER VENTE Dossier de diagnostic technique L obligation de fournir un dossier de diagnostic technique s inscrit dans l obligation générale pesant sur le vendeur d informer l acquéreur sur les caractéristiques

Plus en détail

Certification. Procédure

Certification. Procédure Procédure Certification Référence document : PROCEDURE DE CERTIFICATION Sommaire DOCUMENTS DE REFERENCE 4 SCHEMA GENERAL DE LA CERTIFICATION 5 DEMANDE DE CERTIFICATION 7 REVUE DE LA DEMANDE 7 AUDITS DE

Plus en détail

DIAGNOSTICS : LES PRINCIPAUX TEXTES APPLICABLES

DIAGNOSTICS : LES PRINCIPAUX TEXTES APPLICABLES Fiche pratique DIAGNOSTICS : LES PRINCIPAUX TEXTES APPLICABLES DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE - ordonnance n 2005-655 du 8 juin 2005 : mise en place du dossier de diagnostic technique - décret n 2006-1114

Plus en détail

PLAN DE CONTROLE EXTERNE REFERENTIEL QUALIPSAD

PLAN DE CONTROLE EXTERNE REFERENTIEL QUALIPSAD PLAN DE CONTROLE EXTERNE REFERENTIEL QUALIPSAD Version V4 du 28 mai 2013 Bureau Veritas Certification 1 / 20 SOMMAIRE OBJET, CONDITIONS PREALABLES DE L AUDIT TIERCE PARTIE ET PERIMETRE DE CONFORMITE...

Plus en détail

REFERENTIEL DE CERTIFICATION

REFERENTIEL DE CERTIFICATION REFERENTIEL DE CERTIFICATION Référentiel I4 NF 285 Edition : Janvier 2015 N de révision : 4 ORGANISMES CERTIFICATEURS CNPP Cert. Route de la Chapelle Réanville CD 64 - CS 22265 F- 27950 SAINT-MARCEL Tél.

Plus en détail

Règles de certification

Règles de certification N d identification : NF 248 N de révision : Version 7.3 Date de mise à jour : 27/03/2015 et Addendum n 1 du 27/03/2015 Date de mise en application : 20/04/2015 Règles de certification ACTIVITES DES PEPINIERES

Plus en détail

CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation

CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation BELAC 2-002 Rev 2-2014 CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation Les dispositions de la présente procédure

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Arrêté du 6 décembre 2013 relatif aux modalités de formation de la

Plus en détail

Notice UTILISATION DE SOURCES RADIOACTIVES (domaine non médical)

Notice UTILISATION DE SOURCES RADIOACTIVES (domaine non médical) IND/RN/001/NT03 Notice UTILISATION DE SOURCES RADIOACTIVES (domaine non médical) Renouvellement, modification ou annulation de l autorisation I DEMANDE DE RENOUVELLEMENT D UNE AUTORISATION...3 I.1 Rappels...3

Plus en détail

MODALITES de CANDIDATURE CERTIFICATION de PERSONNES en HACCP

MODALITES de CANDIDATURE CERTIFICATION de PERSONNES en HACCP p. 1/7 MODALITES de CANDIDATURE CERTIFICATION de PERSONNES en HACCP 1. Préalable L examen de certification de personnes en HACCP s adresse à des professionnels confirmés qui maîtrisent l HACCP dans un

Plus en détail

PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION

PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF REACTION AU FEU DES MATERIAUX DESTINES AU BATIMENT TUBES ET RACCORDS PVC FILMS PVC SUPPORTS TEXTILES REVETUS PLAFONDS PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES

Plus en détail

Livre blanc. Copropriétés & diagnostics immobiliers, quoi de nouveau? www.diagamter.com

Livre blanc. Copropriétés & diagnostics immobiliers, quoi de nouveau? www.diagamter.com Livre blanc Copropriétés & diagnostics immobiliers, quoi de nouveau? www.diagamter.com 2-12 Syndics de copropriété, marchands de bien, investisseurs, propriétaires... vous gérez, vous vendez ou vous louez

Plus en détail

QUELS DIAGNOSTICS? Avant de vous engager, consultez votre ADIL

QUELS DIAGNOSTICS? Avant de vous engager, consultez votre ADIL Acheter ou vendre un logement QUELS DIAGNOSTICS? Avant de vous engager, consultez votre ADIL V ous achetez ou vous vendez un logement : plusieurs diagnostics, constats ou états, réunis prochainement dans

Plus en détail

FAQs des Règles 2ème édition pour les certificateurs tierce partie

FAQs des Règles 2ème édition pour les certificateurs tierce partie FAQs des Règles 2ème édition pour les certificateurs tierce partie Les Règles pour les certificateurs tierce partie, 2 ème édition, ont été publiées en 2004. En réponse à des questions de certificateurs

Plus en détail

ACCORD DU 7 AVRIL 2010

ACCORD DU 7 AVRIL 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel ENTREPRISES DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE IMMOBILIER ACCORD DU 7 AVRIL 2010 RELATIF AUX DISPOSITIONS

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Le DPE doit être réalisé dans tous les logements d'habitation, exceptés ceux destinés à être occupés moins de 4 mois par an. Qui doit faire réaliser le DPE? L'initiative

Plus en détail

REGLEMENT DE CERTIFICATION

REGLEMENT DE CERTIFICATION REGLEMENT DE CERTIFICATION Auditor/Lead Auditor «ISO/CEI 27001» N DE PROCEDURE LSTI 24, AVENUE DE MOKA 35400 SAINT-MALO VERSION DATE MAJ PAGE Q015 SAS AU CAPITAL DE 37 000 - SIREN 453 867 863 RCS DE SAINT-MALO

Plus en détail

Guide de l audit Des Systèmes de Management Qualité et Médical

Guide de l audit Des Systèmes de Management Qualité et Médical Guide de l audit Des Systèmes de Management Qualité et Médical A l attention des Clients REDACTEUR VERIFICATEUR APPROBATEUR NOM P.DUPONCHEL R ADJEL Y GERARDIN DATE 09/05/2013 09/05/2013 09/05/2013 VISA

Plus en détail

juin 2003 Programmes d accréditation des Systèmes de management de la qualité (PASMQ)

juin 2003 Programmes d accréditation des Systèmes de management de la qualité (PASMQ) Guide du SCECIM Politique et méthode relatives à la qualification sectorielle dans le cadre du système canadien d évaluation de la conformité des instruments médicaux (SCECIM) juin 2003 Programmes d accréditation

Plus en détail

Conditions générales pour la certification de systèmes de

Conditions générales pour la certification de systèmes de Page : 1 de 5 1 Généralités Le Service de Certification ESCEM propose aux entreprises de certifier leurs Systèmes de Management Qualité (SMQ), Santé Sécurité au travail (SMS) ou Environnement (SME). Les

Plus en détail

BUREAU D'ACCREDITATION : REGLEMENT D'ORDRE INTERIEUR

BUREAU D'ACCREDITATION : REGLEMENT D'ORDRE INTERIEUR BELAC 3-09 Rev 4-2015 BUREAU D'ACCREDITATION : REGLEMENT D'ORDRE INTERIEUR Les versions des documents du système de management de BELAC telles que disponibles sur le site internet de BELAC (www.belac.fgov.be)

Plus en détail

Certification de produits

Certification de produits Certification de produits Eric ROUAIX Bureau Veritas Sommaire Introduction à Bureau Veritas Définition et principes de lévaluation de conformité Les enjeux de la certification Quid de la certification

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI REGLEMENT INTERIEUR Document GEN REF 02 Révision 04- juin 2012 SOMMAIRE ARTICLE 1 - OBJET... 3 ARTICLE 2 MEMBRES DE L ASSOCIATION... 3 ARTICLE 3 - ASSEMBLEE GENERALE... 3 ARTICLE 4 - ADMINISTRATEURS...

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Décret n o 2015-1317 du 20 octobre 2015 pris en application des articles L. 33-6 et L. 45 du code des

Plus en détail

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PARTIE I INTERPRÉTATION 1. (1) Sauf indication contraire, les mots et expressions utilisés dans le présent règlement ont le sens qui leur est donné dans la Loi

Plus en détail

Etat des lieux, Moratoire, Propositions sur la réforme du diagnostic.

Etat des lieux, Moratoire, Propositions sur la réforme du diagnostic. Etat des lieux, Moratoire, Propositions sur la réforme du diagnostic. Afin que le diagnostic technique immobilier continue de répondre aux attentes des consommateurs et des Pouvoirs Publics, qu il remplisse

Plus en détail

Commission canadienne des grains

Commission canadienne des grains Commission canadienne des grains Procédure du système qualité Accréditation et surveillance des fournisseurs de services de la CCG PSQ CCG 2.1.0 Copie non contrôlée Commission canadienne des grains Bureau

Plus en détail

Table des matières 8.3 TRAITEMENT DES REMARQUES... 27 ANNEXE 1 : PROCEDURE DE RECLAMATIONS ET PLAINTES... 28 ANNEXE 2 : PROCEDURE D APPEL...

Table des matières 8.3 TRAITEMENT DES REMARQUES... 27 ANNEXE 1 : PROCEDURE DE RECLAMATIONS ET PLAINTES... 28 ANNEXE 2 : PROCEDURE D APPEL... Guide de l audit Des Systèmes de Management Qualité, et Médical A l attention des Clients REDACTEUR VERIFICATEUR APPROBATEUR NOM G.LABORDE R ADJEL Y GERARDIN DATE 11/09/2009 11/09/2009 11/09/2009 VISA

Plus en détail

DIAGNOSTIC IMMOBILIER

DIAGNOSTIC IMMOBILIER DIAGNOSTIC IMMOBILIER SOMMAIRE LE MARCHÉ DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 2 LA RÉGLEMENTATION DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 5 L'ACTIVITÉ DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER...

Plus en détail

LETTRE-RESEAU de la DCCRF* du 26/03/2007

LETTRE-RESEAU de la DCCRF* du 26/03/2007 LETTRE-RESEAU de la DCCRF* du 26/03/2007 (* Direction du Contrôle-Contentieux et de la Répression des Fraudes) Decret d'application de l'article L.315-1 du CSS et charte d'engagements de l'assurance Maladie

Plus en détail

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DE QUALIBAT

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DE QUALIBAT RÈGLEMENT GÉNÉRAL DE QUALIBAT Annexes I - II - III www.qualibat.com Article 1 - Objet... 5 Article 2 - Champ d application... 5 TITRE I - NOMENCLATURE... 5 Article 3 - Définition... 5 Article 4 - Codification...

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001 Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels 1 Phase 1: Planifier Les principaux référentiels Principes des certifications - accréditations Certification HAS Certification ISO 9001 Certification

Plus en détail

Colloque USINE+ 6 octobre 2015. L audit énergétique en application du code de l énergie

Colloque USINE+ 6 octobre 2015. L audit énergétique en application du code de l énergie Colloque USINE+ 6 octobre 2015 L audit énergétique en application du code de l énergie Laurent CADIOU Direction générale de l énergie et du climat Ministère de l écologie, du développement durable et de

Plus en détail

CODE DE LA SANTE PUBLIQUE

CODE DE LA SANTE PUBLIQUE CODE DE LA SANTE PUBLIQUE Section 2 : Exposition à l'amiante dans les immeubles bâtis Sous-section 1 : Immeubles construits avant le 1er janvier 1980 Article R1334-14 : Les articles de la présente sous-section

Plus en détail

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER OBJECTIFS Réaliser le dossier dans chaque domaine de diagnostique immobilier : amiante, plomb, diagnostic de performance énergétique, termites, gaz et installations intérieures électriques, mesurage des

Plus en détail

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part,

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part, CONVENTION D INTERMEDIAIRE D ASSURANCES. Entre les soussignés, ci-après dénommés «les Parties» : a) IBS Europe s.a. dont le siège social est situé au N 68 de la Route de Luxembourgà L-4972 DIPPACH (Grand

Plus en détail

I4 RÈGLEMENT EXTINCTEURS MOBILES SERVICE D INSTALLATION. Édition 12.2002.1 (février 2003)

I4 RÈGLEMENT EXTINCTEURS MOBILES SERVICE D INSTALLATION. Édition 12.2002.1 (février 2003) I4 RÈGLEMENT EXTINCTEURS MOBILES SERVICE D INSTALLATION Certification de service Édition 12.2002.1 (février 2003) ORGANISME CERTIFICATEUR RECONNU PAR LA PROFESSION DE L ASSURANCE PREAMBULE Le règlement

Plus en détail

FLEGT Note d Information

FLEGT Note d Information Série 20 Note FLEGT Note APPLICATION DES REGLEMENTATIONS FORESTIERES, GOUVERNANCE ET ECHANGES COMMERCIAUX Directives sur le Contrôle Indépendant INTRODUCTION Le Plan d action de l UE pour l application

Plus en détail

Organisme Notifié N 1826 REFERENTIEL POUR LA CERTIFICATION DE CONFORMITE CE DES PLOTS RETROREFLECHISSANTS

Organisme Notifié N 1826 REFERENTIEL POUR LA CERTIFICATION DE CONFORMITE CE DES PLOTS RETROREFLECHISSANTS ASCQUER Référentiel pour la certification de conformité CE Organisme Notifié N 1826 REFERENTIEL POUR LA CERTIFICATION DE CONFORMITE CE DES PLOTS RETROREFLECHISSANTS EN 1463 partie 1 & 2 Révision n 2 Edition

Plus en détail

PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT

PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT CONTROL UNION INSPECTIONS FRANCE 16 rue Pierre Brossolette 76600 Le Havre Tel : 02 35 42 77 22 Processus de Certification de système de management 01

Plus en détail

Programme détaillé de la formation AVEC PRE REQUIS ( Bac+2 bâtiment ou 3ans d expérience dans les techniques du bâtiment)

Programme détaillé de la formation AVEC PRE REQUIS ( Bac+2 bâtiment ou 3ans d expérience dans les techniques du bâtiment) FORMATION TECHNICIEN EN DIAGNOSTICS IMMOBILIERS Programme détaillé de la formation AVEC PRE REQUIS ( Bac+2 bâtiment ou 3ans d expérience dans les techniques du bâtiment) Tél : 06 01 744 2 33 http:/ /www.

Plus en détail

Remis contre accusé de réception : dernière page

Remis contre accusé de réception : dernière page ADE SARL A.D.Expertise 67 Avenue de la Paix - 28300 LEVES Tél : 02 37 36 00 76 Fax 02.37.21.45.77 e-mail : adexpertise@orange.fr ; www.adexpertises.fr Bergerie Nationale Centre d Enseignement Zootechnique

Plus en détail

Marquage CE des Granulats

Marquage CE des Granulats REFERENTIEL SECTORIEL POUR LA Page 1 sur 11 MAÎTRISE DE LA PRODUCTION DES GRANULATS (Système d'attestation de conformité 2+) SOMMAIRE : Article 1 Objet et domaine d application Article 2 Intervenants dans

Plus en détail

LA VAE à l ENSA de Cergy. A- Le déroulement et l inscription

LA VAE à l ENSA de Cergy. A- Le déroulement et l inscription LA VAE à l ENSA de Cergy. A- Le déroulement et l inscription Qu est-ce que la VAE? C est un dispositif qui permet l obtention de tout ou partie d une certification (diplôme, titre à finalité professionnelle

Plus en détail

GUIDE sur le bon usage

GUIDE sur le bon usage GUIDE sur le bon usage de l accréditation dans la réglementation GUIDE SUR LE BON USAGE DE L ACCREDITATION DANS LA REGLEMENTATION Ce guide est destiné aux personnes en charge de : la rédaction des textes

Plus en détail

GP01 : Procédure de Certification du système de management

GP01 : Procédure de Certification du système de management GP01 : Procédure de Certification du système de management 29 Octobre 2013 GP01 1 Procédure de certification du système de management BV Maroc Activité Certification Date de Révision Novembre 2005 Historique

Plus en détail

TRAITEMENT DES ANOMALIES

TRAITEMENT DES ANOMALIES BELAC 3-04 Rev 3-2012 TRAITEMENT DES ANOMALIES Les dispositions générales du présent document doivent être complétées par les dispositions spécifiques d un document de la série BELAC 2-405, chaque fois

Plus en détail

QUELS DIAGNOSTICS? Avant de vous engager, consultez votre ADIL

QUELS DIAGNOSTICS? Avant de vous engager, consultez votre ADIL Acheter ou vendre un logement QUELS DIAGNOSTICS? Avant de vous engager, consultez votre ADIL V ous achetez ou vous vendez un logement : plusieurs diagnostics, constats ou états, réunis dans un dossier

Plus en détail

Guide de la procédure de validation des acquis de l expérience pour l attribution de la certification au titre homologué de niveau III

Guide de la procédure de validation des acquis de l expérience pour l attribution de la certification au titre homologué de niveau III Guide de la procédure de validation des acquis de l expérience pour l attribution de la certification au titre homologué de niveau III de Concepteur en Communication Audiovisuelle CADASE - GUIDE DE PROCEDURE

Plus en détail

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION QSE_DOC_015 V4.0 RÈGLEMENT DE CERTIFICATION Systèmes de management Tél. : 01 41 98 09 49 - Fax : 01 41 98 09 48 certification@socotec.com Sommaire Introduction 1. Déroulé d une prestation de certification

Plus en détail

SOMMAIRE. Bureau Veritas Certification FranceGP01 Certification de systèmes de management 2015-05-15.docx Page 2/21

SOMMAIRE. Bureau Veritas Certification FranceGP01 Certification de systèmes de management 2015-05-15.docx Page 2/21 Procédure de Certification de systèmes de management GP01 Version du 15 mai 2015 SOMMAIRE 1. Proposition de certification... 3 1.1 Candidature... 3 1.1.1 Schéma général... 3 1.1.2 Schéma Multi-sites...

Plus en détail

PROJET DE DECRET. Le Premier ministre,

PROJET DE DECRET. Le Premier ministre, Le Premier ministre, Sur le rapport du ministre de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales, du ministre du travail, de la solidarité et de la fonction publique, du ministre du budget,

Plus en détail

Avenant n 1 relatif à la Charte d engagement définissant les conditions d obtention de la mention «RGE» «Reconnu Garant de l'environnement» relative

Avenant n 1 relatif à la Charte d engagement définissant les conditions d obtention de la mention «RGE» «Reconnu Garant de l'environnement» relative Avenant n 1 relatif à la Charte d engagement définissant les conditions d obtention de la mention «RGE» «Reconnu Garant de l'environnement» relative aux signes de qualité délivrés aux entreprises réalisant

Plus en détail

Révision n 3 01/09/2015

Révision n 3 01/09/2015 REFERENTIEL DE QUALIFICATION DES PRESTATAIRES D AUDITS ENERGETIQUES Révision n 3 01/09/2015 Référentiel de qualification de prestataires d audits énergétiques rév. 3 Page 1 sur 19 SOMMAIRE 1. OBJET...3

Plus en détail

L accompagnement à la validation des acquis de l expérience Charte qualité régionale

L accompagnement à la validation des acquis de l expérience Charte qualité régionale L accompagnement à la validation des acquis de l expérience Charte qualité régionale I. Avant Propos L Etat et le Conseil régional de Bretagne font de l accès au droit individuel à la validation des acquis

Plus en détail

On observera que, le Titre III ne concernant pas uniquement la signature électronique. Page 2

On observera que, le Titre III ne concernant pas uniquement la signature électronique. Page 2 TITRE III- Des écrits électroniques en général et de leur sécurisation Présentation des textes Cette partie de l avant-projet est fondamentale dans le contexte d une société de l information dominée par

Plus en détail

REFERENTIEL DE CERTIFICATION APPLICABLE AUX SEMENCES :

REFERENTIEL DE CERTIFICATION APPLICABLE AUX SEMENCES : REFERENTIEL DE CERTIFICATION APPLICABLE AUX SEMENCES : «Processus de maîtrise des risques d'émission des poussières issues de semences traitées avec des produits phytopharmaceutiques : Opérations industrielles»

Plus en détail

APPEL A PROPOSITIONS ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective à destination des demandeurs d'emploi

APPEL A PROPOSITIONS ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective à destination des demandeurs d'emploi APPEL A PROPOSITIONS ET CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective à destination des demandeurs d'emploi Diagnostiqueur immobilier Date 02/07/2014 Appel à propositions

Plus en détail