COMPTE RENDU. Nombre de conseillers en exercice : 25 Nombre de présents : 18. Nombre de conseiller absent excusé sans pouvoir : 1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPTE RENDU. Nombre de conseillers en exercice : 25 Nombre de présents : 18. Nombre de conseiller absent excusé sans pouvoir : 1"

Transcription

1 COMPTE RENDU L'an deux mil treize, le dix huit novembre, à 19 heures, le Conseil Municipal de la commune de VITRY-EN-ARTOIS s'est réuni en la Salle Polyvalente sous la présidence de Monsieur Pierre GEORGET, Maire, en suite de la convocation du Vendredi 08 Novembre 2013 Présents : Pierre GEORGET, Maire - Catherine VESIEZ, Jean GREATTI, Madeleine MAHIEU, Jean-Louis BEZAULT, Sylviane DURAK, Francis RICHARD, Renée SIMONIN, Bernard GRARD, Adjoints au Maire, Michel DEBAVELAERE, Conseiller Municipal Délégué, Marie DELAPORTE, Didier PERRAUD, Gérard DZIADEK, Odile VILTART, Christian DELATTRE, Sylvette HENNEBIQUE, Marie-Thérèse CONSILLE, Jean-Marc CARTERET, Conseillers Municipaux Absents excusés avec pouvoir : Marie-Lise ROUSSEL à Jean GREATTI, Véronique DELCOURT à Madeleine MAHIEU, Didier DECAEN à Pierre GEORGET, Catherine BROUTIN à Catherine VESIEZ, Christelle MASSON à Sylviane DURAK, Nelly ROUSSETTE à Francis RICHARD Absent excusé sans pouvoir : Fredy MALVOISIN Nombre de conseillers en exercice : 25 Nombre de présents : 18 Nombre de conseiller absent excusé sans pouvoir : 1 Nombre de Votes : 24 dont 6 pouvoirs Mademoiselle Marie DELAPORTE est nommée secrétaire - - -

2 Monsieur Le Maire accueille l assemblée délibérante, rappelle l Ordre du Jour RAPPEL DE L ORDRE DU JOUR 1 FUSION DES COMMUNAUTES DE COMMUNES «OSARTIS et MARQUION» Intervenant : Pierre GEORGET 11 Identité Territoriale 12 Choix du logo 13 Composition du Conseil Communautaire lors du renouvellement général des Conseils Municipaux de Mars LOGEMENT DE FONCTION - 59, Rue de Quiéry à VITRY-EN EN-ARTOIS - Intervenant : Pierre GEORGET 21 Désaffectation du logement d instituteur 22 Location du logement désaffecté 3 DEMANDE DE SUBVENTION Intervenant : Jean GREATTI 31 Subvention Exceptionnelle 311 Association Française contre les Myopathies : (AFM) 4 CIMETIERE Intervenant : Jean GREATTI 41 Tarification et Durée des concessions 42 Quote-part des concessions allouée au Centre Communal d Action Sociale : (CCAS) 2

3 5 ACQUISITION D UNE PARCELLE «Rue Sigebert» Intervenant : Jean GREATTI 51 Parcelle cadastrée ZN 176 d une superficie de 9 m2 à «SA BOUYGUES IMMOBILIER» 6 ACQUISITION DE LA SALLE COMMUNALE «Espace François MITTERRAND» Intervenant : Jean GREATTI 61 Achat de l immeuble 7 LOCATION D UN IMMEUBLE - 1, Rue de Quiéry à VITRY-EN EN-ARTOIS - Intervenant : Pierre GEORGET 71 Etablissement du bail au nom d OSARTIS pour y implanter la Maison de l Emploi 8 ADMISSION EN NON VALEUR Intervenant : Jean GREATTI 9 DELIBERATION BUDGETAIRE MODIFICATIVE N 3 Intervenant : Jean GREATTI 10 FEDERATION DEPARTEMENTALE D ENERGIE DU PAS-DE-CALAIS (FDE) Intervenant : Jean GREATTI 101 Adhésion à la centrale d achat 3

4 11 BAIL DE LOCATION DE TERRE COMMUNALE Intervenant : Michel DEBAVELAERE 111 Régularisation du bail de location de terre communale attribuée à Monsieur Philippe DUPONT 12 ENQUETE PUBLIQUE Intervenant : Michel DEBAVELAERE 121 Epandage Société ROQUETTE 13 DENOMINATION DE RUES Intervenant : Pierre GEORGET - Lotissement «La Plate-Pierre Pierre» Proposition de Rues rendant hommage au monde de la Résistance Ernest et Odette DOUCHET Henri BABILOT 14 DENOMINATION DE LA LIAISON PIETONNIERE Intervenant : Pierre GEORGET 141 Proposition «Allée PINCH LE» Avant d approuver le Compte rendu du Conseil Municipal du Jeudi 03 Octobre 2013 Monsieur Le Maire désigne la secrétaire de séance, Mademoiselle Marie DELAPORTE qui procède à l appel des élus LE COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 03 OCTOBRE 2013 ne fait l objet d aucune observation et est adopté à l unanimité - - 4

5 1 FUSION DES COMMUNAUTES DE COMMUNES «OSARTIS et MARQUION» Rapporteur : Monsieur Pierre GEORGET, Maire Vu : 11 Identité Territoriale le Code Général des Collectivités Territoriales, l arrêté préfectoral du 15 Mai 2013, autorisant la fusion des Communautés de Communes de MARQUION et d OSARTIS à compter du 1 er Janvier 2014 Considérant : que les Communautés de Communes de MARQUION et OSARTIS fusionneront le 1 er Janvier 2014 la suggestion à la majorité qualifiée des communes membres d associer les noms d OSARTIS et de MARQUION Sur proposition de Monsieur le Maire, ACCEPTE de dénommer la nouvelle identité territoriale suivante : «Communauté de Communes OSARTIS MARQUION» Précision de : Monsieur Pierre GEORGET, Maire «Monsieur Le Maire rappelle que le conseil municipal s'est déjà prononcé sur plusieurs points à la demande de l'autorité préfectorale» Ainsi, le nombre de membres de la future mandature communautaire est fixé à 75, le siège retenu est le siège actuel d'osartis (rue Monnet à VITRY EN ARTOIS)» «Il reste à fixer l'identité juridique de la nouvelle intercommunalité» «Un groupe de travail composé de 4 élus d'osartis et de 4 élus de MARQUION ont proposé la dénomination «Communauté de communes OSARTIS MARQUION»» Vu : 12 Choix du logo la proposition du logo symbolisant l identité rurale de notre territoire, par la présentation d un épi de blé incorporé dans une endive Sur proposition de Monsieur Le Maire, ACCEPTE et Valide la proposition du logo Précision de : Monsieur Pierre GEORGET, Maire «Monsieur Le Maire présent et décrit le logo d OSARTIS qui intègre le grain de blé surligné de feuilles d endive afin de souligner l'identité de MARQUION» 5

6 1 FUSION DES COMMUNAUTES DE COMMUNES «OSARTIS et MARQUION» Rapporteur : Monsieur Pierre GEORGET, Maire 13 Composition du Conseil Communautaire lors du renouvellement général des Conseils Municipaux de Mars 2014 Vu : l article L du Code Général des Collectivités Territoriales, l arrêté préfectoral du 15 Mai 2013, autorisant la fusion des Communautés de Communes de MARQUION et d OSARTIS à compter du 1 er Janvier 2014, la délibération du 21 juin 2013 se prononçant sur le nombre et la répartition des sièges que comptera le Conseil Communautaire lors du renouvellement des conseils municipaux de Mars 2014, Considérant : que les Communautés de Communes de MARQUION et OSARTIS fusionneront le 1 er Janvier 2014 que l article L I du Code Général des Collectivités Territoriales impose aux Communautés de Communes de déterminer à la majorité qualifiée des Communes membres le nombre et la répartition par commune des délégués communautaires appelés à siéger au sein de l Assemblée Délibérante après le renouvellement général des conseillers municipaux issu des élections municipales de Mars 2014, que la Commission de Concertation associant des élus des deux territoires fusionnés propose aux communes membres de fixer ce nombre à 75 délégués communautaires et de les répartir selon un tableau de répartition des délégués par commune annexé à la présente délibération, en application des dispositions de l article L du Code Général des Collectivités Territoriales, que la proposition de répartition des délégués est effectuée à la représentation proportionnelle à la plus forte moyenne, en application de l article L II et III du Code Général des Collectivités Territoriales, garantissant ainsi une représentation essentiellement démographique, qu en application de cette proposition, le Conseil Communautaire comporterait un effectif de 75 délégués, que les Communes membres ont jusqu au 31 Aout 2013 pour fixer le nombre de délégués communautaires et leur répartition par commune au sein de l Assemblée Délibérante de la Communauté de Communes après le renouvellement général des conseillers municipaux, Par conséquent : Le Conseil Municipal est appelé à se prononcer sur le nombre de conseillers communautaires et leur répartition au sein de l Assemblée délibérante, Ceci-exposé, il est proposé au Conseil Municipal : de fixer à 75, le nombre de délégués communautaires appelés à siéger au sein du conseil communautaire après le renouvellement général des conseillers municipaux issu des élections municipales de Mars 2014, d approuver la répartition par commune des 75 délégués communautaires conformément au tableau annexé à la présente délibération Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, à l unanimité, fixe à 75, le nombre de délégués communautaires appelés à siéger au sein du conseil communautaire après le renouvellement général des conseillers municipaux issu des élections municipales de Mars 2014, approuve la répartition par commune des 75 délégués communautaires et des 41 suppléants (dont respectivement pour VITRY-EN-ARTOIS : 7 titulaires - 0 suppléants) conformément au tableau annexé à la présente délibération Précision de : Monsieur Pierre GEORGET, Maire «Monsieur Le Maire précise que Monsieur le Préfet a acté le mariage d'osartis- MARQUION ainsi que le liste des 75 conseillers communautaires répartis par commune» «Je vous propose d adopter le nombre de délégués par commune» 6

7 Gouvernance de la Communauté de Communes issue de la fusion des Communautés de commues de MARQUION et OSARTIS lors du renouvellement général des conseils municipaux de Mars 2014 Code INSEE Communes POP INSEE MUNICIPALE 2013 Décret du 27 Décembre 2012 Nombre de délégués titulaires Nombre de délégués suppléants ARLEUX-EN-GOHELLE BARALLE BELLONNE BIACHE-SAINT-VAAST BOIRY-NOTRE-DAME BOURLON BREBIERES BUISSY CAGNICOURT CORBEHEM DURY ECOURT-SAINT-QUENTIN EPINOY ETAING ETERPIGNY FRESNES-LES-MONTAUBAN FRESNOY-EN-GOHELLE GOUY-SOUS-BELLONNE GRAINCOURT-LES-HAVRINCOURT HAMBLAIN-LES-PRES HAUCOURT HENDECOURT-LES-CAGNICOURT INCHY-EN-ARTOIS IZEL-LES-EQUERCHIN LAGNICOURT-MARCEL MARQUION NEUVIREUIL NOYELLES-SOUS-BELLONNE OISY-LE-VERGER OPPY PALLUEL PELVES PLOUVAIN PRONVILLE QUEANT QUIERY-LA-MOTTE RECOURT REMY RIENCOURT-Les-CAGNICOURT ROEUX RUMAUCOURT SAILLY-EN-OSTREVENT SAINS-LES-MARQUION SAUCHY-CAUCHY SAUCHY-LESTREE SAUDEMONT TORTEQUESNE VILLERS-LES-CAGNICOURT VIS-EN-ARTOIS VITRY-EN-ARTOIS Total 50 Communes Habitants 75 Délégués Titulaires 41 Délégués suppléants Précision de : Monsieur Pierre GEORGET, Maire «Monsieur Le Maire fait remarquer que Vitry-En-Artois dispose de 7 conseillers territoriaux titulaires» «Il n est pas prévu de suppléant» 7

8 2 LOGEMENT DE FONCTION - 59, Rue de Quiéry à VITRY-EN EN-ARTOIS - Rapporteur : Monsieur Pierre GEORGET, Maire 21 Désaffectation du logement d instituteur Considérant : le souhait de Madame Micheline LEMETTRE, Institutrice qui a fait valoir ses droits à la retraite au 1 er Septembre 2013, de continuer à occuper le logement de fonction en tant que locataire Vu : l avis favorable Madame La sous-préfète du Pas-de-Calais en date du 18 Octobre 2013 l avis favorable de la commission des finances Sur proposition de Monsieur Le Maire, Emet un avis favorable à la désaffectation du logement d instituteur, sis 59, rue de quiéry à VITRY-EN-ARTOIS à compter du 1 er Septembre 2013 Précision de : Monsieur Pierre GEORGET, Maire «La procédure de désaffectation d'un logement de fonction est une procédure longue qu'il faut suivre afin de pouvoir l'attribuer à un locataire qui ne bénéficie d'aucune mesure de priorité liée à l'éducation nationale Ainsi, les avis de l'inspecteur d'académie et du Préfet sont indispensables» «Aujourd'hui, on a tous les éléments pour louer ce logement et en percevoir le loyer Sur ce montant défini après avis des domaines, Mme LEMETTRE nous a donné son accord pour signer le bail» «La commission finances a émis un avis favorable à la désaffection ainsi que sur le montant du loyer» Question de : Mademoiselle Odile VILTART, Conseillère Municipale fonction?» «Est-ce que cette décision ne va pas défavoriser des instituteurs qui auraient souhaité occuper ce logement de Réponse de : Monsieur Pierre GEORGET, Maire «Seuls les enseignants qui ont gardé leur statut d'instituteurs peuvent bénéficier d'un logement de fonction C'était le cas de Mme LEMETTRE Les professeurs des écoles ne bénéficient plus de cette possibilité qui a été remplacée par une indemnité intégrée à leur salaire» Précision de : Monsieur Philippe RIFFLART, Directeur Général des Services «La procédure de désaffectation d'un logement de fonction permet de vérifier s'il n'y a pas un besoin ou une demande formulée par un enseignant sous statut d'instituteur Comme l'a précisé Monsieur le Maire, l'inspecteur d'académie et le Préfet émettent leur avis» 8

9 2 LOGEMENT DE FONCTION - 59, Rue de Quiéry à VITRY-EN EN-ARTOIS - Rapporteur : Monsieur Pierre GEORGET, Maire 22 Location du logement désaffecté Considérant : la désaffectation du logement sis 59, Rue de Quiéry à VITRY-EN-ARTOIS les conditions de bail du logement équivalent Monsieur Le Maire propose à l assemblée, de fixer comme suit, les conditions de bail : Montant du loyer mensuel : 726,02 Loyer indexé au : 1 er Janvier de chaque année en fonction de l IRL (Indice de Référence des loyers) Montant de caution fixé à : 1 mois de loyer Vu l avis favorable de la commission des finances, DECIDE de fixer le montant mensuel du loyer à : 726,02 (Loyer indexé au : 1 er Janvier de chaque année en fonction de l IRL (Indice de Référence des loyers) de fixer le montant de caution fixé à : 1 mois de loyer AUTORISE Monsieur le Maire à louer par bail précaire et révocable le logement situé 59, Rue de Quiéry à VITRY-EN-ARTOIS 3 DEMANDE DE SUBVENTION Rapporteur : Monsieur Jean GREATTI, Maire Adjoint, chargé «des Finances, de l Aménagement du Territoire et de l Intercommunalité» 31 Subvention Exceptionnelle 311 Association Française contre les Myopathies : (AFM) Considérant : la demande de subvention exceptionnelle sollicitée par Madame Laurence TIENNOT-HERMENT, Présidente de ladite association, dont l objectif est de lutter sur tous les fronts contre la maladie afin de favoriser la guérison, Vu l avis défavorable de la Commission des Finances, au motif que : la Commune participe activement chaque année à l opération TELETHON et à cette occasion, organisera le vendredi 06 décembre après-midi, des animations pour les écoles maternelles et primaires (collecte de boites de conserve en partenariat avec Super U et Carrefour Express) Emet un avis défavorable à la demande de subvention exceptionnelle présentée par l Association Française contre les Myopathies (AFM) au motif que la Commune participe activement chaque année à l Opération TELETHON Précision de : Monsieur Jean GREATTI, Maire-Adjoint «La commission «vie scolaire» a émis un avis défavorable qui a été suivi par la commission «finances» au motif que la commune participe depuis de nombreuses années à l'opération Téléthon le 6 décembre 2013, fidèle à ses engagements, de nombreuses animations seront organisées dans la commune pour récolter des fonds» 9

10 4 CIMETIERE Rapporteur : Monsieur Jean GREATTI, Maire Adjoint, chargé «des Finances, de l Aménagement du Territoire et de l Intercommunalité» 41 Tarification et Durée des concessions Vu : et - Concession de terrain - les précédentes délibérations des 5 Février 1993 fixant le prix à 300 francs le mètre carré d une concession perpétuelle 18 Décembre 2001 fixant le prix à 55 le mètre carré d une concession perpétuelle, Considérant : que les prix n ont pas été réévalués depuis le 18 Décembre 2001 Sur proposition de Monsieur Le Maire, d appliquer une nouvelle tarification, comme suit : 725 (auxquels s ajoutent les droits d enregistrement à ce jour de 25 ) pour un emplacement simple et 925 (auxquels s ajoutent les droits d enregistrement à ce jour de 25 ) pour un emplacement double pour une durée de 50 ans Vu l avis favorable de la Commission des Finances, DECIDE de fixer, à compter du 1 er Janvier 2014 : - le tarif des concessions à 725 (auxquels s ajoutent les droits d enregistrement à ce jour de 25 ) pour un emplacement simple - le tarif des concessions à 925 (auxquels s ajoutent les droits d enregistrement à ce jour de 25 ) pour un emplacement double la durée des concessions de terrain à 50 ans Précision de : Monsieur Jean GREATTI, Maire-Adjoint «Ce dossier tient compte de plusieurs paramètres que je vais préciser : et - l'inflation, - la création du jardin du souvenir, - la connaissance de convois funéraires entrant dans le cimetière - l'emprise au sol des concessions attribuées justifient de prendre des décisions tarifaires» «Sur le point relatif à la tarification, il faut faire le constat que ceux-ci doivent être conformes à la réalité économique Les propositions qui sont faites sont l'aboutissement d'une vaste opération qui dure depuis des années et durant laquelle nous avons recensé les tombes abandonnées et engagé une procédure de reprise» «Nous sommes conscients que les familles consacrent un budget non négligeable pour l'achat d'une concession et d un caveau L'abandon des tombes doit être géré équitablement dans l'intérêt des familles et des contribuables» «Nous avons engagé une procédure de marchés public afin de déterminer les phases et coûts de réalisation qui seront nécessaires Je vous informe que la semaine prochaine, débutera la deuxième phase de destruction des tombes et la construction d'un ossuaire» «Le prix de revient moyen d'une destruction de tombe s élève à Il vous est proposé de vous prononcer sur l application d un tarif de 750 y compris les droits d'enregistrement pour un emplacement simple et de 950 pour un emplacement double» 10

11 «En ce qui concerne la durée des concessions, je vous rappelle que tous les habitants de la commune ont un droit légitime d'être enterrés à VITRY-EN-ARTOIS Aujourd'hui, tombes disposent d une concession perpétuelle et des villes» «Je vous rappelle que : - d une part la concession de 100 ans n est plus autorisée, - que d autre part, la concession perpétuelle, bien que légale, n est plus accordée dans la grande majorité «Il vous est proposé de fixer à 50 ans la durée des concessions de terrain pour les tombes» Vu : 41 Tarification et Durée des concessions les précédentes délibérations des - Columbarium - 05 Décembre 2003 et 27 Septembre 2007 fixant le prix à 320 uros les droits de concession de 30 ans au columbarium 1 er Octobre 2007 fixant le prix à 400 le prix d une concession au Columbarium Considérant : que les prix n ont pas été réévalués depuis le 1 er Octobre 2007 Sur proposition de Monsieur Le Maire, d appliquer une nouvelle tarification, comme suit : 400 (auxquels s ajoutent les droits d enregistrement à ce jour de 25 ) pour une niche et pour une durée de 30 ans Vu l avis favorable de la Commission des Finances, DECIDE de fixer, à compter du 1 er Janvier 2014 : de reconduire : - le tarif des concessions à 400 (auxquels s ajoutent les droits d enregistrement à ce jour de 25 ) la durée des concessions du columbarium de 30 ans Précision de : Monsieur Jean GREATTI, Maire-Adjoint «Le tarif proposé correspond au prix de revient Dans le même esprit que pour les mini caveaux, il est proposé de reconduire la durée des concessions du columbarium qui était de 30 ans» Question de : Madame Renée SIMONIN, Maire Adjoint chargé de la «Jeunesse» «Il est proposé des concessions de 30 ans pour le columbarium alors qu'elles sont de 50 ans pour les tombes Ne peut-on pas homogénéiser la durée des concessions sur une période de 50 ans?» Réponse de : Monsieur Jean GREATTI, Maire-Adjoint «Les durées de concessions de terrain pour les tombes sont passées de perpétuelle à 50 ans Les concessions pour les columbariums sont d'ores et déjà contractualisées pour des périodes de 30 ans ; revenir en arrière sur les concessions pour le columbarium ne serait pas sans conséquence, cela entrainerait une procédure d'avenant dans un souci de justice D'autre part, renouveler la concession au bout des 30 ans ne nécessitera pas des frais importants, alors que pour les concessions du terrain des tombes, les frais seront loin d'être négligeables La durée choisie (50 ans) va couvrir 3 générations On s'engage dans la durée, la question reste ouverte sur qui va gérer le réengagement des concessions! «L'abandon des tombes représente pour la commune une ardoise conséquente de sur 5 ans pour détruire les 316 tombes recensées actuellement (30 ont déjà été détruites en 2012)» 11

12 Considérant : 41 Tarification et Durée des concessions - Mini Caveaux - que fin 2012, La Municipalité a mis en place des cavurnes (mini caveaux) au nouveau cimetière qu il y a lieu d appliquer une tarification pour la mise en place des cavurnes Monsieur Le Maire propose à l assemblée, d en fixer le prix comme suit : 30 ans 725 (auxquels s ajoutent les droits d enregistrement à ce jour de 25 ) pour un mini caveau et pour une durée de Vu l avis favorable de la Commission des Finances, DECIDE de fixer, à compter du 1 er Janvier 2014 : - le tarif des mini caveaux à 725 (auxquels s ajoutent les droits d enregistrement à ce jour de 25 ) la durée des concessions des mini caveaux à 30 ans Précision de : Monsieur Jean GREATTI, Maire-Adjoint «Alors que la commune avait procédé à la mise en place de cavurnes dans le jardin du souvenir, aucune décision sur la tarification et la durée des concessions n avait à ce jour était prise» «Il vous est proposé de ne facturer aux familles que le prix de revient fixé à 750,00 et d aligner la durée de concession sur celle du columbarium, soit 30 ans» 41 Tarification et Durée des concessions - Jardin du Souvenir - Considérant : que fin 2012, La Municipalité a souhaité recréer un jardin du souvenir au nouveau cimetière qu il y a lieu d appliquer une tarification pour la création de ce lieu de recueillement Monsieur Le Maire propose à l assemblée, de fixer le prix de la plaque au nom du défunt qui sera posée sur le monument, comme suit : 20 la plaque au nom du défunt Vu l avis favorable de la Commission des Finances, DECIDE de fixer, à compter du 1 er Janvier 2014 : - la plaque au nom du défunt à 20 Précision de : Monsieur Jean GREATTI, Maire-Adjoint «Nous avons l'obligation d indiquer l'identité des défunts Pour répondre à cette obligation, des plaques à leur nom seront apposées sur la colonne commémorative du jardin du souvenir» «Il vous est proposé de fixer la quote-part à la charge des familles à 20» 12

13 Considérant : 41 Tarification et Durée des concessions - Taxe Convoi Funéraire - que la loi prévoit la perception d une taxe communale sur les opérations de convoi tel que définie par l article L du Code Général des Collectivités Territoriales qui seront inscrites dans la section de fonctionnement du Budget de la Commune qu il y a lieu d appliquer une tarification sur les opérations de convoi funéraire Monsieur Le Maire propose à l assemblée, de fixer le prix de la taxe et redevance admise en matière de convoi funéraire à 20 Vu l avis favorable de la Commission des Finances, DECIDE de fixer, à compter du 1 er Janvier 2014 : le prix de la taxe et redevance admise en matière de convoi funéraire à 20 Précision de : Monsieur Jean GREATTI, Maire-Adjoint «La loi nous autorise à percevoir 3 taxes : la taxe de convoi, la taxe de superposition et la taxe d'inhumation» «Nous vous proposons d appliquer uniquement celle de convoi qui devrait permettre de conserver la maîtrise des interventions sur le site L'introduction de cette taxe obligera les intervenants à se manifester auprès des services communaux qui auront ainsi une connaissance préalable des défunts enterrés dans nos cimetières» reprises» «Dans les prochains conseils municipaux, il faudra sans doute compléter nos décisions et fixer les tarifs de * «A l échéance des 30 ans ou 50 ans ; que facturera-t-on?» «Mais aussi présenter un nouveau règlement intérieur des cimetières» 42 Quote-part des concessions allouée au Centre Communal d Action Sociale : (CCAS) Considérant que : Le Centre Communal d Action Sociale bénéficie actuellement d une quote-part des acquisitions des concessions cimetière de VITRY-EN-ARTOIS Le montant représente un tiers, soit : - pour un terrain : 43,84 - le columbarium : 133,33 L actualisation des tarifs du cimetière impactera ce reversement au Centre Communal d Action Sociale (CCAS) Vu l avis favorable de la Commission des Finances, Après avoir délibéré Sur proposition de Monsieur Le Maire DECIDE d effectuer en lieu et place, à compter du 1 er Janvier 2014, un versement annuel, sous forme de subvention (calculé sur la moyenne des sommes perçues les années précédentes) d un montant de : 1 500,00 Précision de : Monsieur Jean GREATTI, Maire-Adjoint «Auparavant, lorsque des concessions étaient achetées, la commune reversait au CCAS une somme correspondant à 1/3 des sommes perçues Aujourd'hui, l'approche est différente» «Avec la nouvelle tarification, on valide que la commune perçoive en intégralité le prix des concessions (compensation par les recettes dédiées) et propose que le CCAS reçoive dès le 1 er janvier 2014 une subvention fixe annuelle de 1 500,00 définie par un calcul sur la moyenne de plusieurs années qui va se substituer aux versements antérieurs qui étaient fonction du nombre de concessions vendues dans l'année» 13

14 5 ACQUISITION D UNE PARCELLE «Rue Sigebert» Rapporteur : Monsieur Jean GREATTI, Maire Adjoint, chargé «des Finances, de l Aménagement du Territoire et de l Intercommunalité» 51 Parcelle cadastrée ZN 176 d une superficie de 9 m2 à «SA BOUYGUES IMMOBILIER» Considérant que : la Commune souhaite faire l acquisition d une parcelle cadastrée n 176 d une superficie de 9 m 2 appartenant à SA BOUYGUES IMMOBILIER que l estimation de la parcelle par France Domaine est de 1,35 que les frais de formalité de la s élève à : 25 Vu l avis favorable de la Commission des Finances, Le Conseil Municipal, à à l unanimité, DECIDE d acquérir la parcelle ZN 176 d une superficie de 9 m 2 au prix de 1,35 plus 25 de frais de formalité de publicité d autoriser Monsieur Le Maire à effectuer toutes les démarches nécessaires pour l acquisition de la parcelle cadastrée n 176 donne tous pouvoir à Monsieur le Maire, pour signer tous les actes et documents correspondants auprès de l étude notariale du vendeur et d y associer l étude notariale Yann BULTEEL et Dominique D ARGOEUVES, notaires de la Commune de VITRY-EN-ARTOIS Précision de : Monsieur Jean GREATTI, Maire-Adjoint «Cette parcelle acquise au prix de vente de 1,35 pour les 9 m² permet à la commune d'être propriétaire de l'ensemble de la rue» 6 ACQUISITION DE LA SALLE COMMUNALE «Espace François MITTERRAND» Rapporteur : Monsieur Jean GREATTI, Maire Adjoint, chargé «des Finances, de l Aménagement du Territoire et de l Intercommunalité» 61 Achat de l immeuble Considérant que : la Commune souhaite faire l acquisition de la salle communale «espace François MITTERRAND» située rue des cheminots à VITRY-EN-ARTOIS la proposition de PAS-DE-CALAIS HABITAT qui s élève à ; conformément aux estimations réalisées en date des 30 Avril 2013 pour Pas-de-Calais Habitat et du 14 Novembre 2013 pour la Commune Vu l avis favorable de la Commission des Finances, Monsieur le Maire propose à l Assemblée délibérante, l achat de l immeuble pour un montant de DECIDE d acquérir l immeuble au prix de donne tous pouvoir à Monsieur le Maire, pour signer tous les actes et documents correspondants auprès de l étude notariale du vendeur et d y associer l étude notariale Yann BULTEEL et Dominique D ARGOEUVES, notaires de la Commune de VITRY-EN-ARTOIS 14

15 Précision de : Monsieur Jean GREATTI, Maire-Adjoint «Cette proposition d'acquisition est le résultat, avant la nouvelle échéance du bail, de plus d'un an et demi de négociations avec le bailleur Pas-de-Calais HABITAT» «Les Domaines ont évalué le prix de vente de l'immeuble à ,00 Ce montant nous a interpellés car en 2012, nous avions reçu une estimation de ,00! Cette augmentation ne semble pas justifiée par le marché immobilier actuel qui chute Malgré les interventions de Pierre GEORGET et de Renée SIMONIN, le dossier a avancé au rythme d'une tortue Enfin, en octobre, Pas-de-Calais HABITAT nous a fait une offre non négociable en même temps qu'il nous informait de l'actualisation du montant du loyer (1 428,83 en 2014 )» «Il est proposé aujourd'hui d'acheter la salle» «Bien évidemment, Monsieur le Maire va demander des justifications complémentaires, car le traitement long de ce dossier a fait perdre un an de loyer à la commune On sait néanmoins que le bailleur est dans son droit puisqu'il a attendu l'échéance du bail pour donner sa réponse et que sa marge de manœuvre dans la fixation du prix est nulle car il doit suivre obligatoirement l'avis des Domaines qui s'impose à sa structure» «Le prix peut paraître élevé mais comparé au bâtiment (gare) acheté précédemment, on est dans ma même gamme de prix Toutefois, dans la négociation, on aurait pu faire valoir que si la commune ne louait pas le local, on ne voit pas qui aurait pu le louer» Intervention de : Mademoiselle Odile VILTART, Conseillère Municipale «Dans la mesure, où Pas-de-Calais - Habitat n'a pas de repreneur potentiel et compte tenu du préjudice pour la commune dans le traitement long du dossier, il pourrait envisager de baisser son prix de vente» Intervention de : Madame Renée SIMONIN, Maire Adjoint chargée de la «Jeunesse» «L évaluation faite par les domaines est non négociable Pas-de-Calais - Habitat est tenu de suivre» «Le traitement long du dossier est du aux lenteurs administratives que Pas-de-Calais Habitat a subi également» Intervention de : Monsieur Pierre GEORGET, Maire «Pas-de-Calais - Habitat loue un local au tarif commercial, comme pour la maison de l'emploi C'est le m² commercial qui est appliqué» «Dans le dossier concernant la maison de l'emploi, on a fait le constat que les partenaires n'ont pas toujours tenu leurs engagements La communauté de communes OSARTIS a supporté la charge Devant la position de Pôle emploi, elle a décidé de transférer la maison de l'emploi» «Il appartient maintenant à Pas-de-Calais - Habitat de gérer le devenir de cette salle» «Avec Jean GREATTI, on s'est intéressé à l'occupation des salles communales Concernant la salle communale "Espace François MITTERRAND" : sur l'année 2012 : elle a été occupée : et - par la commune à hauteur de 7%, - par les associations à hauteur de 14 % - par les particuliers à hauteur de 11 %, soit une utilisation de 32 % 15

16 Concernant la salle polyvalente, la même analyse a donné les chiffres suivants : sur l'année 2012 : elle a été occupée : et - par la commune à hauteur de 28%, - par les associations à hauteur de 26 %, - par les particuliers à hauteur de 23 %, - par les écoles à hauteur de 1 %, soit une utilisation de 78 % «Les recettes perçues au titre de la location de la salle communale sont de 1 314,00 Si elle avait été louée suivant l'occupation effective, on aurait pu encaisser un montant de ,00 «Les recettes perçues au titre de la location de la salle polyvalente sont de 6 713,00 Si elle avait été louée suivant l'occupation effective, on aurait pu encaisser un montant de ,00 «De ces pourcentages et montants, on peut en conclure que : 1) nous rendons un service public en restant, attentif au monde associatif 2) c'est un service que l'on rend (gratuité pour les associations) 7 LOCATION D UN IMMEUBLE - 1, Rue de Quiéry à VITRY-EN EN-ARTOIS - Rapporteur : Monsieur Pierre GEORGET, Maire Considérant : 71 Etablissement du bail au nom d OSARTIS pour y implanter la Maison de l Emploi la vacance d un local depuis Septembre 2012, situé au 1, Rue de Quiéry à VITRY-EN-ARTOIS la demande de Monsieur Norbert GROBELNY, Vice-Président de la Communauté de Communes OSARTIS, souhaitant installer les services de la Maison de l Emploi dans un local au loyer plus raisonnable que la location est effective au 1 er Janvier 2014 que le montant du loyer mensuel est fixé à 720 Loyer indexé au : 1 er Janvier de chaque année en fonction de l IRL (Indice de Référence des loyers) Vu l avis favorable de la Commission des Finances, Après délibération et pris connaissance de tous les articles du bail, Autorise Monsieur le Maire à établir un contrat de bail avec la Communauté de communes OSARTIS Précision de : Monsieur Pierre GEORGET, Maire «Cette proposition est faite en accord avec la Mission Locale» «Les travaux vont commencer en Janvier 2014» «La Commission des Finances a émis un avis favorable» 16

17 8 ADMISSION EN NON VALEUR Rapporteur : Monsieur Jean GREATTI, Maire Adjoint, chargé «des Finances, de l Aménagement du Territoire et de l Intercommunalité» Considérant la demande d admission en non valeur présentée par Madame Le Receveur Percepteur : pour : 148 au motif de : surendettement et décision d effacement du débiteur Objet : participation classe de neige Janvier 2013 Monsieur Le Maire propose à l Assemblée délibérante, de se prononcer sur cette non valeur Vu l avis favorable de la Commission des Finances, admet en non valeur la somme de : 148 Précision de : Monsieur Jean GREATTI, Maire-Adjoint «Pour votre information, sur les trois derniers mois, le nombre de retards de paiement a considérablement augmenté et nous avons même eu des chèques sans provisions Bien que la commune fournisse des prestations à des tarifs inchangés depuis plusieurs années» «Les gens ne nous informent pas de leurs difficultés, ce qui ne nous permet pas d'anticiper Si nous n'y prenons garde, les conséquences peuvent être importantes dans la mesure où si nous ne pouvons pas encaisser les titres émis ; c'est de la trésorerie qui ne rentre pas» 9 DELIBERATION BUDGETAIRE MODIFICATIVE N 3 Rapporteur : Monsieur Jean GREATTI, Maire Adjoint, chargé «des Finances, de l Aménagement du Territoire et de l Intercommunalité» Vu la proposition d ajustements des inscriptions budgétaires présentée par la Commission des Finances qui modifient l équilibre du Budget, Vu l avis favorable de la Commission des Finances, Après délibération, le Conseil Municipal, à l unanimité, AUTORISE Monsieur le Maire, à procéder aux écritures suivantes : 1/ Opérations d ordre Section de Fonctionnement - Dépenses Chap/ Art Fonction Libellé Montant 042 Opérations d ordre de transfert entre section 915, Dotation aux amortissements des immobilisations Section d Investissement - Recettes 915,00 Chap/ Art Fonction Libellé Montant 040 Opérations d ordre de transfert entre section 915,00 Amortissement Mobilier ,00 NB : - Opérations d ordre n ayant aucune incidence financière - Après ces ajustements budgétaires, le budget en section de fonctionnement est présenté en suréquilibre de : ,14 17

18 Précision de : Monsieur Jean GREATTI, Maire-Adjoint «Il s'agit d'une correction de calcul d'amortissement» «Cette opération n'altère pas notre budget de fonctionnement qui présente toujours un suréquilibre» «Dans la présentation budgétaire, les amortissements n'ont pas d'impact, on les considère comme des dépenses en fonctionnement et des recettes en investissement» 10 FEDERATION DEPARTEMENTALE D ENERGIE DU PAS-DE-CALAIS (FDE) Rapporteur : Monsieur Jean GREATTI, Maire Adjoint, chargé «des Finances, de l Aménagement du Territoire et de l Intercommunalité» 101 Adhésion à la centrale d achat Considérant que : L adhésion à la centre d achat permettra à la Commune de pouvoir bénéficier des marchés lancés par la Fédération, sans pour autant avoir l obligation d acheter toutes les prestations ou les produits de tous les marchés lancés Dans le cadre de son projet SEVE, la Fédération souhaite lancer un marché public d audit EP, afin d assurer à la Commune, une prestation de qualité, tout en leur assurant le meilleur prix Cette convention permettra à la Fédération Départementale d Energie du Pas-de-Calais d assister la Commune dans toutes les étapes de la conclusion d un marché en matière d énergie Sur proposition de Monsieur Le Maire, de passer une convention avec la Fédération Départementale d Energie du Pas-de-Calais, syndicat de communes, ayant son siège au 39, Rue d Amiens BP à ARRAS, représentée par Monsieur Michel SERGENT, Président de la Fédération Départementale d Energie du Pas-de-Calais Après délibération et pris connaissance de tous les articles de la convention, Autorise Monsieur Le Maire, à signer la convention pour une durée indéterminée à laquelle il peut être mis fin dans les conditions définies par l article 7 de la convention Précision de : Monsieur Jean GREATTI, Maire-Adjoint «Les 21 juin et 3 octobre 2013, le conseil municipal a pris des délibérations pour la FDE» «Cette nouvelle décision n'a rien à voir avec les précédentes» «La délibération du 21 juin a actualisé le coefficient multiplicateur de la taxe sur l'électricité, relative aux consommations électriques (industriels, commerçants et autres)» «En tant que membre de cette fédération, nous avons délibéré le 3 octobre 2013 sur notre acceptation des modifications de ses statuts» «Aujourd'hui, la FDE nous propose d'adhérer à la centrale d'achat qu'elle a créée Ce n'est pas une obligation d'acheter, mais le fait d'adhérer permet de faire appel à leurs compétences techniques dans le domaine de l'éclairage public» «Si nous décidons d'adhérer, la FDE va lancer un marché public d'audit de l éclairage public» «Je rappelle que dans le domaine de l'énergie, ils accompagnent les collectivités dans leurs projets mais aussi pour obtenir des subventions ou trouver des solutions pour baisser les dépenses» «Aujourd'hui, la part éclairage public correspond à 50 % de nos dépenses en éclairage» «L'assistance de FDE n'est pas à négliger» «Il s'agit aujourd'hui de donner notre accord à l'adhésion» 18

19 Question de : Madame Catherine VESIEZ, Maire Adjoint chargée «Cohésion Sociale, Famille, Inter Génération» «L'adhésion à FDE a-t-elle un coût?» Précision de : Monsieur Jean GREATTI, Maire-Adjoint «Le fait d'adhérer nous permet de profiter de prix et d'expertise à des conditions avantageuses» «C'est le principe des centrales d'achat» Précision de : Monsieur Philippe RIFFLART, DGS «L adhésion est un engagement gratuit Le fait générateur de la commission est la prestation La FDE passera marché public global qui nous permettra d'obtenir des prix, si nécessaire» 11 BAIL DE LOCATION DE TERRE COMMUNALE Rapporteur : Monsieur Michel DEBAVELAERE, Conseiller Municipal Délégué, chargé de «L Agriculture, Environnement, Développement Durable» 111 Régularisation du bail de location de terre communale attribuée à Monsieur Philippe DUPONT Vu : la demande de réclamation de Monsieur Philippe DUPONT relative au bail concernant la parcelle AK 14 d une superficie de 37 ares et 40 ca qu il ne cultive pas Sachant : que Monsieur Philippe DUPONT loue la parcelle AK 11 et AK 14 p1 pour partie que pour cette dernière, la clôture séparatrice n a pas été posée à l endroit exact, entrainant une non exploitation de cette pâture inondable d une superficie de 37 a 40 ca que le Comité Consultatif agricole réunie en date du Mercredi 13 Novembre 2013, à l unanimité, propose à Monsieur Philippe DUPONT, de laisser la clôture actuelle, et ne pas appeler le fermage afférent à cette parcelle pour un montant de 28,05 (base 2009) à compter de 2013 DECIDE de laisser la clôture actuelle, et ne pas appeler le fermage afférent à cette parcelle pour un montant de 28,05 (base 2009) à compter de 2013 Précision de : Monsieur Michel DEBAVELAERE, Conseiller Municipal Délégué «Le plan qui vous est présenté localise la parcelle AK 14 C'est à partir d'une photo satellite que l'agriculteur a constaté qu'il n'avait pas la superficie pour laquelle il paie un fermage» «Avec l'accord de la commission agricole, il est proposé de lui laisser le choix de bouger sa clôture et de lui enlever la parcelle concernée» Question de : Mademoiselle Odile VILTART, Conseillère Municipale «Cette décision est-elle valable pour une seule année?» Réponse de : Monsieur Michel DEBAVELAERE, Conseiller Municipal Délégué «La décision s'applique pour tous les ans On considère qu'il n'a pas cette parcelle «Je rappelle que la dite parcelle est un bien communal qui a été divisé il y a quelques années entre plusieurs agriculteurs» Précision de : Monsieur Pierre GEORGET, Maire «Cette proposition fait suite à l'avis de la commission agricole qui a un regard objectif sur ces sujets» 19

20 12 ENQUETE PUBLIQUE Rapporteur : Monsieur Michel DEBAVELAERE, Conseiller Municipal Délégué, chargé de «L Agriculture, Environnement, Développement Durable» 121 Epandage Société ROQUETTE Vu l arrêté de Monsieur Le Préfet du Pas-de-Calais portant ouverture d une enquête publique sur la demande de procéder au recyclage agricole du Lyssol par épandage agricole sur 105 communes du Nord et 319 communes du Pas-de-Calais, présentée par la Société ROQUETTE FRERES de LESTREM Considérant : que l enquête publique relative à cette installation classée pour la protection de l environnement a débuté le Lundi 4 Novembre 2013 que le Conseil Municipal, doit exprimer un avis conformément aux dispositions de l article 9 de l arrêté précité, Sur proposition de Monsieur Le Maire, d émettre un avis favorable, Après en avoir délibéré, Emet un avis favorable à la demande d autorisation de recyclage agricole du Lyssol, par épandage agricole, par la Société ROQUETTE FRERES de LESTREM Précision de : Monsieur Michel DEBAVELAERE, Conseiller Municipal Délégué «Je précise que la société ROQUETTE est une société installée à LESTREM et qui ne travaille qu'avec les blés, les maïs et les sous-produits dont l'un est le Lyssol Ce produit doit être épandu sur les terres agricoles» «Il s'agit d'eaux résiduelles qui ont servi à travailler les blés et les maïs» Question de : Mademoiselle Odile VILTART, Conseillère Municipale «Contient-il des substances chimiques qui peuvent polluer l environnement?» Réponse de : Monsieur Michel DEBAVELAERE, Conseiller Municipal Délégué «Non, ce sont des sous-produits du maïs et du blé après avoir sorti le gluten et l amidon» Question de : Mademoiselle Odile VILTART, Conseillère Municipale «Y-a-t-il une analyse consultable?» Question de : Madame Renée SIMONIN, Maire Adjoint chargée de la «Jeunesse» «Y-a-il des odeurs?» Réponse de : Monsieur Michel DEBAVELAERE, Conseiller Municipal Délégué «Tout a été analysé L'enquête publique est consultable en Mairie Affichée pendant un mois, tout le monde peut en prendre connaissance et donner son avis» 20

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 Le présent Conseil Municipal approuve à l unanimité et en tous ses points le compterendu de la précédente séance du 12 septembre 2012. Le Conseil Municipal,

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE BEAUGENCY PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE BEAUGENCY PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE BEAUGENCY PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE L an deux mil treize, le 18 septembre à 20 heures, le Conseil Communautaire de la Communauté de Communes

Plus en détail

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG Strasbourg, le 22 novembre 2013 FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG La Ville de Strasbourg entend mettre en place la réforme des rythmes scolaires avec le souci

Plus en détail

Conseil Municipal du 29 novembre 2011 DÉLIBÉRATIONS

Conseil Municipal du 29 novembre 2011 DÉLIBÉRATIONS Conseil Municipal du 29 novembre 2011 DÉLIBÉRATIONS N d'ordre Objet 1 Travaux appartement au 1 er étage de la Mairie Remplacement chauffe eau salle de bain 2 Conseil Général des Yvelines Programme triennal

Plus en détail

2013 DF 86 DU 305 Parc des Expositions de la Porte de Versailles (15è) Résiliation anticipée de la convention. Autorisation Signature.

2013 DF 86 DU 305 Parc des Expositions de la Porte de Versailles (15è) Résiliation anticipée de la convention. Autorisation Signature. Direction des Finances Direction de l Urbanisme 2013 DF 86 DU 305 Parc des Expositions de la Porte de Versailles (15è) Résiliation anticipée de la convention. Autorisation Signature. PROJET DE DÉLIBÉRATION

Plus en détail

COMMUNE DE DUPPIGHEIM

COMMUNE DE DUPPIGHEIM Département du Bas-Rhin Arrondissement de MOLSHEIM COMMUNE DE DUPPIGHEIM EXTRAIT DU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Nombre de Conseillers élus : 19 Conseillers en fonction : 19 Conseillers

Plus en détail

ordre du jour ci-après :

ordre du jour ci-après : COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 MARS 2013 Séance ordinaire du 28 mars 2013 à 18 heures Sous la Présidence de Monsieur SCHWEIZER Christian, Maire Présents : MM. SCHWEIZER, LEONARD, HENRY, STIBLING,

Plus en détail

Ville de Cerny Essonne

Ville de Cerny Essonne Ville de Cerny Essonne Procès-verbal du Conseil Municipal Séance du 23 mars 2006 L an deux mille six le 23 mars à 20 h 30, le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni au lieu ordinaire de ses

Plus en détail

Les Rythmes scolaires

Les Rythmes scolaires Les Rythmes scolaires 1 1. C E Q U E D I T L E D É C R E T D U 2 4 J A N V I E R 2 0 1 3 2. E T A L O R S, À S TE J A M M E - S U R - S A R T H E? Ce que dit le décret n 2013-77 du 24 janvier 2013 2 1.

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 19 DECEMBRE 2014

CONSEIL MUNICIPAL DU 19 DECEMBRE 2014 CONSEIL MUNICIPAL DU 19 DECEMBRE 2014 - tarifs municipaux - tarifs eau - tarifs assainissement collectif - tarifs assainissement non collectif - tarifs contrôle branchement assainissement collectif eaux

Plus en détail

REGLEMENT DES SERVICES PERI-SCOLAIRES Restauration scolaire Garderies Etudes surveillées Temps d Activités Périscolaires (TAP)

REGLEMENT DES SERVICES PERI-SCOLAIRES Restauration scolaire Garderies Etudes surveillées Temps d Activités Périscolaires (TAP) Ville de SAINT-LO Service EDUCATION 18 RUE FONTAINE VENISE 50000 SAINT-LO Tél : 02 33 77 49 30 sce.education@saint-lo.fr REGLEMENT DES SERVICES PERI-SCOLAIRES Restauration scolaire Garderies Etudes surveillées

Plus en détail

GESTION D UNE ASSOCIATION SYNDICALE AUTORISEE - POINTS DE VIGILANCE

GESTION D UNE ASSOCIATION SYNDICALE AUTORISEE - POINTS DE VIGILANCE GESTION D UNE ASSOCIATION SYNDICALE AUTORISEE - POINTS DE VIGILANCE : Les organes de l ASA (assemblée des propriétaires, syndicat, président et vice-président) doivent impérativement exercer les attributions

Plus en détail

OBJET 2012-136) CHOIX ENTREPRISE TRAVAUX CONSTRUCTION STATION D EPURATION

OBJET 2012-136) CHOIX ENTREPRISE TRAVAUX CONSTRUCTION STATION D EPURATION 2012-136) CHOIX ENTREPRISE TRAVAUX CONSTRUCTION STATION D EPURATION Monsieur le Maire présente au Conseil Municipal le rapport d analyses des offres définitif établi par le Cabinet IRH Ingénieur Conseil,

Plus en détail

Fondation MAAF Assurances Fondation d entreprise (mis à jour du conseil d administration du 13 novembre 2013)

Fondation MAAF Assurances Fondation d entreprise (mis à jour du conseil d administration du 13 novembre 2013) STATUTS Fondation MAAF Assurances Fondation d entreprise (mis à jour du conseil d administration du 13 novembre 2013) Les FONDATEURS soussignés : MAAF Assurances Société d'assurance mutuelle à cotisations

Plus en détail

DELIBERATION N CP 14-483. Du 18 juin 2014

DELIBERATION N CP 14-483. Du 18 juin 2014 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 1 CP 14-483 DELIBERATION N CP 14-483 Du 18 juin 2014 PARTICIPATION DE LA REGION ILE DE FRANCE AU SIPPEREC (SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE LA PERIPHERIE DE PARIS POUR L ELECTRICITE

Plus en détail

CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 16 OCTOBRE 2013

CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 16 OCTOBRE 2013 CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 16 OCTOBRE 2013 EN EXERCICE 14 Présents 11 Absents 03 Votants 12 Le seize octobre deux mille treize à vingt heures trente, le Conseil Communautaire de la Communauté de Commune

Plus en détail

Liberté Egalité - Fraternité REPUBLIQUE FRANCAISE

Liberté Egalité - Fraternité REPUBLIQUE FRANCAISE Département : Indre-et-Loire Arrondissement : CHINON Liberté Egalité - Fraternité REPUBLIQUE FRANCAISE Lignières de Touraine CONSEIL MUNICIPAL DU 19 AVRIL 2013 Par suite d'une convocation en date du 15

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MARS 2010 APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 4 MARS 2010.

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MARS 2010 APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 4 MARS 2010. COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MARS 2010 Le Conseil Municipal s est réuni à la Mairie le mercredi 24 mars deux mil dix sous la présidence de Monsieur Gilles SALAÜN, Maire. Présents

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PERISCOLAIRE

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PERISCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PERISCOLAIRE PREAMBULE : La ville de GODERVILLE organise au sein de ses écoles un service d accueil périscolaire. Ces prestations regroupent : les activités périscolaires mises

Plus en détail

REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG : RESULTATS DE LA CONSULTATION

REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG : RESULTATS DE LA CONSULTATION Strasbourg, le 20 décembre 2013 REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG : RESULTATS DE LA CONSULTATION La Ville de Strasbourg entend mettre en place la réforme des rythmes scolaires avec le souci de

Plus en détail

COMMUNE DE LE CHEFRESNE Conseil municipal Séance du 3 avril 2015

COMMUNE DE LE CHEFRESNE Conseil municipal Séance du 3 avril 2015 Date de la convocation : 26/03/2015 Date de la réunion : 03/04/2015 L'an deux mil quinze, le trois avril à vingt heures trente minutes, Le Conseil Municipal, légalement convoqué, s'est réuni à la Mairie

Plus en détail

Mairie d'aureil. Formant la majorité des membres en exercice. ETAIENT ABSENTS EXUSES SANS POUVOIR :

Mairie d'aureil. Formant la majorité des membres en exercice. ETAIENT ABSENTS EXUSES SANS POUVOIR : Mairie d'aureil 7 octobre 2014 AN 2014 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du mardi 7 octobre à 19h30 Le Conseil Municipal de la Commune d'aureil, dûment convoqué par le Maire, s'est assemblé au lieu ordinaire

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... DCM N 15-10-29-25

REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... DCM N 15-10-29-25 REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... MAIRIE DE METZ CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE METZ REGISTRE DES DELIBERATIONS Séance du 29 octobre 2015 DCM N 15-10-29-25 Objet : Déclassement du domaine public et cession

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 SEPTEMBRE 2014

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 SEPTEMBRE 2014 SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 SEPTEMBRE 2014 POINT LOGEMENT Ivry Confluences 42 avenue Jean Jaurès Construction de 51 logements locatifs sociaux en VEFA par l ESH Logis Transports Garantie communale

Plus en détail

Sous la présidence de Monsieur Fabrice HERDÉ, Maire

Sous la présidence de Monsieur Fabrice HERDÉ, Maire Séance ordinaire du 20 NOVEMBRE 2014 Sous la présidence de Monsieur, Présents : M., Indemnité de Conseil au Trésorier de la Commune ----------------------------------------------------------------- VU

Plus en détail

I APPROBATION DU COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 17 JUILLET 2012

I APPROBATION DU COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 17 JUILLET 2012 COMMUNE DE PÉRONNAS 2012/9 CONSEIL MUNICIPAL Le Conseil Municipal de la Commune de PÉRONNAS s est tenu le mardi 4 septembre 2012 sous la présidence de Monsieur Christian CHANEL, Maire. I APPROBATION DU

Plus en détail

COMPTE-RENDU du CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 14 Avril 2014

COMPTE-RENDU du CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 14 Avril 2014 COMPTE-RENDU du CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 14 Avril 2014 Etaient présents : PUISSAT L. GAUTHIER M. GOUTTENOIRE M. - TASSAN C. TEINTURIER A. BARAGATTI D. CARRIERE RIGARD-CERISON S. FOURCADE P. THOMAS M.

Plus en détail

1. AIDE MUNICIPALE POUR LE RAVALEMENT DE FAÇADE M. MYRIAM MICHEL 2. CREATION D UN POSTE D ADJOINT TECHNIQUE AGENT POLYVALENT

1. AIDE MUNICIPALE POUR LE RAVALEMENT DE FAÇADE M. MYRIAM MICHEL 2. CREATION D UN POSTE D ADJOINT TECHNIQUE AGENT POLYVALENT COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 JUIN 2014 L'an deux mille quatorze, le vingt juin, à 19 H 00, le Conseil Municipal de la Commune de Jarnac, dûment convoqué le 13 juin 2014, s'est

Plus en détail

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov Direction Travaux des assemblées/affaires juridiques Service Travaux des assemblées/courrier MDT/CM ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS. Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation.

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS. Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation. Direction du Logement et de l Habitat 2014 DLH 1324 Réalisation 105, boulevard Poniatowski (12e) d un programme de 12 logements sociaux (6 PLA-I et 6 PLUS) par la RIVP. PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES

Plus en détail

en investissement à 75 000,00 et en fonctionnement à 5 500,00 en investissement à : 1 844 926,00 et en fonctionnement à : 2 039 729,54

en investissement à 75 000,00 et en fonctionnement à 5 500,00 en investissement à : 1 844 926,00 et en fonctionnement à : 2 039 729,54 Commune de ROUILLON Afférents au Conseil Municipal En exercice Qui ont pris part à la Délibération SEANCE DU 26 septembre 2014 19 19 19 Date de la convocation 22 septembre 2014 Date d affichage de la délibération

Plus en détail

2) TRAVAUX SUR LES MONUMENTS PROTEGES IMMEUBLES CLASSES

2) TRAVAUX SUR LES MONUMENTS PROTEGES IMMEUBLES CLASSES 2) TRAVAUX SUR LES MONUMENTS PROTEGES IMMEUBLES CLASSES L'immeuble classé ne peut être détruit ou déplacé, même en partie, ni être l'objet d'un travail de restauration, de réparation ou de modification

Plus en détail

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015 PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015 Nombre de Conseillers L an deux mil quinze, le vingt-six mai, à 18 H 30, en exercice : 15 le Conseil municipal de la Commune de SAINT-BRICE, présents :

Plus en détail

COMMUNE DE GOLFECH COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 20 Juin 2014

COMMUNE DE GOLFECH COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 20 Juin 2014 COMMUNE DE GOLFECH COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 20 Juin 2014 L an deux mille quatorze, le vingt juin, à dix-sept heures, le conseil municipal de la commune de Golfech, régulièrement

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 DECEMBRE 2005

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 DECEMBRE 2005 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 DECEMBRE 2005 L an deux mille cinq, le jeudi 15 décembre à 20 heures 30, le Conseil Municipal, convoqué le 9 décembre, s est réuni en ses lieux habituels

Plus en détail

I/ Introduction : Monsieur le Maire rappelle le décret du 24 janvier 2013 fixant le temps de travail des élèves de la façon suivante :

I/ Introduction : Monsieur le Maire rappelle le décret du 24 janvier 2013 fixant le temps de travail des élèves de la façon suivante : Réunion sur les rythmes scolaires en présence Des parents d élèves de l école Charles PERRAULT Mercredi 22 avril 2013 à 18h30 Salle de motricité de PERRAULT Présents : Jacques Alain BÉNISTI, Député Maire,

Plus en détail

COMMUNE DE BIENVILLERS AU BOIS. COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du jeudi 22 janvier 2015

COMMUNE DE BIENVILLERS AU BOIS. COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du jeudi 22 janvier 2015 DEPARTEMENT DU PAS DE CALAIS ARRONDISSEMENT D ARRAS CANTON DE PAS EN ARTOIS COMMUNE DE BIENVILLERS AU BOIS COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du jeudi 22 janvier 2015 L an deux mille cinq,

Plus en détail

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006 PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006 Le Bureau de la Communauté d Agglomération du Haut Val-de-Marne, légalement convoqué le 1 er décembre 2006 s est

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 22 DECEMBRE 2009

COMPTE RENDU DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 22 DECEMBRE 2009 COMPTE RENDU DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 22 DECEMBRE 2009 L an deux mille neuf, le vingt deux décembre, le Conseil Communautaire s est réuni en séance ordinaire sous la présidence de Monsieur Patrick PETITJEAN,

Plus en détail

NOR: PMEA0420017D. Version consolidée au 5 août 2011. Sur le rapport du ministre d Etat, ministre de l économie, des finances et de l industrie,

NOR: PMEA0420017D. Version consolidée au 5 août 2011. Sur le rapport du ministre d Etat, ministre de l économie, des finances et de l industrie, Le 5 août 2011 DECRET Décret n 2004-1165 du 2 novembre 2004 relatif aux c onseils de la formation institués auprès des chambres de métiers et de l artisanat de région, des chambres régionales de métiers

Plus en détail

MAIRIE DE MONTMAIN. Séance du Conseil Municipal du 30/08/2013

MAIRIE DE MONTMAIN. Séance du Conseil Municipal du 30/08/2013 MAIRIE DE MONTMAIN Séance du Conseil Municipal du 30/08/2013 L an deux mil treize, le 30 août à 19 heures, le conseil municipal, légalement convoqué s est réuni, salle de la Mairie, sous la présidence

Plus en détail

Mr André BOIZIOT est élu secrétaire de séance

Mr André BOIZIOT est élu secrétaire de séance Extrait du Registre des Délibérations du Conseil Municipal de la Commune de Wissant Séance du 23 novembre 2010 Le Conseil Municipal de cette Commune, régulièrement convoqué, s est réuni au nombre prescrit

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL République Française Département de l'isère Commune de Saint-Jean-Le-Vieux COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL L'an deux mil treize, le 15 mai, le Conseil Municipal de la commune de Saint-Jean-le-Vieux dûment

Plus en détail

APPROBATION DU COMPTE ADMINISTRATIF 2006

APPROBATION DU COMPTE ADMINISTRATIF 2006 APPROBATION DU COMPTE ADMINISTRATIF 2006 Délibération n 2007.05 Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment ses articles L.1612-12, L.2121-14, L.2121-31, L.2122-21, L.2343-1 et 2, Siégeant

Plus en détail

MODELE DE CONVENTION A TITRE ONEREUX

MODELE DE CONVENTION A TITRE ONEREUX Centre de gestion de la fonction publique territoriale des Landes - juillet 2013 MODELE DE CONVENTION A TITRE ONEREUX CONVENTION DE PRESTATION DE SERVICES RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE D ACTIVITES PERISCOLAIRES

Plus en détail

Statut de l Association Cenabumix

Statut de l Association Cenabumix Statut de l Association Cenabumix Lange Sébastien 4 décembre 2005 Table des matières 1 ARTICLE 1 : Constitution et dénomination 2 2 ARTICLE 2 : Buts 2 3 ARTICLE 3 : Siège social 2 4 ARTICLE 4 : Durée de

Plus en détail

PRESENTS : Mesdames B. BALMET - M. BERNARD-GUELLE - S. DUPISSON - G. FRIER A.HENRY - MA. SUCHEL - E. VEZZU. Madame A. CHEVALLET à Monsieur D.

PRESENTS : Mesdames B. BALMET - M. BERNARD-GUELLE - S. DUPISSON - G. FRIER A.HENRY - MA. SUCHEL - E. VEZZU. Madame A. CHEVALLET à Monsieur D. , Maire de la Commune de Noyarey. DELIBERATION N 2009/069 DEMANDE AUPRES DE L EPFL-RG DE PROLONGATION DE LA PERIODE DE RESERVE FONCIERE DE LA PROPRIETE EX-CHAVANNE, CADASTREE AB 15 et AB 17 A 20. Monsieur,

Plus en détail

EXCUSES : Mlle KHACEF Mmes DI MATTEO HENROT MM BRIGIDI BARCELLA

EXCUSES : Mlle KHACEF Mmes DI MATTEO HENROT MM BRIGIDI BARCELLA PRESENTS : MM DE CARLI - MARINI TOUDMA BERNARD LOT FERRARI BUTTAY CHEMINI BOVA FEITE LEPEZEL KABA - MAAZI Mmes BESSICH ABRAM MIRANDOLA CRESTANI GIANNINI DA COSTA KANE DI PELINO LECLERC BRIGIDI-GODEY EXCUSES

Plus en détail

Compte-rendu du conseil municipal du 14 décembre 2015

Compte-rendu du conseil municipal du 14 décembre 2015 Compte-rendu du conseil municipal du 14 décembre 2015 Ce compte rendu sommaire vous permet de connaître l'ensemble des décisions prises par le Conseil Municipal d Assieu. Approbation du procès-verbal de

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 19 SEPTEMBRE

CONSEIL MUNICIPAL DU 19 SEPTEMBRE CONSEIL MUNICIPAL DU 19 SEPTEMBRE 2014 L'an deux mil quatorze, le vendredi dix-neuf septembre, à vingt heures, le Conseil Municipal, légalement convoqué en séance ordinaire, s'est réuni à la Mairie, en

Plus en détail

COMMUNE DE MOLLAU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 28 juin 2012 ----------------------------------------------

COMMUNE DE MOLLAU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 28 juin 2012 ---------------------------------------------- COMMUNE DE MOLLAU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 28 juin 2012 ---------------------------------------------- Sous la présidence de M. NICKLER Raymond, Maire Nombre de Conseillers

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL ORDINAIRE DU 10 AVRIL 2015 n 3/2015. GUERIN Maryline 2 ème adjoint

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL ORDINAIRE DU 10 AVRIL 2015 n 3/2015. GUERIN Maryline 2 ème adjoint COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL ORDINAIRE DU 10 AVRIL 2015 n 3/2015 Sous réserve d approbation par les membres du conseil municipal lors de la prochaine réunion Présents : PARIS Jean-Claude 1 er adjoint

Plus en détail

Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011

Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011 Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011 Etaient présents : Mme Alexandre, Mr Carlotti, Mr Champagnat, Mr Guinaudeau, Mme Janssen, Mr Joubert, Mme Pascal-Baujoin, Mme Picault, Mr Pidancier,

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL de LE VERGER Séance du 18 Juin 2015. Compte rendu

CONSEIL MUNICIPAL de LE VERGER Séance du 18 Juin 2015. Compte rendu CONSEIL MUNICIPAL de LE VERGER Séance du 18 Juin 2015 Compte rendu DATE DE CONVOCATION 12/06/2015 DATE D AFFICHAGE 23/06/2015 NOMBRE DE CONSEILLERS EN EXERCICE.. 15 PRESENTS. 11 VOTANTS. 12 L an deux mil

Plus en détail

REUNION DE CONSEIL MUNICIPAL DU 18 MARS 2014

REUNION DE CONSEIL MUNICIPAL DU 18 MARS 2014 REUNION DE CONSEIL MUNICIPAL DU 18 MARS 2014 L an deux mil quatorze, le dix-huit mars à dix-huit trente le Conseil Municipal de COUHE (Vienne), appelé à siéger régulièrement par l envoi d une convocation

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 07 FEVRIER 2012

CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 07 FEVRIER 2012 CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 07 FEVRIER 2012 Le 07 février 2012, à 20 heures, le Conseil légalement convoqué le 31 janvier 2012, s est réuni à la Mairie, sous la présidence de Monsieur VERNET Philippe,

Plus en détail

1 Délégation du Conseil au Maire :

1 Délégation du Conseil au Maire : CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 11 AVRIL 2014 1 Délégation du Conseil au Maire : Madame le Maire expose que l article L. 2122-22 du Code général des collectivités territoriales donne au Conseil municipal la

Plus en détail

édition 2015 fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo

édition 2015 fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo le collège édition 2015 en pratique fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo Édito La réussiste des collégiens est une priorité du Département. Il consacre cette année, malgré des contraintes

Plus en détail

Concernant la révision et l actualisation du règlement communal sur l évacuation et l épuration des eaux usées

Concernant la révision et l actualisation du règlement communal sur l évacuation et l épuration des eaux usées Commune de Lutry Direction des travaux Préavis municipal no 1096/2006 Concernant la révision et l actualisation du règlement communal sur l évacuation et l épuration des eaux usées Au Conseil communal

Plus en détail

(articles L. 1612-2 et L. 2412-1 du code général des collectivités territoriales) VU le code général des collectivités territoriales ;

(articles L. 1612-2 et L. 2412-1 du code général des collectivités territoriales) VU le code général des collectivités territoriales ; CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE BOURGOGNE SEANCE du 8 juillet 2008 AVIS n 08.CB.08 COMMUNE d ARGILLY Budget principal, budget annexe de la section d ANTILLY (Département de la Côte-d'Or) BUDGET PRIMITIF

Plus en détail

DCM 2013-0057. ACCUEIL PÉRISCOLAIRE : CHOIX DES ENTREPRISES POUR SA CONSTRUCTION.

DCM 2013-0057. ACCUEIL PÉRISCOLAIRE : CHOIX DES ENTREPRISES POUR SA CONSTRUCTION. L'an deux mil treize, le seize septembre, à vingt heure trente, le Conseil Municipal s'est réuni en session ordinaire à la Mairie sous la présidence de Madame Sophie MÉTADIER, Maire. Étaient présents :

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 12 JUILLET 2012

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 12 JUILLET 2012 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 12 JUILLET 2012 L'an deux mille douze, le douze juillet, à 18 H 30, le Conseil Municipal de la Commune de Jarnac, dûment convoqué le 05 juillet 2012,

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 POINT EMPLOI GIP Ivry-Vitry Actions Mission Locale, PLIE, Cellule Insertion Participations pour l année 2014 EXPOSE DES MOTIFS La Ville participe à des actions

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR SERVICES PÉRISCOLAIRES - ALAE MATERNEL (Accueil de Loisirs Associé à l Ecole) - RESTAURATION SCOLAIRE - TAP MATERNEL (Temps d

RÈGLEMENT INTÉRIEUR SERVICES PÉRISCOLAIRES - ALAE MATERNEL (Accueil de Loisirs Associé à l Ecole) - RESTAURATION SCOLAIRE - TAP MATERNEL (Temps d RÈGLEMENT INTÉRIEUR SERVICES PÉRISCOLAIRES ALAE MATERNEL (Accueil de Loisirs Associé à l Ecole) RESTAURATION SCOLAIRE TAP MATERNEL (Temps d Accueil Périscolaire) ANNEE 2013 2014 La ville de JACOU organise

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2014

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2014 SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2014 POINT LOGEMENT 145-155 avenue de Verdun Réalisation par Gambetta Locatif d une résidence sociale pour public jeunes de 142 logements Garantie communale (emprunt

Plus en détail

PROCES VERBAL DE SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 10 Avril 2015

PROCES VERBAL DE SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 10 Avril 2015 République Française Département du GARD Commune de MIALET Date de convocation : 31.03.2015 Membres : En exercice : 15 Présents : 13 Votants : 14 (13 pour les votes des comptes administratifs) PROCES VERBAL

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE

STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE (mis à jour Assemblée générale extraordinaire du 26 juin 2015) (Conseil d Administration du 8 juin 2015) Article

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 23 avril 2014

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 23 avril 2014 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 23 avril 2014 L an deux mille quatorze et le vingt-trois avril à vingt heures trente, le Conseil Municipal de cette Commune, régulièrement convoqué, s est réuni

Plus en détail

MAIRIE DE LE VERNET EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

MAIRIE DE LE VERNET EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL MAIRIE DE LE VERNET EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Nombre de Conseillers : en exercice 11 L'an deux mil onze présents 08 le : 11 Juin à 18 h 30 votants 08 le Conseil Municipal

Plus en détail

Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de Pays

Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de Pays Page 1 sur 13 Communauté de Communes du Pays Thibérien Maison des Services 24800 THIVIERS Tél.: 05-53-622-822 Fax: 05-53-62-31-57 Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE SAINT SULPICE LA FORET Séance du 21 novembre 2013

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE SAINT SULPICE LA FORET Séance du 21 novembre 2013 Étaient présents :, G. LESCOAT, J-L. CORRE, M. LE BER, J-M. BELOT, N 13-11-21/01 FINANCES / TARIFS MUNICIPAUX 2014 / DÉLIBÉRATION Concessions Prestations municipales 2014 arrondi 15 ans renouvelables (le

Plus en détail

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Ville de Saint André lez Lille LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Propositions du groupe de travail du groupe scolaire Schuman Groupe scolaire Schuman 1 SOMMAIRE Les enjeux de la réforme Le cahier des charges

Plus en détail

RÉUNION DU 16 DÉCEMBRE 2010

RÉUNION DU 16 DÉCEMBRE 2010 RÉUNION DU 16 DÉCEMBRE 2010 L an deux mil dix, le seize décembre à vingt heures, le Conseil Municipal de la Commune de SAVIGNÉ, s est réuni en session ordinaire dans le lieu ordinaire de ses séances, sous

Plus en détail

Extrait du registre des procès-verbaux du Conseil Municipal Séance du 6 mars 2014

Extrait du registre des procès-verbaux du Conseil Municipal Séance du 6 mars 2014 Extrait du registre des procès-verbaux du Conseil Municipal Séance du 6 mars 2014 Information Jean-Pierre MOLLET informe l assemblée que Monsieur Hervé ARNOLD a été élu Président du Syndicat Mixte Garrigues

Plus en détail

Compte-rendu de la réunion ordinaire du conseil municipal du 25 mars 2013

Compte-rendu de la réunion ordinaire du conseil municipal du 25 mars 2013 Compte-rendu de la réunion ordinaire du conseil municipal du 25 mars 2013 Membres présents : KUNTZMANN Philippe, HALTER Christian, MATHIEU Jean-Yves, MAECHEL Jean-Charles, KAES Jean-Philippe, GROSS Henri,

Plus en détail

Le Edition Fév. 2013

Le Edition Fév. 2013 Le Edition Fév. 2013 Sommaire Général I. La Copropriété p. 3 II. Les organes de la copropriété p. 4-5 a) Le syndicat des copropriétaires b) Le Conseil Syndical c) Le Syndic III. Les charges de copropriété

Plus en détail

VENTE PAR APPEL D OFFRES SOUS PLI CACHETE

VENTE PAR APPEL D OFFRES SOUS PLI CACHETE VENTE PAR APPEL D OFFRES SOUS PLI CACHETE D une propriété appartenant à la ville de Vauréal située : 28 RUE DES LONGUES TERRES 95 490 VAUREAL AVIS D APPEL A CANDIDATURE I. OBJET La commune de Vauréal (95

Plus en détail

Association pour la Réalisation des Actions et des Missions Sociales

Association pour la Réalisation des Actions et des Missions Sociales Association pour la Réalisation des Actions et des Missions Sociales STATUTS OBJET SIEGE SOCIAL DUREE ARTICLE 1 Dénomination Il est fondé une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014. A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE

L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014. A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014 A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE A L ECOLE MATERNELLE Nous avons bien noté que : nous ne pouvons accueillir dans les

Plus en détail

STATUTS. Il pourra être transféré par simple décision du Conseil d Administration ; la ratification par l Assemblée Générale sera nécessaire.

STATUTS. Il pourra être transféré par simple décision du Conseil d Administration ; la ratification par l Assemblée Générale sera nécessaire. STATUTS ARTICLE 1- TITRE de l ASSOCIATION Il est fondé entre les adhérents, actuels et futurs, aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 26 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 26 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 26 novembre 2012 L an deux mil douze, le vingt-six novembre à vingt heures trente minutes, le Conseil Municipal de la commune de Vasselin, légalement

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

Sous la présidence de monsieur le maire Gaétan Vachon,

Sous la présidence de monsieur le maire Gaétan Vachon, PROVINCE DE QUÉBEC, Ville de Sainte-Marie, Le 22 janvier 2014. PROCÈS-VERBAL de la séance extraordinaire du conseil de la Ville de Sainte- Marie, tenue le vingt-deuxième jour du mois de janvier de l'an

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 Introduction Depuis plusieurs années, CHAULGNES s est fortement engagée en faveur de la jeunesse considérée comme un champ d action

Plus en détail

Séance du Vendredi 10 avril 2015

Séance du Vendredi 10 avril 2015 Synthèse des affaires soumises à délibération du Conseil Municipal en application de l'article L 2121-12 du code général des collectivités territoriales Séance du Vendredi 10 avril 2015 20h00 Question

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser Édito Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous présenter dans ce document le fruit de presque deux longues années de concertation

Plus en détail

AIDE A L IMMOBILIER D ENTREPRISE Convention n 20..-C-DGAD-DEE-

AIDE A L IMMOBILIER D ENTREPRISE Convention n 20..-C-DGAD-DEE- AIDE A L IMMOBILIER D ENTREPRISE Convention n 20..-C-DGAD-DEE- ENTRE Le Département de la Vienne, Place Aristide Briand, BP 319, 86008 POITIERS Cedex, représenté par le Président du Conseil Général, Monsieur..,

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE VILLESELVE SEANCE ORDINAIRE DU JEUDI 5 MARS 2015

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE VILLESELVE SEANCE ORDINAIRE DU JEUDI 5 MARS 2015 COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE VILLESELVE SEANCE ORDINAIRE DU JEUDI 5 MARS 2015 Etaient présents : MM. Yves BUTIN, Etienne SYRYN, Chrislain LELOIRE, Philippe DEFOSSE, Carlos BOLIVAR, Marcel CLERET,

Plus en détail

COMMUNE DE SERGY COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 26 JUIN 2012

COMMUNE DE SERGY COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 26 JUIN 2012 N 06/12 COMMUNE DE SERGY COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 26 JUIN 2012 (Sous réserve d'approbation par le Conseil Municipal) Le Conseil Municipal s'est réuni le 26 juin 2012 à

Plus en détail

MAIRIE de B E I G N O N

MAIRIE de B E I G N O N Beignon, le 25 mai 2012 MAIRIE de B E I G N O N Chers Parents, L année scolaire 2011 / 2012 se termine et il nous faut préparer la rentrée scolaire 2012/ 2013. A ce titre, nous vous rappelons quelques

Plus en détail

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 1 er JUILLET 2015 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 1 er JUILLET 2015 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov Direction des assemblées, et des affaires générales et juridiques Service Travaux des assemblées/courrier NM/SV ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 1 er JUILLET 2015 20h30 salle des séances 12 rue Louis

Plus en détail

Après avoir entendu Mme Lynda Blanchard, Adjointe aux Finances,

Après avoir entendu Mme Lynda Blanchard, Adjointe aux Finances, BUDGET ANNEXE LOTISSEMENT «COMMUN DE LA MARE» CLOTURE AU 31 DECEMBRE 2008 Le Conseil Municipal, Après avoir entendu Mme Lynda Blanchard, Adjointe aux Finances, Exposer que les travaux de viabilisation

Plus en détail

STATUTS ASSOCIATION : ECOLE ET FAMILLE : CENTRE DE PROXIMITE ET DE RESSOURCES SIEGE SOCIAL : RUELLE DARRAS 95310 Saint Ouen L Aumône

STATUTS ASSOCIATION : ECOLE ET FAMILLE : CENTRE DE PROXIMITE ET DE RESSOURCES SIEGE SOCIAL : RUELLE DARRAS 95310 Saint Ouen L Aumône STATUTS ASSOCIATION : ECOLE ET FAMILLE : CENTRE DE PROXIMITE ET DE RESSOURCES SIEGE SOCIAL : RUELLE DARRAS 95310 Saint Ouen L Aumône 1 ARTICLE 1 - TITRE DE L ASSOCIATION Il est fondé entre les adhérents

Plus en détail

TITRE I DISPOSITIONS GENERALES

TITRE I DISPOSITIONS GENERALES STATUTS ACTUALISES AU 18.12.2014 ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE TITRE I DISPOSITIONS GENERALES ARTICLE 1 : Il est créé, conformément à la loi du 1 er Juillet 1901 une association dénommée «COMITE INTERCOMMUNAL

Plus en détail

ARRÊT DU PLAN LOCAL D URBANISME EN COURS DE REVISION

ARRÊT DU PLAN LOCAL D URBANISME EN COURS DE REVISION Délibération n 2009.34 ARRÊT DU PLAN LOCAL D URBANISME EN COURS DE REVISION Monsieur ROBIN, Adjoint chargé de l environnement et du développement urbain, rappelle au Conseil Municipal les conditions dans

Plus en détail

Association Régie de Quartier de Blois. Association régie par la loi du 1 er juillet 1901. Statuts

Association Régie de Quartier de Blois. Association régie par la loi du 1 er juillet 1901. Statuts Association Régie de Quartier de Blois Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Statuts Statuts arrêtés par le Conseil d Administration du 8 Juillet 2004 Adoptés par l Assemblée Générale Extraordinaire

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 06 NOVEMBRE 2013

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 06 NOVEMBRE 2013 1 COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 06 NOVEMBRE 2013 L an deux mille treize le six novembre à dix huit heures trente minutes le Conseil Municipal de la Commune d AVILLY SAINT LEONARD, légalement

Plus en détail

DECISIONS MODIFICATIVES AU BUDGET 2014

DECISIONS MODIFICATIVES AU BUDGET 2014 COMMUNE DE FOURNEVILLE SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 Juin 2014 L an deux mille quatorze, le 20 Juin 2014 à 20 H 30, le Conseil Municipal de FOURNEVILLE, régulièrement convoqué, s est réuni sous la

Plus en détail

STATUTS Association des collectivités du Grand Roissy

STATUTS Association des collectivités du Grand Roissy STATUTS Association des collectivités du Grand Roissy Article 1 er Dénomination Durée Siège Objet Accusé de réception Ministère de l intérieur 68488072 I. Il est constitué, une Association régie par la

Plus en détail