Compagnie de Distribution des Hydrocarbures(CDH) Dépôt Pétrolier de Villette de Vienne (38) Incident «Fuite GO» Vendredi 23 juillet 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Compagnie de Distribution des Hydrocarbures(CDH) Dépôt Pétrolier de Villette de Vienne (38) Incident «Fuite GO» Vendredi 23 juillet 2010"

Transcription

1 PRESENTATION CLIC FINORGA Compagnie de Distribution des Hydrocarbures(CDH) Dépôt Pétrolier de Villette de Vienne (38) Incident «Fuite GO» Vendredi 23 juillet 2010 Villette de Vienne - 15 Décembre 2010

2 Dépôt de Villette de Vienne / Vue générale CDH Presentation title to go here if required 2

3 Informations générales / Dépôt CDH - CDH a racheté ce dépôt à Shell en avril 2008 qui avait contracté la réalisation des opérations logistiques et maintenance à la Sté SPMR qui elle-même sous-traite en intégralité ces activités à la Sté TRAPIL - CDH est propriétaire 100% de ce dépôt localisé sur un site comprenant d autres dépôts appartenant à d autres sociétés - CDH est titulaire de l arrêté d exploitation de son propre dépôt - Aucun salarié CDH présent sur site - CDH a décidé de poursuivre les opérations dans le cadre du contrat ex Shell avec SPMR à compter du 1 er Avril 2008 Presentation title to go here if required 3

4 Description de l incident Fuite GO du 23 Juillet 2010 Vendredi 23 juillet 2010 (Entre 3H45 et 8H15 du matin) lors d une opération de transfert de GO entre le pipe SPMR et le bac 1, une fuite de GO a eu lieu au niveau de deux brides d un coude générant la présence de GO dans la tranchée pétrole localisée entre le bac 2 et 3 Pas de conséquence pour le personnel et les équipements, Produit contenu dans le dépôt BAC N 2 FOD m 3 Emplacement de la fuite sur coude BAC N 3 GO m3 Cuvettes où a eu lieu l épandage BAC N 1 GO 3400 m3 Murs des cuvettes en bêton armée Cuvette bac 1 dans laquelle il n y a pas eu d épandage Bac T06 désaffecté Presentation title to go here if required 4

5 Principales actions 1/4 Vendredi 23 Juillet - TRAPIL a mis immédiatement en action: Véhicules protection incendie - Appel à une société pour repomper - Injection d eau pour isoler le GO du fond - Pas de POI déclenché par SPMR/TRAPIL - TRAPIL a informé CDH à 10H15 - CDH a mis immédiatement en place une cellule de crise - CDH a demandé à SPMR/ TRAPIL l arrêt de toutes les opérations au sein du dépôt dont maintenance des équipements et chargement des camions - Présence du Chef de dépôt CDH et son adjoint sur le dépôt début d après midi - DREAL Isère informée de l incident Samedi 24 Juillet - Fin des opérations de pompage du produit GO contenu dans la tranchée pétrole - Présence du Chef de dépôt CDH et son adjoint sur le dépôt Presentation title to go here if required 5

6 Principales actions 2/4 Mardi 27 Juillet - Nomination de la Sté ARCADIS (Membre de l UPDS) pour prise en charge de la gestion des conséquences de l incident en vue de dépolluer Vendredi 30 Juillet - Réunion avec la DREAL qui a confirmé par arrêté préfectoral du 6 Août > Arrêt des activités > Mise en demeure pour dépolluer > Réaliser l analyse des causes et définition des actions correctives Presentation title to go here if required 6

7 Principales actions 3/4 Depuis cette date à ce jour: - Forage de 4 piézomètres supplémentaires - Suivi piézométrique journalier > Résultat «Pas de GO» dans la nappe phréatique - Investigations géotechniques (40 Sondages / analyses) du sol afin d évaluer l enveloppe de pollution + 12 Nouveaux sondages de contrôle en Novembre > Définition de l enveloppe de pollution - Excavation des sables de surface et des zones les plus impactées > Evacuation pour élimination en centre agréé - Etude et bâchage de la zone afin d étancher - Définition de la solution de dépollution retenue à ce jour > Méthode thermique in situ - Réunions régulières à Villette de Vienne ou par télé-conférence avec DREAL > 100 % des actions demandées réalisé Presentation title to go here if required 7

8 Principales actions 4/4 D ici fin décembre - Communication à la DREAL du rapport d investigations et de l étude technicoéconomique de la méthode de dépollution Presentation title to go here if required 8

Stockages Serpaize et Villette de Vienne

Stockages Serpaize et Villette de Vienne Stockages Serpaize et Villette de Vienne Serpaize : Au cœur d un réseau souterrain de pipelines relié à : La raffinerie de Feyzin Au pipe OTAN à Oytier Stocker les produits intermédiaires en provenance

Plus en détail

Présentation CLIC. Compagnie de Distribution des Hydrocarbures Dépôt Pétrolier de Valence. Valence 8 décembre 2011

Présentation CLIC. Compagnie de Distribution des Hydrocarbures Dépôt Pétrolier de Valence. Valence 8 décembre 2011 Présentation CLIC Compagnie de Distribution des Hydrocarbures Dépôt Pétrolier de Valence Valence 8 décembre 2011 Coordonnateur HSEQ Logistique : Yves BLANC Vue aérienne du dépôt pétrolier de Valence Plan

Plus en détail

Séminaire chantier. 2e séance

Séminaire chantier. 2e séance Séminaire chantier 2e séance 1 Préparation Liste des actions réalisées par d autres dont il faut s assurer qu elles ont bien été faites : L affichage du Permis de construire (PC) ou du Permis de démolition

Plus en détail

DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement. Rubrique 1110

DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement. Rubrique 1110 Novembre 2014 Direction Départementale des Territoires de l Isère Service Environnement DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement Rubrique

Plus en détail

CRITERES DE CHOIX DE LA TECHNIQUE N 1

CRITERES DE CHOIX DE LA TECHNIQUE N 1 CHANTIER DE REFERENCE Traitement des sols par bioventing associé à une biostimulation et traitement des eaux de la nappe après pompage et écrémage avec réinjection sur site Site de : Balaruc-les-Bains

Plus en détail

Comité Local d Information et de Concertation Présentation du Dépôt Pétrolier de S.P.D Mont de Marsan DEPOT PETROLIER DE MONT DE MARSAN

Comité Local d Information et de Concertation Présentation du Dépôt Pétrolier de S.P.D Mont de Marsan DEPOT PETROLIER DE MONT DE MARSAN Comité Local d Information et de Concertation Présentation du Dépôt Pétrolier de S.P.D Mont de Marsan 1 Sommaire Présentation du dépôt et situation Activité Moyens de Prévention / Protection Mesures organisationnels

Plus en détail

Les risques technologiques Le risque industriel

Les risques technologiques Le risque industriel Les risques technologiques Le risque industriel préfet du calvados 65 Les risques majeurs calvadosiens Description du risque Un risque industriel majeur est un événement accidentel se produisant sur un

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Leader européen indépendant dans le stockage de produits liquides

DOSSIER DE PRESSE. Leader européen indépendant dans le stockage de produits liquides DOSSIER DE PRESSE Leader européen indépendant dans le stockage de produits liquides 2013 Rubis Terminal Leader européen indépendant dans le stockage de produits liquides Créé en 1877, RUBIS TERMINAL, filiale

Plus en détail

Contributions à l atteinte du bon état des masses d eau. Actions «Industrie»

Contributions à l atteinte du bon état des masses d eau. Actions «Industrie» Contributions à l atteinte du bon état des masses d eau Actions «Industrie» Des actions inscrites dans les Plans d'action Opérationnel Territorialisés Journée SAGE Bassin Houiller du 24 juin 2014 Contributions

Plus en détail

Bilan annuel 2012 Dépôt Pétrolier de Lespinasse. CSS Nord de TOULOUSE 14 décembre 2012

Bilan annuel 2012 Dépôt Pétrolier de Lespinasse. CSS Nord de TOULOUSE 14 décembre 2012 Bilan annuel 2012 Dépôt Pétrolier de Lespinasse CSS Nord de TOULOUSE 14 décembre 2012 Formation et sensibilisation Personnel du site : extrait des formations suivies en 2012 (12 personnes) : Nb de personnes

Plus en détail

DEPOT PETROLIER PICOTY S.A. LA PALLICE

DEPOT PETROLIER PICOTY S.A. LA PALLICE Comité Local d Information et de Concertation du 20 Novembre 2012 DEPOT PETROLIER PICOTY S.A. LA PALLICE Bilan annuel de l exploitant 1 PRESENTATION GENERALE DU DEPOT Acheté en 1968 et successivement agrandi

Plus en détail

EXCAVATION PUIS TRAITEMENT PAR VENTING ET OXYDATION CHIMIQUE IN-SITU

EXCAVATION PUIS TRAITEMENT PAR VENTING ET OXYDATION CHIMIQUE IN-SITU USINE DE FABRICATION D EMULSION A SAULGE (86) CONTEXTE Origine des travaux : Enjeux Le site a accueilli une société de fabrication d émulsion bitume. Une pollution des sols et des eaux souterraines au

Plus en détail

Règlement sur les réservoirs de stockage DEMANDE DE PERMIS RELATIF À UN SYSTÈME DE STOCKAGE

Règlement sur les réservoirs de stockage DEMANDE DE PERMIS RELATIF À UN SYSTÈME DE STOCKAGE Règlement sur les réservoirs de stockage DEMANDE DE PERMIS RELATIF À UN SYSTÈME DE STOCKAGE > Les demandeurs 1 doivent s assurer qu ils : ont une bonne connaissance du Règlement sur les réservoirs de stockage

Plus en détail

Entreprise. Nom Salarié. * AT : Accident de Travail CP : Congés Payés

Entreprise. Nom Salarié. * AT : Accident de Travail CP : Congés Payés Entreprise. Nom Salarié. * AT : Accident de Travail Mois de Janvier Semaine 01 JEUDI 1 VENDREDI 2 SAMEDI 3 DIMANCHE 4 Semaine 02 LUNDI 5 MARDI 6 MERCREDI 7 JEUDI 8 VENDREDI 9 SAMEDI 10 DIMANCHE 11 Semaine

Plus en détail

Guide d utilisation et d entretien d une installation d assainissement non collectif

Guide d utilisation et d entretien d une installation d assainissement non collectif Guide d utilisation et d entretien d une installation d assainissement non collectif Conseils d utilisation Afin d assurer la pérennité et le bon fonctionnement de la filière d assainissement non collectif

Plus en détail

Journée d information sur l A.N.C. Venoy - mardi 17 décembre 2013. William BESNARD Vice-président de la C.C.4.V. chargé du S.P.AN.C.

Journée d information sur l A.N.C. Venoy - mardi 17 décembre 2013. William BESNARD Vice-président de la C.C.4.V. chargé du S.P.AN.C. Journée d information sur l A.N.C. Venoy - mardi 17 décembre 2013 William BESNARD Vice-président de la C.C.4.V. chargé du S.P.AN.C. Synthèse Études à la parcelle (Diagnostic Initial + Avant-projet de travaux)

Plus en détail

TABLE DES MATIERES 2. EXIGENCES TECHNIQUES...4 3. PRINCIPAUX CONSTRUCTEURS...5 4. REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES...6. Page 1 sur 6

TABLE DES MATIERES 2. EXIGENCES TECHNIQUES...4 3. PRINCIPAUX CONSTRUCTEURS...5 4. REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES...6. Page 1 sur 6 TABLE DES MATIERES 1. PRESENTATION TECHNIQUE DU DISPOSITIF...2 1.1 Cuvettes de rétention - Principe de fonctionnement...2 1.2 Confinement des eaux d incendie - Principe de fonctionnement...2 2. EXIGENCES

Plus en détail

Annexe 13 Convention complémentaire pour les travaux spéciaux du génie civil du 14 avril 2008

Annexe 13 Convention complémentaire pour les travaux spéciaux du génie civil du 14 avril 2008 Annexe Convention complémentaire pour les travaux spéciaux du génie civil du 14 avril 2008 CN 2008 étendue Convention complémentaire pour les travaux spéciaux du génie civil 121 Convention complémentaire

Plus en détail

ARRETE PREFECTORAL N 2014237-0022

ARRETE PREFECTORAL N 2014237-0022 DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA PROTECTION DES POPULATIONS Service protection de l'environnement GRENOBLE, LE 25 AOUT 2014 AFFAIRE SUIVIE PAR : A. MICHEL : 04.56.59.49.68 : 04.56.59.49.96 ARRETE PREFECTORAL

Plus en détail

* fermeture le lendemain

* fermeture le lendemain MOIS DE JANVIER 2011 Samedi 1 01h35 08h43 14h09 21h14 Dimanche 2 02h41 09h42 15h15 22h09 Lundi 3 03h38 10h32 16h10 22h56 Mardi 4 04h26 11h15 16h57 23h37 Mercredi 5 05h07 11h54 17h37 *00h14 Jeudi 6 05h45

Plus en détail

Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne

Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne Anne-Marie Prunier Leparmentier Inspection générale des Carrières 4 avril 2013 CFGI SGF - CNAM 1/45 Sommaire I. Des incidents à la création

Plus en détail

ORTEC GÉNÉRALE DE DÉPOLLUTION

ORTEC GÉNÉRALE DE DÉPOLLUTION Services pour l Industrie, l Énergie, l Environnement et l Aéronautique ORTEC GÉNÉRALE DE DÉPOLLUTION Ingénierie, expertise et conseil environnemental Travaux de dépollution des sols et des eaux souterraines

Plus en détail

Enjeux de la sécurisation durable d anciennes décharges en Alsace par la chimie bâloise

Enjeux de la sécurisation durable d anciennes décharges en Alsace par la chimie bâloise Enjeux de la sécurisation durable d anciennes décharges en Alsace par la chimie bâloise Journées d échanges franco-suisses sur la gestion des sites et sols pollués 14 15 juin 2012 Hans-Jürg Reinhart Carine

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE DES SOLUTIONS D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF POUR LE BOURG D ANDREZEL

ETUDE COMPARATIVE DES SOLUTIONS D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF POUR LE BOURG D ANDREZEL ETUDE COMPARATIVE DES SOLUTIONS D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF POUR LE BOURG D ANDREZEL Bureau d Etudes TEST INGENIERIE 14, rue Gambetta 77 400 THORIGNY Tél. : 01.60 07 07 07 www.testingenierie.fr

Plus en détail

CONTENU TYPE DE L EVALUATION FINALE

CONTENU TYPE DE L EVALUATION FINALE CONTENU TYPE DE L EVALUATION FINALE 1. OBJECTIF L évaluation finale a pour objectif d évaluer : les mesures de gestion du risque ; les travaux d assainissement ; ou les travaux d assainissement limité,

Plus en détail

SOCIETE ANONYME DE LA RAFFINERIE DES ANTILLES CLIC SARA / ANTILLES GAZ

SOCIETE ANONYME DE LA RAFFINERIE DES ANTILLES CLIC SARA / ANTILLES GAZ SOCIETE ANONYME DE LA RAFFINERIE DES ANTILLES CLIC SARA / ANTILLES GAZ Février 2009 Situation Géographique S.A.R.A. 2 Situation Géographique S.A.R.A. 3 Historique et Activité du site La Raffinerie des

Plus en détail

Commission de Suivi de Site - SICA de GOUAIX - Exploitant - 28/01/2014

Commission de Suivi de Site - SICA de GOUAIX - Exploitant - 28/01/2014 Commission de Suivi de Site - SICA de GOUAIX - Exploitant - 28/01/2014 Informations générales 2 Changement de président : Départ de J. Macklin (directeur général adjoint d InVivo) en mars 2013 Remplacement

Plus en détail

Fuites de gazole avec pollution d un canal et pollution du site Le 22 août 2002 et le 13 décembre 2002 Bruxelles (Brabant) Belgique

Fuites de gazole avec pollution d un canal et pollution du site Le 22 août 2002 et le 13 décembre 2002 Bruxelles (Brabant) Belgique Ministère chargé de l environnement /DPPR / SEI / BARPI -IMPEL N 26981 et 26982 Fuites de gazole avec pollution d un canal et pollution du site Le 22 août 2002 et le 13 décembre 2002 Bruxelles (Brabant)

Plus en détail

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN REPUBLIQUE FRANCAISE - PREFECTURE DE LA DROME A retourner à : DDT/Service Eau Forêt Espaces Naturels 4 place Laënnec BP 1013 26015 VALENCE CEDEX 04.81.66.81.90 CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE

Plus en détail

Stockage souterrain de gaz naturel CLIC/CSS Lussagnet 25 novembre 2014

Stockage souterrain de gaz naturel CLIC/CSS Lussagnet 25 novembre 2014 Stockage souterrain de gaz naturel CLIC/CSS Lussagnet 25 novembre 2014 CLIC: Comité Local d Information et de Concertation CSS: Commission de Suivi de Site Sommaire Investissements liés à la prévention

Plus en détail

Vidange et curage des ouvrages et des réseaux d assainissement collectif

Vidange et curage des ouvrages et des réseaux d assainissement collectif 74, chemin du Moriot 38 490 LE PASSAGE Tél : 04 74 88 14 64 Fax : 04 74 88 71 06 E-Mail : smeahb@haute-bourbre.fr Vidange et curage des ouvrages et des réseaux d assainissement Dossier de Consultation

Plus en détail

BILAN D ACTIVITES 2009

BILAN D ACTIVITES 2009 BILAN D ACTIVITES 2009 SOMMAIRE 1) Glossaire 2) Généralités Activités Faits marquants de l année 2009 3) Risques liés aux installations 4) La prévention des risques Systèmes de management Gestion des Entreprises

Plus en détail

Consignes spécifiques dans le cadre de travaux de génie civil réalisés dans les environs de conduites de gaz à haute pression

Consignes spécifiques dans le cadre de travaux de génie civil réalisés dans les environs de conduites de gaz à haute pression Consignes spécifiques dans le cadre de travaux de génie civil réalisés dans les environs de conduites de gaz à haute pression Juillet 2009 ( Version 2.0 ) 1/9 Sommaire 1 ) Introduction 3 ) Responsabilité

Plus en détail

Modalités s de gestion et de réhabilitation des sites pollués

Modalités s de gestion et de réhabilitation des sites pollués Modalités s de gestion et de réhabilitation r des sites pollués SOURCE VECTEUR CIBLE Décharge Stockage de produits dangereux Fuite Sol / Eau contaminée Météo : pluie / vent Eaux superficielles Eaux souterraines

Plus en détail

Charte Qualité pour la Bonne Réalisation des Études de Conception de Filières d Assainissement Non Collectif

Charte Qualité pour la Bonne Réalisation des Études de Conception de Filières d Assainissement Non Collectif Charte Qualité pour la Bonne Réalisation des Études de Conception de Filières d Assainissement Non Collectif 2015 Avec le soutien financier de Préambule Le département de la Dordogne est situé à l affleurement

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières Cahier des Clauses Techniques Particulières Curage hydrodynamique du réseau intérieur ORIGINAL SOMMAIRE 1. OBJET DU MARCHE 1 2. NATURE DES INSTALLATIONS 1 3. NATURE DES PRESTATIONS 2 3.1. Consistance des

Plus en détail

Etude énergétique de la nappe. Ville de Grenoble

Etude énergétique de la nappe. Ville de Grenoble Etude énergétique de la nappe Ville de Grenoble 1 Etude énergétique de la nappe phréatique de Grenoble Réunion ALE 4 mars 2010 Politique de développement durable de la Ville de Grenoble Guide pour la Qualité

Plus en détail

HIPPODROME DE LONGCHAMP / PARIS DOSSIER LOI SUR L EAU / JUILLET 2013 ANNEXE 2

HIPPODROME DE LONGCHAMP / PARIS DOSSIER LOI SUR L EAU / JUILLET 2013 ANNEXE 2 HIPPODROME DE LONGCHAMP / PARIS DOSSIER LOI SUR L EAU / JUILLET 2013 ANNEXE 2 HIPPODROME DE LONGCHAMP PERMIS DE CONSTRUIRE NOTICE TECHNIQUE INFILTRATION DES EAUX DE DRAINAGE JUILLET 2013 SOMMAIRE 1 OBJET

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES OBJET DU MARCHE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES OBJET DU MARCHE Marché public de prestation de services à bons de commande CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Marché passé selon la procédure d appel d offres conformément aux articles 33 et 77 du code des marchés

Plus en détail

Le Journal de COUCY N 15 Juin 2006

Le Journal de COUCY N 15 Juin 2006 Le Journal de COUCY N 15 Juin 2006 SPECIAL ASSAINISSEMENT Une réunion publique sur le thème de l assainissement s est tenue en juin à la salle des fêtes de Coucy. L objectif de cette rencontre était de

Plus en détail

non collectif non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement

non collectif non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement Conjuguer croissance et environnement www.sicoval.fr Sicoval Assainissement non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement non collectif Guide pour la réalisation d une installation

Plus en détail

RÉSUMÉ NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE NOGENT-SUR-OISE. Fait à Bihorel, le 03 Octobre 2012 KALIÈS KAR 11.25.

RÉSUMÉ NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE NOGENT-SUR-OISE. Fait à Bihorel, le 03 Octobre 2012 KALIÈS KAR 11.25. RÉSUMÉ NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE NOGENT-SUR-OISE Fait à Bihorel, le 03 Octobre 2012 KALIÈS KAR 11.25. V2 La société VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE (VPNN) est autorisée

Plus en détail

Décharge contaminée par les PCB: l assainissement de la Pila à Hauterive (FR). Le point de vue de l autorité cantonale Loïc Constantin, Service de l

Décharge contaminée par les PCB: l assainissement de la Pila à Hauterive (FR). Le point de vue de l autorité cantonale Loïc Constantin, Service de l Décharge contaminée par les PCB: l assainissement de la Pila à Hauterive (FR). Le point de vue de l autorité cantonale Loïc Constantin, Service de l environnement du canton de Fribourg 1 Contenu exposé

Plus en détail

Ikos Hydra exploite des réseaux

Ikos Hydra exploite des réseaux Et si un seul partenaire vous offrait tout un monde de services? travaux publics et privés eau bâtiment laboratoire dépollution déconstruction et désamiantage collecte des déchets matériaux valorisation

Plus en détail

Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011

Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011 Bilan annuel 2011 Etienne Lacroix Tous Artifices S.A. Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011 Page 1 SOMMAIRE Actions réalisées pour la prévention des risques Compte-rendu des

Plus en détail

Travaux de régénération du forage F3 de Thourotte 01051X0168. C.C.T.P (Cahier des Clauses Techniques Particulières)

Travaux de régénération du forage F3 de Thourotte 01051X0168. C.C.T.P (Cahier des Clauses Techniques Particulières) MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE MARCHE DE TRAVAUX Travaux de régénération du forage F3 de Thourotte 01051X0168 C.C.T.P (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Maître d ouvrage : SIVOM des villes de Thourotte

Plus en détail

12 rue Marie Curie - BP 175 78 313 MAUREPAS CEDEX www.ati-services.com

12 rue Marie Curie - BP 175 78 313 MAUREPAS CEDEX www.ati-services.com 12 rue Marie Curie - BP 175 78 313 MAUREPAS CEDEX www.ati-services.com Maurepas, le 08 mars 2012 A l'attention de...: INTERMARCHE 12 Rue Jean Lurcat Affaire suivie par...: M. BRIAIS cbriais@orange.fr Téléphone...:

Plus en détail

LEXIQUE DES OBSEQUES

LEXIQUE DES OBSEQUES N d identification : NF 407 N de révision : 0 Mise à jour : 29/07/08 LEXIQUE DES OBSEQUES SERVICES FUNERAIRES Organisation d obsèques Organisme Certificateur : AFNOR Certification Définition générale des

Plus en détail

Le SPANC. Communauté de communes des Versants d Aime

Le SPANC. Communauté de communes des Versants d Aime Le SPANC Communauté de communes des Versants d Aime Créé en 2012, le Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) de la communauté de communes des Versants d Aime est un service industriel et

Plus en détail

alarme incendie (feu non maîtrisable)

alarme incendie (feu non maîtrisable) INCIDENT N 1 alarme incendie (feu non maîtrisable) Vérification des matériels et systèmes de à disposition au - système de détection incendie (test lampe, signal sonore) - centrale d alarme intrusion(état

Plus en détail

INEOS Enterprises France / LACTOSERUM France Réunion POA du 20/02/2014. Propositions visant à renforcer la gestion du risque sur la plateforme

INEOS Enterprises France / LACTOSERUM France Réunion POA du 20/02/2014. Propositions visant à renforcer la gestion du risque sur la plateforme Réunion POA du 20/02/2014 Propositions visant à renforcer la gestion du risque sur la plateforme Dispositions du PPRT en matière de confinement Le projet de règlement met en avant une logique de confinement

Plus en détail

Pour l identification des captages d eau souterraine : le code BSS, code national du point d eau

Pour l identification des captages d eau souterraine : le code BSS, code national du point d eau Pour l identification des captages d eau souterraine : le code BSS, code national du point d eau Qu est ce qu un code BSS? Le code BSS correspond au code national du dossier de l ouvrage souterrain au

Plus en détail

Entretien périodique des installations d assainissement non collectif sur le territoire de la Communauté de Communes du Perche-Gouet

Entretien périodique des installations d assainissement non collectif sur le territoire de la Communauté de Communes du Perche-Gouet COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PERCHE-GOUET 3 RUE DU PROFESSEUR FELIX LEJARS 28160 UNVERRE TELEPHONE : 02 37 97 30 57 FAX : 02 37 97 32 68 E-MAIL : cdc.perchegouet@wanadoo.fr CAHIER DES CHARGES Entretien périodique

Plus en détail

DEMANDE DE VERIFICATION DE CONCEPTION

DEMANDE DE VERIFICATION DE CONCEPTION SIAAL 155, rue du Levant BP 10925 39009 LONS LE SAUNIER CEDEX Tel : 03.84.86.21.95 Fax : 03.84.86.21.55 DEMANDE DE VERIFICATION DE CONCEPTION Dossier à compléter et à retourner au SIAAL 1. CONTEXTE GENERAL

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 2 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 2.2 Les radiers 2.2. Le radier avec mur extérieur en béton armé 2.2.2 Le radier avec mur extérieur en maçonnerie 2.2.3 Le sous-sol

Plus en détail

ATTENA : Cas d étude sur la gestion par AN d un site contaminé aux hydrocarbures pétroliers

ATTENA : Cas d étude sur la gestion par AN d un site contaminé aux hydrocarbures pétroliers Journées techniques 28 et 29 mai 2013 Gestion des sites et sols pollués Les substances volatiles : caractérisation, modélisation des transferts, surveillance Retour d expérience des projets CITYCHLOR,

Plus en détail

LES EAUX USÉES. L évacuation des eaux usées. Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC.

LES EAUX USÉES. L évacuation des eaux usées. Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC. L évacuation des eaux usées Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC. Les eaux ménagères (EM) : eaux provenant de la cuisine (évier, lave-vaisselle) et de la salle de bains (lavabo, baignoire,

Plus en détail

Manuel d utilisation du formulaire «études de sol» à l attention des experts agréés en pollution du sol en Région de Bruxelles-Capitale.

Manuel d utilisation du formulaire «études de sol» à l attention des experts agréés en pollution du sol en Région de Bruxelles-Capitale. 1 POLLUTION DES SOLS Manuel d utilisation du formulaire «études de sol» à l attention des experts agréés en pollution du sol en Région de Bruxelles-Capitale. SOMMAIRE CHAPITRE I : INTRODUCTION... 2 CHAPITRE

Plus en détail

N 267.3.a.: Peinture (produits de préparation du procédé de peinture, produits de peinture, produits de brillance et autres produits de protection)

N 267.3.a.: Peinture (produits de préparation du procédé de peinture, produits de peinture, produits de brillance et autres produits de protection) LOI DU 10 JUIN 1999 RELATIVE AUX ETABLISSEMENTS CLASSES FORMULAIRE DE DEMANDE D AUTORISATION CLASSE 2 (produits de préparation du procédé de peinture, produits de peinture, produits de brillance et autres

Plus en détail

Document d Information Réf. A

Document d Information Réf. A www.crma-rhonealpes.fr www.bnoa.net www.reprendre-en-rhonealpes.fr LE CHEF D ENTREPRISE Document d Information Réf. A Nom prénom : Né(e) le Adresse domicile : CP Ville : Adresse e.mail : Date d installation

Plus en détail

Sites et sols pollués : impacts sur la santé, localisation, responsabilités et gestion des risques. Colloque LQE DREAL Lorraine 09/10/2015

Sites et sols pollués : impacts sur la santé, localisation, responsabilités et gestion des risques. Colloque LQE DREAL Lorraine 09/10/2015 Sites et sols pollués : impacts sur la santé, localisation, responsabilités et gestion des risques Colloque LQE DREAL Lorraine 09/10/2015 www.developpement-durable.gouv.fr I. Sites pollués : enjeux et

Plus en détail

La protection des infrastructures et les drainages

La protection des infrastructures et les drainages La protection des infrastructures et les drainages SOMMAIRE 1- Migration de l eau dans le sol.... 2 2- Protection contre les remontées capillaires.... 2 a) Phénomène de capillarité.... 2 b) Protection

Plus en détail

Réf. Ifremer N 12/2 212 838. Surveillance et gardiennage du Centre Ifremer de Bretagne. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

Réf. Ifremer N 12/2 212 838. Surveillance et gardiennage du Centre Ifremer de Bretagne. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Réf. Ifremer N 12/2 212 838 Surveillance et gardiennage du Centre Ifremer de Bretagne Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) 1. OBJET...3 2. RESPONSABLES HABILITES...3 3. DEFINITION DES PRESTATIONS

Plus en détail

LA RÉGLEMENTATION. Code des Collectivités Territoriales (articles L2224-8 et suivants)

LA RÉGLEMENTATION. Code des Collectivités Territoriales (articles L2224-8 et suivants) Conseils et gestes éco citoyens à appliquer Une installation défectueuse ou mal entretenue peut présenter un risque pour la santé et l environnement. LA RÉGLEMENTATION Code de la Santé Publique (articles

Plus en détail

LE NOS PRESENTATION DES ACTIVITES ENGINEERING. Certi é ISO 9001:2008

LE NOS PRESENTATION DES ACTIVITES ENGINEERING. Certi é ISO 9001:2008 LE NOS ENGINEERING Certi é ISO 9001:2008 PRESENTATION DES ACTIVITES Qui sommes nous? Nos services LENOS Engineering a pour mission d apporter des solutions aux besoins croissants des industries en matière

Plus en détail

Liste des sous-catégories de licence. Annexe I. Sous-catégories relevant de la catégorie Entrepreneur général

Liste des sous-catégories de licence. Annexe I. Sous-catégories relevant de la catégorie Entrepreneur général Annexe I Entrepreneur général 1.1.1 1 Bâtiments résidentiels neufs visés par un plan de garantie, classe I construction qui concernent : une maison unifamiliale isolée, jumelée ou en rangée détenue ou

Plus en détail

Règlement du service Assainissement non collectif

Règlement du service Assainissement non collectif I E S A G U Canton Î de T E R S Règlement du service Assainissement non collectif Chapitre 1 : Dispositions générales Article 1 : Assainissement non collectif Par assainissement non collectif, on désigne

Plus en détail

Convention pour la prestation de VIDANGE D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

Convention pour la prestation de VIDANGE D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Convention pour la prestation de VIDANGE D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Entre Le Service Public d Assainissement Non Collectif de l Agglomération Montargoise Et rives du loing, sise,

Plus en détail

Contenu : Installation de systèmes de traitement des eaux

Contenu : Installation de systèmes de traitement des eaux Page 1 / 6 Rapport technique / domaine de l environnement Contenu : Installation de systèmes de traitement des eaux Rédaction : Dessimoz Guillaume / Etudiant conducteur de travaux 3 e année Date : 08 octobre

Plus en détail

CLIC du 8 juin 2010 Axens / CLIC 8 juin 2010 1

CLIC du 8 juin 2010 Axens / CLIC 8 juin 2010 1 CLIC du 8 juin 2010 1 Axens Salindres : chiffres-clés Près de 10 ans de présence à Salindres 334 salariés au 31 mai 2010 Plus de 200 recrutements depuis 2001 dont 60 emplois créés En 2010 : 21 recrutements,

Plus en détail

Direction des Musées de France 6, rue des Pyramides 75 001 PARIS

Direction des Musées de France 6, rue des Pyramides 75 001 PARIS Direction des Musées de France 6, rue des Pyramides 75 001 PARIS MARCHE PUBLIC A PROCEDURE ADAPTEE passé en application des articles 28 et 30 du CMP Objet du marché : Formation concernant la réglementation

Plus en détail

ATTESTATION DE FIN DE CHANTIER

ATTESTATION DE FIN DE CHANTIER ATTESTATION DE FIN DE CHANTIER PROPRIETAIRE Nom :. Prénom :... Adresse : Téléphone : Atteste que l entreprise : A réalisé les travaux d assainissement non collectif de l immeuble situé :.. Type de logement

Plus en détail

Guide Pratique Assainissement Non Collectif

Guide Pratique Assainissement Non Collectif Guide Pratique Assainissement Non Collectif 1 L assainissement non collectif Les immeubles, habitations ne pouvant être raccordés au réseau collectif d assainissement existant (tout à l égout) doivent

Plus en détail

Hydrocarbures de roches mères

Hydrocarbures de roches mères Hydrocarbures de roches mères Conseil Général de Haute Savoie 2 juillet 2012 DREAL Rhône Alpes Ressources Énergie Milieux et Prévention des Pollutions Unité Territoriale des deux Savoie Direction régionale

Plus en détail

INCIDENT CANALISATION BENZENE LAVERA / FEVRIER 2012. Journées GEMER 2014 P Sebastiani

INCIDENT CANALISATION BENZENE LAVERA / FEVRIER 2012. Journées GEMER 2014 P Sebastiani INCIDENT CANALISATION BENZENE LAVERA / FEVRIER 2012 Journées GEMER 2014 P Sebastiani 1 Sommaire Le Site de Lavéra Rappel des faits et gestion de l incident Caractéristiques de la canalisation Investigations

Plus en détail

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Zones d étude et problématiques Quartiers concernés par l étude 1. Centre ville 2. Schneider Quartier

Plus en détail

Technologie du bâtiment Gros œuvre

Technologie du bâtiment Gros œuvre C Le terrain est le support destiné à recevoir l ouvrage à construire, c est-à-dire, dans ce cours, le bâtiment à construire. Autant le bâtiment peut répondre à des volontés précises et à des exigences

Plus en détail

Assainissement d un secteur de la décharge de La Pila, Fribourg

Assainissement d un secteur de la décharge de La Pila, Fribourg Page 1 / 7 Rapport technique / Domaine des travaux spéciaux Contenu : Travaux dans les sites pollués Rédaction : Christophe Sauteur / étudiant ETC 3 / 1635 La Tour-de-Trême Date : Février 2010 Assainissement

Plus en détail

Dossier de contrôle d implantation, de conception RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR

Dossier de contrôle d implantation, de conception RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR Dossier de contrôle d implantation, de conception RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR *Nom, prénom du demandeur : *Adresse actuelle : *Code Postal : Localité : *Numéro de téléphone : *Adresse électronique

Plus en détail

ANNEXES. Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des délibérations Quelques points clés des Filières d Assainissement Non Collectif

ANNEXES. Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des délibérations Quelques points clés des Filières d Assainissement Non Collectif Communauté d Agglomération de Marne et Gondoire Commune de LESCHES Zonage d assainissement EU Notice d enquête publique ANNEXES Annexe 1 : Annexe 2 : Annexe 3 : Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des

Plus en détail

Sommaire. Brevet de Technicien Supérieur

Sommaire. Brevet de Technicien Supérieur Sommaire Introduction... 2 01 Les intervenants du projet... 3 02 Les démarches avant la réalisation du projet... 4 03 Présentation du projet... 4 04 Historique... 5 05 Réalisation du projet... 6 05 01

Plus en détail

ETUDE DE DEFINITION DE LA FILIERE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF CAHIER DES CHARGES

ETUDE DE DEFINITION DE LA FILIERE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF CAHIER DES CHARGES Service : Contact Courriel: Objet Assainissement Non Collectif Sophie Ramette Vincent Brébant Cahier des charges étude de définition (D3) ETUDE DE DEFINITION DE LA FILIERE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

Plus en détail

Fon +49 711 8 20 22 57 Fax +49 711 8 20 21 54 umwelttechnik@zueblin.de www.zueblin-umwelttechnik.com

Fon +49 711 8 20 22 57 Fax +49 711 8 20 21 54 umwelttechnik@zueblin.de www.zueblin-umwelttechnik.com Traitement Thermique In-Situ Intersol 2012, Paris Dipl.-Ing. Joachim Kühner ZÜBLIN Umwelttechnik GmbH Stuttgart Berlin Chemnitz Dortmund Hambourg Nurenberg France Italie Suisse Pologne Roumanie Fon +49

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE (Notice explicative)

FORMULAIRE DE DEMANDE (Notice explicative) SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FORMULAIRE DE DEMANDE (Notice explicative) Ce document doit être complété par tout demandeur d'un document d'urbanisme Il est à renseigner par le propriétaire

Plus en détail

Bilan annuel sécurité environnement 2014

Bilan annuel sécurité environnement 2014 27 octobre 2015 1 2 Bilan annuel sécurité environnement 2014 L activité du site en quelques chiffres Bilan environnemental 2014 Bilan des incidents / accidents en 2014 Formations Exercices et contrôles

Plus en détail

Notions élémentaires sur les puits d eau

Notions élémentaires sur les puits d eau Notions élémentaires sur les puits d eau Il y a environ 100 000 puits d eau à usage domestique au Nouveau-Brunswick. Les deux principaux types de puits que l on trouve sont les puits forés et les puits

Plus en détail

Demande d autorisation d installation d un dispositif D assainissement non collectif Neuf ou réhabilitation.

Demande d autorisation d installation d un dispositif D assainissement non collectif Neuf ou réhabilitation. Cadre réservé à la mairie du lieu du projet La présente demande a été reçue à la mairie Le Cachet de la mairie Demande d autorisation d installation d un dispositif D assainissement non collectif Neuf

Plus en détail

STATION D ÉPURATION : OXY 8

STATION D ÉPURATION : OXY 8 STATION D ÉPURATION : OXY 8 8 équivalents habitants PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT L'unité d'épuration biologique à boues activées OXY 8 reçoit toutes les eaux usées (eaux vannes et eaux ménagères) à l'exclusion

Plus en détail

Etude de sol & définition d une filière d assainissement non collectif Cahier des charges type

Etude de sol & définition d une filière d assainissement non collectif Cahier des charges type Etude de sol & définition d une filière d assainissement non collectif Cahier des charges type Ce document et proposé aux particuliers par le Conseil Général de la Manche afin de les guider dans la réalisation

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DIVERS MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Avis relatif à l agrément de dispositifs de traitement des eaux usées domestiques et fiches techniques correspondantes

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.0 Exercices d application 12.0.1 Structuration du chapitre 12.0.2 Bâtiment «Emphytehome» à Genève Version 1.0 12.0.1 Structuration

Plus en détail

CPCU VAUGIRARD. Dossier de demande d autorisation d exploiter DDAE CALCUL DU MONTANT DES GARANTIES FINANCIERES

CPCU VAUGIRARD. Dossier de demande d autorisation d exploiter DDAE CALCUL DU MONTANT DES GARANTIES FINANCIERES CPCU VAUGIRARD Dossier de demande d autorisation d exploiter DDAE CALCUL DU MONTANT DES GARANTIES FINANCIERES DOCUMENT REDIGE PAR CPCU 185 rue de Bercy 75012 PARIS www.cpcu.fr Version 3 mars 2014, Page

Plus en détail

LOCATION BATIMENT COMMERCIAL ZAC DE GRAND EPAGNY PERIPHERIE DIRECTE D ANNECY (74)

LOCATION BATIMENT COMMERCIAL ZAC DE GRAND EPAGNY PERIPHERIE DIRECTE D ANNECY (74) LOCATION BATIMENT COMMERCIAL 2 389,20 M 2 DONT 2 123 M 2 DE SURFACE DE VENTE ZAC DE GRAND EPAGNY PERIPHERIE DIRECTE D ANNECY (74) Situation géographique et environnement p.3 Description p.5 Surfaces p.6

Plus en détail

DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF N Dossier SPANC : Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) Dossier de Mme/M. : Commune : DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Contrôle de Conception et d implantation

Plus en détail

Jean Louis POSTÉ Président de Mauves Vivantes 69 impasse de FLIT 45130 HUISSEAU/MAUVES. jlposte@wanadoo.fr. A Huisseau, le 16 juillet 2012

Jean Louis POSTÉ Président de Mauves Vivantes 69 impasse de FLIT 45130 HUISSEAU/MAUVES. jlposte@wanadoo.fr. A Huisseau, le 16 juillet 2012 Jean Louis POSTÉ Président de Mauves Vivantes 69 impasse de FLIT 45130 HUISSEAU/MAUVES jlposte@wanadoo.fr A Huisseau, le 16 juillet 2012 Monsieur le Président PARLEMENT EUROPÉEN Objet: Pétition 0751/2011,

Plus en détail

Guide technique. Assainissement non collectif d une habitation individuelle

Guide technique. Assainissement non collectif d une habitation individuelle Document réalisé avec le concours financier de l Agence de l Eau Rhône Méditerranée et Corse. Guide technique Assainissement non collectif d une habitation individuelle Schéma d implantation d un assainissement

Plus en détail

DEMANDE D EXAMEN PREALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION

DEMANDE D EXAMEN PREALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION COMMUNAUTE DE COMMUNES DE l ABBEVILLOIS Service Public d Assainissement Non Collectif 8 Place du Général de Gaulle 80100 ABBEVILLE Tél : 03.22.24.05.68 Courriel : cca-spanc@orange.fr DEMANDE D EXAMEN PREALABLE

Plus en détail

P.C.S. Plan Communal de Sauvegarde

P.C.S. Plan Communal de Sauvegarde P.C.S Plan Communal de Sauvegarde Plan Communal de Sauvegarde de CHINON Sommaire CHAPITRE 1 INTRODUCTION FI 1 Préambule FI 2 Objet du PCS et cadre réglementaire FI 3 Arrêté municipal de réalisation du

Plus en détail

Choix du site La limite d une carrière de sable ou de gravier ne doit pas être située à l intérieur des marges de retrait indiquées ci-après.

Choix du site La limite d une carrière de sable ou de gravier ne doit pas être située à l intérieur des marges de retrait indiquées ci-après. Ministère de l Environnement et des Gouvernements locaux Directive pour les carrières de sable et de gravier OBJECTIF L objectif du présent document est de fournir de l information et des directives aux

Plus en détail