Impulsion. L aquaculture : Aquimer. anticiper et optimiser notre consommation de demain. Le magazine. d information du Pôle de Compétitivité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Impulsion. L aquaculture : Aquimer. anticiper et optimiser notre consommation de demain. Le magazine. d information du Pôle de Compétitivité"

Transcription

1 Iplson d nforaton d Pôle de Copéttvté Aqer Le agazne L aqacltre : antcper et optser notre consoaton de dean N 5 / Décebre 2010

2 édto Jean-Baptste Delperre Présdent d Pôle Aqer Aqer, Pôle axé sr la valorsaton des prodts aqatqes, est né en 1999 d ne réflexon des prodcters déjà confrontés à la raréfacton de la ressorce savage. Ajord h, nos devons encore pls nos projeter vers l avenr por assrer le copléent des besons en prodts aqatqes. Et psq on ne dot pls opposer la pêche et l aqacltre à ne époqe où la ressorce savage devent pls rare alors qe la deande agente, nos consacrons notre dosser a posson d élevage. Les progrès dans ce doane sont étonnants. n événeents Les prodts aqatqes de dean 90 personnes ont fat le déplaceent à Pars le 1 er jn 2010 por réfléchr enseble ax prodts aqatqes de dean lors de la jornée organsée par le pôle Aqer. Chefs d entreprse, cherchers, nstttonnels, ont échangé sr l optsaton de la valorsaton des co-prodts, l alentaton d ftr, la anère d adapter les entreprses ax évoltons. Por aorcer les débats, Phlppe Paqotte, en charge de la se en place d n observatore éconoqe des prodts aqatqes a sen de la Cosson eropéenne (DG MARE), a apporté son éclarage sr la consoaton dans les dfférents pays, tands qe Jacqes Le Cardnal, Drecter des achats prodts de la er por Achan, a été nvté à lvrer la vson de son grope sr le ftr des prodts aqatqes. Jean-Baptste Delperre et Therry Mssonner, respectveent Présdent et Drecter d Pôle, ont rappelé q Aqer état n otl à l entère dsposton des entreprses por les ader à nnover. n en bref Haloer Le Centre d Expérentaton et de Valorsaton des Prodts de la Mer (CEVPM) arqe ne novelle dynaqe en devenant Haloer. n Anses L'Agence Natonale de Sécrté Santare de l'alentaton, de l'envronneent et d Traval (ANSES, prononcer "An'sès"), sse de la fson de l'afssa (Agence Françase de Sécrté Santare des Alents) et de l'afsset (Agence Françase de Sécrté Santare de l'envronneent et d Traval) a été créée le 1 er jllet La novelle agence reprend l'ntégralté des ssons et oyens des dex agences, ans qe lers drots et engageents. Le laboratore de l Agence dédé ax prodts de la pêche est planté à Bologne-sr-Mer (www.anses.fr). n nternatonal Brxelles Le Pôle Aqer a ten n stand sr l Eropean Seafood Exposton, d 27 a 29 avrl Un cocktal sr le thèe Valorsaton des prodts de la pêche et de l aqacltre a été organsé grâce ax prodts nnovants de plsers de nos ebres : Bretagne Saon, Copals, Corre & Deselle, Delperre Mer & Tradton, Drect Océan, Fnds, Jacqes Maës, Océan Délces, Trte Servce et Una Fras. Ce salon a été rche en rencontres et contacts q ont pers d élargr le résea a bénéfce des adhérents d Pôle. n Japon Le Pôle Aqer a partcpé en a 2010 à ne sson a Japon organsée par les servces d Ubfrance et fnancée par ne sbventon DGCIS/Ubfrance. La délégaton état coposée de représentants des pôles Vtagora (pôle coordnater), Valoral, AgrMp et Aqer. Des rencontres ont été organsées avec dex clsters japonas et la délégaton a partcpé a salon IFIA. l Rencontres avec le clster Bo Indstry d Hokkado : Ce clster est très orenté vers ne spécalsaton santé / édecne et développe des projets collaboratfs entre les entreprses locales et ne conaté portante de cherchers. Les prodts de la er y tennent ne place portante et concernent tot partclèreent Hokodat Marne Bo clster. Un record of dscssons a été sgné à l sse de nos entretens. Il y a été acté qe chaqe entté échangera des nforatons en ve d ne coopératon blatérale et qe le Hokkado Bo Indstry Clster dépêchera ne délégaton en France en l Vste d clster de Kawazawa : Sté dans ne régon très tradtonnelle, a pror ons portese de projets de coopératon. l Présence sr le Salon IFIA à Tokyo (Internatonal Food Ingrédents and Addtve Exhbton). n Rsse Vste d salon World Food Exhbton de Mosco d 14 a 16 septebre Il s agt d pls portant salon agroalentare de Rsse q attre des acheters de nobrex pays d Erope de l Est. Concernant les prodts aqatqes, après ne année 2009 arqée par la crse, la fréqentaton d salon, q l s agsse des exposants o des vsters, est en nette hasse. En effet, la deande de prodts aqatqes, encoragée par le governeent, ne cesse de crotre. Des contacts ont été établs avec d portantes socétés de transforaton et de dstrbton de prodts aqatqes soceses d engager des collaboratons perettant de fare évoler lers gaes de prodts. n Evolton d nobre de projets labellsés par le Pôle AQUIMER 59 projets ont été labellsés por n bdget global de 103 M. 39 projets ont déarré por n bdget global de 68 M. 20 projets sont en cors 20 de fnanceent 10 por n bdget global de 35 M * * à août p l s o n a q e r 3

3 rencontres Photo : Packshot - Fotola.co Xaver Ledc Eronor Drecter Général chan, l ne des pls grosses possonneres de France avec Carrefor et Leclerc, a adhéré à Aqer en jn Son responsable, Jacqes Le Cardnal, appréce le traval en résea avec l enseble de la flère. Photo : B. Lobez Responsable possonnere n Et Concrèteent, dans qel prograe êtes-vos engagés, ajord h, avec Aqer? por dean? n n Qel est le pods de l actvté possonnere d Achan? 4 Notre rayon pèse 400 llons d de chffre d affares annel por n vole de tonnes. Nos lvrons qotdenneent 450 hyperarchés et sperarchés à partr d ne dozane de platefores logstqes. La part de arché de notre possonnere est spérere à celle de notre ensegne a nvea natonal. bénéfcer à la fos d n novea résea de copétences, des données d centre de velle, et de l avs de scentfqes. Nos soes tojors à l affût de soltons technqes : por la conservaton de nos prodts en barqettes, por rechercher de novelles conceptons de la transforaton, o por valorser nos coprodts. En rencontrant les professonnels de la flère, nos povons ass talser et assfer certans oyens. Il fat travaller en escadrlle. n Porqo Achan a-t-l décdé d adhérer à Aqer? n Coent voyez-vos les prodts aqatqes de dean? D abord parce q Aqer a overt ses portes à la grande dstrbton. Le pôle regropat déjà des entreprses de prodcton, de areyage, de transforaton, des scentfqes, des organses de foraton l anqat, en aval, la grande dstrbton. Mêe s nos soes parfos al perçs, nos appartenons tos à la êe flère et l est portant qe l on se décovre, qe l on se parle et qe l on travalle en bonne ntellgence. Enste, nos avons rejont Aqer por Nos soes confrontés à ne raréfacton de la ressorce, alors qe la deande est crossante. Les espèces d élevage (saon, bar, darade, panga, crevettes ) ne cessent de progresser. Nos clents, q ont tendance à délasser le prodt brt, sont de pls en pls overts à de noveax odes de consoaton. Nos devons agner des prodts très élaborés à pls forte valer ajotée. n p l s o n Nos partcpons, sr la pérode , à SEAMINEROIL. Ce prograe assoce des entreprses q prodsent des co-prodts, d atres q ont n savor-fare dans ler valorsaton et des centres de recherche. Il s agt, dans ne déarche de développeent drable, de ettre a pont de noveax prodts et d obtenr de noveax débochés dans les doanes de la ntrton hane a q e r a.co Achan Qe ce sot va notre organsaton de prodcters, le Fro Nord, o va le syndcat des araters, as ass avec la Flère Opale, nos avons tojors travallé, en partenarat avec le pôle et avec les strctres q l ont précédé, à l aéloraton de notre flère et à la valorsaton de notre pêche. Por forer à l hygène et ax bonnes pratqes de trateent et de condtonneent d prodt à bord des navres, as ass por nérser la traçablté dans la chaîne logstqe des prodts de la er. Réceent, nos avons porsv notre déarche de pêchers responsables en nos engageant dans le label MSC : déjà obten por notre pêchere de le nor, l est en cors de certfcaton por le cabllad et l églefn. o anale, des engras, de la ntracetqe, de la cosétqe o de la pharace. En partcler, ne ellere valorsaton des hles de posson par des trateents approprés (prétrateent à bord, désodorsaton, encapslaton ) pet ntéresser les pêchers coe les areyers. Eronor, q tre à bord roges et foes de posson (ore, chère), recherche de noveax archés por ses vscères, à des cors q l perettent de copenser ses coûts de collecte et de condtonneent. Nos devons, à l here où la ressorce se raréfe, valorser 100 % de ce qe nos pêchons. Concrèteent, nos nos servons ass a qotden de la table Ntraqa d Aqer por enrchr les fches technqes de nos dfférents prodts srgelés en y ntégrant des données ntrtonnelles de pls en pls recherchées par les consoaters (oéga 3, copléents alentares ). LS - Fotol Jacqes Le Cardnal avor adhéré à Aqer? nt HAME Lare Photo : Photo : Jacqes Palt - Fotola.co n Porqo Nos nos ntéressons à ne poltqe zéro rejets. Nos l avons déjà antcpée sr nos chalters congélaters. n Photo : X. Ncostrate Photo : Packshot - Fotola.co le derner areent hatrer d nord de la France, Eronor, a adhéré à Aqer en 2009, c est ben avant la nassance d pôle qe ce prodcter de le nor, de cabllad o d églefn a partcpé à ses travax. 5

4 Photo : Delphages - Fotola.co rencontres En faver d ne pêche responsable et drable Hbert Carré CNPMEM Drecter n Qel est le rôle d Coté Natonal des Pêches et des Elevages Marns? car l fat qe les bonnes pratqes soent non seleent connes as ass reconnes par le consoater. n Qelles sont vos relatons avec le pôle Aqer? Notre Coté, q vent de se réforer (lo de jllet 2010) afn de répondre ax nobrex défs axqels la pêche françase est confrontée, est l'échelon natonal de l organsaton professonnelle des pêches. Interlocter des povors pblcs et des éls, l est coposé d'éls professonnels et de représentants syndcax sss de tos les types de pêche. Il s appe sr n résea le long d lttoral coposé par des cotés régonax et départeentax (q vont replacer les cotés locax). Nos avons por sson d'assrer : la représentaton et la prooton des ntérêts générax de ces actvtés professonnelles, la partcpaton à l'organsaton d'ne geston responsable des ressorces haletqes, à l'aéloraton des condtons de prodcton, et à la se en œvre de poltqes pblqes de protecton de l'envronneent (à tos les échelons). Plate-fore d Innovaton Novelles Vages Très tôt, le CNPMEM a apporté son soten a pôle. Nos partcpons à des cotés de plotage (sr la traçablté, sr la coposton ntrtonnelle des prodts de la pêche) et a COSTI. Par allers, nos avons vol, lorsqe son avenr état enacé, onter a crénea por convancre a pls hat nvea de l Etat de l ntérêt stratégqe qe ce pôle représente por la flère des prodts de la er. - ne staton plote por ne aqacltre drable à grande échelle, dédée à développer la génétqe expérentale et à proposer des process et technqes pls adaptés à des explotatons aqacoles drables, de voles et rendeents portants. - n départeent des Développeents Photo : X. Ncostrate n Le Coté s'est engagé dans ne poltqe de pêche responsable. Qelles sont vos actons concrètes? Notre lgne de concaton s appe sr : les hoes, car on a tendance à les obler en ettant tojors en avant la protecton de la ressorce, lers éters, car la dversté des types de pêche est ne rchesse por la France, lers savor-fare et lers bonnes pratqes. Nos nos soes aperçs qe les pêchers s étaent nscrts dans le développeent drable de lers actvtés deps longteps, car l est évdent q ls n ont acn ntérêt à détrre le le dont ls trent lers éters et lers revens. Nos avons partcpé ax travax de France AgrMer por l élaboraton de la arqe pêchers responsables, et le projet d écocertfcaton, ans q à la se en place de l nterprofesson. De êe, nos soes partenares de l opératon Mster Goodfsh, 6 p Technologqes de valorsaton des prodts et co-prodts aqatqes dont l objectf est de développer de noveax process de transforaton, d adapter sr des atrces posson des technologes tlsées dans d atres secters de l agroalentare, de développer de novelles approches analytqes et de caractérsatons physcochqes, d explorer de novelles éthodes pls sensbles de détecton d agents addtfs non sohatés o de traçablté... e projet de Plate-Fore d Innovaton Novelles Vages a été présélectonné le 30 septebre 2010 dans le cadre de l appel à projets lancé par l Etat et la Casse des Dépôts et Consgnatons. A sen de ce projet strctrant por le secter des prodts aqatqes, Aqer et ses partenares ont proposé le développeent d n centre d essas et de oyens technologqes ntégrant : Désoras, s ovre la phase d ngénere, d ne drée de dx os : elle perettra de fnalser les éléents technqes, fnancers, jrdqes ans qe la governance. N héstez pas à nos contacter s vos sohatez vos assocer à ce projet! n l s o n ANSES Il fat arrêter d opposer pêche et élevage, les dex actvtés sont copléentares por répondre à des deandes dfférentes. La deande en prodts aqatqes n a jaas été ass portante. La pêche fraîche françase représente 15 % de l approvsonneent des archés natonax : l est donc nécessare, afn d évter n recors encore pls assf à l portaton, de contrber à développer ne aqacltre françase. n a q e r Photo : X. Ncostrate n Coent voyez-vos la copléentarté pêche/élevage? 7

5 téognages Danel Percheron Aq aclt re Présdent d Consel Régonal Nord-Pas-de-Calas Le pôle Aqer s est concrèteent engagé dans cette voe. Déjà, plsers prograes ont été labellsés. Coe nos le verrons dans ce dosser, la recherche porte sr des sjets très dvers : le plancton ssceptble de norrr les larves de posson, le contrôle d sexe des alevns, la ltte contre les bactéres pathogènes dans les psccltres arnes, la créaton d ne flère de prodcton et de valorsaton de cro-alges, o l tlsaton, dans le doane de la santé des ntrents, des coprodts de l aqacltre. Face à la raréfacton des ressorces haletqes, l aqacltre est aenée à onter en pssance. Mas à la condton de ne pas tlser des possons por en élever d atres. Por agenter sa prodcton, le secter aqacole dot donc résodre le problèe de sa trop grande dépendance actelle ax farnes et ax hles de posson. C est porqo, le prograe VEGEAQUA étde la sbsttton des prodts arns par des prodts d orgne végétale. Il s agt, dans ce projet coe dans les atres labellsés par Aqer, de travaller por n développeent drable de l aqacltre, à travers ses tros plers : la drablté éconoqe, la ltaton des pacts sr l envronneent et l acceptablté socale des prodts. 8 Photo : Yvette TAVERNIER - NAUSICAA Parallèleent, la Régon Nord-Pas-de-Calas a lancé ne étde de fasablté por le développeent d'ne aqacltre de qalté répondant non seleent ax besons de la flère halo-agroalentare as ass ax attentes des consoaters de prodts de la er tojors pls nobrex. n p l s o n n Porqo ne collectvté coe la régon Nord- Pas-de-Calas s'ntéresse-t-elle à l'aqacltre? Le Nord-Pas-de-Calas est n terrtore prvlégé por l'accel et le développeent des actvtés lées à la pêche. Notre façade arte abrte à Bologne-sr-Mer, non seleent le 1er port de pêche franças, as ass la flère d'excellence prodts de la er, concentrée sr la zone portare de Capécre q est leader en Erope. La pêche, grâce ax lens q'elle a s créer avec l'ndstre agroalentare, occpe ne place prédonante et la flère haletqe est le oter éconoqe de l'aggloératon bolonnase. Les 150 entreprses q la coposent représentent pls de eplos drects. Deps qnze ans, cette flère a forteent évolé sos l'nflence conjgée d arché et de la dstrbton en aval, de l'envronneent nternatonal et de la Poltqe Cone de la Pêche en aont. Ajord'h, avec l'évolton des odes de consoaton q s ajote à ces contrantes, la flère dot réfléchr ax orentatons q'elle sohate prendre afn de transforer ces enaces en opportntés. C est ce qe la Régon et la Conaté d aggloératon d Bolonnas deandent à la Msson Capécre 2020 dans les 4 prortés q elle s est fxée ator de la ressorce, la transforaton, la logstqe, l nnovaton et la recherche. L'aqacltre apparaît coe ne opportnté de copléent à la pêche. Cnqèe régon aqacole de France, le Nord-Pas de Calas copte ajord'h 22 entreprses de saloncltre et de conchylcltre répartes sr pls de 30 stes de prodcton et accelle à Gravelnes, avec Aqanord, la 1ère fere d'aqacltre arne françase. S notre abton, a delà de la consoldaton de ces explotatons, est le développeent de l'aqacltre arne et contnentale, l est nécessare de se doter d'ne expertse afn d'accopagner a ex les porters de projets. C'est porqo, la Régon a lancé ne étde de fasablté por le développeent d'ne aqacltre de qalté. n L'aqacltre est-elle ne réponse a problèe de dnton de la ressorce? La prodcton de pêche arte est ajord'h ltée par la dsponblté des ressorces a q e natrelles et par ne régleentaton eropéenne de pls en pls strcte. Ajord'h, les tonnes de possons débarqés a port de Bologne ne représentent pls qe 10 % des voles transforés par les entreprses de la zone. Cette tendance devrat s'accenter. Il fat donc ltpler les sorces d'approvsonneent et optser la valorsaton de la ressorce. Le développeent de l'aqacltre, en offrant de novelles perspectves, apparaît être ne pste sérese por le développeent de la flère. Photo : B. Lobez ans le onde, près d n posson consoé sr dex, et très bentôt davantage, provent de l aqacltre q est devene la cltre alentare dont la crossance est l ne des pls fortes a nvea ondal (7 % par an, sorce FAO). Mêe s, en France, le posson est encore avant tot savage, de pls en pls l élevage apparaît coe n copléent à ne ressorce q ne cesse de dner. Et notre dépendance ax portatons de prodts de la er est ajord'h de 70 %. Le pôle de copéttvté, en prenant le no d Aqer, a très tôt vol fare la synthèse des prodts de la er et de cex de l aqacltre, sans abgïté. Coe le Coté Natonal des Pêches q a ajoté ax lettres de son sgle E et M por ex prendre en copte l portance nassante de l élevage arn. n Coent voyez-vos le rôle d pôle de copéttvté Aqer por répondre à cette probléatqe? La régon Nord-Pas de Calas a la chance d'avor ce pôle de copéttvté natonal. A delà de la vsblté qe cela apporte à la flère, le pôle Aqer travalle à la préservaton des espèces, à l'aéloraton de la qalté des prodts, à la sécrté santare et a renforceent de la copéttvté de la flère. En rasseblant les copétences et les savor-fare des entreprses, de la recherche applqée et de la recherche fondaentale, le pôle peret le développeent de projets nnovants à fort potentel éconoqe, dans ne déarche partenarale. Les éthodes de prodcton de l'aqacltre n'ont cessé de s'aélorer ces vngt dernères années por répondre à des exgences de pls en pls strctes de prodctvté et de respect de l'envronneent. Nos sohatons bénéfcer de tote l'expertse d pôle et de ses partenares afn de développer ne aqacltre de qalté répondant ax crtères d développeent drable. La plate-fore d'nnovaton Novelles Vages, présentée par le pôle et retene dans le cadre de l'appel à projets natonal, coportera n volet aqacole et perettra de réalser des progrès portants dans ce sens. La Régon sotendra ce projet strctrant por l enseble de la flère. n r 9

6 exeples de projets SEXYTROUT COPINE / COBIMAQUA aractérsaton génétqe et fonctonnelle de la taton asclnsante "al" chez la trte arc-en-cel. A contrare de la staton observée chez les afères et les oseax, l exste chez les possons ne grande dversté de écanses contrôlant la déternaton d sexe. De anère nattende, des âles ont été observés chez la trte arc-en-cel dans des lgnées hoozygotes génétqeent feelles, entraînant ne dnton de la prodctvté a sen des élevages. Les résltats contrberont à ne ellere connassance de la base génétqe et envronneentale de ce type de asclnsaton et perettront ax pscclters de ex contrôler ce phénoène appar dans les élevages. Labellsé par le Pôle de Copéttvté Aqer le 4 févrer 2008, ce projet a été fnancé par l Agence Natonale de la Recherche. Porté par l INRA de Rennes, l assoce l INRA de Joy-en-Josas et l Insttt de Génoqe Fonctonnelle de Lyon. n 'objectf prncpal de ces dex projets est de développer des systèes de cltre de asse de copépodes (petts crstacés planctonqes) por sécrser le développeent de la psccltre arne en Erope. Actelleent, la prodcton d alevns de nobrex possons à hate valer coercale exge ne phase d alentaton sr des proes vvantes. Ces dernères, proposées classqeent, sont pe dversfées et ont ontré lers ltes. Les copépodes ntéressent les aqaclters car ls représentent les proes natrelles des possons et possèdent les qaltés ntrtonnelles ndspensables a développeent noral de larves de possons. Ces novelles technologes bénéfceront drecteent ax PME. n SEXTIL...chffres 10 (Selon données FAO 2008) hez le tlapa, l tlsaton de poplatons ono-sexes est essentelle por la rentablté de la flère, copte ten des caractérstqes de reprodcton de l espèce q condsent, en étang, à ne srpoplaton et a nanse des ndvds. Ces poplatons ono-sexes perettent de bénéfcer de la ellere crossance des âles en fn d élevage, n âle est en oyenne 1,6 fos pls gros q ne feelle. Ve l portance de la flère (2,5 llons de tonnes, pls de 100 pays prodcters, seconde prodcton psccole ondale), tote aéloraton d contrôle d sexe se tradt par d portantes retobées éconoqes. Ce projet a por objectf de développer des kts de sexage d tlapa, perettant ax prodcters d aélorer la rentablté de lers élevages en élnant précoceent les lots à fables proportons de âles. Ces kts faclteront égaleent la recherche, en laboratores/statons, sr la dfférencaton d sexe, et le développeent d approches génétqe et/o therqe por n contrôle d sexe respectex d consoater et de l envronneent. Ce projet, porté par le CIRAD, a été labellsé par le Pôle de copéttvté Aqer le 13 jllet n Evolton de la part aqacole dans la totalté des apports de prodts aqatqes ondax PATHOTRACK-FISH es écloseres arnes françases prodsent envron 8 % de la prodcton eropéenne d alevns de bars et de darades grâce notaent à ler avance technologqe q l est essentel de conserver. PATHOTRACK- FISH porte sr la ltte contre les bactéres pathogènes appartenant a genre Tenacbacl en aqacltre arne. Ces bactéres consttent en effet l ne des preères cases de nsance d orgne pathologqe dans les psccltres, en partcler chez les nassers et les grossssers. Ce projet assoce p l s o n a q e r Photo : Yvette TAVERNIER - NAUSICAA Photo : Yvette TAVERNIER - NAUSICAA dex écloseres (Eclosere Marne de Gravelnes et les Possons d Solel), tros entreprses (Phylogene, Labofar et Bovac) spécalsées dans le dagnostc et la se en œvre de soltons prophylactqes, et n centre de recherche reconn dans le doane (INRA). L n de ses enjex est de perettre le développeent d ne aqacltre à la fos drable (ayant n recors lté ax prodts santares) et pls prodctve afn d assrer la copéttvté de la flère aqacole. n 11

7 Anne Corter Drectrce d prograe de Ntrton-Santé Ntrahb Roqette téognages Arnalt Chaperon Drecter Général lale d grope norvégen Aker Seafoods, Vvers de France réalse 25 % de son chffre d affares (85 M d ) dans l aqacltre (trtes). Son Drecter, Arnalt Chaperon, est, deps jn 2010, le Présdent de la Fédératon Eropéenne des Prodcters Aqacoles. Vos venez d adhérer a pôle Aqer, porqo? A la ste de notre flale bolonnase Vvers Marns, nos avons décdé de nos engager avec le pôle q fat référence à la fos ax prodts de la pêche, de l'élevage en ea doce o en ea de er. Nos soes des tlsaters, as ass des abassaders de la table Ntraqa sr la coposton ntrtonnelle des prodts aqatqes, dont nos avons vanté les qaltés à Helsnk devant des représentants de 22 pays. Vos êtes le plote de NUTRIMEMO, labellsé par les pôles Aqer et Prod Innov. En qo consste ce prograe? Nos sohatons valorser les coprodts générés par nos actvtés de transforaton, car nos savons qe la trte état rche en ntrents d ntérêt : por agr, par exeple, de façon préventve sr le vellsseent cérébral et la alade d Alzheer. Vvers de France s est donc assocé à l Unté de Ntrton et Neroscences de l Unversté de Bordeax I, à l Insttt technqe des corps gras, ans q ax entreprses Sant Hbert, VAB Ntrton et Unther Développeent, por ettre a pont des prodts noveax perettant l aéloraton de la éore et la préventon d décln cogntf des senors. Il s agt de ettre a pont n procédé d extracton et de condtonneent de l hle, adapté ax exgences de qalté et ax voles de coprodts à trater (têtes, peax, arêtes, vscères). L objectf à tere est de prodre ne hle de posson avec ne traçablté totale. Ce projet vent d être reten por n fnanceent par le Fonds nqe nternstérel (10 èe appel à projets, jllet 2010). Coent voyez-vos l avenr de l aqacltre? Vvers de France Il y a ne volonté, à la fos eropéenne et françase, forte de développer l aqacltre. A l age d n bel exeple, as encore le sel a onde : l aqacltre norvégenne. Il fat forer les consoaters, car l aqacltre soffre d ne éconnassance o d n anqe de reconnassance. Concrèteent, en France, les aqaclters rencontrent des dffcltés por accéder à de noveax stes. Par allers, Aqer pet être ass n partenare dans nos efforts por aélorer la R & D. n Photo : Gseppe Porzan - Fotola.co eader ondal de l adonnere, le grope Roqette, q transfore des ressorces natrelles renovelables en ne gae d ngrédents por les ndstres agroalentares, sohate renforcer sa présence dans le doane de la ntrton-santé et dversfer son actvté en partcpant à la créaton d ne flère spécalsée dans les croalges. Povez-vos nos présenter Ntrahb et Algohb? NUTRAHUB est le prograe d Innovaton Ntrton-Santé de Roqette q travalle sr les prodts sss des flères végétales tradtonnelles (aïs, blé, poe de terre et pos) et pls réceent des croalges. Soten par OSEO Innovaton, ALGOHUB est n consort de 13 partenares ndstrels et centres de recherche. Ce prograe de recherche a por objet d'explorer la prodcton et la valorsaton de croalges, n secter encore pe développé en Erope. Les croalges sont en effet ne ressorce natrelle renovelable, povant trover des applcatons dans de nobrex secters : ntrton, santé, pharacetqe, cosétqe, as ass en aqacltre. Nos valorsons ler boasse por ler apport en proténes, en acdes gras, et en dvers ntrents coe les pgents, les antoxydants, les nérax et les vtanes. Franços Schtt et Sa Soss, Laboratore d Océanologe et de Géoscences Concrèteent, qelles sont les retobées attendes por l aqacltre? Nos explotons le potentel de la chlorelle, hstorqeent consoée a Japon et réptée por sa coposton ntrtonnelle éqlbrée : proténes (pls de 50% de sa coposton), pgents (chlorophylle, lténe), vtanes (dont la B12) A partr d n otl de prodcton, le photoboréacter, q garantt ne absence de contanaton extérere, nos valorsons cette croalge dans des alents larvares, ssceptbles d ntéresser les écloseres. Cette technologe propre est nédte en Erope et dans le onde, à échelle ndstrelle. Qe vos apporte Aqer? Notre partenarat avec le pôle nos peret d asseor notre développeent en atère de platefore de recherche et de fédérer ass ben les nstttonnels de la recherche qe des ndstrels coe Copals, dans le bt de fare éerger des prodts nnovants. Et nos attendons, ben sûr, avec ntérêt la consttton de Novelles Vages q porrat nos perettre de consolder encore davantage notre recherche dans le doane de l aqacltre, et pls partclèreent de la ntrton, por l aéloraton des perforances d élevage et de la qalté des prodts q en sont sss. n nté xte de recherche spécalsée dans les doanes lttorax et côters, le LOG de Werex (62) développe dex projets, labellsés par Aqer, ntéressants por la flère aqacole. Tros qestons à son Drecter Franços Schtt et a responsable d prograe, Sa Soss. Qels sont les lens entre le LOG et le pôle Aqer? Franços Schtt. Le pôle développe n axe recherche fort. Le LOG, l n des pls gros pôles de recherche dans la régon, q regrope ne éqpe de trente cherchers et de trente doctorants ncontornables dans l étde d le arn, ne povat rester à l écart. Mêe s nos soes deps longteps reconns par tos les ports de la façade Manche-er d Nord, nos avons apprs à ex daloger avec nos partenares et à répondre ax appels à projet. C est ans qe nos partcpons a projet de créaton de la plate-fore Novelles Vages ploté par Aqer et qe nos travallons sr dex projets labellsés, lés à l aqacltre. En qo consste le prograe COPINE, labellsé le 22 avrl 2010? Sa Soss. Nos avons développé, à la Staton arne de Werex, tot n savor-fare sr le zooplancton, et en partcler sr les copépodes, ces croscopqes crstacés q consttent l alent natrel des larves de posson. Or, s les aqaclters velent aîtrser de novelles espèces, l ler fat assrer ler ressorce en ntrents. Les cystes d Artea q vvent dans les grands lacs salés coûtent chers et ont ne qalté ntrtve flctante. D où l dée de prodre des copépodes en qantté sffsante et rentable ndstrelleent. Déjà, à Taïwan, la flère, avec laqelle nos avons de nobrex échanges, tlse les copépodes natrelleent. COPINE (COpepod Prodcton INstallatons for Export) engage onze partenares acadéqes et ndstrels (PME) q forent n consort solde et offrent la asse crtqe por relever ce challenge. Les résltats attends ont por objectf de bénéfcer drecteent ax PME, as la technologe de prodcton de copépodes proposée porra ass s'exporter n pe partot dans le onde. Concrèteent, coent cela se passe-t-l? LOG Sa Soss. L dée est de fabrqer ne nté de prodcton expérentale dans les aqars d Centre natonal de la er Nascaa à Bologne-sr-Mer. Dans n preer teps, l s agt de aîtrser l élevage des possons d aqarophle. Après qo, en éclosere, nos espérons norrr le bar (ce qe nos avons testé avec sccès) et tote espèce cltvée actelleent o canddate dès qe sa larve attent l âge crtqe, le oent où elle coence à ovrr la boche. De qo sécrser le développeent ftr de l aqacltre en France et en Erope. n p l s o n a q e r 12 13

8 La sson d pôle Aqer : l est n otl a servce des professonnels et des scentfqes, ne nterface actve, sple et concrète entre les projets des entreprses et ler réalsaton. l ade a ontage des projets de recherche et à la oblsaton des fnanceents dédés ax pôles de copéttvté. l défnt a nvea natonal ses prortés de recherche et sollcte les copétences des scentfqes et des centres de foraton por abotr à des résltats concrets. l faclte le traval en résea sr les théatqes retenes. l donne accès à des otls technologqes talsés, à ne platefore collaboratve et a Centre de velle. l dentfe les besons des entreprses d secter. l accopagne les entreprses dans lers probléatqes. l partcpe ax réseax et gropes de traval agroalentares natonax. n Coté scentfqe d experts Aqer donne ve à vos projets L éqpe d pôle Cathy BUQUET DRRT Nord Pas-de-Calas Phlppe COSTENOBLE Drecter Copals Jean-Baptste DELPIERRE Présdent Therry MISSONNIER Drecter Françose LE TETOUR Responsable Adnstratve et Fnancère Henr HELLIN Drecter Vvers Marns Olver MAES PDG Jacqes Maës Mara GOURNAY-DIAS Assstante de Drecton Angelne PIGNON Drectrce des projets Catherne BEUTIN Chargée de sson Gaëtan MAIRESSE Ex DRRT Nord Pas-de-Calas Perre SIOU Drecter Aqanord Mathlde COQUELLE Chargée de sson Else MAZURIER-LAHOCHE Secrétare Marelle MARIE Chargée de sson Centre de velle Francs WALLART Drecter de la Concaton et des relatons avec les entreprses à l Insttt Paster de Llle 14 p l s o n a q e r 15

9 Les ebres Entreprses, Organsatons de prodcters l Agropale Servces l Alv Manageent l Aqanord l Arbor Technologes l Achan l Bretagne Saon l Capénerge l Captane Hoat l Contnentale Ntrton l Coopératves Martes Etaploses l Copals l Copeport arée O.P.B.N l Corre-Deselle l Davgel l Delperre / Delabl l Delperre Mer et Tradton l Dearne l Drect Océan l Eclosere Marne de Gravelnes l Esko l Eronor l Fere Marne de Dohet l Fnds France l Fras Ebal l FROM Bretagne l FROM Nord l Genoscreen l Hber Technologes l Ivaer l Jacqes Maës l Marcel Baey l Mare l Marne Harvest Bologne l MerAllance l Metrovson l Mondal Navys l Norfrgo l Océan Délces l Océan Projects l Osyrys Consel l Per4ances France l Prel Gastronoe l Régal Marée l Roqette Frères l Roen Marée l Seanov l Trte Servce l Una Fras l Unpêche l Vvers Marns l Vvers de France Laboratores d étde et de recherche, Centres technqes et Organses de foraton l ADRIA Norande l ADRIANOR l ANSES l CFPM l CIRAD l Conegan Labo Consel l CNRS DR 18 l HALIOMER l IFREMER l INRA l INRIA l Insttt Paster de Llle l Lycée Agrcole de Cologne l Nascaa l U.L.C.O. l Unversté Llle 1 ST Syndcats et fédératons professonnelles et Personnaltés l Assocaton des raassers de salcornes de la Bae de Soe l Coté Régonal des Pêches Martes et des Elevages Marns NPDC/Pcarde l Confédératon des Indstres de Trateent des Prodts des Pêches Martes l INNOCEA l Norande Fraîcher Mer l Secton Régonale de la Conchylcltre Norande Mer d Nord l Syndcat des Pscclters Salonclters d Nord l Syndcat des Sélectonners Avcoles et Aqacoles Franças l Syndcat Général des Mareyers l Syndcat Natonal des Salers- Sarssers de Possons l Syndcat Natonal d Coerce Extérer des prodts congelés et srgelés Instttons et collectvtés l Bologne-sr-Mer Développeent Côte d Opale l Chabre de Coerce et d Indstre de Bologne-sr-Mer Côte d Opale l Conaté d Aggloératon d Bolonnas l Consel Régonal Nord/Pas de Calas l Vlle de Bologne-sr-Mer l Vlle de Gravelnes...chffres 627 le nobre de deandes tratées par Aqer et ses partenares deps la créaton d centre de velle le 1 er jllet le nobre d abonnés a centre de velle. 16, re d Coandant Charcot Bologne-sr-Mer Tél Fax Iplson Le agazne d nforaton d Pôle de Copéttvté Décebre 2010 ISSN Drecter de la pblcaton : Therry MISSONNIER Agence BRAVO RCS B BOULOGNE-SUR-MER Photos covertre : Wolgn - Santclar23 / Fotola.co

DIRIGER ADMINISTRER DÉVELOPPER

DIRIGER ADMINISTRER DÉVELOPPER 24 Adjont de drecton F/H Votre formaton BTS Hôtellere-restauraton BTS Management des untés commercales BTS Assstant de geston PME-PMI Lcence Management d untés de restauraton Vos mssons Vous anmez, formez

Plus en détail

Dynamique du point matériel

Dynamique du point matériel Chaptre III Dynaqe d pont atérel I Généraltés La cnéatqe a por objet l étde des oveents des corps en foncton d teps, sans tenr copte des cases q les provoqent La dynaqe est la scence q étde (o déterne)

Plus en détail

Physique appliquée. 1 re STI. Génie électronique

Physique appliquée. 1 re STI. Génie électronique Physqe applqée 1 re STI Géne électronqe Mare-Clade Dder Lycée les Irs, Lormont Jacqes Lafarge Lycée Gstave ffel, Bordeax Therry Lecorex Lycée Rchele, Rel-Malmason Gérard Montaster Lycée Doran, Pars Sos

Plus en détail

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte.

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte. I Introdcton : T.P. Le redressement commandé : le pont mxte. Précédemment, nos avons v qe nos povons réalser la converson d'ne tenson alternatve snsoïdale t =U 2sn t en ne tenson contne grâce à l'tlsaton

Plus en détail

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou LCTICIT nalyse des sgnax et des crcts électrqes Mchel Po Chaptre 2 Los générales de l électrcté en régme contn. Théorèmes de sperposton, Thévenn et Norton. dton 23/05/2005 nméro d'enregstrement de

Plus en détail

* Notre savoir au service de votre réussite

* Notre savoir au service de votre réussite * Notre savor au servce de votre réusste * Vsualser les ndcateurs clés de performance de votre portefeulle clents sur un tableau de bord Analyser le taux d acceptaton de vos demandes d agréments par notaton

Plus en détail

Contribution des Chambres d'agriculture à l'agro-écologie

Contribution des Chambres d'agriculture à l'agro-écologie Contribtion des Chambres d'agricltre à l'agro-écologie a Edito de Gy Vasser Président des Chambres d'agricltre (APCA) Les acters de l agricltre française ont tojors œvré por moderniser ler activité. Ainsi,

Plus en détail

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes EH SmartVew Servces en lgne Euler Hermes Identfez vos rsques et vos opportuntés Plotez votre assurance-crédt www.eulerhermes.be Les avantages d EH SmartVew L expertse Euler Hermes présentée de manère clare

Plus en détail

Accessibilité aux md de famille. Objectif: Créer une modalité par agence avec application par CSSS et la publiciser

Accessibilité aux md de famille. Objectif: Créer une modalité par agence avec application par CSSS et la publiciser Accessblté aux md de famlle Objectf: Créer une modalté par agence avec applcaton par CSSS et la publcser But: Mettre fn aux démarches multples des patents et rédure le déla d'accès Prncpes: 1. reconnaître

Plus en détail

Enquête sur les services de télécommunications

Enquête sur les services de télécommunications Enquête sur les servces de télécouncatons Vu l'avs favorable du Consel Natonal de l'inforaton Statstque, cette enquête, reconnue d'ntérêt général et de qualté statstque, est oblgatore. Vsa n 200222EC du

Plus en détail

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations Contrats prévoyance des TNS : Clarfer les règles pour sécurser les prestatons Résumé de notre proposton : A - Amélorer l nformaton des souscrpteurs B Prévor plus de souplesse dans l apprécaton des revenus

Plus en détail

DES FUTURS ENTREPRENEURS

DES FUTURS ENTREPRENEURS Créer ou reprendre une entreprse, Ou, mas comment? Gude DES FUTURS ENTREPRENEURS édton 2011 Futurs entrepreneurs, venez nous rencontrer! La CCIT Rennes Bretagne est engagée dans une démarche qualté* Notre

Plus en détail

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix?

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix? Note méthodologque Tratements hebdomadares Questlemonscher.com Quelle méthode de collecte de prx? Les éléments méthodologques ont été défns par le cabnet FaE onsel, socété d études et d analyses statstques

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE L analyse fondamentale Ce document pédagogque n est pas un document de consels pour nvestr en bourse. Les nformatons données dans ce document sont à ttre nformatf. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

RÉPONSES À UN ÉCHELON. Sortie u(t) réponse. t(s)

RÉPONSES À UN ÉCHELON. Sortie u(t) réponse. t(s) BTS S ÉPONSS À UN ÉHON. éponse à n échelon d n système d premer ordre xemple : almentaton d n condensater de capacté par ne sorce de tenson e(t) à travers résstance a tenson varable e(t) est n échelon

Plus en détail

SmartView d EH. Vue d ensemble des risques et des occasions. Surveillance de l assurance-crédit. www.eulerhermes.ca/fr/smartview

SmartView d EH. Vue d ensemble des risques et des occasions. Surveillance de l assurance-crédit. www.eulerhermes.ca/fr/smartview SmartVew d EH Servces en lgne Euler Hermes Vue d ensemble des rsques et des occasons Survellance de l assurance-crédt www.eulerhermes.ca/fr/smartvew Les avantages du SmartVew d EH Prenez plus de décsons

Plus en détail

une garde d Enfant a votre domicile

une garde d Enfant a votre domicile GUIDE A DESTINATION DES PARENTS Ce gude pratque a été réalsé par la CDAJE du Nord (Commsson Départementale de l Accuel des Jeunes Enfants). A retrouver sur www.cdaje59.fr PAO - CAF DU NORD 06/2012 EmploYEr

Plus en détail

Systèmes électromécaniques

Systèmes électromécaniques Hate Ecole d ngénere et de Geston D Canton d Vad Systèes électroécanqes Chaptre 6 OEURS SYNCRHONES A AANS PERANENS Coplage et odélsaton por les oters trphasés CD\SE\Cors\Chap6. Correvon A B E D E S A

Plus en détail

L allemand, passeport pour l avenir. Nicolas Lalau

L allemand, passeport pour l avenir. Nicolas Lalau Ncolas Lalau Le musée de Pergame à Berln «Bergarten» à Munch Le parc natonal de Jasmund à Rügen Football fémnn en Allemagne Plage au bord de l Elbe à Hambourg Carnaval alémanque à Baden-Baden Dans les

Plus en détail

lundi 3 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE Cantines scolaires

lundi 3 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE Cantines scolaires lndi 3 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE Cantines scolaires alimentation.gov.fr 2 3 octobre 2011 - Dossier de presse Crédits Photos : min.agri.fr La cantine fait partie d qotidien de 6 millions de jenes écoliers,

Plus en détail

L Evénement en images

L Evénement en images Rédactrce en chef: Edth Defaux L Evénement en mages P a S s o n DYnamsme EchaNge TransparEnce S o l d a R REspect ProfessIonnalsme EnGagement t é Notre Assemblée Générale s est déroulée le 6 févrer derner

Plus en détail

Accord Entreprise. Le Guide du True-Up. Enterprise Agreement True - Up Guide

Accord Entreprise. Le Guide du True-Up. Enterprise Agreement True - Up Guide Enterprse Agreement True-Up Gude Accord Entreprse Le Gude du True-Up Enterprse Agreement True - Up Gude Le gude du True-Up dans l Accord Entreprse Table des matères Le True-Up des lcences on premse et

Plus en détail

cavité RsIoSutQerrUainEe RIcaS vité Q soute U rraine E

cavité RsIoSutQerrUainEe RIcaS vité Q soute U rraine E RISQUE cavté souterrane cavté souterrane ntercalare cavte souterrane recto verso:mse en page 1 10/07/13 11:21 Page 2 RISQUE cavté souterrane Le rsque cavté souterrane fat parte des rsques de mouvement

Plus en détail

Créer ou reprendre une entreprise, Guide de la création et de la reprise d entreprise 1er semestre 2009

Créer ou reprendre une entreprise, Guide de la création et de la reprise d entreprise 1er semestre 2009 Créer ou reprendre une entreprse, Ou, mas comment? Gude de la créaton 1 er semestre 2009 et de la reprse d entreprse Futurs entrepreneurs, venez nous rencontrer! Chambre de Commerce et d Industre de Rennes

Plus en détail

Guide de présentation

Guide de présentation Syndicat Centre Héralt Gide de présentation Activités et otils pédagogiqes Por sensibiliser vos élèves à la gestion des déchets, mettre en place des projets, réaliser ne visite o réserver nos otils...

Plus en détail

LES COMPARAISONS CLES DU CONCEPT A LA PRATIQUE [KEY COMPARISON: FROM CONCEPT TOWARDS PRACTICE]

LES COMPARAISONS CLES DU CONCEPT A LA PRATIQUE [KEY COMPARISON: FROM CONCEPT TOWARDS PRACTICE] LES COMPARAISOS CLES DU COCEPT A LA PRATIQUE [KEY COMPARISO: FROM COCEPT TOWARDS PRACTICE] Soraya Amaroche Laboratore atonal d Essas BM-LE, re Gaston Bosser 7574 Pars Cedex 5 Résmé Le docment d CIPM (Comté

Plus en détail

Parlons. retraite. au service du «bien vieillir» L Assurance retraite. en chiffres* 639 192 retraités payés pour un montant de 4,2 milliards d euros

Parlons. retraite. au service du «bien vieillir» L Assurance retraite. en chiffres* 639 192 retraités payés pour un montant de 4,2 milliards d euros Édton Pays de la Lore Parlons La lettre aux retratés du régme général de la Sécurté socale 2012 retrate L Assurance retrate en chffres* 12,88 mllons de retratés 17,58 mllons de cotsants 346 000 bénéfcares

Plus en détail

CRÉER CUISINER PRODUIRE

CRÉER CUISINER PRODUIRE 16 Chef de cusne F/H Votre formaton CAP Cusne + expérence Brevet professonnel Cusne + expérence Bac pro Cusne + expérence BTS Hôtellere-restauraton Vous concevez les cartes et les menus. Vous êtes responsable

Plus en détail

Nous signons de grandes créations pour les clients les plus exigeants.

Nous signons de grandes créations pour les clients les plus exigeants. 1^^ Nous sgnons de grandes créatons pour les clents les plus exgeants. 1.500.000 m de bureaux et commerces et 4 1 * 2 0 0 logements conçus, réalsés et commercalsés en 10 ans 1.023 mllons d'euros de chffre

Plus en détail

Enseignement secondaire. PHYSI Physique Programme

Enseignement secondaire. PHYSI Physique Programme Ensegnement secondare Dvson supéreure PHYSI Physque Programme 3CB_3CC_3CF_3MB_3MC_3MF Langue véhculare : franças Nombre mnmal de devors par trmestre : 1 PHYSI_3CB_3CC_3CF_3MB_3MC_3MF_PROG_10-11 Page 1

Plus en détail

Corrélation et régression linéaire

Corrélation et régression linéaire Corrélaton et régresson lnéare 1. Concept de corrélaton. Analyse de régresson lnéare 3. Dfférences entre valeurs prédtes et observées d une varable 1. Concept de corrélaton L objectf est d analyser un

Plus en détail

DE LA VALIDATION DES METHODES D ANALYSE A L EVALUATION DE L INCERTITUDE DES RESULTATS DE MESURE

DE LA VALIDATION DES METHODES D ANALYSE A L EVALUATION DE L INCERTITUDE DES RESULTATS DE MESURE DE LA VALIDATION DES METHODES D ANALYSE A L EVALUATION DE L INCETITUDE DES ESULTATS DE MESUE Mchèle Désenfant Marc Prel Cédrc ver Laboratore Natonal d Essas BNM-LNE 1, re Gaston Bosser 7574 Pars Cedex

Plus en détail

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social Drgeant de SAS : Lasser le chox du statut socal Résumé de notre proposton : Ouvrr le chox du statut socal du drgeant de SAS avec 2 solutons possbles : apprécer la stuaton socale des drgeants de SAS comme

Plus en détail

Vous ne visualisez pas correctement cet email

Vous ne visualisez pas correctement cet email Vous ne vsualsez pas correctement cet emal Pluseurs lens qu créent du len sur SFR Busness Team Pour plus d nformaton sur nos offres sfrbusnessteam.fr Consultez les mentons légales et le glossare SFR -

Plus en détail

Prêt. servir. Des fromages de marques en portions et en pièces. Fin de repas, petit-déjeuner et collation. www.belfoodservice.fr

Prêt. servir. Des fromages de marques en portions et en pièces. Fin de repas, petit-déjeuner et collation. www.belfoodservice.fr Prêt à servr Des fromages de marques en s et en pèces Fn de repas, pett-déjeuner et collaton www.belfoodservce.fr La gamme de s Bel Foodservce Fondus Mns ronds La vache qu rt est connue par 98% des Franças!

Plus en détail

GDF SUEZ, le leader de l éolien en France

GDF SUEZ, le leader de l éolien en France GDF SUEZ, le leader de l éolien en France JUILLET 2014 Dossier de presse Photographie : Le parc éolien de Manneville Crédits Photo : LA COMPAGNIE DU VENT / JULIEN GAZEAU / VALÉRY JONCHERAY 2 SOMMAIRE Introdction

Plus en détail

CAMPUS CENTRE-VILLE. Plan A. Hall d'entrée (UFR de Médecine & UFR de Pharmacie) 1 rue G. Veil

CAMPUS CENTRE-VILLE. Plan A. Hall d'entrée (UFR de Médecine & UFR de Pharmacie) 1 rue G. Veil CAMPUS CENTRE-VILLE Tram lgne 1, staton Commerce Tram lgnes 2 et 3, staton Hôtel-Deu Bus lgnes 42, 52, 56 Plan A 1 rue Gaston Vel 1 place Alexs Rcordeau Accuel des vsteurs Médecne Pharmace Odontologe Sage-femme

Plus en détail

Informations de l'unité d'enseignement Implantation. Cursus de. Intitulé. Code. Cycle 1. Bloc 2. Quadrimestre 1. Pondération 4. Nombre de crédits 4

Informations de l'unité d'enseignement Implantation. Cursus de. Intitulé. Code. Cycle 1. Bloc 2. Quadrimestre 1. Pondération 4. Nombre de crédits 4 Informatons de l'unté d'ensegnement Implantaton Cursus de Inttulé Code ECAM Insttut Supéreur Industrel Bacheler en Scences ndustrelles Outls de communcaton B2050 Cycle 1 Bloc 2 Quadrmestre 1 Pondératon

Plus en détail

ACCORD GENERAL DE COOPERATION. entre Ie Gouvernement du Grand-Duche de. Luxembourg

ACCORD GENERAL DE COOPERATION. entre Ie Gouvernement du Grand-Duche de. Luxembourg ACCORD GENERAL DE COOPERATON entre e Gouvernement du Grand-Duche de, Luxembourg et e Gouvernement de la Republque Democratque Populare Lao 2 Le Gouvernement du Grand-Duche de Luxembourg et e Gouvernement

Plus en détail

Le Prêt Efficience Fioul

Le Prêt Efficience Fioul Le Prêt Effcence Foul EMPRUNTEUR M. Mme CO-EMPRUNTEUR M. Mlle Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Départ. de nass. Nature de la pèce d dentté : Natonalté : CNI Passeport Ttre de séjour N : Salaré Stuaton

Plus en détail

Un programme inter-entreprises. > autour du téléphone mobile > en faveur de l égalité des chances

Un programme inter-entreprises. > autour du téléphone mobile > en faveur de l égalité des chances Un programme nter-entreprses de découverte professonnelle > autour du téléphone moble > en faveur de légalté des chances 1 ère édton en 2007-2008 2 ème édton en 2008-2009 3 ème édton en 2009-2010 Prncpe

Plus en détail

Méthodologie quiestlemoinscher de comparaison de prix entre magasins

Méthodologie quiestlemoinscher de comparaison de prix entre magasins Méthodologe questlemonscher de comparason de prx entre magasns Les éléments méthodologques ont été défns par le cabnet FaCE Consel, socété d études et d analyses statstques ndépendante. Le cabnet FaCE

Plus en détail

Ouvrir aux langues et valoriser les apprentissages

Ouvrir aux langues et valoriser les apprentissages Ovrir ax langes et valoriser les apprentissages N Conç par Francis Gollier, Anita Marchal, Corinne Marchois et Fabienne Petiard. Le point sr Les programmes de langes étrangères por l école primaire et

Plus en détail

Les stages en entreprise sont une pratique historique des établissements

Les stages en entreprise sont une pratique historique des établissements L INTÉRÊT D UN STAGE EN ENTREPRISE À L ÉTRANGER Les stages en entreprse sont une pratque hstorque des établssements de formaton des Chambres de Commerce et d Industre. Généralement ntégrés dans les cursus

Plus en détail

Gestion et stratégie Utilisateur

Gestion et stratégie Utilisateur Geston et stratége Utlsateur GESTION ET STRATEGIE UTILISATEUR...2 1.) Comment gérer des utlsateurs?...2 1.1) Geston des utlsateurs en groupe de traval...2 1.2) Geston des utlsateurs par domane...2 Rôle

Plus en détail

IUP M2-ICM Université Paul Sabatier Toulouse. Métrologie et reconnaissance des formes. Frédéric Lerasle Année 2008-09

IUP M2-ICM Université Paul Sabatier Toulouse. Métrologie et reconnaissance des formes. Frédéric Lerasle Année 2008-09 IUP M-ICM Unersté Pal Sabater Tolose Métrologe et reconnassance des fores Frédérc Lerasle Année 8-9 Soare - Généraltés - Déarche générqe en TI : se en œre et acqston des ages prétrateent les ages segentaton

Plus en détail

LES TYPES D AIDE QUE JE CONNAIS

LES TYPES D AIDE QUE JE CONNAIS Fche 1.1 LES TYPES D AIDE QUE JE CONNAIS a) Comment peut-on ader Davd? Davd a qutté le gymnase/lycée en 2 e année. Il a trouvé un pett boulot à 50 % peu payé. Il est nourr et logé par ses parents mas l

Plus en détail

Ton domaine réservé Organisation Simplicité Efficacité

Ton domaine réservé Organisation Simplicité Efficacité Rev. 07/2012 Ton domane réservé Organsaton Smplcté Effcacté www.vstos.t Ton La tua domane area rservata réservé 1 MyVstos MyVstos est une plate-forme nformatque réservée aux revendeurs Vstos qu permet

Plus en détail

Demande de subsides de formation

Demande de subsides de formation Service des sbsides de formation SSF Amt für Asbildngsbeitrage ABBA Rote-Neve 7, Case postale, 1701 Friborg T +41 26 305 12 51, F +41 26 305 12 54 borses@fr.ch, www.fr.ch/ssf Demande de sbsides de formation

Plus en détail

Le Colosse de l Université Laval

Le Colosse de l Université Laval Le Colosse de l Université Laval Mise en contexte Département de génie physiqe de l Université Laval reçoit le financement nécessaire por mettre sr pied ne infrastrctre de calcl hate performance sr le

Plus en détail

Accompagner les familles d aujourd hui

Accompagner les familles d aujourd hui Mtalité Française et petite enfance Accompagner les familles d ajord hi ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mtalité Française en matière de petite enfance La Mtalité Française est

Plus en détail

Mesurer la qualité de la prévision

Mesurer la qualité de la prévision Mesurer la qualté de la prévson Luc Baetens 24/11/2011 www.mobus.eu Luc Baetens 11 ans d expérence Planfcaton Optmsaton des stocks Organsaton de la Supply Chan Performance de la Supply Chan Geston de la

Plus en détail

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSION 1 - Correction -

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSION 1 - Correction - EXAME FIAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSIO 1 - Correcton - Exercce 1 : 1) Consdérons une entreprse E comportant deux établssements : E1 et E2 qu emploent chacun 200 salarés. Au sen de l'établssement

Plus en détail

En ligne à : http://www.international.icomos.org/centre_documentation/openarchive

En ligne à : http://www.international.icomos.org/centre_documentation/openarchive Recher che,publ cat onetd f f us onde l nf or mat onsc ent f quedansl edoma nedel a conser vat ondemonument sets t esh st or ques Rés ul t at sduques t onna r educent r ededoc ument at ondel I COMOS I

Plus en détail

Débuter avec Excel. Introduction

Débuter avec Excel. Introduction Débter avec Excel Introdction Dans ce chapitre Microsoft Excel 00 est n logiciel tabler qe vos povez employer dans n cadre personnel o professionnel, por sivre et analyser des ventes, créer des bdgets

Plus en détail

Informations de l'unité d'enseignement Implantation. Cursus de. Intitulé. Code. Cycle 1. Bloc 1. Quadrimestre 1-2. Pondération 5. Nombre de crédits 5

Informations de l'unité d'enseignement Implantation. Cursus de. Intitulé. Code. Cycle 1. Bloc 1. Quadrimestre 1-2. Pondération 5. Nombre de crédits 5 Informatons de l'unté d'ensegnement Implantaton ECAM Cursus de Bacheler en Scences ndustrelles Informatque et communcaton B1030 Cycle 1 Bloc 1 Quadrmestre 1-2 Pondératon 5 Nombre de crédts 5 Nombre d heures

Plus en détail

COMMUNICATION EVENEMENTIELLE COMMUNICATION D ENTREPRISE RÉDACTIONNEL

COMMUNICATION EVENEMENTIELLE COMMUNICATION D ENTREPRISE RÉDACTIONNEL COMMUNICATION EVENEMENTIELLE COMMUNICATION D ENTREPRISE RÉDACTIONNEL VOUS Vos avez ne image/n message à faire connaître o à développer Vos devez fidéliser vos clients Vos volez commniqer avec vos prospects,

Plus en détail

ENQUETE SUR L OFFRE DE "TEXTILE DURABLE" EN FRANCE EXIGENCES ENVIRONNEMENT ET ENERGIE

ENQUETE SUR L OFFRE DE TEXTILE DURABLE EN FRANCE EXIGENCES ENVIRONNEMENT ET ENERGIE TEXTILE & DEVELOPPEMENT DURABLE ENQUETE SUR L OFFRE DE "TEXTILE DURABLE" EN FRANCE EXIGENCES ENVIRONNEMENT ET ENERGIE SUSTAINABLE TEXTILE :SURVEY MARKET IN FRANCE / ENVIRONMENT AND ENERGY REQUIREMENTS

Plus en détail

Cours Corporate finance

Cours Corporate finance Cours Corporate fnance Eléments de théore du portefeulle Le edaf Franços Longn www.longn.fr lan Notons de rentablté Défnton odélsaton Eléments de théore du portefeulle ortefeulle Dversfcaton Le edaf Le

Plus en détail

BUREAU D'APPLICATION DES METHODES STATISTIQUES ET INFORMATIQUES

BUREAU D'APPLICATION DES METHODES STATISTIQUES ET INFORMATIQUES BUREAU D'APPLICATION DES METHODES STATISTIQUES ET INFORMATIQUES DT 0/001 Estmaton des frontères de prodcton et mesres de l effcacté technqe Samel AMBAPOUR BAMSI BAMSI B.P. 13734 Brazzavlle DT 0/001 Estmaton

Plus en détail

Musique jeune public. Du vinyl au numérique

Musique jeune public. Du vinyl au numérique Msiqe jene pblic D vinyl a nmériqe Alain Schneider Hervé Shbiette «Le nmériqe permet n lien direct avec les gens, et n dialoge immédiat. Chose qi n existait pas à l écote d n disqe chez soi.» Paroles d

Plus en détail

Demande d insertion au registre de l état civil du Québec d un acte d état civil fait hors du Québec

Demande d insertion au registre de l état civil du Québec d un acte d état civil fait hors du Québec Demande d nserton au regstre de l état cvl du Québec d un acte d état cvl fat hors du Québec IMPORTANT Lsez les rensegnements généraux et les drectves Remplssez le formulare en caractères d mprmere, à

Plus en détail

Les jumelages institutionnels du programme PHARE

Les jumelages institutionnels du programme PHARE Les jmelages instittionnels d programme PHRE La contribtion française MINISTÈRE DES FFIRES ÉTRNGÈRES Le Programme PHRE PHRE est n programme commnataire de coopération créé en 1989 qi est deven, depis la

Plus en détail

Brochure d @ccueil 09 10

Brochure d @ccueil 09 10 unté A4, C7 & B42 brochure d accuel 2009-2010 Brochure d @ccuel 09 10 (pour étudants) Clnque Sant-Jean Bruxelles 1 / 10 A4C7B42_FULL_0910_FR unté A4, C7 & B42 brochure d accuel 2009-2010 1. Sommare : 1.

Plus en détail

Séminaire Francilien de Sûreté de Fonctionnement - 22 février 2013

Séminaire Francilien de Sûreté de Fonctionnement - 22 février 2013 Séinaire Francilien de Sûreté de Fonctionneent - 22 février 2013 Les défaillances de cause coune Doinique VASSEUR EDF R&D Claart Plan Introduction Quelques odèles possibles Les principes de l estiation

Plus en détail

online-shop be - fr Dentaurum Boutique en ligne www.dentaurum.be plus rapide plus ergonomique plus simple

online-shop be - fr Dentaurum Boutique en ligne www.dentaurum.be plus rapide plus ergonomique plus simple online-shop be - fr Dentarm Botiqe en ligne www.dentarm.be pls rapide pls ergonomiqe pls simple shop.dentarm.be Votre adresse por l orthodontie et la prothèse dentaire sr Internet Décovrez la botiqe en

Plus en détail

Avez-vous vous aperçu cette drôle de trogne? Entre nature et histoire autour de Mondoubleau

Avez-vous vous aperçu cette drôle de trogne? Entre nature et histoire autour de Mondoubleau Avez-vous vous aperçu cette drôle de trogne? Entre nature et hstore autour de Mondoubleau Thème de la cache : NATURE ET CULTURE Départ : Parkng Campng des Prés Barrés à Mondoubleau Dffculté : MOYENNE Dstance

Plus en détail

Ecole Polytechnique de Montréal C.P. 6079, succ. Centre-ville Montréal (QC), Canada H3C3A7 lucas.greze@polymtl.ca robert.pellerin@polymtl.

Ecole Polytechnique de Montréal C.P. 6079, succ. Centre-ville Montréal (QC), Canada H3C3A7 lucas.greze@polymtl.ca robert.pellerin@polymtl. CIGI 2011 Processus d accélératon de proets sous contrantes de ressources avec odes de chevaucheent LUCAS GREZE 1, ROBERT PELLERIN 1, PATRICE LECLAIRE 2 1 CHAIRE DE RECHERCHE JARISLOWSKY/SNC-LAVALIN EN

Plus en détail

itrak Éliminez vos frais mensuels de géolocalisation GPS

itrak Éliminez vos frais mensuels de géolocalisation GPS TM Enterprise Soltion Éliminez vos frais mensels de géolocalisation GPS Offrez-vos les avantages spplémentaires d'ne soltion personnalisée par rapport à ne soltion hébergée Renforcez la sécrité des informations

Plus en détail

POUR FAIRE VOLER NOS AVIONS, IL FAUT TOUTE UNE ARMÉE

POUR FAIRE VOLER NOS AVIONS, IL FAUT TOUTE UNE ARMÉE POUR FAIRE VOLER NOS AVIONS, IL FAUT TOUTE UNE ARMÉE École de l ar (Salon-de-Provence) NOTRE DEVISE : FAIRE FACE 2 ÉDITO Le Général MODÉRÉ, Commandant les Écoles d offcers de l Armée de l ar et la Base

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation EN PRATIQUE Le contrat de professonnalsaton Cerfa commenté 1 Cadre «L EMPLOYEUR» page 2 2 Cadre «LE SALARIÉ» page 3 3 Cadre page 4 4 Cadre page 5 5 Cadre page 7 N 12434*02 CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

DOCUMENT DE RECHERCHE EPEE

DOCUMENT DE RECHERCHE EPEE DOCUMENT DE RECHERCHE EPEE CENTRE D ETUDES DES POLITIQUES ECONOMIQUES DE L UNIVERSITE D EVRY Comment développer les emplos favorables à la bodversté en Ile-de-France? Jean DE BEIR, Célne EMOND, Yannck

Plus en détail

Maires - Élus - Promoteurs. Des lieux de vie collectifs adaptés aux retraités : une solution attractive pour les territoires

Maires - Élus - Promoteurs. Des lieux de vie collectifs adaptés aux retraités : une solution attractive pour les territoires Maires - Éls - Promoters Des liex de vie collectifs adaptés ax retraités : ne soltion attractive por les territoires Sommaire Un logement adapté ax besoins des seniors Les différentes formles de liex de

Plus en détail

N 23. de l Interco. La Brève. Ouverture du local tourisme Haute Tarentaise. ACTUALITÉS P5 Garde d enfants : de nouvelles solutions

N 23. de l Interco. La Brève. Ouverture du local tourisme Haute Tarentaise. ACTUALITÉS P5 Garde d enfants : de nouvelles solutions La Brève de l Interco N 23 Hver 2014-2015 Lettre trmestrelle de la Mason de l Intercommunalté de Haute Tarentase Communauté de Communes www.hautetarentase.fr Ouverture du local toursme Haute Tarentase

Plus en détail

N 3 Janvier 2016. L exploitation et la diffusion des analyses des messages clients au sein des entreprises

N 3 Janvier 2016. L exploitation et la diffusion des analyses des messages clients au sein des entreprises Les blletins de la relation client N 3 Janvier 2016 L exploitation et la diffsion des analyses des messages clients a sein des entreprises En 2015, IPSOS et ERDIL ont mené conjointement ne étde nationale

Plus en détail

Pour avoir les idées plus claires...

Pour avoir les idées plus claires... ARNET PRATIQUE Pour avor les dées plus clares...... lorsque vous développez un projet d ntérêt général. Outl produt avec le souten du rédt Mutuel AUEIL SOMMAIRE «Je ne connas pas d entrepreneur qu n at

Plus en détail

Sociétés d investissement immobilier cotées (SIIC), valeur et prix : deux notes

Sociétés d investissement immobilier cotées (SIIC), valeur et prix : deux notes Socétés d nvestssement mmobler cotées (SIIC), valeur et prx : deux notes I. Dette et créaton de valeur dans les socétés foncères II. La cesson à une SIIC : un cas de dstorson fscale Laurent BATSCH CEREG-DRM,

Plus en détail

Interface OneNote 2013

Interface OneNote 2013 Interface OneNote 2013 Interface OneNote 2013 Offce 2013 - Fonctons avancées Lancer OneNote 2013 À partr de l'nterface Wndows 8, utlsez une des méthodes suvantes : - Clquez sur la vgnette OneNote 2013

Plus en détail

Le Prêt Efficience Gaz

Le Prêt Efficience Gaz Le Prêt Effcence Gaz (FICHE DE SOLVABILITÉ) À COMPLÉTER INTÉGRALEMENT EMPRUNTEUR M. Mme Mlle CO-EMPRUNTEUR M. Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Nom : Prénom : Nom de jeune flle (pour les femmes marées)

Plus en détail

RÉNOVATION ET CONSTRUCTION DURABLE

RÉNOVATION ET CONSTRUCTION DURABLE régon Provence-Alpes-Côte d Azur RÉNOVATION ET CONSTRUCTION DURABLE BILAN ANNUEL 2013 1 Octobre 2014 Avant-propos Face aux enjeux envronnementaux en len avec notre secteur d actvté, les admnstrateurs de

Plus en détail

master Objectif Université d Auvergne - Université Blaise Pascal Rentrée 2014 AUVERGNE

master Objectif Université d Auvergne - Université Blaise Pascal Rentrée 2014 AUVERGNE entrée 2014 Objectf master Unversté d Auvergne - Unversté Blase ascal Certans masters sont cohabltés avec d autres établssements d ensegnement supéreur mnstère de l éducaton natonale, de l ensegnement

Plus en détail

Méthodologie Version 3, septembre 2007

Méthodologie Version 3, septembre 2007 Méthodologe Verson 3, septembre 2007 Le bulletn Tendances Carbone présente chaque mos sx groupes d ndcateurs : - Synthèse du mos 2 Météo 3 - Actvté économque Energe 5 - Envronnement nsttutonnel 6 - Tableau

Plus en détail

AUTODATA ONLINE. Les nouveautés d'online 3. NOUVEAU: Courroies d`accessoires. Débranchement et rebranchement de la batterie hybride

AUTODATA ONLINE. Les nouveautés d'online 3. NOUVEAU: Courroies d`accessoires. Débranchement et rebranchement de la batterie hybride BR_EU_SWISSFRENCH_13V3_Layot 1 11/1/01 13:41 Pae 1 AUTODATA ONLINE Les noveatés d'online 3 NOUVEAU: Corroies d`accessoires Post-traitement des az d`échappement diesel Déanchement et reanchement de la batterie

Plus en détail

COMITé LORRAINE DES CONSEILLERS DU COMMERCE EXTéRIEUr

COMITé LORRAINE DES CONSEILLERS DU COMMERCE EXTéRIEUr COMITé LORRAINE DES CONSEILLERS DU COMMERCE EXTéRIEUr de la France L audace de la Lorrane à l nternatonal Le Comté Lorrane des Consellers du commerce extéreur de la France, c est d abord ces hommes et

Plus en détail

Le Prêt De Dietrich. Page 4/6 CO-EMPRUNTEUR M. SITUATION FAMILIALE ET LOGEMENT CHARGES DU FOYER DESCRIPTION DU LOGEMENT

Le Prêt De Dietrich. Page 4/6 CO-EMPRUNTEUR M. SITUATION FAMILIALE ET LOGEMENT CHARGES DU FOYER DESCRIPTION DU LOGEMENT DEMANDE DE PRÊT (FICHE DE SOLVABILITÉ) À COMPLÉTER INTÉGRALEMENT Le Prêt De Detrch EMPRUNTEUR M. Mme CO-EMPRUNTEUR M. Mlle Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Départ. de nass. Nature de la pèce d dentté

Plus en détail

Les qualifications INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES. Forage géothermique. Solaire thermique. Aérothermie et géothermie

Les qualifications INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES. Forage géothermique. Solaire thermique. Aérothermie et géothermie INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES Les qalifications Edition jillet 2014 Solaire thermiqe Forage géothermiqe Solaire photovoltaïqe Bois énergie Aérothermie et géothermie Les énergies renovelables : des

Plus en détail

Halte-garderie du Faubourg

Halte-garderie du Faubourg Halte-garderie d Faborg Plan d'affaires MODÈLE Noémie Dprès 1212, d Faborg Belleville (Qébec) Z2C 4Z4 Présenté à Monsier X Caisse Poplaire de Belleville Le 13 jin 2000 T able des matières 1. Le sommaire

Plus en détail

La formation débute en octobre.

La formation débute en octobre. CERTIFICAT UNIVERSITAIRE EN PLANIFICATION PATRIMONIALE Sous la drecton de Xaver BOCQUET, Estate Planner, André CULOT, Consel fscal, Professeur à l EFP, Collaborateur scentfque à l ULg, Chargé d ensegnement

Plus en détail

Faire des régimes TNS les laboratoires de la protection sociale de demain appelle des évolutions à deux niveaux :

Faire des régimes TNS les laboratoires de la protection sociale de demain appelle des évolutions à deux niveaux : Réformer en profondeur la protecton socale des TNS pour la rendre plus effcace Résumé de notre proposton : Fare des régmes TNS les laboratores de la protecton socale de deman appelle des évolutons à deux

Plus en détail

Chapitre 6. Economie ouverte :

Chapitre 6. Economie ouverte : 06/2/202 Chaptre 6. Econome ouverte : le modèle Mundell Flemng Elsabeth Cudevlle Le développement des échanges nternatonaux (bens et servces et flux fnancers) a rendu fortement nterdépendantes les conjonctures

Plus en détail

La gestion des déchets radioactifs dans les pays en développement

La gestion des déchets radioactifs dans les pays en développement Perspectves La geston des déchets radoactfs dans les pays en développement De nouvelles dspostons sont prses pour répondre aux besons et résoudre les problèmes par K.T. Thomas, W. Baehr et G.R. Plumb Pratquement

Plus en détail

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait Edtons ENI Project 2010 Collecton Référence Bureautque Extrat Défnton des tâches Défnton des tâches Project 2010 Sasr les tâches d'un projet Les tâches représentent le traval à accomplr pour attendre l'objectf

Plus en détail

Les jeunes économistes

Les jeunes économistes Chaptre1 : les ntérêts smples 1. défnton et calcul pratque : Défnton : Dans le cas de l ntérêt smple, le captal reste nvarable pendant toute la durée du prêt. L emprunteur dot verser, à la fn de chaque

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ VILLE DE CRÉTEIL

RAPPORT D ACTIVITÉ VILLE DE CRÉTEIL RAPPORT D ACTIVITÉ 2014 VILLE DE CRÉTEIL LE MOT DU MAIRE Le rapport d actvté des servces muncpaux permet de prendre la mesure du traval quotden effectué durant toute une année par l ensemble des agents

Plus en détail

Pour la garde d enfants à domicile, référencez le leader incontesté des recrutements de qualité

Pour la garde d enfants à domicile, référencez le leader incontesté des recrutements de qualité Por la garde d enfants à domicile, référencez le leader incontesté des recrtements de qalité Depis 2005, Edcazen propose ax familles d enfants de 0 à 12 ans des nonos fiables recrtées selon le processs

Plus en détail

Première partie. Proportionnalité. 1 Reconnaître des situations de proportionnalité... 7

Première partie. Proportionnalité. 1 Reconnaître des situations de proportionnalité... 7 Premère parte Proportonnalté 1 Reconnaître des stuatons de proportonnalté....... 7 2 Trater des stuatons de proportonnalté en utlsant un rapport de lnéarté........................ 8 3 Trater des stuatons

Plus en détail

Des salaires médians de 46 500 à 92 100 euros

Des salaires médians de 46 500 à 92 100 euros Page 1/9 14/02/13 19:47 LES SALARES DU WEBMARKET EN 2012 Des salares médans de 46 500 à 92 100 euros En 2012, les salares dans le dgtal ont grmpé de 5,5%. Selon une enquête réalsée par le réseau d'agences

Plus en détail

Editions ENI. Excel 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait

Editions ENI. Excel 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait Edtons ENI Excel 2010 Collecton Référence Bureautque Extrat Tableau crosé dynamque Tableau crosé dynamque Excel 2010 Créer un tableau crosé dynamque Un tableau crosé dynamque permet de résumer, d analyser,

Plus en détail

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria.

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria. 1 CAS nédt d applcaton sur les normes IAS/IFRS Coût amort sur oblgatons à taux varable ou révsable La socété Plumera présente ses comptes annuels dans le référentel IFRS. Elle détent dans son portefeulle

Plus en détail