Acquisition et développement du langage

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Acquisition et développement du langage"

Transcription

1 Acquisition et développement du langage I- Introduction In utero le bébé grandit dans un bain sonore. Dès 5 mois de grossesse les bruits extérieurs lui parviennent. Le fœtus peut mémoriser des sons. La plupart des psychologues du langage partent du principe qu il est inné et qu il se développe progressivement en même temps que le cerveau de l enfant ; L enfant qui nait est déjà familiarisé au langage. C est en entendant parler qu il entre dans le langage. Au début il est surtout sensible à la prosodie. A la naissance les bébés ont la capacité de parler toutes les langues puis il se «spécialisent» pour parler la ou les langues qu ils entendent. Toutes les langues sont basées sur l agencement de sons selon des règles particulières. L enfant apprend à parler avant tout par imitation. Le développement du langage passe par des étapes qui vont du babillage à la constitution des morts puis des phrases. Vers 4 / 5 mois le bébé réagit à son prénom 8 mois ; repère les mots souvent employés 9 mois : découvre que les mots ont un sens II- Etapes de l acquisition du langage 1- Les sons : 0 -> 11 mois Souvent à cette période les sons / mots correspondent jusqu à 8 mois à des signaux et vont permettre l éveil de l attention surtout si ces mots sont répétés. De façon générale dès les premiers mois l enfant émet des sons qui sortent naturellement des mouvements de sa bouche. L enfant expérimente ensuite les comportements vocaux liés aux pleurs, il commence à utiliser sa voix. Il produit des sons pour exprimer son bien-être ou son mal-être. Toutes ces interactions permettent de se développer et de développer ses relations sociales et affectives. 1

2 2 mois = le bébé gazouille de plaisir si on lui parle. 3 mois = premiers cris de joie, rires, vocalises en général involontaires car il ne contrôle pas encore la phonation 4 mois = maitrise des vocalisations. Il réalise que les variations dans sa voix déclenchent des réponses différentes. L enfant réagit à son prénom. Il commence à émettre les premiers sons volontaires Remarque : physiologiquement parlant son appareil vocal doit se perfectionner pour lui permettre d émettre des sons articulés. Entre 6 et 10 ùois l enfant entre dans la période de babillage. Il produit une syllabe qu il répète plusieurs fois Vers 7 / 8 mois : il émet des sons qui ressemblent à des syllabes Il reconnait certains mots et imite certains sons Il comprend beaucoup de mots Autour de 9 mois l enfant réalise que chaque mot à un sens et que chaque chose est désignée par un mot. Il comprend le sens des mots en situation. En règle générale le premier mot est dit autour des 11 mois et il a mémorisé environ 30 mots. 2- Fabrication du lexique (12 18 mois) La constitution du lexique dépend de différents facteurs ; - capacités articulatoires de l enfant - environnement - gouts A environ 1 an il commence à utiliser des mots monosyllabiques puis il associe voyelles et consonnes pour prononcer des mots simples à plusieurs syllabes (maman papa) Il se base sur des connaissances déjà acquises pour développer son lexique. Il fait la relation entre les mots et les objets non visibles 15 mois = enfant dit 5 mots 2

3 13 -> 17 mois : quelques mots sont reconnaissables (50) mais il comprend entre 100 et 150 mots Durant cette période il se livre à des déductions et met en place des catégorisations. Autour de 17 / 18 mois : explosion du langage ; il apprend entre 6 et 10 mots par jour Apparition des phrases 3- De la grammaire à la conversation (18 mois-> 5 ans) DACEY et TRAVERS : à partir de 18 mois un enfant apprend un mot toutes les heures et ce jusqu à ses 3 ans. Etat initial -> Etapes de développement -> Etat stable Contraintes : - linguistiques - temporelles - d équipotentialité (2 langues en même temps) - cognitives - développementales - environnementales (imput) - learnability (capacités d apprentissage) a- Performances et compétences du sujet A 18 / 19 mois il commence à produire de petites phrases (2 / 3 mots) et comprend 200 mots Caractéristiques de ces phrases : nouvelles contextuellement appropriées régulières TOMASSELLO : le sujet n est pas un perroquet. Il ne répète pas bêtement. Il extrait de l environnement une sorte de compétence linguistique sous-jacente à ses compétences. b- Considérations techniques Comment l enfant transforme-t-il les mots en phrases? - Analyse distributionnelle (BRAINE) 3

4 Dans les énoncés produits par les enfants il y a 3 types de mots qui sont définis positionnellement ou distributionellement. Les enfants ont analysés le contexte - Analyse sémantique (BROWN BOWERMAN BRAIN) Pour eux il existe 3 catégories : l agent (celui qui fait l action) l action ellemême (verbe) le patient de l action (qui la subit) Il existe 12 types d énoncés : action + patient Agent + action - Analyse syntaxique Le sujet produit 2 catégories de termes : celle du nom et celle du verbe A 21 mois l enfant est capable de demander à boire et à manger. A 2 ans le vocabulaire s enrichit (100 mots prononcés 200 compris) Il n utilise pas encore les pronoms ni les articles Les premières phrases comportent un verbe à l infinitif : stade d agrammatisme Entre 2 et 3 ans il commence à bien articuler 27 mois = phrases s affinent, imparfait est introduit et l enfant comprend la négation. Il comprend également les précisions, les nuances Progressivement il fait des liaisons (propositions) et ajoute des adverbes et des pronoms Il utilise le moi et le toi Parfois à 2 an ½ l enfant ne parle pas encore il faut alors vérifier s il n a pas des problèmes d audition autisme? Vers 2 asn l enfant n utilise plus le même mot pour désigner des choses différentes (ex : balle et ballon) Il utilise des adjectifs Il maitrise la structure du langage ce qui facilite le développement de la pensée et de l intelligence. Il sait se présenter et sait décrire une image il connait les différentes couleurs et sait compter jusqu à 10. I comprend les questions ou, qui, comment. Vers 4 ans il a appris une grande partie de sa langue maternelle. Enrichissement du vocabulaire Apparition des mots de liaison et de comparaison 4

5 Phrases à 10 termes Participe aux conversations 5 ans : pronoms relatifs et conjonctions apparaissent Il raconte des histoires III- Conclusion L enfant va maitriser la structure du langage vers 3 : 4 ans. Chaque enfant va être stimulé différemment selon sa famille, son environnement, sa culture Au final tous vont acquérir la même structure grammaticale c'est-à-dire l appartenance à une même communauté linguistique. 2 fonctions principales du langage : communiquer avec les autres mais aussi communiquer avec soi même Il facilite le développement de la pensée et de l intelligence car il met en place des fonctions d analyse, de synthèse, d abstraction et de raisonnement La conquête du langage va de la naissance à 5 ans environ Remarque : l enfant reste influencé par son environnement familial dans son vocabulaire, dans son style d expression mais également dans ses tics verbaux IV- Troubles du langage - Difficultés articulatoires : zozottement - retard de langage : simple dysphasie audimutité - bégaiement - dyslexie / dysorthographie 5

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

Coup d oeil sur. Le langage. Votre bébé apprend à parler

Coup d oeil sur. Le langage. Votre bébé apprend à parler Coup d oeil sur Le langage Votre bébé apprend à parler Le langage Que savons-nous? À sa naissance, votre bébé est déjà prêt à apprendre à parler! Son cerveau lui permet déjà de découvrir les sons, les

Plus en détail

École : Maternelle. Livret de suivi de l élève. Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle :

École : Maternelle. Livret de suivi de l élève. Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle : École : Maternelle Livret de suivi de l élève Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle : Livret de suivi de l élève à l école maternelle Chaque compétence est évaluée selon

Plus en détail

Langue Française. Syllabus A1. Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire

Langue Française. Syllabus A1. Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire Langue Française Redatto da Dott.ssa Annie Roncin Syllabus A1 Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire L étudiant peut : -comprendre et utiliser des expressions familières et quotidiennes

Plus en détail

UE11 Phonétique appliquée

UE11 Phonétique appliquée UE11 Phonétique appliquée Christelle DODANE Permanence : mercredi de 11h15 à 12h15, H211 Tel. : 04-67-14-26-37 Courriel : christelle.dodane@univ-montp3.fr Bibliographie succinte 1. GUIMBRETIERE E., Phonétique

Plus en détail

majuscu lettres accent voyelles paragraphe L orthographe verbe >>>, mémoire préfixe et son enseignement singulier usage écrire temps copier mot

majuscu lettres accent voyelles paragraphe L orthographe verbe >>>, mémoire préfixe et son enseignement singulier usage écrire temps copier mot majuscu conjugaison >>>, L orthographe singulier syllabe virgule mémoire lettres et son enseignement graphie suffixe usage accent ; écrire féminin temps voyelles mot point Renforcer l enseignement de l

Plus en détail

Les 6 sous-stades. La période sensori-motrice. Le stade réflexe. Coordination main/bouche. Du réflexe au schème: exemple du réflexe de succion

Les 6 sous-stades. La période sensori-motrice. Le stade réflexe. Coordination main/bouche. Du réflexe au schème: exemple du réflexe de succion Les 6 sous-stades La période sensori-motrice La construction de l intelligence à partir des sens, de l action et des déplacements I. Stade réflexe du premier mois II. Stade des réactions circulaires primaires

Plus en détail

Quels sont les indices observés chez les enfants présentant un trouble de traitement auditif?

Quels sont les indices observés chez les enfants présentant un trouble de traitement auditif? Le trouble de traitement auditif _TTA Entendre n est pas comprendre. Détecter les sons représente la première étape d une série de mécanismes auditifs qui sont essentiels pour la compréhension de la parole

Plus en détail

Le modèle standard, SPE (1/8)

Le modèle standard, SPE (1/8) Le modèle standard, SPE (1/8) Rappel : notion de grammaire mentale modulaire Les composants de la grammaire : module phonologique, sémantique syntaxique Syntaxe première : elle orchestre la relation mentale

Plus en détail

Homophones grammaticaux de catégories différentes. s y si ci

Homophones grammaticaux de catégories différentes. s y si ci GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES S Y HOMOPHONES SI CI 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes s y si ci s y : pronom personnel se (e élidé devant une voyelle) à la troisième personne

Plus en détail

Livret personnel de compétences

Livret personnel de compétences Livret personnel de compétences Grilles de références pour l évaluation et la validation des compétences du socle commun au palier 2 Janvier 2011 MENJVA/DGESCO eduscol.education.fr/soclecommun LES GRILLES

Plus en détail

1. Qu est-ce que la conscience phonologique?

1. Qu est-ce que la conscience phonologique? 1. Qu est-ce que la conscience phonologique? Définition La conscience phonologique est définie comme la connaissance consciente et explicite que les mots du langage sont formés d unités plus petites, à

Plus en détail

eveil et jeux de l enfant de 0 à 12 mois

eveil et jeux de l enfant de 0 à 12 mois eveil et jeux de l enfant de 0 à 12 mois SOMMAIRE 3 4 5 6 7 8 9 10 votre rôle dès la naissance vers 2-3 mois vers 3-4 mois vers 5-6 mois vers 6-9 mois vers 9-12 mois recommandations 2 Dès la naissance,

Plus en détail

Comprendre une consigne simple dans une situation non ambiguë. Utiliser le pronom je pour parler de soi.

Comprendre une consigne simple dans une situation non ambiguë. Utiliser le pronom je pour parler de soi. DÉCLINAISON DES COMPÉTENCES DE FIN DE MATERNELLE EN CAPACITÉS POUR CHAQUE SECTION (PS, MS, GS) Mise en relation des compétences de fin de maternelle avec les 7 compétences du socle commun. Compétences

Plus en détail

Niveau A1 du Cadre européen commun de référence pour les langues FR1A1 ou FR2A1 - Initiation à la langue française préparation au DELF A1

Niveau A1 du Cadre européen commun de référence pour les langues FR1A1 ou FR2A1 - Initiation à la langue française préparation au DELF A1 Niveau du Cadre européen commun de référence pour les langues F1 ou F2 - Initiation à la langue française préparation au DELF 224 heures de formation réparties comme suit Module de langue, F1 ou F2 (15h

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES. école fondamentale

PLAN D ÉTUDES. école fondamentale PLAN D ÉTUDES école fondamentale Nous Henri, Grand-Duc de Luxembourg, Duc de Nassau, Vu la loi du 6 février 2009 portant organisation de l enseignement fondamental; Notre Conseil d État entendu; Sur le

Plus en détail

Et avant, c était comment?

Et avant, c était comment? 3 Et avant, c était comment? Objectifs de l unité Tâche La première partie de l évaluation comprend une tâche, QUELS CHANGEMENTS!, divisée en quatre phases. Dans la première phase, il s agit d écouter

Plus en détail

3. Les METHODES AUDIO-VISUELLES : la méthodologie SGAV ou une approche structuro-globale de la langue

3. Les METHODES AUDIO-VISUELLES : la méthodologie SGAV ou une approche structuro-globale de la langue 3. Les METHODES AUDIO-VISUELLES : la méthodologie SGAV ou une approche structuro-globale de la langue Les méthodes audio visuelles seront définies dans ce cours comme des méthodologies dont la cohérence

Plus en détail

1. Productions orales en continu après travail individuel

1. Productions orales en continu après travail individuel Tâches de production orale 2 niveau A2/B1 (Les tâches sont réalisables aussi bien au niveau A2 qu au niveau B1 suivant la complexité des énoncés et des interactions que les élèves sont capables de produire)

Plus en détail

peu peux/peut peut être peut-être

peu peux/peut peut être peut-être GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES PEU HOMOPHONES PEUX/PEUT PEUT ÊTRE PEUT-ÊTRE 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes peu peux/peut peut être peut-être peu : adverbe ; il a le sens de

Plus en détail

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire Date d envoi : Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Ce document doit être complété par le titulaire de classe et/ou par l orthopédagogue

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DU NOURRISSON ET JEUNE ENFANT 0-6 ANS

LE DÉVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DU NOURRISSON ET JEUNE ENFANT 0-6 ANS LE DÉVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DU NOURRISSON ET JEUNE ENFANT 0-6 ANS DE QUELS MOYENS DISPOSE-T-ON? EXAMEN CLINIQUE + QUESTIONS des grandes étapes du développement de l'enfant dans les domaines de : Acquisition

Plus en détail

N 334 - SIMON Anne-Catherine

N 334 - SIMON Anne-Catherine N 334 - SIMON Anne-Catherine RÉALISATION D UN CDROM/DVD CONTENANT DES DONNÉES DU LANGAGE ORAL ORGANISÉES EN PARCOURS DIDACTIQUES D INITIATION LINGUISTIQUE A PARTIR DES BASES DE DONNÉES VALIBEL Introduction

Plus en détail

1. L enfant de 0 à 3 ans 1.1 Le développement moteur et intellectuel

1. L enfant de 0 à 3 ans 1.1 Le développement moteur et intellectuel Index des Dossiers Envoyer cette page à un(e) ami(e) Le Développement Psychologique de l'enfant page 1-2 - 3-4 TEXTES Réflexions Dossiers Etudes Bibliques Témoignages Intro à la Bible Symbole des Apôtres

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Nom : Prénom :.. MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Récapitulatif pour la validation du Diplôme National du Brevet (Attestation du Niveau A2 en Langue Vivante) : ACTIVITES

Plus en détail

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL «Oliver l enfant qui entendait mal» est dédié à mon frère, Patrick, qui est malentendant, à la famille, aux amis, et aux professionnels, qui s impliquèrent pour l aider.

Plus en détail

Document d aide au suivi scolaire

Document d aide au suivi scolaire Document d aide au suivi scolaire Ecoles Famille Le lien Enfant D une école à l autre «Enfants du voyage et de familles non sédentaires» Nom :... Prénom(s) :... Date de naissance :... Ce document garde

Plus en détail

FRENCH 3900- Language (Advanced Level III)

FRENCH 3900- Language (Advanced Level III) Professeur : Ivan Chow (ichow3@uwo.ca) Consultation : Par rendez-vous enligne ou par courriel Description générale du cours : FRENCH 3900- Language (Advanced Level III) grammaticale fournie dans & al.

Plus en détail

DISCOURS DIRECT ET INDIRECT

DISCOURS DIRECT ET INDIRECT DISCOURS DIRECT ET INDIRECT Si vous voulez rapporter les paroles de quelqu un, vous pouvez utiliser le discours direct ou le discours indirect (nous n aborderons pas ici le style indirect libre, qui relève

Plus en détail

Prévalence et étiologie. Le retard mental : langage et communication. Définitions et classifications (2) Définitions et classifications

Prévalence et étiologie. Le retard mental : langage et communication. Définitions et classifications (2) Définitions et classifications Le retard mental : langage et communication M. - A. SCHELSTRAETE Unité CODE Prévalence et étiologie Prévalence: 25 / 1000 20 / 1000 déficience légère (QI > 50) 4-5 / 1000 déficience grave (QI < 50) = fréquence

Plus en détail

François Émond psychologue 2003 Centre François-Michelle. Liste des 24 catégories de connaissances et compétences à développer

François Émond psychologue 2003 Centre François-Michelle. Liste des 24 catégories de connaissances et compétences à développer Programme par Cœur François Émond psychologue 2003 Centre François-Michelle Trousse de consolidation des connaissances et compétences scolaires Attention, mémoire, raisonnement, stratégies, habiletés linguistiques

Plus en détail

ENTRE LES MURS : L entrée en classe

ENTRE LES MURS : L entrée en classe ENTRE LES MURS : L entrée en classe Réalisation : Laurent Cantet Production : Haut et Court Genre : comédie dramatique Adaptation du livre «Entre les murs» de François Bégaudeau, éditions Gallimard 2006.

Plus en détail

ECOLE SAINTE ANNE PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE PRIMAIRE CATHOLIQUE HORS CONTRAT

ECOLE SAINTE ANNE PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE PRIMAIRE CATHOLIQUE HORS CONTRAT ECOLE SAINTE ANNE PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE PRIMAIRE CATHOLIQUE HORS CONTRAT L école Sainte-Anne a été fondée dans le souci de transmettre à nos enfants un enseignement complet intégrant l intelligence

Plus en détail

Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol

Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol Dans le cadre du plan DUNE, l école a reçu, pour une période de 5 mois, 6 tablettes

Plus en détail

Stratégies favorisant ma réussite au cégep

Stratégies favorisant ma réussite au cégep Source de l image :daphneestmagnifique.blogspot.ca Stratégies favorisant ma réussite au cégep par Services adaptés du Cégep de Sainte-Foy Table des matières UN GUIDE POUR TOI!... 2 STRATÉGIES DE GESTION

Plus en détail

TECHNIQUES D ÉDUCATION À L ENFANCE

TECHNIQUES D ÉDUCATION À L ENFANCE 2 TECHNIQUES D ÉDUCATION À L ENFANCE Application Icône Catégorie Compétence Description Prix Les jeux de puzzles pour les enfants Jeux Apprendre des mots en faisant des cassetête Le jeu de puzzle est unique

Plus en détail

Catalogue DIF. Formations linguistiques

Catalogue DIF. Formations linguistiques Catalogue DIF Formations linguistiques 2012 LANGUES STRATEGIES - Siège social : 2, Pôle Atlantis BP 72 28002 CHARTRES Cedex France Tel: +33. (0)2.37.34.70.70 Fax: +33. (0)2.37.34.31.25 contact@langues-strategies.fr

Plus en détail

Une situation d'apprentissage du lexique en MS Les activités gymniques

Une situation d'apprentissage du lexique en MS Les activités gymniques Cette séquence permet l acquisition des compétences nécessaires à la construction des connaissances : - Connaître et enrichir le lexique de base de l action «se déplacer» : marcher, ramper, courir, grimper-escalader,

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION CONTINUE DES ORTHOPHONISTES. SDOFOLi ANNEE 2015

PROGRAMME DE FORMATION CONTINUE DES ORTHOPHONISTES. SDOFOLi ANNEE 2015 SDOFOLi Savoirs Des Orthophonistes Formation Ligériens PROGRAMME DE FORMATION CONTINUE DES ORTHOPHONISTES SDOFOLi ANNEE 2015 SDOFOLi - 9 rue de la Calade - 42660 ST-GENEST-MALIFAUX RENSEIGNEMENTS PRATIQUES

Plus en détail

Epilepsies : Parents, enseignants, comment accompagner l enfant pour éviter l échec scolaire?

Epilepsies : Parents, enseignants, comment accompagner l enfant pour éviter l échec scolaire? Epilepsies : Parents, enseignants, comment accompagner l enfant pour éviter l échec scolaire? L épilepsie concerne plus de 500 000 personnes en France, dont la moitié sont des enfants ou des adolescents.

Plus en détail

PÔLE PRE-ELEMENTAIRE DES VOSGES

PÔLE PRE-ELEMENTAIRE DES VOSGES PÔLE PRE-ELEMENTAIRE DES VOSGES COMMENT PRENDRE EN COMPTE LES BESOINS ET LES POSSIBILITES DES TOUT PETITS ET DES PETITS DANS L AMENAGEMENT DES ESPACES, L ORGANISATION DU TEMPS ET LES SITUATIONS D APPRENTISSAGE

Plus en détail

Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement

Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement Pistes d intervention pour les enfants présentant un retard global de développement, MELS, novembre 2011 Page 1 Document

Plus en détail

MIEUX CONNAÎTRE LES HANDICAPS, ADAPTER SON COMPORTEMENT

MIEUX CONNAÎTRE LES HANDICAPS, ADAPTER SON COMPORTEMENT MIEUX CONNAÎTRE LES HANDICAPS, ADAPTER SON COMPORTEMENT Chaque handicap est différent. Si la classification des handicaps en grandes familles peut, au premier abord, paraître réductrice, elle a cependant

Plus en détail

Thèmes et situations : Cadre et conditions de travail. Fiche pédagogique

Thèmes et situations : Cadre et conditions de travail. Fiche pédagogique Ressources pour les enseignants et les formateurs en français des affaires Activité pour la classe : CFP Crédit : Joelle Bonenfant, Jean Lacroix Thèmes et situations : Cadre et conditions de travail Fiche

Plus en détail

Animation pédagogique IUFM de Colmar Mercredi 30 janvier 2013 Anne Gasser (IEN maternelle), Laurence Prévost (PEMF), David Tournier (CPAIEN)

Animation pédagogique IUFM de Colmar Mercredi 30 janvier 2013 Anne Gasser (IEN maternelle), Laurence Prévost (PEMF), David Tournier (CPAIEN) S APPROPRIER LE LANGAGE : Échanger, s exprimer TPS, PS, MS Animation pédagogique IUFM de Colmar Mercredi 30 janvier 2013 Anne Gasser (IEN maternelle), Laurence Prévost (PEMF), David Tournier (CPAIEN) Plan

Plus en détail

Tableau mettant en relation les niveaux du CECRL et les programmes IFALPES par compétences.

Tableau mettant en relation les niveaux du CECRL et les programmes IFALPES par compétences. Tableau mettant en relation les niveaux du CCRL et les programmes IFALPS par compétences. A1 CCRL CONTNU DU PROGRAMM A1 IFALPS Compréhension orale. C Des formules de politesse et de salutation O Je peux

Plus en détail

Qu est-ce que la maladie de Huntington?

Qu est-ce que la maladie de Huntington? Qu est-ce que la maladie de Huntington? Description sommaire Qu est-ce que la maladie de Huntington? La maladie de Huntington (MH) est une maladie neurodégénérative longtemps connue sous le nom de Chorée

Plus en détail

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE L ÉCOLE PRIMAIRE PROJET SOUMIS À CONSULTATION

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE L ÉCOLE PRIMAIRE PROJET SOUMIS À CONSULTATION LES NOUVEAUX PROGRAMMES (20 février ) 2 SOMMAIRE NOUVEAUX PROGRAMMES TEXTE SOUMIS À CONSULTATION 3 PRÉAMBULE 4 PROGRAMME DE L ÉCOLE MATERNELLE : petite section, moyenne section, grande section 9 PROGRAMME

Plus en détail

GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES QUANT QUAND 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes

GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES QUANT QUAND 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES QU EN HOMOPHONES QUANT QUAND 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes qu en quant quand qu en : que (e élidé devant une voyelle) suivie de en, pronom qui

Plus en détail

LES TROUBLES DU GRAPHISME LA RÉÉDUCATION: QUAND ET COMMENT PASSER PAR L ORDINATEUR?

LES TROUBLES DU GRAPHISME LA RÉÉDUCATION: QUAND ET COMMENT PASSER PAR L ORDINATEUR? LES TROUBLES DU GRAPHISME LA RÉÉDUCATION: QUAND ET COMMENT PASSER PAR L ORDINATEUR? BUJWID Alexandra Ergothérapeute SMPRE CRTLA CHU RENNES Octobre 2012 L écriture est un geste complexe L écriture est une

Plus en détail

N Y OU OÙ 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes. ni n y ou où

N Y OU OÙ 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes. ni n y ou où GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES NI HOMOPHONES N Y OU OÙ 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes ni n y ou où NI N Y ni : conjonction de coordination. ni est le pendant négatif de ou

Plus en détail

Tableau des contenus

Tableau des contenus Tableau des contenus Dossier 1 L image dans les relations amicales, sociales, professionnelles et amoureuses Dossier 2 Présenter quelqu un Je séduis. Parler de son rapport à l image. Caractériser des personnes

Plus en détail

Ressources pour l'école maternelle. Vocabulaire Grande section. Thème : le corps humain. Ressources pédagogiques. février 2014

Ressources pour l'école maternelle. Vocabulaire Grande section. Thème : le corps humain. Ressources pédagogiques. février 2014 éduscol Ressources pédagogiques Ressources pour l'école maternelle Vocabulaire Grande section février 2014 MEN/DGESCO http://eduscol.education.fr NOTIONS TRAVAILLEES : LE CHAMP LEXICAL LES EXPRESSIONS

Plus en détail

LES TROUBLES D APPRENTISSAGE

LES TROUBLES D APPRENTISSAGE LES TROUBLES D APPRENTISSAGE Guide pour les enseignants Emmanuelle Pelletier, psychologue scolaire Carole Léger, enseignante ressource Mars 2004 École Marguerite-Bourgeoys, Caraquet Table des matières

Plus en détail

La syllabe (1/5) Unité intuitive (différent du phonème) Constituant essentiel pour la phonologie au même titre que phonème et trait

La syllabe (1/5) Unité intuitive (différent du phonème) Constituant essentiel pour la phonologie au même titre que phonème et trait La syllabe (1/5) Unité intuitive (différent du phonème) Variation des structures syllabiques d une langue à une autre et dans une même langue (cf strict vs à : une seule syllabe mais des structures bien

Plus en détail

Accompagnement personnalisé 6e

Accompagnement personnalisé 6e éduscol Accompagnement personnalisé 6e Accompagnement personnalisé en 6ème Problème pédagogique : l élève fait des erreurs dans la conjugaison du présent de l indicatif. Compétence 1 : Conjuguer les verbes,

Plus en détail

Quand les enfants apprennent plus d une langue

Quand les enfants apprennent plus d une langue Quand les enfants apprennent plus d une langue En tant que parent d un enfant qui apprendra deux langues ou plus, vous avez peut-être des questions. Cette brochure basée sur des recherches récentes vous

Plus en détail

Réussir son entrée en grammaire au CE1

Réussir son entrée en grammaire au CE1 CE1 Réussir son entrée en grammaire au CE1 Françoise Bellanger Aurélie Raoul-Bellanger ISBN : 978-2-7256-3249-0 Retz, 2013 pour la présente édition Direction éditoriale : Sylvie Cuchin Édition : Charlotte

Plus en détail

I/ CONSEILS PRATIQUES

I/ CONSEILS PRATIQUES D abord, n oubliez pas que vous n êtes pas un enseignant isolé, mais que vous appartenez à une équipe. N hésitez jamais à demander des idées et des conseils aux autres collègues (linguistes et autres)

Plus en détail

Application en classe de la progression des apprentissages en musique 1 er cycle du secondaire

Application en classe de la progression des apprentissages en musique 1 er cycle du secondaire Application en classe de la progression des apprentissages en musique 1 er cycle du secondaire Quelques définitions des termes utilisés Nommer : Désigner par un nom. Identifier : Déterminer la nature de

Plus en détail

Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est. unique. mfa.gouv.qc.ca

Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est. unique. mfa.gouv.qc.ca Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est unique mfa.gouv.qc.ca Les services de gardes éducatifs, un milieu de vie stimulant pour votre enfant

Plus en détail

À l école pour développer des compétences

À l école pour développer des compétences _x áxüä vx wxá ÜxááÉâÜvxá wâvtà äxá tâå }xâçxá 2007-2008 2008 À l école pour développer des compétences -au préscolaire- - 1 - - 2 - Mot de présentation Votre enfant entre à la maternelle cette année.

Plus en détail

CONSTRUCTION DE L'INFORMATION

CONSTRUCTION DE L'INFORMATION CONSTRUCTION DE L'INFORMATION «Quand l information devient fiction» DEMARCHE DE CONCEPTION DE LA SEQUENCE 1. Compétences, objet d'étude, questions, choix de l œuvre, problématique de la séquence. J ai

Plus en détail

Les troubles spécifiques des apprentissages

Les troubles spécifiques des apprentissages Les troubles spécifiques des apprentissages www.apedys78-meabilis.fr En collaboration avec L. Denariaz, psychologue cognitiviste Points clefs Définitions et repérage Quelle est l origine du trouble? Vers

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

Examen neurologique de l enfant

Examen neurologique de l enfant Examen neurologique de l enfant 2 SYSTÈMES ANATOMIQUEMENT DISTINCTS différents dans la chronologie de leur maturation Système SOUS CORTICOSPINAL Issu du Tronc cérébral Archaïque Maintient de la posture

Plus en détail

NUMÉRO HORS-SÉRIE HORAIRES ET PROGRAMMES D ENSEIGNEMENT DE L ÉCOLE PRIMAIRE. Page 1 à 40 N 3 19 JUIN

NUMÉRO HORS-SÉRIE HORAIRES ET PROGRAMMES D ENSEIGNEMENT DE L ÉCOLE PRIMAIRE. Page 1 à 40 N 3 19 JUIN Page 1 à 40 BO Le BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE ET DU MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE NUMÉRO HORAIRES ET PROGRAMMES D ENSEIGNEMENT DE L ÉCOLE PRIMAIRE

Plus en détail

Le logiciel EduAnatomist.

Le logiciel EduAnatomist. Le logiciel EduAnatomist. Les travaux de l équipe ACCES (Actualisation Continue des Connaissances des Enseignants en Sciences) de l INRP restent, hélas, largement méconnus des enseignants de SVT. Pourtant,

Plus en détail

«LES BESOINS EDUCATIFS DES ENFANTS DYSPHASIQUES»

«LES BESOINS EDUCATIFS DES ENFANTS DYSPHASIQUES» «LES BESOINS EDUCATIFS DES ENFANTS DYSPHASIQUES» Manuel pratique de dépistage de la dysphasie, d évaluation et d aides pédagogiques Octobre 2002 Recherche en Education N 272 Ministère de la Communauté

Plus en détail

Projet de programme pour le cycle 3

Projet de programme pour le cycle 3 Projet de programme pour le cycle 3 9 avril 2015 Mise à jour du 15 avril Avant-propos La commande ministérielle Par une lettre au Président du Conseil supérieur des programmes datée du 4 décembre 2013,

Plus en détail

questions/réponses sur les DYS

questions/réponses sur les DYS D Y S L E X I E, D Y S P H A S I E, D Y S P R A X I E, Les DYS, un handicap émergeant? La Dysphasie trouble du langage oral? La Dyspraxie, trouble de la coordination du geste? La Dyslexie, trouble du langage

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

Les nouveaux programmes de l él. école primaire. Projet soumis à consultation

Les nouveaux programmes de l él. école primaire. Projet soumis à consultation Les nouveaux programmes de l él primaire Projet soumis à consultation primaire Les nouveaux programmes sont plus courts : environ 36 pages format BO contre 104. Ils sont écrits dans un langage clair sans

Plus en détail

CANDIDATE S CORRIDOR SHEET

CANDIDATE S CORRIDOR SHEET FORM 3 (3 rd Year) FRENCH Paper 1 (20 points) CANDIDATE S CORRIDOR SHEET Interprétation orale d un document authentique Vous avez quelques minutes pour examiner cette photo. Jeu de rôle Vous avez 5 minutes

Plus en détail

LIVRET PERSONNEL DE COMPÉTENCES

LIVRET PERSONNEL DE COMPÉTENCES Nom... Prénom... Date de naissance... Note aux parents Le livret personnel de compétences vous permet de suivre la progression des apprentissages de votre enfant à l école et au collège. C est un outil

Plus en détail

I. Le déterminant Il détermine le nom. Le déterminant indique le genre, le

I. Le déterminant Il détermine le nom. Le déterminant indique le genre, le I. Le déterminant Il détermine le nom. Le déterminant indique le genre, le nombre et le degré de détermination du nom. 1. L article le, la, les, l, d, au, aux, du, des, un, une, des, du, de l, de la, des.

Plus en détail

QUELS SONT LES MOTIFS DE CONSULTATTIONS? Quelle est votre demande?

QUELS SONT LES MOTIFS DE CONSULTATTIONS? Quelle est votre demande? L IDENTITÉ DE VOTRE ENFANT Son nom : Son prénom : Sa date de naissance : Sa classe actuelle? At il redoublé ou sauté une classe? LA SITUATION FAMILIALE Quel est le contexte familial? Votre enfant at il

Plus en détail

Méthode du commentaire de document en Histoire

Méthode du commentaire de document en Histoire Méthode du commentaire de document en Histoire I. Qu est-ce qu un commentaire de document? En quelques mots, le commentaire de texte est un exercice de critique historique, fondé sur la démarche analytique.

Plus en détail

POUR ÉCRIRE UN MOT 1 : LOGICIEL DE SIMULATION LINGUISTIQUE

POUR ÉCRIRE UN MOT 1 : LOGICIEL DE SIMULATION LINGUISTIQUE 157 POUR ÉCRIRE UN MOT 1 : UN LOGICIEL DE SIMULATION LINGUISTIQUE Il est aujourd'hui devenu courant, dans des matières comme la physique ou la chimie, de simuler sur ordinateur certaines expériences trop

Plus en détail

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches Niveau C1 Descripteur global Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches La personne peut : comprendre en détail de longs discours et des échanges complexes

Plus en détail

Déterminants possessifs

Déterminants possessifs POSSESSIFS MATÉRIEL POUR ALLOPHONES 1 Déterminants Déterminants référents Déterminants possessifs Le déterminant possessif indique une relation d appartenance, de possession, de parenté, d origine, etc.,

Plus en détail

FORCE DE VENTE : une approche commerciale efficace

FORCE DE VENTE : une approche commerciale efficace Les formations standardisées voulant mettre le commercial dans un «moule» et formater une personne en appliquant des techniques à la lettre sont bien différentes de ce que nous vous proposons chez Semaphorus.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Un Bébé - un Livre

DOSSIER DE PRESSE Un Bébé - un Livre keskidi Keskili? 25 route du Sacré Cœur 97420 Le Port 06.92.95.34.24 keskidikeskili@gmail.com Keskidi Keskili? : Orthophonie et Prévention à La Réunion DOSSIER DE PRESSE Un Bébé - un Livre NOVEMBRE 2013

Plus en détail

FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT

FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT Que vous soyez parent, enseignant, formateur, pédagogue, coach, manager Que votre activité professionnelle ou simplement la quête de vous-même vous

Plus en détail

APPRENDRE LA CHIMIE EN ZEP

APPRENDRE LA CHIMIE EN ZEP Résumé du rapport de recherche destiné au Centre Alain Savary, INRP APPRENDRE LA CHIMIE EN ZEP Martine Méheut, Olivier Prézeau INRP, Centre Alain Savary Apprendre la chimie en ZEP Résumé 1 Dans une perspective

Plus en détail

Bienvenue à la formation

Bienvenue à la formation Bienvenue à la formation Environnement Alimentation Heure Ecriture Lecture Vie quotidienne Emotions Argent Informatique Poids et mesures Communication Orientation spatiale et temporelle Programme des cours

Plus en détail

Votre bébé a besoin de soins spéciaux

Votre bébé a besoin de soins spéciaux Votre bébé a besoin de soins spéciaux Ce guide se veut un document de référence afin de favoriser une meilleure compréhension de tous les aspects entourant la venue d un enfant prématuré ou malade. Il

Plus en détail

Absence ou présence erronée de l adverbe de négation ne

Absence ou présence erronée de l adverbe de négation ne DE SYNTAXE L ADVERBE DE NÉGATION NE 1 Problèmes fréquents Absence ou présence erronée de l adverbe de négation ne En cliquant sur le bouton «Rubrique grammaticale» dans notre site, vous pourrez, au besoin,

Plus en détail

E. Gentaz, K. Mazens. Edition Médecine et enfance

E. Gentaz, K. Mazens. Edition Médecine et enfance E. Gentaz, K. Mazens Edition Médecine et enfance que savent les nouveau-nés en 20 questions PUB Sommaire 4 Introduction 7 Que voient les nouveau-nés? 10 Reconnaissent-ils le visage de leur mère? 12 Comment

Plus en détail

I/ Qu est-ce que l aphasie? French

I/ Qu est-ce que l aphasie? French I/ Qu est-ce que l aphasie? French Vous avez, vraisemblablement, récemment eu à faire à l aphasie et ce, pour la première fois. L aphasie appelle d emblée quelques questions comme : qu est-ce que l aphasie,

Plus en détail

1 Autres signes orthographiques. Trait d union. On met le trait d union entre le pronom personnel et le mot même :

1 Autres signes orthographiques. Trait d union. On met le trait d union entre le pronom personnel et le mot même : D UNION MATÉRIEL POUR ALLOPHONES 1 Autres signes orthographiques Trait d union Note sur la nouvelle orthographe Certaines règles énoncées dans le présent document doivent être revues à la lumière de la

Plus en détail

Activité pour développer le concept de phrase et de mot

Activité pour développer le concept de phrase et de mot Combien de mots? Activité d apprentissage : en petits groupes ou en grand groupe Faire prendre conscience aux élèves qu une phrase est formée de mots. Bâtonnets Déroulement Dire une courte phrase (p. ex.,

Plus en détail

La Conscience phonologique

La Conscience phonologique La Conscience phonologique Activités à effectuer en classe ou à la maison Guide pour les parents, les enseignantes et les enseignants 2 Table des matières La conscience phonologique...page 3 La conscience

Plus en détail

Les bonnes pratiques pour les travaux scolaires à la maison

Les bonnes pratiques pour les travaux scolaires à la maison D après LES DEVOIRS ET LES LEÇONS de Marie-Claude Béliveau 1 1 Rappels et définitions. Officiellement, les devoirs à la maison sont interdits depuis 1956 2 à l école primaire mais leur pratique reste très

Plus en détail

Mise en relation : Socle Commun de connaissances et de compétences et Programmes 2008

Mise en relation : Socle Commun de connaissances et de compétences et Programmes 2008 Mise en relation : Socle Commun de connaissances et de compétences et Programmes 2008 Les tableaux ci après ont été élaborés pour chaque compétence du Socle Commun dans chacun des cycles de l école élémentaire

Plus en détail

mes m est mets/met mais mets

mes m est mets/met mais mets GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES MES HOMOPHONES M EST METS/MET MAIS METS 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes mes m est mets/met mais mets mes : déterminant possessif pluriel, féminin

Plus en détail

Organiser l espace dans une classe de maternelle : Quelques idées. I - Les textes officiels : II - Les coins jeux : III - L enfant et le jeu :

Organiser l espace dans une classe de maternelle : Quelques idées. I - Les textes officiels : II - Les coins jeux : III - L enfant et le jeu : Organiser l espace dans une classe de maternelle : I - Les textes officiels : Quelques idées «L aménagement des salles de classe doit offrir de multiples occasions d expériences sensorielles et motrices.

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Université Mentouri Constantine Ecole Doctorale de Français Mémoire de Magistère Option

Plus en détail

CORRIGÉ DU DOSSIER N 2

CORRIGÉ DU DOSSIER N 2 Christian PUREN Professeur émérite de l Université de Saint-Étienne (France) Cours collaboratif en ligne «La didactique des langues-cultures comme domaine de recherche» http://www.christianpuren.com/cours-collaboratif-la-dlc-comme-domaine-de-recherche/

Plus en détail