Rapport d activité Tout part de la terre INVESTIR _ VALORISER _ NOURRIR _

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport d activité 2013. Tout part de la terre INVESTIR _ VALORISER _ NOURRIR _"

Transcription

1 Rapport d activité 2013 Tout part de la terre INVESTIR _ VALORISER _ NOURRIR _

2 Tout part de la terre Sofiprotéol présent de l amont à l aval de la filière des huiles et des protéines

3 Sommaire 30 ans d engagement durable 2 Le message de Xavier Beulin et de Jean-Philippe Puig 6 Le Comex 9 Chiffres clés 10 Sofiprotéol, un modèle original 12 Stratégie CAP Développement durable 16 Innovation 18 Communication 20 Ressources humaines 22 Excellence opérationnelle de Sofiprotéol 24 Métier agroindustriel Pôle végétal 26 Le message d Yves Delaine 29 Saipol 30 Expur 32 Lesieur 34 Lesieur Cristal 36 Diester Industrie et Diester Industrie International 38 Oleon-Novance 40 Pôle animal 42 Le message d Éric Philippe 45 Stratégie et gouvernance 46 Nutrition animale 48 Produits alimentaires 50 Santé et spécialités nutritionnelles 52 Métier financier 54 Le message de Michel Boucly 57 Une année de consolidation 58 État du marché et résultats financiers 60 Résultats financiers 62 Activités financières de marché 63 Résultats des filiales industrielles 65 Marché des oléagineux et productions agricoles de la filière 66 PAC et environnement agricole 68 01

4 Tout part de la terre Créé pour assurer l avenir de la filière française des oléoprotéagineux, Sofiprotéol en est l outil financier et industriel. Il s est développé dans deux domaines : la Banque de développement, en prenant des participations minoritaires qui contribuent à la croissance et à la consolidation du secteur et le groupe agroindustriel, en gérant des entreprises de transformation et de commercialisation qui valorisent les productions végétales et animales Lancement de la marque Diester Ce lancement couronne un mouvement qui a démarré en 1987, avec les études conjointes entreprises avec l Institut français du pétrole pour la production de biocarburant à base de colza, suivies par l inauguration d un atelier pilote de production d esters méthyliques d huile de colza. 30 ans d enga 1983 Création de Sofiprotéol Les agriculteurs de la filière française des oléoprotéagineux se dotent collectivement d un outil financier destiné à assurer l avenir de la filière et à concourir à leur indépendance protéique Création de la holding Soprol Sofiprotéol reprend un certain nombre d actifs dans la filière oléagineuse (trituration, semences, conditionnement) et les fait exploiter par le groupe Bunge au sein de la filiale Saipol, elle-même contrôlée par Soprol dont Sofiprotéol détient la majorité. 02

5 Sofiprotéol, Rapport d activité Création du premier marché à terme du colza en Europe La filière participe ainsi à la création d un outil de gestion des risques, liés à la volatilité des cours, au bénéfice des opérateurs de la filière oléagineuse. Développement dans l oléochimie avec la création de Novance Novance produit et commercialise des dérivés d huiles végétales, comme la glycérine, pour des utilisations non alimentaires. Créée en partenariat avec Rhône Poulenc Chimie, Novance sera reprise en totalité par Sofiprotéol en gement durable 1992 Création de Diester Industrie Filiale de Sofiprotéol, Diester Industrie a en charge le développement des biocarburants dont les autorités françaises viennent d autoriser l incorporation dans le gazole. Un an plus tard, Diester Industrie inaugure à Compiègne la première usine de Diester, en présence de Jacques Delors, président de la Commission européenne Inauguration de l unité de Diester de Grand-Couronne Avec une capacité de tonnes par an, c est la plus grande au monde. Elle est financée par les organismes stockeurs, 18 régions et 9 départements producteurs. L année suivante, Renault Véhicules Industriels accorde sa garantie moteur au Diester. Peugeot en fera autant en

6 Tout part de la terre 1998 Prise de participation dans Glon Sanders Cette opération marque le développement de la filière dans le domaine de l alimentation animale, débouché majeur des oléoprotéagineux, notamment pour les tourteaux, coproduit de la trituration et riches en protéines. Sofiprotéol deviendra majoritaire dans le groupe Glon Sanders en Inauguration de l atelier de production de Diester à Sète Elle sera suivie jusqu en 2008 par la construction de six autres unités à proximité de sites de trituration. Diester Industrie International est créée en partenariat avec le groupe Bunge Acquisition de la société belge Oleon Sofiprotéol se dote ainsi d un grand pôle oléochimique et s affirme comme leader dans la chimie renouvelable avec ses deux filiales Oleon et Novance, pour des marchés très divers, dans l industrie et la grande consommation. ans d enga 2003 Saipol acquiert Lesieur Cette opération majeure marque la prise de position de Sofiprotéol dans les produits de grande consommation, amorcée dès 1984, avec sa prise de participation majoritaire dans Oli Provence. Elle sera complétée en 2004 par le rachat de Puget et, en 2008, par l acquisition de la Générale Condimentaire par Lesieur Sofiprotéol majoritaire dans Glon Sanders Sofiprotéol acquiert 65 % du leader français de la nutrition animale, sécurisant ainsi un débouché majeur des oléoprotéagineux Sofiprotéol lance le projet BioTfueL Sofiprotéol devient un acteur important de la mise au point de biocarburants de deuxième génération. 04

7 Sofiprotéol, Rapport d activité Rachat d Expur en Roumanie Le rachat du leader roumain de la valorisation des graines oléagineuses ouvre à Sofiprotéol les marchés de l Europe centrale et orientale Lancement du projet P.I.V.E.R.T. Sofiprotéol participe aux côtés d autres industriels, d établissements de recherche et de centres techniques, à la création d un institut de recherche, d innovation et d enseignement sur la transformation de la biomasse oléagineuse en produits chimiques renouvelables. P.I.V.E.R.T. a été retenu parmi les investissements d avenir avec un budget de 247 millions d euros sur dix ans Sofiprotéol fête ses 30 ans Sofiprotéol organise le Sofitour dans le cadre de la célébration de ses 30 ans : cette exposition itinérante vise à faire connaître les activités d un groupe qui compte aujourd hui plus de salariés répartis dans des métiers financiers (accompagnement des projets d investissement de la filière) et industriels (alimentation humaine, nutrition animale, énergie et chimie renouvelables) et qui réalise plus de 7 milliards d euros de chiffre d affaires. gement durable 2011 Prise de contrôle de Lesieur Cristal En intégrant le groupe, le leader marocain des huiles alimentaires et du savon conforte le rôle de Sofiprotéol dans le développement de filières d huiles de graines au Maroc et ouvre des débouchés aux producteurs français L oléochimie se développe en Asie L usine de Port Klang, en Malaisie, se dote d une deuxième ligne et double sa capacité de production d esters de spécialité. 05

8 Tout part de la terre Le message de Xavier Beulin, président et de Jean-Philippe Puig, directeur général de Sofiprotéol Un modèle solide au service du monde agricole Année des 30 ans de Sofiprotéol, l exercice 2013 traduit la solidité de son modèle avec, dans un contexte particulièrement difficile, la bonne résistance de ses deux Pôles, végétal et animal. Il illustre également la volonté d un groupe dynamique, ambitieux, soucieux de préparer l avenir en se positionnant sur de nouveaux métiers et en se fixant un cap stratégique. Il consacre, enfin, avec la présence du président de la République, pour ce 30 e anniversaire, la place unique qu il tient dans le secteur agroalimentaire et le rôle moteur qu il doit y jouer. Les conditions climatiques de l année 2012, dont un hiver très humide, peu favorable à nos cultures, ont entraîné des rendements plus faibles en colza et en tournesol. Toutefois, grâce à la stratégie de valorisation des productions engagée par la filière, ces conditions n ont pas affecté l intérêt des producteurs pour ces cultures, comme en témoigne l évolution des emblavements. UNE ANNÉE CONTRASTÉE Dans un contexte de récession et de baisse de la consommation, les activités de transformation ont connu une année contrastée avec un premier semestre marqué par la rareté et le prix élevé des graines, la difficulté de répercuter les hausses de coûts sur la distribution et un contexte réglementaire défavorable au biodiesel. Le second semestre a néanmoins permis de rattraper en partie le retard, grâce notamment à l augmentation des volumes vendus en grande distribution et à l amélioration des marges de trituration et d estérification. LE MEILLEUR RÉSULTAT NET DES TROIS DERNIÈRES ANNÉES L engagement des collaborateurs du groupe et le remarquable travail qu ils ont fourni ont au final, permis à Sofiprotéol de réaliser le meilleur résultat net des trois dernières années, ceci malgré une baisse du chiffre d affaires à 7 milliards d euros et de l EBITDA à 192 millions d euros. ACTIVITÉ SOUTENUE DE LA BANQUE DE DÉVELOPPEMENT À travers son métier de Banque de développement, Sofiprotéol a continué à soutenir la filière en investissant dans l innovation création du fonds de capital-risque CAPagro Innovation, participation au fonds FASO, en soutenant des groupes agroindustriels, comme Triskalia ou Siclaé, et en accompagnant la consolidation des filières animales, à travers le fonds Agro Invest. LE PÔLE VÉGÉTAL S ADAPTE ET POURSUIT SA CROISSANCE Dans son métier agroindustriel, le Pôle végétal, qui contribue à l EBITDA à hauteur de 139 millions d euros, a obtenu des résultats en ligne avec ses objectifs dans l oléochimie et chez Lesieur Cristal. Saipol, qui a inauguré l unité de décorticage et la chaudière à coques de Bassens (Gironde), a souffert des conditions de marché défavorables. Lesieur a perdu des volumes en grande distribution du fait de négociations particulièrement difficiles, mais réalise une belle année sur le marché des condiments, en particulier à l export. Diester Industrie (DI)/Diester Industrie International (DII) a réduit son périmètre et a décidé de se diversifier dans la production d esters méthyliques à base d huiles usagées et de graisses animales. Enfin, Expur a poursuivi sa politique de croissance en filière, en augmentant ses capacités de production et en rachetant plusieurs marques d huile. 06

9 Sofiprotéol, Rapport d activité 2013 Jean-Philippe Puig, directeur général et Xavier Beulin, président de Sofiprotéol. LE PÔLE ANIMAL VA DE L AVANT DANS UN CONTEXTE DIFFICILE De son côté, le Pôle animal a réalisé un EBITDA de 53 millions d euros pour un chiffre d affaires de près de 2 milliards d euros. L activité Nutrition animale a, sous la marque Sanders, poursuivi son développement commercial. Le domaine Produits alimentaires a, pour sa part, connu des évolutions contrastées. Les difficultés des activités œuf et volaille ont nécessité la fermeture d un abattoir. Le porc et les produits élaborés ont bien résisté sur les marchés de l industrie et de l export. En biosécurité et spécialités nutritionnelles, l apport de Sogeval au groupe Ceva s est accompagné d un accord de coopération pour le développement international des activités de biosécurité. Enfin, un nouveau réseau de vente directe à la ferme sur le marché des ruminants a été créé sous la marque Océadis. L INNOVATION : DYNAMIQUE TRANSVERSALE DU GROUPE La vitalité du groupe s illustre également par une politique d innovation particulièrement dynamique. Lesieur a lancé 14 nouvelles références, dont Duo et Stop Goutte. Des lancements réussis ont également été conduits chez Lesieur Cristal avec l huile Al Horra, les savons Taous liquide et El Kef en pâte. Oleon-Novance, acteur majeur du programme P.I.V.E.R.T., a déposé sept brevets en Le Pôle animal a, de son côté, innové dans tous les domaines : nouvelles gammes pour porcelets et pour truies en nutrition animale, nouveaux produits d hygiène et de prévention en biosécurité, nouvelles recettes de produits alimentaires. Enfin, l important travail de recherche engagé sur l alimentation des poules pondeuses a permis de développer un nouveau type d œuf premium disposant de remarquables qualités esthétiques et surtout gustatives. Celui-ci a été présenté début La prise de contrôle du groupe Matines, qui sera finalisée en 2014, permettra de positionner cette activité en tant que leader français de la filière Œuf. DES INVESTISSEMENTS À UN NIVEAU RECORD Le niveau record des investissements du groupe, à 139 millions d euros dont 68 en France (+ 19 % tous secteurs confondus) a été l un des faits marquants de l année Outre les investissements réalisés par Expur à l occasion du rachat des marques Bunica et Olpo et d actifs de raffinage au groupe Cargill, soulignons les 18 millions d euros investis dans la modernisation des usines de Sanders, qui a également décidé la construction d une unité en Algérie. Diester Industrie va investir 8 millions d euros pour transformer l usine de Venette et Oleon-Novance a investi en Malaisie dans une troisième ligne de production avec United Plantation. 07

10 Tout part de la terre la gouvernance Notre groupe joue pleinement son rôle de moteur du redressement productif. LA SÉCURITÉ S AMÉLIORE DE FAÇON SPECTACULAIRE Enfin, Sofiprotéol a progressé sur l ensemble des axes de son plan CAP 2018 : l amélioration spectaculaire de la sécurité et du bien-être au travail, la poursuite de la croissance en filière sur ses axes stratégiques, le développement international, la consolidation de la démarche d Excellence Opérationnelle et le renforcement du leadership par l innovation. Ces résultats ont été obtenus grâce à tous les collaborateurs du groupe, qui ont su se mobiliser pour faire baisser le nombre d accidents du travail, réaliser des économies, améliorer les processus et la qualité. Des performances qui nous permettent d accélérer notre développement dans un monde difficile. Parallèlement, une réflexion de fond a été engagée sur la gouvernance du groupe pour renforcer ses bases, clarifier ses métiers et améliorer sa visibilité. JOUER UN RÔLE MOTEUR DANS LE REDRESSEMENT PRODUCTIF Au terme de cet exercice, notre groupe, confiant dans la solidité de son modèle et de ses grands équilibres, peut continuer à prendre toute la place qui est la sienne dans l économie nationale. En tant que producteur et soutien financier de la filière, il contribue, en effet, à enrayer le recul de la production agroalimentaire en France, dans un contexte de croissance mondiale de la demande, et joue pleinement son rôle de moteur du redressement productif. Xavier Beulin, Antoine Henrion, Jean-Luc Cade, Gérard Tubéry, Roger Catala, Gildas Moumas, Christian Pées, François Moury, Gwenola Deguerre, Alain Brinon et Caroline Huttepain-Peltier. Absents : Philippe Pinta, Jacques Siret, Anne Gayraud et Jean-Claude Sabin. Un conseil d administration présidé par Xavier Beulin Le conseil d administration de Sofiprotéol est présidé par Xavier Beulin. Il comprend, outre Jean-Philippe Puig, directeur général de Sofiprotéol (non administrateur), dix administrateurs : Coop de France représenté par Christian Pées ; Crédit agricole S.A. représenté par François Moury* ; la Fédération du Négoce Agricole représentée par Gildas Moumas ; la Fop représentée par Gérard Tubéry ; le GTOM représenté par Alain Brinon** ; Natixis représenté par Gwenola Deguerre ; l Onidol représentée par Jacques Siret ; le SNIA représenté par Caroline Huttepain-Peltier ; Unigrains représenté par Philippe Pinta et l Unip représentée par Antoine Henrion. Le conseil d administration comprend également quatre censeurs : Jean-Claude Sabin ; Coop de France Nutrition animale, représentée par Jean-Luc Cade ; la FNAMS représentée par Anne Gayraud et l UFS représentée par Roger Catala. * à compter du ** à compter du

11 Sofiprotéol, Rapport d activité 2013 Le Comex véritable organe décisionnel Jean-Philippe Puig, directeur général de Sofiprotéol, s appuie sur un Comité exécutif (Comex), véritable structure décisionnelle composée de six personnes. Le Comex comprend les trois directeurs généraux adjoints (DGA) : Michel Boucly, DGA en charge de l engagement durable, de l innovation et de la stratégie, Yves Delaine, DGA en charge du Pôle végétal, et Éric Philippe, DGA en charge du Pôle animal. Le Comex est composé, en outre, de Gabriel Krapf, Directeur du développement et de la performance industrielle, recouvrant les activités d excellence opérationnelle, d amélioration continue, d investissement, d environnement et d assurance qualité ; Philippe Lamblin, Directeur des ressources humaines, également en charge de la prévention, de la santé et de la sécurité ; Aymeric Mongeaud, Directeur administratif et financier, auquel est rattachée la Direction des systèmes d information. Stéphane Yrles, directeur des affaires publiques et des relations institutionnelles, assure le secrétariat du Comex et le suivi des conseils d administration. Le Comex se réunit une fois par semaine. Une fois par trimestre, le Comex est élargi aux fonctions supports centrales : Direction de la communication (Florence Doat-Matrot), Direction du développement durable (Kristell Guizouarn), Direction des systèmes d information (Xavier Durieux), Direction de l innovation (Jean-François Rous) et Direction juridique & assurances (Thierry de Reals). Le Comex élargi, de gauche à droite : Yves Delaine, Florence Doat-Matrot, Philippe Lamblin, Michel Boucly, Jean-Philippe Puig, Jean-François Rous, Aymeric Mongeaud, Xavier Durieux, Gabriel Krapf, Stéphane Yrles, Éric Philippe, Kristell Guizouarn, Thierry de Reals. 09

12 Tout part de la terre chiffres clés Sofiprotéol en chiffres Résultat net agrégé de Sofiprotéol 54 millions d euros Chiffre d affaires des filiales industrielles 7 Excédent brut d exploitation des filiales industrielles (EBITDA) milliards d euros 192 millions d euros Effectifs collaborateurs au 31 décembre 2013 dont en France Résultats Financiers Évolution du chiffre d affaires de Sofiprotéol (en milliards d euros) Évolution de l EBITDA (en millions d euros) Chiffre d affaires des filiales industrielles, retraité des ventes intragroupes , Pôle végétal Pôle végétal Pôle animal Pôle animal Chiffre d'affaires des filiales industrielles, retraité des ventes intragroupes Pôle végétal Pôle animal , ,3 7, Répartition de l EBITDA par activité (au 31/12/2013) Répartition des investissements industriels (en 2013) 51% 18% 7% 3% 8% 27% 37% 1% 27% 18% 7% 3% 25% 8% 25% 25% 27% 51% 51% 51% % Étranger France 22% 15% Trituration, raffinage, neutralisation 7% 75% Huiles alimentaires & PGC Biodiesel Oléochimie 11% 17% Nutrition animale Santé animale & produits nutritionnels Alimentation humaine 49% 75% 75% 49% 49% 22% 15% Pôle végétal Étranger Pôle Pôle Pôle végétal végétal animal France France Étranger Étranger Pôle animalpôle Pôle animal France animal Etranger France 10

13 Sofiprotéol, Rapport d activité , Évolution de l effectif et du chiffre d affaires 2 de Sofiprotéol (en milliards d euros) 1 ÉVOLUTION DE L EFFECTIF ET DU CHIFFRE D'AFFAIRES 0 0 DE SOFIPROTÉOL** (en milliards d'euros) Pôle végétal Pôle animal Métier Financier Chiffre d'affaires des filiales industrielles, retraité des ventes intragroupes % 5,6 51% 6,5 7, Répartition des engagements du FEDOP par secteurs d activité (au 31/12/2013) 37% 1% 27% 18% 7% 3% 8% Pôle végétal Pôle végétal Pôle animal 49% 7% Pôle animal ** Effectifs Chiffre d'affaires du groupe des Sofiprotéol filiales industrielles, retraité des ventes intragroupes Pôle végétal Effectif global Pôle : 8 animal 241 collaborateurs Pôle végétal : collaborateurs Étranger France 17% 11% Transformation des oléagineux et protéagineux Fonds d investissements 22% 15% Pôle animal : collaborateurs Semences et biotechnologies Organismes stockeurs (coopératives et négociants) Nutrition & filières animales Energies renouvelables Métier Agroindustriel (PÔLE VÉGÉTAL ET PÔLE ANIMAL) Chiffre d affaires 2013 (en euros) Productions industrielles 2013 (en millions de tonnes) Chiffre d affaires agrégé des filiales industrielles de Sofiprotéol Pôle végétal (hors éliminations inter BU) 7 milliards Trituration de graines* 4,1 Huiles alimentaires conditionnées 951 et vrac (millions de litres) Saipol 2,4 milliards Lesieur 697 millions Lesieur Cristal 372 millions DI / DII / DIA / Oleon Biodiesel 2,4 milliards Biodiesel 2,1 Chimie renouvelable 0,6 Nutrition animale** 3,5 Tourteaux 2,2 Expur 254 millions Oleon + Novance 629 millions * Hors trituration à façon. ** Productions sous marque Sanders. Pôle animal Nutrition animale 1 milliard Santé animale et spécialités nutritionnelles 151 millions Produits alimentaires 707 millions 11

14

15 Sofiprotéol un modèle original Sofiprotéol est présent sur l ensemble de la filière des huiles et des protéines végétales. Les activités industrielles regroupées dans le Pôle végétal interviennent dès la trituration des graines oléagineuses de colza et de tournesol jusqu à la production d huiles et sauces alimentaires, de tourteaux, de biodiesel et de produits oléochimiques. Les activités du Pôle animal partent de la nutrition et de la santé animales jusqu aux produits alimentaires, notamment volaille, œuf et porc. Par ailleurs, via son métier financier de Banque de développement, Sofiprotéol est présent en amont et en aval de la filière des huiles et des protéines : dans les semences, la collecte des graines ou les biotechnologies comme dans les métiers de la transformation, la nutrition animale et la production d énergie. 13

16 Tout part de la terre Un modèle original Stratégie CAP 2018 L exercice 2013 confirme la pertinence de la stratégie CAP

17 Sofiprotéol, Rapport d activité 2013 SE DÉVELOPPER EN FILIÈRE L organisation en filière, trait spécifique du modèle Sofiprotéol, est au cœur de sa stratégie. Ainsi, c est autour des unités d estérification qui disposent d une production d huile, en amont, que le périmètre de l activité biodiesel a été adapté au contexte actuel. De plus, le lien entre les deux activités a été renforcé par le projet de fusion entre Saipol et Diester Industrie. À l étranger, cette organisation en filière est un vecteur du développement. Au Maghreb, Sofiprotéol investit au sein du plan Maroc vert dans le développement de la culture locale du tournesol, comme il l a déjà fait pour l olive. En Malaisie, Oleon a créé une joint-venture 50/50 avec le producteur United Plantations afin de développer une gamme d émulsifiants alimentaires à base d huile de palme produite de façon responsable. CONFORTER LE LEADERSHIP EN FRANCE Sofiprotéol a vocation non seulement à occuper en tant que tel des positions de leader industriel, mais aussi à contribuer à la création de champions français au sein de la filière. C est tout le sens de l adossement du laboratoire Sogeval au groupe Ceva, en santé animale. Dans le domaine de la nutrition animale, Sanders a renforcé ses positions par toute une série d alliances avec différents partenaires comme les établissements Michel, Agrial ou encore Euralis. Et dans les produits alimentaires, la prise de contrôle de Matines par Glon Sanders renforce les liens entre la production d œufs et la distribution. Enfin, le groupe diversifie son offre de biodiesel, dont il est le n 1 français, en se dotant d une usine utilisant les graisses animales et les huiles usagées. Il devient ainsi, producteur d une gamme complémentaire de biocarburants avancés. MOBILISER SUR L EXCELLENCE OPÉRATIONNELLE Base de la rentabilité industrielle, et essentielle dans tous les métiers de Sofiprotéol, l Excellence Opérationnelle est devenue le leitmotiv des sites. Elle s est d abord focalisée sur la sécurité des personnes, avec des résultats significatifs. L amélioration des processus a été l autre grand volet de la démarche, aussi bien dans les filiales industrielles que dans les fonctions support. Le déploiement des méthodologies Lean Management et Six Sigma a déjà permis de dégager des pistes de progrès. Enfin, le groupe s est doté d une organisation Achats permettant de mutualiser et massifier ses opérations. L INNOVATION, LEVIER DE LA CROISSANCE Créatrice de valeur ajoutée par les solutions qu elle apporte aux besoins des clients, l innovation est au cœur de la stratégie de Sofiprotéol, elle démultiplie les opportunités grâce à sa présence sur tous les maillons de la chaîne de valeur a été une année importante avec le lancement du programme P.I.V.E.R.T., tout proche du centre de recherche d Oleon-Novance à Compiègne (Oise) a également été l année de la création du fonds de capital-risque CAPagro Innovation, qui financera des start-up innovantes, utilisant notamment les sciences et techniques du vivant pour des applications à l agro-industrie et à l agroalimentaire. Dans le Pôle animal, une partie de l innovation s est concentrée sur des gammes de spécialités permettant de réduire l usage des antibiotiques en intervenant sur la prévention et en renforçant la biosécurité des élevages. Enfin, les innovations à destination du grand public ont été importantes chez Lesieur, Lesieur Cristal et chez Matines qui a travaillé en filière sur l alimentation des poules pour développer un nouvel œuf premium. L INTERNATIONALISATION SUIT LES AXES DÉFINIS PAR CAP 2018 La stratégie CAP 2018 a identifié trois zones privilégiées de développement international : la mer Noire, le pourtour méditerranéen et l Afrique. En Afrique, Sofiprotéol a créé avec le groupe Castel, la société Copéol pour développer l activité huilière au Sénégal, où une usine de trituration d arachides a été acquise à Kaolack, au centre du bassin de production. En Roumanie, l accord avec Cargill a permis à Expur de se doter d une marque nationale qui renforce l activité d huile de tournesol en filière. Enfin, Sanders a entamé la construction d une usine d aliments du bétail en Algérie. Les actions entreprises en 2013 vont donner leur pleine mesure en 2014 avec le projet de la nouvelle gouvernance qui sera mise en place au cours de l exercice. Le déploiement de CAP 2018 a aussi été l occasion de préciser les objectifs de durabilité. En effet, des engagements chiffrés solennels ont été pris en 2013 dans tous les domaines qui définissent à la fois la finalité (nourrir la planète) et les modalités (valoriser les productions nationales, réduire les émissions de CO 2, etc.) de l activité de Sofiprotéol. LE POINT DE VUE DE Tantôt investisseur minoritaire accompagnant des entreprises partenaires, tantôt lui-même groupe agroindustriel, Sofiprotéol a démontré en 2013 son agilité stratégique au service de sa mission pour nos filières. Les transformations en profondeur amorcées en 2013, en application de notre plan CAP 2018 vont s accélérer au cours des prochaines années pour renforcer la création de valeur de notre secteur des huiles et protéines. Michel Boucly Directeur général adjoint de Sofiprotéol, en charge de l engagement durable, de l innovation et de la stratégie 15

18 Tout part de la terre Un modèle original Développement durable Le développement durable au cœur de la stratégie CAP 2018 Le développement durable est au cœur de la mission de Sofiprotéol, qui est de créer durablement de la valeur dans les filières des huiles et protéines, contribuant ainsi à une meilleure alimentation des hommes et à la préservation de la planète. Le fait marquant de l exercice a été de définir les engagements qui en découlent et de les traduire en objectifs chiffrés. L élaboration de la stratégie CAP 2018 a intégré une analyse extra-financière de la contribution des métiers au développement de la filière et à la responsabilité sociétale du groupe. Au terme de cette analyse et d un travail de concertation avec les filiales, cinq engagements ont été pris et traduits en objectifs chiffrés, soit un total de 14 objectifs. La priorité de 2014 sera que chaque entité de Sofiprotéol partage, s approprie et décline ces objectifs, avec l appui du réseau des correspondants développement durable. DÉVELOPPER LES FILIÈRES NATIONALES L organisation en filière entraîne de la part de Sofiprotéol l engagement de valoriser dans ses usines de transformation, en priorité les productions françaises, à hauteur de 60 % de la production, puis celles des pays où il est implanté, la Roumanie et le Sénégal, à hauteur respectivement de 20 % et de 35 %. Quant aux outils de nutrition animale, Sofiprotéol s engage à les approvisionner à plus de 80 % en matières premières françaises. 16

19 Sofiprotéol, Rapport d activité 2013 MIEUX NOURRIR LES HOMMES La vision de Sofiprotéol s inscrit dans un avenir dans lequel les besoins en protéines végétales et animales ne cesseront de croître : le groupe s engage ainsi à satisfaire les besoins en huile de 90 millions de personnes (+ 53 % par rapport à 2012) et à contribuer à répondre aux besoins en protéines de 30 millions de personnes (+ 20 % par rapport à 2012). INVESTIR VIA NOTRE BANQUE DE DÉVELOPPEMENT Ces engagements ne seront pas tenus sans une forte dynamique d innovation, non seulement au sein des filiales, mais dans la totalité de la filière où la Banque de développement de Sofiprotéol s engage à investir 200 millions d euros d ici à 2018 et à participer pour 30 millions d euros à des projets de capitalrisque en agriculture et en agro-industrie. PRÉSERVER LA PLANÈTE Simultanément, le groupe travaille avec le monde agricole à élaborer des solutions économes en ressources naturelles énergie, eau, terres et en production de déchets finaux. Il s est fixé des objectifs ambitieux parmi lesquels réduire de 10 % sa consommation énergétique, atteindre 30% d énergies renouvelables, valoriser plus de 2 millions de tonnes d huiles végétales certifiées durables et produire tonnes de biodiesel à partir de résidus et de déchets. En ce qui concerne les gaz à effet de serre (GES), l objectif des agriculteurs engagés dans la Démarche de Progrès est de contribuer à réduire de 30 % les émissions de GES. Pour cela, des plans LE POINT DE VUE DE Créé sur un modèle de réinvestissement des bénéfices dans la filière afin de développer ses débouchés, Sofiprotéol s est engagé dans une démarche de responsabilité d entreprise avec la création de la Démarche de Progrès au niveau interprofessionnel en 2007 et le programme managérial Nourrir la vie dans le Pôle animal. Le groupe s est doté d une direction dédiée en Sa mission est d inscrire le développement durable dans une vision d ensemble, comme vecteur de la pérennité du groupe, réponse aux attentes de la société et force d attraction de nouveaux talents, soucieux de donner du sens à leur engagement professionnel. Elle a pour objectifs immédiats d optimiser les synergies entre les métiers et d accompagner la mise en place d une économie de plus en plus circulaire. Kristell Guizouarn Directrice du développement durable d action obligatoires ont été mis en place en 2013 chez les organismes stockeurs. Au- delà des enquêtes relevant les meilleures pratiques, les leviers prioritaires de réduction des émissions de GES ont été identifiés, au sein du Club 20 grammes et le Cetiom, en fonction de trois leviers : la fertilisation azotée, le rendement et l innovation agronomique. Les organismes stockeurs s engagent à mettre en œuvre une action concrète sur chaque thématique prioritaire. La Démarche de Progrès est donc aujourd hui une réalité opérationnelle. TRAVAILLER ENSEMBLE Le bien-être et la sécurité des collaborateurs sont au cœur de cet engagement, aussi bien comme exigence morale que comme levier de productivité. C est pourquoi le groupe s est donné pour objectif de réduire de 70 % le nombre d accidents du travail en cinq ans. Un pas important a été fait dans ce sens en Travailler ensemble, c est aussi faire place à plus de 6 % de travailleurs handicapés dans chaque site, quelles que soient sa taille et sa localisation, et s engager pour la formation qualifiante en doublant le nombre d apprentis et d alternants dans ses filiales. FOCUS Sofiprotéol partenaire de l enseignement et des associations Depuis 2012, Sofiprotéol met en œuvre une politique de mécénat pour créer des liens durables avec le monde de l enseignement supérieur, le secteur de l environnement et celui de la solidarité alimentaire. En mars 2013, le groupe a participé à la création de la chaire d entreprise Sustainable Demand-Supply Chain d AgroParisTech avec Système U, Terrena et GS1 ; par ailleurs, il a renouvelé sa convention de partenariat avec Sciences-Po, sur le thème de la réduction du déficit de l Europe en protéines. En mai 2013, il a participé à la création de l association Solaal pour mettre à la disposition des associations caritatives les invendus des exploitations agricoles. Enfin, pour la deuxième année, Sofiprotéol a été solidaire des banques alimentaires en leur apportant un soutien financier, des dons en nature (poulets, viande de porc, œufs et nombreux produits Lesieur) et en participant à la collecte. 287 salariés volontaires - 25 % de plus qu en ont collecté 73 tonnes de produits. 17

20 Tout part de la terre Un modèle original Innovation L innovation, moteur du développement de Sofiprotéol Au cœur du projet d entreprise CAP 2018, l innovation vise à développer des produits de spécialité, à forte valeur ajoutée, afin de diminuer l exposition de Sofiprotéol à la volatilité des matières premières agricoles et de diversifier ses débouchés. Sofiprotéol poursuit sa politique d innovation, de la recherche à l industrialisation, sur des axes qui vont des spécialités pour l alimentation humaine et la nutrition animale, à la chimie de spécialité, avec comme axe stratégique la recherche de valeur pour les utilisateurs et pour le groupe. ALIMENTATION HUMAINE : EXPLOITER LES VERTUS DE L HUILE Par des techniques innovantes, les équipes de Lesieur ont avancé sur la recherche de solutions alternatives à l huile de palme, en mettant au point des agents émulsifiants qui permettent à l huile de tournesol de rivaliser avec celle-ci en terme de texture. Des premiers brevets ont été déposés. L intérêt d image de cette avancée est considérable car, depuis le 1 er janvier 2014, la nature de l huile doit être indiquée sur les étiquettes. 18

Un nouveau printemps. Rapport d activité 2014

Un nouveau printemps. Rapport d activité 2014 1 Un nouveau printemps Rapport d activité 2014 1 Avril - Rapport d activité 2014 Notre mission : Créer durablement de la valeur dans les filières des huiles et protéines, contribuant ainsi à une meilleure

Plus en détail

Terres OléoPro est la marque des acteurs de la filière française des huiles et protéines végétales.

Terres OléoPro est la marque des acteurs de la filière française des huiles et protéines végétales. RAPPORT DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013 II Terres OléoPro est la marque des acteurs de la filière française des huiles et protéines végétales. SOMMAIRE Édito 2 L entreprise : profil 4 L entreprise : stratégie

Plus en détail

Rapport de développement durable 2014

Rapport de développement durable 2014 Rapport de développement durable 2014 II Un modèle de développement original, porteur de sens pour l ensemble de la filière Sommaire Édito 2 Le Groupe : profil 4 Le Groupe : stratégie de développement

Plus en détail

Accompagner les leaders d aujourd hui et de demain

Accompagner les leaders d aujourd hui et de demain Accompagner les leaders d aujourd hui et de demain «Filiale d Avril, groupe industriel et financier de plus de 8 000 collaborateurs, Sofiprotéol est devenue en 30 ans la société de financement et de développement

Plus en détail

Les Rencontres de l Agriculture Positive

Les Rencontres de l Agriculture Positive Les Rencontres de l Agriculture Positive 4ème édition 11 mars 2015 9h30-17h00 AgroParisTech - Amphithéâtre Tisserand Dossier de présentation Sommaire Communiqué de presse... 3 Les organisateurs des Rencontres...

Plus en détail

Partenariat SOFIPROTÉOL-SUNNCO pour le développement du photovoltaïque dans le secteur agro-industriel

Partenariat SOFIPROTÉOL-SUNNCO pour le développement du photovoltaïque dans le secteur agro-industriel Dossier de Presse Mercredi 21 Octobre 2009 Partenariat SOFIPROTÉOL-SUNNCO pour le développement du photovoltaïque dans le secteur agro-industriel mercredi 21 Octobre 2009 Conférence de Presse SOFIPROTÉOL

Plus en détail

Sommaire. Carte de visite. Evolution de l activité. Les clés du succès. Les principales contraintes. Axes stratégiques: Horizon 2020.

Sommaire. Carte de visite. Evolution de l activité. Les clés du succès. Les principales contraintes. Axes stratégiques: Horizon 2020. FEVRIER 2014 Sommaire Carte de visite Evolution de l activité Les clés du succès Les principales contraintes Axes stratégiques: Horizon 2020. Carte de visite: chiffres clés Nombre d adhérents : 13 500

Plus en détail

Hausse des prix des céréales Plan d action du ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt

Hausse des prix des céréales Plan d action du ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt Hausse des prix des céréales Plan d action du ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt La hausse des prix des céréales et des oléagineux constatée sur les marchés mondiaux ces derniers

Plus en détail

Recherche. & Développement ; Innovation. Vivadour RAPPORT AUX ASSOCIES 2013/2014

Recherche. & Développement ; Innovation. Vivadour RAPPORT AUX ASSOCIES 2013/2014 46 Vivadour RAPPORT AUX ASSOCIES 2013/2014 Recherche & Développement ; Innovation La Recherche et Développement dans le Groupe VIVADOUR est une démarche engagée il y a plusieurs années dans le but d apporter

Plus en détail

INVESTIR DANS LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU MAROC. www.siem.ma

INVESTIR DANS LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU MAROC. www.siem.ma INVESTIR DANS LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU MAROC www.siem.ma «Compte tenu du développement considérable que ces nouveaux gisements énergétiques seront appelés à connaître, ils doivent être dès aujourd

Plus en détail

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013 Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013 Novembre 2008 Introduction : CONTEXTE ET CONJONCTURE national et international l augmentation des cours des matières premières

Plus en détail

Comment stimuler la production de protéines en RW pour l alimentation des porcs?

Comment stimuler la production de protéines en RW pour l alimentation des porcs? Comment stimuler la production de protéines en RW pour l alimentation des porcs? CARTRYSSE Christine, APPO (1), Centre Pilote CePiCOP (2) Unité de Phytotechnie des Régions Tempérées, ULG-Gembloux Agro-Bio

Plus en détail

Les protéines en nutrition animale

Les protéines en nutrition animale Les protéines en nutrition animale Sources, origine, évolution Plan Qui sommes nous? Les coopératives de nutrition animale Principes de base de la nutrition animale Les principales matières protéiques

Plus en détail

CONTRIBUER À NOURRIR LE MONDE

CONTRIBUER À NOURRIR LE MONDE CONTRIBUER À NOURRIR LE MONDE MISSION D UNE ORGANISATION PRESQUE CENTENAIRE! Présenté par : Gaétan Desroches, agr. Chef de la direction, La Coop fédérée Le 26 octobre, 2015 LIBRE-ÉCHANGE - PARTENARIAT

Plus en détail

La stratégie du Groupe BPCE

La stratégie du Groupe BPCE La stratégie du Groupe BPCE 2 edito Groupe BPCE est né en juillet 2009 de la volonté des groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne de construire ensemble le deuxième groupe bancaire en France, un groupe

Plus en détail

Notre nouveau programme d Entreprise

Notre nouveau programme d Entreprise > Notre nouveau programme d Entreprise Londres, 13 janvier 2005 Présentation à la communauté financière 1 Notre nouveau programme d entreprise Présentation à la communauté financière 2 > notre Vision Présentation

Plus en détail

PARTENARIAT AVEC AGRISUD

PARTENARIAT AVEC AGRISUD PARTENARIAT AVEC AGRISUD Depuis 2008, un partenariat cadre Constatant que, dans certains cas, l organisation de l offre locale ne permettait pas de répondre à la demande de ses Villages en produits frais,

Plus en détail

LA POSTE et COPACEL : un an de partenariat

LA POSTE et COPACEL : un an de partenariat Communiqué de presse Paris, le 6 mars 2014 LA POSTE et COPACEL : un an de partenariat Déjà 10 000 tonnes de papiers collectées 2400 entreprises clientes Objectif : 50 000 tonnes de papier collectées en

Plus en détail

Huttepain Aliments et Prios Groupe : une relation de confiance dans la durée

Huttepain Aliments et Prios Groupe : une relation de confiance dans la durée Huttepain Aliments et Prios Groupe : une relation de confiance dans la durée En optant pour le progiciel Déclic de Prios Groupe, Huttepain Aliments s est doté d une solution métier taillée sur-mesure,

Plus en détail

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE est aujourd hui un enjeu de première importance pour les entreprises : il reflète la prise de conscience grandissante

Plus en détail

PROJET AGRO-ÉCOLOGIQUE POUR LA FRANCE

PROJET AGRO-ÉCOLOGIQUE POUR LA FRANCE PROJET AGRO-ÉCOLOGIQUE POUR LA FRANCE Un changement dans les modes de production est enclenché, dont sont acteurs des agricultrices et des agriculteurs qui adoptent et appliquent les principes de l agro-écologie.

Plus en détail

Directeur du Département des Ressources Humaines. - Profil de poste -

Directeur du Département des Ressources Humaines. - Profil de poste - Directeur du Département des Ressources Humaines - Profil de poste - Cotation du poste : 2,7 1. Informations institutionnelles relatives au CHRU de Lille Etablissement : CHRU de Lille 2 avenue Oscar Lambret

Plus en détail

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013 La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie Journée PEXE 20 novembre 2013 MEUR 3 axes Stratégie et Activités sur l Energie de l AFD (2007-2011) Energie sobre (renouvelable, efficace et économe

Plus en détail

WAFASALAF. L innovation, la clé du leadership

WAFASALAF. L innovation, la clé du leadership WAFASALAF L innovation, la clé du leadership Conférence de presse Mardi 1 er avril 2008 Sommaire L événement Wafasalaf, un leadership confirmé sur tous ses marchés Une croissance pérenne L innovation au

Plus en détail

Nouvel acteur de référence pour une offre globale fondée sur une dynamique de progrès

Nouvel acteur de référence pour une offre globale fondée sur une dynamique de progrès Communiqué de presse Nantes, le 26 septembre 2013 Le mouvement HQE se déploie à l International avec Cerway Nouvel acteur de référence pour une offre globale fondée sur une dynamique de progrès Nantes

Plus en détail

Forum Agropur Coopératives agricoles : Renforcer la compétitivité et saisir les nouvelles opportunités

Forum Agropur Coopératives agricoles : Renforcer la compétitivité et saisir les nouvelles opportunités www.pwc.com Forum Agropur Coopératives agricoles : Renforcer la compétitivité et saisir les nouvelles opportunités Un modèle fortement développé en Europe Nombre de coopératives du Top 50 par région 38

Plus en détail

son offre Executive Education

son offre Executive Education Destinée aux cadres supérieurs, dirigeants d entreprises et entrepreneurs menée en partenariat avec CentraleSupélecParis Lancée en Octobre 2015 Casablanca, le 2 juin 2015 L Ecole Centrale Casablanca annonce

Plus en détail

3. Rapport du Président du conseil d administration

3. Rapport du Président du conseil d administration 3. Rapport du Président du conseil d administration Conformément aux dispositions de l article L.225-37 du code de commerce, le président du conseil d administration rend compte, au terme de ce rapport,

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

Déclaration de Rennes :

Déclaration de Rennes : Déclaration de Rennes : Pour des systèmes alimentaires territorialisés Réunie à l invitation du Conseil régional de Bretagne à Rennes le 4 juillet 2014, l Association des Régions de France (ARF), en lien

Plus en détail

ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET

ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET ENSEMBLE, PARTENAIRES D AFFAIRES POUR UNE FILIÈRE PORCINE AU SOMMET UNE INITIATIVE DE LA FILIÈRE PORCINE QUÉBÉCOISE UN CONTEXTE PROPICE À L INVESTISSEMENT L es perspectives économiques entourant l industrie

Plus en détail

Cartographie et grands enjeux du monde coopératif agricole à l échelle mondiale Synthèse de l étude

Cartographie et grands enjeux du monde coopératif agricole à l échelle mondiale Synthèse de l étude www.pwc.fr Cartographie et grands enjeux du monde coopératif agricole à l échelle mondiale Synthèse de l étude 3 e journée européenne des coopératives agricoles Septembre 01 édito PwC publie le premier

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation

Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation DOSSIER DE PRESSE 30 janvier 2013 Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation Dossier de presse 30 janvier 2013 Une refondation accomplie. Depuis 2010, le Conseil

Plus en détail

AXEREAL, Un intérêt commun, le grain Des activités complémentaires. CA : 3,4 Milliards d euros - Une répartition équilibrée

AXEREAL, Un intérêt commun, le grain Des activités complémentaires. CA : 3,4 Milliards d euros - Une répartition équilibrée AXEREAL, Un intérêt commun, le grain Des activités complémentaires 1 Transformation : 25,1 % - 853 M Meunerie 176 M Nutrition Animale : 209 M Activités spécialisées : 2,6 % - 88 M Malterie : 467 M 42,5

Plus en détail

Dossier de presse. 16 janvier 2015 I. LES MISSIONS DE LA NOUVELLE AGENCE

Dossier de presse. 16 janvier 2015 I. LES MISSIONS DE LA NOUVELLE AGENCE 16 janvier 2015 Dossier de presse I. LES MISSIONS DE LA NOUVELLE AGENCE Les missions respectives actuelles des deux agences, quoique par nature différentes, tendent vers un même objectif : celui de l internationalisation

Plus en détail

Le soja. utilisations. plante. de la. à ses

Le soja. utilisations. plante. de la. à ses Le soja de la plante à ses utilisations Une culture économe en énergie venue d un autre monde A maturité, un champ de soja ne se confond avec aucune autre culture. Avec ses gousses duveteuses accrochées

Plus en détail

Augmenter l impact économique de la recherche :

Augmenter l impact économique de la recherche : Augmenter l impact économique de la recherche : 15 mesures pour une nouvelle dynamique de transfert de la recherche publique, levier de croissance et de compétitivité Partout dans le monde, la recherche

Plus en détail

La bioéconomie au service des transitions énergétique et écologique : la Stratégie Nationale de la recherche

La bioéconomie au service des transitions énergétique et écologique : la Stratégie Nationale de la recherche La bioéconomie au service des transitions énergétique et écologique : la Stratégie Nationale de la recherche Frédéric Ravel et Elisabeth Vergès Direction Générale de la Recherche et de l Innovation Service

Plus en détail

Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse

Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse Le 25 février 2015 - INFORMATION - PRESSE Résultats du premier semestre 2014-2015 Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse Le chiffre d affaires du

Plus en détail

Atelier 3. Filières industrielles alimentaires et enjeux de durabilité

Atelier 3. Filières industrielles alimentaires et enjeux de durabilité Atelier 3 Filières industrielles alimentaires et enjeux de durabilité Quelques traits importants de l évolution du système industriel alimentaire Objectif premier : conserver et préserver les nutriments

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 PREFET DU LANGUEDOC-ROUSSILLON DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 1. Point Presse Lundi 18 mars à 17h30 Amphi Philippe Lamour

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Biocarburants

DOSSIER DE PRESSE. Biocarburants DOSSIER DE PRESSE Biocarburants Vendredi 10 mars 2006 Projet Le Mériot Projet Bordeaux-Bassens 1 SOMMAIRE 1. Le Diester, biocarburant issu d'huiles végétales... 3 2. Sofiprotéol et ses filiales industrielles...

Plus en détail

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Axe 1 Objectif Thématique 1 : Renforcer la recherche, le développement technologique et l innovation Investissement prioritaire B : Promotion

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» I.Contexte : Convaincue de l intérêt stratégique de l innovation pour le renforcement de la compétitivité des entreprises, la a lancé un appel

Plus en détail

Communiqué de presse - Mars 2013. Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable

Communiqué de presse - Mars 2013. Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable Communiqué de presse - Mars 2013 Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable 2 «Par son métier, en lien direct avec le monde agricole, par ses

Plus en détail

Les chartes de France Investissement

Les chartes de France Investissement Les chartes de France Investissement Introduction : le dispositif France Investissement Les PME les plus dynamiques ou à fort potentiel de croissance apportent une contribution essentielle au développement

Plus en détail

Information au marché. Résultats du 1 er Trimestre (avril-juin) 2015/16 (Chiffres non audités) Chiffres clés. Développements opérationnels clés

Information au marché. Résultats du 1 er Trimestre (avril-juin) 2015/16 (Chiffres non audités) Chiffres clés. Développements opérationnels clés Information au marché Lille, le 7 août 2015 Résultats du 1 er Trimestre (avril-juin) 2015/16 (Chiffres non audités) Chiffres clés Chiffre d'affaires de 960 millions d'euros, vs. 1 055 millions au premier

Plus en détail

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014 LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE Réunion du 28 mars 2014 SOMMAIRE PARTIE 1 : Le Cadre de travail Pourquoi réaliser un Projet d Etablissement? Qu est-ce qu un Projet d Etablissement? Un

Plus en détail

Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014.

Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014. Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014. -------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Mars 2012. Les biocarburants, ou agrocarburants, sont des carburants liquides produits à partir de matières premières végétales.

Mars 2012. Les biocarburants, ou agrocarburants, sont des carburants liquides produits à partir de matières premières végétales. LES BIOCARBURANTS Définition Les biocarburants, ou agrocarburants, sont des carburants liquides produits à partir de matières premières végétales. Il existe deux types de biocarburants : L'Union Européenne

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

Conférence sociale. Table ronde N 5 «Réunir les conditions du redressement productif» Contribution des CCI DE FRANCE. Juillet 2012.

Conférence sociale. Table ronde N 5 «Réunir les conditions du redressement productif» Contribution des CCI DE FRANCE. Juillet 2012. Conférence sociale Table ronde N 5 «Réunir les conditions du redressement productif» Contribution des CCI DE FRANCE Juillet 2012 Page 1 Introduction Si la production va mal en France, c est d abord en

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse La société NrGaïa reprend l usine française de son concurrent suisse Isofloc NrGaïa, société vosgienne spécialisée dans la production de ouate de cellulose pour l isolation des bâtiments,

Plus en détail

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Faciliter l accès et la compréhension du système de retraite aux assurés : il s agit d une exigence de service public. Depuis désormais

Plus en détail

Les variations des prix des matières premières agricoles, telles qu observées entre

Les variations des prix des matières premières agricoles, telles qu observées entre Perspectives des marchés des matières premières de l alimentation animale Analyse prospective des écarts de prix de l aliment porcin dans l UE, aux Etats-Unis et au Les variations des prix des matières

Plus en détail

Plateforme Régionale d Innovation alimentaire «Nov alim» à Laval

Plateforme Régionale d Innovation alimentaire «Nov alim» à Laval Plateforme Régionale d Innovation alimentaire «Nov alim» à Laval Le 9 décembre 2010 P.R.I. «Nov alim» Lycée agricole Laval (53) Visite en présence de Jacques Auxiette, Président du Conseil régional des

Plus en détail

Quelle place pour les biocarburants parmi les carburants fossiles?

Quelle place pour les biocarburants parmi les carburants fossiles? Quelle place pour les biocarburants parmi les carburants fossiles? Journée Biocarburants 22 Janvier 2008 Benoit Engelen 3 objectifs majeurs Renforcer l indépendance énergétique du pays Réduire les gaz

Plus en détail

Le bioéthanol. Le bioéthanol

Le bioéthanol. Le bioéthanol Le bioéthanol Le bioéthanol À VOS PLEINS, PRÊTS, ROULEZ!!! À VOS PLEINS, PRÊTS, ROULEZ!!! www.bioethanolcarburant.com Dossier de presse FÉVRIER 2015 Le bioéthanol en quelques mots De l énergie végétale

Plus en détail

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Paris, le 13 novembre 2013 Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Pour toute information complémentaire, consultez la présentation complète disponible sur le site internet du Groupe BPCE : www.bpce.fr

Plus en détail

L AFD ET L APPUI À L ÉMERGENCE DES CLUSTERS EN TUNISIE :

L AFD ET L APPUI À L ÉMERGENCE DES CLUSTERS EN TUNISIE : L AFD ET L APPUI À L ÉMERGENCE DES CLUSTERS EN TUNISIE : DES INITIATIVES EFFICACES ET EFFICIENTES POUR LEVER LES CONTRAINTES AUXQUELLES FONT FACE LES ENTREPRISES Le cluster permet à un conglomérat d entreprises

Plus en détail

Attijariwafa bank - Wafasalaf

Attijariwafa bank - Wafasalaf L événement Wafasalaf : 20 ans au service du consommateur 3 Historique L accompagnement du développement 5 de la société de consommation Attijariwafa bank - Wafasalaf L appartenance au premier groupe bancaire

Plus en détail

Volatilité des matières premières de l alimentation animale

Volatilité des matières premières de l alimentation animale Volatilité des matières premières de l alimentation animale Baptiste Lelyon Institut de l Elevage - Département Economie Février 2011 2007 2010 : Bis Repetita Une situation en apparence identique Une explosion

Plus en détail

des essources umaines

des essources umaines chéma irecteur des essources umaines 2013-2014 www.cramif.fr Le mot du Directeur Général Huit mots-clés pour ouvrir les portes du nouveau SDRH 2013-2014 qui s inscrit dans la continuité du précédent,

Plus en détail

Le commerce international des oléagineux et de l arachide- Place et enjeux pour la filière sénégalaise

Le commerce international des oléagineux et de l arachide- Place et enjeux pour la filière sénégalaise Le commerce international des oléagineux et de l arachide- Place et enjeux pour la filière sénégalaise Le contexte mondial des filières oléagineuses- Principales caractéristiques L analyse du secteur mondial

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SIGNATURE DU CONTRAT DE FILIERE SILVER ECONOMIE

DOSSIER DE PRESSE SIGNATURE DU CONTRAT DE FILIERE SILVER ECONOMIE DOSSIER DE PRESSE SIGNATURE DU CONTRAT DE FILIERE SILVER ECONOMIE JEUDI 12 DECEMBRE 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE Introduction La signature de ce contrat de filière n est qu une étape Les six axes du contrat

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE LE DÉVELOPPEMENT DURABLE La mission de la direction de l information légale et administrative est de donner un large accès à une information et à un débat public de qualité et cela à un moindre coût économique,

Plus en détail

INGRÉDIENTS LAITIERS SECS Un investissement exceptionnel de 80 millions d euros

INGRÉDIENTS LAITIERS SECS Un investissement exceptionnel de 80 millions d euros Dossier de presse 20 mai 2014 INGRÉDIENTS LAITIERS SECS Un investissement exceptionnel de 80 millions d euros Contact presse : Agence conseil Diatomée diatomée@diatomee.fr T. 01 42 36 13 13 Communiqué

Plus en détail

Plan de Déplacements Inter-Entreprises. se mobiliser, tous ensemble

Plan de Déplacements Inter-Entreprises. se mobiliser, tous ensemble Plan de Déplacements Inter-Entreprises IT COVO E URAG se mobiliser, tous ensemble Contexte Depuis un demi-siècle, l extension spatiale des villes en France s est effectuée principalement dans les couronnes

Plus en détail

PROFESSIONNALISATION DE LA FILIERE RESSOURCES HUMAINES DE GAZ DE FRANCE

PROFESSIONNALISATION DE LA FILIERE RESSOURCES HUMAINES DE GAZ DE FRANCE PROFESSIONNALISATION DE LA FILIERE RESSOURCES HUMAINES DE GAZ DE FRANCE Le Groupe Gaz de France Une ambition : être un leader de l énergie en Europe Une stratégie : développer ses activités sur l ensemble

Plus en détail

Chimie du végétal et biotechnologies industrielles : quels métiers stratégiques?

Chimie du végétal et biotechnologies industrielles : quels métiers stratégiques? Chimie du végétal et biotechnologies industrielles : quels métiers stratégiques? LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2014-55 OCTOBRE 2014 SYNTHÈSE Cette étude est cofinancée par l Union européenne. L Europe

Plus en détail

le groupe soufflet s engage...

le groupe soufflet s engage... maîtrise des risques matières premières le groupe soufflet s engage... www.soufflet.com Face à la grande fragilité de l équilibre entre l offre et la demande mondiale de céréales? Valorisation des productions

Plus en détail

Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal

Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal Forum des investisseurs privés Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal Groupe Consultatif 25 février 2014 Chambre de Commerce et d'industrie de région Paris Ile-de-France 27, avenue

Plus en détail

Les marchés de production et de consommation et les prix des biocarburants dans l Union européenne et le monde

Les marchés de production et de consommation et les prix des biocarburants dans l Union européenne et le monde N 9 Décembre 2012 Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix Les marchés de production et de consommation

Plus en détail

La production de biocarburants estelle compatible avec la fonction nourricière de l agriculture?

La production de biocarburants estelle compatible avec la fonction nourricière de l agriculture? La production de biocarburants estelle compatible avec la fonction nourricière de l agriculture? Jean-Christophe Debar Fondation pour l agriculture et la ruralité dans le monde Les mercredis du Pavillon

Plus en détail

Document d information 1. Principaux aspects de la proposition de la Commission COM (2000) 716 du point de vue de l alimentation animale

Document d information 1. Principaux aspects de la proposition de la Commission COM (2000) 716 du point de vue de l alimentation animale Proposition de la Commission COM (2000) 716 établissant les principes généraux et les prescriptions générales du droit alimentaire, instituant l Autorité Alimentaire Européenne et fixant des procédures

Plus en détail

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche volontaire de l entreprise, d intégration des enjeux du développement durable dans son modèle et dans son offre qui va au-delà du respect de la

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale CJD international Présentation Générale Niveau texte 3 Niveau texte 4 Le CJD International est un réseau qui regroupe plus de 5000 jeunes dirigeants d entreprise sur 12 pays. Le CJD International a pour

Plus en détail

gestion et organisation administrative

gestion et organisation administrative Catherine BÉRÈS Directrice départementale du Trésor Public, chargée de la mission de modernisation de la gestion des retraites de l Etat Le service des retraites de l Etat, au cœur de la modernisation

Plus en détail

Séminaire de présentation du Programme d'appui à la Diversification de l'économie en Algérie

Séminaire de présentation du Programme d'appui à la Diversification de l'économie en Algérie Programme financé par l Union européenne Séminaire de présentation du Programme d'appui à la Diversification de l'économie en Algérie UN SECTEUR FORTEMENT TYPE Mouvement de privatisation de l économie

Plus en détail

Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité

Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 9 septembre 2010 Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité Au 30 juin 2010 : PNB consolidé : 2 640 millions

Plus en détail

Qu est-ce que les biocarburants?

Qu est-ce que les biocarburants? Qu est-ce que les biocarburants? Les biocarburants sont des carburants produits à partir de matières premières d origine agricole, ils proviennent donc de ressources renouvelables. Il existe 2 grands types

Plus en détail

IPCS. RÉFLEXION PARITAIRE sur l intégration des jeunes dans nos entreprises industrielles

IPCS. RÉFLEXION PARITAIRE sur l intégration des jeunes dans nos entreprises industrielles RÉFLEXION PARITAIRE sur l intégration des jeunes dans nos entreprises industrielles IPCS Institution de Progrès et de Concertation sociale dans la Sidérurgie UEL MANAGEMENT POUR CONSTRUIRE UNE PERFORMANCE

Plus en détail

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Communiqué de presse le 30 novembre 2011 Comment fournir au consommateur une électricité propre, de proximité et

Plus en détail

Ecotaxe poids lourds

Ecotaxe poids lourds Ecotaxe poids lourds Une exonération indispensable pour les filières bétail et viandes ARGUMENTAIRE CHIFFRE Mission d information sur l écotaxe poids lourds Audition du 16/01/14 L écotaxe poids lourds,

Plus en détail

Les fondements d une GPEC

Les fondements d une GPEC Les fondements d une GPEC 4 décembre 2013 Page 1 Les fondements d une GPEC La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvé dans le fichier. La partie de l'image avec l'id de relation

Plus en détail

La stratégie du pôle de compétitivité «Industries et Agro Ressources» ---------------

La stratégie du pôle de compétitivité «Industries et Agro Ressources» --------------- La stratégie du pôle de compétitivité «Industries et Agro Ressources» --------------- A l heure où l activité économique doit prendre en compte la préservation de l environnement, la Picardie et la Champagne

Plus en détail

Ce guide se veut évolutif et dynamique. Actualisé mensuellement, il recueillera les appels à projets qui Il est votre outil et notre lien.

Ce guide se veut évolutif et dynamique. Actualisé mensuellement, il recueillera les appels à projets qui Il est votre outil et notre lien. Mesdames et Messieurs, Le P total) afin de relever le défi de la compétitivité et de faire émerger un nouveau modèle de croissance, en finançant des projets innovants et exemplaires, rigoureusement sélectionnés.

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Transformez votre supply chain en atout compétitif

Transformez votre supply chain en atout compétitif Industrie Transformez votre supply chain en atout compétitif Votre marque est unique, votre supply chain aussi Quand il s agit de stratégie supply chain, chaque industriel est unique. Chaque organisation

Plus en détail

LA FILIERE DES BIOCARBURANTS

LA FILIERE DES BIOCARBURANTS LA FILIERE DES BIOCARBURANTS Enjeux et perspectives du développement de la filière en France Plan de la présentation Pourquoi développer les biocarburants? Qu est ce que les biocarburants? La filière en

Plus en détail

LA COLLECTE DE DÉPÔTS, UNE ACTIVITÉ STRATÉGIQUE POUR RCI BANQUE. 2012 : 893 MILLIONS D ENCOURS A FIN DÉCEMBRE POUR LE LIVRET ZESTO

LA COLLECTE DE DÉPÔTS, UNE ACTIVITÉ STRATÉGIQUE POUR RCI BANQUE. 2012 : 893 MILLIONS D ENCOURS A FIN DÉCEMBRE POUR LE LIVRET ZESTO 1 LA COLLECTE DE DÉPÔTS, UNE ACTIVITÉ STRATÉGIQUE POUR RCI BANQUE. 2012 : 893 MILLIONS D ENCOURS A FIN DÉCEMBRE POUR LE LIVRET ZESTO Le 16 février 2012, RCI Banque a lancé en France le livret d épargne

Plus en détail

Cahier des charges & Règlement

Cahier des charges & Règlement Concours Affiche Evènement «Le mois des Monts» Cahier des charges & Règlement A lire attentivement & à retourner signé Toute affiche ne respectant pas l un des points de ce règlement ne pourra être retenue.

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE «Accompagner la CROissance des TPE-PME à travers une stratégie de Développement Durable» (ACRODD MER) La «Responsabilité Sociétale des Entreprises» n est pas une

Plus en détail

Qualité, innovation et développement durable au service de l agroalimentaire wallon!

Qualité, innovation et développement durable au service de l agroalimentaire wallon! Qualité, innovation et développement durable au service de l agroalimentaire wallon! Wal.Agri, un leader agroalimentaire proche de chez vous Bienvenue dans le troisième millénaire avec Wal.Agri Ces trente

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRES

COMMUNICATION SUR LE PROGRES COMMUNICATION SUR LE PROGRES 2009/2010 Par ce document, je réaffirme l attachement de Havas aux 10 principes du Global Compact et renouvelle notre engagement à les respecter, les promouvoir et à les mettre

Plus en détail