Les odeurs. é ens M. d e. sur. / janvier-février Informations sur la Qualité de l Air en Picardie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les odeurs. é ens M. d e. sur. / janvier-février 2010. Informations sur la Qualité de l Air en Picardie"

Transcription

1 n 73 / janvir-févrir 21 Informations sur la Qualité d l Air n Picardi Ls odurs n u ' d c la p n Mis sur v i t c a f l o l l vil o p o r t é ns M Ami Pags 4 à 9 : rtrouvz ls chiffrs d la qualité d l air

2 Étud L xposition aux odurs nvironnmntals st souvnt traité comm un inconvénint négligabl, un désagrémnt, un inconfort qui rlèv davantag du capric qu d un attint à la santé. L concpt d santé a baucoup évolué, la santé n st plus actullmnt considéré comm l absnc d maladi, mais comm un état d bin-êtr physiqu, mntal t social. Ls odurs désagréabls puvnt ainsi avoir un impact considérabl sur l bin-êtr t la santé d la population xposé. L articl 2 d la loi sur l Air précis qu constitunt un pollution atmosphériqu, ls substancs pouvant provoqur ds nuisancs olfactivs xcssivs. La gên olfactiv doit avoir un caractèr xcssif, intolérabl, inaccptabl mais aucun valur réglmntair n fix l nivau d accptabilité d la pollution odorant. L résau d nz mis n plac sur Amins Métropol st xmplair dans sa concption. En fft, il rgroup ls rivrains, ls industrils, la collctivité t l administration autour d un projt commun. Dpuis sa mis n plac, nous obsrvons un millur compréhnsion t accptation ds désagrémnts odorants d la Métropol qui, par aillurs, sont n ntt diminution. Cpndant, il nous rst un problématiqu, cll ds épandags. Atmo Picardi souhaitrait mttr n plac d autrs résaux d nz dans crtains agglomérations d la région. Alain CORNILLE Bulltin d information d l Association pour la Survillanc d Qualité d l Air n Picardi 44 ru Alxandr Dumas - 89 Amins Tél. : Fax : Dirctur d publication : Alain Cornill Rédactur n chf : Sylvi Taillaint Dssin BD pag 12 : Nicolas Strin Scénario BD : Air Normand Photos pag 5 : Gérard Sulmont mars 21 Vill olfactiv xtrn réalisé Vill olfactiv Ctt opération a mis n œuvr ls méthods d'iap Sntic sous la rsponsabilité d'atmo Picardi t avc l soutin d'amins Métropol t d l'ademe. Ell a rgroupé la participation ds 33 communs d Amins Métropol, d 22 rivrains volontairs bénévols, d 11 sits industrils t d Atmo Picardi. Ls méthods d travail ont été miss au point par IAP Sntic sur ls bass d l analys olfactiv dévloppés à partir du Champ ds Odurs. Prélèvmnt sur sit industril Ctt étud (réalisé n 28) a nécssité la réalisation d rlvés olfactifs ffctués par ls nz volontairs, formés à la caractérisation ds odurs, l utilisation d donnés météorologiqus issus du dispositif d Atmo Picardi t la communication d informations par ls industrils sur ls évènmnts ds sits, notammnt cux qui pourraint êtr liés à ds épisods odorants. Durant tout l anné 28, 2 fois par jour, ls nz amiénois ont ffctué ds rlvés olfactifs. Synthès ds profils olfactifs 1- Introduction La rchrch d rlations prtinnts ntr ls olfactions ffctués par ls obsrvaturs volontairs t ls activités industrills ds différnts sits impliqués dans ctt vill olfactiv st rndu possibl par l établissmnt d un cartographi olfactiv d l nsmbl ds sits industrils étudiés. Ls 11 sits du programm ont fait l objt d un étud visant à établir lurs profils olfactifs rspctifs, prmttant d définir lurs émissions odorants t d stimr lur impact sur l nvironnmnt. C travail, réalisé par IAP Sntic, s appuyait principalmnt sur un analys olfactiv d l ambianc odorant ds ntrpriss, d produits significatifs d l activité du sit t ds principals émissions rconnus. 2- Vu d nsmbl ds émissions ds sits étudiés 2.1 Sur l plan quantitatif La lctur dirct ds indicaturs d potntil d xposition (IP) prmt d drssr un classification ds sits industrils n fonction d lurs émissions odorants totals. L Potntil d xposition st l nsmbl ds rjts odorants auxquls un sit soumt son nvironnmnt dirct. C potntil contint autant ls émissions odorants rncontrés sur ls sits qu clls projtés à l xtériur par ds émissairs. Près d la moitié ds émissions totals étudiés provint ds dux sits AJINOMOTO t IDEX ENVIRONNEMENT. Cs dux ntrpriss sont donc ls plus contributivs parmi clls qui ont été priss n compt sur la zon d Amins. ISSN: Dépôt légal 1 Qul air st-il? - N 73 r trimstr 21 - Imprimé sur du papir rcyclé Janvir - Févrir PROD AJINOMOTO IDEX C. LORRAINE VIDAM PROCTER SCOTT BADER GOODYEAR DUNLOP STEP AJINOMOTO ACUMENT STEP CCI STEP Ambonn Indicaturs d Potntil d xposition

3 Étud sur la zon d Amins Métropol Résultats d la vill olfactiv 2.2 Sur l plan qualitatif 15 Profil ds nots odorants utilisé Un total d 44 nots odorants a été utilisé sur l nsmbl ds profils ds sits industrils étudiés sur Amins. Ctt distribution rflèt un grand divrsité odorant mais n put êtr utilisé dans son intégralité. C st pourquoi, afin d facilitr ls traitmnts, ds rapprochmnts d nots ont été réalisés. 14 groups d nots ont ainsi été rtnus. Ctt distribution montr un fort domination d l Acid butyriqu, donnant un imag grass, sur la zon étudié. 1- Définition ds barycntrs t positionnmnt ds obsrvaturs L organisation du systèm s fait autour d un point théoriqu corrspondant au barycntr d tous ls points odorants t points d émission trouvés sur ls sits industrils. C barycntr corrspond dans c systèm à un unité d travail (UT) uniqu dans laqull aurait été rassmblé la totalité ds émissions d un zon délimité. Slon la méthod utilisé, tout l spac ds obsrvations st découpé n 8 scturs cntrés sur l barycntr. A cs scturs st suprposé un découpag circulair n 4 couronns répartis autour du barycntr. 2- Indicatur d xposition par sous-sctur (IEss) L indicatur IEss rprésnt l nsmbl ds odorités ds ambiancs où vivnt ls populations sur chaqu sous-sctur au cours d un périod d msur rapporté à un anné, sous l vnt du barycntr étudié. L sous-sctur 42 (cart ci-dssous) st l plus xposé aux odorités sur l spac étudié. Situé au plus proch du barycntr étudié, il st aussi l sous-sctur l plus balayé par ls vnts provnant du barycntr. D plus, il contint un bon nombr d obsrvaturs. Ls sous-scturs 54 t 62 sont aussi xposés mais dans un moindr msur. L sous-sctur 54 contint égalmnt un nombr important d obsrvaturs, mais il st très éloigné du barycntr t a donc moins d chanc d rcvoir ds odorants provnant d la zon industrill nrd. Ds sourcs xtériurs doivnt largmnt psr sur c sous-sctur. L sous-sctur 62 st par contr très proch du barycntr. La zon industrill nord doit baucoup psr sur ls prcptions. Suit pags 1 t Légnd Sit industril Obsrvatur 44 N d sctur Position ds obsrvaturs t ds sits industrils 54 Qul air st-il? - N Janvir - Févrir 21

4 Indics Amins Métropol Agglomération d Saint-Quntin L indic Atmo st très bon (6,8 %) ou bon (67,8 %) sur Amins Métropol. Dans 13,5 % ds cas, il st moyn, 1,2 % médiocr t 1,7 % mauvais. L ozon, l dioxyd d azot t ls particuls n suspnsion sont ls rsponsabls d cs indics. n L indic d Qualité d l Air st bon (72,9 %) sur l Agglomération d Saint-Quntin. Cpndant, 11,9 % ds indics sont moyns, 11,9 % sont médiocrs t 3,4 % sont mauvais. L ozon, l dioxyd d azot t ls particuls n suspnsion sont ls rsponsabls d cs indics. n Fréqunc ds indics (n %) Fréqunc ds indics (n %) c ndi b 3,4 55,9 47,4 PM1 PM1 Agglomération Crillois Agglomération d Chauny-Trgnir L indic d Qualité d l Air sur la Communauté d Communs d Chauny-Trgnir st très bon ou bon dans 77,8 % ds cas, moyn pour 5,6 %, médiocr pour 14,8 % t mauvais pour 1,9 %. L ozon, l dioxyd d azot t ls particuls n suspnsion sont ls rsponsabls d cs indics. n L indic d Qualité d l Air st globalmnt bon dans 78 % ds cas. 6,8 % ds indics sont moyns t 15,3 % médiocrs. L ozon, l dioxyd d azot t ls particuls n suspnsion sont ls rsponsabls d cs indics. n Fréqunc ds indics (n %) I ic b on nd 76,3 Polluants rsponsabls ds indics (n %) Polluants rsponsabls ds indics (n %) 72,2 8,5 I nd 5,8 7,4 I Ind Indi 3,4 3,7 13 ic m Ind 1,9 2,4 auvais PM1 14,8 nd ic tr 5,6 bon diocr PM1 PM1 mé ic d ès mé,3 15 PM1 8,5 13,5 Indic r ioc 1,7 PM1 5,6 tr ès bon ic n m c oy n y Indi m c o 6,8 ic b on nd I Fréqunc ds indics (n %) 8,5 6,8 I I In Indi I in Indic Indic 25,4 PM1 3,4 11,9 uvais 2 1, c ma nd i médi r 3,4 1,7 8 s bon rè 5,1 6, c 3 PM1 PM1 i In d c t 9 11, oc ais 5,1 PM1 5,1 6,8 18,6 auv 1,7 moy n n ic nd m d ic b 72,9 O PM1 13,5 moy 11,9 PM1 on mé d r ioc dic 1,2 PM1 Polluants rsponsabls ds indics (n %) 67,8 on Polluants rsponsabls ds indics (n %) 7,4 48,1 PM1 PM1 L indic ATMO st un indicatur journalir d la qualité d l air. Il st calculé à partir ds résultats ds stations d survillanc d la qualité d l air. Il st calculé pour l agglomération d Amins Métropol. Pour ls agglomérations d Chauny-Trgnir, Cril t Saint-Quntin la valur diffusé st un Indic d Qualité d l Air. 4 polluants sont pris n compt : ls particuls n suspnsion, l dioxyd d azot, l dioxyd d soufr, l ozon. Pour chaqu polluant, un sous-indic st calculé t l plus élvé d cs 4 sous-indics donn l indic du jour. Qul air st-il? - N n Janvir - Févrir 21

5 RÉSEAU NATIONAL DE SURVEILLANCE AÉROBIOLOGIQUE Pollns Noistir Chên Auln Pin Cyprès Graminés Boulau Orti Bilan allrgo-polliniqu Puplir picard - Anné Noistir Auln Cyprès Boulau Puplir Chên Pin Graminés Orti Donnés d Amins RAEP Risqu Allrgiqu lié à l'exposition aux Pollns Smains En 29, l risqu allrgiqu lié à l xposition aux pollns (RAEP) a été supériur ou égal à 3 (moyn à très fort) pndant 2 smains sur 33 (sulmnt 1 smains n 28). Ctt évolution st à mttr n rlation avc ls conditions météorologiqus d l anné, qui ont favorisé l apparition ds pollns d arbrs d févrir à avril t d graminés n juin. L RAEP st calculé par l RNSA, grâc aux compts polliniqus hbdomadairs réalisés par ls analysts d Atmo Picardi. L calcul tint compt ds potntils allrgisants d chaqu taxon, d la quantité d pollns msurés t la gravité ds symptôms associés t rlvés par ls médcins rsponsabls du sit. La saison polliniqu 21 a rpris l 23 févrir 21. RAEP Risqu Allrgiqu lié à l'exposition aux Pollns Smains Pourcntag / Indic Polliniqu RNSA Sourc: RNSA 24,2 Du 27 janvir au 14 sptmbr 29 16,2 9,4 8,3 7,1 7,8 3,9 2,8 3,5 1,3 1,8 2,2 1,4,5,5,4,4 Auln Boulau Charm Chataignir Chên Cyprès Frên Noistir Puplir Platan Saul Tillul Armois Graminés Osill Plantain Orti Nb d jours à RAEP > à 3 Qul air st-il? - N 73 Janvir - Févrir

6 8 Chiffrs Evolution 2 ds moynns journalièrs Départmnt d l Aisn 2 C logo précis ls paramètrs accrédités COFRAC Accréditation n , porté disponibl sur 8 P. Brt Saint-Quntin 8 Hirson CCCT Rural P. Brt P. Brt P. Roth CCCT Hirson CCCT Polluants Stations Janvir Févrir Max. horairs Moy. mnsulls Max. horairs Moy. mnsulls PAUL BERT (St Quntin) HIRSON P. Brt P. Roth CCCT P. Roth CCCT PM1 C.C. Chauny Trgnir PAUL BERT (St Quntin) PHILIPPE ROTH (St Quntin) C.C. Chauny Trgnir Polluants Stations Max. 24 h glissants Janvir Moy. mnsulls Max. 24 h glissants Févrir Moy. mnsulls 4 PHILIPPE ROTH (St Quntin) PM1 C.C. Chauny Trgnir P. Roth CCCT L Aisn t ss chiffrs L suil d information t d rcommandation a été dépassé du 26 au 28 janvir dans l départmnt d l Aisn. La station d Philipp Roth a attint un maximum d 1 n moynn glissant sur 24 hurs. Qul air st-il? - N 73 Janvir - Févrir

7 6 6 Chiffrs Evolution ds moynns journalièrs 15 du mois 15 du mois Départmnt d l Ois 8 6 Nognt Faïncri Riux Nognt Faïncri Baumont C logo précis ls paramètrs accrédités COFRAC Accréditation n , porté disponibl sur du mois 15 du mois évolution sur 152 du mois mois 15 du mois 8 6 Nognt Faïncri Riux 8 6 Faïncri Nognt Riux PM1 Nognt Polluants Faïncri Baumont Stations Janvir Févrir Max. horairs Moy. mnsulls Max. horairs Moy. mnsulls NOGENT FAÏENCERIE (Cril) BEAUMONT (Bauvais) Faïncri Nognt Riux 2 Faïncri PM2,5 SO2 Polluants RIEUX NOGENT FAÏENCERIE (Cril) RIEUX 6 9 Stations Max. 24 h glissants Janvir Moy. mnsulls Max. 24 h glissants Févrir Moy. mnsulls 2 RIEUX Faïncri 15 du mois PM1 FAÏENCERIE (Cril) * NOGENT Riux SO2 PM2,5 FAÏENCERIE (Cril) * L taux d fonctionnmnt d l apparil st infériur à 75 %. Ls donnés n sont pas rprésntativs d la périod. L Ois t ss chiffrs L suil d information t d rcommandation a été dépassé à 2 rpriss n janvir. L 4 t l 27 janvir. La station d Nognt a attint un maximum d 9 n moynn glissant sur 24 hurs. Qul air st-il? - N 73 Janvir - Févrir Riux

8 Chiffrs Evolution ds moynns journalièrs 8 Départmnt d la Somm C logo précis ls paramètrs accrédités COFRAC Accréditation n , porté disponibl sur 8 Amins St Lu Salouël 8 Roy Arrst Rural St Lu Salouël St Lu Salouël Roy Arrst Polluants Stations Janvir Févrir Max. horairs Moy. mnsulls Max. horairs Moy. mnsulls 6 SAINT-LEU (Amins) SALOUËL ROYE ARREST St Lu Salouël 4 2 St Lu Salouël Arrst PM1 Polluants SAINT-LEU (Amins) SALOUËL Stations Max. 24 h glissants Janvir Moy. mnsulls Max. 24 h glissants Févrir Moy. mnsulls ARREST PM1 SAINT-LEU (Amins) SALOUËL La Somm t ss chiffrs St Lu Salouël Arrst L suil d information t d rcommandation a été dépassé ntr l 26 t l 28 janvir 21 dans l départmnt d la Somm. La station d Salouël a attint un maximum d 11 n moynn glissant sur 24 hurs. Qul air st-il? - N 73 Janvir - Févrir

9 Chiffrs Evolution du bnzèn A partir ds résultats présntés ci-contr, il apparaît qu ls concntrations moynns n bnzèn pour 29 dans l air ambiant rstnt infériurs à 2 sur ls sits étudiés. 2 1,5 1,4 1,4 1,1 1,4 1,4 Objctif qualité n moynn annull 1,1 Amins / Saint-Lu St Quntin / Ph. Roth Cril / Faïncri 1,1 Pour 29, ls tnurs n bnzèn ont été évalués par ds msurs indicativs au sns d la dirctiv 28/5/CE, soit n msurant 8 smains répartis uniformémnt sur l anné. Ls moynns annulls sont donc d 1, pour St Lu t,8 pour P. Roth t la Faïncri. 1,5,5,4,3 1r trimstr 9 2èm trimstr 9 Donnés invalids 3èm trimstr 9,9,8 4èm trimstr 9 Nouvll stratégi d msur La stratégi d msur ds polluants Bnzèn, B(a)P t métaux (As, Cd, Ni, Pb) a été révisé à l aid: du documnt Révision du zonag dans l cadr d la mis n œuvr d la dirctiv uropénn 28/5/CE d juin 29. du guid d lctur ds dirctivs uropénns 28/5/CE t 24/17/CE d octobr 29. du documnt Rcommandations concrnant la stratégi d msur ds métaux lourds (As, Cd, Ni, Pb) t HAP (B(a)P principalmnt) dans l air ambiant d janvir 29. ds résultats disponibls sur ls cinq drnièrs annés. Ainsi, 2 stations fixs vont msurr ls métaux n 21 : Crouy t Riux; 2 sits fixs msurnt désormais l B(a)P : la Faïncri à Cril t Roth à St Quntin ; 7 sits d proximité automobil sont pourvus d tubs à diffusion passiv prmttant la msur du bnzèn: 2 à Bauvais (bd Amyot d Invill t ru Brièr), 2 à Cril (bd d la Républiqu) t 3 à Amins (bd d Blfort, splanad Branly t plac Vogl). 1, ng/m 3,91 Valur cibl Evolution du bnzo(a)pyrèn,8 Bnzo(a)pyrèn Cril (Faïncri) St-Quntin (P. Roth),6,4,32 Ls concntrations moynns n bnzo(a)pyrèn dans l air ambiant pour l début d l anné 21 rstnt infériurs à la valur cibl d 1 ng/m 3 sur ls sits étudiés.,2, sm 3 sm 7 sm 11 sm 15 sm 19 sm 23 sm 27 sm 31 sm 35 sm 39 sm 43 sm 47 sm 51 Qul air st-il? - N 73 Janvir - Févrir

10 Étud Vill olfactiv xtrn réalisé sur la suit ds pags 2 t 3 Ls nots rncontrés corrspondnt bin à c qui st prçu au nivau du soussctur 42. Ls autrs sous-scturs sont pu xposés (44 t 22), voir très pu xposés (53). 3- Qualités odorants sous l vnt t hors vnt Afin d rchrchr la contribution ds sits, ls profils sous l vnt t hors vnt du barycntr ds sits industrils étudiés ont été comparés. Ls 2 profils sont très similairs. La part ds nots prçus hors vnt st très important par rapport aux prcptions sous l vnt, notammnt pour ls nots Scatol t Acid butyriqu. Cci amèn à s intrrogr sur ls conséquncs d avoir ds sits t ds obsrvaturs éloignés du barycntr t sur la présnc d autrs sourcs odorants, xtériurs au systèm défini au départ. En fonction d cs rmarqus, ds modifications ont été apportés au prmir systèm. En prnant n considération ls corrctifs faits, ls obsrvaturs ont constaté d très nombruss nots odorants hors vnt ds sits industrils, c qui laiss supposr qu il xist d autrs sourcs qu clls qui ont été étudiés. Cs autrs sourcs continnnt ssntillmnt ls nots Acid butyriqu t Scatol. Parmi cs sourcs xtériurs, ls activités d épandag (ainsi qu ls transports corrspondants) smblnt êtr un problèm rmarquabl t déjà connu. D autrs sourcs ont été miss n avant, tlls qu d autrs sits industrils comm ROQUETTE FRERES t NESTLÉ Zon industrill d'amins PURINA, la station d épuration d Longuau ou l CSD d Bovs, c qui dmandrait à êtr approfondi par ds invstigations sur plac. 4- Contribution odorant stimé ds sourcs aux prcptions ds obsrvaturs Ds probabilités d participation ds ntrpriss aux odorités prçus ont été établis n fonction ds rlvés ds obsrvaturs t ds profils olfactifs ds sits industrils. L ntrpris AJINOMOTO s montr l plus gros contributur ds émissions odorants d l agglomération d Amins (sit d production + station d épuration). L duxièm sit très contributur st VIDAM AGRIVAL. Cpndant, il faut prndr n compt l fait qu dpuis la fin d l étud, l sit a été ntièrmnt modrnisé t qu il st n fonctionnmnt dpuis la fin d l anné 28. IDEX ENVIRONNEMENT st égalmnt un contributur important sur la zon d Amins, ainsi qu GOODYEAR t CARBONE LORRAINE. L contxt social malhurux d l ntrpris GOODYEAR va sans dout modifir c classmnt. Ls autrs sits DUNLOP, SCOTT BADER, PROCTER & GAMBLE t STEP CCI sont pu contributurs mais participnt néanmoins à l ambianc odorant d la région. Quant aux sits ACUMENT t STEP d AMBONNE, ils sont très pu contributurs. Cpndant, touts cs prcptions ont été rapportés aux émissions ds sits étudiés, alors qu nous savons qu ds sourcs xtériurs xistnt t pèsnt énormémnt (graph pag 11). Conclusion Ctt vill olfactiv a pu êtr mné à bin grâc à la qualité du travail du group d obsrvaturs t à la précision d lurs rlvés olfactifs. En s appuyant sur cs outils d analys, IAP Sntic a souligné la cohérnc ds présnts résultats avc cux ds profils olfactifs t confirmé la fiabilité t la précision d ctt approch. L nsmbl du travail a donné ds informations xploitabls t prtinnts. Cla a égalmnt prmis d mttr n évidnc ds sourcs xtériurs qu il aurait été intérssant d intégrr dans l travail d départ, car lls intrfèrnt largmnt sur la zon étudié. 1- Synthès ds résultats L atmosphèr d la zon d Amins st régulièrmnt chargé n composés odorants n un point ou un autr. Sur l nsmbl d la vill, à savoir 364 jours, 28 jours sont prçus comm odorants (77 %) n un point ou un autr c qui st plutôt élvé. Ls évènmnts odorants s répartissnt sur l nsmbl d la périod. Ls nivaux d intnsité sont moyns, avc qulqus pics odorants à ds nivaux rmarquabls. Qul air st-il? - N Janvir - Févrir 21

11 Étud zon d Amins Métropol Ls nz d'amins d'amins Métropol L profil global d touts ls olfactions rlvés montr: un prépondéranc ds nots Scatol t Acid butyriqu; un bonn contribution ds nots Pyrazin, Phénol, Méthional t IBQ; un présnc notabl ds nots Amin, DMDS, Styrèn t Pinèn. L sous-sctur 42 st l plus xposé aux odorités sur l spac étudié. Il st proch du barycntr étudié t corrspond à un zon assz puplé (Vallé Saint- Ladr) t égalmnt ntouré d champs. Il st aussi l sous-sctur l plus balayé par ls vnts provnant du barycntr. L ntrpris AJINOMOTO s montr l plus gros contributur ds émissions odorants d l agglomération d Amins suivi d VIDAM AGRIVAL. Ls autrs contributurs notabls sont IDEX ENVIRONNEMENT puis GOODYEAR t CARBONE LORRAINE. Par aillurs, ds sourcs xtériurs xistnt t pèsnt baucoup sur l systèm (activité d épandag t ss transports, t d autrs sits industrils), c qui dmandrait d autrs invstigations. 2- Suivi du projt n 28 t 29 Ctt campagn d vill olfactiv a mis n évidnc un très bonn collaboration ntr ls industrils t ls rivrains. D nombrux industrils ont d aillurs suivi ls sssions d formation afin d dvnir ds nz t continunt d pratiqur lors ds séancs d révision. Nous avons égalmnt constaté un synrgi positiv ntr l administration, Amins Métropol, ls industrils t ls rivrains lors ds comités d pilotag, qui a prmis d fair évolur l projt dans l bon sns. Ls différnts comités d pilotag ont abouti à la mis n plac d un formulair d signalmnt ds odurs ayant pour objctif un gstion collaborativ ds épisods odorants ntr industrils, collctivités, rivrains t nz. Ctt gstion s articul autour d Atmo Picardi qui cntralis ls différnts informations t rchrch ds xplications t ds solutions avc l aid ds différnts partnairs. C formulair st n lign sur l sit intrnt d Atmo Picardi : Nous tnons à rmrcir l nsmbl ds bénévols volontairs qui nous ont prmis d réalisr c projt. Provnanc ds différnts nots odorants 1% 8% 6% 4% 3- Prspctivs Au cours d l anné 21, ls bénévols du résau d nz sront sollicités lors ds épisods odorants afin d apportr ds réponss aux différnts signalmnts. Ds stags d révision régulirs sront organisés pour ls bénévols afin d consolidr lurs connaissancs, mais aussi d ntrtnir ls lins tissés tout au long ds annés 28 t 29. 2% % LINALOL ACIDE BUTYRIQUE AMINE Sourcs Ext. ACUMENT DUNLOP CYCLO APE PINENE GOODYEAR SCOTT BADER STEP CCI IBQ SCATOL PHENOL PROCTER STEP Ambonn AJINOMOTO STEP PYRAZINE METHIONAL DMDS STYRENE AJINOMOTO Prod IDEX VIDAM Carbon Lorrain IRRITANT Un objctif important pour l anné 21 sra d établir un plan d actions vis-à-vis ds épandags qui, comm l a mis n évidnc la campagn d vill olfactiv, st l un ds problématiqus odorants ls plus importants. L rapport d étud st disponibl sur notr sit Intrnt Qul air st-il? - N 73 Janvir - Févrir

12 Ls avnturs d Arthur! Ls odurs, ça s msur avc l nz (1) Qul air st-il? - N Janvir - Févrir 21

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle Projt d soutin CSFP/OFFT cas managmnt Formation profssionnll Cas managmnt Formation profssionnll CM FP C documnt st conçu comm un aid pour la mis n plac du cas managmnt Formation profssionnll. Il a un

Plus en détail

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie Ls maisons d santé pluridisciplinairs n Haut-Normandi tiq Guid pra u EDITO Dans 10 ans, l déficit d médcins sra réllmnt problématiqu si l on n y prnd pas gard. D nombrux généralists quinquagénairs n trouvront

Plus en détail

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient GO NEWSLETTER N 1/2015 19 janvir 2015 L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation ACTUALITÉ L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation Allianc pour la qualification profssionnll

Plus en détail

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France ILE-DE-FRANCE à la pag à la pag N 382 - Janvir 212 Trritoir Croissancs du parc principal t d la propriété s confondnt n Il-d-Franc La croissanc du nombr d résidncs principals s maintint dpuis 1999 grâc

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 Enrichissmnt modal du Slctiv Mass Scaling Sylvain GAVOILLE 1 * CSMA 2013 11 Colloqu National n Calcul ds Structurs 13-17 Mai 2013 1 ESI, sylvain.gavoill@si-group.com * Autur corrspondant Résumé En raison

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

Fiche technique sur les fenêtres insonorisantes

Fiche technique sur les fenêtres insonorisantes Oic ds ponts t chaussés du canton d Brn Protction contr l bruit routir Ritrstrass 11, 3011 Brn 031 633 35 11 Fich tchniqu Fnêtrs insonorisants Mars 2014 4 édition Fich tchniqu sur ls nêtrs insonorisants

Plus en détail

Spécial INITIAL 2013 / 2014

Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mon guid étudiant Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mot d la dirction A l ESCG Paris, vous débutz votr carrièr profssionnll dès la 1r anné. L dispositif ainsi qu la pédagogi mis n ouvr à l ESCG Paris a fait

Plus en détail

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts Programm GéniArts Î.-P.-É. 2009-2010 GéniArts Allum l nthousiasm ds juns à l égard d l acquisition ds matièrs d bas par l truchmnt ds arts. Inspir la collaboration ntr ls artists, ls nsignants, ls écols

Plus en détail

Améliorer la sécurité routière mondiale

Améliorer la sécurité routière mondiale Commissions régionals ds Nations Unis Améliorr la sécurité routièr mondial Fixr ds objctifs régionaux t nationaux d réduction ds traumatisms provoqués par ls accidnts d la rout Rapport t rcommandations

Plus en détail

CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE

CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE 1 Rappls sur l air humid L'air ambiant n'st jamais parfaitmnt sc ; il contint toujours un crtain quantité d'au. Air Humid = Air Sc + Vapur d'eau A prssion atmosphériqu,

Plus en détail

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique 16 mai 2014 Journé d échangs tchniqus sur la continuité écologiqu Pris n compt d critèrs coûts-bénéfics dans ls étuds d faisabilité Gstion ds ouvrags SOLUTION OPTIMALE POUR LE MILIEU Gstion ds ouvrags

Plus en détail

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO isr la t l t t zon iqur nt TVA t Systèms d Information Rtour d xpérinc d ntrpris A3F - 26 mars 2015 Hélèn Prci du Srt COFELY INEO Pour Sup Ins À p NB. M 30/03/2015 Sommair isr la t l t t zon iqur nt I

Plus en détail

Florence Jusot, Myriam Khlat, Thierry Rochereau, Catherine Sermet*

Florence Jusot, Myriam Khlat, Thierry Rochereau, Catherine Sermet* Santé t protction social 7 Un mauvais santé augmnt fortmnt ls risqus d prt d mploi Flonc Jusot, Myriam Khlat, Thirry Rochau, Cathrin Srmt* Un actif ayant un mploi a baucoup plus d risqus d dvnir inactif

Plus en détail

Participez au projet novateur e-health des pharmacies

Participez au projet novateur e-health des pharmacies Participz au projt novatur -Halth ds pharmacis my-mdibox - l application médicamnts pour pharmacis t patints avc d nombruss prstations complémntairs V2.00_11_2013 Notr publicité actull : Et voici é t n

Plus en détail

Liste des modules et des personnes ressources Socle commun de connaissances et de compétences

Liste des modules et des personnes ressources Socle commun de connaissances et de compétences Programm Formation List ds moduls t ds prsonns rssourcs Socl commun d connaissancs t d compétncs Programm d la 2 promotion - hivr 2011 28 janvir 2011 - Luxmbourg Vision socio-économiqu Définitions / Approch

Plus en détail

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP ADMINISTRATEURS DE BIENS ET AGENTS IMMOBILIERS Compagni Europénn d Garantis t Cautions 128 ru La Boéti 75378 Paris Cdx 08 - Tél. : +33 1 44 43 87 87 Société anonym

Plus en détail

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs Solutions industrills Ds capturs aux srvurs Ds capturs aux srvurs Pour fair fac à la situation économiqu actull, ls ntrpriss t ls usins produisant ds bins manufacturés, du pétrol, du gaz, ds produits alimntairs

Plus en détail

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E.

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E. Chubb du Canada Compagni d Assuranc Montréal Toronto Oakvill Calgary Vancouvr PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Protction d l Actif Capital d Risqu A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 1. a. Nom

Plus en détail

La transformation et la mutation des immeubles de bureaux

La transformation et la mutation des immeubles de bureaux La transformation t la mutation ds immubls d buraux Colloqu du 14 févrir 2013 L group d travail sur la transformation ds immubls d buraux a été lancé n novmbr 2011 à la dmand du consil d administration

Plus en détail

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015 st signé 11996 mars 2015 Mutull soumis au livr II du od d la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DO 007 B-06-18/02/2015 Édition 2015 Madam, Monsiur, Vous vnz d crér ou d rprndr un ntrpris artisanal ou commrcial

Plus en détail

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage Dvnz ingéniur n Géni Informatiqu t Statistiqu par la voi d l apprntissag > Formation d ingéniur d 3 ans par altrnanc habilité par la Commission ds Titrs d Ingéniur (CTI) Rntré 2015 www.polytch-lill.fr

Plus en détail

Le traitement des expulsions locatives

Le traitement des expulsions locatives L traitmnt ds xpulsions locativs n io nt s til v ré p d t n am m t ai p n nd a m om r ay td m Tr C l ab i u O COMPTE RENDU DU SÉMINAIRE DU 10 SEPTEMBRE 2012 u n io at j n c sti n g ssi A c in d Au ui q

Plus en détail

Les procédures budgétaires des ministères de l'éducation au Mali

Les procédures budgétaires des ministères de l'éducation au Mali Ls procédurs budgétairs ds ministèrs d l'éducation au Mali Ctt étud a été préparé dans l cadr du projt sur «Ls procédurs d préparation t d'xécution du budgt ds ministèrs d V éducation» dirigé par Srg Péano

Plus en détail

Garantie des Accidents de la Vie - Protection Juridique des Risques liés à Internet

Garantie des Accidents de la Vie - Protection Juridique des Risques liés à Internet Résrvé à votr intrlocutur AXA Portfuill : CR012764 N Clint : 1 r réalisatur : Matricul : 2 réalisatur : Matricul : Intégr@l Garanti ds Accidnts d la Vi - Protction ds Risqus liés à Intrnt J complèt ms

Plus en détail

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ;

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ; Arrêté du ministr s financs t la privatisation n 2241-04 du 14 kaada 1425 rlatif à la présntation s opérations d'assurancs (B.O. n 5292 du 17 févrir 2005). Vu la loi n 17-99 portant co s assurancs prom

Plus en détail

L alignement stratégique : déterminant de la performance (étude empirique

L alignement stratégique : déterminant de la performance (étude empirique Résumé Ctt rchrch a pour but d démontrr qu l alignmnt stratégiqu ds TIC, avc la stratégi (précisémnt stratégi d partnariat ou pratiqu d collaboration) t la structur organisationnll d un PME, put avoir

Plus en détail

Solution de communication d entreprise Aastra

Solution de communication d entreprise Aastra Solution d communication d ntrpris Aastra Téléphons mobils sur l Aastra 400 dès R.0 Mod d mploi Plats-forms priss n charg: Aastra 45 Aastra 430 Aastra 470 C mod d mploi décrit l intégration ds téléphons

Plus en détail

( ) PROBLEME 1 : ASSOCIATION DE CIRCUITS RC. 6 septembre 2014. I Réponse indicielle d un circuit RC PC*1 / PC*2 / PC DEVOIR SURVEILLE DE PHYSIQUE N 1

( ) PROBLEME 1 : ASSOCIATION DE CIRCUITS RC. 6 septembre 2014. I Réponse indicielle d un circuit RC PC*1 / PC*2 / PC DEVOIR SURVEILLE DE PHYSIQUE N 1 P* / P* / P DEVOI SUVEILLE DE PHYSIQUE N 6 sptmbr 4 POBLEME : ASSOIATION DE IUITS On analys, à laid dun oscilloscop, l circuit ci-contr comportant un génératur d tnsion E,r ( ), rprésnté dans l cadr pointillé,

Plus en détail

Développement de site web dynaùique Dot.NET

Développement de site web dynaùique Dot.NET Dévloppmnt d sit wb dynaùiqu DotNET Voici qulqus xmpls d sits wb administrabl Cs sits Wb sont dévloppé n ASPNET sur un Bas d donné SQL 2005 C typ d dévloppmnt wb convint parfaitmnt a un boutiqu n lign,

Plus en détail

DATE : 8 Octobre 1957 REFERENCE : DEPOT : CHAMP D APPLICATION : ARRETE D EXTENSION :

DATE : 8 Octobre 1957 REFERENCE : DEPOT : CHAMP D APPLICATION : ARRETE D EXTENSION : DATE : 8 Octobr 1957 REFERENCE : DEPOT : CHAMP D APPLICATION : ls atlirs d la mécaniqu général ; ls activités d transformation d métaux ; la fabrication d articls métalliqus ; la fabrication d mnuisri

Plus en détail

«COMBATTRE LES BLEUS» Ce que signifie le programme social des Conservateurs pour les femmes

«COMBATTRE LES BLEUS» Ce que signifie le programme social des Conservateurs pour les femmes «COMBATTRE LES BLEUS» C qu signifi l programm social ds Consrvaturs pour ls fmms La 13 Conférnc national d la condition féminin du CTC Documnt d conférnc L hôtl Crown Plaza Ottawa L hôtl Ottawa Marriott

Plus en détail

Focus. Les placements éthiques : entre défis et opportunités. Patrick Barisan. Sintesi a cura di Luisa Crisigiovanni

Focus. Les placements éthiques : entre défis et opportunités. Patrick Barisan. Sintesi a cura di Luisa Crisigiovanni Ls placmnts éthiqus : ntr défis t opportunités Patrick Barisan Sintsi a cura di Luisa Crisigiovanni L invstimnto socialmnt rsponsabil è un invstimnto ch tin conto sia di imprativi finanziari sia tici,

Plus en détail

PHARMACIE SOMMAIRE AOÛT-SEPTEMBRE 2008 PAGE 51

PHARMACIE SOMMAIRE AOÛT-SEPTEMBRE 2008 PAGE 51 xp rtis SOMMAIRE Didir Désrt L industri pharmacutiqu à la rchrch d un nouvau modèl économiqu... p. 52 Claud Allary Julian Ozdowski Stratégis pour l innovation pharmacutiqu p. 56 Véroniqu Chabrnaud Dévloppr

Plus en détail

Découverte Sociale et Patrimoniale

Découverte Sociale et Patrimoniale Découvrt Social t Patrimonial M :... Mm :... Dat :... Origin du contact :... Sommair 1. Vous 3 Votr famill 3 Votr situation matrimonial 4 Votr régim matrimonial 4 Libéralités 4 2. Votr actif 5 Vos garantis

Plus en détail

La conduite après usage de cannabis et les jeunes

La conduite après usage de cannabis et les jeunes www.cclt.ca www.ccsa.ca Résumé thématiqu La conduit après usag d cannabis t ls juns L présnt résumé fait parti d'un séri d quatr documnts présntant un aprçu ds donnés scintifiqus actulls sur ls ffts d

Plus en détail

au Point Info Famille

au Point Info Famille Qustion / Répons au Point Info Famill Dossir Vivr un séparation La séparation du coupl st un épruv souvnt longu t difficil pour la famill. C guid vous présnt ls différnts démarchs n fonction d votr situation

Plus en détail

Exercice 1 :(15 points)

Exercice 1 :(15 points) TE/pé TL Elémnts d corrction du D. n 2 du Vndrdi 2 0ctobr 2012 sans documnt, avc calculatric 1h1min Ercic 1 :(1 points) À l occasion d un fstival culturl, un agnc d voyags propos trois typs d transport

Plus en détail

Base de données bibliographique. p. 30 - p. 33. valorisation économique de l'eau potable. energétique et municipales. p.13 - fédérale de.

Base de données bibliographique. p. 30 - p. 33. valorisation économique de l'eau potable. energétique et municipales. p.13 - fédérale de. Bas d donnés bibliographiqu alpau.org Typ d Autur Titr d Titr du Editur Anné Vol. N Dat d Paginatio résumé mots clfs mots documnt l'ouvrag/titr d périodiqu n clfs fix l'articl Jnni Robrt Qul puplmnt pour

Plus en détail

Impôts 2012. PLUS ou moins-values

Impôts 2012. PLUS ou moins-values Impôt 2012 PLUS ou moin-values SUR VALEURS MOBILIÈRES ET DROITS SOCIAUX V v ti t à d f co o OP m à l Et L no di (o 20 o C c tit po Po c c or o o ou c l ou d 2 < Vou avz réalié d cion d valur mobilièr t

Plus en détail

jean-marc.routoure@unicaen.fr

jean-marc.routoure@unicaen.fr n u u xq u i m ut a v s r o u o c id s i v d Un long VERS UN ENSEIGNEMENT MIXTE : PARTAGE D EXPÉRIENCES! EXEMPLE D UN DISPOSITIF D ENSEIGNEMENT MIXTE JEAN-MARC ROUTOURE, CORENTIN JOREL, DIDIER ROBBES,

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION Ls informations donnés nécssairs pour traitr votr candidatur rstront confidntills. Un dossir incomplt n put êtr xaminé. C dossir d candidatur rst soumis à l approbation

Plus en détail

En Allemagne, en Australie, en Autriche ou en Suisse,

En Allemagne, en Australie, en Autriche ou en Suisse, Pirr Cahuc a, Marc Frracci b avc la contribution d Jan Tirol c t Étinn Wasmr d L apprntissag au srvic d l mploi Documnt sous EMBARGO jusqu au 07/01/2015 11 hurs Ls nots du consil d analys économiqu, n

Plus en détail

L école de l Accompagnement

L école de l Accompagnement L'Écol : un vocation Après douz annés d'xistnc, l'écol affirm sa vocation : êtr un liu d profssionnalisation pour ls acturs ds métirs d l'accompagnmnt. Ls praticins confirmés trouvnt dans l'écol d l'accompagnmnt

Plus en détail

n/a Aucun frais de 18-80 Tel que défini au tablea u des

n/a Aucun frais de 18-80 Tel que défini au tablea u des Compagni La Capital La positiv -Aucun xamn médical n st rquis lors d l adhésion. Il vous suffit d répondr à 4 qustions d admissibilité. L montant d la protction st choisi unité d 2 500 $ avc un maximum

Plus en détail

Les ressources du PC

Les ressources du PC Modul 2 Ls rssourcs du PC Duré : 2h (1 séanc d 2h) Ctt séanc d dux hurs suit l ordr du référntil d compétncs du portfolio rattaché à c modul (v. portfolio du modul 2). Votr ordinatur PC st un machin composé

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 23 NOVEMBRE 2007 DELIBERATION N CR-0705.290 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Contrat d filièr agroalimntair régional LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON, VU l Cod général ds collctivités

Plus en détail

Par les délégués des 4 èmes Dans le cadre de la Commission Restauration

Par les délégués des 4 èmes Dans le cadre de la Commission Restauration Info Rsto Mai - Juin 2011 Par ls délégués ds 4 èms Dans l cadr d la Commission Rstauration Editorial Jûnr st dvnu à la mod. En tout cas, mangr très pu l st. Pour simplifir, ls fills n mangnt pas pour «fair

Plus en détail

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone!

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone! Sommair G-apps : Smart fun for your smartphon! Sommair Présntation G-apps Pourquoi choisir G-apps Sctorisation t sgmntation d marchés Votr accompagnmnt clints d A à Z ou à la cart Fonctionnalités G-apps

Plus en détail

MNG-6006 : La dimension humaine

MNG-6006 : La dimension humaine MNG-6006 : La dimnsion humain NRC 89950 Automn 2012 Tmps consacré : 3-0-6 Crédit(s) : 3 C cours vis à snsibilisr l'étudiant à l'importanc ds aspcts humains dans la gstion ds organisations t à lui prmttr

Plus en détail

Subventions Diverses 2009

Subventions Diverses 2009 Dirction Tchniqu Nom du portur Titr du Objctifs du Rattachmnt au programm d financmnts 09-036 SOS Hépatits Projt 1: Forum National (19 t 20 nov 09) Projt 2 : Sit Intrnt Projt 1: Obj. Généraux: Rdonnr confianc

Plus en détail

Évaluation de performance et optimisation de réseaux IP/MPLS/DiffServ

Évaluation de performance et optimisation de réseaux IP/MPLS/DiffServ AlgoTl 2003 (dpt-info.labri.fr/algotl03) Banyuls-sur-mr, 12-14 mai 2003 Exposé invité, mardi 13 mai, 9h-10h Évaluation d prformanc t optimisation d résaux IP/MPLS/DiffSrv par Fabric CHAUVET Jan-Mari GARCIA

Plus en détail

Demande de prêt PRET ACCESSION AUTRES. Nature du projet. Situation familiale. Action Logement - Les entreprises s engagent avec les salariés

Demande de prêt PRET ACCESSION AUTRES. Nature du projet. Situation familiale. Action Logement - Les entreprises s engagent avec les salariés Dmand d prêt PRET ACCESSION AUTRES Action Logmnt - Ls ntrpriss s ngagnt avc ls salariés Natur du projt Dat d dépôt du dossir Achat Trrain Construction ou Achat logmnt nuf Acquisition sans travaux Autrs

Plus en détail

Les hébergements dans les services hospitaliers : une pratique à risques

Les hébergements dans les services hospitaliers : une pratique à risques 6 Dossir Hébrgmnts Ls hébrgmnts d patints dans ds srvics hospitalirs dont n rlèv pas dirctmnt lur pathologi sont rlativmnt fréqunts, n raison d la pénuri d lits dans crtains spécialités. Cs situations

Plus en détail

CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN

CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN Châtillon, LE «PARIS» D UN AVENIR TRANQUILLE Aux ports d la capital s cach un ndroit rmarquabl : la vill d Châtillon, dynamiqu t accuillant,

Plus en détail

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé Séri n 3 d Elctrocinétiqu : Régim sinusoïdal forcé Exrcic n 1 : Résonanc n tnsion d un circuit RLC parallèl 1.\ Détrminr l équation différntill qui régi l évolution d u(t). 2.\ Exprimr l amplitud complx

Plus en détail

L'INSA en poche LIVRET D ACCUEIL

L'INSA en poche LIVRET D ACCUEIL L'INSA n poch LIVRET D ACCUEIL 2014/2015 Binvnu à l'insa! Votr écol L Institut National ds Scincs Appliqués d Toulous (INSA) st un Grand Ecol publiqu d Ingéniurs n 5 ans, sous tutll du Ministèr d l'éducation

Plus en détail

La lettre du Bureau Asie-Pacifique

La lettre du Bureau Asie-Pacifique La lttr du Burau Asi-Pacifiqu AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE ISSN 1606-0318 Dans c numéro : o N 13 - davril µ Juin 2002 L'Agnc univrsitair d la Francophoni fêt son 40 annivrsair à Phnom-Pnh, Cambodg

Plus en détail

NOUVELLES TECHNOLOGIES

NOUVELLES TECHNOLOGIES ,..- ~1.J l ~, ri ~.~ f;.if' " " f;, "-., K' SECTEUR ARTISANAL ET NOUVELLES TECHNOLOGIES EVOLUfION DES PRATIQUES DE CHANTIER Stphan Comb} G.A.M.S.A.U. Juin 1986 _ I_ I. ECOLE D'ARCHITECTURE ~~ UARSElttE

Plus en détail

appel à tous les artistes en herbe!

appel à tous les artistes en herbe! 04 N E AZIN G A LE MA DCPP CE DE L E FRAN ILE D E N Z F D J U I N 2 0 0 9 Êtr un agnt à la DCPP Il d Franc : appl à tous ls artists n hrb! IDF Zin lanc un concours d dssin sur l thèm Êtr un agnt à la DCPP

Plus en détail

Commune de Villars-sur-Glâne Plan directeur du stationnement Bases

Commune de Villars-sur-Glâne Plan directeur du stationnement Bases Commun d Villars-sur-Glân Plan dirctur du stationnmnt Bass [04 011 3.5 octobr 04] Commun d Villars-sur-Glân Plan dirctur du stationnmnt Bass Sommair Bass légals 3 Objctifs t prcips généraux 4 Invntair

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ. Maison de l Emploi Sarthe Nord

RAPPORT D ACTIVITÉ. Maison de l Emploi Sarthe Nord 11060232_rapport_annul_2010_projt 06/07/11 15:32 Pag1 RAPPORT D ACTIVITÉ 2010 Maison l Emploi Sarth Nord sommair La Maison l Emploi Sarth Nord n 2010 p. 2 La Maison l Emploi Sarth Nord : un résau partnairs

Plus en détail

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek Commnt utilisr un banqu n Franc c 2014 Fabian M. Suchank Créditr votr compt: Étrangr Commnt on mt d l argnt liquid sur son compt bancair à l étrangr : 1. rntrr dans la banqu, attndr son tour 2. donnr l

Plus en détail

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE univrsité jan moulin lyon iii faculté d droit Tax 5 1 0 2 g a s s i t n d Appr r u t c a z n v D nt d m p p lo v é d du DROIT la FACULTÉ DE 8.78.70.45 Info Tax : 04.7.fr yor@univ-lyon3 martin.balz-g Édito

Plus en détail

Plan directeur des zones 30 km/h

Plan directeur des zones 30 km/h Commun d'orb Srvic d Polic Plan dirctur ds zons 30 km/h Rapport tchniqu Mai 2010 & rist & Gygax Ingéniurs Consils SA Tél : +41 (0)24 425 33 44 fo@cggniurs.ch Avnu d la Gar 10 - CP 314 1401 Yvrdon-ls-Bas

Plus en détail

PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER

PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER Partnrs nd Bo us Marcq- n-b Tourc oin g aroul Ro ub La Mad la Ré pu bl u iq a ix www360courtagfr nu d lin Av Lill Dmand Partn rs ASSURÉ 1 4)4³ %43 )'%- 2%3% s )$% ASSURÉ

Plus en détail

Demande de retraite de réversion

Demande de retraite de réversion Nous somms là pour vous aidr Dmand d rtrait d révrsion Ctt notic a été réalisé pour vous aidr à complétr vos dmand t déclaration d rssourcs. Pour nous contactr : Vous désirz ds informations complémntairs,

Plus en détail

Réseau des bibliothèques du Pays de Pamiers Guide du Numérique

Réseau des bibliothèques du Pays de Pamiers Guide du Numérique Réau d bibliothèqu du Pay d Pamir Guid du Numériqu Sit Intrnt du réau d lctur http://www.pamir.raubibli.fr C qu vou pouvz fair dpui notr it Intrnt : EXPLORER LE CATALOGUE : Plu d 80 000 documnt ont à votr

Plus en détail

REGLEMENT FIXANT LA CONTRIBUTION COMMUNALE AUX FRAIS DE TRAITEMENTS DENTAIRES

REGLEMENT FIXANT LA CONTRIBUTION COMMUNALE AUX FRAIS DE TRAITEMENTS DENTAIRES COMMUNE DE BELFAUX REGLEMENT FIXANT LA CONTRIBUTION COMMUNALE AUX FRAIS DE TRAITEMENTS DENTAIRES L'assmblé communal d Blfaux Vu : La loi du 27 sptmbr 1990 sur la prophylaxi t ls soins dntairs; l règlmnt

Plus en détail

Exemples de questions de sujets d'oraux possibles. Session 2013.

Exemples de questions de sujets d'oraux possibles. Session 2013. Exmpls d qustions d sujts d'oraux possibls. Sssion 0. Complxs. Donnr la ou ls réponss justs. Soit A, B dux points d'affixs rspctivs : a= 5 i 5 t b = i 6 a. Soit n N;. Un argumnt d a n st n b. O appartint

Plus en détail

Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin

Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin Surveillance de la qualité de l air en région Limousin Mise en oeuvre et gestion des dispositifs techniques adaptés

Plus en détail

France. Suisse. Lycée International. Ferney-Voltaire-Mairie. Ferney-Voltaire. Avenue du Jura (sauf le samedi aux heures de marché)

France. Suisse. Lycée International. Ferney-Voltaire-Mairie. Ferney-Voltaire. Avenue du Jura (sauf le samedi aux heures de marché) E62 Zon 10 / 87 n Co ll Ch. Collx Frny-Voltair Frny san Lau s ard ay sf (l samdi aux hurs marché Planch-Brûlé Collèg L Joran E25 Moëns Collx-Bossy Suiss èv n G d Ru Franc x Ch. du-trraillt Avnu du Jura

Plus en détail

ECHANTILLONNAGE, QUANTIFICATION CONVERSION ANALOGIQUE-NUMERIQUE NUMERIQUE-ANALOGIQUE. (Vol. 3)

ECHANTILLONNAGE, QUANTIFICATION CONVERSION ANALOGIQUE-NUMERIQUE NUMERIQUE-ANALOGIQUE. (Vol. 3) Dpt GEII IUT Bordaux I ECHANTILLONNAGE, QUANTIFICATION CONVERSION ANALOGIQUE-NUMERIQUE t NUMERIQUE-ANALOGIQUE (Vol. 3) G. Couturir Tl : 05 56 84 57 58 mail : couturir@lc.iuta.u-bordaux.fr Sommair I- Spctr

Plus en détail

PIERRE PAPIER. Mission remplie pour les societes

PIERRE PAPIER. Mission remplie pour les societes Pays : ranc Périodicité : bimnsul at : 20 MAR/02 AR 15 Pag d l'articl : p.1,8,10,12 Journalist : Pélagi Trly Pag 1/7 PIERRE PAPIER Ls CPI tinnnt l cap n s'adaptant» L rndmnt ds CPI s maintint audssus ds

Plus en détail

CF 01/02 Carte multifonctions pour Bus PC

CF 01/02 Carte multifonctions pour Bus PC CF 01/02 Cart multifonctions pour Bus PC Entrés/Sortis analogiqus Entrés/Sortis digitals Comptag Dscription Ls carts d'xtnsion CF 01 / CF 02, compatibls PC, prmttnt d'ajoutr un à huit moduls d'ntrés t

Plus en détail

f n (x) = x n e x. T k

f n (x) = x n e x. T k EXERCICE 3 (7 points) Commun à tous ls candidats Pour tout ntir naturl n supériur ou égal à, on désign par f n la fonction défini sur R par : f n (x) = x n x. On not C n sa courb rprésntativ dans un rpèr

Plus en détail

le pouvoir d aimer Option Montréal Pour un PMAD recentré sur le développement de Montréal

le pouvoir d aimer Option Montréal Pour un PMAD recentré sur le développement de Montréal Option Montréal Pour un PMAD rcntré sur l dévloppmnt d Montréal Consultations sur l Plan métropolitain d aménagmnt t d dévloppmnt (PMAD) Mémoir présnté à la Communauté métropolitain d Montréal l pouvoir

Plus en détail

Bureau de décision et de révision

Bureau de décision et de révision 2 Burau d décision t d révision 21 Rôl d'audincs 22 Décisions 30 janvir 2014 - Vol 11, n 4 8 21 RÔLES D AUDENCES RÔLE DES AUDENCES N 1 PARTES D Autorité ds marchés financirs (Girard t al) Danil Pharand

Plus en détail

Que faire après la MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE. Centre de psychologie et d orientation scolaires

Que faire après la MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE. Centre de psychologie et d orientation scolaires Qu fair après la 9? MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Cntr d psychologi t d orintation scolairs Introduction 2 sommair Préfac d Madam Mady Dlvaux-Sthrs, Ministr d l

Plus en détail

Agricoles LES BONNES RÉSOLUTIONS DU MODEF DES LANDES. le 15 janvier. sommaire. édito. Aides aux fourrages (CG 40) et aide MSA : Dossiers à déposer

Agricoles LES BONNES RÉSOLUTIONS DU MODEF DES LANDES. le 15 janvier. sommaire. édito. Aides aux fourrages (CG 40) et aide MSA : Dossiers à déposer sommair Actualités agricols...p. 2 Ls Informations Agricols Vndrdi 10 2014 - HEBDO - 66 Anné - N 2779 - Prix : 1,54 Commission paritair n 0414 T 82968 - ISSN : 1149-3321 Aids aux fourrags (CG 40) t aid

Plus en détail

Partie II Section A: Compréhension orale (Valeur: 25%)

Partie II Section A: Compréhension orale (Valeur: 25%) Parti II Sction A: Compréhnsion oral (Valur: 25%) Tâch 1 (5%) Rgardz attntivmnt ls imags ci-dssous. Pour chaqu group d quatr imags, vous allz ntndr dux fois un phras. Ombrz la lttr corrspondant à la millur

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale LE SURENDETTEMENT 1 lo lagrang UNION NATIONALE 2 L'ENDETTEMENT 1984 : 4 ménags sur 10 avaint ds crédits (crédit à la consommation + immobilir) 1997 : 1 ménag sur 2 a un crédit n cours 55 % ds consommaturs

Plus en détail

Guide de correction TD 6

Guide de correction TD 6 Guid d corrction TD 6 JL Monin nov 2004 Choix du point d polarisation 1- On décrit un montag mttur commun à résistanc d mttur découplé, c st à dir avc un condnsatur n parallèl sur R. La condition d un

Plus en détail

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved.

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved. Matériau pour grff MIS Corporation. All Rights Rsrvd. : nal édicaux, ISO 9001 : 2008 atio itifs m rn pos méd int i dis c a u x 9 positifs 3/42 té ls s dis /CE ur r l E. po ou u x U SA t s t appr o p a

Plus en détail

CENTRE FRANCO-ONTARIEN DE RESSOURCES PÉDAGOGIQUES

CENTRE FRANCO-ONTARIEN DE RESSOURCES PÉDAGOGIQUES Éditions Éditions Bon d command 015-0 un pu, baucoup, à la foli! Format numériqu n vnt au www. 006-009, Éditions CFORP, activités AVEC DROITS DE REPRODUCTION. 08:8 Pag 1-1 r un pu, baucoup, a la foli!

Plus en détail

Conditions Générales de Vente des supports sans contact et des titres de transport délivrés par le réseau Transco

Conditions Générales de Vente des supports sans contact et des titres de transport délivrés par le réseau Transco o c s n a r Avc T iico! z t n o m ttiq u, i b v sa nou, pus sûr. c n a o c s n a Tr pus rapid, u q i t a r p pus Con éras d ditions gén vnt Conditions Généras d Vnt ds supports sans contact t ds titrs

Plus en détail

Le mandat de Chercheur qualifié du F.R.S.-FNRS

Le mandat de Chercheur qualifié du F.R.S.-FNRS L mandat d Chrchur qualifié du F.R.S.-FNRS 18 Févrir 2014 L règlmnt rlatif à c mandat st disponibl dans son intégralité sur notr sit wb www.frs-fnrs.b Tabl ds matièrs 1. Dispositions réglmntairs, financièrs

Plus en détail

Thèse. Doctorat en Sciences

Thèse. Doctorat en Sciences Ministèr d l Ensignmnt Supériur t d la Rchrch Scintifiqu Univrsité Frhat Abbas, Sétif Faculté d Tchnologi Départmnt d Elctroniqu Thès Présnté par M. LAIB Salah-Eddin Pour l Obtntion du Diplôm d Doctorat

Plus en détail

Initiation à la virologie Chapitre IV : Diagnostic viral

Initiation à la virologie Chapitre IV : Diagnostic viral Initiation à la virologi Chapitr IV : Diagnostic viral [www.virologi-uclouvain.b] Objctifs du modul Nous disposons d outils d laboratoir nous prmttant d détctr ls infctions virals t lurs ffts. Lorsqu on

Plus en détail

THÈSE. présentée à. par Nicolas Palix. DOCTEUR Spécialité: INFORMATIQUE. Langages dédiés au développement de services de communications

THÈSE. présentée à. par Nicolas Palix. DOCTEUR Spécialité: INFORMATIQUE. Langages dédiés au développement de services de communications N o d'ordr: 3623 THÈSE présnté à L'UNIVERSITÉ BORDEAUX 1 Écol Doctoral d Mathématiqus t Informatiqu par Nicolas Palix pour obtnir l grad d DOCTEUR Spécialité: INFORMATIQUE Langags dédiés au dévloppmnt

Plus en détail

AGRANDISSEMENT DES INSTALLATIONS PORTUAIRES DU PORT DE TROIS-RIVIÈRES Description de projet désigné Sommaire

AGRANDISSEMENT DES INSTALLATIONS PORTUAIRES DU PORT DE TROIS-RIVIÈRES Description de projet désigné Sommaire AGRANDISSEMENT DES INSTALLATIONS PORTUAIRES DU PORT DE TROIS-RIVIÈRES Dscription d projt désigné Sommair Administration portuair d Trois-Rivièrs 131-P-0007772-0-01-100-EN-R-0003-01 Avril 2015 AGRANDISSEMENT

Plus en détail

responsabilité Analyse des décisions civiles, pénales et avis CCI des anesthésistes, obstétriciens et chirurgiens concernant supplément au N o 52

responsabilité Analyse des décisions civiles, pénales et avis CCI des anesthésistes, obstétriciens et chirurgiens concernant supplément au N o 52 supplément au N o 52 décmbr 2013 / volum 13 rsponsabilité rvu d Formation sur l risqu médical décisions d justic 2011 Analys ds décisions civils, pénals t CCI concrnant ds ansthésists, obstétricins t chirurgins

Plus en détail

Le domaine national de Saint-Cloud

Le domaine national de Saint-Cloud P a r c o u r s d é c o u v r t L domain national d Saint-Cloud P a r i S / Î L - d - F r a n C j u n p u b l i c L domain national d Saint-Cloud Bonjour t binvnu au domain national d Saint-Cloud. J suis

Plus en détail

Juin 2013. www.groupcorner.fr

Juin 2013. www.groupcorner.fr r p d r i Do Juin 2013 www.groupcornr.fr Contact Pr : Carolin Mlin & Jan-Claud Gorgt Carolin Mlin TIKA Mdia 06 61 14 63 64 01 40 30 95 50 carolin@tikamdia.com Jan-Claud Gorgt J COM G 06 10 49 18 34 09

Plus en détail

Fonction logarithme exercices corrigés

Fonction logarithme exercices corrigés Trminal S Fonctions Logarithms Vrai-Fau Fonction ln, EPF 6 Equation, Franc 4 4 Dérivés t ln 4 5 Primitivs t ln 6 Calcul d limits 5 6 7 Résolution (in)équations 7 8 Avc ROC 8 9 Dérivation t ncadrmnt 9 Fonction+équation,

Plus en détail

/// Dossier de presse /// Brest, une métropole se réinvente. Urbanisme et grands projets

/// Dossier de presse /// Brest, une métropole se réinvente. Urbanisme et grands projets /// Dossir d prss /// Brst, un métropol s réinvnt Urbanism t grands projts Binvnu à Brst, vill maritim, vill plurill, vill uniqu 4 Brst métropol océan n un coup d œil 6 Brst, vill blu t vrt 8 10 ans d

Plus en détail