Centre d information sur les renseignements et le terrorisme au Centre d études spéciales

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Centre d information sur les renseignements et le terrorisme au Centre d études spéciales"

Transcription

1 5 novembre 2008 Centre d information sur les renseignements et le terrorisme au Centre d études spéciales Escalade dans la bande de Gaza : pour éviter l enlèvement de soldats, Tsahal est engagé dans des opérations dans la bande de Gaza, près de la barrière de sécurité. En réaction : lancer de plusieurs dizaines de roquettes et d obus de mortier. Les porte-parole du Hamas condamnent Israël sans toutefois proclamer la fin de la trêve en vigueur. Photo aérienne de la zone d opération des forces de Tsahal montrant la distance de 24,5 mètres séparant de la frontière israélienne l issue d un tunnel censé être exploité en cas d enlèvement de soldats israéliens (Photo communiquée par le porte-parole de Tsahal, 5 novembre)

2 2 Siituatiion sur lle terraiin (lle 5 novembre à 17 h 00) 1. Suite aux données communiquées la nuit du 4 novembre par les services de renseignements, les forces israéliennes ont engagé une opération dans la bande de Gaza dans l objectif d éviter l enlèvement projeté de soldats israéliens par le Hamas en territoire israélien. Les forces israéliennes ont opéré à proximité de la barrière de sécurité, à quelque 250 mètres à l intérieur du territoire de la bande de Gaza (soit à trois kilomètres environ au nord-est du poste militaire de Kissoufim). Bilan : six soldats blessés, deux deux grièvement ; 6 ou 7 agents terroristes du Hamas tués et plusieurs blessés. 2. Ce raid préventif de Tsahal est le premier du genre depuis l entrée en vigueur de la trêve il y a cinq mois (le 19 juin 2008). La décision de lancement de cette opération a été prise après qu il s est avéré qu à travers le tunnel en question 1 seraient transférés dans l immédiat des soldats israéliens que le Hamas prévoyait de kidnapper. Le porte-parole de Tsahal a confirmé que cette opération avait pour visée d éviter l enlèvement de soldats programmé en violation grossière de la trêve, et que l attaque de Tsahal était ciblée et limitée à la prévention d un grave danger immédiat (porte-parole de Tsahal, 5 novembre). 3. Orchestrées par le Hamas, les organisations terroristes palestiniennes ont réagi par des lancers de plusieurs dizaines de roquettes et de mortiers en direction des villes et localités du Neguev occidental, en violation caractérisée des accords de trêve. Le pilonnage a été interrompu le 5 novembre vers midi. Les porte-parole des organisations terroristes ont taxé cette opération de Tsahal de violation de la trêve, et déclaré que des représailles seraient engagées sans toutefois proclamer la fin de la trêve. En réaction aux lancers de roquettes Israël a procédé à la clôture des terminaux de la bande de Gaza. Actiiviités antii-terroriistes de Tsahall près de lla ffrontiière 4. Cette opération préventive de Tsahal menée à proximité de la frontière a été décidée sur la base d informations concernant le creusement d une galerie souterraine près de la frontière qui devait faciliter l enlèvement de soldats (sur le modèle de l enlèvement de Gilad Shalit il y a deux ans et demi). La nuit du 4 novembre, les forces de Tsahal ont pénétré dans la bande de Gaza pour localiser et détruite ce tunnel.

3 3 5. Après avoir localisé l édifice sous lequel le tunnel avait été creusé, les soldats de Tsahal l ont investi et y ont trouvé des terroristes en armes à l intérieur. Ces derniers ont ouvert le feu, entraînant la riposte des forces israéliennes. Pendant l échange de tirs une explosion s est produite à l intérieur de l édifice qui, vraisemblablement miné, s est effondré, faisant plusieurs victimes parmi les terroristes, dont certains sont parvenus à prendre la fuite. (porteparole de Tsahal, 5 novembre). 6. Le Hamas a annoncé la mort de six [sept, selon une autre version] agents des Brigades Izzedine el-qassam au cours de cet incident qui a également fait plusieurs blessés. Les terroristes abattus appartenaient à l unité d artillerie des Brigades, comme c est le cas de Mazen Sa adeh, un des commandants des Brigades Izzedine el-qassam (chaîne Al-Aqsa, 4 novembre) et de Mazen Nazimi Abbas, un des chefs de l unité spéciale du Hamas (site internet Palestine-info et autres médias palestiniens, 5 novembre). Mazen Sa adeh, commandant des Brigades Izzedine el Qassam tué pendant l opération de Tsahal (Forum PALDF du Hamas, 4 novembre 2008) 7. Cette opération de Tsahal entreprise le 4 novembre est la première du genre depuis l entrée en vigueur de la trêve. Selon les rapports des services de sécurité, elle était indispensable compte tenu des informations alarmantes récemment reçues. Le 5 novembre au matin, après ces événements, le ministre de la Défense a procédé à l évaluation de la situation en compagnie de hauts responsables de la défense israélienne. Matan Vilnaï, viceministre de la Défense a affirmé qu Israël n a pas intérêt à violer la trêve et que l opération de Tsahal avait pour objectif de neutraliser un danger immédiat susceptible de se solder par l enlèvement de soldats et/ou par un attentat terroriste en territoire israélien (Ynet, 5 novembre).

4 Réactiions des organiisatiions terroriistes Surr lee l tteerrrraai in 4 8. En représailles à cette opération préventive de Tsahal, plusieurs dizaines de roquettes et d obus de mortier ont été tirés essentiellement par le Hamas sur les villes et localités du Neguev occidental. Un total de 46 roquettes (dont deux sont tombées sur la bande de Gaza) et de 16 obus de mortier ont été lancés, certains en direction des forces israéliennes. Trois roquettes sont tombées dans les environs d Ashkelon et au centre d un quartier résidentiel de la ville. Trois femmes ont été transportées en état de choc. Une roquette tombée sur les serres d une localité israélienne a causé des dégâts matériels. Un raid de l armée de l air a ciblé plusieurs escouades de lancement de roquettes et de mortiers opérant dans la région de Khan Yunis. Les tirs de roquettes et de mortiers ont cessé le 5 novembre vers midi. Expert en explosifs de la police israélienne transportant les débris d une roquette lancée sur Ashkelon (Amir Cohen pour Reuters, 5 novembre) 9. Signalons que pour la première fois depuis l entrée en vigueur de la trêve le Hamas a participé à des lancers de roquettes en territoire israélien. C est également la première fois depuis l entrée en vigueur de la trêve que d autres organisations terroristes agressent Israël en lançant des quantités massives de roquettes et de mortiers (mis à part quelques violations occasionnelles qui n ont causé aucun dégât).

5 5 Rééaacctti ionss deess méédi iaass 10. Les porte-parole du Hamas ont revendiqué publiquement la responsabilité de la majorité des tirs de roquettes et de mortiers, mais ont toutefois évité de présenter cette escalade comme mettant fin à l accord de trêve, se contentant de les définir de représailles à l opération de Tsahal, taxée de violation grossière de la trêve. 11. Parmi ces réactions, citons les suivantes : i) Taher al-nunu, porte-parole du gouvernement Hamas a déclaré à la presse que l opération de Tsahal constitue la violation la plus dangereuse de la trêve (site Palestine-info, 5 novembre). ii) Abu Obeida, porte-parole des Brigades Izzedine ell-qassam Brigades a également taxé cette opération de violation grossière de la trêve et a prévenu que le Hamas réagirait à tous les agissements israéliens, en se contentant de souligner que le Hamas entendait délibérer sur l abolition de la trêve (Qudspress, 5 novembre). iii) Sami Abu Zuhri, porte-parole du Hamas, a pour sa part déclaré que cette opération indique qu Israël ne souhaite pas prolonger la trêve actuelle, ajoutant que les Brigades Izzedine el-qassam réagiraient en cas de réitération d agissements de ce genre, auquel cas le champ de bataille ne serait pas limité à la région centrale de la bande de Gaza (chaîne Al-Aqsa, 5 novembre). iv) Fawzi Barhoum a taxé cette opération de violation grossière dont Israël aura à subir les conséquences. À ses dires, la trêve en vigueur n empêchera pas les Brigades Izzedine el-qassam de prendre des mesures de rétorsion contre Israël (site Palestineinfo, 5 novembre). v) Pour le Jihad islamique palestinien, l accord de trêve n empêchera pas les diverses organisations dirigées par les Bataillons de Jérusalem de réagir aux agressions et à l escalade d hostilités [engagées par Israël] (site internet Nidaa al- Quds, 5 novembre)... Barak et Livni ne multiplieront pas leurs chances aux élections au détriment de la bande de Gaza (Ynet, 5 novembre). vi) Abu Salim, porte-parole du Front démocratique pour la libération de la Palestine a souligné de son côté que par ses agissements l ennemi sioniste commence à sonner le glas de la trêve (site internet Pal-today, 5 novembre).

6 6 Annexe Viiollatiions de lla trêve par des organiisatiions terroriistes avant lles 4 et 5 novembre 12. Depuis l entrée en vigueur de la trêve le 19 juin 2008 les organisations terroristes palestiniennes l ont violée à plusieurs reprises, essentiellement par des lancers de roquettes et de mortiers perpétrés par des réseaux affiliés au Fatah, au Jihad islamique palestinien et à l Armée de l islam. En revanche, le Hamas n a pas participé directement à ces tirs de roquettes et de mortiers, voire s y est opposé, sans toutefois prendre des mesures directes et efficaces de prévention pour mettre fin à ces violations de la trêve. 13. Trois catégories de violations ont précédé les événements des 4 et 5 novembre : i) Tirs de roquettes et de mortiers sur les villes et localités du Neguev occidental : soit un total de 21 roquettes dont trois ont frappé la bande de Gaza, et de 26 obus de mortier, ce qui porte à 47 le nombre de violations de la trêve par des organisations terroristes palestiniennes. ii) Engins explosifs de fabrication artisanale (IED), tirs à l arme légère et missiles antichars, ciblant les forces de Tsahal le long de la barrière de sécurité. Un des principaux incidents est advenu le 31 octobre lors du repérage d un groupe de terroristes occupés à déposer un IED près de la barrière de sécurité, au nord du terminal de Sufa. Les terroristes ont alors ouvert le feu et lancé deux missiles antichars en direction des soldats israéliens (site internet du porte-parole de Tsahal, 31 octobre). iii) Tentatives d enlèvements : le 21 octobre, les services israéliens de sécurité ont arrêté un habitant de Rafah qui tentait de s infiltrer en Israël par la frontière égyptienne, dans le but de kidnapper des soldats en territoire israélien et de les faire parvenir par une galerie souterraine dans la bande de Gaza. Ces préparatifs d enlèvement sont à imputer au Hamas 1. En effet, le tunnel creusé près de la barrière frontalière à proximité de Kissufim était censé être exploité pour l enlèvement de soldats israéliens et leur transfert dans la bande de Gaza. 1 Pour plus de détails, consulter notre Bulletin du 26 octobre 2008 intitulé The Israeli security forces detained a terrorist from Rafah who infiltrated into Israel through Egypt sur le site

7 7 Comparaiison entre lle nombre de tiirs de roquettes et de mortiiers pendant lla trêve et durant lla premiière moiitiié de ll année Roquettes Mortiers Nov. 02 Oct. 3 1 Sept. 3 8 Août 8 4 Juil. 3 5 Juin Juin 1-18 Mai Avr. Mars Fév. Janv Le fait d envoyer des terroristes qui devaient s infliltrer en Israël par la frontière égyptienne et de creuser une galerie souterraine dans la zone de Kissufim est révélateur : le Hamas considère l enlèvement de soldats israéliens comme une opération essentielle pour s assurer une monnaie d échange en vue de la libération de terroristes palestiniens incarcérés en Israël. Le Hamas devrait, à notre sens, prendre en considération qu au cas où il réussirait à kidnapper un ou plusieurs soldats israéliens, il encourerait une escalade qui mettrait un terme définitif à la trêve actuelle et se solderait par des conséquences politiques regrettables provoquées par la violation des accords conclus avec l Egypte et par le sabotage du dialogue inter-palestinien. L importance accordée par le Hamas aux enlèvements se reflète dans les propos de ses porte-parole et de ceux des autres organisations terroristes qui répètent à l envi qu il leur faut kidnapper plus de soldats (vraisemblablement pour préparer l opinion publique palestinienne). En pratique, les organisations terroristes exploitent la trêve pour procéder à l entraînement de leurs effectifs à l assaut de positions militaires israéliennes où ils entendent enlever des soldats.

8 8 15. La trêve est intensément exploitée par les organisations terroristes palestiniennes de la bande de Gaza pour renforcer leur potentiel militaire par le moyen d exercices d assaut et de sujétion de positions, et d enlèvements de soldats. Ce fut le cas des exercices du 30 octobre menés par les Brigades Izzedine el-qassam au camp de réfugiés de Nuseirat situé dans la région centre de la bande de Gaza qui comportait la conquête d une position israélienne à l aide d armes et de grenades à main. (chaîne Al-Aqsa, 30 octobre). Entraînements d agents des Brigades Izzedine el-qassam au camp de réfugiés de Nuseirat (chaîne Al-Aqsa, 30 octobre)

Nouvelle escalade au Sud suite au tir d'un missile antichar sur un véhicule de Tsahal qui a blessé quatre soldats 1

Nouvelle escalade au Sud suite au tir d'un missile antichar sur un véhicule de Tsahal qui a blessé quatre soldats 1 11 novembre 2012 Nouvelle escalade au Sud suite au tir d'un missile antichar sur un véhicule de Tsahal qui a blessé quatre soldats 1 Gauche : Résidents d'ashqelon se réfugiant aux abris (Page Facebook

Plus en détail

20 décembre 2007 Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme au Centre d'etudes Spéciales (CES)

20 décembre 2007 Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme au Centre d'etudes Spéciales (CES) 20 décembre 2007 Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme au Centre d'etudes Spéciales (CES) Le réseau terroriste opérationnel du Jihad Islamique Palestinien dans la bande de Gaza pris

Plus en détail

24 septembre 2007 Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorismeau Centre d'etudes Spéciales (CES)

24 septembre 2007 Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorismeau Centre d'etudes Spéciales (CES) 24 septembre 2007 Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorismeau Centre d'etudes Spéciales (CES) Suite à une opération des forces de sécurité à Naplouse, une attaque suicide prévue à Tel-Aviv

Plus en détail

Institut du Renseignement Centre d Etudes du Terrorisme

Institut du Renseignement Centre d Etudes du Terrorisme 28 juin 2005 Institut du Renseignement Centre d Etudes du Terrorisme Un article publié sur le site internet du Hamas reflète les tentatives du mouvement de développer ses capacités de fabrication de roquettes

Plus en détail

Le Hamas est une armée : un rappel données rassemblées par Jean Pierre Bensimon*

Le Hamas est une armée : un rappel données rassemblées par Jean Pierre Bensimon* Le Hamas est une armée : un rappel données rassemblées par Jean Pierre Bensimon* * Professeur de sciences sociales, consultant en organisation L armée du Hamas Gaza en quelques chiffres un an après l

Plus en détail

Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme au Centre d'etudes Spéciales (CES)

Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme au Centre d'etudes Spéciales (CES) Centre d'in sur les Renseignements et le Terrorisme au Centre d'etudes Spéciales (CES) 21 janvier 2009 Exploitation des civils de la bande de Gaza comme boucliers humains: des photographies aériennes montrent

Plus en détail

La culture de la haine sur les Réseaux Sociaux palestiniens Updated 12 October 2015

La culture de la haine sur les Réseaux Sociaux palestiniens Updated 12 October 2015 La culture de la haine sur les Réseaux Sociaux palestiniens Updated 12 October 2015 Messages sur les Réseaux Sociaux Palestiniens "Poignarde, Poignarde, Poignarde, Demain est le jour de l Attaque au Couteau

Plus en détail

Intelligence and Terrorism Information Center at the Israel Intelligence Heritage & Commemoration Center (IICC)

Intelligence and Terrorism Information Center at the Israel Intelligence Heritage & Commemoration Center (IICC) 18 novembre 2008 Intelligence and Terrorism Information Center at the Israel Intelligence Heritage & Commemoration Center (IICC) Al-Quds, la seconde chaîne de télévision par satellite du Hamas, a commencé

Plus en détail

Les sites Internet du Jihad Islamique Palestinien et leurs webhosts (Mise à jour du 22 mai 2006) 1

Les sites Internet du Jihad Islamique Palestinien et leurs webhosts (Mise à jour du 22 mai 2006) 1 24 mai 2006 Institut du Renseignement Centre d Etudes du Terrorisme Les sites Internet du Jihad Islamique Palestinien et leurs webhosts (Mise à jour du 22 mai 2006) 1 Photo du terroriste suicide auteur

Plus en détail

Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme

Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme 17 décembre 2009 Un comité du "ministère de la Justice" du Hamas appelé Al-Tawthiq (Documentation) affirme être derrière le mandat d'arrêt lancé

Plus en détail

La résistance palestinienne va-t-elle riposter à la destruction de ses tunnels par Israël?

La résistance palestinienne va-t-elle riposter à la destruction de ses tunnels par Israël? La résistance palestinienne va-t-elle riposter à la destruction de ses tunnels par Israël? Ahmad Abu Amer Pour le Hamas et d autres factions armées palestiniennes de la bande de Gaza, les tunnels d attaque

Plus en détail

Israël-Hamas : une stratégie de l image

Israël-Hamas : une stratégie de l image RÉFLEXION Janvier 2009 Israël-Hamas : une stratégie de l image Julien Saada Chercheur - Moyen-Orient Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques - UQÀM Il aura fallu à peine une semaine

Plus en détail

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélopalestinien

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélopalestinien Nouvelles du terrorisme et du conflit israélopalestinien (19-25 août 2014) Droite : Daniel Tregerman, l'enfant de quatre ans tué par des impacts d'un obus de mortier dans sa maison de Nahal Oz (avec l'aimable

Plus en détail

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre?

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre? N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15 Que s est-il passé le 13 novembre? Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Qu est-ce que ça change dans le quotidien? Et maintenant, que va-t-il se passer? Pour

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel :

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 01-janv-16 12h04 16h56 - - 1h54 57 14h05 52 8h48 21h10 0h42 5h29 13h02 17h32 2h43 47 14h56 43 9h32 21h57 1h45 6h18 13h48 18h22 3h48 40 16h08 37 10h28 22h58 2h44 7h24 15h07 19h36 5h04 37 17h27 38 11h38

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel :

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 01-janv-17 9h13 14h42 21h43 3h04* 11h26 82 23h50 81 6h18 18h37 9h52 15h19 22h24 3h43* 12h05 79 --:-- --- 6h55 19h15 10h35 15h58 23h09 4h26* 0h30 77 12h46 74 7h34 19h55 11h22 16h41 23h59 5h13* 1h14 71 13h32

Plus en détail

Le Gabon et l Egypte signent de nouveaux accords au Caire

Le Gabon et l Egypte signent de nouveaux accords au Caire Le Gabon et l Egypte signent de nouveaux accords au Caire Libreville, Gabon (Gabonactu.com) Les présidents Ali Bongo Ondimba (Gabon), et Abdel Fattah Al-Sissi (Egypte), ont supervisé jeudi au Caire, capitale

Plus en détail

LE DEVOIR DE SURVEILLANCE

LE DEVOIR DE SURVEILLANCE LE DEVOIR DE SURVEILLANCE Une obligation importante Principe de vigilance La surveillance des élèves doit être effective, vigilante et efficace. Elle doit être constante pendant la totalité du temps scolaire.

Plus en détail

Centre Meir Amit d'information sur les Renseignements et le Terrorisme

Centre Meir Amit d'information sur les Renseignements et le Terrorisme Centre Meir Amit d'information sur les Renseignements et le Terrorisme 20 janvier 2011 Les porte-parole du Hamas et du JIP (principalement officieux) ont salué l'intifada tunisienne et ne cachent pas leur

Plus en détail

Pertes : Blessé : 1. Pertes : Blessés : 2

Pertes : Blessé : 1. Pertes : Blessés : 2 A 22 h, une vive fusillade allemande éclate en face de notre gauche et en face de la droite anglaise. Le tir de notre artillerie arrête immédiatement cette fusillade. La nuit est calme ; mêmes tirs systématiques

Plus en détail

Avantages et inconvénients d une force internationale

Avantages et inconvénients d une force internationale e 11 r aaooûût t 22000066 Institut du Renseignement Centre d Etudes du Terrorisme Avantages et inconvénients d une force internationale (par le Général. (res.) Moshe Yaalon et le Général. (res.) Yaakov

Plus en détail

La "résistance populaire" (le "terrorisme populaire") en Judée-Samarie et à Jérusalem s'est organisée au cours de l'année écoulée

La résistance populaire (le terrorisme populaire) en Judée-Samarie et à Jérusalem s'est organisée au cours de l'année écoulée 31 août 2015 La "résistance populaire" (le "terrorisme populaire") en Judée-Samarie et à Jérusalem s'est organisée au cours de l'année écoulée Jeep de la police des frontières en feu dans le quartier d'a-tur

Plus en détail

Lettre datée du 28 janvier 2003, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général

Lettre datée du 28 janvier 2003, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général Nations Unies S/2003/103 Conseil de sécurité Distr. générale 28 janvier 2003 Original: français Lettre datée du 28 janvier 2003, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général J

Plus en détail

Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme au Centre d'etudes Spéciales (CES)

Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme au Centre d'etudes Spéciales (CES) 3 février 2008 Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme au Centre d'etudes Spéciales (CES) "L'Armée de la Nation Jérusalem": nouvelle ramification du jihad mondial dans la bande de

Plus en détail

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélopalestinien

Nouvelles du terrorisme et du conflit israélopalestinien Nouvelles du terrorisme et du conflit israélopalestinien (14-23 avril 2014) Droite : Baruch Mizrahi, 46 ans, tué dans une fusillade sur la route de Hébron (Page Facebook de la police d'israël, 15 avril

Plus en détail

L infrastructure Internet du Jihad Islamique Palestinien et ses webhosts Internet (Décembre 2005 1 )

L infrastructure Internet du Jihad Islamique Palestinien et ses webhosts Internet (Décembre 2005 1 ) 28 décembre 2005 Institut du Renseignement Centre d Etudes du Terrorisme L infrastructure Internet du Jihad Islamique Palestinien et ses webhosts Internet (Décembre 2005 1 ) Bannière de QudsWay, le principal

Plus en détail

Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme au Centre d'etudes Spéciales (CES)

Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme au Centre d'etudes Spéciales (CES) 15 décembre 2008 Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme au Centre d'etudes Spéciales (CES) Emissions sur les chaînes de télévision Al- Manar du Hezbollah et Al-Aqsa du Hamas : des

Plus en détail

Séminaire d introduction au droit international humanitaire Collège d Europe 16-18 février 2009

Séminaire d introduction au droit international humanitaire Collège d Europe 16-18 février 2009 Séminaire d introduction au droit international humanitaire Collège d Europe 16-18 février 2009 Document de travail. Copyright Yves Sandoz. A ne pas citer ni reproduire Ouverture du Séminaire Ire demi-journée:

Plus en détail

Institut du Renseignement Centre d Etudes du Terrorisme

Institut du Renseignement Centre d Etudes du Terrorisme 21 novembre 2005 Institut du Renseignement Centre d Etudes du Terrorisme Promotion du terrorisme par Internet : au Sommet Mondial de la Société de l Information (SMSI) de Tunis (16-18 novembre 2005), le

Plus en détail

Le contexte sécuritaire, menaces et risques

Le contexte sécuritaire, menaces et risques Titre 1 Le contexte sécuritaire, menaces et risques 1. LE CONTEXTE REGIONAL Depuis les évènements de fin 2010 en Tunisie, la situation géopolitique et sécuritaire dans notre région, le monde arabe, est

Plus en détail

Israël/ Territoires palestiniens occupés (TPO)

Israël/ Territoires palestiniens occupés (TPO) Janvier 2010 résumé pays Israël/ Territoires palestiniens occupés (TPO) La crise des droits humains dans les Territoires palestiniens occupés par les Israéliens s est aggravée en 2009, en particulier à

Plus en détail

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 NATIONS UNIES S Conseil de sécurité Distr. GÉNÉRALE S/RES/1270 (1999) 22 octobre 1999 RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 Le Conseil de sécurité,

Plus en détail

Quelle efficacité en 35 ans? Forum France Traumatisme Crânien. Évolution de la mortalité routière 03/12/2009. Les choix du CISR du 18/12/2002

Quelle efficacité en 35 ans? Forum France Traumatisme Crânien. Évolution de la mortalité routière 03/12/2009. Les choix du CISR du 18/12/2002 Quelle efficacité en 35 ans? Forum France Traumatisme Crânien 9 juin 2006 Claude GOT Deux ruptures brutales ont été observées Elles ont toutes les deux été provoquées par des décisions politiques Juillet

Plus en détail

VALEURS DES INDICES. PPEI val.définitive. Réf: 2000 (Prix à la Production de l'industrie et des

VALEURS DES INDICES. PPEI val.définitive. Réf: 2000 (Prix à la Production de l'industrie et des à la Contrats 97-07 et Biogaz valeur juillet 04 112,3 (juillet 04) valeur juillet 04 104,3 (juillet 04) connue en janvier 05 113,2 (déc.04) connue en janvier 05 104,8 (sept.04) connue en janvier 05 127,1

Plus en détail

Quatrième Conférence du Qatar Sur La Démocratie et le Libre Echange

Quatrième Conférence du Qatar Sur La Démocratie et le Libre Echange Quatrième Conférence du Qatar Sur La Démocratie et le Libre Echange 5 6 avril 2004 Compte Rendu La conférence s est tenue le 5 et 6 avril 2004 à Doha. Elle a été inaugurée par S.E. Royale Sheikh/ Hamad

Plus en détail

Bataille de la Somme Ressources: Documents de source primaire

Bataille de la Somme Ressources: Documents de source primaire Tués au combat dans la Somme Liste des 118 soldats tués au combat avec le 38 e bataillon, unité levée à Ottawa, pendant l attaque contre la tranchée Desire et Grandcourt, dans la Somme, le 18 novembre

Plus en détail

Toute la vérité sur la guerre de Gaza. Une étude du JCPA CAPE de Jérusalem

Toute la vérité sur la guerre de Gaza. Une étude du JCPA CAPE de Jérusalem Toute la vérité sur la guerre de Gaza Une étude du JCPA CAPE de Jérusalem Mars 2015 Table des matières Préface Freddy Eytan.... 3 Les enjeux de la guerre de Gaza Hirsh Goodman... 5 La vérité sur la guerre

Plus en détail

MINISTERE DE LA DEFENSE PREFET DE L ILLE-ET-VILAINE PREFET DES COTES D ARMOR

MINISTERE DE LA DEFENSE PREFET DE L ILLE-ET-VILAINE PREFET DES COTES D ARMOR MINISTERE DE LA DEFENSE PREFET DE L ILLE-ET-VILAINE PREFET DES COTES D ARMOR OPERATION DE DEMINAGE DANS LA RANCE Lundi 23 et Mardi 24 mars 2015 Dossier de presse Contexte Deux bombes américaines de 2000

Plus en détail

Chronologie Israël-Palestine

Chronologie Israël-Palestine Chronologies Chronologie - Dans le courant de l année 2007, l avenir du gouvernement du Premier ministre Ehud Olmert est menacé, discrédité d une part par le rapport intérimaire de la commission Winograd

Plus en détail

Comment identifier l existence d un conflit armé non international? Enseignements à la lumière des situations conflictuelles récentes

Comment identifier l existence d un conflit armé non international? Enseignements à la lumière des situations conflictuelles récentes Comment identifier l existence d un conflit armé non international? Enseignements à la lumière des situations conflictuelles récentes VAIOS KOUTROULIS Professeur assistant, Centre de droit international,

Plus en détail

Résolution. De la réunion extraordinaire du

Résolution. De la réunion extraordinaire du OIC/PAL-02/NY/2015/EX.CFM.FC/ Résolution De la réunion extraordinaire du Conseil des ministres des affaires étrangères des États membres de l'organisation de la coopération islamique Sur les attaques israéliennes

Plus en détail

Aperçu général. 15 octobre 2015

Aperçu général. 15 octobre 2015 15 octobre 2015 Soutien de juristes palestiniens à la vague de terrorisme: expressions de soutien de l'union des avocats de l'autorité Palestinienne à deux terroristes responsables d'attentats à l'arme

Plus en détail

COUR MUNICIPALE M.R.C. MATAWINIE

COUR MUNICIPALE M.R.C. MATAWINIE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE JOLIETTE N : 10-02056-6 COUR MUNICIPALE M.R.C. MATAWINIE DATE : 13 JUIN 2011 SOUS LA PRÉSIDENCE DE L HONORABLE MICHEL LALANDE J.C.M. MUNICIPALITÉ DE RAWDON Poursuivante

Plus en détail

ISRAËL/GAZA L OPÉRATION PLOMB DURCI : VINGT-DEUX JOURS DE MORT ET DE DESTRUCTION. Extraits

ISRAËL/GAZA L OPÉRATION PLOMB DURCI : VINGT-DEUX JOURS DE MORT ET DE DESTRUCTION. Extraits ISRAËL/GAZA L OPÉRATION PLOMB DURCI : VINGT-DEUX JOURS DE MORT ET DE DESTRUCTION Extraits Israël/Gaza. L opération Plomb durci : vingt-deux jours de mort et de destruction 1 INTRODUCTION «Nous ne comprenons

Plus en détail

Prévenir le risque d explosion

Prévenir le risque d explosion bouteilles d acétylène, d oxygène & de gaz inflammables : Prévenir le risque d explosion Transport en véhicule léger Stockage hors véhicule Association Française 14, rue de la République 92800 Puteaux

Plus en détail

L'outil militaire. A quoi çà sert? Comment çà marche? Qui fait quoi?

L'outil militaire. A quoi çà sert? Comment çà marche? Qui fait quoi? L'outil militaire A quoi çà sert? Comment çà marche? Qui fait quoi? Un manuel de l outil militaire? La mésange qui explique à l oursin comment le lézard doit se servir de sa clé USB. Les conflits après

Plus en détail

PROJET D AIDE AUX VICTIMES EN SYRIE

PROJET D AIDE AUX VICTIMES EN SYRIE PROJET D AIDE AUX VICTIMES EN SYRIE Ligue Pour Une Syrie Libre Association loi 1901 Sommaire : I) Présentation et objectifs de l association p.2 II) Contexte et zones d intervention p.3 III) Principales

Plus en détail

Sur proposition du Ministre de l environnement et du développement durable,

Sur proposition du Ministre de l environnement et du développement durable, Décret n 2005-1991 Du 11 juillet 2005, relatif à l étude d impact sur l environnement et fixant les catégories d unités soumises à l étude d impact sur l environnement et les catégories d unités soumises

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

Dispositif dégradé et réaction initiale

Dispositif dégradé et réaction initiale 3.4 Prise en charge des victimes radiocontaminées Dispositif dégradé et réaction initiale UMH, SMUR Régulation SAMU SAU, UP Les limites du dispositif (circulaire 800) L identification de l attentat n est

Plus en détail

Le Monde.fr 17.10.2015 à 16h28 Mis à jour le 18.10.2015 à 18h33 Par Damien Leloup (/journaliste/damien leloup/)

Le Monde.fr 17.10.2015 à 16h28 Mis à jour le 18.10.2015 à 18h33 Par Damien Leloup (/journaliste/damien leloup/) «Drone Papers» : dix révélations sur le programme américain d assassinats ciblés Le site d investigation The Intercept a publié jeudi un très long dossier sur le programme d assassinats ciblés de l armée

Plus en détail

Ordonnance sur la sécurité des ouvrages d accumulation

Ordonnance sur la sécurité des ouvrages d accumulation Ordonnance sur la sécurité des ouvrages d accumulation (Ordonnance sur les ouvrages d accumulation, OSOA) 721.102 du 7 décembre 1998 (Etat le 30 décembre 2003) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 3 bis

Plus en détail

Cours de photographie, agenda cours vendredi semaine A et B, École d'arts P

Cours de photographie, agenda cours vendredi semaine A et B, École d'arts P ven. 30 sept. 2016 ven. 7 oct. 2016 ven. 14 oct. 2016 mer. 19 oct. 2016 jeu. 20 oct. 2016 ven. 21 oct. 2016 sam. 22 oct. 2016 dim. 23 oct. 2016 lun. 24 oct. 2016 mar. 25 oct. 2016 mer. 26 oct. 2016 jeu.

Plus en détail

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien Tous droits réservés Design Spirale Communication visuelle Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien > d un événement majeur Alerte à la bombe Violentes intempéries

Plus en détail

Réactions dans le monde arabo-musulman aux attaques terroristes de Bombay (Rapport préliminaire)

Réactions dans le monde arabo-musulman aux attaques terroristes de Bombay (Rapport préliminaire) 2 décembre 2008 Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme au Centre d'etudes Spéciales (CES) Réactions dans le monde arabo-musulman aux attaques terroristes de Bombay (Rapport préliminaire)

Plus en détail

Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme au Centre d'etudes Spéciales (CES)

Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme au Centre d'etudes Spéciales (CES) Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme au Centre d'etudes Spéciales (CES) 21 août 2008 Les colonies de vacances dans la bande de Gaza, dirigées par le Hamas et d'autres organisations

Plus en détail

AMNESTY INTERNATIONAL

AMNESTY INTERNATIONAL AMNESTY INTERNATIONAL Déclaration publique Index AI : EUR 30/006/2006 (Public) Bulletin n : 296 ÉFAI 16 novembre 2006 Italie. Abou Omar : les autorités italiennes doivent coopérer pleinement avec toutes

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE N 005/RDC/VSV/CD/2009

COMMUNIQUE DE PRESSE N 005/RDC/VSV/CD/2009 COMMUNIQUE DE PRESSE N 005/RDC/VSV/CD/2009 PROCHE-ORIENT : LA COUR PENALE INTERNATIONALE APPELEE A S'AUTOSAISIR La Voix des Sans-Voix pour les droits de l homme (VSV) appelle d'urgence la Cour Pénale Internationale

Plus en détail

Responsabilité générale de la collectivité et Responsabilité atteinte à l environnement

Responsabilité générale de la collectivité et Responsabilité atteinte à l environnement SYNDICAT MIXTE DU MUSEE LALIQUE Procédure adaptée LOT 1 Multirisques L assureur doit couvrir les garanties ci-dessous : L ensemble des bâtiments et biens bâtis, y compris les sols et sous-sols, les clôtures

Plus en détail

Type d événement : Mise à feu de deux bombes artisanales lors du marathon de Boston

Type d événement : Mise à feu de deux bombes artisanales lors du marathon de Boston Type d événement : Mise à feu de deux bombes artisanales lors du marathon de Boston Date de l événement : 15 avril 2013 Lieu de l événement : Près de la ligne d arrivée du marathon de Boston Pays : États-Unis

Plus en détail

Veuillez trouver ci-dessous la décision modifiée suite au réexamen de la plainte.

Veuillez trouver ci-dessous la décision modifiée suite au réexamen de la plainte. Concerne : Plainte d un particulier contre un fournisseur d énergie Veuillez trouver ci-dessous la décision modifiée suite au réexamen de la plainte. 1. Antécédents Les antécédents qui ont précédé l introduction

Plus en détail

Plan d intervention d urgence. en cas d attaque contre les systèmes d information. ou de faille technique des systèmes d information.

Plan d intervention d urgence. en cas d attaque contre les systèmes d information. ou de faille technique des systèmes d information. Plan d intervention d urgence en cas d attaque contre les systèmes d information ou de faille technique des systèmes d information «PIU Cyber» (version publique) Ministère d État Ministère de l Économie

Plus en détail

Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011

Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011 Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011 Gens du voyage - Schéma départemental exemptant une commune de ses obligations en matière d accueil des gens du voyage - Violation de la Loi Besson Recommandations.

Plus en détail

Bambus Spieleverlag. Le plateau de jeu :

Bambus Spieleverlag. Le plateau de jeu : Le plateau de jeu : Bambus Spieleverlag D. Augenbraun & G. Cornett GbR P.O. Box 360141 D-10971 Berlin Phone +49-30-6121884 e-mail : cornett@bambusspiele.de http://www.bambusspiele.de Traduction française

Plus en détail

Annexe 3. Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche

Annexe 3. Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche 1 Annexe 3 Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche Le plan décrit au sein de chacun de ses 12 domaines : - les objectifs de sécurité

Plus en détail

2012 Martin Lachambre martinlachambre.com RÈGLEMENT FUTSAL FIFA

2012 Martin Lachambre martinlachambre.com RÈGLEMENT FUTSAL FIFA 2012 Martin Lachambre martinlachambre.com RÈGLEMENT FUTSAL FIFA RÈGLEMENT SIMPLIFIÉ FUTSAL FIFA Loi 1 Terrain de jeu La longueur (Ligne de touche) du terrain doit être comprise entre 25 m et 42 m. La largeur

Plus en détail

Cette disposition concerne tout le monde, mais l infraction présente un caractère aggravé lorsqu elle est le fait d un agent public en mission.

Cette disposition concerne tout le monde, mais l infraction présente un caractère aggravé lorsqu elle est le fait d un agent public en mission. Fiche n 68 164 Parfois les sapeurs-pompiers, sont amenés pour porter secours à entrer par effraction soit par la fenêtre ou par la porte. Cette action est appelée «ouverture de porte». Textes de référence

Plus en détail

Conseil de sécurité. Nations Unies S/2006/933

Conseil de sécurité. Nations Unies S/2006/933 Nations Unies S/2006/933 Conseil de sécurité Distr. générale 1 er décembre 2006 Français Original : anglais Lettre datée du 1 er décembre 2006, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire

Plus en détail

Système fédéral de préparation et d intervention d urgence

Système fédéral de préparation et d intervention d urgence Annexe L Système fédéral de préparation et d intervention d urgence Date de la version la plus récente : octobre 2006 Sommaire des changements d importance : Reflète la création du nouveau ministère de

Plus en détail

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE -------------------------

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- Le Conseil des Ministres DIRECTIVE N 14/2009/CM/UEMOA PORTANT INSTITUTION ET ORGANISATION D UN SYSTEME D INFORMATION SUR LES ACCIDENTS

Plus en détail

Dossier de presse. Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah»

Dossier de presse. Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Dossier de presse Reprenant et complétant l exposition «Les Juifs de France dans la Shoah», réalisée en 2012 par l ONAC et le Mémorial de la Shoah, cette

Plus en détail

SAVE THE DATE VENDREDI 2 OCTOBRE 2015 9H 18H GARE MARITIME DE NOUMEA

SAVE THE DATE VENDREDI 2 OCTOBRE 2015 9H 18H GARE MARITIME DE NOUMEA NOUVELLE-CALEDONIE SAVE THE DATE VENDREDI 2 OCTOBRE 2015 9H 18H GARE MARITIME DE NOUMEA L EVENEMENT Organisation annuelle sur le territoire national depuis 2007 (ancienne dénomination : Journée de la Sécurité

Plus en détail

La menace des roquettes sur Israël depuis la bande de Gaza Etat des lieux

La menace des roquettes sur Israël depuis la bande de Gaza Etat des lieux 8 juillet 2014 La menace des roquettes sur Israël depuis la bande de Gaza Etat des lieux Portée des roquettes tirées sur Israël durant l'opération Pilier de Défense. Légende : Rouge Obus de mortier de

Plus en détail

- Montervilly Mairie de Beignon 11 avril 2013

- Montervilly Mairie de Beignon 11 avril 2013 Réunion Publique PPRT Coëtquidan - Montervilly Mairie de Beignon 11 avril 2013 Présentation de l Etablissement Principal Munitions Bretagne IC1ETA Jean-Yves GOUZIEN Directeur de l EP Mu Bretagne Le SIMu

Plus en détail

Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme au Centre d'etudes Spéciales (CES)

Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme au Centre d'etudes Spéciales (CES) 22 janvier 2009 Centre d'information sur les Renseignements et le Terrorisme au Centre d'etudes Spéciales (CES) Le Hamas a invité des journalistes étrangers à la frontière égyptienne afin de prouver que

Plus en détail

Baccalauréat Technologique. Session 2014-2015. Histoire- Géographie. Série : STMG

Baccalauréat Technologique. Session 2014-2015. Histoire- Géographie. Série : STMG Baccalauréat Technologique Devoir Commun Session 2014-2015 ***** Histoire- Géographie Série : STMG Durée : 2h30 Coefficient : 2 Les calculatrices ne sont pas autorisées Le candidat doit répondre à toutes

Plus en détail

Le 31 octobre 2011, un Renault Trafic emprunte tranquillement et furtivement des petits chemins détournés, de la commune du Bugey.

Le 31 octobre 2011, un Renault Trafic emprunte tranquillement et furtivement des petits chemins détournés, de la commune du Bugey. ETUDE DU CAS N 1 Le 31 octobre 2011, un Renault Trafic emprunte tranquillement et furtivement des petits chemins détournés, de la commune du Bugey. A un croisement, les deux occupants sont contrôlés par

Plus en détail

Situation actuelle, réinstallation et relocalisation

Situation actuelle, réinstallation et relocalisation Département fédéral de justice et police DFJP Secrétariat d Etat aux migrations SEM Fiche d information Date : 18 septembre 2015 Situation actuelle, réinstallation et relocalisation 1.1 Situation dans

Plus en détail

Traité d'amitié, de coopération et d'assistance mutuelle (Varsovie, 14 mai 1955)

Traité d'amitié, de coopération et d'assistance mutuelle (Varsovie, 14 mai 1955) Traité d'amitié, de coopération et d'assistance mutuelle (Varsovie, 14 mai 1955) Légende: Le 14 mai 1955, l'albanie, la Bulgarie, la Hongrie, la République démocratique allemande, la Pologne, la Roumanie,

Plus en détail

ATTAQUE DDOS SUR DES APPLICATIONS WEB

ATTAQUE DDOS SUR DES APPLICATIONS WEB CHAPITRE 4 : ÉTUDE DE CAS ATTAQUE DDOS SUR DES APPLICATIONS WEB 1 ATTAQUE DDOS SUR DES APPLICATIONS WEB ENSEIGNEMENTS DE L ÉTUDE DE CAS Mieux vaut mettre en place un dispositif de protection anti-dos/ddos

Plus en détail

CONVENTION SUR L'INTERDICTION DE L'EMPLOI, DU STOCKAGE, DE LA PRODUCTION ET DU TRANSFERT DES MINES ANTIPERSONNEL ET SUR LEUR DESTRUCTION

CONVENTION SUR L'INTERDICTION DE L'EMPLOI, DU STOCKAGE, DE LA PRODUCTION ET DU TRANSFERT DES MINES ANTIPERSONNEL ET SUR LEUR DESTRUCTION CONVENTION SUR L'INTERDICTION DE L'EMPLOI, DU STOCKAGE, DE LA PRODUCTION ET DU TRANSFERT DES MINES ANTIPERSONNEL ET SUR LEUR DESTRUCTION Formules pour les rapports à présenter en application de l'article

Plus en détail

Eléctricité. De projets principaux ont été réalisés dans le secteur de l électricité. fin 2004 pour un montant d environ 1.4 milliards de dollars.

Eléctricité. De projets principaux ont été réalisés dans le secteur de l électricité. fin 2004 pour un montant d environ 1.4 milliards de dollars. J05-0027 CDR MAG FR 12 24/08/2005 02:20 PM Page 12 Infrastrucures Physiques Eléctricité De projets principaux ont été réalisés dans le secteur de l électricité fin 2004 pour un montant d environ 1.4 milliards

Plus en détail

Consignes spécifiques dans le cadre de travaux de génie civil réalisés dans les environs de conduites de gaz à haute pression

Consignes spécifiques dans le cadre de travaux de génie civil réalisés dans les environs de conduites de gaz à haute pression Consignes spécifiques dans le cadre de travaux de génie civil réalisés dans les environs de conduites de gaz à haute pression Juillet 2009 ( Version 2.0 ) 1/9 Sommaire 1 ) Introduction 3 ) Responsabilité

Plus en détail

Ordonnance sur l administration de l armée

Ordonnance sur l administration de l armée Ordonnance sur l administration de l armée (OAA) Modification du 5 décembre 2003 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 29 novembre 1995 sur l administration de l armée 1 est modifiée comme

Plus en détail

Nous vous conseillons de suivre constamment l évolution de la situation pendant votre séjour à l étranger.

Nous vous conseillons de suivre constamment l évolution de la situation pendant votre séjour à l étranger. FOIRE AUX QUESTIONS J envisage un déplacement à l étranger. Qu est-ce que vous pouvez me dire de la situation dans le pays et est-ce que je peux entreprendre ce voyage? Sur le site du Ministère des affaires

Plus en détail

Directive relative à la protection contre le harcèlement sexuel sur le lieu de travail au Département fédéral des affaires étrangères

Directive relative à la protection contre le harcèlement sexuel sur le lieu de travail au Département fédéral des affaires étrangères DFAE 00-6-0 Directive relative à la protection contre le harcèlement sexuel sur le lieu de travail au Département fédéral des affaires étrangères du septembre 0 vu la Loi du mars 000 sur le personnel de

Plus en détail

CONSIDÉRANT qu un avis de présentation de ce règlement a été donné lors de la séance ordinaire du Conseil de Ville, tenue le 17 mai 1999;

CONSIDÉRANT qu un avis de présentation de ce règlement a été donné lors de la séance ordinaire du Conseil de Ville, tenue le 17 mai 1999; VILLE DE CANDIAC RÈGLEMENT NUMÉRO 1007-99 CONCERNANT LES SYSTÈMES D'ALARME CONSIDÉRANT la création de la Régie intermunicipale de police Roussillon, regroupant les corps policiers des villes de Candiac,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification DOSSIER DE PRESSE DES Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises Sous-direction de la planification et de la gestion des crises Contact presse : COMMUNIQUÉ DE PRESSE Les départements

Plus en détail

I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels

I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels Les informations qui suivent sont extraites des bilans établis par : la Gendarmerie Nationale, Groupement de Nouvelle-Calédonie, la Police Nationale,

Plus en détail

Bam (Iran) San Francisco (États-Unis) http://www.art-arena.com/land.htm. Source : Jean-Pierre Roudeix, Banque d images BIPS

Bam (Iran) San Francisco (États-Unis) http://www.art-arena.com/land.htm. Source : Jean-Pierre Roudeix, Banque d images BIPS Bam (Iran) http://www.art-arena.com/land.htm San Francisco (États-Unis) Source : Jean-Pierre Roudeix, Banque d images BIPS Les types de bâtiments et les séismes. «Chacun sait aujourd hui que ce n est pas

Plus en détail

Fiche méthodologique pour l étude des PLU. La prise en compte des canalisations de transport de matières dangereuses

Fiche méthodologique pour l étude des PLU. La prise en compte des canalisations de transport de matières dangereuses Fiche méthodologique pour l étude des PLU Dans le cadre de l évolution de l action de l État en Isère, une démarche a été entreprise en vue d élaborer des positions partagées en matière d urbanisme. Elle

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre criminelle Audience publique du 6 mars 2012 N de pourvoi: 11-84711 Publié au bulletin Cassation partielle M. Louvel (président), président SCP Gatineau et Fattaccini, avocat(s)

Plus en détail

L'adhésion des Français à l'intervention militaire en Syrie contre l'etat islamique. Ifop pour Dimanche Ouest France

L'adhésion des Français à l'intervention militaire en Syrie contre l'etat islamique. Ifop pour Dimanche Ouest France L'adhésion des Français à l'intervention militaire en Syrie contre l'etat islamique JF/JPD N 113365 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Jean-Philippe Dubrulle Département Opinion et Stratégies d'entreprise

Plus en détail

Rôle de l action contre les mines dans l intégration de l assistance aux victimes à des cadres plus larges

Rôle de l action contre les mines dans l intégration de l assistance aux victimes à des cadres plus larges Rôle de l action contre les mines dans l intégration de l assistance aux victimes à des cadres plus larges Convention sur l interdiction des mines antipersonnel Convention sur l interdiction de l emploi,

Plus en détail

Règlement concernant l exploitation des jeux automatiques d argent dans les casinos (Règlement sur les machines à sous)

Règlement concernant l exploitation des jeux automatiques d argent dans les casinos (Règlement sur les machines à sous) - - 90.0 Règlement concernant l exploitation des jeux automatiques d argent dans les casinos (Règlement sur les machines à sous) du 6 décembre 998 Le Conseil d'etat du canton du Valais vu l art. 48bis

Plus en détail

Actualités de la législation relative aux chiens dangereux

Actualités de la législation relative aux chiens dangereux Actualités de la législation relative aux chiens dangereux Jean-Michel MICHAUX Thibaut LANCHAIS Actualités de la législation relative aux chiens dangereux Modification de la législation relative aux chiens

Plus en détail

# $% & . % '' ( +, % -.% '' 0 1. La compétence Marchandage a été traduite par Négociation, et la compétence Sens du Danger par Sixième Sens.

# $% & . % '' ( +, % -.% '' 0 1. La compétence Marchandage a été traduite par Négociation, et la compétence Sens du Danger par Sixième Sens. # $% Elle permet de savoir ce qui pousse un personnage à agir. Les motivations encouragent le joueur à abandonner sa pensée rationnelle dans une partie. Elles insufflent au personnage ces impulsions irrésistibles

Plus en détail

Majeurs et mineurs mis en cause par les services de Police en 2013

Majeurs et mineurs mis en cause par les services de Police en 2013 La criminalité en France Rapport annuel 2014 de l ONDRP Premier ministre Majeurs et mineurs par les services de Police en 2013 Antoine le graët, Chargé d études statistiques à l ONDRP 2 Principaux enseignements

Plus en détail

Terrorisme et Internet : examen des sites Internet du Hamas et de leurs fournisseurs d accès 1 (Actualisé au 1 er juin 2006)

Terrorisme et Internet : examen des sites Internet du Hamas et de leurs fournisseurs d accès 1 (Actualisé au 1 er juin 2006) 20 juin 2006 Institut du Renseignement Centre d Etudes du Terrorisme Terrorisme et Internet : examen des sites Internet du Hamas et de leurs fournisseurs d accès 1 (Actualisé au 1 er juin 2006) Internet

Plus en détail