une belle entreprise pour la Somme

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "une belle entreprise pour la Somme"

Transcription

1 Janvier 2013 L Agriculture, une belle entreprise pour la Somme La Ferme Somme en quelques chiffres L agriculture, une belle entreprise pour la Somme 1

2 2 L agriculture, une belle entreprise pour la Somme

3 L Agriculture, une belle entreprise pour la Somme Sommaire Les caractéristiques naturelles et le territoire 4 Les exploitations agricoles 5 L installation et la création d entreprises 6 Performance et diversité des productions végétales 7 et animales Produits locaux et tourisme à la ferme 8 Une filière agroalimentaire dynamique et diversifiée 9 L environnement au coeur des préoccupations L agriculture, une belle entreprise pour la Somme 3

4 Les caractéristiques naturelles et le territoire La Somme constitue un vaste plateau au relief peu accidenté. La caractéristique essentielle est la présence dans son sous-sol d une assise crayeuse élevée, siège d un réservoir en eau important. Cinq régions agricoles naturelles n Le Santerre-Vermandois à l Est se caractérise par un sol de limon profond fertile. Les cultures dominantes sont les céréales, les betteraves et une grande partie des pommes de terre de consommation et des légumes de plein champs produits dans la Somme. Marquenterre Ponthieu n Le Plateau Picard au centre présente un relief plus accidenté, avec une fine couche de limon, laissant place par endroit à des sols de craie (perméables) ou d argile à silex (biefs). Les productions dominantes sont les céréales, les oléo-protéagineux, les pommes de terre fécule ainsi que l élevage laitier et porcin. n Le Ponthieu au Nord-Ouest est une région plus arrosée sur sa partie nord. Les productions dominantes sont les céréales et l élevage bovin, avec également des cultures intensives en limon sableux telles que les légumes de plein champ (carottes-salsifis), les pommes de terre, les endives et le lin. n Le Marquenterre est une région de polders, terres d alluvions très fertiles gagnées sur la mer, mais qui souffrent de l excès d eau. Les surfaces sont occupées par des céréales et des prairies destinées à l élevage laitier et allaitant. L élevage de moutons y est développé dans les mollières et a obtenu l Appellation d Origine Contrôlée «Prés-Salés de la Baie de Somme». Le tourisme rural y est en pleine expansion. Vimeu ABBEVILLE AMIENS Plateau Picard PERONNE Santerre n Le Vimeu au Sud-Ouest est la région la plus arrosée, avec un sol plus imperméable (limon sur sous-sol argileux). L élevage laitier y est fortement représenté. Un climat tempéré favorable Kilomètres Echelle 1: Sources : SCAN 25 copyright IGN, Chambre d'agriculture de la Somme Les régions naturelles de la Somme Bénéficiant d un climat océanique, doux et tempéré, le département est relativement bien arrosé (de 650 mm d eau dans le Sud-Est à 850 mm dans le Nord-Ouest) et moyennement ensoleillé (température moyenne annuelle de 10 C). La Somme, un territoire attractif La Somme se situe au cœur d un réseau d axes de communication se plaçant ainsi comme une zone attractive pour les entreprises, en particulier dans le secteur agroalimentaire : l 50 km de ligne TGV l 215 km d autoroute l 46 km du canal Seine Nord Europe (en projet) l 1 aéroport Le territoire est aussi maillé par : l 65 km de gazoduc existants et 65 km en projet l 30 km de lignes électriques très haute tension l 57 km de lignes électriques souterraines (en projet) l 12 zones d activités représentant ha 4 L agriculture, une belle entreprise pour la Somme

5 Les exploitations agricoles Les formes sociétaires poursuivent leur développement La forme individuelle reste la forme préférée des exploitations avec 64% des exploitations concernées. Toutefois les formes sociétaires continuent de progresser au profit des EARL (Exploitation Agricole à Responsabilité Limitée) qui représentent 21% des exploitations. La part des GAEC (Groupement Agricole d Exploitation en Commun) se situe à 7%. Répartition des exploitations selon le statut La Somme compte exploitations agricoles soit près de 40 % des exploitations picardes. Ce nombre a baissé entre 2000 et 2010 de 2,1 % par an. Les exploitations continuent de s agrandir Autres formes (SCEA, SARL, SA, ) 8% EARL 21% La surface moyenne par exploitation est de 87 ha (98 ha en Picardie), elle a progressé de 16 ha en 10 ans. Les exploitations de plus de 100 ha représentent 35% du total. GAEC 7% Forme individuelle 64% Répartition des exploitations en fonction de la SAU 100 ha et + 35% - 50 ha 40% L âge moyen des exploitants s élève à 51 ans En 2010, la Somme compte chefs d exploitations et coexploitants. 61% d entre eux ont entre 40 et 60 ans. La part des moins de 40 ans (17%) reste faible. 50 à ha 25% Répartition des chefs d exploitation et coexploitants selon l âge 60 ans et + 22% moins de 40 ans 17% La main d œuvre Dans la Somme, actifs permanents travaillent dans les exploitations agricoles en 2010, représentant unités de travail annuel (UTA). En 2010, la main d oeuvre familiale assure 68 % du travail. L emploi agricole a baissé de 23 % en 10 ans. Le travail fourni par les exploitations en 2010 (en nombre d UTA) de 50 à - 60 ans 32% de 40 à - 50 ans 29% Chefs d exploitations et coexploitants Conjoints non exploitants 592 Autres membres de la famille 324 Salariés permanents 1779 Saisonniers 802 ETA Cuma 132 *Exploitation agricole : unité économique produisant des produits agricoles ou maintenant des terres dans de bonnes conditions agricoles et environnementales, dépassant une taille minimum (1 ha de SAU et/ou un minimum d animaux). Source : Agreste - Picardie - Memento 2012 L agriculture, une belle entreprise pour la Somme 5

6 L installation et la création d entreprise En 2010, 59 dossiers ont été présentés en vue de l obtention des aides nationales à l installation. Cela correspond à un nombre d installations aidées légèrement supérieur à celui de Cette valeur est toutefois inférieure à la moyenne des 6 dernières années : 71 dossiers. Profil des jeunes installés en % des jeunes s installent entre 25 et 35 ans et souvent après une première expérience professionnelle. L âge moyen d installation en 2010 est de 29 ans. 14 Répartition géographique des installations aidées ans ans ans ans Nous notons une augmentation du nombre d installations dans le Ponthieu et le Santerre, respectivement 12 et 19 en 2009, ainsi qu une diminution du nombre d installations dans le Plateau Picard (23 en 2009). Dans les autres régions du département, le nombre d installations reste stable Orientation technico-économique des installations Marquenterre=1 Ponthieu=18 En 2009, nous observons un équilibre entre les installations en polyculture et en polyculture- élevage. Alors que les productions animales représentent le tiers du chiffre d affaires de la «Ferme Somme», plus de la moitié des installations ont des animaux. Vimeu=4 Plateau Picard=17 Santerre=19 polyculture 46 % élevage 2 % polyculture-élevage vaches allaitantes 8 % polyculture-élevage laitier 24 % polyculture polyélevage 17 % maraîchage 3 % Coût de l installation En 2010, le coût global moyen d installation est de euros. Il a fortement progressé ces dernières années ( en 2006, en 2009). Forme juridique des installations 68 % des installations départementales se font aujourd hui sous la forme sociétaire. L EARL (entre plusieurs associés ou unipersonnelle) arrive en tête Région Picardie SCEA 8 % GAEC 14 % Département de la Somme Individuel 32 % EARL 46 % 6 L agriculture, une belle entreprise pour la Somme

7 Performance et diversité des productions végétales et animales La Somme se positionne dans les premiers rangs au niveau national pour de nombreuses productions. L agriculture départementale trouve sa force dans la diversité des productions et la performance de ses exploitations au service d une filière agroalimentaire dynamique. L assolement et les productions végétales La SAU du département de la Somme, c est à dire la surface des terres dédiées à une activité agricole, s étend sur ha dont 68% de terres arables. Cela représente un pourcentage très supérieur à la moyenne française (33 % de terres arables). Avec 60% des surfaces en 2010, l assolement de la «Ferme Somme» montre une forte dominante céréalière. A noter la spécialisation dans les oléo-protéagineux qui représentent 13% des surfaces en 2010 (contre 8% en 2008) dont 83% des exploitations produisent du blé. La betterave à sucre concerne plus de la moitié des exploitations. Répartition des cultures en 2010 (en surface) Pommes de terre 7% Lin 1% Betteraves 9% Protéagineux 6% Légumes 3% Oléagineux 7% Assolement 2010 Fourrages 7% Céréales 60% Superficie Exploitations en ayant (%) Blé tendre Orge et escourgeon Colza Protéagineux Betterave à sucre Pommes de terre - de consommation de fécule Maïs fourrage et ensilage STH La viande bovine et de porc Près de 20 % des élevages du département élèvent des vaches nourrices. Le département comptait vaches allaitantes en Le lait La Somme compte vaches laitières (présentes dans 23 % des exploitations) et livreurs pour une production laitière de plus de 420 millions de litres, soit la moitié de la production picarde. Nombre d exploitations en ayant en 2010 Des bovins des vaches laitières des vaches allaitantes Des porcins des truies mères 57 Des ovins 401 Des caprins 53 Des équins 524 La Somme parmi les premiers rangs au niveau national Légumes l Salsifis : 1 er rang l Endive : 2 ème rang l Haricot vert : 4 ème rang l Petit pois : 2 ème rang l Epinard : 3 ème rang Céréales et cultures industrielles l Blé : 1 er rang l Pommes de terre fécule : 1 er rang l Pommes de terre de consommation : 2 ème rang l Betterave : 3 ème rang Chiffre d affaires des principales filières l Blé : 250 millions d euros (soit 35% de la production régionale) l Pommes de terre : 190 millions d euros (soit 73% de la production régionale) l Lait et produits laitiers : 155 millions d euros (soit 50% de la production régionale) l Betteraves : 76 millions d euros (soit 28% de la production régionale) Source : Agreste - Picardie - Memento 2012 L agriculture, une belle entreprise pour la Somme 7

8 Produits locaux et Tourisme à la ferme Plus de 200 agriculteurs réalisent de la vente directe et plus de 300 sont engagés dans une démarche de circuits courts. La Chambre d agriculture de la Somme, soutenue par le Conseil régional de Picardie et le Conseil général de la Somme développe la consommation de produits locaux. Elle a dans ce sens accompagné la mise en place de nombreux projets structurant la distribution de produits locaux afin d en faciliter l accès et de renforcer l économie agricole locale. Bienvenue à la ferme Bienvenue à la ferme est la marque des Chambres d agriculture pour la promotion et le développement des activités de vente directe, d hébergement et d accueil à la ferme. Elle regroupe aujourd hui adhérents au niveau national. Connue par un français sur deux, Bienvenue à la ferme représente pour la clientèle un accueil de qualité et une garantie d origine fermière des produits. Dans la Somme, la marque regroupe 85 producteurs aux activités variées : chambres d hôtes à la ferme, fermes pédagogiques et de découverte, vente directe sur les marchés et à la ferme. Panier de mon Terroir Les Chambres d agriculture de la Somme et du Nord Pas-de-Calais, et la coopérative Uneal ont développé un concept de rayons de produits locaux au sein des jardineries Gamm Vert/ Point Vert. Depuis mai 2010, le rayon Panier de mon Terroir au Gamm Vert de Péronne propose ainsi des produits locaux issus de 25 producteurs. L Association des éleveurs en vente directe de viande (AEVIE) L association des éleveurs en vente directe de viande (AEVIE) regroupe une dizaine d éleveurs de la Somme et de l Oise qui proposent, à la ferme ou en livraison, de la viande en caissette, verrines de pâtés ou de plats cuisinés, charcuterie sous la marque «Votre viande côté ferme en Picardie». La plateforme Forts d une expérimentation positive de plus d un an d approvisionnement d une vingtaine de collèges du département par une quarantaine d agriculteurs, le Conseil général et la Chambre d agriculture de la Somme ont développé une «plate-forme virtuelle» pour faciliter l approvisionnement en circuits courts. Inaugurée le 31 janvier 2012, met en relation les agriculteurs souhaitant vendre en circuit court et les acheteurs professionnels. Dans leur espace privé, les agriculteurs inscrivent ainsi les produits qu ils souhaitent vendre en proximité et choisissent leurs acheteurs. De leur côté, les acheteurs ont accès à «leur catalogue» de produits disponibles et peuvent passer commande directement par Internet auprès des producteurs qu ils auront sélectionnés. 8 L agriculture, une belle entreprise pour la Somme

9 Une filière agroalimentaire dynamique et diversifiée Avec 90 établissements et près de emplois, l industrie agroalimentaire représente un pilier économique pour la Somme. Les grands groupes (Bonduelle, Roquette, Bigard, ) comme les PME sont présentes sur le territoire et offrent une diversité de produits transformés. Panorama des entreprises agroalimentaires de la Somme Industries des viandes et oeufs Industries des fruits et légumes Industries laitières Travail des grains et produits amylacés Produits de boulangerie-pâtisserie et pâtes alimentaires Fabrication de sucre Fabrication de produits alimentaires divers Alimentation animale Industries des boissons Divers moins de 20 salariés de 21 à 50 salariés de 51 à 100 salariés de 101 à 250 salariés de 251 à 750 salariés plus de 751 salariés La Somme représente : 40% des entreprises agroalimentaires picardes 45% de l emploi régional Source : Agrosphères Répartition de l emploi selon le secteur d activités Industrie des fruits et légumes 28 % Travail des grains - Produits amylacés 14 % Industrie des viandes et des oeufs 14 % Alimentation animale 10 % Fabrication de produits alimentaires divers 9 % Fabrication de sucre 9 % Produits de boulangerie-pâtisserie/ Pâtes alimentaires 7 % Industrie laitière 4 % Divers 3 % Industrie des boissons 1 % Agro-Sphères est l association des entreprises agroalimentaires de Picardie. Elle rassemble tous les acteurs de la filière : entreprises, centres techniques et de formation, collectivités locales et organismes économiques. Forte de ses 90 adhérents, Agro-Sphères poursuit son développement au service des entreprises et des acteurs locaux, afin de répondre au mieux aux attentes de tous. Ses missions sont l animation et la valorisation de la filière agro-alimentaire, la promotion du territoire pour attirer de nouvelles entreprises et l accompagnement dans le développement de celles qui ont déjà choisi la Picardie. Source : Agrosphères L agriculture, une belle entreprise pour la Somme 9

10 Conserves et produits transformés s L une des enseignes les plus connues est sans doute Bonduelle, implantée à Estrées-Mons. D autres entreprises comme la conserverie Saint-Christophe et les Canards du Val de Luce mettent les produits locaux à l honneur. Sucre et amidon Saint-Louis Sucre et Vermandoise Industries valorisent la production de betteraves départementale. La Somme est aussi présente sur d autres créneaux comme la fabrication de produits amylacés à partir de la pomme de terre fécule par la société Roquette implantée Vecquemont. Syral, filiale de Tereos, extrait pour sa part des dérivés du glucose à partir du blé. Produits laitiers s L industrie du lait est aussi très performante avec Nutribio qui fabrique du lait en poudre et des produits diététiques. L UPCL du groupe Sodiaal traite le lait (pasteurisation, écrémage, concentration) et fabrique des produits laitiers. La VPM-SFPL produit quant à elle 200 millions de bouteilles de lait UHT et elle investit dans une usine totalement dédiée au lait infantile. Pommes de terre, endives et légumes La pomme de terre est valorisée par des entreprises bien connues comme Lunor ou Nestlé (purée Mousseline). Touquet Savour commercialise la ratte du Touquet et Bayard Distribution a réintroduit la pomme de terre violette : la vitellote. Par ailleurs, de nombreuses endiveries sont présentes sur le territoire, ainsi qu une entreprise spécialisée dans la salade quatrième gamme : Picvert à Estrées-Mons. Viande et oeufs s Les entreprises du département maîtrisent l abattage comme la transformation de la viande. A côté du groupe Bigard, la Somme compte de nombreuses PME dynamiques comme les Salaisons du Terroir, le Domaine Picard ou Sauvage Viandes. Concernant les œufs, Sicadap à Montdidier commercialise 220 millions d œufs sous la marque Matines. Oeufs Nord Europe à Doullens est spécialisé dans les oeufs bio, label rouge et alternatifs. Pain, pâtisserie et céréales 10 L agriculture, une belle entreprise pour la Somme L entreprise Dailycer est le leader européen des céréales pour petit-déjeuner commercialisées sous marques distributeurs. La Biscuiterie Tourniayre, spécialisée dans la commercialisation de cornets, biscuits et accessoires pour glace, a pris un nouveau tournant en 2010 avec la création d une unité de production à Roye. La Somme accueille aussi des boulangeries industrielles (Panavi et Touflet tradition), sans oublier le pâtisserie Pasquier à Vron. Nutrimaine fabrique quant à elle le chocolat en poudre Banania.

11 L environnement au coeur des préoccupations Préserver les ressources naturelles, la qualité de l eau et la biodiversité tout en maintenant la compétitivité des exploitations agricoles, tel est l enjeu de l agriculture de la Somme. Les agriculteurs samariens s investissent dans l amélioration et l adaptation constantes de leurs pratiques. Ont déjà été signés dans la Somme 250 PEA 456 PVE 262 MAE Les agriculteurs de la Somme, conscients des enjeux environnementaux, se sont engagés volontairement dans des dispositifs concernant le développement des territoires ruraux et l amélioration de la qualité de l environnement au travers des mesures agri-environnementales (MAE), du Programme Eau et Agriculture (PEA) et du Plan Végétal pour l Environnement (PVE). Leur objectif est de répondre aux enjeux environnementaux retenus pour la région : qualité de l eau, biodiversité, lutte contre l érosion, prairies et paysage. Les mesures proposées aux agriculteurs concernent la réduction de l utilisation des produits phytosanitaires, l entretien des éléments paysagers (haies, fossés, mares, etc.) ou encore la gestion ou la ré-introduction de prairies. Les exploitations agricoles sont également soutenues dans l amélioration de leurs corps de ferme ou l acquisition de matériels à caractère environnemental : aménagement de l aire de remplissage du pulvérisateur et de lavage du matériel, matériel de désherbage mécanique, adaptation des pulvérisateurs, Produire et économiser l énergie l Installations de méthanisation depuis 2008 : 6 projets collectifs et 8 projets individuels l m² d installations photovoltaïques depuis 2008 chez 50 agriculteurs pour une puissance de mégawatts l 60 Plans de performance énergétique (PPE) depuis 2009 l 400 ha de miscanthus l 18 presses à huile l 60 chaudières à biomasse chez des agriculteurs l 15 chaudières à biomasse collectives Protection intégrée : des résultats probants Depuis 2008, la Somme est leader dans le département en protection intégrée. L objectif est de limiter l usage des produits phytosanitaires et de ne les utiliser qu en dernier ressort. Protéger l environnement tout en maintenant les rendements, telle est donc l ambition affichée par la profession. Sur un vaste réseau de parcelles agricoles (700 en en 2011) les résultats sont probants avec 50 % de phytosanitaires en moins et un rendement légèrement supérieur à la moyenne départementale. L agriculture participe au recyclage des déchets organiques Chaque année 15% de la surface agricole utile du département reçoivent des effluents urbains, d élevage ou issus des entreprises agroalimentaires. Pour être recyclés, les déchets doivent démontrer leur innocuité vis-à-vis des sols, des plantes et de l environnement. La plupart des déchets sont soumis à un plan d épandage et doivent faire l objet d un suivi agronomique assurant transparence et traçabilité. n Environ t de matières sèches de fertilisants organiques ont été épandus (plus de tonnes ou m 3 bruts) n Cela a nécessité près de hectares, soit un peu plus de 14 % de la surface agricole utile (SAU). n Sur les 18 sites industriels qui réalisent des épandages, la grande majorité sont des industries agro-alimentaires. n Une quinzaine de sites de compostage et méthanisation est identifiée dans la Somme et a produit environ tonnes brutes de composts épandus ( tonnes de matière sèche). L agriculture, une belle entreprise pour la Somme 11

12 Les filières agricoles et agroalimentaires : richesses du territoire Chambre d agriculture de la Somme - 19 bis rue Alexandre Dumas Amiens cedex 3 tél fax L agriculture, une belle entreprise pour la Somme

L agriculture de l Oise

L agriculture de l Oise L agriculture de l Oise 17 juin 2010 Direction départementale des territoires de l'oise Service Economie Agricole Le département de l Oise Superficie de 5890 km² 800 000 habitants 693 communes 90% des

Plus en détail

La Bio en France : repères

La Bio en France : repères La Bio en France : repères Plus d un million d hectares engagés en bio fin 25 467 producteurs engagés en bio en et plus de 26 211 au 30 juin 2014 12 577 transformateurs, distributeurs et importateurs Evolution

Plus en détail

Enquête industrie Agroalimentaire

Enquête industrie Agroalimentaire [Texte] Enquête industrie Agroalimentaire La CCI de la Vendée a mené, courant 2013, une enquête auprès des entreprises industrielles vendéennes afin d analyser la structuration et l organisation de ces

Plus en détail

En 2010, près des deux tiers

En 2010, près des deux tiers 283 Agreste Primeur Numéro 283 - juin 212 Exploitations de grandes cultures en France métropolitaine Des grandes cultures dans deux tiers des exploitations 31 exploitations agricoles produisent des grandes

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN NOTICE EXPLICATIVE Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN Ce bilan global de la fertilisation azotée est obligatoire pour toute exploitation située en zone vulnérable et qui a contractualisé

Plus en détail

L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu

L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu La Bernardière la Boisissiere de Montaigu Boufféré La Guyonnière Montaigu St Goerges de Montaigu St Hilaire de Loulay Treize Septiers

Plus en détail

Panorama de l Agriculture en Vienne 2012

Panorama de l Agriculture en Vienne 2012 Panorama de l Agriculture en Vienne 2012 Juillet 2013 Panorama de l agriculture en Vienne 2012 1 Sommaire Page Utilisation de l espace agricole... 1 Les surfaces agricoles en 2012... 2 Les exploitations

Plus en détail

nourrir, employer, préserver

nourrir, employer, préserver nourrir, employer, préserver Historique du projet Une ferme, un projet La Corbière est le nom d une ferme située au Sud du Maine-et-Loire, dans le pays des Mauges, où la terre à été transmise de père à

Plus en détail

ORIENTATIONS. un secteur d avenir en NORMANDIE HORIZON 2020

ORIENTATIONS. un secteur d avenir en NORMANDIE HORIZON 2020 ORIENTATIONS pour l'agriculture un secteur d avenir en NORMANDIE HORIZON 2020 Juillet 2011 Agriculture et Agroalimentaire, un patrimoine essentiel à l'économie normande Pour de nombreuses productions,

Plus en détail

DEUX-TIERS DE LA PRODUCTION FRANCILIENNE DE LEGUMES ET DE FRUITS COMMERCIALISES EN CIRCUIT COURT

DEUX-TIERS DE LA PRODUCTION FRANCILIENNE DE LEGUMES ET DE FRUITS COMMERCIALISES EN CIRCUIT COURT Numéro 117 - Février 2012 Île-de-France Recensement agricole 2010 : les circuits-courts en Île-de-France. DEUX-TIERS DE LA PRODUCTION FRANCILIENNE DE LEGUMES ET DE FRUITS COMMERCIALISES EN CIRCUIT COURT

Plus en détail

L agriculture dans la Marne

L agriculture dans la Marne L agriculture dans la Marne Edition 2007 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DIRECTION RÉGIONALE ET DÉPARTEMENTALE DE L AGRICULTURE ET DE LA FORÊT DE CHAMPAGNE-ARDENNE ET DE LA MARNE Service Régional

Plus en détail

Fiches de synthèse AGRICULTURE

Fiches de synthèse AGRICULTURE CERCAM Fiches de synthèse AGRICULTURE Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali Mars 2014 1- Secteur agricole au Sénégal Foncier Le foncier sénégalais appartient à 95 % au domaine national

Plus en détail

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système plantes sarclées

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système plantes sarclées Système plantes sarclées Caractéristiques Variantes de ce système Production de viande (vaches allaitantes ou bœufs sur 10ha d herbe) 1,3 unité de main d œuvre : 1 chef d exploitation et 1 salarié occasionnel

Plus en détail

Revenu agricole 2013 : une année délicate pour les productions céréalières

Revenu agricole 2013 : une année délicate pour les productions céréalières Agreste Champagne-Ardenne n 4 - Juillet 2015 Réseau d information comptable agricole En 2013, le Résultat Courant Avant Impôt (RCAI) moyen des exploitations agricoles champardennaises couvertes par le

Plus en détail

Céréales et oléoprotéagineux : moins de producteurs mais maintien des surfaces ARTENSE ARTENSE ARTENSE ARTENSE ARTENSE ARTENSE CANTAL CANTAL CANTAL

Céréales et oléoprotéagineux : moins de producteurs mais maintien des surfaces ARTENSE ARTENSE ARTENSE ARTENSE ARTENSE ARTENSE CANTAL CANTAL CANTAL Agreste Auvergne N 120 - mai 2013 Céréales et oléoprotéagineux : moins de producteurs mais maintien des surfaces Plus de la moitié des 23 700 régionales cultive des céréales, des oléagineux ou des protéagineux

Plus en détail

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA (OISE) LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA (OISE) LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS DOSSIER DE PRESSE LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS (OISE) Nicolas Defransure Coopérative LIN

Plus en détail

PAC. ce qui change. vraiment

PAC. ce qui change. vraiment PAC 2014 2020 ce qui change vraiment Dotée d un budget préservé de l ordre de 9,1 milliards par an, la nouvelle pac entrera pleinement en application en 2015 et sera le cadre commun de l agriculture européenne

Plus en détail

Réforme de la PAC 2015-2020 Contexte Les aides découplées Simulations incidence nouvelle PAC Les aides couplées Les aides du 2ème pilier

Réforme de la PAC 2015-2020 Contexte Les aides découplées Simulations incidence nouvelle PAC Les aides couplées Les aides du 2ème pilier Réforme de la PAC 2015-2020 Contexte Les aides découplées Simulations incidence nouvelle PAC Les aides couplées Les aides du 2ème pilier Un budget en baisse PAC 2007-2013 PAC 2014-2020 420,7 milliards

Plus en détail

Atelier Achat Responsable. 9 décembre 2014. Initiative Bio Bretagne

Atelier Achat Responsable. 9 décembre 2014. Initiative Bio Bretagne Atelier Achat Responsable 9 décembre 2014 Initiative Bio Bretagne Qu est ce qu Initiative Bio Bretagne? Initiative Bio Bretagne est une plate-forme, un réseau d'entreprises et d'acteurs bretons souhaitant

Plus en détail

Phase 1: Elaboration du diagnostic

Phase 1: Elaboration du diagnostic Élaboration du SCOT du Pays Santerre Haute Somme Phase 1: Elaboration du diagnostic Fiche N 3: Economie et commerce 1. Les grandes caractéristiques socio-économiques de la population La population active

Plus en détail

La Maison du Fromage - Vallée de Munster, Un espace vivant, authentique, ludique, ouvert à tous

La Maison du Fromage - Vallée de Munster, Un espace vivant, authentique, ludique, ouvert à tous 1 2 La Maison du Fromage - Vallée de Munster, Un espace vivant, authentique, ludique, ouvert à tous Connue au-delà des frontières pour son illustre fromage, la vallée de Munster entend bien le mettre à

Plus en détail

Plateformes Régionales d innovation «Agriculture biologique, agriculture périurbaine durable» au Lycée Nature à la Roche sur Yon.

Plateformes Régionales d innovation «Agriculture biologique, agriculture périurbaine durable» au Lycée Nature à la Roche sur Yon. Plateformes Régionales d innovation «Agriculture biologique, agriculture périurbaine durable» au Lycée Nature à la Roche sur Yon Dossier de presse Sommaire Communiqué de synthèse p.2 Présentation de la

Plus en détail

DYNAMIQUE DES PLANS AGRICOLES REGIONAUX CAMPAGNE AGRICOLE 2013/2014 REGION: TANGER TETOUAN

DYNAMIQUE DES PLANS AGRICOLES REGIONAUX CAMPAGNE AGRICOLE 2013/2014 REGION: TANGER TETOUAN DYNAMIQUE DES PLANS AGRICOLES REGIONAUX CAMPAGNE AGRICOLE 2013/2014 REGION: TANGER TETOUAN CONTEXTE REGIONAL 2008/2009 2013/2014 Ecart % SAU TOTALE (en hectares) 451920 563650 25% * dont SAU irriguée 60386

Plus en détail

Les protéines en nutrition animale

Les protéines en nutrition animale Les protéines en nutrition animale Sources, origine, évolution Plan Qui sommes nous? Les coopératives de nutrition animale Principes de base de la nutrition animale Les principales matières protéiques

Plus en détail

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique PDRH Mesure 121 : «Modernisation des exploitations agricoles» C. Dispositifs régionaux complémentaires d aides à la modernisation 121 C4.

Plus en détail

Fiches de synthèse AGRICULTURE. Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali

Fiches de synthèse AGRICULTURE. Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali CERCAM Fiches de synthèse AGRICULTURE Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali Mars 2014 3- Secteur agricole Présentation générale Le couvert forestier du Gabon couvre 22 millions de ha (FAO

Plus en détail

Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières. Janvier 2013

Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières. Janvier 2013 Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières Janvier 2013 Contexte et objectif Contexte Les industries agroalimentaires sont un secteur essentiel

Plus en détail

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Résumé L intérêt et la motivation à tous les niveaux politiques en faveur du développement durable,

Plus en détail

Rapport du groupe de travail PNNS sur les glucides. Etapes 1 et 2 du mandat. Mars 2007

Rapport du groupe de travail PNNS sur les glucides. Etapes 1 et 2 du mandat. Mars 2007 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l'alimentation Sous-Direction de la réglementation, de la recherche et de la coordination des contrôles Rapport du groupe de travail PNNS

Plus en détail

UN ESSOR CONTRASTÉ DES FORMES SOCIÉTAIRES

UN ESSOR CONTRASTÉ DES FORMES SOCIÉTAIRES UN ESSOR CONTRASTÉ DES FORMES SOCIÉTAIRES Des formes sociétaires globalement en progression En 2010, le statut individuel d exploitant agricole demeure la forme juridique choisie par 70 % des exploitations.

Plus en détail

Le revenu agricole régional baisse à cause du recul des prix de la plupart des productions, malgré des rendements souvent élevés

Le revenu agricole régional baisse à cause du recul des prix de la plupart des productions, malgré des rendements souvent élevés Agreste Champagne-Ardenne n 5- Octobre 2015 Analyse des comptes de l agriculture champardennaise en 2014 En 2014, le revenu net d exploitation par actif non salarié baisse de 13,3 % en valeur courante

Plus en détail

Communiqué Presse 8 avril 2016

Communiqué Presse 8 avril 2016 Communiqué Presse 8 avril 2016 Les Chambres d Agriculture des Alpes Maritimes et du Var seront présentes au salon Terroirs Provence Côte d Azur Du 15 au 17avril Palais des Congrès Acropolis Nice A l occasion

Plus en détail

Présentation de la Session Nationale Installation 2015 Les 3, 4 et 5 Février 2015 à ST-MALO et ses alentours.

Présentation de la Session Nationale Installation 2015 Les 3, 4 et 5 Février 2015 à ST-MALO et ses alentours. Le Renouvellement des Générations en Agriculture Présentation de la Session Nationale Installation 2015 Les 3, 4 et 5 Février 2015 à ST-MALO et ses alentours. LA SESSION RGA EN QUELQUES MOTS, C EST 1-

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

DOSSIER : LE MARCHE Les produits surgelés

DOSSIER : LE MARCHE Les produits surgelés DOSSIER : LE MARCHE Les produits surgelés Sommaire -Définition, qu est ce qu un produit surgelé? -principe du surgelé -Politique produits et stratégie croissante -Les chiffres, parts de marché en tableau

Plus en détail

Outils financiers 2014. 24 septembre 2013

Outils financiers 2014. 24 septembre 2013 Outils financiers 2014 24 septembre 2013 SOMMAIRE MESURES AGRI-ENVIRONNEMENTALES 2014 ET SUIVANTES PLAN VÉGÉTAL ENVIRONNEMENT 2014 MESURES 121 C2, 121 C5, 125 C, 221 ET 222 MISSIONS FINANCÉES SUR 2013

Plus en détail

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système Pommes de terre et légumes.

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système Pommes de terre et légumes. Système Pommes de terre et légumes. Caractéristiques Variantes de ce système : Il existe près de 150 exploitations de moins de 100 ha qui produisent de la pomme de terre, essentiellement pour une vente

Plus en détail

Action 5.1.1 : Mettre en place des outils d accompagnement technico-économique en matière de pratiques culturales

Action 5.1.1 : Mettre en place des outils d accompagnement technico-économique en matière de pratiques culturales Orientation stratégique n 5 : Innover pour amélior er la productivité des exploitations Objectif opérationnel 5.1 : acquérir des références technico-économiques sur des techniques alternatives Action 5.1.1

Plus en détail

Devenir maraîcher en Picardie

Devenir maraîcher en Picardie Devenir maraîcher en Picardie Vous envisagez une reconversion professionnelle en agriculture, Vous voulez créer, reprendre une entreprise ou vous associer, Venez tester votre projet dans un cadre sécurisé.

Plus en détail

Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020

Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020 Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020 CADRE REGLEMENTAIRE : FEADER, PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT RURAL 2014 2020, REGION LIMOUSIN Cette annexe

Plus en détail

INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411

INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411 Annexe au dossier de demande d aide pour les investissements productifs Nombre de points attendus pour le projet présenté pour les différents critères : Critère Définition INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411

Plus en détail

fenaco: chiffre d affaires en hausse dans tous les domaines d activité

fenaco: chiffre d affaires en hausse dans tous les domaines d activité Centre d information fenaco Berne, 21 mai 2014 Communiqué de presse concernant l exercice 2013 fenaco: chiffre d affaires en hausse dans tous les domaines d activité Malgré la météo précaire qui a marqué

Plus en détail

Dossier de presse. Imprimé sur du papier Double A. www.doubleapaper.fr

Dossier de presse. Imprimé sur du papier Double A. www.doubleapaper.fr Dossier de presse 2013 Imprimé sur du papier Double A Présentation de Double A La marque de papier Double A est fabriquée par Double A (1991) Public Company Limited, l'un des fabricants de pâte et de papier

Plus en détail

Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012

Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012 Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques TABLEAU DE BORD septembre 2013 Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012

Plus en détail

DAAF La Réunion. La production maraîchère à La Réunion. Hectare. dont : 1989. Source : DAAF La Réunion - Agreste - Recensement Agricole

DAAF La Réunion. La production maraîchère à La Réunion. Hectare. dont : 1989. Source : DAAF La Réunion - Agreste - Recensement Agricole Agreste La Réunion - n 81 - Janvier 2013 Numéro 81 - Janvier 2013 DAAF La Réunion La production maraîchère à La Réunion Des exploitations maraîchères dynamiques et diversifiées qui produisent tout l éventail

Plus en détail

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Agriculture et industrie Consommations d énergie finale et émissions de GES Industrie : ¼ des consommations d énergie Plus de 30% si l on cumule

Plus en détail

Le bioéthanol. Le bioéthanol

Le bioéthanol. Le bioéthanol Le bioéthanol Le bioéthanol À VOS PLEINS, PRÊTS, ROULEZ!!! À VOS PLEINS, PRÊTS, ROULEZ!!! www.bioethanolcarburant.com Dossier de presse FÉVRIER 2015 Le bioéthanol en quelques mots De l énergie végétale

Plus en détail

L énergie renouvelable et les économies d énergies au cœur du développement d un territoire rural

L énergie renouvelable et les économies d énergies au cœur du développement d un territoire rural L énergie renouvelable et les économies d énergies au cœur du développement d un territoire rural En Centre Bretagne Un territoire enclavé entre les axes routiers Rennes Brest / Quimper (RN12 et RN 164)

Plus en détail

Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône

Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône Photo : M Benmergui L agriculture biologique sur le territoire 14 exploitations en AB, 1.66% des exploitations 758 ha soit 1.5%

Plus en détail

Pays de la Loire - Juillet 2013. Les références 2012 des entreprises agricoles en SARTHE, MAINE-ET-LOIRE. et LOIRE-ATLANTIQUE

Pays de la Loire - Juillet 2013. Les références 2012 des entreprises agricoles en SARTHE, MAINE-ET-LOIRE. et LOIRE-ATLANTIQUE Pays de la Loire - Juillet 213 Les références 212 des entreprises agricoles en SARTHE, MAINE-ET-LOIRE et LOIRE-ATLANTIQUE ETUDE DE GROUPE 212 Un reflet des Pays de la Loire Sarthe L étude a été élaborée

Plus en détail

La consommation des produits biologiques

La consommation des produits biologiques La Bio en France La consommation des produits biologiques Un marché de l ordre de 4 milliards d euros avec : 3,75 milliards d euros d achats de produits bio pour la consommation à domicile en 2011 158

Plus en détail

L élevage laitier se concentre dans les structures sociétaires de grande dimension économique

L élevage laitier se concentre dans les structures sociétaires de grande dimension économique - mai 2012 mai 2012 Pays de la Agreste L élevage laitier se concentre dans les structures sociétaires de grande dimension économique Avec 516 000 vaches laitières en 2010, la région Pays de la compte près

Plus en détail

Le montant des aides versées

Le montant des aides versées 259 Agreste Primeur Numéro 259 - avril 2011 Le bilan de santé de la Pac Une redistribution des aides en faveur des élevages d herbivores En 2010, la réforme issue du bilan de santé de la Pac est mise en

Plus en détail

Territoires à énergie positive et entreprises. des bénéfices réciproques

Territoires à énergie positive et entreprises. des bénéfices réciproques Territoires à énergie positive et entreprises des bénéfices réciproques Economie et territoire : 3 piliers Emploi, Démographie Industrie agro alimentaire Mono activité Faible mixité sociale Pression environnementale

Plus en détail

Le secteur laitier en Irlande vers une expansion durable et profitable C. LASCURETTES. Executive Secretary National Dairy and Liquid Milk Committees

Le secteur laitier en Irlande vers une expansion durable et profitable C. LASCURETTES. Executive Secretary National Dairy and Liquid Milk Committees Le secteur laitier en Irlande vers une expansion durable et profitable C. LASCURETTES Executive Secretary National Dairy and Liquid Milk Committees Irish Farmers Association catherinelascurettes@ifa ifa.ieie

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. En Côte d Ivoire, le palmier à Huile fait vivre environ 2 000 000 de personnes

DOSSIER DE PRESSE. En Côte d Ivoire, le palmier à Huile fait vivre environ 2 000 000 de personnes DOSSIER DE PRESSE SIFCA au Salon International de l Agriculture de Paris Du 21 Février au 01 er mars 2015 En Côte d Ivoire, le palmier à Huile fait vivre environ 2 000 000 de personnes 1 Le palmier à huile

Plus en détail

Evolution récente de l agriculture des DOM et des aides publiques dont elle bénéficie : comparaison avec la métropole 1

Evolution récente de l agriculture des DOM et des aides publiques dont elle bénéficie : comparaison avec la métropole 1 Evolution récente de l agriculture des DOM et des aides publiques dont elle bénéficie : comparaison avec la métropole 1 Jean-François BASCHET, Ministère de l agriculture et de la pêche, Direction des affaires

Plus en détail

Colloque Bio Transfo : Dynamique de développement des filières bio aujourd hui en France et en Rhône- Alpes

Colloque Bio Transfo : Dynamique de développement des filières bio aujourd hui en France et en Rhône- Alpes Colloque Bio Transfo : Dynamique de développement des filières bio aujourd hui en France et en Rhône- Alpes 1 FIN 2009 : 16 446 exploitations bio, 677 513 ha + 24% d exploitations / 2008 +16% surface bio

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE 2010 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE

DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE 2010 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE AI 2010 0 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE DANS LA LIGNÉE DE SA POLITIQUE DE DISCOUNT RESPONSABLE QUI VISE À RENDRE ACCESSIBLES À TOUS LES CONSOMMATEURS

Plus en détail

S installer en Massif central, faire vivre un territoire

S installer en Massif central, faire vivre un territoire 16 mars 2012 S installer en Massif central, Le Vee Gilles Machat Marie Marchetti Célia Commanditaire : Amélie Chavarot faire vivre un territoire Diversité des exploitations agricoles au sein du Massif

Plus en détail

EXPLOITATIONS LÉGUMIÈRES. Les surfaces

EXPLOITATIONS LÉGUMIÈRES. Les surfaces EXPLOITATIONS LÉGUMIÈRES Les surfaces Le nombre d exploitations légumières, 3 86 en 1, est en diminution comme l ensemble des exploitations agricoles. Cette baisse a davantage concerné les plus petites

Plus en détail

Séminaire Petite-Ile 10 octobre 2014. L'agriculture Réunionnaise. Etat des lieux et stratégie de développement

Séminaire Petite-Ile 10 octobre 2014. L'agriculture Réunionnaise. Etat des lieux et stratégie de développement Séminaire Petite-Ile 10 octobre 2014 L'agriculture Réunionnaise Etat des lieux et stratégie de développement Direction de l'alimentation, de l'agriculture et de la Forêt de la Réunion Une ambition stratégique

Plus en détail

Organisations et synergies sur un territoire L exemple de Saint-Etienne Métropole

Organisations et synergies sur un territoire L exemple de Saint-Etienne Métropole Organisations et synergies sur un territoire L exemple de Saint-Etienne Métropole 1 LES ACTEURS Saint-Etienne Métropole Nicolas QUITTARD, chargé de mission agriculture Chambre d agriculture de la Loire

Plus en détail

Panorama de l agriculture des Pays de la Loire Données régionales et spécificités départementales

Panorama de l agriculture des Pays de la Loire Données régionales et spécificités départementales Panorama de l agriculture des Pays de la Loire Données régionales et spécificités départementales Décembre 211 Pôle Economie et Prospective 1 Ce panorama a été produit par le Pôle Economie et Prospective

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LA CONSOMMATION... 5 1.1 L EVOLUTION DE LA CONSOMMATION... 5 1.2 LES TENDANCES DE CONSOMMATION... 8 2 LA PRODUCTION...

SOMMAIRE 1 LA CONSOMMATION... 5 1.1 L EVOLUTION DE LA CONSOMMATION... 5 1.2 LES TENDANCES DE CONSOMMATION... 8 2 LA PRODUCTION... SOMMAIRE 1 LA CONSOMMATION... 5 1.1 L EVOLUTION DE LA CONSOMMATION... 5 1.2 LES TENDANCES DE CONSOMMATION... 8 2 LA PRODUCTION... 13 2.1 L EVOLUTION DE LA PRODUCTION... 13 2.2 LES PRODUCTEURS BIOLOGIQUES...

Plus en détail

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Passer du conventionnel à l économe en 3 ans Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Contexte & Système d exploitation CONTEXTE Localisation Climat Beauce. Au sud de l Eure-et-Loir.

Plus en détail

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional 12 réunions d octobre à décembre 2013 Un PNR c est quoi? C est un label réservé aux territoires remarquables (paysages/nature/patrimoine culturel)

Plus en détail

Effectif salarié moyen

Effectif salarié moyen Panorama des entreprises agroalimentaires - Région Nord Pas de Calais PREFET DE LA REGION NORD PAS DE CALAIS http://panorama-iaa.alimentation.gouv.fr/index.php3 TABLEAU I CHIFFRES CLES EAE 2007 Les données

Plus en détail

LAÏTA, la croissance en confiance

LAÏTA, la croissance en confiance Dossier de presse 17 Avril 2012 LAÏTA, la croissance en confiance croissance du chiffre d affaires : + 12 % accélération des investissements : 100 millions d euros en 24 mois 2 Communiqué de Synthèse LAÏTA

Plus en détail

Système Polyculture Elevage à dominante élevage (SPE)

Système Polyculture Elevage à dominante élevage (SPE) Réunion d information sur les mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC) Système Polyculture Elevage à dominante élevage (SPE) Mise à jour 9 juin 2015 Adage 35 02,99,77,09,56 www.adage35.org

Plus en détail

PAC 2014-2020: Entre compromis européen choix français et points restant à préciser

PAC 2014-2020: Entre compromis européen choix français et points restant à préciser PAC 2014-2020: Entre compromis européen choix français et points restant à préciser Rappel des 4 objectifs de la PAC - Objectif alimentaire - Objectif environnemental - Objectif territorial - Une PAC simple

Plus en détail

Les signes officiels de la qualité et de l origine L étiquetage et l assurance de la qualité des produits

Les signes officiels de la qualité et de l origine L étiquetage et l assurance de la qualité des produits Les signes officiels de la qualité et de l origine L étiquetage et l assurance de la qualité des produits L explication des produits labélisés 1 Formateur O.P.C.: M. CAMIER E. Objectifs technologiques

Plus en détail

La consommation de l espace en Ardèche entre 1979 et 2007

La consommation de l espace en Ardèche entre 1979 et 2007 La consommation de l espace en Ardèche entre 1979 et 2007 Occupation du sol en 2007 : Espace naturel : 75% dont 3/4 de forêts Espace agricole : 22% Espace urbain : 3% Evolution des espaces entre 1979 et

Plus en détail

Christophe BUISSET. L agriculture en Picardie est un secteur économique stratégique et doit faire l objet d une réelle ambition de développement.

Christophe BUISSET. L agriculture en Picardie est un secteur économique stratégique et doit faire l objet d une réelle ambition de développement. Les fonds européens 2014-2020 Une nécessité pour une agriculture durable en Picardie La richesse agricole et l agro-industrie sont des atouts importants pour la région. L agriculture picarde est parmi

Plus en détail

Plateforme Régionale d Innovation alimentaire «Nov alim» à Laval

Plateforme Régionale d Innovation alimentaire «Nov alim» à Laval Plateforme Régionale d Innovation alimentaire «Nov alim» à Laval Le 9 décembre 2010 P.R.I. «Nov alim» Lycée agricole Laval (53) Visite en présence de Jacques Auxiette, Président du Conseil régional des

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL «RESTAURATION HORS DOMICILE» (RHD)

PROGRAMME REGIONAL «RESTAURATION HORS DOMICILE» (RHD) PROGRAMME REGIONAL «RESTAURATION HORS DOMICILE» (RHD) Après 2 années, un premier bilan LE LANCEMENT : RENCONTRE PARTICIPATIVE DU 27 MAI 2004 avec les représentants de l industrie de la viande en Poitou-Charentes.

Plus en détail

Ordre du jour. - Rappel du contexte de l étude - Présentation des résultats de l enquête - Propositions et choix des actions à conduire

Ordre du jour. - Rappel du contexte de l étude - Présentation des résultats de l enquête - Propositions et choix des actions à conduire Comité de Pilotage Etude sur le développement de l agriculture biologique et des circuits courts sur le territoire du Pays Page 1 Ordre du jour - Rappel du contexte de l étude - Présentation des résultats

Plus en détail

Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014.

Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014. Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014. -------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Les Points de vente collectifs de PACA Etat des lieux et dynamiques

Les Points de vente collectifs de PACA Etat des lieux et dynamiques Les Points de vente collectifs de PACA Etat des lieux et dynamiques 1. Contexte et enjeux de l enquête L état des lieux des collectifs d agriculteurs en PACA (Trame / FRGEDA PACA - 2010) Intérêt grandissant

Plus en détail

L emploi agricole : la place accrue des coexploitants

L emploi agricole : la place accrue des coexploitants - février 2012 Agreste février 2012 Pays de la Loire L emploi agricole : la place accrue des coexploitants En 2010, l ensemble de l agriculture ligérienne emploie 73 500 personnes travaillant de manière

Plus en détail

Atlas agricole de l Auvergne

Atlas agricole de l Auvergne Atlas agricole de l Auvergne 5 ème assemblée des utilisateurs CRAIG 4 décembre 2012 Seán HEALY Nicolas VENY DRAAF Auvergne Service Régional de l'information Statistique et Economique (S.R.I.S.E.) PLAN

Plus en détail

LES BESOINS EN APPROVISIONNEMENT DES CANTINES VILLE DE SAINT DENIS

LES BESOINS EN APPROVISIONNEMENT DES CANTINES VILLE DE SAINT DENIS LES BESOINS EN APPROVISIONNEMENT DES CANTINES VILLE DE SAINT DENIS 1 Ordre du Jour La volonté de la Ville de Saint Denis vis-à-vis de la restauration scolaire PEG SBA La situation actuelle de l approvisionnement

Plus en détail

Etude prospective sur le recours à la logistique et au transport des marchandises en Picardie Point d étape final

Etude prospective sur le recours à la logistique et au transport des marchandises en Picardie Point d étape final Etude prospective sur le recours à la logistique et au transport des marchandises en Picardie Point d étape final Centre d analyse régional des mutations de l économie et de l emploi Mission d assistance

Plus en détail

y Négoce Productions Végétales y Activités y Chiffres y Spécificités

y Négoce Productions Végétales y Activités y Chiffres y Spécificités y Négoce Productions Végétales y Activités y Chiffres y Spécificités NEGOCE PRODUCTIONS VEGETALES w 396 millions d euros de chiffre d affaires w 220 salariés w 75 centres appro/collecte w 1,02 million

Plus en détail

L AGROALIMENTAIRE DANS BROME-MISSISQUOI C EST: 124 ENTREPRISES PLUS DE 1000 EMPLOIS

L AGROALIMENTAIRE DANS BROME-MISSISQUOI C EST: 124 ENTREPRISES PLUS DE 1000 EMPLOIS FOCUS AGROALIMENTAIRE BROME-MISSISQUOI 2011 L AGROALIMENTAIRE DANS BROME-MISSISQUOI C EST: 124 ENTREPRISES UN CHIFFRE D AFFAIRE ANNUEL DE PRÈS DE 67MILLIONS PLUS DE 1000 EMPLOIS La transformation agroalimentaire

Plus en détail

Programme Régional «Enseigner à Produire Autrement» En Provence-Alpes-Côte d Azur (PREPA)

Programme Régional «Enseigner à Produire Autrement» En Provence-Alpes-Côte d Azur (PREPA) Programme Régional «Enseigner à Produire Autrement» En Provence-Alpes-Côte d Azur (PREPA) 5 ème conférence annuelle de l'agriculture régionale Lundi 16 février 2015 L'enseignement agricole en Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

Réseau des Boutiques Paysannes Languedoc-Roussillon Mai 2008

Réseau des Boutiques Paysannes Languedoc-Roussillon Mai 2008 LA CHARTE DES BOUTIQUES PAYSANNES Ce document est un condensé de l expérience des producteurs et artisans des Boutiques Paysannes en Languedoc-Roussillon. Il est également inspiré de celle du Réseau AVEC-Rhône

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

Construire un projet BIO en Restauration Collective

Construire un projet BIO en Restauration Collective Atelier : Construire un projet BIO en Restauration Collective 1 Introduire des produits biologiques en restauration collective : comment faire? Une démarche en 7 étapes : 1. Un projet global 2. Se renseigner

Plus en détail

LES CHIFFRES DU BIO 2013. PU4524fr01 (10/06/2014) RAPPORT juin 2014 Conférence de presse Semaine BIO

LES CHIFFRES DU BIO 2013. PU4524fr01 (10/06/2014) RAPPORT juin 2014 Conférence de presse Semaine BIO PU4524fr01 (10/06/2014) RAPPORT juin 2014 Conférence de presse Semaine BIO LES CHIFFRES DU BIO 2013 Biowallonie asbl Avenue Comte de Smet de Nayer, 14 5000 Namur 081/281.010 info@biowallonie.be www.biowallonie.be

Plus en détail

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION Pourquoi les élu-es EELV au Conseil Régional ne voteront pas le Plan Bio Midi-Pyrénées 2014-2020 en l état? Plan Bio Midi-Pyrénées, un plan sans

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 22 DECEMBRE 2011 DELIBERATION N CR-11/08.824 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale AGIR pour les filières AGIR pour

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Les circuits courts, un débouché essentiel pour le quart des légumiers

Les circuits courts, un débouché essentiel pour le quart des légumiers LÉGUMES Les circuits courts, un débouché essentiel pour le quart des légumiers Dominique FICHE SCEES - Bureau des statistiques végétales et forestières Plus du quart des producteurs de légumes frais écoulent

Plus en détail

La vache normande : une signature régionale

La vache normande : une signature régionale Données Une publication de la Direction Régionale de l Alimentation, de l Agriculture et de la Forêt La vache normande : une signature régionale La Basse-Normandie a le plus grand cheptel de vaches de

Plus en détail

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012)

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012) PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE www.ffps.fr 2013 (données 2012) 1 SOMMAIRE Données économiques La Parfumerie Sélective p 3 Le marché de la Parfumerie Sélective p 3 L organisation du marché p 5

Plus en détail

Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation

Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation SOMMAIRE 1 Introduction et présentation generale... 3 2 Presentation technique... 4 2.1

Plus en détail

Panorama des échanges extérieurs du secteur agroalimentaire en 2011

Panorama des échanges extérieurs du secteur agroalimentaire en 2011 Panorama des échanges extérieurs du secteur agroalimentaire en 211 LES ÉTUDES DE > En 211, les produits agroalimentaires 1 ont apporté une contribution majeure aux exportations françaises, puisqu un quart

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. La filière laitière d Ile-de-France teste le concept de distributeur de lait.

DOSSIER DE PRESSE. La filière laitière d Ile-de-France teste le concept de distributeur de lait. DOSSIER DE PRESSE La filière laitière d Ile-de-France teste le concept de distributeur de lait. La filière laitière francilienne au cœur de l innovation Né de la volonté de valoriser collectivement la

Plus en détail

La rédaction d un CV & d une lettre de motivation. Forum régional des métiers de l Agriculture 7 février 2013 - Argentan

La rédaction d un CV & d une lettre de motivation. Forum régional des métiers de l Agriculture 7 février 2013 - Argentan La rédaction d un CV & d une lettre de motivation Forum régional des métiers de l Agriculture 7 février 2013 - Argentan CV : Les attentes des employeurs - un contenu : état-civil, formation, expérience

Plus en détail