ING B TO B : tendances. et grandes D EFFICACITÉ! VERS TOUJOURS PLUS. État des lieux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EMAILING B TO B : tendances. et grandes D EFFICACITÉ! VERS TOUJOURS PLUS. État des lieux"

Transcription

1 ING B TO B : VERS TOUJOURS PLUS D EFFICACITÉ! État des lieux et grandes tendances 2014

2

3 Préambule Smart Data 3 Alors que l on nous a annoncé sa mort prochaine à maintes reprises, l marketing se porte comme un charme! Selon les derniers chiffres du routage révélés par le SNCD (Syndicat National de la Communication Directe), tous les compteurs sont au vert. Avec une augmentation en 2013 de 5,4% du nombre de mails routés et de 28,5% du nombre de clients des routeurs, le marché hexagonal que l on disait hyper mature semble même vivre une seconde jeunesse. Portée notamment par l explosion enfin effective de l Internet mobile et par l essor du rich media 1, cette méthode de marketing direct a de très beaux jours devant elle. Mais en contrepartie d un vrai regain de dynamisme, les annonceurs doivent plus que jamais prendre garde à la pertinence et à la qualité de leurs fichiers d adresses. Car au-delà du fameux taux de clic qui reste bien sûr d actualité, FAI et webmails développent actuellement de nouvelles armes antispams qui ne pardonnent aucun dérapage. Opportunités galvanisantes et menaces à ne pas prendre à la légère, c est ainsi qu il convient d évoquer l marketing pour les entreprises désireuses d y recourir. Ces derniers mois ayant été le théâtre de nombreuses évolutions, ZEBAZ a décidé d y consacrer son premier livre blanc. Y figure un état des lieux détaillé dressé par un expert indépendant de l ing, ainsi qu un exposé exhaustif des principales tendances du moment. Enfin, pour mesurer l efficacité concrète d une campagne B to B en 2014, quoi de mieux que d aller poser directement la question aux principaux concernés? C est ce qu a fait ZEBAZ en réalisant une enquête exclusive auprès de 312 entreprises intervenant principalement dans le business to business. Vous le constaterez par vousmêmes, leurs réponses sont riches d enseignements sur la valeur qu elles attribuent à ce canal de communication. 1 Rich Media : Ce type de contenu intègre différents médias (sons, vidéos, photos, métadonnées) présentés de manière interactive et temporelle au sein d'une interface de consultation ergonomique. (source : Wikipédia)

4 Sommaire ING B TO B : VERS TOUJOURS PLUS D EFFICACITÉ!

5 Première partie... p.7 L ing en 2014 et dans les prochaines années : regard d un expert indépendant Comment se porte l marketing et quel avenir peut-on lui prédire? Entretien avec Olivier Merz, co-dirigeant de Badsender, cabinet de conseil en stratégie ing. Deuxième partie... p.13 Les 9 grandes tendances 2014 de l ing B to B La principale information à retenir est sans conteste la place chaque jour plus importante des s consultés via un terminal mobile. Mais au-delà de ce mouvement de fond, on constate que plus de la moitié des tendances concerne la lutte contre le spamming. FAI et Webmails plus exigeants que les législations nationales par rapport à l optin, mise en place de boucle de rétroaction (feedback loop) un peu partout La bataille anti spams fait rage! Troisième partie... p.17 L retargeting, la nouvelle arme qui multiplie vos revenus par 4! Marqué par un fort développement depuis quelques mois, l retargeting peut afficher des niveaux de performance totalement inédits. Focus sur la redoutable efficacité de cette technique qui change la donne en matière de ciblage comportemental. Quatrième partie... p.23 Les entreprises face à l ing Enquête exclusive Zebaz En juillet 2013, ZEBAZ a mené une enquête exclusive auprès de 312 entreprises (intervenant dans le business to business pour 80% d entre elles) dont les deux tiers réalisent au moins une campagne ing chaque mois. Découvrez les principaux chiffres à retenir.

6 Olivier Merz, co-dirigeant de Badsender Première partie L ING EN 2014 ET DANS LES PROCHAINES ANNÉES : REGARD D UN EXPERT INDÉPENDANT Pour le plus grand bénéfice des annonceurs, la tendance de l marketing est clairement au one-to-few!

7 Smart Data 7 Comment se porte l marketing et quel avenir peut-on lui prédire? Entretien avec Olivier Merz, co-dirigeant de Badsender, cabinet de conseil en stratégie ing. Que dire à une entreprise tentée par une campagne ing? A l heure des médias sociaux, son efficacité reste-t-elle avérée? Olivier Merz : Avant toute chose, je constate que les Facebook, Linkedin et autre Viadeo sont très loin d avoir signé l arrêt de mort de l ing. Contrairement aux prédictions de certains, cette conversation engagée avec les internautes via les réseaux sociaux est encore très loin de supplanter la puissance de l marketing. Rappelons qu un euro investi dans cette technique génère en moyenne entre 40 et 45 euros de revenus. Aucun autre canal de communication ne peut se prévaloir de tels résultats, loin s en faut 2. Si l on en juge par la progression du nombre d s routés et de nouveaux clients pour les routeurs (voir les détails page 15, tendance 7), les entreprises en ont tout à fait conscience. D autant plus qu à cette efficacité intrinsèque, s ajoute désormais «l effet smartphone» C est d ailleurs le fait majeur de l année pour l ing. C est à dire? En quoi «l effet smartphone» est il majeur pour les campagnes des entreprises? O. M. : La grande nouveauté de ces 24 derniers mois, c est l adoption massive des smartphones par les Français. Dès lors qu un nombre très important d internautes consulte une bonne partie de ses s en situation de mobilité 3, les annonceurs ont tout intérêt à repenser en profondeur la construction de leurs opérations promotionnelles. 2 Selon une étude du cabinet McKinsey & Co, l' ing est 40 fois plus productif que l'utilisation de Twitter et de Facebook conjugués pour attirer l'attention du public. 3 47% des s marketing B2B sont consultés sur des smartphones et des tablettes (source : Etude Roambi-Zebaz 2013).

8 «L ing va pleinement profiter des diverses avancées techniques pour déboucher sur un ciblage d une finesse exceptionnelle.» C est clairement ce qui est en train de se produire. Par l effet de l immédiateté de la livraison de l information, la relation entre émetteurs et récepteurs prend une nouvelle dimension. En outre, du fait des contraintes techniques de lisibilité sur un petit écran, les messages vont de plus en plus à l essentiel. Ce qui renforce leur efficacité. Il y a certes eu besoin de quelques ajustements avant de voir des s promotionnels à la fois compatibles pour la lecture sur smartphone et sur ordinateur, mais le problème est aujourd hui derrière nous. Grâce au Responsive Web Design (technologie permettant de faire des sites et s qui s'adaptent automatiquement à l'espace disponible sur l'écran), le confort est optimal dans tous les cas de figure. Cela était bien sûr indispensable pour ne pas mettre l ing en péril.

9 Smart Data 9 Du point de vue du marketing direct, sur quoi va déboucher cette forte croissance de la réception des messages en situation de mobilité? O. M. : Je pense que nous nous dirigeons vers toujours plus de personnalisation. Notamment par le biais de la géolocalisation rendue possible sur smartphone, mais aussi grâce au Big Data qui conduit à une connaissance affinée des habitudes de consommation. En résumé, l ing va pleinement profiter des diverses avancées techniques pour déboucher sur un ciblage d une finesse exceptionnelle. Ira-t-on un jour jusqu à des campagnes 100% one-to-one permettant de délivrer le bon message, à la bonne personne, au bon moment et au bon endroit? C est fort possible. En attendant, et même si le mass mailing ne va disparaître pour autant, la tendance est clairement au one-to-few 4. A condition de disposer d une base de données performante, le ROI de ce type d opérations devient incomparable. Doit-on s attendre à d autres nouveautés dans les prochaines années? O. M. : Bien qu il faille toujours se méfier des prédictions hasardeuses, il me semble que le rich media va enfin prendre la place qu il mérite dans les s marketing. En effet, afin de s assurer la meilleure délivrabilité possible, les annonceurs hésitent encore à intégrer des vidéos dans leurs campagnes. Mais l efficacité des techniques développées par les webmails et les FAI pour lutter contre le spamming devrait permettre de lever de telles restrictions. Autre développement attendu dans un avenir proche : l interaction automatisée entre le récepteur et l émetteur. Loin de se contenter du lien de désabonnement que nous connaissons actuellement, les s promotionnels devraient intégrer de plus en plus de boutons donnant à l annonceur la possibilité d adapter sa communication à la 4 One to few : Ce terme regroupe les actions de marketing personnalisées dans le cadre desquelles, un émetteur unique envoie un message unique à un groupe ou segment de destinataires. Au niveau de la personnalisation du message, le «one to few» se situe entre le «one to many» et le «one to one».

10 «Quel que soit le secteur, la prise en compte de la consultation sur smartphone est essentielle» réaction de son prospect ou client. Je pense par exemple à des boutons tels que «Ce type d offre ne m intéresse pas», «Ce type d offre m intéresse, envoyez moi davantage d informations», «Offre intéressante, mais je suis déjà équipé», «Je ne suis pas intéressé par cette offre X, mais j aimerais en savoir plus sur votre gamme Y», etc. En fonction des clics des internautes, les annonceurs réagiront instantanément en envoyant des messages adaptés aux demandes. Il s installera ainsi une forme de conversation qui n existe pas encore tout à fait et qui laisse présager une rentabilité de l ing encore plus élevée. La situation semble particulièrement favorable. L marketing n est-il donc confronté à aucune menace? O. M. : La lutte antispams ayant elle aussi connu de vrais bouleversements ces derniers temps (voir tous les détails à partir de la page 12), il serait abusif d affirmer que les annonceurs n ont pas à se soucier

11 Smart Data 11 de cet aspect. Car pour être certains d épargner toute forme de pollution à leurs abonnés, les FAI et les webmails monitorent de plus en plus de facteurs comportementaux. Taux d ouverture des mails envoyés par un expéditeur, taux de désabonnement, taux de mise directe à la poubelle, temps de réactivité, traitement des retours, fréquence d envoi Une bonne dizaine d indicateurs sont scrutés au plus près de manière à décider si une opération mérite ou non d être qualifiée de spam. Il peut donc devenir très complexe d arriver dans la boite mail de ses contacts C est la raison pour laquelle chaque entreprise doit soigner trois facteurs clés de succès avant de se lancer dans une campagne : - Pertinence du contenu, afin de construire une relation de qualité. - Délivrabilité 5 du message, afin de ne pas risquer d être assimilé à tort à un spammeur. - Précision de la cible obtenue via sa base de données, afin de privilégier la qualité à la quantité. Sans ce capital de départ, toute action sera vaine. Toutes ces réflexions et constats s appliquent-ils à la fois au B to B et au B to C, ou convient-il d opérer de vraies distinctions? O. M. : Les différences portent sur quelques détails de formes. Par exemple, l opt-in n est pas juridiquement obligatoire (quoique fortement recommandé) dans le B to B. De même, les messages peuvent se permettre d y être beaucoup plus exhaustifs que dans le cadre d une campagne B to C. En revanche, les fondamentaux restent identiques. Quel que soit le secteur, la prise en compte de la consultation sur smartphone est essentielle et l avenir est au one-to-few. 5 Délivrabilité : Ce terme désigne la capacité des s marketing à parvenir dans de bonnes conditions dans la boite de réception des messageries électroniques des destinataires. Elle comprend les caractéristiques de cette livraison : durée, succès/échec, raisons de l'échec... Dans le cas de campagnes marketing avec des fichiers d s externes payants, le taux de délivrabilité est important pour calculer l'efficacité du fichier acheté et la rentabilité de la campagne. (Wikipédia)

12 Deuxième partie LES 9 GRANDES TENDANCES 2014 DE L ING B TO B

13 Smart Data Place à la mobilité! Programmer une campagne ing illisible sur smartphone/tablette est désormais une hérésie. Celle-ci se doit même d être parfaitement formatée pour ce type de terminaux mobiles. Selon une étude récente du SNCD (Syndicat National de la Communication Directe), plus de 40% des utilisateurs d s en B to B consultent leur smartphone au moins 5 fois par jour Autre signe d une croissance ultra rapide de l usage mobile, la consultation en continu a gagné cinq points en une seule année (23% des possesseurs de smartphones agissaient ainsi en 2012 contre 28% en 2013). En outre, une étude Roambi-Zebaz de 2013 montre que 47% des s marketing B2B sont consultés sur des smartphones ou des tablettes. 2. L opt-in 6 (le fait de demander à l internaute d accepter activement de recevoir des mails promotionnels en cochant la case «oui») et le double opt-in 7 (le fait d envoyer un courrier demandant à l internaute de confirmer son adresse mail en cliquant sur un lien) sont de plus en plus prisés par les FAI et les Webmails pour séparer les mails légitimes des spams. Dès lors, il est déconseillé de miser sur le fait que la législation française n exige pas encore l opt-in pour une opération de fidélisation B to B. Focalisés sur la qualité de service rendu aux internautes, les FAI et les Webmails n hésitent plus à outrepasser les exigences légales. 3. Après le Spam, voici venu le temps du Ham et du Bacon (ou Grey Mail). Tandis que la première catégorie désigne les s 100% légitimes, la seconde se réfère à tous ces messages qui ont un jour 6 Opt-in : Principe par lequel un individu doit donner son consentement préalable avant d être la cible d une prospection directe effectuée par un canal marketing automatisé. L opt-in est une obligation imposée par la loi LEN (Loi pour la confiance en l Economique Numérique, du 21 juin 2004) et par les recommandations d application émises par la CNIL. 7 Double Opt-in : Méthode d inscription à une newsletter qui, contrairement au «simple opt-in», implique une confirmation de la part de la personne qui s inscrit. Le destinataire reçoit un de confirmation contenant un lien sur lequel il doit cliquer pour finaliser son inscription à la newsletter.

14 «133 milliards d s ont été routés en Soit 5,4% de plus qu en 2012» été sollicités par leur destinataire, mais dont les FAI ou Webmails ne sont pas certains qu ils soient toujours désirés. Cette catégorisation a pour objectif de créer des sous-boites de réception chez les destinataires, de manière à faciliter la gestion des dizaines de mails (voire des centaines ) reçus chaque jour. Clic, clic, Clic, clic, 4. Autre preuve que la lutte contre le spamming se renforce : des providers aussi majeurs que SFR et Orange viennent de mettre en place un Feedback Loop (ou boucle de rétroaction). De quoi s agit-il? Lorsqu un réceptionnaire marque un commercial comme étant un spam, certains providers ne se contentent plus de le bloquer. A condition que l entreprise qui a envoyé le message se soit abonné au feedback loop du provider, elle est automatiquement avertie qu elle a été catégorisée «spammeur» par les membres X, Y et Z de son fichier. De là, soit elle fait le ménage dans son fichier et signifie ainsi sa bonne volonté, soit elle reste

15 Smart Data 15 sans réaction et envoie ainsi le signal très négatif qu elle est probablement un spammeur caractérisé. Une dernière option consiste bien sûr à ne pas s abonner aux différents feedback loops, ce qui revient également à entrainer la suspicion. Notons toutefois que la plupart des annonceurs n ont aucune démarche particulière à mettre en place. Faisant appel à des routeurs pour l envoi de leurs campagnes, ils doivent savoir que ces derniers sont nécessairement abonnés à tous les feedback loops existants. Il n empêche, toutes ces nouvelles dispositions montrent à quel point l étau se resserre sur les pollueurs du web. Ce qui est une très bonne chose en soi à condition de ne pas en pâtir soi-même, faute d avoir pris toutes les précautions nécessaires pour garantir sa respectabilité. 5. Depuis 2010 le volume total des spams a connu une baisse historique. Il représentait alors 95% des s envoyés contre environ 65% aujourd hui. Hélas, les attaques de phishing sont quant à elles en pleine explosion 6. Le secteur se dirige à grands pas vers une concentration des acteurs du routage . Les deux opérations récentes les plus significatives sont l acquisition en 2013 d ExactTarget par Sales Force et celle de Neolane par Adobe. Parallèlement à ce phénomène de concentration, on constate également une évolution de ce type d acteurs qui, au-delà du simple routage d s, enrichissent leur proposition de valeur pour devenir de véritables plateformes de Marketing Automation Le routage poursuit son infatigable progression. En dépit de la maturité de cette activité, on retiendra que 133 milliards d s ont été routés en Soit 5,4% de plus qu en et 2014 sont aussi 8 Définition Marketing Automation : Terme désignant l utilisation d outils logiciels permettant d exécuter, de gérer et d automatiser des opérations marketing de différentes natures (campagnes d ing, scoring de leads, etc.).

16 «L retargeting peut générer près de 4 fois plus de revenus et 18 fois plus de bénéfices nets que les campagnes classiques» marquées par le développement de l retargeting. Le principe consiste à envoyer immédiatement un à un internaute qui a montré de l intérêt lors de sa visite sur votre site, puis l a finalement quitté sans passer à l acte. Une pratique efficace? Selon la société d étude Forrester Research, les campagnes d retargeting peuvent générer près de 4 fois plus de revenus et 18 fois plus de bénéfices nets que les campagnes classiques Il est d autant plus utile de s y intéresser que l abandon de panier en cours de route ne cesse de progresser. En juillet 2013, il a ainsi été estimé à 67%. 9. Contrairement à ce qui était régulièrement annoncé il y a quelque années, l ing marketing n est pas mort et il se porte même comme un charme. Preuve en est la création en France du premier événement fédérateur de cette industrie : l Marketing Day.

17 Smart Data 17 Troisième partie L RETARGETING, LA NOUVELLE ARME QUI MULTIPLIE VOS REVENUS PAR 4!

18 Marqué par un fort développement depuis quelques mois, l retargeting semble afficher des niveaux de performance totalement inédits. Focus sur la redoutable efficacité de cette technique qui change la donne en matière de ciblage comportemental. De quoi s agit-il? -20% Tout e-commerçant qui se respecte en a conscience, l abandon de panier est un fléau et il ne date pas d hier. Ce qui est plus nouveau, c est la technique de l retargeting pour relancer les internautes qui ont entamé un processus d achat puis ont finalement quitté le site avant de passer à la caisse. Avec la même finalité que le déjà classique retargeting display, cette arme marketing consiste à envoyer au plus vite un à l internaute déserteur afin de lui donner envie de revenir finaliser sa commande. Notons que le principe fonctionne tout aussi bien pour les sociétés

19 Smart Data 19 davantage intéressées par la génération de leads. Face à la difficulté croissante de laisser une trace dans l esprit de leurs visiteurs, l retargeting leur permet de se rappeler à leurs bons souvenirs avec efficacité. Comment ça marche, précisément? Face à l abandon de panier, le succès de l retargeting repose bien sûr avant tout sur la capacité à récolter les adresses des internautes qui ont interrompu leur processus d achat avant la fin. La technique la plus utilisée consiste à capturer cette adresse via le champ « » du formulaire même lorsque l acheteur ne va pas jusqu à le valider. entreprise au sein d une base d s marketing. Autre solution basée cette fois sur le volontariat, mais donnant tout de même de bons résultats : demander l adresse de l internaute via un overlay 10 au moment où il s apprête à quitter le site. Enfin, il est possible d organiser son retargeting directement à partir d une base de données s (en propre ou fournie par un prestataire). Tout ouvreur d un message appartenant à cette base aura alors un cookie déposé sur son navigateur. Ce qui permettra d en savoir plus sur son comportement (les pages visitées, les produits sur lesquels il s est attardé, ses visites sur des sites partenaires, etc.) Pour la génération de leads, diverses approches existent. Il est par exemple possible de croiser l adresse IP d un visiteur (via l installation d un cookie ou d un fingerprint 9 ) avec la présence de son Il ne restera plus ensuite qu à envoyer à ce prospect un nouvel commercial spécialement adapté à son profil. 9 Fingerprint : Le fingerprint tracking est une technique d identification et de tracking de l internaute basée sur une empreinte digitale numérique unique. Elle permet de reconnaître ou d identifier de manière anonyme un utilisateur connecté. 10 Overlay : Le terme d overlay désigne le format publicitaire qui vient recouvrir totalement ou en transparence la partie inférieure de l écran d un lecteur de contenu vidéo ou texte sur internet.

20 Le succès est-il garanti? «Une base de données performante, critère n 1 de la réussite des campagnes ing!» Parlons plutôt d efficacité concrètement démontrée. Dans une étude récente, Forrester Research a révélé que les campagnes d retargeting pouvaient générer près de 4 fois plus de revenus et 18 fois plus de bénéfices nets que les campagnes classiques Autre statistique fournie cette fois par Raffles Medias : alors que le taux d ouverture d un commercial classique oscille généralement entre 5 et 10%, il grimpe jusqu à 40% dans le cadre d une campagne d retargeting. L explication? 56% des internautes sollicités via cette méthode ont trouvé le contenu de leur pertinent, voire très pertinent.

21 Smart Data 21 Quatrième partie LES ENTREPRISES FACE À L ING ENQUÊTE EXCLUSIVE ZEBAZ

22 «La génération de leads en tête des priorités» En juillet 2013, ZEBAZ a mené une enquête exclusive auprès de 312 entreprises (intervenant dans le business to business pour 80% d entre elles) dont les deux tiers réalisent au moins une campagne ing chaque mois. Voici les principaux enseignements de ce sondage. L ing! Télécharger le livre blanc Sign Up! des experts témoignent! Les 10 étapes pour booster votre activité commerciale! Preuve de sa pertinence marketing, on constate tout d abord que l envoi d s (26% des votes) est considéré par les entreprises sondées comme la meilleure solution pour construire une relation efficace*. Si cette pratique est à peu près aussi appréciée que les appels téléphoniques (23%), elle distance en revanche largement la présence sur les salons (16%), les réseaux sociaux (14%), la tenue d un blog (7%), les mailings papier (7%) et les relations presse (7%). * deux réponses possibles ** plusieurs réponses possibles

23 Pour quelles raisons les entreprises réalisent-elles des campagnes ing? Smart Data 23 Sans surprise, c est en priorité la génération de leads ( 38% des réponses) qui pousse les entreprises à réaliser des campagnes ing**. Pour autant, la communication revêt également une grande importance puisque les trois choix suivants concernent cette dimension. Ainsi, la communication auprès de ses clients recueille 24% des réponses, suivie de la communication de l information ( 16%) et la communication sur un événement ( 15%). 38% 24% 16% 15% L atteinte des objectifs : En toute logique, le taux de génération de leads ( 27% des réponses) est donc le premier objectif à atteindre pour les entreprises adeptes de l ing marketing. Suivent assez loin derrière : le taux d ouverture du mail ( 19%), le chiffre d affaires généré ( 18%), le trafic généré sur leur site web ( 16%), la livraison du message ( 11%) et le taux de clics ( 9%). 9 % 11 % 16% 18% 27% 19%

24 «Accessible, bon marché et performant Le trio gagnant de l marketing» MARKETING Les facteurs principaux de réussite d une opération ing : A l occasion de cette enquête exclusive, les entreprises ont également été questionnées sur les facteurs principaux de réussite de leurs opérations ing**. Aucune ambiguïté concernant le podium sur lequel montent la base de données ( 30%), le contenu ( 28%) et la pertinence de 30% la segmentation ( 25%). Le respect des bonnes pratiques antispam et l outil de 28% routage sont quant à eux nettement distancés 25% puisqu ils ne recueillent respectivement que 12% et 6% des votes. 12% 6% * deux réponses possibles ** plusieurs réponses possibles

25 Smart Data 25 Les principales sources de leurs adresses s : Pour atteindre cette réussite escomptée, comment les entreprises trouvent elles leurs adresses **? De multiples manières, nous répondent-elles. Si leur fichier interne est bien sûr leur source principale (32% des réponses), elles misent aussi sur les inscriptions via leur site web (21%), sur leurs évènements (13%) et leur présence sur les réseaux sociaux (5%). Reste que ces seuls canaux dits «naturels» ne suffisent pas à la constitution d un fichier ad hoc. C est la raison pour laquelle elles ont aussi recours à l achat de bases de données (12%) ou à leur location (8%), ainsi qu à des échanges d adresses (8%). Quel qualificatif correspond le mieux à l ing? Enfin, ZEBAZ a demandé à son échantillon quel qualificatif correspondait le mieux à l ing*. Le terme Accessible surclasse tous les autres avec 36% des réponses. On retrouve ensuite Bon marché ( 24%), Performant ( 20%), et Peu performant ( 14%). 36% 24% 20% 14% Fort de ces indications, peut-on conclure que l marketing a encore de beaux jours devant lui comme le pronostique Olivier Merz (co-dirigeant de Badsender ) dans son interview en page 6 de ce livre blanc? Les 312 entreprises interrogées nous le confirment de la plus belle des manières en attribuant seulement 5% de leurs réponses au qualificatif révolu!

26 Et aussi 73% des sondés considèrent qu un contact ne doit pas être sollicité plus deux fois par mois. «Pour les entreprises, c est l envoi d s qui assure le plus une relation efficace» 49% pensent qu il est judicieux d envoyer sa campagne le matin (contre 12% l après midi, 7% le soir et 7% la nuit). 34% pensent qu il est judicieux d envoyer sa campagne le mardi (contre 12% le jeudi, 11% le lundi, 9% le vendredi et moins de 1% le samedi). Par ailleurs, 12% estiment que cela n a aucune importance. 53% Plus d une entreprise sur deux met à jour sa base de données de contacts ing au moins une fois par mois (dont 38% en permanence).

27 Smart Data 27 46% déclarent utiliser des outils de scoring pour mieux cibler leurs opérations. 66% Deux entreprises sur trois n utilisent pas les réseaux sociaux pour se constituer une base de données. 43% de données. pensent avoir trouvé le bon prestataire de bases 61% considèrent disposer d un contenu en qualité et quantité suffisante pour les opérations. 37% A peine plus d un sondé sur trois s estime être un expert en marketing.

28 Smart Data 4 avenue Jules Janin Paris Crédit photo : PureSolution - Fotolia.com

La Renaissance de L emailing à la Performance

La Renaissance de L emailing à la Performance La Renaissance de L emailing à la Performance Eviter l essouflement en revenant aux bonnes pratiques marketing Par Mario Roche, Sales Manager Acxiom France Better connections. Better results. Livre Blanc

Plus en détail

VOTRE CANAL MARKETING

VOTRE CANAL MARKETING LE LIVRE BLANC DE L EMAIL MARKETING FAITES DE L E-MAIL VOTRE CANAL MARKETING LE PLUS DYNAMIQUE TABLE DES MATIÈRES Introduction Les atouts de l emailing Les clés d un emailing réussi! Mesurer son retour

Plus en détail

Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015

Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015 Etude Email Marketing Attitude BtoC - 2015 SOMMAIRE I. L étude en quelques mots II. Méthodologie & Profil des répondants III. Faits marquants IV. Personas V. Conclusion I. L étude EMA BtoC en quelques

Plus en détail

VIENNE LONDRES MUNICH BERLIN ZURICH PARIS HONG KONG PEKIN MOSCOU ISTANBUL

VIENNE LONDRES MUNICH BERLIN ZURICH PARIS HONG KONG PEKIN MOSCOU ISTANBUL Enterprise Email Marketing Solutions & Services IMPLI PERT CATION INE N DÉLIV RABIL CE ITÉ W N E S Guide Pratique de l Emailing 2012 Conseils pratiques sur la meilleure façon de mettre en place des emails

Plus en détail

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles?

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? Livre Blanc Cabestan Des sources de données disparates Il existe autant d'approches pour reconnaître un

Plus en détail

Email marketing BUROSCOPE TIW

Email marketing BUROSCOPE TIW Email marketing BUROSCOPE TIW Environnement et défis à relever Contexte de l'email marketing aujourd'hui Supports de consultation multiples Logiciels, Webmails, Terminaux et applications mobiles Accroissement

Plus en détail

A T E L I E R N U M E R I Q U E. Marketing Outbound / Emailing, Newsletters. #ateliersnumeriquescourbevoie

A T E L I E R N U M E R I Q U E. Marketing Outbound / Emailing, Newsletters. #ateliersnumeriquescourbevoie A T E L I E R N U M E R I Q U E Marketing Outbound / Emailing, Newsletters #ateliersnumeriquescourbevoie Atelier numérique du 9 avril 2015 Intervenants Olivier CARTIERI, Animateur Conseil TIC, Guillaume

Plus en détail

Atelier numérique Développement économique de Courbevoie

Atelier numérique Développement économique de Courbevoie Atelier numérique Développement économique de Courbevoie Jeudi 12 décembre 2013 Emailing et marketing client : Comment améliorer la performance et la délivrabilité de vos campagnes? Atelier numérique de

Plus en détail

«Mieux communiquer. avec internet» Rentrée 2010. Intervenants. Jeudi 16 septembre 2010

«Mieux communiquer. avec internet» Rentrée 2010. Intervenants. Jeudi 16 septembre 2010 Jeudi 16 septembre 2010 Rentrée 2010 «Mieux communiquer avec internet» Intervenants Olivier Cartieri, Animateur, Conseil Technologies de l Information et de la Communication Maître Frédéric Bourguet, Cabinet

Plus en détail

NOS SERVICES NOTRE METHODOLOGIE

NOS SERVICES NOTRE METHODOLOGIE 1 1 NOS SERVICES Nous vous proposons nos services pour renforcer et optimiser votre trafic sur internet et augmenter votre chiffre d affaires Search Engine Marketing * REFERENCEMENT NATUREL (SEO) * REFERENCEMENT

Plus en détail

Créer et gérer une newsletter Comment créer et faire vivre une lettre d information au sein de votre entreprise?

Créer et gérer une newsletter Comment créer et faire vivre une lettre d information au sein de votre entreprise? 4 Créer et gérer une newsletter Comment créer et faire vivre une lettre d information au sein de votre entreprise? à quoi sert une newsletter? Objectifs et atouts Fabriquer sa newsletter Gérer vos envois

Plus en détail

Benchmark Email marketing. Second semestre 2011 Réalisé par Experian Marketing Services Avril 2012

Benchmark Email marketing. Second semestre 2011 Réalisé par Experian Marketing Services Avril 2012 Benchmark Email marketing Second semestre 2011 Réalisé par Experian Marketing Services Avril 2012 Mai 2012 Table des matières Méthodologie Définition des secteurs d activité Evolution des indicateurs clés

Plus en détail

LES APPLICATIONS DU BIG DATA DANS LE MARKETING RELATIONNEL : RETARGETING ET REMARKETING MULTICANAL, DISPLAY CIBLÉ, DMP

LES APPLICATIONS DU BIG DATA DANS LE MARKETING RELATIONNEL : RETARGETING ET REMARKETING MULTICANAL, DISPLAY CIBLÉ, DMP LES APPLICATIONS DU BIG DATA DANS LE MARKETING RELATIONNEL : RETARGETING ET REMARKETING MULTICANAL, DISPLAY CIBLÉ, DMP 2 ENJEUX MEDIAPOST COMMUNICATION ÊTRE LE LEADER DE L INTELLIGENCE CLIENT À TRAVERS

Plus en détail

RELATION CLIENT, E-MAILING,

RELATION CLIENT, E-MAILING, RELATION CLIENT, E-MAILING, PROSPECTION, SITE WEB... : COMMENT NE PAS ALLER TROP LOIN? La loi Informatique & Libertés : contraintes et opportunités pour les entreprises 8 novembre 2012 FILS CONDUCTEURS!

Plus en détail

Clic et Site. 11 points à ne pas rater si on veut réussir sa campagne emailing. par Régis Bacher. Agence email marketing

Clic et Site. 11 points à ne pas rater si on veut réussir sa campagne emailing. par Régis Bacher. Agence email marketing Clic et Site Agence email marketing 11 points à ne pas rater si on veut réussir sa campagne emailing. par Régis Bacher 0671371957 @regisbacher regis@clic-et-site.com www.clic-et-site.com www.location-fichier-email.com

Plus en détail

Cette notice dresse un panorama des différents types de campagnes marketing automatisées et de leur mise en œuvre.

Cette notice dresse un panorama des différents types de campagnes marketing automatisées et de leur mise en œuvre. A l image de la chaine de montage d une voiture, les actions marketing tendent à s automatiser afin d optimiser le temps et l argent investis. On appelle «automation marketing» ou marketing automatisé,

Plus en détail

PROSPECTION BtoB. Comment organiser sa prospection email BtoB ciblée?

PROSPECTION BtoB. Comment organiser sa prospection email BtoB ciblée? PROSPECTION BtoB Comment organiser sa prospection email BtoB ciblée? L email au service de votre prospection BtoB Pourquoi? Quels objectifs je vise Quoi? Qu est ce que je propose Créer du trafic (site

Plus en détail

Atelier du 25 juin 2012. «Les bonnes pratiques dans l e-mailing» Club

Atelier du 25 juin 2012. «Les bonnes pratiques dans l e-mailing» Club Atelier du 25 juin 2012 «Les bonnes pratiques dans l e-mailing» Agenda de l atelier Introduction et rappel des bonnes pratiques Exemple et retour d expérience Maison Tasset Partage d expérience entre les

Plus en détail

Le Web2.0. Dans cette session, parlerons du Web 2.0 et de l automatisation de vos revenus sur internet.

Le Web2.0. Dans cette session, parlerons du Web 2.0 et de l automatisation de vos revenus sur internet. Le Web2.0 Dans cette session, parlerons du Web 2.0 et de l automatisation de vos revenus sur internet. Le Web 2.0 Le Web 2.0 concerne toutes les nouvelles plateformes qui arrivent et sont arrivées ces

Plus en détail

Le NOUVEAU PROGRAMME de BDD juxtaposée multicanal

Le NOUVEAU PROGRAMME de BDD juxtaposée multicanal Le NOUVEAU PROGRAMME de BDD juxtaposée multicanal Agenda 1. Le Big Data et les enjeux du marché 2. La réponse de Mediapost Communication 3. Comment ça marche? 4. Planning de lancement des offres 5. Conclusion

Plus en détail

Optimiser son expérience client dans la vente au détail

Optimiser son expérience client dans la vente au détail VENTE ACHETER Optimiser son expérience client dans la vente au détail Un Livre Blanc Maxymiser d Oracle Oct 2015 Livre Blanc www.maxymiser.fr Depuis quelques années, les professionnels de la vente au détail

Plus en détail

" Internet : Comment communiquer? Visibilité, Promotion, Communication... " Intervenants. Mercredi 16 juin 2010

 Internet : Comment communiquer? Visibilité, Promotion, Communication...  Intervenants. Mercredi 16 juin 2010 Mercredi 16 juin 2010 " Internet : Comment communiquer? Intervenants Visibilité, Promotion, Communication... " Olivier Cartieri, Animateur, Conseil Technologies de l Information et de la Communication

Plus en détail

I -L expertise de WSI -WeSimplifyInternet. 5 grands domaines d expertise 9/14/2013

I -L expertise de WSI -WeSimplifyInternet. 5 grands domaines d expertise 9/14/2013 I -L expertise de WSI -WeSimplifyInternet Conférence Réussir ses campagnes E-Mailing Présenté par Christine QUINT Digiting WSI Le 13 septembre 2013 Christine QUINT 1 WSI estle leader mondialdu conseilen

Plus en détail

BusinessHIGHLIGHT GESTION DE LA PRESSION COMMERCIALE. Optimiser ET SI C ÉTAIT UN PROBLÈME D ORGANISATION? n 6122011 .../... SOMMAIRE INTRODUCTION

BusinessHIGHLIGHT GESTION DE LA PRESSION COMMERCIALE. Optimiser ET SI C ÉTAIT UN PROBLÈME D ORGANISATION? n 6122011 .../... SOMMAIRE INTRODUCTION BusinessHIGHLIGHT Optimiser GESTION DE LA PRESSION COMMERCIALE ET SI C ÉTAIT UN PROBLÈME D ORGANISATION? SOMMAIRE INTRODUCTION Communiquer sur le web : les conséquences de la frénésie générale La nécessaire

Plus en détail

n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé?

n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé? n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé? Le tunnel de commande, correspond aux différentes étapes que suit l acheteur, de son arrivée sur le site e-commerçant à la

Plus en détail

>> Comment conquérir de nouveaux clients grâce à Internet?

>> Comment conquérir de nouveaux clients grâce à Internet? Intégrer le webmarketing dans sa stratégie de développement touristique Pourquoi se lancer dans le webmarketing? Pour répondre à un consommateur qui utilise désormais Internet pour préparer, organiser

Plus en détail

LIVRE BLANC. Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier et convertir ses prospects en clients

LIVRE BLANC. Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier et convertir ses prospects en clients messaging LIVRE BLANC Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier et convertir ses prospects en clients SOMMAIRE Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier

Plus en détail

La mesure de l audience des Médias Numériques, «who s who» : acteurs, indicateurs, enjeux.

La mesure de l audience des Médias Numériques, «who s who» : acteurs, indicateurs, enjeux. La mesure de l audience des Médias Numériques, «who s who» : acteurs, indicateurs, enjeux. 9 ATELIERS POUR COMPRENDRE LES ENJEUX DU NET // 27 MAI 2010 Digital Day 27 mai 2010 Mathieu Llorens Directeur

Plus en détail

Le Cloud et le Big Data annoncent le retour en grâce de la donnée consommateur

Le Cloud et le Big Data annoncent le retour en grâce de la donnée consommateur Le Cloud et le Big Data annoncent le retour en grâce de la donnée consommateur Better connections. Better results. Livre Blanc Acxiom Le Cloud et le Big Data annoncent le retour en grâce de la donnée consommateur

Plus en détail

Le 19 octobre 2010 CROSS-CANAL. Comment mettre en place une véritable stratégie cross-canal? Gaëlle Duvet

Le 19 octobre 2010 CROSS-CANAL. Comment mettre en place une véritable stratégie cross-canal? Gaëlle Duvet Le 19 octobre 2010 CROSS-CANAL Comment mettre en place une véritable stratégie cross-canal? PRESENTATION Néomarketing est une Agence Conseil de Marketing Relationnel. Depuis 2002, nous accompagnons nos

Plus en détail

Les internautes dans les cinq pays européens Profil socio-démographique des personnes interrogées

Les internautes dans les cinq pays européens Profil socio-démographique des personnes interrogées Les internautes dans les cinq pays européens Profil socio-démographique des personnes interrogées Hommes 54% Femmes 46% 18-24 ans 18% 25-34 ans 25% 35-44 ans 23% 45-54 ans 18% 55+ ans 16% Faible fréquence

Plus en détail

BANQUE & DIGITAL : Comportement des consommateurs, enjeux et opportunités

BANQUE & DIGITAL : Comportement des consommateurs, enjeux et opportunités ACTIVIS - 1 BANQUE & DIGITAL : Comportement des consommateurs, enjeux et opportunités SOMMAIRE PARTIE 1 : UNE NOUVELLE RELATION À L ARGENT ET À SA BANQUE PARTIE 2 : ENJEUX ET LEVIERS DIGITAUX ET CROSS

Plus en détail

Livre Blanc Virtua 2012

Livre Blanc Virtua 2012 Livre Blanc Virtua 2012 LES SECRETS D UNE CAMPAGNE DIGITALE DE NOËL RÉUSSIE Suivez-nous sur Twitter Virtua 021 544 28 00 info@virtua.ch Stratégies et créations digitales 2 Table des matières Préparez votre

Plus en détail

Le Spam sonne-t-il le glas du marketing relationnel?

Le Spam sonne-t-il le glas du marketing relationnel? Le Spam sonne-t-il le glas du marketing relationnel? «Emailing,done right can be a solution to direct marketing. Done wrong, it can be ruinous!» Rick Bruner,IMT Strategy 1 From B2C Email Marketing In Europe:

Plus en détail

Communiquer avec l'emailing: comment préparer une campagne de communication efficace?

Communiquer avec l'emailing: comment préparer une campagne de communication efficace? Communiquer avec l'emailing: comment préparer une campagne de communication efficace? Les campagnes emailing en quelques chiffres? Usage pour les particuliers (email attitude BTC SNCD) Les consultations

Plus en détail

matthieumarce.com - Fiches pratiques - Emailing Emailing

matthieumarce.com - Fiches pratiques - Emailing Emailing Emailing Cette fiche pratique tente de répondre aux questions suivantes : - Qu est-ce qu un emailing? - Comment réaliser une campagne emailing auprès de mes contacts? - Comment fidéliser mes clients? L

Plus en détail

TECH TE MARKETING Rapidité Eff Ef ic i a c c a i c t i é t Puissance 1

TECH TE MARKETING Rapidité Eff Ef ic i a c c a i c t i é t Puissance 1 TECH MARKETING Rapidité Efficacité Puissance 1 Concevoir un e mailing efficace Qui a déjà tenté l expérience? 2 Historique de le l e mailing Reprise du mailing (substitution de la boîte physique) Apparition

Plus en détail

1ere Edition. Baromètre SOCIAL MINDS. Les Tunisiens et les médias sociaux UNE ETUDE : AVEC :

1ere Edition. Baromètre SOCIAL MINDS. Les Tunisiens et les médias sociaux UNE ETUDE : AVEC : 1ere Edition Baromètre SOCIAL MINDS Les Tunisiens et les médias sociaux UNE ETUDE : AVEC : Présentation «Social Minds» est un baromètre quantitatif dont la 1 ère édition a été réalisée en Mars 2012, commandité

Plus en détail

Comment bien développer d. idées, astuces et solutions. FÉDÉRATION DES AUTO-ENTREPRENEURS - contact@fedae.fr - www.federation-auto-entrepreneur.

Comment bien développer d. idées, astuces et solutions. FÉDÉRATION DES AUTO-ENTREPRENEURS - contact@fedae.fr - www.federation-auto-entrepreneur. Comment bien développer d son activité en auto-entrepreneur : idées, astuces et solutions. FÉDÉRATION DES AUTO-ENTREPRENEURS - contact@fedae.fr - www.federation-auto-entrepreneur.fr 1 1- Le marketing ou

Plus en détail

Clic et Site. Les solutions d Email Retargeting. Agence e-marketing, spécialiste email marketing. Août 2013

Clic et Site. Les solutions d Email Retargeting. Agence e-marketing, spécialiste email marketing. Août 2013 Clic et Site Agence e-marketing, spécialiste email marketing Les solutions d Email Retargeting Août 2013 De quoi parle-t-on? Retargeting publicitaire : Moyen de faire revenir un internaute sur un site

Plus en détail

Les clés pour bâtir une stratégie gagnante avec le channel

Les clés pour bâtir une stratégie gagnante avec le channel CONTENT SYNDICATION E-COMMERCE INTEGRATION business integration BUSINESS INTELLIGENCE Les clés pour bâtir une stratégie gagnante avec le channel Automatiser la génération de leads, simplifier vos processus

Plus en détail

Utilisation du nouveau système Anti Spam Webdesk

Utilisation du nouveau système Anti Spam Webdesk Utilisation du nouveau système Anti Spam Webdesk 1 Rédaction Service Technique Celuga Version 1.0-04/09/2008 Sommaire Introduction... 3 Qu est ce qu un Spam?... 3 Principe de L Anti Spam... 3 Les scores...

Plus en détail

Dossier de Presse. 10 Octobre 2013

Dossier de Presse. 10 Octobre 2013 Dossier de Presse 10 Octobre 2013 Contacts : Anne-Sophie DUPIRE - Responsable Communication Lucie PORREAUX - Chargée des Relations Presse Tel : 0 328 328 000 - anne-sophie.dupire@sarbacane.com Tel : 0

Plus en détail

Les règles d or de l emailingpour fidéliser vos clients dans le secteur du tourisme

Les règles d or de l emailingpour fidéliser vos clients dans le secteur du tourisme Les règles d or de l emailingpour fidéliser vos clients dans le secteur du tourisme 1 Plan Utilisation d une plateforme d envoi Créer un message L email Marketing Comment utiliser l email Marketing 2 L

Plus en détail

Bonnes pratiques du Emailing

Bonnes pratiques du Emailing Bonnes pratiques du Emailing Guide pour les campagnes de Email Marketing Publi Lettre.com Sommaire 1 Introduction Créer ou louer une base d adresse emails La constitution du message Quelques tests pour

Plus en détail

En partenariat avec. et sa solution e-mailing

En partenariat avec. et sa solution e-mailing En partenariat avec et sa solution e-mailing A quoi sert une campagne e-mailing? A quoi sert un e-mailing? Faites la distinction entre la communication de masse et la communication ciblée Notoriété Communication

Plus en détail

Performance Lead acquisition Bases optin Optin partenaires Jeux Concours Co-registration Marketing Viral Newsletters «Rationalisez vos coûts marketing et contrôlez votre ROI» Août 2010 1 SOMMAIRE Performance

Plus en détail

Comité départemental du tourisme de Haute Bretagne Ille et Vilaine

Comité départemental du tourisme de Haute Bretagne Ille et Vilaine Comité départemental du tourisme de Haute Bretagne Ille et Vilaine Newsletters : Benchmark & Recommandations RESCAN Christophe crescan@mediaveille.com 02.99.14.80.93 1. Graphisme / Ergonomie Soignez la

Plus en détail

PrismaData 30/04/2014

PrismaData 30/04/2014 PrismaData 30/04/2014 La Data, un actif unique pour Prisma Media! Abonnés Digital Boutiques Panels Commun autés 2 millions d abonnés 25 millions d adresses e-mail 14 millions d internautes 4 millions de

Plus en détail

E-mailing Fidélisation, acquisition : réussir ses campagnes marketing

E-mailing Fidélisation, acquisition : réussir ses campagnes marketing Histoire et état des lieux A. Un peu d'histoire 11 1. Le marketing direct 11 2. L'e-mail 13 3. L'e-mailing 14 a. Les premières années 14 b. La quantité aux dépens de la qualité 15 c. L'âge de raison 16

Plus en détail

Quel que soit votre budget, vous pouvez diffuser vos annonces sur Google et son réseau publicitaire.

Quel que soit votre budget, vous pouvez diffuser vos annonces sur Google et son réseau publicitaire. Nous sommes là... Le Search Engine Advertising est au cœur de l activité de AdWorlds. Métier d origine de l agence, nous associons technologie de pointe et équipe expérimentée afin de conseiller un nombre

Plus en détail

XIII. Préface. Introduction 1. de marketing direct

XIII. Préface. Introduction 1. de marketing direct Préface XIII Introduction 1 PREMIÈRE PARTIE - Intégrer l'e-mail dans votre stratégie de marketing direct CHAPITRE 1 Pourquoi faire de l'e-mail marketing? 7 Le marché de l'e-mail marketing en France et

Plus en détail

CPC (Cost per click ou rémunération par clic): exemple, un clic sur une bannière ou un lien texte

CPC (Cost per click ou rémunération par clic): exemple, un clic sur une bannière ou un lien texte GLOSSAIRE A/B test Le test A/B (ou A/B testing) est une technique de marketing qui consiste à proposer plusieurs variantes d'un même objet, qui diffèrent selon un seul critère (par exemple, la couleur

Plus en détail

S informer et se développer avec internet

S informer et se développer avec internet S informer et se développer avec internet S informer et se développer sur Internet - CCI Caen 03/03/2014 1 1 Le réseau internet Sommaire Internet : un média devenu incontournable S informer sur Internet

Plus en détail

THE ONE ID RIGHT DATA MAKES GREAT MARKETING POWERED BY EMAIL-BROKERS 2015

THE ONE ID RIGHT DATA MAKES GREAT MARKETING POWERED BY EMAIL-BROKERS 2015 THE ONE ID QUE VOULEZ-VOUS SAVOIR? ICI Qui sont vos clients et prospects? Ce qu ils font? Ce qu ils aiment? Leurs centres d intérêt et passions? Où ils sont? Ce qu ils déclarent? ICI ICI ICI EN 2015, LES

Plus en détail

Synthèse de l étude. Les acheteurs à distance et en ligne en 2010

Synthèse de l étude. Les acheteurs à distance et en ligne en 2010 Synthèse de l étude Les acheteurs à distance et en ligne en 2010 Etude réalisée pour la FEVAD, La Poste, Move, Reed exposition A l occasion de la quatorzième édition du salon VAD e-commerce, le rendezvous

Plus en détail

Perception des e-mails : l avis des marketeurs

Perception des e-mails : l avis des marketeurs MARKETING DIRECT ELECTRONIQUE Perception des e-mails : l avis des marketeurs Novembre 2007 Faits et Chiffres Ouverture des messages 90% des messages ouverts le sont dans les 72h ouvrées (et jusqu à 50%

Plus en détail

PETIT LEXIQUE L INBOUND MARKETING

PETIT LEXIQUE L INBOUND MARKETING PETIT LEXIQUE DE L INBOUND MARKETING «Pratiquez le marketing que les gens recherchent» Voici de quoi vous apprendre à parler inbound marketing! Ce lexique n a pas vocation à être exhaustif, mais présente

Plus en détail

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Sommaire Présentation...3 Matériel numérique...4 Mise à disposition de matériel numérique...4 Mise à disposition d une

Plus en détail

Formations Web. Catalogue 2014 Internet Référencement Newsletter Réseaux sociaux Smartphone

Formations Web. Catalogue 2014 Internet Référencement Newsletter Réseaux sociaux Smartphone Formations Web Catalogue 2014 Internet Référencement Newsletter Réseaux sociaux Smartphone Formations Web CCI Formation vous propose 8 formations WEB 1 formation Smartphone Nos formations se déroulent

Plus en détail

DigitalDealer. www.digitaldealer.fr

DigitalDealer. www.digitaldealer.fr www.digitaldealer.fr Sommaire L emailing L emailing aujourd hui 3 Les atouts 3 En chiffres 4 Un vrai savoir-faire 4 Notre offre 5 Tarifications 11 Contact 15 www.digitaldealer.fr L e-mailing L e-mailing

Plus en détail

Tous vos visiteurs méritent de devenir vos clients

Tous vos visiteurs méritent de devenir vos clients Tous vos visiteurs méritent de devenir vos clients v FICHE D IDENTITÉ Métier Solution retargeting B2B Promesse Génération de leads supplémentaires grâce à des campagnes plus efficaces. Clients Plus de

Plus en détail

Personnalisez vos pages web et facebook. Boostez votre taux de conversion en personnalisant le parcours d achat des internautes anonymes

Personnalisez vos pages web et facebook. Boostez votre taux de conversion en personnalisant le parcours d achat des internautes anonymes Personnalisez vos pages web et facebook Boostez votre taux de conversion en personnalisant le parcours d achat des internautes anonymes Sommaire Présentation...3 Le cycle d achat des internautes et des

Plus en détail

Data Management Platforms DMP. Décembre 2015

Data Management Platforms DMP. Décembre 2015 Data Management Platforms DMP Décembre 2015 Merci de nous recevoir MACSF Edouard Perrin Directeur Marketing et Digital Soft Computing Sylvain Bellier Directeur du pôle Marketing Services 2 Agenda Eléments

Plus en détail

Etude EMA : Email Marketing Attitude BtoB 2015

Etude EMA : Email Marketing Attitude BtoB 2015 Etude EMA : Email Marketing Attitude BtoB 2015 SOMMAIRE I. Objectifs de l étude II. Méthodologie III. Répartition des répondants IV. Usage général de l email professionnel V. Leviers et freins de l email

Plus en détail

E-mail ou SPAM? Livre Blanc n 1 Novembre 2005

E-mail ou SPAM? Livre Blanc n 1 Novembre 2005 Livre Blanc n 1 Novembre 2005 E-mail ou SPAM? De quelle manière les entreprises peuvent-elles continuer à utiliser efficacement les pratiques légales de l'e-mail marketing dans un contexte de lutte contre

Plus en détail

COMMENT ENVOYER UN EMAILING?

COMMENT ENVOYER UN EMAILING? L e-mailing est l équivalent électronique du marketing direct, consistant à prospecter et/ou fidéliser ses clients, via l émission groupée et automatique de courriels (emails). L e-mailing montre un peu

Plus en détail

10 conseils pour optimiser vos campagnes e-mail marketing et réussir dans l'e-commerce. Le livre blanc de l'emailing

10 conseils pour optimiser vos campagnes e-mail marketing et réussir dans l'e-commerce. Le livre blanc de l'emailing 10 conseils pour optimiser vos campagnes e-mail marketing et réussir dans l'e-commerce Le livre blanc de l'emailing Chères lectrices, chers lecteurs, la compétition est rude dans un monde globalisé et

Plus en détail

Le Guide de l Auto-répondeur

Le Guide de l Auto-répondeur Le Guide de l Auto-répondeur Tout savoir sur cet outil puissant Ce livret PDF a été réalisé par SG auto-répondeur. Ce rapport vous est offert par : Merci d avoir téléchargé ce livret PDF! Vous pouvez :

Plus en détail

Comment communiquent les cabinets à l ère du numérique?

Comment communiquent les cabinets à l ère du numérique? Mardi 17 novembre 2015 Comment communiquent les cabinets à l ère du numérique? Bertrand SALLIOU Directeur Adjoint EXPERT INFOS - Les Echos Publishing Comment communiquent les cabinets à l ère du numérique

Plus en détail

ecrm: Collecter et exploiter les données prospects et clients en toute légalité en France

ecrm: Collecter et exploiter les données prospects et clients en toute légalité en France ecrm: Collecter et exploiter les données prospects et clients en toute légalité en France Cabestan Livre Blanc Introduction La communication comportementale est une source essentielle de revenus pour un

Plus en détail

Le Marketing Direct et la relation client

Le Marketing Direct et la relation client Introduction au MD Le Marketing Direct et la relation client Définition du Marketing direct. Il consiste à gérer une offre et une transaction personnalisée à partir de l utilisation d informations individuelles

Plus en détail

Acquérir de bonnes bases

Acquérir de bonnes bases Acquérir de bonnes bases Formation proposée par : Chapitre 2 La 1 ère étape pour créer votre liste, préparation Introduction Ce chapitre de formation contient des éléments à compléter. Dans ce chapitre,

Plus en détail

OFFRE DE SERVICES. MultiMediaCom Cabinet Conseil en Webmarketing POUR LA CONCEPTION ET DIFFUSION DE VOS CAMPAGNES E-MAILING ET VOS NEWSLETTERS

OFFRE DE SERVICES. MultiMediaCom Cabinet Conseil en Webmarketing POUR LA CONCEPTION ET DIFFUSION DE VOS CAMPAGNES E-MAILING ET VOS NEWSLETTERS OFFRE DE SERVICES POUR LA CONCEPTION ET DIFFUSION DE VOS CAMPAGNES E-MAILING ET VOS NEWSLETTERS Touchez Une Large Cible Facilement Créez et gérez automatiquement vos listes de contacts Relancez Vos Prospects

Plus en détail

Fidéliser sa clientèle par l e-mailing

Fidéliser sa clientèle par l e-mailing Fidéliser sa clientèle par l e-mailing DEFINITION DE L E-MAILING L E-mailing est une méthode de marketing direct qui utilise le courrier électronique comme moyen de communication commerciale pour envoyer

Plus en détail

L emailing efficace. Guillaume Fleureau. Toutes les techniques pour atteindre vos destinataires. Groupe Eyrolles, 2013 ISBN : 978-2-212-55585-1

L emailing efficace. Guillaume Fleureau. Toutes les techniques pour atteindre vos destinataires. Groupe Eyrolles, 2013 ISBN : 978-2-212-55585-1 Livres Outils Marketing L emailing efficace Toutes les techniques pour atteindre vos destinataires Guillaume Fleureau, 2013 ISBN : 978-2-212-55585-1 Chapitre 1 Situation et contexte de l email Situation

Plus en détail

LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET

LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET Le groupe, véritable machine à idées des médias, tire parti de l analyse comportementale pour optimiser son marketing

Plus en détail

Capitaliser sur le mobile pour renforcer sa stratégie marketing. Le mardi 4 février 2014 Niort Le jeudi 6 février 2014 - Bressuire

Capitaliser sur le mobile pour renforcer sa stratégie marketing. Le mardi 4 février 2014 Niort Le jeudi 6 février 2014 - Bressuire Capitaliser sur le mobile pour renforcer sa stratégie marketing Le mardi 4 février 2014 Niort Le jeudi 6 février 2014 - Bressuire Les enjeux de l Internet mobile Part des Smartphones dans la vente des

Plus en détail

Alain Sanjaume FAUT-IL CRAINDRE LE CIBLAGE COMPORTEMENTAL? Reach the moving targets.

Alain Sanjaume FAUT-IL CRAINDRE LE CIBLAGE COMPORTEMENTAL? Reach the moving targets. Alain Sanjaume FAUT-IL CRAINDRE LE CIBLAGE COMPORTEMENTAL? 1 Marketing comportemental off-line: la prose de Mr Jourdain Ces techniques marketing sont rentrées dans les mœurs CRM, bases de données client

Plus en détail

ecrm: Acquisition de nouveaux clients

ecrm: Acquisition de nouveaux clients ecrm: Acquisition de nouveaux clients Construire le scénario marketing qui apportera la meilleure conversion Cabestan Livre Blanc Introduction Quel que soit votre secteur d activité, générer du trafic

Plus en détail

www.clic-et-site.com www.location-fichier-email.com www.emilecourriel.com

www.clic-et-site.com www.location-fichier-email.com www.emilecourriel.com Clic et Site Agence e-marketing, spécialiste email marketing Comment mettre en place une stratégie d emailing d'acquisition intelligente? 13 rue du canal, 67203 OBERSCHAEFFOLSHEIM 03 88 26 84 42 Quelques

Plus en détail

Quels sont les points clés pour réussir ses campagnes e-mailing? 22 avril 2010

Quels sont les points clés pour réussir ses campagnes e-mailing? 22 avril 2010 Quels sont les points clés pour réussir ses campagnes e-mailing?.. 22 avril 2010 Un objectif Développer la compétitivité des entreprises par un meilleur usage des Technologies de l information et de la

Plus en détail

En quelques mots. 8 millions de profils Opt-In et qualifiés. nos fichiers exclusifs contiennent

En quelques mots. 8 millions de profils Opt-In et qualifiés. nos fichiers exclusifs contiennent En quelques mots Maildata à pour mission d accélérer la croissance et la visibilité de ses clients par le canal de campagnes email marketing extra ciblées nos fichiers exclusifs contiennent 8 millions

Plus en détail

Mesurer son ROI Partie 2

Mesurer son ROI Partie 2 Mesurer son ROI Partie 2 Optimisation et Fidélisation Emmanuelle DAHAN - Trafic Manager Oxatis Denis FAGES - Directeur du site www.chacunsoncafe.fr Journées Oxygène 13 et 14 mai 2011 Sommaire Rappel des

Plus en détail

LES CONTENUS : POUR ALLER PLUS LOIN

LES CONTENUS : POUR ALLER PLUS LOIN Conception et construction LES CONTENUS : POUR ALLER PLUS LOIN Sommaire 1. Les liens...3 2. Introduction...4 3. Quelles sont les fonctionnalités pour mon site e-commerce?...5 4. Comment exploiter les réseaux

Plus en détail

Être visible sur internet - Améliorez votre référencement

Être visible sur internet - Améliorez votre référencement EN MAÎTRISANT INTERNET, APPORTEZ UN NOUVEL ÉLAN À VOTRE ACTIVITÉ Publigo PUBLIGO Agence de communication Agence spécialisée dans le conseil en communication pour les professionnels et grands comptes (web,

Plus en détail

Économie et réseaux sociaux

Économie et réseaux sociaux Économie et réseaux sociaux Forum financier belge Louvain-la-Neuve 23/10/2012 Économie et réseaux sociaux Olivier de Wasseige @defimedia.be Plus de 7 internautes sur 10 sont membres d au moins un réseau

Plus en détail

2Les clés pour réussir

2Les clés pour réussir 2Les clés pour réussir vos campagnes e-mailing Téléchargez également les autres guides de la collection Les Clés pour réussir sur : www.microsoft.com/france/entrepreneur Microsoft France - SAS au capital

Plus en détail

KDP DATA. Location d'adresses e-mail, GSM, postales, téléphoniques, Collecte, qualification, enrichissement de données,

KDP DATA. Location d'adresses e-mail, GSM, postales, téléphoniques, Collecte, qualification, enrichissement de données, KDP DATA Solutions de marketing direct Location d'adresses e-mail, GSM, postales, téléphoniques, Collecte, qualification, enrichissement de données, Sommaire E-marketing direct & location d adresses Campagne

Plus en détail

APP TECHNOLOGY. Tracking du ROI & Engagement sur Mobile

APP TECHNOLOGY. Tracking du ROI & Engagement sur Mobile APP TECHNOLOGY Tracking du ROI & Engagement sur Mobile À PROPOS D ACCENGAGE Accélérateur de Performance Mobile. Mondialement. Mois de R&D Experts du Mobile Clients Grands Comptes Pays Millions d Apps Installées

Plus en détail

Optimisez les profits de vos sites web. Intégrez la performance à votre projet de création

Optimisez les profits de vos sites web. Intégrez la performance à votre projet de création Optimisez les profits de vos sites web Intégrez la performance à votre projet de création Consultant web spécialisée dans le référencement, mon objectif est d augmenter les profits de vos sites web par

Plus en détail

Ateliers de formation Internet. L emailing

Ateliers de formation Internet. L emailing Ateliers de formation Internet L emailing Créer du trafic : Exploiter l emailing Objectif de ce module : délivrer les fondamentaux de l emailing, proposer des solutions d exploitation adaptées au budget

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

LIVRE BLANC AMÉLIOREZ VOS PERFORMANCES MARKETING ET COMMERCIALES GRÂCE À UNE GESTION DE LEADS OPTIMISÉE

LIVRE BLANC AMÉLIOREZ VOS PERFORMANCES MARKETING ET COMMERCIALES GRÂCE À UNE GESTION DE LEADS OPTIMISÉE AMÉLIOREZ VOS PERFORMANCES MARKETING ET COMMERCIALES GRÂCE À UNE GESTION DE LEADS OPTIMISÉE 2 A PROPOS Pourquoi la gestion des leads (lead management) est-elle devenue si importante de nos jours pour les

Plus en détail

Quels Usages et Pratiques des Directions Marketing B2B sur les Médias Sociaux?

Quels Usages et Pratiques des Directions Marketing B2B sur les Médias Sociaux? Quels Usages et Pratiques des Directions Marketing B2B sur les Médias Etude appliquée aux entreprises B2B, dans l Industrie IT. May 15 2013 ETUDE Leila Boutaleb-Brousse leilabfr@gmail.com btobconnected.com

Plus en détail

Les Annonceurs et l affiliation en France

Les Annonceurs et l affiliation en France Les Annonceurs et l affiliation en France Publication Mars 2011 Copyright 2011 Collectif des Plateformes d Affiliation Tous droits réservés Reproduction soumise à autorisation Table des matières i. A propos

Plus en détail

L USAGE DES NEWSLETTERS BtoB. Enquête exclusive Niouzeo Septembre 2011

L USAGE DES NEWSLETTERS BtoB. Enquête exclusive Niouzeo Septembre 2011 L USAGE DES NEWSLETTERS BtoB Enquête exclusive Niouzeo Septembre 2011 L usage des newsletters dans les entreprises BtoB Introduction : Notre étude : Le terme «Newsletter» s est banalisé. Beaucoup d entreprises

Plus en détail

PRÉSENTATION DE TWITTER TAILORED AUDIENCE

PRÉSENTATION DE TWITTER TAILORED AUDIENCE GUIDE QUANTCAST PRÉSENTATION DE TWITTER TAILORED AUDIENCE CONTENU 2 INTRODUCTION 3 TWITTER : FAITS ET CHIFFRES 3 HISTORIQUE DE TWITTER 4 GUIDE DE L ANNONCEUR SUR TWITTER 5 GUIDE D INITIATION AUX AUDIENCES

Plus en détail