Taxotere doit être administré sous la surveillance d un médecin expérimenté dans l emploi des antinéoplasiques.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Taxotere doit être administré sous la surveillance d un médecin expérimenté dans l emploi des antinéoplasiques."

Transcription

1 Les Canadiennes atteintes d un cancer du sein à un stade précoce avec atteinte ganglionnaire peuvent maintenant bénéficier d un traitement chimiothérapeutique approuvé récemment avec conditions par Santé Canada ~Santé Canada a émis une autorisation de commercialisation avec conditions d un nouveau traitement post-chirurgical, Taxotere, en association avec la doxorubicine et la cyclophosphamide, offrant ainsi aux femmes une option thérapeutique additionnelle et une nouvelle source d espoir~ Laval (Québec) Le 24 janvier 2007 Les Canadiennes ayant reçu un diagnostic de cancer du sein à un stade précoce avec atteinte ganglionnaire disposent maintenant d une nouvelle option thérapeutique post-chirurgicale. En effet, Santé Canada a émis une autorisation de commercialisation avec conditions de Taxotere (docetaxel) pour emploi en association avec la doxorubicine et la cyclophosphamide dans le traitement adjuvant du cancer du sein opérable avec atteinte ganglionnaire. Ce type d autorisation avec conditions permet aux médecins et à leurs patients d avoir accès rapidement à de nouveaux traitements sur la base de données prometteuses sur leur efficacité clinique et leur profil de risques et de bénéfices acceptable. Taxotere, qui offre déjà aux patients et à leurs médecins une solide option thérapeutique pour le traitement du cancer du sein avancé localisé ou métastatique, du cancer du poumon non à petites cellules, du cancer ovarien, du cancer de la prostate et du carcinome spinocellulaire de la tête et du cou, dispose maintenant de l indication suivante : Taxotere, dont l emploi est indiqué en association avec la doxorubicine et la cyclophosphamide dans le traitement adjuvant du cancer du sein opérable avec atteinte ganglionnaire, bénéficie d une autorisation de commercialisation avec conditions. Cette autorisation avec conditions se fonde sur la nature prometteuse des données cliniques obtenues à la suite de l administration du produit à des patientes présentant cette maladie et sur la nécessité de poursuivre le suivi afin d en attester les résultats cliniques. Il faut informer les patients de la nature de l autorisation accordée. Taxotere a reçu une autorisation de commercialisation sans condition pour le traitement du cancer du sein avancé, du cancer du poumon non à petites cellules, du cancer ovarien, du cancer de la prostate et du carcinome spinocellulaire de la tête et du cou. Taxotere doit être administré sous la surveillance d un médecin expérimenté dans l emploi des antinéoplasiques.

2 «L approbation de Taxotere pour le traitement du cancer du sein à un stade précoce nous permet maintenant de disposer d une solide option thérapeutique ayant démontré qu elle peut sauver la vie des patientes et prolonger leur survie», affirme le docteur André Robidoux, chirurgien oncologue au Centre Hospitalier de l Université de Montréal (CHUM). «L une des principales préoccupations de bon nombre de mes patientes est que leur cancer réapparaisse. De nouvelles options thérapeutiques plus perfectionnées, comme Taxotere, nous aident à augmenter les chances de rémission chez nos patientes.» L autorisation de commercialisation avec conditions émise par Santé Canada repose sur les résultats d études cliniques repères, notamment ceux de l étude canadienne réalisée récemment par le Breast Cancer International Research Group (BCIRG), qui ont démontré que les femmes atteintes d un cancer du sein à un stade précoce avec atteinte ganglionnaire qui avaient reçu Taxotere en association avec de la doxorubicine et de la cyclophosphamide (chimiothérapie TAC) après la chirurgie avaient bénéficié d une réduction de 30 pour cent du risque de décès au moment du suivi réalisé après 55 mois. Elles ont également bénéficié d une réduction de 28 pour cent du risque de récidive de leur cancer comparativement aux femmes ayant reçu le traitement adjuvant standard. «Je me considère très chanceuse d avoir eu accès à un traitement aussi perfectionné que Taxotere. Heureusement, dans mon cas, ce traitement a été un succès et mon cancer est en rémission», affirme Manon Tremblay, qui a reçu un diagnostic de cancer du sein à un stade précoce en «Même si j aurai toujours peur que mon cancer revienne, je n ai plus l impression que je vis dans l ombre de mon cancer du sein.» En 2006, au Canada, on estime à le nombre de femmes qui ont reçu un diagnostic de cancer du sein 1. Le cancer du sein au stade initial représente maintenant près de 90 % de tous les nouveaux cas 2. «Le cancer du sein arrive au deuxième rang des causes de décès par cancer chez les Canadiennes, après le cancer du poumon», précise le docteur Robidoux. «Maintenant que

3 l on a accordé à Taxotere une autorisation de commercialisation pour le traitement du cancer du sein à un stade précoce, nous disposons d options thérapeutiques plus efficaces pour prévenir les récidives et les décès.» On fait actuellement appel à des traitements locaux ou administrés par voie générale pour la prise en charge du cancer du sein à un stade précoce. Les traitements locaux visent à retirer, à détruire ou à maîtriser le développement des cellules cancéreuses dans une région donnée de l organisme, comme le sein. Ils comprennent notamment la chirurgie et la radiothérapie. Les traitements administrés par voie générale servent à détruire ou à maîtriser le développement des cellules cancéreuses dans l ensemble de l organisme. Ils comprennent la chimiothérapie et l hormonothérapie. Les patientes reçoivent une seule forme de traitement ou une combinaison de traitements, selon leurs besoins. À propos de l étude BCIRG Le BCIRG est un groupe de recherche mondial établi à Edmonton et à Paris. Les résultats de l étude BCIRG ont démontré que les femmes qui avaient reçu le traitement à base de Taxotere avaient bénéficié d un avantage au chapitre de la survie sans récidive, et ce, que leur tumeur ait été porteuse de récepteurs hormonaux ou non. L étude BCIRG001 portait sur femmes ménopausées ou en préménopause, dont 438 Canadiennes, atteintes d un cancer du sein à un stade précoce avec atteinte ganglionnaire. Elle s est déroulée dans 112 établissements répartis dans 20 pays, entre juin 1997 et juin À propos de Taxotere Taxotere, un médicament chimiothérapeutique de la classe des taxanes, agit en altérant les structures vitales participant à la division cellulaire, qui s assemblent et se désassemblent pendant le cycle cellulaire, empêchant ainsi de nombreuses cellules cancéreuses de se diviser et entraînant à terme leur nécrose. En 1995, Taxotere a été approuvé au Canada pour traiter le cancer du sein avancé localisé ou métastatique. Taxotere est actuellement indiqué dans les cas suivants :

4 traitement du cancer du sein avancé localisé ou métastatique. L emploi de Taxotere en association avec de la doxorubicine comme traitement de première intention doit être réservé aux patientes présentant une affection pouvant menacer le pronostic vital (notamment, la présence de métastases viscérales ou pulmonaires). Taxotere est également indiqué en association avec Xeloda (capécitabine) pour le traitement du cancer du sein avancé ou métastatique après l échec d une chimiothérapie comportant de l anthracycline; traitement du cancer du poumon non à petites cellules avancé localisé ou métastatique, en monothérapie ou en association avec un dérivé du platine; traitement du cancer de la prostate métastatique androgéno-indépendant (réfractaire à l hormonothérapie), en association avec de la prednisone ou de la prednisolone; traitement du cancer ovarien métastatique, après l échec d'une chimiothérapie de première intention ou d'une chimiothérapie subséquente; traitement du carcinome spinocellulaire récurrent et/ou métastatique de la tête et du cou, en monothérapie, après l échec d une chimiothérapie antérieure. Les effets indésirables observés le plus souvent chez les patients recevant Taxotere en association avec de la doxorubicine et de la cyclophosphamide sont la perte des cheveux, l anémie, les nausées, la fatigue, la neutropénie (diminution du nombre de globules blancs dans le sang), la stomatite (ulcères dans la bouche), l arrêt des menstruations, la fièvre et les vomissements. Les effets indésirables graves, observés moins souvent ou pouvant mettre la vie du patient en danger, comprennent la rétention liquidienne, les infections et les réactions allergiques.

5 À propos de sanofi-aventis Sanofi-aventis est un des leaders mondiaux de la pharmacie. Sanofi-aventis s appuie sur une recherche internationale pour se développer dans sept domaines thérapeutiques majeurs : le cardiovasculaire, la thrombose, le cancer, les maladies métaboliques, le système nerveux central, la médecine interne et les vaccins. Sanofi-aventis est coté à Paris (EURONEXT : SAN) et à New-York (NYSE : SNY). Au Canada, sanofi-aventis emploie plus de personnes. Son siège social se trouve à Laval, au Québec Pour tout renseignement complémentaire, prière de s adresser à : Pamela Pavlik Communications sur les produits sanofi-aventis Canada Inc. N o de téléphone : Courriel : Références : 1 Société canadienne du cancer. Statistiques sur le cancer du sein Adresse internet : 2 Statistique Canada. Description des états de santé au Canada Cancers. Au moment du diagnostic. Adresse internet :

Contacts: sanofi-aventis + 33 (0)6 70 93 75 28 + 33 (0) 1 58 10 08 97

Contacts: sanofi-aventis + 33 (0)6 70 93 75 28 + 33 (0) 1 58 10 08 97 Contacts: sanofi-aventis CIRG Anne Bancillon Emmanuelle Mékercke + 33 (0)6 70 93 75 28 + 33 (0) 1 58 10 08 97 DES TRAITEMENTS A BASE DE TAXOTERE ET HERCEPTINE DÉMONTRENT CHEZ LES FEMMES ATTEINTES DE FORME

Plus en détail

Une étude de phase III sur Avastin donne des résultats positifs lors de cancer de l ovaire de stade avancé

Une étude de phase III sur Avastin donne des résultats positifs lors de cancer de l ovaire de stade avancé Communiqué de presse Bâle, le 25 février 2010 Une étude de phase III sur Avastin donne des résultats positifs lors de cancer de l ovaire de stade avancé Roche (SIX: RO, ROG; OTCQX: RHHBY) a annoncé aujourd

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 10 novembre 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 10 novembre 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 10 novembre 2004 GEMZAR 200 mg, lyophilisat pour usage parentéral (IV) Flacon de 10 ml GEMZAR 1000 mg, lyophilisat pour usage parentéral

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 février 2006 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée limitée conformément au décret du 27 octobre 1999 (JO du 30 octobre 1999) et à l arrêté du

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 avril 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 avril 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 29 avril 2009 NAVELBINE 20 mg, capsule molle plaquette(s) thermoformée(s) PVC-aluminium PVDC de 1 capsule(s) : 365 948-4 NAVELBINE 30 mg, capsule molle plaquette(s) thermoformée(s)

Plus en détail

Roche obtient l homologation par la FDA de l association Avastin plus chimiothérapie dans le traitement du cancer avancé du col de l utérus

Roche obtient l homologation par la FDA de l association Avastin plus chimiothérapie dans le traitement du cancer avancé du col de l utérus Communiqué de presse Bâle, 15 août 2014 Roche obtient l homologation par la FDA de l association Avastin plus chimiothérapie dans le traitement du cancer avancé du col de l utérus Avastin est le premier

Plus en détail

Relations avec les investisseurs :

Relations avec les investisseurs : Communiqué de presse Résumés : n os LBA6008 et 6017 Relations avec les médias : Annick Robinson 438 837-2550 Relations avec les investisseurs : Justin Holko 908 740-1879 Nouvelles données révélant l activité

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 12 décembre 2009

Communiqué de presse. Bâle, le 12 décembre 2009 Communiqué de presse Bâle, le 12 décembre 2009 Meilleures chances de guérison pour les patientes souffrant de cancer du sein HER2- positif de stade précoce lorsqu elles reçoivent Herceptin pendant un an

Plus en détail

Les traitements des cancers du sein - Chimiothérapie

Les traitements des cancers du sein - Chimiothérapie Coalition européenne contre le cancer du sein Document extrait du site Version imprimable Les traitements des cancers du sein - Chimiothérapie Oeuvre collective de la FNCLCC Extrait de Comprendre le cancer

Plus en détail

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013 Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013 Introduction Les grandes lignes des recommandations ABC 1 et les «ESMO Clinical Practice Guidelines for diagnosis, treatment

Plus en détail

Peut-on ne pas proposer de traitement adjuvant chez une femme âgée présentant un cancer «à risque»?

Peut-on ne pas proposer de traitement adjuvant chez une femme âgée présentant un cancer «à risque»? Peut-on ne pas proposer de traitement adjuvant chez une femme âgée présentant un cancer «à risque»? D. GEDOUIN Rennes, le 12 juin2015 CAS CLINIQUE Madame L Paulette, née le 23/04/1929 (86 ans), ancienne

Plus en détail

Le cancer du sein. Page 1/4 - Le cancer du sein. 08/10/2015 - Par INCA. Page 1 / 10

Le cancer du sein. Page 1/4 - Le cancer du sein. 08/10/2015 - Par INCA. Page 1 / 10 08/10/2015 - Par INCA Le cancer du sein En France, le cancer du sein est la première cause de mortalité chez les femmes de 35 à 55 ans. Du diagnostic aux traitements, ce dossier vous permet de tout savoir

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100%? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Caisse Nationale

Plus en détail

L HYSTÉRECTOMIE. Informations à la clientèle. Pour vous, pour la vie

L HYSTÉRECTOMIE. Informations à la clientèle. Pour vous, pour la vie L HYSTÉRECTOMIE Informations à la clientèle Pour vous, pour la vie Hystérectomie Consiste à enlever l utérus : organe de reproduction et de gestation (grossesse). Hystérectomie et ovariectomie bilatérale

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

Agir aujourd hui pour prévenir les maladies de demain. 10 juin 2008 Centre International des Congrès à Metz

Agir aujourd hui pour prévenir les maladies de demain. 10 juin 2008 Centre International des Congrès à Metz Agir aujourd hui pour prévenir les maladies de demain 10 juin 2008 Centre International des Congrès à Metz Point sur le cancer de la vessie : dépistage précoce et santé au travail Dr Maria GONZALEZ Centre

Plus en détail

CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS

CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS DESCRIPTION Le Fonds collège-industrie pour l innovation (FCII)

Plus en détail

Cancer du sein: soins 2015

Cancer du sein: soins 2015 Cancer du sein: soins 2015 Nouveautés thérapeutiques en pathologie mammaire métastatique Pr. Lionel D Hondt (M.D., Ph.D.) Chef du Service d Oncologie CHU UCL Dinant-Godinne CHU Charleroi, 02 octobre 2015

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 juillet 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 juillet 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 20 juillet 2011 HALAVEN 0,44 mg/ml, solution injectable B/1 flacon de 5 ml contenant 2 ml de solution (CIP 4183523) B/6 flacons de 5 ml contenant 2 ml de solution (CIP

Plus en détail

NOTICE. ELUDRILPERIO 0,2 %, solution pour bain de bouche Digluconate de chlorhexidine

NOTICE. ELUDRILPERIO 0,2 %, solution pour bain de bouche Digluconate de chlorhexidine NOTICE ANSM Mis à jour le : 18/11/2013 Dénomination du médicament Encadré ELUDRILPERIO 0,2 %, solution pour bain de bouche Digluconate de chlorhexidine Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée exonérante

La prise en charge de votre affection de longue durée exonérante La prise en charge de votre affection de longue durée exonérante Édition 2015 LA PRISE EN CHARGE DE VOTRE AFFECTION DE LONGUE DURÉE EXONÉRANTE Votre médecin traitant a établi pour vous une demande de prise

Plus en détail

Mieux vaut prévenir que guérir!

Mieux vaut prévenir que guérir! Mieux vaut prévenir que guérir! Immunisation (vaccination) Qu est-ce qu un vaccin? LES VACCINS sont aussi appelés des piqûres, des injections ou des immunisations. Ils offrent une immunisation en aidant

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 25 mai 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 25 mai 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 25 mai 2011 AVASTIN 25 mg/ml Boîte de 1 flacon de 4 ml (CIP : 566 200-7) Boîte de 1 flacon de 16 ml (CIP : 566 201-3) Laboratoires ROCHE Bevacizumab Liste I Réserve hospitalière

Plus en détail

Chimiothérapie pour le cancer de la prostate. Raghu Rajan

Chimiothérapie pour le cancer de la prostate. Raghu Rajan Chimiothérapie pour le cancer de la prostate Raghu Rajan Plan de la présentation Rappel Traitement actuel Obstacles au traitement Considérations futures Cancer de la prostate Statistiques canadiennes Cancer

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 février 2006 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée limitée conformément au décret du 27 octobre 1999 (JO du 30 octobre 1999) et à l arrêté du

Plus en détail

Plan d études - Filière d études sanctionnée par un certificat Enseignant-e-s autorisé-e-s à enseigner au gymnase

Plan d études - Filière d études sanctionnée par un certificat Enseignant-e-s autorisé-e-s à enseigner au gymnase Plan d études - Filière d études sanctionnée par un certificat Enseignant-e-s autorisé-e-s à enseigner au gymnase Filière d études 1 Bases légales 2 2 s de formation 2 3 Admission 2 3.1 Conditions d admission

Plus en détail

La gestion des congés maternité, paternité, parentaux un outil RH de performance

La gestion des congés maternité, paternité, parentaux un outil RH de performance Fiches de bonnes pratiques des entreprises ayant obtenu le Label égalité femmes / hommes La gestion des congés maternité, paternité, parentaux un outil RH de performance Il est généralement considéré que

Plus en détail

Demande de règlement maladie grave

Demande de règlement maladie grave Demande de règlement maladie grave Votre partenaire de confiance. DÉCLARATION DU TITULAIRE DE LA POLICE POUR ASSURER LE TRAITEMENT RAPIDE DE LA DEMANDE, VEUILLEZ RÉPONDRE À TOUTES LES QUESTIONS ET ÉCRIRE

Plus en détail

Les données présentées lors de l ASCO 2007 soulignent l engagement de sanofi-aventis dans la prise en charge du cancer

Les données présentées lors de l ASCO 2007 soulignent l engagement de sanofi-aventis dans la prise en charge du cancer Contact: Anne Bancillon + 33 (0)6 86 31 03 89 Les données présentées lors de l ASCO 2007 soulignent l engagement de sanofi-aventis dans la prise en charge du cancer - De nouvelles données relatives à Eloxatine,

Plus en détail

Vidéo & Boutique SeXXXplus

Vidéo & Boutique SeXXXplus Vidéo & Boutique SeXXXplus (116261 Canada Inc.) CONCOURS «COZUMEL AVEC NALONE» RÈGLEMENT DE PARTICIPATION 1. ORGANISATEUR 1.1 Le Concours «COZUMEL AVEC NALONE» (ci-après le «Concours») est organisé par

Plus en détail

CANCER DE PROSTATE DISSEMINE ou METASTATIQUE. Référentiel RCP ONCO-UROLOGIE DE BASSE-NORMANDIE

CANCER DE PROSTATE DISSEMINE ou METASTATIQUE. Référentiel RCP ONCO-UROLOGIE DE BASSE-NORMANDIE CANCER DE PROSTATE DISSEMINE ou METASTATIQUE Référentiel RCP ONCO-UROLOGIE DE BASSE-NORMANDIE La mise à jour à jour a été effectuée à partir des recommandations 2010 en onco-urologie (AFU, EAU, ESMO, INCA),

Plus en détail

Traitement cancer du sein invasif H Marret -JLansac Département de Gynécologie Obstétrique CHU Bretonneau Tours France Le cancer du sein en France 37000 nouveaux cas en 1998 11000 décès dont 4000 < 65

Plus en détail

LE CANCER DU PANCREAS

LE CANCER DU PANCREAS LE CANCER DU PANCREAS Docteur Nicolas Williet, Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris & Comité de Rédaction du site web de la Fédération Francophone de Cancérologie Digestive Ce document est destiné

Plus en détail

Ce texte découle d une présentation réalisée lors

Ce texte découle d une présentation réalisée lors Pour en savoir plus FINANCEMENT PUBLIC ET ÉCONOMIE SOCIALE. L EXPÉRIENCE D INVESTISSEMENT QUÉBEC Claude Carbonneau Vice-président aux coopératives et aux autres entreprises de l économie sociale Investissement

Plus en détail

RÉSUMÉ. Introduction. Les techniques de détermination du statut HER-2

RÉSUMÉ. Introduction. Les techniques de détermination du statut HER-2 RÉSUMÉ Introduction Au Québec, on estime que 5 900 femmes ont reçu un diagnostic de cancer du sein au cours de l année 2007. Environ 18 à 20 % d entre elles présentent un mauvais pronostic associé au marqueur

Plus en détail

Cancer inflammatoire du sein Traitement, survie et récurrences

Cancer inflammatoire du sein Traitement, survie et récurrences inflammatoire du sein Traitement, survie et récurrences Huguette Nguele Meke Introduction Le cancer du sein est une maladie gave et fréquente qui touche une femme sur 11 au cours de sa vie et qui est diagnostiqué

Plus en détail

Axe 7 : Mettre en place une gestion des risques a posteriori

Axe 7 : Mettre en place une gestion des risques a posteriori Analyse d une erreur médicamenteuse selon REMED Axe 7 : Mettre en place une gestion des risques a posteriori Fiche technique n A7 REX1 Réaliser une REMED ou revue des erreurs médicamenteuses et dispositifs

Plus en détail

HERCEPTIN MONOGRAPHIE. trastuzumab pour perfusion. 440 mg de trastuzumab / fiole. Norme pharmaceutique reconnue. Antinéoplasique

HERCEPTIN MONOGRAPHIE. trastuzumab pour perfusion. 440 mg de trastuzumab / fiole. Norme pharmaceutique reconnue. Antinéoplasique MONOGRAPHIE Pr HERCEPTIN trastuzumab pour perfusion 440 mg de trastuzumab / fiole Norme pharmaceutique reconnue Antinéoplasique Distribué par : Hoffmann-La Roche Limitée 7070 Mississauga Road Mississauga

Plus en détail

L Entérite Catarrhale Epizootique (ECE)

L Entérite Catarrhale Epizootique (ECE) L Entérite Catarrhale Epizootique (ECE) Définition Entérite : affection de l intestin Catarrhale : inflammation d une muqueuse Epizootique : mal épidémique spécifique aux animaux L ECE est une maladie

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE PRODUIT. (docetaxel pour injection) Solution concentrée 80 mg/2,0 ml 20 mg/0,5 ml. Norme fabricant. Code de l ATC : L01C D02

MONOGRAPHIE DE PRODUIT. (docetaxel pour injection) Solution concentrée 80 mg/2,0 ml 20 mg/0,5 ml. Norme fabricant. Code de l ATC : L01C D02 MONOGRAPHIE DE PRODUIT Pr TAXOTERE (docetaxel pour injection) Solution concentrée 80 mg/2,0 ml 20 mg/0,5 ml Norme fabricant Code de l ATC : L01C D02 Antinéoplasique sanofi-aventis Canada Inc. 2905, place

Plus en détail

Le concours débute le 6 octobre 2014 (9 h HAE) et termine le 31 décembre 2014 (23 h 59 HAE).

Le concours débute le 6 octobre 2014 (9 h HAE) et termine le 31 décembre 2014 (23 h 59 HAE). RÈGLEMENT CONCOURS «MAISON À VENDRE OU À ACHETER : CONSEILS À DONNER» Le concours «Maison à vendre ou à acheter : Conseils à donner» est organisé par la Caisse Desjardins de Gentilly-Lévrard (ci-après

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil L essentiel en un coup d œil Les aphtes sont des lésions ou ulcérations superficielles de la peau, non contagieuses ni infectieuses. La plupart du temps situés au niveau de la muqueuse buccale, les aphtes

Plus en détail

AUTORISATION CONDITIONNELLE DE COMMERCIALISER XALKORI

AUTORISATION CONDITIONNELLE DE COMMERCIALISER XALKORI Santé Canada affiche des alertes d innocuité, des avis de santé publique, des communiqués et d autres avis provenant de l industrie pour informer les professionnels de la santé, les consommateurs et les

Plus en détail

PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE FIDÉLISATION BÉNÉVOLES

PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE FIDÉLISATION BÉNÉVOLES PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE FIDÉLISATION BÉNÉVOLES 2015 Avant-Propos Les bénévoles incarnent l esprit d entraide et de partage qui anime Moisson Outaouais. Ils sont impliqués dans plusieurs des fonctions

Plus en détail

Athlétisme Canada Politique du Programme d aide aux athlètes (PAA) 2015-2016 Profil paralympique

Athlétisme Canada Politique du Programme d aide aux athlètes (PAA) 2015-2016 Profil paralympique Athlétisme Canada Politique du Programme d aide aux athlètes (PAA) 2015-2016 Profil paralympique 1. Description générale du programme et objectif Le programme d aide aux athlètes (PAA) est un programme

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 5 octobre 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 5 octobre 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 5 octobre 2011 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 08/01/2007 par arrêté du 23/12/2008. RHINADVIL, comprimé enrobé Boîte

Plus en détail

SEMINAIRE INTERNATIONAL

SEMINAIRE INTERNATIONAL SOUS LE HAUT PATRONAGE DU MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE LA PROTECTION DE LA NATURE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE DU CAMEROUN (MINEPDED) SEMINAIRE INTERNATIONAL THEME «Évolution des systèmes d évaluation

Plus en détail

Protocole concernant l organisation des élections des délégués à l Assemblée Générale de la Mutuelle SERVIR

Protocole concernant l organisation des élections des délégués à l Assemblée Générale de la Mutuelle SERVIR 1 Protocole concernant l organisation des élections des délégués à l Assemblée Générale de la Mutuelle SERVIR 2 Conformément aux statuts de la mutuelle, le présent protocole a pour objet d arrêter : -

Plus en détail

Cent quarantième session. Rome, 10-14 octobre 2011. Dotation en effectifs des services de trésorerie

Cent quarantième session. Rome, 10-14 octobre 2011. Dotation en effectifs des services de trésorerie Août 2011 FC 140/10 F COMITÉ FINANCIER Cent quarantième session Rome, 10-14 octobre 2011 Dotation en effectifs des services de trésorerie Pour toute question concernant le contenu de ce document, veuillez

Plus en détail

Traitement de l incontinence post-opératoire chez l homme

Traitement de l incontinence post-opératoire chez l homme DIU Rééducation Périnéale Traitement de l incontinence post-opératoire chez l homme DIU de Rééducation périnéale Dr Laurence Peyrat Définitions L incontinence urinaire chez l homme survient après une lésion

Plus en détail

Infection par le FIV, Le syndrome de l immunodéficience féline

Infection par le FIV, Le syndrome de l immunodéficience féline Fiche technique n 14 2 ème édition Infection par le FIV, Le syndrome de l immunodéficience féline Le syndrome de l'immunodéficience féline est communément appelé le «SIDA du chat». Il se transmet entre

Plus en détail

CONSEIL SCOLAIRE DE DISTRICT CATHOLIQUE CENTRE-SUD

CONSEIL SCOLAIRE DE DISTRICT CATHOLIQUE CENTRE-SUD CONSEIL SCOLAIRE DE DISTRICT CATHOLIQUE CENTRE-SUD DIRECTIVE ADMINISTRATIVE DOMAINE : PROGRAMMES ET SERVICES À L ÉLÈVE Politique : Excursions éducatives (abrogée) PSE.11.0 En vigueur le : 9 septembre 1998

Plus en détail

DEMANDE D APPROBATION D UNE FORMATION RELATIVE À L EXPÉRIMENTATION ANIMALE

DEMANDE D APPROBATION D UNE FORMATION RELATIVE À L EXPÉRIMENTATION ANIMALE N 15012*01 DEMANDE D APPROBATION D UNE FORMATION RELATIVE À L EXPÉRIMENTATION ANIMALE ARTICLE R. 214-130 DU CODE RURAL ET DE LA PÊCHE MARITIME ARRÊTÉ DU 1ER FÉVRIER 2013 RELATIF À L ACQUISITION ET À LA

Plus en détail

éthiques applicables à la recherche médicale impliquant des êtres humains

éthiques applicables à la recherche médicale impliquant des êtres humains Déclaration d'helsinki de L'AMM - Principes éthiques applicables à la recherche médicale impliquant des êtres humains Adoptée par la 18e Assemblée générale de l AMM, Helsinki, Finlande, Juin 1964 et amendée

Plus en détail

Enquête nationale sur la satisfaction des patients 2012

Enquête nationale sur la satisfaction des patients 2012 Enquête nationale sur la satisfaction des patients 2012 Version brève du rapport comparatif national Mars 2014, version 1.0 Résumé du rapport comparatif national, mesure 2012 Sommaire 1. Contexte... 3

Plus en détail

2 Les traitements. Les traitements médicamenteux du cancer du sein. Informations-clés

2 Les traitements. Les traitements médicamenteux du cancer du sein. Informations-clés Les traitements médicamenteux du cancer du sein Ce document présente les différents traitements médicamenteux du cancer du sein. Il a pour but d aider les patientes et leurs proches à mieux comprendre:

Plus en détail

Protection de la vie privée des étudiants à l égard des traitements de données à caractère personnel

Protection de la vie privée des étudiants à l égard des traitements de données à caractère personnel U N I V E R S I T É L I B R E D E B R U X E L L E S, U N I V E R S I T É D ' E U R O P E Protection de la vie privée des étudiants à l égard des traitements de données à caractère personnel Texte approuvé

Plus en détail

Association France Alzheimer

Association France Alzheimer Association France Alzheimer Maladie d Alzheimer et Maladies Apparentées Appel à projets «Sciences Médicales» (AAP SM 2016) Subventions allant jusqu à 100.000 Euros Il est recommandé aux candidats de lire

Plus en détail

GUIDE ADMINISTRATIF À L'INTENTION DES BÉNÉVOLES ET DES EMPLOYÉ.E.S DE L ASSOCIATION DES THÉÂTRES FRANCOPHONES DU CANADA

GUIDE ADMINISTRATIF À L'INTENTION DES BÉNÉVOLES ET DES EMPLOYÉ.E.S DE L ASSOCIATION DES THÉÂTRES FRANCOPHONES DU CANADA GUIDE ADMINISTRATIF À L'INTENTION DES BÉNÉVOLES ET DES EMPLOYÉ.E.S DE L ASSOCIATION DES THÉÂTRES FRANCOPHONES DU CANADA Mise en place en mai 2006 Révision en date du 31 mars 2012 telle qu adoptée par l

Plus en détail

CMR CMR REPROTOXIQUE. pénétration cutanée, peuvent produire des défauts génétiques héréditaires ou en augmenter la fréquence».

CMR CMR REPROTOXIQUE. pénétration cutanée, peuvent produire des défauts génétiques héréditaires ou en augmenter la fréquence». Conseils prévention Santé au travail Crée le 25/06/2010 par JF Mise à jour 25/06/2010 par JF 1. Définitions 1.1. Un est une substance ou une préparation chimique qui peut avoir des effets cancérigènes

Plus en détail

Suivi individuel des salariés Visites médicales

Suivi individuel des salariés Visites médicales Définition Loi n 2011-867 du 20 juillet 2011 relative à l organisation de la médecine du travail Décret n 2012-137 du 30 janvier 2012 relatif à l organisation et au fonctionnement des services de santé

Plus en détail

I 1 PRESENTATION DE L OFFRE DE FORMATION ET DES POSSIBILITES DE PARTICIPATION A UN

I 1 PRESENTATION DE L OFFRE DE FORMATION ET DES POSSIBILITES DE PARTICIPATION A UN A propos de l organisation de la structure que l université Panthéon Assas met à la disposition des programmes de mobilité (Erasmus, doubles diplômes, formations intégrées etc.) : Le bureau des programmes

Plus en détail

Textes de référence : 212-38-2, 212-25, 212-28, 212-29 du règlement général de l AMF. Article 2 Contenu du prospectus... 2

Textes de référence : 212-38-2, 212-25, 212-28, 212-29 du règlement général de l AMF. Article 2 Contenu du prospectus... 2 Instruction AMF Prospectus établi pour l offre au public de certificats mutualistes des sociétés d assurance mutuelles agréées (SAM), des caisses d assurance et de réassurance mutuelles agricoles agréées

Plus en détail

LA DIRECTION DE LA SANTE EN POLYNESIE FRANCAISE

LA DIRECTION DE LA SANTE EN POLYNESIE FRANCAISE LA DIRECTION DE LA SANTE EN POLYNESIE FRANCAISE Direction de la Santé BP 611 98713 Papeete TAHITI Polynésie Française Bureau des Ressources Humaines et de la Formation Cellule Recrutement & Gestion des

Plus en détail

Le traitement du cancer. dans les établissements de santé en France en 2010

Le traitement du cancer. dans les établissements de santé en France en 2010 2009 2013 Mesure 19 SOINS ET vie des malades Le traitement du cancer mars 2010 dans les établissements de santé en France en 2010 868 établissements de santé sont désormais autorisés à traiter les malades

Plus en détail

RÉVOLUTIONNER LE TRAVAIL DE L INFIRMIÈRE AU BLOC OPÉRATOIRE OUI, CELA EST POSSIBLE

RÉVOLUTIONNER LE TRAVAIL DE L INFIRMIÈRE AU BLOC OPÉRATOIRE OUI, CELA EST POSSIBLE RÉVOLUTIONNER LE TRAVAIL DE L INFIRMIÈRE AU BLOC OPÉRATOIRE OUI, CELA EST POSSIBLE M me Guylaine Marquis Conseillère en soins, évaluation de la qualité pour la direction des soins infirmiers CHUM M. Stéphane

Plus en détail

Demande de règlement au titre de l assurance invalidité Assurance-crédit Contrat no 83028

Demande de règlement au titre de l assurance invalidité Assurance-crédit Contrat no 83028 Demande de règlement au titre de l assurance invalidité Assurance-crédit Contrat no 83028 Quels renseignements sont requis dans le cas d une demande de règlement invalidité? Liste de contrôle : Déclaration

Plus en détail

Conseils relatifs au maniement des médicaments

Conseils relatifs au maniement des médicaments Conseils relatifs au maniement des médicaments A G f Interpharma Association des entreprises pharmaceutiques suisses pratiquant la recherche Petersgraben 35 Case postale 4003 Bâle Téléphone +41 (0)61 264

Plus en détail

Vu le code des postes et télécommunications, et notamment son article L. 36 7 ;

Vu le code des postes et télécommunications, et notamment son article L. 36 7 ; Avis n 00 1026 de l Autorité de régulation des télécommunications en date du 4 octobre 2000 sur les décisions tarifaires de France Télécom n 00 090 relative à la commercialisation des contrats "Ligne Locale"

Plus en détail

Grossesse et travail Guide pour le retrait préventif des travailleuses enceintes 1 SPPLRN - SCFP 5222

Grossesse et travail Guide pour le retrait préventif des travailleuses enceintes 1 SPPLRN - SCFP 5222 Syndicat des professionnelles et professionnels Laval-Rive-Nord Syndicat canadien de la fonction publique, section locale 5222 Grossesse et travail Guide pour le retrait préventif des travailleuses enceintes

Plus en détail

Information sur les injections intravitréennes de d Avastin

Information sur les injections intravitréennes de d Avastin Information sur les injections intravitréennes de d Avastin Vous présentez une maladie de la macula pour laquelle votre ophtalmologiste vous propose une injection d'un médicament directement à l intérieur

Plus en détail

- 1 - RESUME. Institut Claudius Regaud, 20-24 rue du Pont Saint-Pierre 31052 TOULOUSE cedex.

- 1 - RESUME. Institut Claudius Regaud, 20-24 rue du Pont Saint-Pierre 31052 TOULOUSE cedex. ETUDE - 1 - METAL3 Page 1 / 5 RESUME Titre de l essai pronostique afin d identifier parmi les patientes présentant un cancer du sein métastatique celles qui bénéficient d une 3 ième ligne de chimiothérapie

Plus en détail

L imagerie médicale au service des thérapies innovantes

L imagerie médicale au service des thérapies innovantes L imagerie médicale au service des thérapies innovantes 02 DÉVELOPPER ET ÉVALUER DE NOUVELLES STRATÉGIES THÉRAPEUTIQUES : GÉNIQUE, CELLULAIRE, CHIRURGICALE, MÉDICAMENTEUSE Un ensemble de compétences MIRCen

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale 1 avec attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) du 28 septembre 2010 51104 Aide-carreleuse AFP/Aide-carreleur AFP Plattenlegerpraktikerin

Plus en détail

CURES THERMALES : INDICATIONS ET PRESCRIPTION

CURES THERMALES : INDICATIONS ET PRESCRIPTION CURES THERMALES : INDICATIONS ET PRESCRIPTION Eva HAREL Mini Congrès SASPAS 07 Octobre 2014 1 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 INDICATIONS, CONTRE- INDICATIONS ET EFFETS INDESIRABLES Indications Contre Indications

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 14 janvier 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 14 janvier 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 14 janvier 2004 COSMEGEN 0,5 mg, poudre pour solution injectable Boîte de 1 flacon Laboratoires MERCK SCHARP & DOHME-CHIBRET dactinomycine

Plus en détail

ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS

ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS L Association des Etats de la Caraïbe (AEC) invite les consultants éligibles intéressés à soumettre des propositions pour la fourniture d un

Plus en détail

avec une greffe de dent

avec une greffe de dent Clinique Olivia Ferrandino CHIRURGIE EXPÉRIMENTALE Rendre la vue avec une greffe de dent Une technique italienne de pointe permet à des patients atteints de cécité totale de récupérer de 1 à 5 dixièmes

Plus en détail

Les droits et obligations liés aux activités numériques. Le correspondant Informatique et Libertés D1-5

Les droits et obligations liés aux activités numériques. Le correspondant Informatique et Libertés D1-5 Les droits et obligations liés aux activités numériques Le correspondant Informatique et Libertés D1-5 La loi du 6 janvier 1978 dite «loi Informatique et Libertés» a été profondément remanié suite à la

Plus en détail

Filière administrative

Filière administrative Filière administrative LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Notice d information Mise à jour le : 11/04/2016 de Rédacteur Territorial Textes de référence : - Décret n 2012-924 du 30 juillet 2012 portant statut

Plus en détail

PREMIERS PAS : GUIDE DE LA RELATION DE MENTORAT EN ÉVALUATION PROJET PILOTE DE MENTORAT EN ÉVALUATION CANADA

PREMIERS PAS : GUIDE DE LA RELATION DE MENTORAT EN ÉVALUATION PROJET PILOTE DE MENTORAT EN ÉVALUATION CANADA PREMIERS PAS : GUIDE DE LA RELATION DE MENTORAT EN ÉVALUATION PROJET PILOTE DE MENTORAT EN ÉVALUATION CANADA Félicitations! Vous avez amorcé une relation de mentorat, sois en tant que mentor ou personne

Plus en détail

Dossier. Question 1. Question 2 Que comporte le traitement spécifique de cette patiente?

Dossier. Question 1. Question 2 Que comporte le traitement spécifique de cette patiente? Dossier 1 Madame V, 60 ans est suivie depuis peu pour un cancer pulmonaire à petites cellules sans aucun signe de complications diagnostiqué lors d un bilan réalisé pour asthénie persistante. Il s agit

Plus en détail

Reconnaissance du mérite. partenariat globalité stratégie

Reconnaissance du mérite. partenariat globalité stratégie Reconnaissance du mérite partenariat globalité stratégie Programme de reconnaissance du mérite des conseillers des Garanties collectives 2015 Un programme de reconnaissance unique pour la rémunération

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DE LA CAPÉCITABINE DANS LE TRAITEMENT DU CANCER DU SEIN AVANCÉ OU MÉTASTATIQUE

GUIDE D UTILISATION DE LA CAPÉCITABINE DANS LE TRAITEMENT DU CANCER DU SEIN AVANCÉ OU MÉTASTATIQUE Guide d utilisation de la capécitabine dans le traitement du cancer du sein avancé ou métastatique Comité de l évolution des pratiques en oncologie (CEPO) Juin 2005 Tables des matières 1. INTRODUCTION...

Plus en détail

cykabore@yahoo.fr Novembre 2003 à septembre 2007

cykabore@yahoo.fr Novembre 2003 à septembre 2007 PREMIER RAPPORT NATIONAL REGULIER SUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROTOCOLE DE CARTAGENA SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES BIOTECHNOLOGIQUES Partie Personne à contacter pour le rapport Nom et titre de la personne

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

APPRENTISSAGE. le parcours professionnel des apprentis. 5 ans après leur formation, de niveau 4 en Pays de la Loire (Bac Pro et Brevet Professionnel)

APPRENTISSAGE. le parcours professionnel des apprentis. 5 ans après leur formation, de niveau 4 en Pays de la Loire (Bac Pro et Brevet Professionnel) APPRENTISSAGE 5 ans après leur formation, le parcours professionnel des apprentis de niveau 4 en Pays de la Loire (Bac Pro et Brevet Professionnel) Edition 2014 ÉDITORIAL Pour beaucoup de jeunes, de parents

Plus en détail

Baccalauréat en études allemandes et histoire

Baccalauréat en études allemandes et histoire SERVICE DE L'ADMISSION ET DU RECRUTEMENT Baccalauréat en études allemandes et histoire FACULTÉ DES ARTS ET DES SCIENCES DÉPARTEMENT DE LITTÉRATURES ET DE LANGUES MODERNES DÉPARTEMENT D'HISTOIRE Sommaire

Plus en détail

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE KELLY SHIRES DE LA FONDATION DU CANCER DU SEIN DU QUÉBEC

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE KELLY SHIRES DE LA FONDATION DU CANCER DU SEIN DU QUÉBEC PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE KELLY SHIRES DE LA FONDATION DU CANCER DU SEIN DU QUÉBEC 1. OBJECTIF DU PROGRAMME Le programme d aide financière Kelly Shires de la Fondation du cancer du sein du Québec constitue

Plus en détail

Référentiel de bon usage - cancers du sein

Référentiel de bon usage - cancers du sein Commission OMéDIT de Basse-Normandie "cancérologie" Référentiel de bon usage - cancers du sein juil.-12 Protocoles de chimiothérapie en adjuvant Intitulé du protocole schéma thérapeutique Stade Schéma

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSSS/16/023 DÉLIBÉRATION N 16/008 DU 2 FÉVRIER 2016 RELATIVE À LA CRÉATION D'UNE BANQUE DE DONNÉES "TAMPON" AUPRÈS DE LA

Plus en détail

Annick Alpérovitch Directeur de recherche émérite, UPMC-Inserm-U708 Neuroépidémiologie

Annick Alpérovitch Directeur de recherche émérite, UPMC-Inserm-U708 Neuroépidémiologie Recherche épidémiologique sur la maladie d'alzheimer : quelques questions d'éthique Annick Alpérovitch Directeur de recherche émérite, UPMC-Inserm-U708 Neuroépidémiologie P. 1 Les études cas-témoin L un

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins Bureau qualité

Plus en détail

NOTICE. XYLONOR, compresse imprégnée pour usage dentaire. Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant de prendre ce médicament.

NOTICE. XYLONOR, compresse imprégnée pour usage dentaire. Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant de prendre ce médicament. NOTICE Mis à jour : 03/07/2001 Dénomination du médicament Encadré XYLONOR, compresse imprégnée pour usage dentaire Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant de prendre ce médicament.

Plus en détail

Ensemble de politiques sur la gestion de l information

Ensemble de politiques sur la gestion de l information Ensemble de politiques sur la gestion de l information TABLE DES MATIÈRES 1. Avant-propos... 1 1.1. Application...1 1.2. Structure de l Ensemble de politiques... 1 1.3. Principes directeurs... 2 1.4. Exceptions...2

Plus en détail

COOPÉRATIVES EN ONTARIO CLASSEMENT REQUIS ET DOCUMENT À CONSERVER

COOPÉRATIVES EN ONTARIO CLASSEMENT REQUIS ET DOCUMENT À CONSERVER COOPÉRATIVES EN ONTARIO CLASSEMENT REQUIS ET DOCUMENT À CONSERVER Commission des services financiers de l Ontario Division de la délivrance des marchés et de la surveillance des marchés 5160, rue Yonge,

Plus en détail

L andrologie est la partie de la médecine qui étudie l appareil génital de l homme. Le

L andrologie est la partie de la médecine qui étudie l appareil génital de l homme. Le APPAREIL GENITAL MASCULIN L andrologie est la partie de la médecine qui étudie l appareil génital de l homme. Le médecin andrologue est le spécialiste de l andrologie. Les principaux organes de l appareil

Plus en détail

LA MALADIE DE MORTON Dr JY COILLARD

LA MALADIE DE MORTON Dr JY COILLARD LA MALADIE DE MORTON Dr JY COILLARD La maladie de Morton est une pathologie aussi fréquente que mal connue. Elle est, encore aujourd hui, à l origine de débats animés entre les médecins sur son diagnostic

Plus en détail

Etude de cas : Faites vacciner votre enfant : Appels téléphoniques pour encourager la vaccination: Fonctionnent-ils?

Etude de cas : Faites vacciner votre enfant : Appels téléphoniques pour encourager la vaccination: Fonctionnent-ils? Etude de cas : Faites vacciner votre enfant : Appels téléphoniques pour encourager la vaccination: Fonctionnent-ils? Cette étude de cas est fondée sur «Comparaison de méthodes expérimentales et des méthodes

Plus en détail

SAVS : Projet d établissement SAVS

SAVS : Projet d établissement SAVS SAVS : Projet d établissement Les autorisations Autorisation du 14 septembre 2001 : Ce service s adresse aux seules personnes fréquentant le centre Ad appro ; il est destiné au soutien pour une vie à domicile

Plus en détail