Répartition des entreprises par code NAF et par région d'implantation de l'entreprise, année 2008

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Répartition des entreprises par code NAF et par région d'implantation de l'entreprise, année 2008"

Transcription

1 Répartition des entreprises par code NAF et par région d'implantation de l'entreprise, année 2008 vivant Audio Hors Alsace Intermittents Permanents Aquitaine Intermittents Permanents Auvergne Intermittents Permanents Basse Normandie Intermittents Permanents Bourgogne Intermittents Permanents Bretagne Intermittents Permanents Centre Intermittents Permanents Champagne Ardenne Intermittents Permanents Corse Intermittents Permanents Franche Comté Intermittents Permanents

2 vivant Audio Hors Haute Normandie Intermittents Permanents Ile de France Intermittents Permanents Languedoc Roussillon Intermittents Permanents Limousin Intermittents Permanents Lorraine Intermittents Permanents Midi Pyrénées Intermittents Permanents Nord Intermittents Permanents PACA Intermittents Permanents Pays de Loire Intermittents Permanents Picardie Intermittents Permanents Poitou Charente Intermittents Permanents Rhône Alpes Intermittents Permanents

3 vivant Audio Hors Monaco Intermittents Permanents Outre Mer Intermittents Permanents Etranger ou non renseigné Intermittents Permanents Intermittents Permanents La notion d'entreprise s'entend au sens SIREN. Nombre d'entreprises dédoublonnées : une entreprise déclarant à la fois des et des permanents n'est comptée qu'une seule fois. Il s'agit des entreprises déclarant au moins un salarié, dont le code NAF est autre que ceux ci-dessus, mais dont l'activité principale déclarée à Audiens relève bien du. Sont comptabilisées dans ce champ les manifestations s déclarées par des particuliers ou par des entreprises qui ne sont pas du et qui ont ponctuellement fait appel à des. Pour une même entreprise, il est comptabilisé ici le nombre de manifestations déclarées au titre de l'exercice. Ce chiffre inclut aussi les déclarations faites auprès du Guichet Unique du Occasionnel (GUSO). - Pour le vivant Z Arts du vivant Z Activités de soutien au vivant Z Gestion de salles de s - Pour l Z Enregistrement sonore et édition musicale Z Édition et diffusion de programmes radio A Production de films et de programmes pour la télévision A Edition de chaînes généralistes B Edition de chaînes thématiques B Production de films institutionnels et publicitaires C Production de films pour le cinéma Z Post-production de films cinématographiques, de vidéo et de programmes de télévision A Distribution de films cinématographiques B Edition et distribution vidéo Z Projection de films cinématographiques

4 Répartition des établissements par code NAF et par région d'implantation de l'établissement, année 2008 vivant Audio Hors Alsace Intermittents Permanents Aquitaine Intermittents Permanents Auvergne Intermittents Permanents Basse Normandie Intermittents Permanents Bourgogne Intermittents Permanents Bretagne Intermittents Permanents Centre Intermittents Permanents Champagne Ardenne Intermittents Permanents Corse Intermittents Permanents Franche Comté Intermittents Permanents

5 vivant Audio Hors Haute Normandie Intermittents Permanents Ile de France Intermittents Permanents Languedoc Roussillon Intermittents Permanents Limousin Intermittents Permanents Lorraine Intermittents Permanents Midi Pyrénées Intermittents Permanents Nord Intermittents Permanents PACA Intermittents Permanents Pays de Loire Intermittents Permanents Picardie Intermittents Permanents Poitou Charente Intermittents Permanents Rhône Alpes Intermittents Permanents

6 vivant Audio Hors Monaco Intermittents Permanents Outre Mer Intermittents Permanents Etranger ou non renseigné Intermittents Permanents Intermittents Permanents La notion d'établissement s'entend au sens SIRET. Nombre d'établissements dédoublonnés : un établissement déclarant à la fois des et des permanents n'est compté qu'une seule fois. Il s'agit des établissements déclarant au moins un salarié, dont le code NAF est autre que ceux ci-dessus, mais dont l'activité principale déclarée à Audiens relève bien du. Sont comptabilisées dans ce champ les manifestations s déclarées par des particuliers ou par des entreprises qui ne sont pas du et qui ont ponctuellement fait appel à des. Pour une même entreprise, il est comptabilisé ici le nombre de manifestations déclarées au titre de l'exercice. Ce chiffre inclut aussi les déclarations faites auprès du Guichet Unique du Occasionnel (GUSO). - Pour le vivant Z Arts du vivant Z Activités de soutien au vivant Z Gestion de salles de s - Pour l Z Enregistrement sonore et édition musicale Z Édition et diffusion de programmes radio A Production de films et de programmes pour la télévision A Edition de chaînes généralistes B Edition de chaînes thématiques B Production de films institutionnels et publicitaires C Production de films pour le cinéma Z Post-production de films cinématographiques, de vidéo et de programmes de télévision A Distribution de films cinématographiques B Edition et distribution vidéo Z Projection de films cinématographiques

7 Répartition des effectifs et permanents par code NAF et par région d'implantation de l'entreprise, année 2008 vivant Audio ces NAF activités du (4) Hors et avec des (5) Alsace Intermittents Permanents Aquitaine Intermittents Permanents Auvergne Intermittents Permanents Basse Normandie Intermittents Permanents Bourgogne Intermittents Permanents Bretagne Intermittents Permanents Centre Intermittents Permanents Champagne Ardenne Intermittents Permanents Corse Intermittents Permanents Franche Comté Intermittents Permanents Haute Normandie Intermittents Permanents

8 vivant Audio ces NAF activités du (4) Hors et avec des (5) Ile de France Intermittents Permanents Languedoc Roussillon Intermittents Permanents Limousin Intermittents Permanents Lorraine Intermittents Permanents Midi Pyrénées Intermittents Permanents Nord Intermittents Permanents PACA Intermittents Permanents Pays de Loire Intermittents Permanents Picardie Intermittents Permanents Poitou Charente Intermittents Permanents Rhône Alpes Intermittents Permanents Monaco Intermittents Permanents

9 vivant Audio ces NAF activités du (4) Hors et avec des (5) Outre Mer Intermittents Permanents Etranger ou non renseigné Intermittents Permanents Intermittents Permanents Nombre d'individus dédoublonnés sur le code NAF : un individu déclaré sur plusieurs codes NAF n'est compté qu'une seule fois au niveau des totaux. Nombre d'individus dédoublonnés par statut : un individu déclaré à la fois comme intermittent et comme permanent ne sera compté qu'une seule fois. Nombre d'individus dédoublonnés sur la région d'implantation : un individu déclaré par deux établissements ayant le même code NAF mais n'étant pas implantés dans la même région n est comptabilisé qu une seule fois au niveau des totaux. (4) Il s'agit des entreprises déclarant au moins un salarié, dont le code NAF est autre que ceux ci-dessous, mais dont l'activité principale déclarée à Audiens relève bien du. (5) Sont comptabilisées dans ce champ les effectifs déclarés lors de manifestations s. Des particuliers ou des entreprises qui ne sont pas du, font ponctuellement appel à des. Ce chiffre inclut aussi les déclarations faites auprès du Guichet Unique du Occasionnel (GUSO). : Z Arts du vivant Z Activités de soutien au vivant Z Gestion de salles de s : Z Enregistrement sonore et édition musicale Z Édition et diffusion de programmes radio A Production de films et de programmes pour la télévision A Edition de chaînes généralistes B Edition de chaînes thématiques B Production de films institutionnels et publicitaires C Production de films pour le cinéma Z Post-production de films cinématographiques, de vidéo et de programmes de télévision A Distribution de films cinématographiques B Edition et distribution vidéo Z Projection de films cinématographiques

10 Répartition de la masse salariale (en K ) par code NAF et par région d'implantation de l'établissement, année 2008 vivant Audio ces NAF activités du Hors Alsace Intermittents Permanents Aquitaine Intermittents Permanents Auvergne Intermittents Permanents Basse Normandie Intermittents Permanents Bourgogne Intermittents Permanents Bretagne Intermittents Permanents Centre Intermittents Permanents Champagne Ardenne Intermittents Permanents Corse Intermittents Permanents Franche Comté Intermittents Permanents Haute Normandie Intermittents Permanents Ile de France Intermittents Permanents Languedoc Roussillon Intermittents Permanents Limousin Intermittents Permanents Lorraine Intermittents Permanents

11 vivant Audio ces NAF activités du Hors Midi Pyrénées Intermittents Permanents Nord Intermittents Permanents PACA Intermittents Permanents Pays de Loire Intermittents Permanents Picardie Intermittents Permanents Poitou Charente Intermittents Permanents Rhône Alpes Intermittents Permanents Monaco Intermittents Permanents Outre Mer Intermittents Permanents Etranger ou non renseigné Intermittents Permanents Intermittents Permanents Il s'agit des entreprises déclarant au moins un salarié, dont le code NAF est autre que ceux ci-dessous, mais dont l'activité principale déclarée à Audiens relève bien du. Est comptabilisée dans ce champ la masse salariale déclarée lors des manifestations s. Des particuliers ou des entreprises qui ne sont pas du, font ponctuellement appel à des. Ce chiffre inclut aussi les déclarations faites auprès du Guichet Unique du Occasionnel (GUSO). Les salaires déclarés par la Caisse des Congés ne sont pas comptabilisés. Les masses salariales représentent les salaires bruts après abattement pour frais professionnels déclarés par l'entreprise. : Z Arts du vivant Z Activités de soutien au vivant Z Gestion de salles de s : Z Enregistrement sonore et édition musicale Z Édition et diffusion de programmes radio A Production de films et de programmes pour la télévision A Edition de chaînes généralistes B Edition de chaînes thématiques B Production de films institutionnels et publicitaires C Production de films pour le cinéma Z Post-production de films cinématographiques, de vidéo et de programmes de télévision A Distribution de films cinématographiques B Edition et distribution vidéo Z Projection de films cinématographiques

Instance Nationale de Concertation du 30 Mai 2013. Suivi de la production

Instance Nationale de Concertation du 30 Mai 2013. Suivi de la production Point n 3 Instance Nationale de Concertation du 30 Mai 2013 Suivi de la production 1 - L ETAT DES STOCKS DANS LES ORGANISMES... 2 2 - L EVOLUTION DES INSTANCES... 4 2.1. Evolution des instances toutes

Plus en détail

SYSTEME DE GESTION D ACTIVITES ETATS ET REQUETES

SYSTEME DE GESTION D ACTIVITES ETATS ET REQUETES 1. OBJECTIF DE L'ETAT Les états DAPA ont pour objectif le suivi des charges opérationnelles sur plusieurs années pour les projets de diagnostics et de fouilles. Ils permettent de disposer de prévisions

Plus en détail

Reporting de la Cellule d appui MOA SIRH / DGA SI. Situation du 1 er juillet 2010 au soir

Reporting de la Cellule d appui MOA SIRH / DGA SI. Situation du 1 er juillet 2010 au soir Reporting de la Cellule d appui MOA SIRH / DGA SI Situation du 1 er juillet 21 au soir Indicateurs de la cellule Nombre d optants: données issues des régions 12151 personnes ont opté au 1/7/21 (données

Plus en détail

Direction générale des entreprises ANNEE 2014

Direction générale des entreprises ANNEE 2014 Direction générale des entreprises SERVICE DE L ACTION TERRITORIALE, EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE SOUS DIRECTION DE LA RÉINDUSTIALISATION ET DES RESTRUCTURATIONS D ENTREPRISES BUREAU DE LA FORMATION ET

Plus en détail

Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE

Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat (FSPOEIE) constitue

Plus en détail

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2014

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2014 Septembre 2015 - N 15.032 L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2014 En résumé : En 2014, l emploi intermittents du spectacle concerne 256 000 salariés et génère 2 milliards d euros

Plus en détail

TROUVER BALISE PRES DE CHEZ VOUS

TROUVER BALISE PRES DE CHEZ VOUS TROUVER BALISE PRES DE CHEZ VOUS AQUITAINE POITOU CHARENTES LIMOUSIN 33 BGE Sud Ouest 05 56 87 23 75 bge33@creer.fr www.creer.fr 40 BGE Landes 05 58 06 10 40 contact@tgc40.fr www.bgetecgecoop.com 16, 17,

Plus en détail

ISF et intermédiation : Collecte 2009

ISF et intermédiation : Collecte 2009 ISF et intermédiation : Collecte 2009 juillet 2009 1 Contexte et méthodologie Contexte: L AFIC et l AFG ont conduit une enquête pour suivre l impact des mesures dites «ISF PME», et en particulier, pour

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE. Atelier de 14h30 16h00

ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE. Atelier de 14h30 16h00 ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE Atelier de 14h30 16h00 Objectifs Identifier les zones en difficultés afin d éviter des fermetures De maintenir des effectifs suffisants dans les CFA

Plus en détail

Séminaire «Organiser un tournage en forêt et sur les voies navigables» Sélestat 7 novembre 2014

Séminaire «Organiser un tournage en forêt et sur les voies navigables» Sélestat 7 novembre 2014 Séminaire «Organiser un tournage en forêt et sur les voies navigables» Sélestat 7 novembre 2014 Film France : Statuts et missions Les membres de Film France Le réseau des commissions du film La valorisation

Plus en détail

BILAN DE FREQUENTATION ETE 2009 ETABLI EN JUILLET / SEPTEMBRE 2009

BILAN DE FREQUENTATION ETE 2009 ETABLI EN JUILLET / SEPTEMBRE 2009 BILAN DE FREQUENTATION ETE 2009 ETABLI EN JUILLET / SEPTEMBRE 2009 Méthodologie : Données issues des plannings de disponibilités : -saisis par les propriétaires en gestion directe - issus des plannings

Plus en détail

DÉPÔTS DANS LES RÉGIONS FRANÇAISES de la clientèle non financière résidente et non-résidente Encours des dépôts au 30 septembre 2015*

DÉPÔTS DANS LES RÉGIONS FRANÇAISES de la clientèle non financière résidente et non-résidente Encours des dépôts au 30 septembre 2015* Le 19 novembre 2015 (1) de France Métropolitaine* 591,3 434,1 45,3 100,1 30,0 10,2 232,9 21,2 264,9 1,6 1 731,6 Ile de France 234,1 128,0 2,8 19,9 4,9 4,1 41,9 1,5 121,2 0,3 558,7 75 Paris 140,0 48,5 0,5

Plus en détail

Les Français et la domotique

Les Français et la domotique Titre du document Les Français et la domotique Principaux résultats de la deuxième enquête «HABITANTS, HABITATS & MODES DE VIE» réalisée avec le Credoc en juillet 2014 Conditions de réalisation de l enquête

Plus en détail

Les charges de copropriété dans le parc privé

Les charges de copropriété dans le parc privé Les charges de copropriété dans le parc privé Les charges de l année 2009 L Observatoire, un échantillon d immeubles permettant de distinguer deux niveaux d analyse : L analyse du parc des immeubles en

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE FEDERATION NATIONALE DES ENTREPRENEURS DES TERRITOIRES LE 11 DECEMBRE 2014 MSA ILE DE FRANCE

ASSEMBLEE GENERALE FEDERATION NATIONALE DES ENTREPRENEURS DES TERRITOIRES LE 11 DECEMBRE 2014 MSA ILE DE FRANCE ASSEMBLEE GENERALE FEDERATION NATIONALE DES ENTREPRENEURS DES TERRITOIRES LE 11 DECEMBRE 2014 Le projet «Déclaration Sociale Nominative»(DSN) Le projet «Déclaration Sociale Nominative»(DSN) Un projet national

Plus en détail

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN 2013 Cécile BAZIN Marie DUROS Amadou BA Jacques MALET Octobre 2014 INTRODUCTION Pour la septième année consécutive, l Association des Régions de

Plus en détail

LE CONGÉ DE FORMATION PROFESSIONNELLE (CFP)

LE CONGÉ DE FORMATION PROFESSIONNELLE (CFP) TOUT SAVOIR SUR LE CONGÉ DE FORMATION PROFESSIONNELLE (CFP) ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER LE CONGÉ DE FORMATION PROFESSIONNELLE LE CFP? Les agents de la Fonction

Plus en détail

Taxe d Apprentissage. Un circuit complexe Des chiffres clés Le plan d action Constats et réforme en cours. Présentation : DPMA CLOUET Thomas

Taxe d Apprentissage. Un circuit complexe Des chiffres clés Le plan d action Constats et réforme en cours. Présentation : DPMA CLOUET Thomas Taxe d Apprentissage Un circuit complexe Des chiffres clés Le plan d action Constats et réforme en cours Présentation : DPMA CLOUET Thomas Définition Impôt versé par les entreprises afin de financer le

Plus en détail

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Novembre 2012

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Novembre 2012 Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Les prix résistent toujours «Dans un marché immobilier pourtant grippé, les prix résistent toujours en ce mois de Novembre. Avec un indice qui ne progresse

Plus en détail

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Année 2014 SOMMAIRE ❶ Type d emploi :...3 ❷ Pyramide des âges :...4 ❸ Conditions d emploi :...5 ❹ Les emplois par catégorie socioprofessionnelle :...6

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS Présentation du Programme PHARE Les achats hospitaliers, levier majeur de performance pour les établissements Achats hospitaliers : 18 Milliards d euros en 2009 Non médicaux 42% Achats Hospitaliers Médicaux

Plus en détail

Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière?

Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière? Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière? Observatoire de la Microfinance Juillet 2012 Introduction Observatoire de la microfinance de la Banque de France

Plus en détail

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Février 2012

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Février 2012 Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Stabilité des prix de mise en vente «Une quasi stabilité des prix affichés à la mise en vente, qui se confirme depuis la fin de l année, avec un indice

Plus en détail

POST-TEST CAMPAGNE TV «Evaluation de la campagne de promotion 2009» - Présentation du 07 décembre

POST-TEST CAMPAGNE TV «Evaluation de la campagne de promotion 2009» - Présentation du 07 décembre POST-TEST CAMPAGNE TV «Evaluation de la campagne de promotion 2009» - Présentation du 07 décembre 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu

Plus en détail

Contexte institutionnel

Contexte institutionnel 1 Formation en protection de l autonomie des personnes âgées pour les aides à domicile Approche écologique Lucette Barthélémy Chargée d expertise en promotion de la santé Contexte institutionnel 2 L Institut

Plus en détail

Les FIP Fonds d investissement de proximité connaissent un développement rapide

Les FIP Fonds d investissement de proximité connaissent un développement rapide COMMUNIQUE DE PRESSE Paris le novembre Les FIP Fonds d investissement de proximité connaissent un développement rapide Principaux enseignements : - Avec millions d euros levés et fonds créés en et, les

Plus en détail

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 29 novembre 2013 SERVICE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 1- Marché des logements neufs : nouvelle baisse des ventes et des mises en vente au 3 ème trimestre 2013 Après

Plus en détail

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Vanina BOUSQUET InVS St MAURICE 20 Mai 2014 Journée plénière de la FEDORU SOMMAIRE Etat des lieux des remontée de RPU Etat des lieux des structures régionales

Plus en détail

Le marché des acquéreurs de nationalité étrangère non-résidents en France

Le marché des acquéreurs de nationalité étrangère non-résidents en France Edition 2016 Is it absolutely necessary to print this document? If this is the case, please make sure to print several slides per sheet, double sided and in black & white preferably. Le marché des acquéreurs

Plus en détail

Données formation continue 2013 : Rapport de Branche EAC

Données formation continue 2013 : Rapport de Branche EAC Données formation continue 2013 : Rapport de Branche EAC Introduction... 2 L Afdas et l organisation du système de la formation professionnelle continue... 2 I) Les entreprises bénéficiaires... 5 A) Répartition

Plus en détail

Sujet : Séminaire des managers de la filière Individus Agirc et Arrco

Sujet : Séminaire des managers de la filière Individus Agirc et Arrco LETTRE DU CENTRE N 188 Sujet : Séminaire des managers de la filière Individus Agirc et Arrco Le centre de formation et des expertises métiers organise, en lien avec la direction du Produit Retraite, un

Plus en détail

La Caisse d Epargne, acteur de référence du capital investissement en région. - Juillet 2010 -

La Caisse d Epargne, acteur de référence du capital investissement en région. - Juillet 2010 - La Caisse d Epargne, acteur de référence du capital investissement en région - Juillet 2010 - Votre besoin en Capital Vous êtes dirigeant (ou futur dirigeant) d entreprise et vous souhaitez : Créer ou

Plus en détail

Présentation du Black Book France Logiciels et Services, 2007-2011

Présentation du Black Book France Logiciels et Services, 2007-2011 Présentation du Black Book France Logiciels et Services, 2007-2011 www.idc.com Copyright 2008 IDC. Reproduction is forbidden unless authorized. All rights reserved. Objectifs du Black Book France Vous

Plus en détail

ANNEXE. Liste des métiers ouverts dans l'ensemble des régions françaises. Ile de France

ANNEXE. Liste des métiers ouverts dans l'ensemble des régions françaises. Ile de France ANNEXE Liste des métiers ouverts dans l'ensemble des régions françaises Code Rome Domaine professionnel 32321 Informaticien d'étude (dont chef de projet) Ile de France 29 métiers 32321 Informaticien d'étude

Plus en détail

Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC 1486)

Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC 1486) Synthèse d enquête terrain pour la Branche Jeudi 18 septembre 2014 Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des Rappel méthodologique Méthodologie employée pour

Plus en détail

Retour d Expérience e-marque au 02/03/2015

Retour d Expérience e-marque au 02/03/2015 Retour d Expérience e-marque au 02/03/2015 Introduction Contexte: Messages adressés à emarque-assistance@ffbb.com, sportive@ffbb.com, et sur des remontées terrain. Après 5 journées d utilisation pour les

Plus en détail

ESPACE FTP - PRESENTATION

ESPACE FTP - PRESENTATION ESPACE FTP - PRESENTATION 1. Description 2. Déposer, gérer et retirer des documents via le logiciel de transfert FTP profil ARS 3. Télécharger uniquement des documents via son navigateur Internet profil

Plus en détail

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE)

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE) TOUT SAVOIR SUR LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE) ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE LA VAE? > La Validation

Plus en détail

Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de

Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de DUT 2010 Résultats de l IUT de Reims-Châlons-Charleville (Note de synthèse sur les diplômés de formation initiale hors alternance et formation continue)

Plus en détail

Entreprendre au féminin

Entreprendre au féminin DOSSIER DE PRESSE Entreprendre au féminin Un dispositif géré par : SOMMAIRE FGIF : un fond de garantie destiné aux femmes p. 3 Evolution du dispositif p. 4 Profils des bénéficiaires en 2010 p. 5 Caractéristiques

Plus en détail

(commune de PREMILHAT 03410)

(commune de PREMILHAT 03410) (commune de PREMILHAT 03410) ACCÈS AU SITE DE L ETANG DE SAULT Lien vers Google map google map Lien vers VIAMICHELIN : calcul d itinéraire via michelin NATATION LES PARCOURS Le départ sera donné sur la

Plus en détail

Bovins viande. Effectifs troupeaux et animaux par région en 2013. Total élevages. Nbre de veaux pesés en VA0. Nbre de veaux pesés en VA4

Bovins viande. Effectifs troupeaux et animaux par région en 2013. Total élevages. Nbre de veaux pesés en VA0. Nbre de veaux pesés en VA4 Bovins viande Effectifs troupeaux et animaux par région en 2013 Chif Régions Nbre de Nbre de Nbre de troupeaux troupeaux troupeaux adhérents adhérents suivis en en VA4 en VA0 engraissement Nbre de troupeaux

Plus en détail

L emploi régional en 2010 : effets structurels et dynamisme

L emploi régional en 2010 : effets structurels et dynamisme DIRECTION ETUDES, STATISTIQUES ET PRÉVISIONS L emploi régional en 2010 : effets structurels et dynamisme 4 janvier 2012 Principe Cette étude relative au dynamisme des régions repose sur un modèle explicatif

Plus en détail

Bilan réglementaire des émissions de gaz à effet de serre (GES) et synthèse des actions de réduction

Bilan réglementaire des émissions de gaz à effet de serre (GES) et synthèse des actions de réduction Bilan réglementaire des émissions de gaz à effet de serre (GES) et synthèse des actions de réduction BRGM 2012-330- DAF/EDD Novembre 2012 Bilan réalisé selon le format de l annexe 3 de la Méthode pour

Plus en détail

Le stockage dans la filière des céréales et des oléo-protéagineux

Le stockage dans la filière des céréales et des oléo-protéagineux Le stockage dans la filière des céréales et des oléo-protéagineux - Observatoire des sites de stockage VISIOStockage - Stockage à la ferme BASSE ET HAUTE NORMANDIE RENCONTRES RÉGIONALES CÉRÉALIÈRES 2015

Plus en détail

STATISTIQUES 2011 PROVEMPLOI - Le Salon pour Vivre et Travailler en Province. Octobre 2011

STATISTIQUES 2011 PROVEMPLOI - Le Salon pour Vivre et Travailler en Province. Octobre 2011 STATISTIQUES 2011 PROVEMPLOI - Le Salon pour Vivre et Travailler en Province Octobre 2011 PRINCIPAUX CHIFFRES 4 121 visiteurs cette année +50% par rapport à 2010 +18% par rapport à 2009 +4% inscriptions

Plus en détail

Enquête qualitative Dispositif Congé Individuel de Formation 2009

Enquête qualitative Dispositif Congé Individuel de Formation 2009 Enquête qualitative Dispositif Congé Individuel de Formation 29 RÉSULTATS CONSOLIDÉS Novembre 21 Synthèse... pages 1 à 11 Tous OPA CDI + intérimaires... pages 12 à 17 CDD + intermittents... pages 18 à

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DE CONTRÔLE 2011

PROCÈS-VERBAL DE CONTRÔLE 2011 PERIODICITE Quotidien N CPPAP 0110 C 86826 PROCÈS-VERBAL DE CONTRÔLE de la des Média PRIX DE VENTE 1,00 ABO FRANCE 330,00 CONTACT PUB. M. GRUDLER Christophe TEL 03.89.32.70.00 ABO ETRANGER FAX DATE CONTROLE

Plus en détail

Fictions TV françaises

Fictions TV françaises Fictions TV françaises REPARTITION GEOGRAPHIQUE DES TOURNAGES EN 2012 Note méthodologique : Productions concernées : Unitaires et séries TV français (COSIP, ou productions françaises ayant au moins une

Plus en détail

Synthèse des Régions. 19 sur 22 régions France Métropolitaine 2 sur 5 régions et Départements Outre-Mer

Synthèse des Régions. 19 sur 22 régions France Métropolitaine 2 sur 5 régions et Départements Outre-Mer Synthèse des Régions 19 sur 22 régions France Métropolitaine 2 sur 5 régions et Départements Outre-Mer Présentation des Soins Palliatifs dans les Régions Hétérogénéité en fonction du territoire : Géographie,

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire en Alsace

L Economie Sociale et Solidaire en Alsace L Economie Sociale et Solidaire en Chiffres - clés Juillet 2012 Le contexte régional 2 LE CONTEXTE REGIONAL Le périmètre - L ESS est un secteur transversal qui regroupe les entreprises partageant un certain

Plus en détail

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Année 2014 SOMMAIRE ❶ Répartition du nombre d entreprises et de salariés... 2 Répartition du nombre d établissements et du nombre de salariés

Plus en détail

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Année 2013 SOMMAIRE ❶ Répartition du nombre d entreprises et de salariés... 2 Répartition du nombre d établissements et du nombre de salariés

Plus en détail

TARIFICATION BANCAIRE

TARIFICATION BANCAIRE TARIFICATION BANCAIRE L ENQUETE ANNUELLE CLCV - Mieux 24 janvier Vivre 2014 Votre Pour ce palmarès 2014, la CLCV et Mieux Vivre Votre Argent ont passé en revue les tarifs applicables au 1er février 2014

Plus en détail

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Décembre 2012

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Décembre 2012 Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Très légère baisse des prix de l immobilier au niveau national au mois de décembre «Notre indice national est en très légère baisse de -2,67 points

Plus en détail

POINT D ETAPE PASA, UHR, ASG MAI 2012

POINT D ETAPE PASA, UHR, ASG MAI 2012 POINT D ETAPE PASA, UHR, ASG MAI 2012 SYNDICAT NATIONAL DES ETABLISSEMENTS ET RESIDENCES PRIVES POUR PERSONNES AGEES Pôles social et médico-social SYNDICAT NATIONAL DES ETABLISSEMENTS ET RESIDENCES PRIVES

Plus en détail

Les Achats Hospitaliers en France 2015. Nouvelles tendances et prévisions. Une nouvelle étude de marché indispensable pour :

Les Achats Hospitaliers en France 2015. Nouvelles tendances et prévisions. Une nouvelle étude de marché indispensable pour : Les Achats Hospitaliers en France 2015 Nouvelles tendances et prévisions Mai 2015 La fonction achat des établissements de santé français connaît des bouleversements sans précédent : professionnalisation

Plus en détail

Postes ouverts dans services régionaux de l'alimentation (SRAL) des directions régionales de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt

Postes ouverts dans services régionaux de l'alimentation (SRAL) des directions régionales de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt Page 1 of 14 Postes ouverts dans services régionaux de l'alimentation (SRAL) des directions régionales de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt Retour note de service Dans les régions où des

Plus en détail

B administratifs Secrétaires Administratifs Contrôleurs des Transports Terrestres Contrôleurs des Affaires Maritimes

B administratifs Secrétaires Administratifs Contrôleurs des Transports Terrestres Contrôleurs des Affaires Maritimes Périmètre B administratifs Secrétaires Administratifs Contrôleurs des Transports Terrestres Contrôleurs des Affaires Maritimes Type de services Adm centrale DREAL DDI/DEAL Autres Total SA 642 1 005 3 226

Plus en détail

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE FLASH SUR LA THÉMATIQUE DE LA DOULEUR

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE FLASH SUR LA THÉMATIQUE DE LA DOULEUR RÉSULTATS DE L ENQUÊTE FLASH SUR LA THÉMATIQUE DE LA DOULEUR 1 Profil des répondants et provenance des réponses Nombre de répondants au 20 décembre 2013 : 1 277 établissements et services. Taux de réponse

Plus en détail

Centre d Etudes des Services de l Automobile (C.E.S.A.) Rapport de branche des services de l automobile. Année 2008

Centre d Etudes des Services de l Automobile (C.E.S.A.) Rapport de branche des services de l automobile. Année 2008 Centre d Etudes des Services de l Automobile (C.E.S.A.) Rapport de branche des services de l automobile Année 2008 15 DECEMBRE 2009 SOMMAIRE UNIVERS ETUDIE ET RAPPELS METHODOLOGIQUES 5 1ERE PARTIE : CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Fonds Européens Structurels et d Investissement (FESI)

Fonds Européens Structurels et d Investissement (FESI) Ce document est cofinancé par l Union européenne. L Europe s engage en France avec le fonds européen de développement régional. Fonds Européens Structurels et d Investissement (FESI) 15 octobre 2015 1

Plus en détail

Levées de capitaux. 22 février 2012. Concerne les acteurs français membres de l AFIC, investissant en France et à l étranger page 1. www.afic data.

Levées de capitaux. 22 février 2012. Concerne les acteurs français membres de l AFIC, investissant en France et à l étranger page 1. www.afic data. Levées de capitaux par les FCPI et FIP créés en 2011 22 février 2012 Concerne les acteurs français membres de l AFIC, investissant en France et à l étranger page 1 Contexte et Méthodologie Contexte : L

Plus en détail

LES ÉTUDES PROMOTIONNELLES (EP)

LES ÉTUDES PROMOTIONNELLES (EP) TOUT SAVOIR SUR LES ÉTUDES PROMOTIONNELLES (EP) ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER LES ÉTUDES PROMOTIONNELLES OBTENIR UN DIPLÔME Voie de promotion interne, les

Plus en détail

Fiche consigne n : AID-004. Déclaration des réductions

Fiche consigne n : AID-004. Déclaration des réductions Fiche consigne n : AID-004 Déclaration des réductions Table des matières 1 Historique des modifications... 2 2 Objectif de la fiche... 2 3 Présentation... 2 3.1 Principes de déclaration des réductions...

Plus en détail

LES OBJECTIFS DU PAT

LES OBJECTIFS DU PAT LES OBJECTIFS DU PAT Le PAT s inscrit dans le cadre des axes de développement approuvés par l assemblée générale fédérale pour l olympiade 2012/2016. Il est le moyen de mettre en synergie l ensemble des

Plus en détail

SOMMAIRE DES 5 BONNES RAISONS POUR FAIRE UNE DEMANDE DE LABEL LES ENGAGEMENTS DEFINITION DES FAMILLES DES CROSS

SOMMAIRE DES 5 BONNES RAISONS POUR FAIRE UNE DEMANDE DE LABEL LES ENGAGEMENTS DEFINITION DES FAMILLES DES CROSS SOMMAIRE 5 BONNES RAISONS POUR FAIRE UNE DEMANDE DE LABEL 3 LES ENGAGEMENTS 4 DEFINITION DES FAMILLES DES CROSS 5 CRITERES ET CONDITIONS DES LABELS CROSS 6 TABLEAU DES DROITS A LABEL FFA 7 LA PROCEDURE

Plus en détail

Axe Mutualisé d Intervention (AMI)

Axe Mutualisé d Intervention (AMI) Acteurs de prévention Axe Mutualisé d Intervention (AMI) Dans les grandes entreprises agricoles, les acteurs de la prévention sont les animateurs relais sécurité, les dirigeants et l encadrement, les responsables

Plus en détail

Modalités Significations Modalités Significations. AP Appartement MA Maison AT Antenne téléphone ME Maison exceptionnelle AU Autoroute MP

Modalités Significations Modalités Significations. AP Appartement MA Maison AT Antenne téléphone ME Maison exceptionnelle AU Autoroute MP Avertissement Les éléments présentés dans cette fiche se basent sur des croisements statistiques et les connaissances actuelles du pôle Foncier et stratégies foncières. Si les informations présentées vous

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES

LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES NOVEMBRE 2014 LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES Enquête typologique 2013 Analyses nationale et régionale Sommaire INTRODUCTION 5 1 Champ de l étude 5 2 Résumé des principaux constats relatifs à l ensemble

Plus en détail

LES FRANCAIS ET LE SPORT Sondage réalisé pour : La Presse quotidienne Nationale, Régionale, Urbaine Gratuite et la Presse Hebdomadaire Régionale

LES FRANCAIS ET LE SPORT Sondage réalisé pour : La Presse quotidienne Nationale, Régionale, Urbaine Gratuite et la Presse Hebdomadaire Régionale Les enjeux du quotidien LES FRANCAIS ET LE SPORT Sondage réalisé pour : La Presse quotidienne Nationale, Régionale, Urbaine Gratuite et la Presse Hebdomadaire Régionale Qui est commanditaire des "enjeux

Plus en détail

M T dents : 1 million d examens bucco-dentaires réalisés dans l année, une participation en hausse

M T dents : 1 million d examens bucco-dentaires réalisés dans l année, une participation en hausse Point d information 1 er décembre 2011 M T dents : 1 million d examens bucco-dentaires réalisés dans l année, une participation en hausse Depuis son lancement en 2007, la participation au programme de

Plus en détail

BUREAU DE LA FORMATION

BUREAU DE LA FORMATION Direction générale de la Compétitivité, de l Industrie et des Services SERVICE DE LA COMPETITIVITE ET DU DEVELOPPEMENT DES PME SOUS DIRECTION DES CHAMBRE CONSULAIRES BUREAU DE LA FORMATION BILAN DE L ACTIVITE

Plus en détail

OBJECTIF. Recenser les machines existantes Recenser les problèmes des utilisateurs Recenser les attentes des mécaniciens

OBJECTIF. Recenser les machines existantes Recenser les problèmes des utilisateurs Recenser les attentes des mécaniciens Le comité de pilotage du Réseau des Mécaniciens du CNRS a mis en place un groupe de travail pour réaliser une enquête sur les procédés de fabrication par méthode additive. OBJECTIF Recenser les machines

Plus en détail

Ecolabel Européen Hébergement touristique et camping

Ecolabel Européen Hébergement touristique et camping Ecolabel Européen Hébergement touristique et camping Table ronde Tourisme Durable ROCHEFORT le 4 mai 2010 Muriel LUZU 2 LE GROUPE AFNOR Groupe international de services organisé autour de 4 grands domaines

Plus en détail

Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français

Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français Sondage réalisé auprès d un échantillon de plus de 6400 Français Sondage réalisé pour la presse régionale et publié dans la presse régionale

Plus en détail

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité 1 Introduction Le bilan social existe depuis 1992. il constitue la source d information statistique

Plus en détail

VOUS FAITES QUOI POUR L AVENIR DU BTP? MOI, JE FORME UN APPRENTI!

VOUS FAITES QUOI POUR L AVENIR DU BTP? MOI, JE FORME UN APPRENTI! VOUS FAITES QUOI POUR L AVENIR DU BTP? MOI, JE FORME UN APPRENTI! SON AVENIR C EST AUSSI LE MIEN! www.apprentissage-btp.com www.ccca-btp.fr Une initiative des professionnels du BTP mobilisés avec le CCCA-BTP.

Plus en détail

ENQUÊTE DE BRANCHE Prévention - Sécurité

ENQUÊTE DE BRANCHE Prévention - Sécurité Observatoire des Métiers de la Prévention et de la Sécurité ENQUÊTE DE BRANCHE Prévention - Sécurité Données 2014 Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33 http://www.iplusc.com

Plus en détail

Parcours et après-cancer. 7 colloque Inter 3C Le parcours du patient après cancer Institut Paoli-Calmettes-Marseille 11 octobre 2013

Parcours et après-cancer. 7 colloque Inter 3C Le parcours du patient après cancer Institut Paoli-Calmettes-Marseille 11 octobre 2013 Parcours et après-cancer 7 colloque Inter 3C Le parcours du patient après cancer Institut Paoli-Calmettes-Marseille 11 octobre 2013 Les enjeux de l après-cancer Qualité de vie et une approche «parcours»

Plus en détail

La société Pawnee et la base Maildata en quelques mots

La société Pawnee et la base Maildata en quelques mots La société Pawnee et la base Maildata en quelques mots Pawnee Maildata email Marketing La société Pawnee rachète le capital de l agence Maildata en septembre 2013, afin de mettre en œuvre toutes les ressources

Plus en détail

Baromètre. Ventes & Cessions de fonds de commerce (Bâtiment, commerce, industrie ou services) Baromètre BODACC

Baromètre. Ventes & Cessions de fonds de commerce (Bâtiment, commerce, industrie ou services) Baromètre BODACC Baromètre BODACC Baromètre Ventes & Cessions de fonds de commerce (Bâtiment, commerce, industrie ou services) Annonces publiées au BODACC au 1 er semestre 2013 Au 1 er semestre 2013 les acheteurs temporisent,

Plus en détail

INSEE DIRECTION DES STATISTIQUES D'ENTREPRISES DEPARTEMENT DES ACTIVITES TERTIAIRES

INSEE DIRECTION DES STATISTIQUES D'ENTREPRISES DEPARTEMENT DES ACTIVITES TERTIAIRES Timbre=E401, TimbreDansAdresse=Oui, Version=W2000-C/9.0, VersionTravail=W2000-C/9.0 Dossier suivi par : Benjamin CAMUS Tél. : 01 41 17 51 18 Fax : 01 41 17 64 51 Messagerie : benjamin.camus.@insee.fr INSEE

Plus en détail

Réunion régionale de concertation. Guadeloupe, 22 et 23 octobre 2013

Réunion régionale de concertation. Guadeloupe, 22 et 23 octobre 2013 Réunion régionale de concertation Guadeloupe, 22 et 23 octobre 2013 Sommaire Qui sommes-nous? Où trouver des informations? Quel calendrier de mise en œuvre? Comment va fonctionner la filière? Quel scénario

Plus en détail

PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE AQUITAINE

PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE AQUITAINE PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE AQUITAINE LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 201- MARS 201 En 201, entreprises aquitaines du secteur privé ont été interrogées, employant 900 salariés dont 30 cadres Bilan 201

Plus en détail

PRÈS D UN INDÉPENDANT SUR DEUX EMPLOIE DES SALARIÉS

PRÈS D UN INDÉPENDANT SUR DEUX EMPLOIE DES SALARIÉS ACO S S STA T BILAN PRÈS D UN INDÉPENDANT SUR DEUX EMPLOIE DES SALARIÉS N 07 - Juin 2003 En 2001, les employeurs et travailleurs indépendants non agricoles (ETI) étaient 1,8 million à avoir déclaré un

Plus en détail

PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE AUVERGNE RHÔNE- ALPES

PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE AUVERGNE RHÔNE- ALPES PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE AUVERGNERHÔNE- ALPES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 201-13 MARS 201 En 201, 1 300 entreprises en région AuvergneRhône-Alpes du secteur privé ont été interrogées, employant

Plus en détail

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Bienvenue à Loire-Centre Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Présentation Le Groupe BPCE 2 Un groupe puissant et solide Les groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne se sont unis pour créer

Plus en détail

Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC 1486)

Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC 1486) Rapport de synthèse Secteur des Etudes et du Conseil Jeudi 18 septembre 2014 Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC

Plus en détail

ASC CONSEIL. BULLETIN D'INSCRIPTION à retourner à :

ASC CONSEIL. BULLETIN D'INSCRIPTION à retourner à : Techniques de vente spécial détaillants en chaussures 1 PAYS DE LA LOIRE LUNDI 4 MAI 2015 2 PROVENCE ALPES CÔTE D AZUR SEPTEMBRE 2015 3 BRETAGNE LUNDI 4 MAI 2015 Raison sociale :.. Adresse :... Code postal

Plus en détail

Baromètre Ventes et cessions de fonds de commerce

Baromètre Ventes et cessions de fonds de commerce Baromètre BODACC Baromètre Ventes et cessions de fonds de commerce (Bâtiment, commerce, industrie ou services) Annonces publiées au BODACC au 1 er semestre 2015 Sur les six premiers mois 2015, les reprises

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES

LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES JUIN 2015 LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES Enquête typologique 2014 Analyses nationale et régionale SOMMAIRE INTRODUCTION 5 1 Champ de l étude 5 2 Résumé des principaux constats relatifs à l ensemble des

Plus en détail

Liste des gares dites «structurantes»

Liste des gares dites «structurantes» Document d application Version 1 du 15/11/2014 Applicable dès réception RFF (CG TR 1 B n 7) RFN-CG-TR 01 B-07-n 900 Sommaire Article 1. Préambule... 4 Article 2. Définition et critères d éligibilité...

Plus en détail

Accès Raccordement d ERDF

Accès Raccordement d ERDF Direction Raccordements Accès Raccordement d ERDF Identification : ERDF-NOI-RAC-02E Version : V.2.1 Nombre de pages : 13 Résumé Ce document décrit le rôle : - des Accueils Raccordement Électricité (ARÉ)

Plus en détail

OFFICE DE TOURISME COMPARATIF 2009/2008 II STRUCTURE ET COMPOSITION DES CLIENTELES

OFFICE DE TOURISME COMPARATIF 2009/2008 II STRUCTURE ET COMPOSITION DES CLIENTELES OFFICE DE TOURISME Année 2009 I - ACTIVITE DU SERVICE ACCUEIL ET INFORMATION DE L OFFICE DE TOURISME P. 1 COMPARATIF 2009/2008 II STRUCTURE ET COMPOSITION DES CLIENTELES ORIGINE GEOGRAPHIQUE DE LA CLIENTELE

Plus en détail

Observatoire de suivi de l économie touristique. Comité Départemental du Tourisme BP40032 24002 PERIGUEUX CEDEX

Observatoire de suivi de l économie touristique. Comité Départemental du Tourisme BP40032 24002 PERIGUEUX CEDEX Observatoire de suivi de l économie touristique Comité Départemental du Tourisme BP40032 24002 PERIGUEUX CEDEX SOMMAIRE Le tourisme en Dordogne, parc et évolution Le tourisme en Dordogne, les principaux

Plus en détail

Projet VISIOStockage

Projet VISIOStockage 1 Projet VISIOStockage Observatoire des sites de stockage Outil d observation des capacités de stockage dans la filière des céréales et des oléo-protéagineux Auvergne/ RENCONTRES RÉGIONALES CÉRÉALIÈRES

Plus en détail

ESPACE FTP Guide d utilisation

ESPACE FTP Guide d utilisation ESPACE FTP Guide d utilisation Introduction 1 ère Connexion Connexion rapide Ergonomie du logiciel Navigation Transfert Groupes d accès Suppression Accès partenaires Annexe : installation Filezilla 1 ESPACE

Plus en détail

21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com. C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5

21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com. C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5 21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5 I TAUX AU PLUS BAS : et si ça continuait? II RENEGOCIATION DE CREDITS : les règles du jeu changent

Plus en détail

Dossier de presse Février 2015

Dossier de presse Février 2015 ASSOCIATION FRANÇAISE DES FORESTIERS-INVESTISSEURS POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA FILIÈRE FORÊT BOIS Dossier de presse Février 2015 NOS VALEURS : LA FILIÈRE FORÊT BOIS FRANÇAISE 1 er pays de l Union Européenne

Plus en détail