Dr. Roger WIRION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "26.05.2011 Dr. Roger WIRION"

Transcription

1

2 Quelestle principalfacteur d hypoglycémie? Was ist die Hauptursache von Unterzucker? 2222

3 DCCT: Chez les patients diabétiques de type 1, traités de façon intensive le risque d hypoglycémie est multiplié par 3

4 Definition

5 Critère clinique Définition: Chez les patients diabétiques l hypoglycémie est définie comme tout épisode de glycémie anormalement basse, qui expose la personne à un danger.

6 Concrètement: Konkret:

7 Les diabétiques doivent s inquiéter si la glycémie capillaire est < 70 mg/dl - limite inférieure chez le non-diabétique, à jeun - seuil glycémique pour contre-régulation hormonale -valeur supérieure d une hypoglycémie réduisant la réponse hormonale d une hypoglycémie consécutive

8 Classification Klassifizierung

9 Classification clinique Hypoglycémie sévère: assistance d une autre personne Hypoglycémie symptomatique: les symptômes typiques coïncident avec une glycémie mesurée < 70 mg/dl Hypoglycémie asymptomatique: Glycémie mesurée < 70 mg/dl, mais sans symptômes Hypoglycémie symptomatique probable: Symptômes typiques, en l absence de mesure glycémique Hypoglycémie relative: Symptômes typiques, mais glycémie > 70 mg/dl

10 Magnitude du problème WiegroßistdasProblem? Fréquence: type 1, type 2 Hypoglycémie nocturne Conséquences Personne âgée

11 Fréquence Frequenz

12 Fréquence Diabète de type 1: Les épisodes d hypoglycémie asymptomatiquesont innombrables, ils ne sont pas anodins car ils réduisent les défenses contre des chutes glycémiques consécutives Le diabétique 1 vit en moyenne 2 hypoglycémies symptomatiques par semaine et 1 épisode d hypoglycémie grave /an

13 Fréquence Diabète de type 2 Les hypoglycémies sont moins fréquents, mais le nombre absolu d hypoglycémies iatrogènes est plus grand. Sécrétagogues d insuline: SU: glibenclamide Insuline: proche de la fréquence diabète 1, dans la phase finale, insulino-déficiente du diabète 2 Pas d hyposavec: metformine, acarbose, pioglitazone, analogues du GLP-1 et inhibiteurs de la DPP4 La fréquence augmente avec le traitement intensif ( ACCORD, ADVANCE, VADT)

14 Hypoglycémienocturne Nächtliche Unterzuckerungen

15 Hypoglycémie nocturne Patients diabétiques 1: Glycémie < 70 mg/dl en moyenne 2,3 heures par jour Patients diabétiques de type 2: environ 1 heure /jour Bode, BW, et al. Glycemic caracteristics in continuously monitored patients with type 1 and type 2 diabetes: normative values. Diabetes Care 2005; 28:2361 Diabétiques de type 1: L hypoglycémie survient au cours de plus de la moitié des nuits et dure en moyenne 2,5 heures. RAJU B, et al.nocturnal hypoglycemia in type 1 diabetes: an assessment of preventive bedtime treatments. J Clin Endocrinol Metab 2006; 91:2087

16 Conséquences? Was sind die Konsequenzen?

17 Conséquences L hypoglycémie peut causer un cercle vicieux d hypoglycémies récurrentes empêchant le maintien d un contrôle glycémique correct. L hypoglycémie peut être fatale, la mortalité dans le diabète 1 se situe aux alentours de 5% (Skrivarhaug, et al.diabetologia(2006)49: Dans le DCCT le groupe traité de façon intensive avait 3 x plus d hypossévères mais il n y avait pas de différence avec le groupe conventionnel pour les multiples paramètres neuro-comportementaux et psycho-sociaux après 2, 5, 7 et 18 ans. Mais pour les personnes agées: la survenue d hypoglycémies graves à répétition a été associée avec des troubles cognitifs.

18 Personne âgée Le risque d hypoglycémie augmente avec la durée du diabète, et est plus élevé chez la personne âgée. Les manifestations neuroglucopéniques sont plus fréquentes que les signes adrénergiques. L hypoglycémie sévère nécessitant l hospitalisation est associée à un risque accru de démence. Même l hypoglycémie modérée peut causer étourdissement et faiblesse et augmenter le risque de chutes et de fractures.

19 Facteurs de risque Risikofaktoren L hypoglycémie résulte de l interaction d un excès d insuline et d une réponse physiologique et comportementale insuffisante

20 Altération de la contre-régulation La 1 ère et la 2 e défense physiologique, la diminution de l insuline et l augmentation du glucagon sont perdues en parallèle avec la perte des cellules bêta. La 3 e défense physiologique, l augmentation de l adrénaline, est atténuée chez ces patients. La réponse adrénergique atténuée indique une réponse sympathique hormonale et neurologique diminuée, et cause la perte des symptomes hypoglycémiques. ( Hypoglycemia-Associated Autonomic Failure)

21 Facteurs de risque de la HAAF ( absence de réponse autonome associée à l hypoglycémie) Déficit absolu en insuline endogène Une anamnèse d hypossévères ou non ressenties, la survenue récente d une hypoglycémie, l exercicephysiqueoule sommeil Traitement insulinique intensif

22 L excès d insuline Doses excessives, injectées au mauvais moment L apport de glucose exogène est réduit L utilisation de glucose est augmentée La sensibilité à l insuline est augmentée (des heures après activité physique, au milieu de la nuit, après amélioration du contrôle glycémique, après amaigrissement..) La production endogène de glucose est réduite (alcool) La clearance de l insuline est diminuée. ( insuffisance rénale)

23 Le traitement intensif et autres risques. L hypo est l effet secondaire le plus fréquent du Tt. Intensif( insuline et sécrétagogues) IEC (ACE-I) Sartans(AR-A) Bêta bloquants non sélectifs (propanolol) MURHAD, MH, et al. Clinical Review: Drug-induced hypoglycemia: a sytematic review. J. Clin Endocrinol Metab, 2009;94:741

24 Stratégies pour prévenir l hypoglycémie L auto-surveillance des glycémies est la pierre angulaire du traitement intensif.

25 Cibles glycémiques individualisées Equilibre entre la prévention des complications micro-vasculaires et le risque d hypoglycémie (antécédents d hypos sévères, espérance de vie réduite, enfants très jeunes, patients agés patients souffrant d autres pathologies..)

26 Types d insuline Analogues longs (glargine, detemir) en basal et analogues rapides avant les repas. La pompe sous-cutanée, pour des taux d HbA1c comparables, ne réduit pas le nombre d hypos par rapport à un régime basal-bolus avec analogues d insuline.

27 Approche comportementale Pour éviter l hypo sévère il faut reconnaître les signes précoces: Symptômes autonomes: transpiration, tremblement, angoisse, faim Symptômes neuro-glycopéniques: troubles de la concentration, et de la coordination, faiblesse, léthargie, vue brouillée, confusion. Interférences: sommeil, fatigue, distraction par d autres évènements, alcool, bêta-bloqueurs..

28 Approchecomportementale HypoglycemiaAnticipation, Awarenessand TreatmentTraining On demande au patient de deviner sa glycémie, de noter les symptômes puis de contrôler avec le gluco-mètre. (ou en clinique avec paliers hypoglycémiques.) Les symptômes les plus utiles, par ordre: Difficultés de concentration Tremblement Sensation de manque de coordination Battements de cœur Ralentissement des idées Nervosité et angoisse Transpiration

29 Hypoglycémie non ressentie Prévoir une période de 3 semaines sans aucune hypoglycémie Revoir la cible glycémique vers le haut Hypoglycémie nocturne Collation au coucher, inefficace pour prévenir Terbutaline(Bricanyl), mais hyperglycémie matinale

30 Hypoglycémie et activité physique L exercice physique augmente l utilisation de glucose par le muscle décale le seuil de l hypoglycémie qui déclenche la contre-régulation vers le bas: réponse adrénergique défectueuse, diminution des symptômes autonomes L hypoglycémie peut se produire plusieurs heures après l exercice Physique.

31 Traitement Si glycémie < 70 mg/dl: prendre des glucides, ne plus conduire En cas d hypoglycémie, avec ou sans symptômes: g de glucose oral En cas d altération de la conscience: Glucagon 0,5-1 mg SC ou IM En cas de voie veineuse (Hôpital): 25 g de glucose IV

32

Les hypoglycémies nocturnes (chez le diabétique) Leïla Ben Salem Hachmi

Les hypoglycémies nocturnes (chez le diabétique) Leïla Ben Salem Hachmi Les hypoglycémies nocturnes (chez le diabétique) Leïla Ben Salem Hachmi Hypoglycémie Fréquente Dangereuse+++ /impact diurne Facteur limitant pour l atteinte des objectifs glycémiques Insuline, insulinosécrétaguogues

Plus en détail

J aimerais garder les hypoglycémies sous contrôle - Que puis-je faire?

J aimerais garder les hypoglycémies sous contrôle - Que puis-je faire? Simon Equilibré grâce à sa pompe depuis 2004 J aimerais garder les hypoglycémies sous contrôle - Que puis-je faire? L hypoglycémie peut être l une des préoccupations majeures des diabétiques de type 1,

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Correction de l hypoglycémie chez l usager diabétique PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Ordonnance visant à initier des mesures thérapeutiques NUMÉRO

Plus en détail

Lecteur de glycémie FreeStyle InsuLinx MC

Lecteur de glycémie FreeStyle InsuLinx MC Lecteur de glycémie FreeStyle InsuLinx MC Interprétation des rapports 1 Ajustement de l insulinothérapie via l analyse des graphiques téléchargés Hélène Gagné, Infirmière clinicienne Chantal Martineau,

Plus en détail

Ajustement de l insulinothérapie via l analyse des graphiques téléchargés

Ajustement de l insulinothérapie via l analyse des graphiques téléchargés Chantal Martineau, nutritionniste Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec Ajustement de l insulinothérapie via l analyse des graphiques téléchargés Cet événement est rendu possible

Plus en détail

Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 2

Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 2 Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 2 Janvier 2013 Recommandation de bonne pratique Service des bonnes pratiques professionnelles Service évaluation économique et santé publique

Plus en détail

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 Contenu 1. Bénéfice du sport pour patients avec diabète de type 1 2. Aspects physiologiques du sport en rapport avec la glycémie en général 3.

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Normes de soins. à l intention des élèves atteints de diabète de type 1 à l école. Objectifs : But : Définitions clés :

Normes de soins. à l intention des élèves atteints de diabète de type 1 à l école. Objectifs : But : Définitions clés : Normes de soins à l intention des élèves atteints de diabète de type 1 à l école But : Reconnaître et clarifier les partenariats essentiels parmi les parents ou les soignants, les élèves et le personnel

Plus en détail

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues.

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Date de présentation : 2014 Lieu : Roubaix. Mis à disponibilité sur le site

Plus en détail

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND PHYSIOPATHOLOGIE DE L HYPERGLYCEMIE DU DT2 Tube digestif Pancréas endocrine α β Tissu adipeux cellules β insuline cellules

Plus en détail

Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie -

Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie - 1 Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie - Jacques LOUIS Service de diabétologie HPMetz Site Belle Isle AMMPPU Metz 10 juin 2014 P1 CAS CLINIQUE 3 ème époque Cette même personne

Plus en détail

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Diabète Type 2 Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Épidémiologie 90% de tous les cas de diabètes Environ 1 personne sur 20 est atteinte Diabète gras Facteur de risque majeur pour les

Plus en détail

PRISE EN CHARGE SECOURISTE DE L HYPOGLYCEMIE

PRISE EN CHARGE SECOURISTE DE L HYPOGLYCEMIE PRISE EN CHARGE SECOURISTE DE L HYPOGLYCEMIE Prise en charge préhospitalière d un patient en hypoglycémie par des équipages d ambulances hors présence médicale ou paramédicale. V 1.1 Fabian Thomas INTRODUCTION

Plus en détail

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE 1- Définition : Le diabète sucré se définit par une élévation anormale et chronique de la glycémie. Cette anomalie est commune à tous les types de diabète sucré, mais

Plus en détail

Comment bien soigner les enfants diabétiques? Formation septembre 2009 1

Comment bien soigner les enfants diabétiques? Formation septembre 2009 1 Comment bien soigner les enfants diabétiques? Patrick Garandeau,, Hôpital d Enfantsd St-Denis 1 Avoir des objectifs Faire un diagnostic précoce Reprendre une vie «normale» Eviter les complications aiguës

Plus en détail

PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE

PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE Ce document a été élaboré par le groupe de travail "EHPAD" de l'omedit de Haute- Normandie. Il s'agit d'une proposition de protocole d'insulinothérapie

Plus en détail

Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants

Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants Le diabète chez les jeunes Le diabète de type 1 est une maladie très difficile à affronter, surtout quand on est jeune. Malheureusement, si quelque

Plus en détail

Diabète de type 1: Quelles sont les causes du diabète de type 1?

Diabète de type 1: Quelles sont les causes du diabète de type 1? Diabète de type 1: Pour familles et amis Le diabète chez les jeunes Le diabète de type 1 est une maladie très difficile à affronter, surtout quand on est jeune. Malheureusement, si quelque chose va mal

Plus en détail

Diabète et Aptitude au poste de travail. Dr Pauline SCHINDLER-SABOT Médecin du travail CH Valenciennes et Cs Patho Pro CHRU Lille

Diabète et Aptitude au poste de travail. Dr Pauline SCHINDLER-SABOT Médecin du travail CH Valenciennes et Cs Patho Pro CHRU Lille Diabète et Aptitude au poste de travail Dr Pauline SCHINDLER-SABOT Médecin du travail CH Valenciennes et Cs Patho Pro CHRU Lille Postes de sécurité contre indiqués en cas de malaises hypoglycémiques: Travail

Plus en détail

Collège des Enseignants d Endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques. Mise à jour décembre 2004

Collège des Enseignants d Endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques. Mise à jour décembre 2004 ITEM 206 : HYPOGLYCEMIE Objectifs pédagogiques terminaux : «diagnostiquer une hypoglycémie», «identifier les situations d urgence et planifier leur prise en charge» I DEFINITION En général, malaise avec

Plus en détail

ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2. Docteur R.POTIER

ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2. Docteur R.POTIER ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2 Docteur R.POTIER DEFINITION DU DIABETE soit : Syndrome polyuro-polydipsique + amaigrissement + 1 glycémie > 2g/L 2 glycémies à jeun > 1,26g/l 1 glycémie

Plus en détail

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée DURISGuillaume@Fotolia.com 1 P A R T I E 1 Biologie appliquée Glycémie TD 1 OBJECTIFS 1 Définitions Définir la glycémie et la glycosurie. Indiquer les variations de la glycémie au cours de la journée

Plus en détail

Certaines situations de trafic peuvent-elles provoquer un risque accru d hypoglycémie?

Certaines situations de trafic peuvent-elles provoquer un risque accru d hypoglycémie? P a g e 1 Comment savoir que vous présentez une hypoglycémie? La plupart des personnes diabétiques sentent rapidement lorsque leur taux de glycémie est trop bas (inférieur à 60 mg/dl). Les premiers symptômes

Plus en détail

I. Qu est-ce que c est? plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète Le diabète est une augmentation du taux de glucose (sucre) dans le sang,

I. Qu est-ce que c est? plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète Le diabète est une augmentation du taux de glucose (sucre) dans le sang, Le diabète I. Qu est-ce que c est? On a tous déjà entendu parler du diabète, sans savoir exactement de quoi il s agit. Pourtant, en France, on estime que plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète,

Plus en détail

Pharmacothérapie du diabète de type 2. Antihyperglycémiants oraux, insuline et traitement d association

Pharmacothérapie du diabète de type 2. Antihyperglycémiants oraux, insuline et traitement d association Pharmacothérapie du diabète de type 2 Antihyperglycémiants oraux, insuline et traitement d association La médication Il y a deux types de médication 1. Les antihyperglycémiants oraux (pilules) 2. L insuline

Plus en détail

Université de Montréal. par Katherine Desjardins. Département de Nutrition Faculté de Médecine

Université de Montréal. par Katherine Desjardins. Département de Nutrition Faculté de Médecine Université de Montréal HYPOGLYCÉMIE NOCTURNE ET HABITUDES ALIMENTAIRES EN SOIRÉE CHEZ L ADULTE ATTEINT DE DIABÈTE DE TYPE 1 par Katherine Desjardins Département de Nutrition Faculté de Médecine Mémoire

Plus en détail

Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013. 10 défis pour le médecin de famille

Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013. 10 défis pour le médecin de famille Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013 10 défis pour le médecin de famille Divulgation de conflits d intérêt potentiel Modérateur / conférencier / comité aviseur

Plus en détail

39 ème forum médical lyonnais 29 septembre 2012 Dr Bernard Colle

39 ème forum médical lyonnais 29 septembre 2012 Dr Bernard Colle 39 ème forum médical lyonnais 29 septembre 2012 Dr Bernard Colle FORUM MEDICAL LYONNAIS Dr Bernard Colle Conflits d intérêts Pas de conflit d intérêts pour cette présentation Sur les 5 dernières années:

Plus en détail

L'intensification de l'insulinothérapie en médecine familiale Viser la simplicité

L'intensification de l'insulinothérapie en médecine familiale Viser la simplicité L'intensification de l'insulinothérapie en médecine familiale Viser la simplicité Stewart B. Harris M.D. MPH FCFP FACPM Professeur de médecine familiale Chaire pour le contrôle du diabète de l'association

Plus en détail

La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies

La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies U S D Union Sports & Diabète La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies Journées nationales des diabétiques qui bougent, Vichy 17-18-19 mai 2013 Docteur Muriel TSCHUDNOWSKY

Plus en détail

Diabète et exercice physique

Diabète et exercice physique excer.phys_062004 13-07-2004 10:52 Pagina 1 Diabète et exercice physique un service de excer.phys_062004 13-07-2004 10:52 Pagina 2 2 Diabète et exercice physique La présente brochure a pu être réalisée

Plus en détail

Le jeune diabétique à l école

Le jeune diabétique à l école Le jeune diabétique à l école Défis et Solutions Prof. Marc Maes Equipe de diabétologie pédiatrique Centre de convention Cliniques Universitaires St Luc 1200 Bruxelles Marc.Maes@uclouvain.be Le jeune diabétique

Plus en détail

La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent

La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent Vivre avec un diabète de type 1 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte Vivre avec un diabète de type 1 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce

Plus en détail

Ma fille est diabétique de type 1

Ma fille est diabétique de type 1 Ma fille est diabétique de type 1 Anneli, fille de Martina Equilibrée grâce à sa pompe depuis 2011 A l annonce du diagnostic de diabète de type 1 de leur enfant, de nombreux parents se demandent : «Pourquoi

Plus en détail

Stratégie Thérapeutique du Diabète de Type 2. Docteur Magali ABRAM-WINER

Stratégie Thérapeutique du Diabète de Type 2. Docteur Magali ABRAM-WINER Stratégie Thérapeutique du Diabète de Type 2 Docteur Magali ABRAM-WINER Diabète de type 2 = risque cardiovasculaire Dyslipidémie HTA Activation agrégation plaquettaire Tabagisme Diabète La stratégie de

Plus en détail

Complications neuro-vasculaires et AVC du Diabétique D R G I L J M H I A L A V E R A N, M A R S E I L L E

Complications neuro-vasculaires et AVC du Diabétique D R G I L J M H I A L A V E R A N, M A R S E I L L E Complications neuro-vasculaires et AVC du Diabétique D R G I L J M H I A L A V E R A N, M A R S E I L L E Généralités 20% de diabétiques parmi les AVC x 2 à lui seul le risque d AVC Encore plus chez les

Plus en détail

Guide Accu-Chek Situations à risque: les dérégulations métaboliques chez les personnes souffrant de diabète

Guide Accu-Chek Situations à risque: les dérégulations métaboliques chez les personnes souffrant de diabète Guide Accu-Chek Situations à risque: les dérégulations métaboliques chez les personnes souffrant de diabète Chère lectrice, Cher lecteur, Table des matières Les personnes souffrant de diabète sont régulièrement

Plus en détail

Hyper/hypoglycémie. Ana Estrade D1 Rangueil 12/10 1

Hyper/hypoglycémie. Ana Estrade D1 Rangueil 12/10 1 Hyper/hypoglycémie Ana Estrade D1 Rangueil 12/10 1 Glycémie = valeur constante régulée par différentes hormones (N 1g/l) 2 Glycémie = valeur constante régulée par différentes hormones (N 1g/l) - Insuline

Plus en détail

Guide de référence sur les Lignes directrices de pratique clinique 2013

Guide de référence sur les Lignes directrices de pratique clinique 2013 Guide de référence sur les Lignes directrices de pratique clinique 2013 (Mise à jour juillet 2015) 426569-15 guidelines.diabetes.ca DÉPISTAGE ET DIAGNOSTIC Chez quelles personnes faut-il faire un dépistage

Plus en détail

INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE 2

INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE 2 INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE 2 P. CUNY Unité Thérapeutique et d Education du Diabète (UTED) CHR Metz Thionville Hôpital Beauregard - THIONVILLE 1 L INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE

Plus en détail

APPRENDRE A GERER L INCERTITUDE : L EXEMPLE DU DIABETE

APPRENDRE A GERER L INCERTITUDE : L EXEMPLE DU DIABETE APPRENDRE A GERER L INCERTITUDE : L EXEMPLE DU DIABETE Pr. A. GRIMALDI Groupe Hospitalier PITIE - SALPETRIERE, PARIS LES FAUSSES CERTITUDES Quelques exemples - Le chocolat est plus hyperglycémiant que

Plus en détail

THÉRAPEUTIQUES. Détémir et glargine : analogues lents de l'insuline

THÉRAPEUTIQUES. Détémir et glargine : analogues lents de l'insuline Deux analogues lents de l'insuline ont été successivement mis sur le marché : la glargine (Lantus ) en 2003 et la détémir (Levemir ) en 2005. Qu'apportent ces nouvelles insulines pour la prise en charge

Plus en détail

Laboratoire physiologie/ fac mad Batna. La régulation de la glycémie. Aspects pratiques. TD adapté sur la base documentaire du Dr. N.

Laboratoire physiologie/ fac mad Batna. La régulation de la glycémie. Aspects pratiques. TD adapté sur la base documentaire du Dr. N. Université Hadj Lakhdar Batna Faculté de médecine de Batna Laboratoire de physiologie La régulation de la glycémie Aspects pratiques TD adapté sur la base documentaire du Dr. N.CHIBOUT Tache N 1 Quel est

Plus en détail

Fiche de synthèse. Learn. Les points essentiels pour l accompagnement d un patient diabétique. Parcours : Prise en charge du diabète à l officine

Fiche de synthèse. Learn. Les points essentiels pour l accompagnement d un patient diabétique. Parcours : Prise en charge du diabète à l officine Les points essentiels pour l accompagnement d un patient diabétique Dans toutes les situations Privilégiez la phase de découverte Savoir comment le patient et/ou l accompagnant perçoivent le diabète. Permettre

Plus en détail

Ne perdez pas l avenir de vue

Ne perdez pas l avenir de vue Ne perdez pas l avenir de vue B. Braun Space GlucoseControl Innovation Les défis actuels Besoin d insulinothérapie intensive en soins intensifs Les patients très malades développent une hyperglycémie induite

Plus en détail

L adaptation des doses d insuline. M. Dubuisson Coordinateur Maredia

L adaptation des doses d insuline. M. Dubuisson Coordinateur Maredia L adaptation des doses d insuline M. Dubuisson Coordinateur Maredia L Insulinothérapie est indiquée: Dans le diabète de type 1: Elle concerne environ 200 000 patients en France. Généralement éduqués en

Plus en détail

Diabète Instable: Comment le comprendre et l Améliorer?

Diabète Instable: Comment le comprendre et l Améliorer? Qu est-ce qu un Diabète Instable? Absence de définition consensuelle établie. Diabète Instable: Comment le Comprendre et l Améliorer? Professeur Eric Renard Département d Endocrinologie, Diabète, Nutrition

Plus en détail

Lignes directrices de pratique clinique 2013 de l Association canadienne du diabète

Lignes directrices de pratique clinique 2013 de l Association canadienne du diabète Printemps 2014 Lignes directrices de pratique clinique 2013 de l Association canadienne du diabète Les données tirées des demandes de règlement respectent-elles les lignes directrices? Lignes directrices

Plus en détail

A Randomized Trial of Hyperglycemic. Lalande Marion, Biblio du 3/03

A Randomized Trial of Hyperglycemic. Lalande Marion, Biblio du 3/03 A Randomized Trial of Hyperglycemic Control in Pediatric Intensive Care Lalande Marion, Biblio du 3/03 Justification de l étude Etat actuel des connaissances sur le contrôle glycémique chez l adulte :

Plus en détail

DIABÈTe De TYPe 1 Petit guide pour les parents et les enfants.

DIABÈTe De TYPe 1 Petit guide pour les parents et les enfants. DIABÈTe De TYPe 1 Petit guide pour les parents et les enfants. Guide pour comprendre et aborder sereinement l apparition du diabète de type 1. Sommaire Le contrôle glycémique 04 Qu est-ce que le taux d

Plus en détail

Date d élaboration : Date de reconduction :

Date d élaboration : Date de reconduction : PROJET D ACCUEIL INDIVIDUALISÉ DIABÈTE INSULINO-DÉPENDANT Date d élaboration : Date de reconduction : Nom : Prénom : Né(e): Poids : Classe : Fréquente : garderie cantine activités périscolaires transports

Plus en détail

L insulinothérapie par pompe. Généralités

L insulinothérapie par pompe. Généralités L insulinothérapie par pompe Généralités Définition Administration continue d insuline d action rapide (analogue) en SC sous forme de : débits de base programmés (en dehors des repas) bolus non programmables

Plus en détail

Y a-t-il un bon moment pour l'hypoglycémie?

Y a-t-il un bon moment pour l'hypoglycémie? Y a-t-il un bon moment pour l'hypoglycémie? La réponse est NON. Voilà pourquoi il est essentiel d'être toujours prêt à y remédier. Avant de vous installer derrière le volant, prenez soin de vérifier votre

Plus en détail

L hypoglycémie: un risque majeur à ne pas négliger

L hypoglycémie: un risque majeur à ne pas négliger L hypoglycémie: un risque majeur à ne pas négliger Présenté par David BENAHIM Infirmier SIAMU Service des 20 décembre 2013 Urgences et USI CHU Brugmann, site Paul Brien Plan du travail Introduction Rappels

Plus en détail

N. MALLEM, M. DJOUIMAA, A. BOUDRA, R. MALEK, S. KHALFA

N. MALLEM, M. DJOUIMAA, A. BOUDRA, R. MALEK, S. KHALFA N. MALLEM, M. DJOUIMAA, A. BOUDRA, R. MALEK, S. KHALFA Alger 16 Mai 2010 Introduction En plus des règles hygiéno-diététique et du traitement : L ASG fait partie de la prise en charge du diabète ASG permet:

Plus en détail

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne.

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne. Pathologies chroniques et séjour en altitude : Recommandations pour le médecin généraliste D après la thèse du Dr Gilles de Taffin Les recommandations d usage à rappeler : Éviter l arrivée directe à des

Plus en détail

Le contrôle de la glycémie. Un exemple de collaboration médeciningénieur

Le contrôle de la glycémie. Un exemple de collaboration médeciningénieur Le contrôle de la glycémie Un exemple de collaboration médeciningénieur Paul Massion Sophie Penning Médecin Service de Soins Intensifs Généraux du CHU de Liège Ingénieur biomédical Doctorante à l ULg,

Plus en détail

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Dr Solène de Gaalon Service de neurologie- CHU Nantes Société française des migraines et céphalées Céphalées de tension

Plus en détail

Le traitement pharmacologique du diabète de type 2 : que devez-vous savoir?

Le traitement pharmacologique du diabète de type 2 : que devez-vous savoir? Le traitement pharmacologique du diabète de type 2 : que devez-vous savoir? Le diabète de type 2 est une maladie chronique et progressive dont l incidence va en augmentant. Il n existe pas de traitement

Plus en détail

Atelier sur les rôles de l infirmière œuvrant auprès d une clientèle diabétique. Sylvie Gaudreau, inf. M.Sc. Présentation à l UQAT

Atelier sur les rôles de l infirmière œuvrant auprès d une clientèle diabétique. Sylvie Gaudreau, inf. M.Sc. Présentation à l UQAT Atelier sur les rôles de l infirmière œuvrant auprès d une clientèle diabétique Sylvie Gaudreau, inf. M.Sc. Présentation à l UQAT 23 octobre 2013 Présentation de la conférencière invitée Sylvie Gaudreau

Plus en détail

Diabète et hypoglycémies

Diabète et hypoglycémies Diabète et hypoglycémies Docteur Karim LACHGAR Chef de service de diabétologie endocrinologie Hôpital Simone Veil Eaubonne Montmorency Karim.lachgar@ch-simoneveil.fr 15 e journée des associations du Val

Plus en détail

AUTO-SURVEILLANCE GLYCEMIQUE AU COURS DU DB2 NIT LE POUR (A.G.) ET LE CONTRE (S.H.) Pr. A. GRIMALDI Groupe Hospitalier PITIE - SALPETRIERE, PARIS

AUTO-SURVEILLANCE GLYCEMIQUE AU COURS DU DB2 NIT LE POUR (A.G.) ET LE CONTRE (S.H.) Pr. A. GRIMALDI Groupe Hospitalier PITIE - SALPETRIERE, PARIS AUTO-SURVEILLANCE GLYCEMIQUE AU COURS DU DB2 NIT LE POUR (A.G.) ET LE CONTRE (S.H.) Pr. A. GRIMALDI Groupe Hospitalier PITIE - SALPETRIERE, PARIS LES 3 ARGUMENTS DU CONTRE 1) C est invasif (plus ou moins)

Plus en détail

Insulinothérapie et diabète de type 1

Insulinothérapie et diabète de type 1 Insulinothérapie et diabète de type 1 Introduction: la molécule d insuline L instauration de l insulinothérapie Dispositif d administration de l insuline Les propriétés de l insuline Insuline et schémas

Plus en détail

ALD 8 DIABÈTE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT

ALD 8 DIABÈTE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT ALD 8 DIABÈTE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT GUIDE MÉDECIN -1- SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 GUIDE MEDECIN ALD 8 - DIABETE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT... 4 I. BILAN INITIAL... 4 I.1.

Plus en détail

Réalisé avec la collaboration du Dr Colas. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés.

Réalisé avec la collaboration du Dr Colas. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS EUROPE Tout savoir sur son HbA1c Réalisé avec la collaboration du

Plus en détail

Lignes directrices à l intention des médecins des CAUT Information médicale pour éclairer les décisions des CAUT Diabète sucré DIABÈTE SUCRÉ

Lignes directrices à l intention des médecins des CAUT Information médicale pour éclairer les décisions des CAUT Diabète sucré DIABÈTE SUCRÉ 1. Introduction DIABÈTE SUCRÉ Le diabète sucré est un trouble endocrinien chronique caractérisé par la présence d une hyperglycémie attribuable à une carence insulinique relative ou absolue. Les causes

Plus en détail

DIABETE ET SPORT. Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS

DIABETE ET SPORT. Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS DIABETE ET SPORT Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS DIABETE TYPE 1#TYPE 2 Jeunes sportifs Risque hypoglycémie Adaptation schémas Autosurveillance +++ Sports souvent sources de difficultés Contre

Plus en détail

Palais de le Culture 4 juin 2009 Traitement du diabète de type 2 Quoi de neuf?

Palais de le Culture 4 juin 2009 Traitement du diabète de type 2 Quoi de neuf? Palais de le Culture 4 juin 2009 Traitement du diabète de type 2 Quoi de neuf? R. Guermaz Service de médecine interne EPH d El Biar - Alger Le diabète explose 2004 Algérie 2005 Monde Steps OMS Algérie

Plus en détail

L autogestion de l insulinothérapie basale plus 1

L autogestion de l insulinothérapie basale plus 1 L autogestion de l insulinothérapie basale plus 1 Le traitement combiné insuline basale et hypoglycémiants oraux est un traitement éprouvé et efficace pour amorcer en douceur l insulinothérapie. Il est

Plus en détail

Mieux informé sur la maladie de reflux

Mieux informé sur la maladie de reflux Information destinée aux patients Mieux informé sur la maladie de reflux Les médicaments à l arc-en-ciel Mise à jour de l'information: septembre 2013 «Maladie de reflux» Maladie de reflux La maladie de

Plus en détail

Cas clinique. Patiente de 54 ans, origine tunisienne Diabète de type 2 diagnostiqué en 2002 devant un syndrome cardinal ATCD

Cas clinique. Patiente de 54 ans, origine tunisienne Diabète de type 2 diagnostiqué en 2002 devant un syndrome cardinal ATCD François VIDAL Cas clinique Patiente de 54 ans, origine tunisienne Diabète de type 2 diagnostiqué en 2002 devant un syndrome cardinal ATCD Dyslipidémie HTA traitée Gonarthrose bilatérale invalidante Capsulite

Plus en détail

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE Synthèse personnelle INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE De nos jours, le diabète inuslinodépendant ne connaît aucun traitement pouvant éviter l injection d insuline. L insulinothérapie fonctionnelle est une

Plus en détail

10/12/2009 DIABETE. Dr LEVEZIEL CHU HENRI MONDOR SERVICE DU PR SOUIED FRANCE

10/12/2009 DIABETE. Dr LEVEZIEL CHU HENRI MONDOR SERVICE DU PR SOUIED FRANCE DIABETE Dr LEVEZIEL CHU HENRI MONDOR SERVICE DU PR SOUIED FRANCE 1 Diabète Définition: Augmentation du taux de glucose dans le sang Dépistage: 1,20 g/l (6,7 mmol/l) si prélèvement plus de 2 heures après

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 4 mars 2015

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 4 mars 2015 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 4 mars 2015 LEVEMIR PENFILL 100 UI/ml, solution injectable Boîte de 5 cartouches de 3 ml (CIP : 34009 365 118-1) LEVEMIR FLEXPEN 100 UI/ml, solution injectable Boîte

Plus en détail

Gestion de l insuline iv. : version pour les Soins continus de médecine

Gestion de l insuline iv. : version pour les Soins continus de médecine CENTRE HOSPALIER UNIVERSAIRE VAUDOIS - 1011 Lausanne Service de médecine Centre des Maladies Cardio-vasculaires et métaboliques Service d endocrinologie, diabétologie et métabolisme Gestion de l insuline

Plus en détail

La grossesse chez une femme diabétique: = diabète pré-gestationnel Désordres métaboliques survenant en fin de grossesse: = diabète gestationnel

La grossesse chez une femme diabétique: = diabète pré-gestationnel Désordres métaboliques survenant en fin de grossesse: = diabète gestationnel E. SOBNGWI 1. Il faut distinguer La grossesse chez une femme diabétique: = diabète pré-gestationnel Désordres métaboliques survenant en fin de grossesse: = diabète gestationnel Epidémiologie 5% de toutes

Plus en détail

L ajustement de l insuline au quotidien

L ajustement de l insuline au quotidien LA MAJORITÉ DES COMPLICATIONS chroniques du diabète sont liées, de près ou de loin, à l hyperglycémie 1. L hyperglycémie chronique peut entraîner d importantes séquelles à long terme et causer des lésions,

Plus en détail

Nouveaux traitements. Médicaments basés sur les incrétines. Frédéric Dadoun Service d endocrinologie et diabétologie CHL

Nouveaux traitements. Médicaments basés sur les incrétines. Frédéric Dadoun Service d endocrinologie et diabétologie CHL Nouveaux traitements du diabète de type 2 Médicaments basés sur les incrétines Frédéric Dadoun Service d endocrinologie et diabétologie CHL Les traitements du DT2 avant 2008 Etat des lieux Les traitements

Plus en détail

La surveillance utile : un guide pour vous. De nouveaux renseignements sur le diabète de type 2 et la surveillance de la glycémie

La surveillance utile : un guide pour vous. De nouveaux renseignements sur le diabète de type 2 et la surveillance de la glycémie La surveillance utile : un guide pour vous De nouveaux renseignements sur le diabète de type 2 et la surveillance de la glycémie Surveillance de la glycémie La vérification du taux de glucose (glycémie)

Plus en détail

TD La régulation de la glycémie

TD La régulation de la glycémie TD La régulation de la glycémie Comme nous l avons vu dans le chapitre 1, le milieu intérieur subit en permanence des modifications dues à l activité cellulaire ou aux apports extérieurs. Cependant, un

Plus en détail

Doit-on maintenir une cible de HBA1c à 7% pour tous patients diabétiques?

Doit-on maintenir une cible de HBA1c à 7% pour tous patients diabétiques? Débat Doit-on maintenir une cible de HBA1c à 7% pour tous patients diabétiques? Forum inter-hospitalier 16 octobre 2012 Non, on doit personnaliser Point de vue féminin de Chantal Godin Endocrinologue Association

Plus en détail

KOPIE. Diabète & Conduite. «Bonnes valeurs glycémiques Bonne route!»

KOPIE. Diabète & Conduite. «Bonnes valeurs glycémiques Bonne route!» Diabète & Conduite «Bonnes valeurs glycémiques Bonne route!» www.associationdudiabete.ch Pour vos dons : PC-80-9730-7 Association Suisse du Diabète Schweizerische Diabetes-Gesellschaft Associazione Svizzera

Plus en détail

www.afd.asso.fr Permis de conduire et diabète

www.afd.asso.fr Permis de conduire et diabète www.afd.asso.fr Permis de conduire et diabète Permis de conduire et diabète Quelles sont les conditions médicales d aptitude à la conduite? La conduite est un élément important de la vie sociale et professionnelle,

Plus en détail

LA REGULATION DE LA GLYCEMIE

LA REGULATION DE LA GLYCEMIE Le début vous l avez fait avant les vacances cours de ce jours à partir du II Chap8 TS spécialité Thème 3 Restitution des acquis LA REGULATION DE LA GLYCEMIE http://img10.beijing2008.cn/20080824/img214581293.jpg

Plus en détail

C.A.T. devant des troubles de la conscience chez le diabétique

C.A.T. devant des troubles de la conscience chez le diabétique C.A.T. devant des troubles de la conscience chez le diabétique Dr P. ASSOUAKON SAMU EPU les jeudis du samu 27 Mai 2004 1 PLAN Introduction Généralités Régulation et prise en charge SMUR Prise en charge

Plus en détail

Copie. Diabète et alcool. «Consommation raisonnable et responsable d adultes atteints du diabète sucré de type 1 ou 2»

Copie. Diabète et alcool. «Consommation raisonnable et responsable d adultes atteints du diabète sucré de type 1 ou 2» Diabète et alcool «Consommation raisonnable et responsable d adultes atteints du diabète sucré de type 1 ou 2» www.diabetesuisse.ch Pour vos dons : PC-80-730-7 Association Suisse du Diabète Schweizerische

Plus en détail

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT NovoMix 30 Penfill 100 unités/ml, suspension injectable en cartouche 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE 1 ml de suspension

Plus en détail

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA)

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? La fibrillation auriculaire (FA) est le trouble du rythme le plus répandu. Certains signaux du cœur deviennent

Plus en détail

Les Maladies Rénales Le Diabète, et MOI? Je m informe, Je suis sensibilisé(e), J AGIS...

Les Maladies Rénales Le Diabète, et MOI? Je m informe, Je suis sensibilisé(e), J AGIS... Les Maladies Rénales Le Diabète, et MOI? Je m informe, Je suis sensibilisé(e), J AGIS... Une initiative de En partenariat avec Avec la participation de Ensemble pour notre santé! A l initiative de l Association

Plus en détail

Vous êtes diabétique. Vous conduisez un véhicule routier.

Vous êtes diabétique. Vous conduisez un véhicule routier. Vous êtes diabétique. Vous conduisez un véhicule routier. Pour votre sécurité et la nôtre Savez vous qu il existe des règles de sécurité que vous devez respecter? Document produit à l intention des patients

Plus en détail

Le diabète pédiatrique

Le diabète pédiatrique Le diabète pédiatrique Ce guide est pour : Ce guide est un outil d aide dans la gestion des soins de votre enfant pour vous, votre école ou la garderie. Hôpital de Montréal pour enfants Montreal Children

Plus en détail

COIN TECHNIPHARM FC. par Dorothy Pardalis, B.Sc. Phm., C.A.E.

COIN TECHNIPHARM FC. par Dorothy Pardalis, B.Sc. Phm., C.A.E. 1 UFC COIN TECHNIPHARM FC UN PROGRAMME NATIONAL DE FORMATION CONTINUE DESTINÉ AUX ASSISTANTS TECHNIQUES EN PHARMACIE FC GRATUITE POUR ATP Coin Technipharm FC est le premier et seul programme national au

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Le diabète gestationnel Nouvelles recommandations de dépistage et de prise en charge Fabienne Viala Carla Chatelet Définitions OMS: «DG = trouble de la tolérance glucidique conduisant à une hyperglycémie

Plus en détail

BILAN DE LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT DU DIABETE (PSG «bilan DID») Guide d évaluation et de réajustement*

BILAN DE LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT DU DIABETE (PSG «bilan DID») Guide d évaluation et de réajustement* BILAN DE LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT DU DIABETE (PSG «bilan DID») Guide d évaluation et de réajustement* Diagnostic infirmier : risque de prise en charge inefficace du programme thérapeutique. Identification

Plus en détail

LA MIGRAINE, PLUS QU UNE MALADIE

LA MIGRAINE, PLUS QU UNE MALADIE LA MIGRAINE, PLUS QU UNE MALADIE Les maux de tête peuvent être divisés en maux de tête primaires et secondaires. Les maux de tête primaires (90%) sont plus répandus que les maux de tête secondaires (10%)

Plus en détail

Tout diabétique aimerait inclure l exercice

Tout diabétique aimerait inclure l exercice L exercice et le diabète Thierry Gaudet-Savard, M.Sc., kinésiologue Tout diabétique aimerait inclure l exercice dans son plan de vie. Toutefois, même s il est certain que l exercice apporte un lot de bienfaits,

Plus en détail