N. MALLEM, M. DJOUIMAA, A. BOUDRA, R. MALEK, S. KHALFA

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "N. MALLEM, M. DJOUIMAA, A. BOUDRA, R. MALEK, S. KHALFA"

Transcription

1 N. MALLEM, M. DJOUIMAA, A. BOUDRA, R. MALEK, S. KHALFA Alger 16 Mai 2010

2 Introduction En plus des règles hygiéno-diététique et du traitement : L ASG fait partie de la prise en charge du diabète ASG permet: Sensibiliser le patient à l intérêt de la diététique et de l exercice physique; Surveillance et adaptation du traitement. L identification des situations à risque (hypoglycémie, hyperglycémie)

3 Indications de l ASG

4 Indications de l ASG Indiscutables -DT1, -DT2 insulino traité, -Diabète gestationnel.

5 DT2 non insulinotraité Controverse!

6 DT2 non insulinotraité: Controverse La preuve d efficacité de l ASG au cours du DT2 non insulino traité reste incomplète. Sa place se consolide comme élément important d une démarche éducative. Il s agit d un geste invasif, pas tout a fait indolore. Il s agit d une prescription couteuse. En France: 300 millions euros / an remboursement des bandelettes et des lecteurs.

7 Indications de l ASG chez le DT2 non insulinotraité

8 Indications de la Haute Autorité de Santé (HAS) Mai 2006 La prescription de l auto-surveillance glycémique ne doit pas être systématique chez les diabétiques de type 2. chez les patients insulinotraités ; Elle est indiquée : chez les patients chez qui l insuline est envisagée à court ou moyen terme et avant sa mise en route ; chez les patients traités par insulinosécréteurs afin de rechercher ou confirmer une hypoglycémie et d adapter si besoin la posologie de ces médicaments ; comme instrument d éducation lorsque l objectif n est pas atteint, permettant d apprécier l effet de l activité physique, de l alimentation et du traitement. L auto-surveillance passive ne débouchant pas sur des conséquences thérapeutiques (meilleure observance, adaptation des doses) n est pas recommandée.

9 Modalités de L ASG dans le DT2

10

11 Guideline IDF octobre ASG doit être utilisée uniquement quand les patients diabétiques et / ou leurs médecins traitants possèdent : les connaissances, les compétences la volonté d'intégrer l ASG pour l'ajustement thérapeutique afin d'atteindre les objectifs fixés. 2. ASG doit être envisagée au moment du diagnostic afin de renforcer la compréhension du diabète dans le cadre d une démarche d'éducation. 3. ASG peut aussi être envisagée dans le but d aider les patients diabétiques à leur fournir un moyen pour participer activement et efficacement à leur prise en charge, en modifiant leur style de vie et leur traitement.

12 Guideline IDF octobre Le protocole de l ASG ( fréquence) doit être personnalisé: Afin d identifier, prévenir et gérer les hypoglycémies et les hyperglycémies. Et de surveiller l impact de la décision thérapeutique. 5. Patient et Médecin traitant doivent ensemble: Fixer les objectifs de l utilisation de l ASG En interpréter les résultats.

13 Benefices de l ASG Chez le DT2 non insulinotraité

14 Bénéfices de l ASG au cours du DT2 non insulinotraité? L ASG améliore t- elle le contrôle métabolique? L ASG permet elle de réduire le risque d'hypoglycémie? L ASG améliore t elle le bien être des patients? L ASG réduit t- elle les complications du diabète?

15 ASG améliore le contrôle glycémique chez les DT2, quel que soit le type de traitement Chez les patients qui n'avaient jamais utilisé ASG, l'initiation d un test / jour, il y a réduction de l'hba1c de manière significative dans tous les groupes de traitement Karter AJ, et al. Diabetes Care 2006;29:

16 Tableau récapitulant les études concernant l HbA1c-ASG chez les DT2 non-insulino-traités (Méta-analyse de 7 ECR) Étude (année) n Groupe avec ASG Groupe sans ASG Différence Valeur de base Valeur finale Différence n Valeur de base Valeur finale Différence entre les deux Fontbonne et al.(1989) ± 2.47 (ES =0.3) NA ±2.17 (ES =0.29) ± 2.47 (ES =0.3) NA ±1.54 (ES =0.21) 0.14 Muchmore et al.(1994) ±1.14 (ES =0.33) 8.75 ± 1.66 (ES =0.48) ± ±1.46 (ES =0.44) 9.60 ± 2.09 (ES =0.63) ± Jaber et al.(1996) ± ± ± ± ± ± Schwedes et al.(2002) ± ± ± ± ± ± Guerci et al.(2003) ± ± ± ± ± ± Davidson et al.(2005) ± ± ± ± ± ± Farmer et al.(2007) 150 a 151 b 301 c 7.41 ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± ± a ASG moins intensive b ASG plus intensive c Combinaison des deux types d ASG Systematic Review of the Benefits of Self-Monitoring of Blood Glucose on Glycemic Control in Type 2 Diabetes Patients. DIABETES TECHNOLOGY & THERAPEUTICS Vol. 10, S1,2008

17 2nd Accu-Chek NETWORK MEETING for exchange of key opinions 7th - 10th May Berlin. Germany Post-Marketing Survey Assessing the Impact of a Comprehensive Patient Management supported through Accu-Chek Smart Pix and/ or 360º View on Glycemic Control N MALLEM, M DJOUIMAA, R MALEK, S KHALFA ALGERIA

18 Nous avons sélectionné 20 patients diabétiques qui répondent au protocole de l étude. La sélection a ciblé le résultat de l HbA1c (HPLC). Durée de l étude: 0 3 mois (15 DEC MARS 2009) Deux (02) fois par mois, la dieteticienne réunit les patients de l étude.

19 Highly significant HbA 1c drop from 9.48 to 8.43 Algeria Study end Baseline Changes n Mean SD Mean SD Mean SD HbA1c (%) * 0.76 Weight (kg) BMI (kg/m2) Total cholesterol (mg/dl) LDL (mg/dl) HDL (mg/dl) Triglycerides (mg/dl) Systolic blood pressure (mmhg) 20 Diastolic blood pressure (mmhg) (*) P < 0,001

20 Highly significant HbA 1c drop from 9.5 to countries

21 3rd Accu-Chek NETWORK MEETING for exchange of key opinions 6th - 9th May London, UK Structured Testing with Accu-Chek 360 View Scientific Session on the results of the international Observational study N MALLEM, M DJOUIMAA, A BOUDRA, R MALEK, S KHALFA ALGERIA

22

23 Highly significant HbA 1c drop from 9.3 to countries 24

24

25

26

27 9.2 % 220mg/dl 7.1 % 155mg/dl

28 Bénéfices de l ASG au cours du DT2 non insulinotraité? L ASG améliore t- elle le contrôle métabolique? L ASG permet elle de réduire le risque d'hypoglycémie? L ASG améliore t elle le bien être des patients? L ASG réduit t- elle les complications du diabète?

29 ASG prévoit les d'épisodes hypoglycémiques sévères Plus de la moitié des hypoglycémies peuvent être prévenues avec une ASG de 3 à 5 mesures /jour Cox DJ, et al. Diabetes Care 2007;30:

30 Bénéfices de l ASG au cours du DT2 non insulinotraité? L ASG améliore t- elle le contrôle métabolique? L ASG permet elle de réduire le risque d'hypoglycémie? L ASG améliore t elle le bien être des patients? L ASG réduit t- elle les complications du diabète?

31 ASG améliore le bien-être psychologique des patients diabétiques Schwedes: non significative sur la dépression. Etude ESMON: ASG source d anxiété, de dépression. Schwedes U, et al. Diabetes Care 2002;25: Esmon study: O Kane MJ, Bunting B. Rondomized controlled trial. BMJ 2008;336:1174-7

32 Bénéfices de l ASG au cours du DT2 non insulinotraité? L ASG améliore t- elle le contrôle métabolique? L ASG permet elle de réduire le risque d'hypoglycémie? L ASG améliore t elle le bien être des patients? L ASG réduit t- elle les complications du diabète?

33 Etude ROSSO : relation ASG Et événements fatals et non fatals

34 Etude ROSSO : relation ASG Et complications

35 En résumé Autonomisation des patients ASG Une sensibilisation accrue des patients à la maladie Meilleure sensation de bien-être Visualisation des profils glycemiques Meilleure adhérence Ajustement du traitement Réduction des hyperglycémies et des hypoglycémies Atteindre les objectifs thérapeutiques Réduire le risque des complications microvasculaires et macrovasculaires risque de mortalité Qualité de vie le cout de PEC

36 Conclusion (1) L ASG est reconnue dans le prise en charge du DT2 non insulinotraité Ne doit pas être une prescription systematique: Elle n est pas indiquée si elle ne débouche pas sur des conséquences thérapeutiques (ASG passive ). D autant plus qu elle est couteuse

37 Conclusion (2) La prescription de l ASG doit être organisée ( bien ciblée, bien utilisée et accompagnée): Prescrire la fréquence, Fixer les horaires, Fixer les objectifs glycémiques Prendre des décisions thérapeutiques en fonction des résultats. Place de L ASG: Connaitre les résultats glycémiques pour prendre les bonnes décisions

AUTO-SURVEILLANCE GLYCEMIQUE AU COURS DU DB2 NIT LE POUR (A.G.) ET LE CONTRE (S.H.) Pr. A. GRIMALDI Groupe Hospitalier PITIE - SALPETRIERE, PARIS

AUTO-SURVEILLANCE GLYCEMIQUE AU COURS DU DB2 NIT LE POUR (A.G.) ET LE CONTRE (S.H.) Pr. A. GRIMALDI Groupe Hospitalier PITIE - SALPETRIERE, PARIS AUTO-SURVEILLANCE GLYCEMIQUE AU COURS DU DB2 NIT LE POUR (A.G.) ET LE CONTRE (S.H.) Pr. A. GRIMALDI Groupe Hospitalier PITIE - SALPETRIERE, PARIS LES 3 ARGUMENTS DU CONTRE 1) C est invasif (plus ou moins)

Plus en détail

Place de l autosurveillance glycémique dans la prise en charge des patients diabétiques de type 2 non insulinotraités

Place de l autosurveillance glycémique dans la prise en charge des patients diabétiques de type 2 non insulinotraités Synthèse pour la pratique Soins Place de l autosurveillance glycémique dans la prise en charge des patients diabétiques de type 2 non insulinotraités Exercer 2009;89:151-6. Christophe Berkhout 1, Denis

Plus en détail

BILAN DE LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT DU DIABETE (PSG «bilan DID») Guide d évaluation et de réajustement*

BILAN DE LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT DU DIABETE (PSG «bilan DID») Guide d évaluation et de réajustement* BILAN DE LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT DU DIABETE (PSG «bilan DID») Guide d évaluation et de réajustement* Diagnostic infirmier : risque de prise en charge inefficace du programme thérapeutique. Identification

Plus en détail

Réalisé avec la collaboration du Dr Colas. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés.

Réalisé avec la collaboration du Dr Colas. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS EUROPE Tout savoir sur son HbA1c Réalisé avec la collaboration du

Plus en détail

La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent

La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent Vivre avec un diabète de type 1 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce

Plus en détail

ALD 8 DIABÈTE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT

ALD 8 DIABÈTE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT ALD 8 DIABÈTE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT GUIDE MÉDECIN -1- SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 GUIDE MEDECIN ALD 8 - DIABETE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT... 4 I. BILAN INITIAL... 4 I.1.

Plus en détail

Complications neuro-vasculaires et AVC du Diabétique D R G I L J M H I A L A V E R A N, M A R S E I L L E

Complications neuro-vasculaires et AVC du Diabétique D R G I L J M H I A L A V E R A N, M A R S E I L L E Complications neuro-vasculaires et AVC du Diabétique D R G I L J M H I A L A V E R A N, M A R S E I L L E Généralités 20% de diabétiques parmi les AVC x 2 à lui seul le risque d AVC Encore plus chez les

Plus en détail

Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie -

Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie - 1 Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie - Jacques LOUIS Service de diabétologie HPMetz Site Belle Isle AMMPPU Metz 10 juin 2014 P1 CAS CLINIQUE 3 ème époque Cette même personne

Plus en détail

Guide de référence sur les Lignes directrices de pratique clinique 2013

Guide de référence sur les Lignes directrices de pratique clinique 2013 Guide de référence sur les Lignes directrices de pratique clinique 2013 (Mise à jour juillet 2015) 426569-15 guidelines.diabetes.ca DÉPISTAGE ET DIAGNOSTIC Chez quelles personnes faut-il faire un dépistage

Plus en détail

Palais de le Culture 4 juin 2009 Traitement du diabète de type 2 Quoi de neuf?

Palais de le Culture 4 juin 2009 Traitement du diabète de type 2 Quoi de neuf? Palais de le Culture 4 juin 2009 Traitement du diabète de type 2 Quoi de neuf? R. Guermaz Service de médecine interne EPH d El Biar - Alger Le diabète explose 2004 Algérie 2005 Monde Steps OMS Algérie

Plus en détail

Revue de Presse du REPOP-FC. Juin 2008. Sommaire

Revue de Presse du REPOP-FC. Juin 2008. Sommaire Revue de Presse du REPOP-FC Juin 2008 Sommaire - Autosurveillance glycémique et diabète de type 2 : de nouveaux résultats - Faut-il traiter le diabète de manière agressive? - Autosurveillance glycémique

Plus en détail

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND PHYSIOPATHOLOGIE DE L HYPERGLYCEMIE DU DT2 Tube digestif Pancréas endocrine α β Tissu adipeux cellules β insuline cellules

Plus en détail

Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent

Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent Juillet 2007 Juillet 2007 1 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication

Plus en détail

Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 2

Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 2 Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 2 Janvier 2013 Recommandation de bonne pratique Service des bonnes pratiques professionnelles Service évaluation économique et santé publique

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 4 mars 2015

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 4 mars 2015 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 4 mars 2015 LEVEMIR PENFILL 100 UI/ml, solution injectable Boîte de 5 cartouches de 3 ml (CIP : 34009 365 118-1) LEVEMIR FLEXPEN 100 UI/ml, solution injectable Boîte

Plus en détail

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 Contenu 1. Bénéfice du sport pour patients avec diabète de type 1 2. Aspects physiologiques du sport en rapport avec la glycémie en général 3.

Plus en détail

La grossesse chez une femme diabétique: = diabète pré-gestationnel Désordres métaboliques survenant en fin de grossesse: = diabète gestationnel

La grossesse chez une femme diabétique: = diabète pré-gestationnel Désordres métaboliques survenant en fin de grossesse: = diabète gestationnel E. SOBNGWI 1. Il faut distinguer La grossesse chez une femme diabétique: = diabète pré-gestationnel Désordres métaboliques survenant en fin de grossesse: = diabète gestationnel Epidémiologie 5% de toutes

Plus en détail

équilibre glycémique du diabétique insuliné

équilibre glycémique du diabétique insuliné La télésurveillance t des maladies chroniques à domicile Aide à la décision en diabétologie Docteur Pierre FONTAINE Service de diabétologie, CHRU de Lillle Faculté de médecine, m Université de Lille 2

Plus en détail

Tabagisme et syndrome métabolique

Tabagisme et syndrome métabolique Tabagisme et syndrome métabolique 6 ième Congrès de la SFT 9 nov. 2012 Ivan Berlin Département de Pharmacologie, Hôpital Pitié- Salpêtrière-Faculté de médicine, Université P.& M. Curie - INSERM U894, Paris,

Plus en détail

Phase d identification de la personne avant apprentissage

Phase d identification de la personne avant apprentissage CHU DE ROUEN - DIABETOLOGIE PLAN DE SOINS GUIDE D ENSEIGNEMENT Diagnostic Infirmier : Manque de connaissances lié à la mise en route d un traitement par insuline. Définition : la personne n a pas les informations

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Le diabète gestationnel Nouvelles recommandations de dépistage et de prise en charge Fabienne Viala Carla Chatelet Définitions OMS: «DG = trouble de la tolérance glucidique conduisant à une hyperglycémie

Plus en détail

Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013. 10 défis pour le médecin de famille

Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013. 10 défis pour le médecin de famille Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013 10 défis pour le médecin de famille Divulgation de conflits d intérêt potentiel Modérateur / conférencier / comité aviseur

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte Vivre avec un diabète de type 1 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce

Plus en détail

Ne perdez pas l avenir de vue

Ne perdez pas l avenir de vue Ne perdez pas l avenir de vue B. Braun Space GlucoseControl Innovation Les défis actuels Besoin d insulinothérapie intensive en soins intensifs Les patients très malades développent une hyperglycémie induite

Plus en détail

Dépistage des facteurs de risque modifiables chez les adultes atteints d hypertension (Ensemble d indicateurs : Dispensateurs de soins de santé

Dépistage des facteurs de risque modifiables chez les adultes atteints d hypertension (Ensemble d indicateurs : Dispensateurs de soins de santé (Ensemble d indicateurs : Dispensateurs de soins de santé primaires) Définition Pourcentage des patients âgés de 18 ans et plus qui sont atteints d hypertension et qui ont subi tous les tests suivants

Plus en détail

Le traitement pharmacologique du diabète de type 2 : que devez-vous savoir?

Le traitement pharmacologique du diabète de type 2 : que devez-vous savoir? Le traitement pharmacologique du diabète de type 2 : que devez-vous savoir? Le diabète de type 2 est une maladie chronique et progressive dont l incidence va en augmentant. Il n existe pas de traitement

Plus en détail

Diabète et risque cardiovasculaire: Le syndrome métabolique en question

Diabète et risque cardiovasculaire: Le syndrome métabolique en question Diabète et risque cardiovasculaire: Le syndrome métabolique en question Eugène Sobngwi, MD, PhD Service d Endocrinologie d Diabétologie Hôpital Saint-Louis, Paris 10 / INSERM U 671 Le diabète sucré en

Plus en détail

Avis 2 avril 2014. Laboratoire SERVIER. Périndopril arginine / indapamide. C09BA04 (inhibiteur de l enzyme de conversion et diurétique)

Avis 2 avril 2014. Laboratoire SERVIER. Périndopril arginine / indapamide. C09BA04 (inhibiteur de l enzyme de conversion et diurétique) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 2 avril 2014 PRETERAX 2,5 mg / 0,625 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 (CIP : 34009 378 232 2 7) Boîte de 90 (CIP : 34009 378 234 5 6) BIPRETERAX 5 mg / 1,25 mg, comprimé

Plus en détail

Ma fille est diabétique de type 1

Ma fille est diabétique de type 1 Ma fille est diabétique de type 1 Anneli, fille de Martina Equilibrée grâce à sa pompe depuis 2011 A l annonce du diagnostic de diabète de type 1 de leur enfant, de nombreux parents se demandent : «Pourquoi

Plus en détail

Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose

Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose Professeur François SCHIELE Université de FRANCHE COMTE Service de Cardiologie 25000 BESANCON Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose L athérosclérose, les facteurs de risque, la prévention primaire

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

www.ascensia.ca Choisissez un indicateur de glycémie Ascensia

www.ascensia.ca Choisissez un indicateur de glycémie Ascensia V O U S I N F O R M E www.ascensia.ca Choisissez un indicateur de glycémie Ascensia On distingue deux types de diabète, le type 1 et le type 2. Dans le diabète de type 1, la sécrétion d insuline est négligeable

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Sanofi va présenter de nouvelles données cliniques, incluant les résultats de la nouvelle insuline expérimentale U300, aux 73 e Séances scientifiques de l American Diabetes Association

Plus en détail

«PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON?

«PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON? «PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON? Le décret télémédecine du 19 octobre 2010 fixe déjà certaines modalités de mise en

Plus en détail

26.05.2011 Dr. Roger WIRION

26.05.2011 Dr. Roger WIRION Quelestle principalfacteur d hypoglycémie? Was ist die Hauptursache von Unterzucker? 2222 DCCT: Chez les patients diabétiques de type 1, traités de façon intensive le risque d hypoglycémie est multiplié

Plus en détail

Diabète et Aptitude au poste de travail. Dr Pauline SCHINDLER-SABOT Médecin du travail CH Valenciennes et Cs Patho Pro CHRU Lille

Diabète et Aptitude au poste de travail. Dr Pauline SCHINDLER-SABOT Médecin du travail CH Valenciennes et Cs Patho Pro CHRU Lille Diabète et Aptitude au poste de travail Dr Pauline SCHINDLER-SABOT Médecin du travail CH Valenciennes et Cs Patho Pro CHRU Lille Postes de sécurité contre indiqués en cas de malaises hypoglycémiques: Travail

Plus en détail

LE DIABETE GESTATIONNEL

LE DIABETE GESTATIONNEL Document de synthèse sur le diabète gestationnel DOCUMENT DE SYNTHESE LE DIABETE GESTATIONNEL Preface Document de synthèse sur le diabète gestationnel Cher lecteur, chère lectrice Ce document est un guide

Plus en détail

39 ème forum médical lyonnais 29 septembre 2012 Dr Bernard Colle

39 ème forum médical lyonnais 29 septembre 2012 Dr Bernard Colle 39 ème forum médical lyonnais 29 septembre 2012 Dr Bernard Colle FORUM MEDICAL LYONNAIS Dr Bernard Colle Conflits d intérêts Pas de conflit d intérêts pour cette présentation Sur les 5 dernières années:

Plus en détail

Bariatric Surgery and Cardiovascular Risk Factors A Scientific Statement From the American Heart Association

Bariatric Surgery and Cardiovascular Risk Factors A Scientific Statement From the American Heart Association Bariatric Surgery and Cardiovascular Risk Factors A Scientific Statement From the American Heart Association Complications de l obésité (1) Diminution de l espérance de vie Diminution de la qualité de

Plus en détail

Fiche de synthèse. Learn. Les points essentiels pour l accompagnement d un patient diabétique. Parcours : Prise en charge du diabète à l officine

Fiche de synthèse. Learn. Les points essentiels pour l accompagnement d un patient diabétique. Parcours : Prise en charge du diabète à l officine Les points essentiels pour l accompagnement d un patient diabétique Dans toutes les situations Privilégiez la phase de découverte Savoir comment le patient et/ou l accompagnant perçoivent le diabète. Permettre

Plus en détail

DIABÈTe De TYPe 1 Petit guide pour les parents et les enfants.

DIABÈTe De TYPe 1 Petit guide pour les parents et les enfants. DIABÈTe De TYPe 1 Petit guide pour les parents et les enfants. Guide pour comprendre et aborder sereinement l apparition du diabète de type 1. Sommaire Le contrôle glycémique 04 Qu est-ce que le taux d

Plus en détail

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Diabète Type 2 Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Épidémiologie 90% de tous les cas de diabètes Environ 1 personne sur 20 est atteinte Diabète gras Facteur de risque majeur pour les

Plus en détail

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues.

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Date de présentation : 2014 Lieu : Roubaix. Mis à disponibilité sur le site

Plus en détail

Lectures critiques Prescrire

Lectures critiques Prescrire La sitagliptine (Januvia ), un inhibiteur de la DPP-4, est autorisée en Europe pour le traitement du diabète de type 2 en association à la metformine (Glucophage ou autre) ou à une glitazone (lire dans

Plus en détail

THÉRAPEUTIQUES. Détémir et glargine : analogues lents de l'insuline

THÉRAPEUTIQUES. Détémir et glargine : analogues lents de l'insuline Deux analogues lents de l'insuline ont été successivement mis sur le marché : la glargine (Lantus ) en 2003 et la détémir (Levemir ) en 2005. Qu'apportent ces nouvelles insulines pour la prise en charge

Plus en détail

CENTRE DU DIABETE CLINIQUE SAINT-JEAN. Centre de traitement multidisciplinaire pour personnes diabétiques

CENTRE DU DIABETE CLINIQUE SAINT-JEAN. Centre de traitement multidisciplinaire pour personnes diabétiques CLINIQUE SAINT-JEAN Centre de traitement multidisciplinaire pour personnes diabétiques 1 Madame, Mademoiselle, Monsieur, Bienvenue au Centre du Diabète de la. Nous sommes un centre de traitement multidisciplinaire

Plus en détail

EVALUATION DE LA FILIERE COORDONNEE DE PRISE EN CHARGE DES PATIENTS DIABETIQUES «DIABAIDE» Période 2004-2006

EVALUATION DE LA FILIERE COORDONNEE DE PRISE EN CHARGE DES PATIENTS DIABETIQUES «DIABAIDE» Période 2004-2006 IUMSP Institut universitaire de médecine sociale et préventive Unité d évaluation des soins - UES EVALUATION DE LA FILIERE COORDONNEE DE PRISE EN CHARGE DES PATIENTS DIABETIQUES «DIABAIDE» Période 2004-2006

Plus en détail

Extrait de l argumentaire scientifique de la RBP : «Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 2»

Extrait de l argumentaire scientifique de la RBP : «Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 2» Extrait de l argumentaire scientifique de la RBP : «Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du Table des matières 1. Analyse de la littérature concernant les objectifs glycémiques chez les patients

Plus en détail

Comment la proposer et la réaliser?

Comment la proposer et la réaliser? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment la proposer et la réaliser? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les professionnels de santé dans la mise en œuvre d un programme

Plus en détail

Hypertension artérielle et diabète. Dr.N.LANASRI Service de médecine interne Hopital de AIN-TAYA Pr.A.BIAD

Hypertension artérielle et diabète. Dr.N.LANASRI Service de médecine interne Hopital de AIN-TAYA Pr.A.BIAD Hypertension artérielle et diabète Dr.N.LANASRI Service de médecine interne Hopital de AIN-TAYA Pr.A.BIAD DEFINITION - EPIDEMIOLOGIE Diabète 2: glycémie 7 mmol/l 1,26 g/l HTA: 140/90 mm Hg ANAES 140/80

Plus en détail

Nous sommes là pour vous.

Nous sommes là pour vous. UN PROGRAMME DE BIEN-ÊTRE SUR LE LIEU DE TRAVAIL QUI AGIT SUR LE DIABÈTE Par Janice Bartos, B.S.N, R.N., consultante clinicienne Que peut faire un employeur pour lutter contre le diabète? L'espoir est

Plus en détail

La surveillance utile : un guide pour vous. De nouveaux renseignements sur le diabète de type 2 et la surveillance de la glycémie

La surveillance utile : un guide pour vous. De nouveaux renseignements sur le diabète de type 2 et la surveillance de la glycémie La surveillance utile : un guide pour vous De nouveaux renseignements sur le diabète de type 2 et la surveillance de la glycémie Surveillance de la glycémie La vérification du taux de glucose (glycémie)

Plus en détail

J aimerais garder les hypoglycémies sous contrôle - Que puis-je faire?

J aimerais garder les hypoglycémies sous contrôle - Que puis-je faire? Simon Equilibré grâce à sa pompe depuis 2004 J aimerais garder les hypoglycémies sous contrôle - Que puis-je faire? L hypoglycémie peut être l une des préoccupations majeures des diabétiques de type 1,

Plus en détail

I. Qu est-ce que c est? plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète Le diabète est une augmentation du taux de glucose (sucre) dans le sang,

I. Qu est-ce que c est? plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète Le diabète est une augmentation du taux de glucose (sucre) dans le sang, Le diabète I. Qu est-ce que c est? On a tous déjà entendu parler du diabète, sans savoir exactement de quoi il s agit. Pourtant, en France, on estime que plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète,

Plus en détail

L auto-surveillance du diabète : une révolution en marche

L auto-surveillance du diabète : une révolution en marche L auto-surveillance du diabète : une révolution en marche Le mardi 23 septembre 2014 SOMMAIRE 1. Communiqué de Presse 2. Une Nouvelle Etape dans la Gestion du Diabète 3. Abbott : Des Technologies de Pointe

Plus en détail

La chirurgie bariatrique

La chirurgie bariatrique La chirurgie bariatrique Dr LIENARD François Chirurgien digestif CHR Haute Senne Soignies Pourquoi une chirurgie bariatrique? Echec des traitements conservateurs > perte de poids minime et non persistante

Plus en détail

MISE EN PLACE D UN PROGRAMME D ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PATIENTS DIABÉTIQUES PORTEURS DE CAPTEURS DE GLUCOSE: QUELLE PLACE POUR LE PHARMACIEN?

MISE EN PLACE D UN PROGRAMME D ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PATIENTS DIABÉTIQUES PORTEURS DE CAPTEURS DE GLUCOSE: QUELLE PLACE POUR LE PHARMACIEN? MISE EN PLACE D UN PROGRAMME D ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PATIENTS DIABÉTIQUES PORTEURS DE CAPTEURS DE GLUCOSE: QUELLE PLACE POUR LE PHARMACIEN? M. Megne Wabo 1, S. Mosnier-Thoumas 1, I. Barcos 4, D.

Plus en détail

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée DURISGuillaume@Fotolia.com 1 P A R T I E 1 Biologie appliquée Glycémie TD 1 OBJECTIFS 1 Définitions Définir la glycémie et la glycosurie. Indiquer les variations de la glycémie au cours de la journée

Plus en détail

Date d élaboration : Date de reconduction :

Date d élaboration : Date de reconduction : PROJET D ACCUEIL INDIVIDUALISÉ DIABÈTE INSULINO-DÉPENDANT Date d élaboration : Date de reconduction : Nom : Prénom : Né(e): Poids : Classe : Fréquente : garderie cantine activités périscolaires transports

Plus en détail

Lignes directrices de pratique clinique 2013 de l Association canadienne du diabète

Lignes directrices de pratique clinique 2013 de l Association canadienne du diabète Printemps 2014 Lignes directrices de pratique clinique 2013 de l Association canadienne du diabète Les données tirées des demandes de règlement respectent-elles les lignes directrices? Lignes directrices

Plus en détail

FreeStyle InsuLinx Manuel pour l utilisateur

FreeStyle InsuLinx Manuel pour l utilisateur FreeStyle InsuLinx Manuel pour l utilisateur MODE FACILE Blood Glucose Monitoring System ABT-Insulinx Mode facile FRA5 07.indd 1 20/03/12 15:00 Blood Glucose Monitoring System FreeStyle InsuLinx MODE FACILE

Plus en détail

Données Entred 2001-2003. Institut de veille sanitaire, Saint Maurice

Données Entred 2001-2003. Institut de veille sanitaire, Saint Maurice ENTRED, Echantillon National Témoin Représentatif des Personnes Diabétiques Basé à l Institut de Veille Sanitaire 12, rue du Val d Osne-94415 Saint-Maurice Cedex Tel : 01.41.79.69.41 Fax : 01.41.79.68.11

Plus en détail

SOMMAIRE. I Préambule. II Les missions de l association la Maison du Diabétique

SOMMAIRE. I Préambule. II Les missions de l association la Maison du Diabétique Association Loi 1901, reconnue d intérêt général par arrêté CM n 1230/30 août 2007 SOMMAIRE I Préambule II Les missions de l association la Maison du Diabétique III Manifestation du 20 novembre 2011 1

Plus en détail

Composante du produit n o 82-003-X au catalogue de Statistique Canada Rapports sur la santé. Article

Composante du produit n o 82-003-X au catalogue de Statistique Canada Rapports sur la santé. Article Composante du produit n o 82-003-X au catalogue de Statistique Canada Rapports sur la santé Article L autosurveillance de la glycémie et le diabète de type 2 : résultats de l Enquête sur les personnes

Plus en détail

Quel est le profil des patients nouvellement traités par statine?

Quel est le profil des patients nouvellement traités par statine? Quel est le profil des patients nouvellement traités par statine? Les patients nouvellement traités par statine : Dans 40 % des cas ce sont des patients à Source : Enquête IMS pour la Cnamts, 2007. Que

Plus en détail

Département de médecine Service d endocrinologie. Consultations générales - Endocrinologie

Département de médecine Service d endocrinologie. Consultations générales - Endocrinologie Consultations générales - Endocrinologie Toutes les demandes de consultation autres que celles pour les cliniques surspécialisées. Responsable médical Dr Patrice Perron Pour renseignement Agente administrative

Plus en détail

DIABETE ET SPORT. Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS

DIABETE ET SPORT. Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS DIABETE ET SPORT Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS DIABETE TYPE 1#TYPE 2 Jeunes sportifs Risque hypoglycémie Adaptation schémas Autosurveillance +++ Sports souvent sources de difficultés Contre

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 Vivre avec un diabète de type 2 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce guide, La

Plus en détail

Insuline Metformine et Cancer. N Chabbert-Buffet Service de Gynécologie-Obstétrique Médecine de la Reproduction.

Insuline Metformine et Cancer. N Chabbert-Buffet Service de Gynécologie-Obstétrique Médecine de la Reproduction. Insuline Metformine et Cancer N Chabbert-Buffet Service de Gynécologie-Obstétrique Médecine de la Reproduction. Conflits d intérêt : aucuns. Insuline et cancer Age Sédentarité Diététique Vit D? Obesité

Plus en détail

Traitement de l obésité

Traitement de l obésité Traitement de l obésité Juillet 2007 Federaal Kenniscentrum voor de Gezondheidszorg Centre Fédéral d Expertise des Soins de Santé Cette Fiche de transparence est basée en grande partie sur le rapport du

Plus en détail

HTA & Diabète Type 2. Pr F. RKIOUAK 04 Rue Honaine N 7 Agdal Rabat Tel/ Fax: 05 37 67 16 67 Urgence: 06 6110 41 29

HTA & Diabète Type 2. Pr F. RKIOUAK 04 Rue Honaine N 7 Agdal Rabat Tel/ Fax: 05 37 67 16 67 Urgence: 06 6110 41 29 HTA & Diabète Type 2 Pr F. RKIOUAK 04 Rue Honaine N 7 Agdal Rabat Tel/ Fax: 05 37 67 16 67 Urgence: 06 6110 41 29 Adipokines: Adverse Cardiometabolic Effects Lipoprotein lipase HTA IL-6 Angiotensinogen

Plus en détail

Education thérapeutique

Education thérapeutique Education thérapeutique et mesure continue de la glycémie chez le patient diabétique insulino-traité étude Rev Med Suisse 2010 ; 6 : 1596-600 V. Thielen R. P. Radermecker E. Renard J. Bringer A. J. Scheen

Plus en détail

Le contrôle de la glycémie. Un exemple de collaboration médeciningénieur

Le contrôle de la glycémie. Un exemple de collaboration médeciningénieur Le contrôle de la glycémie Un exemple de collaboration médeciningénieur Paul Massion Sophie Penning Médecin Service de Soins Intensifs Généraux du CHU de Liège Ingénieur biomédical Doctorante à l ULg,

Plus en détail

RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE

RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE RAPPEL DEFINITIONS Hyperlipidémie g/l mmol/l Triglycérides < 2 < 2.2 Cholestérol Total

Plus en détail

La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies

La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies U S D Union Sports & Diabète La gestion du diabète lors des sports : apports des nouvelles technologies Journées nationales des diabétiques qui bougent, Vichy 17-18-19 mai 2013 Docteur Muriel TSCHUDNOWSKY

Plus en détail

Définition 6.1 : Compétences (1/2)

Définition 6.1 : Compétences (1/2) Définition 6.1 : Compétences (1/2) «Caractéristique positive d'un individu témoignant de sa capacité à accomplir certaines tâches. Les compétences sont d'une très grande diversité. ( ) Certaines compétences

Plus en détail

INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE 2

INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE 2 INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE 2 P. CUNY Unité Thérapeutique et d Education du Diabète (UTED) CHR Metz Thionville Hôpital Beauregard - THIONVILLE 1 L INSULINOTHERAPIE DANS LE DIABETE DE TYPE

Plus en détail

Module I-4 Approches psychosociales et comportementales Contexte Buts Objectifs

Module I-4 Approches psychosociales et comportementales Contexte Buts Objectifs Approches psychosociales et comportementales Contexte Buts Le diabète est une condition chronique qui a un impact sur tous les aspects de la vie des personnes et des familles touchées par le diabète. Chez

Plus en détail

Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes

Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes La MSJB sur un territoire urbain et rural Communauté de communes 90 000 habitants : Cholet 55000 habitants 13 communes périphériques:

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 septembre 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 septembre 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 8 septembre 2010 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 4 juillet 2005 (JO du 14 juillet 2005) FASLODEX 250 mg/5 ml, solution

Plus en détail

Recommandations pour une éducation structurée des diabétiques en milieu hospitalier

Recommandations pour une éducation structurée des diabétiques en milieu hospitalier Un groupe de travail de l Association des chefs de service de la Société suisse de médecine interne (SSMI) et de la Société suisse d endocrinologie et de (SSED) a élaboré les recommandations ci-après en

Plus en détail

Cholestérol. Précautions de prélèvement. Valeurs usuelles. Clinique. Cholestérol total. HDL-cholestérol. LDL-cholestérol. Hypocholestérolémies

Cholestérol. Précautions de prélèvement. Valeurs usuelles. Clinique. Cholestérol total. HDL-cholestérol. LDL-cholestérol. Hypocholestérolémies Cholestérol 89 Cholestérol L hypercholestérolémie est un facteur de risque d athérosclérose comme l ont établi de grandes enquêtes épidémiologiques. Dans le sang, le cholestérol est transporté par des

Plus en détail

Renseignements : Secrétariat Dispositif Diabest Tél. 021 923 48 89 www.reseau-sante-haut-leman.ch, rubrique diabétologie

Renseignements : Secrétariat Dispositif Diabest Tél. 021 923 48 89 www.reseau-sante-haut-leman.ch, rubrique diabétologie INFORMATION EN SANTE PUBLIQUE Cours et ateliers DIABEST 2015 Le Dispositif Diabest est composé d un ensemble de professionnels reconnus dans leurs domaines respectifs de spécialisation et proposant différentes

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Avant-propos. Service d information médicale Numero vert 0 800 80 30 70 Appel gratuit depuis un poste fixe Du lundi au vendredi de 09h à 18h.

Avant-propos. Service d information médicale Numero vert 0 800 80 30 70 Appel gratuit depuis un poste fixe Du lundi au vendredi de 09h à 18h. Diabète et Ramadan Avant-propos La période de Ramadan implique un changement du rythme et de la qualité des repas, mais aussi du cycle veille-sommeil, ainsi qu une diminution relative de l activité physique.

Plus en détail

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE 1- Définition : Le diabète sucré se définit par une élévation anormale et chronique de la glycémie. Cette anomalie est commune à tous les types de diabète sucré, mais

Plus en détail

Diabète au quotidien. ABC LifeScan, collection «Mon quotidien»

Diabète au quotidien. ABC LifeScan, collection «Mon quotidien» Diabète au quotidien ABC LifeScan, collection «Mon quotidien» Définition Le diabète est une maladie complexe, souvent difficile à gérer au quotidien mais que vous pouvez contrôler. En effet, c est vous

Plus en détail

FREESTY interstitiel. Demandeur. Les modèles. 6 ans) dont. g pluriquotidienne. du glucose. Service Attendu (SA) : glycémique. glucose.

FREESTY interstitiel. Demandeur. Les modèles. 6 ans) dont. g pluriquotidienne. du glucose. Service Attendu (SA) : glycémique. glucose. COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 03 décembre 2013 CONCLUSIONS FREESTY YLE NAVIGATOR II, système de mesure enn continu interstitiel

Plus en détail

PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I

PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I UN PROJET DU PROGRAMME CANTONAL DIABÈTE Jérôme Spring Maître de sport APA Diabétologie pédiatrique Riviera-Chablais

Plus en détail

Guide de l utilisateur

Guide de l utilisateur VeryDiab le carnet de suivi de mon diabète Guide de l utilisateur application pour iphone et ipod touch www.verydiab.fr support@verydiab.fr En utilisant l application VeryDiab, propriété de la société

Plus en détail

Traitement du diabète de type 2 chez l insuffisant rénal chronique

Traitement du diabète de type 2 chez l insuffisant rénal chronique Traitement du diabète de type 2 chez l insuffisant rénal chronique Dominique JOLY Néphrologie Transplantation Hôpital Necker Epidémiologie Diabétiques de type 2 avec néphropathie en France ENTRED 2007

Plus en détail

Stratégie de développement de l activité physique chez les patients schizophrènes et bipolaires

Stratégie de développement de l activité physique chez les patients schizophrènes et bipolaires Stratégie de développement de l activité physique chez les patients schizophrènes et bipolaires Quelles actions pour améliorer la santé physique de nos patients? P-M LLORCA Mortalité chez les patients

Plus en détail

Méthodologie des essais cliniques de phase III

Méthodologie des essais cliniques de phase III Méthodologie des essais cliniques de phase III Dr Patrick Rossignol p.rossignol@chu-nancy.fr Centre d Investigation Clinique & consultation multidisciplinaire d HTA du CHU de Nancy & INSERM 961 Phases

Plus en détail

Diabète Instable: Comment le comprendre et l Améliorer?

Diabète Instable: Comment le comprendre et l Améliorer? Qu est-ce qu un Diabète Instable? Absence de définition consensuelle établie. Diabète Instable: Comment le Comprendre et l Améliorer? Professeur Eric Renard Département d Endocrinologie, Diabète, Nutrition

Plus en détail

LES MALADIES CARDIOMÉTABOLIQUES CHEZ LES SURVIVANTS DE LA LEUCÉMIE LYMPHOBLASTIQUE AIGUË PÉDIATRIQUE

LES MALADIES CARDIOMÉTABOLIQUES CHEZ LES SURVIVANTS DE LA LEUCÉMIE LYMPHOBLASTIQUE AIGUË PÉDIATRIQUE LES MALADIES CARDIOMÉTABOLIQUES CHEZ LES SURVIVANTS DE LA LEUCÉMIE LYMPHOBLASTIQUE AIGUË PÉDIATRIQUE ValérieMarcil, Ph.D., Dt.P. Colloque du mercredi 19 novembre 2014 GUÉRIR D UN CANCER PÉDIATRIQUE: QUELLE

Plus en détail

Les lipides. Thérapeutique?

Les lipides. Thérapeutique? Thérapeutique? Exercice physique +++ Metformine: pas de risque d hypoglycémie, attention si insuffisance rénale, Sulfonylurées: risque d hypoglycémie, débuter à faible dose Les lipides réserves 97 % =

Plus en détail

Définition, finalités et organisation

Définition, finalités et organisation RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à présenter à l ensemble des professionnels de santé, aux patients

Plus en détail

Décret n 2010-1229 du 19 octobre

Décret n 2010-1229 du 19 octobre Télémédecine et diabète : le plan d éducation personnalisé électronique para médical (epep) Lydie Canipel Colloque TIC Santé 2011, 8 et 9 février 2011, Paris Décret n 2010-1229 du 19 octobre 2010 relatif

Plus en détail

MODE D EMPLOI SIMPLIFIÉ. Logiciel de suivi du diabète sur PDA avec Calculateur de bolus et Base de données alimentaires. version 4.

MODE D EMPLOI SIMPLIFIÉ. Logiciel de suivi du diabète sur PDA avec Calculateur de bolus et Base de données alimentaires. version 4. MODE D EMPLOI SIMPLIFIÉ Logiciel de suivi du diabète sur PDA avec Calculateur de bolus et Base de données alimentaires version 4.0 Ce document est un mode d emploi simplifié. Le document de référence est

Plus en détail

Hyperglycémie nocturne dans le diabète de type 2 associée au syndrome d apnée du sommeil.

Hyperglycémie nocturne dans le diabète de type 2 associée au syndrome d apnée du sommeil. Hyperglycémie nocturne dans le diabète de type 2 associée au syndrome d apnée du sommeil. S.Fendri, D.Rose,S.Myambu,S.Jeanne,JDLalau Diab Res Clin Pract, Doi :10.1016/j.diabres.2010.09.O29 Relation SAS

Plus en détail