Statistique de l hébergement touristique en décembre et pour l année Les nuitées ont reculé de 0,3% en 2016 en Suisse

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Statistique de l hébergement touristique en décembre et pour l année Les nuitées ont reculé de 0,3% en 2016 en Suisse"

Transcription

1 Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: , 09:30 10 Tourisme N F Statistique de l hébergement touristique en décembre et pour l année 2016 Les nuitées ont reculé de 0,3% en 2016 en Suisse Neuchâtel, (OFS) L hôtellerie a enregistré en Suisse 35,5 millions de nuitées en 2016, ce qui représente une baisse modérée de 0,3% (-96'000 nuitées) par rapport à l année Les visiteurs étrangers sont à l origine de 19,3 millions de nuitées, soit une diminution de 1,5% (-288'000). De leur côté, les nuitées des hôtes indigènes, avec 16,2 millions de nuitées, progressent de 1,2% (+192'000) et inscrivent ainsi un résultat en hausse pour la quatrième année consécutive. Au mois de décembre 2016, 2,4 millions de nuitées ont été comptabilisées, ce qui représente une baisse de 0,8% (-19'000). Tels sont les résultats définitifs de l Office fédéral de la statistique (OFS). Premier semestre en baisse; légère hausse au second semestre 2016 En 2016, sept mois présentent des baisses de nuitées. C est au cours du premier semestre que les reculs les plus importants sont observés. En particulier le mois de janvier qui affiche à lui seul un repli de 191'000 nuitées (-6,9%). Au total, le premier semestre enregistre 16,9 millions de nuitées, soit une régression de 1,0% (-165'000 nuitées) par rapport à la même période de Lors du second semestre, une évolution des nuitées plus contrastée apparaît. Au final, 18,7 millions de nuitées sont enregistrées entre juillet et décembre, en légère progression (+70'000 nuitées / +0,4%) par rapport au second semestre Hausse de la demande indigène, inversion de tendance pour la demande asiatique Au cours de l année 2016, la demande indigène totalise 16,2 millions de nuitées, soit une augmentation de 192'000 nuitées (+1,2%) par rapport à l année précédente. Avec un total de 19,3 millions de nuitées, la demande étrangère présente une baisse de 288'000 unités (-1,5%). Après plusieurs années de fortes croissances, les visiteurs du continent asiatique accusent une baisse de 160'000 nuitées (-3,4%) par rapport à Cette inversion de tendance est à mettre en relation avec le fort recul de la clientèle chinoise (sans Hong Kong) qui enregistre le plus grand repli (-248'000 nuitées / -18,0%) de tous les pays de provenance. Suit le Japon avec une diminution de 34'000 nuitées (-8,5%). En revanche, les Pays du Golfe (+30'000 unités / +3,2%) et la République de Corée (+22'000 / +7,1%) connaissent une hausse de nuitées. Espace de l'europe 10 CH-2010 Neuchâtel

2 En forte régression depuis 2009, le nombre de nuitées du continent européen (sans la Suisse) affiche un nouveau recul en 2016 (-172'000 unités / -1,5%). Ce repli est toutefois moins marqué que ceux observés les années précédentes. Parmi les pays de ce continent, la plus forte baisse absolue est enregistrée par l'allemagne avec 149'000 nuitées en moins (-3,9%), en baisse constante depuis huit années consécutives. La Russie (-46'000 / -12,4%), la Belgique (-28'000 / -4,9%), l'italie (-17'000 / -1,8%), la France (-9800 / -0,8%) et le Royaume-Uni (-7200 / -0,4%) accusent également des diminutions de nuitées. De leur côté, les Pays-Bas affichent un résultat stable (+530 / +0,1%), après plusieurs années de baisses. En revanche, l'espagne affiche une hausse de 22'000 nuitées (+5,6%). Quant au continent américain, il poursuit son évolution à la hausse et voit le nombre de ses nuitées croître de 68'000 unités (+2,8%). Avec 96'000 nuitées supplémentaires (+5,5%), les Etats-Unis affichent l augmentation absolue la plus forte de ce continent. Finalement, les continents africain et océanique affichent des baisses respectives de 24'000 (-7,9%) et 1600 nuitées (-0,5%). Bilan mitigé au sein des régions touristiques Au niveau des régions touristiques, sept régions sur quatorze enregistrent des reculs de nuitées en 2016 par rapport à Ce sont principalement les régions de montagnes qui accusent les plus fortes diminutions. En premier lieu l Oberland bernois où une baisse de 91'000 nuitées (-2,4%) est observée. Les Grisons (-90'000 nuitées / -1,9%) et le Valais (-70'000 / -1,9%) suivent la même tendance. La région Lucerne / Lac des Quatre-Cantons affiche également une diminution parmi les plus marquées avec 85'000 unités (-2,4%) en moins. En revanche, la Région lémanique (Vaud) affiche la hausse absolue la plus forte avec 121'000 nuitées supplémentaires, ce qui représente une augmentation de 4,5%. Arrivent ensuite le Tessin (+100'000 / +4,6%) et la Région Berne (+22'000 / +2,1%). Stabilité de la durée de séjour En 2016, la durée de séjour s élève à 2,0 nuits comme en Les hôtes étrangers séjournent, avec 2,1 nuits en moyenne, légèrement plus longtemps que les hôtes suisses (2,0). Parmi les régions touristiques, les Grisons affichent la durée la plus élevée avec 2,7 nuits, suivis par le Valais avec 2,4 nuits. La durée la plus basse a été enregistrée dans la Région Fribourg avec 1,6 nuit. Taux net d occupation des chambres Au cours de l année 2016, le taux net d occupation des chambres s élève à 51,3% contre 51,5% en Parmi les régions touristiques, Genève affiche le taux le plus élevé avec 63,5%. Arrive ensuite la Région zurichoise avec une valeur de 63,0%. Le taux le plus bas a été enregistré dans la Région Jura & Trois-Lacs et correspond à 38,4%. Recul des nuitées au mois de décembre 2016 En décembre 2016, 2,4 millions de nuitées ont été comptabilisées dans l hôtellerie, ce qui représente une baisse de 19'000 unités (-0,8%) par rapport au même mois de l année précédente. La demande étrangère totalise 1,3 million de nuitées, soit une hausse de 7400 unités (+0,6%). Les hôtes indigènes génèrent 1,1 million de nuitées, soit un recul de 26'000 unités (-2,3%). En décembre 2016, ce sont les hôtes d'allemagne qui affichent la plus forte diminution absolue, soit une baisse de nuitées (-3,8%) par rapport à décembre Ils sont suivis par ceux du Royaume-Uni (-7900 nuitées / -5,8%), d'italie (-7800 / -7,9%), des Pays-Bas (-7100 /-15,8%) et de Belgique (-5700 / -13,0%). Quant aux visiteurs des Etats-Unis, ils enregistrent l augmentation absolue la plus prononcée, soit 13'000 nuitées supplémentaires (+13,7%). Suivent les hôtes d'espagne (+6200 / +19,4%) et d'inde (+3600 / +22,2%). Au niveau des régions touristiques, sept régions sur quatorze enregistrent des reculs de nuitées en décembre 2016 par rapport au même mois de Avec des conditions d enneigement peu favorables, les régions de montagnes affichent les plus forts reculs absolus. Ainsi, les Grisons enregistrent un repli de 17'000 nuitées (-3,8%). Suivent l Oberland bernois (-14'000 unités / -6,7%) et le Valais (-13'000 / -3,9%). En revanche, les régions citadines tirent leur épingle du jeu, notamment la 2/10

3 Région bâloise qui affiche la hausse absolue la plus marquée avec 13'000 nuitées supplémentaires, ce qui représente une augmentation de 12,5%. OFFICE FEDERAL DE LA STATISTIQUE Service des médias Validité des résultats Les chiffres de ce communiqué de presse sont définitifs. Ils présentent ainsi une variation par rapport aux résultats provisoires déjà publiés. Durée de séjour Nombre de nuitées divisé par le nombre d arrivées. Taux net d occupation des chambres Nombre de nuitées-chambres divisé par la capacité totale nette de chambres de la période considérée, exprimé en pourcent. (La capacité nette de chambres est le nombre de chambres d un établissement pendant le mois sous revue multiplié par le nombre de jours d ouverture de cet établissement pendant ce mois). Adaptation méthodologique dès 2017 concernant les auberges de jeunesse A partir du 1er janvier 2017, quatorze établissements des auberges de jeunesse suisses, dont les caractéristiques sont plus proches des critères relatifs aux hôtels et établissements similaires selon la NOGA (Nomenclature Générale des Activités économiques), seront intégrés dans la statistique hôtelière. Il conviendra de tenir compte de ce changement lors de l interprétation des résultats de Renseignements: Lisa Joly, OFS, Section Tourisme, tél. : , Service des médias OFS, tél. : , Offre en ligne: Autres informations et publications : La statistique compte pour vous. Abonnement aux NewsMails de l OFS: Ce communiqué est conforme aux principes du Code de bonnes pratiques de la statistique européenne. Ce dernier définit les bases qui assurent l indépendance, l intégrité et la responsabilité des services statistiques nationaux et communautaires. Les accès privilégiés sont contrôlés et placés sous embargo. Suisse Tourisme (ST) a reçu ce communiqué 5 jours avant sa publication pour la préparation de la conférence de presse. La Fédération suisse du tourisme (FST), hotelleriesuisse (hs), Gastrosuisse (GS) et le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) l ont reçu 24 heures à l avance pour l accomplissement de leurs tâches. 3/10

4 T1 L'offre et la demande du mois de décembre 2016, par canton et région touristique Cantons Offre Demande Etablissements Lits Chambres Arrivées Nuitées Total GR ZH VS BE GE VD LU BS TI SG AG OW SZ FR TG SO BL ZG UR NE NW SH AR AI GL JU Régions touristiques Offre Demande Etablissements Lits Chambres Arrivées Nuitées Nuitéeschambres Nuitéeschambres Total Grisons Région zurichoise Valais Genève Lucerne / Lac des Quatre-Cantons Oberland bernois Région lémanique (Vaud) Région bâloise Suisse orientale Tessin Région Berne Région Argovie Jura & Trois-Lacs Région Fribourg /10

5 T2 Nuitées du mois de décembre, par canton et région touristique, de 2014 à 2016 Cantons Variation 2014/2015 Variation 2015/2016 absolue en % absolue en % Total , ,8 GR , ,8 ZH , ,3 VS , ,9 BE , ,0 GE , ,3 VD , ,7 LU , ,3 BS , ,2 TI , ,2 SG , ,2 AG , ,5 OW , ,3 SZ , ,3 FR , ,7 TG , ,7 SO , ,0 BL , ,7 ZG , ,1 UR , ,0 NE , ,7 NW , ,8 SH , ,1 AR , ,8 AI , ,1 GL , ,9 JU ,1 9 0,2 Régions touristiques Variation 2014/2015 Variation 2015/2016 absolue en % absolue en % Total , ,8 Grisons , ,8 Région zurichoise , ,0 Valais , ,9 Genève , ,3 Lucerne / Lac des Quatre-Cantons , ,6 Oberland bernois , ,7 Région lémanique (Vaud) , ,7 Région bâloise , ,5 Suisse orientale , ,6 Tessin , ,2 Région Berne , ,0 Région Argovie , ,8 Jura & Trois-Lacs , ,4 Région Fribourg , ,7 5/10

6 T3 Nuitées cumulées pour les mois de janvier à décembre, par canton et région touristique, de 2014 à 2016 Cantons Variation 2014/2015 Variation 2015/2016 absolue en % absolue en % Total , ,3 ZH , ,1 BE , ,2 GR , ,9 VS , ,9 GE , ,8 VD , ,5 TI , ,6 LU , ,4 BS , ,3 SG , ,3 AG , ,1 OW , ,5 SZ , ,3 FR , ,5 TG , ,1 SO , ,1 ZG , ,2 BL , ,5 UR , ,0 NE , ,7 NW , ,1 SH , ,8 AI , ,3 GL , ,3 AR , ,4 JU , ,3 Régions touristiques Variation 2014/2015 Variation 2015/2016 absolue en % absolue en % Total , ,3 Région zurichoise , ,2 Grisons , ,9 Valais , ,9 Oberland bernois , ,4 Lucerne / Lac des Quatre-Cantons , ,4 Genève , ,8 Région lémanique (Vaud) , ,5 Tessin , ,6 Suisse orientale , ,6 Région bâloise , ,6 Région Berne , ,1 Région Argovie , ,5 Jura & Trois-Lacs , ,2 Région Fribourg , ,5 6/10

7 T4 Variation annuelle du nombre d'arrivées et de nuitées pour le mois de décembre, par pays de provenance des hôtes, de 2015 à 2016 Pays de provenance Arrivées Nuitées Durée de séjour en % en % Total , ,8 2,1 Suisse , ,3 1,9 Total Étrangers , ,6 2,2 Allemagne , ,8 2,4 Royaume-Uni , ,8 2,4 Etats-Unis d'amérique , ,7 2,3 France , ,8 1,9 Italie , ,9 1,9 Chine (sans Hong Kong) , ,1 1,4 Espagne , ,4 2,1 Pays-Bas , ,8 2,5 Belgique , ,0 2,9 Pays du Golfe , ,8 2,9 Russie , ,5 2,7 Australie, Nouvelle-Zélande, Océanie , ,3 2,2 Singapour , ,8 2,1 Autriche , ,7 2,0 Inde , ,2 2,6 Brésil , ,8 2,4 République de Corée , ,7 1,4 Thaïlande , ,2 1,4 Japon , ,4 1,9 Canada , ,7 2,4 Grèce , ,3 2,5 Autres Europe , ,1 2,2 Israël , ,1 2,2 Pologne , ,2 2,8 Hong Kong , ,5 1,8 Portugal , ,1 2,0 Indonésie , ,8 1,8 Suède , ,3 2,4 Malaisie , ,4 1,8 Turquie , ,0 2,0 Autres Asie du Sud et de l'est , ,4 2,3 Autres Afrique , ,4 3,1 Luxembourg , ,9 2,7 Amérique Centrale, Caraïbes , ,4 2,3 République tchèque , ,5 2,7 Roumanie , ,7 2,5 Autres Asie de l'ouest , ,6 2,8 Ukraine , ,2 2,6 Danemark , ,4 2,3 Hongrie , ,4 2,9 Irlande (Eire) , ,4 2,2 Afrique du Sud , ,6 2,7 Chine (Taiw an) , ,2 1,4 Finlande , ,4 2,6 Autres Amérique du Sud , ,7 2,5 Norvège , ,0 2,4 Autres Afrique du Nord , ,5 2,4 Pays baltes , ,4 2,4 Slovaquie , ,0 3,6 Bulgarie , ,8 2,7 Philippines , ,4 2,0 Egypte , ,9 2,9 Serbie , ,7 2,4 Croatie , ,8 2,1 Slovénie , ,3 2,6 Argentine , ,6 2,1 Liechtenstein , ,9 1,8 Chili , ,0 2,5 Biélorussie , ,2 2,7 Islande , ,3 2,3 1 Variation en % 7/10

8 T5 Variation annuelle du nombre d'arrivées et de nuitées cumulées pour les mois de janvier à décembre, par pays de provenance des hôtes, de 2015 à 2016 Pays de provenance Arrivées Nuitées Durée de séjour en % en % Total , ,3 2,0 Suisse , ,2 2,0 Total Étrangers , ,5 2,1 Allemagne , ,9 2,3 Etats-Unis d'amérique , ,5 2,1 Royaume-Uni , ,4 2,3 France , ,8 1,9 Chine (sans Hong Kong) , ,0 1,3 Pays du Golfe , ,2 2,8 Italie , ,8 1,9 Inde , ,2 2,3 Pays-Bas , ,1 2,2 Belgique , ,9 2,8 Espagne , ,6 2,0 Autriche , ,2 2,0 Japon , ,5 1,8 République de Corée , ,1 1,4 Australie, Nouvelle-Zélande, Océanie , ,5 2,1 Russie , ,4 2,7 Canada , ,0 2,2 Brésil , ,6 2,4 Thaïlande , ,3 1,5 Israël , ,8 2,2 Suède , ,4 2,2 Pologne , ,6 2,6 Autres Europe , ,6 2,1 Chine (Taiw an) , ,7 1,3 Hong Kong , ,5 1,7 Autres Asie du Sud et de l'est , ,1 2,2 Singapour , ,2 2,1 Autres Afrique , ,1 3,6 Portugal , ,3 2,2 Turquie , ,3 2,2 Danemark , ,4 2,1 République tchèque , ,4 2,5 Amérique Centrale, Caraïbes , ,8 2,3 Norvège , ,5 2,3 Luxembourg , ,8 2,4 Roumanie , ,8 2,5 Grèce , ,7 2,3 Autres Asie de l'ouest , ,2 2,9 Hongrie , ,9 2,4 Indonésie , ,2 1,8 Finlande , ,5 2,3 Irlande (Eire) , ,1 2,1 Malaisie , ,5 1,9 Ukraine , ,1 2,6 Autres Amérique du Sud , ,8 2,4 Afrique du Sud , ,6 2,8 Autres Afrique du Nord , ,4 2,9 Argentine , ,4 2,1 Slovaquie , ,4 3,0 Pays baltes , ,5 2,3 Bulgarie , ,3 2,5 Egypte , ,0 3,0 Philippines , ,7 2,4 Serbie , ,2 2,6 Croatie , ,9 2,5 Slovénie , ,8 2,6 Liechtenstein , ,6 1,9 Chili , ,7 2,4 Biélorussie , ,9 2,7 Islande , ,6 2,0 1 Variation en % 8/10

9 T6 Evolution mensuelle des nuitées, de 2015 à 2016 Nuitées Variation en % absolut Janvier , Février , Mars , Avril , Mai , Juin , Juillet , Août , Septembre , Octobre , Novembre , Décembre , er semestre , ème semestre , T7 Taux net d'occupation des chambres, par région touristique, 2015 et 2016 Région touristique Etablissements ouverts 1 Chambres disponibles 2 Taux net d'occupation des chambres 3 Etablissements ouverts 1 Chambres disponibles 2 Taux net d'occupation des chambres 3 Suisse ,5% ,3% Genève ,6% ,5% Région zurichoise ,3% ,0% Région bâloise ,3% ,6% Oberland bernois ,8% ,4% Région lémanique (Vaud) ,5% ,5% Région Berne ,5% ,4% Lucerne / Lac des Quatre-Cantons ,6% ,4% Tessin ,2% ,7% Valais ,3% ,1% Grisons ,7% ,2% Région Argovie ,3% ,8% Région Fribourg ,9% ,7% Suisse orientale ,3% ,9% Jura & Trois-Lacs ,4% ,4% 1 Nombre des établissements ouverts au moins un jour pendant le mois sous revue, en moyenne annuelle 2 Nombre de chambres dans les établissements ouverts, en moyenne annuelle 3 Nombre de nuitées-chambres divisé par la capacité totale nette de chambres de la période considérée, exprimé en pourcent. (La capacité nette de chambres est le nombre de chambres d'un établissement pendant le mois sous revue multiplié par le nombre de jours d'ouverture de cet établissement pendant ce mois.) 9/10

10 : évolution annuelle des nuitées G1 en millions Hôtes suisses Hôtes étrangers Total Source: Statistique de l'hébergement touristique OFS, Neuchâtel 2017 : évolution mensuelle des nuitées G2 en millions Jan. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc Source: Statistique de l'hébergement touristique OFS, Neuchâtel 2017 Variation des nuitées selon le pays de provenance des hôtes (regroupement par continent), G3 En valeur absolue En % Suisse Europe 1 Afrique Amérique Asie Océanie % -6% -4% -2% 0% 2% 1 Sans la Suisse, inclus Turquie et Russie Source: Statistique de l'hébergement touristique OFS, Neuchâtel /10

Calcul des coûts complets de la formation professionnelle cantonale en 2007

Calcul des coûts complets de la formation professionnelle cantonale en 2007 Calcul des coûts complets de la formation professionnelle cantonale en 2007 Novembre 2008 Sommaire Récapitulatif des coûts (page 3) Coûts nets des cantons (page 4) Différences des coûts nets par rapport

Plus en détail

Commerce extérieur. 12.1 - Exportations et importations 12.2 - Clients et fournisseurs. Dynamisme des échanges. L'Alsace très tournée vers l'europe

Commerce extérieur. 12.1 - Exportations et importations 12.2 - Clients et fournisseurs. Dynamisme des échanges. L'Alsace très tournée vers l'europe 12 Commerce extérieur 12.1 - Exportations et importations 12.2 - Clients et fournisseurs Dynamisme des échanges Les échanges extérieurs occupent une place de premier plan dans l'économie de la région.

Plus en détail

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE 24 Juin 2015 FRÉQUENTATION TOURISTIQUE En juin 2015 par rapport au mois de juin 2014, le nombre de touristes ayant débarqué à l aéroport de Tahiti Faa a augmente de 10,7 %. Cette croissance profite essentiellement

Plus en détail

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels Destination Canada (DC) et ses partenaires sont actifs.

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels Destination Canada (DC) et ses partenaires sont actifs. Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels Destination Canada (DC) et ses partenaires sont actifs. www.destinationcanada.com Novembre Volume 11, numéro 11 Points saillants En novembre, les

Plus en détail

LE GROUPE RENAULT SIGNE LA PLUS FORTE PROGRESSION EN EUROPE ET POURSUIT SA CROISSANCE A L INTERNATIONAL

LE GROUPE RENAULT SIGNE LA PLUS FORTE PROGRESSION EN EUROPE ET POURSUIT SA CROISSANCE A L INTERNATIONAL COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le 21 janvier 2014 LE GROUPE RENAULT SIGNE LA PLUS FORTE PROGRESSION EN EUROPE ET POURSUIT SA CROISSANCE A L INTERNATIONAL Dans un marché automobile mondial en hausse de 3,9 %, les

Plus en détail

MOUVEMENTS MIGRATOIRES

MOUVEMENTS MIGRATOIRES PARTIE 5 MOUVEMENTS page 363 5 MOUVEMENTS page 364 SOMMAIRE MOUVEMENTS n Répartition par nationalité des travailleurs entrés en France au cours de l année 29 366 n L immigration familiale 367 à 37 n Les

Plus en détail

Arrêté du Conseil fédéral étendant le champ d application de la convention collective de travail pour la branche privée de la sécurité

Arrêté du Conseil fédéral étendant le champ d application de la convention collective de travail pour la branche privée de la sécurité Arrêté du Conseil fédéral étendant le champ d application de la convention collective de travail pour la branche privée de la sécurité Modification du 2 avril 2013 Le Conseil fédéral suisse arrête: I Le

Plus en détail

La croissance du parc des véhicules se poursuit: engouement pour le diesel et la traction intégrale

La croissance du parc des véhicules se poursuit: engouement pour le diesel et la traction intégrale Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: 04.02.2014, 9:15 11 Mobilité et transports N 0351-1400-70 Véhicules routiers en 2013 La croissance

Plus en détail

Test d aptitudes pour les études de médecine en Suisse (AMS) - Rapport statistique pour la session Suisse 2014

Test d aptitudes pour les études de médecine en Suisse (AMS) - Rapport statistique pour la session Suisse 2014 UNIVERSITÉ DE FRIBOURG SUISSE UNIVERSITÄT FREIBURG SCHWEIZ ZENTRUM FÜR TESTENTWICKLUNG UND DIAGNOSTIK AM DEPARTEMENT FÜR PSYCHOLOGIE CENTRE POUR LE DEVELOPPEMENT DE TESTS ET LE DIAGNOSTIC AU DEPARTEMENT

Plus en détail

Chiffres-clés des institutions médico-sociales 2011, valeurs médianes par canton Type d'établissements: Institutions pour handicapés

Chiffres-clés des institutions médico-sociales 2011, valeurs médianes par canton Type d'établissements: Institutions pour handicapés Type d'établissements: Institutions pour handicapés ZH BE LU UR SZ OW NW GL ZG FR SO BS BL SH AR AI SG GR AG TG TI VD VS NE GE JU CH Nombre d'établissements 94 119 12 2 3 1 1 4 4 25 22 19 29 3 6 1 23 16

Plus en détail

Ordonnance sur le financement de l assurance-chômage

Ordonnance sur le financement de l assurance-chômage Ordonnance sur le financement de l assurance-chômage (OFAC) 837.141 du 31 janvier 1996 (Etat le 12 mars 2002) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 109 de la loi du 25 juin 1982 sur l assurance-chômage

Plus en détail

Marchés à la production vrac 2015-16

Marchés à la production vrac 2015-16 Juin Marchés à la production vrac - Volumes cumulés depuis le / début de la campagne* en hl Rouges Rosés Blancs Total Vins de Vins de de cépages Total IGP IGP de cépages 9 7 (- %) 877 (+ %) 998 (+9 %)

Plus en détail

La sécurité routière en France Bilan de l année 2008

La sécurité routière en France Bilan de l année 2008 La sécurité routière en France Bilan de l année 2008 Conférence de presse - Hôtel de Roquelaure 19 juin 2009 Jean CHAPELON Secrétaire général de l Observatoire national interministériel de sécurité routière

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Juillet 2013 898 SYNTHESE En 2012, le nombre des investisseurs étrangers en actions cotées à la bourse de Casablanca est resté quasi-stable, passant de

Plus en détail

Regards sur l'éducation 2012 : Les indicateurs de l'ocde. Sous embargo jusqu au 11 septembre 2012, 11h, heure de Paris

Regards sur l'éducation 2012 : Les indicateurs de l'ocde. Sous embargo jusqu au 11 septembre 2012, 11h, heure de Paris NOTE PAYS Regards sur l'éducation 2012 : Les indicateurs de l'ocde FRANCE Sous embargo jusqu au 11 septembre 2012, 11h, heure de Paris Pour toute question, veuillez contacter Eric Charbonnier (Eric.Charbonnier@oecd.org)

Plus en détail

Liste des pays pour l'année académique 2016-2017

Liste des pays pour l'année académique 2016-2017 Liste des pays pour l'année académique 2016-2017 Annexe aux directives du Rectorat du 15.02.2016 concernant l'admission des titulaires d'un diplôme de fin d'études étranger pour l'année académique 2016-2017

Plus en détail

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D BULLETIN D'INFORMATION DE L'ISU DECEMBRE 2012, N 22 Ce bulletin d information présente les dernières données de l ISU sur la science et la technologie disponibles en octobre

Plus en détail

Conjoncture vitivinicole mondiale 2014

Conjoncture vitivinicole mondiale 2014 Paris, le 27 Avril 2015 CONFERENCE DE PRESSE Conjoncture vitivinicole mondiale 2014 Directeur Général Jean-Marie Aurand Eléments pour 2014 relatifs: Le potentiel de production La production de vin La consommation

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Impôts, transferts et revenus en Suisse

Impôts, transferts et revenus en Suisse Actualisation et élargissement de l étude Couverture du minimum vital dans le fédéralisme en Suisse Impôts, transferts et revenus en Suisse Caroline Knupfer, CSIAS, Berne Oliver Bieri, Interface Politikstudien,

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

Comparaison intercantonale des coûts et du recours au système de santé

Comparaison intercantonale des coûts et du recours au système de santé Comparaison intercantonale des coûts et du recours Alberto Holly Professeur honoraire Institut d économie et management de la santé (IEMS) Université de Lausanne 11 ème Journée de travail de la Politique

Plus en détail

Lors du Conseil de Barcelone des

Lors du Conseil de Barcelone des N 4 M A I 211 DÉCRYPTAGE ÉTUDES ET ANALYSES DU CLEISS CENTRE DE LIAISONS EUROPÉENNES ET INTERNATIONALES DE SÉCURITÉ SOCIALE S O M M A IR E LA CARTE EUROPÉENNE D ASSURANCE MALADIE EMISSION DE LA CEAM AU

Plus en détail

L accidentalité routière en 2014

L accidentalité routière en 2014 Evolution de la mortalité annuelle en métropole 4500 4000 3500 3000 2500 2000 1500 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 Objectif 2010/2020 Personnes tuées L accidentalité routière en

Plus en détail

BELFORT TOURISME. Note de conjoncture BILAN DE La saison touristique hiver 2011/ 2012

BELFORT TOURISME. Note de conjoncture BILAN DE La saison touristique hiver 2011/ 2012 BELFORT TOURISME Note de conjoncture BILAN DE La saison touristique hiver 2011/ 2012 1 CONJONCTURE TOURISTIQUE HIVER 2011/2012 : LA TENDANCE EN FRANCHE-COMTE La tendance globale : un bilan très positif

Plus en détail

PAYS DISPENSE DE VISA EN MOIS. REGIME DE CIRCULATION TRANSFRONTIERE POUR LA POLYNESIE FRANCAISE (mis à jour le 06/08/2009)

PAYS DISPENSE DE VISA EN MOIS. REGIME DE CIRCULATION TRANSFRONTIERE POUR LA POLYNESIE FRANCAISE (mis à jour le 06/08/2009) PAYS DISPENSE DE VISA EN MOIS non soumis au régime général de l'obligation de visa Franchise 3 mois Franchise 1 mois ALLEMAGNE *** ANDORRE ARGENTINE AUSTRALIE AUTRICHE *** BELGIQUE *** BRESIL BRUNEI BOLIVIE

Plus en détail

Observatoire National des Stations de Montagne Atout France ANMSM Bilan de la saison hiver 2014-2015

Observatoire National des Stations de Montagne Atout France ANMSM Bilan de la saison hiver 2014-2015 Observatoire National des Stations de Montagne Atout France ANMSM Bilan de la saison hiver 2014-2015 3 avril 2015 Méthodologie Cette enquête repose sur l interrogation de l ensemble des stations membres

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE D ELEMENTS SIGNIFICATIFS

RAPPORT D ACTIVITE D ELEMENTS SIGNIFICATIFS RAPPORT D ACTIVITE D 2010 ELEMENTS SIGNIFICATIFS Dr Evelyne MARRY Directrice Journées EFI Limoges 2007-28.09.07 ORIGINE DU RECRUTEMENT DES NOUVEAUX DONNEURS INSCRITS en 2009 en 2010 ORIGINE DU RECRUTEMENT

Plus en détail

L hôtellerie en Suisse chiffres et faits

L hôtellerie en Suisse chiffres et faits L hôtellerie en Suisse chiffres et faits hotelleriesuisse compétence, dynamisme, enthousiasme. Monbijoustrasse 130 Case postale CH-3001 Berne Tél. +41 31 370 42 04 Fax +41 31 370 41 50 politik@hotelleriesuisse.ch

Plus en détail

Statistique de l hébergement (HESTA) Instructions de remplissage du formulaire

Statistique de l hébergement (HESTA) Instructions de remplissage du formulaire Statistique de l hébergement (HESTA) Instructions de remplissage du formulaire Généralités Quelles sont les personnes à prendre en compte dans la statistique du tourisme? L ensemble des hôtes qui achètent

Plus en détail

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 109 Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs

Plus en détail

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE 12 Février 2014 FRÉQUENTATION TOURISTIQUE En février 2014, 12 410 touristes ont visité la Polynésie française, soit une hausse de 11 % par rapport à février 2013. Le nombre de touristes originaires d Asie

Plus en détail

La Conférence suisse des directrices et des directeurs cantonaux de la santé (CDS) décide:

La Conférence suisse des directrices et des directeurs cantonaux de la santé (CDS) décide: Convention sur les contributions des cantons aux hôpitaux relative au financement de la formation médicale postgrade et sur la compensation intercantonale des charges (Convention sur le financement de

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGCIS-Banque de France auprès des visiteurs venant de l étranger

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

Enquête suisse sur la structure des salaires 2006

Enquête suisse sur la structure des salaires 2006 Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Actualités OFS Embargo: 13. novembre 2007, 11:00 3 Vie active et rémunération du travail Neuchâtel, novembre 2007 Enquête suisse

Plus en détail

Critères de qualification concernant la réfection, la réparation et l entretien des toitures des bâtiments sur le site du CERN

Critères de qualification concernant la réfection, la réparation et l entretien des toitures des bâtiments sur le site du CERN EDMS No.: 1563504 MS-4105/SMB Étude de marché Critères de qualification concernant la réfection, la réparation et l entretien des toitures des bâtiments sur le site du CERN Afin d être pris en considération

Plus en détail

FICHE TARIFAIRE JUIN 2013

FICHE TARIFAIRE JUIN 2013 FICHE TARIFAIRE JUIN 2013 Internet Très Haut Débit Télévision Numérique HD Téléphonie Fixe ZEOP SAS 39 rue Pierre Brossolette 97420 LE PORT - capital de 500 000 - RCS SAINT DENIS 531 379 295 Les prix sont

Plus en détail

Tableaux de bord Economiques NOVEMBRE 2012

Tableaux de bord Economiques NOVEMBRE 2012 Tableaux de bord Economiques NOVEMBRE 2012 Le Marché Mondial du Vin Une baisse de 1,2% de la superficie viticole mondiale en 2011 Le vignoble mondial (tous usages confondus) compterait près de 7,5 millions

Plus en détail

Base de données OCDE-OMC sur les échanges en valeur ajoutée

Base de données OCDE-OMC sur les échanges en valeur ajoutée Base de données OCDE-OMC sur les échanges en valeur ajoutée Premières estimations : 16 janvier 2013 Les chaînes de valeur mondiales (CVM) jouent aujourd hui un rôle de premier plan dans l économie de l

Plus en détail

Faillites et créations d entreprise. Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites et créations d entreprises au 31 mai 2010

Faillites et créations d entreprise. Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites et créations d entreprises au 31 mai 2010 Chiffres par 31 mai 2010 22. 6. 2010 Editeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 8902 Urdorf Téléphone 044 735 61 11 www.dnb.ch/presse Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Motivation, calendrier et moyens d aide alloués pour les travaux d introduction

Motivation, calendrier et moyens d aide alloués pour les travaux d introduction Motivation, calendrier et moyens d aide alloués pour les travaux d introduction 27 octobre 2015 Christoph Käser Sommaire 1. Motivation 2. Calendrier 3. Moyens d aide 2 1 Le système cadastral suisse Le

Plus en détail

PRESENTATION. Objet : Règlement relatif à la classification d ensemble des diverses catégories de réunions convoquées par l UNESCO.

PRESENTATION. Objet : Règlement relatif à la classification d ensemble des diverses catégories de réunions convoquées par l UNESCO. U Conférence générale 32e session, Paris 2003 32 C 32 C/19 10 juillet 2003 Original français Point 6.1 de l'ordre du jour provisoire ADAPTATION AUX BESOINS DE L ORGANISATION DU "REGLEMENT RELATIF A LA

Plus en détail

Infos financières. Evolutions monétaires en Guyane au 31 mars 2014 ÉVOLUTION FINANCIÈRE ET BANCAIRE INTERNATIONALE UNE ACTIVITÉ ORIENTÉE FAVORABLEMENT

Infos financières. Evolutions monétaires en Guyane au 31 mars 2014 ÉVOLUTION FINANCIÈRE ET BANCAIRE INTERNATIONALE UNE ACTIVITÉ ORIENTÉE FAVORABLEMENT Infos financières Juin 2014 Evolutions monétaires en Guyane au 31 mars 2014 ÉVOLUTION FINANCIÈRE ET BANCAIRE INTERNATIONALE Selon les perspectives de l économie mondiale publiées par le Fonds Monétaire

Plus en détail

Le crédit fournisseur est plus populaire que jamais Les entreprises paient leurs factures avec un retard moyen de 19,5 jours

Le crédit fournisseur est plus populaire que jamais Les entreprises paient leurs factures avec un retard moyen de 19,5 jours Statistiques relatives aux pratiques de paiement: Statistiques relatives aux pratiques Les de paiement: performances Les performances des des Éditeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 892

Plus en détail

Vins Commerce extérieur Bilan 2014

Vins Commerce extérieur Bilan 2014 > Les synthèses de FranceAgriMer juillet 2015 numéro30 vins Vins Commerce extérieur Bilan 12 rue Henri Rol-Tanguy / TSA 2 / 93555 Montreuil cedex Tél. : +33 1 73 30 30 00 / Fax : +33 1 73 30 30 30 www.franceagrimer.fr

Plus en détail

Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe. Pays dont les ressortissants sont dispensés de visa

Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe. Pays dont les ressortissants sont dispensés de visa Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe Pour la zone caraïbe du Royaume des Pays-Bas, soit : les éléments territoriaux d Aruba, de Curaçao et de Saint-Martin, et les Pays-Bas

Plus en détail

Faillites de sociétés et créations en avril 2011

Faillites de sociétés et créations en avril 2011 Étude Faillites et créations d entreprises 24. 5. 2011 Editeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 8902 Urdorf Téléphone 044 735 61 11 www.dnb.ch/lapresse Faillites de sociétés et créations

Plus en détail

Les primes d assurance-maladie 2014

Les primes d assurance-maladie 2014 Les primes d assurance-maladie 2014 Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Conférence de presse du 26 septembre 2013 Prime moyenne «Adulte»

Plus en détail

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial Liste des tableaux I. Évolution du commerce mondial 1. Aperçu général Tableau I.1 Croissance du volume des exportations et de la production mondiales de marchandises, 2005-2013 21 Tableau I.2 Croissance

Plus en détail

TEXTES. diffusant la convention fiscale. Décret n 2005-1293 du 13 octobre 2005. Décret n 2002-1501 du 20 décembre 2002

TEXTES. diffusant la convention fiscale. Décret n 2005-1293 du 13 octobre 2005. Décret n 2002-1501 du 20 décembre 2002 C.N.A.V. LISTE DES AYANT PASSE DES CONVENTIONS FISCALES DESTINEES A EVITER LES DOUBLES IMPOSITIONS ET VISANT LES PENSIONS VERSEES PAR LES ORGANISMES DE SECURITE SOCIALE ALBANIE Décret n 2005-93 du 13 octobre

Plus en détail

Statistiques concernant la protection internationale au Grand-Duché de Luxembourg Mois d août 2015

Statistiques concernant la protection internationale au Grand-Duché de Luxembourg Mois d août 2015 Statistiques concernant la protection internationale au Grand-Duché de Luxembourg Mois d août 2015 Date de publication par la Direction de l immigration 8 août 2015 Guichets et bureaux : Adresse postale

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Statistique de l aide sociale

Statistique de l aide sociale Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Division Santé et affaires sociales 13 Protection Sociale avril 2011 Statistique de l aide sociale La population comme grandeur

Plus en détail

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007 6 Le tourisme international en France 99 Le tourisme international en France 6 Touristes non-résidents en France Dans ce chapitre sont présentées : les arrivées en France des touristes non-résidents (toute

Plus en détail

LA DIVERSITÉ LINGUISTIQUE DES FILMS DE LONG MÉTRAGE

LA DIVERSITÉ LINGUISTIQUE DES FILMS DE LONG MÉTRAGE LA DIVERSITÉ LINGUISTIQUE DES FILMS DE LONG MÉTRAGE BULLETIN D'INFORMATION DE L'ISU FÉVRIER 202, N 7 Cette fiche d information de l ISU présente les dernières données de l enquête sur les films de long

Plus en détail

Cercle Indicateurs, Audit urbain

Cercle Indicateurs, Audit urbain 21 Développement durable et disparités régionales et internationales 1381-1300 Cercle Indicateurs, Audit urbain Mesurer le développement durable et les conditions de vie dans les villes Neuchâtel, 2013

Plus en détail

Petite enfance et éducation préscolaire

Petite enfance et éducation préscolaire Section D A la périphérie... Petite enfance et éducation préscolaire (CITE 0) Mots clés Education préscolaire, petite enfance, institutions de la petite enfance (IPE), enseignement préprimaire, école enfantine

Plus en détail

Bisnode. EN Juillet 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 30.8.2013. Hausse des faillites de cinq pour cent

Bisnode. EN Juillet 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 30.8.2013. Hausse des faillites de cinq pour cent Bisnode Faillites et créations d Entreprise EN Juillet Étude sur les faillites et créations d entreprises.8. Hausse des faillites de cinq pour cent 8 faillites et 888 créations d entreprise en juillet

Plus en détail

REAVIE 2009. 14 au 16 octobre 2009

REAVIE 2009. 14 au 16 octobre 2009 REAVIE 2009 14 au 16 octobre 2009 1 1 Développer les activités Employee Benefits et Emprunteur à l international Atelier N 12 2 2 Les Assurance Collectives: un métier de plus en plus international Maturité

Plus en détail

BIO SUISSE 2008/09 ILLUSTRATIONS A NOMBRE DES ENTREPRISES AGRICOLES SELON LE NOMBRE ET LA SURFACE EN 2008

BIO SUISSE 2008/09 ILLUSTRATIONS A NOMBRE DES ENTREPRISES AGRICOLES SELON LE NOMBRE ET LA SURFACE EN 2008 1 Bio Suisse FACTS & TRENDS 2009 BIO SUISSE 2008/09 ILLUSTRATIONS A NOMBRE DES ENTREPRISES AGRICOLES SELON LE NOMBRE ET LA SURFACE EN 2008 2 Bio Suisse FACTS & TRENDS 2009 11,9% de toutes les entreprises

Plus en détail

Conjoncture vitivinicole mondiale 2015

Conjoncture vitivinicole mondiale 2015 Paris, le 18 Avril 2016 CONFERENCE DE PRESSE Conjoncture vitivinicole mondiale 2015 Directeur Général Jean-Marie Aurand Eléments pour 2015 sur : Le potentiel de production La production de vins La consommation

Plus en détail

Une étude du Crédit Foncier

Une étude du Crédit Foncier Une étude du Crédit Foncier Décembre 2013 Synthèse Le Crédit Foncier a réalisé, en collaboration avec le Cabinet Asterès, une étude sur l état du marché du crédit immobilier souscrit par les particuliers

Plus en détail

CETMO N º 50 DOSSIER / JUILLET

CETMO N º 50 DOSSIER / JUILLET CETMO Centre d Etudes des Transports pour la Méditerranée Occidentale DOSSIER LE COMMERCE EXTÉRIEUR ENTRE L'UNION EUROPÉENNE ET LES PAYS TIERS MEDITERRANÉENS L objectif de ce dossier est de présenter la

Plus en détail

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE Source: Eurostat, 2014, sauf indication contraire Les données se rapportent aux ressortissants de pays tiers, dont le lieu de résidence habituel se trouvait dans un pays hors

Plus en détail

Séance d information Vitiplus

Séance d information Vitiplus Séance d information Vitiplus Adaptation des facteurs UMOS et Main d oeuvre Nouveautés PER, Vitiswiss et phytosanitaires Excoriose et Black rot Stratégie de traitement «allégée» vendredi 18 mars 2016 Modification

Plus en détail

BAROMETRE DE L HOTELLERIE. Année 2013. «Hausse des nuitées étrangères pour l hôtellerie classée en 2013» Le taux d occupation hôtelier

BAROMETRE DE L HOTELLERIE. Année 2013. «Hausse des nuitées étrangères pour l hôtellerie classée en 2013» Le taux d occupation hôtelier BAROMETRE DE L HOTELLERIE Année 2013 Le taux d occupation hôtelier Avec un taux d occupation hôtelier de 59,4%, l année 2013 affiche une baisse par rapport à 2011 (-2,4 points). 90% Taux d'occupation annuel

Plus en détail

Tarifs. 1. Paiements transfrontaliers. Champ d'application

Tarifs. 1. Paiements transfrontaliers. Champ d'application Tarifs Conditions générales et tarifs des paiements internationaux et encaissement de chèques étrangers et de chèques en devises. Tarifs en vigueur au 01/01/2015 Remarque: une T.V.A. (au taux de 21%) est

Plus en détail

Baromètre Ipsos / Europ Assistance Intentions et préoccupations des Européens pour les vacances d été Synthèse Ipsos pour Europ Assistance Juin 2015

Baromètre Ipsos / Europ Assistance Intentions et préoccupations des Européens pour les vacances d été Synthèse Ipsos pour Europ Assistance Juin 2015 Baromètre Ipsos / Europ Assistance Intentions et préoccupations des Européens pour les vacances d été Synthèse Ipsos pour Europ Assistance Juin 2015 Contacts Ipsos Public Affairs : Fabienne SIMON 01 41

Plus en détail

Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014

Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014 Les primes d assurance-maladie 2015 Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014 25 20 Prime moyenne

Plus en détail

OFFICE DE TOURISME COMPARATIF 2009/2008 II STRUCTURE ET COMPOSITION DES CLIENTELES

OFFICE DE TOURISME COMPARATIF 2009/2008 II STRUCTURE ET COMPOSITION DES CLIENTELES OFFICE DE TOURISME Année 2009 I - ACTIVITE DU SERVICE ACCUEIL ET INFORMATION DE L OFFICE DE TOURISME P. 1 COMPARATIF 2009/2008 II STRUCTURE ET COMPOSITION DES CLIENTELES ORIGINE GEOGRAPHIQUE DE LA CLIENTELE

Plus en détail

Eigerplatz 5 CH-3000 Bern 14 T +41(31)-376 04 01 T +41(31)-376 04 04 www.infodrog.ch office@infodrog.ch

Eigerplatz 5 CH-3000 Bern 14 T +41(31)-376 04 01 T +41(31)-376 04 04 www.infodrog.ch office@infodrog.ch Eigerplatz 5 CH-3000 Bern 14 T +41(31)-376 04 01 T +41(31)-376 04 04 www.infodrog.ch office@infodrog.ch Impressum Editeur INFODROG Centrale nationale de coordination des addictions Rédaction Franziska

Plus en détail

Je vais vous présenter un résumé du rapport de 300 pages que nous avons publié voilà un an, intitulé Growing unequal - traduit par Croissance et

Je vais vous présenter un résumé du rapport de 300 pages que nous avons publié voilà un an, intitulé Growing unequal - traduit par Croissance et Je vais vous présenter un résumé du rapport de 300 pages que nous avons publié voilà un an, intitulé Growing unequal - traduit par Croissance et inégalités en français. Il a fait l objet d une grande attention,

Plus en détail

MOBILITE ERASMUS SUISSE STATISTIQUES 2011-2012. Fondation ch

MOBILITE ERASMUS SUISSE STATISTIQUES 2011-2012. Fondation ch MOBILITE ERASMUS SUISSE STATISTIQUES 2011-2012 Fondation ch Avril 2013 INDEX 1. Mobilité étudiante... 3 a. Données générales... 3 b. Étudiants partant à l étranger... 5 i. Établissements d enseignement

Plus en détail

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.11 JUILLET En 27-28, 3,3 millions d étudiants suivent une formation hors de leur pays d origine dont 2,7 dans un pays de l OCDE. Leur nombre a quadruplé

Plus en détail

Concept de stationnement Développement de l'armée

Concept de stationnement Développement de l'armée Concept de stationnement Développement de l'armée 26 novembre 2013 Conférence de presse Le chef du DDPS, Ueli Maurer Le concept de stationnement Introduction 2 Finances Exploitation Investissement Cantons

Plus en détail

Tourisme en Flandre. Nombre de nuitées et arrivées en Belgique (2010)

Tourisme en Flandre. Nombre de nuitées et arrivées en Belgique (2010) Les chiffres clés du tourisme 2010 Tourisme en Flandre Nombre de nuitées et arrivées en Belgique (2010) nuitées % arrivées % Durée moyenne du séjour (nuits) Région Flamande 23.087.944 66% 7.660.540 57%

Plus en détail

Z I G U I N C H O R SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2012. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Ziguinchor

Z I G U I N C H O R SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2012. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Ziguinchor Z I G U I N C H O R REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Ŕ Un But Ŕ Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA

Plus en détail

ÀLA FIN DES ANNÉES 90, l économie canadienne

ÀLA FIN DES ANNÉES 90, l économie canadienne Productivité et prospérité à l âge de l information Kaïs Dachraoui, Tarek M. Harchaoui et Faouzi Tarkhani ÀLA FIN DES ANNÉES 90, l économie canadienne a connu une performance remarquable. Après 1995, la

Plus en détail

Les travailleurs titres-services sur base du Datawarehouse marché du travail et protection sociale

Les travailleurs titres-services sur base du Datawarehouse marché du travail et protection sociale Les travailleurs titres-services sur base du Datawarehouse marché du travail et protection sociale SPF Emploi, Travail et Concertation sociale Les travailleurs titres-services Contenu Liste des tableaux...

Plus en détail

09 CONSTRUCTION ET LOGEMENT 151

09 CONSTRUCTION ET LOGEMENT 151 09 CONSTRUCTION ET LOGEMENT 151 Investissements dans la construction 153 Bâtiments 157 Logements 162 Logements vacants 171 Locaux industriels ou commerciaux vacants 181 09 CONSTRUCTION ET LOGEMENT Annuaire

Plus en détail

Convention n o 142 concernant le rôle de l orientation et de la formation professionnelles dans la mise en valeur des ressources humaines

Convention n o 142 concernant le rôle de l orientation et de la formation professionnelles dans la mise en valeur des ressources humaines Texte original Convention n o 142 concernant le rôle de l orientation et de la formation professionnelles dans la mise en valeur des ressources humaines 0.822.724.2 Conclue à Genève le 23 juin 1975 Approuvée

Plus en détail

Adecco Swiss Job Market Index

Adecco Swiss Job Market Index Adecco Swiss Job Market Index Quarterly Report Q4/213 Q4/213 L économie suisse tourne à plein régime tant et si bien que l offre d emploi ne subit même pas le ralentissement hivernal habituel. C est ce

Plus en détail

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE 09 Janvier 2014 FRÉQUENTATION TOURISTIQUE En janvier 2014, le nombre de touristes visitant la Polynésie française connaît une forte hausse (+ 11,2 %) par rapport à janvier 2013. Cette hausse s explique

Plus en détail

CHIFFRE D AFFAIRES T1 2016 : 20,1 Md BON DEBUT D ANNEE, ACCELERATION A L INTERNATIONAL

CHIFFRE D AFFAIRES T1 2016 : 20,1 Md BON DEBUT D ANNEE, ACCELERATION A L INTERNATIONAL CHIFFRE D AFFAIRES T1 2016 : 20,1 Md BON DEBUT D ANNEE, ACCELERATION A L INTERNATIONAL +3,8% AU TOTAL HORS ESSENCE, +3,1% EN COMPARABLE International : croissance de +6,4% constants et de +5,3% en comparable

Plus en détail

Réforme III de la fiscalité des entreprises. Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes

Réforme III de la fiscalité des entreprises. Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes Réforme III de la fiscalité des entreprises Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes Pascal Broulis, chef du DFIRE Présentation à l UCV 25 septembre 2014 Articulation de la présentation

Plus en détail

Regards sur l éducation : Les indicateurs de l OCDE 2012. Sous embargo jusqu au 11 septembre, 11:00 (heure de Paris)

Regards sur l éducation : Les indicateurs de l OCDE 2012. Sous embargo jusqu au 11 septembre, 11:00 (heure de Paris) NOTE-PAYS Regards sur l éducation : Les indicateurs de l OCDE 2012 Sous embargo jusqu au 11 septembre, 11:00 (heure de Paris) CANADA Pour toute question, contacter : Andreas Schleicher, Conseiller spécial

Plus en détail

Offre jours fériés 2016: Cargo Rail, Cargo Express, Cargo Train et TC

Offre jours fériés 2016: Cargo Rail, Cargo Express, Cargo Train et TC Offre jours fériés 2016: Cargo Rail, Cargo Express, Cargo Train et TC Groupe de produits Valable à partir du 01.01.2016 Transport de marchandises Trafic par wagons complets Contenu 1. Domaine de validité

Plus en détail

ELEMENTS DE CONJONCTURE VITIVINICOLE MONDIALE

ELEMENTS DE CONJONCTURE VITIVINICOLE MONDIALE Paris, 28 octobre 2015 ELEMENTS DE CONJONCTURE VITIVINICOLE MONDIALE La production mondiale de vins en 2015 estimée à 275,7 Mhl Avec une légère hausse de 2% par rapport à l année précédente, la production

Plus en détail

Faits en bref 2015. Préparé pour la Fédération canadienne des syndicats d infirmières et infirmiers par Jacobson Consulting Inc.

Faits en bref 2015. Préparé pour la Fédération canadienne des syndicats d infirmières et infirmiers par Jacobson Consulting Inc. Tendances : absentéisme en raison de maladie ou incapacité personnelle, et heures supplémentaires chez le personnel infirmier autorisé du secteur public : Faits en bref 2015 Préparé pour la Fédération

Plus en détail

45 pays 5 continents 75% de la production mondiale de vin

45 pays 5 continents 75% de la production mondiale de vin L OIV: Etats membres 45 pays 5 continents 75% de la production mondiale de vin MEMBRES: Afrique du Sud, Algérie, Allemagne, Argentine, ARY Macédoine, Australie, Autriche, Belgique, Bosnie-et-Herzégovine,

Plus en détail

Sont également imposables toutes les prestations versées non pas à la personne imposable elle-même, mais à un tiers.

Sont également imposables toutes les prestations versées non pas à la personne imposable elle-même, mais à un tiers. Notice n 29/357 de l'administration fiscale cantonale sur l'imposition à la source des intérêts hypothécaires de personnes qui ne sont ni domiciliées ni en séjour en Suisse (du 19 mars 2013) Valable depuis

Plus en détail

Une légère embellie pour la morale de paiement les entreprises règlent leurs factures avec un retard de 18.1 jours en moyenne

Une légère embellie pour la morale de paiement les entreprises règlent leurs factures avec un retard de 18.1 jours en moyenne Statistiques relatives au comportement de paiement: voici comment paient les entreprises en Suisse Éditeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 8902 Urdorf Téléphone 044 735 61 11 www.dnb.ch/presse

Plus en détail

Enquête Omnibus 2010 : Internet dans les ménages en Suisse. Les internautes suisses préoccupés par les dangers sur Internet

Enquête Omnibus 2010 : Internet dans les ménages en Suisse. Les internautes suisses préoccupés par les dangers sur Internet Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: 04.02.2011, 9:15 16 Culture, Médias, société de l'information, sport N 0351-1101-10 Enquête Omnibus

Plus en détail

Tableau de bord éolien-photovoltaïque

Tableau de bord éolien-photovoltaïque COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 267 Novembre 211 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Troisième trimestre 211 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE Avertissement À partir de ce trimestre,

Plus en détail

FREQUENTATION TOURISTIQUE

FREQUENTATION TOURISTIQUE 03 Tourisme Décembre 2011 FREQUENTATION TOURISTIQUE La fréquentation touristique en Polynésie progresse de 2,2 % au mois de décembre 2011 par rapport à décembre 2010, avec l'arrivée de 14 106 touristes.

Plus en détail

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière La BRI Au service de la stabilité monétaire et financière Fondée le 17 mai 1930, la BRI est la plus ancienne organisation financière internationale. Outre son siège social, à Bâle (Suisse), elle possède

Plus en détail

Étude auprès du panel d entreprises tiré de l enquête sur le financement des PME en Suisse

Étude auprès du panel d entreprises tiré de l enquête sur le financement des PME en Suisse Étude auprès du panel d entreprises tiré de l enquête sur le financement des PME en Suisse Etude réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Novembre 2009 Table des matières 2 Page 1. Descriptif

Plus en détail

Travail de vacances Quelques informations pour les jeunes gens et les employeurs

Travail de vacances Quelques informations pour les jeunes gens et les employeurs Travail de vacances Quelques informations pour les jeunes gens et les employeurs Sécurité d abord Les accidents se produisent le plus souvent les premiers jours de travail Jeunes gens Les jobs de vacances

Plus en détail