Etude relative à la facilitation de l offre d ecommerce en Belgique Comment stimuler l offre de commerce électronique en Belgique?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etude relative à la facilitation de l offre d ecommerce en Belgique Comment stimuler l offre de commerce électronique en Belgique?"

Transcription

1 Etude Etude relative à la facilitation de l offre d ecommerce en Belgique Comment stimuler l offre de commerce électronique en Belgique?

2 Etude relative à la facilitation de l offre d ecommerce en Belgique Comment stimuler l offre de commerce électronique en Belgique? PROCEDURE NEGOCIEE SANS PUBLICATION 2010/S2/E9/e-commerce Enquêtes et rapport du BetaGroup ASBL

3 2 Service public fédéral Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie Rue du Progrès, BRUXELLES N d entreprise : tél Pour les appels en provenance de l étranger : tél Editeur responsable : Regis Massant Président a.i. du Comité de direction Rue du Progrès, BRUXELLES Version internet

4 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» Table de contenu : Objet de l'étude...5 Contexte...5 Méthodologie...5 Enquête 1 : buyer side...6 Enquête 2 : seller side...7 Recommandations du groupe de travail ecommerce...12 Quelques statistiques...13 Raisons principales du «retard probable» en ecommerce La Belgique est un pays avec plusieurs langues : Le contexte géographique : L'entreprenariat belge semble plus faible que celui des ces voisins : Le secteur du retail en Belgique est assez conservateur, voyant dans l'ecommerce un concurrent plutôt qu'un nouveau canal de vente La taxation en Belgique est l'unes des plus élevées d'europe Les solutions de paiement en ligne ne sont pas optimales Manque d'une représentation forte...15 Recommandations / Best Practices...15 Plus d intégration européenne...15 Création d'un portail dédié au ecommerce :...16 Améliorer la confiance des acheteurs...16 Meilleure communication vers les ecommerces...17 Campagne de promotion...17 Nous préconisons un portail multilingue qui «agrégerait» les informations présentes sur les nombreux sites existants : sites publics fédéraux, sites publics régionaux, sites privés, site des fédérations,...17 Campagne de promotion...18 Best Practices en ce qui concerne la taxation...18 Simplification dans l implémentation des moyens de paiement pour ecommercant...18 Réduction du coût des frais d'expédition...19 ANNEXES :...20 Résultats de l enquête 1 : Buyer Side...20 Résultats de l enquête 2 : ecommerce professionnals

5 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» Objet de l'étude Réaliser une analyse en vue de stimuler l offre de commerce électronique en Belgique, et plus particulièrement la création d un site web de commerce électronique (webshop). Contexte Le consommateur belge adopte de plus en plus fréquemment des habitudes d achats sur Internet. Ainsi en 2009, un ménage belge sur quatre avait passé une commande sur Internet au cours des trois derniers mois, soit une hausse relative de 75 % par rapport à 2008 (source : SPF Economie). Par contre, les entreprises belges, et plus particulièrement peut-être les PME, sont encore trop peu nombreuses à utiliser le web pour faire du commerce électronique, surtout au niveau des ventes. En 2008, seulement 16 % des entreprises belges ont déclaré avoir reçu des commandes en ligne pendant l année civile précédente, contre 27 % aux Pays-Bas et 32 % au Royaume-Uni (source : Eurostat). Méthodologie 5 Nous avons utilisé une approche mixte afin mettre au point une analyse la plus fine possible. Etape 1: nous avons lancé deux enquêtes (buyer side / seller side) à un panel de professionnels du secteur ecommerce et Web. Ces enquêtes avaient pour objectif de comprendre les besoins des professionnels et du marché. Afin de toucher un maximum de commerçants, nous avons collaboré avec trois grandes associations ecommerce Belge : - Unizo / KMO -> 105 adhérants à leur label ecommerce o ( ) - AWT -> 150 membres o ( ) - becommerce -> 150 membres o ( ) Nous avons aussi collaboré avec des entreprises privées comme Ogone, bepost, Kiala, etc qui ont relayé le questionnaire à leurs clients. Etape 2: notre groupe de travail e-commerce a réuni une quinzaine de grands acteurs du ecommerce belge afin d analyser les résultats des enquêtes et de PRIORISER les recommandations à faire au gouvernement.

6 Enquête 1 : buyer side Selon les résultats de l'enquête réalisée auprès des acheteurs en ligne (voir Annexes), il y a quelques grandes tendances qui se détachent. Pour les personnes qui ont répondu à l'enquête (34 ans en moyenne et passant 7 heures par jour en ligne), on constate que ce n'est pas tant la provenance et la certification qui intéressent les acheteurs mais bien le prix et les frais d'expédition de leurs achats en ligne. Ils sont plus de 80 % à s'intéresser en priorité aux prix et aux frais qui découlent de l'expédition. Par contre, donc, ils sont 60 % à ne pas se soucier si le site de ecommerce possède un label de qualité, 73 % à ne pas trouver important que ce site n'ait pas une attache physique en Belgique et pour finir 83 % d'entre-eux n'accordent aucune importance au fait que le ecommerce possède une adresse Internet avec un «.be». Is it important for you that the eshop has a physical location in Belgium 6 Is it important that the eshop shows a Belgian accreditation (a Label such as the becommerce)?

7 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» Is it important that the eshop has a.be domain name (exemple: toys.be )? Pour aller même plus le loin, il semble, selon notre enquête, que le caractère belge ne confère pas vraiment une plus value pour les achats en ligne. Les prix des produits vendus en Belgique seraient plus élevés, le choix plus restreint et les frais d'expédition plus élevés. Il est intéressant de noter que les répondants plus âgés que 35 ans ont une très légère tendance à faire plus confiance à un site avec une adresse physique en Belgique ou un site avec un Label Belge. Mais ces répondants plus âgés sont moins «rassurés» par l extension du nom de domaine en «.be» que les plus jeunes répondants. 7 Enquête 2 : seller side Nous avons reçus 43 réponses de ecommercants venants de tout bord : - brico.be - photohall.be - delhaizedirect.be - vandenboore.be - belgacom.be - dvdpost.be

8 8 - lesoir.be - bobex.be - MTBikers.com - newpharma.be - mobilevikings.be - shop.jojoproject.com/ - beltag.com - auctelia.com - razwar.com - kidikado.be - iaudioguide.com - déclencheur.com - lilyandthelady.com - digimania.be - choqoa.com/shop - menucards.be - senses-artnouveau.com - bluemax.eu - santis.be - discount-voyages.net - smartoys.be - unbonheurdecolibri.be - lenseo.com - wondergraphs.com - ArenasCollection.com - publicpharma.be - d-traiteur.com - onlinebikinis.com - powerbalanceshop.be - aoe.be - nubbio.com - pfswebeurope.com - teatower.be - yguana.eu Pour ce qui est de l'enquête réalisée auprès des vendeurs en ligne (voir Annexes), on constate d'autres grandes tendances qui sont, bien évidemment, différentes de celles des acheteurs. Nous avons segmenté les entreprises ayant plus de 10 employés dédiés à leurs activités ecommerce et ceux ayant moins de 10 employés. Les tendances dans les réponses sont très similaires. Nous avons donc agrégé et analysé les résultats de tous les répondants. Les graphiques reprenant tous les résultats sont en annexe et nous avons ajouté un document Excel avec les données brutes que vous pouvez consulter pour slicer des données sur mesure. Première constatation : les entreprises qui travaillent dans le ecommerce sont jeunes et en général de petite taille. 75 % d'entre elles emploient moins de 10 personnes, 46 % n'occupent qu'entre 1 et 3 personnes. Et plus de 50 % de ces entreprises ont été créées dans les deux dernières années.

9 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» How many people are working for you ecommerce? Started year of your eshop? 9 Ensuite, 60 % de leur activité est dédiée au ecommerce, 61 % d'entre elles travaillent tant dans le B2B que dans le B2C et pour finir 61 % de leur chiffre d'affaires est réalisé en Belgique. A la question de savoir si la Belgique était un pays où il faisait bon se lancer dans le ecommerce, au niveau possibilité de croissance, seuls 37 % des vendeurs en ligne ont répondu par la positive. Et quand la même question a été posée mais en fonction de la législation en place, il n'y a plus que 27 % de réponses positives.

10 From a legal and regulatory perspective: do you think Belgium is a good country to start an eshop? From a perspective of potential and growth, do you think Belgium is a good country to start en e-shop? 10 D'ailleurs, il est deux tendances transversales qui ressortent de l'enquête que nous avons réalisée en ce qui concerne les législations liées à l ecommerce. Soit les avis sont principalement négatifs, soit les vendeurs se disent neutres ou sans opinion. A la question de savoir si la législation belge permet facilement de promouvoir son commerce en ligne, on obtient 44 % personnes sans opinion, pour 44 % de personnes positives. A la question de savoir si la législation belge facilite le fonctionnement de l ecommerce (au niveau factures, TVA, règles d'expédition...), 37 % des réponses sont négatives et 37 % sont sans opinion. Et à la question de savoir si les vendeurs étaient satisfaits de la législation sur l ecommerce. 61 % d'entre-eux se sont déclarés neutres ou sans opinion. On peut donc constater qu'il y a un manque de communication autour de la législation qui concerne l ecommerce. Ce qui laisse même de nombreux acteurs du secteur sans avis. Si les vendeurs en ligne déclarent à 63 % que l'acheteur en ligne est bien protégé par les lois en vigueur en Belgique, ils sont à nouveau 56 % à être sans opinion ou neutres quand on leur demande si eux sont bien protégés contre les escroqueries et le vol. De nouveau, un manque de connaissances induit des réponses qui n'en sont pas.

11 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» Do you think Belgian law offers a fair protection for consumers who buy online? Do you think Belgian law offers fair protection for the ecommerce professionals in Belgium against problems such as online scams and robbery? 11 Les avis des vendeurs et des acheteurs se rejoignent quand même sur un point: c'est sur le prix des frais d'expédition. Les vendeurs en ligne trouvent que les frais demandés par les entreprises qui gèrent l'expédition des produits sont trop élevés. Ils sont 54 % à le dire pour les envois intra-belges et 41 % pour l'international.

12 Are you satisfied with the national shipping providers for shipping within Belgium? Are you satisfied with the international shipping providers for shipping from Belgium to abroad? 12 Recommandations du groupe de travail ecommerce Liste des personnes ayant participé à ce groupe de travail : Herve Jacquemin Gerrit Vandendriessche Marc Perin Julien Blanchez Marie Hendrick Cedric Braems Sebastien Doyen Thomas Vande Casteel Koen Verlaenen Tom Engels Jean Derély Juriste au CRID Avocat ecommerce becommerce : association de commerçants Google : Marketing et publicité pour ecommerce bpost: entreprise de transport FeWeb : Fédération des Développeurs de site web ecommercant ecommercant DPD : entreprise de transport UNIZO ICT: association de commerçants BetaGroup

13 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» Ont également collaboré au WorkShop (sans être présent au WorkShop) : AWT: groupe Web association de commerçants Kiala: entreprise de transport FeWeb: Fédération des Développeurs de site web (ecommerce entre autre) Ogone : Sécurisation des paiements en ligne plusieurs ecommercants Le but de la mise en place de ce groupe de travail est d'analyser les deux enquêtes mais aussi de partager leurs expériences et leur connaissance du ecommerce, en Belgique mais aussi à l'étranger. L'idée est clairement de comprendre pourquoi la Belgique est à la traîne dans le secteur de l ecommerce et mettre en avant des recommandations de «Best Pratices» qui pourraient être transposées en Belgique au niveau Fédéral, par le SPF Economie. Quelques statistiques Il semble que la Belgique est à la traîne par rapport à ses plus proches voisins. Quand on regarde la France, on constate que, pour un nombre de 65 millions d'habitants, on compte sites de ecommerce. Aux Pays-Bas, pour 17 millions de personnes, on ne dénombre pas moins de sites. En Belgique, des entreprises privées du secteurs ecommerce dénombre environs 500 Shop ecommerce active (au moins une vente par jour) pour 10 millions d'habitants. Selon des données internes et recoupées avec d'autres provenant de IPC/EMOTA, Bpost estime le nombre de sites aux alentours de 7.500, mais on ne parle pas de leur activité. 13 Tous ces chiffres restent aléatoires et très vagues pour tous les pays selon les critères de considérations d un shop ecommerce. Il faut néanmoins quelque peu prendre du recul par rapport à ces chiffres. Tout d'abord, selon divers membres du groupe de travail, bon nombre de petites entreprises et de plus grands acteurs du retail sont sur le point d'arriver sur le marché, tardivement mais sûrement. Ce qui confirmerait l'arrivée en Belgique d'un boom de l ecommerce, comparable à celui que l'on peut constater dans les pays limitrophes. Par ailleurs, une des constatations faites par le groupe de travail est qu'il n'existe pas de réelle étude quantitative pour calculer de manière exacte le nombre d ecommerces en Belgique. Selon certains participants le nombre réel de sites ecommerces actifs ( = sites qui génèrent au minimum un vente par jour) en Belgique serait au nombre de 500 environ. Ce qui pourtant est une réalité Belge, ce sont les chiffres de Google Belgique annonçant que la Belgique est le seul pays européen qui reçoit plus d annonceurs étrangers que d annonceurs locaux (sur les pages dont les annonces sont gérées par Google). D après Google les Pays-Bas et le Royaume-Unis sont très en avance sur le reste de l Europe pour ce qui est de la vente online.

14 Raisons principales du «retard probable» en ecommerce 1. La Belgique est un pays avec plusieurs langues : Aux Pays-Bas et en France, il n'y a qu'une langue (NL ou FR). En Belgique, ce sont deux langues qui cohabitent. Sans compter qu'il faut souvent ajouter l'anglais. De ce fait, les coûts sont plus élevés pour les startups belges. De plus, les entreprises françaises ajoutent la Wallonie comme une province Et les Pays-Bas font de même avec la Flandre. Cet inconvénient peut devenir un avantage naturel sur le long terme parce qu'il signifie que les ecommerces belges peuvent être présents sur d'autres marchés grâce à leurs sites multilingues. 2. Le contexte géographique : 14 En Belgique, la distance de collecte est inférieure que dans d'autres pays. En France, de plus longues distances aux magasins favorisent le commerce électronique parce qu'il est plus commode d'être livré que de se déplacer pour acheter dans un magasin. Cette réalité n est pas justifiée aux Pays-Bas. La petite taille du marché handicape naturellement la Belgique, dont les commerçants ont moins de marche de manœuvre dans les négociations d'achats. 3. L'entreprenariat belge semble plus faible que celui des ces voisins : Si on compare aux Pays-Bas, où pour un même nombre de TPME qu'en Belgique, on constate qu'il y en a moins qui se lancent en ligne. Manque d'ambition (par exemple Bol a la volonté de devenir plus important que Amazon aux Pays-Bas, alors que Proxis lui se désengage de la partie francophone de la Belgique). Il en résulte que l'offre belge est moindre. On pourrait dire que nos voisins du Nord sont plutôt des leaders alors que nous sommes des followers. 4. Le secteur du retail en Belgique est assez conservateur, voyant dans l'ecommerce un concurrent plutôt qu'un nouveau canal de vente Heureusement, il semble que ce côté conservateur laisse de plus en plus de place à la volonté d'être présents sur de nouveaux marchés

15 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» 5. La taxation en Belgique est l'unes des plus élevées d'europe En plus d'être élevée, la TVA est un système complexe qui exige un lourd travail administratif. Et évidemment le prix de la main d'œuvre est lui aussi élevé vu qu'il est aussi lourdement imposé. 6. Les solutions de paiement en ligne ne sont pas optimales Les possibilités de paiement en ligne ne sont pas assez créatives et sont trop diverses comme c'est aussi le cas dans d'autres pays (Cartes de crédit, PayPal, Ping Ping, IDEAL...) De plus, l'utilisation de la carte de crédit est moins ancrée dans la culture belge. 7. Manque d'une représentation forte Des associations comme FEVAD, en France ou Thusiwinkel.org, aux Pays-bas sont des associations puissantes avec une adhésion significative, un label reconnu par tous les acheteurs en ligne et avec une voix qui est écoutée par la presse et l'industrie. 15 Recommandations / Best Practices Plus d intégration européenne Les autorités Européennes ont posé un cadre minimum en terme législatif quant au Commerce et au ecommerce particulièrement. Ceci dit, il est intéressant de voir la disparité des législations intra-européennes à presque tous les niveaux, que ce soit pour les taxes, la TVA, le transport, l'expédition, les lois de protection des consommateurs, les règles sur les soldes, les prix barrés,... L application des lois est également très disparate d un pays à l autre. Par exemple la loi des prix barré est scrupuleusement respectée en Belgique, ce qui défavorise nos ecommerçants par rapport aux discounters Français. Et il en va de même sur de nombreux autres aspects du ecommerce. Il est clair que la négociation au niveau européen n'est pas quelque chose d'aisé et que tout ne se fera pas en un coup de baguette magique mais il faut rester persuadé qu'un secteur de l ecommerce fort en Belgique passera par un secteur de l ecommerce cohérent au niveau européen. Evidemment, il ne faut pas attendre l'europe pour faire progresser ce secteur. Voici donc toute une série de recommandations dont l'objectif est de stimuler l'offre d ecommerce en Belgique.

16 Création d'un portail dédié au ecommerce : La mise sur pied d'un portail en ligne, avec une couverture nationale, dédié au ecommerce est l'une des plus importantes recommandations qui ressort des discussions du groupe de travail ecommerce. Et ce, pour plusieurs raisons. Il doit tout d'abord servir à œuvrer pour une amélioration de la confiance des acheteurs en ligne mais il doit aussi favoriser une meilleure communication vers les vendeurs en ligne. Il pourrait, par exemple, être divisé en deux grandes parties : Acheter en ligne et Vendre en ligne. Améliorer la confiance des acheteurs Si on voit que la tendance va vers une normalisation des achats en ligne en Belgique, à l'instar de ce qui se passe dans les pays voisins, tout n'est pas gagné pour autant. L'un des principaux chevaux de bataille doit être d'instaurer la confiance chez les acheteurs afin d'accélérer et d'augmenter cette tendance. La création d'un portail serait un excellent adjuvant d'une politique visant cet objectif. 16 on doit retrouver sur ce portail une liste de tous les ecommerces réunis sous un label fort, renommé et unique, pour plus de lisibilité. Il y a pour le moment plusieurs labels qui se cotoyent en Belgique. Mais il faudrait tendre vers le modèle hollandais où le label Thuiswinkel.org est une marque forte, unique et connue de tous. Et qui, de ce fait, permet au commerce en ligne d'être plus attractif et plus visible. Il est important que ce portail ne soit pas juste un annuaire où l'on ne retrouve que les entreprises qui ont simplement payé une cotisation annuelle afin d'obtenir ce label. Au jour d'aujourd'hui, où les blogs et les réseaux sociaux influent de plus en plus sur les choix des acheteurs d'autant plus quand ils achètent en ligne, il est important d'intégrer dans ce portail l'opinion des consommateurs sur les différents sites d'ecommerces. En France, un site comme FIA-NET.com est vraiment une Best Practice. Ce site regroupe d'innombrables avis sur des ecommerces, allant de l'alimentation aux télécoms en passant par la culture. Un tel site permet réellement de dénoncer et d'évacuer très vite les commerçants peu scrupuleux. De plus, l'avis de ses pairs à quelque chose de plus rassurant pour un acheteur potentiel qu'un avis crédité officiel. En tout cas, sur Internet, c'est vraiment la tendance actuelle. Toujours dans un but d'améliorer la confiance de l'acheteur, le portail doit comporter un volet éducatif lui apportant de nombreux conseils et renseignements important à connaître lorsqu'on veut faire des achats en ligne : information sur les droits des consommateurs information sur les différences entre pays européens (tant qu'il n'y aura pas une intégration européenne globale, de nombreuses différences subsisteront entre pays européens) conseils pour repérer les arnaques information positive sur le ecommerce

17 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» Meilleure communication vers les ecommerces Le portail doit aussi être le moyen pour le gouvernement de mieux communiquer vers les commerçants et pour les inciter à investir plus massivement le secteur du ecommerce. De nouveau, on a vu plus tôt que les retailers arrivent finalement sur ce marché, avec un petit retard. Une fois encore, il est conseillé de forcer le destin afin de faire avancer les choses plus vite et de manière plus coordonnée. La création d'un portail est un excellent moyen de favoriser une politique volontariste en matière d'incitation des entreprises à avoir une activité de ecommerce. Le portail doit évidemment être une porte d'entrée didactique et complète pour aider l'entrepreneur à créer un site de ecommerce via un ToolKit (en partant de la stratégie au marketing en passant par la technologie). qui dit ecommerce dit évidemment abolition des frontières et donc vente à l'exportation. Ce qui induit de fournir un maximum d'informations aux commerçants. Informations concernant les taux d'imposition à l'international, comment ouvrir des comptes en banques dans de nombreux pays, ou encore comment gérer les différents systèmes de TVA, européens ou autres... la politique de frais d'expédition et de frais de retour doit être explicite et simple à mettre en pratique 17 des documents types seront proposés aux commerçants, comme par exemple, des conditions générales de vente, histoire que celles-ci soient les mêmes, au moins pour les ecommerces belges. Voire à plus long terme pour les ecommerces européens. Campagne de promotion Nous préconisons un portail multilingue qui «agrégerait» les informations présentes sur les nombreux sites existants : sites publics fédéraux, sites publics régionaux, sites privés, site des fédérations, La réalisation de ce portail doit être confié à une entreprise privée et/ou une association qui se chargerait de la réalisation et de la promotion (positionnement naturel dans les moteurs de recherche, etc) Pour la réussite de ce projet, il faut absolument créer une collaboration efficace avec les différents acteurs du secteur : - Unizo -> 105 adhérants à leur label ecommerce - AWT -> 150 membres - becommerce -> 150 adhérants à leur label ecommerce - Les entreprises privées : Ogone, bepost, Kiala, Google, etc Best Practice : ThuisWinkel (NL) et FIA-Net (F)

18 Campagne de promotion Il va sans dire que la mise en place d'un tel portail n'a aucun sens sans une large campagne nationale qui viserait la promotion d'un commerce en ligne soutenu par le gouvernement. Cette campagne pourrait être divisée en divers volets. Une concernant les acheteurs (mise en avant du label, valorisation du commerce en ligne...) Et une autre pour les vendeurs (afin de leur montrer les avantages et la facilité de la vente en ligne). Cette campagne de promotion pourrait tout à fait être mise en avant comme une éducation de la population à une manière de faire du commerce qui se répand de plus en plus et qui ne doit pas être à destination d'un seul public, déjà averti. Best Practices en ce qui concerne la taxation L'équation avancée par le groupe de travail ecommerce est simple. Il préconise moins de tracasseries administratives, moins de subsides et en contrepartie moins de taxes diverses sur le commerce. Une série de propositions vient appuyer cette équation. 18 Il faudrait diminuer l'imposition sur le travail afin de permettre aux entreprises d'être plus compétitives. La TVA doit être diminuée, simplifiée voire supprimée! Il existe des modèles de TVA existants qui sont spécifiques à la vente en ligne, comme, par exemple, au Luxembourg (link to : ou en France, où respectivement, il y a d'une part une TVA ultraréduite pour les livres électronique et où, d'autre part, la TVA sur les médias électroniques est calquée sur celles des produits culturels. Ce sont de bonnes pistes à explorer et à essayer d'implémenter en Belgique. Au Royaume-Uni et en France, les investissements dans les start-ups, affranchissent du paiement de certaines taxes personnelles. Aux Etats-Unis, on ne taxe même pas les ventes d ecommerce! Il faut, on le rappelle, harmoniser la TVA sur le ecommerce au niveau européen. Simplification dans l implémentation des moyens de paiement pour ecommercant A l'heure actuelle, les moyens de paiement en ligne sont très nombreux, ils requièrent souvent la possession d'une carte de crédit. Voici quelques propositions pour changer le cours des choses : Instauration d'un moyen de paiement intégré qui serait adopté et promu par toutes les banques. (Aux Pays-Bas, IDEAL.nl est le parfait exemple d'une telle pratique) Aujourd'hui, en Belgique, pour mon monter un système de paiement en ligne, il faut intégrer soi-même trois fournisseurs (banque pour collecter les fonds, un intégrateur comme Atos et un fournisseur de sécurisation en ligne comme Ogone). Aux Pays-Bas, IDEAL est le seul interlocuteur.

19 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» Faciliter l'accès à la carte de crédit et rendre son utilisation plus courante. Promotionner cette voie de paiement qui serait la voie idéale (Aux Pays-Bas, une campagne a été organisée par la TNT et par Thuiswinkel.org afin de mettre en avant IDEAL comme meilleur moyen de paiement dans le ecommerce) Réduction du coût des frais d'expédition Le deuxième facteur d importance pour l acheteur est le prix du transport. Le prix du transport est spécialement élevé en Belgique comparé aux pays voisins, ce qui désavantage fortement les commerçants Belges de biens «physique». La Belgique s'avère être un pays très cher au niveau des frais d'expédition. Au delà de parcelles envoyée par an, certains commerçants deal directement avec les postes étrangère pour envoyer tous leurs produits depuis l'étranger (même des produits envoyés à des adresses en Belgique) car cela leur revient moins cher. En cas de retour du produit par l'acheteur, les frais pourraient être partagés et non à la seule charge du commerçant. D'ailleurs, la loi sur le retour des achats n est pas bien communiquée a tous (acheteur et ecommercants) ni n est appliquée comme il se doit. Et une nouvelle fois, il faut harmoniser les frais d'expédition internationaux, au niveau européen. Voire mondial. De plus, il est une réflexion à avoir car, aux USA, les frais de port tendent à disparaître et les acheteurs européens commencent a emboiter le pas et a réclamer cette condition. 19

20 ANNEXES : Résultats de l enquête 1 : Buyer Side Total responses : 114 Average Age: 34 years old 55% are less than 35 year old 45% are older than 35 year old Average Hours spent online: 7 hours per day 7h15 for the respondents who are younger than 35 years old 5h35 for the respondents who are older than 35 years old What do you buy online? 20 How do you find ecommerce websites?

21 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» Before you buy online, do you check.. Is it important for you that the eshop has a physical location in Belgium 21

22 Is it important that the eshop shows a Belgian accreditation (a Label such as the becommerce)? 22 Is it important that the eshop has a.be domain name (exemple: toys.be )?

23 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» In your experience, what are the main barriers for buying on a Belgian website? 23

24 Résultats de l enquête 2 : ecommerce professionnals Number of answers (ecommerce) 41 How many people are working for you ecommerce? 24 % of your total sales that is being made online? Average 60% Main target/audience % of your online sales to clients in Belgium -> 61%

25 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» Started year of your eshop? Your sector 25

26 From a legal and regulatory perspective: do you think Belgium is a good country to start an eshop? From a perspective of potential and growth, do you think Belgium is a good country to start an e-shop? 26

27 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» Have you found the right resources to build and operate your WebSite in Belgium? Are you satisfied with the online payment options offered in Belgium? 27

COMMUNIQUE DE PRESSE. #ConnectedCommerce Global Survey 2015

COMMUNIQUE DE PRESSE. #ConnectedCommerce Global Survey 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE #ConnectedCommerce Global Survey 2015 Les attentes du consommateur connecté 2015 : Expérience multi-screen, Social Shopping et Personnalisation Bruxelles, 23 April 2015 L étude mondiale

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? aujourd hui l un des sites Internet les plus visités au monde. Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont une page Facebook?

Plus en détail

14-18 La grande e-guerre. L e-commerce belge peut-il contrer la concurrence étrangère?

14-18 La grande e-guerre. L e-commerce belge peut-il contrer la concurrence étrangère? 14-18 La grande e-guerre L e-commerce belge peut-il contrer la concurrence étrangère? 14-18: la grande e-guerre Les webshops belges souffrent d un lourd handicap concurrentiel par rapport aux acteurs étrangers

Plus en détail

Le développement du e-commerce et ses impacts sur l'emploi. Gérard Valenduc Fondation Travail-Université asbl (www.ftu-namur.org) Prof.

Le développement du e-commerce et ses impacts sur l'emploi. Gérard Valenduc Fondation Travail-Université asbl (www.ftu-namur.org) Prof. Le développement du e-commerce et ses impacts sur l'emploi Gérard Valenduc Fondation Travail-Université asbl (www.ftu-namur.org) Prof. UCL et UNamur Plan de la présentation Qu'est-ce que l'e-commerce?

Plus en détail

JSIam Introduction talk. Philippe Gradt. Grenoble, March 6th 2015

JSIam Introduction talk. Philippe Gradt. Grenoble, March 6th 2015 Introduction talk Philippe Gradt Grenoble, March 6th 2015 Introduction Invention Innovation Market validation is key. 1 Introduction Invention Innovation Market validation is key How to turn a product

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel. Call Centres Telemarketing Sales Regulation

Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel. Call Centres Telemarketing Sales Regulation THE CONSUMER PROTECTION ACT (C.C.S.M. c. C200) Call Centres Telemarketing Sales Regulation LOI SUR LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR (c. C200 de la C.P.L.M.) Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel

Plus en détail

CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME

CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME F REGL PROF - Qualifications prof. A2 Bruxelles, 26 mai 2011 MH/JC/JP A V I S sur LA REFORME DE LA DIRECTIVE RELATIVE A LA RECONNAISSANCE DES QUALIFICATIONS

Plus en détail

Country factsheet - Octobre 2013. Les États-Unis

Country factsheet - Octobre 2013. Les États-Unis Country factsheet - Octobre 2013 Les États-Unis Les États-Unis sont depuis toujours le pays numéro un sur le marché de l e-commerce. À la fin de l année 2013, ils devraient afficher un revenu de 193,3

Plus en détail

Synthèse e-commerce Les facteurs clés de succès MAI 2006. Stéphane Brossard www.amomenti.com

Synthèse e-commerce Les facteurs clés de succès MAI 2006. Stéphane Brossard www.amomenti.com Synthèse e-commerce Les facteurs clés de succès MAI 2006 Stéphane Brossard www.amomenti.com Un marché en pleine croissance 2/14 En 2006, 57% des internautes français ont déjà acheté en ligne soit plus

Plus en détail

Women s State of the Media Democracy 2012 L observatoire international des usages et interactions des médias

Women s State of the Media Democracy 2012 L observatoire international des usages et interactions des médias Women s State of the Media Democracy 2012 L observatoire international des usages et interactions des médias Women s Forum - Deauville - Octobre 2012 Présentation de l étude Women s State of the Media

Plus en détail

Sales Software Partner Day 2013

Sales Software Partner Day 2013 Sales Software Partner Day 2013 Industry Solutions IBM Smarter Commerce Sandrine Lebouc Edouard Declercq 1 Expérience client à 360 Achats Synchroniser toute la chaîne pour réduire les erreurs et renseigner

Plus en détail

Vendre son champagne sur internet

Vendre son champagne sur internet dossier P.13-17 Vendre son champagne sur internet De nombreuses études le montrent : le commerce en ligne se porte bien et devrait continuer à croître sur les deux prochaines années. Ainsi, la Fédération

Plus en détail

Les sites Internet professionnels de France

Les sites Internet professionnels de France The LEADER in e-mail database - www.email-brokers.com Les sites Internet professionnels de France INTERNET ET SON RÔLE DANS LE MARCHÉ ÉCONOMIQUE FRANÇAIS PARIS DECEMBRE 2011 0... 0...... ::>1... e>,...

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE 1 Objectifs de l étude Comprendre l impact des réseaux sociaux externes ( Facebook, LinkedIn,

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS. IMport

CHIFFRES CLÉS. IMport 2014 CHIFFRES CLÉS IMport La presse étrangère Magazines : des lancements réussis En volume, le marché des magazines étrangers a reculé de 7 % en 2014 par rapport à 2013, mais l augmentation moyenne de

Plus en détail

We Generate. You Lead.

We Generate. You Lead. www.contact-2-lead.com We Generate. You Lead. PROMOTE CONTACT 2 LEAD 1, Place de la Libération, 73000 Chambéry, France. 17/F i3 Building Asiatown, IT Park, Apas, Cebu City 6000, Philippines. HOW WE CAN

Plus en détail

TURNING VIEWERS INTO CLICKERS

TURNING VIEWERS INTO CLICKERS TURNING VIEWERS INTO CLICKERS PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS DE L ÉTUDE MÉDIAMÉTRIE-NIELSEN RÉALISÉE EN EXCLUSIVITÉ POUR CRITEO AGENDA CE QUE NOUS VOUS PRÉSENTONS AUJOURD HUI : Une analyse exclusive des spécificités

Plus en détail

L impact des délais de paiement et des solutions appropriées. Dominique Geenens Intrum Justitia

L impact des délais de paiement et des solutions appropriées. Dominique Geenens Intrum Justitia L impact des délais de paiement et des solutions appropriées Dominique Geenens Intrum Justitia Groupe Intrum Justitia Leader du marché en gestion de crédit Entreprise européenne dynamique avec siège principal

Plus en détail

Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride. Coordonnées

Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride. Coordonnées Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride Mission commerciale Du 29 septembre au 2 octobre 2015 Veuillez remplir un formulaire par participant Coordonnées

Plus en détail

LIVRET FISCAL 2012 PRESSION FISCALE TOTALE FISCALITÉ DU TRAVAIL FISCALITÉ DU CAPITAL FISCALITÉ DE LA CONSOMMATION

LIVRET FISCAL 2012 PRESSION FISCALE TOTALE FISCALITÉ DU TRAVAIL FISCALITÉ DU CAPITAL FISCALITÉ DE LA CONSOMMATION LIVRET FISCAL 2012 PRESSION FISCALE TOTALE FISCALITÉ DU TRAVAIL FISCALITÉ DU CAPITAL FISCALITÉ DE LA CONSOMMATION FEB ASBL Rue Ravenstein 4, 1000 Bruxelles T + 32 2 515 08 11 F + 32 2 515 09 99 info@vbo-feb.be

Plus en détail

MANAGEMENT ET STRATÉGIE MARKETING DIGITAL

MANAGEMENT ET STRATÉGIE MARKETING DIGITAL MANAGEMENT ET STRATÉGIE MARKETING DIGITAL Niveau BAC+5 120 crédits ECTS (60 crédits par année de formation) Fonction Le Manager du Développement des Entreprises et des Organisations, spécialisé en Stratégie

Plus en détail

La "letter of indemnity (L.O.I)" émise dans le cadre du crédit documentaire

La letter of indemnity (L.O.I) émise dans le cadre du crédit documentaire La "letter of indemnity (L.O.I)" émise dans le cadre du crédit documentaire 1 La «letter of indemnity (L.O.I)» émise dans le cadre du crédit documentaire Le concept de L.O.I ou «Letter of indemnity» est

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

André Bake Managing Director Idealis Consulting

André Bake Managing Director Idealis Consulting DOSSIER NOMINÉ André Bake Managing Director Idealis Consulting TVA: BE0891.907.872 Organised by: With the support of: & the collaboration of: Bauduin Auquier 1. REMARQUES suivi du CONTACT Dossier complet

Plus en détail

Inclusion bancaire et financière, quelles nouvelles?

Inclusion bancaire et financière, quelles nouvelles? Inclusion bancaire et financière, quelles nouvelles? Ce que nous apprennent les dernières données issues de l'enquête Special Eurobarometer 373 1 «retail financial services» en matière d'inclusion financière.

Plus en détail

Le marché du travail en Belgique en 2012

Le marché du travail en Belgique en 2012 1 Le marché du travail en Belgique en 2012 Le marché du travail en Belgique en 2012 1. Le statut sur le marché du travail de la population de 15 ans et plus Un peu moins de la moitié de la population de

Plus en détail

Innovation in Home Insurance: What Services are to be Developed and for what Trade Network?

Innovation in Home Insurance: What Services are to be Developed and for what Trade Network? Brochure More information from http://www.researchandmarkets.com/reports/40137/ Innovation in Home Insurance: What Services are to be Developed and for what Trade Network? Description: Consumer needs in

Plus en détail

Country factsheet - Juillet 2014 Canada

Country factsheet - Juillet 2014 Canada Country factsheet - Juillet 2014 Canada Sur la ligne de départ de l e-commerce, le Canada part favori avec, sur papier, des arguments de taille : 23,6 millions d internautes un taux de pénétration d internet

Plus en détail

Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires

Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires Les leçons de ce document La a attiré l'attention d'entreprises à la recherche de compétitivité dans un contexte

Plus en détail

TABLE OF CONTENT / TABLE DES MATIERES

TABLE OF CONTENT / TABLE DES MATIERES TRRAACE : La Lettre Electronique de TRRAACE TRRAACE Electronic Newsletter N HS 26/02/ 2005 TOUTES LES RESSOURCES POUR LES RADIOS AFRICAINES ASSOCIATIVES COMMUNAUTAIRES ET EDUCATIVES TRACKING RESOURCES

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE VIABILITE FINANCIERE POUR LES SYSTEMES NATIONAUX DES AIRES PROTEGEES

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE VIABILITE FINANCIERE POUR LES SYSTEMES NATIONAUX DES AIRES PROTEGEES TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE VIABILITE FINANCIERE POUR LES SYSTEMES NATIONAUX DES AIRES PROTEGEES Tableau de bord des indicateurs financiers Première Partie Situation financière globale du Système

Plus en détail

Compte-rendu technique complet et détaillé des cookies

Compte-rendu technique complet et détaillé des cookies Compte-rendu technique plet et détaillé des cookies Site Web audité : Date de l audit : 01 Aug 2015 http://www.injecteur-id/ Ce document est fourni pour acpagner la gestion du consentement de MSD Santé

Plus en détail

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée.

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. Il y a trois approches possibles du produit intérieur brut : Optique de la production Optique

Plus en détail

APERÇU ET EVOLUTION DES PRIX DE L'ELECTRICITE ET DU GAZ NATUREL POUR LES CLIENTS RESIDENTIELS

APERÇU ET EVOLUTION DES PRIX DE L'ELECTRICITE ET DU GAZ NATUREL POUR LES CLIENTS RESIDENTIELS APERÇU ET EVOLUTION DES PRIX DE L'ELECTRICITE ET DU GAZ NATUREL POUR LES CLIENTS RESIDENTIELS SEPTEMBRE 2015 septembre 2015 1/36 TABLE DES MATIERES I. EXECUTIVE SUMMARY...3 I.1 Comparaison des prix en

Plus en détail

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-partners.com Paris Lyon Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï New-York E-commerce B2B en France

Plus en détail

L enquête campagne de bilan 2015 : peut (beaucoup) mieux faire!

L enquête campagne de bilan 2015 : peut (beaucoup) mieux faire! L enquête campagne de bilan 2015 : peut (beaucoup) mieux faire! Initié en 2014, ECF a relancé début juin une nouvelle enquête sur la campagne de bilan afin de mesurer les difficultés rencontrées par l

Plus en détail

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39 under the SMALL BUSINESS INVESTOR TAX CREDIT ACT (O.C. 2003-220) Regulation Outline Filed July 29, 2003 Citation........................................... 1 Definition

Plus en détail

Become. Business Provider for Matheo Software

Become. Business Provider for Matheo Software Become Business Provider for Matheo Software Who we are? Matheo Software was created in 2003 by business intelligence and information processing professionals from higher education and research. Matheo

Plus en détail

Bons d'option émis par. SOCIETE GENERALE (en qualité d'emetteur)

Bons d'option émis par. SOCIETE GENERALE (en qualité d'emetteur) CONDITIONS DEFINITIVES POUR LES BONS D'OPTION SUR ACTION EN DATE DU 18 NOVEMBRE 2011 Bons d'option émis par SOCIETE GENERALE (en qualité d'emetteur) Les modalités applicables aux Bons d'option figurent

Plus en détail

MANUEL MARKETING ET SURVIE PDF

MANUEL MARKETING ET SURVIE PDF MANUEL MARKETING ET SURVIE PDF ==> Download: MANUEL MARKETING ET SURVIE PDF MANUEL MARKETING ET SURVIE PDF - Are you searching for Manuel Marketing Et Survie Books? Now, you will be happy that at this

Plus en détail

Faits saillants et survol des résultats du sondage

Faits saillants et survol des résultats du sondage NORMES PROFESSIONNELLES NATIONALES pour les gestionnaires de ressources bénévoles Préparer les prochaines étapes Résultats du sondage d'octobre 2012 Merci aux membres qui ont pris le temps de répondre

Plus en détail

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees For Immediate Release October 10, 2014 Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees The Senate Standing Committee on Banking, Trade, and Commerce resumed hearings

Plus en détail

Septembre 2011. Kit Intégration Commercium. Introduction. Version 1.0

Septembre 2011. Kit Intégration Commercium. Introduction. Version 1.0 Version 1.0 Septembre 2011 Introduction Kit Intégration Commercium Historique de changements Par: Document version: Changes Date : Fatima FIKRI 1.0 Rédaction du document 2011-09-14 Table des matières Présentation...

Plus en détail

R LEUR SITE E-COMMERCE

R LEUR SITE E-COMMERCE N 1 des Solutions E-Commerce en Europe 0 0 1P0OU.5 R LEUR SITE E-COMMERCE E- C O M M ER Ç A N T S ONT CHOISI OXATIS Une solution E-Commerce complète & performante : 312 fonctionnalités Mises à jour automatiques

Plus en détail

How to Login to Career Page

How to Login to Career Page How to Login to Career Page BASF Canada July 2013 To view this instruction manual in French, please scroll down to page 16 1 Job Postings How to Login/Create your Profile/Sign Up for Job Posting Notifications

Plus en détail

Get Instant Access to ebook Cest Maintenant PDF at Our Huge Library CEST MAINTENANT PDF. ==> Download: CEST MAINTENANT PDF

Get Instant Access to ebook Cest Maintenant PDF at Our Huge Library CEST MAINTENANT PDF. ==> Download: CEST MAINTENANT PDF CEST MAINTENANT PDF ==> Download: CEST MAINTENANT PDF CEST MAINTENANT PDF - Are you searching for Cest Maintenant Books? Now, you will be happy that at this time Cest Maintenant PDF is available at our

Plus en détail

19 sept 2014 ASCAIN - LANAZIA

19 sept 2014 ASCAIN - LANAZIA 19 sept 2014 ASCAIN - LANAZIA 19 sept 2014 - Tremplin ecommerce - Lanazia 19 sept 2014 - Tremplin ecommerce - Lanazia 19 sept 2014 - Tremplin ecommerce - Lanazia 19 sept 2014 - Tremplin ecommerce

Plus en détail

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 3rd largest European postal operator by turnover The most diversified European postal operator with 3 business lines 2010 Turnover Mail 52%

Plus en détail

Introduction. Pourquoi cette conférence? 2010 netinall, All Rights Reserved

Introduction. Pourquoi cette conférence? 2010 netinall, All Rights Reserved Publicité et Vidéo sur Internet (1 partie) L Echangeur Paris Le 9 février2010 Introduction Pourquoi cette conférence? 2 Introduction Agenda 9:30 : La vidéo sur Internet 9:30 : L état du marché 10:45 :

Plus en détail

Fiche de l'awt Cadre juridique des relations interentreprises

Fiche de l'awt Cadre juridique des relations interentreprises Fiche de l'awt Cadre juridique des relations interentreprises Du point de vue juridique, les stratégies e-business inter-entreprises (B2B) s'organisent en un ensemble de contrats tenant lieu de loi entre

Plus en détail

Le choix stratégique des canaux de communication

Le choix stratégique des canaux de communication Le choix stratégique des canaux de communication Une analyse des attitudes des entreprises du domaine Business to Business (B2B) face à différentes combinaisons de médias Introduction La fragmentation

Plus en détail

www.machpro.fr : Machines Production a créé dès 1995, le site internet

www.machpro.fr : Machines Production a créé dès 1995, le site internet www.machpro.fr : www.machpro.fr Machines Production a créé dès 1995, le site internet www.machpro.fr destiné à fournir aux lecteurs de la revue et aux mécanautes un complément d'information utile et régulièrement

Plus en détail

Fiche de l'awt Labellisation des sites Web

Fiche de l'awt Labellisation des sites Web Fiche de l'awt Labellisation des sites Web Initiatives publiques et privées de nature extra-juridique visant à renforcer la confiance du consommateur vis-à-vis des transactions électroniques Créée le 23/05/00

Plus en détail

Question from Gabriel Bernardino (Session I)

Question from Gabriel Bernardino (Session I) /06/204 Question from Gabriel Bernardino (Session I) Do you believe that harmonised EU regulation will indeed lead to less national regulatory details? Croyez-vous que l harmonisation des lois européennes

Plus en détail

Crédit Agricole CIB. Les 5èmes Rencontres des Professionnels des Marchés de la Dette et du Change. Paris, Jeudi 6 Février 2014. www.ca-cib.

Crédit Agricole CIB. Les 5èmes Rencontres des Professionnels des Marchés de la Dette et du Change. Paris, Jeudi 6 Février 2014. www.ca-cib. Crédit Agricole CIB Les 5èmes Rencontres des Professionnels des Marchés de la Dette et du Change Paris, Jeudi 6 Février 2014 www.ca-cib.com Le marché Euro PP Le développement du marché Euro PP Volumes

Plus en détail

Comment mesurer de façon efficace le succès en ligne d une marque de luxe?

Comment mesurer de façon efficace le succès en ligne d une marque de luxe? Comment mesurer de façon efficace le succès en ligne d une marque de luxe? emetrics Summit Paris 2010 Paris, 16 juin 2010 David Sadigh, directeur associé dsadigh@ic-agency.com A propos d IC-Agency: Notre

Plus en détail

Grégory Bressolles L E-MARKETING

Grégory Bressolles L E-MARKETING Grégory Bressolles L E-MARKETING Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-057045-4 SOMMAIRE Avant-propos 5 CHAPITRE 1 Qu est-ce que l e-marketing? I COMMENT INTERNET A-T-IL

Plus en détail

VTigerCRM. CRM : Logiciel de gestion des activités commerciales d'une (petite) entreprise

VTigerCRM. CRM : Logiciel de gestion des activités commerciales d'une (petite) entreprise CRM : Logiciel de gestion des activités commerciales d'une (petite) entreprise Possibilités : Gestion des rendez-vous/appels Gestion des e-mails Gestion des stocks Gestion des ventes Enregistrement des

Plus en détail

If the corporation is or intends to become a registered charity as defined in the Income Tax Act, a copy of these documents must be sent to:

If the corporation is or intends to become a registered charity as defined in the Income Tax Act, a copy of these documents must be sent to: 2014-02-05 Corporations Canada 9th floor, Jean Edmonds Towers South 365 Laurier Avenue West Ottawa, Ontario K1A 0C8 Corporations Canada 9e étage, Tour Jean-Edmonds sud 365, avenue Laurier ouest Ottawa

Plus en détail

Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement

Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement et des réseaux Session 3 Big Data and IT in Transport: Applications, Implications, Limitations Jacques Ehrlich/IFSTTAR h/ifsttar

Plus en détail

ONTARIO Court File Number. Form 17E: Trial Management Conference Brief. Date of trial management conference. Name of party filing this brief

ONTARIO Court File Number. Form 17E: Trial Management Conference Brief. Date of trial management conference. Name of party filing this brief ONTARIO Court File Number at (Name of court) Court office address Form 17E: Trial Management Conference Brief Name of party filing this brief Date of trial management conference Applicant(s) Full legal

Plus en détail

Le Product Backlog, qu est ce c est?

Le Product Backlog, qu est ce c est? Le Product Backlog, qu est ce c est? Ludovic Larché Agile Tour 2012 à Rennes le 4 octobre 2012 Sommaire > Rappels théoriques : qu est ce qu un Product Backlog? > Le Product Backlog n est pas seul! > Techniques

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE GOOD MORNING DESIGN

DOSSIER DE PRESSE GOOD MORNING DESIGN SOMMAIRE LE DOSSIER DE PRESSE Le concept Page 3 Une place de marché pour les passionnés du design Page 3 Nouvelle Vague : une place de marché pour les designers indépendants et les marques avant-gardistes

Plus en détail

DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2

DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2 DOCUMENTATION MODULE CATEGORIESTOPMENU MODULE CREE PAR PRESTACREA INDEX : DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2 INSTALLATION... 2 CONFIGURATION... 2 LICENCE ET COPYRIGHT... 3 SUPPORT TECHNIQUE ET MISES A JOUR...

Plus en détail

Centre Européen des Consommateurs Belgique (CEC) Rapport annuel 2014

Centre Européen des Consommateurs Belgique (CEC) Rapport annuel 2014 Centre Européen des Consommateurs Belgique (CEC) Rapport annuel 2014 Le CEC, c est quoi? Compétence CEC Belgique: Litiges de consommation transfrontaliers: Consommateur belge >< Commerçant UE ou Consommateur

Plus en détail

La facture électronique. Etienne Wery Avocat aux barreaux de Bruxelles et de Paris www.ulys.net

La facture électronique. Etienne Wery Avocat aux barreaux de Bruxelles et de Paris www.ulys.net La facture électronique Etienne Wery Avocat aux barreaux de Bruxelles et de Paris www.ulys.net Partie I : De quoi parle-t-on? De la dématérialisation à la dématérialisation fiscale La dématérialisation

Plus en détail

La Belgique bonne élève en matière de TIC selon le Baromètre de la société de l information 2015

La Belgique bonne élève en matière de TIC selon le Baromètre de la société de l information 2015 La Belgique bonne élève en matière de TIC selon le Baromètre de la société de l information 2015 Bruxelles, le 16 juillet 2015 Vous pouvez désormais consulter l édition 2015 du Baromètre annuel de la société

Plus en détail

Me Mandessi Bell Evelyne. www.ohadalegis.com. Avocat - Consultante. 2013. Tous droits réservés

Me Mandessi Bell Evelyne. www.ohadalegis.com. Avocat - Consultante. 2013. Tous droits réservés Me Mandessi Bell Evelyne Avocat - Consultante www.ohadalegis.com 2013. Tous droits réservés Version française du Kit, à partir de la p. 3. Sommaire p. 6. Version anglaise du Kit, à partir de la p. 110.

Plus en détail

Commencez. l année en. fanfare! 8 conseils pour tirer le plus profit de vos ventes de janvier

Commencez. l année en. fanfare! 8 conseils pour tirer le plus profit de vos ventes de janvier Commencez l année en fanfare! 8 conseils pour tirer le plus profit de vos ventes de janvier La saison des fêtes est en général un bonne période pour les e-commerçants. Les clients achètent plus et de nouveaux

Plus en détail

LES CLIQUEURS NE SONT PAS LES ACHETEURS

LES CLIQUEURS NE SONT PAS LES ACHETEURS Livre blanc Quantcast Janvier 2013 LES CLIQUEURS NE SONT PAS LES ACHETEURS Konrad Feldman PDG de Quantcast 2013 Quantcast Corporation. Tous droits réservés. Livre blanc Quantcast Les Cliqueurs ne sont

Plus en détail

Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices

Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices Une étude personnalisée commandée par Cisco Systems Les entreprises qui adoptent les communications unifiées et la collaboration constatent de réels bénéfices Juillet 2013 Déploiement d'une large gamme

Plus en détail

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F. Adm.A., CMC Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

L e-commerce : une opportunité? Le point en 2011

L e-commerce : une opportunité? Le point en 2011 Osez la vente en ligne awt.be www.a AWT L e-commerce : une opportunité? Le point en 2011 Exposé de Damien JACOB, Agence Wallonne des Télécommunications Introduction de la conférence du 17 mars 2011 à Charleroi

Plus en détail

Les clés pour bâtir une stratégie gagnante avec le channel

Les clés pour bâtir une stratégie gagnante avec le channel CONTENT SYNDICATION E-COMMERCE INTEGRATION business integration BUSINESS INTELLIGENCE Les clés pour bâtir une stratégie gagnante avec le channel Automatiser la génération de leads, simplifier vos processus

Plus en détail

147788-LLP IT-ECVET N.E.T.WORK

147788-LLP IT-ECVET N.E.T.WORK ECVET system for No borders in tourism hospitality European Training and Work N.E.T.WORK 147788--1-IT-ECVET Units of learning outcomes What methods have you used? Le projet a pris en compte, à l avance

Plus en détail

Des modules d'apprentissage dans différents langages pour les non -voyants et mal voyants

Des modules d'apprentissage dans différents langages pour les non -voyants et mal voyants Des modules d'apprentissage dans différents langages pour les non -voyants et mal voyants 2009-1-TR1-LEO05-08643 1 Information sur le projet Des modules d'apprentissage dans différents langages pour les

Plus en détail

Délais et retards de paiement : analyse et propositions de l UCM

Délais et retards de paiement : analyse et propositions de l UCM Délais et retards de paiement : analyse et propositions de l UCM Mars 2013 RÉSUMÉ :... 2 NOTE INTÉGRALE :... 3 1. LIEN ENTRE RETARDS DE PAIEMENT ET FAILLITES :... 3 2. DÉLAIS DE PAIEMENT... 4 3. RETARDS

Plus en détail

La lutte contre la fracture numérique en Belgique

La lutte contre la fracture numérique en Belgique CEP G Le 7 mai 2008. La lutte contre la fracture numérique en Belgique Thierry De Coster Depuis le début des années 90, nous assistons à une véritable invasion des TIC dans la sphère privée de nos concitoyens.

Plus en détail

Frequently Asked Questions

Frequently Asked Questions GS1 Canada-1WorldSync Partnership Frequently Asked Questions 1. What is the nature of the GS1 Canada-1WorldSync partnership? GS1 Canada has entered into a partnership agreement with 1WorldSync for the

Plus en détail

LIBRAIRIE SUR INTERNET

LIBRAIRIE SUR INTERNET LIBRAIRIE SUR INTERNET INTRODUCTION On va parler de la vente de livre sur internet et de la communication sur le réseau. Il faut distinguer deux types de ventes sur internet : la vente de livres papiers

Plus en détail

NOUVELLES OPPORTUNITES de communication sur internet

NOUVELLES OPPORTUNITES de communication sur internet NOUVELLES OPPORTUNITES de communication sur internet SOMMAIRE DE LA PRESENTATION Présentation de Touch Media Philosophie, références et catalogue de supports exclusif Qualité de prestation Valeur ajoutée,

Plus en détail

The assessment of professional/vocational skills Le bilan de compétences professionnelles

The assessment of professional/vocational skills Le bilan de compétences professionnelles The assessment of professional/vocational skills Le bilan de compétences professionnelles 03/06/13 WHAT? QUOI? Subject Sujet The assessment of professional/vocational skills (3 hours) Bilan de compétences

Plus en détail

Protégez et valorisez vos inventions. Un soutien sectoriel gratuit en matière de propriété intellectuelle à la mesure de votre entreprise

Protégez et valorisez vos inventions. Un soutien sectoriel gratuit en matière de propriété intellectuelle à la mesure de votre entreprise Les CeLLuLes Brevets Protégez et valorisez vos inventions Un soutien sectoriel gratuit en matière de propriété intellectuelle à la mesure de votre entreprise Les Cellules Brevets Protégez et valorisez

Plus en détail

Fair Play en ligne pour la créativité

Fair Play en ligne pour la créativité Fair Play en ligne pour la créativité Vincent Jadot, Juriste d entreprise Olivier Maeterlinck, Directeur Cybercriminalité: Focus sur la collaboration entre la justice et les acteurs privés 21 juin 2013

Plus en détail

Le tableau d'affichage du marché unique

Le tableau d'affichage du marché unique Le tableau d'affichage du marché unique Performance par outil de gouvernance L'Europe est à vous (Période de référence: 01/2013-12/2013) À propos Le marché unique offre d'innombrables possibilités aux

Plus en détail

THE JOHN LYON SCHOOL. MODERN LANGUAGES DEPARTMENT 13+ ENTRANCE EXAMINATION January 2011

THE JOHN LYON SCHOOL. MODERN LANGUAGES DEPARTMENT 13+ ENTRANCE EXAMINATION January 2011 THE JOHN LYON SCHOOL MODERN LANGUAGES DEPARTMENT 13+ ENTRANCE EXAMINATION January 2011 Section 1: Reading (20 mins) Section 2: Writing (25 mins) Important: Answer all the questions on the question paper

Plus en détail

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 L UCM a créé un indicateur de conjoncture pour les PME wallonnes et bruxelloises. Ce "baromètre" est réalisé chaque trimestre, sur base des réponses

Plus en détail

#CPA_Affiliation «GoVoyages, Meetic, Spartoo : 3 acteurs majeurs du e-commerce vous présentent leur stratégie d affiliation à un niveau européen»

#CPA_Affiliation «GoVoyages, Meetic, Spartoo : 3 acteurs majeurs du e-commerce vous présentent leur stratégie d affiliation à un niveau européen» #CPA_Affiliation «GoVoyages, Meetic, Spartoo : 3 acteurs majeurs du e-commerce vous présentent leur stratégie d affiliation à un niveau européen» Mme Camille RIVIERE - MEETIC M. Frédéric PILLOUD GO VOYAGES

Plus en détail

Cross-canal dans le retail Où en sont vraiment les enseignes?

Cross-canal dans le retail Où en sont vraiment les enseignes? Cross-canal dans le retail Où en sont vraiment les enseignes? Cédric DUCROCQ PDG Groupe Dia-Mart Chairman Ebeltoft Group J-F KLEINPOORT Directeur Digital Dia-Mart Consulting Le Groupe Dia-Mart Prestations

Plus en détail

La Performance Digitale en Business to Business

La Performance Digitale en Business to Business La Performance Digitale en Business to Business En quoi la performance digitale B2B et son optimisation, est-elle différente d une stratégie digitale B2C? Florent Bourc his - Marketing Stratégique - 2015

Plus en détail

AMENDMENT TO BILL 32 AMENDEMENT AU PROJET DE LOI 32

AMENDMENT TO BILL 32 AMENDEMENT AU PROJET DE LOI 32 THAT the proposed clause 6(1), as set out in Clause 6(1) of the Bill, be replaced with the following: Trustee to respond promptly 6(1) A trustee shall respond to a request as promptly as required in the

Plus en détail

Evaluation de la prime de risques de la vente d une bande d énergie nucléaire

Evaluation de la prime de risques de la vente d une bande d énergie nucléaire 28/3/2011 ANNEXE 6 (Source: Electrabel) Evaluation de la prime de risques de la vente d une bande d énergie nucléaire Si nous vendons une bande d énergie nucléaire à certains clients, que nous garantissons

Plus en détail

3 minutes. relation client. avec Orange Consulting. pour tout savoir sur la. construisez et pilotez votre relation client

3 minutes. relation client. avec Orange Consulting. pour tout savoir sur la. construisez et pilotez votre relation client 3 minutes pour tout savoir sur la relation client construisez et pilotez votre relation client avec Orange Consulting 1 la relation client au coeur de la transformation digitale de l entreprise Aujourd

Plus en détail

Inviter au plus vite tous les acteurs de la création, de l'édition, de la diffusion et de la lecture à des «États généraux du livre et de la lecture».

Inviter au plus vite tous les acteurs de la création, de l'édition, de la diffusion et de la lecture à des «États généraux du livre et de la lecture». Eléments pour une politique en faveur du livre et de la lecture Par Aurélie Filippetti, députée de Moselle, responsable du pôle Culture, audiovisuel, médias dans l équipe de campagne de François Hollande.

Plus en détail

Information Revelation and Privacy in Online Social Networks (The Facebook case) Vie privée en danger dans FaceBook

Information Revelation and Privacy in Online Social Networks (The Facebook case) Vie privée en danger dans FaceBook Information Revelation and Privacy in Online Social Networks (The Facebook case) Vie privée en danger dans FaceBook Ralph Gross and Alessandro Acquisti Présenté par Guy-Michel FOPA Décembre 2008 Intérêts

Plus en détail

How to be a global leader in innovation?

How to be a global leader in innovation? How to be a global leader in innovation? 2014-03-17 / Rybinsk Marc Sorel Safran Country delegate /01/ Innovation : a leverage to create value 1 / 2014-01-30/ Moscou / Kondratieff A REAL NEED FOR INNOVATION

Plus en détail