Etude relative à la facilitation de l offre d ecommerce en Belgique Comment stimuler l offre de commerce électronique en Belgique?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etude relative à la facilitation de l offre d ecommerce en Belgique Comment stimuler l offre de commerce électronique en Belgique?"

Transcription

1 Etude Etude relative à la facilitation de l offre d ecommerce en Belgique Comment stimuler l offre de commerce électronique en Belgique?

2 Etude relative à la facilitation de l offre d ecommerce en Belgique Comment stimuler l offre de commerce électronique en Belgique? PROCEDURE NEGOCIEE SANS PUBLICATION 2010/S2/E9/e-commerce Enquêtes et rapport du BetaGroup ASBL

3 2 Service public fédéral Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie Rue du Progrès, BRUXELLES N d entreprise : tél Pour les appels en provenance de l étranger : tél Editeur responsable : Regis Massant Président a.i. du Comité de direction Rue du Progrès, BRUXELLES Version internet

4 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» Table de contenu : Objet de l'étude...5 Contexte...5 Méthodologie...5 Enquête 1 : buyer side...6 Enquête 2 : seller side...7 Recommandations du groupe de travail ecommerce...12 Quelques statistiques...13 Raisons principales du «retard probable» en ecommerce La Belgique est un pays avec plusieurs langues : Le contexte géographique : L'entreprenariat belge semble plus faible que celui des ces voisins : Le secteur du retail en Belgique est assez conservateur, voyant dans l'ecommerce un concurrent plutôt qu'un nouveau canal de vente La taxation en Belgique est l'unes des plus élevées d'europe Les solutions de paiement en ligne ne sont pas optimales Manque d'une représentation forte...15 Recommandations / Best Practices...15 Plus d intégration européenne...15 Création d'un portail dédié au ecommerce :...16 Améliorer la confiance des acheteurs...16 Meilleure communication vers les ecommerces...17 Campagne de promotion...17 Nous préconisons un portail multilingue qui «agrégerait» les informations présentes sur les nombreux sites existants : sites publics fédéraux, sites publics régionaux, sites privés, site des fédérations,...17 Campagne de promotion...18 Best Practices en ce qui concerne la taxation...18 Simplification dans l implémentation des moyens de paiement pour ecommercant...18 Réduction du coût des frais d'expédition...19 ANNEXES :...20 Résultats de l enquête 1 : Buyer Side...20 Résultats de l enquête 2 : ecommerce professionnals

5 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» Objet de l'étude Réaliser une analyse en vue de stimuler l offre de commerce électronique en Belgique, et plus particulièrement la création d un site web de commerce électronique (webshop). Contexte Le consommateur belge adopte de plus en plus fréquemment des habitudes d achats sur Internet. Ainsi en 2009, un ménage belge sur quatre avait passé une commande sur Internet au cours des trois derniers mois, soit une hausse relative de 75 % par rapport à 2008 (source : SPF Economie). Par contre, les entreprises belges, et plus particulièrement peut-être les PME, sont encore trop peu nombreuses à utiliser le web pour faire du commerce électronique, surtout au niveau des ventes. En 2008, seulement 16 % des entreprises belges ont déclaré avoir reçu des commandes en ligne pendant l année civile précédente, contre 27 % aux Pays-Bas et 32 % au Royaume-Uni (source : Eurostat). Méthodologie 5 Nous avons utilisé une approche mixte afin mettre au point une analyse la plus fine possible. Etape 1: nous avons lancé deux enquêtes (buyer side / seller side) à un panel de professionnels du secteur ecommerce et Web. Ces enquêtes avaient pour objectif de comprendre les besoins des professionnels et du marché. Afin de toucher un maximum de commerçants, nous avons collaboré avec trois grandes associations ecommerce Belge : - Unizo / KMO -> 105 adhérants à leur label ecommerce o ( ) - AWT -> 150 membres o ( ) - becommerce -> 150 membres o ( ) Nous avons aussi collaboré avec des entreprises privées comme Ogone, bepost, Kiala, etc qui ont relayé le questionnaire à leurs clients. Etape 2: notre groupe de travail e-commerce a réuni une quinzaine de grands acteurs du ecommerce belge afin d analyser les résultats des enquêtes et de PRIORISER les recommandations à faire au gouvernement.

6 Enquête 1 : buyer side Selon les résultats de l'enquête réalisée auprès des acheteurs en ligne (voir Annexes), il y a quelques grandes tendances qui se détachent. Pour les personnes qui ont répondu à l'enquête (34 ans en moyenne et passant 7 heures par jour en ligne), on constate que ce n'est pas tant la provenance et la certification qui intéressent les acheteurs mais bien le prix et les frais d'expédition de leurs achats en ligne. Ils sont plus de 80 % à s'intéresser en priorité aux prix et aux frais qui découlent de l'expédition. Par contre, donc, ils sont 60 % à ne pas se soucier si le site de ecommerce possède un label de qualité, 73 % à ne pas trouver important que ce site n'ait pas une attache physique en Belgique et pour finir 83 % d'entre-eux n'accordent aucune importance au fait que le ecommerce possède une adresse Internet avec un «.be». Is it important for you that the eshop has a physical location in Belgium 6 Is it important that the eshop shows a Belgian accreditation (a Label such as the becommerce)?

7 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» Is it important that the eshop has a.be domain name (exemple: toys.be )? Pour aller même plus le loin, il semble, selon notre enquête, que le caractère belge ne confère pas vraiment une plus value pour les achats en ligne. Les prix des produits vendus en Belgique seraient plus élevés, le choix plus restreint et les frais d'expédition plus élevés. Il est intéressant de noter que les répondants plus âgés que 35 ans ont une très légère tendance à faire plus confiance à un site avec une adresse physique en Belgique ou un site avec un Label Belge. Mais ces répondants plus âgés sont moins «rassurés» par l extension du nom de domaine en «.be» que les plus jeunes répondants. 7 Enquête 2 : seller side Nous avons reçus 43 réponses de ecommercants venants de tout bord : - brico.be - photohall.be - delhaizedirect.be - vandenboore.be - belgacom.be - dvdpost.be

8 8 - lesoir.be - bobex.be - MTBikers.com - newpharma.be - mobilevikings.be - shop.jojoproject.com/ - beltag.com - auctelia.com - razwar.com - kidikado.be - iaudioguide.com - déclencheur.com - lilyandthelady.com - digimania.be - choqoa.com/shop - menucards.be - senses-artnouveau.com - bluemax.eu - santis.be - discount-voyages.net - smartoys.be - unbonheurdecolibri.be - lenseo.com - wondergraphs.com - ArenasCollection.com - publicpharma.be - d-traiteur.com - onlinebikinis.com - powerbalanceshop.be - aoe.be - nubbio.com - pfswebeurope.com - teatower.be - yguana.eu Pour ce qui est de l'enquête réalisée auprès des vendeurs en ligne (voir Annexes), on constate d'autres grandes tendances qui sont, bien évidemment, différentes de celles des acheteurs. Nous avons segmenté les entreprises ayant plus de 10 employés dédiés à leurs activités ecommerce et ceux ayant moins de 10 employés. Les tendances dans les réponses sont très similaires. Nous avons donc agrégé et analysé les résultats de tous les répondants. Les graphiques reprenant tous les résultats sont en annexe et nous avons ajouté un document Excel avec les données brutes que vous pouvez consulter pour slicer des données sur mesure. Première constatation : les entreprises qui travaillent dans le ecommerce sont jeunes et en général de petite taille. 75 % d'entre elles emploient moins de 10 personnes, 46 % n'occupent qu'entre 1 et 3 personnes. Et plus de 50 % de ces entreprises ont été créées dans les deux dernières années.

9 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» How many people are working for you ecommerce? Started year of your eshop? 9 Ensuite, 60 % de leur activité est dédiée au ecommerce, 61 % d'entre elles travaillent tant dans le B2B que dans le B2C et pour finir 61 % de leur chiffre d'affaires est réalisé en Belgique. A la question de savoir si la Belgique était un pays où il faisait bon se lancer dans le ecommerce, au niveau possibilité de croissance, seuls 37 % des vendeurs en ligne ont répondu par la positive. Et quand la même question a été posée mais en fonction de la législation en place, il n'y a plus que 27 % de réponses positives.

10 From a legal and regulatory perspective: do you think Belgium is a good country to start an eshop? From a perspective of potential and growth, do you think Belgium is a good country to start en e-shop? 10 D'ailleurs, il est deux tendances transversales qui ressortent de l'enquête que nous avons réalisée en ce qui concerne les législations liées à l ecommerce. Soit les avis sont principalement négatifs, soit les vendeurs se disent neutres ou sans opinion. A la question de savoir si la législation belge permet facilement de promouvoir son commerce en ligne, on obtient 44 % personnes sans opinion, pour 44 % de personnes positives. A la question de savoir si la législation belge facilite le fonctionnement de l ecommerce (au niveau factures, TVA, règles d'expédition...), 37 % des réponses sont négatives et 37 % sont sans opinion. Et à la question de savoir si les vendeurs étaient satisfaits de la législation sur l ecommerce. 61 % d'entre-eux se sont déclarés neutres ou sans opinion. On peut donc constater qu'il y a un manque de communication autour de la législation qui concerne l ecommerce. Ce qui laisse même de nombreux acteurs du secteur sans avis. Si les vendeurs en ligne déclarent à 63 % que l'acheteur en ligne est bien protégé par les lois en vigueur en Belgique, ils sont à nouveau 56 % à être sans opinion ou neutres quand on leur demande si eux sont bien protégés contre les escroqueries et le vol. De nouveau, un manque de connaissances induit des réponses qui n'en sont pas.

11 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» Do you think Belgian law offers a fair protection for consumers who buy online? Do you think Belgian law offers fair protection for the ecommerce professionals in Belgium against problems such as online scams and robbery? 11 Les avis des vendeurs et des acheteurs se rejoignent quand même sur un point: c'est sur le prix des frais d'expédition. Les vendeurs en ligne trouvent que les frais demandés par les entreprises qui gèrent l'expédition des produits sont trop élevés. Ils sont 54 % à le dire pour les envois intra-belges et 41 % pour l'international.

12 Are you satisfied with the national shipping providers for shipping within Belgium? Are you satisfied with the international shipping providers for shipping from Belgium to abroad? 12 Recommandations du groupe de travail ecommerce Liste des personnes ayant participé à ce groupe de travail : Herve Jacquemin Gerrit Vandendriessche Marc Perin Julien Blanchez Marie Hendrick Cedric Braems Sebastien Doyen Thomas Vande Casteel Koen Verlaenen Tom Engels Jean Derély Juriste au CRID Avocat ecommerce becommerce : association de commerçants Google : Marketing et publicité pour ecommerce bpost: entreprise de transport FeWeb : Fédération des Développeurs de site web ecommercant ecommercant DPD : entreprise de transport UNIZO ICT: association de commerçants BetaGroup

13 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» Ont également collaboré au WorkShop (sans être présent au WorkShop) : AWT: groupe Web association de commerçants Kiala: entreprise de transport FeWeb: Fédération des Développeurs de site web (ecommerce entre autre) Ogone : Sécurisation des paiements en ligne plusieurs ecommercants Le but de la mise en place de ce groupe de travail est d'analyser les deux enquêtes mais aussi de partager leurs expériences et leur connaissance du ecommerce, en Belgique mais aussi à l'étranger. L'idée est clairement de comprendre pourquoi la Belgique est à la traîne dans le secteur de l ecommerce et mettre en avant des recommandations de «Best Pratices» qui pourraient être transposées en Belgique au niveau Fédéral, par le SPF Economie. Quelques statistiques Il semble que la Belgique est à la traîne par rapport à ses plus proches voisins. Quand on regarde la France, on constate que, pour un nombre de 65 millions d'habitants, on compte sites de ecommerce. Aux Pays-Bas, pour 17 millions de personnes, on ne dénombre pas moins de sites. En Belgique, des entreprises privées du secteurs ecommerce dénombre environs 500 Shop ecommerce active (au moins une vente par jour) pour 10 millions d'habitants. Selon des données internes et recoupées avec d'autres provenant de IPC/EMOTA, Bpost estime le nombre de sites aux alentours de 7.500, mais on ne parle pas de leur activité. 13 Tous ces chiffres restent aléatoires et très vagues pour tous les pays selon les critères de considérations d un shop ecommerce. Il faut néanmoins quelque peu prendre du recul par rapport à ces chiffres. Tout d'abord, selon divers membres du groupe de travail, bon nombre de petites entreprises et de plus grands acteurs du retail sont sur le point d'arriver sur le marché, tardivement mais sûrement. Ce qui confirmerait l'arrivée en Belgique d'un boom de l ecommerce, comparable à celui que l'on peut constater dans les pays limitrophes. Par ailleurs, une des constatations faites par le groupe de travail est qu'il n'existe pas de réelle étude quantitative pour calculer de manière exacte le nombre d ecommerces en Belgique. Selon certains participants le nombre réel de sites ecommerces actifs ( = sites qui génèrent au minimum un vente par jour) en Belgique serait au nombre de 500 environ. Ce qui pourtant est une réalité Belge, ce sont les chiffres de Google Belgique annonçant que la Belgique est le seul pays européen qui reçoit plus d annonceurs étrangers que d annonceurs locaux (sur les pages dont les annonces sont gérées par Google). D après Google les Pays-Bas et le Royaume-Unis sont très en avance sur le reste de l Europe pour ce qui est de la vente online.

14 Raisons principales du «retard probable» en ecommerce 1. La Belgique est un pays avec plusieurs langues : Aux Pays-Bas et en France, il n'y a qu'une langue (NL ou FR). En Belgique, ce sont deux langues qui cohabitent. Sans compter qu'il faut souvent ajouter l'anglais. De ce fait, les coûts sont plus élevés pour les startups belges. De plus, les entreprises françaises ajoutent la Wallonie comme une province Et les Pays-Bas font de même avec la Flandre. Cet inconvénient peut devenir un avantage naturel sur le long terme parce qu'il signifie que les ecommerces belges peuvent être présents sur d'autres marchés grâce à leurs sites multilingues. 2. Le contexte géographique : 14 En Belgique, la distance de collecte est inférieure que dans d'autres pays. En France, de plus longues distances aux magasins favorisent le commerce électronique parce qu'il est plus commode d'être livré que de se déplacer pour acheter dans un magasin. Cette réalité n est pas justifiée aux Pays-Bas. La petite taille du marché handicape naturellement la Belgique, dont les commerçants ont moins de marche de manœuvre dans les négociations d'achats. 3. L'entreprenariat belge semble plus faible que celui des ces voisins : Si on compare aux Pays-Bas, où pour un même nombre de TPME qu'en Belgique, on constate qu'il y en a moins qui se lancent en ligne. Manque d'ambition (par exemple Bol a la volonté de devenir plus important que Amazon aux Pays-Bas, alors que Proxis lui se désengage de la partie francophone de la Belgique). Il en résulte que l'offre belge est moindre. On pourrait dire que nos voisins du Nord sont plutôt des leaders alors que nous sommes des followers. 4. Le secteur du retail en Belgique est assez conservateur, voyant dans l'ecommerce un concurrent plutôt qu'un nouveau canal de vente Heureusement, il semble que ce côté conservateur laisse de plus en plus de place à la volonté d'être présents sur de nouveaux marchés

15 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» 5. La taxation en Belgique est l'unes des plus élevées d'europe En plus d'être élevée, la TVA est un système complexe qui exige un lourd travail administratif. Et évidemment le prix de la main d'œuvre est lui aussi élevé vu qu'il est aussi lourdement imposé. 6. Les solutions de paiement en ligne ne sont pas optimales Les possibilités de paiement en ligne ne sont pas assez créatives et sont trop diverses comme c'est aussi le cas dans d'autres pays (Cartes de crédit, PayPal, Ping Ping, IDEAL...) De plus, l'utilisation de la carte de crédit est moins ancrée dans la culture belge. 7. Manque d'une représentation forte Des associations comme FEVAD, en France ou Thusiwinkel.org, aux Pays-bas sont des associations puissantes avec une adhésion significative, un label reconnu par tous les acheteurs en ligne et avec une voix qui est écoutée par la presse et l'industrie. 15 Recommandations / Best Practices Plus d intégration européenne Les autorités Européennes ont posé un cadre minimum en terme législatif quant au Commerce et au ecommerce particulièrement. Ceci dit, il est intéressant de voir la disparité des législations intra-européennes à presque tous les niveaux, que ce soit pour les taxes, la TVA, le transport, l'expédition, les lois de protection des consommateurs, les règles sur les soldes, les prix barrés,... L application des lois est également très disparate d un pays à l autre. Par exemple la loi des prix barré est scrupuleusement respectée en Belgique, ce qui défavorise nos ecommerçants par rapport aux discounters Français. Et il en va de même sur de nombreux autres aspects du ecommerce. Il est clair que la négociation au niveau européen n'est pas quelque chose d'aisé et que tout ne se fera pas en un coup de baguette magique mais il faut rester persuadé qu'un secteur de l ecommerce fort en Belgique passera par un secteur de l ecommerce cohérent au niveau européen. Evidemment, il ne faut pas attendre l'europe pour faire progresser ce secteur. Voici donc toute une série de recommandations dont l'objectif est de stimuler l'offre d ecommerce en Belgique.

16 Création d'un portail dédié au ecommerce : La mise sur pied d'un portail en ligne, avec une couverture nationale, dédié au ecommerce est l'une des plus importantes recommandations qui ressort des discussions du groupe de travail ecommerce. Et ce, pour plusieurs raisons. Il doit tout d'abord servir à œuvrer pour une amélioration de la confiance des acheteurs en ligne mais il doit aussi favoriser une meilleure communication vers les vendeurs en ligne. Il pourrait, par exemple, être divisé en deux grandes parties : Acheter en ligne et Vendre en ligne. Améliorer la confiance des acheteurs Si on voit que la tendance va vers une normalisation des achats en ligne en Belgique, à l'instar de ce qui se passe dans les pays voisins, tout n'est pas gagné pour autant. L'un des principaux chevaux de bataille doit être d'instaurer la confiance chez les acheteurs afin d'accélérer et d'augmenter cette tendance. La création d'un portail serait un excellent adjuvant d'une politique visant cet objectif. 16 on doit retrouver sur ce portail une liste de tous les ecommerces réunis sous un label fort, renommé et unique, pour plus de lisibilité. Il y a pour le moment plusieurs labels qui se cotoyent en Belgique. Mais il faudrait tendre vers le modèle hollandais où le label Thuiswinkel.org est une marque forte, unique et connue de tous. Et qui, de ce fait, permet au commerce en ligne d'être plus attractif et plus visible. Il est important que ce portail ne soit pas juste un annuaire où l'on ne retrouve que les entreprises qui ont simplement payé une cotisation annuelle afin d'obtenir ce label. Au jour d'aujourd'hui, où les blogs et les réseaux sociaux influent de plus en plus sur les choix des acheteurs d'autant plus quand ils achètent en ligne, il est important d'intégrer dans ce portail l'opinion des consommateurs sur les différents sites d'ecommerces. En France, un site comme FIA-NET.com est vraiment une Best Practice. Ce site regroupe d'innombrables avis sur des ecommerces, allant de l'alimentation aux télécoms en passant par la culture. Un tel site permet réellement de dénoncer et d'évacuer très vite les commerçants peu scrupuleux. De plus, l'avis de ses pairs à quelque chose de plus rassurant pour un acheteur potentiel qu'un avis crédité officiel. En tout cas, sur Internet, c'est vraiment la tendance actuelle. Toujours dans un but d'améliorer la confiance de l'acheteur, le portail doit comporter un volet éducatif lui apportant de nombreux conseils et renseignements important à connaître lorsqu'on veut faire des achats en ligne : information sur les droits des consommateurs information sur les différences entre pays européens (tant qu'il n'y aura pas une intégration européenne globale, de nombreuses différences subsisteront entre pays européens) conseils pour repérer les arnaques information positive sur le ecommerce

17 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» Meilleure communication vers les ecommerces Le portail doit aussi être le moyen pour le gouvernement de mieux communiquer vers les commerçants et pour les inciter à investir plus massivement le secteur du ecommerce. De nouveau, on a vu plus tôt que les retailers arrivent finalement sur ce marché, avec un petit retard. Une fois encore, il est conseillé de forcer le destin afin de faire avancer les choses plus vite et de manière plus coordonnée. La création d'un portail est un excellent moyen de favoriser une politique volontariste en matière d'incitation des entreprises à avoir une activité de ecommerce. Le portail doit évidemment être une porte d'entrée didactique et complète pour aider l'entrepreneur à créer un site de ecommerce via un ToolKit (en partant de la stratégie au marketing en passant par la technologie). qui dit ecommerce dit évidemment abolition des frontières et donc vente à l'exportation. Ce qui induit de fournir un maximum d'informations aux commerçants. Informations concernant les taux d'imposition à l'international, comment ouvrir des comptes en banques dans de nombreux pays, ou encore comment gérer les différents systèmes de TVA, européens ou autres... la politique de frais d'expédition et de frais de retour doit être explicite et simple à mettre en pratique 17 des documents types seront proposés aux commerçants, comme par exemple, des conditions générales de vente, histoire que celles-ci soient les mêmes, au moins pour les ecommerces belges. Voire à plus long terme pour les ecommerces européens. Campagne de promotion Nous préconisons un portail multilingue qui «agrégerait» les informations présentes sur les nombreux sites existants : sites publics fédéraux, sites publics régionaux, sites privés, site des fédérations, La réalisation de ce portail doit être confié à une entreprise privée et/ou une association qui se chargerait de la réalisation et de la promotion (positionnement naturel dans les moteurs de recherche, etc) Pour la réussite de ce projet, il faut absolument créer une collaboration efficace avec les différents acteurs du secteur : - Unizo -> 105 adhérants à leur label ecommerce - AWT -> 150 membres - becommerce -> 150 adhérants à leur label ecommerce - Les entreprises privées : Ogone, bepost, Kiala, Google, etc Best Practice : ThuisWinkel (NL) et FIA-Net (F)

18 Campagne de promotion Il va sans dire que la mise en place d'un tel portail n'a aucun sens sans une large campagne nationale qui viserait la promotion d'un commerce en ligne soutenu par le gouvernement. Cette campagne pourrait être divisée en divers volets. Une concernant les acheteurs (mise en avant du label, valorisation du commerce en ligne...) Et une autre pour les vendeurs (afin de leur montrer les avantages et la facilité de la vente en ligne). Cette campagne de promotion pourrait tout à fait être mise en avant comme une éducation de la population à une manière de faire du commerce qui se répand de plus en plus et qui ne doit pas être à destination d'un seul public, déjà averti. Best Practices en ce qui concerne la taxation L'équation avancée par le groupe de travail ecommerce est simple. Il préconise moins de tracasseries administratives, moins de subsides et en contrepartie moins de taxes diverses sur le commerce. Une série de propositions vient appuyer cette équation. 18 Il faudrait diminuer l'imposition sur le travail afin de permettre aux entreprises d'être plus compétitives. La TVA doit être diminuée, simplifiée voire supprimée! Il existe des modèles de TVA existants qui sont spécifiques à la vente en ligne, comme, par exemple, au Luxembourg (link to : ou en France, où respectivement, il y a d'une part une TVA ultraréduite pour les livres électronique et où, d'autre part, la TVA sur les médias électroniques est calquée sur celles des produits culturels. Ce sont de bonnes pistes à explorer et à essayer d'implémenter en Belgique. Au Royaume-Uni et en France, les investissements dans les start-ups, affranchissent du paiement de certaines taxes personnelles. Aux Etats-Unis, on ne taxe même pas les ventes d ecommerce! Il faut, on le rappelle, harmoniser la TVA sur le ecommerce au niveau européen. Simplification dans l implémentation des moyens de paiement pour ecommercant A l'heure actuelle, les moyens de paiement en ligne sont très nombreux, ils requièrent souvent la possession d'une carte de crédit. Voici quelques propositions pour changer le cours des choses : Instauration d'un moyen de paiement intégré qui serait adopté et promu par toutes les banques. (Aux Pays-Bas, IDEAL.nl est le parfait exemple d'une telle pratique) Aujourd'hui, en Belgique, pour mon monter un système de paiement en ligne, il faut intégrer soi-même trois fournisseurs (banque pour collecter les fonds, un intégrateur comme Atos et un fournisseur de sécurisation en ligne comme Ogone). Aux Pays-Bas, IDEAL est le seul interlocuteur.

19 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» Faciliter l'accès à la carte de crédit et rendre son utilisation plus courante. Promotionner cette voie de paiement qui serait la voie idéale (Aux Pays-Bas, une campagne a été organisée par la TNT et par Thuiswinkel.org afin de mettre en avant IDEAL comme meilleur moyen de paiement dans le ecommerce) Réduction du coût des frais d'expédition Le deuxième facteur d importance pour l acheteur est le prix du transport. Le prix du transport est spécialement élevé en Belgique comparé aux pays voisins, ce qui désavantage fortement les commerçants Belges de biens «physique». La Belgique s'avère être un pays très cher au niveau des frais d'expédition. Au delà de parcelles envoyée par an, certains commerçants deal directement avec les postes étrangère pour envoyer tous leurs produits depuis l'étranger (même des produits envoyés à des adresses en Belgique) car cela leur revient moins cher. En cas de retour du produit par l'acheteur, les frais pourraient être partagés et non à la seule charge du commerçant. D'ailleurs, la loi sur le retour des achats n est pas bien communiquée a tous (acheteur et ecommercants) ni n est appliquée comme il se doit. Et une nouvelle fois, il faut harmoniser les frais d'expédition internationaux, au niveau européen. Voire mondial. De plus, il est une réflexion à avoir car, aux USA, les frais de port tendent à disparaître et les acheteurs européens commencent a emboiter le pas et a réclamer cette condition. 19

20 ANNEXES : Résultats de l enquête 1 : Buyer Side Total responses : 114 Average Age: 34 years old 55% are less than 35 year old 45% are older than 35 year old Average Hours spent online: 7 hours per day 7h15 for the respondents who are younger than 35 years old 5h35 for the respondents who are older than 35 years old What do you buy online? 20 How do you find ecommerce websites?

21 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» Before you buy online, do you check.. Is it important for you that the eshop has a physical location in Belgium 21

22 Is it important that the eshop shows a Belgian accreditation (a Label such as the becommerce)? 22 Is it important that the eshop has a.be domain name (exemple: toys.be )?

23 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» In your experience, what are the main barriers for buying on a Belgian website? 23

24 Résultats de l enquête 2 : ecommerce professionnals Number of answers (ecommerce) 41 How many people are working for you ecommerce? 24 % of your total sales that is being made online? Average 60% Main target/audience % of your online sales to clients in Belgium -> 61%

25 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» Started year of your eshop? Your sector 25

26 From a legal and regulatory perspective: do you think Belgium is a good country to start an eshop? From a perspective of potential and growth, do you think Belgium is a good country to start an e-shop? 26

27 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en Belgique.» Have you found the right resources to build and operate your WebSite in Belgium? Are you satisfied with the online payment options offered in Belgium? 27

L e-commerce belge a-t-il encore un avenir?

L e-commerce belge a-t-il encore un avenir? L e-commerce belge a-t-il encore un avenir? Présenté par Olivier de Wasseige defimedia SA 2 avril 2014 Un nouveau bain de sang social est-il à craindre ou est-il encore temps de réagir? En janvier 2014,

Plus en détail

[ 2009 Facts & Figures ] Distance Selling in Belgium

[ 2009 Facts & Figures ] Distance Selling in Belgium 2010 BeCommerce Awards 2010 Stijn Vanbriel [ 2009 Facts & Figures ] Distance Selling in Belgium BeCommerce Noordkustlaan 1 1702 Dilbeek Belgium Tel: +32 (0)3/546.01.10 Fax: +32 (0)3/544.18.90 E-mail :

Plus en détail

Vendre son champagne sur internet

Vendre son champagne sur internet dossier P.13-17 Vendre son champagne sur internet De nombreuses études le montrent : le commerce en ligne se porte bien et devrait continuer à croître sur les deux prochaines années. Ainsi, la Fédération

Plus en détail

Besoins en vente-conseil. Appels de vente-conseil

Besoins en vente-conseil. Appels de vente-conseil Besoins en vente-conseil Appels de vente-conseil Comment choisir le bon fournisseur pour externaliser la génération de leads Auteur : Rinus Visser Cantab Marketing Services Octobre 2009 1 Présentation

Plus en détail

14-18 La grande e-guerre. L e-commerce belge peut-il contrer la concurrence étrangère?

14-18 La grande e-guerre. L e-commerce belge peut-il contrer la concurrence étrangère? 14-18 La grande e-guerre L e-commerce belge peut-il contrer la concurrence étrangère? 14-18: la grande e-guerre Les webshops belges souffrent d un lourd handicap concurrentiel par rapport aux acteurs étrangers

Plus en détail

HOW DO YOU EXPECT YOUR COMPANY'S CHINA PROFIT?

HOW DO YOU EXPECT YOUR COMPANY'S CHINA PROFIT? C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Les entreprises suisses réussissent particulièrement bien en Chine En 2014, les ventes et les bénéfices des entreprises suisses actives en Chine connaissent une accélération

Plus en détail

Le customer journey en home & déco : quel est le parcours accompli par votre client?

Le customer journey en home & déco : quel est le parcours accompli par votre client? Le customer journey en home & déco : quel est le parcours accompli par votre client? Comment le consommateur s oriente-t-il et effectue-t-il ses achats quand il s agit d articles home & déco? Quels sont

Plus en détail

Assoumta Djimrangaye Coordonnatrice de soutien au développement des affaires Business development support coordinator

Assoumta Djimrangaye Coordonnatrice de soutien au développement des affaires Business development support coordinator 2008-01-28 From: [] Sent: Monday, January 21, 2008 6:58 AM To: Web Administrator BCUC:EX Cc: 'Jean Paquin' Subject: RE: Request for Late Intervenorship - BCHydro Standing Offer C22-1 Dear Bonnie, Please

Plus en détail

Plus de 5700 consommateurs se sont tournés vers le Centre Européen des Consommateurs Belgique (CEC) pour obtenir des conseils au sujet des achats qu

Plus de 5700 consommateurs se sont tournés vers le Centre Européen des Consommateurs Belgique (CEC) pour obtenir des conseils au sujet des achats qu Qu a fait le CEC Belgique pour les consommateurs en 2012? Plus de 5700 consommateurs se sont tournés vers le Centre Européen des Consommateurs Belgique (CEC) pour obtenir des conseils au sujet des achats

Plus en détail

Lancement de la campagne afin de promouvoir les paiements électroniques

Lancement de la campagne afin de promouvoir les paiements électroniques Communiqué de presse 24/08/2012 Lancement de la campagne afin de promouvoir les paiements électroniques Bruxelles, le 17 septembre 2012 Vous l avez peut-être déjà remarqué : dans les supermarchés, les

Plus en détail

Le développement du e-commerce et ses impacts sur l'emploi. Gérard Valenduc Fondation Travail-Université asbl (www.ftu-namur.org) Prof.

Le développement du e-commerce et ses impacts sur l'emploi. Gérard Valenduc Fondation Travail-Université asbl (www.ftu-namur.org) Prof. Le développement du e-commerce et ses impacts sur l'emploi Gérard Valenduc Fondation Travail-Université asbl (www.ftu-namur.org) Prof. UCL et UNamur Plan de la présentation Qu'est-ce que l'e-commerce?

Plus en détail

Jeu crée par Mathieu Quénée-professeur des écoles et Ludologue h p://lewebpedagogique.com/monsieurmathieundlronchin/

Jeu crée par Mathieu Quénée-professeur des écoles et Ludologue h p://lewebpedagogique.com/monsieurmathieundlronchin/ circus Jeu crée par Mathieu Quénée- h p://lewebpedagogique.com/monsieurmathieundlronchin/ London Comment s appelle la reine du Royaume-Uni? Quelle sont les couleurs de l Union Jack? Nomme les pays représentés

Plus en détail

Country factsheet - Octobre 2013. Les États-Unis

Country factsheet - Octobre 2013. Les États-Unis Country factsheet - Octobre 2013 Les États-Unis Les États-Unis sont depuis toujours le pays numéro un sur le marché de l e-commerce. À la fin de l année 2013, ils devraient afficher un revenu de 193,3

Plus en détail

Les inégalités d accès à la formation continue en entreprise

Les inégalités d accès à la formation continue en entreprise Ans Note d éducation permanente de l ASBL Fondation Travail Université (FTU) N 2015 5, avril 2015 www.ftu.be/ep Les inégalités d accès à la formation continue en entreprise Une comparaison avec les pays

Plus en détail

Calendrier de formation. Hiver et printemps 2012

Calendrier de formation. Hiver et printemps 2012 Calendrier de formation Hiver et printemps 2012 Sujet Formateur Date Heure Coût Lieu Les aspects légaux Me François Boucher 22 février 2012 9 h à 12 h Gratuit* CLD Étude de marché - Eurêka! J'ai une idée!

Plus en détail

2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002

2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002 2002 Maritime Mathematics Competition Concours de Mathématiques des Maritimes 2002 Instructions: Directives : 1 Provide the information requested below Veuillez fournir les renseignements demandés ci-dessous

Plus en détail

Conférence de presse du mardi 23 octobre 2012 à 8 heures 30

Conférence de presse du mardi 23 octobre 2012 à 8 heures 30 Conférence de presse du mardi 23 octobre 2012 à 8 heures 30 Présentation par Philippe Marini, président de la commission des finances, de sa feuille de route pour une fiscalité numérique neutre et équitable

Plus en détail

CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME

CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME F REGL PROF - Qualifications prof. A2 Bruxelles, 26 mai 2011 MH/JC/JP A V I S sur LA REFORME DE LA DIRECTIVE RELATIVE A LA RECONNAISSANCE DES QUALIFICATIONS

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? aujourd hui l un des sites Internet les plus visités au monde. Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont une page Facebook?

Plus en détail

Sales Software Partner Day 2013

Sales Software Partner Day 2013 Sales Software Partner Day 2013 Industry Solutions IBM Smarter Commerce Sandrine Lebouc Edouard Declercq 1 Expérience client à 360 Achats Synchroniser toute la chaîne pour réduire les erreurs et renseigner

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

Fiche méthodologique Qu'est-ce que l'e-business?

Fiche méthodologique Qu'est-ce que l'e-business? Fiche méthodologique Qu'est-ce que l'e-business? Plan de la fiche : 1 : Présentation de la fiche 2 : Définition de l'e-business 3 : Les moteurs de l'e-business 4 : Choix stratégique et la proposition de

Plus en détail

Pour un vrai marché unique des paiements par carte, internet et mobile

Pour un vrai marché unique des paiements par carte, internet et mobile SPEECH/12/329 Michel BARNIER Membre de la Commission européenne, chargé du Marché intérieur et des Services Pour un vrai marché unique des paiements par carte, internet et mobile Conférence sur les paiements

Plus en détail

JSIam Introduction talk. Philippe Gradt. Grenoble, March 6th 2015

JSIam Introduction talk. Philippe Gradt. Grenoble, March 6th 2015 Introduction talk Philippe Gradt Grenoble, March 6th 2015 Introduction Invention Innovation Market validation is key. 1 Introduction Invention Innovation Market validation is key How to turn a product

Plus en détail

Quels Usages et Pratiques des Directions Marketing B2B sur les Médias Sociaux?

Quels Usages et Pratiques des Directions Marketing B2B sur les Médias Sociaux? Quels Usages et Pratiques des Directions Marketing B2B sur les Médias Etude appliquée aux entreprises B2B, dans l Industrie IT. May 15 2013 ETUDE Leila Boutaleb-Brousse leilabfr@gmail.com btobconnected.com

Plus en détail

When you are told to do so, open your paper and write your answers in English in the spaces provided.

When you are told to do so, open your paper and write your answers in English in the spaces provided. FOR OFFICIAL USE C 000/403 NATIONAL QUALIFICATIONS 008 TUESDAY, 3 MAY.0 AM.0 PM Total FRENCH STANDARD GRADE Credit Level Reading Fill in these boxes and read what is printed below. Full name of centre

Plus en détail

ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS

ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS DE PAIEMENT DES ENTREPRISES RESULTATS DE LA 12 EME EDITION L Association Française des Credit Managers et Conseils présente la 12 ème édition de son enquête annuelle.

Plus en détail

Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel. Call Centres Telemarketing Sales Regulation

Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel. Call Centres Telemarketing Sales Regulation THE CONSUMER PROTECTION ACT (C.C.S.M. c. C200) Call Centres Telemarketing Sales Regulation LOI SUR LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR (c. C200 de la C.P.L.M.) Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. #ConnectedCommerce Global Survey 2015

COMMUNIQUE DE PRESSE. #ConnectedCommerce Global Survey 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE #ConnectedCommerce Global Survey 2015 Les attentes du consommateur connecté 2015 : Expérience multi-screen, Social Shopping et Personnalisation Bruxelles, 23 April 2015 L étude mondiale

Plus en détail

L enquête campagne de bilan 2015 : peut (beaucoup) mieux faire!

L enquête campagne de bilan 2015 : peut (beaucoup) mieux faire! L enquête campagne de bilan 2015 : peut (beaucoup) mieux faire! Initié en 2014, ECF a relancé début juin une nouvelle enquête sur la campagne de bilan afin de mesurer les difficultés rencontrées par l

Plus en détail

LES ENTREPRISES FRANÇAISES MONDIALES ET L'USAGE DU FRANÇAIS...

LES ENTREPRISES FRANÇAISES MONDIALES ET L'USAGE DU FRANÇAIS... Chambre de commerce et d'industrie de Varis LES ENTREPRISES FRANÇAISES MONDIALES ET L'USAGE DU FRANÇAIS... Pour une entreprise immergée dans une compétition mondiale chaque jour plus acharnée, le choix

Plus en détail

DynDNS. Qu est-ce que le DynDNS?

DynDNS. Qu est-ce que le DynDNS? DynDNS. Qu est-ce que le DynDNS? Le DynDNS (Dynamic Domain Name Server) sert à attribuer un nom de domaine à une adresse ip dynamique. Chaque ordinateur utilise une adresse ip pour communiquer sur le réseau.

Plus en détail

APPLICATION FORM / FORMULAIRE DE CANDIDATURE

APPLICATION FORM / FORMULAIRE DE CANDIDATURE COUNCIL OF EUROPE TRAINING PROGRAMME FOR EDUCATION PROFESSIONALS PROGRAMME DE FORMATION DU CONSEIL DE L EUROPE POUR LES PROFESSIONNELS DE L EDUCATION APPLICATION FORM / FORMULAIRE DE CANDIDATURE This form

Plus en détail

Marketing International

Marketing International Marketing International Licence générale Semestre 6 Gestion commerciale Professeur de la matière: MR. Soulaimane LAGHZAOUI Groupe de travail: BELKBAB Asmae BOUNIA Nadia KHILAL Ahmed SBAI EL-IDRISSI Outmane

Plus en détail

L impact des délais de paiement et des solutions appropriées. Dominique Geenens Intrum Justitia

L impact des délais de paiement et des solutions appropriées. Dominique Geenens Intrum Justitia L impact des délais de paiement et des solutions appropriées Dominique Geenens Intrum Justitia Groupe Intrum Justitia Leader du marché en gestion de crédit Entreprise européenne dynamique avec siège principal

Plus en détail

Le profil du E- Commerçant

Le profil du E- Commerçant Le profil du E- Commerçant Etude Oxatis 01/2009 Conférence de Presse FEVAD Du 28 janvier 2009 Marc SCHILLACI Président du Directoire Objectifs et Méthodologie Contexte Dans un marché en plein développement,

Plus en détail

Fiche de l'awt Qu'est-ce que l'e-business?

Fiche de l'awt Qu'est-ce que l'e-business? Fiche de l'awt Qu'est-ce que l'e-business? Que recouvre exactement la notion d'e-business? Les moteurs de l'e-business (gestion orientée client et TIC), proposition de valeur d'une stratégie e-business,

Plus en détail

Bonnes performances TIC pour la Belgique selon le Baromètre de la société de l information 2014

Bonnes performances TIC pour la Belgique selon le Baromètre de la société de l information 2014 Bonnes performances TIC pour la Belgique selon le Baromètre de la société de l information 2014 Bruxelles, le 10 septembre 2014 Le SPF Economie publie l édition 2014 de son Baromètre annuel de la société

Plus en détail

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-partners.com Paris Lyon Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï New-York E-commerce B2B en France

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

Introduction Pourquoi être présent sur Internet Comment démarrer son site Internet? Comment choisir son prestataire pour créer son site Internet?

Introduction Pourquoi être présent sur Internet Comment démarrer son site Internet? Comment choisir son prestataire pour créer son site Internet? 1 Sommaire Introduction... 3 Pourquoi communiquer?... 3 Communication et Internet... 3 Les objectifs de ce Livre Blanc... 3 Pourquoi être présent sur Internet?... 4 Contexte, marché... 4 Internet, 1 er

Plus en détail

APPLICATION FORM / FORMULAIRE DE CANDIDATURE

APPLICATION FORM / FORMULAIRE DE CANDIDATURE TRAINING PROGRAMME FOR EDUCATION PROFESSIONALS PROGRAMME DE FORMATION POUR LES PROFESSIONNELS DE L EDUCATION APPLICATION FORM / FORMULAIRE DE CANDIDATURE This form must be completed electronically in the

Plus en détail

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 L UCM a créé un indicateur de conjoncture pour les PME wallonnes et bruxelloises. Ce "baromètre" est réalisé chaque trimestre, sur base des réponses

Plus en détail

ETUDE ERA IMMOBILIER DANS 12 PAYS EUROPEENS

ETUDE ERA IMMOBILIER DANS 12 PAYS EUROPEENS Retour accueil Articles de fond Immobilier : état des lieux du marché en Europe David Peyrat le 16 Novembre 2004 ETUDE ERA IMMOBILIER DANS 12 PAYS EUROPEENS ERA, premier réseau d'agences immobilières en

Plus en détail

Synthèse e-commerce Les facteurs clés de succès MAI 2006. Stéphane Brossard www.amomenti.com

Synthèse e-commerce Les facteurs clés de succès MAI 2006. Stéphane Brossard www.amomenti.com Synthèse e-commerce Les facteurs clés de succès MAI 2006 Stéphane Brossard www.amomenti.com Un marché en pleine croissance 2/14 En 2006, 57% des internautes français ont déjà acheté en ligne soit plus

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont un compte Facebook? Et si tu es plus jeune, tu as dû entendre parler autour de

Plus en détail

#CPA_Affiliation «GoVoyages, Meetic, Spartoo : 3 acteurs majeurs du e-commerce vous présentent leur stratégie d affiliation à un niveau européen»

#CPA_Affiliation «GoVoyages, Meetic, Spartoo : 3 acteurs majeurs du e-commerce vous présentent leur stratégie d affiliation à un niveau européen» #CPA_Affiliation «GoVoyages, Meetic, Spartoo : 3 acteurs majeurs du e-commerce vous présentent leur stratégie d affiliation à un niveau européen» Mme Camille RIVIERE - MEETIC M. Frédéric PILLOUD GO VOYAGES

Plus en détail

France 2015 - France Prospect

France 2015 - France Prospect Brochure More information from http://www.researchandmarkets.com/reports/3092804/ France 2015 - France Prospect Description: France Prospect - La solution indispensable pour votre prospection Annuaires

Plus en détail

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE 1 Objectifs de l étude Comprendre l impact des réseaux sociaux externes ( Facebook, LinkedIn,

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU WEBSHOP

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU WEBSHOP CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU WEBSHOP Données de l'entreprise FJA-OEYEN MOL SA Asstraat 2, 2400 Mol, Belgique info@fja-oeyen.be Tél. : +32 (0)14 31 13 92 Fax : +32 (0)14 31 54 08 Numéro d'entreprise

Plus en détail

Certificats d origine non préférentielle

Certificats d origine non préférentielle Certificats d origine non préférentielle Premier semestre 2015 Dans le cadre de la mission du SPF Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie consistant à créer les conditions d un fonctionnement compétitif,

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT RELATIF AU CERTIFICAT D'ARRIÉRÉS D'IMPÔTS R.R.T.N.-O. 1990, ch. P-4

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT RELATIF AU CERTIFICAT D'ARRIÉRÉS D'IMPÔTS R.R.T.N.-O. 1990, ch. P-4 PROPERTY ASSESSMENT AND TAXATION ACT CONSOLIDATION OF CERTIFICATE OF TAX ARREARS REGULATIONS R.R.N.W.T. 1990,c.P-4 LOI SUR L'ÉVALUATION ET L'IMPÔT FONCIERS CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT RELATIF

Plus en détail

NOUVELLES OPPORTUNITES de communication sur internet

NOUVELLES OPPORTUNITES de communication sur internet NOUVELLES OPPORTUNITES de communication sur internet SOMMAIRE DE LA PRESENTATION Présentation de Touch Media Philosophie, références et catalogue de supports exclusif Qualité de prestation Valeur ajoutée,

Plus en détail

19 sept 2014 ASCAIN - LANAZIA

19 sept 2014 ASCAIN - LANAZIA 19 sept 2014 ASCAIN - LANAZIA 19 sept 2014 - Tremplin ecommerce - Lanazia 19 sept 2014 - Tremplin ecommerce - Lanazia 19 sept 2014 - Tremplin ecommerce - Lanazia 19 sept 2014 - Tremplin ecommerce

Plus en détail

plaquette 10/12/07 0:26 Page 3 *0,34 la minute, pour tout appel emis depuis la F ance métropoliatine. vos bagages, notre priorité.

plaquette 10/12/07 0:26 Page 3 *0,34 la minute, pour tout appel emis depuis la F ance métropoliatine. vos bagages, notre priorité. plaquette 10/12/07 0:26 Page 3 *0,34 la minute, pour tout appel emis depuis la F ance métropoliatine. vos bagages, notre priorité. plaquette 10/12/07 0:27 Page 4 Qui sommes-nous? Libertybag est un service

Plus en détail

Canadian Worker Co-op Federation Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015

Canadian Worker Co-op Federation Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015 Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015 How can you improve your co-op s bottom line? Comment pouvez-vous améliorer le revenu net de votre coopérative? How can you raise

Plus en détail

Les sites Internet professionnels de France

Les sites Internet professionnels de France The LEADER in e-mail database - www.email-brokers.com Les sites Internet professionnels de France INTERNET ET SON RÔLE DANS LE MARCHÉ ÉCONOMIQUE FRANÇAIS PARIS DECEMBRE 2011 0... 0...... ::>1... e>,...

Plus en détail

Vers un marché unique de l'ecommerce

Vers un marché unique de l'ecommerce Exporter par Internet. 4/10/2012 Les challenges à relever pour vendre en ligne en Europe Jean-Remi Gratadour, Délégué général de l'acsel et auteur du livre "l'e-commerce transfrontier". L'expérience au

Plus en détail

SEQUENCE PEDAGOGIQUE COMENIUS : UTILISATION D UN SITE INTERNET DE VENTE EN ANGLAIS

SEQUENCE PEDAGOGIQUE COMENIUS : UTILISATION D UN SITE INTERNET DE VENTE EN ANGLAIS SEQUENCE PEDAGOGIQUE COMENIUS : UTILISATION D UN SITE INTERNET DE VENTE EN ANGLAIS I INTRODUCTION INTERDISCIPLINARITE : La séquence pédagogique que nous vous proposons présente une interdisciplinarité

Plus en détail

Paiements en ligne : Le point sur la fraude. Damien Jacob, AWT (16/12/2011)

Paiements en ligne : Le point sur la fraude. Damien Jacob, AWT (16/12/2011) Paiements en ligne : Le point sur la fraude Damien Jacob, AWT (16/12/2011) Fraude? Oui et non : 1) Du côté de l acheteur : risque très limité, L acheteur est maintenant très bien protégé : par la généralisation

Plus en détail

Retired Rock Star Presents Programme for Schools

Retired Rock Star Presents Programme for Schools Séquence 12 Public cible 2 de, 1 e / Écouter : B1+ ; Écrire : B1 Retired Rock Star Presents Programme for Schools Le célèbre musicien du groupe Pink Floyd, Roger Waters, présente son programme pour les

Plus en détail

R LEUR SITE E-COMMERCE

R LEUR SITE E-COMMERCE N 1 des Solutions E-Commerce en Europe 0 0 1P0OU.5 R LEUR SITE E-COMMERCE E- C O M M ER Ç A N T S ONT CHOISI OXATIS Une solution E-Commerce complète & performante : 312 fonctionnalités Mises à jour automatiques

Plus en détail

Women s State of the Media Democracy 2012 L observatoire international des usages et interactions des médias

Women s State of the Media Democracy 2012 L observatoire international des usages et interactions des médias Women s State of the Media Democracy 2012 L observatoire international des usages et interactions des médias Women s Forum - Deauville - Octobre 2012 Présentation de l étude Women s State of the Media

Plus en détail

Annonce de voyage Concerne les voyages en Suisse par les transports publics Utilisation d un véhicule privé La demande d utilisation d un véhicule

Annonce de voyage Concerne les voyages en Suisse par les transports publics Utilisation d un véhicule privé La demande d utilisation d un véhicule Annonce de voyage Concerne les voyages en Suisse par les transports publics Utilisation d un véhicule privé La demande d utilisation d un véhicule privée ne doit plus être utilisée. Elle est remplacée

Plus en détail

MANAGEMENT ET STRATÉGIE MARKETING DIGITAL

MANAGEMENT ET STRATÉGIE MARKETING DIGITAL MANAGEMENT ET STRATÉGIE MARKETING DIGITAL Niveau BAC+5 120 crédits ECTS (60 crédits par année de formation) Fonction Le Manager du Développement des Entreprises et des Organisations, spécialisé en Stratégie

Plus en détail

TURNING VIEWERS INTO CLICKERS

TURNING VIEWERS INTO CLICKERS TURNING VIEWERS INTO CLICKERS PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS DE L ÉTUDE MÉDIAMÉTRIE-NIELSEN RÉALISÉE EN EXCLUSIVITÉ POUR CRITEO AGENDA CE QUE NOUS VOUS PRÉSENTONS AUJOURD HUI : Une analyse exclusive des spécificités

Plus en détail

2 ème enquête E-LEARNING

2 ème enquête E-LEARNING 2 ème enquête E-LEARNING Belgique - 2011 Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le e-learning sans jamais avoir osé le demander Résumé : 2 ème enquête e-learning Après l enquête menée en 2010

Plus en détail

Comment expliquer les différences d efforts de recherche et développement (R&D) entre les pays?

Comment expliquer les différences d efforts de recherche et développement (R&D) entre les pays? Comment expliquer les différences d efforts de recherche et développement (R&D) entre les pays? Le but de ce dossier pédagogique est de mieux comprendre les écarts constatés entre pays en matière d effort

Plus en détail

Lions Club de Beaune 2013-2014. Des outils de communication pour les

Lions Club de Beaune 2013-2014. Des outils de communication pour les Des outils de communication pour les jeunes Autistes Une année orientée Jeunesse Rencontre de l association des Papillons Blancs de Beaune qui nous a présenté le projet développé en interne et consistant

Plus en détail

NEWSLET TER PUBLIC SECTOR INFORMATION 2011-04

NEWSLET TER PUBLIC SECTOR INFORMATION 2011-04 NEWSLET TER PUBLIC SECTOR INFORMATION 2011-04 Bienvenue, La newsletter Public Sector Information vise à informer tous les acteurs du projet de l évolution de celui-ci. Donnez-nous votre avis et envoyez-nous

Plus en détail

La "letter of indemnity (L.O.I)" émise dans le cadre du crédit documentaire

La letter of indemnity (L.O.I) émise dans le cadre du crédit documentaire La "letter of indemnity (L.O.I)" émise dans le cadre du crédit documentaire 1 La «letter of indemnity (L.O.I)» émise dans le cadre du crédit documentaire Le concept de L.O.I ou «Letter of indemnity» est

Plus en détail

LES ÉTAPES IMPORTANTES DE LA MISE EN PLACE D UNE BOUTIQUE EN LIGNE

LES ÉTAPES IMPORTANTES DE LA MISE EN PLACE D UNE BOUTIQUE EN LIGNE 27/02/2012 LES ÉTAPES IMPORTANTES DE LA MISE EN PLACE D UNE BOUTIQUE EN LIGNE PETIT-DÉJEUNER DES PME ET DES START-UP COPYRIGHT 2011 CROSS SYSTEMS SA. TOUS DROITS RÉSERVÉS. JÉRÔME BAILLY? 27/02/2012 LES

Plus en détail

Délais et retards de paiement : analyse et propositions de l UCM

Délais et retards de paiement : analyse et propositions de l UCM Délais et retards de paiement : analyse et propositions de l UCM Septembre 2012 Table des matières : 1. Facts and figures :...2 1.1. Lien entre retards de paiement et faillites :... 2 1.2. Délais de paiement...

Plus en détail

Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride. Coordonnées

Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride. Coordonnées Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride Mission commerciale Du 29 septembre au 2 octobre 2015 Veuillez remplir un formulaire par participant Coordonnées

Plus en détail

Country factsheet - Juillet 2014 Canada

Country factsheet - Juillet 2014 Canada Country factsheet - Juillet 2014 Canada Sur la ligne de départ de l e-commerce, le Canada part favori avec, sur papier, des arguments de taille : 23,6 millions d internautes un taux de pénétration d internet

Plus en détail

Grégory Bressolles L E-MARKETING

Grégory Bressolles L E-MARKETING Grégory Bressolles L E-MARKETING Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-057045-4 SOMMAIRE Avant-propos 5 CHAPITRE 1 Qu est-ce que l e-marketing? I COMMENT INTERNET A-T-IL

Plus en détail

We Generate. You Lead.

We Generate. You Lead. www.contact-2-lead.com We Generate. You Lead. PROMOTE CONTACT 2 LEAD 1, Place de la Libération, 73000 Chambéry, France. 17/F i3 Building Asiatown, IT Park, Apas, Cebu City 6000, Philippines. HOW WE CAN

Plus en détail

www.machpro.fr : Machines Production a créé dès 1995, le site internet

www.machpro.fr : Machines Production a créé dès 1995, le site internet www.machpro.fr : www.machpro.fr Machines Production a créé dès 1995, le site internet www.machpro.fr destiné à fournir aux lecteurs de la revue et aux mécanautes un complément d'information utile et régulièrement

Plus en détail

Rapport de l enquête satisfaction client Année 2014

Rapport de l enquête satisfaction client Année 2014 اار اراب اوط وزارةار وإداد ار س او VOTRE AVIS NOUS INTERESSE ET NOUS MOTIVE Rapport de l enquête satisfaction client Année 2014 L, un établissement public à l écoute de son territoire, pour un développement

Plus en détail

Les indicateurs de Lisbonne appliqués au cas de la Région Wallonne

Les indicateurs de Lisbonne appliqués au cas de la Région Wallonne Florence HENNART, Attachée Ministère de la Région Wallonne Direction de la Politique Economique Les indicateurs de Lisbonne appliqués au cas de la Région Wallonne Plan Contexte européen Cadre belge et

Plus en détail

Comment mesurer de façon efficace le succès en ligne d une marque de luxe?

Comment mesurer de façon efficace le succès en ligne d une marque de luxe? Comment mesurer de façon efficace le succès en ligne d une marque de luxe? emetrics Summit Paris 2010 Paris, 16 juin 2010 David Sadigh, directeur associé dsadigh@ic-agency.com A propos d IC-Agency: Notre

Plus en détail

Résoudre les problèmes de communication

Résoudre les problèmes de communication Fiche 11 Résoudre les problèmes de communication «Il n y a pas d amour sans histoire 1», et il n y a pas de communication sans problème. Cela vaut pour le français comme pour l anglais. Seulement, comme

Plus en détail

REFLEXIONS DE LA CGPME

REFLEXIONS DE LA CGPME CONSULTATION SUR LA DIRECTIVE CONCERNANT LA PROTECTION DES CONSOMMATEURS DANS LE CAS DE CONTRATS NEGOCIES EN DEHORS DES ETABLISSEMENTS COMMERCIAUX. REFLEXIONS DE LA CGPME En février 2007, la Commission

Plus en détail

Atelier 2 L e-commerce

Atelier 2 L e-commerce Atelier 2 L e-commerce Claude Ménissez E-commerce Les lois de l efficacité 1 Spécificité essentielle du e-commerce Mettre en ligne un site internet marchand c est ouvrir d un coup des millions de boutiques

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS. IMport

CHIFFRES CLÉS. IMport 2014 CHIFFRES CLÉS IMport La presse étrangère Magazines : des lancements réussis En volume, le marché des magazines étrangers a reculé de 7 % en 2014 par rapport à 2013, mais l augmentation moyenne de

Plus en détail

Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires

Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires Les leçons de ce document La a attiré l'attention d'entreprises à la recherche de compétitivité dans un contexte

Plus en détail

APERÇU ET EVOLUTION DES PRIX DE L'ELECTRICITE ET DU GAZ NATUREL POUR LES CLIENTS RESIDENTIELS

APERÇU ET EVOLUTION DES PRIX DE L'ELECTRICITE ET DU GAZ NATUREL POUR LES CLIENTS RESIDENTIELS APERÇU ET EVOLUTION DES PRIX DE L'ELECTRICITE ET DU GAZ NATUREL POUR LES CLIENTS RESIDENTIELS SEPTEMBRE 2015 septembre 2015 1/36 TABLE DES MATIERES I. EXECUTIVE SUMMARY...3 I.1 Comparaison des prix en

Plus en détail

Le marché du travail en Belgique en 2012

Le marché du travail en Belgique en 2012 1 Le marché du travail en Belgique en 2012 Le marché du travail en Belgique en 2012 1. Le statut sur le marché du travail de la population de 15 ans et plus Un peu moins de la moitié de la population de

Plus en détail

E-commerce B2B Comment l exploiter avec Magento Enterprise Edition?

E-commerce B2B Comment l exploiter avec Magento Enterprise Edition? Webinar Magento Mardi 4 décembre 2012, 9h30-10h30 E-commerce B2B Comment l exploiter avec Magento Enterprise Edition? Le webinar va bientôt commencer E-commerce B2B Comment l exploiter avec Magento Enterprise

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

LIVRET FISCAL 2012 PRESSION FISCALE TOTALE FISCALITÉ DU TRAVAIL FISCALITÉ DU CAPITAL FISCALITÉ DE LA CONSOMMATION

LIVRET FISCAL 2012 PRESSION FISCALE TOTALE FISCALITÉ DU TRAVAIL FISCALITÉ DU CAPITAL FISCALITÉ DE LA CONSOMMATION LIVRET FISCAL 2012 PRESSION FISCALE TOTALE FISCALITÉ DU TRAVAIL FISCALITÉ DU CAPITAL FISCALITÉ DE LA CONSOMMATION FEB ASBL Rue Ravenstein 4, 1000 Bruxelles T + 32 2 515 08 11 F + 32 2 515 09 99 info@vbo-feb.be

Plus en détail

Comment communiquent les cabinets à l ère du numérique?

Comment communiquent les cabinets à l ère du numérique? Mardi 17 novembre 2015 Comment communiquent les cabinets à l ère du numérique? Bertrand SALLIOU Directeur Adjoint EXPERT INFOS - Les Echos Publishing Comment communiquent les cabinets à l ère du numérique

Plus en détail

MARCHÉ SUISSE DU COMMERCE EN LIGNE ET À DISTANCE 2014

MARCHÉ SUISSE DU COMMERCE EN LIGNE ET À DISTANCE 2014 MARCHÉ SUISSE DU COMMERCE EN LIGNE ET À DISTANCE 2014 Thomas Hochreutener GfK Patrick Kessler Association Suisse de Vente à Distance Salon ecom Genève 2015 1 Commerce de détail en Suisse 1990-2014 Évolution

Plus en détail

VTigerCRM. CRM : Logiciel de gestion des activités commerciales d'une (petite) entreprise

VTigerCRM. CRM : Logiciel de gestion des activités commerciales d'une (petite) entreprise CRM : Logiciel de gestion des activités commerciales d'une (petite) entreprise Possibilités : Gestion des rendez-vous/appels Gestion des e-mails Gestion des stocks Gestion des ventes Enregistrement des

Plus en détail

Single Euro Payments Area S PA

Single Euro Payments Area S PA Single Euro Payments Area S PA SEPA 3 Table des matières p.4 p. 6 p. 6 p. 8 p. 9 p.14 Qu est-ce que le SEPA? Pourquoi introduire le SEPA? Où le SEPA s applique-t-il? A partir de quand le SEPA s appliquera-t-il?

Plus en détail

BILL 237 PROJET DE LOI 237

BILL 237 PROJET DE LOI 237 Bill 237 Private Member's Bill Projet de loi 237 Projet de loi d'un député 3 rd Session, 39 th Legislature, Manitoba, 58 Elizabeth II, 2009 3 e session, 39 e législature, Manitoba, 58 Elizabeth II, 2009

Plus en détail

Date: 09/11/15 www.crmconsult.com Version: 2.0

Date: 09/11/15 www.crmconsult.com Version: 2.0 Date: 9/11/2015 contact@crmconsult.fr Page 1 / 10 Table des matières 1 SUGARPSHOP : SCHEMA... 3 2 PRESENTATION... 4 3 SHOPFORCE WITH SCREENSHOTS... 5 3.1 CLIENTS... 5 3.2 ORDERS... 6 4 INSTALLATION...

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE GOOD MORNING DESIGN

DOSSIER DE PRESSE GOOD MORNING DESIGN SOMMAIRE LE DOSSIER DE PRESSE Le concept Page 3 Une place de marché pour les passionnés du design Page 3 Nouvelle Vague : une place de marché pour les designers indépendants et les marques avant-gardistes

Plus en détail

Travaux publics et Services gouvernementaux Canada 1 1 Title - Sujet PROFESSIONAL AUDIT SUPPORT SERVICES

Travaux publics et Services gouvernementaux Canada 1 1 Title - Sujet PROFESSIONAL AUDIT SUPPORT SERVICES Public Works and Government Services RETURN BIDS TO: RETOURNER LES SOUMISSIONS À: Bid Receiving - PWGSC / Réception des soumissions - TPSGC Laurier St. /, rue Laurier Place du Portage, Phase III Core 0A

Plus en détail